Site créé pour ceux qui veulent discuter entre estimateurs positifs de la direction de la BD.
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 legendaires et...infernal...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: legendaires et...infernal...   Dim 5 Juin - 17:49

voila je dis juste que cette histoire aura beaucoup de scènes sanglantes et d'amouuuur! Embarassed


Shimy et Gryf s'étaient isolé du groupe qui montaient le bivouac pour la nuit.Isolé pour parlé de leur ''relations''... évidemment,la discussions avait tourné a la dispute et la dispute avait tourné au cauchemar... et le cauchemar ''aurait'' pu tourné au pugilat.Shimy hurlait,gryf hurlait. donc tout est normal n'est-ce pas?
Soudain Shimy s'arrêta et regarda autour d'elle:ils étaient arrivaient dans une clairière mais quelque chose l'inquiétait visiblement.
Comme gryf allait continué, elle l'arrêta d'un geste de la main.
-Attends, dit-elle,sur ses gardes.On nous observent.
Gryf, étonné se mit a renifler autour.
-Non, répondit-il.Je ne sens rien.Tu essaie pas de changer de sujet la!
Shimy lui donna une tape sur la tête d'un air exaspérer.
-Aie!mais tu m'as fait mal!
-tu auras bien plus mal si c'est un ennemi!
-Hé salut!, cria une voix .Dites donc ça ne s'arrange pas vous deux.

Une voix familière en fait. Top familière.La voix de.....dark-gryf.Shimy le repéra immédiatement.Caché dans le feuillage d'un arbre.
Elle lança une attaque.
Le pic rocheux sortit de terre atteignit l'arbre en une seconde.Il y eu un cri,un fracas assourdissant.De la poussière s'éleva. Puis un grand silence, un vide qui fit monter la tension des deux héros.Shimy n'avait pas frappé fort.Elle voulait s'assurer que c'était bien lui.Qu'il était revenue...
Soudain,ils entendirent toussé et...Dark-gryf qui sortait de la poussière en s'appuyant sur un arbuste jauni.
-Ben dis donc,touss touss,on peut dire que,touss,vous etes diplomate vous,touss touss!
Shimy fut surprise.Gryf aussi.Normalement, Dark-gryf les auraient attaqués tout de suite.Et la, il se reposait sur sa branche.
-Qu'est-ce que tu fais la? demanda Shimy, d'un air menaçant.
-Shimy! tu as de ses questions! Il est la pour nous faire la peau pardi!
-Ah ouais?! eh ben va chercher les autres alors!!
-Et c'est repartis...soupira Dark-gryf.
-Et toi hein? tu pense pouvoir le battre toute seule?!
-Je vais faire diversions tiens! maintenant va chercher les autres!!
Shimy était comme une montagne.Une fois qu'elle avait décidé quelque chose, elle ne changer pas d'avis.
Voyant qu'il ne pouvais rien ajouter, gryf se mit a courir vers le campement.
-Attends gryf! protesta Dark-gryf.Ne...
Mais gryf avait déjà disparus dans les broussailles
Shimy et Dark-gryf se retrouvèrent face a face, se défiant du regard.
-Shimy je ne suis pas la pour me battre! je dois... vous parler!
-Oh c'est dommage! ricana -t-elle.Parce que quand je te vois j'ai une folle envie de tuer!!
Dark-gryf sembla réfléchir un instant.
-Si je te dis que c'est pas réciproque, tu m'épargne?
En réponse, Shimy se craqua les doigts.
-hum... sa veut dire non.
Elle lança plusieurs attaques élémentaires en tout sens que Dark-gryf dut esquiver a grande peine.
-Hiiiiiiaaaaaa!mais ça vas pas dans ta p'tite tete? t'as faillie me tuer!
Et lui qui voulait négocier!Et Gryf qui s'inquiétait!

Gryf traçait a travers la foret luxuriante.Il se souvenait du chemin, mais ne s'étaie pas rendue compte a quelle point ils étaient partis loin.
Il courut ainsi pendant près de dix minutes.Il fallait faire vite.Surtout avec Dark-gryf.
Il arriva enfin au camp,a bout de souffle. Les autres avaient fini d'installés la tente et le regardé avec stupéfaction.
-Heu... za va gryf?
-Il...suivez moi,haleta-t-il.Shimy et... Dark-gryf.
Du peux que Jadina comprit, elle ordonna a tous de suivre Gryf.


voila ce n'est pas vraiment un chapitre et l'histoire est déjà prête!!
a la prochaine et...WASAAAAAA :affraid:


Dernière édition par viconoix le Sam 11 Juin - 10:56, édité 1 fois

Présent(e)
Présent(e)
avatar


viconoix
Messages : 44
Date d'inscription : 26/05/2011
Age : 18
Localisation : sur le forum evidemment

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: legendaires et...infernal...   Lun 6 Juin - 20:07

Shimy était forte...trop.Dark-gryf avait de plus en plus de mal a déduire ses attaques.
Mais maintenant il fallait attaquer, du moins la neutraliser.Il chargea. Les pics jaillirent de toute part sur lui. Il en éclata quelque un mais fut submergé par le nombre. L'un deux s'enroula soudain autour de son pied et le tira au sol. Il s'étala de tout son long. D'autres rochers vinrent immobiliser ses membres. Prisonnier!!
-raaaah!!! libère moi tout de suite tu m'entend?!
-Mon pauvre Dark-gryf! soupira shimy. Ne fais pas ton malin! c'est juste un conseil parce que moi... j'ai trouvé ton point faible! j'avoue que sa n'as pas était facile mais en faite il est évident!!
Une goutte de sueur perla sur le front de Dark-gryf. Sueur froide!
-Mon...point faible?niaf niaf! qu'est-ce que tu raconte?! j'ai pas de point faible!
-Oh vraiment?continua-t-elle.C'est risqué tu sais.
Elle lui enleva une botte...puis deux...
-Non!cria-t-il.Ne fait pas ça!
-gniark gniark gniark!


Le groupe de héros entendit soudain un cri qui les stoppa net.
-C'est quoi ça? s'exclama Gryf
-On aurait dit une voix d'homme! répondit Jadina.
-Za venait de las-bas! dit razzia en désignant une clairière
-Ho non, je crains le pire,soupira gryf
-Tu t'inquiète plus pour Shimy ou pour Dark-gryf?
-Cette fille est redoutable.
Ils entendirent alors des rires. des rires?
-Za devient n'importe quoi ta bazton!
Ils s'approchèrent de la clairière et virent...Dark-gryf,attaché,et Shimy en train de lui chatouillé les pieds...
-Alors? tu te rends?
-ouiiiiiii hihihihihi!!! tout ce que tu veux mais par pitié arrête ça! hahahaha!!
Ténébris devint soudain pensive.
-Comment dire c'est...ridicule?
-Ze dirai même pathétique
-C'est... ça la meilleur technique contre Dark-gryf?
-Pour ma part, je suis de l'avis de Ténébris, dit gryf.
Shimy s'arrêta.
-alors? dit-elle avec fièreté. Tu vois que je te suis su-pé-rieureuh!!tralaleuh!! t'as perdu!!
-Turlututu... termina Dark-gryf avec un air blasé.
-heu...bon après ce magnifique tour de force j'amerais savoir ce que tu fais la? et ce que tu veux? demanda Jadina.
-Bon d'accord, souria le prisonnier. J'accepte de remplir le gouffre d'ignorance qui constitue votre cerveau mais a une condition:vous me détachez.
Il y eu un petit silence durant lequel les legendaires se regardèrent.
- bon bon d'accord je vous dit tout maintenant qu' on en finisse au plus vite, bande d'ingrats.
il poussa un long soupir.
-Je veut devenir un légendaire.
Personne ne répondit.C'était...stupéfiant.
-Écoutez je sais tout ce que j'ai fait et...je suis pas fier!! A...Anathos a fini par me forçait!!
Mais prenais Razzia et Ténébris, il ont eu un passé commun avec Darkhell!! et maintenant se sont des Légendaires!!alors même si je la mérite pas...j'aimerais bien l'avoir...m'a deuxième chance.Et vous êtes les seuls qui peuvent me l'offrir.
''Combien sa fait de temps que tu voulait dire ça toi?''
-Tu est sérieux la?demanda Jadina.
Désolé!protesta gryf. Mais vu ce qu'il a fait, je vois pas pourquoi on accepterai!
Shimy s'approcha de Dark-gryf et le fixa.
-c'est vrai? demanda-t-elle.
-oui!
-non.
Elle venait de lui envoyé un coup de pied en pleine joue.

Si il avait pu, il se serait caresser la tête mais il ne se plaignit pas. Elle s'accroupie devant lui et lui posa une main sur le front. Soudain, une sensation de bien-être l'envahit, et ses membres prisonniers se détendirent. Tout ses problèmes s'évanouissaient ou du moins se taisaient pour le laisser profiter de cette présence, de cette chaleur ,de cette main douce et gracieuse.
Il se surprit même a sourir et a laissé échappé un soupir de soulagement.

Elle sondait son esprit et il le savait.
Il se laissé faire.
Il avait l'impression qu'elle lui parlait.
Elle enleva soudainement sa main. Se fut comme un électrochoc, comme s'il se réveillait.Shimy se releva.
-Il dit vrai.
-tu es sur? demanda Jadina?
-Crois moi. Je suis peut-etre aveugle mais je capte les auras... et pour se genre de chose, je dois avoir un certain don.
Ou quelque chose comme ça.

Jadina sembla analyser la situation du regard.
Dark-gryf revenait et prétendait vouloir devenir légendaire... dur a croire mais Shimy avait parlé et elle ne se tromper pas souvent. Mais peut-être Dark-gryf l'avait elle influencé car il y avait eu contact. Sans doute avait il acquis des pouvoir.
-... il peut venir, dit-elle.De toute façon si il moufte, on le ziguouille!
Ténébris et Razzia échangèrent un regard, puis acquièserent de la tête.
Gryf n'en revenait pas.
-Non mais vous etes débile ou quoi?! exulta-t-il. D'habitude c'est moi qui ne réfléchis pas!!
Au début j'ai cru qu'il voulait nous séparer pour mieux nous tuer!! Mais si sa trouve, ils sont plusieurs!
Les Infernaux sont peut-être toujours la!!!Et puis je ne pense pas que se soit Dark-gryf qui soit a l'origine de ça!Il est trop bête!non je pense plutôt que c'est Dark-Jadina.Réfléchissez bon sang!!Il faut...
-Ose le répéter, siffla Dark-gryf.Ordure
-...quoi?
-Regarde moi dans les yeux et répète!! Dark-Jadina est morte et tu le sais très bien espèce de bat***!!!
Sa tête retomba en arrière. Gryf ne dit plus rien.
Il n'y avait plus dire.

Jadina lui adressa un étrange regard. Un mélange de colère et de compréhension.
-C'est bon Shimy, dit elle.
Elle le libéra et il s'assit en se massant les chevilles. Il jeta un regard brulant de haine a Gryf avec un profond rictus de mépris. Puis, il remiit ses sandales et se releva rapidement.
-Allons-y, dit-il.
-Ze crois qu'on zeras mieux au campement pour parler de...
-De quoi? le coupa Dark-gryf .J'ai tout dit non? Enfin je crois.
Il essuya sont pantalon blanc et quelque larmes, puis il adressa un signe de tête a Jadina.
Ils se mirent en route pour parcourir pour la troisième fois le trajet clairière\camp.
Dark-gryf, les mains dans les poches et la tête baissé, repensait a ce qu'il avait dit et que ça ne s'arreterais pas la.
Peut-être les legendaires lui donnerait une seconde chance.
Peut-être...
''quel c*n! pensa-t-il.Et pourquoi ils feraint ça? après tout... vu ce que je suis, ce que j'ai fait...''
Cet idée le frappa soudainement.
''Oui.Qu'est-ce que je suis...ce que je suis...un Infernal? Je ne pourrais pas tué le passé. Pas le mien. Je n'ai pas le droit.''

Il eu la nausée. Shimy se rapprocha de lui.
-Euh...ça va Dark-gryf? j'veux dire...
-Qu'est-ce que sa peut te foutre? répondit-il, sans la regarder.
Elle s'arreta net par cette remarque glaçante tandis qu'il rejoigné les autres.
Elle s'avança d'un pas rapide et se plaça devant lui, lui coupant la route.
-Ce que sa peut me foutre?! s'écria-t-elle.Sa peut me foutre que tu va peut-etre devenir un légendaire et que sa demande un certain nombres de responsabilité!! le respect!
En particulier pour moi parce que je suis une fille!! et pour commencer a etre un bon legendaire au service de shimy
l'elfe élémentaire de koléana(et fière de l'etre)
Elle lui tira la queue et lui frappa le tibia.
-Aaaaie!!
-Tu retourne dans le rang et tu marche droit!!
Dark-gryf se hata.Shimy rejoignit Razzia et Ténébris.
-''Au service de Shimy, l'elfe élémentaire de Koléana''? releva Ténébris.
-Quoi? s'étonna Shimy. Il faut toujours avoir des garçons a son service. Du choix Ténébris, du choix!
-T'es complétement siphonnée! c'est quoi cet histoire de choix?!
-Mais voyons Téné, c'est logique!Lors de mission, on rencontre des garçons. On agrandie la liste!!
Par exemple, tiens, cette mission, elle est pourrie! Pas la moindre chance de rencontrer un garçon! bon a eu Dark-gryf
alors... ça PEUT élargir la liste.

Le regard de Ténébris alla de razzia a Shimy. De Shimy a Razzia.
- Je te préviens!! s'exclama-t-elle. Si tu drague mon mec...!!
-hihi! mais non t'inquiète! il est pas sur la liste.
-Hooooo!! pas cool! soupira se dernier.
-Sa veut dire quoi ça?!...minute si Razzia n'est pas sur la liste, avant l'arrivé de Dark-gryf il n'y avait que...Gryyyyf!!!
-Haaa noon!! se plaignit il.
-Je suis sur la liiiiste!! s'extasia Dark-gryf.
-Toi tu reste dans le rang!
Un genre de bonne humeur s'installa progressivement ou dispute et blague allait bon train.

Sauf pour Jadina, qui ressassé une sombre pensée:
''Si Dark-gryf est en vie, Anathos l'est il aussi?Danael...''
Elle jeta un regard derrière elle, ou une dispute avait éclaté entre Dark-gryf, Shymi et gryf.
Elle ne s'en inquièta pas.
''je lui demanderais...pour l'instant, la mission avant tout. j'espère que Dark-gryf ne genera pas.''


SBAF!! PUNCH!

Elle se retournas brusquement et vit Shimy qui boudait dans son coin et Dark-gryf, assommé et adossé a un arbre. Razzia lui tapait doucement la main pour le réveillé.
''hum...quoique''

Présent(e)
Présent(e)
avatar


viconoix
Messages : 44
Date d'inscription : 26/05/2011
Age : 18
Localisation : sur le forum evidemment

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: legendaires et...infernal...   Lun 13 Juin - 23:23

Le groupe arriva enfin au campement, ou Dark-gryf redevint froid et fermé.
Les légendaires avait déjà mangé et Dark-gryf avait prétendue ne pas avoir faim.
- Tu a quelque chose a nous dire n'est-ce pas? demanda Jadina
Dark-gryf regarda les Légendaires un a un.
''J'vais plombé l'ambiance''
-Quand je suis sortit du Castlewar j'ai erré durant des jours dans le désert. Peut-être des semaines. Je ne sais plus.
Danael voulait se caché dans une grotte sur l'île d'Erghyr. Je m'y suis rendue... mais sur la crête, dans le temple... j'ai découvert les tombes.
Il marqua une pause et déglutit.
-La tombe de Danael était...vide.
Ce fut comme une bombe silencieuse et dévastatrice.
Danael vivant? NON!! c'était... Jadina se mit a trembler.
-J'ai fouillé toute l'île... continua Dark-gryf sur un ton désespérer.
-Tais toi!! hurla Jadina.
Elle serra les poings, les larmes coulant sur ses joues.
-Est-ce que tu est conscient de ce que tu dit? l'interrogea gryf d'une voix froide.
Dark-gryf acquièsa de la tête en serrant les lèvres.
-Je m'y suis préparé crois moi c'est dur pour tout le monde. Jadina...je suis désolé! je ne sais pas grand chose de tout ça mais...
-OUI!! tu ne sais pas!! tu ne sais pas ce que c'est de perdre son amour. Et toi tu viens et tu me dis qu'il est vivant?!
-Je ne sais pas ce que c'est?! hurla Dark-gryf.
Il fut pris d'un rire nerveux et incontrôlable qui plongea tout le monde dans une étrange sensation.
-Alors comme ça je ne sais pas ce que c'est? très bien je vais vous expliquer:
Dark-shimy est morte sous mes yeux en m'implorant de la tuer. J'ai entendue et j'entends encore la voix de dark-razzia qui, les os brisaient, m'apellé a l'aide. Je l-ai laissé la.
Dark-jadina... je n'ai retrouvé que ses jambes.
Je les aient abandonnés.
J'ai fui le plus loin possible du Castlewar, et pourtant, pourtant, leurs voix, celles des Infernaux et de mes victimes, je les entends encore.
Et je les entendrais surement toute ma vie.
Et c'est insupportable!!
Les légendaires ne purent répondent
-Alors Jadina je suis désolé mais très franchement tu me déçois.Toi qui a mené les Légendaires a la mort, toi qui a pris le risque de sacrifier tes amis, toi qui a tué Anathos tu te laisse abattre par ça!!
Il la saisie par les épaules et le secoua
-Ressaisis toi bon sang!! regarde autour de toi!! regarde les Légendaires! Ils ont besoin de toi! pour avancer! pour se battre! tu dois te battre!!
Il la repoussa brusquement et recula lentement, essuyant les gouttes coulant ça et la.
''Wow!! pensa Ténébris.Sa c'est du discours.''
-Je... je vais me coucher. Désolé.
Il s'engouffra dans la tente. Il y eu un petit silence durant lequel Gryf s'efforça de consoler Jadina.
Dark-gryf avait tout dit. Il n'y avait rien a ajouté.
- bon et bien je crois qu'on va tous se coucher dit Ténébris. La tête de Dark-gryf sortit soudain de la tente.
-Et m****! pesta-t-il.A cause de cette dingue de Shimy, j'ai oublié mon sac dans la clairière!
Il sortit, en caleçon.
-Je vais le chercher.
-Attend! l'interpella Razzia.Tu en a vraiment besoin?
Dark-gryf tiqua.
-Non mais tu ne te rend pas compte!! dans mon sac il y a:
Mes bananes, une carte, une revue que je ne citerait pas, et surtout surtout... mes caleçons et mon shampoing!
Shimy du étouffé un rire. Ténébris se plia en deux, gryf se boucha le nez.
-Du shampoing? OUI!! tu en a besoin! aller! loin de moi loin de moi!
-Oh ça va! je ne pus pas le fauve!
Il s'engagea dans la forêt mais un instant après, on entendit un cris de douleur.
-Saletés de ronces!! ouch mes fesses!
-pfff quel clown! soupira Razzia.
-Le pire c'est qu'il ne le fait pas exprès...dit Gryf.
Ils entrèrent dans la tente et se couchèrent.
-Il nous manque un matelas, signala Razzia.
Personnes n'y fit attention.Dark-gryf dormirait parterre.

La nuit tomba plus vite que prévue.Les légendaires dormaient déjà.
Mais Shimy fut réveillé par des bruits de pas.Elle n'ouvrit pas les yeux-elle avait enlevé ses broches-mais entendait quelq'un.
-Mmmhh, miom miom, ch'est bon les bananes! oh la la ch'est bon!! trop burp!...oups
''Non, pensa-t-elle.Il est pas possible''
Elle entendit comme un cri étouffé.
-Aie! mes fesses!!
Shimy le sentit a l'intérieur de la tente.
-pfff! chuchota Dark-gryf. même pas de matelas.
Ne voyant pas grand chose, il se coucha au pif et s'endormit.
Plus tard, Shimy sentit quelque chose d'agréablement chaud et s'endormis.

Présent(e)
Présent(e)
avatar


viconoix
Messages : 44
Date d'inscription : 26/05/2011
Age : 18
Localisation : sur le forum evidemment

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: legendaires et...infernal...   Lun 20 Juin - 19:06

Le matin
Shimy se réveilla, bailla et s'étira. Puis, a taton,elle chercha ses broches eliques et le mit.
A présent qu'elle y voyait quelque chose, elle scruta autour d'elle.
La tent était vide a part Ténébris qui ronflait. Elle se leva et sortit de l'espace exigue.La, un petit feu de camp brulaît sur lequel étais posé une marmite a peine plus grosse d'ou s'échappé un fin fumet.
Les legendaires étaient attablé et déguster tranquillement.
-Mmmmh! qu'es-ce que tu nous a enore préparé Razzia?
-z'est pas moi! se défendit ce dernier.
Shimy prit une assiette et se servie.
-ben...qui alors?
-Dark-gryf.
Allant avaler une gorgée, elle arreta son geste.
-T'inquiète! la rassura Jadina. Je ne saispas ce que c'est mais c'est drolement bon!
Elle remarqua alors que Dark-gryf répondé absent.
Voyant qu'elle le chechait du regard, gryf lui tendit un papier. Shimy le prit et lu:
''Suis pas loin''
-c'est tout? interrogea-t-elle.
Pour toute réponse, gryf haussa les épaules et fini son assiette.
A son tour elle mangea non dévora le petit déjeuner. C'était bon. Chaud et épicés.
La meilleur nouvelle pour son estomac. Cela la détendit. Elle poussa un soupir déçu quand elle se rendit compte que son assiete était délà vide.
''Il semblerait que Dark-gryf soit un fin cuistot!''
-C'est mignon de nous avoir fait a mangé! dit-elle.
Shimy retourna ensuite dans la tente prendre quelques affaires.
-Je vais me laver.
-Ok, répondit gryf. Si tu tombe sur Dark-gryf, hurle.
-Quoi?
-Je plaisantais.
Shimy s'éloigna lentement.
-Moi j'aime pas ça, fit remarqué Gryf.
-Comment za?
-ben, qu'il disparaisse comme ça le matin...je ne lui fait pas confiance.
-Parce qu'il a l'air de bien aimé Shimy? avança Jadina en raclant son assiette.
-Qu'est-ce que tu raconte?! s'insurgea Gryf.
T'es complètement cinglée!
-C'est toi qu'est cinglé! cria Ténébris en sortant de la tente.ça va pas de hurler comme ça?!

*

Shimy entendait la rivière près d'elle.Elle s'en approchaet sourit.
C'était tout simplement un endroit paradisiaque. Calme et agité en même temps, laissé les oiseaux chantaient a gorge déployé.
Elle inspira une grande boufé d'air frais.
Un bruit l'alerta soudain. Avec vivacité, elle se plaqua contre un arbre pour mieux écoutez et observez.
Elle vit...Dark-gryf, althère a la main.
-97...98...
Elle regarda ou plûtot contempla l'étonnante musculature du Jaguarian qu'elle n'avait étrangemment jamais remarqué.
-99...100! et 101 pour la route.Il posa son althère et le rangea dans un sac.
-Dit moi, Shimy, sa t'arrive souvent de regardé les gens en train de se dérouillé les articulations?
Elle sursauta. Les Jaguarians et l'odorat!
-Hum...pas vraiment...on te cherche tu sais?
ils se retourna.
-Oh! vous vous inquièter pour moi maintenant?
-Franchement dark-gryf t'exagère! je te signale que gryf ne te fait pas vraiment confiancçe!
et c'est pas en isolant que tu va améliorer les choses!!
Il baissa soudain les yeux.
-Je suis désolé Shimy je...j'avais besoin de réfléchir...j'ai bêtement suivi mon instint.
-Ah ben oui c'est sur, un corp comme ça sa s'entretient!répondit Shimy, pour changer de sujet.
Dark-gryf fronça les sourcils
-Heu...hum hum et toi?tu...m'observe en bikini?
Shymi se rendit compte de sa ''tenue vestimentaire''
-ça? euh... non en fait je... j'allais me laver là alors.
Dark-gryf devint tout rouge.
-Oh?...héhé bon ben je...je vais aller euh...plus loin...
Il se hâta vers elle, sac a l'épaule. Ils se frolèrent. Plus loin, Dark-gryf avait des étoiles dans les yeux.
''Merveilleuse vision!'' pensa-t-il.
Il se ressaisit.
''Il faut que j'arrete la banane.''
Il s'arrêta a l'ombre de quelque arbres, près de la rivière et posa ses affaires. Il se désabhilla en éspérant qu'on ne l'oberve pas cette fois.
Il entra dans le cour d'eau sans se presser.Il poussa un long soupir de plaisir lorsqu'il s'allongea.
''aaah...des bananes, du sport et un bain chaud...le plaisir absolue...il ne manquerait plus que Dark-shimy...''
Etrangement, le souvenir de son amie n'inttérompie pas le bonheur qui l'avait lentement gagné, ce, depuis le début de la nuit.
''Après tout, peut-etre que j'ai tourné la page...peut-etre.''
Il repensa aussi a dark-jadina et a son caractère immensément froid au combat mais plus chaud au Castlewar...immensément chaud...de bon souvenir...sauf avec ce salaud d'Anathos!
Dark-gryf donna un coup rageur dans l'eau comme pour le tuer.Il se força a se calmer en réspirant profondément.
''Il ne faudrai pas que je tarde non plus, pensa-t-il en regardant une montre imaginaire. Ils vont encore s'inquièter.''
Il nagea jusqu'a la berge et se frotta au savon.
Il se rabhilla tranquillement puis marcha jusqu'au campement.
La journée s'annonçait fraîche et ensoleille.
-T'as mis le temps! se plaignit Jadina, lorsqu'il arriva.
-Moi aussi je suis content de te revoir ma Jadi adorée!
Elle poussa un soupir faussement exaspérer en levant les yeux. Quelle autre réaction pouvait on avoir devant le sourir fière de Dark-gryf.
-Tu fais c****!! hurla gryf. On a cru que t'étais mort ou pire!
Peut-etre la réaction de Gryf en fait.
-Dois-je comprendre que tu n'as pas aimé ma soupe et qu'elle t'as mise de mauvais poil?
Je n'ai pourtant pas exagérer sur le culium aliatae
-Pas du tout! mais si tu veux qu'on te fasse confiance, il faudrait arreté de disparaitre!!Et puis ou est Shimy?!
Dark-gryf sembla surpris.
-Du calme vieux!Tout baigne!Enfin je veux dire, Shimy se baigne!Mais si tu veux aller la chercher...meme si je doute qu'elle apprécie!
Il lui passa devant sans que Gryf puisse répondre.
-Euh...et tu faisais quoi? demanda Jadina.
-Il se muscler le monsieur!! cria Shimy qui revenait.
Elle avait sa serviette de douche sous le bras et ses cheuveux se deroulait comme une infinie cascade. Dark-gryf s'attarda sur l'agreable déhanché de ses fesses.
Shimy le remarqua.
-Qu'est-ce que tu regarde?
Dark-gryf sursauta, honteux d'avoir été surpris.
-M...moi? balbutia-t-il en devenant rouge pivoine.Le...paysage! vraiment c'est un paysage...magnifique.
Il se hâta d'entrer dans la tente.
-Il te matait la! signala Gryf.
-Nooon! tu crois? ironisa-t-elle.
-C'est ta seule réaction? s'insurgea-t-il.
Elle se contenta d'hausser les épaules.
-Je part du principe que c'est ton double. Donc un pervers
-Et fier de l'être! cria Dark-gryf, toujours dans la tente.
Shimy gloussa et, a l'image de Dark-gryf, passa devant Gryf sans qu'il puisse en plaçé une.
-Elle t'as clashé là! dit Razzia.
-Non!
-Si si si! rencherit Amy.
Soudain, Shimy reçut une ceinture sur la tête.
Des pantalons, caleçons et chaussures jaillirent de la tente pour tomber sur les Légendaires.
-Mais c'est pas vrai!ou sont mes BANANES??!!
Ces dèrniere volèrent en dehors de la tente t attèrirent dans l'herbe.
Dark-gryf sortit de la tente a la vitesse de l'éclair mais stoppa net devant la mine patibulaire des héros.
-...heu... on va dirent que Shimy a PEUT-ETRE une ceinture sur la tete, qu'il est envisageable que Razzia a désormais l'air d'un groom et j'imagine que le fait que Jadina est reçue une paire de godasse dans la face est une probabilité...héhéhé.
Les Légendaires se regardèrent entre eux et acquièserent de la tete.Ils rammassèrent les vetements et les jetèrent a la figure de Dark-gryf qui tomba a la renverse.
Quelque minute plus tard et une banane avalé, Dark-gryf sortit de la tente, habillé.
-Jadina, je crois qu'il faut qu'on cause. dit-il.

Présent(e)
Présent(e)
avatar


viconoix
Messages : 44
Date d'inscription : 26/05/2011
Age : 18
Localisation : sur le forum evidemment

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: legendaires et...infernal...   Jeu 7 Juil - 0:08

-Oui, répondit elle.
-J'imagine que vous ne traîner pas comme ça dans la forêt. Vous avez surement une mission ou quelque chose comme ça.
-Tu as sûrement entendue parler de la vague de rébellion qui touche en ce moment le royaume de larbos.
-Bien sûr!
Jadina se tourna vers les légendaires.
''Je ne sais pas si c'est une bonne idée de lui raconter tout ça...mais...il a fait le premier pas.En fait, il en a fait sans doute plusieurs.
Il a encore des choses a m'apprendre au sujet de Danael.A nous d'avancer. Que Gryf le veuille ou non!!''
-Très bien je vais t'expliquer: Larbos ne peut pas lutter contre la rébellion. Après le passage d'Anathos, ses défense on été fragilisé ainsi que son économie.
La pauvreté c'est installé. Le chaos règne.
La violence des répressions n'a fait qu'entraîner plus de haine envers un royaume qu'ils jugent ''incapable'' de les protéger.
La violence engendre la violence.

Nous avons été envoyé dans trois villages différents. Par trois fois nous avons essayé de parler avec ce qui ressemblait a leurs chefs.
Et par trois fois nous avons failli nous faire tuer.
Larbos n'a fait que des erreurs.

A présents, les rebelles pensent que nous sommes contre eux...c'est d'ailleurs...plus ou moin vrai maintenant.
Mais le pire c'est qu'aujourd'hui, ils se sont regroupés, organisés en ce qu'il appellent Fédération Libre de Larbos. C'est une véritable armée de guérillas.
Ils ont déjà bruler et pillé plusieurs villes et villages. Ceux qui refusent de venir avec eux sont purement et simplement tuer. Ils progressent en traînant derrière eux un nuage de mort.
Quant a notre missions...nous devons nous rendre a Aktia pour neutraliser ce qui semble être l'actuel chefs de ces... ont le surnomme le Capitaine rouge du fait de ses bains de sangs.
Sans lui, la FLL s'essoufflera. Ils imploseront de l'intérieur.
Dark-gryf émit un sifflement admiratif.
-Mais...comment ça le neutraliser?
-Le capturer.
Le Jaguarrianne hocha lentement la tête.
-Eh bien mais amis! se réjoui-t-il, j'imagine que vous n'allez pas me laisser partir (et puis j'ai pas envie), alors je me sens obligé de vous prêter main forte!!
Rien de tel pour renforcer nos liens encore frais!!
Jadina haussa les sourcils.
-Hem...nous n'avons pas vraiment le choix.On ne peut pas te laisser tout seul alors...mais après Aktia? qu'est-ce qu'on...
-Stop Jadina! le coupa Dark-gryf, stop!! Tu vois trop loin! J'ai planifié une attaque avec mes vulturs il y a un an de cela! Ils étaient quoi...1 000? 2 000?non 2 500 pour être tout a fait exact.
Eh bien ils sont tous mort!!Aktia est la seul chose qui nous a empêché de prendre ce foutue royaume!Nous sommes six et ils sont une armée! c'est sans espoir!!
-heu...tu es sûr que ça va Dark-gryf? s'enquit Shimy je croyais que les tueries, c'était ton truc.
-Je parlais pour eux, dit il en lui adressant un clin d'oeil. Y a tout une ribambelle de badauds a cogner et a mater de la main gauche!!
Alors en route!!
Il attrapa son sac et commença a démonter la tente.
-Attends! s'écria Ténébris. Tu vas tout casser! On a même pas enlever nos affaires!
Les Légendaires finirent de démonter la tente et s'engagèrent dans la forêt.
Dark-gryf, entouré de Jadina et de Shimy, s'amusait a raconter des histoires, soit a dormir debout, soit a se rouler par terre. Leurs rires emplissaient toute la forêt.
Soudain, Dark-gryf fut frappé par une idée. Il accéléra et rattrapa Gryf qui était devant.
-Tu te souviens de la raclée que tu m'as mise dans le Castlewar? lui glissa-t-il a l'oreille.
-Bien sûr!
-Figure toi que pour moi, tu as triché! Te transformer en Deathgryf...
Alors voila ce que je te propose: une revanche! sans transformation! t'es partant? moi je suis chaud!!
-Quoi?! une revanche? ici et maintenant??
-Oui oui oui!!
-Bon écouter les filles: Dark-gryf me propose un duel! alors asseyé vous et admirez!
-qu...quoi?! s'insurgea Jadina. Non mais vous etes malades?!!
-Chouette!! dit Shimy en sautillant de joie. Un combat!
Les Légendaires s'assirent a contre cœur (sauf pour Shimy) tandis que les duellistes se mettait en place.
-Prêt a recevoir la raclée de ta vie? demanda gryf.
-Attends les raclée de ma vie, je l'ai prise deux fois: Dark-shimy et...Shimy. Mais elle avaient la même technique...
-Oh pauvre...on peut pas lutter tu sais... dans la vie, il y a toujours LA chose qui peux vaincre. Ah franchement je compati...
-C'est vraiment terrible! Tu n'as pas le temps de comprendre que hop! sa y est, tu as été ridiculisé...
-Si ça t'intéresse, j'ai l'adresse d'un très bon psy et...
-Merci mais je me suis vengé sur Dark-shimy!oeil pour oeil héhé!
-Allez les gars! le vainqueur aura droit a un bisou! dit Shimy.
Les deux Jaguarriannes lui adressère une moue interrogative.
-Euah? mais qu'est-ce qu'elle raconte? interrogea Dark-gryf.
-Elle me donne une nouvelle raison pour t'exploser!
-C'est a moi qu'elle parlait d'abords!!
Ils se foncèrent dessus et le combat s'engagea. Chacun faisait des mouvements brefs et rapide, toujours paré par l'autre.Ce jeux dura cinq minutes avant que Dark-gryf arriva passer sous la garde de gryf. Son talon vînt trouver le menton de Gryf. Le brui de leurs rencontrent fût assez écœurant.
Gryf fût projeter en arrière et les Légendaires suivirent sa trajectoire avec un ''ooooohhh'' admiratif. Jusqu'a ce qu'il touche le sol avec une définition pointue du mot violence.
-1/0! allez remue toi un peu si tu ne veux pas que j'écrive le score!
Gryf peina a se relever.
-Espèce...de...salopard.
Il cracha du sang.
-Je vais te...te...
Ses doigts se posèrent sur son katseye.
-...Tuer.
-Gryf! Non! cria Shimy.
Il y eu une énorme décharge de magie qui les aveugla.l'Insatant d'après, une énorme bête apparue devant eux.
Dark-gryf recula d'un pas.
-Arrête Gryf! dit son double avec une certaine assurance dans la voix. On a dit pas de transforma...
Le poing de Deathgryf atteint Dark-gryf en plein ventre, puis remonta sur ça gorge. dark-gryf ne comprit pas tout de suite.
Il bascula en arrière. Les choses semblaient tourner au ralentis.
Un doute se fit dans son cerveau. Pourquoi...
Il se rendit compte avec horreur que l'air n'arrivai plus dans ses poumons. Deathgryf ne le tenait plus. Sa gorge était bloquée.
Dark-gryf cru que sa tête aller exploser.Il ouvrait désespérément la bouche a la recherche d'air.
Il mourrai;
Shimy le secoua dans tous les sens en poussant des cris qui lui semblait lointain.
Quelque chose se posa sur sa bouche.
Quelque chose d'agréable.
Une étrange sensation s'empara de lui.
Une sensation qu'il avait déjà connu.
Sa gorge se libéra soudainement. L'air lui brûla les poumons et il prit la plus grande bouffé d'oxygène de son existence en se redressant.
Les Légendaires se trouver autour de lui et affiché tous des visages inquiet.
Shimy,agenouillé, se trouver juste au dessus de lui et avait posé une main sur son ventre pour apaiser sa respiration.
-Sa va? s'inquiéta Jadina.
Dark-gryf acquiesça.
-Heu... c'est bon Shimy, je peux me lever.
Elle sursauta comme si on la sortait d'un rêve.
-Heu...oui! oui désolé.
Il se releva lentement.
-Il a bien failli me tuer ce c**. Vous m'avez fait quoi?j'ai un étrange goût sur la bouche, dit il en se la frottant. Pas désagréable du tout mais...
-Shimy ta fait du bouche a bouche, répondit Razzia.
Dark-gryf se sentit rougir en regardant Shimy.
-M...merci...beaucoup, balbutia-t-il.
-De rien... Jadina en aurai fait autant... ou ténébris ou Razzia...
-Moi?! s'écrièrent en cœur les Légendaires.
-Et Gryf?
-Il est partit devant, le rassura Ténébris.Va falloir le rattraper
Shimy embrassa la joue de Dark-gryf.
-Mais pourquoi?s'étonna-t-il.
-Tu n'as pas gagné...mais tu t'es bien battu. Et je n'embrasse pas les tricheurs!


*
-L'autre est tout de même plus fort, fit une voix.
-Les ordres sont les ordres,répondit une autre, plus grave.
-Et d'après ce qu'on sait il y a 24h d'espace entre chaque transformations, expliqua une troisième.
-Alors pas une minute a perdre, reprit la seconde.Nôtre cible...est parmi eux.
Un petit rire secoua les feuillages.

Impliqué(e)
Impliqué(e)
avatar


El Diablo
Messages : 192
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 18
Localisation : Derrière toi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: legendaires et...infernal...   Mar 16 Aoû - 2:57





4 semaines plus tôt...
Lieu inconnu...

L'homme regarda pour la cinquieme fois la petite carte qu'il tenait entre les mains.
-A se rythme la vous allez finir par le tué de la seule force de la pensée, commenta l'autre personnage, masqué par une longue capuche.
Il était assis derrière un bureau et l'autre, debout. La pièce dans laquelle ils se trouvaient était sombre et apparemment vide.
-Très drôle, êtes vous seulement certain qu'il est encore en vie?
-Oh oui. Nos...vos sources générales n'indiquent-t-elle pas qu'il a même tenté de joindre les Légendaires?
-Je ne sais pas. On ne reçois pas tellement d'infos dans l'organisation. En fait on les a quand on fait la mission. En plus on est presque autonome.
-Bon et ben c'est l'occasion de changez les habitudes!
L'homme esquissa un sourire sous son masque.
- Sa va être dur vous savez . Très dur même. J'aurais besoin de toute aide possible ainsi que mon équipe au grand complet.
-Autonomes?
-Je parlais de mes honoraires.
-Nous y voila...
L'assassin lût une dernière fois:

Prénom: Dark-gryf.
Nom: Anathien
Age: 12 ans
Nationalité: Enfer
preferences: bananes
Détail: Pervers, rieur, bagareur, provocateur, et séducteur.

-L'argent est dans la valise, reprit l'homme encapuchoné.
L'assassin la prit et se dirigea vers la porte.
-Ah au fait, l'interrompie l'autre. Mort ou vif qu'importe. C'est son corps qui m'intéresse alors ne le mutilé pas!
-...Comme il vous plaira...Capitaine.

*

Une ambiance froide c'était immanquablement installé dans le groupe.
Gryf avait failli tué Dark-gryf. D'ailleurs ce dernier resté le plus loin possible de Gryf et le plus près possible de Shimy. Il ne cessait de lui jeté des regards admiratifs.
Elle s'en délectait sans le montrer et faisait mine de ne rien voir.
Mais personne n'osait parler.
Personne.
Peut-être gêné ou déstabilisé, ou peut-être attentif au moindre bruit de la forêt luxuriante . Gryf lui, en était incapable. Il y avait trop de changement. Dark-gryf était son double . Lorsqu'il tuait quelqu'un , il avait mal.
Le sentir si proche de lui, si proche de ses amis le dégoutait.
Il avait mal.
Par amour?
Par jalousie?
Pour qui?
Ou par haine pur.
celle qui vous pousse a tuer, a tuer sans discernement du moment que sa sort.
La haine.
Quant a Dark-gryf, son esprit était occupé par shimy. Il ne cessait de penser a elle. Mais elle ne semblait pas se rendre compte des regards qu'il lui portait. Une infime partie de lui se concentrai sur la forêt. Ce fut peut-être ce qui sauva les Légendaires. Il fronça les sourcils, agacé. Une odeur. Une odeur de terreau...exagéré.
A peine. Comme si...comme si...
Un léger sifflement parvint a ses oreilles.
-Tout le monde a terre!! hurla-t-il.
Les Légendaires plongèrent sur le côté et s'aplatirent dans la mousse .
Une dizaines de coutelas se plantèrent dans les arbres.
Deux lames froides se posèrent sur la gorge de Dark-gryf.
-Qu'est-ce que c'est ça? fit Jadina en se relevant.
Deux hommes se tenaient a côté de Dark-gryf et le menaçait avec deux couteau.
''Oh non, pensa-t-il. Pas eux.''
-Qui êtes vous?! s'exclama Ténébris. Lâchez le! tout de suite!
-Du calme...du calme, souffla Gryf.
-Reculez, cracha l'un des hommes. Ou on l'abat!
-Permettez? demanda Dark-gryf.
Il attrapa son sac et sortit une banane qu'il mâcha lentement avant se lécher les doigts. Puis il remit son sac sur ses épaules et dit simplement:
-Continuez je vous prie.
-On en étaient ou? ah oui! ou on l'abat.
Donc je reprend. Reculez ou on l'abat!!
-Oh, dit gryf dans un haussement d'épaule.Emmenez le ou tuez le. J'en ai rien a faire.
-Quoi? s'indigna l'otage. C'est pas parce que t'as essayez de me buter qu'il faut recommencer!!
Shimy se mit a pleurer.
-Bouuuhouhou!!! J'vous avez dit de prendre a droite! pourquoi personne ne m'écoute?!
-Hola hola du calme!! dit dark-gryf. Je vais vous dire qui sont ces types.
-Tu nous connais?demanda l'un deux, intrigué.
-Évidemment. Comment oublier une de vos intervention a bord du Castlewar?
Ils étaient combien déjà? ah oui, une bonne équipe: 9 guerriers aguerris et un mage puissant. 9 assassins et un mage. Formation basique n'est-ce pas?
L'homme ne répondit pas.
-mmm...oui. Mais vous étiez égaré. Si vous aviez travaillé avec nous, votre fortune était faite. Mais vous avez choisi d'assassiner mon... d'assassinez Anathos. Ils sont tous...mort.
-Il a parlé, murmura l'autre.
-En effet. Vous êtes des Craseurs, une association de tueurs et de mercenaire, qui rassemble les pires taches de ce monde. Vous êtes a la solde du plus offrant et votre organisation- il crache- est partout dans le monde.
L'un des hommes sembla le gratifié d'un sourire sous son masque.
-D'accord, dit-il. Tu sais beaucoup de chose. Et après? ça ne change rien.
-ça change beaucoup de chose. Shimy, tu vois quelque chose?
Cette dernière sursauta et le regarda un instant. Son visage était ferme, dur. Il n'exprimer rien si ce n'est la certitude de la victoire.
-Shimy! insista-t-il.
Elle se mit a scruter les alentours.
-Ah s'exclama-t-elle. Je...je ne vois rien! c'est flou! comme si... comme si...
-Ne t'inquiète pas pour ça. C'est normal.
Comme je le pensais, il utilise un mage qui doit les couvrir par un brouillard magique...
c'est très dur de faire u brouillard magique pour plusieurs personne. Sa nécessite beaucoup de magie et d'entraînement. En fait sa consiste a...
-Dark-gryf! l’interrompis Shimy.
-M****! J'explique la! c'est important!!
-Mais non, tout le monde s'en fout. T'as qu'a demandé aux lecteurs!
-Quels lecteurs?
-c'est une métaphore, expliqua-t-elle dans un haussement d’épaules.
-Euh...dites, sa vous dérangerait pas de vous occupé de nous? demanda un assassin.
-Je suis pour ouvrir une cellule de crise au sujet des lecteurs, intervint Jadina.
-Bordel de M****!! gueula l'autre assassin. Vous allez nous écoutez oui ou non?!
On va la butez votre peluche grise!
-Bon bon d'accord! j'voulais juste vous dire qu'ils étaient plusieurs!
''On est dans une impasse, pensa Jadina. Je vois pas comment on va pouvoir les neutraliser sans toucher Dark-gryf...''
Ce dernier esquissa un sourire. Il ferma les poings. Lorsqu'il les rouvrit, les paumes semblaient brillé.
Il les plaqua soudain sur les visages des tueurs. Ils se contorsionnèrent en hurlant de douleur.
Dark-gryf souriait de toute ses dents. Un regards fixe.
Un regards fou.
Il se délectait de chaque cri, chaque mouvement de détresse, de peur.
Il retira ses mains. les deux hommes tombèrent a genoux.
Leurs masque avait brulé, comme leurs nez, lèvres et leurs arcades sourcilières qui étaient réduit a l'état de moignon fumant.
Ils s'effondrèrent.
Dark-gryf regarda par dessus son épaule.
-Je vous vois! chantonna-t-il. Que la fête commence!!
Il se propulsa vers eux, emportant au passage un Craseur qu'il jeta a terre pour le déchiqueter a main nues.
Son bras traversa le cœur du Craseur qui l'avait chargé, croyant qu'il avait baissé sa garde.
''Grave erreur professionnelle, pensa-t-il''
Gryf et Ténébris, après un bon moment d'hésitation, rejoignirent le combat durant lequel Dark-gryf ouvrait les gorges de ses ennemis pour, semblait-t-il, le seul plaisir de voir le sang coulé entre ses doigts.
Le spectacle était écœurant. Les effluves de sang maculait les arbres, spectateurs innocents.
Hideux spectacle de la jouissance qu'apporte la souffrance et la mort d'autrui.
Gryf ne put éviter le couteau qu'un tueur vener de lui envoyer. Il le reçut en pleine épaule.
Juste sous la clavicule. Gryf poussa un long cri.
l'homme se rapprocha de lui, ses petits yeux de serpent haineux le scruté de haut en bas avec mépris.
Il sentit une lame s'enfoncer dans sa chair.
Trou noir.
dark-gryf, couvert de sang, aperçu du coin de l’œil gryf qui basculait en arrière.
"C'est pas vrai...ils l'ont eu."
Ténébris surgit d'un buisson et empala le Craseur.C'était le dernier.
-Tout le monde est la? vérifia-t-il en haletant de fatigue et d’excitation.
-Affirmatif, répondit Ténébris.
Razzia et Shimy se précipitèrent sur Gryf.
-Il est inconscient! s'alarma Shimy. Jadina! viens vite!!
Jadina s'agenouilla près de lui et posa deux mains sur son torse. Elle libéra quelque décharges d'énergie.
Gryf se cabra et sortit du coma. Ses yeux papillotèrent un instant pour s'acclimater a la lumière.
-Sa va gryf? demanda-t-elle.
-Je...je suis touché a l'épaule...je crois.
Shimy lui posa une main sur la joue.
-Ne t'inquiète pas. On va rafistolé tout ça.
Dark-gryf regarda autour de lui. C'était une vrai boucherie. Des morts ouverts en deux et du sang, du sang... jamais il n'aurait pu imaginer que le corps humain puisse en contenir autant.
-Je ne voudrais pas interrompre les touchantes retrouvailles mais il en reste un, dit Dark-gryf.
-Eh ho ça venait juste de commencer! se plaignit Gryf.
-Dark-gryf a raison, dit Jadina. Il reste le mage...
Dark-gryf huma l'air pendant un instant.
-A gauche. troisième arbre. Gryf, on te soignera plus tard.
Ils se dirigèrent vers l'arbre. Le mage leur envoya une boule de magie. Jadina fit un geste de la main.
La boule se dissipa.
Ténébris le jeta a terre.
-Bon. Tu comprends qu'après tout sa on a des question a te poser. pourquoi avait vous attaqué? et pourquoi dark-gryf?
-Nous...nous avons eu un contrat, commença-t-il terrifié. Et beaucoup d'argent.
-Et la cible était Drak-gryf, comprit Ténébris. Qui vous a donné l'argent?
-Le...le...je ne peu pas vous dire...je n'ai pas le droit.
-Tu va parlé oui! hurla Ténébris en lui décochant un coup de poing.
-Le...Capitaine rouge...
Il eu un silence stupéfait. Le Capitaine rouge?
-Mais...que voulait il?...
-Qu'on lui ramène l'Infernal...murmura-t-il.
Dark-gryf l'empoigna par le col et le secoua dans tout les sens.
-Le quoi?! répète!!le quoi?! je ne suis plus un Infernal sale fils de chien!! tu m'entends?! je ne suis plus un Infernal!!
Il repoussa violemment Ténébris qui essayer de le calmer et parvint a envoyé un coup de pieds dans le visage du mage.
Il s'enfuit en courant.

Impliqué(e)
Impliqué(e)
avatar


El Diablo
Messages : 192
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 18
Localisation : Derrière toi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: legendaires et...infernal...   Mer 21 Sep - 21:47

CRASEUR:
 

Voila donc a quoi ils ressemble... de fourrure noire.



Dark-gryf dormait dans son lit lorsque Dark-jadina déboula en trombe dans sa chambre.

-Dark-gryf! Hurla-t-elle Dark-gryf! réveille toi!

Elle se mit a le secouer violemment.

-Quoi?! S'écria-t-il en ouvrant les yeux. Qu'est-ce que tu as?!

Il parvint a immobiliser ses bras et scruta son visage.
Elle semblait très inquiète et des gouttes de sueur perlaient sur son visage crispé.
On aurait dit qu'elle avait peur.

-Qu'est-ce qui se passe? Demanda Dark-gryf.
-Les...les Légendaires... commença-t-elle d'une voix angoissé.
-Oui?

Il craignait la réponse.

-...Ils arrivent.

L'instant d'après, Dark-gryf finissait de mettre ses brassières de combat. Le moment qu'il avait tant attendu...et tant craint. Il suivit Dark-jadina dans les vaste couloirs du Castlewar. Sur un des pontons qui menaient a la tour d'Anathos, Dark-gryf s'arrêta soudain.
Le soleil se levait timidement sur le canyon et lançaient ses rayons chauds sur le château vivant.

-Le jour se lève, commenta Dark-gryf. Un nouveau jour. La fin de la nuit...

Dark-jadina se rapprocha de lui et le prit par les épaules.

-Ils se sont entrainé pendant deux ans, souffla-t-elle. Ils sont très fort mais nous les affronterons.
-Je ne sais pas si je vais voir le soleil se coucher, avoua-t-il.

Elle plongea son regards dans le sien. Elle semblait soudain avoir reprit confiance en elle.
Ce n'était plus la même qu'il y a quelque minutes.

-Je sais qu'Anathos ne mérite pas qu'on se batte une nouvelle fois pour lui mais il est trop tard pour reculer. Ton plan était merveilleux, très bien pensé mais... la population Alysienne ne nous accepteras jamais. Même si nous tuons Anathos, ils nous poursuivront dans le seul but de nous tuer.
Moi non plus je ne suis pas fière de ce que j'ai fait mais finalement, justice vas être faite.
Nous avons nos avantages mais nos défaut sont plus important...
Je t'aime Dark-gryf. Dark-shimy aussi. Mais, je crois que... c'est sans espoir.
Ses lèvres s'approchèrent de celle de Dark-gryf tandis que les larmes roulait sur ses joues.

Dark-gryf s'éveilla en sursaut. Il était allongé dans la mousse et la lumière du jour, filtrait par le feuillage, dansait dur son corps.
Les derniers mots de Dark-jadina résonnaient encore dans sa tête.
''Sans espoir, pensa-t-il. La population d'Alysia ne m'accepteras pas? Et si elle avait raison? Et si...?''

-Elle avait tort? Coupa une voix.

Dark-gryf leva brusquement les yeux. Shimy l'observé depuis une branche.

-ça fais une heure que tu roupille, sourit elle.
-Et tu m'as observé durant tout ce temps?

Les yeux pâles d'une elfes gêné contrastèrent avec son teint rougeâtre.

-Euh...voui...
-Laisse moi deviné: j'ai pensé a voix haute?
-Oui.

Elle descendit de l'arbre avec une grâce féline et atterrit devant lui.

-Je suis désole pour tout a l'heure, s'excusa Dark-gryf. Je ne sais pas ce qui ma pris, je...
-Non Dark-gryf, l'interrompis Shimy.
Ils méritaient la mort. Bon d'accord, vraiment dans un bain de sang mais... chacun a droit a sa deuxième chance. Ils l'ont gâché. Toi tu y a encore droit et plus je te regarde, plus je pense que tu la mérite... mais évite les hystéries.
-En serai-je digne shimy? En serait-je digne?
-Oui, souffla-t-elle avec douceur et conviction.

Elle plongea son regards dans le sien, a la manière de Dark-jadina dans son rêve.

-Ou sont les autres? Demanda-t-il pour qu'elle ne s'aperçoive pas du rouges qui lui montai au joues.
-Ils ont monté la tente, répondit-elle. La blessure de Gryf est trop grave. On doit s'arrêter au moins un jour. J'espère qu'il sera guéri d'ici la. Ils m'ont envoyé te chercher.
''Gryf...bon sang je l'avais oublié.''
Ils parcoururent la forêt en silence et arrivèrent au camp ou les Legendaires étaient assis autour d'un feu. Jadina lui sourit.
-Je suis désoler d'être partit comme ça tout a l'heure, dit il.

Shimy poussa un long soupir.

-Mais tu vas arrêter de t'excuser oui? Le supplia-t-elle en le prenant par la taille.
-Et toi? Quand vas tu cesser de me coller? Lâche moi! Raaah mais lâche moi!!
-Nan! Je reste!!
-Jadina, lança Dark-gryf en appuyant sur la tête de Shimy pour la faire partir, Gryf est en train de dormir? Je peux le voir?

Jadina acquiesça lentement de la tête, littéralement stupéfaite par la scène qui se déroulait devant elle.
Dark-gryf parvint a jeter Shimy-le-pot-de-colle a terre et se réfugia sous la tente.

-Rustre!! l'insulta-t-elle, en agitant un poing aux ongles manucurés.

Gryf était allongé sur ce qui ressemblé a une civière.
Son épaule avait été bandé et il avait la respiration difficile.

-Je te réveille? Demanda timidement Dark-gryf.
-Non. Je suis épuisé mais je n'arrive pas dormir...

Dark-gryf s'agenouilla a cote du lit.

-Ce qui t'es arrivé, commença-t-il en caressant le bandage, c'est de ma faute. Ses types était la pour moi. Je ne sais ce que me veux ce Capitaine Rouge mais...
tu n'aurais pas du prendre ce coup. Si j'avais été plus attentif... mais tout c'est passé si vite...
''En fait, pensa Gryf, c'est l'auteur qui était fatigué et qui voulait bouclez son chapitre.''

Dark-gryf fondit en larmes dans ses bras.

-Je voulais vous aidez, mais je n'ai fait que vos vies en jeux!

Gryf n'en revenait pas: Dark-gryf qui pleurait!
Il ramena lentement ses bras douloureux autour de ses épaules et essaya de le consoler.

-La. Sa va allez d'accord? Tonton Gryf est la. Allez arrête de pleurer.

Dark-gryf sécha peu a peu ses larmes et le devisagea.

-Au fond, ajouta-t-il, sommes nous si éloignes?
Nous partageons presque les même souvenirs, tu as aimé Shimy, j'ai aimé Dark-shimy (et quelle histoire). Mais nous avons défendu une cause différente et l'une plus juste que l'autre.
Sa peut te faire peur mais... je te considère presque comme un genre de cousin, ou plutôt comme un grand frère.
Nous vous avons tous considéré comme des grands frères ou soeurs.
Jadina entra dans la tente.

-Gryf doit dormir, chuchota-t-elle. Souhaitons lui bonne nuit.

Dark-gryf secoua la tête.

-Non. Je dois encore lui parler.
-Oh vraiment? Je peux rester alors.
-C'est personnel.

Jadina fit une moue boudeuse et hocha la tête.
Elle sortit.

-Ah enfin seul, dit Dark-gryf. Dis...qu'est-ce que tu pense de Shimy?
-Pardon?
-Tu m'as très bien comprit.
-Euh... et bien elle est très jolie et...
-J'avais remarqué, le coupa Dark-gryf. Mais vous deux? Quand je vous aient vu dans cette clairière, vous n'aviez pas l'air de bien vous entendre... je ne comprend pas.
-...Je l'ai trompé avoua Gryf. Et évidemment elle m'a plaquée.

Dark-gryf tiqua et fronça les sourcils.

-Commença, ''évidemment''? Elle est pas très gentille de t'avoir quittée.
-Tu rigole? Demanda Gryf en esquissant presque un sourire.
-Pas du tout! Quand j'ai dit a Dark-shimy que j'avais une double relation avec Dark-jadina, elle a bien pris. Très bien même.
-Quoi?! S'insurgea Gryf. Tu sortait avec les deux?
-Hé! Ho! Un peu de respect! Quand deux adorables petits postérieur se remue devant toi a chaque fois que tu te réveille et quand plus on jurerais qu'elle font exprès de se mettre dans des positions avantageuses, crois moi, ta chasteté est fortement entamée!
-Ah...dans c'est conditions...c'est différent. Mais attend une minute espèce de sale petit Don juan,
tu ne voudrais quand même pas sortir avec Shimy?!

Dark-gryf recula d'un bond, terrifié.

-Mais tait toi donc sombre idiot, dit il d'une voix étouffée et en lui enfonçant une banane dans la gorge. Je ne sais pas ce que tu imagine mais tu ne dis rien a personne! Compris?!

Il relâcha prise et sortit de la tente.
Gryf était a present seul dans la tente qui lui parut soudain vaste.
Il commençait a avoir des doutes au sujet de Dark-gryf. Et s'il n'avait pas toujours été le salaud qu'il imaginé? Et si il avait vraiment eu des remords?
Et s'il n'était pas venu rencontrer les Légendaires pour les assassiner?
Lui, Gryf, le plus septique des Légendaires avait-il était convaincu?
Il vit le sac alors le sac a dos de Dark-gryf.
Convaincu? Pas tout a fait....
Il avait la réputation d'être pervers alors...
Il tendit son bras intact et saisi la poignée. Après l'avoir tiré jusqu'à lui, il l'ouvrit et découvrit la ''revue dont Dark-gryf ne citerait pas le nom'' qui n'était qu'une revue de cuisine.
Gryf farfouilla un peu plus entre les bananes, les doudous, des photos, des vêtements et tout un tas de choses plus ou moins utile...
Il trouva un petit carnet dont des pages sortait.
''Tiens tiens...le carnet a secret de Dark-gryf. Dieux créateurs d'Alysia, pardonné mes pêchers car j'ai très honte''.
Et il l'ouvrit, trop curieux de savoir ce qu'il y avait a l'intérieur.






mais que dissimule ce carnet?
a suivre...


Dernière édition par baba le Mer 19 Oct - 23:19, édité 2 fois

Impliqué(e)
Impliqué(e)
avatar


El Diablo
Messages : 192
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 18
Localisation : Derrière toi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: legendaires et...infernal...   Sam 1 Oct - 16:20

Une photos de l'Infernal Dark-shimy tomba.
photo:
 
On pouvait la voir en maillot de bain en train de courir vers le photographe avec un sourire diabolique.
Gryf lut:

''Journal de bord de Dark-gryf, 18 août 1652.

Le royaume de Sashimie étant tombé, on a l'occasion de prendre quelques jours de vacances les Infernaux et moi. Comme vous vous en doutez, la plage est déserte. C'est ennuyeux a la longue, de ne jamais croisez personne, et quand ça arrive, on la tue immédiatement.
Mais passé quelques jours avec mes deux chéries m'emplit de bonheur. J'écris ces deux trois lignes en vitesse et levant le nez pour suivre la dispute musclée entre Dark-shimy et Dark-jadina qui s'arrose a grands jets d'eau. Elles se détestent mais j'imagine que le caractère de Shimy et de Jadina est le même...
Ce qui est amusant, c'est qu'elles organisent des duels monumentaux et (très) explosive et parfois on les découvre en train de se câliner.
C'est trop mignon. Mais bon, même si voir se chère Anathos faire de la pêche sous-marine (et sans tricher) est grotesque, la conquête du monde va bientôt reprendre...
J'ai parfois l'impression que ces humains se défendent de mieux en mieux. Peut-être ont-ils appris a s'organisé...
Je vous laisse, Dark-shimy est sortit de l'eau toute rouge ce qui est inhabituel. Quand a Dark-jadina, je crois qu'elle s'est noyé.
Au revoir!''


Dernière édition par baby baba le Dim 6 Nov - 16:51, édité 1 fois

Impliqué(e)
Impliqué(e)
avatar


El Diablo
Messages : 192
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 18
Localisation : Derrière toi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: legendaires et...infernal...   Mer 19 Oct - 18:31

-Mes deux chéries, murmura-t-il. Mes deux chéries...
Je commence a comprendre pourquoi Shimy...
Des voix s'élevèrent de l'extérieur:

-Za blessure guérira vite? Demanda Razzia.
-Avec ce que je lui est administré, il devrait dormir dans dix minutes. Dark-gryf, sa va?
Tu ne dis rien!

Dark-gryf, assit sur un rocher, ronflait doucement.

-Bah...il s'est endormit? fit Shimy en se rapprochant de lui.
-Après ce qu'il a donné, ajouta Tenebris, je comprends qu'il soit un peu fatigué.

Shimy lui donna une petite tape sur l'épaule et il bascula sur le côté.

-Marrant! On peut lui faire ce qu'on veux: il ne se réveille pas.
-C'est pas gentil, le défendit Jadina.

Elle le coucha par terre et alla chercher dans la tente un oreiller.
Gryf, au dernier moment, glissa le carnet sous sa couette.

-Bon bah nous on va chercher de quoi manzer. Téné, tu viens?
-Oui mon chérie. J'arrive.

Ils s'éloignèrent et disparurent derrière un bosquet.

-Ils on renchérit Jadina en s'attachant les cheveux. Je vais me laver, tu m'accompagne shimy?

Cette dernière sursauta, comme tiré d'un rêve.

-Euh...non. Il faut surveillé le camp. On ne sait jamais... il peut y avoir d'autres Craseurs.

Jadina hocha la tête.

-Tu as sans doute raison... bonne garde.
-Bonne baignade.

La magicienne prit quelques affaires et tourna le dos.
Shimy alla s'assoir a côté de la tente et enfoui son visage dans ses mains.

''Dark-gryf... pourquoi est-ce que je ne pense qu'a lui? Il est loin d'être parfait: un sombre passé, un bagarreur, un pervers (malgré lui), et puis de tout façon, qu'a-t-il de différent sur le plan physique? Il a le même corps que Gryf et quand a la couleur de ses poils, on m'as dit qu'il était gris/bleue et blanc et ses yeux, rouges... mais j'ai tant de mal a m'imaginer...''

Dark-gryf remuât.
Il grogna et se retourna.
Un bruit attira soudain son attention.
Le buisson en face se mit a bouger.
Shimy se coucha et ne respira quasiment plus.

''D'autres Craseurs? Ils ne vont pas remettre ça!''

Pendant un instant, Shimy vit le pire arrivé. Un Craseur jaillissait du buisson et se ruer sur Dark-gryf avant qu'elle n'ait pu réagir et l'emmener.
Quelque chose émergea de la forêt et se dirigea vers le Jaguariann assoupi.
Ce n'était pas un Craseur, c'était...

''Un écucorne! Oh il est trop mignon!''
Le petit écucorne au pelage bleue sauta par-dessus Dark-gryf et frotta son museau sur sa joue. Il fut attiré par la longue queue de Dark-gryf qui bougé de gauche a droite et commença a jouer avec.
Shimy fut presque attendrit lorsque l'animal se mit a lui mordiller la queue.
Elle rampa le plus lentement possible pour approcher la créature.
Celui-ci leva brusquement la tête et resta un moment immobile, comme un gazelle qui sent le danger.
Il s'enfuit.

''Zut''

Elle attendit que les feuilles finissent de s'agiter et retourna s'assoir.
Voir Dark-gryf si paisible, si calme était presque incroyable.
Elle paru soudain fatigué. Elle n'avait pas eu beaucoup le temps de réfléchir a l'arrivé de Dark-gryf, au Craseurs, a sa situation avec gryf...
Elle s'endormit.
Gryf continuait sa lecture, découvrant peu a peu les sentiments de son double:

''A chaque village que je brûle, je me demande de plus en plus pourquoi j'agit ainsi.
Par nature violente?
Anathos me répète encore que les humains mérite de mourir.
Mais pourquoi?
Ils ne m'ont rien fait mais il semble que je sois né pour faire le mal (même si je me refuse de plus en plus a cette idée).
Je crois que c'est autre chose que de la lassitude. Chaque matin, je me réveille avec une sensation toujours plus intense de légèreté, de fraicheur... de liberté?
C'est étrange. Comme si Anathos avait de moins en moins d'emprise sur moi.
Je ne sais si les autres ont le même sentiment que moi.''

Gryf ferma le livre, et après hésitation, le rangea dans son propre sac.

''Dark-gryf...tu es...étonnant.''

Le produit mystère de Jadina commença a faire son effet.
Il ne parvenait même plus a bougé le petit doigt.

''Ouah!! Mes paupières pèsent une tonne!''

Telle fut la dernière pensée qu'il parvint a extirper des limbes de son esprit endolori.
Shimy ouvrit lentement les yeux.

-Ah, tu es réveille?

Les Légendaires étaient autour du feu de camp.
Dark-gryf était le seul avoir fait attention a son réveil.
Elle se leva et s'assit près d'eux.

-Le voyage commence a être long, dit Dark-gryf. On arrive bientôt?
-Demain, nous seront en vue d'Aktio. Je vous parlerez du plan.
Mais si tu veux, tu peux voir la ville depuis la falaise du ''loup maudit''.
-J'aurais bien aimé mais...je suis encore un peu fatigué et je ne voudrais pas m'endormir en plein combat... mais c'est quand même tentant...

Shimy lui décocha une droite sèche et magistrale.

-Tu es réveiller? Tonna-t-elle.
-La vache! Ça fait super mal!
-Et je te jure que si demain, tu t'endors, je te chatouille comme je ne t'ai jamais chatouillé compris.

Le simple souvenir de la clairière suffit a faire décamper Dark-gryf.

-Maladroit comme il est, soupira shimy, je le vois déjà déraper.

Et elle le suivit.

-Ils vont finirent par êtres inséparables ces deux là, commenta ténébris.
-Tu crois qu'ils... commença razzia.
-Enlève moi tout de suite cette idée de la tête!
-Ils ont l'air si proche pourtant...
-Je sens qu'ils vont parlez jusqu'à deux heure du mat'. Ils trouveront le chemin tout seuls, allons nous coucher.

Dark-gryf s'était assis sur la roche froide, émerveillé.
Devant lui se trouver la mer de Bliss et a côté, Aktio.
Il pouvait la toucher du doigt mais elle était pourtant si lointaine.
La ville était si éclairée qu'on aurait dit qu'elle brûler et les reflets dorés qu'elle envoyé sur la mer qui la bordait avait retenue son attention si longtemps que ses yeux le piqué.

-C'est beau hein? Fit une voix.

Il avait reconnu celle de Shimy.

-C'est magnifique...c'est...c'est, je n'ai jamais vu ça...

Elle s'assit a côté de lui.

-Pourquoi m'as tu frappé? Demanda-t-il à mi-voix.
-Tu es tellement indécis.

Dark-gryf resta un moment impassible a regarder ses mains, comme plongée dans ses pensées.

-Est-ce que...Dark-shimy...elle te manque?

''Pourquoi tu dis sa? Se dit Shimy. Tu es idiote ou quoi? C'est la dernière question a posé et tu connais déjà la réponse!''
-Oui...souffla-t-il. Un p'tit peu.

Il ne parvenait pas a lutter contre la vague de souvenir que lui rappelait se nom.
Ses yeux s'embuèrent de larmes.
Shimy le prit dans ses bras.
Ils se serrèrent l'un contre l'autre pendant un temps infiniment long devant l'eau scintilliante.

-On arrive un peu en retard pour le coucher de soleil romantique non?
-ça te manque? Demanda Shimy en s'allongeant sur sa cuisse.
-Non, répondit Dark-gryf en prenant un air penaud. Pas du tout. C'est juste que...
-Tu aurais pu faire de la poésie et que ça plait aux filles? Tu peut aussi le faire dans le noir tu sais.
-Nan de la poésie... le truc c'est que baba est nul en poésie.
-Qui sa?
-Laisse tomber. Bon je te préviens sa ne rime pas!
Ta peau est douce comme la brise du vent, tes yeux, pâles comme la lune qui nous éclairent.
Ta démarche est comparable a celle d'une gazelle mais ta détermination est celle d'un lion (même si je n'ai aucune idée de la détermination d'un lion).
Chacun de tes mots atteignent mon cœur qui a déjà déposé les armes et cessé de lutter.

C'était court, mais pour de l'impro, c'était pas mal.

-Pas mal, commenta Shimy. C'est un bon début. Tu pense que tu dirais ça a ton amoureuse?

Dark-gryf ne sut pas quoi répondre.

-Content que sa t'es plut, murmura-t-il.
-On est bien ici hein? Fit-elle en calant sa tête contre son aine.
-Parle pour toi: j'ai mal partout, t'es drôlement lourde tu sais?

Elle lui adressa un petit sourire compatissant.

-Mon pauvre, comme tu dois souffrir, lança-t-elle ironiquement.
-Et toi, tu aime encore Gryf?
-Non.

Non. Une réponse simple, courte et qui ne laissait pas de répliques possibles.

-J'ai quelque chose a t'avouer, dit Dark-gryf. Et tu ne le répéteras a personne d'accord?
-Tout le monde sait que tu es chatouilleux.
-ça non plus tu ne le répéteras a personne. Shimy, je ne sais pas nagé.

Cette dernière resta un moment bouche bée ne savant pas quoi dire.

-Euh...ah bon? Fut sa seule réponse
-Oui. Dark-shimy a voulue m'apprendre, mais je n'y arrivais pas. Je sais juste nager le chien.
-Je...pourrais t'aider moi. Mais pourquoi tu ne me le dis qu'à moi?
-Je te fais confiance, c'est tout.

Il y eu un petit silence gêné.
Le paysage imposé le silence.
Leurs promiscuité imposé le silence.
Confortablement installé, Shimy s'endormie la première.
Dark-gryf parvint a trouver une position allongé sans bougé Shimy et la rejoint dans ces rêves.

Le lendemain, Jadina vint les trouver.
Le jour commençait a peine a se lever mais elle était déjà toute habillé.
-Qu'est-ce que vous faites l'un sur l'autre? Demanda-t-elle en reprenant son souffle.
-Euh... je dirais que nous avons bien dormi, répondit Dark-gryf avec une simplicité évidente. Comme si il était parfaitement normal que Dark-gryf et Shimy ait dormit l'un contre l'autre.

Ils se dirigèrent vers la tente qui avait été démonté.

-C'est le grand jour alors, dit Dark-gryf en s'étirant.
-Oui, confirma Jadina. On a quelques minutes de marche et je vous expliquerais tout ça en détaille.

Ils mangèrent a la hâte tout en arpentant la forêt.
Ils arrivèrent enfin en bordure d'une route très fréquenté et qui entrait dans la ville.
Enfin, ils étaient arrivés. Vue d'en bas, la ville était beaucoup plus grise, terne, sombre et angoissante.
Les Légendaires et Dark-gryf se cachaient derrière des buissons et pouvaient aperçevoirent les immenses murs d'Aktio surmontés par des tours d’où pendaient des drapeaux de la F.L.L.
Des drapeaux rouges frappés d'une énorme main serrant une couronne.

-Sympa, commenta Dark-gryf.
-Voilà le plan: j'ai 5 grenade a main dans mon sac. On les jette sur un tour pour faire diversion.
Je veux un attaquant sur la porte, pour distraire les gardes pendant que les autres passent par le mur et foncent a l'auberge du ''Centre ville''.Un grenade et une armure pour l'attaquant. Dans quelque heures, les Faucons d'argent lanceront l'assaut final. Et s'en sera fini de cette guerre.

Elle sortit une petite armure de cuir. On y avait accroché quelques plaques de métal et des épaulettes.

-Sa ne protègeras pas beaucoup mais c'est tout ce qu'il y a de mieux pour allez vite et paré les coups faibles. Qui attaque la porte?

Les Légendaires se regardèrent entre eux, déconcertés.
Personne n'avait envie de se faire trucider par la garnisons de la ville.

-Qui attaque la porte? Répéta Jadina avec insistance.

Pas de réponse.

-Dark-gryf, si tu veux te rendre utile, tu prend la porte. Essaye de te glisser avant qu'ils ne la ferme.
-Hein? Mais pourquoi moi? S'insurgea Dark-gryf. J'ai rien fais de mal!

Jadina lui adressa un regard sombre. Un regard qui ne laissait pas de place a la contradiction.
Il prit l'armure en déglutissant et commença à la mettre.

-Au fait, demanda Gryf, vous avez fait quoi hier, sur la falaise du ''loup maudit''?
-On a parlé, répondit sèchement Dark-gryf en commençant a enfiler son armure.
-Précisément? Si on commence a se cacher des choses dans le groupe, on n'en sortira pas!

Dark-gryf interrompit son geste, irrité.

''Il veut la vérité? Se dit Dark-gryf. Je vais lui balancer à la gueule la vérité!!
-On discuté de nos relations amoureuse et on a dormit là-bas. Bien serrer pour se tenir chaud!
Sa te vas?

Il avait sourit sur la dernière phrase. Un sourire narguant.
Gryf hocha la tête en considérant la réponse de Dark-gryf.
Sur la route, des dizaines de personnes véhiculaient dans un brouhaha presque agaçant.
Ils étaient calme. Comme si la guerre n'avait jamais eu lieu.
Si les légendaires se mettaient a jetés des bombes un peu partout, sa allez crée une sacrée panique.
Et Dark-gryf devrait passé dans ce bordel, dans cette foule de badaud terrorisé par une petite explosion de rien du tout.
Il finit d'attacher son armure pendant que Jadina distribué des épées et des grenades.

-Tu pourrais en avoir besoin, dit-elle en lui remettant deux grenades.

Il fourra rapidement dans ses poches en faisant attention a ne pas en dégoupiller une par erreur.
Avouez que se serait bête:
Mourir dans une explosion sans avoir combattu, sans avoir su ce que voulais le Capitaine Rouge, et sans avoir pu embrasser Shimy une fois ou lui avoir caresser ses petits seins...
Oui se serait très c**.
Les Légendaires se mirent en rond pour parler de choses qui ne semblait pas concerné Dark-gryf.
Parce qu’ils le repoussèrent quand il s'approcha.
Ils murmuraient et faisaient parfois de grand geste agacés.
Dark-gryf, étonné, s'assit et regarda les passants insouciants.

''Ils ont l'air d'avoir la vie facile eux. Mais de quoi ils parlent?!''

Au bout d'un moment, Jadina leva la main, puis Shimy, Tenebris, Razzia et enfin, après une longue hésitation, leva la main a son tour mais dans un grognement.
Ils se tournèrent vers Dark-gryf, qui n'avait rien de mieux a faire qu'a réfléchir a la recette des muffins a la banane...
Jadina interrompit sa rêverie:

-Dark-gryf, hé! Dark-gryf! Tu m'écoute?
-Hein? Euh, oui. Il y a un problème? De quoi vous parliez tout a l'heure?
-Écoute bien: Dark-gryf, veux tu faire partit des Légendaires?

La bouche de Dark-gryf s'ouvrit puis se referma. S'ouvrit, se referma.
Son cerveau ne semblait pas capable de fournir une réponse a cette situation.
Shimy claqua des doigts a ses oreilles, passa son doigt devant le regard fixe de Dark-gryf puis toussota, comme un médecin qui s’apprête a rendre son verdict:
-Je crois que tu lui a fait un choc, murmura-t-elle a l'oreille de Jadina.
-Il serait capable de rester comme ça pendant une heure, dit Gryf. C'était bien la peine de lui faire cette proposition.

Un sourire se dessina sur la bouche de Dark-gryf.

-Ah, notre trépané du cerveau se réveille, fit remarquer Gryf.

Dark-gryf se jeta dans les bras de Jadina et commença a la couvrir de bisous.

-Je crois qu'il est d'accord, sourit-elle.

On aurait pu croire qu'elle en profitait, car elle resta un instant sans chercher a se débarrasser de Dark-gryf.
Shimy par contre, ne sembla pas apprécier. Elle tenta désespérément d'arracher Dark-gryf du corps de Jadina en le tirant par la queue.
Il se retourna brusquement et embrassa Shimy sur la bouche.
Cette dernière, de stupéfaction, tomba littéralement à la renverse.
-Je suis Légendaire! S'extasia dark-gryf en sautillant de joie, sans même se rendre compte que dans le feu de l'action il avait embrasser son amie.
-Mais... mais... tu m'as, balbutia-t-elle.
-Je t'aime! Je vous aime tous! Même toi gryf!

Et il l'embrassa aussi.
Gryf se mit cracher partout en jurant.
-Mais tenais ce salopard!
-Merci! Merci! Merci!
-On a comprit que tu étais heureux, soupira Ténébris.

Dark-gryf se calma de lui même, l'excitation se dissipant peu a peu...
Ils formèrent un cercle et se prirent les mains.
Si la situation n'était pas aussi sérieuse, on aurait appelé ça une ronde, comme les maternels.
Ils tendirent le bras vers le centre du cercle pendant que Jadina faisait apparaître une boule de magie pur bleue.

-Légendaires unis un jour, légendaires unis toujours!
le d'accord:
 
Dark-gryf regarda ses mains, comme si elles avaient changés.
Ténébris rit.

-Tu es comme avant, rassure toi.
-Est-ce que j'ai une carte de groupe? Demanda Dark-gryf.
-Pardon?
-Une carte de groupe, avec mon nom écrit dessus et a côté ''Légendaires authentique, made in Larbos''. La classe quoi!
-On ne s'attarde pas sur ce genre de futilité, s'excusa Jadina.

Bizarrement, les passants n'avaient remarqué l'énorme agitation qui secouer les buissons a quelque mètres d'eux.
C'étaient peut-être des mous du gland...
Les Légendaires se rapprochèrent le plus possible du mur sans se faire repérer par les gardes.
Shimy sonda la zone et annonça la couleur:

-Les deux gardes sur la tour, plus deux archers sur le chemin de ronde. On attend qu'ils s'éloignent et on y va.

Il y eu un très bref moment de silence, ou chacun vérifia son équipement, pour ne pas avoir l'air idiot si l'épée ne voulait pas sortir de son fourreau alors qu'on est dans un combat.
Tout marchaient parfaitement bien et étaient près a servir.
Les archers tournèrent les talons et mirent une centaines de mètres entre eux et la tour.

-On y va, maintenant! Ordonna Jadina. Gryf, Razzia, a vos grenades!

Les deux héros jaillirent de leurs couverture si vite et si soudainement que les soldats qui occupait la tour pensèrent d'abords a une envolée de feuilles.
Razzia rata son coup. Sa bombe partit en couille et explosa sur le drapeau qui commença a brûler.
Gryf dégoupilla a son tour et jeta ses deux grenades avec agilité. Celles si atterrirent pile a l’intérieur de la tour.
-Grenade, hurla un soldat. Grenade!

L'explosion fut bref mais violente. Un homme fut projeté hors du bâtiment pour s'écraser sur le mur.
Nul doute qu'il tomba dans sa propre mare de sang qui devait coulé des plaies béantes causées par l'explosion.
Le feu sembla prendre de lui-même.
Il devait y avoir un tonneau de poudre dans la tour.
Une deuxième explosion libéra des flammes digne de celles de l'enfer -Anathos en aurait était vert de jalousie- qui dévorèrent rapidement le bois.
Le deuxième soldat grimpa sur le bord et battit désespérément des bras en cherchant a échappé a son destin tragique. Il glissa et fit une chute d'une dizaines de mètres pour se briser les os un peu plus bas.
Ce n'était plus qu’une masse informe, sans vie, et brulante.
Dark-gryf fut presque heureux d'entendre les gens hurlés.
Ils réagissaient enfin!
Le petit groupe se leva comme un seul homme et accouru près des murailles.

-Comment vous comptez monter? Questionna dark-gryf en pointant du doigt le ciel.

Shimy eut un petit sourire amusé et posa son doigt sur la pierre.
Des échelons en jaillirent.
Dark-gryf leva les mains en signe d'excuse:

-J'ai rien dit.
-On se retrouve a l'auberge, cria Jadina en commençant a monté.

Shimy le prit dans ses bras.

-Reviens nous entier, dit-elle.

Puis, a voix basse:

-Tout a l'heure, le baiser, tu étais sérieux?

Elle ne lui laissa même pas le temps de répondre et suivit les autres.

-A tout-à-l'heure, lâcha-t-il.


Dernière édition par baby baba le Mer 16 Nov - 19:24, édité 1 fois

Impliqué(e)
Impliqué(e)
avatar


El Diablo
Messages : 192
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 18
Localisation : Derrière toi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: legendaires et...infernal...   Mar 25 Oct - 1:01

Dark-gryf se retourna et marcha d'un pas décider vers la foule hurlante et grouillante qui se pressait vers la porte. Ils étaient tellement apeurés qu'ils s'entassaient et se gêné.
La porte commença a se refermer
Il se fraya un passage parmi eux a coup de poing. Il se retrouva sous le corps de garde.
Un ''bong'' sinistre lui indiqua qu'il ne pouvait plus reculer.
Les civils restant se dissipèrent dans la ville en criant.
Idéal pour rameuter les gardes.
Mais des gardes, il y en avait déjà et ils bloqué la sortie.
Leurs boucliers se chevauchés et une dizaines de lance sortait d'habiles interstice.

-Oh p*****, s'exclama l'un d'eux, c'est l'Infernal... c'est... c'est Dark-gryf! Il encore en vie!
-Ce salopard a tuer des milliers de gens et ils était a la tête des vulturs qui nous on attaqué! Grogna un autre.
-Tuons-le!

Dark-gryf posa son sac et en sortit deux bananes.
Il se mit a jongler avec, sous les yeux ébahis des soldats, jusqu'à ce qu'une d'entre elles lui tomba sur la tête.

''Aie.''

Puis il se mit a danser, la tectonique, le hip-hop, et la danse classique.

-Mais qu'est-ce qu'il fait?
-Il est peut-être devenu fou.
-Il danse bien hein?
''Ils mon demandé de les retenir le plus longtemps possible, je fais mon travail!

Il était ridicule a souhait.
Il sortit de ses poches ses deux bombes et jongla aussi avec.

-Ouais, bravo, bravo!

Un garde laissa tomber son bouclier pour applaudir.
Exactement ce que Dark-gryf attendait. Néanmoins, il en profita un peu.

''Bouffon, va''

Et il lui jeta la grenade.
L'homme la reçu en pleine poitrine. Il la prit et l'agita comme un trophée.

-Hé regarder! Il m'a offert son joujoux la...

Les boucliers volèrent en éclats.
Les soldats aussi d’ailleurs.
Dark-gryf fut aspergé de viscère.
Il commença a enjambé les cadavres fumant en s'époussetant le pantalon.
Quelque chose lui agrippa le pied.
Un soldat coupé en deux par la bombe lui tenait la cheville avec une fermeté étonnante.

-Sale...chien. Bâtard, murmura-t-il entre ses dents.

Dark-gryf se pencha sur lui.

-Désolé, dit-il en se dégageant. J'ai reprit du service. Mais dans l'autre camp cette fois.

La gorge du soldat s'ouvrit en un coup de griffe et le sang jailli a profusion, parachevant le spectacle macabre de tripes, de bras sans attache et de visages horrifiés.
L'épée de Dark-gryf sortit du fourreau avec un sifflement qui sembla résonner longtemps.
Quelque soldats le chargeaient.

''Comme au bon vieux temps''

Et dans un faible sourire, il abattit sa lame.
Les légendaires parcouraient le chemin de ronde aussi vite que leurs jambes leur permettaient.
Derrière eux gisaient les deux archers qui avait tenté de les attaqués.
En un clin d’œil, Ténébris les avaient mit en charpie.
Un autre homme se dressa devant eux, équipé d'une lourde masse.

-Au nom du Capitaine Rouge, commença-t-il, je vous ordonne de...

Razzia le prit par le col et l'éjecta du chemin de ronde.

-Envoie nous une carte poztale!
-Cesse de faire l'idiot, soupira Ténébris.

Ils continuèrent leurs route sans rencontrer de résistance.
Apparemment, Dark-gryf drainait toutes les troupes de garnisons vers lui.
C'était bien pour eux, mais Shimy avait des doutes sur ses chances de survie si tout Aktio se mettait en boule contre lui.
Ils dévalèrent un chemin, slalomèrent entre les civils et arrivèrent enfin, essoufflés, a l'auberge du centre ville.
Autour d'eux, tout n'était que panique et débandade.
Les gens avait relativement peur d'une créature ayant servie le dieu du mal pendant deux ans.
Jadina toqua trois fois a la porte.

-Entrez, brailla une voix a l'intérieur.

Ils se retrouvèrent face a un secrétaire a l'air maussade et a la chemise sale.

-Vous seriez pas les Légendaires par hasard? Dit-il d'une voix nasillarde en baissant ses lunettes. Le Capitaine y veut pas que vous entriez ici. Je vais sonner l'alarme.

Gryf lui prit la tête et la frappa violemment sur la table.

-Inutile de nous annoncé, rit-il. Nous aimons les visites surprises.
Pouvez vous simplement nous indiquez sa chambre?
-Numéro...numéro 34...lâchez moi s'il vous plaît.
-Merci infiniment.

Et il cogna a nouveaux sa tête sur la table, l’assommant net.

Dark-gryf retira son épée du garde qui se trouvait devant lui.
Celui-ci s'effondra et alla rejoindre ses petits camarades tombé au combat.
Le jaguarian se retourna et ouvrit une énorme plaie dans le ventre du soldat qui avait tenté de le prendre a revers.
Dark-gryf avait arrêté de compter les morts a partir de 15, jugeant que sa l'empêcher de se concentrer.
Mais les soldats arrivaient sans discontinué et avec une bravoure incroyable.
La tête d'un autre sauta.
Si sa continuer, il serait rapidement déborder.
Malgré son chakounia, son bras commença a s'endolorir.
Son arme lui glissa des mains tant celles-ci étaient poisseuse.
Il continua le combat a coup de griffes, presque plus efficacement qu'avec une épée.
Il déchira le torse d'un autre rebelle.
A coup de pied, a coup de poing, a coup de griffe...
Comparés a lui, les geste de l'ennemi semblaient terriblement lent.
C'était presque comme si il prévoyait les coups a l'avance.
On se serait cru dans une scène de combat de Assassin's creed.
Un guerrier tomba sou les coup de Dark-gryf avec un cri de douleur déchirant.
Il ne savait plus ce qu'il faisait, il se contentait de frapper, frapper, frapper...
Gyf entra le premier dans la chambre, suivit des autres.
La pièce richement décorée, avait pour mobilier un lit, une commode, et une penderie...
On avait l’impression qu'elle était encombré car il y avait de nombreux tableaux, des masques et des bijoux de toute sorte étaient exposé sur la commode.
Gryf remarqua que les bijoux étaient féminin.
Mais pas de Capitaine Rouge.

-Il n'est pas là, grinça Tenebris.
-Cherchons-le dans l'auberge,conseilla Jadina. Nos infos ne peuvent êtres erronées.

Ils parcoururent chaque couloirs, chaque chambre a la recherche du Capitaine.
Shimy s’inquiétait de plus en plus au sujet de dark-gryf.
Les gardes l'avait-il capturé?
Si c'était le cas, ils seraient contraint d'échanger le Capitaine avec Dark-gryf et repartiraient les mains vides.
Non, Dark-gryf était un pro,il ne se laisserait pas avoir si facilement. Ils pénétrèrent dans immense hall au plafond formant un dôme de verre. La lumière était presque aveuglante.
Et toujours des meubles richement ornés.

-Je croyais que le royaume était en crise, dit Gryf.
-C'est le cas, répondit une voix grave et inquiétante.

Au centre de la pièce se trouvait le fameux Capitaine Rouge, assit dans un fauteuil de cuir. Une longue robe rouge sang surmontée d'une capuche lui couvrait tout le corps.
On ne voyait que ses mains qui se saisissaient d'une tasse de thé.
Gryf fit quelque pas vers lui.

-Ne faite pas de résistance et vous aurez la vie sauve.

La main du Capitaine se posa sur le poignet de Gryf.

-Il est tôt pour ce battre mais soit, dit-il.

Il y eu une violent décharge et Gryf tomba a terre.$

L'homme n'avait même pas bougé de son fauteuil.
Il bu une gorgée.

-Agaçant, chuchota-t-il.

Dark-gryf jeta bas le corps qu'il traînait.
Il n'y avait plus de garde. Enfin, presque plus.
Les autres avaient fui.
Autour, tout n'était que mort sang et poussière.
Il s'écroula sur les marches de l'auberge et souffla un peu.

''Raaah...je n'en peux plus! J'espère que les Légendaires l'ont capturé...''

il rentra dans l'auberge d'un pas mal assuré et se rendit compte a quel point son armure était lourde et épuisante.

*

Shimy toucha le sol à son tour.
Le Capitaine lui avait balancé une boule de magie pur qu'elle n'avait pu éviter.
Elle se releva.
Razzia et Ténébris lancèrent une attaque.
Razzia s'écrasa sur le mur et Ténébris roula sur le côté.

-Arrêtez d'attaquer! Ordonna Jadina. C'est un mage surpuissant, il va vous mettre en pièce !

Des éclairs grimpèrent le long de ses bras.
Son Jade se mit a briller.

-C'est un duel de magie qu'il nous faut.

Le Capitaine leva le nez, découvrant une bouche fine, parfaite.

-Un duel de magie? Relava-t-il. Certes, comme il vous plaira.

Il leva le bras.

-Aucun regrets?

Jadina prépara sa sphère de magie.

-Vous allez souffrir...chère Jadina.

Il retroussa sa manche, découvrant de multiples brûlures, traces d'un entraînement intensif.
Elle déglutit.
Le combat tardait a commencer pourtant lorsque les éclairs jaillirent des doigts du Capitaine, elle fut presque étonné.
Elle tomba a genoux en hurlant.

-Jadina! Cria Shimy en se ruant vers elle.

Elle posa une main sur le sol et une dalle se souleva pour stoper les éclairs.
Le corps de la magicienne glissa sur le sol froid.
Gryf, qui avait pu se relever, la pris par les aisselles et la tira hors de la zone de combat.
Le Capitaine Rouge arrêta son attaque et se dirigea vers une table basse. Il prit une sacoche et la mit. Il en sortit une feuille morte et la réduit en miettes dans sa tasse de thé en murmurant des paroles inaudibles.
Puis il bu.
D'une traite.
Le regard qu'il porta aux autres n'annonçait rien de bon.
Il prit une longue inspiration...

-Souffle du diable...

Dark-gryf trébucha, se releva, trébucha encore.
Il était exténué, épuisé...
Il resta coucher sur le sol, comme si il attendait que quelque chose se passe.
Ses yeux commencèrent a se fermer.

''Je n'en peut plus!''

Tout ses membres lui hurlait de se reposer.
Son cerveau lui imposait le contraire.
Pourquoi ces deux là ne pouvaient pas s'entendre?
Il devait avancer.
Ses mains était trop poisseuses pour détacher son armure.
Il arriva dans le hall et fut aveuglé par la lumière.
Quand ses yeux s'habituèrent a la clarté, le spectacle le laissa bouche bée.
Les Légendaires étaient tous a terre.
Ils ne bougeaient plus.
Seul Gryf était encore debout.

-Et...c'est maintenant... que tu arrive? Fit-il d'une voix tremblante.

Ses pieds quittèrent le sol et il tomba en arrière.

''Ils...sont...ils...''

Ils voulu hurler, crier, arracher cette maudite armure, libérer sa haine.
La douleur l'empêchait de parler, elle était trop intense, trop soudaine.
Elle envahissait son corps, comme des millions de petits cristaux qui s’enfoncent dans sa peau.
Il tomba a genoux, incapables de faire autres chose que de pleurer.
C'était fini.

-Dark-gryf? Gémit une voix.

Jadina avait remué, entrouvert les yeux.
Un signe de vie.
Il se précipita sur elle et lui caressa la joue.
Doucement.

-Jadina...
-Je vais bien, sourit-elle. J'ai mal partout, mais je vais bien, rassure toi...
-Je ne veut pas vous perdre!
-Je...sais.
-Aucun de vous ne mourra ici, pas aujourd'hui.
-Ni demain d'ailleurs, dit-elle.
-Rooooh, mais tu m'as coupé dans mon élan dramatique, là!
-Pardon, rougit-elle en prenant un air penaud, c'était plus fort que moi.
-Dis moi plutôt ce qui c'est passer.
-Il a utilisé... le souffle du diable, il a réussi a copier...la technique...
-Quoi? Mais comment a-t-il put...
-Quelque feuille et de l'eau, le coupa une voix grave. Saupoudré d'incantation, et voilà le travail.
Oui je sais, je suis tout puissant.

Dark-gryf se retourna, et découvrit son ennemi, immobile, impassible, un large sourire barrant son visage.

-Vous ne pouvez pas tous les avoir... c'est impossible!

Les larmes lui vinrent au yeux.

-Vos retrouvailles étaient touchantes, vraiment, je suis désoler d'y mettre un terme...

Le Capitaine se rendit compte a quel point sa tirade était caractéristique du parfait méchant.
Dark-gryf se leva, et le défia du regard.

-Votre mort... cracha-t-il, sera lente... et douloureuse. Je vous découperais en rondelles, avant de vous donnez au loup!!
-C'est ce que vous méritiez, répondit l'autre.
-Quoi?
-Après tout ce que vous avait fait, vous ne pensez pas que la population entière a envie de vous faire subir le même sort? De vous faire rôtir vivant, de vous sortir les boyaux du ventre et justement, comme vous le dites, les donnez aux loups? N'est-ce pas?
Ne me dite pas, que vous pensiez me capturer et me ramener, pieds et poings liés au roi Larbosa en héros? Vos amis sont fous, et c'est pour ça que je les aient vaincus.
Décidément...vous me décevez.
-Non. Vous avez raison. Je ne vais pas vous capturer, je vais vous tuez, pour de bon!!

*
-Ou suis-je? Demanda Shimy en ouvrant les yeux.

Elle mit un temps avant de s'habituer a la lumière qui baignait l'île.
Devant elle s’étendait une large bande de terre, bordée par d'immense champicorne. Les oiseaux chantaient leur registre mélodieux, comme pour accueillir la nouvelle arrivante.
Une brise marine la poussait en avant.

-Viens, chanta une voix féminine.

Elle ne l'avait pas encore vue.
Sa mère.
Une longue robe flottant dans le vent, la même que celle du jour du bal, en octobre 1643.
Ses longs et magnifique cheveux blond qui dégringolaient en boucle jusqu'à ses fesses.
Shimy lui enviât, encore une fois, son éternel beauté.
Un rire cristallin monta.

-Viens, répéta-t-elle.

Shimy voulue faire un pas en avant.
Elle se retint, prit d'un doute.
Derrière elle, l'Océan s'étendait a perte de vue.
Et ce vent. Comme s'il venait de changer de côté.
Shimy resta un long moment a contempler l'horizon, qu'elle trouva subitement captivant et beaucoup plus intéressant que sa mère.

-Ou suis-je? Demanda-t-elle. Et pourquoi est tu là, maman? Qu'y a-t-il derrière l'Océan?
-Pourquoi cette question?

La voix de sa mère était toujours chantante mais elle était plus ferme.

-Qu'y a-t-il derrière l'Océan?

Une bourrasque de vent la bouscula soudainement et la jeta sur le chemin.

-Ah!
-Viens, lança sa mère, viens avec moi!

C'était tentant.
Elle n'avait pas vue sa mère depuis longtemps.
Son sourire était si radieux, si doux, si attirant...

-Non!

Shimy venait de se lever.

-Non!

Elle fit un pas en arrière.

-Non!

C'était sa mère qui avait crié.

-Ne part pas, supplia-t-elle.

Sa voix avait perdu toute sa beauté, elle était grave, rauque, irritante.
Shimy lutta contre le vent qui se déchainez pour l'envoyer dans les bras de sa mère.
Un premier pas dans l'eau, un second...
L'eau était glacée.
Le vent baissa.
La voix de sa mère se tut.

Silence.

Ses yeux s'ouvrirent une deuxième fois.
Jadina, penchée sur elle, engloba sa vision.

-Reste avec nous, dit-elle. Reste avec nous.
-Je...je ne peut plus bougé, chuchota-t-elle.
-C'est normal. J'ai aussi un peu de mal a me mouvoir. Nous sommes épuisées et le sort que ce gars nous a envoyer a failli nous tuez.

*

Dark-gryf fonça, prêt a combattre.
Il était décidé a ne pas s’arrêter avant d'avoir étalé les entrailles de ce salaud sur la tapisserie de cette salle.
Il fut d'abord surpris que ses jambes parviennent a le supporter.
Son armure et toute sa partit inférieur commençait a s'endolorir.
Le Capitaine l'attendais, souriant, presque amusé.
Les jambes de Dark-gryf se dérobèrent sous lui.
Sa vue se troubla.
Des bras atténuèrent sa chute.
Le couchèrent sur le sol.
Le visage du Capitaine Rouge, au-dessus de lui, était totalement masqué.

-Pourquoi? Je ne peux plus bougé, pourquoi?
-Tu es fatigué, répondit l'homme. Il faut que tu te repose.
-Je...je...

Dark-gryf approcha une main tremblante vers sa capuche, descendit vers son col.

-Pas...une odeur de... j'ai un excellent odorat vous savez...vous n'avez pas...une odeur de...

Il tira de toute ses forces -de ce qu'il lui restait- et arracha la robe rouge sang.
Des bouts de tissus flottèrent un instant autour de lui.
Dark-gryf découvrit le visage du Capitaine avec un mélange de stupéfaction et d’émerveillement.
Simplement magnifique.
Elle était vêtu d'un corsage et d'un short blanc.
Elle ouvrit la bouche a la manière d'un poisson comme pour dire quelque chose mais finalement, Elle cacha son visage rougissant.

-Une femme...murmura-t-il.

La fille baissa les yeux sur sa tenue.

-C'est mes vêtements de nuit, avoua-t-elle. J'ai pas eu le temps de me changer moi!
-Comment ça? Demanda Jadina, après s'être remise du choc.

Le Capitaine leva le nez et plissa les yeux.

-Oh, vous êtes comme la M**** de chien!
Une fois sous la semelle, y a plus moyen de vous décoller!
Enfin, oui je vous attendais. Évidemment que je vous attendais!
Je suis le type de méchant qui a une longueur d'avance et qui a tout prévu. Vous croyez quoi? Je bosse, moi!

-Et les Craseurs? Pourquoi? Je veut dire: pourquoi après Dark-gryf?
-Pourquoi, pourquoi, pourquoi! J'en ai marre des pourquoi!
Et puis je ne vais pas tout vous dire quand même.
-Généralement, les méchants dévoilent leurs projet et les gentils s'en servent après, fit remarquer Shimy. Vous pouvez éclairez notre lanterne?
-Nan!
-Vous êtes drôlement bien foutue, intervint Dark-gryf.
-Ah? Euh...merci.

Shimy regarda Dark-gryf avec désarois.

-Oh non...Dark-gryf, non...

Le Capitaine fronça les sourcils.

-Quoi?
-Je pense qu'il est...qu'il est...amoureux de vous...
-Je...qu...vous...enfin...b...de... pardon? Vous dites qu'il est...de moi?
-Hélas... il a l'amour facile, je suis désolé, une belle fille et paf!
-C'est super!
-Hein?!
-Bah oui... je me disais qu'on pouvait peut-être se faire un resto, et puis, il pourrait venir chez moi...
-Coquine, la taquina Dark-gryf.

Elle eut un sourire malicieux.
Shimy resta bouche bée.
Et fondit en larme.

-Mais t'inquiète pas, la consola Jadina. T'en trouveras d'autre des hommes, rassure toi! Sa court les rue des types comme lui.
-Mais...mais... la nuit dernière sur la colline... j'ai cru qu'on... bouuuhouhou!

Jadina reprit un air sérieux en une seconde.

-Vous ne répondez toujours pas? Demanda-t-elle.

Le Capitaine resta silencieux un moment, essayant de se concentrer sur ce qu'elle allait dire.

-J'ai juste besoin de ce corps, souffla-t-elle en posant une main douce sur la poitrine de Dark-gryf.
Juste besoin de...ton sang...

Impliqué(e)
Impliqué(e)
avatar


El Diablo
Messages : 192
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 18
Localisation : Derrière toi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: legendaires et...infernal...   Dim 6 Nov - 0:14

-Mon... sang? Répéta-t-il.

Shimy essuya ses larmes et se dirigea vers Gryf qui était toujours au pays des rêves et le secoua.

-C'est pas l'heure de dormir, dit-elle. On est à l'heure des révélations!

Gryf ouvrit lentement les yeux.

-Hmmm... non, gémit-il. J'suis bien, là... laisse moi....
-Est-ce que tu te fous, de ma gueule?
-Gné? De quoi?

Shimy lui envoya une baffe magistrale.
Gryf secoua la tête et écarquilla les yeux.

-Ouah...ma tête...que s'est-il passer?
-On va dire que tu as pris un gros coup sur la tête, d'accord?

Il acquiesça et se leva en se frottant la joue, se demandant qui avait put lui collé une telle douleur.

-Tu as la force de te lever? S'étonna Shimy.
-Je pense que ça ira.

Il titubait légèrement mais arrivait a mettre un pied devant l'autre.
C'était déjà ça.

-Mais...pourquoi? Demanda à nouveau Jadina.
-C'est bien simple, répondit le Capitaine. Le chakounia.
Il est présent dans le sang de Dark-gryf et... si je le transfert dans mon corps, j'aurais accès à une puissance...inégalée.
-Vous êtes con**, s'exclama Jadina.
-Pardon?
-Vous semblez balèze en magie. Mais ce que vous comptez faire est ridicule!
Le chakounia décuple la force, mais dévore l'énergie! Votre rythme cardiaque, pour suivre, va s’accélérer, encore, encore...et vous ferez un infractus.
C'est bête hein?
-Peuh! J'ai toute les potions nécessaires pour éviter ce genre de problème.
Et après, j'équiperais mon armée, et je vous écraserais!! Mouhahaha!

Il y eut un petit silence gêné.

-Hum... je ne fais pas très bien les rires diaboliques, hein?

Les Légendaires debout -hormis Dark-gryf- firent non de la tête.

-Vous avez bien un nom? Glissa Dark-gryf.
-Je m'appelle Aestra.
-C'est beau.

Elle sourit a nouveau.
Shimy se racla la gorge.

-Laisse nous Shimy, murmura Dark-gryf.

Aestra et Dark-gryf ne se quittaient plus des yeux, comme deux tourtereaux.

-Dark-gryf, continua Shimy. Arrête de la regarder comme ça!
-Et...euh...chère Aestra, ne vous vous êtes jamais demandez si il fallait se repentir?
-Non, pourquoi? Je vais jusqu'au bout des choses.
-C'est un point de vue, marmonna-t-il. Dites, vous allez me tuer?

Aestra se rapprocha de son visage et murmura:

-Peut-être qu'on pourrait même sauté le resto, et passer a l'acte...

Dark-gryf se sentit rougir en déglutissant.

'' La vache, elle y va fort!''

Elle attrapa sa sacoche et en sortit une petite boule grise qu'elle considéra un instant avant de l'enfoncer dans la gorge de Dark-gryf.
Il failli s'étouffer mais avala.

-Mais...kof, kof! Vous êtes folle?! Kof, kof! J'ai failli crever! Faut vous faire soigner!
Et moi qui avait cru que vous m’apprécier! Conasse!
Vous m'avez donnez quoi?
-Une pilule d’énergie. Tu devrais te sentir mieux dans un instant! Et inutile de me traiter de conasse!

Dark-gryf sentit des picotements sous sa peau.
Il bougea un bras, la tête... il s'assit.

-C'est dingue! Je suis en pleine forme! Incroyable!
Mais...pourquoi vous avez fait sa?
-Disons que...je voulais m'amuser encore un peu...
-Je...je suis désolé de vous avoir insulté...

Un large sourire se forma sur le visage du Capitaine.
Elle sortit une autre pilule de sa sacoche, verte cette fois.

-Ne t'inquiète pas pour ce genre de chose... tu vas encore avoir un peu mal, et après tu te sentira beaucoup mieux!
-Hein?
-Attention, sa pique les yeux.

Dark-gryf avala la seconde pilule, de force.

-Mais...kof, kof, vous allez arrêter de me droguer à la fin? Sa passerais mieux avec de l'eau, et puis zut, expliquer moi à la fin!
-Tu n'as pas besoin d'explication, dit aestra.
-Eh bien je boude! Bougonna Dark-gryf. Voilà, je ne dirais plus rien tant que vous ne m'aurez rien avouez!

Il lui tourna le dos et croisa les bras.

-Mais quel caractère de m****! s'exclama-t-elle.
-Vous ne lui avez quand même pas donné... balbutia la magicienne.
-Quoi, qu'est-ce qu'elle veut, la débile, grogna Aestra.

Jadina n'y prêta pas attention. Son regard était terrifié et sa bouche grande ouverte.

-Vous lui avez donné une pilule de domination!
-Une quoi? Demanda Dark-gryf. Une pilule de domination? Qu'est-ce que c'est encore que ce truc a la con! Parce que je sens que sa va être un truc a la con!
-Une pilule de domination sert a prendre le contrôle de n'importe quel esprit. Il suffi que celui qui l'avale regarde quelqu'un et hop! Il devient son esclave a vie! En plus, l'esprit peut en être altérer, rarement définitivement. Mais on peut oublier plein de truc! C'est très long a fabriquer et a maîtriser! Et sa frôle la magie noire, ce que je déteste.
-Ahahah! Tu me fais une blague, hein? S'inquiéta Dark-gryf.
-Mais non.
-C'est une mauvaise blague et tu vas m'annoncer la chute!
-Pas du tout!
-Sa t'apprendra a faire les yeux doux a cette pouf*****, pesta Shimy.
-Alors, je...je vais devenir l'esclave d'Aestra?

Jadina hocha la tête, d'un air pensif.
Dark-gryf se frotta les yeux en criant.

-Nooon! J'veux paaaas!

Il enfoui son visage dans ses mains en se tortillant comme un ver.
Ses mouvements s'interrompirent. Sa voix se tut. Il resta immobile un long moment avant de se redresser face au Capitaine Rouge.

-Maîtresse, dit-il, je suis Dark-gryf, et je suis présent pour réaliser tout vos souhaits et désirs...
Donnez moi un ordre et je l’exécuterais pour vous... ma maîtresse .
-Fort bien, répondit-elle.

Elle pointât du doigt le petit groupe face a elle.

-Tue-les.

Il considéra un instant les Légendaires avec indifférence.

-Oui, maîtresse.

Impliqué(e)
Impliqué(e)
avatar


El Diablo
Messages : 192
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 18
Localisation : Derrière toi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: legendaires et...infernal...   Dim 4 Déc - 22:42

OUIIIII! après une éternité, je reposte enfin!
bon, évidemment, et comme d'habitude, sa reprend de la fin de l'autre chapitre, et il peut y avoir des fautes, je m'en fiche, j'ai bossé comme un digue pour vous offrir ce maigre présent. j'espère qu'il contentera les plus affamés (je parle d'une petite étoile qui fait briller mon coeur) .


Il se dirigea vers Gryf d'un pas vif.
C'était étrange, son visage n’exprimait aucune émotions.
Ses yeux étaient mi-clos, son regard, vague.

-Dark-gryf, c'est moi, dit Gryf, pas très rassuré. Tu te souviens de moi, hein?

Dark-gryf l'empoigna par le col et le jeta derrière lui.
Gryf s'écrasa littéralement aux pieds d'Aestra.

-Il y a forcément un moyen de le faire redevenir normal, n'est-ce pas? S'enquit Shimy.
Pas vrai...Jadina?
-Eh bien, oui. Un choc.
-Des baffes?
-Non, un choc émotionnel.

Dark-gryf se planta devant Shimy.
Elle déglutit.
Soudain, Gryf se leva et arracha la sacoche à Aestra qu'il envoya à Shimy.

-Attrape!

L'elfe reçu la sacoche.

''La voilà désarmée''

Elle eut juste le temps de prendre une pilule verte avant que Dark-gryf ne la soulève par la gorge.

-Tu n'as pas le moindre souvenirs? Demanda-t-elle.
-Si.
-Et tu vas quand même me tuer?
-Je...je ne peut pas désobéir à ma maîtresse.
-Tu te rappelle cette clairière, personne ne voulais croire que tu voulais devenir un Légendaires.
Et vois ce que tu es devenu!
-Je sais...
-Au fond... tu es un homme bon. Après tout...
-Tais-toi...
-Je pensais que tu irais jusqu'au bout des choses... au lieu de sa, tu te retourne contre tes amis...
-Vous n'êtes pas mes amis!

Elle continua a l'observer, avec un faible sourire.

-Et moi qui t'aimait...

Il poussa un long cri de rage en se préparant a frapper.
Shimy lui pinça le nez, le forçant a ouvrir la bouche et lui enfonça la pilule dans la gorge.
D'étonnement, il la lâcha et failli s'étrangler.
Il se frotta a nouveau les yeux.

-Shimy, espèce d'idiote! Cria Jadina. Tu es fière de toi? Je t'avais dit un choc émotionnel, pas de changer de maître!
-Je...désolé.
-Maîtresse?
-Ah, M****.
-Donnez moi un ordre, s'il vous plaît.

Shimy se sentit mal a l'aise.
Entre le regard désapprobateur de Jadina et celui suppliant de Dark-gryf a genoux, il y avait de quoi.
Dark-gryf se tourna subitement en direction du Capitaine.

-C'est vôtre ennemie?
-Euh...oui, commença sa maîtresse. On doit la....
-Et c'est vôtre ami, l'interrompis-t-il en pointant Gryf du doigt.
-Oui...si on veut...on peut l'appeler comme ça.
-Je dois aider les amis de ma maîtresse, dit Dark-gryf.
-Mais quel culot! Brailla Gryf. D'abords tu viens me défoncer, et ensuite tu veut m'aider?
c******!

Dark-gryf sentit quelque chose dans sa poche.
Il avança droit sur Aestra et attrapa Gryf par le col.

-Il recommence!

Dark-gryf jeta Gryf aussi loin qu'il le put.

-Éloigné vous, conseilla-t-il.

Shimy ne parvint a retenir son rire en voyant Gryf s'éclater les dents.

-Je comprends que tu veuille me tuer, murmura le Capitaine. Je suis devenue l'ennemie de ta maîtresse, donc je dois disparaître... c'est dans tes obligations...
-Oui.
-Attendait, interrompit Jadina, sa veut dire quoi sa? Tu ne vas quand même pas la tue? Oh! Dark-gryf!
-C'est l'ennemi de ma maîtresse. Elle doit mourir.
-Même si je t'ordonne de ne pas la tuer, demanda Shimy.
-... non, elle est vôtre ennemie, la grâce n'est pas une option dans ce cas de figure. Désolé.

Il sortit une grenade de sa poche et la dégoupilla.

-Dark-gryf! Ne fait pas sa! On doit lui posé des questions!

Ce dernier glissa l'arme dans le corsage et recula de plusieurs mètre en comptant.

-5...4...
-Alors, sa se finit ainsi? Continua-t-elle.
-2...1...
-C'est mieux comme sa...

Une seconde qui dura une éternité.
Les Légendaires debout se souviendraient longtemps du faible sourire d'Aestra qui accompagna la détonation.
Un sourire rassurant,gentil.
Oui.
C'était peut-être mieux ainsi.
Ils n'auraient pas les informations, mais cette guerre était finie.
Enfin, et pour de bon.
Comme un énorme coup de canon, l'explosion qui déchiquetât le Capitaine Rouge résonna dans tout le pays, annonceur de paix, et de réconciliation.
A nouveau, Dark-gryf fut arrosé de viscère.
A nouveau, il n'y fit pas attention.
A nouveau, il s’épousseta le pantalon.

-Vous êtes satisfaite, maîtresse, fit-il d'une voix glaciale.

Pas de réponse.

-Alors, sa se fini comme sa? S'insurgea Gryf. On devait seulement la capturer!
-Et pourquoi, a ton avis? Qu'est-ce que ferais le roi avec une personne pareille?
Elle ne peut lui être utile qu'en travaillant pour lui...

Gryf plissa les yeux.

-...Quelle M****, la guerre...

Jadina reprit la parole:

-On va fouillé sa chambre. Il y a peu-être des choses... intéressantes...
Shimy, Dark-gryf, restés ici.

-D'accord.

Ils réveillèrent Ténébris et Razzia et abandonnèrent l'elfe et le jaguarian seuls.
Shimy ne regardait plus son camarade de la même manière.
C'était presque devenu un étranger, il n'exprimait plus d'émotions, ne semblait ressentir des sentiments complexes.
La joie, la peur... l'amour.
Et si il n'était même plus capable d'aimé?
Quelle idiote!
Un choc émotionnel, juste ça!
Elle n'avait pas réfléchit, elle avait agit, dans le feu de l'action.
Comment elle allez s'en sortir maintenant?
Elle ne lui parla pas, elle ne savez pas comment il pouvez réagir, elle ne le connaissait plus.
Il lui faisait presque peur...

-Alors...tu est mon...serviteur? Dit-elle timidement.

Dark-gryf secoua la tête avec un sourire fière.

-Et tu peu faire quoi?
-Danser, chanter, laver la vaisselle, masser, combattre, faire des châteaux de sable... enfin, servir quoi!

Il semblait extrêmement heureux de servir, puisque c'était désormais son seul but, l'accomplir devait l'emplir de joie.

-Donnez-moi un ordre, n'importe lequel! Je l'accomplirais avec plaisir.
-Je suis désolé, le coupa Shimy.

L'expression de Dark-gryf se figea.

-Désoler...de quoi?
-Ce qui t'arrive est ma faute. Tu n'aurais jamais du être comme ça!
Est-ce que tu t'en t'en rend compte?! Tu ne devrait pas être comme ça!
-Shimy, tais-toi, ordonna une voix dans son dos. Tu en as trop dis.

Jadina s'avança avec les autres dans la pièce.
Elle posa une main sur l'épaule de Dark-gryf.

-Shimy t'aime bien, lui glissa-t-elle. Elle est juste un peu...secouée...

Dark-gryf haussa les épaules avec une moue indifférente.

-Pour ce qui concerne les ''pièces a convictions'', on a un peu fait la razzia, dit Jadina. Alors on fera le tri au camp des Faucons d'Argent. Et, s'il te plaît, Gryf, lâche ce soutien-gorge.
-Mais...mais....mais non, balbutia-t-il en rougissant. Il y a peut-être des indices fon-da-men-tal!
Je le garde, on ne sait jamais...
-Pfff, toi et Dark-gryf alors. Vous êtes vraiment des pervers...

Un sifflement vint les interrompes.
Cela s'intensifiait, d'une manière insupportable.
Jadina déglutit.

-M****... ils sont déjà la...

Impliqué(e)
Impliqué(e)
avatar


El Diablo
Messages : 192
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 18
Localisation : Derrière toi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: legendaires et...infernal...   Mer 14 Déc - 9:57

Nouveau chapitre, nouveau morts et.... pas nouvel espoir.
Où l'on est plongé au coeur de la guerre et où l'on est touché par la perrte d'un être cher...
A vos mouchoirs.


Un rocher explosa le dôme de verre et s'écrasa au centre du hall.
Shimy hurla de peur.

-Avec moi, s'écria Jadina. Il faut se tirer d'ici!!

Les autres suivirent, terrorisés par une soudaine pluie de rocher.
Un grand fracas vint secouer les murs.
Shimy n'osais même pas se retourner, mais derrière elle, elle savait que les murs s'écroulaient, éclatés par les projectiles.
Ils parvinrent jusqu'à l'escalier ou ils trouvèrent les cadavres d'hommes et de femmes percer de flèches.
Ils avaient sans doute essayer de se réfugier dans l'auberge, et ce n'était qu'un avant goût du reste...
La ville était devenue, en quelques instants, un enfer ou couraient des centaines de civils terrifiés.
A coup d'épaules, de coudes et de poings, ils se frayèrent un chemin a travers la foule étouffante.
Ils ne savaient pas ou ils allaient, ils suivaient Jadina.
Elle devait savoir ce qu'elle faisait.
Le groupe s'arrêta au milieu d'une rue: Razzia soulevait une plaque de bouche d'égout.
Durant la courte pause, Shimy put distinguer avec précision ce qui se déroulait autour d'elle.
Un cri attira ses oreilles.
Un cri de joie.
Qui pouvait être joyeux dans cet enfer?
Elle vit un homme qui battait des bras et criait:

-Ils sont venus, ils sont venus nous chercher! Les Faucons d'argent! Ils sont venus nous...

Il reçu deux flèches dans la poitrine, de la part des Faucons eux-même.
Puis, un milicien de la F.L.L qui avait entendu ses propos, lui enfonça sa lance dans le bas du dos.

-La tour, M****, la tour!! hurla une voix. Attention!

Une pierre enflammée vint percuter une tour.
Celle-ci plia littéralement, et s'écroula sur elle-même.
Razzia enleva la plaque d'égout et passa le premier.
Shimy descendit une échelle rouillé et atterrit dans un liquide.
Sa fit ''splatsh'' elle fit ''beurk''.
L'égout était un long tunnel qui ne semblait en finir.
Pourtant, au bout, une minuscule lumière persistait.
Ils accélérèrent le pas.
Le long tuyau s'arrêtait à flanc de falaise.
Plus bas, des vagues déchaînées et écumantes se jetaient sur les rochers tranchants.

-C'est vachement haut, commenta Gryf avec un mélange de peur et de bonheur.

Peur car l'idée de s'empaler sur un caillou n'était pas, selon lui, la meilleur manière de finir sa carrière de Légendaires.
Bonheur car après tout, cette brise fraîche qui caressait son visage était la plus belle chose qui pouvait lui arriver dans cette journée.

-On a une chance sur un millions de s'en sortirent, pensa Jadina a voix haute.
-Chouette, se réjouis Gryf, on a une chance!
-J'veux pas sauté!! couina Dark-gryf. J'aime pas l'eau.

Jadina l'attrapa et le jeta aussi loin qu'elle put.

-Tu ne vas pas faire de chichi pour trois gouttes?!

Shimy voulu dire que Dark-gryf ne savait pas nager.
C'était un secret, et puis tout le monde sait battre des bras pour se sauver.
Ils bondirent a leur tour et disparurent dans les flots.
Les Légendaires crevèrent la surface.
Jadina passa les unités en revue.

-Shimy!
-Présente.
-Razzia?
-Izi!
-Ténebris.
-J'ai bu la tasse, c'est dégueu!
-Gryf!
-Ouais, c'est bon pour moi.
-Dark-gry?

Pas de réponse.
Jadina regarda autour d'elle.
Pas de Dark-gryf.

-Shimy, vas chercher Dark-gryf, on retourne a la plage!
-Mais où veut tu que je le trouve?
-Et ben j'en sais rien moi, va le chercher!

''Je...j'arrive pas à nager...oh M****''

L'armure de Dark-gryf était beaucoup trop lourde et les sangles étaient gorgées d'eau, ce qui les rendaient impossible a déboucler.
Sa vue commença à se troubler et ses poumons lui faisait de plus en plus mal à mesure qu'il se débattait. Il avait froid. Terriblement froid.
Pourtant, l’énergie du chakounia, doublée par cette pilule, devrait suffire à le faire remonter.
Dark-gryf laissa partir son bras droit à la dérive et s'émerveilla des reflets du soleil qui dansaient dessus.

''Ah...M****...''

Il sourit, sans raison.

''Au moins...c'est beau sa...''

Un bras passa sous son épaule et il découvrit le visage dur de Shimy.

''Maîtresse?''

Il voulu prononcer son nom.
L'eau emplit ses poumons en quelques secondes.
Noir.
Shimy ressortie de l'eau toute haletante.
Dark-gryf avait perdu connaissance, ou pire...
Comme Jadina l'avait dit, les autres avaient rejoint une petite bande de sable, près de la ville.
Dark-gryf avait du avaler un trop d'eau, mais il ne pouvais pas mourir ainsi...
Non, il ne pouvais pas abandonner maintenant, se serait trop facile!
Elle garda cette idée en tête en ramenant son ami sur le sable et en essayant de le réanimer.
Mais cette idée s’effaçait, petit à petit.
Pourquoi ne revenait-il pas à lui?
De plus en plus frénétiquement, elle continua son message cardiaque suivit d'un bouche à bouche.
Aucune réaction.

-Réveille toi! Ordonna-t-elle en abattant son poing sur le corps inerte de Dark-gryf.
Je te l'ordonne!! allez!!

Ses gestes devinrent inutiles, vains...
Le reste du groupe resta silencieux et se mit en cercle autour de Shimy.
La tristesse causée par la perte d'un être devenu cher, assez étonnamment, les réduisaient au silence.
Mais Shimy ne pouvait l'accepter, et elle continua, encore, et encore.

-Shimy, murmura Gryf en posant une main sur son épaule.

Elle le repoussa violemment en hurlant:

-Non!!

Son visage était baigné de larmes et ses cris couvraient le bruit des vagues venant mourir sur le sable.
Elle se tût, brusquement et se retourna.
Dans le ciel, des centaines de traits enflammés zébraient le ciel, accompagnés par d'énormes boules de feu.
Derrière les murs, des tas d'innocents périssaient.
C'était injuste, toute cette guerre était injuste.
Dark-gryf avait autant bataillé qu'eux pour qu'elle s'arrête, il méritait sa place parmi les Légendaires.
Elle s'affala sur sa poitrine, désespérée.
Il était trop tard.
Il était mort...

Impliqué(e)
Impliqué(e)
avatar


El Diablo
Messages : 192
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 18
Localisation : Derrière toi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: legendaires et...infernal...   Mar 3 Jan - 20:23

Quelqu'un se mit a tousser, fortement.
Dark-gryf cracha de l'eau et resta un instant hébété devant le visage stupéfait des autres.

-Maîtresse ? Euh...vous un peu lourde... et j'ai un peu du mal a respirer là.

La main de Shimy parcourue lentement le visage de Dark-gryf.

-Maîtresse ? Sa ne va pas ?

Elle le prit dans les bras en criant.

-J'ai cru que t'étais mort !!!
-Maîtresse, vous...

Ses immenses yeux étonnés semblaient chercher une solution.
Il trouva se qui était le mieux : si sa maîtresse avait besoin de tendresse, il lui en donnerait, il était là pour ça.
Il ramena ses bras autour d'elle.
Elle releva la tête, gênée, et se retrouva à quelques centimètres de son visage.
Les yeux de Dark-gryf étaient restés mi-clos, il n'avait pas l'air très surprit de la scène.
Leurs lèvres se rapprochèrent.

-Il est vivant, il va bien, et on se réjouira plus tard, dit Gryf en les séparant.
Vous êtes vraiment obliger dans faire autant ?

Shimy se leva d'un air hautain et s'éloigna.
Lorsque Dark-gryf voulu la suivre, Jadina lui adressa un clin d'oeil, Ténébris lui ébouriffa les cheveux et razzia lui envoya un coup de coude dans les côtes.
Dark-gryf eut le souffla coupé et se plia en deux.

-Relève-toi bougonna Gryf, soit présentable si tu veux la draguer.
-Hein ? Draguer...ma maîtresse ? Mais, c'est interdit !!
-Interdit ? Comment sa interdit ? Qui est-ce qui t'interdis ?

Dark-gryf baissa les yeux et se tordit les mains.

-Euh....bah....je sais pas.
-T'es pistonné, veinard ! T'as de la chance !
-C'est vrai quelle n'est pas mal, avoua son homologue.
-Je t'interdis de parler d'elle comme ça, hurla Gryf.

Il suivit les autres, énervé.
Dark-gryf afficha une moue d'ahurie.

-Euh...mais, je vous la laisse, si vous voulez, lança-t-il à Gryf. C'est pas grave ! Sa me dérange pas !
-Va te faire !
-Bon, bah tant pis, je la prends !

Il couru pour rattraper le groupe.
Ils longèrent la forêt qui bordait la falaise, en suivant un long chemin de terre.
Jadina informait Shimy sur les risques que peut entraîner la présence d'un serviteur.

-Il va rapidement trouver un objet qu'il affectionnera particulièrement. Sa peut-être n'importe quoi.
Du genre, un oiseaux, des fleurs....une poutre.
-Une poutre ?
-Bah oui, le plus facile c'est quand il adore son maître.
-Sa peut aller jusqu'à quel niveau, demanda Shimy, peu rassurée.
-Tu veux vraiment le savoir ?
-Plutôt, oui.
-Il peut t'aimer, un peu, beaucoup,passio...
-Ok ! Coupa Shimy. J'ai compris, j'ai compris. Dis moi quels ordres je peut donner.
-N'importe lequel.
-N'importe lequel ?
-N'importe lequel.

Shimy resta un long moment dubitative, réfléchissant aux ordres possibles.

-Oui, je sais, soupira Jadina. Ne t'inquiète pas, sa ne veut pas dire que tu manque d'ambitions.
Sinon,, veille a toujours garder un œil sur lui. Il peut être distrait par n'importe quoi, surtout par l'objet qu'il affectionne( elle se retourna) lui par exemple, il adore les papillons.

Shimy suivit son regard et aperçu Dark-gryf, en train de poursuivre un papillons, les bras tendus vers le ciel.
Il trébucha et tomba la tête la première.
Elle poussa un long soupir :

-Et sinon, au lieu de me faire un cour, tu me dire comment le guérir ?
-Comme je te l'ai dit, poursuivit Jadina, il suffirait d'un choc émotionnel. Ou alors, je pourrait trouver la formule, mais les bouquins sont à Oroban.
Tu veux attendre jusque là bas ?

A cet instant, Dark-gryf prit Shimy par la main, comme un petit garçon.

-Je prends le choc émotionnel, fit Shimy en se dégageant.
-Je vais y réfléchir.

L'elfe s'avança et écarta les bras pour sentir la brise dans ses cheveux.
La mer s'étendait devant elle, infinie, luisante.

-Je vous trouve jolie, maîtresse, chuchota Dark-gryf. Comme la mer.

Elle se rendit compte que depuis Aktio, il n'avait eu aucun moment calme, aucun moment à eux.
Elle aurait voulu parler a Dark-gryf mais c'était de sa faute si il était devenu son serviteur...
Ils s'assirent sur le rebords de la falaise pour apprécier ce moment calme.
Jadina, en retrait, observée deux papillons qui se poursuivaient inlassablement.
Ils finirent par se poser et se chevauchèrent d'une façon étrange.
Ce devait être la saison des amours chez les papillons.
Jadina fit le rapprochement :
Amour...remède...choc...

-Eurêka ! S'exclama-t-elle.

Les autres se retournèrent, inquiets de la santé mentale de Jadina.

-Je...je j'ai la solution, jubila-t-elle. Shimy, il suffit que tu embrasse Dark-gryf !!

Impliqué(e)
Impliqué(e)
avatar


El Diablo
Messages : 192
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 18
Localisation : Derrière toi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: legendaires et...infernal...   Jeu 5 Avr - 0:40

Me revoila, après une attente trop longue, je reviens, pas avec un post de trois cents page hélas, mais au moins la preuve que je n'arrêterais pas cette fic tant que des gens comme bouda, ou Chtite me soutiennent! Au moins ce post est décisif!!Nos héros trouveront-ils enfin l'amour?!


Les amis de Jadina soupirèrent de soulagement.

-Je connais ça, rassura Gryf. C'est une vieille maladie d'après-combat. On perd les pédales et on débloque carrément... Ce n'est pas très grave un coup sur la tête suffit à remettre tout ça en place.

Jadina repoussa Gryf fermement. Elle semblait tout à fait sérieuse dans ses explications, ce qui gênait terriblement Shimy. Embrasser Dark-gryf? Qu'elle drôle d'idée, et pourquoi pas Gryf?
Et en même temps, c'était sa faute si il était dans cet état, 'puis ne voulait-elle pas, dans ses pensées cachées, l'embrasser, pour de bon, le faire vraiment?! Ne savourait-elle jamais ses fantasmes?

-C'est plus compliqué que ça, dit-elle. Je suis désolée Jadina, mais je ne peux pas faire ça sur commande...

''Raté, idiote, le love bus est passé.''

Dark-gryf regarda longuement sa maîtresse avec cet air de pitié et de tristesse si forts et si durs... Shimy ne pouvait y résisté, les larmes lui montèrent aux yeux. Elle voulait hurler, elle hurla. Elle voulait le secouer, elle le secoua.

-Tu n'est pas toi, tu comprend ? Tu n'est pas toi, tu es quelqu'un de plus sensible que ça, tu le sais, tu le sais ! Réveille toi !!

Au moment ou il voulu se retirer, Shimy le retint par la hanche et le pressa contre elle. C'en était assez. Tout ce temps à l'observer, à lui parler, toutes ces occasions... Et rien ! Elle avait besoin d'un contact chaud, après Gryf, elle se sentait détruite... Et Dark-gryf étonnement, le double de Gryf, le général indomptable, celui qui avait servit Anathos... c'était en lui qu'elle trouvait son sauveur.
Il pouvait guérir ses blessures, elle pouvait guérir les siennes. Elle aussi elle venait de se transformer. Elle n'était plus la même, elle était amoureuse...
Langoureuse, elle jeta lèvres et langue sur lui, passionnée, elle le serra si fort qu'ils appartenaient à un même corps.
En sifflotant, les Légendaires se retournèrent sans mots pour admirer la vue.

-C'est quand même chouette, non ? Demanda Gryf.
-Sa m'étonne que tu dise cela, répondit Tenebris.
-Non, je parle d'eux, là, je parle du fait qu'on soit tous vivants ! Tu te souviens, l'enfer, la ville en flamme...
-Elle est encore en flamme.

Gryf se mit à hurler en faisant de grands geste, comme quoi ses amis ne se rendaient pas compte de la chance qu'ils avaient eu -il prit exemple sur Shimy. Ses compagnons tournèrent la tête vers le nouveau couple.

-Il est guéri ? Lança Jadina.
-Tu es guéris ? Reprit Shimy, en plongeant ses yeux morts dans ceux de Dark-gryf qui sortaient d'un sommeil long.
-Je t'aime...
-Il est guéri !

Et ils reprirent leurs baisers ardents d'amour. Shimy avait l'impression de retrouver un être perdu, pas celui qui avait failli ce noyer, celui qui l'avait abandonnée après Anathos. Gryf. A travers son double, elle voyait Gryf. Celui qu'elle aimait depuis le début, celui qui l'avait repoussée.
Non, elle ne pouvait penser ça, c'était malsain, traître. Ce n'était pas Gryf, c'était Dark-gryf, quelqu'un de tout à fait différent.

-Il vous nous faire ça ici, grommela Gryf.
-Tu veut bien arrêter ta crise de jalousie ? Soupira Tenebris. Elle est avec Dark-gryf maintenant.
-Je suis pas jaloux, mais il pourrait aller ailleurs.
-C'est la médecine douce.

Ils éclatèrent de rire alors que la mer se brisait contre la falaise dans un bombardement assourdissant. La houle failli les renverser et emmena leurs rires avec elle. Enfin, des rires. C'était déjà une chose magnifique que de rire après ce qui s'était passé à Aktia... oui, ils avaient droits, ils l'avaient mérité.
Pendant ce temps de retrouvailles ou chacun se pressait l'un contre l'autre pour se parer du froid, et ou d'autres goûtaient à une chaleur particulière, le commandant Ikaël jubilait de voir les murs de la ville s’effondrer. C'était, pour tous, un moment inoubliable.
Ils étaient insouciants, heureux, paisibles. Peu de temps après, le petit groupe partit en direction du campement des Faucons d'argent. Gryf avait encore le carnet de son camarade. Il se sentait un peu con à présent. Il le lui avait pris car il n'avait pas confiance en lui... finalement, il s'était révélé utile, participant, et adorable pour d'autres. A présent, il avait lu une partie de son passé, avec Dark-jadina, Dark-shimy et Anathos. Sa souffrance était sur le papier. Telle quel. Il s'arrangerait pour lui rendre discrètement.
L'odeur de brûlé se rapprochée alors qu'ils arrivaient en vue du camp. Sans mentir, il était énorme.
Des dizaines de tentes majestueuses et d'un blanc éclatant s'étendaient là, barrant même la route menant à Aktia par une palissade.
Un peu plus loin, en dehors du regroupement, des catapultes chargées bombardaient la ville, accompagnées d'archers. Les projectiles de feu étaient de mises, terrifiants et puissants.
Gryf ne put s'empêcher de déglutir en apercevant une nouvelle fois la ville. C'était un spectacle fascinant de destruction empreint de la haine humaine. Gryf savait en même temps que les habitants de la cité, parfois innocents, étaient prisonniers entre ses murs étroits, planqués dans leurs maisons de chaume en feu. Dark-gryf avait quant à lui un semblant de compassion pour eux car il connaissait le sort réservé à ceux qui se mutinaient. Il en avait fait l'expérience, et il y avait deux réponse : la victoire et l'anéantissement du pouvoir en place ou l’exécution méthodique et radicale des rebelles. Dark-gryf avait donc eu de la chance avec Anathos...
Il tourna la tête vers Shimy pour ne pas penser aux malheureux. Elle était soucieuse. Sûrement ce demandait-elle comment les Faucons d'argent recevraient Dark-gryf. Mal, elle n'en doutait pas.
C'était un combat éternel, une bataille sans fin.
Au même moment, un des soldats du camp les vis et poussa un cri de joie.

-Les légendaires ! Ils sont là ! Les Légendaires, les Légendaires !

Plusieurs autres personnes accoururent et commencèrent à siffler en les invitant à entrer. Lorsque Jadina fit un pas en avant, Dark-gryf la retint.

-Non...écoute, je ne peux pas, murmura-t-il. Ils vont me regarder, me...je ne peux pas.
-Mais qu'est-ce que c'est que ça ? Des larmes ?
-Tu n'en a jamais vu ?

Jadina devint plus sérieuse. Elle regarda son ami intensivement, dans les yeux et le pris par les épaules. Elle pointa Tenebris du doigt.

-Je t'ai dit quoi la dernière fois ?
-De prendre exemple sur Tenebris.
-Sa ira, laisse la parler... fais moi confiance.
-...d'accord....

Le sourire angélique de Jadina eut deux effets. D'abords il fut immensément réconfortant pour Dark-gryf qui se sentait pousser des ailes. Ensuite il fût dévastateur pour Shimy qui les regarda d'un œil mauvais. Non, ça venait à peine de commencer !!
Les acclamations cessèrent, lentement... Dark-gryf apparaissait aux soldats, à ceux qui s'étaient sacrifiés pour Alysia et pour chasser Anathos. Le choc fût violent. Pour Dark-gryf, la bataille d'Aktia venait de finir. Une autre commencée. Tenebris venait de prendre la parole et les autres formait un halo protecteur autour de lui.
Il était aimé.

dédié a Chtite.

Impliqué(e)
Impliqué(e)
avatar


El Diablo
Messages : 192
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 18
Localisation : Derrière toi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: legendaires et...infernal...   Jeu 12 Avr - 22:48

Ou est l'espoir ? Ou est-il, celui qui fait battre des cœur, pousse les hommes à commettre l'impensable ? Il disparaissait sous une pluie de missiles dorés, brillants comme des étoiles, messagers de la mort. Ils s'abattaient. Ils s'abattaient sur l'espoir.
La ville était un champ de bataille apocalyptique et dans la nuit naissante au loin, les ténèbres rougeoyants dansaient gaiment. Un carnage.
Dark-gryf n'écoutait plus Tenebris. Pourtant, son don pour arranguer les foules lui permettait, peu à peu, de convaincre les soldats restés au camp. Chacun de ses mots portaient sur l'auditoire totalement à l'écoute. Elle était en train de sauver Dark-gryf, et il regardait la ville, autrefois splendide mais gangrénée par cette peste d'un nouveau genre, cette rébellion... Cet espèce de cancer qui absorbe tout, et met à rude épreuve les empires les plus puissants. Et on ne guérie pas un cancer.
Sauf si on emploi les grands moyens. Les très grands moyens.
Si on détache le cancer du reste du corps, avant qu'il ne soit trop important, on pouvait en guérir.
C'est ce qu'Ikael faisait : il détachait le cancer du reste du corps, il rasait la ville.
Les rebelles l'avaient mérités, ils avaient trahis leur propre parole, leur serment fait au roi...comme Dark-gryf avait tenté de rompre son serment, il y a bien longtemps.
Il se remémora ce moment : il était aller si loin, il était si proche du but... Mais pour être rebelle, il faut être radical, même envers ses frères. Dark-razzia...il avait menti.
La haine remonta, jusqu'en haut de sa gorge, jusque dans ses mains. Il devait l'évacuée, à présent les Faucons avaient intérêt à s'écarter.
Tenebris finit son discours qui laissa place à un lourd silence. Les gars se regardèrent entre eux et se mirent à murmurer.

-Il est entré là-dedans ?
-Ouais, et il en ressortit.
-Ils sont tous ressortis.
-Mais on les a bombarder ! Alors ils ont survécu quant on les bombardait !
-Normal, c'est les Légendaires.
-Mais l'autre, là, c'est pas un Légendaire.
-Ils ont décidés que si...
-On a deux hypothèse : soit ils sont fous, soit ils ont raison... vous en pensez quoi ?
-Bah, après ce qu'il a fait, c'est sûr que....c'est un peu dur.
-Combien d'ennemis votre armée a-t-elle tuée, demanda soudain Dark-gryf.

Les Faucons se turent, étonnés de l'intervention de Dark-gryf. Jusque là, il n'écoutait rien.

-Excusez-moi, reprit-il en profitant du silence. Je pense avoir tuer de mes propres mains beaucoup moins en deux ans que vous tous dans la totalité de votre carrière.
-C'est la guerre, répondit un homme. C'est notre métier, ouais. Ouais notre boulot c'est de se battre pour un royaume en détresse, pas forcément celui de Larbos...
-p***** d'enfoirés de mercenaires....des mercenaires, c'est tout ce que vous êtes ! On vous paie pour aller planté votre lame ici ou là, peu vous importe ! C'est combien de blé vous allez vous faire qui vous intéresse !
-Comment ose-tu salir notre honneur de la sorte ?! Infâme personnage, nous savons pour qui nous nous battons ! Nous savons qui sont nos clients, des personnes dans l'injustice ou la détresse !
-Ce sont vos frères que vous massacrez, cria Dark-gryf. Prisonniers dans ces murs !
-Ils ont craché sur leur promesse.
-A votre place, je les aurais rejoins. Ce royaume ne peut plus vivre... C'est vrai que durant la guerre, larbosa à commit des erreurs irréparables, et vous avez été sauvés par la garnison d'Aktio ! Je le sais... C'est moi qui étai chargés de vous anéantirs ! Et quand je vois que Larbosa est toujours là, avec ses erreurs politiques et militaires, quand je vois que ceux qui s'étaient sacrifiés pour un royaume sont exterminés et leur ville rasée.... je me dis que je n'aurais pas du me replier, que j'aurais dû tous vous tuer. Ou étiez vous durant le cycle ? Protégiez-vous votre patrie, votre roi ? Ou l'avez-vous carrément abandonné au profit du plus offrant ? Dites le moi, je ne vous ais croisé qu'une fois sur un champ de bataille. Vous n'étiez pas chez vous. Je vous ais battus, vous vous souvenez ? Je vous ais tailler en pièce et j'ai aimé ça. Voir de telles ordures, capables d'abandonner son pays, puis revenir pour frapper ses frères ayant sois-disant trahis le roi. Vous êtes les mêmes.
-Et alors ? D'après ce que nous à dit Tenebris, tu as trahis Anathos ou du moins, tu étais prêt à le faire.
-Il y a cependant une grosse différence. Je ne me suis jamais sentis lier à lui. Sa mort m'importait peu. Après tout, il m'a fait naître et à commencer à tuer tout le monde en criant '' faites comme moi, les enfants''. Nous étions ses enfants, et ils nous empêcher de nous soulever grâce à un procédé magique, Dark-jadina l'a sentit.

En face, l'homme se gratta le menton en signe de perplexité.

-Nous reprocher ce genre de chose pour mettre le tas sur un pieds d'égalité, c'est pas terrible.

Dark-gryf sentait qu'il allait exploser. C'est vrai, il ne pouvait pas jouer à pieds d'égalité, il s'embrouillait...

-Vous me laissez passer ?
-Tant que tu reste avec tes copains, ouais. Surveillez-le.

Razzia ouvrit le chemin dans la foule pour faire passer les autres. Shimy s'accrocha à Dark-gryf en souriant. Elle était fière. Lui ne dit rien ni ne réagit. Il se sentait coupable, à nouveau. Ce sentiment de culpabilité le suivrait tout le temps.
Au camp, ils entrèrent dans la tente d'Ikael. Lui et deux personnes aux attraits de général étaient penchés sur une vaste table en bois sur laquelle reposait une carte. Une carte de la ville.

-Si nous attaquons de front, les archers vont nous massacrer, dit l'un d'eux.
-Quels archers ? Ils n'ont rien, il faut arrêter de lambiner ou il nous claquerons entre les doigts ! Il faut attaquer, maintenant.
-Nous n'en ferons rien, bougonna Ikael. Ils ne méritent que ça : périrent dans les flammes.

Pour marquer ses mots, l'eau du thé que contenait une tasse se mit à trembler : une catapulte venait de faire feu. Ils se turent, comme si leur voix ne valait plus rien face à celle d'Ikael. Le commandant imposait par sa taille, son amure bleue massive et luisante. Ses cheveux roux et longs descendaient entre ses épaules robustes. Il avait tout de la carure d'un homme assuré et fier, capable de dirigé des hommes en enfer. L'arrivée des Légendaires ne se remarqua presque pas.
Ikael but une longue tasse de thé avant de se retourner vers ses amis. Par surprise de les voir peut-être. Ou par surprise de LE voir. Il recracha son thé au visage de Dark-gryf qui hurla.
La victime se tint le visage entre les mains en criant de douleur. Le thé avait pénétré jusqu'à ses yeux et ses narines, le brûlant cruellement.

-C'est chaud, c'est chaud !! chauuuud !!
-Euh...désoler, je suis désoler !

Le commandant se rendit compte qu'il présentait des excuses à son pire ennemi. Son pire ennemi qui aurait du être mort. Il attrapa la théière et la vida sur Dark-gryf en criant : non, prends encore ça ! Plein de thé !
Dark-gryf criait sous la chaleur piquante qui envahissait son corps bouillant. Jadina se précipita sur Ikael et neutralisa la théière tueuse.

-Qu'est-ce qui vous prend ?! Hurla l'homme. C'est Dark-gryf, vous le voyez ?!
-On va vous expliquer...

Shimy releva Dark-gryf, fumant, Et le débarrassa de quelques gouttes. Elle jeta un regard plein de frayeur et de colère à Ikael puis tapa du pied.

-Moi je ne lui explique pas ! Donnez-nous un endroit ou dormir et on en parle plus ! On le mérite après tout ça, non ?


Ikael ne réagit plus, il resta bouche bée face à son ennemi. Il était pétrifié, après ce combat acharné, il était encore debout...et du côté des Légendaires. Trahison ?

-Je ne peux pas vous laissez partir comme ça, grogna-t-il. Vous vous promenez avec un criminel, vous vous en rendez compte ?
-Il n'est plus le même, riposta Jadina. Il a changé, radicalement, profondément. Vous ne nous croyez ? Ça ne change rien, considérez-nous comme des hors la-loi...ça ne changera rien... on est avec lui.

Dark-gryf se relevait peu à peu, en s'essuyant le visage. Il se demandait qui devait avoir confiance en qui. Ikael ne dit rien. Il souffla et ses épaules s’affaissèrent doucement. Il se détourna, comme un lion vaincu. Les Légendaires auraient ce qu'ils voulaient. Une chambre, et la tranquillité. Ils sortirent, Ikael comprit qui venait seulement pour admirer ses artilleurs en action.

-Vous projeter de raser la ville, demanda Tenebris. Ou laisserez-vous des survivants ?
-Cela dépends d'eux. Si ils ne se rende pas, nous les tuerons tous. Un chef doit savoir prendre des décision, à tout moment, même quand le temps presse. Et parfois, elles ne plaisent pas à tout le monde, je la sais. Mais si un commandant ou un général n'a pas cette assurance et cette capacité à décidé vite, les hommes ne suivent pas. N'est-ce pas, Dark-gryf ?

Ce dernier acquiesça de la tête sans bruit. Il fronça les sourcils en regardant Ikael.

-Alors vous êtes un bon commandant...
-Vous n'étiez pas mal non plus, ajouta Ikael avec une once de...respect.
-Chacun a prit les mesures nécessaires... je n'ai pas voulu le pillage de Lilanne... J'ai laissé des hommes s'échappés. Anathos l'a su, et ce qu'il a fait à la ville...
-Comme je n'avais pas le choix en purgeant Oinnio de tout trace de vie, répondit le commandant. Ils étaient prêt à se sacrifier pour nous, à mourir pour la liberté. Mais ils étaient infectés, je n'avais pas le choix.
-Dommage que ce genre de choses soient retenues dans les mémoires... On se fiche du reste.
-Sa doit être dur dans votre cas, non ? De retenir quelque chose de bien.
-Ben...- Il se gratta le cou- à moins de tomber sur mon carnet secret, personne ne pourrait savoir ce que je pensais à cette époque. Quoique... j'ai déjà désobéi à Anathos. J'ai fait exprès de me replier ce jour là...alors que j'étais clairement supérieur. Anathos m'a passé un savon.

Il rit intérieurement, mais cela plut à Ikael. Ce sourire n'avait rien de sadique, rien de méchant. Juste un sourire un peu insouciant en se remémorant une scène particulière. Dark-gryf avait raison : chacun avait suffisamment d'erreur à son actif pour éviter de faire des reproches à l'autre.
Un proverbe dit : Du haut de sa montagne de mensonge, on ne voit que celle des autres.
Ikael sourit, lui aussi amusé. Et puis si les Légendaires lui accordaient confiance, il y avait une raison valable. Ouais, peut être même qu'en prenant le temps de le connaître, Ikael trouverait quelqu'un de sympathique, d'amical. Quelqu'un d'autre....
Ouais, tout le monde a droit à une seconde chance.

Impliqué(e)
Impliqué(e)
avatar


El Diablo
Messages : 192
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 18
Localisation : Derrière toi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: legendaires et...infernal...   Lun 21 Mai - 18:05

Dark-gryf se prélassait sur son lit de camp, dans la tente qu'on lui avait donner. Enfin, dans la tente qu'on avait donné aux Légendaires. Une tente, encore. Dark-gryf avait en avait assez de dormir sous des toiles, sur des lits inconfortables. Mais néanmoins, cela témoignait la bonne fois d'Ikael, il lui accordait sa seconde chance, le tolérait dans son camp. C'était une victoire pour le Légendaire, une victoire méritée. A côté, Jadina et Shimy jouaient aux messes basses, très proches l'une de l'autre, elles murmuraient des choses intelligibles aux oreilles de Dark-gryf, des choses qui les faisaient glousser bêtement. La question se tortilla dans sa tête, le mystère s'intensifiant à mesure qu'elles le regardaient de temps à autres. Razzia fit une interruption dans ses pensée en entrant dans la tente. Il avait le sourire aux lèvres, ce qui déformait son visage et le rendait inquiétant. Jadina embrassa alors la joue de Shimy en regardant Dark-gryf dans les yeux, puis reporta son attention sur Razzia. Elle écarquilla les yeux comme si elle était stupéfaite de le voir ici.

-Est-ce que quelqu'un veut allez à la plage, demanda Razzia en contenant son excitation ce qui accentuait l'expression de son visage.

Le silence se fit dans le lieux étroit, chacun appréciant la question sous un angle différent. Pour Dark-gryf, l'occasion de se détendre et de mater littéralement Shimy en maillot de bain. Pour elle, l'occasion de s'amuser à sa manière avec son jaguarian préféré. Pour Jadina, l'occasion de ressassé les événements précédant et...de s'amuser un peu aussi.
Tous acquiescèrent d'un signe de tête.

-Alors, tous à vos maillots !

Un peu plus tard, ils traversèrent le camp en maillot, alors que les soldats avaient cessés le bombardement, et commençaient à reposer leurs mains endolories à force de manier les machines de guerre. Ils étaient toujours en armure lourde et furent frappés de stupeur devant ces extraterrestres semi-nus. Ils atteignirent rapidement la plage située en contrebas. L'odeur du sel se porta à leurs narines et la brise légère souffla dans leurs cheveux, les soulevant comme du papier.
Shimy était magnifique, d'une élégante finesse, les cheveux longs et gris flottant dans l'air lui donnaient un air angélique. Ses mignons petits pieds s’enfoncèrent dans le sable chaud jusqu'aux chevilles. Sa peau pâle luisait au soleil qui descendait tranquillement vers l'horizon, et semblait ralentir pour profiter de ce spectacle.
Jadina n'était pas en reste et elle lui adressa un clin d’œil amusé. Plus loin, Tenébris, Razzia et Gryf commençaient à plonger dans l'eau en s'éclaboussant joyeusement. Dark-gryf eut un désir incroyable de les rejoindre, eux qui étaient totalement insouciants comme si la guerre était finie. Il fit un pas en avant, souriant. Shimy l'arrêta.

-Hep, Dark-gryf, l'interpella-t-elle. Moi et Jadina on a un petit quelque chose pour toi.
-Un cadeau ?
-Pas vraiment, dit Jadina avec un sourire complice. Une surprise, vient.

Dark-gryf s'approcha d'elles alors qu'elles gloussaient en se regardant. Il ne se doutait pas de ce qui allait suivre.

-Fusion élémentaire, murmura Shimy.

Des poings de sable jaillirent de la plage et saisirent les chevilles de Dark-gryf et le renversèrent. Si son arme était à porté de main, il aurait tranché les mains démoniaques, mais en l'occurance, elle n'était pas à porté de main. Il se retrouva sur le dos, battant des bras et criant de panique. Il n'avait pas eu le temps de réagir ni de se défendre face à cette menace. La dernière fois que l'elfe avait utilisée ses pouvoirs contre lui, sa avait mal fini. Très mal.

-Shimy, supplia-t-il d'une voix tremblante. Ne fais pas ça je t'en prie, ne...

Une marrée de sable le saucissonna, ne lui laissant que son nez pour respirer et ses yeux pour apprécier. Ses deux pieds furent totalement à la merci des deux filles qui recommençaient à sourire. Elles s'allongèrent, choisir chacun un pied et en retirèrent la sandale. Un grand pied nu de taille 41 s'offrirent à elles. Dark-gryf essaya de parler à travers le bâillon en vain. De toute façon, même sans, elles ne tiendraient compte d'aucun de ses propos. La torture s'ouvrit lentement, chacune tachant de faire durer le plaisir en faisant de longs aller-retour avec l'index. Même si elles y allaient doucement, l'infernal une fois de plus réduit à l'état d'enfant inoffensif riait très fort malgré sa bouche recouverte. Les pieds velus semblaient extraordinairement sensibles comparés à des pieds normaux. Comparés aux pieds de Shimy et de Jadina, en tout cas. Car il comptait bien se vengé, lorsque le supplice serait terminé. Mais il n'était pas prêt de finir. Au contraire, elles lui chatouillèrent la plante des pieds avec une telle fureur qu'il perdit totalement le contrôle de soi et sentit les larmes couler sur son visage. Décidément, elles adoraient le faire souffrir. Une longue et fatiguante demi-heure plus tard, la barrière de sable coulait le long de son corps comme de l'eau.
Il ne bougea pas d'un poil, laissant ses bras reposer mollement sur la plage. Les autres Légendaires finissaient de se baigner et se dirigeaient à grands pas vers eux. Dark-gryf était épuisé, vidé de son énergie. Shimy s’accroupit près de lui et le regarda dans les yeux d'un air inquiet.

-Qu'est-il arrivé à Dark-gryf, demanda Tenebris.
-Un petit désagrément, répondit Jadina.

Dark-gryf avait trop rit pour les insulter et leur dire leurs quatre vérités. Shimy fronça les sourcils.

-Tu pourrais répondre quand on te parle, grogna-t-elle en glissant ses mains vers les aisselles de Dark-gryf.

Sa réaction ne se fit pas attendre et un rire lui monta à la gorge. Il tenta de se retourner pour échapper à l'étreinte sans résultat. Heureusement elle arrêta bien vite. Un hurlement retentit au loin.
Ils se retournèrent et aperçurent un soldat qui descendait la plage en courant.

-Légendaires, Légendaires, Légendaires, Légendaires, Légendaires !!
-Qu'est-ce qu'il nous veut, lui, ronchonna Razzia.
-Légendaires, haleta le type, le camp...il est attaqué ! Venez vite !

La première chose que devrait dire un Légendaire dans cette situation est : on arrive !
La première chose que Dark-gryf dit, c'est ''Déjà ?''
Ils suivirent le combattant en armure bleue et remontèrent la pente à quatre pattes tant elle était raide. Il n'y avait aucun cri ni bruit de bataille, rien qui pouvait annonçait un affrontement meurtrier.
Pourtant, lorsqu'ils furent à l'enceinte du campement, la guerre était évidente, proche.
Les Faucons d'Argent c'étaient déployés en ordre de bataille, organisés comme les soldats d'élites qu'ils étaient. Le commandant Ikael était sortit de sa tente pour observer le champ de bataille et... la bataille elle-même. Mais observer seulement, car il n'était pas réellement prêt à tuer. La tasse de thé qu'il portait régulièrement à ses lèvres en témoignait. La chaise sur laquelle il était assis et la table sur laquelle il posait ses deux pieds aussi en témoignaient. Il était en pleine détente, entièrement coupé du monde qui l'entourait. L'homme qui avait guidé les Légendaires les amenèrent devant lui et se mit au garde à vous.

-Les Légendaires, monsieur le commandant. Ils étaient sur la plage.

Ikael le remarqua à peine et haussa les sourcils en apercevant les héros. Il tendit sa tasse vers eux et se fendit d'un large sourire.
-Ah ! Amis, vous êtes les bienvenus à ma table ! Prenez-vous du thé? Aujourd'hui est une grande journée pour nous, vous le savez ça ? Non, vous ne le savez pas, vous n'en savez rien. Laissez donc place aux vertueux combattants, c'est à dire nous !
-Pourquoi ces grands airs, commandant ? Demanda Shimy. Nous n'avons pas le droit de nous battre ?
-Cela ne me gênerait pas trop, dit Dark-gryf.
-Comment ?

Shimy le dévisagea d'un air troublé et fronça les sourcils visiblement mal à l'aise. La réponse de Dark-gryf était tout à fait inhabituelle, voire déplacée.

-Sa vous semble illogique, poursuivit-il. Oui, je n'ai pas réellement envie de me battre. Je n'ai pas envie de me battre du tout. Je... (il chercha ses mots en regardant autour de lui et ses yeux se marquèrent de tristesse.) je suis fatigué. Je me suis battu ce matin, cette après-midi... j'ai massacré devant la porte, dans la ville. J'ai combattu le Capitaine, il est mort. J'ai vu la ville en flamme et maintenant vous voulez que je tue de nouveau. Non...je ne peux pas continuer.
-Vous avez occis le Capitaine ? Releva Ikael dans une phrase qui appelait au désespoir. Vous deviez le ramener non ? Le roi en avait besoin.
-Il y a eu des petits soucis, s'excusa Jadina. Il n'a pas voulu venir, s'est battu, et finalement il est mort (elle se frotta le postérieur avec empressement). L'important est que sans lui les rebelles devraient se rendre.
-Pas si sûr... jetez un coup d’œil.

Il désigna la plaine qui se trouvait devant la ville et qui était occupée par des centaines de soldats.
Ils paraissaient imposants, forts ou même invincible sous leurs armures luisant au soleil. De longues piques se dressaient jusqu'à une hauteur défiant les tours même de la cité. Ces longues armes et cette formation serrée caractérisaient la phalange d'hoplite. Derrière ces hommes tenaces et entraînés qui formaient la garnison d'Aktia se trouvaient d'autres hommes, beaucoup plus hirsutes et mal équipés. Ces types là étaient les vrais partisans de la FLL. Quoique, sous-équipés n'était pas réellement le terme. Ils n'avaient ni uniforme et arme standard, mais certains étaient armés de hache à deux mains ou de marteau de combat redoutables. Quand a leur armure, une peau de bête pour certains, un gilet de cuir pour d'autre et parfois, des vêtements civiles comme des pantalons et des chemises. Ce n'étaient pas des soldats, ils avaient peut-être reçus les bases physiques d'un guerrier mais cela ne serait sûrement pas suffisant pour vaincre une armée entraînée et disposant d'armes de siège. Bref, mise à part les phalanges, la FLL n'avait aucun atout majeur.

-Il sont nombreux, marmonna Tenebris.
-Oui, plus nombreux que nous, répondit Ikael. A vrai dire, mon armée n'est pas au complet. Cette bataille m'a sembler tellement simple que je n'ai pris que deux bataillons (il finit sa tasse) mais cela sera suffisant. N'est-ce pas ?
-Eh bien, en sachant que vous ne nous aurez pas dans les rangs, dit Dark-gryf, vous perdez un gros avantage.
-Vous seul nous quittez, Légendaire Dark-gryf ?

Ce dernier observa ses compagnons, les uns après les autres. Son regard supplié l'arrêt de cette guerre, du sang versé au nom d'un royaume et d'un seigneur de guerre. Il avait du sang jusqu'au coude, la Mort dans chacun de ses pas... Il avait finit par devenir Elle.

-J'ai suffisamment fendu de crâne pour la journée, dit-il. Je pensais qu'être Légendaires, c'est agir au nom du bien, pour le bien... je vous vois tuer à tour de bras depuis ce matin, je ne comprend pas vraiment...
-Il faut tuer au nom du bien parfois, frémit Jadina d'une voix faible. C'est...
-Et qu'est-ce que le bien, Jadina ?

La question leur avait glacé le sang à tous, avait réduits au silence tout les mots de politiciens et de gens bien pensant. Le bien n'était qu'une question de point de vue, rien d'autre.

-Ikael, vérité et justice pour tous, c'est ton credo n'est-ce pas ?

Il reposa sa tasse en tremblant sur la petite table et se redressa. Dark-gryf revint à la charge, plus violemment encore.

-Oui.
-Ou alors, c'est le credo du roi Larbosa. Tout comme c'est ça justice.
-Ne remet pas en question la parole de mon roi, grogna le commandant. Je vais t'expliquer très clairement les choses : je me suis engagé dans cette armée pour servir la justice et mon roi. D'accord, qu'est-ce que la justice, qu'est-ce que le bien... Mais je te ferait dire, que nous avons sauver de nombreux peuples en détresses, des innocents, des faibles. Mais aussi ceux qui faisaient affaire avec le roi. Nous protégions aussi ses alliés, même les moins scrupuleux. Mais trahir le serment prêté à son propre roi est une chose abjecte proche de l'hérésie ! Lorsque l'on prête serment, c'est pour la vie ! On est au service du roi, on est serviteur, et peu importe sa décision, si c'est vôtre roi...il saura toujours, à un moment ou un autre, d'une manière ou d'une autre, honorer vôtre parole.
Larbosa est mon roi, son sort est lié au mien, je mourrais pour lui, je le servirais comme je le dois.
-Vos paroles sont profondes et justes, fit une voix vieille et traînante. Mais vaines, car le cœur qui est devant vous est impur et sali d'un passé innommable.

Un vieil homme se trouvait derrière eux et dévisageait Dark-gryf avec de petits yeux enfoncés dans leurs orbites. Il se tenait à un bâton de bois orné d'un diamant bleu qui projetait autour de lui une aura argentée presque...magique. Il était vêtu d'une robe pourpre simple, sans décoration.
Son visage tiré par les rides était traversé d'une bouche difforme, comme si c'était un autre ride, plus épais.
Les Légendaires et Ikael à l'exception de Dark-gryf baissèrent la tête pour le saluer.

-Lénile, murmura le Faucon d'Argent. Notre prêtre d'Eroth, il nous protège de l'hérésie et du chaos.
-Eroth ma assigné une tâche bien ingrate en m'envoyant dans ce camp rempli d'infidèles.
-Qui est Eroth, demanda Dark-gryf à demi-voix pour que le prêtre ne l'entende pas.
-Tu ne sais pas ? S'étonna Shimy à un ton encore plus bas. C'est le dieu des hommes, de la plupart en tout cas. Je suis stupéfaite que tu ne connaisse pas cela.
-Mais Shyska, c'est la déesse des elfes, pourquoi salue-tu ce type alors ?
-Parce que j'ai du respect pour les autres religions. Pour certain, je serais déjà conduite au bûcher, mais je ne suis pas très pratiquante...
-Oh, je vois.

Lénile s'avança et tapota la tête de Dark-gryf avec son bâton, comme un écureuil tapant une noisette pour voir si elle était...pourrie. Il resta un moment pensif en regardant le jaguarian sous tout ses angles.

-Tu aspires à te racheter ! S'exclama-t-il. Mais il n'y a plus de place pour toi ici. Avec tes amis, dans un autre monde épargné, tu trouveras un refuge. Pas ici. Et...tu découvre que mal et bien se ressemble terriblement, n'est-ce pas ? Il n'y a ni bien ni mal, seulement...

Il serra son bâton plus fort encore et ouvrit son gros ride rose pour prononcer une autre phrase d'une voix tremblante.

-Des décisions de politiciens.
-Je ne sais pas si mes compagnons accepterons, mais je pars de cette bataille. Je ne sais pas ou aller ni que faire, mais je ne reste pas là.
-Je te suis, dit Shimy. Assez de sang pour aujourd'hui.

Tout les autres acquiescèrent en chœur en se rapprochèrent de lui. ''Légendaires unis un jour, Légendaires unis toujours.'' Et ils partirent, avec un petit mot porte-bonheur pour le commandant et un regard pour les guerriers. C'était à leur tour de se battre, eux, ils en avaient assez fait pour le moment, assez pour un bon moment. Ils quittaient le camp alors que la bataille s’apprêtait à commencer sans eux. C'était la fin de cette guerre, de ce combat infâme, qu'importe le vainqueur, il en fallait un pour que ça cesse. Au nom d'un dieu, d'un roi, de la justice... La dernière bataille allait avoir lieu. Plus tard on s'en souviendra comme la gloire des Faucons d'Argent et de celle des Légendaires. Ces derniers rentreraient enfin à Oroban et se mettraient en congé prolongé avant...de repartir pour de nouveaux horizons inexplorés. Ils se rendaient compte que finalement, ils n'étaient guère que des mercenaires que l'on payait pour aller faire ci ou sa. Les Faucons n'étaient pas bien différents. Ils ne servaient pas réellement la justice en fin de compte, ils étaient un commando d'élite utilisé en cas de crise majeure. Il était temps de redorer leur image de justiciers, et pour cela, il faudra travailler pour son compte, seulement pour son compte. Les politiciens sont tous corrompus de toute façon, on ne pouvait leur faire confiance. Ils redeviendraient les Légendaires.

Ikael finit sa tasse de thé en songeant au départ subit de ses alliés et à ce qu'avait dit Dark-gryf.
Lénile lui posa une main squelettique sur l'épaule :

-Ne soyez pas troublé par leur paroles, commandant. Observez la victoire qui vous attends, et priez Eroth. Il vous accompagneras durant ce combat.
-Monsieur ! Les culbutars sont prêts, que devons-nous faire ?

Un homme à barbe de trois jour équipé se présenta à Ikael et le salua. Ses yeux en pattes d'oie lui donnait un air d'homme mûr alors que ce n'était qu'un enfant. Il tenait sous son bras son caque bleu azur surmonté d'une crête rouge très voyante. Il était Arribar, capitaine de la chevalerie.

-Tenez vous à l'écart de la bataille, Arribar. Lorsque nos ennemis tenteront de regagner la ville, la queue entre les jambes, frappez les de vos lances et achevez les fuyards.
-Abattre des ennemis qui nous tourne le dos ?! S'exclama le capitaine. C'est un travail bien trop simple pour mes chevaliers. Nous devrions plutôt attaquer leurs arrières pendant qu'ils vous affronte, nous les tuerions tous !
-C'est une perspective intéressante, marmonna Ikael en se levant calmement. De toute façon ils n'ont pas la moindre chance. Allez-y.

Le capitaine ne répondit rien, mit son casque dont le plumeau s'agita dans le vent et adressa un sourire à Lénile.

-Que vos chevaliers soient bénis.
-Et que la parole d'Eroth se répande par le sang.

Il l'ait quitta en direction de son culbutar cuirassé, près au combat intense qu'ils allaient livrer. Et pourquoi ? Pour la paix ? L'argent ? Un dieu ? Le pouvoir ? La gloire ? Toutes ces raisons étaient plus valables les unes que les autres, mais ils ne seraient pas ébranlés. De feu et d'acier, de courage et de bravoure, ils étaient les meilleurs. Et alors que le soleil projetait une lumière rosée et les nuages une ombre funeste, ils allaient sans le savoir connaître un destin tragique et horrible pour la plupart d'entre eux. Les rangs de la FLL s'avançaient.

Impliqué(e)
Impliqué(e)
avatar


El Diablo
Messages : 192
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 18
Localisation : Derrière toi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: legendaires et...infernal...   





Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

legendaires et...infernal...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» legendaires et...infernal...
» One Piece 533 : Level 4 Infernal Hell
» Le piège infernal: La résurection! (MUSCLOR) roman photo.
» "Le monde infernal de Branwell Brontë "
» Quel personnage a été (ou serait) selon vous le meilleur leader des Legendaires ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendaires : Nouvelle ère :: Papotage en règles :: Créations de fans :: Ecritures :: Les fictions terminées-