Site créé pour ceux qui veulent discuter entre estimateurs positifs de la direction de la BD.
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Les Léglandaires ! (parodie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
MessageAuteur
MessageSujet: ch.50   Jeu 7 Nov - 13:05

Chapitre 50 : Rencontre du quatrième type

Marhell ad. : Comment vous êtes entrés chez moi, bande de p'tits voyous ?!

Razzta : Vous êtes qui, monfieur ?

Radina : Je crois qu'c'est Marhell, Razzta...

Razzta : Comment fa f'fait alors qu'on l'a dévà vu mourir deux fois ??

Radina : ... Hé bien, c'est parce que... tu vois... on a cru l'avoir tué la première fois mais en fait on n'a pas vu qu'il avait survécu et perdu la mémoire, puis on l'a recroisé et il a fini par récupérer la mémoire en se divisant en deux puis sa version gentille et lui-même sont morts durant la destruction du monde elfique qu'on a sauvé, et en voyageant dans le temps on est retombé sur l'ancien Marhell qu'on n'a pas encore croisé, mais si maintenant, vu qu'il est devant nous, mais il sait pas qu'on est nous... enfin ceux qu'il affrontera plus tard......... J'ai mal à la tête.

Razzta : .......... Gah ?

Radina : Bon, on s'en fout ! C'est un méchant et faut qu'on s'casse !

Marhell ad. : Attendez un peu, salopiauds !!

Il active une télécommande, faisant sortir des bracelets électriques des murs qui enchainent les quatre "enfants".

Marhell ad. : Je savais que cette installation me servirait un jour ! "Même si j'avais prévu ça pour des plans légèrement différents..."

Halène : Quelle ironie ! Finir emprisonnés dans la geôle que nous contrôlions il y a un instant !

Ceyjeirom : Parle pour toi.

Il se défait de ses liens en enlevant et en remettant sa main mécanique. Il casse l'autre bracelet avec ses griffes de fer, mais glisse sur une bouteille de bière par terre dans la manœuvre.

Marhell ad. : Ne crois pas t'en tirer comme ça, sacripant !

Le sorcier avance vers lui en titubant.

Ceyjeirom (se relevant) : ... C'est moi ou vous êtes bourré ?

Marhell ad. : Mêle-toi de c'qui t'regarde !!

Il veut boire sa bière, mais son masque le gêne, c'est pourquoi il l'enlève, montrant son vieux visage visiblement sous l'effet de l'alcool.

Marhell ad. : J'vais vous apprendre à rentrer en douce dans une propriété privée !

Ceyjeirom remarque un petit drapeau au sol, avec l'effigie d'un rat dessus.

Ceyjeirom : Je saisis ! On est peu de temps après la défaite des Ragondins de RAMRY contre les Colibris de BOLARS.

Marhell ad. : Cet arbitre était un vendu !

Ceyjeirom : J'vous l'fais pas dire !

Marhell ad. : Vous êtes là pour quoi ??

Ceyjeirom : Euh... Je viens de l'espace !

Marhell ad. : C'est vrai ?... Vous venez de Mars ??

Radina et Halan : Même pour un type bourré, il est un peu trop crédule...

Ceyjeirom : Non, de Saturne. Tant qu'à faire, autant éviter de prendre une planète de tapette.

Marhell ad. (s'agenouillant) : Et qu'est-ce que vous me voulez, ô puissances extra-terrestres ?

Ceyjeirom : ... Je suis venu te montrer l'estime de notre peuple à ton égard en te donnant ces trois esclaves !

Halène et Radina : Heiiiiiiin !!
Razzta : F'est quoi, un efclave ?

Halène : Vous devez faire erreur, Ceyjeirom !

Ceyjeirom : Ah oui... Et pensez à faire bâillonner celui-là.

Halène : ............
Trahison ! Trahison !
Je faisais confiance à cet homme
J'aurais mieux fait d'manger une....


Ceyjeirom : Oh, la ferme ! J'en ai marre de vos chansons ridicules ! Je n'ai plus besoin de vous !

Halène (choqué) : ... Vous êtes méchant !

Ceyjeirom : Je sais !

Razzta : Dis, Radina, ve peux caffer mes chaines, maintenant ?

Radina : ... Attends, me dis pas que tu pouvais te libérer dès l'début !

Razzta : Fi, mais comme v'vous voyais refter comme fa, toi et Halène, f'penfais qu'f'était le veu de felui qui tiendrait le plus longtemps dans fette position... Mais maintenant, v'commenfe à avoir mal aux bras.

Radina : ... ESPÈCE DE CRÉTIN !! LIBÈRE-TOI TOUT DE SUITE ET FILE LEUR UNE BRANLÉE !!!

Razzta : Fuper !! (Il se défait facilement de ses chaînes) V'ai touvours rêvé de frapper un vieux !

Il fonce sur Marhell et le rue de coups de poings.

Marhell ad. : Aie ! Espèce de sale petit... Aie ! Garnement !! Aie ! Mais laisse-moi... Aie !

Radina : ... J'aurais peut-être du lui dire de me libérer avant...

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.51   Jeu 7 Nov - 21:05

Chapitre 51 : Let's go !

Danaol : Bon ben... On va manger un bout ?

Gyffl : Pourquoi pas ? A moins que t'aies envie de remettre le couvert...

Mayo : ... Non mais attendez, vous allez pas vous casser comme ça !?

Gyffl : Pourquoi pas ?

Mayo : Vous êtes censés retrouver Radina et Razzta !

Danaol : ... Pourquoi ?

Mayo : Eh bien............ Faut quand même que vous empêchiez Ceyjeirom et Halène de vous tuer à cette époque ! C'est bien pour ça qu'vous êtes là ?

Danaol et Gyffl : ... Aaaah oui, c'est vrai !

Mayo : Crétins...

LittleExpresso : Ça me surprend que t'insistes pour qu’ils y aillent alors que t'aurais pu laisser Razzta et Radina s'en charger.

Mayo : T'as pas vu le sondage ?






SONDAGE SUR LE PERSONNAGE LE PLUS POPULAIRE DES LÉGLANDAIRES :

1er : Gyffl (78 voix)
2e : Sushy (54 voix)
3e : Danaol (52 voix)
4e : Radina (12 voix)
5e : Razzta (9 voix)
6e : Elypo (8 voix)





LittleExpresso : Ah ouais...

Mayo : On va quand même pas faire une histoire avec seulement les deux Léglandaires les moins appréciés !

Danaol s'approche de Sushy.

Danaol : Sushy, met toi en mode véhicule. (pas de réaction)............. Sushy ?.... SUSHY !!

Il s'essouffle après avoir crié plusieurs fois et tenté de la faire bouger.


Danaol : *puff* *puff* Pourquoi elle réagit pas ??

Gyffl : Tu lui as pas dit de couper ses fonctions auditives ?

Danaol : ... Et m****... Bon, j'vais devoir utiliser le mode manuel.

Il découvre une manette derrière la peau du dos de Sushy et l'enclenche. Sushy s'allonge alors sur le sol, droite comme un I, et fait ressortir des ailes type avion de son dos.

Danaol (s'asseyant sur le dos de Sushy) : Allons-y !

Gyffl (s'asseyant à son tour) : Pour une fois que je peux monter (sur) Sushy.

Danaol : Direction : l'endroit où se trouve Ceyjeirom ! En espérant que Razzta y soit pas...

Ils décollent alors grâce à des propulseurs situés aux pieds de Sushy.


... Un peu plus loin, Danaol adulte est en train de siffloter gaiement.


Danaol ad. : Enfin libre !... Bon, rien à cirer de cette princesse. Je rentre à Bolars, je fais carrière dans le spectacle et j'épouse une actrice !

C'est alors que son col se fait prendre par les dents de Sushy (qui volait comme par hasard par là et qui gardait sa bouche entrouverte), le forçant à accompagner le groupe.

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.52   Jeu 7 Nov - 23:47

Chapitre 52 : Stupid Battleground !!

60 km plus tard...


Danaol ad. : Laissssssseeeeeez-moi desceeeeeeeeeeendre !!

Danaol : Tu trouves pas que Sushy fait un bruit bizarre depuis quelques temps ?

Gyffl : Maintenant que tu le dis...

Ils se baissent et se rendent compte de la présente de Danaol adulte.

Danaol : ... Oups... Il faut le redescendre !

Mais il est soudain interrompu par un tir de morve de Marhelkon qui le manque de peu. Devant nos héros et leur "vaisseau" se trouve...

Gyffl : C'est une horde de Marhelkons !!

Gyffl et Danaol évitent d'autres tirs de morve. Danaol adulte n'a pas cette chance et en reçoit une en plein torse.

Danaol ad. : AH !! J'AI ÉTÉ TOUCHÉ PAR LA MORVE QUI FAIT TOUT CRIER !!

Danaol : Je vais faire contre-attaquer Sushy avec sa supra-attaque N'cha !

Il appuie sur un bouton et Sushy commence à former une boule d'énergie dans sa bouche, faisant alors frétiller quelques cheveux de Danaol adulte.

Danaol ad. : C'EST BIZARRE... ÇA SENT LE BRÛLÉ.

Danaol (s'en rendant compte) : Zut ! (Il annule l'attaque, voulant sauver les cheveux en péril) On va devoir se contenter des lasers latéraux.

Sushy commence à tirer des petits lasers de ses bras.

Gyffl : Regarde, Danaol. Les Marhelkons gardent le château de Camhell ! C'est certainement là que Ceyjeirom se trouve.

Danaol : Il faut donc passer au travers pour le retrouver... Va-t-on y arriver ? Ceyjeirom est-il seul ? Vous le saurez après une petite page de publicité !!


PUBs !

1) Dans le repère des Zarbi-Kos...

Schtroumpf 1 : Moi et mes amis, nous schtroumpfions paisiblement loin des humains... seulement une calamité courante nous est schtroumpfé dessus : les mauvaises herbes ! (Des Zarbi-kos apparaissent en arrière-plan) Ces nuisibles schtroumpfent sans arrêt, envahissant notre lieu de vie, nous forçant à vivre ailleurs sous peine d'être attrapés puis empaillés pour faire des spectacles à la schtroumpf !... Nous pensions que nous ne nous sortirions jamais de cette situation de mes schtroumpfs...

Schtroumpf 2 : Ton langage, Schtroumpf...

Schtroumpf 1 : Va te faire schtroumpfer !!..... Et après s'être fait enschtroumpfer par un groupe de grosses Schtroumpfettes, nous avions presque perdu espoir... Mais heureusement, nous avons découvert Prençadantonpistil !! C'est un puissant désherbant qui schtroumpfe toutes les plantes envahissantes ! (Il en diffuse sur un Zarbi-Kos, qui dépérit aussitôt.) Gràce à Prençadantonpistil, toutes ces schtroumpf de plantes l'ont dans le schtroumpf !

Schtroumpf 2 : Ton langage, Schtroumpf !

PAFF ! (coup de schtroumpf dans la schtroumpf)

Annonce : Prençadantonpistil ! En vente chez votre droguiste.


2) Dans un lieu caverneux... Deux troll(e)s discutent, l'une est en train de pleurer.

Trolle 1 : Qu'est-ce qui t'arrive ?

Trolle 2 (pleurant) : Un humain stupide et blond a détruit mon fouet !!

Trolle 1 : C'est horrible ! Tu l'avais depuis combien de temps ?

Trolle 2 : Quinze ans... Et avec la crise, j'arriverai jamais à en trouver un autre qui soit dans mes moyens !

Trolle 1 : Ne parle pas trop vite. Tu connais BricoTorture ?

Trolle 2 : BricoTorture ?

Trolle 1 : C'est un magasin d'outils de torture à prix discount ! J'y ai acheté des menottes d'épines à 125 kishus.

Trolle 2 : 125 kishus seulement !!

Trolle 1 : Et en ce moment, ils font une braderie sur les double-fouets. Tu devrais aller y jeter un œil !

Trolle 2 (reprenant le sourire) : Merci à toi ! Et merci, BricoTorture !!

Chanson :
BricoTorture !! Le magasin pour les enflures !

FIN PUBs


Une femme aux cheveux noirs, look gothique, regarde la télévision.

??? (sourire et bave aux lèvres) : Double fouet... "Faut que j'dise à papa d'm'en acheter un !"

??? : Maitresse ?

Un petit homme bossu s'adresse à elle. ??? réagit vite en le mettant au sol et en lui écrasant le pied.

??? : Igor ! Je t'ai dit de m'appeler comment ?!

Igor : Désolé, votre vénérée suprématie parfaite et imbattable dont la beauté subjugue l'univers !

??? : C'est mieux !... Est-ce que je te fais mal avec mon pied ?

Igor : ... Oui, vous me faites mal. "À ton avis, conn**** !"

??? (excitée) : Oh oui !! Dis-moi encore que tu souffres !

Igor : Excusez-moi, mais pourrait-on remettre à plus tard votre jeu du soir ? J'ai une nouvelle importante à vous communiquer. La princesse Radina a été capturée et elle est dans le château.

??? : ... Vous avez prévenu mon père ?

Igor : On ne le trouve pas.

??? : Il doit encore être dans une de ses pièces secrètes... Bon, j'y vais !

Un petit peu plus tard... ??? arrive dans la salle où Radina adulte est gardée, toujours endormie. Elle est surveillée par :




Saibaman 1 : Guiguiguigui !

Saibaman 2 : Guiguigui !

??? : ... Ils sont encore là, ceux-là... Papa me gonfle à garder comme domestiques des monstres qui savent pas parler correctement !

Igor : C'est que comme ça, ils réclament pas de salaire...

??? : Bon ! Laissez-moi seule avec la prisonnière !

Ce qu'ils font. ??? fixe Jadina endormie pendant un instant.

??? (sourire très très sadique) : Est-ce que tu aimes souffrir ?

C'est alors que "le vaisseau Sushy" passe au travers du mur avec fracas, dans cette même pièce.


Autre part dans le château... Razzia continue de tabasser Marhell.


Marhell ad. : Aïe ! Laisse-moi répliquer, sale malpoli !!...

Tremblement suite à l' "arrivée" de Sushy.

Razzta : ... Y a quelqu'un qui doit avoir facrément faim. (Il reprend son tabassage)

Autre part, Danaol et Danaol ad. se relèvent avec des courbatures.

Danaol : ... Si on se fait discret à partir de maintenant, on devrait pas s'faire chopper.

Danaol ad. (faisant mine de chuchoter) : TU AS RAISON, PETIT. LE PLUS IMPORTANT EST DE RESTER SILENCIEUX.

Danaol : ...

??? : ...

Danaol (remarquant ???) : Ah ! C'est........ Téléprise !!

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.53   Jeu 7 Nov - 23:55

Chapitre 53 : Insurrection rectiligne rectifiée

Marhell continue de se faire tabasser.

Marhell (mal en point) : Mais ! Euh.... Laisse moi répliquer !

Razzta : ... OK.

Il ne bouge plus et se tient prêt à recevoir un coup. Marhell lui donne un coup de poing, et se fait mal au poignet.

Razzta : Bon, v'peux t'refrapper ?

Marhell : Attends ! Tu m'as donné une bonne trentaine de coup et je t'en ai rendu un seul. C'est pas juste, laisse-moi t'en rendre autant !

Razzta : Bon, d'accord. Mais dépêche-toi, v'ai encore envie d'te frapper, moi !

Marhell enchaîne quelques coups de pieds et poings, ne se faisant mal qu'à lui-même...

Ceyjeirom : ... Vous pourriez peut-être... je sais pas... utiliser votre magie !

Marhell : Ah oui, c'est vrai !

Il envoie alors plusieurs boules d'énergie... qui passent toutes à côté de Razzta, alors que celui-ci ne bouge pas.

Marhell : Arrête de bouger !

Ceyjeirom : ... "Il est complètement cuit."


Ailleurs dans le château.

Danaol ad. : QUI C'EST, ÇA, TÉLÉPRISE ?

Danaol : La fille de Marhell.

Danaol ad. : MARHELL A UNE FILLE !?

Danaol (lui mettant une main sur la bouche et se frottant l'oreille avec l'autre) : Oui, mais il en a honte. Elle passe son temps à torturer tout ce qui lui tombe sous la main. Il va pas crier sur tous les toits qu'il a une tarée en guise de fille.

Téléprise : La tarée est juste en face de vous, bande de trouducs !

Danaol : Et m****... On va être obligée de se battre !

Danaol ad. : "ON" ?? POURQUOI JE...

PAFF !! (coup de poing dans la machoire)

Danaol : Ta g***** !

Téléprise (sortant des griffes de ses phalanges, à la Wolverine) : Je vais lentement vous couper en petits dés, que je vais cuire à feu doux avant de les bouffer !!

Danaol (en position de combat) : Gyffl, Sushy, vous êtes prêts ?........ Gyffl ?... Sushy ?


Deux salles plus loin... Gyffl s'éloigne en catimini avec le corps de Sushy sous le bras.

Gyffl : J'ai pas envie d'me battre contre cette timbrée ! J'vais trouver une pièce tranquille, et pour la deuxième fois d'la journée, avec Sushy cette fois, j'vais pouvoir...

Sushy : Quoi donc ?

Gyffl se rend compte que Sushy est redevenue comme avant.

Gyffl (la reposant au sol, cachant une légère déception) : ... Ah, Sushy ! Ça fait plaisir de voir que t'es à nouveau toi-même ! Tu devais pas rester en sourdine par ordre de Danaol ?

Sushy : Si mon processeur trouve qu'un ordre est trop stupide, il peux l'annuler au bout d'un moment. Tu voulais faire quoi, là ?

Gyffl : ... J'voulais laisser les Danaol se démerder, me casser d'ici avec toi, et qui sais... dans un moment d'intimité, nous débarrasser d'nos vêtements et...

PAFF ! (coup de poing dans la figure)

Sushy : D'accord pour les deux 1ères parties du plan. Pour la 3e, tu t'débrouilleras tout seul !... Par contre, j'ai l'impression qu'on va d'abord devoir se taper les deux gremlins.

Saibaman 1 : GuiGui !

Les deux monstres sont faces à eux.

Saibaman 2 : GuiGuiGuiGui !

Gyffl : Qu'est-ce qu'ils viennent de dire ?

Sushy : "GuiGui !" et "GuiGuiGuiGui !"

Gyffl : ... Et ça veut dire quoi ?

Sushy : Rien du tout. Ils sont juste complètement arriérés.

L'un d'entre balance de l'acide avec sa tête, que les deux "héros" esquivent de justesse.

Gyffl : ... Pourtant, on peut dire qu'ils en ont dans le crâne ! "... Pu****, Elypo a finalement réussi à m'influencer !!"

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.54   Ven 8 Nov - 0:04

Chapitre 54 : Un mormon mort mord mon mat mal mis (ça n'a rien à voir avec le chapitre, mais j'avais envie de mettre cette allitération)

Marhell loupe Razzta pour la n-ième avec sa boule d'énergie.

Razzta : ... Bon, v'en ai marre. V'attaque !

Ceyjeirom : Il va falloir que j'intervienne...

Il s'avance de deux pas et se prend les pieds dans un rideau, qui se déchire, faisant tomber la barre de métal qui le soutenait, frappant une boule de bowling qui roule alors vers le mur, qu'il frappe, faisant tomber une brique qui touche une cuillère au sol (à un mètre de Razzta) ; cette cuillère vole jusqu'à un bouton sur le mur, activant l'ouverture d'un coin de celui-ci, d'où sort un système de catapulte sur laquelle est posée une poule ; cette dernière se voit donc catapultée et passe juste au-dessus de Razzta, pondant à cet instant précis.

Razzta (s'étant reçu l'œuf sur la figure) : ... Mon allervie aux œufs...

Il tombe au sol, suffoque et meurt.


EN DIRECT DE CAMHELL !!!

Mayo et LittleExpresso sont habillés en costumes de journalistes et portent des micros.

Mayo : Nous sommes à Camhell où le Léglandaire Razzta vient de mourir suite à un formidable retournement scénaristique.

LittleExpresso : En effet, cher confrère. N'oublions pas de saluer le travail extraordinaire fait lors de la retranscription en images dessinées.

Mayo : C'est donc ici, dans ce château moisi, que Razzta a rendu son dernier souffle. Recueillons les impressions de ses camarades de groupe.


Dans la pièce où se battent les Danaols.

LittleExpresso (à Danaol jeune) : Quels sont vos impressions suite à ce drame ?

Danaol (bloquant les coups de Téléprise) : Voyez pas que j'suis occupé !

LittleExpresso : Nous espérions savoir ce que vous pensiez de la mort de Razzta...

Danaol : ... Razzta est mort ?...... YEAAAAAAAAAAH !!

Il saute de joie dans toute la pièce.

Mayo : Je crois qu'on en tirera rien de plus...

Téléprise : Mon bichounnet est mort ?!!

LittleExpresso : C'est une surprise ! Vous entreteniez des relations avec cet homme ?

Téléprise : Ouais, enfin, surprise... Tous ceux qui suivent l'œuvre d'origine le savent déjà.

Mayo : Mais laissons cette veuve éplorée pour éviter de trop spoiler sur la suite et allons nous entretenir avec les autres mem...

Il se fait couper la parole par Téléprise qui l'immobilise par derrière.

Téléprise : Est-ce que je peux te faire souffrir ?

Mayo : Pas si tu tiens à ce que je t'accorde un rôle plus tard.

Téléprise (le lâchant) : Peuh, t'es pas drôle... Et puis d'abord, je suis pas éplorée ! Je sais même pas c'que ça veut dire. (aux Danaols) Bon, on reprend ?

Danaol ad. : C'EST QUI, RAZZTA ??

Les quatre autres : TA g***** !!


Dans la pièce où se battent Gyffl et Sushy.

LittleExpresso : Comment ressentez-vous la mort de Razzta ?

Les deux (esquivant les jets d'acide) : Rien à cirer !!

Gyffl : Hé ! On a dit la même phrase en même temps ! Tu sais qu'il y a autre chose qu'on pourrait faire de façon synchrone ?

BAFF !! (grosse giffle de Sushy)

Sushy : Pourquoi vous faites un reportage sur la mort de mini-Bibendum alors que c'est pas la première fois qu'il crève ?

Mayo et LittleExpresso : Euh.........

Un Saibaman lance à nouveau de l'acide, qui atteint...

LittleExpresso : Zut ! Le caméraman !

Mayo : ... De toute façon, j'comptais pas l'payer. On a qu'à le remplacer par un tchèque qui prendra 5 fois moins cher.


Dans la sale cachée de Marhell.

Mayo : Nous sommes désormais dans la salle où le drame a eu lieu. Razzta git comme une m**** sous les yeux de ses adversaires... (à Marhell et Ceyjeirom) Alors, quel effet ça fait de sortir victorieux quand on est un méchant ?

Marhell : Vous avez pas vu ma bière ?

Ceyjeirom : Ça fait bizarre... Il va falloir que j'm'habitue.

LittleExpresso : Compte là-dessus... Discutons maintenant avec ceux qui ont assisté impuissants à la scène. (à Halène) Quel effet ça fait de voir un héros mourir ?

Halène : Vous savez... J'ai lu pas mal de mangas et de comics, donc à force on finit par s'y habituer.

Quand l'habitude
devient tenace
La solitude
prend maintenant place.

Malgré tous les gens
Qui sont autour de nous
On se sent distant
Comme si on était fou.

Et pourtant !
J'ai envie de... ♫


LittleExpresso l'arrête en cousant sa bouche au crayon.

LittleExpresso : Mais passons maintenant à Radina. Comment avez-vous vécu la mort de votre compagnon d'arme ?

Radina : *boude*

LittleExpresso : ... Radina ?

Radina : ... Ça fait 3 chapitre et demi qu'on me fait pas intervenir, et je suis la dernière à me faire interviewer !! VOUS ME PRENEZ POUR QUOI ??

LittleExpresso et Mayo : Il faut qu'on réponde ?

Radina : J'en ai marre ! J'ai rien à faire dans cette histoire ! C'est bien la peine de m'faire ch*** à venir !

Mayo : Rassure-toi. À la fin de cette histoire, je te promets que t'auras le rôle le plus important.

Radina : C'est vrai ? Est-ce que Danaol sera concerné ??!

Mayo : Oui, plutôt...

Radina : Ça veut dire qu'on sera enfin ensemble, qu'on va larguer cette troupe de nuls et qu'on va fonder une famille dans un château super grand à cinquante pièces avec des femmes de ménages (super moches pour pas qu'il soit tenté), puis on passera nos vacances à la plage où il s'occupera de tous mes caprices pendant qu'on s'embrassera au moins vingt fois par jours puis qu'on vivra heureux pour toujours en élevant des oiseaux qui joueront avec nos quatre filles, Cendrillon, Aurore, Rapunzel et Blanche-Neige, qui n'auront pas plus d'un an d'écart et qui deviendront toutes princesses en épousant des princes super riches tandis que moi et mon chevalier on coulera des jours heureux en pensant toujours l'un à l'autre avec passion tandis que les trois autres péquenots seront crevés depuis longtemps ou prostitués pour pouvoir survivre, alors que Danaol et moi on sera tellement riches qu'on pourra se payer une fabrique de bijoux qui n'en créera que pour moi, et que.............

LittleExpresso et Mayo s'éloignent au fur et à mesure de ce monologue.

Mayo : Laissons-la s'exciter toute seule...

LittleExpresso : Je savais qu'cette interview était une idée d'con !

Mayo : La ferme !

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.55   Ven 8 Nov - 0:25

Chapitre 55 : Fin des combats

Dans une pièce du château.

Gyffl : Je cache pas qu'j'en ai un peu raz-le-cul de ce jeu d'esquive...

Sushy : Ils s'arrêteront pas de lancer leur solution dissolvante vers nous. Ils sont focalisés sur nos visages.

Un tilt survient alors dans la tête des deux Léglandaires. Ils sautent sur le dos de chacun de leurs assaillants et se mettent à dessiner au marqueur sur leur visage, Sushy reproduisant le visage de Gyffl et Gyffl reproduisant (approximativement) le visage de Sushy.
Les deux Saibamen, distinguant les faces de leurs ennemis sur eux-mêmes, se lancent un jet d'acide l'un sur l'autre, s'entretuant.


Gyffl : Ça a marché !!

Sushy : Ils étaient vraiment stupides ! Surtout vue la façon dont tu m'as dessinée...

Gyffl : Une nouvelle fois, nos esprits se sont parfaitement emboités ! Tu sais qu'il y a une autre façon de s'emboi...

CLUNG !! (coup de coude mécanique dans le ventre)

Sushy : C'est la troisième fois en peu de temps... Je vais finir par croire que tu es maso. À moins que tu sois complètement con...

Gyffl (mains sur le ventre, le visage crispé par la douleur) : Heureusement que j'ai mangé léger c'matin...


Autre lieu.
Téléprise attaque avec un entrain vicieux les deux Danaols qui ne font que reculer. Quant tout-à-coup...


SHLAK !!

Danaol ad. : ELLE A BRISÉ MA LAME !

Téléprise (réagissant vivement) : Alors, quel effet ça fait de perdre sa précieuse arme ?? Est-ce que tu souffres psychologiquement d'avoir perdu l'épée qui t'a accompagné aussi longtemps au point de sombrer dans le désespoir et d'abandonner toute volonté ??

Danaol ad. : ... EUH... EN FAIT, SI J'AVAIS L'AIR PANIQUÉ, C'EST PARCE QUE JE SUIS OBLIGÉ DE PARLER EN CRIANT... J'EN AI RIEN À CIRER, DE CETTE ÉPÉE POURRIE QUI A COÛTÉ 15 KISHUS À MON FRÈRE...... SINON, ÇA FAIT TOUJOURS UN PEU CH*** DE PERDRE SON ARME EN PLEIN COMBAT.

Téléprise : ... Tant pis, on va s'contenter d'la souffrance physique.

Elle s'apprête à le hacher menu quand...

Danaol : Eh, Téléprise !

Elle se retourne et voit un canon pointé sur elle.

Téléprise : Oups...

Danaol (allumant la mèche) : Yippikaé, pauvre c***e !

BOUM !

Et la fille de Marhell se fait éjecter, passant à travers une bonne partie des murs du château.

Danaol ad. (désignant le canon) : ... OÙ T'AS TROUVÉ CE TRUC ?

Danaol : J'l'ai trouvé dans sa salle d'accessoires. Elle s'en servait pour faire du tir aux pigeons.


Autre lieu, un poil plus tôt.

Marhell (en regardant Radina et Halène) : Bon, hé bien... Qu'est-ce que j'vais faire de vous deux ?

Halène (un peu effrayé): Vous comptez pas abuser d'nous, quand même ?!

Radina (toujours dans son délire, ne faisant attention à rien d'autre) : ... et tous les jours il m'achètera des fleurs juste pour me faire plaisir, en précisant à chaque fois qu'elles n'égalent pas la beauté de mes yeux et qu'il aura envie de boire dedans, au sens figuré bien sûr, et moi j'rougirai, et il me tiendra tendrement la main avant de m'embrasser, puis on...

Marhell : Je ne suis pas saoul à ce point ! Mais d'après le martien venu de Saturne, vous êtes mes esclaves. Le problème, c'est que je ne sais pas quoi faire de deux enfants...

Halène : ... Vous savez que je me débrouille très bien en cuisine ? Je pourrais vous faire un croque-monsieur à tomber par terre !

Marhell : C'est pas d'refus, j'ai un petit creux.

Il le libère avec sa télécommande.


Halène : Très bien, je reviens tout de suite !... maître...

Radina : ... et tout le monde se prosternera pour nous saluer dès qu'on se montrera en public, des bardes chanteront nos louanges à travers tout Akysia et le pays elfique ; nous remplacerons Roméo et Juliette en tant que référence d'histoire d'amour ; les seules missions que Danaol acceptera seront pour me faire plaisir, on restera éternellement ensembles sans vieillir et sans se disputer parce qu'il acceptera tout ce que je lui demanderai, sans m'ennuyer avec ses problèmes, et chaque fois que j'aurais envie de...

Halène : "Au diable mes effort pour conquérir le cœur de ma dulcinée Radina de mon époque... Je n'ai qu'à retrouver la Radina de maintenant, lui implanter la puce que j'ai préparé pour elle, et nous pourrons vivre notre idylle !!"
(Il chante en s'éloignant)
♫ Enfin ! Mon heure de gloire arrive !
J'atteindrai très bientôt mon but !
L'amour va venir sur ma rive
J'n'aurai plus besoin d'aller aux....

Marhell : Le martien a raison... Il faudra que je pense à le bâillonner.

Peu de temps après qu'Halène soit sorti, Téléprise entre en trombe par le mur... Visiblement très blessée, elle tombe juste à côté.

Téléprise : Père... Désolée, je me suis faite avoir...

Marhell : ... Qui es-tu ?

Téléprise (vexée) : ... Téléprise ! Ta fille !

Marhell : J'ai une fille !!

Téléprise : ... T'es encore bourré, c'est ça ?

Gyffl et Sushy entre par le trou au mur créé par Téléprise.

Gyffl (fier, tournant le dos à Marhell et aux autres) : Et voilà !

Il se retourne et est plutôt déçu...

Sushy (imitant Gyffl) : "Fais-moi confiance ! Avec mon sens d'homme-bête, on trouvera la sortie en moins de deux !"... La prochaine fois, on utilisera mon GPS !


Autre lieu.

Danaol ad. : BON, QU'EST CE QU'ON FAit maintenant ? Ah, super, j'ai repris mon débit normal !

Danaol : Pas trop tôt... Tout d'abord je vais me recoiffer, parce qu'avec tous ces mouvements... (Il fouille dans ses poches et s'inquiète alors) Ah, m**** !

Danaol ad. : Quoi ?

Danaol : Mon peigne ! Je le retrouve plus !! Dans tout ce chaos, j'ai du le faire tomber dans le fût du canon. Il faut qu'j'aille le récupérer !

Il commence à s'éloigner.

Danaol ad. (montrant Radina ad.) : Et qu'est-ce que j'suis supposé faire de ça ??

Danaol : Tu t'démerdes, c'est pas mon problème !

Danaol ad. : Génial...

Radina adulte commence à rouvrir les yeux. En voyant Danaol ad., elle reste bouche-bée... L'ex-chevalier reste perplexe, surtout quand elle commence à baver en agitant les bras, visiblement très "émue" par le physique de l'homme.

Danaol ad. : Euh... Salut.

Radina ad. (au bout de quelques secondes) C'est... C'est quoi ton nom ?

Danaol ad. : Danaol.

Radina : ... KYAAAAAAAAAAAAAAAH !!

Elle bondit partout dans la pièce.

Danaol ad. : "Faut que j'me coltine une princesse gâtée à protéger tout seul, et en plus il faut qu'elle ait un grain..."


Vers Marhell...

Gyffl : ... Je propose qu'on se tire d'ici vite fait bien fait...

Sushy : Grande idée... j'y aurais jamais pensé, Einstein !

Ceyjeirom : Empêchez-les de s'échapper ! Ce sont... euh... mes ennemis vénusiens qui veulent vous nuire !

Marhell : Ha bon ? Ça ne se passera pas comme ça !!

Il envoie une boule d'énergie qui touche le plafond, le faisant s'écrouler juste au-dessus des deux Léglandaires.

Ceyjeirom : Bien joué !

Marhell : ... En fait, je leur visais la tête, à tous les quatre.


Autre part dans le château, Halène essaye de s'échapper sans se faire remarquer... quand il aperçoit Danaol ad. portant Jadina ad. dans un couloir. Il se cache pour écouter leur conversation.

Danaol ad. : Je ne savais pas que dormir pouvait donner des crampes aux pieds... "J'vais avoir le dos en compote ! Combien elle pèse ?"

Radina ad. (sourire charmé) : Il faut croire...

Danaol ad. : Sinon, si j'ai bien compris, vous voudriez qu'on forme un groupe de héros ?... Excusez-moi, princesse, mais ce n'est pas en contradiction avec vos projets de mariage avec le prince Halène, et tout ça ?

Radina ad. : Halène ?? Ce gros nul ? Jamais de la vie ! C'est pas qu'il est moche mais il n'y a que les grand chevaliers et les héros qui m'intéressent. Et il n'a pas l'étoffe ni de l'un ni de l'autre !

Halène, vexé et pensif, s'éloigne du "couple", n'entendant pas la dernière remarque de Radina à son égard.

Radina : En plus, on a partagé pas mal de truc en tant qu'amis d'enfance, et je peux vous dire qu'il a une toute petite q...........

Halène : ...
Toute ma vie, j'ai cru mériter
Toutes les choses que je voulais
Mais à présent, je sais désormais
Que parfois, il faut concéder

Je sais... à présent
Ce qu'il faut... que je fasse
Pour avoir... réellement
L'amour... que je pourchasse

Je serai un héros !
Pour ma dulcinée, qu'elle m'ait dans la peau !
Je serai bon, à présent !
Mais sans cape, parce qu'à porter, c'est ch...



Autre lieu :
Gryf et Sushy gisent au sol, écrasés par une petite montagne de briques.


Sushy : Losing data...

Ceydeirom : "J'espère qu'on va pas faire un reportage sur eux non plus..."

Radina : ... les plus grands restaurateurs cuisineront leurs spécialité juste pour nous, et j'aurai un jeu de fléchettes où la cible aura Sushy comme effigie, pareil pour mon papier toilette, et pour ma brosse à...

Darkhell : Elle me donne vraiment mal au crâne...

Ceyjeirom : Pourquoi vous la tuez pas ? C'est votre esclave, après tout.

Marhell : Ah ouiiii...

Halène (très théâtral) : Arrêtez ! Vos méfaits s'arrêtent ici !! "La vache... j'ai fait vite pour revenir."

Marhell : Ah, c'est toi ! Il est où, mon croque-monsieur ?

Halène : C'est moi qui vais vous croquer, monsieur (jeu de mot !) !! Avec ceci !!

Il montre une fiole contenant un liquide jaunâtre.

Marhell : Qu'est-ce que c'est ?

Halène : De l'urine de Marhelkon ! Ne me demandez pas comment je me la suis procurée. Et elle va causer votre fin !!

Il boit alors le contenu de la fiole, sous l'œil dégouté du sorcier.

Halène : Maintenant que j'ai bu l'urine de la première vessie qui rend invincible, je vais vous faire mordre la poussière !!

Marhell : ... Mais non, c'est l'urine de la quatrième vessie qui rend invincible, celle de la première est un explosif.

Halène : ......... Vous êtes sûr ?

Marhell : Je suis peut-être cuité, mais c'est moi qui ai crée les Marhelkons et je sais encore comment ils fonctionnent !

Téléprise : Par contre, tu sais plus que j'existe...

Halène : ............ Et m...

BOUM !!

Halène explose donc.

Marhell : Bon. Qu'est-ce que je voulais faire, déjà...

Radina : ... les meilleurs cuisiniers travailleront pour nous, à chaque fois qu'on mangera, on se fera goûter nos plats avec nos cuillères et on se nettoiera nos coins de lèvres de façon super romantique en utilisant le doigt, puis la bouche, et juste après...

Marhell : Ah oui, j'me souviens !

Il lance une boule d'énergie... qui loupe Radina de deux mètres.

Marhell : Zut, j'avais oublié que j'arrivais pas à viser dans cet état... Bon, si je me tiens le bras droit avec le gauche...

Pendant qu'il se concentre pour viser Radina, Danaol arrive dans la pièce, recherchant toujours son peigne... C'est alors qu'il l'aperçoit par terre.

Danaol : Ah !

Il se dirige en toute hâte vers l'objet, se mettant alors sans le savoir entre Marhell et Radina (toujours attachée au mur). Le sorcier réussit enfin un tir droit, mais c'est Danaol qui se le prend.

... Là, imaginez la scène au ralenti :
Danaol se prend le projectile magique juste après avoir ramassé son peigne, lequel se voit projeté sur la cuillère (qui avait actionné un bouton sur le mur), le faisant voltiger jusqu'à la tête de Sushy, puis rebondir jusqu'au plafond juste à côté de l'endroit où une brique s'était détaché, en en faisant tomber une deuxième, qui tombe sur la tête de Marhell et l’assomme.
Au même instant, Marhell se fait assomer et Danaol finit de tomber à terre, touché par la boule d'énergie.
Radina sort alors de son délire à la vue de Danaol.


Radina (très affolée): DANAOL !!

Danaol (se relevant, affolé à son tour par le ton de Radina) : Quoi, qu'est-ce qui se passe !?

Radina : T'es... T'es en vie !!?

Danaol : Ben oui... C'est quoi l'intérêt de porter une armure si c'est pour se faire avoir par la première attaque magique venue. Mais j'ai quand même un peu mal...

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.56   Ven 8 Nov - 16:37

Chapitre 56 : Grosse colère...

Danaol : ... Cela dit, avoir vu la mort de près m'a fait me rendre compte d'une chose.

Radina : Ah bon, laquelle ? Au fait, tu pourrais me détacher, s'il te plait ? Parce que je commence à avoir le nez qui m'gratte...

Danaol : Il y avait en moi un sentiment que je réfrénais... Mais la vie est trop courte ! Je ne peux plus le nier : je suis amoureux !

Radina *étoiles dans les yeux* : C'est... C'est vrai ?

Danaol : Oui, je cachais ce que je ressentais vraiment ! Mais à présent, mes sentiments ne seront plus enfermés !

Radina : Oui ! Laisse ressortir ton amour !!

Danaol : J'ai envie de crier le nom de la personne qui occupe mon cœur !!

Radina : Oui, vas-y ! Crie-le !!

Danaol : GYFFL, JE T'AIME !!!!

........................................ Long silence. Radina reste totalement abasourdie.
Gyffl est au bord de la mort, enseveli en partie par des décombres. Danaol se précipite vers lui.


Gyffl (agonisant) : Haaaaaaaaaaa...

Danaol : Gyffl, j'ai enfin compris ce que je ressentais. J'ai toujours eu une complicité avec toi que je n'avais pas avec les autres... Je pensais que c'était une simple amitié masculine, mais c'était en fait plus que ça au fond de mon cœur. Notre aventure à la soirée du pacte de sang et ce qui s'est passé dans les fourrés... j'y ai pris plaisir ! J'ai toujours eu honte de l'avouer, à cause des mœurs de notre époque, mais maintenant, j'assume mes vrais désirs ! GYFFL, AU FOND DE MOI, JE SUIS AMOUREUX DE TOI DEPUIS LONGTEMPS !!

Gyffl : Haaaaaa... Et fallait que... tu me le dises... pendant que je suis en train de crever... Argl !!

Il meurt.

Danaol : Gyffl ! Mon amour... Non... NOOOOOOOOOON !!

Pendant ce temps, Radina est en train de passer de la grande stupéfaction à la (très) grande colère... Tandis que ses veines sortent de son visage, elle semble subir un changement physique, qui lui permet de briser ses chaines sans mal.

Danaol (tandis qu'une ombre menaçante se projette derrière lui) : Ses mains baladeuses me manquent déjà...

Il se retourne, et voit une Radina transformée, fulminante de rage.

Danaol (assez effrayé par cette vision, tremblant) : ... Oh, Radina... Tu n'aurais pas... changé de rouge à lèvres ?

Radilyna : ... Je me sue sang et eau à t'aider dans tes quêtes débiles, j'accepte toutes tes décisions, je me prive du luxe de vie de princesse juste pour être à tes côtés... ET TU PRÉFÈRES CETTE BESTIOLE PERVERSE ET POILUE À MOI ??!!!

Danaol : Hé ho ! Ne le traite pas de bestiole ! C'était une personne avec des sentiments et...

Radilyna (folle de rage) : RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!

Elle lui colle alors une gifle... tellement puissante que la tête de Danaol se décolle de son corps et ricoche à terre dans un jet de sang.

Quelques secondes plus tard :


Radilyna : ... *pleure* OUUUIN !! J'ai tué Danaol !! Je suis toute seule !! Je vais finir ma vie pucelle avec un look complètement ringaaaaaard !!!

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.57 (fin du tome 6)   Sam 9 Nov - 0:25

Chapitre 57 : Faisons comme si rien ne s'était passé

Radilyna : Qu'est-ce que j'vais faiiiiiiiire !! Il faudrait un miracle pour que la situation s'arrange !

À ce moment, Ceyjeirom, qui voulait s'enfuir en toute discrétion, fait malencontreusement tomber tout un service en porcelaine au sol.

Lecteur : Y en a, des choses, dans cette salle...

Ceyjeirom : Pu**** de gaucherie...

Radilyna : TOI !!

Elle se jette sur lui et l'empoigne par le col.

Ceijeyrom : Hé hé... Alors euh... Comment va la santé ?

Radilyna : Espèce d'en*****é ! Je vais te faire bouffer ta ferraille !! À cause de toi et de ta saloperie de machine, je........ *tilt* Attend un seconde, j'ai une idée !

Mayo : Quelqu'un a commandé un miracle ?

Radilyna : Si j'utilise la machine pour nous éviter d'aller à Camhell dans le futur, rien de tout ça n'arrivera !! (à Ceyjeirom) Dis moi comment elle fonctionne !!

Ceyjeirom : Heu... Il faut mettre un bâton dans ce trou du mur, s'en servir comme d'un levier et aller dans la voiture jusqu'au vortex qui se forme en pensant à l'époque à laquelle on veut aller. "Tu m'as vu l'faire, gourdasse !..."

Radilyna : Et comment elle fonctionne cette voiture ?

Ceyjeirom : Vous savez pas conduire ?

Radilyna : Non, je suis une princesse, pas une gueuse qui a besoin d'apprendre des trucs chi**ts pour vivre !

Ceyjeirom : ... Alors......

Pendant une heure, Ceyjeirom tente en vain de faire une leçon de conduite à Radilyna.

Radilyna : Je comprends pas... À quoi sert la pédale d'embrayage ?

Ceyjeirom (s'énervant) : À passer les vitesses, bordel !! C'est la cinquième fois que j'le dis !

Radlyna : Mais à quoi sert la pédale d'accélération, alors ?

Ceyjeirom (essayant de se calmer) : ... Bon ! Je réexplique...

Radilyna : Laisse tomber, j'vais me servir de la moitié de tandem qui reste. Ce sera plus simple.

Ceyjeirom : "C'est que maintenant qu'elle y pense !?" *grrr*

Radilyna : Mais avant de partir...

FIZZ !!

Par magie, Ceyjeirom se retrouve avec l'apparence de Danaol.

Ceyjeirom/Danaol : Qu'est-ce que...

Radylina (commençant à le déshabiller) : Tu dis plus un mot à partir de maintenant ! J'ai vraiment un besoin physique à satisfaire suite à ma transformation, et t'es le seul mec encore valide du coin.

Ceyjeirom/Danaol : ... Mais j'ai eu ma puberté à quator...

FIZZ !

Radilyna : Problème réglé !


Cinq heures plus tard, Ceyjeirom gît au sol, littéralement mort de fatigue, tandis que Radilyna finit de se rhabiller.

Radilyna : Bon, il est temps de quitter cette époque pourrie !

Elle crée magiquement un bâton pour actionner un vortex, s'installe sur le demi-tandem qu'elle conduit avec difficulté et entre dans le susdit vortex.

Marhell ad. (reprenant ses esprits) : J'ai manqué quelque chose ?

Dans le passage vers le futur, Radilyna pédale, déterminée, quand...


Radilyna : Ah ! Mon collant...

Elle se baisse pour cacher l'effilure du collant, n'apercevant pas les Léglandaires sur le tandem entier qui vient en sens inverse... La moitié de tandem, lancée à pleine vitesse, coupe le tandem entier en deux sans que Radilyna ne s'en rende compte.
"Un peu plus tard", Radilyna passe le portail.


Radilyna : Voilà, je suis arrivé avant que Ceyjeirom ne vienne dans le château. Il me reste plus qu'à détruire la machine et tout rentrera dans l'ordre !........ Mais si je détruis la machine, ça veut dire que j'irai jamais dans l'passé pour revenir dans le futur du passé (qui est le passé du présent) pour détruire la machine qui me fera aller dans le passé....... Et si je la détruis pas, j'irai dans le passé pour aller dans le futur du passé pour la détruire............ donc si je la détruis, ça entraine que je la détruis pas, et si je la détruis pas ça entraine que je la détruis....... j'ai mal à la tête.

Mayo : Je veux pas t'presser, mais ce serait bien que tu t'magnes... LittleExpresso et moi on aimerait boucler ce tome avant d'aller au Zap-attack.

Radilyna : Mayo, tu pourrais m'expliquer ce paradoxe temporel ? Parce que j'ai un peu d'mal...

Mayo : Euh...

Radilyna : Attends. Tu sais même pas comment expliquer ça ?!

Mayo : Si, je sais !

Radilyna : Mais bien sûr...

Mayo : Si, j'te dis !! Hum................ Dans le monde des Léglandaires, l'univers corrige les incohérences cosmiques en réécrivant l'histoire, en annulant l'existence de l'objet qui est au centre de l'incohérence. Ici, la destruction de la machine temporelle de Marhell pose un paradoxe, donc l'histoire va être modifiée en annulant l'existence de cette machine. "Punaise, ça devient intellectuel depuis quelques répliques..."

Temps de réflexion pour Radina...

Radilyna *a miraculeusement compris* : ... OK !

Elle envoie alors un rayon destructeur vers la machine.

Mayo (réfléchissant) : Deux secondes... À moins que ce soit ton existence qui soit annulée ?

Radilyna : QUOI ??

Le rayon atteint sa cible. Et........................


Danaol : Radina ? Ouh, ouh, Radina !!

Le chevalier la réveille à coup de gifles.


Radina (se réveillant) : Huuuuuu... Qu'est-ce qui se passe...

Danaol : Tu t'es évanouie au moment où on allait décider quoi faire de Léviator.

Gyffl : Danaol t'as fait les premiers secours. Il a perdu à la courte-paille.

Radina : C'est vrai ?? (s'excitant) Est-ce qu'il m'a fait du bouche à bouche ??

Sushy : Vous savez, je reste persuadée qu'une bonne décharge électrique pourrait l'aider. 10 ou 20 000 volts devraient suffire.

Danaol : T'es pas censée être en mode chiante, là ?

Sushy : On s'en branle !!


Danaol : ... Comme y a pas de fric à prendre dans les maisons. On laisse le Léviator là où il est et on s'casse.

Razzta : Mais les villavois nous paieront fi on le tue.

Danaol : ... Laisse tomber, Razzta.

Le groupe part alors vers l'horizon.

Danaol : ... C'est bizarre... Tout-à coup, j'ai envie de...

Gyffl : Moi aussi...

Radina : Donc je suis pas la seule qui ressent ce besoin de...

Sushy : Purée, même moi, je...

(chanson : Le temps qui court ; suivez la musique !)

Danaol (se lâchant) :
Et finalement... Après toute une année,
Nous n'avons toujours pas avancé


Gyffl :
Et finalement... Plus d'une année entière
Je n'me suis pas envoyé en l'air


Tous :
♫ On est toujours des gourdes ! Gourdes !
On ne sert à rien !
L'accident Jovenia,
On s'en fiche bien !


Radina :
Mes sentiments... Après toute cette attente
Restent cachés et ça me rend folle


Sushy :
Quel groupe de m****... J'aim'rais prendre la tangente
Mais je dois rester, j'en ai raz-l'bol !


Tous :
Les Léglandaires, c'est nul ! Nul !
On est des grosses nouilles !
Ces aventures pourries
Nous cassent les... pieds !


Razzta :
Le p'tit caftor... fe conftruit un barrave
En prenant du p'tit bois dans les parraves !


Danaol : ..........................
Et ce débile... mes donne des crises de nerfs
Qu'il crève, j'crois qu'c'est mon vœu le plus cher


Tous :
Les Léglandaires, c'est... NUL !!! ♫


Autre part... dans un coin mystérieux. (en fait, j'ai absolument aucune idée d'où c'est).


Cuic : Enfin !... J'ai pu égaliser mes ongles ! Maintenant, je vais faire payer à ce groupe de M**** !!

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch. bonus 2   Sam 9 Nov - 0:29

Chapitre bonus 2 : Le petit moment d'information

Dans l'histoire que vous avez pris (je n'en doute pas) plaisir à suivre, vous aurez sans doute remarqué qu'une créature très intéressante y est mise à l'honneur.
Je veux bien entendu parler des Marhelkons.

Des dizaines... que dis-je, des centaines, des milliers de questions en rapport avec ces charmantes bestioles nous sont envoyées !
En réponse à ces demandes, nous avons décidé d'explorer plus en détail l'histoire de ces créatures.
(en fait, tout le monde s'en fout, mais l'auteur tient absolument à en parler...)

Les Marhelkons sont nés il y a de cela trente ans de l'époque actuelle des Léglandaires.
Leur création reste un mystère, le sorcier en étant à l'origine était saoul ce soir-là (il venait de fêter la naissance de sa fille avec une bande d'amis).
Marhell (le sorcier en question) a fait toute une tripotée de test sur eux avant de les utiliser dans ses plans pour enfumer Akysia.
Dès lors, les Marhelkons ont inspiré la crainte dans le monde entier, à cause des différents effets que certaines parties de leurs corps font subir.
Voici le récapitulatif de ces effets :

Épines :
Aile droite : fait ressentir des vomissements
Aile gauche : donne des démangeaisons
Torse : fait évaporer l'eau du corps
Patte arrière droite : fait disparaître les vêtements
Patte arrière gauche : transforme en zombie

Morve :
Ventricule droit : fait danser des claquettes
Ventricule central : endort pour une durée de quelques heures
Ventricule gauche : fait crier tout ce qu'on dit

Urine :
1ère vessie : explosif
2e vessie : puissant aphrodisiaque
3e vessie : pas d'effet particulier... si ce n'est d'avoir le même goût que le jus de pomme
4e vessie : rend invincible pour une durée indéterminée
5e vessie : donne des gaz à son contact

Griffure :
Patte avant droite : fait changer d'orientation sexuelle
Patte avant gauche : donne la syphilis
Patte arrière droite : fait pousser un sixième orteil gauche
Patte arrière gauche : transforme provisoirement en ornithorynque

Morsure :
rend aimable

Les Marhelkons ont servi à de nombreuses opérations commanditées par le sorcier gris, comme "Destruction de l'échoppe du boulanger pour manque de respect à son client" et "Déposition de ma fille à l'école à cause de la grève des bus" (pour ne citer que ces deux-là).

À la disparition de leur créateur, les Marhelkons ont fait de même en disparaissant totalement de la circulation.
Sont-ils partis à la recherche de leur maître qu'ils ne trouvaient pas ? Sont-il morts affamés, ne recevant plus leur Whiskas quotidien ? Le mystère reste entier ; mais il n'est pas exclus que ces fascinantes créatures reviennent un jour sur le devant de la scène.

C'était un exposé sur les Marhelkons. Ce fut un plaisir de vous éclairer davantage sur ces merveilles de la nature. (enfin... plutôt de la magie noire)





Mayo : Alors ?

LittleExpresso : ... Bof...

Mayo : Comment ça, "bof" ?

LittleExpresso : C'est pas super marrant comme bonus... T'aurais pu t'en passer.

Mayo : C'est moi l'auteur, et j'fais c'que j'veux ! Tu verras : il vont l'adorer, ce bonus !!

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.58 (début du tome 7)   Dim 10 Nov - 0:45

Chapitre 58 : Deux dieux d'mes deux

La nuit... dans un bâtiment de volley.

??? : Serge ! Serge !



Serge : Jeanne, c'est toi, mon amour ?

Jeanne : Oui ! J'ai enfin terminé mon match. On va pouvoir passer du temps ensemble !

Serge (dramatique) : ... Je ne peux pas ! J'ai un entrainement dans deux minutes. Il durera jusqu'à ce soir !

Jeanne : Oh non !! Ce soir, je dois prendre l'avion pour participer à un autre match amical ! Je ne serai rentrée que lundi !

Serge : Mais lundi, j'entamerai un tournoi à *nom de ville où il peut y avoir un tournoi de volley ball ; j'en ai aucune idée et j'm'en fous complètement* !!

Jeanne (tombe en larmes) : Mais quand est-ce que nos entraineurs comprendront nos sentiments et nous laisseront nous voir ??

Serge : Moi aussi, j'aimerais tant passer plus de temps avec toi ! "Ne serait-ce que pour aller plus loin qu'un simple baiser, pour une fois..."

D'étranges lumières apparaissent.


Jeanne : ... Oh regarde, Des lucioles !... violettes, clignotant en plein jour, et à l'intérieur d'un bâtiment. J'en avais jamais vu des comme ça !

Serge : Moi non plus... Hé ! Elles s'approchent de nous, on pourra mieux les voir.

Les "lucioles" s'approchent.

Jeanne : ... Elles sont vraiment grosses, ces lucioles !

Serge : Ça doit être une espèce rare.

Les lucioles prennent possession des deux corps.

Serge? (découvrant son corps) : MAIS... C'EST QUOI, C'BORDEL ?!


Annonce : Autre lieu. Autre époque.

À l'intérieur d'une cage observée par de nombreux spectateurs... en grande partie féminins.


Annonce : Dans cet endroit inconnu des forces de l'ordre, plusieurs personnes passent ; la foule crie leurs noms... Mais il y en a un qui est plus scandé que les autres.

Foule : Gyfflenler !! Gyfflenler !!

Au milieu de la cage se trouve Gyffl adulte... en train de danser contre une barre de fer sur une musique coquine et de faire un strip-tease.

Foule féminine : Le caleçon !! Le caleçon !!


Gyffl se réveille par terre, reprenant ses esprits.

Gyffl : ... Qu'est-ce qui s'est passé ?

Danaol : T'as voulu faire je sais pas quoi à Sushy et elle t'a fait valdinguer contre le mur.

Sushy : Super ! L'Entrechat a du me filer des puces maintenant !

Danaol : Tiens, c'est la première fois qu'on commence une histoire sans que tu sois en mode "robot ménager".

Sushy : Qu'est-ce que tu veux... L'auteur doit s'lasser.

Radina : Sauf s'il a des chaussures à scratch.

... Silence.......................

Radina : ... Ben quoi ? On sait pas c'qu'il porte comme chaussures, Mayo ; donc il se les lasse pas forcément ! D'ailleurs, je vois pas le rapport entre ça et le fait que Sushy soit dans son état de sale ******** !!

Danaol : ........

Razzta : Moi, v'ai des mocaffins !

Danaol : ................. Ça commence bien, c't'histoire... Bon, l'important, c'est qu'on ait la fiole qui... (Il fouille dans sa poche et...) Où est la fiole ??

??? : C'est ça que vous cherchez ?

Le groupe se retourne et voit :



Lecteur : ... Mayo est en contrat avec la firme, ou quoi ?

Jessie : Nous sommes de retour !

James : Pour vous jouer un mauvais tour !

Jessie : Afin de...

Gyffl : Bon, ça suffit, les cantiques !! Après la dernière histoire, je bousille le premier qui se met à parler en rimes !

Jessie et James : ... OUIIIIIIIIIN ! Il a cassé notre discours introductif !

Miaouss : Vous allez vous en remettre...

Danaol : C'est vous qu'avez notre fiole ?

James : Oui, on en avait marre de se faire laminer par une bande de gosses et leur pikachu !

Jessie : En revendant cette fiole qui contient une potion d'invisibilité à la guilde des voyeurs, on va pouvoir se faire un max de fric !

Danaol : Hé ! C'était notre idée !!

Gyffl : On s'est fait ch*** à la voler ! L'argent, il est pour nous !

Radina : Ouais, c'est pas juste !

Jessie : Mais on n'est pas du côté de la justice, on est des méchants !

Les trois : Mouhahahahahahahahaha...

Danaol : ... Radina !

Radina : Bâton magique, attaque éclair !

Les trois se font alors électrocuter et éjecter au loin.

Les trois : Une fois de plus, la Team Rocket s'envole vers d'autres cieeeeeux...

Danaol parvient de justesse à rattraper la fiole avant qu'elle ne tombe au sol.

Danaol : Ouf...

Jeanne? et Serge? apparaissent en haut d'un bâtiment.

Serge? : HABITANTS D'AKYSIA, PROSTERNEZ-VOUS DEVANT NOUS !

Sous l'effet assourdissant de ces paroles, Danaol laisse tomber la fiole. Peu de réactivité de la part des personnes du coin, si ce n'est de se boucher les oreilles.

Serge? : ... HÉ HO ! VOUS ALLEZ VOUS PROSTERNER ?!

Akysien : Suicide-toi et arrête de nous casser les oreilles !

Serge? prend mal cette attaque. En une fraction de seconde, il se téléporte près du quidam et le fait exploser d'un geste de la main.
Les akysiens présents sont alors pris de panique et s'enfuient.


Serge? : MAIS BORDEL, JE VOUS AI PAS DEMANDÉ DE VOUS ENFUIR, J'VOUS AI DEMANDÉ DE VOUS PROSTERNER !!

Au final, seules deux personnes restent et se prosternent devant eux deux : Razzta (qui a bêtement obéi) et Danaol (qui n'a pas eu le temps de s'enfuir et qui s'est prosterné par peur de subir le même sort que l'Akysien).

Jeanne? : ON N'A PAS L'AIR FINS, AVEC SEULEMENT DEUX PERSONNES... BON ! C'EST PAS TOUT ÇA, MAIS FAUT QU'ON DÉTRUISE AKYSIA.

Danaol : Comment ? Atten...

Danaol n'a pas le temps de finir sa phrase que Jeanne? détruit la planète en un coup de main. Les deux entités se retrouvent alors seules dans le vide de l'espace.

Jeanne? : VOILÀ, UNE CHOSE DE FAITE... ON RENTRE ?

Mayo : Holà ! Holà ! Qu'est-ce que vous avez foutu ??

Serge? : BEN, ON A FINI CE QU'ON EST VENU FAIRE. AKYSIA EST DÉTRUITE, MISSION ACCOMPLIE !




THE END !!



Mayo : Non mais, c'est pas bon ! Il faut que vous laissiez une chance aux "héros" de sauver leur monde.

Jeanne? : OH, PURÉE ! POURQUOI FAUT QUE TU COMPLIQUES TOUT ?

Mayo : Vous êtes peut-être des dieux, mais c'est moi qu'ai les pleins pouvoirs dans cette histoire !! Alors si je vous dis de leur laisser leur chance, vous leur laissez leur chance !

Jeanne? et Serge? : ... TRÈS BIEN, CHEF...


Retour en arrière.

Danaol : Comment ? Attendez une minute ! Y a pas moyen de vous empêcher de faire ça ?

Serge? : VOUS AVEZ QUELQUE CHOSE À NOUS PROPOSER ?

Danaol : ... Ben, j'ai mon ami Gyffl qui devrait vous faire tout ce que vous voulez dans un lit.

Jeanne? : ON A DÉJÀ DES GENS POUR ÇA.

Danaol : ... Vous aimez les gâteaux ? Parce que je sais faire des milles feuilles à tomber par terre !

Razzta : Pourquoi tu m'en as vamais fais ??

Danaol : ...... Ou si vous voulez, je peux vous donner ce type comme esclave.

Serge? : ÇA NE NOUS INTÉRESSE PAS !

Danaol : Mais pourquoi vous voulez détruire notre monde ?

Serge? : VOUS L'AVEZ SANS DOUTE REMARQUÉ, MAIS NOUS SOMMES LES DIEUX AUBAINE ET CRÉPIS !

Danaol : Les dieux de la chance et de la décoration !?

Aubaine : NOUS VOULIONS VOIR OU EN ÉTAIT AKYSIA, MONDE QUE NOUS AVONS CRÉÉ, MAIS LORSQUE NOUS AVONS VU L'ÉTAT DANS LEQUEL IL ÉTAIT, NOUS NE POUVIONS L'ACCEPTER !

Danaol : Pourquoi ? En quoi l'état d'Akysia vous dérange ?

Crépis : PARCE QUE VOUS NOUS FOUTEZ LA HONTE !! UN MONDE QU'ON A CRÉÉ PEUPLÉ UNIQUEMENT DE MIOCHES !??

Aubaine : DE QUOI ON VA AVOIR L'AIR QUAND DES EXTRATERRESTRES SE POINTERONT ICI ??

Danaol : Aaaaah ! Je suis pas le seul à y avoir pensé !!

Crépis : VOILÀ POURQUOI ON A DÉCIDÉ DE DÉTRUIRE CE MONDE !

Danaol : Attendez ! Si on arrive à inverser l'accident Jovenia, vous promettez de pas détruire Akysia ?

Aubaine : ... C'EST D'ACCORD ! VOUS AVEZ UNE HEURE.

Danaol : Ça va faire un peu juste...

Aubaine : ... OK... UNE ANNÉE, ÇA VOUS VA ?

Razzta : Fa fait pas un peu beaucoup ?

Danaol : "... Je hais ce type."

Aubaine : BON, UNE SEMAINE ! ET C'EST MON DERNIER MOT !

Les deux dieux s'apprêtent à partir.

Danaol : ... Merci. Juste une question : vous pourriez pas nous donner un indice pour trouver un moyen d'y arriver ?

Aubaine et Crépis : DÉMERDEZ-VOUS !

La tempête passée, le reste du groupe rejoint Danaol et Razzta.

Radina : T'es trop fort, mon Danaol, tu viens de sauver l'monde !

Danaol : Ouais... Et on va devoir le refaire dans moins d'une semaine...

Sushy : On est foutus.

Danaol : ... Et j'ai absolument aucune idée de l'endroit où aller !

Gyffl : ... Eh, regardez, par terre !

Il y a une petite enveloppe avec écrit dessus "Pour les Léglandaires, de la part de Mayo".

Danaol : L'auteur nous laisse un indice !

Tous (sauf Razzta) : MERCI MAYOOOOOOOOO !!
Razzta : Gah ?

Danaol ouvre l'enveloppe, dans lequel un seul mot est écrit sur un papier : "Jaguaréou".

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.59   Dim 10 Nov - 0:54

Chapitre 59 : Briefing et rencontre au clair de lune

Autour d'un feu de camps.

Danaol : ... Bon, grâce au plan qu'on a pu se procurer...
Sushy : Merci, devin Centym...
Danaol : ... On sait dans quelle direction chercher Jaguaréou.

Gyffl : Les Granuleux ne peuvent pas nous aider ?

Danaol : Ils sont occupés à autre chose. (D'après ce que j'ai compris, Poopy aurait ses règles...) On va devoir se débrouiller seuls... Au moins, on tirera toute la gloire pour nous.

Gyffl : ... Au final, à part nous et ces trois timbrés, y a aucun groupe de héros dans le coin ??

Danaol : ... Apparemment. "Il reste bien mon frère et sa bande de cul-terreux, mais plutôt crever que d'le revoir !"

Sushy : Vous vous attendiez à quoi ? Déjà avant l'accident Jovenia, y en avait pas des masses, mais maintenant que tout le monde a une longue vie devant soi, il reste personne d'assez stupide pour se risquer dans ce genre de connerie à risque mortel !... À part toi, Danaol.

Danaol : ... Merci...

Sushy : Je t'en prie.

CLONG !! (coup de bâton dans la face)

Radina : T'insultes pas mon Danaol, poufiasse !!

Sushy commence à se dérégler.

Danaol (soupir) : J'imagine qu'elle va encore changer de personnalité...

Radina : ... *tilt* Mais j'y pense : Jaguaréou, Jaguarian... C'est la même racine ! Ça voudrait dire que l'endroit est lié au peuple de Gyffl ?

Silence................

Razzta : Gah ?

Gyffl : ... C'est bien, Radina... C'est la cité des Jaguarian. comme 95% des gens le savent...

Radina : Alors pourquoi on s'embête avec un plan ? Gyffl n'a qu'à nous conduire là où il a vécu.

Gyffl : On sent qu'tu t'es vachement intéressée à ma vie depuis qu'on s'connait, Radina... J'vous ai déjà raconté que j'étais amnésique et que je me souviens plus d'mon enfance !

Radina : Ah bon ?

Danaol : ... Bien ! Maintenant que le choses sont claires pour tout le monde...

Razzta
: F'il est amnésique, comment fa fe fait qu'il fe fouvienne du nom de Vadina ?

Danaol : ... Maintenant que les choses sont claires pour PRESQUE tout le monde, il est temps de...

Gyffl (s'éloignant) : ... monter ma couette plus loin pour pas avoir à supporter vos sales gueules cette nuit !

Radina : Qu'est-ce qui lui prend, à celui-là...

Danaol : Qu'il aille se faire f***** !

Tout en s'éloignant, Gyffl entend les restes de conversations au loin.

Sushy (revenant à elle) : Reconfiguration du système... Détection de trois signes de vie dans un périmètre de cinq mètres.

Danaol : C'est nous, Sushy...


Gyffl : Ce groupe me soûle... Si j'étais pas obligé de rester avec eux, y a longtemps que j'aurais enfin pu... (Il entend un bruit de bout de bois cassé) Qu'est-ce que c'est ??

Il se retourne et...

AAAAAAAAAAAAAHHHHH !

Un grand cri se fait entendre par le reste du groupe.

Danaol : Un cri dans la forêt ? Allons voir !

Radina : Pourquoi ?

Danaol : Euh... Au cas où on ait affaire à un type en difficulté à qui on pourrait soutirer du fric.

Radina : ... D'accord.

Ils se précipitent alors vers la provenance des cris, et voient... une jeune fille en train de masser sensuellement le haut de la cuisse de Gyffl. Ce dernier y prend plaisir, jusqu'à ce qu'il se rende compte de la présence de ses compagnons.

Gyffl : ... Eh ben dis-donc, faut pas vous gêner !!

??? : Je continue ou pas ?

Gyffl : Tout-à l'heure.

Danaol : ... Gyffl, c'est qui cette fille ?

Gyffl : Euh... J'ai pas pensé à lui demander son nom sur le coup.

??? : Bonjour, je m'appelle Shoo-Tay. Et j'aimerais vous suivre dans votre quête pour Jaguaréou.

Danaol : Mais comment tu sais qu'on y va ?

Shoo-Tay (hésitante) : Parce que... je vous ai entendu en parler... lorsque... vous avez quitté la ville... C'est plausible, comme explication ?

Danaol : Oui, ça va... Pourquoi tu veux nous suivre ?

Shoo-Tay : ... Deux secondes... Pourquoi je veux vous suivre, déjà... ?... (Elle sort un papier et le lit) "Un paquet de farine, deux boites de maïs, un poulet fermier, de la sauce so..."... Pardon, c'est ma liste de course...... Voilà : "Participer à une quête salvatrice en accompagnant un groupe de héros aussi renommé m'aidera à atteindre l'élévation spirituelle et à avoir une meilleure estime de mon moi intérieur."

Razzta : Gah ?

Danaol : Ça veut dire quoi, au juste ?

Shoo-Tay : Qu'est-ce que j'en sais, moi ?! Vous voulez que j'vous aide à sauver l'monde, oui ou non ?

Danaol : ... Et tu sais faire quoi ?

Shoo-Tay : Je sais faire la roue, résoudre de tête des multiplications à trois chiffres, et j'arrive à me toucher les orteils avec les mains, regarde !

Danaol : Je veux dire : quelque chose d'utile pour notre quête !

Shoo-Tay : Ben, je sais m'battre à l'épée.

Danaol : Moi aussi. Ça fait un peu doublon, là...

Gyffl : Allez, accepte-là ! "J'aurai enfin l'occasion de trouver quelqu'un d'consentant !"

Shoo-Tay : Oui, prenez-moi !!... dans votre groupe.

Danaol : ... Sushy, est-ce que tes détecteurs...

Sushy : Bip... Bip... Bip... Bip...

Danaol : OK... Bon, c'est d'accord, tu peux venir. "Elle pourra toujours servir de bouclier, si Razzta suffit pas."

Radina : Ça explique pas pourquoi Gyffl a crié.

Gyffl : En fait, j'me suis un peu tordu la cheville en me retournant brusquement... Comme elle était dans le coin, elle s'est proposée pour soulager la douleur. D'ailleurs, vous pouvez vous casser, pour qu'elle continue ?

Shoo-Tay (coquine) : Oui... Si le blond veut rester, on pourrait faire un truc à trois.

Radina : *grrrr* Tu veux mon bâton dans la g***** ?!

Danaol (n'ayant pas compris) : De toute façon, à part la belote, je suis pas fan des jeux à plusieurs... J'vais m'coucher.

Il s'éloigne. Radina et Razzta le suivent.

Gyffl (à Shoo-Tay) : ... Bon, où on en était ?

Les deux commencent légèrement à se déshabiller quand un bruit se fait entendre de plus en plus fortement.

Sushy (restée là) : Bip... Bip... Bip... Bip... Bip... Bip...

Shoo-Tay : J'vais pas pouvoir y arriver avec ce bruit ! J'vais dormir avec les autres.

Gyffl (laissé seul, avec pour seule compagnie Sushy en train de faire "Bip") : ... Et m****.

Sushy : Bip... Bip...

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.60   Dim 10 Nov - 0:59

Chapitre 60 : Un voyage plein de déceptions

Le groupe, entiché d'une nouvelle recrue, suis son chemin pour aller à Jaguaréou.


Journée 1 :

Sushy : Bip... Bip...

Danaol : Elle nous refait l'coup...

Gyffl : Tu peux me filer ton bâton, Radina ?

Radina : Crève !


Nuit 1 :

Gyffl et Shoo-Tay rentrent dans une grotte et commencent à se déshabiller.

Gyffl : T'es prête ?

Shoo-Tay : Quand tu veux, ma bête sauvage !

GRRRRRRRRR !

Gyffl : ........ Me dis pas qu'on va s'faire surprendre par un ours ! Ce serait d'un cliché...

Dix secondes plus tard, les deux s'enfuient en courant, effrayés par la présence de...


Gyffl (s'enfuyant avec Shoo-Tay) : L'auteur me gonfle avec ses références !!


Journée 2 :

Danaol (trouvant les bourses du groupe vides) : Où est passé notre fric ??

Shoo-Tay : Ce n'est pas moi qui ai vidé vos bourses !... Hélas...

Razzta (revenant avec un gros ballon de plage) : Hé ! Regardez f'que v'ai trouvé pour feulement 700 kishus !


Nuit 2 :

Gyffl (croyant tenir Shoo-Tay par la main) : Bon, ce soir, c'est tipar ! (se rend compte qu'il n'y a personne au bout de sa main)... Shoo-Tay, t'es où ??

Toute la nuit passée, après que Gyffl ait cherché dans toute la forêt, Shoo-Tay finit par réapparaître devant Gyffl, complètement essoufflée.

Shoo-Tay (tout sourire) : Waouh... C'était... intense !

Gyffl : Où est-ce que t'étais ??

Shoo-Tay : T'étais pas avec moi ?

Gyffl : Ben non !

Shoo-Tay : Mais alors, avec qui je viens de....

Gyffl : Et m**** !... T'es partante pour remettre ça ?

Shoo-Tay (s'écroulant par terre) : Ah non ! J'suis trop crevée...


Journée 3 :

Il pleut.

Sushy : Augmentation du taux d'humidité de l'air.

Danaol (la protégeant avec un parapluie) : C'est pas vrai... ?

Shoo-Tay : Je suis toute mouillée !


Nuit 3 :

Gyffl et Shoo-Tay s'esquivent de nouveau en pleine nuit dans un coin de forêt. Ils n'ont pas aperçu le panneau :

"Attention, chute de pierre !"
Gyffl : Bien, Sushy bipe ailleurs, pas de créature à l'horizon, t'es bien avec moi. Ça devrait être bon, cette fois !

Les deux commencent à se déshabiller (encore...)... quand une pierre tombe du ciel pour assommer Shoo-Tay.

Gyffl : ................................. Bon ! Elle était consentante, alors même si c'est moins agréable, je vais être "somniphile" cette nuit !

Il s'apprête à enlever son caleçon quand... une autre pierre vient l'assommer à son tour.

Gyffl (en perdant connaissance) : Fait chieeeeeeer...

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/


Dernière édition par Mayo le Mer 13 Nov - 0:27, édité 1 fois

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.61   Dim 10 Nov - 19:24

Chapitre 61 : Hostilités

Après un périple assez monotone, le groupe arrive aux abords d'un village dans une région enneigée. Sur une pancarte, le nom de la ville est écrit :

" Bienvenue à Irrul' "
Radina : C'est pas sous copyright,ce nom ?

Gyffl : En changeant l'orthographe, ça passe. C'est ce qui avait été fait dans l'œuvre originale.


Danaol : Brrrrrrrr... Fait frisquet, ici...

Shoo-Tay (aguicheuse) : Si tu veux, je connais un bon moyen pour se réchauffer mutuellement

Radina : TU TOUCHES PAS !! Tu fais c'que tu veux avec la bestiole et le gros, mais pas touche à mon Danaol !!!!!

Danaol (naïf) : Pourquoi tu t'énerves comme ça ? Attends de savoir ce qu'elle propose pour me réchauffer avant de...

Radina : Danaol, t'es super mignon, mais y a des moments où t'es un p'tit peu bête...

Danaol (vexé) : Comment j'dois l'prendre, ça ?

Villageois (arrivant) : Dites, ce serait pas un Jaguarian avec vous ?

Danaol : Ouais, et alors ?

Villageois : ...... Hérétiques ! Au bucher !!

En quelques secondes, tout le village entoure le groupe, portant des torches.

Gyffl : Je l'sens moyen, là...

Villageois : Vous avez osé souiller les paroles du prophète Gror'Asist !

Danaol : ... Qui ça ?

Sushy : Gror'Asist : Né il y a 350 ans. Après avoir fait carrière dans la blanchisserie, cet humain a décidé de fonder une croyance en utilisant ses bénéfices. Ses préceptes disent que partager sa vie, de quelque manière que ce soit, avec des non-humains, elfes mis à part, est un péché inexcusable. Ils sont encore suivis aujourd'hui... Bip...

Danaol : On n'avait pas remarqué...

Gyffl : ... Mais alors, vous êtes des sales enfoirés !

Villageois : Et vous, vous allez être punis !

Danaol : ... Et j'imagine qu'on va avoir droit à plus douloureux qu'une claque sur les fesses ?

Villageois : À ton avis ? Tu crois qu'on a sorti nos torches en prévision des J.O. ?

Danaol : Y a pas moyen d's'arranger ? En vous livrant Gyffl, par exemple ?

Gyffl : Merci, conn*** !

Villageois : Non ! Vous allez payer pour votre crime !

Shoo-Tay (au chef des villageois) : On pourrait discuter tranquillement de tout ça ?

Chef : Vous croyez qu'on n'a que ça à faire, de taper la discute avec ceux qu'on va brûler !

Villageois 1 : Ben... Un peu, quand même... On croise un Jaguarian par mois et à part ça, on manque pas mal de distraction dans ce coin paumé.

Villageois 2 : Un brin de causette, même avec des hérétiques, c'est toujours un peu d'ennui en moins.

Chef : ... Bon ! C'est d'accord pour discuter un peu avec eux avant de les cramer.

Danaol : Vous êtes trop aimables...

Shoo-Tay (au chef) : Et si on discutait tous les deux chez vous ? Je ne connais pas la région, et j'aurais certains trous à combler... au niveau de mes connaissances.

Shoo-Tay et le chef entrent alors dans la maison de ce dernier.

Villageois 1 : Alors... Vous en pensez quoi, de la fin de Lost ?


Dix minutes plus tard (alors que Danaol, Radina et deux villageois font une belote), Shoo-Tay ressort avec le chef, qui a une mine assez... satisfaite.


Chef : Bon, écoutez ! Après... réflexion, je me suis rendu compte de notre erreur : (il désigne Gyffl) ce n'est pas un Jaguarian, c'est le chien de compagnie.

Gyffl : Hein ?

Danaol : ..... Oui !! Vous m'aviez demandé si c'était un Jaguarian ? J'avais compris... "joli chien" ! (à Gyffl) Fais l'chien !

Gyffl : Va t'faire f*****.

Danaol : C'qu'il est intelligent ! Il arrive même à dire quelques mots... comme un perroquet. (Il donne un coup de pied à Gyffl) Si tu l'fais pas, on va crever ! Alors mets-toi à quatre pattes tout de suite !

Gyffl : Pu****....... (Il s'exécute) "Dire que c'est parce qu'il m'avait promis de faire ça que j'l'ai suivi au début..."

Les villageois, d'abord dubitatifs, commencent à le caresser tour à tour, ce qui énerve assez fortement le Jaguarian... C'est alors qu'il lui vient une idée. Il se met à creuser à creuser le sol avec ses pattes... euh... bras.

Danaol : ... Là, il se met peut-être un peu trop dans la peau du personnage...

Quelques instants plus tard, le groupe quitte le village sous le regard des villageois.

Villageois 1 : Pardon pour cette méprise...

Vilageois 2 : Oui. Désolé d'avoir essayé d'vous faire mourir dans la douleur atroce des flammes.

Danaol : C'est pas grave ! Au revoir ! "Ou plutôt adieu, bande de cons !"

Ils commencent à s'éloigner.

Razzta : Ils viennent pas avec nous, nos nouveaux amis ?

Danaol : ... Plus tard, Razzta... Dis donc, Shoo-Tay, comment t'as fait pour faire changer d'avis le chef du village ?

Shoo-Tay (coquine) : Je l'ai juste... réchauffé.

Suffisamment éloignés, Gyflf reprend la posture de marche standard d'homo-sapiens.

Danaol : ... J'te trouve étrangement calme, après ce qui s'est passé... J'imagine que ces gens te foutent la rage.

Gyffl : Penses-tu ! Et pour te prouver que je ne suis pas rancunier, j'leur ai même laissé un cadeau.

Il sort un détonateur de sa poche, appuie sur le bouton, et déclenche l'explosion d'une bombe enterrée qui décime Irrul'.

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/


Dernière édition par Mayo le Dim 10 Aoû - 22:31, édité 1 fois

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.62   Dim 10 Nov - 19:31

Chapitre 62 : Comportement inhabituel...

Le groupe est en train de marcher.

Gyffl : Houlà, j'ai des douleurs au crâne...

Personne ne réagit.

Gyffl : Ma tête me fait incroyablement mal ! (... À nouveau aucune réaction.) AAAAH ! JE SOUFFRE, C'EST INSUPPORTABLE ! (........) Dites, vous en en avez rien à carrer, de c'que j'dis ??!

Danaol : Prend un Doliprane et fait pas chi**...

Gyffl : Merci de ton conseil ! J'en ai déjà pris, mais peut-être que ça fera effet au bout du vingt-et-unième...

Danaol : Écoute, je suis pas médecin, moi !

Gyffl : Radina, t'aurais un sort pour moi ?

Radina : Est-ce que j'ai l'air d'une lopette de prêtresse ? J'ai que des sorts offensifs. Je peux t'en lancer un, si tu veux.

Gyffl : Sushy doit bien avoir une fonction pour me soigner !

Sushy : Liste des fonctions disponibles : Abaissement de fortifications, Abandon d'alliés, Abasie feintée, Abattement d'arbres fruitiers, Abdication face à l'ennemi, Abduction de tout membre de moins de 150 kg, Abêtissement sur commande, Abiogénèse de langoustes, .............

Gyffl : ... Le temps de faire tout le dictionnaire, on va y passer la journée... Bon, je peux encore me tourner vers... (Il regarde en direction de Razzta et Shoo-tay)

Razzta : Fi t'as mal à la tête, peut-être qu'en y mettant un panfement...

Shoo-Tay : Désolée. Je peux soulager certaines choses... mais pas les douleurs au crâne.

Danaol : Bien, on s’arrêtera au prochain village pour consulter le généraliste du coin, prend ton mal en patience, Gyffl. "Et arrête de nous casser les oreilles !"

Gyffl : Facile à dire, conn***.

.....................

LittleExpresso : C'est bizarre, on n'a pas oublié quelque chose ?

Mayo : Qu'est-ce qu'on aurait pu oublier après que Danaol ait dit Gy... Ah, c'est vrai !

BAFF !

Danaol : Razzta...

Gyffl (ressentant fortement son mal de tête) : RAAAAAAAAAAAAAAH !
Danaol : Tu vas la fermer, m**** !!

Gyffl (l'expression différente) : You're talking to me ? You're talking to me ???!

(cf Robert de Niro dans "Taxi Driver")

Danaol (un peu calmé par cette expression peu rassurante) : Houlà, du calme...

Shoo-Tay : C'est moi ou il vous rappelle quelqu'un comme ça ?

Sushy : ... Accueil intérieur d'animaux de moins de 100g, Acculturation chez les peuples slaves, Accumulation d'énergie protonique, Acerbité, Acescence du panaché, ...

Gyffl colle une droite à Danaol.

Danaol : Hé ! T'as craqué ton slip !!

Gyffl : I know what you did, bastard !! You fucked my wi.......

Il se fait alors assomer par un boulet de canon... venant d'un gros robot-mécha à l'effigie de Miaouss qui fait son apparition.


Jessie : Nous sommes de retour !!

James : Pour vous...

Danaol : Hé ! Vous êtes les deux blaireaux qu'on a vus en début de tome !

Razzta : Où fa ?

Jessie et James : OUIIIIIIIN ! On a encore cassé notre discours !

Radina
: Qu'est-ce que vous venez nous gonfler à nouveau ?

James : Tout d'abord, on n'est pas deux blaireaux !!
Miaouss : Ouais, je suis avec eux !
Jessie : Et ensuite, on est là pour le Jaguarian !

Danaol : Gyffl ?

BAFF !!

LittleExpresso : Deux fois en un chapitre, ça fait pas un peu trop ?

Mayo : Et alors ?

James : Oui ! Avec toutes les races de Pokémons qui existent maintenant (à cause des créateurs qui veulent tirer sur la corde à fric), je suis sûr que le patron nous croira si on lui dit que votre pote est un Pokémon lui aussi !

Jessie : Et enfin on aura réussi une mission !

Ils canardent alors le groupe.


Danaol : Vite ! Cachons-nous derrière ces........ (des ruines apparaissent comme par magie)....... ruines ?

Mayo : Expresso...

LittleExpresso : Ben quoi ? Ça arrive à tout le monde de faire des oublis !!

Razzta : On voue au ballon prisonnier, f'est fa ? Il faut pas fe faire toucher !

Danaol (trainant Gyffl) : ..... Oui..... "Comme si j'allais perdre mon temps à lui expliquer."

Radina : Pourquoi tu le trimballes ?

Danaol : Tu te souviens de la malédiction du Gardien ? J'aimerais éviter d'être transformé en Grotad'morv parce qu'un de nous se fait capturer...

Radina : C'est vrai ! Tu penses vraiment à tout !!

Danaol : "C'est vraiment un coup de bol... Si ces deux chieurs ne me l'avaient pas rappelé en parlant de Pokémons, j'aurais laisser Gyffl dans sa m**** !"

Le groupe parvient finalement à se cacher.

Shoo-Tay : Je ne m'attendais pas à me faire tirer autant... dessus. (... oui, je ne suis pas fier de celle-là...)

Danaol : Bon, il faut trouver un plan pour s'en sortir ! Sushy, est-ce que tu....

Sushy : .... Apogamie de tulipe, Apolytisme pendant une heure, Apollinisme avancé, Apologie de la torture, Appomixie des plantes d'appartement, Apomorphie des cellules épitéliales, ....

Danaol : Fait chi.....

À l'extérieur :

Jessie : Bon, c'est fini, les bombardements, on va leur envoyer des bombes puantes pour qu'ils sortent !

James : Ouais !!

Miaouss : Gamins... (Il remarque un panneau planté au sol) Tiens, qu'est-ce c'est ?

Il sort du robot-Miaouss Géant pour aller lire le panneau tandis que Jessie et James préparent l'arme bombe puante de masse.

James (à Jessie) : T'entends pas comme un sifflement ?

Sur le panneau, Miaouss voit écrit :

"Zone d'essai nucléaire. Camping déconseillé."

Il lève la tête et voit une ogive tomber vers le sol.

Miaouss : J'aurai même pas connu de femelle...

5 secondes plus tard.

Danaol : ... C'est bizarre... J'ai entendu un grand POUF, puis plus un bruit.

Razzta : F'est pas moi !

Le groupe sort pour voir et découvre un gigantesque cratère.


Danaël : ............. Bizarrement, j'ai pas envie de savoir ce qui s'est passé...

Sushy : ... Auxologie des moustiques, Avachissement en milieu forestier, Avalement, ...[b]

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.63   Dim 10 Nov - 19:38

(flash-back)

Un homme entrait dans une grande salle de teinte rouge, pleine de cages... Son allure fière et stylée semblait montrer qu'il était quelqu'un d'important.

??? : Ah ! Monsieur Werterss ! Que nous vaut le plaisir de votre venue ?

L'homme qui venait de lui répondre avait une allure très modeste, se pliant exagérément face à cet arrivant tel le bossu qu'il était.


Werterss (air supérieur) : J'viens commander une Quatre Fromages !... Vraiment, vous en avez d'autres, des questions comme ça, Fol-Kroar ??

Fol-Kroar (se rabaissant) : Mes excuses, maître... Je vais tout de suite dans notre cuisine pour vous préparer..........

Werterss : Vous êtes vraiment lourd !! Je viens, comme d'habitude, pour vous acheter des danseurs et danseuses frais pour mon Show !

Fol-Kroar : Bien sûr ! Donnez-vous la peine de jeter un œil sur notre marchandise.

Chaque cage de l'endroit contenait un homme ou une femme en tenue légère, en train de se trémousser sur de la musique contre une barre de fer.


Werterss : ... Moui... Rien de très original...... Mais !! Que fait ce jeune Jaguarian dans l'une de vos cages !

Le Jaguarian, les vêtements en lambeau, était en train de danser sur le rythme de la musique.


Fol-Kroar : Mes excuses, maître... Je l'ai eu en bonus dans un pack promotion au marché d'esclaves, et je ne savais pas où le mettre.

Une idée jaillit dans le cerveau de Werterss.

Werterss : Enfin ! C'est ma chance de remonter la pente ! Je le prends !!... Enfin... je l'achète.

Fol-Kroar : Bien, maître !

Ce dernier se déplaça alors vers la cage, avec la démarche du cliché qu'il incarne, pour l'ouvrir.

Werterss : Le cabaret d'en face ne me narguera plus ! Ça fait deux mois qu'ils me piquent ma clientèle avec leurs danseuses en costumes de lapins et de tigres. Je vais les surclasser avec de l'authentique !!

Fol-Kroar : Excusez mon indélicatesse, mais utiliser un enfant dans pour ce genre de show n'est-il pas interdit par la convention de Genève ?

Werterss : Ça ne marche qu'avec les humains ! Et on n'est pas sur Terre, triple buse...


... Et ainsi, Gyffl fût entrainé à la "pole dance".

Professeur(e) (agitant du fouet) : PLUS HAUT LA JAMBE !!

Gyffl jeune : Je peux pas plus, je fais qu'1m10...

... Et il monta sur les planche du "Werterss Horse Saloon Original", où il attira de plus en plus de monde... Le succès l'amena vers toutes sortes de luxure, ce qui ne le déplaisait pas... jusqu'au jour où :

Gyffl, alors adulte, entra dans le bureau de Werterss.

Gyffl ad. : Vous vouliez me voir, patron ?

Werterss : Écoute, Gyfflenler... J'vais pas passer par quatre chemins : t'es viré.

Gyffl ad. : ... G... G... Quoi ??! Vous pouvez pas m'faire ça !! C'est moi qui ai fait renflouer la boite !

Werterss : Oui, mais tu es trop vieux maintenant pour ce métier ; il est temps pour toi d'arrêter.

Gyffl ad. : J'ai... J'ai 22 ans !!

Werterss : Tu vois, toi-même tu l'admets ! En plus, la tendance n'est plus aux humains-animaux. Les gens veulent de l'asiatique maintenant.

Gyffl ad. (se jetant à ses pieds) : J'vous en prie !! Je vous ferai tout ce vous voulez si vous m'gardez !

Werterss : C'est plutôt à toi qu'ça plairait... Ne me rends pas les choses compliquées, sinon je te fais sortir par la force !


Et donc, Gyffl se retrouva à la rue, incapable de trouver un travail, et forcé de mendier. Au bout d'un mois :

Gyffl se promenait dans la rue avec une pancarte "Une nuit pour 50 kishus". C'est alors qu'un couple de personne s'approcha de lui.

Danaol ad. (s'adressant à Radina) : Hé ! Il pourrait être pas mal, celui-là !

Radina ad. : Pourquoi tu veux qu'on se farcisse des compagnons en plus ??... "On pourrait pas faire des enfants à la place..."

Danaol ad. : Dis, tu m'as l'air de ne pas avoir une vie remplie et rangée.

Gyffl ad. : Sans blague... Comment tu l'as remarqué ?... "Et puis qu'est-ce qu'il a à me tutoyer alors qu'on se connait pas ?"

Danaol ad. : Rejoins-nous, alors. On est un groupe de héros, et tu sembles potable comme combattant, avec tes griffes et tout...

Gyffl ad. : ... J'sais pas trop... ça m'a l'air un peu dangereux, tout ça...

Danaol ad. : T'inquiète ! On prend que les missions sans risque.

Gyffl ad. : Donc si j'viens avec vous, j'aurai d'quoi bouffer tous les jours, et la notoriété qui va avec le titre de héros ?

Danaol ad. : Euh... Normalement oui.

Gyffl ad. : "Et donc une réputation auprès des filles et des mecs !!" J'vous suis !


DRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIING !!

La sonnerie de Sushy réveille Gyffl en sursaut. Il se trouve dans une grotte dans les montagnes.

Danaol : Enfin réveillé !

Shoo-tay : On avait froid, et Danaol a eu la bonne idée de pénétrer... cette grotte.

Gyffl : Vous pouvez éteindre ça, m**** !

Danaol appuie sur un bouton de Sushy pour éteindre le réveil.

Sushy : ... Chamade en cas de siège, Chamanisme, Chamboulement de pièces de moins de 24,36 m², Chambrage pour le vin blanc, ....

Gyffl : Elle en est encore là ?

Danaol : Comme tu peux le voir... Qu'est-ce qui s'est passé ??

Gyffl : J'ai fait un rêve complètement idiot où je me rappelais mon passé. Le genre de cliché vu et revu que mettrait le premier auteur en manque d'inspiration.

Mayo : J't'emm**** !

Danaol : Non, c'que j'voulais savoir, c'est : comment ça s'fait qu't'ai eu des fils que se soient pas connectés !!

Razzta : Il a eu un problème avec un truc électrique ?

Danaol : Razzta, j'crois que c'est trop te demander que saisir le second degré...

Razzta : F'est vrai qu'il fait froid dehors.

Gyffl : .............. Qu'est-ce que tu me chantes, Danaol ?

Radina : T'as complètement pété un câble tout-à l'heure ! Et tu contredis pas mon chéri !!

Gyffl : N'importe quoi, je.... (son mal de tête le reprend) AAAAAAAAAAAAAH !!

Danaol : Oh pu****, c'est reparti...

Shoo-Tay : Je peux peut-être le calmer en faisant passer le sang à un autre endroit que le cerveau !

Elle s'avance vers lui pour appliquer son plan. C'est alors que Gyffl se relève.

Gyffl (voix robotique) : ... Sarah Connor ?

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.64 (chapitre résumé ; fin tome 7, intégralité tome 8)   Dim 10 Nov - 19:47

Chapitre 64 : Jaguaréou (Résumé des évènements)

En proie à un nouveau changement de personnalité, Gyffl poursuit Shoo-Tay afin de l'éliminer. La faisant quitter la grotte qui sert de refuge. Le reste du groupe du groupe ne semble pas y prêter grande attention, jusqu'à ce qu'ils se rappellent que Shoo-Tay gardait sur elle l'argent du groupe (ils se relaient pour ça... sauf Razzta depuis l'histoire du ballon de plage)

Ils décident alors de les rejoindre pour empêcher Gyffl de s'attaquer à Shoo-Tay... mais Gyffl s'était déjà étalé tout seul par terre (en se cognant la tête contre une pierre) après avoir trébuché sur quelque chose...
Ce quelque chose en question s'avère être... un Taupiqueur.




Lecteur : *soupir* Il remet ça...

Toute une meute de Taupiqueurs apparaissent face à eux.
Après que Shoo-Tay ait fait un commentaire sur la forme suggestive de ces bestioles, Danaol montre un sourire vainqueur.


Danaol (sortant des Pokéballs de son sac) : Ouais !! Je savais que j'avais bien fait d'en prendre ! "Marre de ne pas être équipé quand l'occasion se présente."

Il s'essaie alors à capturer les pokémons qui leur sont apparus... sans succès, car toutes ses tentatives sont esquivées.
Après plusieurs minutes de tentative et de poursuite, il distingue une silhouette qu'il prend pour un autre type de pokémon. N'hésitant pas un instant, il lance une pokéball vers cette forme... qui ne s'avérait pas être un pokémon, mais un Jaguarian en train d'effectuer ses besoins.
Ce dernier, mécontent d'avoir été dérangé de la sorte, assomme Danaol avec une arme à projectile.

Il vient alors faire son rapport au roi Jaguarian qui campait non loin de là, avec son autre garde du corps.


??? (roi) : On peut même plus picniquer tranquille ici !!

??? : "Y a que vous pour vouloir faire un barbecue en plein hiver..."

??? (roi) : Ko-Nry, Kel-Nouye ! Allez voir s'il est accompagné d'autre humains !

Ko-Nry et Kel-Nouye : Oui, seigneur Kel-Naaz !!

En s'aventurant un peu, il apperçoivent le reste du groupe. Radina regrette de ne pas avoir suivi Danaol, Sushy en est à la lettre D et Gyffl est encore assomé.

Les deux gardent décident alors de tendre un piège au groupe pour le capturer... piège qui n'est autre qu'un attrape-animal grande taille que n'importe quelle personne un tant soit peu intelligente voit venir à cent mètres... Grâce à Razzta, le groupe tombe dedans.


Plus tard...

Gyffl se réveille dans une salle de château et se retrouve face à Kel-Naaz, entouré de Ko-Nry et Kel-Nouye.


Gyffl : ... AAH !! Mon reflet diabolique !!

Kel-Naaz : Je suis pas un reflet...

Kel-Naaz commence alors à lui expliquer : Gyffl est en fait son frère jumeau, qui a été banni de temps du règne de leur père pour attentat à la pudeur.

Gyffl : Vraiment ??

Kel-Naaz : Enfin, c'est surtout parce que papa avait honte de te voir te trémousser à chaque fois qu'y avait d'la musique.

Voir son jumeau devant lui donne certaines idées à Gyffl, mais malheureusement, après demande, il s'est avéré que Kel-Naaz avait un problème avec l'inceste...
On lui explique ensuite que ses crises sont en fait dues à une Filmite aigüe, maladie qui ne touche que les Jaguarians.


Ko-Nry : Heureusement, elle ne touche que les Jaguarians qui ont un Q.I. inférieur à 70.

Kel-Nouye : "La moitié de la population a été touchée..."

Ils commencent à lui faire visiter le coin, Gyffl se prenant râteau après râteau de la part de la gente féminine qu'ils croisent.
Kel-Naaz et ses accompagnateurs cachent en fait un grand secret (qu'ils ne divulguent pas à Gyffl) : Ils prévoient de conquérir Akysia tout entier en fabriquant en cachette des armes en grand nombre.

Gyffl : C'est bizarre... J'ai le sentiment d'avoir oublié quelque chose.

Danaol, Sushy, Radina, Razzta et Shoo-Tay sont enfermés dans une cellule, condamné à mort par les Jaguarians. Danaol a tenté de se servir de Sushy pour sortir, mais celle-ci reste bloquée dans l'énumération de ses fonctions ; elle en est à la lettre R.
C'est Shoo-Tay qui parvient à "distraire" les deux gardes, permettant aux quatre autres de s'échapper, pendant qu'elle les "occupe".
Dans leur fuite, ils finissent par tomber nez-à-nez avec Gyffl, Kel-Naaz, et les autres.


Ko-Nry et Kel-Nouye : Comment ça, "les autres" ?!

Radina : Ah mon dieu !! Gyffl, tu as un reflet maléfique !!!

Kel-Naaz : Je suis pas un reflet !

Après une tentative d'explication menant à une grande incompréhension, un grand éclair au niveau de la tour de Jaguaréou attire leur attention.

Ko-Nry : Hé ! C'est là qu'on fait tourner notre machine à croissance moléculaire !

À l'écoute de ces mots, Danaol arrive par miracle à faire le rapprochement avec ce qui les amenait, et projette donc de s'y rendre.
Kel-Naaz, Ko-Nry et Kel-Nouye essayent de les en empêcher, mais le groupe arrive à les distraire avec des pelotes de laines (qu'ils sortent d'on ne sait où... mais bon, c'est une parodie, bordel !!). Les Jaguarians, par instinct animal, jouent avec les pelotes tandis que le groupe les devance pour se rendre en direction de la tour.

Arrivés là-bas, rattrapés peu après par Kel-Naaz et compagnie, ils voient alors une machine imposante qui semble marcher en pédalant.
Les Jaguarians semblent s'en servir pour faire pousser à grande vitesse des plantes-canons.


Gyffl : ... Ça existe, ces trucs-là ??

Kel-Naaz : On est dans un univers fantastique... TOUT peut exister ! Même une bestiole croisée girafe éléphant unijambiste blanche à pois rose.

Ne voulant pas qu'on sache qu'il veut s'en servir contre les humains, Kel-Naaz tente de noyer le poisson en prétextant une parade de fête.
Danaol émet l'hypothèse que l'engin pourrait servir pour faire grandir la population, ce à quoi les ingénieurs Jaguarians n'ont pas pensé sur le coup... Cette réflexion n'est pas poussée plus loin à la vue des soldats Jaguarians du coin.


Soldat Jaguarian du coin (bavant et frappant n'importe où) : Ggggg... Ggggg...

Danaol : Tiens ! Cet état me rappelle quelque chose...

??? : Et oui !!

Cuic apparait devant eux.

Cuic : Me revoilà de nouveau face à vous pour prendre ma revanche !!

Danaol : ............................ On s'connait ?

Énervé de ce manque de reconnaissance, Cuic leur rafraichit brièvement la mémoire quant à leur dernière rencontre.

??? : Papaaaaaaaaa !!

Shoo-Tay arrive en courant vers Cuic, à la surprise générale des autres.

Shoo-Tay : AAAH ! Gyffl, tu as un reflet maléfique !!!

Kel-Naaz : Mais je suis pas un reflet, m**** !!

S'en suit une explication de Cuic : Shoo-Tay a en fait été créée à partir de certaine de ses plumes (qu'il a choisies soigneusement, histoire de garder une jolie symétrie), et il l'a infiltré dans les Légendaires afin de pouvoir les surprendre en les attaquant sur deux fronts...... ce qui au final n'aura pas marché...
Le combat s'enclenche alors entre le duo Cuic/Shoo-Tay et les autres.


Shoo-Tay : Papa, ils sont trop nombreux, on va se faire défoncer ! "Pas dans le sens qui m'aurait plu..."

Cuic : T'inquiète ! Je vais les pourrir avec le même sort que tout-à l'heure. Sepla sed niterc !

Les autres sont alors tous "débilisés"... à l'exception de Sushy, qui en est à la lettre T, et Razzta sur qui ça n'a aucun effet.
C'est alors que Gyffl a une nouvelle crise de Filmite aigüe : il se prend désormais pour Bourvil ! Prenant la machine à croissance génétique pour un vélo, il l'enfourche et par maladresse le fait tomber sur Cuic, qui recrache la pierre de Crescia sur le choc.


Gryf (devant la machine cassée) : Ah ben forcément, elle va marcher beaucoup moins bien !!

Cuic : NOOOON !! Mon corps !! Je............... Je reste adulte ?

Shoo-Tay : L'effet de la pierre a du s'imprégner et ne dois pas s'effacer lorsqu'elle est enlevée.

Cuic : ... Oui, c'est plausible.

Cuic finit par s'enfuir après un petit monologue typique des méchants.
Le calme revenu, Shoo-Tay tente une nouvelle fois de "s'unir" à Gyffl, redevenu lui-même, mais ce dernier est sur le coup ecoeuré de savoir qu'elle est née d'un tas de plume. Très attristée, la Galina s'envole au loin, en pleurant à l'idée que personne ne la désire en apprenant sa véritable race.

... Finalement, Aubaine et Crépis apparaissent devant tout le monde.


Aubaine : L'échéance est terminée ! "Qu'est-ce que j'me suis faite ch***, pendant une semaine, ici !" Vous avez de quoi inverser l'accident Jovenia.

Danaol (en montrant l'accélérateur de croissance) : Heu... Cet appareil devrait pouvoir faire vieillir tous les habitants juste ce qu'il faut, et...

Crépis : Est-ce qu'on a l'air de deux trisomiques ?? Ce truc est complètement pété !! Vous avez cinq secondes pour nous donner une vraie solution, sinon...

Razzta (avec la pierre de Crescia) : Regarde, Danaol ! V'ai trouvé une volie pierre brillante !! Tu crois que fa fe manve ?

Danaol : ... Voilà, c'est ça ! Vous pouvez utiliser la pierre de Truc-Chouette pour inverser ce qui nous est arrivé !

??? : Pas question !

Ko-Nry intervient.

Ko-Nry : Cette pierre a été trouvée sur Jaguaréou. Elle revient à notre peuple de droit !

Crépis (à Aubaine) : ... C'est à moi qu'il s'adresse comme ça ?

Ko-Nry (défiant les dieux, sans savoir de qui il s'agit) : Alors ce ne sont pas un groupe de bouseux et deux albinos qui vont se croire tout permis ici !

Aubaine et Crépis : ....................... Albinos ?

Ils pulvérisent alors Ko-Nry en l'espace d'une seconde.

Aubaine : Où en étions-nous ?




FIN ALTERNATIVE
(Fin que j'aurais très certainement prise dans le cas où j'aurais enchainé sur la parodie des tomes suivants.)


Danaol : Allez-y ! Utilisez vos pouvoirs pour que tout le monde redevienne adulte.

Aubaine : ... Et puis finalement non ! Je préfère détruire Akysia !

Tous (sauf Razzta) : NOOOOOOOOOOOON !!
Razzta : Gah ?

Aubaine : Allez ! Un... Deux......................... SURPRISE !!!

Tout le monde (excepté les Léglandaires) pousse ce cri et des caméras sortent d'un peu partout.

Kel-Naaz? : Vous vous êtes bien faits avoir, hein ?

Crépis? : Si vous voyiez vos têtes en ce moment !

Aubaine? : Vous pourrez d'ailleurs les voir ce soir à 20h30 sur DTC3 !!

Danaol : .............. Heu... J'comprends pas très bien, là...

Crépis? : Vous vous êtes fait piéger ! Tout ceci n'était qu'une grande CAMÉRA CACHÉE !!

Aubaine, Crépis, Kel-Naaz et Kel-Nouye enlèvent leurs costumes et maquillages : les "dieux" sont en faits deux animateurs et les "Jaguarians" des comédiens.

Présentatrice : La chaine a organisé toute cette mise en scène pour vous !

Gyffl : Vous voulez dire que tout ce qu'on a vu depuis l'apparition d'Aubaine et Crépis était faux ?!

Présentateur : Et oui !

Radina : ... et que je passe à la télé alors que je ne suis pas maquillée correctement ?!!

Danaol : Mais alors... Jaguaréou ?

Présentatrice : C'est un décor en carton.
Ce décor se fait enlever au même moment où ils en parlent.


Gyffl : Et Ko-Nry ? Et le villageois à votre première apparition ? On les a bien vu exploser !

Présentateur : Des hologrammes générés par ordinateur.

Hologramme de Ko-Nry (apparaissant) : Coucou !

Radina : ... Et Cuic et Shoo-Tay ?

Présentatrice : Ils se sont fait avoir, comme vous.

Danaol : Et la Team Rocket ?

Présentateur : Ils étaient pas avec nous...

Gyffl : Et le village d'Irul' ?

Présentatrice : Tous des figurants. "On n'aura pas eu besoin de les payer."

Radina : Et les plantes-canons ?

Présentateur : Elles poussent très vite naturellement. Elles sont excellentes en salade, d'ailleurs.

Gyffl : ...... Et mes crises de Filmite aigüe ??

Présentatrice : Ça n'existe pas... Vous êtes juste mentalement dérangé. Faudra consulter.

Danaol : Mais attendez ! On a bien vu le couple se faire posséder, et Aubaine et Crépis détruire la planète avant d'inverser l'temps ??!

Présentateur : Vous êtes pas censés être au courant !! Je vous signale qu'on se trouve dans une histoire que l'auteur écrit au fur et à mesure. Vous attendez pas à un truc hyper-cohérent ; on est loin de Hitchcock.

Mayo (à lui-même): Calme, Mayo, calme.........

Présentatrice : Bon, et bien ce fut un plaisir ! Au revoir !

Tout le monde commence à partir, les décors étant presque tous ramassés, laissant les Léglandaires penauds dans leur coin.

Razzta : ... Au revoir !

Danaol : ............................................ Une minute ! On a quand même récupéré la pierre de Bidule qui peut inverser l'accident Jovénia !! Si on la récupère, on devrait pouvoir...

Un peu plus loin.

Présentatrice (pierre de Crescia en main) : C'est fou comme c'est bien fait, ces accessoires.

Et elle la jette dans la broyeuse à déchet du coin. La pierre de Crescia se voit réduite en miettes sous les yeux du groupe.

Sushy : ............. zyeutage d'évènements sans intérêts, zygomorphie. Liste effectuée à 100%. Réinitialisation du système.
...................................................................................................................................................
Coucou, les nazes, me revoilà ! J'ai manqué un truc ?

Danaol : ......... Non, non...













................................ BIENTÔT !!

Le chapitre final !!!!!!!!!!!!!

De l'amour, de la connerie, ................ et pas grand-chose d'autre en fait...

... Ah si ! Un personnage va mourir.

Ne manquez pas l'ultime épisode des Léglandaires !!

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.65 (GRANDE FIN)   Dim 10 Nov - 21:42

Chapitre 65 : Un fin très g… joyeuse !

Aubaine : Alors, où en étions-nous ?

Danaol : Euh… Vous alliez utiliser la pierre de Trucmuche pour nous faire redevenir adultes…

Aubaine : Ah oui !... Faut dire que l’auteur aide franchement pas pour le suivi, en sortant un chapitre tous les deux mois…

Mayo : J’t’emm****.

Aubaine : Bon ben… Chazaaaaaaaaaaaaam !!


Autre part sur Akysia :

Homme rajeuni : C’est inadmissible, monsieur le notaire !! J’ai acheté la maison de cet homme en viager il y a cinq ans. Je continue à lui verser de l’argent depuis l’accident Jovenia, c’est complètement injuste !

Notaire rajeuni : Désolé, monsieur, mais en aucun cas votre contrat stipule que le contrat peut être annulé en cas de rajeunissement de votre débiteur.

Vieil homme rajeuni : Nananèreuh !

Tout-à coup, une magie se fait ressentir, et  chacun reprend l’âge qu’il devrait avoir.

Vieil homme (succombant à sa vieillesse, comme beaucoup d’autres dans son cas à ce moment-là) : Aaaargll !

Homme : … Finalement, laissez tomber.


A Jaguaréou :

Aubaine : Voilà, c’est fait, tout le monde fait à nouveau son âge ! … Sauf les deux blaireaux dont on a pris le corps, mais de toute façon, ils vont crever dans moins d’un mois à cause des radiations qu’on leur a fait subir.

Danaol : Attendez, ça veut dire……… que NOUS, les Léglandaires, on a réussi une mission ??

Radina : C’est miraculeux !

Gyffl : On doit vivre une hallucination collective…

Sushy : … Vrombissement des moteurs postérieurs, Vue multipliée par pi, Vulcanisation, …

Razzta : J’ai pas tout compris, c’est qui ces deux-là ?........ Mon cheveu sur la langue est parti ! J’arrive à voir mes pieds !...... Mon dieu, j’ai échangé mon corps avec quelqu’un !!

Danaol : Razzta, la ferme…

Razzta (sursautant) : Aah !! Qui êtes-vous ??

Crépis : Bon, c’est pas tout ça, mais on a un dîner de prévu et on est retard. Adieu !

Aubaine : Ciao, on enverra la facture !

Les deux dieux s’envolent donc vers les cieux, laissant gésir les corps irradiés de Jeanne et Serge.

Danaol : ……… (danse de joie) WOUHOUH !! ON A RÉUSSI ! ON A RÉUSSI ! ON A…

Il se stoppe en croisant le regard très significatif de Gyffl à son égard.

Danaol : … Et m****, on a réussi…

Kel-Naaz : Bandes d’enfoirés, vous avez gâché nos plans !

Kel-Nouye : A cause de vous, la moitié de nos troupes… euh… de notre peuple a été décimée !

Kel-Naaz : Qu’on leur coupe la tête !!

Kel-Nouye : Ouah, la référence à deux kishus…

Les Jaguarians du coin encerclent alors le groupe.

Danaol : Zut !! Je n’ai plus de pelote de laine sur moi !

Gyffl : … Une seconde. D’après ce que Kel-Naaz m’a dit, c’est moi l’ainé de la famille !

Kel-Naaz : Oui. Et alors ?

Gyffl : J’veux pas dire, mais… Dans 99% des monarchies, c’est le plus âgé qui gouverne ! Sauf si on est une fille, mais la dernière fois que j’ai vérifié, ce n’était pas mon cas.

Jaguarians : « Il a raison ! »
                    « C’est un raisonnement indiscutable. »
                    « J’l’avais compris depuis l’début. »
                    « On a un nouveau roi alors !! »

Kel-Naaz : Hé ! Attendez une seconde !

Jaguarian : La ferme, le destitué !

Jaguarians (s’inclinant) : LONGUE VIE AU ROI GYFFL !!

BAFF ! BAFF ! BAFF ! BAFF ! BAFF !................... (festival de gifles de la part de Razzta)

Gyffl : Bon… Le temps qu’il les fasse tous, je vais faire la connaissance de mon nouveau trône !

Un peu plus tard, dans la salle du trône de Jaguaréou : Gyffl, assis sur son nouveau siège, se la joue supérieur tandis que ses compagnons et un conseiller Jaguarian l’observent.

Conseiller : Votre nouvelle altesse, quels sont vos premières décisions en tant que souverain ? "  La légalisation du nudisme ! La légalisation du nudisme !! "

Gyffl : Je pensais déjà choisir qui partagerait le trône (et le lit) avec moi.

Conseiller : Et quel est votre choix ?

Le regard de Gyffl scrute les membres du groupe et s’arrête un instant sur Sushy.

Sushy : … Yoddle, Yoga irlandais, …

Gyffl : … Je vais choisir… (pointant Danaël) LE BEAU BLOND EN ARMURE !!

Danaol et Radina : QUOIIIIIIIIIIIIIIII ?!!
Razzta : Gah ?

Radina : NON MAIS CA VA PAS LA TÊTE !! Tu me prendras pas mon Danaol, espèce de pervers velu arriéré !!!

Gyffl : … Et virez-moi les trois autres.

Malgré quelques remontrances (surtout de la part de Radina), Radina, Sushy et Razzta sont mis à la porte de Jaguaréou.

Radina : NOOOOOOOOOOOOOON !! RENDEZ-MOI MON CHÉRI !!!

Razzta : Excusez-moi, madame, vous n’auriez pas vu mon groupe ?

Quelques instants plus tard, Danaol se retrouve (contraint par la force) dans la nouvelle chambre royale de Gyffl, seul avec lui.

Danaol (paniqué(encore)) : NE M’APPROCHE PAS !!

Gyffl (excité, en sous-vêtements) : Allez, tu sais qu’tu vas aimer ça !... Et puis j’te signale que tu m’avais fait une promesse !!

Danaol : J’ai pas souvenir qu’il y avait une close « devenir ta femme » !!

Gyffl : Si ça t’ennuie tant que ça, on divorcera après… Mais tu crois pas que tu te mens un peu à toi-même ?

Danaol : Qu’est-ce que tu veux dire par là ?

Gyffl profite de l’instant d’inattention de doute pour le plaquer contre le lit, et lui faire des caresses au niveau du torse. (Houlà, ça commence à devenir chaud !!)

Danaol : Lâche-moi !

Gyffl : J’ai toujours vu que tu refoulais tes vrais sentiments parce que tu avais honte.

Danaol : (commençant à succomber aux caresses) Je… Je…

Gyffl : Mais tu sais, personne ne te jugera ici.

Danaol : C’est pas vrai… Je…

Gyffl : Alllez, tu peux te lâcher ! Tu te sentiras mieux après.

Danaol (succombant) : Tu as gagné… JE T’AIME !!

Gyffl (abasourdi) : …… Tu m’aimes ??

Danaol : Ben quoi ? T’as bien dis que t’avais compris mes sentiments !

Gyffl : J’croyais juste que t’étais dingue de mon corps, pas que ça allait aussi loin !

Les deux se regardent alors intensément pendant quelques secondes.

Gyffl : Danaol…
Danaol : Gyffl…

Gyffl : Alors ça veut dire que t’es d’accord pour qu’on le fasse ?

Danaol : Tu penses vraiment qu’à ça…

A l’extérieur :

Radina (frappant de toutes ses forces à la porte de Jaguaréou) : BANDES ENFOIRÉS !! RENDEZ-MOI MON BÂTON QUE J’VOUS GRILLE !!....... Bouhouhouhouh !! Mon DANAOOOOOOOOOL !!!

Sushy : ............. Zyeutage d'évènements sans intérêts, Zygomorphie. Liste effectuée à 100%. Remise à la normale des fonctions principales……………………. Ah p***** !! Mon… Mon anomalie est réparée !!

Sans réfléchir, elle se jette sur Radina et lui fait une embrassade.

Radina : Mais lâche-moi, poufiasse !!!

Sushy : Tu saisis pas, grognasse ?? Avoir énuméré toutes mes fonction a corrigé mes problèmes de crises à la Robocop (parce qu’il faut reconnaître qu’il est à peine plus expressif que mon grille-pain). Maintenant, je suis DEFINITIVEMENT MOI-MÊME !!

Radina : Mais j’en ai rein à f***** ! Si j’avais mon bâton, j’te défoncerais la gu**le ! Laisse-moi tranquille !!

Sushy (gênée) : Écoute, sale chieuse…Avoir vécu ça m’a fait réaliser qu’on n’a pas tout le temps pour exprimer ce qu’on ressent…
Lecteur : C’est quoi, le rapport entre ça et ce qu’elle a vécu ??
Sushy : … Alors il faut que je t’avoue un truc que j’ai depuis longtemps sur le cœur.

Radina : Raah, mais crève !

Sushy : Je t’aime !... conn****.

Gros silence…

Radina : … Tu t’fous d’moi, là !

Sushy : Je saurais pas comment l’expliquer… Faut dire que tomber amoureux de quelqu’un comme toi est en dehors de toute compréhension… Mais si je t’ai toujours attaquée (enfin, plus que les autres), c’était par réflexe défensif contre ce sentiment refoulé.

Radina : A part me donner la gerbe, ça va pas t’avancer à grand-chose de me dire ça ! La seule personne dans mon cœur, c’est…

Sushy : … Danaol ! Tout le monde le sait ! A part lui et le Musclor écervelé qui nous accompagne.

Razzta (regardant sous un rocher) : OuhOuh, les amis ! Vous êtes là ?

Sushy : Mais je sais comment changer la donne !

CLIQ ! (bruit d’une piqûre au niveau du cou de Radina)

Radina : Aïe ! Tu m’as fait quoi, sal*pe ??!

Sushy : Dans toutes mes fonctions, j’ai évoqué l’ « injection d’un philtre d’amour par l’ongle de l’auriculaire droit ».

Radina : … J’le crois pas…

Sushy : Dans trente secondes, tu seras folle de moi !

Radina (commençant à succomber) : … Non… Mon Danaol… Je…

A l’intérieur de Jaguaréou, Kel-Naaz se lamente, assis sur une pierre.

Kel-Nouye : Euh… Ca va, votre altesse ?

Kel-Naaz : NON !! Je ne suis plus roi, mes plans de conquête du Mondesont foutus, ma réserve de BNs est à sec ! Je n’ai plus rien !! Même pas une chambre où dormir !

Il commence à pleurer. Kel-Nouye le sert alors fortement dans ses bras.

Kel-Nouye (ému) : Vous m’avez moi ! Et ma chambre vous sera toujours ouverte !

Kel-Naaz : Euh… Tu fais quoi, là, Kel-Nouye ?

Kel-Nouye : Je vous ai toujours aimé, seigneur ! Et faut avouer que votre côté pathétique d’il y a un instant a vachement agrandi votre côté mignon.

Un petit silence retentit…

Kel-Naaz (ému à son tour) : Pourquoi tu ne me l’a pas dit plus tôt.

Il lui saute dessus et ils s’embrassent avec passion.

A nouveau à l’extérieur :
Sushy et Radina n’arrêtent pas de s’embrasser avec ardeur.


Sushy : Mmmmm… Je t’aime, p’tite chiure...[/i]

Radina : Mmmmm… Je t’aime aussi, tas d’ferraille…

Razzta : J’les ai vraiment perdus… Bon, ben tant pis ! Je vais voir si y a pas un cirque dans l’coin.

????? : MON CHOUPINOUNEEEEEEEET !!

Téléprise arrive en courant vers Razzta et l’étreint avec force.

Razzta : Bonjour.

Téléprise : J’ai mis un temps fou à te retrouver après mon évasion de prison. J’ai du torturer beaucoup de gens qui m’ont mis sur la piste du devin Centym, mais lui c’était un coriace : j’ai du faire cuire l’intestin de son petit-fils encore en vie et le forcer d’en manger avec de la moutarde pour qu’il accepte de me donner des informations sans payer ; bon j’en un peu pris de retard parce que je m’amusais trop avec lui et qu’il avait trois autres petits-enfants, donc je m’étais dit que c’était un peu du gâchis… Enfin bref, après deux jours de pur bonheur, j’ai suivi le chemin indiqué et je me suis bien faite ch*** avant d’arriver jusqu’ici parce qu’il n’y avait personne à faire souffrir sur ma route… C’est vous qui avez inversé l’accident Jovenia ? Tu dois avoir plein de choses à raconter ! En tout cas, moi j’arrête de parler un instant parce que je commence à manquer d’air. *puff* *puff*

Razzta : ………. Vous êtes qui, madame ?

Téléprise : …… Attend, tu t’fiches de ma gu**le, là…

Silence…

Téléprise : Tu te souviens vraiment pas d’moi après tout c’qu’on a fait ensemble : les massacres, les destructions, le poirier japonais, … !!

Razzta : … Vous sauriez pas s’il y a un cirque par ici ?

Téléprise : RAAAAH !

Elle commence à l’écorcher à coups de dagues.

Téléprise : Tiens ! Souffre pour m’avoir humiliée !!

Razzta : Gah ?

Téléprise : Ah oui, c’est vrai… L’information de la douleur ne peut pas atteindre le cerveau… (déçue) Je vais juste te tuer alors.

Razzta (moment de réflexion inattendu) : " Comme je suis sur le point de mourir, peut-être que je devrais dire un dernier mot plein de signification et de sagesse… " … Anticonstitu…

SCHLAK !!
Il n’a pas le temps de finir son dernier mot qu’il a la tête tranchée.

Téléprise : Comment j’ai pu tomber amoureuse d’un tel nase ? Encore l’auteur qui tient à se casser la tête le moins possible en reprenant le plus de choses possibles de l’œuvre originale.

????? (gémissements) : Beuheuuuuh…

Téléprise, interpelée, se dirige vers le bruit et voit Shoo-Tay, s’apitoyant toute seule.

Téléprise : Hé ! Qu’est-ce qui t’arrive ? " Et qu’est-ce qu’il me prend de poser ce genre de questions ? J’suis pas une bisounours "

Shoo-Tay : (fondant en larmes) … JE SUIS MOOOOOOOOCHE !!!

Téléprise : Ah bon ? " Les critères de beauté ont vite changé durant mon emprisonnement "…

Shoo-Tay : Pas dans cette forme, mais…

Elle prend sa forme oiseau.

Téléprise (surprise) : GOD DAMN SHIT !!

Shoo-Tay reprend forme humaine.

Shoo-Tay : Plus personne voudra *censurer* avec mooooi !

Téléprise : C’est pour ça que… ? Tu sais, t’es pas obligé de préciser ta double forme pour que quelqu’un *censure* avec toi.

Shoo-Tay : Je suis pas nunuche non plus ! Avant, j’arrêtais pas de *censurer* mais maintenant que plusieurs m’ont vue sous ma vraie forme, tout le monde finira par le savoir !

Téléprise : Ah oui… Ça va plus être pratique de *censurer* dans ces conditions.

Shoo-Tay : Je ne pourrai pas survivre toute une vie sans me faire *censuré* ! Comment je vais faire ??

Téléprise (un peu gênée) : Tu sais… J’aime bien les oiseaux… (Surtout ceux que je tire au canon, ils sont trop mignons) Ça fait des années que je ne *censure* pas, moi, et mes plans à ce sujet ont été avortés… Ça te dirait que……

Shoo-Tay (yeux pétillants) : Tu veux dire que tu serais d’accord pour *censurer* avec moi !

Téléprise : Ca dépend… Qu’est-ce que tu penses de la souffrance ?

Shoo-Tay : Je trouve ça plutôt excitant. (Comme beaucoup de choses, faut avouer)

Téléprise : Je sens qu’on va bien s’entendre toutes les deux !!


……………………………
Beaucoup plus loin, un château dans le ciel.

Gardien : Travaillez plus vite !!

Il est en train de fouetter Elypo et Marhell en train de finir d’assembler un mécanisme assez complexe.

Marhell : Je déteste être traité comme un esclave !

Elypo : En tout cas, on peut pas dire qu’on s’« esclaffe » !^^

Marhell : Oh, la ferme…

????? : Gardien ! Gardien !

Interpelé, le Gardien en question voit arriver par les airs…

Gardien (émerveillé) : CUIC !!

Cuic : Ah, ça fait tellement plaisir de te revoir !

Gardien : Comment as-tu su que j’étais là ?

Cuic : On s’en fiche ! On n’a qu’à mettre ça dans la pile des incohérences scénaristiques.

Gardien : Ouais, t’as raison. Eh ! J’ai préparé un plan ultra complexe pour déboiter les Léglandaires (et c’est pour ça que j’ai sauvé les deux guignols), ça te dit d’en faire partie ? J’leur ai fait croire qu’ils étaient maudits pour être sûrs de les avoir tous les cinq en même temps.

Cuic : Écoute… Moi plus que n’importe qui j’adorerais qu’ils baignent dans leur sang avec leurs tripes en guise de bouée, mais il faut se rendre à l’évidence : ils ont les grâces de l’auteur, quoiqu’on fasse, ils gagneront et on passera pour des nuls. Ça te dirait pas plutôt de partir en vacances à la mer ? J’adorerais te voir dans le dernier maillot de la collection Bior !

Gardien : … T’as raison. Maintenant qu’on est tous les deux, on s’en fiche. (à Elypo et Marhell) C’est bon, vous pouvez arrêter ! Le plan est abandonné !

Marhell : … QUOI !! On a sué comme des forçats pour faire ce travail, et à dix boulons de la fin, on laisse tomber !! De mon temps, on était beaucoup plus consciencieux dans ses responsabilités.

Gardien : Les temps ont changé, vieux schnoque ! Bon, c’est pas tout ça, mais on a un avion à prendre.

Lui et Cuic, en tenue de vacances, quittent le château en volant, laissant seuls Elypo et Marhell.

Elypo : Hé ! Et nous, alors ??

Il trébuche sur une pièce de métal et tombe dans les bras de Marhell. Leurs visages se font alors face de très près pendant quelques secondes leur procurant une sensation étrange.

Elypo : Qu’est-ce qui nous arrive ?

Marhell : L’effet miroir peut-être… Je me suis toujours trouvé craquant.

Ils s’embrassent alors fougueusement, pris dans un élan de passion.

Elypo : Nous ne sommes pas dépourvus, et pourtant la bise est venue !^^

Marhell : Si tu veux que ça marche entre nous, il va falloir que tu te calmes sur les jeux de mots…

(pour ceux qui n’auraient pas compris le jeu de mots, je conseille de lire les poèmes archi-connus de Lafontaine)


Au royaume elfique :
Shakira est au lit avec une autre personne (on ne voit pas qui c’est sous les draps).

Shakira : Ah, c’était génial ! On devrait faire ça plus souvent !

????? : Poupée, je suis de retour !

Shakira : Ciel, mon mari !! Vite, cache-toi dans l’armoire !

Shakira mène alors la personne à l’intérieur du meuble. (par un effet de perspective choisie, on ne voit toujours pas de qui il s’agit (que ce soit sous forme de cases ou d’animations) ; punaise, vous devez trépigner d’impatience devant tant de suspens, bande de coquins !) Sagra entre alors.

Shakira : Chéri, tu rentres en avance, dis-donc !

Sagra : Non, je rentre en moto.

Rires enregistrés.

Sagra : Poupée, tu n’es pas seule. Il y a deux verres de vin sur la table !

Shakira : Crois-tu vraiment que je te trompe avec notre vaisselle ?

Rires enregistrés.

Sagra : Bon, ce n’est pas tout ça, mais il faut que je me change.

Il se dirige vers l’armoire. Shakira s’interpose.

Shakira : Non ! Tu es très bien habillé comme tu es.

Sagra : Poupée, je dois avoir trois sortes d’aliments qui sont accrochés à ma veste !

Shakira : C’est ce que je dis : tu es habillé avec goût.

Rires enregistrés.

Sagra force le passage et découvre à l’intérieur du meuble… Hyroni !!

Sagra : Qu’est-ce que la couturière fiche ici ??

Shakira : Heu… C’est que…

Subitement, elle prend un couteau et le plante dans la tempe de Sagra.

Sagra (agonisant) : Arrrrg… ! No… future…

Shakira : Oh non : Mon toc qui me donne des pulsions meurtrières quand je suis gênée a refait surface !! " Ca ne m’était arrivé qu’une fois, quand je m’occupais de jeunes bébés orphelins. "

Hyroni : Mon cœur ! Enfuyons-nous loin de ce royaume ! Loin des regards des gens. Loin de la justice. Loin de ces putains de fêtes royales qui demandent des heures de préparations de vêtements !! Nous pourrons vivre notre amour pleinement ! J’éviterai juste de trop te gêner, parce que tu m’as un peu foutu les jetons… " Hé ! C’est ma seule réplique ! "

Shakira : Oh, je t’aime !!

Embrassade passionnée entre elles deux.

Soupirs béats enregistrés.


A Cimanplombay :
Ikéal est en train de plaquer Halène contre un mur tout en l’embrassant avec fougue.

Halène : Quand je vous ai engagé pour une protection rapprochée, ce n’était pas ce à quoi je pensais !

Ikéal : Ô sort farceur qui a atteint mon cœur ! Il n’est point de sentiments aussi pur et intense que l’attirance amoureuse pour un autre être. Malgré les mœurs que nos consœurs ont instauré par le passé, je ne puis reprouver ce sentiment qui s’est installé en moi lorsque je vous ai aperçu pour la première fois (il y a deux heures).

Halène (touché) : … Vous parlez si joliment…

Ikéal : Puissiez-vous partager cette sensation qui m’habite, voilà mon souhait le plus cher ! Transporté par la fougue qui nous enchaîne, nous pourrions suivre passionnément un nouveau chemin qui serait le croisement de deux anciennes routes.

Halène : (chantant (ça vous avait manqué, hein ?))
Toute ma vie, j’ai cherché
L’amour d’une femme, c’est vrai !
Mais aujord’huiiiiiiiiiiiiii,
Est-ce déraison, est-ce folie ?
J’ai envie d’essayer autre chose !
Peut-être que j’ai enfin compris
Pourquoi je me sens incompris,
Je n’avais pas bien compris la cause !

Je veux tenter le coup !
Le tout pour le tout !
Chercher mes vrais sentiments !
Peu importe l’ère du temps !

Et cette envie inassouviiiiiiiiiiiiiiiiie,
J’aimerais qu’elle soit plus approfondie !


Ikéal : Heu… Vous voulez dire…

Halène : Tu m’as très bien compris, grand fou !!

Il se jette alors sur lui et le reste est à votre imagination. (bande de pervers)

Voix-off : Y avait vraiment qu’Halène pour ne pas trouver Ikéal chi***… (et vice-versa)


Autre part sur Akysia, dans une chambre d’hôtel :
Raki et Titikaka sont en petite tenue.

Titikaka : La sève de l’arbre n’en apporte que plus de satisfaction lorsqu’elle a longtemps attendu pour jaillir.
(Interprétez cette image comme vous le souhaitez, mais personnellement, j’ai honte…)

Raki : Raki rien comprendre à cette image. Raki vouloir juste *censurer* avec Titikaka !

À l‘extérieur, on peut voir un panneau « Ne pas déranger sous peine de mort violente » sur la porte, et Poopy en train de bouder.

Poopy : C’est pas juste… Tout le monde s’amuse alors que moi, je suis encore vierge !!
……… Sinon, c’est pas pour dire, mais on dirait que tout le monde s’en fout que l’accident Jovenia soit inversé.


Et ils vécurent tous heureux, n’eurent jamais d’enfant, et se retrouvèrent chaque année pour la Gay Pride.


FIN




Dans une maison en Auvergne :

Mayo : Aaaah ! Enfin, c’est terminé !

LittleExpresso : Euh… Mayo… Il y a des gens qui viennent se plaindre dans ton jardin. Au fait, c’est quoi cette espèce de grand trou profond en pleine herbe ?

Mayo : J’prévois d’faire installer une fontaine. Mais c’est surtout une excuse pour un clin d’œil plus tard. Qu’est-ce qu’ils me veulent, ces cons-là ?

Mayo jette un coup d’œil à la fenêtre et voit toute une foule en colère, brandissant diverses pancartes, dont une « A mort le gros pervers ! ».

Mayo : ………. C’est qui exactement ?

LittleExpresso : Y a plusieurs groupes en fait : les APBS (Anti-Parodies à But Sexuel), la LH (Ligue des Homophobes), le FCVSM (Front Contre la Violence Suggérée sur des Mineurs), le FR (Fanclub de Razzia), le CACOCCPDF (Comité Anti-Couples Originaux qui Cassent les Couples Préétablis Dans les Fictions, ils sont nombreux ceux-là) et la CFAL (Communauté des Fans Anglophones des Légendaires).

Mayo : … Je croyais que la BD n’était sortie qu’en Espagne en plus de la France ?

LittleExpresso : Ils sont que deux, ceux-là.

Mayo : Bon !... On va leur parler !

LittleExpresso : Vas-y toi-même ! Je suis venue ici seulement pour encaisser mon chèque, c’est pas ma faute si ton histoire déplait à la moitié du monde !

Et elle part par la porte de secours sans demander son reste.

Mayo : C’est ça, casse-toi ! J’peux parfaitement me débrouiller seul !

Il va alors s’adresser à la foule en colère.

Foule : À MORT ! À MORT !

Mayo : Ecoutez, les gars. Faut vous calmer un peu. Si ça vous plait pas, vous n’avez qu’à pas regarder. J’applique cette méthode avec des séries comme Plus Belle la Vie, et je vous jure que je le vis bien !

Gens de la foule : Il y a qu’une façon d’apaiser notre colère !

Gens de la foule : Efface toutes les traces de ton œuvre malsaine. Brûle tous tes écrits !

Foule : OUAIS ! BRULE-LES ! BRULE-LES !

Mayo (détermination dans les yeux, prêt à se battre) : Ca jamais ! Plutôt crever !!

Un des deux membres de la CFAL s’avance vers lui, se mettant juste devant le trou profond du jardin.

Anglais : How can you expect to beat us ? This is Madness !!

Mayo : Madness ?... THIS IS… MAYO !!!

Coup de pied ralenti au niveau du ventre qui envoie l’anglais au fond du trou.

http://www.youtube.com/watch?v=DyRdtXQ-SM8&feature=related

S’ensuivit un combat épique. Mayo réussit à tuer 65 personnes avant de succomber au surnombre.

Mayo : J’aurais tellement voulu atteindre les 69 !

Il gît désormais dans son jardin, enterré à la va-vite… Seule une personne vint le voir pour rendre hommage à sa mémoire.

LittleExpresso : Mayo… T’auras vraiment été c*n jusqu’au bout !

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.66 (début du tome 9)   Mer 13 Nov - 0:16

(Les prochains chapitres poursuivront la fin vue au chapitre 64)

Chapitre 66 : Évadons-nous !

Dans une prison au milieu de nulle part, Téléprise gémit derrière les barreaux de sa cage.

Téléprise : Raaaaaah !!! S’il vous plait, donnez-moi un autre codétenu ! J’en peux plus ! Je suis en manque !

Garde 1 : Elle est insatiable, celle-là !

Garde 2 : On voudrait bien… "En plus, ça fait des vidéos sympas à mettre sur Youtube"… Mais tu les as tous tués. Y a plus que toi dans la prison.

Téléprise (clairement en crise de manque) : Torturer… Tortureeeeeeeerrrrr ! Il faut que je torture quelqu’un !!

C’est alors qu’une explosion se fait entendre ! Marhell arrive, affublé d’ailes métalliques dans le dos (assez flashy) et explose en un rien de temps tous les gardes présents.

Téléprise : Papa !! … Pourquoi tu les as tous tués ?!! Tu sais combien d’heures de plaisir (pour moi) j’aurais pu tirer d’un seul d’entre eux en vie ?

Marhell : Je t’ai apporté quelque chose.

Il fait passer à Téléprise à travers les barreaux de sa cage…

Téléprise : … Une part de gâteau.

Marhell : Cherche un peu à l’intérieur.

Ce que Téléprise fait, y trouvant…

Téléprise : … Une lime. (Marhell lui fait un sourire et un clin d’œil)…… Merci, papa.

Marhell : Bon, je dois y aller… Au fait, juste comme ça, j’ai envie de te dire qu’on s’en prend aux Léglandaires sur ordre du Gardien en partie parce que l’un d’eux serait la réincarnation d’un dieu de la destruction. Bye !

Il disparait alors sous les yeux de sa fille, qui reste assez déconcertée.


Annonce : Autre lieu, deux jours plus tard.

Les Léglandaires se détendent près d’une cascade.

Gyffl : Allez, Radina ! Si moi, ça me dérange pas de me baigner nu, pourquoi tu pourrais pas faire de même ?

Radina : Va te faire fou*** ! Et remets ton caleçon, où je te jure que je t’électrocute !

Razzta : Wouh ! Où elles font, les otaries ?

Danaol : … Razzta, tu pourrais arrêter de TOUT voir comme si on allait à un cirque ?!

Razzta : Ben vuftement, ve vois rien. Elles font où, les otaries ? Et ef-qu’il y a des dauphins, auffi ?

Danaol : … Ils sont tous partis faire une promenade en forêt. Et si tu allais les rejoindre ?

Razzta : Ouais, fuper ! Bonne idée !

Il décampe alors.

Radina : Allez, mon Danaol ! Viens te baigner ! Je veux te voir torse nu !!!

Danaol : Ça va pas la tête !?? Tu sais ce que l’eau fait au cuir chevelu ?!

Gyffl : Allez, Sushy ! Mets-toi au moins en maillot de bain !

Sushy : Ça sert à rien, conn*** ! Merci de bien me rappeler mon aversion envers l’eau !

Gyffl : Oh, je suis désolé… Si tu veux, je pourrais te consoler en te…

PAFF (Fulguro-poing !)

Sushy (récupérant sa main en vol) : Te crois pas à l’abri de ça parce que t’es en milieu aquatique.


Un peu plus loin, Razzta cherche dans la forêt.

Razzta : Petits phoques, petits phoques ! Où êtes-vous ?

Il voit alors une bestiole qui ressemble de loin, et vaguement, à l’animal en question, et l’approche. Il essaie alors de faire jouer l’espèce de félin qu’il a trouvé.

Razzta (lui lançant un ballon) : Vas-y, jongle avec ton museau.

L’animal n’a pas trop le temps de rester dubitative face à cette approche, quand Téléprise surgit d’un buisson et se met à le taillader (le félin).

Téléprise (entre les giclées de sang et les couinements de l’animal) : Oui ! Vas-y !! Couine !! Fais-moi savoir comment tu souffres !!

Razzta : Il est pas fuper, fe numéro…

Dans cette taillade, la lame de Téléprise entaille le ceinturon de Razzta.
Deux minutes plus tard, Téléprise a fini son affaire. Razta applaudit faiblement, se sentant peu diverti par le numéro auquel il a cru assister.


Razzta : La prochaine fois, faudrait foit plus d’animaux, foit plus de ballons.

Téléprise : Oh, mon roudoudou d’amour ! Je suis tellement contente de te revoir ! Pour preuve, j’en oublierais presque l’orgasme que je viens d’avoir en trucidant cette bestiole.

Razzta : Bonvour, Madame.

Téléprise : Euh… Je m’attendais à ce que tu me fasses des papouilles, ou autre chose.

Razzta : Oh, vous safez, v’ai vamais été doué en cuisine, moi.

Téléprise : ......... On peut me rappeler pourquoi je suis casée avec ce type ?

Le ceinturon de Razzta finit par céder, faisant tomber son pantalon et révélant une partie de son anatomie à Téléprise...


Téléprise : … Ouh, c’est bon, j’me souviens.

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.67   Lun 18 Nov - 22:47

Chapitre 67 : Le Retour des Rois

Gyffl : OK, y a que moi et Radina qui nous baignons, là. "Et Radina se tient à distance..." J’veux pas dire, mais c’est un peu naze comme moment de détente.

??? : Je peux peut-être pimenter ça ?

Du haut d’une falaise, se tient…

Léglandaires : MARHELL !!

Surpris au départ, ils se mettent vite à rigoler en voyant le teint fuchsia des ailes du sorcier.

Gyffl (railleur) : Dis donc, quel "fabuleux" retour tu nous fais là !

Marhell : Riez tant que vous le pouvez ! Mais au final, celui qui rira devant les corps sans vie de-

PAN !
Un coup de feu en plein front stoppe net le sorcier dans son discours et le fait tomber à terre.

Danaol (revolver en main) : Toujours le même coup du monologue… J’ai bien fait d’acheter ce flingue. Je sens qu’il va m’être utile.

Marhell se relève, seulement un peu blessé par le coup.

Marhell : Ça va pas la tête !!! C’que les jeunes manquent de respect, de nos jours… (à une ombre cachée derrière lui) Tu te joins à la fête, ou bien tu fais des crêpes ?

??? : Non, non, c’est bon. Je suis bien, là.

Marhell : Montre-toi, bon sang de bonsoir !

Marhell tire son compagnon par le bras, qui se trouve être…

Léglandaires : ELYPO !!!

Gyffl : … Espèce de fils de p*te !!

Elypo : J’en étais sûr…

Gyffl : Un an et demi à se l’être jouer "fille de l’air" ! Et à avoir oublié qu’il devait un certain quelque chose à un certain quelqu'un !!

Elypo : Lâche-moi avec ça, bordel ! Va te faire mettre !

Gyffl : Descends donc en bas pour te charger de ça. Ce sera déjà un début !

??? : STOP !! On arrête tout !

Un homme en costume arrive, des dossiers à la main.


Radina : Vous êtes qui, vous ?

Buetessorg : Luc Buetessorg, représentant de l’Association des Censeurs. Puis-je parler à votre responsable ?

Mayo (se pointant) : Heu… C’est moi.

Buetessorg : Nous vous avons suivi depuis le début de votre… travail. Et nous ne pouvons désormais plus tolérer une telle vulgarité !

Mayo : Vous voulez dire les « m**** » et les « pu**** » ? Je ne suis pas le seul à employer ce genre de mots aussi souvent. Y a qu’à voir la moitié des chansons rap…

Buetessorg : Il n’est pas question de cela, M. Mayo. Savez-vous le nombre d’allusions sexuelles de mauvais goût qu’il y a eu rien que dans votre chapitre précédent ?

Mayo : Je sais pas, quelques unes… Faut dire que j’étais assez inspiré.

Buetessorg : QUATRE, M. Mayo ! L’Association ne peut plus tolérer ça ! Nous sommes prêts à laisser passer le langage vulgaire et le gore, mais il faut dès à présent cesser tout discours sexuel offensant !

Mayo : Mais les blagues de c*l, c’est presque toute ma vie ! Les retirer de mon œuvre, c’est comme y retirer mon âme !

Buetessorg : Si vous n’obtempérez pas, vous risquez de faire retirer l’œuvre tout court. Car Familles de France interviendra vivement.

Mayo (paniqué) : Ah non ! Tout mais pas Familles de France !!!

Buetessorg : Sommes-nous bien d’accord ?

Mayo : … Oui, nous le sommes. (le cœur déchiré) Je… n’emploierai plus de blagues sexuelles.

Buetessorg : Bien. Nous vous gardons à l’œil.

Le représentant s’en va alors, laissant Mayo seul avec ses personnages.

Mayo : … Bon, vous avez bien compris le message ?

Tout le monde acquiesce et jette alors un coup d’œil insistant sur Gyffl.

Gyffl : … Quoi ? Pourquoi vous me regardez comme ça ?

Mayo (en partant) : Bon, et bien… Reprenez.

… Un temps.

Danaol : … Marhell, Elypo, que signifie donc ce- Non, je peux pas, ça m’a complètement cassé l’humeur.

Elypo : Tout ça parce qu’on a été un peu trop al"lumeurs".^^

Danaol : Oh, va te faire enc****…

Mayo (réagissant promptement) : C’est une figure de style ! C’est une figure de style !

Marhell : Bon ben, c’est pas tout ça, mais nous, on doit vous tuer pour le compte du Gardien.

Léglandaires : LE GARDIEN !!!
Gyffl : On est obligés de gueuler chaque fois qu’un perso réapparait ?

??? : Je vous laisserai pas faire !

Sort alors des buissons…

Léglandaires : TÉLÉPRISE !!!
Gyffl : Non mais sérieux, là ça devient enquiquinant…

Razzta (surgissant) : Hé, les gars, ve…

Léglandaires : RAZZTA !

Gyffl (éclatant) : C’est bon, ça suffit, là !

Léglandaires (sauf lui) : GYFFL !!!

BAFF ! BAFF ! BAFF !
(Les trois sont calmés par la baffe énergique de Razzta)

Sushy : Première fois que j’y ai droit, tiens…

Marhell : Mais… Ma chérie… Pourquoi est-ce que tu me… ?

Téléprise : Oh, ma traîtrise te ferait-elle souffrir ?

Marhell : Ouais, un peu !

Téléprise (commençant à s'exciter) : Oh oui ! Souffre, papa ! Laisse-moi délecter le visage meurtri du père déçu ! Oh oui, continue de faire cette tête ! Oui, pleure !! Oui !!!

Mayo : Calme-toi un peu. Là, c’est limite…

Marhell : C’est seulement pour ça que tu te retournes contre moi ?!

Téléprise : En partie. (se tournant vers Razzta) Et aussi parce que j’ai un gros béguin pour Fokon. "Qui porte pas super bien son surnom…"

Notez la subtilité : les Faucons d'Argent changent de nom pour "Corbeaux", et Korbo change de nom pour "Fokon"...... Bon, en fait, j'y avais juste pas pensé au départ...

Elypo : On ne s’attendait pas à ce que tu sois une "telle éprise".^^

Marhell : … Au prochain, tu te prends une claque dans la mâchoire.

Elypo : Bon, et puis, j’ai pas que ça à fou*** ! Thunderball !!

Il envoie alors une puissante boule d’énergie, que Téléprise… renvoie à l’aide d’un miroir de poche. Elypo et Marhell se prennent donc l’attaque.

Téléprise : Les miroirs… Ça marche presque tout le temps. Ils auraient du essayer ça plus souvent dans Dragon Ball.

Danaol (se mettant à courir) : Bon, il faut qu’on se tire !

Sushy : Ah, dans un moment comme ça, ce serait vraiment bien de pouvoir se téléporter…

Danaol (ne saisissant pas) : Ouais, pas faux.

Sushy : Avec un certain objet magique… qui pourrait tenir dans une poche.

Danaol (ne saisissant toujours pas) : Oui, ce serait pratique.

Sushy : Genre… qui pourrait venir de chez les elfes…

Danaol (ne saisissant toujours pas) : Oui, pourquoi pas…

Sushy : … et qu’on aurait pu avoir déjà utilisé quelques fois avant…

Danaol (ne saisissant toujours pas) : Ouais, dommage qu’on n’ait rien de ce genre.

Sushy : Ta pu**** de clé elfique, "Da-mongol" !

Danaol : Aaaaah ! Comme on n’était pas sur un bateau, j’avais complètement zappé son existence.

Sushy : Magne-toi, Dory !

Danaol crée alors un portail dans lequel tout le monde commence à rentrer.

Radina (à Téléprise) : Tu viens pas avec nous, j’espère ?

Téléprise : Pour rater l’occasion de vous voir souffrir d’avoir à me supporter ? Pour rien au monde. De plus, c’est écrit dans le script.

Radina : "Et m****. Une deuxième chieuse…"

Tout le monde passe le portail, et peu après, Marhell et Elypo récupèrent de leur coup.

Marhell : Oh, la traîtresse ! La trompeuse ! La félonne !...... (les yeux brillant soudainement de fierté) Je suis tellement fier d’elle.

Elypo : D’habitude, devant un tel "fait, l’on nie" sa fille, mais pas toi, apparemment.

Marhell : … J’avais prévenu : Claque dans la mâchoire.

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.68 (chapitre résumé)   Mar 26 Nov - 23:39

Chapitre 68 : Plan de vol (résumé des évènements)

Arrivés au pays elfique en pleine mer et devant nager sur plusieurs kilomètres pour rejoindre la côte, les Léglandaires demandent à Téléprise « C’est quoi ce bordel qui se passe ? » pendant qu’ils font sécher leurs vêtements.

Gyffl : Vous êtes sûrs que vous ne voulez pas non plus mettre à sécher vos sous-vêt- ?

Mayo : LA FERME, GYFFL !

Téléprise leur explique alors ce qu’elle sait : qu’un dieu de la destruction (dont elle ne connait pas le nom) compte se réincarner en l’un d’eux et que le Gardien a envoyé Marhell et Elypo pour les tuer ?

Radina : Heu… Attends, comment est-ce que Le Gardien est au courant de ça ?

Gyffl : Et d’ailleurs, pourquoi est-ce qu’il sait que c’est l’un de nous, mais pas qui précisément ?

Danaol : Et surtout, comment ça se fait qu’il ne l’ait pas su avant ? "Non pas que je me plaigne d’avoir été épargné dans le tome 2…"

Razztia : Et pourquoi la confiture a pas touvours la même couleur ?

Téléprise : Est-ce que j’ai une gu**le de Wikipédia ?! Je vous donne que les infos que j’ai entendues. J’ai pas trop voulu me pointer à la bibliothèque du coin pour faire des recherches...

Sushy : Ce que je me demande, c’est pourquoi Blanche-Neige a tenu à venir nous informer de ça.

Téléprise : Rien que pour le plaisir de voir votre souffrance en apprenant le destin cruel et incertain qui vous attend !! Hahahahaha !..... (se tournant vers Razzta) Et aussi pour revoir mon bichounet.

Razzta : Euh… Vous favez, Madame, moi, v’m’appelle Razzta.

Téléprise : Par contre, ce serait cool que tu me remettes à un moment donné…

Leurs vêtements enfin séchés, le groupe se remet en route, réfléchissant à un plan (enfin, "réfléchissant"… c’est un bien grand mot, ils chient plus dans leurs frocs qu’autre chose, à part Razzta qui, étonnamment, n’a pas saisi la situation).

Radina (regard vers Téléprise) : On va quand même pas la prendre avec nous… ?

Mayo : Désolé pour vous, mais c’est le script…

Radina : Et pourquoi c’est dans le script ?!

Mayo : Eh bien……… Tiens, on m’appelle chez moi ! (dit-il en se carapatant)

Après avoir erré des jours dans la crainte, en suçant leurs pouces la nuit, sous l’œil ravi de Téléprise et hagard de Razzta (qui n’a toujours pas reconnu cette dernière), soudainement une idée vient à Danaol en voyant Gyffl feuilleter un magazine de BDs (tout public, étonnamment).

Danaol : J’ai compris ! Il y a un moyen de savoir qui sera le Léglandaire qui se fera pr… posséder.

Sushy : Ça veut dire qu’on va arrêter d’aller n’importe où sans aucun but, comme une bande d’arriérés ?

Gyffl : Attends, Danaol. Ne me dis pas que tu veux parler de…

Danaol : C’est exact. Je veux parler de l’œuvre mythique, écrite par le plus grand Dieu de ce monde… Ce livre maudit et mystérieux qui dévoile tous les évènements qui nous arriveront… LE TOME 9 DES LÉGENDAIRES !!

Malheureusement, suite à un fort mouvement anti-changement qui s’est soulevé à leur sortie, tous les exemplaires de ce tome et sa suite ont été brûlés dans le « Grand Feu de la Troisième Rage ». Et plus aucun autre tome n’est paru à Akysia et au Pays Elfique depuis lors.


Mayo : Encore une bonne source de blagues partie en fumée… Si je puis dire.

Mais Danaol a entendu dire (comment, ne demandez pas) que le roi Bolars conservait secrètement un exemplaire en sûreté dans sa chambre forte. Plutôt que de venir gentiment lui expliquer la situation et demander à consulter le livre, Danaol trouve que ce serait plus fun de le voler (et également parce que c’est écrit dans le script, ça aussi).
Ils se rendent donc à Bolars, où une parade a lieu…


Danaol : Bon, tout le monde, cherchez un passage sous-terrain pour nous glisser à l’intérieur de la chambre forte.

Gyffl : … Qu’est-ce qui te fait croire qu’il y en a un ?

Danaol : Mais y a TOUJOURS un passage sous-terrain secret dans les BDs ! C’est comme les points faibles visibles d’un boss dans les jeux vidéo. Comme la fille que le héros finit par se taper dans les films hollywoodiens après l’avoir connu deux journées ! C’est fada, c’est ridicule, mais c’est là !

Razzta : Dis, Danaol ?

Danaol : ……… Oui, Razzta… ?

Razzta (regardant la parade) : Est-fe que f’est un firque ambulant ?

Danaol : …………… Oui, Razzta… Oui, c’est bien un cirque ambulant.

Razzta : Ouah, fuper !

Danaol : C’est bon, tu es content ? Tu as enfin droit à ton cirque. Tu vas pouvoir arrêter de m’en parler, maintenant ? Tu vas enfin arrêter de me CASSER LES C**ILLES AVEC TON PU**** DE CIRQUE À LA C*N QUE TU ME RABÂCHES À PU**** DE LONGUEUR DE JOURNÉE PARCE QUE J’AI EU LE PU**** DE MALHEUR DE T’EN PARLER UNE PU**** DE FOIS IL Y A DEUX PU**** D’ANNÉES ?!!!! TU ES CONTENT, MAINTENANT ?!?!

Razzta : Bof… F’est pas fameux, comme fpectacle. Tu pourras m’amener à un firque fait fur plafe la prochaine fois ?

Danaol : RAAAAAAAAAAHHHHHH !!!!!!!

Ses compagnons l’empêchent de se jeter violemment sur Razzta.

Radina : Du calme, Danaol.
Gyffl : Du calme, Danaol.

Razzta : Quand est-fe qu’on manve ?

Plus tard, le groupe finit par tomber sur une plaque d’égouts avec tagué dessus « Passage sous-terrain vers le coffre-fort du roi ». Ils s’apprêtent à y entrer, quand ils tombent sur un visage familier.

??? : Hé, mais c’est les nazes !

Ils se retournent et voient…

Léglandaires : POOPY !!!
Gyffl : Sérieux, on recommence avec ça… ?

Radina : Oh non ! On va pas ENCORE se coltiner une chieuse !?

Poopy : Bonjour à vous aussi. (se tournant vers Razzta) Dis, mon gros, tu te souviens de ce dont on a discuté quand t’as réparé ma PSP ? Eh bien, figure-toi qu’il y a quelques mois, j’ai eu mes premières rè-

Mayo : STOP !! Je sais vers où tu te diriges, Poopy, mais tu t’arrêtes tout de suite ! Interdit par la censure ! (Vraiment, je devrais faire un mémo à afficher partout pour ça…)

Poopy : Les gars, vous faites quoi avec cette femme qui ressemble étrangement à Téléprise ?... Et devant la bouche d’égout qui mène à la chambre forte de château ?... Et à vous diriger vers moi avec une barre de fer en main ? (… À priori, j’ai oublié mon cerveau, ce matin)

Et ni une ni deux, Danaol assomme la Granuleuse, la bayonne et l’attache à un poteau. Juste après, ils entrent alors dans les égouts, devant littéralement se mouiller pour avancer, au grand dam de Radina.

Radina : Berk…

Danaol : … Sushy, tu vas rester plantée là ? Dépêche-toi de-
Sushy : Si tu m’ordonne de mettre les pieds dans cette EAU, je te jure que tu vas te prendre mon poing dans la gu**le !

Danaol : Ah oui, c'est vrai…

Gyffl : Si tu veux, je peux te porter ?

PAUSE

Buetessorg : Hep hep hep !

Mayo : Hé. La réplique n’a rien de mal en soi… C’est vous qui l’interprétez mal.

Buetessorg : Mouais…

FIN PAUSE

Sushy : … Razzta, si on jouait à un jeu ?

Razzta (excité) : Ouais ! F’est quoi ?

Sushy : Tu me portes sur ton dos, et le but, c’est de ne pas me faire mouiller. Si tu gagnes, tu auras un Bounty, ça te dit ?

Razzta : Ouais ! Fuper !

Téléprise : Pourquoi j’y ai pas pensé…

Radina : C’est bizarre, je sens quelque chose me toucher sous l’eau… "Est-ce que c’est Danaol qui aurait enfin sauté le pas… ?"

PAUSE

Buetessorg : Holà !

Mayo : Elle peut tout-à fait faire allusion à sa main ou son dos. C’est vous qui avez l’esprit mal tourné !

Buetessorg : Faites gaffe, vous !

FIN PAUSE

Mais ce n’était pas Danaol, et de l’eau surgit alors…



Léglandaires : LE LÉVIATOR !

Lecteur : Trois fois…

Léviator : RHAAAAAAA ! (traduction : "Hé, mais c’est vous, les poteaux !")

Via Sushy, le Léviator raconte qu’après leur aventure à Pétoli, il a été capturé par un dresseur qui passait par là, mais que le dresseur a fini par en avoir marre et l’a jeté dans la cuvette des chiottes. Donc il se ballade dans les égouts depuis, guettant tout humain s’y rendant pour le manger... Reconnaissant envers les Léglandaires pour le festin qu’ils lui ont donné, il décide de les conduire à l’entrée de la chambre forte du château. Durant le voyage, Danaol se mord les doigts d’avoir oublié ses pokéballs…
Ils arrivent donc à la chambre forte (qui aurait pu être une forte source de blagues en tous genres si l’auteur n’était pas un inculte… (je veux bien entendu parler de moi)), et se rendent vers l’autel où se tient le dernier exemplaire du tome 9 des Légendaires. Mais juste au moment de le prendre…


TCHAK !
Une flèche pourfend le haut du crâne de Sushy.

Léglandaire (criant d’effroi) : HAAAAA !!!

Sushy : On se calme. Ça a juste atteint quelques circuits pas importants. "Genre, ça va pas être une grande perte de plus savoir préparer les Margarita…"

Ils se retournent tous et voient…

Léglandaires : LES C-
Gyffl : Stop !! Ça suffit, le gueulage de nom ! Les gens peuvent très bien voir qui c’est via les indications du texte.

Devant eux se tiennent les Granuleux, accompagnés des Corbeaux de Cuivre.

Poopy (assez "vénèr"): La prochaine fois, cachez un peu mieux vos victimes, bande de trouduc’s.

Téléprise : J’avais bien dit qu’on aurait dû la garder comme otage à torturer…

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.68bis (fin du tome 9)   Mar 25 Mar - 23:53

Chapitre 6968bis : Retournement… de situation

Buetessorg : Ce titre est…
Mayo : Un premier jet ! Je le changerai, promis !


Ikéal : Oh, quel déshonneur ! Toi, la chair de ma chair, le sang de mon sang, tu t’abaisses à une telle vilénie que celle du larcin propre au rang des fieffés félons de bas étage !

Danaol : Ouais, enfin, il y a une explication à-

Ikéal : Toi que je chérissais malgré ta désertion, que je portais en mon cœur et à qui j’aurais confié ma vie quand bien même tout le monde te jetait la pierre, comment as-tu pu ainsi jeter l’opprobre sur notre nom ?!

Danaol : En fait, ce serait bien que tu saches que-

Ikéal : Ô destinée cruelle ! Qu’a donc fait notre famille pour que tu lui fasses subir une telle ignominie ? Quelle outrage, quelle calomnie, quel pêché mérite-t-il un tel supplice en réponse ?

Danaol : Si tu pouvais me laisser par-

Ikéal : Mon émoi est tel que je n’ose plus te regarder dans les yeux, mon cher frère. Le désabusement qui me submerge pourrait engloutir Akysia toute entière. Je ne puis plus regagner la confiance que j’espérais éprouver en les miens. Mon espoir est noyé à jamais dans les flots de l’amertume et de la désolation lancés par ce méfait qui tâchera à jamais mon espérance et mon élan à positiver. L‘attache entre nous est désormais rompu par cette infa-

Danaol : OH, MAIS FERME TA GU**LE !!!

…… Long silence.

Ikéal : … Plait-il ?

Danaol : Je voulais essayer de communiquer avec toi, mais j’ai qu’une chose à te dire : Va te faire f**tre !

Ikéal : Quel langage ! Ce n’est pas comme ça que père t’a élevé.

Danaol : Il en avait rien à cirer de moi, papa ! T’étais le chouchou avec qui il jouait tout le temps, et moi je recevais des échantillons de shampooing pour mon anniversaire !

Ikéal : Oh, ne me sors pas la carte de l’enfance malheureuse ! Ce n’est pas toi qui te faisais railler sans arrêt à l’école à cause de ta couleur de cheveux !

Danaol : Faut avouer que les roux du coin n’aident pas le stéréotype !

Poopy : Hé !

Ikéal : Tu as toujours été comme ça, à dénigrer les autres ! L’accident Jovenia a remis les pendules à plat avec toi, vu que tu n’as jamais grandi !

Les deux frères continuent de se disputer, sans plus trop porter attention au reste autour d’eux…

Gyffl : … On devrait peut-être se barrer pendant qu’ils distraient l’attention.

Pendant la dispute, Téléprise sert des tasses de café, tout sourire, aux Corbeaux de Cuivre, qui les acceptent sans se poser de question. Elle en propose aussi aux Granuleux, mais…

Poopy : Tu me prends pour qui ? C’est une boisson de vieux !
Titikaka : Le thé est la seule caféine qui sied à l’homme raffiné.
Raki : Raki pas boire ce qui est plus noir que Raki. (C’est psychologique)

Elle finit par servir Gyffl, Sushy et Radina en dernier, avant de rejoindre Razzta.

Radina (à Téléprise) : Ouh, c’est très délicat de ta part.

Gyffl : Euh… Radina, à ta place, je boirais pas ça.

Sushy : Pourquoi tu lui as dit, crétin…

Razzta : Pourquoi v’ai pas eu de chocolat, moi ?

Téléprise : … Il ne m’en restait plus. "Si l’expression « L’amour rend c*n » est vraie, il doit être extraordinairement amoureux de moi."

Danaol et Ikéal continuent leur dispute.

Danaol : Au fait, tu sais ce qui a jamais grandi chez toi ?!........ Euh, c’est quoi, ça ?

Lui et son frère remarquent alors les Corbeaux de Cuivre qui se tordent de douleur.

Ikéal : Que se passe-t-il donc, mes camarades ? Serait-ce notre déjeuner chez Gigi qui vous incommoderait présentement ?

Téléprise (ayant un rictus pervers) : Je pense que le poison que j’ai mis dans leur café y est un peu pour quelque chose. Oh, tous ces cris de douleur, ça fait du bien ! (à Razzta) Dis, mon choupinou, ça te rappelle pas notre excursion à Horadoor Surglann ?

Mayo : POINT GODWIN !!!

Poopy : C’était vous ! Téléprise et Fokon l’Ombre Kaki !

Téléprise : Ouais. Enfin… je m’appelle encore comme ça, aux dernières nouvelles.

Poopy : C’est vous qui avez gazé mon village et tué mes parents !

Téléprise : Oh... (commençant à avoir des larmes de joie) Est-ce que je t’aurais faite souffrir ?

Poopy : Un peu, ouais ! Je me souviens encore de-

Danaol (la coupant) : Non mais ça va, arrête. On n’a pas besoin de ça.

Poopy : Hé !
Téléprise : Hé !

Danaol : Non, vraiment. On est contrôlés en termes de contenu tendancieux, et si tu continues, je sais que Miss Sadique va aller trop loin.

Téléprise : Gâcheur de plaisir…

Danaol : Et puis on la connait, ton histoire : «  Bouhouh ! Mon papa et ma maman sont morts tués par des méchants quand j’étais petite ! ». Paye ton originalité.

Poopy : Merci bien, c*nnard !

Sushy : Ouais, et puis plus vite on en aura fini avec ça, mieux ce sera. Les querelles de fils à papa et les "Rémy sans famille", ça commence à devenir lourd.

Poopy : Hé !
Danaol : Hé !
Ikéal : Hé !

Titikaka (se mettant en garde) : Lorsque l’interlocuteur a l’esprit (et la cervelle) trop creux pour comprendre la conversation, seule l’action peut l’atteindre.

Radina : Ouais, ben… C’est celui qui dit qui y est !............ Qu’est-ce qu’il a voulu dire ?

Raki : Les Granuleux pas avoir besoin du groupe de lopettes pour battre les Léglandaires.

Ikéal : Je vous rappelle humblement que nous travaillons de concert et que ce genre de raillerie gratuite est contreproductive… Suis-je le seul à qui on ait inculqué la courtoisie ici ?

Poopy : Vous allez bouffer vos mères !!

Ikéal : Apparemment, oui…

Poopy : En formation !

Sushy : Et l’équipe Bénéthon nous refait l’coup…

Raki : Puissance noire !

Titikaka : Puissance jau-

TCHAK ! (couteau lancé en plein torse)

Titikaka : AAAAARGH !!

Téléprise : Il nous la sort moins, sa philosophie.

Poopy : Hé, c’est pas fairplay, pouffiasse !

Téléprise : J’ai une tronche à être fairplay ? Écoute, gamine, dans le dictionnaire, y a ma photo à la définition de « coup de p*te ».

Raki (retirant la flèche de Titikaka) : Raki croire que nous devoir nous battre sans armures.

Ils s’apprêtent à se battre, quand tout d’un coup, Marhell et Elypo apparaissent derrière les Léglandaires.

Marhell : Ah ah ! On revient pour vous démonter !

Elypo : Même si on a eu "des montées" et des descentes.^^

Marhell : Ta gu**le.

Les Léglandaires sont pris en sandwich par les deux groupes foncent vers eux pour les attaquer… et se jettent rapidement sur le côté avant que leurs attaques ne les atteignent, ce qui résulte à ce que Elypo et Marhell se battent avec Ikéal et les Fabuleux dans un nuage de fumée cartoonesque, ne se rendant pas compte qu’ils ne s’en prennent pas aux bonnes personnes.

Danaol : Une bonne chose que ce soit une parodie, sinon ce coup-là n’aurait pas marché…

Le groupe en profite alors pour se carapater de là par où ils sont venus et attendent d’être arrivés à un coin désert de la ville pour s’arrêter.

Danaol : Ouf… C’est sûr, ils nous retrouveront pas de sitôt.

Gyffl : Cool.

Un temps.


Radina : … Est-ce qu’on n’aurait pas oublié quelque chose ?

Danaol : Tout le monde est là "même Téléprise…", on a tous nos armes, tout le monde va bien……… Ah fiente !

Razzta : F’est un problème que tout le monde aille bien ? Fi f’est le cas, ve peux…

Tous : NON !!!

Téléprise : Comment vous avez réussi à nous battre, déjà ?

Après un tirage à la courte-paille, Gyffl est désigné comme celui devant aller rechercher le tome 9 des Légendaires.

Gyffl : Ça tombe toujours sur moi, ces conneries…

Il refait alors tout le chemin jusqu’à la chambre forte, où les six personnages se battent heureusement encore dans leur nuage de fumée, prend le tome 9 et repart rejoindre le groupe.

Gyffl (essoufflé) : *puff* *puff* Voilà.

Danaol : Parfait. (Il se met à lire la BD) Huh huh……. Huh huh… Hé, c’est dingue, ces bracelets !... Huh huh… Hum, l’auteur de départ est un peu pervers lui aussi, à ce que je vois… Huh huh…

Gyffl : Hum… Danaol… Tu pourrais passer à la partie qui nous intéresse ?

Danaol : T’attendras que je finisse, tu veux bien ?! Cette BD est super captivante et j’ai pas envie de me spoiler la fin ! Bon, où j’en étais… Ah oui, la parodie d’Astérix et machin… c’est qui ça, Obélix ?... Huh huh…

Le reste du groupe, agacé, doit voir Danaol en train de lire le tome. Vingt minutes plus tard…

Danaol : Ah ah ah ! « Donne la papatte ! » Elle est trop drôle !... Huh huh… Ah ! On arrive à la fin.

Tous (sauf Razzta) : Pas trop tôt…
Razzta : Gah ?

Danaol : Ils vont révéler qui sera la cible du Dieu maléfique, et…… La dernière page a été déchirée !!

Tous (sauf Razzta) : QUOI !!?
Razzta : Gah ?

Danaol : Non, je déc*nne. C’est Sushy qui va y avoir droit.

Un temps…

Gyffl : … Vachement marrant, la blague, Danaol…

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/


Dernière édition par Mayo le Lun 9 Juin - 0:32, édité 1 fois

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.68ter (début du tome 10)   Mer 21 Mai - 16:30

Chapitre 7068ter : Prélude avant la tempête (de c*nnerie)

Danaol : Bon ben… Sushy est censée être la réincarnation d’Anathole.

Sushy : … Ma vie est à chi*r. Je tenais à ce que vous le sachiez.

Danaol : Y a plus qu’à la tuer, donc.

Radina et Téléprise : OUAIS !!
Gyffl : Rohh…
Razzta : Gah ?

??? : STOP !!!

La Porteuse apparaît au dessus d’eux.

Gyffl : Purée, on dirait un rejet de race dans Mass Effect…

Porteuse : Moi, Anathole, ne vous laisserai pas contrecarrer mes plans !!

Radina : M*rde, quoi ! Il vient comme ça nous gâcher le plaisir juste à deux secondes de la tuer !

Danaol : Ouais, déjà que comme par hasard, fallait que ça tombe sur l’un de nous… Vous êtes le Dieu de quoi ? De la facilité scénaristique ?

Porteuse : Et du "Ferme ta gu**le’" aussi. Vous ne tuerez pas mon réceptacle !

Radina : Houlà, Monsieur "j’emploie des mots savants pour me la péter"…

Anathole forme alors une barrière autour du corps de Sushy.

Porteuse : Désormais, toute tentative de faire du mal à Sushy par n’importe qui, elle y compris, sera annulée par ma barrière.

Danaol : Punaise, c’est un sort vachement spécifique, dites donc…

Porteuse : L’auteur avait que ça pour essayer de rester le plus consistant possible.

Mayo : Hé ! Faites donc si vous avez mieux !

Porteuse : Mouais… OK, bon, c’est pas tout ça, mais je vous retrouve demain.

Danaol : Attendez, pourquoi vous prenez pas possession de Sushy tout de suite ?
Sushy : Ouais, qu’on en finisse…

Porteuse : Hé, c’est stipulé sur le contrat de chaque méchant : « Toujours laisser aux héros au moins une journée pour s’en sortir si on est sur le point de réussir son coup. » J’ai beau être une divinité, ça paye pas le loyer. J’ai besoin de toucher mon chèque, moi… Allez, à plus !

En partant, la Porteuse ne voit pas une mouette qui passait à côté d’elle et la heurte, la tuant (la mouette) et la faisant tomber en piqué.

Porteuse : Saletés de volatiles…

L’oiseau atterrit en plein sur la tête de Razzta et, qui ne réagit pas tout de suite…

Radina : … Heu…

Danaol : Je crois que…

Razzta tombe dans les vapes.

Danaol : … l’information vient d’atteindre le cerveau.

Gyffl : Me dites pas qu’on va devoir le transporter…


L’esprit de Razzta flotte dans un espace noir et vide…
… Au bout de quelques instants…


Mayo : Hem… Razzta ?

Razzta : Oh, falut, Mayo !

Mayo : Salut à toi !...… Dis, ce serait bien que tu lances le truc, maintenant.

Razzta : Le truc ?

Mayo : Tu sais, le rêve flash-back : on récapitule ta backstory (en une fois, si possible), et hop ! On peut passer à la suite !

Razzta : …... Gah ?

Mayo : … Super, il a pas assez de neurones pour avoir des souvenirs. Qui m’a fichu un glandu pareil ?

LittleExpresso : Je crois que c’est toi.

Mayo : On t’a rien demandé, toi.

LittleExpresso : Écoute, le coup du rêve flash-back, c’était pour te débarrasser du passé de Razzta au plus vite, pas vrai ?

Mayo : Ouais…

Razzta : À qui tu parles, Mayo ?

Mayo : À ta mère !... À ton avis ?

Razzta : Où fa ??

Mayo : Laisse tomber et ferme-la.

Razzta : D’ac’.

LittleExpresso : Super, il m’a oubliée, moi aussi.

Mayo : Pas assez de neurones disponibles. Tu voulais dire quoi ?

LittleExpresso : T’embête pas ! Fais un résumé vite fait bien fait. De toute façon, les fans se plaindront du manque de détails dans un cas comme dans l’autre.

Mayo : … OK. Donc :
Razzta, petit, aimait s’amuser dans son village à la garderie pour trisomiques (qui était apparemment très fréquentée, vu le taux de consanguinité du coin). Sa sœur, dénommée She-Ra, avait la chance d’être d’intelligence à peu près dans la moyenne.
Mais un jour, La Horde, menée par Hordak, a dévasté leur village et les a capturés tous les deux, les conditionnant (ça a été bien plus facile pour Razzta) et en faisant d’eux de loyaux sujets pour leur royaume. (She-Ra était beaucoup plus mis en avant, pour leur image).
C’est vers là qu’il est tombé sur Téléprise, qui avait été envoyée chez Hordak par son père pour faire un stage. Pour une raison obscure, elle est tombée amoureuse de lui, et l’a emporté avec elle après avoir été expulsée pour excès de torture sur ses alliés. Razzta l’a suivie sans faire d’histoire, gobant facilement tout ce qu’on lui disait.
(De son côté, She-Ra a fini par retrouver son autre frère, caché, un blond à l’homosexualité inavouée, et a fini par rejoindre le droit chemin, mais c’est une autre histoire.)
Razzta a donc officié pour Marhell durant un temps, mais suite à une rencontre avec Danaol et un habile stratagème de sa part (en fait, il a juste eu à lui dire que tuer des gens, c’était mal, et que c’était bien d’être un héros), il a pu rallier Razzta à sa cause, qui a donc quitté Camhell et rejoint les Léglandaires.

FIN

LittleExpresso : … Va y avoir que trois clampins qui comprendront la référence.

Mayo : Je t’emm*rde !

Un temps…

Mayo : Hem… Razzta, il serait peut-être temps de…

Razzta : Ronfl… Ronfl…

Mayo : Il dort dans son propre subconscient !??

LittleExpresso : J’imagine que ta jolie histoire l’a bercé…

Mayo : Bon, ça suffit, maintenant : RÉVEILLE-TOI !!!


Razzta se réveille en plein coin paumé.

Sushy: Oh, mais génial ! À peine on vient d’arriver, v’là qu’il se réveille. T’aurais pas pu faire ça avant, Bibendum !? P*tain, « Faites porter ça par le robot », qu’ils disaient…

Razzta : Où est-fe qu’on est ?

Radina : Eh bien, tu vois, on…

Gyffl : Attends, Radina. Ça sert à quoi que tu lui expliques ? Il comprendra rien de toute façon !

Radina : Hé, je parle pour les lecteurs ! J’imagine qu’ils ont envie de savoir pourquoi on a atterri là.

Danaol : Enfin, pour ce qu’il y a à dire… On a trimballé Razzta ici pour se battre contre Anathole dans un endroit inhabité.

Sushy : Rectification : J’AI trimballé Razzta ici…

Téléprise : Rooooh, vous êtes pas drôles… Ça aurait été tellement plus sympa de profiter du spectacle des gens innocents blessés durant la bataille.

Danaol : Parle pour toi… Puis y a aussi le fait qu’on est un peu recherchés, maintenant.

Mayo : Puis le fait que ça sera moins galère à dessiner pour LittleExpresso.

Danaol : Ouais, très drôle, la blague, Mayo…

Gyffl : Bon ben, c’est quoi le plan ?

Danaol : Vu qu’on ne peut plus tuer Sushy…
Radina : Et c’est pas faute d’avoir essayé… 264 fois…
Danaol : … Je suggère qu’on se repose pour échafauder un plan et se préparer à combattre Anathole pour demain.

Téléprise : Dites plutôt que vous alliez chi*r dans votre froc toute la nuit. Et que je vais adorer voir ça.

Danaol : Va te faire f**tre.

Les Léglandaires commencent à se disperser, à l’exception de Razzta, qui ne s’est toujours pas relevé.

Razzta : ……….. Où est-fe qu’on est ?


Plus tard, dans une maison en Auvergne :
Mayo, à sa table de chevet, écrit son texte, à bout de nerfs, et finit par triturer sa feuille de papier.


Mayo (craquant) : … RAAAAH ! J’tiendrai jamais l’coup !!

LittleExpresso
: C’est quoi le problème, encore ?

Mayo : Ça fait trois chapitres… TROIS, que j’ai plus le droit de faire une seule blague de c*l ! Tout le monde commence à trouver Gyffl chi*nt ! Je ne pourrai jamais continuer comme ça. Je crois que je perds la boule !!

LittleExpresso : Oh, ça, ça n’a rien de neuf…

Mayo (sarcastique) : Au moins, ça me console de t’avoir pour me soutenir...

LittleExpresso : Ah, mais je ne suis pas là.

Mayo : … Hein ?

LittleExpresso : Ouais, ça fait belle lurette que j’ai lâché le bateau, moi. Ça fait un sacré moment que tu te parles à toi-même.

Mayo : Comment ç…

"LittleExpresso" disparaît alors… Mayo est seul dans la pièce.

Mayo : ……… Hé… Hé hé hé… (pétage de câble) HA HA HA HA HA HA !!

Buetessorg (entrant) : Bon, les derniers chapitres commencent à être plus acceptables. Il faudrait peut-être voir à amoindrir le rôle de certains personnages, comme cet hurluberlu à fourrure qui donne un mauvais exemple à notre jeu…

Mayo le fixe d’un regard exorbité et avec un long sourire à faire peur…

Buetessorg : Hem… Vous m’avez l’air fatigué. Vous devriez peut-être vous reposer un moment.

Mayo : Je sais exactement ce qui pourrait me détendre…

Il prend la chaise à sa portée et se met alors à tabasser à mort Buetessorg, non sans cris de la part de ce dernier…
… Quelques minutes plus tard, Mayo, le corps et la tête grandement tachés de sang, se redirige vers sa table de chevet.


Mayo : … C’est l’heure d’écrire le prochain chapitre !!

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/


Dernière édition par Mayo le Sam 9 Aoû - 22:49, édité 1 fois

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.69 (LE VRAI !)   Lun 9 Juin - 0:53

Chapitre 71 : Triple "couple"

Mayo (complètement hystérique) : STOP !!!

Lecteur : Hola, il a craqué son slip, lui…

Mayo : Il y a un petit changement de titre… De plus, les deux chapitres précédents sont renommés chapitres 68bis et 68ter !

Lecteur : Houlà…

Mayo (ne tenant pas en place) : Donc le titre de ce chapitre est en fin de compte…


Chapitre 69 : Triple B**SE !!!

Lecteur : Je sais pas si je vais rester…

Mayo (toujours hystérique) : C’est parti…


Le groupe a vaguement essayé d’élaborer des stratégies de combat, mais sans vraiment trouver grand-chose… C’est au final Razzta qui a conclu le "brain storming".

Razzta : Et fi on l’attaquait touf enfemble en même temps ?

Tous : ………..

Danaol : … Ouais, de toute façon, c’est pas comme si on pouvait trouver mieux.

Et ils se séparent tous, vacant à… ne pas faire grand-chose, en fait.


Du côté de Razzta et Téléprise :

Téléprise (arrivant) : Oh punaise, je me suis jamais autant éclatée depuis mon dernier orphelinat visité ! J’ai blessé, déçu, tué un nombre super important de gens, et là, tout le monde tremble dans son slip au point où le désespoir est presque palpable… QUE C’EST BON !!! "… En revanche, j’aurais peut-être dû apporter des culottes de rechange…"

Razzta : Ve réfléchiffais…

Téléprise : … On doit être une année bissextile.

Razzta : Fi vous nous fuivez, madame, f’est qu’il doit y avoir une raison…

Téléprise : … En effet…

Razzta : … Est-fe que vous ne feriez pas membre du firque, par hasard ?

Téléprise : … Du cirque ?

Razzta : Ouais. Vous devez être une femme clown, vu votre maquillave.

Assez vexée, Téléprise l’empoigne.

Téléprise : Écoute-moi, c*nnard ! Je suis pas une p*tain de clown ! Je suis…

Razzta : Trapézifte ?

Téléprise : RAAAAH ! Tu me fous les… Une minute… *révélation* Mais oui ! C’est pour ça que je suis amoureuse de toi ! "Enfin, en plus de la première raison de taille." Tu me fous les nerfs ; je te supporte pas ; chaque fois que tu l’ouvres, j’ai l’impression qu’un hérisson joue à la corde à sauter dans mon crâne… TU ME FAIS CHI*R !... ET J’ADORE ÇA !!! Vas-y, dis quelque chose d’autre !

Razzta : Heu… Donc vous me ferez pas de vonglave ?

Téléprise : OUI ! VAS-Y, CONTINUE !! (Elle commence à se désaper, et lui avec) "Vu la faible quantité de sang qui irrigue le cerveau, ça devrait bien passer par cet endroit à un moment donné."


Du côté de Gyffl et Sushy :

Gyffl (arrivant près du rocher où se tient Sushy) : Coucou ! Ça gaze ?

Sushy : Ouais, tout roule ! Je vais pas tarder à me faire posséder par un dieu maléfique, mais à part ça…

Gyffl : Je sais ce qui va te dérider : on va coucher ensemble !

Sushy : … Je sais ce qui va te dégager : tu vas prendre mon poing dans la gu**le !

Gyffl : Tu sais qu’Anathole n’est pas le seul à vouloir te "posséder"…

Sushy : Ouais, j’avoue que j’ai eu du mal à le déceler dans tes tentatives subtiles au départ, mais j’ai fini par m’en apercevoir…

Gyffl : … et je sais que tu restes frileuse à l’idée de concrétiser…

Sushy : Dis plutôt que la simple idée de faire quoi que ce soit d’intime avec toi me donne envie de dégobiller mes boulons…

Gyffl : … mais j’ai ce qu’il faut pour qu’on saute le pas !

Il sort de sa poche un magnétophone.

Sushy : C’est quoi, ce bordel ?

Gyffl : J’ai enregistré Danaol à son insu quand il parlait, et j’ai fait un petit montage.

Magnétophone (voix de Danaol) : « Sushy… Couche… Avec… Gyffl BA- »

Sushy : … J’le crois pas.

Gyffl : Comme tu dois obéir à la voix de Danaol, t’es obligée de suivre cet ordre ! ET PAF !!! C’est qui le meilleur ?

Sushy : Enc*lé…

Gyffl : Puis j’ai même réussi à faire passer deux-trois consignes spécifiques.

Magnétophone (voix de Danaol) : « Et pense… à lui faire… un soix-(censuré)… une fell-(censuré)… et… un poi-(censuré)»

Sushy : … Comment t’as réussi à lui faire dire ça ?!

Gyffl : Chacun ses petits secrets. Alors ? Prête à grimper au rideau ?

Sushy : J’espère qu’Anathole va te pourrir… (Elle commence à se "mettre en position") Au fait, t’as rien enregistré comme ordre de ne pas te frapper pendant l’acte ?

Gyffl : … Heu…

Sushy : Tant mieux.


Du côté de Danaol et Radina :
Les deux Léglandaires viennent de finir d’inspecter une grotte.

Radina (un peu excitée) : "Il m’a pas amenée ici en privé pour rien. Je suis sûre qu’il veut me demander quelque chose."

Danaol : "Et m*rde, j’avais oublié qu’elle pouvait pas créer de lumière. Ça a servi à rien de l’amener ici, j’ai perdu mon temps. Je saurai pas si cette grotte peut être une bonne cachette."

Radina (un peu plus excitée) : "Il ne me dit rien depuis un moment. Il doit avoir un truc super important à m’annoncer."

Danaol : "Dieu merci, elle a pas trop caqueté. J’ai vraiment pas envie de l’entendre… Surtout après cette excursion de spéléologie infructueuse et désagréable… Je crois que ça m’a décoiffé !"

Radina (encore un peu plus excitée) : "Et comme il a voulu qu’on soit tous les deux, ça doit être soit en rapport avec le fait qu’on soit les chefs du groupe, soit……"

Danaol (commençant à taper la poussière qu’il a sur lui) : "Et cette saleté de poussière… Comment je peux savoir s'il m'en reste ou pas à l’arrière ?"… Radina ?

Radina (sur les nerfs, se retenant) : Oui ?

Danaol (lui tournant le dos) : Tu veux bien m’épousseter ?

Gros silence… Radina reste coi.

Danaol (se retournant) : "… Qu’est-ce qu’elle a à rester avec cet air d’ahurie ?"

Radina : "Il… Il m’a dit « Tu veux bien m’épouser ? » !?"

Danaol : Euh… Radina ?

Radina : …… (se lâchant complètement) OUI !!!!

Elle se jette alors sur Danaol et commence à lui arracher ses vêtements.

Danaol (complètement surpris) : Radina, qu’est-ce que tu-
Radina : OH, LA FERME ET PRENDS-MOI !!!!


Autre part, du côté du Gardien :
Elypo et Marhell sont enfermés dans des gros tubes à flotte bizarres.

Marhell : Sortez-nous de ces tubes, nom de Dieu !

Elypo : Ouais, on n’est pas du genre à se faire "entuber" comme ça !^^

Marhell : Ta gu**le, toi !

Elypo : Sinon quoi ? Tu vas me faire des grimaces ?

Gardien (entrant dans la salle, une photo à la main) : OK, vous la fermez, tous les deux ! Je vous ai dit que ça prenait deux heures pour vous guérir ! J’étais occupé, je vous signale…

Marhell : … Dites, vous faisiez quoi avec cette photo d’homme-paon ?... Hé, mais c’est Cuic !

Gardien : Heu… Ça ne vous regarde pas !

Marhell et Elypo (agacés) : Quand est-ce qu’on sort ?!?!

Marhell : Et pourquoi il faut qu’on soit à poil ?! Sérieusement, j’ai l’impression d’être dans une histoire pour pédophiles…

Gardien : Hé ho ! C’est vous qui vous êtes faits marave par ces quatre blaireaux ! Si vous voulez quitter le bain complètement restaurés, faudra attendre !

Elypo : Ouais, malgré les apparences, on peut pas dire que tout baigne.^^

Marhell : Même si le jeu de mot me gave, il n’a pas tort… Comment on va pouvoir s’en sortir ? Apparemment, on est mal partis pour affronter les Léglandaires, ou pire, Anathole, efficacement.

Gardien : Oh, rassurez-vous. J’ai une solution…

…………………….
…………………….
…………………….
…………………….
…………………….
…………………….
…………………….
…………………….
…………………….
…………………….
…………………….
…………………….
…………………….
…………………….
…………………….
…………………….
…………………….
…………………….
…………………….
…………………….

Marhell : … Et c’est… ?

Gardien : Oh, pardon. J’étais sûr que le chapitre allait couper là pour l’effet dramatique. En fait je vais vous-

FIN DU CHAPITRE

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/


Dernière édition par Mayo le Dim 10 Aoû - 11:05, édité 1 fois

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.70   Sam 9 Aoû - 23:10

Chapitre 70 : Un combat acharné…buleux

Le lendemain à l’aube, le groupe de héros se dresse face au danger qui les attend, visiblement encore marqués par la nuit qui vient de se passer.

Radina (toute guillerette) : "♫ La la la la la ♫"

Danaol (complètement crevé) : "On a fait ça toute la nuit… Je tiens à peine sur mes jambes…"

Sushy (plus dépressive que d’habitude) : "Je me sens sale… Je crois qu’il en reste encore dans mes circuits !"

Gyffl (couvert d’ecchymoses) : "Je dois avoir trois côtes cassées, mais ça valait l’coup !"

Téléprise (le… bas du corps endolori) : "La vache ! Ça a été dur à faire rentrer ; c’était douloureux… et fabuleux !"

Razzta : "………………. Le numéro que vous avez demandé n’est pas attribué."

Danaol : Bon, heu… OK, les gars, aujourd’hui est un jour… Roooh, je suis trop claqué, j’avais prévu un discours d’encouragement, mais m*rde. Voilà, ayez confiance en vous, on va gagner, vive l’Amérique, tout ça.

Sushy : Toujours aussi inspirant, Danaol… J’me demande ce qu’on ferait sans toi.

Danaol : … En tout cas, soyez sur vos gardes ! Anathole peut débarquer ici à tout moment ! Tenez-vous prêts !

Tous se tiennent alors sur leurs gardes (même Razzta qui suit la pose en pensant que c’est un jeu)

… Trois heures plus tard.


Gyffl : … OK, il va se magner le fion, le dieu maléfique ?

Danaol : … On pourrait peut-être se faire un Cluedo en attendant ?

??? : Cool ! Je peux être Mademoiselle Rose ?

Derrière eux se tient Anathole/Porteuse.

Anathole : … Euh… Je veux dire, me voilà ! Vous allez tous périr ! MOUHAHAHAHA !!

Danaol : … À l’attaque, tout le monde !

Sushy : Même moi ?

Danaol : Ouais, bien sûr !

Sushy : Ça risque pas de faciliter sa tâche de me posséder si je m’approche d’Anathole ?

Danaol : Euh… Sushy, reste en arrière !

Sushy : Quelles sages paroles, chef…

Anathole : Pfff ! Qu’espérez-vous accomplir face à-

PAFF !!
Razzta lui décoche un coup de poing qui l’envoie au sol.

Anathole : Aieuh ! Ça va pas de me couper ma réplique.

Razzta : Danaol a bien dit d’attaquer, non ?

Danaol : Oui, oui.  "Son interprétation débile au premier sens peut être utile…"

Razzta : D’attaquer Oui-Oui ?

Danaol : "… Mais pas souvent."… Attaque Anathole, d’abord.

Anathole (se relevant) : Tu vas le regretter, petite créa-

PAFF !

Anathole : Mais bordel ! Laisse-moi finir mes phrases !

Radina : … C’est moi, ou Anathole est une m*rde, en fait ?

Téléprise : Ouais, il doit avoir, genre, quelques sorts à balancer, mais en combat, il craint.

Danaol : Tous sur lui !

Tous se jettent sur la Porteuse et la tabassent ensemble (Sushy restant à l’écart). Entre les coups de tatane de tout le monde et les incisions douloureuses précises exécutées par Téléprise, Anathole finit couvert d’écorchures, de bleus et de bosses.

Anathole : Aïe… "Euphémisme."

Gyffl : C’était beaucoup moins chaud que ce à quoi je m’attendais…

Danaol : J’aimerais juste avoir une chose avant qu’on le tue… Razzta, Téléprise, arrêtez un instant.

Razzta (obéissant bêtement) : OK.

Téléprise : Rôôôôh… Mais vous pouvez bien discuter pendant que je le charcute, quand même !

Gyffl : … Punaise, t’es vraiment une des rares personnes qui ne me donne pas envie de le faire…

Radina : Sérieusement, tu peux passer une minute sans torturer quoi que ce soit ?

Téléprise (réagissant au quart de tour) : J’ARRÊTE QUAND JE VEUX !!

Petit silence… Téléprise finit par arrêter ses incisions.

Danaol : OK… (à Anathole) Avant qu’on te finisse, tu pourrais nous dire pourquoi Sushy était l’être choisi pour ta réincarnation ?

Anathole (toujours à terre, très salement amochée) : … Sérieux ? C’est ça, ta grande question ? T’as affaire à un dieu et plutôt que de lui poser des questions du genre « C’est quoi le sens de la vie ? », tu tiens juste à ce qu’il comble un petit vide de l’histoire non expliqué ?

Danaol : Bah, de toute façon, c’est pas comme si l’auteur pouvait avoir des réflexions profondes à ce sujet…

Anathole : Comme tu veux. Ben en fait, c’est une de ces conneries des grands pouvoirs mystiques :
« De ton enveloppe-prison envoyée sur Terre,
Seul un être aux veines ferreuses pourra te défaire.
Pour ton plein pouvoir ainsi retrouver
Il te faut cet être ferrugineux posséder.
»

Tous : … Gah ?

Anathole : Ouais, c’est les grands pouvoirs mystiques avec leurs prophéties à la noix… En gros, ça stipule que je ne pouvais me réincarner que dans un être vivant constitué de fer. Et bizarrement, Sushy est le seul androïde connu dans Akysia. Et puis sérieusement, c’est facile de se la péter en faisant des rimes quand on peut inverser les mots comme ça !

Tous (sauf Razzta) : Aaaaah…
Razzta : Gah ?

Petit silence.

Danaol : Une minute… Tous les êtres humains sont constitués de fer.

Anathole : … Hein ?

Danaol : Ouais, je me souviens pas beaucoup de mes cours de biologie, mais je suis certain qu’on a tous un peu de fer dans le sang.

Anathole (l’œil malicieux penché sur Danaol) : Intéressant…

Danaol (réalisant l’implication de ses paroles) : … Oh merde.

L’esprit d’Anathole rentre alors en plein dans le chevalier, qui se fait aspirer dans une sorte de ‘’gouffre ténébreux auto-alimenté’’.

Radina (hurlant alors qu’elle tente d’attraper son bras) : DANAOOOOOL !!!!

Danaol (hurlant lui aussi) : MAMANNNNNN !!!!

Mayo : GEL D’ADIEU !!

Toute la scène est figée. Seuls Danaol et Radina peuvent bouger leurs têtes et parler.

Danaol et Radina : … Hein ?

Mayo : Comme tu vas nous quitter, j’ai figé le temps pour que tu fasses tes mots d’adieu.

Radina (après un temps d'assimilation) : … OUINNNNNNNNNN !!!!

Danaol : Punaise, c’est quoi cette décision de con ? C’est moi le personnage central ! On peut pas tuer son héros principal comme ça !

Mayo : T’es toujours dans ton petit délire là-dessus, hein ? Dis-toi qu’avec la nouvelle formule de divertissement à sensations, on peut quasiment tout se permettre depuis le XXIème siècle.

Radina : … OUINNNNNNNNNN !!!!

Danaol : Et merde… Vous aurez des nouvelles de mon avocat !

Mayo : Mouais… En attendant, tu peux faire ton speech d’adieu à ton amoureuse ? Parce que j’ai pas que ça à faire. On est le premier samedi du mois, et tout ça.

Danaol : D’accord…

Radina : … OUINNNNNNNNNN !!!!

Mayo : OH, ÇA VA, RADINA ! T’arrêtes de nous faire la fontaine en pleurant comme ça !

Danaol : Oh, y a pas qu’à ça qu’elle fait la fontaine…

Radina (se ressaisissant un peu) : Snif… Danaol…

Danaol : Radina, je… Avant de mourir, je dois te dire…

Radina : … Oui ?

Danaol : ...… T’es une p*tain de givrée !!

… Petit silence. Radina reste coi.


Mayo : … Bon ben, fin du Gel d’Adieu.

Le temps reprend son cours normal et Danaol finit de se faire aspirer, devant Radina, n’assimilant toujours pas ce qu’elle vient d’entendre et les autres membres du groupe : Gryf qui flippe à mort, Sushy qui soupire, Razztia qui trouve que c'est "voli", et Téléprise qui se délecte de voir les expressions torturées de tout ce monde.

??? : Enfin… Mes pleins pouvoirs sont restaurés…

Danaol/Anathole réapparaît alors dans la fumée qui se dissipe… révélant un Danaol au corps rose avec des cornes et piques de partout et une jupe longue argentée.
… Les Léglandaires partagent alors tous le même sentiment : l’hilarité (à l’exception de Radina). Ils se marrent tous à pleins poumons.


Gyffl : Dis donc, Anathole. Quel grand retour "fabuleux".

Téléprise : On peut dire que t’as fait ton "coming out" !

Razzta (innocent) : Bonvour, Madame.

Anathole : C’est normal que je porte une jupe ; je suis UNE déesse ! Anathole avec un E, personne n’a tilté ? Pourquoi vous pensiez que je voulais posséder une fille au départ ?......... (Un temps) Votre monde est fichu… Je vais tous vous faire sombrer dans les ténèbres et la douleur… Votre agonie sera telle que la mort vous paraîtra être une utopie !!

Téléprise (étoiles dans les yeux) : Prenez-moi avec vous !

Anathole : Je bosse en solo. Bon ben, c’est pas tout ça, mais faut que je vous éclate, moi.

À peine Radina commence-t-elle à sortir de sa torpeur qu’Anathole lui effiloche les collants et lui fripe son haut.

Radina : AH !! Je suis inregardable !

Puis elle détale en courant, morte de honte.

Gryf (promptement) : Razzta, attaque !

Ce dernier se jette vers Anathole, mais elle sort un œuf de sa poche, le lance sur le bras de Razzta… qui se met à se dissoudre à son contact.

Lecteur : … C’est vraiment un cas d‘allergie grave.

Au bout de plusieurs secondes (le temps que ça atteigne le cerveau), Razzta commence à hurler de douleur.

Gyffl : Enfoiré ! Comment as-tu pu priver un homme de son bras droit, son meilleur ami !?

Anathole fait alors apparaître un Playboy qui capte toute l’attention du Jaguarian. Elle le jette par-dessus un ravin près de là, et Gryf bondit pour l’attraper, se rendant compte trop tard de la longue chute qu’il va faire.

Sushy (soupir) : Bon, j’imagine que c’est mon tour…

Anathole : Hé, mais j’y pense : j’ai la voix de Danaol, là.

Sushy : Et p*tain…

Anathole : Sushy, va ramasser un objet pointu, puis crève-toi les yeux avec. Ensuite tu te lacèreras très lentement le corps.

Sushy : … Fuck ma life.

Elle obéit donc aux ordres, en partant d’un pied mollasson.

Téléprise : Bon ben… Reste plus que nous deux… et la souffrance qui va s’ensuivre.

??? : Pas si vite !!

Téléprise (reconnaissant la voix) : Oh, fait chi*r, papa !!

Elypo et Marhell arrivent à toute vitesse par les airs et s’écrasent violemment au sol.

Marhell : Aïe…

Elypo : Oignon.^^ BAFF ! (claque de Marhell)… Aïe.


Bien plus haut, dans le palais du Gardien :

Gardien : Je sais que c’est pas très pratique, ces catapultes, mais ça coûte une blinde de se faire installer un téléporteur.

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: ch.71 (fin du tome 10)   Lun 25 Aoû - 22:36

Chapitre 71 : Duel au sommet

Marhell : Téléprise, va prendre la clé elfique des gugusses et tire-toi de là !

Téléprise : Hé, c’est pas à toi de me dire quoi faire !

Anathole : Heu… Je suis là…

Marhell : Nous fais pas ta crise, là. Je suis ton père, et je te dis de te barrer !

Téléprise : Et je suis une adulte (enfin, pas en apparence, mais quand même), et je te dis de te faire mettre !

Anathole : Vous savez… La déesse meurtrière…

Marhell : Tu tiens vraiment à m’emm*rder, hein ?

Téléprise : Question stupide. Bien sûr ! C’est ma raison de vivre d’emm*rder les autres (et de les torturer).

Anathole : Celle qui menace de sombrer le monde dans le chaos…

Marhell (en pleine réflexion) : …….. Écoute, ça suffit, les idioties ! Tu vas me faire le plaisir de prendre la clé des Léglandaires et de les laisser pourrir ici !

Téléprise : Ah, ça te ferait plaisir que je les laisse là, hein ?

Anathole : … Youhou !

Marhell : Ne discute pas et fais ce que je te dis !

Téléprise : Ben tu sais quoi ? Rien que pour te faire chi*r, je vais partir de là avec les Léglandaires.

Elle s’éloigne alors, décidée.

Marhell : La psychologie inversée… Ça marche à tous les coups.

Elypo : Hé hé, on peut le dire : "Telle est prise" qui croyait prendre !^^

Marhell : … (à lui-même) Zen, Marhell…

Anathole : HÉ HO !!

Elypo : Et zut, il a pas disparu, lui…

Anathole : ELLE ! Bon, juste pour savoir : vous êtes devant moi, prêts à en découdre et tout, mais qu’est-ce qui vous fait croire une seule seconde que je ne vais pas vous éclater comme deux grains de pop-corn ?

Marhell : Parce qu’on a une arme secrète.
Elypo : Ouais…

………..
………..

Marhell : … Tout le monde le voit venir…
Elypo : … mais on est obligés de le faire.

Ils se placent à côté l’un de l’autre à quelques mètres de distance, puis tendent chacun leurs bras parallèlement…

Elypo et Marhell : (ils font trois pas l’un vers l’autre) FU… (ils tendent les bras dans l’autre sens en fermant les poings et montent la jambe)… SION ! (Ils tendent la jambe pour se toucher les doigts) HAH !

Ou, pour illustrer :



LittleExpresso : On sent bien que je suis plus là…
Mayo : Arrête de me hanter !


Les deux "compères" se transforment alors en une seule personne, avec un pantalon blanc et un gilet noir et jaune ne couvrant ni les bras ni le ventre.

??? : Je ne suis plus Marhell ni Elypo… Je suis désormais… Hervé !

Anathole : Hein ? C’est quoi, ça ? Tu vas pas faire une contraction des deux noms de base, genre "Marhélypo" ou "Elyparhell" ?

Hervé : Non, ce serait complètement stupide.

Anathole : OK… Bien, je crois qu’il est temps…

Hervé : Oui, la grande confrontation va commencer…

Les deux : C’est l’heure pour…


EPIC RAP BATTLES
OF HISTORY !!
Ils se mettent tous deux à rapper.

Hervé : Yo !
Anathole, j’vais t’mettre une tôle
T’as vraiment rien dans les guibolles
Ça doit être pour ça qu’tu les couvres
Parce que t’as peur qu’on les découvre
Le rose, ça fait peur à personne
Ton style a d’quoi laisser aphone
Avant d’te frotter à moi, grognasse
Va donc te r’garder dans la glace !


Anathole :
Tu t’crois fort avec ta dégaine de boloss
Tu dois te prendre pour un beau gosse
Mais t’as une dégaine de gros nul
Rentre donc t’enfiler un pull
Moi, j’suis un dieu et j’vais te tège
J’en bouffe trois comme toi au p’tit dèj
Si tu veux t’la péter comme ça
Tu t’es frotté au mauvais gars !
(en fait, fille, mais c’était pour la rime)

Hervé :
Quand tu pionçais dans ton alien
Le grand Marhell faisait des siennes
J’suis craint partout sur la planète
Y a qu’les historiens qui t’remettent
Tout l’monde t’a rejeté par chez toi
Ça d’vait pas être la première fois
Pas trop triste, Rémi sans Famille ?
Attends un peu que j’te bousille !


Anathole :
T’es sûre de t’être bien préparé ?
T’as pensé à prendre ton goûter ?
En expérience, j’ai l’avantage
T’es un mioche comparé à mon âge
Moi, j’ai détruit des univers
Toi, t’es mort face aux Léglandaires
Pour te battre, tu dois t’mettre à deux
Mais deux fois zéro, c’est pas mieux !


Hervé :
Tu t’prends p’têtre pour la reine du bal
Avec ton air de sonde anale


Anathole :
Si tu crois m’battre, t’as perdu une case
J’vais t’bousiller, espèce de nase


Hervé :
J’suis l‘grand sorcier qui vais t’poutrer
Tu vas pas la sentir passer


Anathole :
J’espère qu’t’as fait ton testament
Parce que tu vas bouffer tes dents !


WHO WON ?
WHO’S NEXT ?
Ils continuent tous deux de faire des ‘’pas de rap’’ jusqu’à ce qu’ils réalisent que ça ne sert à rien…

Hervé : … Mouais, ça fait pas avancer grand-chose de faire ça, en fait.

Anathole : Oh, pour moi, si.

Hervé : Qu’est-ce que tu veux dire par- SCHWOMP !

Hervé se "défusionne" alors et redevient Elypo et Marhell.

Marhell : Comment ça se fait qu’on soit séparés ?!

Elypo : "C’est pas rai"sonnable !^^

Anathole : Et oui, le temps qu’on fasse ce rap, votre temps de fusion a touché à sa fin !

Elypo : Mais ça peut pas faire trente minutes !

Anathole : Hé, c’est d’la fiction ! Le temps se distord facilement ! (surtout dans l’anime du manga que vous avez plagié)

Marhell : On n’a plus qu’à le ref-

PAN ! PAN !

https://www.youtube.com/watch?v=B5IjwaaRTec

Anathole tire une balle sur Marhell et Elypo qui tombent à terre.

Anathole : Hé, il avait raison, Danaol ! Ce flingue s’est avéré utile.

Marhell (agonisant) : Mais ça m’avait juste assommé la première fois…

Anathole : Ouais, mais il a des points bonus divins, ou un truc comme ça.

Elypo (agonisant) : Donc tu t’en es servi à "bon us"age.^^

Anathole : … Tu quittes pas la scène avec ta meilleure.

Elypo : Attends, je dois pouvoir faire mieux… Alors que je passe de vie à trépas, j’espère qu’au Paradis, je ne tomberai pas sur un panneau « N’en"trez p-

PAN !

Anathole l’achève.

Marhell : Merci.

Anathole : De rien.

PAN !

Elle l’achève à son tour.


Quelque part, au pays elfique :
Shamira reçoit Ikéal et les Granuleux, dans un piteux état.

Shamira : Donc, si je comprends bien…

Poopy : Oh, sérieusement, tu vas nous faire le cliché du « Si je comprends bien… » et répéter exactement les mêmes choses qu’on t’a dites ?

Shamira : Hé, faut bien résumer pour les lecteurs qui prennent en cours de route !

Poopy : Les Léglandaires sont des voleurs qui se sont fait la malle avec Téléprise qui a tué tous les Corbeaux de Cuivre, on s’est frité à Marhell et Elypo et comme y a personne de compétent à Akysia, on demande de l’aide à l’armée elfique. "Même si ça élève pas grandement le niveau de compétence." Là, t’es contente ? J’l’ai fait, ton résumé.

Titikaka (le visage sévèrement touché) : Fle fourbe frenard n’est defstiné qu’à fsuccomber à fla morfsure du fhien de la vjuftice.

Raki : Ça perdre de son mordant quand Titikaka parler comme Razzta…

Ikéal : Oh, la fieffée renégate… L’armée que j’ai chérie au plus profond de mon être a succombé des mains de cette immonde brigande. Mon cœur est d’autant plus morcelé que cela va de pair avec la traîtrise de mon frère qui a répandu le déshonneur sur notre ascendance. Je n’en puis plus, mon monde s’écroule tel un frêle château d’innombrables cartes. Je… Crotte !!

Un temps dans l’assemblée.

Ikéal : ... Désolé de m’être emporté de la sorte. Veuillez pardonner ma vulgarité dans un tel moment de faiblesse.

Shakira : … Ouais, t’es excusé. Quoi qu’il en soit, qu’est-ce que vous comptez…

Elle est arrêtée dans sa phrase par une téléportation : Téléprise et les Léglandaires apparaissent juste à côté d’eux.

Lecteur : Quelle coïncidence…

Téléprise : Heu… Salut, les gars. Il fait beau temps, hein ?

Radina (toujours décoiffée et les vêtements froissés) : NE ME REGARDEZ PAS ! NE ME REGARDEZ PAS !!!


Sur le champ de bataille, Anathole observe le corps gisant de ses deux adversaires en fumant une cigarette.

Anathole : Ah, ça m’avait manqué…

Elle remarque alors une étiquette sortant du e la poche d’Elypo et affiche un sourire en coin…

« Propriété du Gardien
Adresse : Rue Stellaire, 99 001 ESPACE »


Une semaine plus tard, dans l’espace, à la même adresse :
Le Gardien va sur la terrasse de son château pour ramasser son courrier.

Gardien (feuilletant les lettres qu’il a reçues) : Voyons voir… Facture… Facture… Facture… Oh, un bon pour une manucure !

Il ouvre le cachet de la lettre, qui explose alors, détruisant tout son château.

____________________________________________
Ceux que ça intéresse, voici l'adresse de mon blog (centré sur une fic' que j'écris : Eperdia) :
http://mayo-mayo.skyrock.com/

Admin tout-puissant
Admin tout-puissant
avatar


Mayo
Messages : 2063
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 31
Localisation : dans l'abysse intersidérale de l'harmonie cosmique (je me suis un peu paumé...)

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://legendsecondarc.forumactif.org
MessageSujet: Re: Les Léglandaires ! (parodie)   





Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Léglandaires ! (parodie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les Léglandaires ! (parodie)
» Les Léglandaires ! (parodie) (Commentaires)
» Majandra et Danny Strong : Souviens-toi... L'été dernier, Scream... (parodie)
» [Video] Parodie de Captain EO avec les personnages Disney : Captain Eeyore
» Un maître de la parodie : Al Capp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendaires : Nouvelle ère :: Papotage en règles :: Créations de fans :: Ecritures-