Site créé pour ceux qui veulent discuter entre estimateurs positifs de la direction de la BD.
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Les Léglandaires ! (parodie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
MessageAuteur
MessageSujet: ch.72 (début du tome 11)   Sam 29 Nov - 0:10

Chapitre 72 : L’apoc"ellipse"

Deux ans… Deux ans ont passé depuis l’avènement d’Anathole… Les destructions ne se comptent plus sur son sillage… Elle maintient les Alysiens dans les ténèbres et la souffrance… en les forçant à regarder exclusivement les films Twilight et à écouter du Jordy en boucle du matin au soir (au passage, vous noterez l’ironie d’écouter « Dur dur d’être bébé » quand on est touché par l’accident Jovenia).
Chaque pensée créative ou démonstration d’intelligence est punie par ses armées de Nyancats et leurs tirs arc-en-ciels mortels. De nombreux villages et villes sont confinés, gardés par ces monstres abominables empêchant toute communication et toute originalité et intelligence de poindre.
Nous sommes dans une ère de ténèbres intellectuels et de souffrance des sens… Les armées humaines et elfiques ont tenté de s’en prendre à Anathole, mais son château ambulant…

… contre tous les missiles qui lui sont envoyés grâce à son système anti-aérien sophistiqué. Et son armée de Nyancats semble se reproduire à l’infini…
Akysia  est au bord de sa ruine… Qui pourra endiguer cette menace ?

… Ben, les Léglandaires……..... On est mal barrés…


Quelque part dans une rue fréquentée, Gyffl se promène avec une pancarte : « La fin du Monde est proche !… donc si ça vous dit, une nouvelle expérience avant la fin… ».
C’est alors que Radina l’approche, l’air étrangement radieuse… Gyffl est tout d’abord un peu angoissé par cette apparition.


Radina (toute souriante) : Salut, Gyffl.

Gyffl : Heu… Salut, Radina. Ça faisait longtemps. "Peut-être qu’elle vient pour ma pancarte… ?"

Radina : Quoi de neuf ?

Gyffl : Oh, ben tu sais… La routine… Dis donc, après toute l’histoire avec… tu sais qui…

Radina : Anathole ?

Gyffl : Heu… Ouais. Après ça et la dépression destructrice à laquelle t’as eu droit, je m’attendais pas à ce tu t’en remettes aussi bien.

Radina : Oh, après tout, ce ne sera pas la première mauvaise passe qu’on aura vécue. C’est pour ça qu’il faut qu’on se reprenne et qu’on aille la poutrer ! Pour ainsi dire.

Gyffl : … Tu t’fous de moi, là ?

Radina : Attends, écoute. On se faufile dans son château, on sabote son système anti-aérien, et les autres feront le reste. On en a déjà discuté avec Bolars, et il nous a promis une énorme récompense si on réussissait.

Gyffl : Hé… Tu sais que présenté comme ça, ça paraît presque tentant !

Radina : Alors ça veut dire que t’en es ?

Gyffl : Hé bien… Oh, puis zut ! Sérieux, c’est la misère, là ! Avec cette situation mondiale de merde, j’ai du mal à joindre les deux bouts (au sens propre comme figuré, d’ailleurs). Alors, soit on réussit, soit je crèverai de toute façon. Et quitte à crever, autant que ce soit avec panache !

Radina : Ouais ! Il est temps de reformer les Léglandaires !!

Gyffl : Ouais !... Dis, histoire de concrétiser ce nouveau départ, on pourrait peut-être faire un genre d’action spéciale entre nous…

Radina : Désolée, mais Danaol et moi, on n’est pas intéressés.

Gyffl : ………... Pardon ?

Radina (en parlant dans le vide) : Dis-lui clairement, mon Danaol…. (… long silence où Radina échange son regard entre Gyffl et l’espace vide à côté d’elle ; le Jaguarian reste coi…)… Bien parlé !... (… silence plus court où Radina finit par rougir)… Oh, tu n’étais pas obligé de rajouter ça en public… Moi aussi, je t’aime.

Gyffl : …… Euh… Radina… Tu es consciente que Danaol…

Radina : … n’a plus son épée d’adamantium, je sais. Je lui ai dit que ça pourrait être dangereux, mais tel le héros qu’il est, il ne va pas se laisser abattre par ça, pas vrai ?... (silence gênant)… Oh, t’es trop chou !

Gyffl : Hum… Tout compte fait, je me demande si…

Radina : On est tellement contents que tu te joignes à nous, Gyffl. Tu ne peux pas savoir ce que ça représente pour Danaol et moi.

Elle le fixe alors avec un sourire et un regard extrêmement flippants… Gyffl se rend compte de la situation où il se trouve…

Gyffl (cachant sa terreur sous un faux sourire) : … Quand est-ce… qu’on part ?


Dans la prison de Matap'pa… Razzta se retrouve dans la cellule 69. Gyffl et Radina lui rendent visite en trombe.

Gyffl : Razzta… Qu’est-ce que tu fous ici ?!

Razzta : Ben… Après l’hiftoire compliquée avec la dame à la vupe arventée, vous avez dit qu’on devait repartir là d’où on venait avant de reformer le groupe…

Silence…

Radina : Mon Danaol, tu peux me rappeler pourquoi on doit le reprendre, lui ?... (petit silence)… Ah, si tu le dis.

Gyffl : … Attends, tu veux dire que tu t’es mis toi-même derrière les barreaux ?

Radina : Alors, comme ça, j’ai tué les gardes pour rien ?

Gyffl : Et… c’est quoi, cet espèce de bras mécanique que tu as ?

Razzta : Ben… V’ai pas trop compris… Ve penfe qu’il pourra mieux vous l’ecfpliquer.

Le bras de métal commence à se transformer… ( https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=aeSb96JO72Q )… en un robot rouge.

Optimus : Salutations, mortels. Je viens d’un lointain univers où moi et mes frères Autobots luttons contre les infâmes Décept-

Radina : Attends, sérieux, on n’a pas le temps pour les nouvelles backstories détaillées, là… Comment tu t’es retrouvé là et est-ce que tu te bats avec nous, c’est tout ce qu’on veut savoir.

Optimus : Euh… Suite à un effondrement dans l’espace-temps, je me suis retrouvé transporté à cet endroit, forcé de faire un pacte avec la personne la plus proche –le dénommé Razzta, présentement- pour fusionner avec elle afin de survivre. Et sinon, si votre quête est noble, je ne peux qu’être partant pour y jouer un rôle.

Razzta : Ouais, moi auffi, v’y comprends rien à fette langue. Enfin bon, il est pratique pour fertains trucs.

Optimus (bas, à lui-même, pour garder son calme) : La patience est la vertu la plus essentielle pour venir à bout des épreuves…

Radina : Ben cool, on est quatre, alors ! Enfin, cinq en comptant le machin sans cervelle (Je parle de Razzta).

Optimus : Il me semble que vous faîtes une erreur dans le compte.

Gyffl (bas) : Chut ! Laisse filer, mon vieux.

Razzta : Il fait même pas compter, en pluf…


Autre ville, lors d’une réunion à huit clos… Téléprise s’avance à un pupitre.

Téléprise : Bonjour, je m’appelle Téléprise, et je suis une ancienne droguée.

Les autres : Bonjour, Téléprise.

Téléprise : Ça fait aujourd’hui un an que je ne torture plus. (Tout le monde applaudit) Lorsqu’Anathole a envahi Akysia, ça a été l’extase pour moi chaque journée, mais… un jour, j’ai fait une overdose de souffrance et… j’ai failli mourir de plaisir. Je me suis rendu compte que la souffrance était une drogue dont il fallait que je me défasse, et…

Radina, Gyffl, Razzta et Optimus entrent en trombe.

Radina (en tirant des éclairs en l’air avec son bâton) : Bon, c’est fini, les ratés, y a plus rien à voir ! Allez voir ailleurs si j’y suis. (Tout le monde détale en courant.) Bande de givrés…

Gyffl : Coucou !
Razzta : Bonvour, Madame.

Téléprise : Hé ! Qu’est-ce que vous foutez là ? Vous avez fait fuir mes seuls potes ! Et puis je t’ai déjà dit qu’on devait plus se voir, Razzta ! Tu risques de me faire faire une rechute !

Razzta : … Gah ?

Radina : Ma vieille, t’es pathétique… J’ai pas raison, Danaol ?

Téléprise : … Hein ?

Radina : Bon, écoute, "Télétum’lesbrises", on part se frotter au château d’Anathole et on a besoin de toi comme boucl… comme aide de camps.

Téléprise : Quelle réponse te convient le mieux ? "Dans tes rêves" ou "Va te faire f**tre" ?

Radina : Je préfère la troisième réponse : "Je vous suis, sinon je me prends un bâton de décharge électrique dans l’c*l".

Téléprise : C’est tout ce que t’as comme argument ? Les menaces ? On voit que le bronzage a aussi atteint tes neurones.

Radina : C’est toujours mieux qu’avoir un teint de vampire. Faut dire que t’as tout d’une sangsue !

Gyffl : Arrêtez de vous chamailler comme ça. On dirait deux sœurs ados !

CLIN D’ŒIL SUBTIL !!!

Gyffl : Bon, faut que tu viennes, Téléprise, merde ! Sérieux, t’es la seule qui attire le public gothique.

Téléprise : Oh, vous faites chier ! On peut pas avoir une vie normale ici…

Gyffl : Tu sais dans quelle "œuvre" tu te trouves ?

Téléprise : Bah, d’accord… Mais je me tiens éloignée de toute forme de torture, c’est bien d’accord.

Radina : Promis.

Optimus : Vous êtes ma foi fort particulier, comme groupe…

Radina : Bien ! Maintenant, on est tous réunis ! Il reste plus qu’à… Quoi ?... (léger silence)… Rhooo, mais on peut bien s’en passer, Danaol !... (nouveau silence)… T’es sûr de sûr ?... (nouveau silence)… Bah, d’accord… En avant pour le pays elfique…

Radina commence à partir et Téléprise reste là, légèrement interloquée.

Razzta : V’adorerais avoir un copain imavinaire, moi auffi !... Vous favez qui f’est, fe Danaol ?


Au pays elfique, Sushy sort d’une très longue révision qui l’a notamment mise dans une tenue plus dévoilante…

Lionchet n°2 : Boudiou ! J’comprendrai jamais l’esprit pervers d’ces humains.

Radina et le groupe apparaissent quelques mètres devant Sushy, juste à l’endroit où se trouvaient deux petits elfes qui jouaient, et qui implosent en réaction au phénomène.

Sushy : On devrait inventer un nom pour ma malédiction…

Radina : Bon, écoute, grognasse, c’est pas que ça m’enchante, mais apparemment, on a besoin de toi pour aller se fritter à Anathole.

Sushy : Ouais, bonjour, sinon…

Gyffl : Salut, mon cœur ! Dis, après tout ce temps sans se voir, t’as pas des envies spontanées qui te viennent ?

Sushy : Maintenant que tu le dis…

PAFF ! (Fulguro-poing)

Gyffl (visage encastré contre un mur) : Elle est dingue de moi…

Radina : Je me doutais bien que tu serais récalcitrante, mais tu ne peux rien redire aux ordres de Danaol ! Vas-y, dis-lui, mon chéri !

Long silence…

Sushy : …
Téléprise : …
Optimus : …

Razzta fait mine d’écouter attentivement, pensant qu’en se concentrant, il pourra entendre l’ami imaginaire de Radina.

Radina : … Ah ah ! T’as plus ton mot à dire, la pouf’ !

Sushy est légèrement confuse. Téléprise lui fait signe de pas insister là-dessus.

Sushy : … Juste pour signaler que j’obéis plus à la voix de Danaol, là. Anathole oblige. C’est la raison principale pour laquelle je me suis fait faire une révision complète. "Par des gros pervers, d’après ce que je vois… et ce que je sens."

Radina : Euh… Ben dans ce cas… Si tu viens pas avec nous, je…

Sushy : Économise ta salive, Sixième Sens. Je sens que d’une manière ou d'une autre, je serai forcée d’entrer là-dedans… Donc autant faire passer l’enfilade tout de suite plutôt que de la retarder.

Gyffl : Tu veux dire que-
Sushy : Je parlais métaphoriquement, Garfield !

Radina : Parfait. Nous sommes à nouveau tous réunis ! "Plus la gothique et le Transformer." (Elle prend la pose) Léglandaires, en avant !!

Long silence, personne ne bouge.

Sushy : … Tu peux toujours courir pour qu’on te suive là-dessus, "Donna Quichote".

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.73   Jeu 29 Jan - 0:52

Chapitre 73 : Sus à soi-même !

Dans une salle de briefing tenue par Shakira et Ikéal, les Léglandaires font un briefing.

Sushy : Qu’est-ce qu’elle fout là, Candy ?

Shakira : Elle va te démonter si tu la fermes pas, Astro !

Ikéal : Mes amies, serait-ce dans vos cordes de faire preuve de retenue lors d’une réunion plus que décisive pour la détermination de l’avenir incertain qui nous préoccupe  tous ?

Sushy : … Si ça peut la faire se la fermer à Achille Talon, je dis plus rien, moi.

Gyffl : OK, pour en revenir au truc important : on connaît notre mission, mais ça va être quoi, les détails de l’opération.

Radina : (regardant le vide) Vas-y, Danaol, explique-leur.

Petit silence gêné…

Téléprise : Heu, je-
Radina : Hé ! Ça ne se fait pas de couper la parole ! (au "vide") Continue, mon chéri.

Long silence.


Gyffl : Hem-
Radina : Tatatatata !

Encore plus long silence… Radina finit par intervenir, étonnée du silence prolongé.

Radina : … C’est bon, vous pouvez parler, là. Il a fini.

Téléprise : Ah, OK.

Radina : C’était parfaitement clair, pas vrai ?

Gyffl : Juste pour être sûr, on pourrait pas avoir la confirmation des opérations par quelqu’un d’autre ?

Ikéal : Cela serait un honneur et un plaisir que de me voir incomber cette humble tâ-

Tous : NON !!

Shamira finit par expliquer le plan : les Léglandaires s’infiltreront dans le château ambulant en grimpant par une des jambes tandis que plusieurs centaines de gens en avions attireront l’attention des canons du fort et des Nyancats dans une mission suicide.

Gyffl : Comment vous avez pu les convaincre ?

Shakira : On leur a promis trente vierges au paradis après leur mort. Apparemment, il existe des gens assez cons pour gober ce genre d’âneries.

PAUSE

Lecteur : WOW ! WOW, WOW ! Mayo, t’es conscient du terrain que tu prends, là ?

Mayo : Bah… C’est juste que c’est la seule blague que j’ai trouvée.

Lecteur : … Sérieux ?

Mayo : Ouais, j’ai pas d’autre idée, et j’ai trop la flemme pour en chercher activement une autre…

Lecteur : OK, si tu veux.

FIN PAUSE

Optimus : Vos procédés me semblent très peu honorables…

Sushy : Bienvenue sur Akysia, Nono.


Et le lendemain, l’opération se lance. Les kamikazes se lancent à l’assaut du château ambulant, tandis que les Léglandaires essaient de grimper la jambe en utilisant un grappin… sans grand succès.

Téléprise (se prenant le grappin sur la tête) : Aïe !

Gyffl : Si on fait les comptes, ça fait :
Moi : 12
Téléprise : 9
Radina : 8
Sushy : 5
Razzta : 2

Radina : T’as de la chance, Danaol. Tu t’en es pris aucun.

Optimus : Hem… Si je puis vous rappeler, je peux me changer en objets de différentes formes et longueurs.

Un temps. Tout le monde se sent un peu stupide…

Gyffl  : Ça me donne des idées pour des trucs à essayer plus tard…

Optimus se change alors en télésiège et les amène à l’entrée en haut de la jambe. À l’intérieur, ils commencent à "s’organiser".

Radina : OK, d’après les plans qu’on nous a donnés (De nombreux Bothans sont morts pour les avoir), la salle du système anti-aérien se trouve à trois salles de là sur la droite.

Lecteur : Sérieux, Mayo en a plus rien à foutre du côté fantasy de la BD de départ…

??? : Où vous croyez aller comme ça ?

Nos "héros" font face à… eux-mêmes, version peau légèrement plus claire et cheveux légèrement plus sombres. Enfin, il n’y a en fait que quatre d’entre eux : "Radina2", "Sushy2", "Gyffl2" et "Razzta2".

Razzta : Wow, ils ont un miroir fantaisie !

"Radina2" : Bouh, bande de nazes !

"Gyffl2" (regardant son alter-égo) : Hum, j’suis vraiment pas mal…

Razzta
: Whaou ! Et en pluf, fa bouve et fa parle tout feul ! Comment fa arrive à faire fa ?

Radina : OK, de un : Razzta, tu la fermes. De deux : vous êtes qui, vous qui nous ressemblez ?

"Sushy2" : Des disciples d’Arturo Brachetti. À ton avis, bécasse ?

Gyffl : On se doute bien que vous êtes des sortes de doubles maléfiques de nous, mais ce qu’on voudrait surtout savoir, c’est comment ça se fait.

"Gyffl2" : Ben, sur le champ de bataille, Anathole a récupéré votre ADN pour faire des clones de vous à son service. Nous, quoi.

Téléprise : Hem… Pourquoi seulement vous ?

"Radina2" : Euh, quoi ?

Téléprise : Ben ouais, pourquoi ne pas avoir fait, genre, 100 clones de chaque pour faire une p*tain de grosse armée ? Et d’ailleurs, Danaol a dû faire tomber de son ADN, lui aussi. Pourquoi ne pas l’avoir cloné ?

Un temps…

Radina & "Radina2" : "Deux mecs ou plus avec sa face de rêve… Je vais pas dormir de la nuit rien que d’y penser ! "

"Gyffl2" : Heu…
"Sushy2" : Tu nous poses une colle, là…

"Gyffl2" : Hé ! Synchronisation de pensées ! Tu sais ce qu’on pourrait synchroniser d’aut-

BAM ! (claque de fer)

"Razzta2" : Quand est-fe qu’on tape ?

Téléprise : Donc vous obéissez aveuglément à Anathole.

"Radina2" : Non ! On lui obéit parce qu’on l’aime !!

"Sushy2" : Parle pour toi, la groupie…

"Gyffl2" : Et je te signale que c’est une fille.

"Radina2" : Mais elle a un corps d’homme ! Avec un esprit de fille… Et une voix virile… Et des manières efféminées… Oh mon Dieu, c’est l’homme parfait !

"Sushy2" : Et gay, en général…

"Radina2" : Mais si je sors avec lui/elle, ça veut dire que je sors à la fois techniquement avec une femme et avec un homme. Mais dans le sens où je suis lesbienne dans l’esprit sans l’être vraiment dans l’acte, et hétéro dans l’acte sans l’être vraiment dans l’esprit… Ça fait que je suis bi-curieuse dans les deux sens à la fois, sans être complètement bi… j’ai mal à la tête.

"Razzta2" : … Quand est-fe qu’on tape ?

Sushy (soupir) : … J’ai l’impression qu’on a à peu près affaire à la même brochette de vainqueurs que la nôtre.
"Sushy2" (soupir) : Ouaip…

Gyffl et "Gyffl2" (réfléchissant) : Ça veut dire que…

Les deux Jaguarians tiltent et se jettent un regard souriant qui en dit long.

Gyffl : Euh, vous nous excusez dix minutes ?
"Gyffl2" : Juste un petit fantasme qu’on a toujours eu envie d’accomplir.

Ils s’éloignent alors vite du reste des deux groupes, cachant avec difficulté leur excitation.

Téléprise : … Me dites pas qu’ils vont…
Sushy : Quoi d’autre ?

Radina : Bon, ben si c’est comme ça, nous aussi on va se faire une pause câlin ! Viens, mon Danaol !

Radina pars à son tour dans son coin.

Téléprise : Je veux même pas m’imaginer…

Razzta : Est-fe qu’on voue à cache-cache ?

Sushy : Je hais ma vie…

Silence gêné entre les gens restants…

"Razzta2" : Quand est-fe qu’on tape ?

Téléprise : Bon ben… Sinon, vous vous faites appeler comment ?

"Sushy2" : Par nos prénoms, en général.

"Radina2" : Moi, c’est Cindy. La pimbêche rouillée, c’est Morticia. Et le velu pervers, c’est Rocco. ("Razzta2" grogne) Ah oui, et le gros tas s’est pas trouvé de nom, alors on l’appelle juste « le con ».

Téléprise : Non, j’veux dire… vous avez pas de nom de groupe ? Genre, les Anti-Léglandaires ?

Morticia/"Sushy2" : Et puis quoi encore ? Vous vous croyez dans un comics ringard des années 60 ? Et après, on va tous s’appeler Sushy-Sombre, Gyffl-Sombre, etc… Et pourquoi pas dans une autre langue, histoire de rendre ça encore plus con ?

Razzta : V’m’ennuie… (à Optimus) Tu veux bien te tranf’former en toboggan ?

Optimus : Qu’est-ce que je fais là… ?

Un temps

Cindy/"Radina2" : Bon ben… On fait un jeu en attendant ?

"Razzta2" : Quand est-fe qu’on tape ?


Dix minutes plus tard, Gryf et Rocco reviennent, affichant un très grand contentement, alors que les filles jouent à…

Téléprise : Est-ce que mon amoureux secret est Jason ?

Morticia/"Sushy2" : Téléphone-lui pour voir.

Elle prend le combiné du plateau de jeu, quand elle remarque les deux arrivants.

Gyffl : Vous jouez à Téléphone Secret ?

(pour plus d’info : https://www.youtube.com/watch?v=oQRXW-nt88M )

Cindy/"Radina2" : C’est le seul jeu de plateau qu’on avait !

Rocco/"Gyffl2" : Et vous m’avez même pas attendu pour commencer ?!

Et avec deux nouveaux joueurs, la partie continuent, tandis que Razzta s’amuse en faisant toutes sortes de formes enfantines dégradantes à Optimus et que "Razzta2" reste debout à grogner et à redire la même phrase.
Une demi-heure plus tard…

Sushy : Ouais ! Mon amoureux était Brad ! J'ai gagné ! (met un temps pour réaliser la situation dans laquelle elle se trouve) … Ma vie est pathétique.

Morticia/"Sushy2" : Bon, c’est pas tout ça, mais qu’est-ce qu’elle br**le, votre princesse "Moneuneuké" ?!

Téléprise : À part elle-même, j’ai du mal à voir quoi… Et je préfère pas y penser.

Rocco/"Gyffl2" : Faudrait peut-être aller la chercher.

Léglandaires (sauf Razzta) : C’est pas une bonne idée…

Gyffl : Ouais, mec, je sais que c’est tentant, mais ça n'en vaut pas le risque.

"Razzta2" : Quand est-fe qu’on tape ?

Gyffl : Il sait dire autre chose ?

Cindy/"Radina2" : Pas vraiment, non… Cela dit, il a pas tort. Avec ou sans Radina, va falloir qu’on se tatagne, sinon ça va pas avancer.

Téléprise : Pas faux…

Gyffl : Il est donc temps d’affronter nos doubles, nos jumeaux, nos alter-égo, nos nous-mêmes. Ça promet d’être un combat de légende… Et vous verrez ça au prochain épisode !!

À LA PROCHAINE !

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: Re: Les Léglandaires ! (parodie)   Lun 31 Aoû - 13:50

Chapitre 74 : Ça pète !

Les Léglandaires et leurs némésis se font face…

Sushy : Bon, ben… J’imagine qu’on va se coltiner à nos doubles respectifs.

Razzta  & "Razzta 2" : Gah ?

Sushy : Toi y en a taper le type qui ressemble à toi !

Gyffl (clin d’œil à son clone) : Oh, pour ce qui est de se frotter, on s’est déjà exercé…

Cindy/"Radina 2" (à Téléprise) : Comme ma moi est pas là, j’vais devoir me rabattre sur toi.

Téléprise : Fait chier. J’ai pas signé pour ça…

Les deux groupes se ruent l’un sur l’autre, et…

Cinq minutes plus tard, les Léglandaires sont tous morts face à leurs némésis, mutilés de façon bien gore.


Rocco/"Gyffl2" : … Ils étaient assez merdiques, en fait.

Optimus (en pièces, agonisant au bout du corps sans vie de Razzta) : Mon peuple… Je suis mort pour vos pêchés…


La seule gagnante du côté du "bien" est Téléprise, qui a fait une complète rechute et qui s’extasie de taillader le corps de Cindy.

Téléprise (au paroxysme de l’excitation): Oh oui ! Souffre ! Couine, vas-y ! Ah, ça te fait mal, hein !? Avec moi, c’est 50 Nuances de Douleur, salope !!

Les trois autres "anti-Léglandaires" observent en étant assez fortement déconcertés… (sauf "Razzta 2" qui ne pige pas du tout ce qui se passe).

Morticia/"Sushy2" : Hum… Je crois que ça fait une minute qu’elle est morte.

Téléprise : … Oh… (léger silence, elle se sent gênée) Je me suis un peu laissé emporter, hé, hé…… Quelqu’un aurait une culotte propre ?

Rocco/"Gyffl2" : … J’imagine que t’en auras pas besoin dans le monde des morts !

Morticia/"Sushy2" : T’as essayé de faire une répartie maline, là ?

Rocco/"Gyffl2" : Ouais. Pas mal, hein ?
Morticia/"Sushy2" : C’était naze.

"Razzta2" : Quand est-fe qu’on tape ?

Morticia & Rocco : Tu viens de te battre y a pas trente secondes !

Rocco/"Gyffl2" : Hé ! Une autre communion d’idées ! Tu sais ce qu’on pourrait communier d’au…

CLANG ! (claque métallique)

Morticia/"Sushy2" : Communie-moi ça, blaireau.

Rocco/"Gyffl2" (éjecté dix mètres plus loin) : Et c’est moi qui suis naze en réparties…

Pendant ce temps, Téléprise a enlevé la culotte de Cindy morte par dessous sa jupe, et l’enfile derrière un mur, de façon à ce que les autres ne voient que sa tête.

Téléprise : Bon, écoutez, les gars, je crois que vous voyez la situation sous le mauvais angle, là. "Rose à bords blancs ? C’est quoi, c’te cruche ? Ce serait la honte d’avoir un lien de famille avec elle."

CLIN D’ŒIL SUBTIL !!!

Rocco/"Gyffl2" (essayant de zyeuter en tournant la tête au maximum) : J’te suis pas. Qu’est-ce que tu veux dire ?

Téléprise : D’après ce que j’ai capté, vous êtes pas spécialement des fans d’Anathole, en dehors de la pimbêche que j’ai roustée (euphémisme). Vous avez une super occaz de lui tourner le dos et de vous faire des couilles en or !

Morticia/"Sushy2" : Attends, tu veux dire ce que je pense que tu veux dire ?

Téléprise : Exactement ! Prenez les fringues du groupe de bouffons, finissez leur job, et vous vous taperez toute la gloire et la fortune qui va avec !

"Razzta2" : … Quand est-fe qu’on tape ?

Morticia & Rocco : La ferme, le con !

Morticia/"Sushy2" : Tu me sors une autre connerie sur la synchronisation de pensée, et mon pied en acier sera synchronisé avec ton cul !

Rocco/"Gyffl2" : OK… (à Téléprise) Mais au fait, pourquoi tu voudrais qu’on stoppe Anathole. Apparemment, la souffrance, c’est ton truc, et faut dire qu’il te la fournit bien.

Téléprise : Ouais, au début, je pensais pareil, mais j’ai fait une overdose, et j’ai été assez conne de croire qu’arrêter complètement était la bonne chose à faire. Il faut savoir jouir de ce qu’on aime, en chérissant les moments où on peut l‘avoir. Si on peut avoir tout le temps ce qui nous plaît, où est le vrai plaisir là-dedans. C’est pour ça que je veux stopper Anathole. Pour pouvoir chérir tous ces moments spéciaux où je pourrai faire souffrir ou voir souffrir quelqu’un.

ANNONCE :

Mayo : Et c’est une grande leçon que tu nous as apprise là, Téléprise. Vous, les accros qui nous suivez, que ce soit à Internet, aux jeux vidéos, à la drogue ou au hentaï, aimez vos passions non pas comme une occupation à vivre continuellement, mais comme un plaisir à chérir à travers des moments uniques.

FIN DE L’ANNONCE

Téléprise : … Et puis ce sera la première fois que je ferai souffrir un dieu. Ça va être un p*tain de pied !

Morticia/"Sushy2" : Ouais, je sais pas trop…

Téléprise : Réfléchissez, vous tr… vous deux. Entre vous faire chier pendant l’éternité à voir les mêmes saletés et les mêmes destructions et vivre une vie de superhéros acclamés pour avoir aidé à la destruction de la déesse du mal, c’est quoi le choix évident pour vous ?

Morticia et Rocco la regardent un instant, et…

Dix minutes plus tard, Radina revient enfin de sa « pause câlin ».


Radina : Alors, les gars, comment ça s’est…

WOOF !
L’épée de "Razzta2" broie complètement le visage de Radina, qui meurt instantanément.

Morticia/"Sushy2" : Bien, ça, c’est fait.

Les trois "anti-Léglandaires"  partent en enjambant le cadavre de Téléprise.

Rocco/"Gyffl2" : On se refait une partie de Téléphone Secret ?

Morticia/"Sushy2" : C’est pas marrant en dessous de trois.


VOILÀ COMMENT ÇA AURAIT PU SE PASSER…


MAIS QUE DITES-VOUS DE CECI ?

Dix minutes plus tard, Radina revient enfin de sa « pause câlin ».

Radina : Alors, les gars, comment ça s’est passé ? Vous avez été sages pendant notre absence ?

Elle voit alors nos trois imposteurs qui ont échangé leurs vêtement avec leurs homologues (ça a pas été simple pour "Razzta2"…)

Téléprise : Ben, comme tu le vois, on les a tous tués.

Radina : Super ! Bien joué !... C’est moi ou vous êtes un peu plus pâles que d’habitude ?

Rocco/"Gyffl2" : Heu… Ça doit être l’altitude.

Radina : AH !! J’espère que ça a pas touché mon teint ! ("Danaol" semble lui parler)… Oh, t’es vraiment trop chou. Tu trouves toujours les mots qu’il faut ! Toi aussi, ça ne t’empêcherait pas d’être beau comme un dieu ! Mais fais quand même gaffe à pas trop virer genre "Téléprise, fille de Bozo" non plus.

Téléprise : Mais sérieusement, t’as fait quoi pendant une heure ?

Radina (rougissant) : Oh, y a des choses qui ne se disent pas…

Téléprise : Bon, on le désactive, ce système anti-aérien ?

"Razzta2" : Quand est-fe qu'on tape ?

Morticia et Rocco : Ta gueule !

Le groupe se rend donc à la salle de commande du système anti-aérien. Mais…

Radina : Et zut ! C'est bloqué par un mot de passe.

Rocco/"Gyffl2" : Essaie « CrépisétrocanonROFL-93enforce ».

Radina : … Comment tu peux savoir ça ?

Rocco/"Gyffl2" : Une intuition, c'est tout.

Radina tape le code, qui est bon, et désactive le système.


À plusieurs centaines de km de là, dans une chambre, c'est la bougeotte sous la couverture…


??? : Oh oui, continue comme ça, grand fou !

Mais le téléphone sonne, ce qui stoppe Shakira dans ses ébats, alors qu'elle se trouve en sandwich entre Sagra et Halène.

Shakira : Ça peut pas attendre ?! J'ai une affaire très importante à conclure !

Ikéal (à l'autre bout du fil) : Mais, puissante collègue, il m'était impératif de vous informer que les Léglandaire ont à l'instant même déjoué la vile protection dont cette truande d'Anathole s'était parée.

Shakira : Oh ! Donc  le château est maintenant sans protection !

Ikéal : Par conséquent, nous avons la capacité de les assaillir de notre arsenal.

Shakira : Ça veut dire qu'on va tuer les Léglandaires dans la foulée ?

Ikéal : Euh… Oui. Cela vous gênerait-il d'avoir à nous soumettre à ce déchirant sacrif…

Shakira : Non, je voulais juste le dire tout haut pour me faire du bien. Explosez-leur la tronche.

Ikéal : Fort bien, ma dame.

Shakira raccroche et s'habille pour sortir.


Shakira : Désolé, les mecs. J'ai un truc encore plus excitant à observer pour l'instant. On remet ça à plus tard.

Sagra : T'inquiète pas, poulette. On devrait pouvoir s'en sortir à deux.

Halène : Oh, toi, tu sais toujours trouver les mots pour me faire démarrer, grand fou.

Tandis que Shakira s'éloigne, Halène est inspiré.

Halène :
Je sens ta présence au fond de mon être
Il n'y a pas que mon coeur que tu pénètres



Dans le château d'Anathole, cette dernière se prend un bain.

Anathole (à son monstre serviteur) : Plus de lavande. Je veux être la plus belle et sentir très bon.

C'est alors que les missiles nucléaires d'Akysia se fondent tous sur le château, qui, sans sa protection anti-aérienne, se voit complètement détruire dans un champignon atomique.
… À l'exception d'un petit abris en métal, d'où sortent nos ''héros''.


Radina : Une bonne chose que tu aies remarqué cet abris anti-atomique, Sushy. ''Mon Dieu, je lui ai fait un compliment ! Je me sens si sale…''

PAUSE

Lecteur : Ouais, c'est une bonne chose… Et pas du tout une facilité scénaristique que l'auteur a sortie de son cul.

Mayo : Je t'emmerde.

FIN PAUSE

Radina : Mais au fait, comment t'as pu savoir que c'était un abri anti-atomique ?

Morticia/"Sushy2"
: Heu… Une intuition ?

Radina :… OK !

Téléprise : Bon ben… Anathole est morte. (ironique) Je ne m'imagine pas une seconde qu'elle sorte des décombres, toujours en vie, folle de rage et prête à nous massacrer.

Et Anathole sort des décombres, toujours en vie, folle de rage et prête à les massacrer.

Anathole :… Vous avez foutu en l'air mon bain ! JE PUE LA TERRE ET JE SUIS TOUTE DÉCOIFFÉE, BANDE D'ENC*LÉS !!

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: Re: Les Léglandaires ! (parodie)   





Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Léglandaires ! (parodie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» Les Léglandaires ! (parodie)
» Les Léglandaires ! (parodie) (Commentaires)
» Majandra et Danny Strong : Souviens-toi... L'été dernier, Scream... (parodie)
» [Video] Parodie de Captain EO avec les personnages Disney : Captain Eeyore
» Un maître de la parodie : Al Capp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendaires : Nouvelle ère :: Papotage en règles :: Créations de fans :: Ecritures-