Site créé pour ceux qui veulent discuter entre estimateurs positifs de la direction de la BD.
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Sam 5 Mai - 22:18

Bon... Je vais RECOMMENCER une 3ème fiction! Décidément... J'arrête pas de faire des fics, moi -_-"... M'enfin. Voici une troisième fic qui a des références avec le Moyen-âge et la renaissance, mais qui se passe à Alysia. Donc, ne vous étonnez pas si il y a des références avec l'histoire qu'on étudie à l'école.
Exclamation Au fait, pour les administrateurs et modérateurs, je vais essayer de ne pas trop faire de HS par rapport à la BD et de ne pas trop mettre de personnages inédits. Mais ne vous étonnez pas si il y a plus de passages en rapport avec les princesses de mon histoire qu'avec les Légendaires.Exclamation
Mais je ferais de mon mieux pour ne décevoir personne~♪!
Voilà, bonne lecture Very Happy!

Prologue:
L'histoire se passe à Alysia. Les Légendaires continuèrent à sillonner la terre entière en quête d'une solution pour inverser les effets de l'Accident Jovénia, un accident causé à cause d'une des six pierres divines crées par les Dieux, qui créèrent également Alysia. A cause de la Pierre de Jovénia, toute la population d'Alysia et du Monde Elfique sont redevenus des enfants âgés de 12 ans. 5 années s'écoulèrent depuis cette accident... Les Légendaire de nouveau réunis, résurrection d'Anathos, renaissance des Légendaires... Oui, il s'est passé beaucoup de choses. Mais est-ce que l'Accident Jovénia est le seul évènement qui a marqué une grande partie des habitants d'Alysia? Non.
Il y a eu un autre évènement qui n'a pas disparu de l'esprit de beaucoup de personnes... Une histoire triste mais qui finit bien, au final. De deux filles au début détestées et qui étaient cruelles, mais que suite à un incident qui les marqua profondément, elles finirent par accepter leurs erreurs et ont changés.
Cette histoire, un... Ou plutôt "une" Légendaire va bientôt la connaître...:
L'histoire des deux "Princesses du Diable"!

Un matin comme les autres commençait à Alysia. Nous sommes à Orchidia, cité natale de Jadina et Ténébris.
Les habitants continuèrent à vivre leurs vies quotidiennes, avec toujours des gardes royaux qui patrouillèrent partout dans la cité, depuis que l'Arbre de Gaméra s'est déraciné et envolé autour de la planète.
Aujourd'hui, il y avait beaucoup de monde. Et en regardant plus près et plus précisément dans la foule... Il y a une silhouette familière. De longs cheveux blancs argentés, une tenue très féminine verte-turquoise et bleue, le teint très pâle, deux broches en losange bleues avec sur une broche un tissu blanc accrochées sur les cheveux, des yeux bleues très pâles sans émotion et de longues oreilles pointus. Elle représente la pureté même. Elle était adossée à un mur, regardant le ciel sans vraiment le voir, ses yeux et sa vision soumises à des conditions parfois incurables dont certaines lui manquaient, comme les couleurs...
Shimy. La jeune elfe regardait le ciel bleu azur, mais ne pouvait discernée la couleur, le regard vide et sans émotion. Et cela lui manquait... Le passé lui manquait. Tout en ne détachant les yeux du ciel infini, elle revit ses souvenirs du passé... Les jours où ils étaient ensemble et unis, où Gryf l'aimait encore... Les jours heureux de l'ancien temps. Où Danaël était encore en vie, où les mauvais moments partait parfois à la rigolade, où elle et Gryf avait encore une relation amicale... Où la vie était mieux et heureuse. Ces souvenirs lui semblaient tellement lointain... Tellement lointain... Mais dés qu'elle se remémore des paroles de Gryf ce jour-là, ses souvenirs lui semblaient daté d'hier.
Depuis que Shimy a retrouvé ses amis après deux ans d'absences pour s'entraîner contre le Dieu Anathos, elle fut choqué par des changements radicales de la part de ses compagnons: Jadina qui a complètement changé de personnalité, Gryf qui la quitte pour une autre, les autres changements de caractères de Razzia et Ténébris...
Cela lui semblait incroyable. Qu'un seul bouleversement pouvait engendrer de telles changements... Mais elle s'en étonnait pas trop. Une nuit, Shimy est partie. Sans laisser un mot.
Elle voulait être un peu seule, pour penser et réfléchir sur tout ce qui lui est arrivé.
Personne ne fit attention à l'elfe, mais elle s'en fiche... Son histoire avec Gryf fut décidément trop courte. Elle avait redouté ce moment, de toute façon. Alors, "pourquoi persister à continuer d'aimer quelqu'un qui vous a quitté et qui est désormais dur avec vous?" Pensa-t-elle.
Fatiguée de regarder le ciel, elle partit dans les rues d'Orchidia, sans savoir où aller. Soudain, elle remarqua un bâtiment. "La Mémoire d'émeraude". Curieuse, elle y entra, poussant doucement la porte, ne voulant pas déranger ceux qui lisent à l'intérieur. C'était une grande bibliothèque! Remplit de livres du sol au plafond! L'elfe fut un moment choqué de voir une telle librairie. Une jeune fille s'approcha de Shimy, le sourire au lèvres. Elle avait de longs cheveux châtains, une tenue verte, bleue et blanche simple, des yeux noisettes et des lunettes noires rectangulaires. Elle s'appelle Gaëlla.

Gaëlla: Bonjour, mademoiselle. Bienvenue dans notre bibliothèque! Que puis-je faire pour vous?
Shimy: *Pense* Elle est gentille et très polie, cette fille ^^. Elle m'a l'air sympa. *A Gaëlla*. Euh... En fait, je passais par ici par hasard... Et je ne connais pas bien les lieux... Dit-elle, un peu gênée.
Gaëlla: Oh? Vous n'avez jamais visité cette bibliothèque?
Shimy: Non...
Gaëlla: Pas de problème! Je vais vous faire visiter!
Et Gaëlla fit visité à Shimy cette grande bibliothèque. En chemin, elles firent connaissance. Elles finirent donc par devenir de bonnes copines ^^! Shimy apprit aussi que Gaëlla était la bibliothécaire personnelle de Jadina et sa seconde professeur lorsque Vangélis partait en voyage. Depuis que la jeune princesse a grandi, elle vit que sa place était à sa bibliothèque. Donc, elle y retourna.
Shimy: Quelle histoire!
Gaëlla: Oui, c'est vrai ^^! Jadina était vraiment adorable, comme enfant. Même si elle réclamait le plus souvent Vangélis.
Shimy: Ça ne m'étonne pas plus que ça de sa part --'...
Gaëlla: Allons allons, Jadina a aussi ses bons côtés. Ah! Nous voici déjà à la partie la plus intéressante de la bibliothèque! Dit-elle en regardant l'énorme rangée de livres qui était en face des deux filles.
Shimy: ÉNORME!!! Répond Shimy, les gros yeux de poissons et la bouche grande ouverte!
Gaëlla: Oui. Cette rangée de livres est remplit de livres retraçant des histoires vraies passés. Dont certaines sont plus tragiques que d'autres, ou des histoires ayant plus ou moins un impacte sur notre histoire...
Shimy: Tu en sait, des choses!
Gaëlla: Eh bien, en fait, je les est tous lu ^^"...
Shimy: SÉRIEUX???????????
Gaëlla: Oui... Mais pas en un jour. Après plusieurs années, évidemment.
Shimy: ... Tu permets que je regarde un peu? Et si je peux, je pourrais en emprunter?
Gaëlla: Bien-sûr ^^! Prends-en autant que tu veux! Mais ne les perds pas. Je retourne à mon poste. Dés que tu as fais ton choix, viens me voir!
Shimy: D'accord ^^!
Gaëlla s'en va. Shimy regarda les livres... Elle aurait aimé pouvoir lire ces livres qui piquaient sa curiosité... Mais elle était aveugle et ne pouvait pas lire. Faute des broches elfiques.
Shimy: *Pense*. Pff... Je donnerais tout pour pouvoir de nouveau voir comme tout le monde... Saletés de broches. Ils ne pouvaient pas me mettre la vue de l'écriture et les couleurs, non? Pff...
Et alors qu'elle se lamentait, elle ressentit une aura familière. Celle d'un garçon. Elle tourna vivement la tête et vit... Son ami Kiseki!
Ah~, ces deux-là... Rien qu'en une semaine, ils sont devenus inséparables! Ils se connaissent l'un comme l'autre. Et Kiseki comprend parfaitement Shimy quant il s'agit de son histoire d'amour avec Gryf. Kiseki est toujours là pour la faire sourire. Shimy apprécie beaucoup son nouvel ami! Elle le salua chaleureusement.

Shimy: Tiens! Salut, Kiseki. Quel bon vent t'amène?
Kiseki: Mon petit doigt m'a dit que je trouverais une Légendaire ici. Eh bien, je ne me suis pas trompé ^^!
Shimy: Hihi ^^! Tu es venu chercher des livres?
Kiseki: Tout juste. Dit Kiseki, tout en s'approchant de son amie.
Shimy: ... Veinard...
Kiseki: Hum? Il y a un problème?
Shimy: Oui... Ce sont mes broches. Je suis aveugle, mais ces broches pallie ma cécité. Mais je ne peux ni lire, ni écrire, ni voir les couleurs. Et ça m'énerve! Pff... Je ferais tout pour revoir comme tout le monde, tout en sachant ressentir les auras... Mais c'est impossible.
Kiseki: ... Je peux améliorer tes broches, si tu veux.
Shimy: Hein? Vraiment??
Kiseki: Oui ^^. C'est pas la première fois que j'ai des problèmes comme ceci. Laisses-moi faire...
Kiseki posa doucement ses doigts sur les broches de Shimy et ferma les yeux, puis se concentra... Shimy ferma les yeux, par réflexe. Un moment... Puis des petites lumières bleues apparurent sur les broches de Shimy! Encore un moment... Les lumières s'arrêtèrent et Kiseki retira ses doigts et rouvrit les yeux.
Shimy: Tu crois que ça a marché?
Kiseki: Voyons ça... Ouvres les yeux.
Shimy le fit... Elle ouvrit doucement ses yeux, ayant un peu peur... Elle les ouvra, les referma... Puis les ouvrit entièrement... Et là... ELLE VOYAIT!!! Elle voyait même très bien!! Elle vit les couleurs, elle vit les yeux dans les yeux son ami qui la réconforte quand elle est triste... Shimy n'était plus aveugle. Elle pouvait de nouveau voir comme n'importe qui!
Kiseki: ... Tes yeux bleues clairs montrent bien que ça a marché... Pas vrai?
Shimy: Oui... Ça a marché!! Youpi! Merci, Kisekinounet! Dit Shimy, euphorique et heureuse, en se jetant sur Kiseki, qui manquait de tomber à la renverse.
Kiseki: Hé~, doucement! Hihi, tu es incorrigible! Mais tant mieux... Je suis content.
Un petit moment de silence... (Le temps de retirer Shimy de Kiseki).
Kiseki: Bien, cherchons maintenant nos livres! On se voit en bas!
Shimy: Oki doki ^^! Dit Shimy, pleine de joie de cette vue retrouvée.
Shimy examina la rangée avec attention. Elle regarda chaque titre de livre. Les évènement d'Alysia n'était pas rare, loin de là! Pour avoir autant de livre sur ces sujets, c'est qu'il devait y en avoir un bon paquet O_O! Et puis, Shimy vit un livre qui l'intrigua...
Un livre blanc, rose clair et bleu clair/foncé avec un Cœur rose et un Pique bleu. Le seul qui était de cette couleur. Tout les autres livres étaient vert, blancs et jaunes doré. Curieuse, elle le prit. "L'histoire des Princesses du Diable". Voilà son titre.
Shimy fut de plus en plus curieuse. Elle n'a jamais entendu parler de cette histoire. Elle descendit en bas (la bibliothèque avait deux étages) et s'installa sur une table pour lire tranquillement ce livre. Kiseki, qui avait trouvé ce qu'il cherchait, s'installa sur la même table que Shimy, sans dire un mot, mais le sourire aux lèvres. Gaëlla les regarda, les yeux pétillants et la banane avec. Kiseki lui a fermement dit qu'il n'était pas amoureux de Shimy et qu'ils sont juste des amis! Donc, elle ne dit rien, les regardant juste.


Plus loin, à plusieurs lieux d'Orchidia...

Et les autres Légendaires, dans tout ça? Eh bien... Ils étaient en train de chercher Shimy, qui est partie hier soir, sans laisser de mot ni de trace. Ils n'arrêtèrent pas de tourner à gauche et à droite, n'ayant aucune piste, aucun indice.
Ténébris: Mais c'est pas vrai, ça! Où elle est partie, celle-là? Bon sang!!
Razzia: Ze me demande pourquoi elle est partie zoudainement... Za ne lui rezzemble pas!
Jadina: ... Quoique... Vu la façon dont Gryf lui a parlé, aussi... Répondit la princesse, sceptique.
Gryf: Roh~, vous allez arrêtez de m'accuser en premier, oui??
Jadina: QUI lui a crié dessus hier, hein??

FLASH-BACK:

C'est le soir. Tout le monde est couché. Shimy sortit discrètement de sa tente et alla vers un lac. Kiseki l'attendait. Ce n'était pas un rendez-vous galant, mais Shimy avait besoin de se confier à quelqu’un. A quelqu'un qui, au moins, l'écoute et la comprend. La discussion commença entre les deux amis. Gryf, qui a vu que Shimy n'était pas dans sa tente, essaya de la retrouver en suivant son odeur. Il la trouva, finalement, dans les bras de Kiseki, la réconfortant pour qu'elle cesse de pleurer. Gryf, rouge de colère de voir sa belle elfe dans les bras d'un autre, sortit de sa cachette et hurla:
Gryf: Hé, toi, dégage d'ici si tu tiens à ta peau!!!
Kiseki, comprenant qu'il ne plaisantait pas, dit doucement à l'oreille de Shimy:
Kiseki: On se voit demain, d'accord?
Puis il s'envola, sans que Shimy puisse dire le moindre mot.
Gryf: Shimy, qui c'était, ce sale Don Juan?
Shimy: Pourquoi je te le dirais, d'abord?? Pesta l'elfe au Jaguarian.
Gryf: PARCE QUE tu ne devrais pas être avec des types comme lui!! Il te trompe, ça se voit!
Shimy: Et toi, tu ne m'a pas trompé, peut-être?! Tu vas me faire croire que Kiseki est un pervers?! N'importe quoi!! Je te signale que tu m'as laissé tombée pour une autre pendant les deux ans où on ne s'est pas vu!! Alors tu n'as rien à me dire! Je fréquente qui j'ai envie!
Gryf: Tu ne dois pas faire confiance à ce type!! Et puis, je te rappelle que nous sommes des héros et que nous devons...
Shimy: TAIS-TOI! Tu n'as rien à me dire!! Ce n'est pas à toi de décider de mes choix et de mon comportement! Tu n'es plus mon petit-copain! Alors laisses-moi faire ce que je veux!
Gryf: Shimy!!! Arrêtes de faire l'enfant! Et laisse ce type, ça vaudrait mieux!
Shimy: ................ *S'approche rapidement de Gryf et le gifle*. JAMAIS!!! Tu n'as rien à m'apprendre et à me dire, compris??!! ... JE NE VEUX PLUS JAMAIS TE VOIR!!!
Shimy partit en courant et en pleurant, laissant Gryf seul et avec sa marque rouge sur la joue... Elle venait enfin de dire ce qui lui pesait sur le coeur.


Fin du FLASH-BACK.

Et évidemment, tout le monde a entendu ce que Gryf et Shimy étaient en train de se dire... Ou plutôt, de se "criaient" dessus. Gryf se sentit horriblement gêné...
Ténébris: Alors?
Gryf: .................. Oh et puis, au lieu de faire des commentaires, on ne devrait pas faire des recherches pour la retrouver, non???
Razzia: -_-"... Hum? Dit Zadina, on est pas loin d'Orchidia, pas vrai?
Jadina: Euh... Oui, pourquoi?
Razzia: Peut-être que Shimy est retournée à Orchidia! Pour on ne zait quelle raison, Shimy est zans doute retournée à Orchidia! Il n'y a nulle part ailleurs où aller izi.
Jadina: Mais c'est vrai!
Ténébris: Mais c'est quand même loin, Orchidia! On mettra du temps avant d'arriver!
Jadina: On va à dos de nos Quadryl! Allons-y!

A suivre...

Edit modo : La taille normale d'écriture est suffisante pour une fic', essaye d'utiliser au minimum les variations de tailles, surtout quand il s'agit d'un post complet

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Dim 6 Mai - 22:05

Chapitre 2

Les Légendaires enfourchèrent donc leurs Quadryl et partirent à Orchidia. Gryf repensait à ce qu'il a dit à Shimy, et ce qu'elle lui a dit pour toute réponse...
"Je ne veux plus jamais te voir".
Il se sentit honteux et avait à présent peur de regarder dans les yeux celle qu'il aime... Mais il était fiancé, il devait tourner la page... Mais cela lui était insupportable à savoir... Et être dur avec elle, cela était tout sauf possible. Il souffrait tout les jours à force de continuer à rendre triste Shimy... Et il savait que cette dernière lui en voulait... Il fit exprès de rester derrière les autres pour laisser couler quelques larmes. Il le fallait... Il n'en pouvait plus de se retenir...
"Je ne veux plus jamais te voir"...
Cette phrase résonne en boucle dans sa tête... Et il ne savait pas comment faire pour ne pas l'entendre... Il devait le dire à Shimy... Il le faut. Si c'est la seule façon pour lui de ne pas la perdre définitivement.
Lui dire qu'il était désolé.


A Orchidia

Shimy était toujours à la bibliothèque, en plein dans son livre. Cette histoire était tout simplement incroyable. Rien que par le résumé!
"Cette histoire s'est passé il y a 2 siècle de cela... Une histoire de deux princesses et de leurs servants.
Les princesses, Ran et Miki, étaient amies depuis leurs tendres enfances. Et les servants, Daichi et Kiseki, aussi se connaissaient et s'entendaient très bien.
Mais les mères des deux filles, La Reine du Royaume de Cœur Raffina (mère de Ran) et La Reine du Royaume de Pique Miriame (mère de Miki), tombèrent malade et moururent peu de temps après. Les rois des deux royaumes moururent de chagrin peu après l'annonce de la mort de leurs défuntes femmes.
Ran et Miki n'avaient alors que 6 ans. Alors elles furent prétendantes au trône de leurs parents. Leurs servants les aidaient et restèrent près d'elle.
Les professeurs se contèrent par centaines pour enseigner les jeunes princesses. Le temps passa... Et à l'âge de douze ans, les jeunes filles montèrent au trône.
Ran régnant sur le Royaume de Cœur, Miki régnant sur le Royaume de Pique.
Daichi et Kiseki étaient toujours près de leurs reines et prêts à les protéger. On pourrait croire que les royaumes furent entre de bonnes mains...
Qu'on dit. Suite à des actions des nouvelles Reines, les peuples ont finis par se révolter et à attaquer le palais de Ran et Miki.
Mais alors que les révolutionnaires pensaient attrapé les reines, ce qui se passa ce jour-là était mémorable pour eux, mais pour d'autres... C'était une vision horrible."
"Tiens, il y a un Kiseki dans l'histoire ^^. Un hasard?" Pensa la jeune elfe en regardant Kiseki en face d'elle, qui lui était plongé dans sa lecture. Elle sourit de joie de pouvoir voir comment était vraiment Kiseki, ne l'ayant vu qu'avec ses broches et sans couleurs. Shimy se replongea elle-aussi dans son histoire.

L'histoire des princesses

Nous sommes chez un médecin, dans un endroit secret du grand palais de Cœur. On entend des pleurs d'enfant résonner depuis le labo du Professeur HeartClok, médecin royale de ses Majestés Raffina et Raymond. Cette évènement, la reine l'attendait avec tant d'impatience.
Enfin... Cette enfant qu'elle attendait... Sa prétendante au trône.
Le Professeur donna le bébé dans les bras de Raffina. Elle avait les larmes aux yeux. Elle était heureuse... Son mari aussi.

Professeur HeartClok: Et voici votre enfant, votre Majesté. C'est une fille!
Pour réponse, la petite princesse pleura en faisant couler des tonnes de larmes, au grand étonnement des adultes. Mais ils sourirent tout de même.
Raymond: Elle est splendide. Le portrait de sa mère ^^!
Raffina: Voyons, pas de précipitations, chéri! Mais... Il est vrai que cette petite me ressemble ^^.
Professeur HeartClok: Comment allait-vous l'appeler?
Raymond: Hum..........
Raffina: Ran.
Les deux hommes regardèrent avec étonnement leur reine.
Raffina: Elle va s'appeler Ran. Car je trouve qu'elle ressemble un peu à ma propre mère, qui avait le même nom ^^! D'ailleurs, son nom veut dire "La détermination" dans ma famille.
Raymond: ... Ah~, ça n'a pas duré longtemps.
Professeur HeartClok: Allons, votre Grandeur ^^. Bien, cette petite s'appellera donc Ran!
Raymond: Allons annoncer cette nouvelle au peuple!
Raffina: Oui ^^!
Les deux hommes sortirent du labo et partirent sur le grand balcon du Palais, annonçant la grande nouvelle sous les acclamations et la joie du Peuple de Cœur. La reine sortit et présenta sa fille devant la foule qui hurle:
Peuple: Vive la princesse! Vive la Princesse Ran! Vive ses Majestés!
Raffina: Tu vois Ran, un jour, quand tu seras grande, tu pourras régner sur ce royaume.
La petite souriait de joie et de toute sa petite force ^w^! La fièvre de la joie gagnant les habitants, ils firent la fête toute la nuit! Le roi demanda à un messager d'aller prévenir son ami, le Roi du Royaume de Pique, de la naissance de leur fille.

Ailleurs, dans un autre Royaume, quelques jours plus tard...

La Reine de Pique, Miriame, et son mari, Mathéos, regardèrent au-dessus du berceau, leur petite fille Miki.
Elle dormait paisiblement, n'étant à peine venue au monde... Mais elle a quand même pleuré comme sa future amie Ran ^^!
Le roi caressa doucement la joue de sa fille, son regard bleu ciel étincelant la fixant avec amour... Il dit à son épouse:

Mathéos: Ce n'est pas un enfant que tu nous a crées, c'est une perle. Elle est magnifique. On dirait presque que tu l'as crées de ta propre main, comme une poupée ^^!
Miriame: Voyons, n’exagérons rien ^^"... Mais il est vrai que notre fille est resplendissante.
Mathéos: Notre fille s'appellera Miki.
Miriame: Miki? Dit la reine, un peu surprise.
Mathéos: Oui ^^. "Miki" veux dire "Paix, amour et beauté" dans ma famille. Et comme elle te ressemble beaucoup, je trouve que ce nom lui portera chance.
Miriame: Quelle merveilleuse idée! S'exclama heureuse Miriame.
Soudain, un garde de Pique entra dans la pièce.
Garde de Pique: Veuillez m'excusez de mon intrusion, vos Altesses, mais un Garde de Cœur vient d'arriver et réclame à vous voir.
Miriame: Un Garde de Cœur? Faites-le entrer, je vous prie.
Le Garde de Pique exécuta l'ordre et fit entrer le Garde de Cœur complètement essoufflé. En essayant de reprendre sa respiration, il annonça:
Garde de Cœur: Vos Altesses... J'ai... Un message... De la part... De sa Majesté Raymond et Raffina.
Mathéos: Raymond?? Cela fait longtemps que je ne l'ai pas vu! Comment va-t-il?
Garde de Cœur: Sa Majesté Raymond se porte à merveille.
Miriame: Et quelle est cette nouvelle de leur part?
Garde de Cœur: Eh bien... Leur fille vient de naître.
A l'annonce de cette nouvelle, le Roi et la Reine de Pique ne cachèrent leurs joies! Cela faisait longtemps qu'ils attendaient cette nouvelle de la part de leurs confrères.
En effet, le Royaume de Cœur et le Royaume de Pique s’entendirent à merveille et avait signé un traité de Paix et d'alliance, au plus grand bonheur des peuples, qui autrefois étaient ennemis et qui ne connurent que la guerre et la désolation. Et l'annonce du futur ou de la future prétendante du trône de Cœur fut une chaleureuse nouvelle pour le Royaume de Pique. Et leurs Majestés de Pique et leurs Majestés de Cœur étaient de très bon amis. Et savoir maintenant que, enfin, cet enfant est né, fut une excellente nouvelle. Le Garde de Cœur remarqua le berceau et la petite Miki.

Garde de Cœur: Hum? Vos Altesses, se pourrait-il que cet enfant dans ce berceau soit votre...
Miriame: Oui. Cette fille est mon héritière au trône!
Garde de Cœur: Ça alors! Votre enfant est aussi une fille! Incroyable... Voilà une nouvelle qu'il me tarde de dire au Roi et à la Reine ^^!
Mathéos: Va, gendre, et amène aussi cette lettre avec toi pour ton roi ^^!
Garde de Cœur: Merci, vos Majestés, et tout mes vœux de bonheur ^^! Fit le garde en s'en allant vers la sortie!
Comme leurs confrères, le Roi et la Reine de Pique montrèrent la petite devant leur peuple qui hurlèrent: "Vive la princesse!", "Vive leurs Altesses!", "Longue vie à la princesse!". La reine fut très touchée par ce tendre geste.
Chez eux aussi, on fêtais la naissance de Miki dans la joie. Et le peuple s'y met à coeur joie ^^! Personne n'avait envie de dormir tellement le bonheur et la joie étaient grande!
Leurs Altesses non plus n'avaient nullement envie d'aller au lit. Mais Miriame devais rester auprès de sa fille car elle venait de naître et avait besoin de sa mère. Alors que Miki dormait, sa mère lui dit doucement:

Miriame: Quand tu seras grande, tu règneras sur le Royaume de Pique. Je ferais tout pour te préparer à cette évènement.

Quelques années plus tard...

Ran et Miki ont grandi. Elles viennent de fêter leurs 4 ans, et aujourd'hui, c'est un jour particulier pour les petites princesses car elles vont enfin se voir pour de vrai! Les reines des deux Royaumes s'étaient donner rendez-vous dans le jardin Royal de Cœur. Voyant ceci comme une chance, leurs Altesses ont décidés d'emmener leurs filles pour qu'elles puissent se rencontrer. Leurs maris étaient partis en voyage à Orchidia. Les HeartPinks (le nom de famille de Ran) arrivèrent un peu en avance de l'heure fixée. Mais les Bluepiques (le nom de famille de Miki) rattrapèrent leurs avances. Les reines avaient quelques rides sous les yeux, mais avaient encore toute leurs jeunesses.
Raffina: Vous voilà, ma chère. C'est gentil d'avoir accepté mon invitation.
Miriame: Ce n'est rien, très chère ^^. Allons boire un thé ensemble.
Raffina: Tout de suite! Mais avant, j'aimerais vous présenter ma fille. Ran, montre-toi.
La petite princesse rose se montra, très élégante dans une petite robe rouge, rose et blanche. Ses cheveux roses bonbons clairs/foncés attachés en queue de cheval par un gros coeur rouge furent en accord avec ses yeux roses lumineux et débordant de vie. Miriame regarda la petite avec attention et émotion, se baissa, mit sa main sur ses cheveux doux et parfumés et répondit:
Miriame: Oh~, elle est adorable! Ran-chan est vraiment mignonne ^^! On dirait toi au même âge!
Ran: Merci beaucoup, Votre Majesté Miriame! Répondit la fillette avec une belle voix d'enfant en faisant la révérence à la Reine de Pique.
Miriame: Elle est polie, en plus! Vraiment, elle vous ressemble beaucoup, ma chère ^^! Dit la Reine à Raffina, avec un si doux visage qu'on croirait qu'elle a rajeunie de 20 ans (Miriame a 36 ans).
Raffina: V... Vraiment, vous pensez? Bégayais-t-elle, le rouge aux joues. ... Eh bien, si vous le dites. Et votre fille Miki?
Ran: Oh oui! Elle est où, Miki? S'exclama la petite, tellement impatiente de voir sa nouvelle amie.
Miriame: La voilà. Miki, trésor!
La fille de Miriame se montra. Elle aussi ressemblait à sa mère. Miki a les cheveux courts bleu clair/foncé avec sur sa couronne un petit Pique bleu foncé, les yeux azur, une tenue blanche et bleue simple, mais ravissant. La fillette, timide mais gentille, sourit à Ran et à Raffina. Elle fit la révérence et dit d'une jolie voix:
Miki: C'est un honneur de vous rencontrer, Votre Altesse Raffina. Et c'est un honneur de te rencontrer, Ran.
Ran, qui était déjà impatiente de savoir comment était cette fameuse Miki, fut au comble de la joie! La petite fille rose prit les mains de Miki et lui répondit:
Ran: Moi aussi, je suis heureuse de te rencontrer, Miki! Je suis sûr qu'on va devenir de très bonnes amies Very Happy! Désormais, on est amie, pas vrai?
La petite Miki sourie de joie et répondit par un "Oui ^^!" à sa nouvelle amie. Les petites princesses partirent jouer dans le jardin, sous les regards doux et paisibles de leurs mères ^^. Les petites allèrent donc jouer ensemble, comme des sœurs ^^!

Retour à la réalité.

Shimy: ... Elles en ont, de la chance... Dit tristement l'elfe, émue par une telle amitié.

A suivre...

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Lun 7 Mai - 23:25

Chapitre 3

Kiseki, ayant entendu la parole de Shimy, sortit de sa lecture et lui demanda:
Kiseki: Il y a un problème?
Shimy: Hein? Oh non... Je disais juste que ces filles dans l'histoire ont de la chance d'être amies, alors qu'elles sont si jeunes...
Kiseki: ... Je vois.
Gaëlla: Hum? Tiens? Fit Gaëlla en regardant par sa baie vitrée.
Kiseki: Qu'y a-t-il?
Gaëlla: ... J'ai cru voir Jadina, à l'instant... Mais j'ai du rêver.
Les deux amis se replongèrent de nouveau dans leurs lectures. Shimy fut de plus en plus intéressé par cette histoire.

L'histoire des princesses


Nos petites princesses s'amusèrent dans le jardin, à papoter et à jouer ^^. Quand soudain, deux garçons arrivèrent. L'un a les cheveux violet, une petite couronne dorée sur la tête, les yeux bleu azur et une tenue de gendre correct et élégante dans les tons bleu et blanc et au visage doux et paisible, et le second garçon avait les cheveux couleur pistache (du bleu et un peu de vert) tout en bataille, les yeux marrons et pétillants de malice, un bandeau blanc avec une grosse étoile dessus, une tenue plus décontracté que celui de son confrère et un grand sourire étincelant aux lèvres. Une chose était pareille pour les deux garçons comme pour les deux princesses: ils avaient chacun un collier avec le coeur, le pique, la couronne et l'étoile.
Parlons un peu des garçons:
Le garçon à l'allure de prince se nomme Kiseki. Il est un habitant du Royaume de Pique et il a été abandonné par ses parents à l'age de 2 ans. Il saura plus tard qu'ils ont été tués par la guillotine pour une raison inconnue. Et comme le couple royal de Pique a entendu parler de ce jeune garçon orphelin, ils décidèrent donc de le prendre en temps que servant de la princesse. Kiseki accepta sans craintes, puisqu'il n'avait plus de famille. Depuis, il sert sa maîtresse Miki. Le garçon aux cheveux électriques, quant à lui, s'appelle Daichi. Il est un habitant du Royaume de Cœur et il est lui aussi un orphelin, mais il ne sait rien de ses vrais parents. Daichi est du genre désinvolte e déterminé quand il a un objectif en tête, il s'enfuit d'ailleurs de l'orphelinat où il était, qu'il considérait comme "un véritable enfer sans nom". Mais comme il n'avait aucune famille, il fut obligé de voler de la nourriture pour survivre et se logeait dans une petite maison abandonnée, la seule de tout le royaume qui était encore habitable et différente des autres, vu que les autres appartements chics s'arrachent à prix d'or. Le couple royal de Cœur a entendu parler de lui par des commerçants mécontents suite à des vols sans interruption tout les jours. Le couple décida d'aller eux-mêmes à la maison pour l'arrêter et le guillotiner. Mais lorsqu'ils entrèrent à l'intérieur, ce n'est pas un adulte ou un vieillard ivrogne et laid qu'ils trouvèrent couché sur un matelas, mais un adorable petit garçon en train de dormir paisiblement, mais en train de pleurer. La reine et le roi furent attendris par ce mélange de tristesse et de sérénité de ce garçon encore jeune. Ils décidèrent donc de le prendre pour devenir le servant de leur futur héritier ou héritière. Daichi s'occupe donc de sa maîtresse, Ran.
Et les deux garçons se sont rencontrés lors d'un rendez-vous où ils devaient accompagner leurs maîtres actuels. Une grande et forte amitié naquît entre les deux servants. Et ils ont 1 ans de plus que leurs maîtresses.
Ran, remarquant Daichi (à prononcer "Daîchi"), lui fît signe de la main et lui cria:

Ran: DAICHIIIIIIII!!! Je suis là! Viens jouer avec nous!
Miki: Kiseki! J'ignorais que tu étais là. Tu peux venir, s'il-te-plaît?
Les servants s'approchèrent de leurs maîtresses, obéissants aux moindres ordres.
Daîchi: Vous m'avez demandé, princesse Ran?
Ran: Allons Daîchi, entre nous, quand il n'y a pas Mère et Père dans les parages, il est inutile de m’appeler "princesse"!! Non Mais oh~! Mumumu~... Rouspéta la princesse rose.
Daîchi: Je suis désolé, Ran! C'est l'habitude...
Ran: Pas grave ^^!
Miki: Qui est-ce?
Ran: Ah, j'ai oublié de te le présenter! Je suis désolé... Je te présente Daîchi! C'est mon servant.
Miki: Oh~, je vois.
Daîchi: *Ayant remarquer Miki*. C'est un honneur de vous rencontrer, Princesse Miki du Royaume de Pique. Dit tranquillement Daîchi, en prenant la main de la princesse bleue et en lui faisant un baise-main, comme on lui a apprit en côtoyant une personne royale.
Miki: Moi aussi, c'est un honneur de vous connaître ^^. Dit-elle tranquillement. J'espère que nous deviendrons de bons amis.
Daîchi: J'en serais honoré.
Ran: Mais euh~!!! Moi aussi, je veux un baise-main!!! Daîchi!
Daîchi: Oups... Ne t'inquiètes pas Ran, je ne t'ai pas oubliée. Et tu auras mieux qu'un baise-main...
Ran: Ah? Qu... Quoi donc? S'inquiéta la princesse, redoutant quelque chose...
Daîchi: C'est~... Un GROS GROS câlin!! S'exclama Daîchi espiègle en se jetant sur Ran pour la câliner!
Ran: Hahahahaha!! Arrêtes, tu me chatouilles! Hurla la princesse, pleurant de rire aux chatouilles de son servant ^^!
Miki et Kiseki regardèrent les deux meilleurs amis du monde s'amuser comme des fous avec un peu d'étonnement, mais sourirent quand même.
Kiseki: Hum~, incorrigible, celui-là. Dit Kiseki, un chouïa indifférent.
Miki: Mais n'est-ce pas ce qui prouve qu'ils s'entendent très bien ^^? Répondit tranquillement et sereinement Miki.
Kiseki: C'est vrai. Vous avez entièrement raison, Miki-sama. Dit le jeune garçon, en faisant un baise-main à sa maîtresse avec un sourire de prince.
Miki: Inutile de m'appeler "Miki-sama" quand Père et Mère ne sont pas ici. Appelle-moi juste Miki, s'il-te-plaît ^^.
Kiseki: Bien, si cela est votre désir. Dit-il sans broncher.
Ran et Daîchi virent comment les deux amis de Pique se parlèrent avec courtoisie et tranquillité.
Ran: Vous avez l'air mature, pour des enfants!
Daîchi: Vous vous parlez avec tant de courtoisie et de politesse...
Miki: Ah~, ceci... C'est normal. J'ai étudié toutes les matières et toutes les manières qu'une princesse doit connaître. Et puis, la Famille Royale de Pique est connue et respectée pour leur irréprochable politesse et leur gentillesse. Alors, je veux honorer et continuer à respecté cette réputation.
Kiseki: Et moi, je tiens à suivre l’exemple de Miki pour ne pas me faire mal voir. Et elle est tellement raffinée et gracieuse qu'il m'est impossible de résister à l'envie de l'imiter un peu ^^. Nous sommes devenus très proches, mais pas pour ces raisons.
Ran: Oh~, je vois... T'es vraiment une superbe fille, Miki! Belle, raffinée, gracieuse, intelligente... Tout ce que je ne serais sûrement pas.
Daîchi: Non, Ran! Ce n'est pas vrai! Toi aussi, tu es belle et intelligente! Et je le pense vraiment! S'exclama Daîchi.
Ran: Vraiment? ... Merci Daîchi ^^!
Daîchi: Euh... Ben... De rien... Dit Daîchi, un peu de rouge sur ses joues blanches.
Miki: ^^. Et si on allait s'amuser? Demanda Miki en souriant.
Ran: Oh oui! Allons-y tout les quatre ^w^! Dit la petite Ran en se levant.
Les 3 amis: Oui! Firent en chœur Miki, Kiseki et Daîchi.
Tout le monde se levèrent et coururent dans le jardin dans la joie et le bonheur ^^!

Mais alors que nos jeunes bambins coururent en s'amusant...

Retour à la réalité


BAM!!
La porte de la bibliothèque s'ouvrit avec fracas!
Gaëlla: Mais!
Shimy: Zut. Fit Shimy, d'une totale indifférence.
Ceux qui ont fracassé la porte n'était autre que les Légendaires venu la rechercher. Et celui qui a ouvert la porte dans un tel vacarme n'est autre que Jadina, apparemment fatigué.
Jadina: OU ELLE EST??? Où est Shimy??
Razzia: Elle est zous ton nez, en fait --. Dit Razzia, en montrant Shimy de son doigt qui était assise dans la même table que Kiseki et qui était, en effet, sous le nez de Jadina.
La princesse, honteuse, répondit à Razzia par un raclement de gorge et dit d'une voix menaçante:
Jadina: Shimy~...
Shimy: Pff... Ça va, ça va, j'arrive. *Pense* Sale caractère de cochon, va.
Shimy se leva, dit au revoir d'un signe de la main et avec un sourire chaleureux à Kiseki et alla vers ses compagnons.
Shimy: Vas-y, gronde-moi, vide-toi de tout ce que tu veux me dire quand je suis partie sans laisser un mot. JE ne veux pas attendre dehors.
Jadina: Shimy... Je n'allais pas te gronder pour ça.
Shimy: Qu...! Ah non?!
Jadina: C'est plutôt pour nous avoir fait chercher dans tout Orchidia que je voulais te gronder!
Shimy: Eh bien, fait-le! Qu'est-ce que tu attends pour le faire??
Jadina fut surprise de son comportement! D'habitude, elle lui aurait crié dessus pour son mauvais comportement et son attitude, mais cette fois-ci, il y avait quelque chose de bizarre... Elle n'est pas comme d'habitude.
Ne voulant pas replanter le couteau dans la plaie, elle ne répondit que par:

Jadina: ............ Oublions tout ça. Ce qui compte, c'est que l'on t'est retrouvé.
Shimy: Hum? ... Bon. Tu permets un peu?
Shimy dit à Gaëlla qu'elle veut emprunter le livre "L'histoire des deux Princesses du Diable". Gaëlla accepta volontiers à condition qu'elle ne le perde pas en chemin.
Le livre emprunté, tout les Légendaires repartirent au camp... Shimy ne regarda même pas Gryf en chemin. Elle lui en voulait beaucoup. Enfin, quand les Légendaires arrivèrent, il était très tard.

Ténébris: Ouah~~~~! J'ai sommeil... Je vais me coucher. Bonne nuit tout le monde.
Razzia: Bonne nuit, tout le monde. Moi auzzi, ze vais me coucher.
Jadina: Oui, mieux vaut dormir. Allons nous coucher. Gryf, tu es de garde, cette nuit.
Gryf: Entendu.
Et tout le monde est parti se coucher. Gryf est assit sur un rocher, regardant avec tristesse les deux lunes. Il sentit qu'il allait pleurer. Puis il vit Shimy qui n'était pas encore couché. Le coeur battant, il alla voir dans la tente de Shimy pour essayer de lui parler.
Gryf: Euh... Shimy?
Shimy: Hum? Qu'est-ce que tu fais là, encore? Dit l'elfe, visiblement en colère. Elle était en train de continuer à lire son livre.
Gryf: Je... Je voulais te dire une chose...
Shimy: Qui est?
Gryf: .............. Je suis... Désolé pour la dernière fois. Les mots sont sortis tout seul. Et je ne voulais pas-
Shimy: N'en dit pas plus. Coupa Shimy d'un geste de la main. ... Tu es sûr de ce que tu dis?
Gryf: Oui...
Shimy: ... Laisses-moi le temps d'y réfléchir.
Gryf, voyant que ses efforts étaient vain, partit de la tente, l'air accablé. Il pensa: "Mais quel imbécile! Elle me pardonnera jamais... Mais... Peut-être qu'elle me pardonnera...".
Cette pensée, réconfortant le Jaguarian, se remit à son rocher et continua à garder.


A suivre...

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Mar 8 Mai - 16:25

Chapitre 4

4 jours plus tard... Les Légendaires ne faisaient rien, ils profitaient de leurs vacances bien mérités après des mois de missions pour le roi Larbosa. Alors tout le monde se trouva une occupation: Ténébris et Jadina papote un peu (de tout et de rien), Razzia bouffait (ou plutôt engloutissait --") sa pitance et Gryf était sur une branche d'arbre, en train de dormir.
Shimy continuait sa lecture tranquillement, dans sa tente. Elle n'avait pas vraiment envie de décrocher de son histoire. Surtout que ce passage va être un drame horrible pour les deux princesses...


L'histoire des Princesses


Personne ne s'en est rendu compte... Non, personne. Pas même le roi. Et pourtant, cela devait être une belle et merveilleuse journée, pourtant... Ran vient de fêter ses 6 ans. Chaque jour, elle devint plus raffinée et prend conscience de ses responsabilités qui vont peser sur ses épaules lorsqu'elle sera reine. Le jour de son anniversaire, tout les amis des royaumes et la famille sont venus à la fête pour célébrer le 6ème anniversaire de la future héritière de Royaume de Cœur. Tous dansèrent et chantèrent pour la petite, car elle le méritait. Daîchi, qui a fêté ses 7 ans, s'approcha de Ran et lui tendit un cadeau.
Daîchi: Bonne anniversaire, Ran! Tiens, un cadeau pour toi ^^.
Ran: Pour moi? Merci Daîchi ^^! Voyons voir ça!
La petite princesse ouvrit son cadeau et vit... Une poupée de Daîchi!
Ran: Une poupée!! S'exclama la princesse rose avec un grand sourire.
Daîchi: Je l'ai faîtes moi-même... La nuit, tu n'as pas de poupée pour te tenir compagnie, pas vrai? Alors, je me suis représenté sous forme de poupée. Comme ça, je serais toujours là pour te protéger des méchants démons des cauchemars! Parole d'ami! Fit le servant avec un grand sourire.
Ran: Merci Daîchi! Je la garderai toujours et précieusement ^^!
Les deux amis retournèrent s'amuser dans la foule. Quand soudain, Daîchi fut appeler par le Roi. Daîchi fit signe à Ran en lui disant qu'il revient tout de suite, puis s'enfuit vers le Roi.
Daîchi: Vous m'avez demandé, Votre Altesse?
Raymond: Oui, Daîchi. J'aimerais que tu ailles voir si la Reine va bien. Elle devait venir avec le gâteau d'anniversaire, mais elle n'est toujours pas revenue.
Daîchi: J'y vais de ce pas. Où se trouve-t-elle?
Raymond: A la cuisine, au fond du couloir. Dit le roi en pointant le fameux couloir avec son doigt.
Daîchi y alla. Après avoir longé le couloir, il trouva la cuisine. Il tenta de l'ouvrir, mais n'y arriva pas. Une seconde fois, non plus. Voyant que la porte résistait, il donna un violent coup de pied qui la fit finalement ouvrir. Soudain... Horreur. Il vit la Reine à terre, immobile. Daîchi, tremblant de tout son être, il se précipita vers son Altesse et essaya de la réveiller. Faiblement, la Reine ouvrit péniblement ses yeux et voyant Daîchi, lui dit faiblement:
Raffina: D... Daîchi...
Daîchi: Qu'est-ce qu'il vous est arrivé??
Raffina: Je suis désolé... J'aurais du vous en parler... Plus tôt...
Daîchi: Ne parlez pas! Vous ne pouvez pas...!
Daîchi entendit des pas arriver vite vers la cuisine.
Professeur HeartClok: Daîchi? Votre Majesté? Que se passe-t-il? Fit une voix d'homme grave.
Daîchi: Professeur!
Le professeur ouvrit la porte et vit la Reine inerte.
Professeur HeartClok: Mais...! Qu'est-il arrivé??
Daîchi: J'ai retrouvé la Reine ainsi, professeur! Elle est très affaiblie!
Raffina: Professeur... Je... M'excuse...
Professeur: Mais quelle diablerie vous a rendu ainsi??
Raffina: Je suis... Malade... Depuis 2 ans déjà.
A cette annonce, le professeur et Daîchi ne dirent un mot! Depuis 2 ans, la reine est malade?? ce n'est pas possible...
Raffina: Oui... J'ai la maladie de Lerdamer... Mais je n'ai pas osé le dire, au risque d'inquiéter ma fille encore trop jeune, et d'inquiéter le reste de la population... Je suis désolé...
Daîchi: Faîtes quelque chose, professeur!!
Professeur: ... Je l'emmène à mon labo pour la soigner! Daîchi, essaye de cacher cette situation le plus possible!
Daîchi: D'accord.
Le Professeur prit la reine dans ses bras pour l'emmener le plus vite possible à son labo. Daîchi, pour ne pas retarder le moment, prit le gâteau et alla dans la salle de fête. La foule, un peu impatiente, crièrent de joie à la vue -enfin!- du gâteau. Daîchi le mit sur la grande table et tout le monde se mit à table, pour voir la petite Ran souffler ses 6 bougies.
Entonnant le fameux "Joyeux anniversaire" comme il se doit, Ran souffla toute d'un coup les bougies, sous les applaudissements des invités. Et tout le monde mangea le gâteau, tout en laissant une part à sa Majesté Raffina.
Raymond, le Roi, commença à s'inquiéter de ne pas voir sa dulcinée arriver. Il fit de nouveau appel à Daîchi, qui s'approcha la boule au ventre.

Raymond: Daîchi, puis-je savoir où se trouve la Reine? Elle n'est toujours pas arriver. D'ailleurs, le professeur non plus.
Daîchi: .............. Votre Altesse... Sa Majesté Raffina... Elle s'est évanouie pendant un moment, et le professeur la garde à son laboratoire pour attendre qu'elle se réveille.
Ran: Mère s'est évanouie? Fit Ran derrière Daîchi, paniquée que sa mère est eu un accident grave.
Daîchi: Ran! ... Oui. Mais elle va bien. Il faut juste qu'elle se repose un peu. Peut-être que cette agitation l'a un peu essoufflée.
Ran: Dieu soit loué! Tant mieux... Dit-elle, rassurée.
Raymond: Je vois... Si elle n'a rien, ce n'est pas utile d'inquiéter les invités. Continuons la fête!
Et la fête dura une bonne partie de la soirée. A 22h pile, les invités s'en allèrent, rassasié par le banquet et heureux. Ran et Raymond débarrassèrent et rangèrent un peu la salle de fête. Daîchi aida aussi, et soudain, il vit le professeur derrière le mur blanc, lui faisant un signe de la main. Échappant au regard du roi, Daîchi s'en alla voir le professeur. Sans réfléchir, il lui demanda:
Daîchi: Comment va-t-elle?
Professeur: ................. Elle n'a pas survécu. J'ai fait tout ce je que je pouvais...
A cette nouvelle, Daîchi ne dit rien. Ceci est une très mauvaise nouvelle... Surtout que Ran est encore jeune. Et que le Roi aime à la folie sa femme. Le professeur regarda Daîchi, l'air triste. Il regardait Ran, toute souriante.
Daîchi: Ran...
Le professeur HeartClok mit sa main sur l'épaule du jeune servant et lui dit:
Professeur HeartClok: Je sais que cette nouvelle risque d'attrister le roi et la princesse. Mais nous sommes obligés... Il faut le leur dire.
Daîchi: ...
Finalement, le professeur et Daîchi se montrèrent et annoncèrent la terrible nouvelle... Ran et Raymond n'en crurent pas leurs oreilles... Les deux membres des Heartpinks se précipitèrent vers le labo, et virent, couchés sur un lit, la reine Raffina, blanche et immobile. Ran se mit à pleurer fort dans les bras de Daîchi, le professeur essayant de consoler le roi.
L'enterrement aura lieu 3 jours après. Un jour après l'anniversaire de Ran, Kiseki, du royaume de Pique, vient au palais de Cœur et vient porter une nouvelle aussi tragique:

Kiseki: Votre Majesté, moi et le couple royal de Pique, nous sommes au courant de la mort de sa Majesté Raffina. Veuillez accepter mes plus sincères condoléances.
Ran: C'est gentil...
Raymond: Tu es venu du royaume de Pique pour nous annoncer une nouvelle?
Kiseki: ... Oui, sire.
Raymond: Alors parle.
Kiseki: ... Chez nous aussi, on a perdu notre reine, la Reine Miriame.
Daîchi et Ran: VOUS AUSSIIIIIIIII??? S'écrièrent les deux enfants.
Kiseki: Oui... De la même maladie que la Reine Raffina, la maladie de Lerdamer. Et le pauvre Roi Mathéos n'a pas supporté cette tragédie. Il s'est donné la mort le lendemain de son décès.
Ran: C'est pas vrai...!
Kiseki: Si... Le Professeur Katérila prend soin de Miki en ce moment. L'enterrement est prévue après-demain.
Daîchi: Le même jour que les funérailles de sa Majesté Raffina!
Ran: A quel cimetière?
Kiseki: Au cimetière Royal. Le même cimetière que votre reine, pas vrai?
Daîchi: Oui.
Écoutant cette histoire, le Roi Raymond sortit un couteau de sa botte et se la planta dans le ventre!
Daîchi et Kiseki: ROI RAYMOND!!!
Ran: PÈRE!!!
C'en est fini... Le Roi Raymond est mort, lui aussi. Le chagrin l'a tué.
Le jour de l'enterrement arriva. C'était un jour de pluie. Plusieurs personnes portèrent les quatre cercueils royaux, Ran, Miki, Daîchi et Kiseki suivit derrière. On les enterra dignement, avec marqué sur les stèles "On vous aime et on ne vous oubliera pas". Les deux peuples déposèrent des fleurs et chantèrent leurs hymnes respectives. Ensuite, alors que le ciel s'éclaircissait, la tristesse était encore palpable... Même si il n'y avait personne. Ran déposa un petit bouquet de fleur sur la tombe de ses parents, les larmes aux yeux.

Ran: ................. Ils ne méritaient pas ça...
...: Je partage ta tristesse. Fit une voix féminine derrière elle.
Ran: Miki!
Miki: Je comprends ce que tu ressens. *Dépose un bouquet de roses bleues*. Moi aussi, je suis triste. Mais je tiens le coup.
Ran et Miki se regardèrent pendant quelques instants... Puis se prirent l'une et l'autre dans les bras. Elle en avait besoin. Puis elles sentirent d'autres personnes les blottir. C'était Daîchi et Kiseki.
Miki: Vous deux...
Kiseki: Nous vous soutenons dans cette épreuve. Nous sommes vos servants, après tout.
Daîchi: On ne vous abandonnera jamais. Alors, vous pouvez vous confier à nous quand le besoin vous vient.
Les princesses ne dirent rien, et les quatre bambins se firent un quadruple câlin. Il le fallait.

Retour à la réalité

Shimy: ..................... C'est triste.

A suivre...

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Dim 20 Mai - 14:36

Chapitre 5

L'histoire des Princesses

6 ans se sont écoulés... L'innocence et la naïveté des petites princesses avaient disparus. Brisés et parti par la mort de leurs parents. Depuis, le temps continuait de s'écouler... Et les petites princesses devinrent reines de leurs royaumes propres. Et elles ont grandi. Sauf qu'elles montèrent au trône à seulement 12 ans. Mais cela était tout à fait normal. Selon la tradition, si les deux souverains des royaumes disparurent, leurs héritiers montent au trône à l'âge de leur préadolescence. A la sortie de leurs enfances, en quelque sorte. Donc, à l'âge de 12 ans, Ran et Miki montèrent au trône. Toujours accompagné de leurs anciens servants, aujourd'hui leurs fidèles conseillers, Kiseki et Daîchi. Et leur amitié est devenue très forte avec le temps, entre ces quatre-là.
Bon, revenons à la réalité des choses. Ran et Miki sont conviés à un rendez-vous au Palais de Justice du Royaume de Cœur. Les conseillers ne sont pas autorisé à y participer, donc Kiseki et Daîchi avait un jour de congé. Ils se promenèrent ensemble dans le jardin de Pique du Palais de Miki, la nostalgie mêlé aux arômes des roses bleues.

Daîchi: Je me demande comment se passe le rendez-vous. Dit Daîchi.
Kiseki: C'est vrai. Répondit Kiseki en prenant une rose bleue.
Daîchi: ... T'as encore ta couronne sur la tête? Dit Daîchi avec un sourire plaisantin.
Kiseki: C'est la seule chose que j'ai avec ma broche en étoile que j'ai de mes parents biologiques. Pas question de les enlever.
Daîchi: Je te comprends. Dit, tu connais le "Royaume du Vert"? Moi, je n'en est pas entendu parler.
Kiseki: Hum... Eh bien, le Royaume du Vert est un Royaume un peu particulier. Dans ce pays, tout le monde a les cheveux et les yeux verts. Mais c'est aussi un second nom que l'on donne à Orchidia.
Daîchi: Sans déc'?! Oh punaise, j'aimerais pas avoir les cheveux vert, moi...
Kiseki: Mais tu AS des cheveux vert. Remarqua Kiseki à son ami, un sourire en coin.
Daîchi: Mais...!! Même pas vrai, j'ai pas les cheveux vert-vert, j’ai les cheveux vert-turquoise!
Kiseki: C'est ce qu'on dit ... Dit-il en regardant ailleurs avec un sourire moqueur.
Daîchi: GRRR... VIENS PAR LA, TOI Evil or Very Mad!!! Répliqua le conseiller, en courant après Kiseki!
Kiseki s’enfuit en courant et en rigolant. "Rattrape-moi si tu le peut!" Dit-il en course. La course-poursuite virait à la rigolade et Daîchi, d'un bond prodigieux, se jeta sur son ami et roulèrent un bon bout de temps à travers le jardin. Comme avant... Ils rigolèrent un bon coup, cela faisait du bien. Ils s'allongèrent dans l'herbe fraîche et regardait le ciel.
Daîchi: ............ Rien n'a changé, ici.
Kiseki: Comme si le temps s'était arrêté...
Daîchi: T'en as, du vocabulaire.
Kiseki: J'ai lu tout les livres de la bibliothèque royale et de la bibliothèque de la ville.
Daîchi: Sérieux?? ............ Punaise, je ne serais même pas capable de lire tout ça, moi.
Kiseki: Ah la la.
Le silence régna, désormais.
Kiseki: ............. Je me demande si ils auraient été fier de leurs filles, leur Majesté de Pique et de Cœur.
Daîchi: He? ...... Sûrement.
Leurs souvenirs refirent soudain surface... Ces moments de bonheur d'enfants, les regard tendres de leurs parents pour leur fille... Et de la gentillesse des souverains envers eux. Ils les avaient recueillis et sauvés alors qu'ils étaient orphelins...
Kiseki: ...
Daîchi: ...
Kiseki: On doit les protéger. On doit protéger nos reines.
Daîchi: Oui. Par tout les moyens.
Soudain, une ombre apparût soudainement et une voix aiguë dit:
...: Conseiller Kiseki et Conseiller Daîchi!! Que faites-vous allongé par terre?!
Les deux conseillers: HAAAAAAAAAAAAAAAA :affraid:! Madame Ménajafère!!
Madame Ménajafère. C'est une femme d'une soixantaine d'années au cheveux blancs et courts ainsi que des yeux d'argents. Elle est la ménagère de Sa Majesté de Pique. Elle était craint par beaucoup, Kiseki également. Disons qu'elle a un sacré caractère. Elle a été accablée par le mort des précédents souverains, les parents de Miki. Elle devint donc plus distante et plus dure. Avant, elle était plus douce et gentille.
Mme.Ménajafère: Je viens de laver vos vêtements!! N'allez pas les salir davantage!! Et puis, Sa Majesté de Cœur et Sa Majesté de Pique ne vont pas tarder à rentrer, alors retournez à vos travaux, et plus vite que ça!!!
Les deux conseillers: Oui, Madame!!!
Et les conseillers s'enfuirent en courant à la bibliothèque royale. Leur "travail" était sur la grande table, les attendant. Deux dossiers jaune et violet. Daîchi reconnut son dossier et prit le dossier jaune. Kiseki prit l'autre dossier, l'ouvrit et lut le contenu.
Après avoir comprit leurs tâches, Kiseki et Daîchi se mirent au travail. Daîchi lâcha, tout en cherchant des livres:

Daîchi: Quelle vieille bique, cette Ménajafère Evil or Very Mad! Toujours à nous sermonner et à nous faire ch*er Evil or Very Mad!
Kiseki: Si elle t'entendait, pas sûr qu'elle apprécierait ¬_¬... Dit Kiseki, perplexe.
Daîchi: --"... Pourquoi t'as toujours raison?
Après ce bref instant, Daîchi et Kiseki se mirent à travailler. Ils travaillèrent pendant deux heures. Ran et Miki rentrèrent au Palais de Pique, visiblement fatiguées. Evidemment, la Mère Ménajafère (son surnom) vint à leur rencontre et, comme d'habitude, les reines lui dirent qu'elles allaient bien. La même chose, en somme. Les conseillers étaient en plein dans leur travail et n'avaient pas entendu leurs souveraines rentrer. Sachant qu'ils étaient à la bibliothèque, Ran et Miki montèrent à la bibliothèque et leurs conseillers sont en plein dans leurs lectures. Sans prévenir et sans bruit, Miki alla derrière Kiseki et Ran alla derrière Daîchi et dirent:
Ran et Miki: Ça avance?
Daîchi et Kiseki: HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA :affraid: :affraid:!!!
Daîchi et Kiseki ne s'y attendait tellement pas qu'ils tombèrent de leurs chaises. Heureusement, Ran et Miki avait reculé de plusieurs pas. Les reines rirent de bon coeur, amusée par le spectacle involontaire des conseillers.
Daîchi et Kiseki: ... Ah~... Ne venez pas derrière nous aussi brusquement, s'il-vous-plaît...
Ran: Désolé les garçons ^^"... Mais bon, comme la réunion était pénible à souhait, il fallait bien qu'on rigole un peu!
Miki: C'est vrai!
Daîchi: Alors dans ces conditions...

Retour à la réalité

Pendant que nos chers héros faisaient une activité (Shimy lisait dans sa tente, Jadina se baignait dans le lac, Razzia s'empiffrait et Ténébris s'entraînait un peu), quelque part dans la forêt où ils sont, Kiseki se promenait et ramassait des fleurs magiques qu'il trouvait. Soudain, il sentit une présence. Il frissonnait de la tête aux pieds:
Shimy? Non, impossible, il l'a vue dans sa tente et n'était pas prête de décrocher sa lecture.
Jadina? Hum... Sûrement pas. Elle était occupée à se prélasser dans le lac.
Razzia? Avec sa bouffe au camp, impossible qu'il vienne ici chercher autre chose.
Ténébris? Peut-être pas... Elle était occupée à s'entraîner et ne doit sûrement pas s'interrompre pour une ronde.
Au fait, j'ai oublié d'en parler, mais Kiseki a rencontré tout les Légendaires et est ami avec eux. Du moins, avec une majorité. Et il les accompagne dans leurs aventures. Donc, il est un Légendaire "presque temporaire". Il s'entend très bien avec Jadina, Shimy, Ténébris et Razzia et a une grande complicité avec eux. Mais Gryf n'appréciait guère Kiseki. Il est méfiant et est douteux de lui. Gryf n'a pas confiance en Kiseki.
Kiseki sentit la présence s'approcher et devenir plus forte... Son coeur battit vite. Soudain, il vit une ombre passer devant lui très rapidement!
Par réflexe, il sortit son épée.

Kiseki: Qui est là? Dit le chevalier blanc, d'une vive voix.
Personne ne répondit. Kiseki sentit une forte présence derrière lui! Sans qu'il s'en aperçoive, l'ombre qu'il a vu se jeta sur lui, lui prit le cou et le planta sur un arbre. Aucun doute sur la personne: C'est Gryf!
Gryf serra le cou de Kiseki avec sa main, le regard plein de haine et de fureur. Il sortit un pistolet et le planta droit sur le front du chevalier.

Gryf: Tu disais que tu pouvais sentir les présences et les éviter avant qu'ils te sautent dessus. Voilà un mensonge de brisé. Dit Gryf, la rage dans la voix.
Kiseki: Faux, Gryf. J'ai senti ta présence, mais tu m'as sauté dessus à mon insu. C'est ce qui s'appelle "être plus malin que son adversaire" si tu ne sais pas ce que c'est. Répliqua le chevalier, sans céder aux provocations du Jaguarian.
Gryf: Tait-toi... Espèce de sale menteur. Je vais en finir avec toi, et maintenant! Hurla le Jaguarian en s'apprêtant à tirer! Comme ça, tu disparaîtra de l'existence de mes amis. C'est à cause de toi que je suis rejeté!
Kiseki: Tu crois que je mens? Dit Kiseki, ne voulant pas perdre patience face aux fausses accusations de Gryf.
Gryf: Ça crève les yeux que tu racontes des bobards!! C'est juste que les autres croient que tu dis la vérité alors que tu mens sur toute la ligne!! Mais crois-moi, je ferais tout pour faire éclater ta couverture de chevalier honnête, pure et simple! Soit-en certain!!
Kiseki: ... Et toi, tu n'as rien à te reprocher, peut-être? Ce n'est pas à cause de moi que tes amis te rejettent et te crient dessus, c'est toi qui te mets dans ces situations.
Gryf: Tu te fous de moi??
Kiseki: Tu peux penser ce que tu veux.
Gryf: Grrr... Espèce de...!!! ... Bah, tu feras moins le malin quand tu auras une balle en pleine tête. Et puis, sois sûr d'une chose.
Kiseki: ...? Le chevalier ne dit rien.
Gryf: Jamais je ne te laisserais approcher Shimy. Pas question qu'elle soit à toi!! Pas question qu'elle soit avec un sale menteur comme toi!!! Si elle commence à me repousser, c'est par ta faute! Alors je vais en finir avec toi! Fait tes prières!!! Hurla le Jaguarian, s'apprêtant à tirer la gâchette de son pistolet!
Kiseki: Au secours, j'ai peur. Dit le chevalier, pas impressionné par les menaces de Gryf. Vas-y, tire si tu en a le courage... Espèce de petit s*laud.
Gryf: Par...?!
Kiseki: Je ne vois pas pourquoi tu dois faire en sorte que Shimy ne soit pas avec moi, puisque tu n'es pas son petit-copain.
Gryf: CA NE TE CONCERNE ABSOLUMENT PAS!!!
Kiseki: Tu n'es plus le petit-ami de Shimy. D'ailleurs, tu l'as lâchement laisser tomber pour une autre fille. Alors tu n'es en aucun droit de lui dicter sa conduite. Et puis, elle fait ce qu'elle veut. C'est à elle de décider de ses choix et de sa vie, pas à toi.
Gryf sentit qu'il allait exploser. Cet insolent lui fait la leçon alors qu'il lui pique ses amis?? Fou de colère, il tira la balle, mais Kiseki avait rapidement disparu. Il réapparut derrière lui.
Kiseki: Trop lent.
Gryf: Oh~, toi...
Kiseki: De toute façon, je me demande pourquoi tu veux que Shimy ne me parle pas. Tu es fiancé, pas vrai?
Gryf: Qu...!!
Gryf ne dit rien... Kiseki avait touché son point faible. En plein dedans.
Kiseki: Hmpf, j'en étais sûr. C'est pour ça que tu murmurais son nom pendant ton sommeil... Shun-Day. Crée à partir du dernier des Galinas. Eh bien, c'est du joli! Elle a fait du mal à ton peuple, voire l’exterminer, et toi, tu te fiances avec elle 2 ans plus tard? Eh ben, bravo! Qui plus est, c'est pile au moment où tu as commencé à construire une relation avec Shimy que tu la laisses tomber pour cette fille de chien!! Tu peux être fier de toi! Tu m'étonnes que Shimy t'en veut et qu'elle ne veut plus te parler! J'aurais du m'en douter. Tu veux que je te dises? Ça ne servait à rien de commencer une relation avec Shimy si c'était pour la laisser tomber juste après. Moi, si j'étais à ta place, jamais je ne laisserais tomber ma bien-aimée, même pour tout les pouvoirs du monde. Si tu crois que je n'ai pas comprit pourquoi tu es dur avec elle et qu'elle soit triste, tu te trompes.
Gryf fut comme paralysé... Kiseki avait frappé fort sur la table. Les bras lui en tombent. Il ne dit rien, il en est incapable... Ce coup-ci, Kiseki avait juste sur toute la ligne. Lui qui voulait caché l'identité de sa fiancée, c'est raté.
Kiseki: Je ne vais pas répéter aux autres le nom de ta dulcinée. Inutile de les rendre fou de rage et d'attrister encore plus Shimy. Elle ne le mérite pas après ton infidélité. Mais crois-moi, il est hors de question que je laisse un sale Jaguarian comme toi attrister Shimy. Elle ne mérite pas un type comme toi.
Kiseki, voyant qu'il avait touché la faiblesse du Jaguarian, ramassa son pistolet (Gryf l'avait piqué pour le tuer), la remit sous la doublure de sa cape et partit au camp devant Gryf, d'une manière fantomatique. Avant de s'en aller, il dit à Gryf:
Kiseki: Et puis d'abord, je ne suis pas amoureux de Shimy. J'ai déjà une fille dans ma vie. Une fille gentille et magnifique. Et je suis content de ne pas être l'amoureux de celle qui a tué ma famille que j'aimais. Celle qui est ta fiancée n'est autre que la meurtrière qui a assassiné mes parents. Jamais je ne pardonnerais cette affront.
Et Kiseki s'en alla, laissant Gryf tout seul, face à ces terribles révélations.

A suivre...


Dernière édition par Teana&Légendaires le Ven 1 Juin - 17:13, édité 1 fois

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Dim 27 Mai - 22:38

Chapitre 6

L'histoire des Princesses


Quelques temps plus tard, les Reines prirent des mesures sur les lois existantes dans les royaumes, surtout concernant celles de la sécurité. En effet, depuis quelques temps, il y a une certaine tension qui planait sur les Royaumes de Coeur et de Pique. Donc, les Reines essayèrent de rassurer leurs peuples. Donc, les lois sont quelque peu modifiés. Pour la plupart, les lois sont inchangés, mais celles de la sécurité sont clairs: pour les crimes les plus graves, c'est la guillotine à perpétuité, sans accord possible. Règle un peu brutale, mais acceptable pour les peuples. Ceci ne déclencha pas de conflits quelconques. Et puis un jour, au Royaume de Coeur.
Daïchi: *Entre dans la salle du trône*. Ma Reine, une personne désire vous rencontrer.
Ran: Une personne? Qui est-ce?
Daïchi: Un prince venu d'un pays étranger.
Ran: Oh? Faites-le entrer.
Daïchi: Bien.
Le prince en question entra. C'était un beau jeune homme de 13 ans, les cheveux courts et rouges feu, les yeux de la même couleur et une tenue royale dans les tons rouge et blanc. Il avait un sourire étincelant et d'une voix calme, il dit:
Prince: C'est un honneur de vous rencontrer, Reine de Coeur Ran. Je me nomme Rento, et je suis le prince du Royaume du Rouge.
Ran: Du Royaume du Rouge? C'est le royaume parallèle au Royaume de Coeur. Et que puis-je faire pour vous, Prince?
Rento: J'ai entendu dire que vous régner seule.
Ran: Euh... En effet... Dit Ran, avec un peu de rouge aux joues.
Rento: Alors, je n'ai qu'une demande à vous faire: Voulez-vous être ma femme?
Daïchi: QUOI??
Ran: Moi, votre épouse??
Rento: Votre Majesté de Coeur, cela fait des années que je vous connaît par vos parents, des amis des miens. Et quand je vous ai vu, lors d'un rendez-vous royal, je vous ai vu, magnifique et resplendissante. Et je vais vous le dire sincèrement: je vous aime. Et je vous demande en mariage. Mes parents m'ont passés leurs pouvoirs royaux, avant d'avoir eu un terrible accident. Et quand j'ai apprit que vous régnez seule, sans époux, je me suis précipité pour vous demander d'être mon épouse.
Daïchi ne dit rien, frappé par cette demande. Ran non plus ne s'y attendait pas. Elle ne s'attendait pas à cette demande en mariage aussi rapide! Encore moins à cette déclaration d'amour! Si elle l'avait su... Avec du rouge aux joues, elle dit:
Ran: Mais... Mais... Mais Prince...!
Rento: Appelez-moi "Rento", s'il-vous-plaît. Et nous pouvons nous tutoyez.
Ran: ... Rento, nous ne sommes pas un peu trop jeune pour nous marier? Je veux dire, nous ne sommes que des adolescents... Et je ne me sens pas... Encore prête à être épouse. Dit-elle, essayant de cacher son visage tout rouge. Ran est certe, gênée mais elle commençait à s'éprendre de Rento, sans qu'elle sent rende compte. Et puis, je suis une fille difficile!
Rento: Qu'importe ce que tu souhaites, je l'exaucerais. Je ferais tout pour te satisfaire. Je serais prêt à me couper les mains pour te voir sourire! Je ferais tout pour toi.
Cette fois-ci, Ran ne savait pas quoi dire... Ce Rento commençait à lui plaire.
Rento: Et puis, si nous nous marions, nous pourrons faire alliance entre nos royaumes. Ceci serait une bonne chose pour nous deux. Non?
Ran: ... C'est vrai que ce serait une première. Mais bon. Si cela permet de ne pas être mal vu... Très bien, j'accepte d'être ton épouse! Mais ne crois pas que tu vas me faire faire ce que tu désires. Je ne veux pas que notre mariage nous fasse oublier nos devoirs royaux. Donc, si on se marie, ce sera pour gouverner dans nos royaumes respectifs.
Rento: Tu m'en vois ravi! C'est entendu! Je suis sûr que nos peuples seront heureux de notre future alliance. Et de notre future mariage.
Ran: ... *Pense*. Il est trop beau *o*!! Moi aussi, j'ai hâte de me marier!
Rento: Bien, c'est décidé. Je pars. J'espère qu'on pourra faire plus connaissance plus tard! A bientôt!
Et Rento s'en va. Daïchi ne dit rien, la rage dans les yeux. Il n'appréciait guère ce prince. "C'est un beau-parleur qui ne veut que s'enrichir!" Pensa-t-il. Et au moment où il pensait à ça, il ressentit un drôle de sentiment. Mais quel sentiment? Rien que le fait de penser que ce prince va se marier avec Ran le met mal à l'aise... Mais pourquoi?
Daïchi: Ran... Tu ne vas quand même pas accepter de te marier?
Ran: Pourquoi pas? Ce garçon est TROOOOOOP craquant *o*! Je ne pouvait pas refuser!
Daïchi: ...
Daïchi ne dit rien... Il ne voulait pas lui dire que ce type n'était pas digne de confiance. De peur que celle-ci le prenne mal, qu'ils se disputent pour ça et qu'au final, elle le déteste. Et ça, il ne pouvait le supporter. Il dit à Ran qu'il sort et qu'il rentrera en soirée.
Daïchi s'en alla dehors, partit à l'écurie royal, monta sur son Quadryl et galopa vers le Royaume de Pique. Il voulait voir Kiseki. Il avait besoin de se confier. Arrivé là-bas, justement, Kiseki était dans le jardin, assit sur un banc, le visage grave. Daïchi le vit et alla le voir.

Daïchi: Hé~, Kiseki!
Kiseki: Daïchi! Qu'est-ce qui t'amène?
Daïchi: Faut que je t'annonce un truc.
Daïchi raconta à Kiseki ce qui s'est passé.
Kiseki: Le Prince du Rouge veut se marier avec Ran???
Daïchi: Ouais... Mais je n'aime pas ce sale type!!
Kiseki: Quel hasard --"... tu ne me croira pas, mais le Prince du Bleu est lui-aussi venu voir Miki pour lui demander en mariage U_U.
Daïchi: HEIIIIIIIIIIIIIIIIN??? Hurla Daïchi.
Kiseki: Ouais, lui aussi.
Daïchi: ... Eh ben. Mais bon... GRAAAAAAAH, ce Prince du Rouge m'énerve! L'imaginer avec Ran m'est insupportable!
Kiseki: Dit-moi, Daïchi, tu ne serais pas amoureux de Ran, par hasard?
Cette parole de Kiseki frappa Daïchi! Amoureux? De Ran? Cette idée germa soudain dans sa tête. Et si c'était ça? Ce pourquoi il était au comble du bonheur en voyant Ran souriante et quand ils étaient ensemble?
Daïchi: ...............
Kiseki: tu n'es pas obligé de répondre, si t'as t'embête.
Daïchi: Ce... Ce n'est pas ça... C'est juste... Que je ne comprend pas mes sentiments pour Ran...
Kiseki: Ca se comprend. Moi non plus, je ne sais pas vraiment ce que je ressens pour Miki.
Silence...
Daïchi: On est tout les deux dans la même situation. Mais bon, c'est ça qui nous a rapproché, aussi! Héhé!
Kiseki: Encore heureux! Sinon, on passerait notre temps à se frapper.
Daïchi: Tu m'étonneras toujours...
Kiseki: J'ai fais de la gym.
Daïchi: Bigzouille... Dit, on se fait une course?
Kiseki: Ca me va!
Daïchi: Ready? GO!!
Et les deux amis coururent, tels qui étaient quelques années avant.
Quelque part, dans un endroit lointain.

...: Nous avons récemment apprit que les Princes du Rouge et du Bleu allaient se marier avec les Reines de Coeur et de Pique. C'est notre chance.
...: Vous devez séduire les deux princes et les monter contre les Reines!
Deux pères parlent à leurs filles.
Les deux filles: ... Bien, pères. Si cela est votre désir...
Les deux pères: Allez-y, et ne revenez pas les poches vides.

Retour à la réalité


Shimy a lu ce chapitre ce matin. Cela l'intriguait un peu. Que va-t-il se passer par la suite? Elle était impatiente d'être à ce soir. En attendant, tout se passait bien. Du moins, pour certains... Kiseki était très gentil envers Shimy et les autres, et les Légendaires en firent de même pour leur compagnon ^^! Seul Gryf était en retrait. Il ne disait rien, et ne regardait pas Kiseki. Il voulait surtout éviter de créer une mauvaise ambiance. Shimy, qui le remarqua, poussa un soupir, et d'une totale indifférence, alla le voir et lui dit:
Shimy: T'as mangé ta langue?
Gryf: ... Non. Et encore heureux.
Shimy: Bon. Puisque ça va, alors je te laisse à tes pensées. Et puis, je suis bête, ce n'est pas toi qui t'inquièterait pour moi, puisque tu es avec une autre. J'y vais.
Et Shimy s'en alla, sans remarquer que Gryf lui tournait le dos et qu'il commençait à pleurer. Il pensa: "Oh, Shimy... Si seulement je pouvais te dire... Que je t'aime.". Shimy alla vers Kiseki, le sourire aux lèvres, et alla prendre son bras pour se blottir contre lui. Kiseki répondit à ceci par un sourire ^^! Les autres sourirent aussi. Et Shimy pensa: "... Et si je le lui disait? A Kiseki...".
Shimy avait longuement réfléchit, et avec sa lecture quotidienne, elle a décidé de tout mettre en ordre dans sa tête. Et ce coup-ci, elle allait le lui dire... Dire à Kiseki qu'elle...


A suivre...


Dernière édition par Teana&Légendaires le Mer 30 Mai - 20:51, édité 1 fois

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Mar 29 Mai - 22:24

Chapitre 7

L'histoire des Princesses


Qui était les filles du dernier chapitre, me dirait-vous? Et bien, voici leurs histoires:
L'une des deux filles, Daiyala, est originaire du Royaume du Marron et la seconde, Klara, est originaire du Royaume du vert. Daiyala, étant du Royaume Marron, était comme tout le monde son peuple, elle avait les cheveux longs et les yeux marrons. Klara, quant à elle, avait aussi les cheveux longs et les yeux verts. Ces deux filles ont vécus dans les complots et les rébellions de leurs patries, pour "La paix", comme ils disent. Mais seules ces deux filles savent LE VRAI sens de "Paix". Et cela n'était pas de faire partie d'un complot pour monter quelqu'un contre une personne royal. Elle le savait et avait tenté à plusieurs reprises de convaincre leurs pères de leurs propos censées, mais ils ne veulent rien entendre.
Et ce complot, il a été crée depuis le couronnement de Ran et Miki. Ces deux peuples unis ont décidés de se monter contre elle, les jugeant "incapable de gouverner un pays et dictatrices cruelles". Le complot a été bien planifié et pensé depuis longtemps: si un prétendant venait demander en mariage les Reines de Coeur et de Pique, alors Daiyala et Klara irait charmer les princes et ainsi, faire enrager les Reines et laisser les peuples du Marron et du Vert se faire attaquer et détruire par leurs armées. Les deux amies voulurent refuser, mais furent forcer, sinon, elles passèrent pour des lâches et seraient bannies. Alors, elles n'avaient guère le choix.
Après la énième réunion, les deux amies se retrouvèrent dehors du Palais de Justice du Royaume du Vert, et se dirent:

Daiyala: J'en ai marre! Je n'ai pas envie de faire partie de ce complot! Et encore moins de me faire tuer exprès pour ce stupide complot qui ne sert à rien!!
Klara: On n'a pas le choix... Certes, ce n'est pas le bon choix, mais nous sommes forcés. Ci c'est le seul moyen de montrer aux autres Royaumes que les Reines sont cruelles. N'oublies pas la devise de nos peuples: "La Justice et la Victoire avant les remords".
Daiyala ne dit rien... Elle savait que Klara avait raison, mais cela ne changea en rien son avis. Mais c'était déjà décidé depuis leurs naissances. Les amies seront obligés de mourir pour la Paix. C'est ainsi.
Un jour, les Princes de Bleu et de Rouge se promenèrent à Rymar, pour chercher une alliance. Leurs mariages est pour bientôt. Mais la chance ne tournait pas aux avantages de nos princes. Et le Prince du Rouge, le plus excité des deux, râla encore et encore! Comme quoi, en dehors de ses devoirs royaux, il est un adolescent comme un autre Razz!
Rento: FAIT CH*ER!!! 19ème bijoutier qu'on regarde et aucune alliance! Et m*rde, à la fin!
Le Prince du Bleu, Kaito, roula les yeux d'éxaspération et frappa derrière la tête de Rento. Il savait que quand son ami était énervé comme ça, BAM! Un coup derrière la tête, et il récupère toute sa royauté qui en fait son charme.
Kaito: C'est bon, t'es de nouveau parmi nous?
Rento: Aïoutch... Merci.
En chemin dans leur 20ème bijoutier, ils percutèrent malencontreusement deux personnes. Les princes les rattrapèrent peu de temps avant de tomber. C'était Daiyala et Klara! Les deux princes virent les belles jeunes filles et eurent le coup de foudre! En balbutiant, les jeunes filles de 13 ans dirent:
Klara: On... On est désolé. On ne vous a pas remarqué.
Rento: *Rougit*. Ce n'est rien, voyons. Nous aussi sommes désolés. Hein, Kaito?
Kaito: Absolument. Au fait, comment vous appelez-vous?
Daiyala: Je m'appelle Daiyala. Enchanté de vous rencontrer, Prince du Rouge. Dit-elle avec un joli sourire.
Klara: Et moi Klara. Heureuse de vous rencontrer, Prince du Bleu. Dit-elle avec un sourire d'ange.
Les Princes furent totalement fall in love de ces jolies jeunes filles. Ils oublièrent carrément ce qu'ils voulaient faire (chercher des alliances) et partirent avec les deux filles se promener joyeusement! Un espion du Royaume du Vert vit la scène et informa à son Roi que la mission des filles étaient accomplis. Le coeur des deux Princes étaient à elles, désormais.
Les mois s'écoulèrent... Kaito et Rento connurent de mieux en mieux Daiyala et Klara et étaient complètement fous amoureux d'elles. Et puis, se rappelant qu'il devait se marier avec les Reine de Coeur et de Pique, ils firent une terrible erreur... Ils écrivèrent une lettre de leurs mains et dirent à leurs futures épouses que leur mariage est annulé. Ran et Miki avalèrent très mal cette nouvelle. Daïchi et Kiseki, qui était ensemble aux marché d'Orchidia, furent rappelés de toute urgence dans leurs Royaumes. Aussi vite que l'éclair, ils partirent sur leurs Quadryls et monta dans la salle du trône où attendaient leurs maîtresses. Elles avaient le regard pleins de fureur et de déception extrème.
Au Royaume de Coeur...

Daïchi: Ran! Tu m'as appelé?
Ran: Oui... Et je suis folle de rage.
Daïchi: Que s'est-il passé?
Ran: Rento m'a trompé!! Il a annulé notre mariage et voit désormais une autre fille!! Lui qui m'avait promis l'amour éternel, mon oeil!!! Il m'a trompé avec ses belles paroles et son histoire d'alliance!!
Daïchi: IL A OSE?!! Le scélérat!!

Au Royaume de Pique... (La même chose).
Kiseki: Miki? Il y a un problème?
Miki: Oui, et il est d'une cruauté innommable... Kaito a rompu!! Il voit une autre fille et a annulé nos fiancailles!!! Je m'était trompé à son sujet, c'est un coureur de jupon!! Un beau-parleur pervers et infidèle!!! Tu avais raison, il ne fallait pas lui faire confiance!!
Kiseki: KAITO A ROMPU?!! L'indigne!!
Ran: Mais cela ne restera pas impuni... Daïchi
Miki: Mais il ne perd rien pour attendre. Kiseki.
Daïchi et Kiseki: Oui, ma reine?
Ran et Miki: J'ai une mission à vous confier.
Daïchi et Kiseki: Laquelle?
Ran et Miki: Je vous intime l'ordre d'aller au Royaume du Marron (Ran)/au Royaume du Vert (Miki) assassiner les deux prétendantes et les infidèles!!

Retour à la réalité


En attendant la suite, revenons chez nos héros. La 10ème nuit après leur recherche à Orchidia commençait. Et ce soir... Soirée Pyjama Very Happy!! (Si si, pour de vrai!!!). Les Légendaires n'avaient pas sommeil et n'avaient rien à faire. Et comme un nouvel allié est avec eux, ils ont décidés de faire une soirée spéciale pour Kiseki. Car ce soir, C'EST SON ANNIVERSAIRE!!! Ses 13 ans ^^! Ils l'ont apprit par une fille-vaudou du nom de Moyo, une amie lointaine à lui. Elle était dans les ruines d'une cité, et dit des paroles et des prophéties bizarres... Mais des fois, cela se réalise!
ENFIN BREF!! Donc, ce soir, c'est soirée pyjama pour notre chevalier Very Happy! Autant vous dire que Kiseki était heureux comme tout de cette fête nocturne ^^! D'ailleurs, que font-ils, en ce moment? Eh bien, Kiseki raconta ses périples après l'ncendie et son histoire. Certains étaient tristes et douloureux, et d'autres à mourir de rire XD! Et surtout, Kiseki était non seulement un conducteur de moto (oui oui, il a une moto et il sait conduire!) et un guerrier et magicien extraordinaire, mais aussi un musicien et un chanteur talentueux! D'ailleurs...

Ténébris: Allez, Kiseki, chante-nous encore une chanson! Pour la soirée!
Kiseki: Hum~... Je sais pas~! Dit le chevalier en plaisantant.
(Presque) tout les Légendaires: S'il-te-plaît~!
Kiseki: Ah~, je ne peux pas résister! Et comme c'est mon anniversaire, je ne refuse rien ^^! Allez, encore une! Mais alors, je veux une partenaire pour chanter.
Jadina et Shimy: UNE PARTENAIRE???
Kiseki: Oui oui! Mais comme je ne veux pas créer de tension -et comme je sais que Ténébris ne voudra pas parce qu'elle est avec Razzia-, je choisis Jadina et Shimy!
Jadina et Shimy: Oui~~!!
Les deux filles vinrent vers le chevalier, et comme c'est avec de la musique, Kiseki utilisa un sort faisant apparaître des instruments magiques, met la musique qu'il veut et chanta et dansa avec les deux filles Légendaires "Always and Forever"!
La chanson (les 3 chantent, il y a sa voix masculine aussi): http://www.youtube.com/watch?v=c86DZxVeOAk&feature=relmfu
Les 3 Légendaires: Always and Forever~♪!
*Musique d'introduction*.
Kiseki: Qu'importe ce que demain nous réserve~♪,
Shimy: Ne cherchons pas à poursuivre un but à tout prix~♪.
Jadina: Je suis un oisillon bleu~♪,
Les 3 Légendaires: Que tu a dû enfermer dans ta cage~♪!
(La suite est la même chose.)
Et ce fut la fête! Les 3 Légendaires dansaient et chantaient très bien et en rythme! Razzia et Ténébris furent impressionés, surtout de leurs amies Jadina et Shimy. Quoique, on ne les a pas vu souvent chanter, et encore moins danser, alors... Soyons fous jocolor ! Ils furent tellement contents et heureux qu'il se joignèrent à la parade et dansèrent à leur tour!
Seul Gryf était dans sa tente... Il déprimait. Il ne pouvait plus rien faire pour prouver que Kiseki est un menteur. Non, rien... Mais ce qui l'attrista encore plus, c'est que Shimy se rapprocha de plus en plus de Kiseki. Il pensait que cette fois-ci, il n'avait plus aucune chance de la retrouver. Et plus il voyait Kiseki, plus il pensait à Danaël... Son ami.
"................. Et s'il avait au fond raison?" Pensa-t-il. "Que je suis pas digne de Shimy?"


A suivre...

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Mer 30 Mai - 23:23

Bon, ce chapitre sera un chapitre particulier. Et, je l'avoue, il y aura des personnes du forum dans ce chapitre spécial ^^". Mais après, je recommence la suite des aventures des Princesses. Et aussi pour répondre à certains commentaires sur cette fic concernant Gryf et Shimy Twisted Evil !

Chapitre 8

Le lendemain... Sieste général dans les troupes! (Sans blaaaague -_-"?). Après la folle soirée d'hier, tout le monde dormit. Mais Kiseki (et oui, encore lui!) n'était pas vraiment du genre à faire une grasse-matinée. Il se leva tôt (estimons à 8H00 du matin), s'habilla, enfourcha sa moto et alla aux ruines où se situait Moyo. Il l'a consulté tout le temps quand quelque chose le tracasse. Aussi vite qu'un Quadryl, il se rendit très vite aux ruines! Qui n'était autre que les ruines de sa cité natale. Et même si il a mûri et qu'il surmonte tout les jours sa tristesse, la blessure, elle, était toujours là. Sans qu'il s'en rende compte, des larmes commencèrent à couler sur ses joues. Il les essuya avec sa manche, descendit de sa moto et alla dans l'unique maison indemne de l'incendie... Il a marqué aux dessus de la porte "Chez Moyo" (Surtout, ne riez pas --"). Il frappa 3 fois la porte, et attendit... La file-vaudou ouvra à moitié sa porte, voyant qui s'était.
Moyo: Je ne vendrait JAMAIS mes herbes de vaudou!!! Cria-t-elle de derrière sa porte.
Kiseki: Je le sais, ça, Moyonee-chan --. Dit Kiseki d'une voix neutre.
Moyo: Oh, c'est toi, Kiseki. Pardon... Deux minutes.
Moyo ferma la porte, retira la chaîne qui la retenait et fit entrer Kiseki dans sa demeure. Et pour le "Moyonee-chan", Kiseki connaissait Moyo depuis qu'il est petit, et la considère comme sa grande soeur, et réciproque, Moyo considère Kiseki comme un petit frère.
Bon, passons. Moyo conduisit Kiseki dans son laboratoire très vaudouiste. Plein de poupées vaudoux (Kiseki a aussi des poupées vaudou, celles des Légendaires, de son grand frère (faites par Moyo) et de Danaël), d'herbes vaudou, de grimoires magiques et pleins d'autres objets magiques dont seuls des magiciens pro savent l'utilité... Moyo se mit derrière une table et, comme si était dans une émission télé ou dans une fic, dit à Kiseki:

Moyo: Que voulez-vous savoir, jeune homme? *Voix mystérieuse*.
Kiseki: Moyo~ --...
Moyo: Pardon ^^"... Bon, tu veux savoir ton avenir?
Kiseki: C'est toujours ça.
Moyo: Bien. Laissons les esprits parler...
"Aucun doute, elle est en plein dans son monde vaudouiste -_-." Pensa Kiseki. Enfin. Moyo sortit ses cartes divinatoires, les étala sur la table et fit apparaître son cercle magique. Elle se concentra, déposa une carte sur le cercle et récita cette formule:
Moyo: "Grand Esprit du Destin, que par ce rituel,
Dit-nous ce que tu vois dans un futur proche comme lointain,
Et marque ta vue et ta parole dans cette carte!
MAGICAL VISION!!"

Une lumière se fit dans le laboratoire! Après quelques instants, la lumière s'estompa et la carte rayonnait. Le rituel a marché!
Moyo: Tiens! Pour toi!
Kiseki: Merci!
Moyo: Je suis toujours là si tu veux savoir ton avenir.
Kiseki: Je n'y manquerait pas!
Kiseki sorti de la maison de Moyo et lut sa carte. Et ce qu'il lut le laisse perplexe:
"Une amie proche va vous avouer un secret qu'une personne particulière va voir et va maudire."

Kiseki: Hum --"... Je dois voir ça comme une malédiction ou comme un Grand Malheur --"?
Le chevalier rangea le papier dans la doublure de sa cape et se dirigea vers sa moto. Quand soudain, il entend un bruit et... Une discution de filles.
...: ET M*RDE!!!
...: Roh, quoi encore, Meiila?
Meiila: J'ai oublié de demander à Bouda de me rendre mon bandeau!! J'y vais, Elwing! *S'enfuit*.
Elwing: Elle me désespère --"...
Elwing remarqua Kiseki.
Elwing: Kiseki!! *Va le rejoindre*. Ca fait longtemps! Ca va?
Kiseki: Tranquille. Je suis aller voir Moyonee-chan il y a quelque temps.
Elwing: Elle n'a pas encore sombré dans la folie des vaudou?
Kiseki: Non, et encore tant mieux.
Elwing: Sûr...
Kiseki: Bon, faut que je rentre, mes amis vont s'inquiéter, sinon. *Monte sur sa moto*.
Elwing: LA BECANE DE MALADE!! Je peux monter dessus...?
Kiseki: Grimpe! Où tu veut aller?
Elwing: Heu... Emmène-moi à Rymar, pour que je puisse retourner à Karakis.
Kiseki: Et c'est parti!
Elwing grimpa sur la moto de Kiseki, et avant qu'il démarre sa moto...
Kiseki: Accroche-toi bien, ça va secouer!!
Et Kiseki démarra en trompe! Ni une ni deux, la moto traversa à toute vitesse des forêts, des plaines et des villages! En à peine 15 minutes, ils étaient à Rymar.
Musique de la course: http://www.youtube.com/watch?v=s3tB6KA1KHA
Kiseki: Et voilà! On y est!
Elwing: Merci! *Descend de la moto*.
Kiseki: Elwing...
Elwing: Oui?
Kiseki: Approche.
Elwing se rapprocha de Kiseki, et... Celui-ci lui donna un bisou sur la joue!
Kiseki: A une prochaine fois ^^!
Et Kiseki redémarra sa moto et s'enfuit. Elwing, elle, rougissait comme une tomate Rymarrienne!
Kiseki: *S'adresse au lecteur* Eh oui, que voulez-vous? Presque aucune fille ne me résiste. Je sais qu'il ne faut pas abuser de ce genre de chose... Mais après tout, soyons fous!
Et il retourna au camp. Il gara (si on peut dire...) sa moto, prépara le petit-déjeuner (oui, les Légendaires dorment encore --") et partit dans la forêt faire ses Hum hum... Vous avez compris.
Après cette *Hum hum...* petite pause, Il ressentit une présence. Le suspens ne dura pas longtemps.

Kiseki: Shimy, sort de se buisson.
Shimy sortit, sans résister.
Shimy: Je ne t'espionnait pas, je te jure. Je ne trouvait plus le sommeil.
Kiseki: Bah, sans rancune.
Shimy: Et euh... Je voulais te dire...
Kiseki: Oui?
Shimy: ... Kiseki, je t'aime!
Kiseki, de surprise, rougit à vue d'oeil! Il ne s'attendait pas à ça! Ah ça non! C'est lui qui charme les filles (du moins, certaines...), pas l'inverse! Shimy, amoureuse de lui?? Alors là...! Et Shimy se jeta sur Kiseki et l'embrassa lagoureusement! Il ne pouvait pas riposter!
Kiseki: *Pense*. WTF?!! C'est quoi, cette tournure d'évènement???

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Ven 1 Juin - 23:14

Chapitre 9

L'histoire des Princesses


Les ordres des Reines de Coeur et de Pique ne tardèrent pas à être exécuté. Leurs armées sont prêtes à attaquer et partirent pour Les Royaumes du Marron et du Vert. Les Reines regardèrent leurs troupes s'éloigner, le regard vide et sans émotion, mais dont on pouvait lire leurs profondes colère, leurs tristesses et leurs hontes envers l'infidélité des Princes du Rouge et du Bleu. Elles qui croyaient qu'ils étaient sincères... Kiseki et Daïchi arrivèrent derrière elles et leur font un câlin.
Kiseki: Miki, ce Prince ne te méritait pas, de toute façon. Mais moi, je resterais près de toi.
Daïchi: Pareil. Ran, je n'ai rien dit pour ne pas qu'on se dispute pour cette futide affaire, mais depuis le début, j'ai su qu'il n'était pas sérieux. Mais moi, je ne trahirais pas. Jamais.
Ces douces paroles réconfortèrent le coeur des reines. Elles savaient que leurs conseillers et servants ne mentaient pas. Après tout, ils se connaissent depuis l'enfance. Après ce petit moment, Kiseki et Daïchi partit avec les armées et partirent dans les Royaumes.
Justement, là-bas, on attendait les armées de pieds fermes. Daiyala et Klara voulurent s'enfuir, mais elles furent tout le temps rattraper par leurs pères ou un révolutionnaire. Au bout de la 3ème tentavive, elles abandonnèrent. Les esprits avides des mercenaires et de leurs pères furent plus fort que leurs paroles censées de "La Paix".
Les armées débarquèrent, après deux heures de routes (malgré les Quadryls et les Culbutars), et attaquèrent les Royaumes! Et ce fut terrible!
Batailles, meurtres, sang, corps sans vies... De violents affrontements et des dégâts impressionants. Les Royaumes sont rasés, enflammés, détruits de toutes les manières possibles et imaginables... Il ne restait que des ruines. Et Daiyala et Klara?
............... Un poignard. Deux poignards. Deux poignards dans leurs poitrines. Non par des Gardes de Coeurs ou de Pique, mais par des personnes plus importantes que l'un d'entre eux. Et à côté, d'elles, les Princes du Bleu et du Rouge, eux aussi assassiné froidement. Deux coups de poignards dans le ventre. Les personnes responsables sont devant les corps sans vies. Deux garçons. Deux servants. Kiseki et Daïchi.

Daïchi: ... Cela leur apprendra à rendre triste nos maîtresses.
Kiseki: Oui, c'est vrai... Mais... Ces deux filles...
Daïchi: ... Elles ne méritaient pas ça. Je ne pense pas qu'elles voulaient ça.
Kiseki: Et les Royaumes sont rasés...
Daïchi: Ca veux dire qu'on a réussi notre mission?
Kiseki: On dirait bien.
Ils partirent tous, les armées et les deux servants. Dans leurs Royaumes respectifs. Mais bien-sûr, ils rentrèrent tous recouverts de sang. Seuls Kiseki et Daïchi rentrèrent sans une flaque de sang sur leurs vêtements. Bien évidemment, les Reines Miki et Ran leurs félicitèrent pour leurs missions. Daïchi et Kiseki ne demandaient pas plus pour sourire ^^!
Quelques mois plus tard, la nouvelle se répendit comme une poignée de poudre dans tout les journaux. Jamais on n'avait connu ça. Surtout de la part des deux Royaumes les plus connus d'Alysia. Tout le monde aux Royaumes de Coeur et de Pique furent choqués de la violence du cataclysme. Et le fait que ce soit leurs propres reines qui aient fait ça, c'était juste... (On a enquêté et les résultats furent sans appel: c'étaient des Gardes de Coeur et de Pique qui ont attaqués).
La pression monte... Et puis un jour, une jeune fille de 14 ans, du nom de Temari (Cheveux violets attachés en queues de cheval, yeux roses et armure blanche et rose pâle), fut révolté des comportements des reines et décida de mener la Révolution avec son ami Rhythm (Garçon aux longs cheveux bleue-violet foncés, yeux de la même couleur et tenue de guerrier léger)! Elle réunit les peuples de Pique et de Coeur dans la Place central du Royaume de Coeur et dit très haut:

Temari: Peuples de Coeur et de Pique! Vous avez vu la seconde facette de vos souveraines: celles de tyranniques cruelles et sans-coeurs! Elles ont détruites les Royaumes du Vert et du Marron! Pouvons-nous laisser continuer cette folie meurtrière plus longtemps?? NON!!! Alors, levez-vous! Prenez les armes et allons dans leurs palais, les attraper et les passer à la Guillotine!! Ainsi, vos Royaumes retrouveront ce qu'elles vous ont volés: LA LIBERTE!!!
Ces paroles furent suffisantes pour faire basculer la donne des peuples et qui les poussent désormais à se rebeller contre leurs souveraines. Les peuples allèrent aux Palais des deux Reines et essayèrent de défoncer la porte!
Cet instant sera un tournant dans leur histoire, mais pour deux personnes, ce sera une terrible vision...


Retour à la réalité


Et les Légendaires, dans tout ça? Ils se sont réveillés, bien remis de leur soirée. Gryf se réveilla en dernier, des cernes sous les yeux. En ironisant, Ténébris dit:
Ténébris: Alors Gryf? On a mal dormi à cause de la musique?
Gryf: J'y est pas prêté attention... J'ai fait des cauchemars toute la nuit.
Jadina: Ne me dit pas que tu doutes encore de Kiseki?? Cria Jadina.
Gryf: C'est pas ça!!! C'est... A propos de Shimy.
Razzia: Du fait qu'elle rezte de pluz en pluz avec Kizeki?
Gryf ne dit rien... Razzia avait raison. Il avait rêvé que Shimy le laisser tomber pour Kiseki et qu'ils s'embrassaient. Soudain, dans la forêt!
Kiseki: HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!!! Hurla-t-il!
Jadina: Kiseki!!
Le cri de Kiseki résonna depuis son emplacement! Et plus fort encore...
Kiseki: Arrête, arrête, arrête!!! Je t'en supplie, tout mais pas ça!!!
Shimy: Roh allez, chipote pas! Juste pour voir!
Kiseki: JAMAIS JAMAIS JAMAIS!!! Ca ne te dérange pas de faire ça???
Shimy: Allez, quoi... Promis, je ne craquerais pas.
Kiseki: ET M'EMBRASSER, CA T'A PAS SUFFI???!!!
Silence chez les Légendaires...
Les Légendaires: HEIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN??????????!!!!!!!!!!!!!!!
Kiseki: M'embrasser, c'est une chose, mais ça!!! Alors là, pas question!!!
Shimy: Allez, pour me faire plaisir...
Kiseki: ... Tu ne hurlera pas, alors?
Shimy: Tu as ma parole.
Kiseki: Bon...
Gryf: Non mais je rêve???!!!
Ténébris: Alors là... On dirait qu'un de tes cauchemars s'est réalisé. Mais au fond, pourquoi pas? Shimy et Kiseki forment un beau couple!
Razzia: Eh beh... Zi on z'y attendait. Mais z'est vrai qu'ils forment une belle paire.
Que font Kiseki et Shimy, au juste? Eh bien... Shimy a déniché une tenue dans la tente de Kiseki et a voulu qu'il l'essaye. Mais Kiseki trouvait cette tenue très gênante. Mais bon, pour éviter de la faire enrager, il se forçait à la mettre. Il la mit, et Shimy souriait de voir comment la tenue lui allait superbement bien!
Kiseki: *Rougit*. C'est embarrassant...
Shimy: Ca te va trop bien, arrête! Pourquoi tu ne la portes pas?
Kiseki: ... Parce qu'elle appartenait à mon frère quand il avait mon âge.
Shimy: Hé? Je... Je suis désolé... Je n'avais pas pensé à quel point cette tenue...
Kiseki: Ce n'est pas grave, tu ne le savais pas.
Kiseki remit ses vêtements d'origines et replia correctement les vêtements de son frère. Shimy se sentit gêné d'avoir fait ça...
Kiseki: Pfou, quelle matinée! Je ne m'attendait pas à ça.
Shimy: Ah?
Kiseki: Ouais. Je ne m'attendait pas du tout qu'une fille comme toi tombe amoureuse de moi. MAis tu es une adulte, pas vrai? Moi, je m'ai que 13 ans...
Shimy: L'amour ne se commande pas.
Kiseki: Bien vu. *Pense* Ouin, que va penser Teana si elle me voit T_T??
PAN!!! Les deux amis (je ne confirme pas qu'ils sont en couple) entendirent un bruit au loin! Ils courrent vers l'endroit d'où provenait le bruit, et là...!
Du côté des Légendaires...
Gryf: Mais c'est pas vrai, ça!!! Comment Shimy a-t-elle pu faire ça??? Pesta Gryf.
Jadina: A propos de quoi?
Gryf: Qu'elle est embrassé ce type!!!
Razzia: Ze ne voit pas le problème pour za. Tant qu'elle est heureuse.
Ténébris: Et puis, je ne vois pas pourquoi tu me mets dans cette état, puisque tu es avec une autre.
Gryf: Je t'ai rien demandé!!! Siffla Gryf, se retenant de crier de tristesse.
Et quand on parle de Shimy et Kiseki... Ils reviennent au camp, Kiseki pleurant toutes ses larmes. Les Légendaires se précipitèrent vers leurs amis!
Jadina: Shimy! Kiseki! Ca va? Que s'est-il passé??
Shimy: Nous avons vu... Quelque chose d'horrible.
Kiseki: *Pleure*... J'ai... J'ai perdu... Ma petite-amie...
Les Légendaires: QUOIIIIIIIIIIII???!!!
Kiseki: J'avais une petite-amie... Elle s'appellait Teana... On se connaissait depuis l'enfance, et au fil du temps, on est tombé amoureux... On avait le même âge... Mais maintenant... Elle a été tuée d'une balle dans la poitrine... C'était la seule personne avec moi qui avons échappé à l'incendie de notre cité natale... Mais aujourd'hui, elle aussi est morte... J'ai perdu tout ce qui compté pour moi... Mon frère, ma famille... Et maintenant ma petite-amie!!
Ses larmes redoublèrent. Les légendaires furent touché par cette terrible nouvelle. Razzia, le plus sensible à ça, prit Kiseki dans ses bras et le réconforta.
Razzia: Allez allez, za va aller. Nous, les Légendaires, nous zommes avec toi.
Jadina: *Fait aussi un câlin à Kiseki*. C'est vrai. On ne laissera pas un enfant comme toi vivre seul jusqu'à sa mort. Nous sommes unis ensemble dasn toutes les épreuves.
Kiseki sourit, les larmes toujours coulantes sur ses joues. Il comprit que ces paroles étaient sincères et réconforta son coeur meurtri.
Shimy le regarda, la honte aux joues... Elle n'avait pas comprit les sentiments de Kiseki, et maintenant, elle l'a embrassé alors que ses sentiments étaient pour une autre, aujourd'hui décédée. Elle se jura de retrouver la personne qui a fait ça. Qui a tué sa famille et sa petite-amie. Les Légendaires pensèrent tous la même chose. Gryf pensa: "............. Ce coup-ci, il me fait presque pleurer. C'est triste... Mais si ça se trouve..."


A suivre...


Dernière édition par Teana&Légendaires le Mar 5 Juin - 18:32, édité 1 fois

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Sam 2 Juin - 15:33

Chapitre 10

L'histoire des Princesses


Les révolutionnaires arrivèrent devant les palais des Reines de Coeur et de Pique et frappèrent à grands coups devant les grandes portes principales! Daïchi et Ran (dans le Royaume de Coeur), Kiseki et Miki (dans le Royaume de Pique) furent alertés de la rébellion devant le palais!
Ran: C'est quoi, ce bruit?!
Daïchi: *Voit par la grande fenêtre* ... Ce sont le peuple qui se révoltent!!
Ran: Quoi??
Kiseki: Ce n'est pas bon... Le peuple est en train de se révolter!
Miki: Pardon??
Les révolutionnaires arrivèrent à briser les portes, et accompagné par Temari et Rhythm, se précipitèrent vers la salle du trône. Les gardes protégeant la reine furent arrêtés en quelques secondes. La rage des peuples furent plus forte qu'eux. Daïchi et Kiseki entendirent les pas des révolutionnaires arriver de plus en plus vite. Ils prirent la main de leurs reines et s'enfuirent avec elles vers une sortie secrète. Daïchi et Kiseki savent que leurs reines sont la cible des révolutionnaires. Mais pour eux, que leurs reines soient arrêtés et guillotinés... Ne plus pouvoir entendre leurs voix et ne plus les voir sourire... Cela leurs étaient insupportables. Alors, ils décidèrent de faire un acte digne de héros. Ils vont se déguiser en reines et vont laisser leurs amies s'échapper.
Daïchi: ... Ran. Il faut que tu t'enfuis. Et vite. *Echange ses habits avec ceux de Ran*.
Ran: Daïchi?? Pourquoi tu...?
Daïchi: *Prend une perruque rose et se la met*. Il le faut. Enfuis-toi maintenant, avant qu'il ne t'attrape.
Ran: Ne fait pas ça, Daïchi! Si on doit s'enfuir, on s'enfuit ensemble!! Dit Ran les larmes aux yeux.
Daïchi (travesti au passage) prend Ran dans ses bras et lui dit:
Daïchi: Ne t'inquiètes pas. Tout ira bien.
Dans le Royaume de Pique, Kiseki a fait la même chose et lui aussi, prit Miki dans ses bras, et dit:
Kiseki: Miki. Je comprends que tu t'inquiètes. Mais ça va aller. Et puis, ma vie n'a que peu d'importance comparé à la tienne.
Daïchi: Ma vie ne vaut rien. Mais la tienne est très importante. C'est pourquoi il ne faut pas que tu meurs.
Kiseki: J'ai perdu mes parents avant toi. J'ai toujours vécu seul.
Daïchi: Je suis orphelin depuis ma naissance. Alors, que je meurs ne sera qu'un grand sacrifice pour la personne auquel je tiens le plus au monde.
Kiseki: Si je meurs, c'est pour toi. Tu comptes beaucoup pour moi. C'est pourquoi tu dois rester en vie.
Ran et Miki pleurèrent dans les bras de leurs amis. Elles furent touchés par leurs paroles.
Ran: Daïchi...
Miki: Kiseki...
Daïchi et Kiseki donnèrent un dernier bisou sur le front de leurs reines et les poussèrent dans la sortie secrète. Avant de refermer la porte, les deux servants dirent à leurs reines:
Daïchi et Kiseki: Je sais qu'un jour, on se reverra.
Ran et Miki fuirent, non sans pleurer un flot de larmes. Les militants arrivèrent, voyant les fausses reines. Temari et Rhythm (dans les deux Royaumes) montrèrent leurs épées et dirent:
Temari et Rhythm: Reine de Coeur/Pique Ran/Miki! Vous êtes en état d'arrestation pour crime contre l'humanité!
Les deux servants/reines se laissèrent faire, sans riposter. Ils furent emportés par les mercenaires et sortirent, sous les huées des autres révolutionnaires. Ran et Miki continuèrent de s'enfuir le long de la sortie et parviennent à sortir. Elles virent leurs amis se faire emporter et hués. Elles avaient peur... Que va-t-il leur arriver?
L'exécution est prévu pour le lendemain, à 15 heures, dans la place du Royaume de Pique. En attendant, Daïchi et Kiseki furent emprisonné dans les prisons de leurs Royaumes. Ils regardèrent les aiguilles de la seule horloge de leurs cellules. 14h58. Dans deux minutes. Ce sera l'heure. Ils repensèrent à leurs amies, pleurèrent un peu et sourirent. Les trois coups de l'horloge sonnèrent. Ca y est. C'est l'heure.
Daïchi et Kiseki furent emmenés par Temari et Rhythm vers les guillotines. Ran et Miki, qui s'étaient enfuit (elles portèrent une cape sur elle pour ne pas qu'on les reconnaissent), virent une foule de personnes devant deux guillotines. Elles y allèrent, pour comprendre, et là, en voyant leurs servants travestis, elles comprirent qu'ils allaient être guillotinés!!
La foule hurla, à la vue des servants:

La foule: A mort! A mort les reines Ran et Miki!!!
Rhythm: Baissez-vous!
Les deux servants s'agenouillèrent, posèrent leurs têtes sur les billots et attendèrent le coup fatal. Ran et Miki ne pouvait pas supporter ce triste spectacle. Elles poussèrent des personnes et hurlèrent:
Ran et Miki: DAÏCHI/KISEKI, NON!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Les servants virent leurs amies et sourirent pour la dernière fois.
Temari: Allez!
Dans un terrible sifflement, les lames descendirent à toute vitesse et...
TCHAK! TCHAK!
................... Il y a un silence pendant quelques temps. Puis une explosion de bonheur de la foule! Elle hurlait "Hourra! Les reines sont mortes! Vive la liberté!". Temari et Rhythm, content que justice soit faite, décidèrent de fêter cette victoire au Royaume de Coeur. Ils partirent tous, la foule et les leaders de la révolution dans les deux Royaumes. Les lames des guillotines étaient remontés. Elles étaient recouvertes de sang. Tout le monde étaient partis. Non. Il restait deux personnes. Ran et Miki. Ran, qui a vu de ses propres yeux l'exécution de son ami, s'effondra au sol et pleura très fort. Elle pleurait de douleur... Elle vient de perdre son meilleur ami. Et c'était de sa faute si aujourd'hui, il est mort. C'est ce qu'elle pense. Elle mit ses mains sur son visage et hurla:
Ran: AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!! *Cri de douleur et de tristesse*. Daïchi... Non... Pas toi...
Soudain, l'ex-reine de coeur entendit quelqu'un pleurait à côté d'elle. Elle tourna la tête vers les pleurs et vit... Miki! Elle aussi s'est effondré au sol et pleurait toute les larmes de son corps en cachant son visage plein de larmes avec ses mains. Elle disait:
Miki: Kiseki... Pas toi...
Ran: Miki.
L'ex-reine de Pique leva la tête vers son amie de toujours.
Miki: Ran.
Les deux filles n'avaient pas besoin de se parler pour comprendre qu'elles ont vu la même chose: la mort de leurs amis. Elles se levèrent et se firent un câlin. Et pleuraient encore... Elles étaient ensemble dans la même épreuve...
Le lendemain de l'exécution, elles repartirent dans leurs anciens palais récupérer leurs affaires personnelles. Et elles prirent le stricte nécessaire: des vivres et de l'eau. Soudain, en allant dans leurs chambres, elles virent posé sur leur lit les poupées de Daïchi et Kiseki. Ils avaient autour du cou les colliers et la broche en étoile (pour Kiseki) qu'ils portaient. Et il y avait un mot, écrit par les servants: "Pour ma meilleure amie". Ran et Miki prirent les poupées, les serraient contre elles et pleurèrent. Elles les emmenèrent avec elles, dans leurs sacs de survies. Et puis, elles se virent dans un miroir. Ran et Miki ne pouvaient se voir ainsi. Cela leur rappela ce qu'elles ont fait subir à leurs amis. Elles se virent comme le Diable. Ne pouvnt pas le supporter, elles prirent un couteau et se coupèrent les cheveux. Ran et Miki avaient désormais les cheveux courts. Les deux amies se retrouvèrent devant le Palais de Coeur, enforchèrent leurs Quadryls et s'enfuirent. Où? Nulle part. Mais loin, très loin de leurs Royaumes natales.


A suivre...

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Lun 4 Juin - 22:03

Chapitre 11

L'histoire des Princesses


Avec le peu d'argent qu'elles ont pu récupéré dans leur ancien palais, Ran et Miki avait du mal à survivre. Mais elles ont pu quand même s'acheter de nouveaux vêtements. Et comme elles se sont coupés les cheveux (elles les avaient plus courts, surtout Miki), Ran et Miki ont de nouvelles tenues. Miki portait une tenue assez masculine (béret avec un gros pique bleus, une chemise blanche, un short et des chaussures noirs) et Ran portait une tenue assez féminine (robe et mini-legging rose claire et rouge, des chaussures rouges et les cheveux attachés en queue de cheval et maintenus par un bandeau blanc avec un gros coeur rouge). Elles ont aussi pu s'acheter des affaires qui leurs faisaient plaisir: Ran s'est acheté des bâtons roses de 1m38 (au bas mot), et Miki a préféré acheté un cahier de dessin et des crayons. Mais rapidement, après ces achats, elles furent ruinés en peu de temps. Mais elle s'en fichait. Elle avait le nécessaire. De quoi tenir pendant quelque temps. De quoi se nourrir, boire et de quoi nourrir leurs Quadryls. Elles voyageaient depuis 1 semaine. Une semaine qu'elles ont fui leurs royaumes natales. Reines déchus, leurs servants morts pour elles... Elles ont perdus tout ce qui leur étaient cher. Et elles s'en voulaient. Chaque soir, quand elles installèrent leurs tentes, elles regardèrent chaque soir les poupées de leurs servants. Celles qu'ils ont offerts pour leur 6ème anniversaire... Les voir leur faisaient mal. Et dire que ce n'étaient que maintenant qu'elles l'avaient comprit... Que leurs servants étaient tout pour elles... Qu'en fait, Ran et Miki...
Un jour, alors qu'elles partirent nulle part, il commençait à faire mauvais.

Miki: On dirait qu'il va commencer à pleuvoir.
Ran: Mince! Que doit-on faire?
...: Eh bien, venez chez moi. Fit une voix faible et vieille.
Une vieille femme de 78 ans sortit de sa maison. Et elle vit les deux jeunes filles avec leurs Quadryls et leurs affaires.
Vieille femme: Allons allons, jeunes filles, venez chez moi. Dit-elle avec un sourire. Vous n'allez pas rester dehors alors que le temps commence à être lourd!
Miki: C'est gentil, madame... Mais on ne veut pas vous déranger...
Vieille femme: Vous ne me dérangez pas du tout! Et puis, quand on voit de si jolies et gentilles filles comme vous, on ne peut qu'être généreux envers elles! Allez, entrez! Dit la vieille femme d'un signe de la main en rentrant dans sa maison.
Ran et Miki descendirent de leurs Quadryls et les attachèrent. Elles prirent quelques affaires et rentrèrent dans la maison. Mais Ran et Miki sentit leurs coeurs se serrer... La vieille femme les accueille gentiment et leurs faisaient des compliments... Mais elles, elles n'étaient pas gentille par le passé. Si, jusqu'à l'âge de leur 6 ans. Avant la mort de leurs parents. Et à 12 ans, jusqu'à la déception de leur faux-amour par les princes de Rouge et du Bleu, qui a coûté la mort de leurs amis... Elles s'en voulaient beaucoup... Elles ne méritaient pas qu'on leurs disent qu'elles sont gentilles... Si, maintenant qu'elles recommencent une nouvelle vie. Mais elles se sentaient coupables...
La vieille femme servit de la nourriture aux jeunes filles, et la pluie a fini par tomber. Les éclairs frappaient fort. Mais cela ne dérangeait guère la vieille dame, Ran et Miki. La vieille femme donna un bol de soupe chaude pour les deux amies.

Vieille femme: C'est tout ce que j'ai. C'est médiocre, mais je le donne de bon coeur. Dit-elle, tranquille et souriante.
Ran et Miki: Merci beaucoup, madame.
Ran et Miki burent leur bol de soupe devenu tiède. La vieille femme s'assit péniblement sur son fauteuil et regarda les deux amies. Puis, elle dit:
Vieille femme: Que faites-vous à voyager à travers champs, mes enfants?
Ran et Miki manquèrent de lâcher leurs bols! Elles hésitèrent à tout raconter... MAis se décidèrent à parler:
Ran: Nous... Nous sommes des orphelines.
Vieille femme: Oh~! Des orphelines?
Miki: Oui. Nous n'avons plus de familles et notre orphelinat était horrible... On ne se sentait pas à notre place, là-bas. Et dans nos royaumes natales, on ne se sentait pas en sécurité. Alors, on s'est enfui et on voyage à travers Alysia. En quête de foyer.
Vieille femme: Mes pauvres chéries... Dit-elle, accablée par l'histoire des deux filles. Les Royaumes de Coeur et de Pique étaient effrayants, n'est-ce pas?
Ran: Comment vous savez...!
Vieille femme: Seuls les habitants de Coeur et de Pique ont les cheveux, les yeux et les vêtements bleues, blancs, rouges et roses.
"Oups..." Pensaient-elles.
Vieille femme: Si je peux vous donner un conseil, c'est de continuer à prendre le chemin que vous prenez, et plus loin, vour arriverez à Sabledoray. Là-bas, on vous accueillera et on vous trouvera un foyer.
Ran et Miki sourirent. Cette gentille femme était réconfortante et gentille comme tout. Après que la pluie se soit estompé, les deux filles enfourchèrent leurs Quadryls et repartirent vers Sabledoray. Elles firent un signe d'au-revoir de la main à la vieille femme.
Ran et Miki: Au revoir!
Vieille femme: Au plaisir de vous revoir! Ma porte sera toujours ouverte à vous!
Et donc, les deux filles continuèrent de cavaler, de voyager à travers champs. Ran murmura à Miki:
Ran: Dit, doit-on aller à Sabledoray? Peut-être qu'ils vont vraiment nous accueillir.
Miki: Hum... J'en doute. L'éxécution est connue dans le monde entier. Et ça m'étonnerait qu'on nous accueille... On ressemble trait pour trait à nos anciennes "nous", alors ils nous pourchasseront à coup sûr.
Ran ne dit rien... Elle savait aussi que c'était impossible pour elles d'être accueilli quelque part. Elles installèrent leurs affaires et repassèrent une nuit à la belle étoile. Ce soir, elles vont encore rêver d'eux... Leurs souvenirs d'enfants refirent toujours surface, dans leurs rêves. Elles vont rêvé de ceux qui leur ont toujours accompagné jusqu'à la fin... Miki avait dessiné Kiseki sur son carnet. Elle le regarda avant de dormir. Elle pleurait un peu puis s'endormit.
Deux semaines plus tard, la situation n'allait pas bien. Les deux filles étaient fatigués et leurs vivres étaient épuisés. Et l'eau, complètement épuisé. Elles n'avaient plus leurs Quadryls car, sans sous, elles furent contraintes d'échanger leurs montures contre des vivres à un marchand errant. Elles continuèrent à marcher, mais les forces leur manquaient... Et un jour de pluie... Elles marchèrent toujours, toujours... Puis, à bout de force, Ran s'éffondra au sol.

Ran: Je n'en peux plus... Je suis fatiguée...
Miki: Ran, ne désespère... Pas...
Et les deux filles s'effondrent au sol. Elles se sont évanouies... Leurs dernières forces se sont épuisés... "On va mourir..." Pensaient-elles. Soudain, des bruits de galop se fit entendre. Les passagers, ou plutôt les passagères, virent des ombres au sol. Ils s'avancèrent... Et virent nos amies à terre! Une jeune fille à l'allure de guerrière, mais qui avait une tenue... Assez enfantine, dit au cocher:
...: Arrêtez-vous -dechu! Il y a des personnes à terre -dechu! (Oui, elle finit ses phrases par "-dechu").
Le cocher s'arrêta près des filles. La jeune fille et son amie, une fille aux allures de clown, descendirent du carrosse et vinrent près de Ran et Miki.
...: Ca va -deshuka??
...: Elles sont évanouies, Pepe-chan!
Pepe-chan: Elles ont parcourues un sacré chemin, quand même -dechu... Kusu Kusu! On les ramène à notre Royaume! Notre Reine saura les soigner!
Kusu Kusu: Oui, Pepe-chan!
Elles prirent les deux amies avec elles, les montèrent dans le carrosse et, d'une fermeté sans nom, Pepe-chan ordonna au cocher de partir de toute urgence!
Plus tard.......................
Noir... Tout était noir... Elle tenta d'ouvrir les yeux... Elle les ouvra après plusieurs tentatives! Ran vient de se réveiller! Elle était encore un peu assoupie, mais elle allait bien. Miki se réveilla un peu après. Pepe-chan et Kusu Kusu était resté près de leur chevet.

Kusu Kusu: Ah! Elles se réveille!
Pepe-chan: Ca va, vous deux -deshuka?
Miki: Hum... Oui, un peu mal à la tête, mais ça va.
Pepe-chan: Tant mieux -dechu ^^! On vous a trouvé dans la forêt, évanouie. Pour un peu, on a cru que vous étiez morte!
Kusu Kusu: C'est sûr!
Ran: Héhé ^^"... Manque de force... Mais... On est où?
Kusu Kusu: Vous êtes au Royaume de Trèfle!

A suivre...


Dernière édition par Teana&Légendaires le Jeu 7 Juin - 19:56, édité 1 fois

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Mar 5 Juin - 23:38

Chapitre 12

L'histoire des Princesses


Le Royaume de Trèfle. Un royaume de paix et réputée pour leur sagesse, leur monarchie exemplaire et, curieusement, à leur chance. Oui, le royaume du trèfle vert est connue par le nombres indénombrables de trèfles à quatre feuilles. Mais cela ne s'arrête pas là: Ceux qui émigrent ici et qui souhaite une vie meilleure verront leurs désirs exaucés. Ils trouvent vite un emploi et ont ce que tout le monde a dans ce royaume: l'égalité et les mêmes droits pour tous. "Personne n'est supérieur à tous, tout le monde est égal". Tel était l'une des devises du royaume. Ici, tout le monde est pareille, en droit comme en statut. Pour tout dire, on peut dire que ce royaume est parfait, car tout le monde se respecte, sont gentils envers tout le monde qui arrivent ici, et sont généreux. Dans l'apparence physique de la plupart des habitants du Royaume du Trèfles: Ils ont tous les cheveux blonds et les yeux verts. Aucune couleur définitive pour le peuple (droit d'expression), mais la plupart des habitants étaient en vert et en blanc. Mais il y a aussi des personnes du monde entier dans ce royaume: Orchidiens, Doraliens, des habitants du Royaume du rouge, du bleu et j'en passe... Enfin bref, les habitants se comptent par millions.
Dans l'environnement: il y a principalement des espaces réservés à la nature, et des bâtiments blancs très écologiques (non, ce n'est pas une blague). Seul deux choses étaient visibles de loin et de tous: Le grand palais blanc de la Reine de trèfle et un grand arbre vert (de la même taille du palais). Et évidemment, il n'est pas sans dire que cet arbre a traversé les siècles.
Du côté de Ran et Miki.

Ran: *Voit par une grande fenêtre*. OUAAAAH! Il y a du blanc de partout!
Miki: *Va voir*. Tu as raison! Whouaou! Avec le soleil, ça brille beaucoup! C'est flash!
Kusu Kusu: Ouais, il y a beaucoup de blanc et de vert.
Pepe-chan->(channe): Ouais, mais bon, on ne voulait pas que du vert partout -deshune. Mais nous ne pouvons rien refuser à notre reine -deshu!
Miki: Pourquoi?
Kusu Kusu: Parce que nous adorons notre reine! Elle est tellement belle, gentille, douce et généreuse!
Ran: Une telle reine...
Miki: ... Pour préserver cette paix, elle doit avoir une sacré méthode.
Pepe-chan: Pas vraiment -deshu. Sa simple gentillesse et sa bonté suffise pour qu'aucune manifestation apparaisse -deshu.
Kusu Kusu: Je sais! Et si on vous faisait rencontrer la reine?
Ran et Miki: Hein??
Pepe-chan: Bonne idée, Kusu Kusu! Je suis sûr qu'elle sera contente de voir de nouvelle tête!
Miki: Mais... Elle acceptera?
Kusu Kusu: Bien-sûr! Car nous sommes des proches de la Reine! Moi, je suis la bouffonne de la Reine! Chaque fois, je fais rire la galerie!
Pepe-chan: Et moi, je suis sa garde du corps -deshu.
Miki: Vraiment --"?
Ran: On n'y dirait pas, pourtant --".
Pepe-chan: Je sais, je sais, mon style vestimentaire et mon langage... Mais faut pas croire, je sais me battre et frapper fort, surtout au marteau. Bref, allons-y!
Chose promis, chose dût. Les quatre filles remontèrent dans le carrosse et partirent au Palais de la Reine de trèfle. En route, par les fenêtres, Ran et Miki observaient le paysage. C'était splendide... Il n'y avait rien à dire ou à critiquer. Tout était harmonieux, correct et propre, aucune rature sur les dessins ou les enseignes des magasins, aucune fissure sur les maisons... Non, vraiment, ceci mérite un 20/20 sans effort. puis, à un moment, Ran vit sur une pancarte.................. Une affiche de Daïchi! Elle resta sans voix! Miki vit aussi, quelques mètres plus loin, une affiche de Kiseki! Elles ne pouvaient détacher leurs regards de ces affiches. Et dire qu'elles ne voulaient plus se remémorer ces douloureux souvenirs... Voyant qu'elles regardaient le paysage avec grande stupeur, Kusu Kusu, assise devant, parla aux deux amies:
Kusu Kusu: Ça va les filles?
Ran: O... Oui...
Kusu Kusu: Vous avez vu les affiches dehors?
Miki: Oui...
Pepe-chan: Ah~, ces affiches de ces deux garçons... On les a mises exprès car on admirait ces garçons. A priori, ils sont morts...
"Par notre fautes..." Pensent les deux amies.
Pepe-chan: Mais on a quand même de l'admiration pour eux. Car, ils ont sauvés notre Reine, qui a failli mourir lors d'un attentat. Et comme notre Reine, c'est nous tous, on leur doit tout. Sans eux, on aurait perdu quelqu'un de cher à nous et les résultats auraient été désastreux... Ils étaient dévoués pour les Reines de Cœur et de Pique. Et c'est louable de leur part.
Cœur et Pique... Ces mots faisaient mal à Ran comme à Miki. Car ceci leur rappelaient leurs anciennes cruautés envers leurs peuples et envers leurs amis, qui ne sont plus... Elles se sentirent horriblement mal à l'aise. Pourquoi? Pourquoi les accueillir, elles, dans ce magnifique Royaume plein de bonheur et de Paix, alors qu'elles n'ont fait que horreur et désolation? Elles n’avèrent pas de réponses... Ran se remémora ses bons moments avec Daïchi... Miki repensait soudain à Kiseki... Ran prit le collier en étoile de Daïchi entre ses mains et se la mit sur son cœur.
Ran: Daïchi...
Enfin, le carrosse s'arrêta. Devant le palais. On va enfin connaître la Reine de Trèfle tant aimée par son peuple.

A suivre...

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Mer 6 Juin - 22:11

Chapitre 13

L'histoire des Princesses


Pepe-chan et Kusu Kusu marchèrent devant les deux amies (Ran et Miki), impatiente de voir leur Reine et de lui présenter leur nouvelles copines. Ran et Miki étaient gênées, mais se forçaient à se persuader qu'ils ne leur arriveraient rien... Bien qu'elles tremblèrent de la tête aux pieds. Et à un moment... Deux gardes d'une trentaine d'années, devant la salle du trône, virent arriver les deux garde du corps et clown de la Reine, accompagnée de leur protégée.
Gardes: Garde Pepe-chan, Clown Kusu Kusu! Qui sont ces intrus?
Pepe-chan: Baissez vos armes -dechu! Ce sont nos amies! Nous allons les présenter à notre Reine -dechu.
Garde 1: Hum... Elles peuvent passer.
Les gardes ouvrèrent la porte de la salle du trône. La reine étaient assises sur son trône, semblant attendre ses proches depuis longtemps. D'une voix douce et pure, elle se leva et dit:
Reine: Entrez, mes amies!
Pepe et Kusu Kusu: Reine Sû!
Les deux filles coururent vers leur Reine et se jetèrent sur elle, manquant de tomber sur son trône!
Sû: *Rit*! Vous aussi, vous m'avez manqué!
Ran et Miki furent émerveillées devant la Reine de Trèfle. Des longs cheveux blonds magnifiquement brillants, des yeux verts plein de grâce et de sagesse, comme une forêt pleine de parterres de fleurs, une voix tellement douce qu'on en dirait un ange... Et une gentillesse innommable. Jamais de leur vie, Ran et Miki ont vus une fille comme ça. Elles furent émerveillées en quelques secondes.
Ran: Tellement belle...
Miki: Oh oui...
Sû: Hum? Oh~, nous avons des invités. Dit-elle, en voyant Ran et Miki.
Pepe-chan: Hum? Ah, oui -dechu! Ce sont nos nouvelles amies -dechu!
Kusu Kusu: Alors qu'on rentrait au Royaume, on les a trouvées sur la route, évanouies. En pleine pluie! On a eu peur pendant quelques instants, mais on les a ramenées avec nous pour pouvoir les soigner. Ce sont de superbes filles! Dit-elle, enthousiaste.
Ayant oublié pendant un moment comment se comporter devant une reine, Ran et Miki s'agenouillèrent devant Sû, complètement perdue! Elles étaient émerveillées qu'elles ont tout oublié en un instant!
Ran: Je m'appelle Ran!
Miki: Je m'appelle Miki!
Sû fut un peu surprise de cette soudaine réaction, mais sourit ^^.
Sû: Enchantée de vous rencontrer ^^. Mais j'ai oublié de me présenter, désolé. Je m'appelle Sû, et je suis la Reine de Trèfle! D'où venez-vous?
Ran et Miki hésitèrent à dire leurs lieux...
Ran et Miki: ... On vient du Royaume de Cœur et de Pique.
Sû: Oh~! Ces deux Royaumes qui ont perdus leurs Reines pourtant si jeunes...
Ran: Oui... Passé à la guillotine...
Sû: Et vous vous êtes enfui de vos royaumes, n'est-ce pas?
Miki: On ne se sentait pas en sécurité, là-bas. Alors, on s'est enfui... De toute façon, même si nous nées dans ces royaumes, nous sommes orphelines...
Sû: Et nulle part où aller...
La reine Sû alla près des filles et mit ses mains chaudes sur leurs épaules.
Sû: Vous avez du souffrir depuis longtemps déjà... Je comprend que c'est difficile de grandir sans savoir à qui se confier et de ne pas se sentir à sa place... Je compatis à vos douleurs.
Sû prit Ran et Miki dans ses bras! Au grand étonnement des filles!
Sû: Mais ça va aller! Car maintenant, vous êtes dans le Royaume de Trèfle, et vous serez respecté à vos justes valeurs! Dans ce royaume, il n'y a qu'une seule règle d'or: le droit pour tous. Tout le monde est unique en ce monde, et tout le monde brille, qu'importe son apparence ou sa mentalité. C'est pourquoi j'ai décidé de laisser mon peuple libre. Tout le monde peut s'exprimer librement, ici. Et l'avenir vous sourira, surement!
Miki: Vous êtes très humanistes, votre Altesse.
Sû: Je veux le bien et le bonheur de mon peuple. Du haut de mes 13 ans, je dois faire attention à eux.
Ran: Aussi jeune, et aimée par tous?!
Sû: C'est ainsi. Mais je ne me plains pas de ma position de reine. Mais je préfère qu'on me nomme "princesse" que "Reine". Et je suis surprise que des filles des deux royaumes s'étant révolté contre leurs reines s'enfuirent alors que les pays ont retrouvés la liberté. Mais je comprends, aussi... Et je suis triste de ne pas avoir pu connaître un peu mieux les Reines de Cœur et de Pique. Elles avaient à peu près le même âge que moi. J'avais entendu maintes choses sur elles, pourtant...
Ran et Miki se regardèrent... "Mieux vaut ne rien dire à ce propos". Si elle savait que celles à qui elle parle n'est autre que les Reine de Cœur et de Pique.
Sû: Enfin. Ran. Miki.
Ran et Miki: Oui?
Sû: Voulez-vous rester ici? Et faire partie des habitants du Royaume?
Les deux filles ne dirent un mot! Elle, dans le royaume du Trèfle? C'était incroyable pour elles! Elles ne savaient quoi dire... Elles étaient coincés entre deux sentiments contraires... A la fois la culpabilité de leurs crimes et le fait que leurs péchés ne peuvent être pardonné, surtout la mort de Daïchi et Kiseki, et à la fois l'envie de rattraper leurs fautes, de recommencer tout à zéro, de refaire une nouvelle vie et d'aller de l'avant. Finalement, la volonté de changer eu raison d'elles. Elles finirent par répondre:
Ran et Miki: On accepte!
Sû: Vous m'en voyez heureuse ^^! C'est entendue! Alors... Pepe-chan! Kusu Kusu-chan!
Pepe-chan et Kusu Kusu: A vos ordres!
Les filles partirent à la vitesse de l'éclair, et revinrent aussi vite qu'elles sont parties avec deux bracelets blancs avec un trèfle vert.
Pepe-chan et Kusu Kusu: Pour vous!
Miki: C'est...?
Sû: Les cadeaux que l'ont donne à tout nouvel habitants du Royaume.
Ran: Merci beaucoup!
Elles prirent les bracelets et se les mirent sur le poignet. Avec ça, elles sont désormais "officiellement" des citoyennes du Royaume du Trèfle. Le début d'une nouvelle vie, et le début d'un miracle qui sort de l'ordinaire...

Retour à la réalité


Shimy pleurait... Elle avait lu le passage du sacrifice des servants pour leurs reines, par amour pour elles, sûrement. Et c'était tellement triste pour elle qu'elle finit par pleurer. Kiseki a entendu les larmes dans sa tente. Alors qu'il discutait avec Ténébris sur le maniement de ses lames (ses conseils sont très utiles pour les Légendaires), il dit:
Kiseki: Tu permets un moment?
Ténébris: Bien-sûr ^^!
Kiseki partit dans la tente de Shimy, sous l’œil agressif de Gryf. Il avait de la haine. De la haine que celle qu'il aime est embrassé ce chevalier qui ne valait pas 3 Kishus. Kiseki entra dans la tente, et il vit l'elfe pleurer doucement, sans un bruit.
Kiseki: Il y a un souci, Shimy?
Shimy: Kiseki... Hum...
Kiseki: Cette histoire te déplaît?
Shimy: Ce n'est pas ça... Mais un passage de l'histoire m'a attristée... *Tourne les pages jusqu'au chapitre de la décapitation*. Celle-là.
Kiseki lut le chapitre... Et les passages du sacrifice des servants lui fait comprendre que Shimy s'était remémorer ses anciens souvenirs avec Gryf. Mais ce passage ne le laissait pas insensible non plus.
Kiseki: Whoua... Se sacrifier pour leur reines...
Shimy: Ils ne méritaient pas la guillotine, non plus!
Kiseki: C'est vrai... Mais...
Shimy: C'est surtout la fin qui m'a fait le plus pleurer.
Et Shimy ferma les yeux, baissa la tête et laissa couler quelques larmes. Kiseki, ému, prit Shimy dans ses bras pour la réconforter. Il le fallait.
Shimy: C'est pas lui qui aurait fait ça pour moi, même dans mes rêves.
Kiseki: ... *Pense*. Elle parle de Gryf, sans aucun doute... J'arrive encore pas à croire que ce qu'il a fait a rendu Shimy aussi triste que ça.
Ils restèrent un bon moment comme ça. Et Kiseki, parce qu'il n'appréciait mais alors pas du tout voir sa meilleure amie pleurer, lui fit un bisou sur le front et lui murmura:
Kiseki: Shimy. Si lui n'aurait pas fait ça pour toi, moi je l'aurais fais. Crois-moi, jamais je ne laisserais un abruti attrister encore plus mon amie. *Pense* Même si j'ai encore du mal à avaler son baiser ¬_¬"... *A Shimy*. Si je m'engage à aimer une fille, je me tuerais si je la laissais tomber. Si je l'aime, c'est pour la vie. Gryf ne la pas comprit, c'est qu'il ne t'aime pas. Ne te fais pas de souci pour lui, il ne le mérite pas.
Shimy: ................. *Sourit*. Tu as entièrement raison. Au moins, avec toi, mes remords s'allègent. Et je peux parler franchement.
Kiseki sourit à son tour. Ils se regardèrent un moment, droit dans les yeux... Et puis, ils s'embrassèrent. Pour la première fois, Kiseki se laissa faire, sans râler. Il voulait le bonheur de Shimy. Il ignorait si il est vraiment amoureux de Shimy... Mais il ne pouvait pas supporter de la voir triste. Alors, il fait comme si il était le petit-ami de Shimy. On peut qualifier ce baiser comme "le début de leur future relation amoureuse"...

A suivre...

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Ven 8 Juin - 23:15

Bon, comme ma fic est un peu (trop beaucoup) H-S aux normes et que je n'ai pas envie de me faire taper dessus par les adnim' et les modos, je vais faire de LOOOOOOONG chapitres sur les Légendaires.

Chapitre 14

Le lendemain... Tout le monde est partit au lac, après une ardente mission pour Larbosa. Et évidemment, le chevalier Kiseki fit fureur en quelque temps à Oroban et le Roi fut ravi de voir un nouveau héros parmi les Légendaires, même si il a failli s'effondrer en apprenant qu'il n'avait que 13 ans. Car, voyant son incroyable savoir et sa magie et sa force hors du commun, il aurait plus cru qu'il était un adulte rajeuni, et non un vrai enfant comme Toopie. Mais comme d'habitude, Kiseki roula les yeux en se contentant simplement de dire "Tout le monde me dit ça et ça les choque toujours quand ils savent mon âge véritable".
Donc, tout le monde se repose. Il le méritait, après tout! Eh ho, minute, ils ont affronté une affreuse bébête de plusieurs mètres de haut et pas contente, alors il le mérite ce repos, parce qu'avec le temps qu'ils ont mit è_é!!
Hum hum *Raclement de gorge*. Passons.
Alors que Razzia et Ténébris s'amusaient ensemble, Gryf et Shimy (à son plus grand désarroi) firent un match de volley-ball dans l'eau contre Jadina et Kiseki. Et pour le moment, c'est l'équipe de Jadina qui gagne (15-7). La honte -_-"...

Gryf: Je vais vous éclater!!! *Balance le ballon en l'air et le lance d'une force folle*. Arrêtez ça si vous le pouvez!!
Kiseki: Jadina! Notre fameuse attaque spéciale!
Jadina: On va rigoler!
Kiseki et Jadina s'éloignent. Jadina, dégainant son épée de Jade, donna un grand coup dedans, faisant apparaître un mur d'eau! Kiseki, tourna aussi vite qu'une toupie (le jeu de mot tout pourri -_-"), et la trombe d'eau de Jadina tourna avec lui, comme si elle était attiré par la gravité du mouvement de rotation (Merci les maths --")! Shimy fut impressionnée, Gryf sur le c*l!
Kiseki: Attaque spéciale! *Tape sur le ballon encore plus fort que Gryf*. Aquatic Attack!!!
Le ballon fila à la vitesse de la lumière et frappa violemment le visage de Gryf! Encore un point pour son équipe!
Kiseki: Yes ! Encore un point !
Jadina: Trop fort! Tope-là!
Et les deux amis se tapent dans les mains, comme les garçons de chez nous (ou quand on est avec des copains, ça arrive). Shimy les rejoint, et ce sont la joie et la plaisanterie qui se manifeste entre ces trois-là ^^! Gryf resta à l'écart, rongé par la jalousie et la haine. Plus il regarde Kiseki, plus il a envie de le tuer. C'est pas possible d'être aussi prétentieux et hypocrite que ça! Il n'avait qu'une envie, se jeter sur lui et l'étrangler. Et pendant ce temps...
Shimy: C'est dingue quand tu as tourné et que tu t'es entouré d'eau! On aurait dit... Que tu faisais une fusion élémentaire.
Gryf: Je suis sûr qu'il va te sortir un pipot du genre: "Oui, je peux faire des fusions élémentaires car je suis un elfe réduit à l'état d'humain"!
Jadina: Gryf!
Kiseki ne supportait pas cette remarque. Il répondit par:
Kiseki: Bon, autant ne rien dire, puisque Môssieur Gryf va ENCORE me traiter de frimeur, de prétentieux, d'hypocrite et de pervers! Et j'ai pas envie de me faire sermonner une fois de plus! Ça fait maintenant deux mois que ça dure, ça suffit!
Gryf: *Pense*. Et m*rde, il a deviné ce que je pensais. Il est quand même malin. *A Kiseki*. Moi, au moins, je me retiens de faire l’intéressant en public et de frimer quand même!
Kiseki: Mais c'est mieux ça que de laisser tomber une fille alors qu'il venait JUSTE de se former, hein, Lâche-kun??
Alors là, Gryf ne pouvait pas supporter ça!
Gryf: Ose le redire, sale travesti?!
Razzia: Gryf! On ne parle pas ainzi!
Kiseki: Affirme-le plutôt, sale fils de chien!!
Jadina: Kiseki, du calme!
Kiseki Que je me calme?! C'est ce sale c*n qui me cherche!
Gryf: Grrrrr... Bien, puisqu'on en est là, autant te dire ce que je pense: Tu n'es qu'un sale type se croyant le meilleur de tous! D'ailleurs, tu ne vaut pas plus qu'un soldat Orchidien!
Kiseki: Ose le redire??!! Hurla le chevalier, à bout de nerf!
Gryf: Pour aller plus loin, tes parents ne sont que des bons à rien!!
Kiseki: Hein?
Kiseki se figea... Les Légendaires engueulèrent Gryf, mais sans effet concluant. Il continua:
Gryf: Oui, ta famille est minable! Tu as dit qu'ils étaient de puissants magiciens et guerriers, pas vrai? Alors pourquoi ils n'ont pas utilisé leurs magies pour se protéger, ainsi que ton grand frère? Ainsi, tu aurais ta famille au grand complet! Pff, lamentable. Et laisse-moi rajouter une chose: Tes parents, ton frère et toi sont des misérables parasites bons à écraser!
Ténébris: Gryf, tu es tombé sur la tête?! Tu n'as jamais été très gentil, mais alors là, ça frise carrément les égouts!!!
Shimy: Comment tu peux être aussi méchant envers lui??
Kiseki: .................................... Comment oses-tu insulter ma famille... Murmura fort le chevalier... TU VAS ME LE PAYER!!!
Kiseki, pratiquement à bout, retira le rosaire qui était attaché sur son bracelet gauche, le mit sur sa broche et une intense lumière rouge dégagea de lui! Tout le monde fut aveuglé par la lumière, et quand la lumière baissa, le ciel était devenu rouge sang et les pleines lunes avait remplacé le soleil brillant. Ils regardèrent Kiseki... Complètement transformé. Des cheveux blancs argentés, une tenue de guerrier noir, rouge et blanc, les yeux rouges vermeille couleur sang et les pupilles fendus, et des dents de vampires... Tout le monde était bouche bée.
Jadina: Ki... Kiseki... Tu...
Ténébris: T'es...
Kiseki: En effet. Sous cette apparence, je suis un vampire. Et ainsi, je me nomme... Silver!

A suivre...

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Sam 9 Juin - 22:14

Chapitre 15

Silver. Un vampire de classe S dans les créatures les plus puissantes du monde. Normalement, ces créatures se sont éteintes il y a maintenant deux siècles. Mais il y a eu des survivants et se sont de nouveau montrer. Personne n'osait les provoquer, car en plus de les mordre au cou pour leur voler leur sang, ils peuvent également les faire devenir vampire en injectant un peu de leur sang à la victime. Mais ils peuvent ainsi sauver des vies. Et inutile de les battre au corps-à-corps et à la magie, leurs puissances physiques et magiques sont 6 fois supérieur à celles des humains et des autres créatures d'Alysia. Et encore, les plus grands vampires d'antan ont eu une puissances 10 fois supérieur à celles de leurs congénères, capable de détruire une cité entière sans le moindre effort. Et ceux qui ont eu le malheur d'affronter ces créatures, presque aussi vieilles que les elfes et les Jaguarian, ont péri sous leurs courroux.
Tout les Légendaires étaient sous le choc. De voir un vrai vampire sous leurs yeux...

Razzia: Tu... Tu es un vrai vampire?
Silver: En réalité, ma vraie forme est ma partie humaine. Dans la lignée de mon paternel, mon père avait du sang de vampire en lui, prédestiné par ses propres parents, mais était un humain. Et comme il est tombé amoureux de ma mère, elle aussi avait eu du sang de vampire. Et cela ne nous a pas échappé. Moi et mon frère avions eu aussi le sang d'antan en nous.
Jadina: Vous êtes donc des "demi-vampires"?
Silver: Oui. Mais comme nos parties vampires pouvaient se manifester n'importe quand, cela posait des problèmes. Pire, quand on avait trop de pression ou qu'une émotion très forte se manifestait, on avait ce coup-ci "des crises de vampirismes", des crises où nos sang de vampires prirent le dessus sur nous et là, on se comporte comme les vraies vampires de l'époque, c'est-à-dire des créatures sanguinaires qui se jettent sur n'importe qui pour leur prendre du sang. Alors, on s'est crée des rosaires pour éviter ces fameuses crises. Ainsi, nos crises sont contrôlé.
Ténébris: Et ce n'est pas dure de vivre avec ça?
Silver: Non. Pour que je puisse devenir un vampire, il suffit juste de retirer le rosaire du bracelet et de le mettre sur ma broche. Et ça n'est pas un fardeau, au contraire.
Gryf: Le sale c*nnard de m*rde!
Silver: Hmpf. Encore ce petit s*lop de mes deux genoux.
Gryf: OSE LE REDIRE???!!!
Silver: Tu veux te battre? Parfait. *Sort de l'eau et se met sur terre*. J'ai 15 fois la puissance qu'il faut pour te mettre à terre en 30 secondes. Amène-toi! Lança le vampire, en faisant un geste de défi à Gryf.
Gryf ne supportait plus l'arrogance de ce vampire! Il activa son Katseye pour devenir Death-Gryf!
Death-Gryf: Tu vas crever!!!
Silver: Essaye un peu pour voir! Dit le vampire, un sourire sur les lèvres.
Death-Gryf sauta au-dessus du vampire pour le frapper, mais il disparut aussitôt le coup porté! Il réapparut derrière lui, de l'autre côté du lac.
Silver: Aussi lent que ça, ça n'existe pas. Dit le vampire, avec aucune émotion dans la voix.
Silver sauta alors très haut au-dessus de Death-Gryf et fila à toute vitesse vers lui!
Silver: Retourne à ta place!!
Silver donna un violent coup de pied à Death-Gryf, sans que ce dernier puisse réagir! Sous une intense fumée, les Légendaires se protégeaient les yeux.
Ténébris: Ils sont où?!
Razzia: Z'en zais rien, ze vois rien!!
Après que la fumée soit dissipé, Silver et Death-Gryf avaient disparus! Ils étaient en train de se battre dans la forêt, malheureusement, Gryf était de nouveau lui-même, et non Death-Gryf. Et il avait peu de chance de gagner face à un Silver ne ménageant pas ses coups. Rien que le coup de pied l'a fait revenir à sa forme initiale. Silver était devant lui, le regardant fixement, le regard sans émotion. Faiblement, Gryf, à terre, essayant de se relever, dit:
Gryf: Comment... Tu... Peux être... Aussi... Puissant?
Silver: Même si je suis un humain, je suis aussi un vampire. Et un vampire, à lui seul, est aussi puissant qu'un humain, qu'un elfe et qu'un Jaguarian unis ensemble. J'ai 16 fois plus de puissances physiques et magiques que n'importe quelle créatures d'Alysia.
Gryf: Autant de puissances... Pour un simple gosse?
Silver: Au moins, le "gosse" n'est pas aussi c*n et aussi faible pour laisser tomber une belle femme de 20 à 22 ans pour une pauvre gamine d'à peine 4 ans qui a un corps de fille de 12 ans. Pas vrai? Dit-il en le regardant, de dos à Gryf.
Gryf: Je t’interdit de dire un mot sur elle!!!
Gryf se releva et se jeta sur lui! Une incroyable bataille s'ensuivit!
Musique de la battle (thème de Silver): http://www.youtube.com/watch?v=-qT_59aMNqc&annotation_id=annotation_24734&src_vid=ft4fOtx1Txo&feature=iv
Silver et Gryf se battait et se donnait des coups surpuissants! Gryf reçut un coup dans le ventre, tandis que Silver se reçoit un coup de poing au visage! Les deux garçons se battaient pour plusieurs raisons:
Pour Gryf: Parce qu'il est jaloux de lui, qu'il veux le tuer ainsi que parce qu'il ne supportait pas qu'il le maltraite et l'insulte devant Shimy et qu'il l'aime (Shimy),
Pour Kiseki: Parce qu'il a insulté sa famille (et lui-même, par la même occasion) et parce qu'il le déteste pour avoir attrister sa meilleure amie Shimy et que sa nouvelle petite-amie n'est rien d'autre que la créature de Skroa, celui qui a tué sa famille et ses amis par les flammes. Des raisons opposés mais une seule chose commune entre eux: le bonheur de Shimy. Gryf ressent un amour sincère pour elle, Kiseki a une forte amitié avec elle. Et aucun des deux ne pouvaient se supporter quand il s'agit d'amour ou de dupage.

Gryf: Jamais tu n'auras mes amis, et encore moins Shimy!! La façon d'on tu t'approche d'elle est ignoble!!!
Silver: Hmpf. Si tu reparles du fait qu'elle ne te parle pas, ça n'est pas moi qui est fait ça, c'est toi qui a déclenché ce problème. Et tu n'as rien à te reprocher, peut-être? Je croyais que tu étais fiancé et qu'il n'y avait qu'elle dans ta vie. *S'approche très vite vers Gryf et le prend par le cou*. Au fond, ce n'est pas moi qui suis ignoble, c'est toi qui est ignoble. Tu as joué des sentiments de Shimy et de son amour, et en est maintenant attristée et dépitée. Il ne fallait pas commencer cette relation avec elle si c'était pour la rendre malheureuse. Si c'est ce que tu voulais, eh bien, c'est réussi. Pauvre c*nnard. Tu ne mérites pas d'avoir son amour. Franchement.
Gryf: Espèce de...!
Silver: Tu as eu une chance de continuer cette relation, et tu l'as gâché. Espèce d'égoïste! Je vais te montrer que tu es en tort, mais pas de ton plein gré.
Silver sortit alors un pistolet qui permet d'endormir une personne et le mit sur le côté droit du cou de Gryf!
Silver: Désolé.
Et il tira! Gryf fut endormi en un instant. Silver le lâcha et le laissa tomber au sol. Il range son pistolet et remit son rosaire sur son bracelet. Silver redevient Kiseki. Le ciel rouge et les lunes disparurent et le jour revient. Le chevalier regarda Gryf.
Kiseki: Bien, ceci devrait calmer ses fureurs. Maintenant, voyons où se cache ce que je cherche.
Kiseki s'agenouilla près de Gryf et leva ses cheveux.
Kiseki: Ah! La voilà, cette vilaine bébête.
Gryf avait derrière le cou une espèce de puce implanté. Elle ressemblait à une araignée noire. Kiseki sortit un gant, se le met et essaya de retirer la bébête.
Kiseki: Un seul faux-geste, et ça engendrerait des résultats terribles.
Kiseki se servit alors de sa magie pour retirer la puce. Il réussit à la retirer, après 7 bonnes minutes de concentrations intenses et de contrôle! Entre ses mains, en lévitation, se tenait cette fameuse puce.
Kiseki: Pour être caché, elle était bien dissimulé! Cela explique sa haine qu'il a eu envers moi et ses sentiments décuplé.
Kiseki mit la bestiole dans un bocal, le range et mit Gryf sur son dos. Mais...
Kiseki: Argh! B*rdel, qu'il est lourd! Dit le chevalier, manquant de tomber par terre à cause du poids de Gryf.
Mais il partit vers le camp des Légendaires, avec Gryf sur le dos. Quand tout le monde le vit, ils furent en même soulagés et inquiets. La première à avoir vu les deux garçons, c'est évidemment la leader Jadina. Tout le monde courent vers eux.
Jadina: Kiseki! Tu... Es redevenu normal?
Kiseki: Oui. Je ne peux pas rester éternellement vampire.
Shimy: Qu'est-ce qui s'est passé avec Gryf??
Kiseki: Des comptes à régler.
Razzia: On a bien vu... Comment il va?
Kiseki: Il s'est évanoui, mais il va bien. Vous ferez mieux de le soigner et d'attendre qu'il se réveille.
Tout le monde fit ce qu'il dit. Ils emmenèrent Gryf dans une tente et le soignent. Pendant ce temps, Kiseki alla dans sa tente pour aller analyser cette minuscule bestiole. Elle ressemblait à la même créature qu'Abyss avait utilisé pour manipuler Ténébris. Mais elle était différente que cette même ladite araignée. Elle était un peu plus grosse que l'autre et avait du noir et du rose-bleu. Kiseki fut intrigué... Il avait la sensation d'avoir déjà vu cette chose... Mais où? Il appuya sur l’œil rouge de son Rosaire pour faire apparaître Silver.
Silver: Tu as trouvé la puce?
Kiseki: Oui, dissimulé derrière son cou. Tout porte à croire qu'il a été manipulé par quelqu'un.
Silver: Je vois. Cela explique ses fureurs envers toi et ses soudaines envies de te tuer.
Kiseki: Tout le monde veut ma mort, de toute façon --.
Silver: Allons allons, ne soit pas pessimiste.
Kiseki: Bon, maintenant, reste à savoir qui a mit cette puce sur Gryf.
Silver: J'ai ma petite idée là-dessus.
Kiseki regarda Silver d'un air ahuri. Le connaissant, il savait que celui-là avait de drôles d'idées, parfois... Déplaisantes. Silver prit l'araignée et l'avala! Kiseki se leva d'un bond et hurla à la figure du vampire:
Kiseki: NON MAIS CA VA PAS DE BOUFFER CETTE HORREUR??!!
Silver: Relax, ça ne me fera rien. Étant ta partie vampire, je ne risque rien.
Kiseki: Espèce de cannibale -_-.
Silver sentait l'araignée dans sa bouche... Puis, sentant un horrible goût qui lui était très familier, il cracha l'araignée droit dans le bocal. Il se mit la main sur sa bouche, s'empêchant de vomir. Kiseki s'approcha de lui et lui dit:
Kiseki: Ho, ça va? Qu'est-ce que tu as senti?
Silver: Buaaaarp... Celle qui a crée cette araignée est une femme. Mais ça avait un goût tellement horrible...
Kiseki: *Pense* Finalement, il n'est pas si c*n que ça avec ses drôles d'idées ¬_¬. *A Silver* Ça avait quoi, comme goût?
Silver: Un goût de bonbon trop sucré.
Kiseki s'immobilisa sur les paroles! Il recula de trois pas... Non... Un goût de bonbon trop sucré... Il ne connaît qu'une personne capable d'aimer ces horreurs... Et cette personne, il la déteste aussi, mais pas autant que Shun-Day et Skroa... Non... Pas cette personne...! PAS ELLE...!!
Kiseki: Non... Pas... Elle... Ne me dit pas que c'est...
Silver: Aucun doute dessus. Cette œuvre n'est autre que celle de LUKA!

A suivre...


Dernière édition par Teana&Légendaires le Sam 21 Juil - 23:13, édité 2 fois

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Dim 10 Juin - 15:50

Mini-chapitre sur Luka. Pour connaître les raisons du pourquoi Kiseki trembla quand il entendit son nom.

Chapitre 16

Luka. Au départ, gentille et généreuse, mais devenue par la suite folle et tyrannique. Elle a de longs cheveux rose bonbon, des yeux bleues et une tenue un peu moderne et traditionnelle: une longue jupe fendue sur un côté qui lui arrive jusqu'en haut des genoux, des bottes jaune, des chaussettes hautes, un haut avec un espèce d'instrument sur le cou, une manche jaune sur le bras droit et un bracelet doré sur la poignet gauche, un casque sur les oreilles et tout ça en doré, en gris foncé, en jaune et en bleu.
Certes, elle est belle, mais sous sa beauté se cache une folie meurtrière que Kiseki savait que trop bien. Il en a d'ailleurs fait les frais.
Tout a commencé il y a 6 ans auparavant. L'accident Jovénia ne s'était pas encore produit. Luka avait 14 ans. Elle avait ce jour-là les cheveux courts et une tenue d'écolière. Ceci s'est passé avant que Skroa arrive et ne brûle la cité. Elle rentrait de l'école avec Ken, le grand frère de Kiseki, âgé lui aussi de 14 ans. Ils discutèrent et rirent ensemble, jusqu'à chez Ken. Luka, ce jour-là, était amoureuse de Ken. Mais ce dernier ne considérait cette dernière que comme sa meilleure ami, et non comme sa petite-amie. Mais au fil du temps où ils sont ensemble, Ken développa une sorte d'admiration pour Luka.
Et quand -enfin!- ils arrivent devant sa maison, Kiseki avait alors 6 ans et allaient les fêter ce jour-ci puisque le jour de son anniversaire est aussi le jour de la destruction de sa cité. Luka observa les deux frères et ne montrait pas sa jalousie. En effet, comme Luka aimait Ken d'un amour fou, elle voulait le garder pour elle toute seule, et ne supportait pas que Kiseki est toute l'intention de son amant et l'empêchait de l'avoir pour elle.
Un jour, quand Ken et Kiseki était venu dormir chez elle, deux semaines plus tôt, Kiseki apprit déjà à se méfier de Luka. Et quand le petit Kiseki, la nuit, fit un cauchemar et voulait voir son frère pour dormir avec lui, il fit l'erreur d'aller dans la chambre de Luka. Et elle n'attendait que ce moment. Elle utilisa sa gentillesse et les compliments pour s'approcher du jeune garçon et le tuer en sortant un couteau et de le planter sur une côte. Mais Kiseki survécut de justesse à la mort grâce à sa broche magique, qui l'a soigné à temps. Luka fut d'ailleurs plus que choquée de voir le lendemain le petit garçon sans sa blessure à la côte et vivant! La folie amoureuse et meurtrière l'a prise par surprise, sans que la jeune fille ne s'en rende compte.
Et elle s'amplifia lorsque sa cité est parti en cendres. Elle aussi, comme Kiseki, a vu sa vie brisé par un incendie. Sa folie ne fut qu'amplifié. Elle avait perdu son petit-ami et sa famille aimante. Elle se retrouva seule... Et l'accident Jovénia s'est produit. Sauf que Luka continuait de grandir car elle ne fut pas affecté par l'accident Jovénia grâce à ses puissants pouvoirs électriques et magiques, en particulier son pouvoir d'annuler la magie.
Il était telle qu'elle n'a pas subi le sort de la population d'Alysia. Aujourd'hui, Luka a 20 ans. Et elle a bien comprit que Kiseki était en vie. Elle ne l'a pas oublié. Après tout ce temps... Et dans sa tour, Luka regardait Alysia, ses longs cheveux flottant au vent. Il y a une personne derrière elle. De dos, elle s'adresse à lui:

Luka: ... Je me demande où il est passé. Et comment il ressemble, maintenant. Il a dû grandir, sans doute.
Inconnu: ...
Luka: Je suis impatiente de voir ce qu'il est devenu.
L'inconnu ne répondit pas. Luka se retourna vers lui.
Luka: Tu dois être content, tu vas bientôt revoir celui que tu as cru ensevelit sous des pierres ou réduit en cendres. Et je suis sûr qu'il sera très étonné de te revoir.
Inconnu: ... Sans doute.
Luka: Mon cher, ceci est le début d'une folle aventure.

A suivre...

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Mer 13 Juin - 22:56

Dernier chapitre dédié aux Légendaires. Le prochain sera sur les Princesses, mais aussi un peu sur les Légendaires.

Chapitre 17

Autre lieu, autre époque. Kiseki pleure. Il pleure car il est tombé et il s'est fait mal. Et puis, une grande main chaude se pose sur sa petite tête. Il leva les yeux et vit celui qu'il apprécie le plus après ses parents. Son grand frère, Ken. En le voyant, il ne sentit même plus la douleur et souria. De sa voix grave et douce, Ken dit:
Ken: Je suis rentré ^^!


Kiseki se réveilla en sursaut! Un rêve, ce n'était qu'un rêve... Non, ce n'était pas un rêve, c'était bien plus que ça. C'était un de ses souvenirs qui refit surface. La lumière du jour entra dans sa tente, par une petite entrée faite par la tente. Le jour fut radieux, mais cela ne fit pas disparaître pour autant la tristesse et la nostalgie que le chevalier ressent en l'instant présent. Et soudain, il entend les cris de Ténébris:
Ténébris: Debout, là-dedans! Allez, allez, on se réveille!!
Après ce qui s'est passé hier soir, les Légendaires étaient plus que déterminés à affronter leur future ennemie, Luka. Kiseki leur a tout raconté... Une partie de son histoire, la vérité sur Luka et l'histoire de celle-ci et de son frère. Kiseki se demanda si il avait bien fait de se confier ou qu'il aurait mieux fallu de ne rien dire... Mais si il n'avait rien dit, il aurait pu passer pour un menteur, et ce n'est pas du tout ce qu'il voulait. Alors il a fait le bon choix. Avant que la fille de Darkhell n'entre dans sa tente avec ses cris de guenon, Kiseki s'habilla et sortit de sa tente. Il sentit que tout les regards sont braqués sur lui, et peine à vouloir ouvrir les yeux.
Jadina: Hum? Kiseki!
Kiseki: Je sens les commentaires négatifs se manifester dans 2 secondes.
Razzia: Pas zpézialement, en fait --. De toute fazon, ze n'est pas ta faute zur ze qui z'est pazzé. Mais depuis quand tu zavais que Luka avait manipulé Gryf pour te tuer?
Kiseki: Il y a seulement 4 jours. En gros, c'est récent. Moi non plus, je ne savais pas pourquoi il me haïssait à ce point. Dit le chevalier, en toute bonne foie. Au fait, comment va Gryf?
Jadina: Il dort encore. Et inutile de le réveiller, il ne bouge pas d'un poil.
Kiseki: Il a un sommeil de plomb, ce type --".
Jadina: Quoi qu'il en soit, il ne pourra pas venir avec nous, dans son état. Shimy restera près de lui pendant la mission. En attendant, mettons-nous en route! Kiseki, tu sais où se trouve Luka, alors on te suit.
Kiseki: Compris.
Et tout le monde partit dans la forêt, suivant le jeune chevalier. Luka se trouve à 18km de leur camp. Donc, il vaut mieux y aller à moto. Mais comme Luka a des système de sécurité technologiques très avancés, aller à dos de Quadryls est plus sûr qu'en moto. Donc, tout le monde partit à dos de leurs Quadryls vers le lieu de la bataille. Mais comme il n'y avait que 4 Quadryls en forme et que les 3 autres Quadryls, dont celui de Jadina, étaient en soins et interdit de courir, Jadina monta sur le Quadryl de Kiseki. En chemin, elle remarque le visage grave du chevalier, plein de tristesse et de profonde colère. Et elle devina pourquoi: Cette Luka l'a tué à un si jeune âge pour avoir son grand frère pour elle. Et aujourd'hui elle l'a poursuivie depuis un certain temps dans le même but, c'est-à-dire le tuer -encore-. D'où le fait que Kiseki dit que tout le monde veux sa mort. Jadina a toujours ses sentiments profonds pour Danaël, mais elle ne resta pas indifférente envers Kiseki. Elle se plaint et se morfond toujours de la mort de son fiancé, mais lui affronte la réalité et surmonte sa tristesse et ces tristes souvenirs qui le hante. Ainsi que la mort de sa petite-amie. Et Jadina admirait ce courage chez lui. "Je n'en ferais pas autant... Et nous nous ressemblons, lui et moi." Pensa-t-elle. Pour briser la glace, elle murmura à Kiseki:
Jadina: Kiseki, je voulais te dire... Je suis désolé pour Teana. Je sais à quel point elle comptait beaucoup pour toi... Crois-moi.
Kiseki: ... Et je sais à quel point Danaël te manque et que tu te tourmente encore pour l'avoir tué.
Jadina: C... Comment tu l'as su?
Kiseki: J'ai assisté aux funérailles de Elysio, Darkhell et Danaël. Assez discrètement, il faut le dire. Et j'ai vu dans tes yeux émeraude à quel point tu aimais Danaël. Et je le connaissais un peu, il faut l'avouer. Quelque fois, je le croisais et on discutait. Comme des amis d'enfance. Et alors que notre amitié commençait à devenir forte, il est tombé par Anathos. J'aurais aimé pouvoir vous aider, mais au même moment, j'affrontais Luka. Et pour Teana, nous avons quand même mit du temps pour comprendre qu'on était plus que de simples amis. J'aurais pu continuer ma relation avec elle, mais elle n'est plus là, désormais...
Jadina: ... Et tu comptes te trouver une autre petite-amie?
Kiseki: Tu crois vraiment que moi et Shimy sommes amoureux? Je vais le répéter pour la dernière fois: Shimy est juste ma meilleure amie. Je ne ressens rien d'autres pour elle. Et je ne l'embrasse pas parce que je suis amoureux d'elle.
Jadina: Je vois. Dit la princesse en baissant les yeux.
Kiseki: Et puis, celui qu'elle aime vraiment, c'est Gryf. Elle se jette sur moi uniquement pour le rendre jaloux et le faire regretter de l'avoir abandonnée.
Jadina: Et tu as joué le jeu?
Kiseki: A peu de chose près.
Le silence revient... Seul le bruit des sabots des Quadryls résonnaient. La route est encore un peu longue, car il reste encore 10km avant d'arriver devant le repaire de Luka. Alors, pendant ce temps, Jadina essaya de connaître un peu mieux Kiseki, car elle a encore des choses à savoir sur lui. Et puis, sans offenser, Kiseki ressemblait beaucoup à Danaël. Pas seulement aux allures de chevalier noble et simple, mais aussi au caractère. Honnête, noble d'esprit... Tout ce qu'avait Danaël avant sa mort tragique.
Jadina: Tu es incroyable, comme garçon...
Kiseki: Hum?
Jadina: Je suis une adulte, mais je me plains de la mort de Danaël, comme une petite enfant. Et toi, tu as seulement 13 ans, et tu as la mentalité et le courage d'un adulte de 20 ans. Et tu avances vers l'avenir sans peur, malgré les nombreux souvenirs douloureux que tu portes tout les jours en toi... J'aimerais tellement avoir ton courage, même un tout petit peu.
Kiseki: ... Tu as déjà ce courage, Jadina. Il faut juste arrêter de penser que c'est de ta faute si Danaël n'est plus, c'est à cause d'Anathos qu'il est parti. C'était lui, le principal problème.
Jadina: Vraiment? ... Je ne voyais pas les choses sous cet angle-là.
Kiseki: Même à mon jeune âge, je sais ce que c'est, d'avoir un sentiment de culpabilité. Mais ne t'en fait pas. Tout les Légendaires sont avec toi. Ils avancent avec toi et t'encourageront, quoi qu'il arrive. Tu n'es pas seule, Jadina.
Jadina: ................ C'est quand même injuste.
Kiseki: Quoi donc?
Jadina: Tu réconfortes tout le monde et leur rend le sourire quand ils sont malheureux, mais personne ne pense à te remercier ou à te réconforter quand tu es triste.
Kiseki: ... Je n'attends pas vraiment de remerciement en retour. Leurs sourires me suffisent amplement. Et puis, même si je pleure ou si mes souvenirs reviennent, je les supporte. Ne t'inquiètes pas.
Jadina sentit le rouge lui monter aux joues. Ses paroles étaient non seulement sincères, mais en plus, il semblait parler comme un adulte. Jadina a une relation avec Kiseki plus qu'amicale: ils se considéraient comme des frères et soeurs. Mais là, Jadina commence à craquer sur le charme de Kiseki. Mais elle ne sait pas si elle est amoureuse de lui. Peut-être pas. Mais bon, tant qu'ils s'entendent mieux qu'avant, c'est déjà ça. Après un certain temps, les Légendaires arrivèrent devant une tour noir haute de plusieurs mètres de haut, visible à plusieurs kilomètres à la ronde. Kiseki la remarqua en premier et hurla au reste de la troupe:
Kiseki: La voilà!! Le repaire de Luka!!!
Ténébris: C'est ça, son repaire?? Flippant!
Razzia: Alors là, bonzour l'orizinalité!
Kiseki: Je le confirme --. Allons-y!!
Ténébris et Razzia: Oui!!!
Les Quadryls continuèrent leur course jusqu'à une cachette, hors des portées des caméras de Luka. En chemin...
Jadina: Kiseki. On fera ce qu'on pourra pour affronter et mettre hors d'état de nuire Luka.
Kiseki: J'accepte l'aide sans hésiter. Mais je vous préviens, Luka est très forte, surtout lorsque sa colère a atteint son niveau maximum. Alors mieux vaut se méfier.
Jadina: Compte sur nous.
Kiseki: Et aussi... Si tu ne te sens pas bien ou que quelque chose te tourmente, tu epux venir m'en parler. Je serais toujours là pour t'aider. Et si Danaël t'a protégé jusqu'au bout, alors je le ferais aussi.
Jadina: Merci... Chevalier.
Kiseki: A votre service, princesse!
"Haaaaaaan, le cliché du chevalier et de la princesse!". Je suis sûr que vous pensez ça. Bon, passons. Après que les Quadryls se sont cachés, Kiseki partit en éclaireur, et comme il vit que les caméras étaient un peu partout mais qu'elles étaient relié entre-elles, il lança sur une caméra une puce que les désactive et fait signe à ses amis d'avancer.
Jadina: Bien, maintenant que les caméras sont désactivés, montons en haut de la tour et affrontons Luka! Kiseki, tu seras notre chef pendant cette mission.
Kiseki: Compris.
Jadina: Allons-y!
Et tout le monde monta en haut de la tour! En chemin, ils affrontèrent des soldats de Luka, mais furent anéanti en moins de deux par nos amis. Pendant ce temps, la jeune femme regarda par un écran le parcours de nos héros, un sourire diabolique aux lèvres. Elle les attendaient avec impatience, surtout Kiseki.
Et quand -enfin!- ils arrivèrent au sommet, Kiseki ne ménagea pas ses coups et donne carrêment un coup de pied dans la porte et brava le silence de la salle principale par un cri de guerre:

Kiseki: LUKA!!! Sort de ta cachette, si tu l'oses!!! Espèce de lâche!!!
Luka: Eh bien, Eh bien, en voilà des manières de parler à ses aînées. Dit Luka, en se présentant devant nos amis.
Les Légendaires: C'est une adulte?!
Kiseki: Luka possède un pouvoir d'anti-magie. Et il est tellement puissant qu'elle n'a pas été touché par l'accident Jovénia.
Luka: En effet. Et comme je ne me suis pas présenté devant tes amis: Je suis Megurira Luka, et je suis une femme-magicienne et guerrière de haut rang!
Kiseki: Je vois que tu n'as pas changé depuis le temps... Toujours ce regard de furie, la même beauté trompeuse.
Luka: Peut-être, mais toi, par contre, tu as beaucoup changé depuis. Tu es devenu beaucoup plus puissant que la dernière fois où je t'ai affronté. Mais pas seulement magicalement, physiquement aussi, tu as changé. Des cheveux un peu longs, toujours cette petite couronne jaune sur la tête et une tenue de chevalier ample et majestueuse.
Kiseki: Pas de compliment avec moi! Ca ne marche plus!! Je vais en finir avec toi!
Luka: Moi? Me faire battre par un gosse? Hahahahaha!! Tu ne me connais pas, espèce de fou!
Ténébris: Je t'interdit de dire du mal de lui!!!
Luka: Humpf. Très bien. Si tu veux me battre, je t'attends, Kiseki. Mais avant, ne souhaites-tu pas voir quelqu'un?
Kiseki: Quelqu'un?
Luka: Oui, quelqu'un que tu n'as pas vu depuis de nombreuses années... Allons, ne vas pas faire de manières. Entre, je te prie, le voici, mon cher.
L'inconnu qui était avec Luka depuis un certain temps arriva. C'est un homme d'une vingtaine d'années, avec une tenue de prince combattant pourpre foncé. Kiseki frissonna de la tête au pieds en le voyant et fut incapable de bouger!!! Non... Ce n'est pas vrai... Ces longs cheveux attachés en queue de cheval violets... Cette grande taille imposante d'adulte de vingt ans, presque 5 fois sa tête... Ces yeux assombris de noirs mais dont on devinait un bleu ciel si on regarde bien... Non... Kiseki ne pouvait pas y croire. Mais alors pas du tout. Jamais il n'aurait cru ça... Cet homme... Se confond parfaitement à cette silhouette qu'il a connu plus jeune... Kiseki vit quelque chose qu'il ne croyait jamais revoir... Et cette vision était tellement choquante qu'il se laisse tomber au sol.
Kiseki: Non... Non...! Non!
Razzia: Kizeki! Qu'est-ze qu'il y a? Tu le connaît?
Kiseki: Ce n'est pas vrai...
Luka: Eh si. Si on pense à la même personne, c'est bien lui... Tu le reconnais, pas vrai?
Kiseki fut tellement bouleversé par cette vue que les larmes lui coulent aux joues. En pleurant, il dit:
Kiseki: Oui... Tu es mon grand frère, Ken!

A suivre...

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Jeu 14 Juin - 22:57

Chapitre 18

L'histoire des Princesses


Sû avait 13 ans. En fait, pas vraiment.
Miki: Mais votre Majesté, vous dîtes avoir 13 ans... Mais la monarchie de Trèfle ne le permet pas, n'est-ce pas?
Sû: En fait, j'ai 13 ans dans mon âge réelle, mais en fait, j'ai 17 ans ^^".
Ran: HEEEEEEEEEEEEEEEE?! 17 ans??? Mais pourquoi vous en paraissez 13 O_o??
Sû: Disons que dans mon apparence de 17 ans, je ne me sens pas à l'aise ^^"... Surtout pour gouverner le pays. Car en fait, j'ai eu une trop vite poussée de croissance. C'est dû à un mauvais sort de la part de ma très mauvaise tante, qui était une sorcière. A ma naissance, tout allait bien, mais quand elle est venue ici alors qu'elle n'y a pas été conviée, elle était en colère et m'a jeté un sort pour se venger. Alors que je venais de naître, elle m'a déjà donné quatre ans de plus que je n'aurais pas dû avoir. Et comme à l'époque, on n'arrivait pas encore à annuler ce sortilège, j'ai dû vivre... Avec quatre ans de plus ^^". Et quand j'ai atteint ma majorité, mes parents, après des années de recherches et de traques contre ma tante, qui a malheureusement finie à la guillotine, mes parents ont enfin trouvé un moyen d'annuler mon sortilège. Et elle se trouve derrière mes cheveux.
Sû souleva ses longs cheveux couleur soleil et sur son cou, il y avait un trèfle à quatre feuilles vert. Ran et Miki ne comprennent pas tout tout de suite.
Ran: Un trèfle à quatre feuilles?
Sû: Oui. Ce trèfle a été marqué sur mon cou pour annuler mon sortilège. Cette petite marque est le fruit de la recherche de mes parents. Ils ont du chercher à travers tout Alysia pour chercher le moyen d'annuler mon sortilège... Mais après des recherches désespérés et quelques déceptions, ils ont comprit que la solution était déjà ici, dans notre royaume. Et cette solution, c'est le Grand Arbre du Miracle.
Miki: Le Grand Arbre du Miracle? Où se trouve-t-il?
Sû: Juste là! Dit la princesse, en pointant du doigt une fenêtre et le grand arbre en question.
En effet, le Grand Arbre du Miracle était TRES grand!! Il avait au moins la même taille que le palais de la princesse de Trèfle! Il est millénaire et ses feuillages sont d'un vert émeraude pure. Ran et Miki restèrent scotchées sur places pendant quelques temps! Jamais elles n'avaient vu d'arbre aussi grand!
Ran: WHOUAAAAAAAAAAAAAH!!! Il est gigantesque, cet arbre!
Miki: Incroyable...
Sû: Cet arbre a plus de mille ans. Il nous apporte à chaque saison des fruits onctueux. Et beaucoup d'entre nous viennent prier près de l'arbre. Car, à ce qu'il paraît, une légende dit que cet arbre peut exaucer le voeu des personnes qui ont prié sincèrement près de lui. Si ils ouvrent leurs coeurs et que leurs voeux sont sincères, alors le feuillage de l'arbre devient arc-en-ciel et le voeu se réalise presque immédiatement. Beaucoup d'entre nous ont prié là-bas, mais nous ne souhaitons seulement qu'une chose: vivre heureux et en harmonie avec la nature.
Ran: Tout s'explique.
Miki: Et pour votre sortilège?
Sû: L'arbre a ressentie les sentiments forts de mes parents, et donc il leur a donné le remède à ma malédiction. C'était un liquide que l'on utilise pour marquer des personnes. Cela servait normalement pour flétrir les prisonniers, mais on le fit quand même pour moi. Et ça a marché. Après avoir été marqué par le sceau du Trèfle, j'ai aussitôt rajeunie de mes 4 ans en trop! Et je peux continuer à vivre normalement ^^!
Ran et Miki furent scotchées... Non seulement de l'histoire de Sû, mais aussi de l'histoire de l'Arbre. Elles demandèrent à Sû si les voeux de tout le monde se réalisaient si ils prient vers l'arbre. Elle répondit que les voeux se réalisaient, mais certains sous certaines conditions. Mais beaucoup de voeux se réalisaient simplement en priant. Ran et Miki sortirent du palais, de nombreuses pensées en tête. Kusu Kusu et Pepe-chan leur emboîtait le pas.
Kusu Kusu: Attendez-noooooous!! Hurla la clown en courant, essayant de rattraper ses amis.
Pepe-chan: Hé, cette armure n'est pas faite pour la course X( -dechu!
Miki: Pepe! Kusu Kusu! Qu'est-ce qu'il y a?
Kusu Kusu: Vous avez pas encore de logement, pas vrai?
Ran: Ah mais c'est vrai Hold it! ! Et mince...
Pepe-chan: Pas de souci -dechu! Vous pouvez rester au palais jusqu'à ce qu'on vous trouve un logement -dechu!
Miki: Cool ^^! Mais au fait, Pepe...
Pepe: Oui?
Miki: Pourquoi à la fin de tes phrases, tu finis par "-dechu" --? J'ai pas comprit.
Pepe-chan: Ah, ça... En fait, c'est comme ça quand on est né dans ma famille --. Jusqu'à 10 ans, on dit "-dechu" à la fin de chaque phrase. Mais moi, ça me barbe maintenant. Alors je ne le dit plus.
Miki: T'as quel âge --?
Pepe-chan: 11 ans le mois prochain!
Miki: Ah. Eh bien, bon anniversaire d'avance ^^!
Pepe-chan: Merci bien ^^!
Kusu Kusu: Hihihi! Bon, on rentre? Il commence à faire nuit.
En effet, pendant que les 4 filles discutaient, la nuit a finit par arriver. Un aprés-midi au côté de la reine. Que dire de plus? Les filles rentrèrent donc au palais. Ran et Miki étaient logés des des chambres à part, mais à côté l'une de l'autre. Pratique ^^!
Kusu Kusu: Voilà vos chambres! C'est ici que vous logerai jusqu'à ce qu'on vous trouve un appartement ^^!
Ran et Miki: Merci beaucoup ^^!
Les chambres étaient simples, principalement blanche et presque identique. A quelque détail près. Les chambres avaient des couleurs rouge-rose et bleue. Et évidemment, les deux amies prirent les chambres avec leurs couleurs respectives -w-. Elles se changèrent et se mirent dans leurs lits, enfin depuis leur fugue de leurs royaumes. Ran ne s'endormit pas tout de suite... Ses pensées étaient hantées par l'image de son ami... De Daïchi. Son meilleur ami, mais qui était plus que ça. Elle n'avait pas le temps de lui dire quelque chose qu'elle ressentait pour lui. Et ça lui fait mal au coeur. Ce sentiment de culpabilité l'a poursuit et la hante, chaque jour, d'un devoir inaccomplie et d'une faute irréparable... L'histoire de l'Arbre du Miracle l'intrigue beaucoup. Et si elle priait là-bas, son voeu se réaliserait? Elle n'avait pas de réponse. Elle vit son sac poser sur une chaise. C'est là qu'il y a la poupée de Daïchi. Elle se leva et alla la chercher. Elle se recoucha et regarda longuement la poupée. Ce sourire dessinée dessus lui rappela le vrai sourire de Daïchi, plein de malice et débordant de gentillesse. Gentillesse qu'elle pensait ne plus revoir de sa vie... Les larmes lui coulent, après avoir vu pendant quelques minutes la poupée. Elle murmura:
Ran: Daïchi... Tu me manques... Où es-tu? Dit-elle en mettant la poupée contre son coeur.
Elle s'endormit 2 minutes après. La fenêtre de sa chambre était ouverte. Les rideaux volait, comme les drapées d'une robe. Le vent entra dans la chambre de Ran. Soudain, une espèce de silhouette entra dans la pièce. C'était un fantôme. Le fantôme d'un garçon, cheveux en batailles couleur pistache, tenue simple, un bandeau blanc avec une grosse étoile jaune et les yeux marrons. Vous devinez qui c'est... Daïchi. Son âme est parvenue jusqu'à elle. Jusqu'à Ran. Il l'avait longtemps suivie. Son âme était caché dans la poupée à son effigie. Il a entendu son appel et a ressenti sa profonde tristesse. A travers ses yeux fantômes, Daïchi vit que Ran pleurait et qu'elle ne souriait pas. Daïchi posa alors sa main sur son front et senti entre ses doigts ses cheveux soyeux et roses. Il ne pouvait oublier cette douce impression qu'il ressentait déjà petit. Il approcha son visage sur celui de Ran, et la regarda pendant de longues minutes... L'horloge dans la chambre faisait "tic-tac". C'est le seul bruit que l'on entend dans cette grande chambre silencieuse... Daïchi sourit et murmure à l'oreille de son amie:
Daïchi: Je serais toujours à tes côtés, Ran. Grâce à toi, j'ai comprit quelque chose d'important. Pour le moment, nous ne pouvons pas encore se voir ni même se toucher, mais aie confiance en toi et croit en tes sentiments. Je t'attendrai. Dit le garçon-fantôme en donnant un baiser sur le front de son amie, avant de revenir dans la poupée.
Ran se réveilla soudainement après que Daïchi est disparu! Elle se releva presque brusquement... Elle l'avait entendu... Cette voix qu'elle croyait ne plus entendre... Cette voix douce qui la réconfortait, dans le passé. Ran a entendu les paroles de Daïchi. Elle croyait qu'il était là, tout près d'elle, mais en regardant la chambre vide, elle vit bien qu'il n'était pas là. Ses larmes ont cessé de couler.
Ran: Daïchi...
"Aie confiance en toi"... Cette phrase résonna dans sa tête. C'est vrai que depuis que Daïchi est mort, elle perdit sa grande confiance en elle qu'elle avait plus jeune. Sa mort l'a beaucoup attristée. Elle réfléchit alors à cette parole. Elle comptait en parler à Miki. C'est sa meilleure amie, alors elle pouvait se confier.

Retour à la réalité


Ken, le grand frère de Kiseki, en face de nos héros, lui aussi adulte. Ce fut l'effet d'une bombe pour les Légendaires quand le chevalier blanc dit que cet homme du même âge de Luka est son frère, pourtant supposé mort. Kiseki non plus n'en revenait pas. Jamais il n'aurait pensé revoir son frère, vivant ou en esprit. Il fut incapable de se relever, le choc de cette rencontre était trop fort contre sa volonté. Luka prit soudain la parole:
Luka: Oui Kiseki, c'est bien ton frère, en chair et en os. Lui aussi a grandi avec le temps.
Razzia: Ezpèze de...!
Ténébris: Une minute! Ken ne devait pas être mort dans l'incendie de sa cité natale?
Luka: En réalité, il a survécu in extremis à cette incendie. Mais il était blessé. Je l'ai emmené avec moi pour le soigner. Mais comme je savais qu'il allait de nouveau partir, je l'ai convaincu de rester avec moi pendant quelques temps. Et un jour, j'ai su que Kiseki était vivant. Je craignais qu'il allait m'abandonner, car lui aussi a été au courant de son existence. Alors j'ai décidé de le... "Manipuler" à ma façon. J'ai possédé Ken d'un sort magique, effaçant Kiseki de sa mémoire. Ou du moins, lui effacer l'envie d'aller le retrouver. Et comme j'avais du mal à tuer Kiseki, étant donner son incroyable puissance magique et qu'il me bat tout le temps, j'ai donc décidé que ce serait son aîné qui le mettra hors d'état de combattre. J'avais bien envie de voir ce spectacle.
Jadina: Comment as-tu osé, Luka?!
Kiseki: ............................ Tout ça pour ça...? Murmura le chevalier, qui vient de se relever.
Razzia: Kizeki!
Kiseki: Alors tout ça, c'était pour me tuer?! Tu as essayé de me tuer quand j'étais déjà jeune, et encore aujourd'hui, tu veux encore me voir giser au sol inerte?? Tu es folle, Luka!!! Tout ce que tu as fait jusqu'ici, c'était pour ton amour égoïste pour mon grand frère??!
Kiseki sortit son épée et sauta au-dessus de Luka!
Kiseki: TU VAS ME LE PAYER!!!!!!!!!!!!
Et alors qu'il allait porter un coup à Luka, Ken, qui jusque-là n'avait pas bouger, a arrêté l'épée de son cadet avec ses deux grandes épées argentés, son regard sombre regardant les yeux bleues ciel du jeune chevalier.
Luka: Navrée, mon cher Kiseki, mais ce n'est pas moi, ton adversaire. Ken, achève-le!

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Jeu 28 Juin - 19:13

Ceci est un chapitre sur ce qu'il se passe lors de la bataille Kiseki/Ken, Légendaires/Luka. Et ça raconte l'état d'esprit de Kiseki lorsqu'il doit se battre contre son grand frère qu'il aime.

Chapitre 19

Le combat du cadet contre son aîné (raconté par Kiseki)


J'aurais dû me douter que cette situation allait arriver, d'un moment à l'autre. Mais jamais je n'aurais imaginé, même dans mes rêves, combattre celui qui m'a aidé à grandir, celui qui m'a donné son amour fraternel et qui me protégeait... Mon grand frère, Ken.
Pourquoi? Pourquoi nous sommes là, face à face, les épées à la main? Qu'est-ce qui s'est passé pour que nous soyons arrivé à ce jour sombre? La raison est pourtant simple: C'est Luka qui est la cause de toute cette comédie.
Mais ce n'est pas elle, par contre, qui a causé la mort de mes parents par les flammes. Ceci est la faute de Skroa, aujourd'hui décédée, mais qui a laissé en vie sa création, Shun-Day.
C'est Skroa qui les ont tués, mais si on voit les choses autrement, ce n'est pas eux qu'il recherchait... C'était moi.
Né d'un projet qui n'aurait jamais dû voir le jour. Mes parents ont été, malgré eux, les cobayes de cette horrible complot. Ma mère, Alinta, avait déjà eu un enfant, mon frère, mais elle était de nouveau enceinte... Elle m'attendait. Et lors d'une mission avec mon père, elle fit une mauvaise chute lors d'une falaise. Elle fut miraculeusement sauvé, mais par contre, son bébé était condamné à ne jamais naître. J'étais destiné à mourir... Mes parents et mon frères furent attristés par cette nouvelle, bien-sûr... Mais voyant que ce moment était une chance inespérée, les professeurs du projet K ont fabriqué une pilule permettant de sauver l'enfant. Mes parents ont hésités pendant un instant, mais ils ont accepté de prendre la pilule, l'amour de leur enfant étant plus fort que leurs doutes. Et ça a marché. L'enfant était sauvé et a continué à grandir! Ma famille fut soulagé de savoir que leur bébé verra le jour. Et comme j'ai échappé à la mort et était sauvé par miracle, ils ont décidé de m'appeler "Kiseki", car cela veut dire "Miracle" en Alysien ancien.
Et quand, enfin, je suis né, ma mère, mon père et mon frère pleurèrent de joie. Ils étaient la famille la plus heureuse du monde. J'ai vu, à travers mes yeux d'enfants, la joie qu'il ressentirent lors de ma venue. Tout allait pour le mieux... Jusqu'à ce que les professeurs du Projet K entrèrent dans la chambre où on était et qu'il m'enlevèrent de force. Heureusement, mon frère a pu les empêcher de partir. Et c'est à ce moment-là que le drame est arrivé: les professeurs avouèrent que la pilule qui avait permit à l'enfant de grandir n'était autre qu'une pilule contenant les résultats du Projet K! Elle était destiné à faire du bébé la créature que le projet cherche à créer: une nouvelle race humaine ayant des pouvoirs magiques et une puissance physique hors du commun et à l'égal de toute une armée de guerre. Le revers de ces avantages, c'est que la créature ne ressentait aucune émotion et avait du sang bleu.
Mes parents furent choqués face à cette terrible révélation... Sauf que leur plan machiavélique n'avait pas vraiment marché. J'ai commencé à naître comme un humain ordinaire, donc j'avais déjà des sentiments. Et je l'ai est toujours gardé, jusqu'à ma naissance. Le problème, c'est que non seulement j'ai eu une puissance magique et magique inouïe dés que je suis venu au monde, mais au lieu d'avoir du sang rouge, j'ai eu... Du sang violet. Un mélange de sang humain et de sang artificiel.
Mi-humain, mi-créature artificiel. Rien ne pouvait être plus horrible pour moi. 50% de mon être n'était pas humaine. Et j'ai su cette vérité à 3 ans. Mais en priant pour ne plus être qu'un "faux-humain", les dieux m'ont entendu, et je suis devenu un vrai humain.
Et j'ai continué à grandir normalement. Mes parents et mon frère étaient toujours près de moi... J'étais heureux. Et quand mes parents étaient parti pour une mission, c'est mon grand frère qui s'occupait de moi.
Ken... Il avait aussi un second nom, "Gakupo" (Allez savoir pourquoi...). Qu'importe, c'est mon grand frère et je l'adore. C'est lui qui m'a si souvent défendu et sauvé à certaines occasions. C'est la personne la plus importante à mes yeux avec mes amis et ma famille.
Qu'est-ce qui s'est passé pour que notre complicité fraternel, pourtant très forte, se retourne contre nous?
Pourquoi Shun-Day, Skroa et Luka sont né dans ce monde?
Ou plutôt... Pourquoi suis-là, en face de mon frère, avec mon épée, prêt à combattre?
C'est simple: je vais le libérer de l'emprise de Luka.
Depuis l'incendie de ma cité et de la disparition de toutes les personnes qui m'était chère, j'ai mené mon enquête sur le pourquoi de cette catastrophe. Et j'ai appris que Skroa me voulait pour devenir son cobaye pour ses expériences. Mais mes parents et lui étaient ennemis, et il a finit par les tuer dans cette incendie pour me prendre de force, mais n'y est pas arrivé. Car je me suis enfuit. Et je me suis longtemps voulu d'avoir inconsciemment causé la disparition de la cité de Raviana, seconde puissance d'Alysia, aujourd'hui en cendres. Je me suis longtemps dit:

"Jamais je n'aurais dû naître. Si je n'étais pas là, mes parents serait encore là, mon frère aussi, ainsi que mes amis. Si cette catastrophe est arrivé, c'est par ma faute. Si je n'étais pas là... Ils auraient pu encore vivre. Si je n'avais pas été contre mon gré, le cobaye du Projet K, rien de tout ça ne serait arrivé".
Mais au fil du temps, j'ai comprit une chose. Si je suis né, c'est qu'il y avait une raison. Ma venue a été attendue par des personnes. Et ces personnes, ce sont bien-sûr ma famille. Mon frère m'avais attendu, mes parents m'avaient attendu...
Jamais ils n'avaient voulu perdre leur second enfant, c'est ce qui les ont poussé à accepter cette pilule. Et aujourd'hui, je suis encore fier du courage et du parcours de mes parents.
Et j'ai comprit aussi autre chose... Si je n'était pas là, je n'aurais pas connu mes amis, je n'aurais pas vu à quel point Alysia est une splendide terre et qu'elle doit être protégée... Et si je meurs aujourd'hui, beaucoup de personnes seraient tristes... Et ce n'est pas ce que je souhaite.
Alors désormais, je me bats contre mes ennemis pour protéger les personnes qui comptent pour moi. Et je n'hésiterais pas une seconde.
Je combattrais Luka et Shun-Day pour leurs crimes...
Mais comme mon adversaire est mon propre frère, j'ai peur... Et je n'ai pas envie de lui faire mal, et encore moins le tuer.
Mais si je ne fais rien, mes amis les Légendaires se feront avoir par Luka et mon frère restera toujours envoûtée par cette vipère...
Entre mon devoir de la justice et le sauvetage de mon frère, mon coeur balance...
Mes amis sont en train de tomber face aux attaques de Luka!! Je dois agir!
Mais je ne peux combattre Luka sans être arrêté par Ken... Dans ce cas, au lieu de le combattre, je dois le réveiller de son sortilège en essayant de lui rappeler tout nos souvenirs. Lui dire sincèrement mon amour pour lui.
Ken... Je veux te voir de nouveau être le grand frère que j'ai toujours admiré et adoré!


A suivre...

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Dim 1 Juil - 18:32

Chapitre 20

L'histoire des Princesses


Deux semaines s'écoulent... Ran et Miki s'adaptèrent à leurs nouvelles vies. Pour le moment, elles ont été logées chez la Reine, mais désormais, elles habitent dans un même appartement. Chacune sa chambre, et décorée à sa guise. Elles s'habituèrent vite à la vie paisible du Royaume de Trèfle. Les habitants sont très gentils avec elles, et cela leurs faisaient plaisir de voir des personnes si sympathiques ^^. Comme Ran et Miki sont encore jeunes et qu'elles sont orphelines, elles n'ont quasiment que du temps libres. Alors elles restent dehors, à se balader, car dans ce royaume, il y a toujours du soleil. Mais elles ne faisaient pas rien pour autant. Chaque fois qu'il y avait du problème en ville ou qu'un incident allait arriver (un carrosse prêt à percuter un enfant en chemin, un vol qui est commis -mais c'est un cas exceptionnel et rarissime-...), elles étaient toujours là pour arranger le coup. Elles sont, pour cela, quelques peu connues.
Aujourd'hui, elles se réveillèrent, comme chaque matin, par un rayon de soleil qui entre toujours par les rideaux de leurs chambres. Elles s'habillèrent et partirent se promener dehors. Comme toujours, le quartier était paisible et calme. Elles connaissaient le Royaume comme leurs poches, alors elles décidèrent de partir chacune là où elles le voulaient. Entre autre, visiter le Royaume sans être ensemble. Avant de se séparer, Miki regarda vers la grande horloge de la ville et vit qu'il n'était que 10h du matin.

Miki: Bon, nous avons du temps à l'appel. Que dirais-tu de visiter la ville chacune de notre côté?
Ran: Ca me convient! Notre point de rendez-vous?
Miki: Hum...
Miki réfléchit. Elle n'y avait pas vraiment pensé, il faut dire. Et puis, en regardant de gauche à droite...
Miki: On peut se retrouver ici! Car après tout, inutile d'aller se retrouver aussi loin U_U.
Ran: Pas faux ^^. Ok, rendez-vous ici à midi!
Miki: Ok!
Et elles s'en allèrent. Ran partit voir les affiches et les nouvelles du monde vers la place centrale. Rien de bien intéressant, que des news sur les arrestations de certains mercenaires à Rymar et d'autres de ce genre... Et puis, elle remarqua qu'il y avait des panneaux sur Daïchi et Kiseki, marquant leur histoire jusqu'à leur mort tragique. Ran sentit son coeur se serrer en voyant la photo de Daïchi. Elle lut les articles sur eux, écrit de mains propres par la reine Sû. Elle avait une très belle écriture... Pas une rature et c'était parfaitement lisible... Trop lisible pour Ran. Cela lui fit rappeler l'horrible scène qu'elle a vue.
Derrière elle, plus loin... Une jeune fille de son âge la regardait. Cela fait un petit bout de temps qu'elle la regardait. Elle a les cheveux coupé courts violet très foncé, une tenue simple rouge et blanche, les yeux rouges et portait un serre-tête aves des cornes de diable. Y comprit la queue qui va avec. Elle regardait Ran, alors qu'elle était en train de rentrer chez elle. Cela l'intriguait de fixer les affiches des deux disparues, celle dont, avec son amie du Royaume de Pique, on parle souvent dans la presse. Elle les trouvaient sympa, elle et Miki. Voyant que la jeune fille de Coeur a le regard triste, elle décida d'aller à sa rencontre. Après tout, personne ne l'attend chez elle. Sa mère est décédée des suites d'une maladie et son père l'a laissée ici, trop pauvre pour la garder. Alors, la jeune fille rouge alla voir Ran.

Fille: Tu les connait?
Ran: Hein? Ran se retourne et voit la fille. Oui, je les connait... Un en particulier. Lui. dit-elle en pointant la photo de Daïchi.
Fille: Oh, je vois! Au fait, tu viens du Royaume de Coeur?
Ran: Oui. Je m'appelle Ran. Répond-elle poliment et en souriant.
Fille: Cool! Moi, c'est Iru, et je viens de Larbos!
Ran: Larbos?? C'est loin d'ici!! Pourquoi tu es là?
Iru: Ah, c'est une longue histoire... Ma mère est morte d'une maladie, et mon père est trop pauvre pour s'occuper de moi, alors il m'a envoyé ici.
Ran: Tu ne te sent pas seule?
Iru: Non. Déjà que mon père se démène comme un malade à dégoter un job, alors quand il a eu une fille et que sa mère n'est plus là, c'était impossible pour lui de se charger de sa fille. Et puis, il m'a envoyé ici sans carte et ne m'a même pas donner le lieu où il était! Alors je pense qu'il ne se soucie même pas de moi! Alors tant mieux que je sois seule ici!
Ran: ...
Iru: Mais toi, pourquoi tu es ici? Ainsi que ton amie de Pique.
Ran: J'ai perdue mes parents à 6 ans, et j'ai aussi perdue un être cher à moi. Donc, comme je suis orpheline et que je ne me sentait pas en sécurité dans mon Royaume, je me suis enfuie. Miki aussi, elle a vécue les mêmes choses que moi.
Iru: Ah! Désolé...
Ran: Ce n'est pas grave.
Iru: ... Je sais! Viens avec moi, je vais te montrer un endroit superbe!
Iru prit la main de Ran et l'emmena vers son endroit préférée.

Du côté de Miki...
Elle était partie vers l'Arbre du Miracle. Elle leva les yeux vers l'arbre et son feuillage vert, lumineux et soyeux comme de la soie... Le vent souffle doucement, faisant bouger le feuillage de l'arbre et faisait flotter les cheveux, ou plutôt les mèches de cheveux de Miki (elle porte un béret bleue qui couvre ses cheveux courts). Elle avait le regard plein de tristesse et ses pensées furent lointaines... Kiseki lui manquent horriblement. Elle n'arrêtait pas de le dessiner sur son cahier de dessin. Son doux sourire et sa sa douce voix ne cessait de la pourchasser dans ses rêves. Miki n'a jamais pu lui dire une chose... Une chose qu'elle n'a comprit que le jour de sa décapitation.
Et elle repensait aussi à la légende de l'Arbre du Miracle. Le fait qu'il réalise tout les voeux des personnes qui prient sincèrement vers lui l'intriguait beaucoup... Elle s'approcha de l'arbre et s'apprêtait à prier. Elle avait longuement réfléchit. La mort de Kiseki lui pesait trop sur la conscience. Elle voulait le revoir encore une fois... Rien qu'une fois, pour le voir de nouveau sourire et entendre de nouveau sa voix. Et au moment où elle allait prier, elle eut un flash!
Si elle priait ici, que dirait Ran? Elle avait peur que pour ce voeu, elles se disputent et qu'elles ne soient plus amies. Et Miki pensait aussi que si elle priait pour son voeu égoïste, elle serait de nouveau celle qu'elle était avant... Une tyrannique dictatrice. Les larmes lui coulent aux joues. Elle se releva, essuya ses larmes avec ses manches, tourna le dos à l'arbre et s'apprêta à partir.

Miki: Il est hors de question que je perde ma seule amie. Murmura-t-elle avant de partir.
Voyant qu'il allait bientôt être midi, elle s'en alla, et au moment où elle allait descendre la colline (l'arbre était sur une colline), elle sentit des bras l'entourer!! Elle resta immobile, incapable de bouger, c'est à peine si elle pouvait respirer!
Un garçon l'a prise dans ses bras. Un garçon-fantôme. Cheveux courts et violet, tenue simple et blanche, une couronne jaune sur la tête et les yeux bleus ciel. KISEKI!
Le jeune garçon, de sa main droite, souleva les cheveux bleus de son amie et murmura à son oreille:

Kiseki: Je comprend que tu sois triste, Miki. Mais ne désespère pas. Je suis et je serait toujours à tes côtés, prêt à te protéger. Pour ma princesse, je sacrifierais ma vie. Grâce à toi, j'ai comprit quelque chose d'important. Pour l'instant, hélas, nous ne pouvons pas nous voir, ni même se toucher, mais croit très fort en tes sentiments et reprend confiance. Je t'attend.
Sur ces dernières paroles, le jeune garçon disparût. Miki, n'entendant plus la voix de Kiseki, se retourna vivement! ... Elle ne voyait personne, comme si elle avait rêvé éveillée. Mais pourtant, elle avait très bien entendue sa voix, elle savait très bien que c'était celle de son meilleur ami, elle la reconnaîtrait entre mille!!
Miki: Kiseki...
Le vent continuait de souffler... Miki laissa encore couler quelques larmes et les laisser s'envoler par le vent. Kiseki... Son meilleur ami. Elle avait de nouveau entendu sa voix. En regardant l'arbre, elle pensait que c'était lui qui avait ressenti ses émotions. Et c'était le cas. Alors que Miki était prête à partir, l'arbre a bel et bien ressenti ses émotions, car son feuillage est devenue arc-en-ciel. Redevenu vert, Miki souria et dit:
Miki: Merci.

A suivre...

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Mar 3 Juil - 22:18

Chapitre 21

L'histoire des Princesses


Rentrée chez elles, Miki raconta à Ran ce qui s'est passé quand elle était vers l'Arbre du Miracle. Ran n'en crut pas ses oreilles! Cet arbre pouvait vraiment réaliser les voeux des gens!
Ran: Et tu as entendu la voix de Kiseki avant de partir?!
Miki: Oui. J'ai même cru sentir qu'il... Me prenait dans ses bras.
Ran: Incroyable... Mais qu'est-ce que tu as souhaité à l'arbre?
Miki: D'entendre à nouveau la voix de Kiseki...
Ran resta stupéfaite pendant quelques instants... Cette hasard ressemblait drôlement à ce qu'elle a vécue, une nuit, en entendant la voix de Daïchi dans ses rêves. Elle hésitait de lui parler de ceci, mais elle trouvait qu'il valait mieux le dire.
Ran: ................ Moi aussi, un soir, j'ai entendu la voix de Daïchi.
Miki sursauta! Ran aussi a entendu la voix de son meilleur ami?
Miki: Toi aussi??
Ran: Oui... Dit-elle en baissant les yeux.
Miki: Whaou...
Elles ne dirent plus rien... Ni l'une ni l'autre ne comprenait ce qu'il se passe. Pourquoi elles ont entendu les voix de leurs ex-servants? Mais ce sont surtout leurs paroles qui les troublaient.
Ran: "On ne peut pas encore se voir ni se toucher"...
Miki: "Reprenez confiance et croyez en vos sentiments"...
Ran: Que voulait-il dire par ces paroles?
Miki: Hum... Mais ils sont morts, pourtant... Pourquoi ils ont dit qu'on allait se revoir?
Elles furent chacune plongé dans leurs pensées... Ces paroles prononcées leur firent frissonner. Mais ils avaient un nouveau rayon d'espoir dans leurs coeurs: si les esprits de leurs amis les suivaient, peut-être qu'ils peuvent de nouveau se voir.
Dans le palais, La reine Sû regardait l'Arbre du Miracle sur son grand balcon. A ce moment, Pepe-chan et Kusu Kusu arrivent.

Pepe-chan et Kusu Kusu: Votre Altesse!
Sû: *Se retourne*. Pepe-chan! Kusu Kusu! Que je suis heureuse de vous voir! Dit la reine avec un jolie sourire. Comment se porte Ran et Miki?
Pepe-chan: Très bien ^^! Elles se sont totalement adapté à nos modes de vies! Et puis, elles aident beaucoup le peuple! Digne de confiance comme ça, c'est rare ^^!
Sû: C'est vrai. Mais... J'ai l'impression que quelque chose les trouble.
Kusu Kusu: Ah bon? On ne dirait pas, pourtant.
Sû: D'extérieur, non. Mais d'intérieur, elles souffrent, je l'ai bien vue. Surtout devant les affiches des deux garçons disparus. Kiseki et Daïchi. Je l'ai est vue aujourd'hui, en allant au marché. En fait, j'ai vu Ran devant ces affiches. Et son expression d'extrême tristesse m'a bien fait comprendre que ces garçons étaient importants pour elle et Miki.
Kusu Kusu: Votre Altesse...
Sû: ... Il faut que j'aille leur parler. Pour leur dire que nous sommes derrière elles, et qu'elles ne sont pas seules.
Pepe-chan: C'est notre reine, ça!
Sû: Je compte sur vous pour les faire sourire! Car demain, c'est la fête du Tanabata*, et je n'ai pas envie qu'il y aie des personnes tristes lors de cette fête. Dit la reine, en regardant d'abord l'arbre, puis les deux filles.
Les deux filles: Comptez sur nous!!
Demain, ce sera une grande fête. Car demain... C'est le début de l'été!!

Tanabata: C'est une fête où la nuit est plein d'étoiles et d'étoiles filantes et cette nuit n'arrive qu'une fois par an. La tradition du peuple est de marquer sur un papier ses voeux, et de les placer sur un arbre (Cela se fait le jour). La nuit, on attend de voir une étoile filante pour formuler son voeu afin qu'il se réalise. Cela marque le début de l'été.
Cette fête, le peuple de Trèfle l'attendent toujours avec impatiente. Et cette nuit sera la plus magique qu'ils auront connu jusqu'ici.

A suivre...

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Jeu 5 Juil - 18:44

Chapitre 22

L'histoire des Princesses


Le jour du Tanabata est arrivée! Tout le monde s'est réveillé de bonne heure pour marquer ses voeux sur leurs papiers afin de les mettre sur les arbres dehors.
La reine Sû, elle aussi, s'est levé tôt. Elle avait envie de savoir quelque chose... Quelque chose en rapport avec les deux princesses. Sû était une fille humanitaire, et déteste se mêler de la vie privée de ses sujets. Mais là, elle fit une exception... Car elle avait beaucoup d'affection pour Ran et Miki. Et Sû n'aimait pas les voir triste. Il faut dire que la Reine n'a jamais pu être aussi proche de ses sujets. Depuis l'accident qui date maintenant de 5 ans, les gardes qui la protègent l'empêche de s'approcher trop près des étrangers. Pourtant, malgré les apparences, Sû sait très bien se défendre toute seule, et était bonne au combat et à la magie. Comme Ran et Miki, d'ailleurs, mais Miki était plus forte en magie et Ran était plus forte en combat au corps-à-corps. Mais elles étaient toutes trois bonnes dans ces matières.
Sû regarda l'arbre pendant quelques minutes, le vent léger du matin faisant flotter ses longs cheveux blonds, comme des rayons de soleil tellement ils sont brillants. Elle joignit ses mains, ferma les yeux et demanda à l'arbre:

Sû: Grand Arbre des Miracles, entendant chaque voeux de toutes personnes au coeur pur,
Je vous prie d'écouter le mien.
J'aimerai savoir le passé et la douleur de Ran et Miki, du Royaume de Coeur et de Pique.

L'arbre répondit aussitôt à l'appel. Le feuillage se mit à virer à l'arc-en-ciel et deux lumières aveuglait la reine! Les lumières deviennent des lettres. La reine les prit et l'arbre redevint vert. C'est ce dont voulait savoir Sû; Elle retourna au palais et s'enferma dans sa chambre pour lire ce qui préoccupait tant les deux filles des deux Royaumes les plus puissants d'Alysia. Et lorsqu'elle lut que leurs deux meilleurs amis se sont sacrifiés pour elle, elle comprit tout de suite que celles qu'elle a accueillie n'était autre que les Reines de Coeur et de Pique! Et que leurs servants, Daïchi et Kiseki, elles les aimé sincèrement.
Sû: Je vois... Vous n'avez jamais pu dire à vos amis ce que vous ressentez pour eux... Et vous vous en voulez de les avoir fait mourir à votre place...
Parlant de nos deux princesses, elles se sont réveillés et en allant dans une boutique, ont remarqué les habitants mettre des papiers sur des arbres. Ne comprenant pas ce qu'il se passe, la caissière dit au fille:
Caissière: On commence la fête du Tanabata.
Ran et Miki: La fête du Tanabata?
Caissière: Oui ^^. C'est une fête où la nuit est la plus étoilée. Cette nuit n'arrive qu'une fois tout les ans. La journée, nous écrivons sur un papier nos voeux et nous les mettons sur les arbres. Et la nuit, nous nous réunissons au palais au moment du bal de la Reine Sû, et quand c'est le bon moment, nous nous réunissons sur le balcon et quand nous apercevons des étoiles filantes, nous formulons nos voeux marqués sur nos papiers le matin afin qu'ils se réalisent. L'arbre exaucent nos voeux, et n'épargnent aucuns voeux. Moi, j'ai déjà marqué mes voeux et les ai posées sur l'arbre de la boutique ^^".
Ran: Hé... Le Tanabata est vraiment une fête spéciale.
Miki: Oui...
Caissière: Et vous, quels voeux avez-vous fait?
Ran et Miki sursautèrent! Elles n'avaient pas vraiment pensé à ça... Rentré chez elles, les deux filles rentrèrent dans leur chambres et marquèrent sur des papiers leur voeux, comme tout le monde. Elles n'avaient qu'un seul voeu: revoir leurs amis de nouveau. Mais elles savaient très bien que ce voeu est égoïste... Mais elles ne pouvaient s'empêcher de penser à eux. Et leurs absences leur pesaient sur le coeur. Elles se sentaient déjà coupable de les avoir fait mourir involontairement... Alors, à contre-coeur, elles jetèrent leurs papiers et se jettent sur leur lit pour pouvoir pleurer. Cela fait longtemps qu'elles n'avaient plus pleurer comme ça... Alors elles se lâchent. Il le fallait. Elles avaient trop de poids dans leurs coeurs...
Et Sû, même loin et après son discours sur l'annonce du bal de ce soir, elle sait ce que ressentent les deux filles en ce moment. En regardant l'arbre, assise sur les rebords de son balcon, le vent qui soufflait et flottait ses cheveux, elle murmura doucement:

Sû: Ran. Miki. Vous n'avez pas à être triste. Je viens de comprendre ce qui vous tracassait. Vous n'avez pas pu dire à Daïchi et Kiseki vos sentiments... Mais cette nuit, j'espère que l'arbre va réaliser ces voeux auquel personne n'avait pensé jusque là... Réincarner des personnes chers à nos yeux.
Ces voeux, pas même un génie ne peut les réaliser. C'est un interdit, un voeu irréalisable... Irréalisable? Pas sûr... Car ce qu'il va se passer cette nuit va briser une tradition qui s'était perpétuer jusqu'à aujourd'hui...

À suivre...

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Ven 6 Juil - 19:15

Chapitre 23

L'histoire des Princesses


La nuit est tombée bien vite. Les arbres avec les voeux de tout le monde sont illuminés, la ville rayonnent de lumières... Un vrai régal pour les yeux. Et évidemment, qui dit soir dit BAL! Et ce soir, tout le monde est conviée au bal de la Reine Sû. Aucune classe d'âge n'est épargnée. Et bien-sûr, tout le monde est à son 31! Ils sont tous à égalités: Pour les dames, des robes chics et accessoires parfois criants, et pour ces messieurs de beaux costumes noir ou blanc. Les enfants aussi sont mignons dans leurs vêtements ^^! Mais ils manquent deux personnes à ce bal... Ran et Miki. Elles n'osaient pas aller à ce bal... Leurs mauvais souvenirs ont refait surface. Déjà que le fait que tout les voeux se réalisent ce soir les intriguent... Mais qu'en plus, elles sont invités à un bal alors qu'elles ont commis des crimes quand elles étaient encore Reines, cela ne pouvait pas être acceptable! Mais elles y vont quand même, pour ne pas se montrer ingrate envers Sû, qui était très gentilles avec elles. Ran frappa à la porte, nerveusement... Personne ne répond.
Ran: Personne...
Miki: Ils doivent sûrement être au bal en train de s'amuser.
Ran: Oui, sûrement...
Les deux amies partirent, quand soudain la porte s'ouvrit.
Ran et Miki: Sû!
Sû: *Sourit*. Je vous attendait. Entrez.
Inutile de riposter contre elle. Ran et Miki entrent dans le palais et suivirent la Reine jusqu'à ses appartements. Miki ferma la porte de la chambre et les deux filles se tournèrent vers la Reine, qui regardait le paysage par sa fenêtre. Elles avaient peur...
Sû: Ran. Miki.
Ran et Miki: O... Oui?
Sû: Vous ne vous êtes pas habillés pour le bal? Remarqua la reine de trèfle en voyant que les deux amies avaient leurs tenues de tout les jours.
Ran: On... On n'a pas de tenue de bal...
Sû: J'ai des tenues qui devraient aller. Dit la reine, sans avoir perdu son sourire.
Sû alla vers son armoire et sortit deux tenues: l'une rose, rouge et blanche, l'autre bleu et blanche. Des jolies tenues de princesses. Ran et Miki frissonnèrent!! Ces tenues... Sont exactement les mêmes que celles qu'elles portaient par le passé. Elles prirent les tenues entre leurs mains, sans vraiment comprendre pourquoi Sû leur donne ces tenues qu'elles maudissent...
Sû: Des soldats de Coeurs et de Pique m'ont rapporté ceci. J'ai pensé que vous pouvez les porter... Vos altesses de Coeur et de Pique.
Ran et Miki sursautèrent à l'évocation de leurs anciens noms! Elles se retournèrent vivement vers la Reine de Trèfle, la regardant avec un regard effrayé! Comment elles avaient pu être découverte? Comment?? Elles frissonnèrent de partout... Elles s'attendaient au pire. Alors elles se laissèrent tomber au sol, ne retenant pas leurs larmes.
Ran: Nous... Nous ne sommes pas ces reines cruelles!!
Miki: Oui, oui! Nous ne sommes pas ces filles!!
Sû: Inutile de cacher ceci. Je le sais.
Ran: ............... Alors ça y est, c'est finie...
Miki: On n'aura décidément pas eu de chance jusqu'à la fin...
Sû: Pardon? Dit la reine, surprise.
Ran: ... *Pleure*! Oui, c'est vrai, nous sommes les reines de Coeur et de Pique! Ces deux horribles reines qui avons rasés les royaumes du Vert et du Marron à cause de notre jalousie!
Miki: *Pleure aussi*! Nous avons été égoïste depuis longtemps! On a même condamné nos amis à la guillotine parce qu'ils voulaient nous sauver! Mais c'est nous qui aurons dû mourir à leur place!
Ran et Miki se lâchent et ne retiennent plus leurs larmes... Et elles avaient crié tout ce qui leurs pesaient sur la conscience, comme si elles avaient besoin de vider un sac trop lourd à porter. Elles n'en pouvaient plus de garder tout ceci sur elles. Et maintenant qu'elles ont confessées leurs erreurs, elles attendaient que la reine les condamne à la peine capitale. Elles iraient à la guillotine, et elles rejoindront enfin leurs amis qui sont au ciel. Enfin elles pourront les voir et ils seront de nouveau ensemble... Mais au lieu de ça, Sû s'approcha des deux amies et les prit dans ses bras. Ce qui les choquait tout au plus!
Miki: S... Sû?
Sû: Ca devait vous faire mal, de garder tout ça pour vous, pas vrai... Sans parler à quelqu'un de confiant qui n'irait pas répéter aux autres vos véritables identités...
Ran: ... On cache ceci justement pour ne pas choquer les personnes qui nous font confiance... Car si ils savent qu'ils sont amis avec deux reines qui étaient cruelles...
Sû: Qui a dit que vous avez été cruelles? Ce sont les Princes du Rouge et du Bleu qui vous ont trompé, et ce sont ces deux filles qui les ont poussé à vous tromper. De toute façon, ces deux princes n'étaient aveuglé que par l'argent. Ils n'ont jamais été honnêtes et gentils avec leurs "femmes". Donc, si vous les avez tués, ce n'était nullement un pêché, car ce sont eux les fautifs, ainsi que ces deux filles. Vous avez seulement défendu votre honneur, et ce n'est pas une erreur. Et vos amis se sont sacrifiés car ils n'avaient sûrement aucunes envies de voir leurs amies se faire tuées.
Ce que vient de dire Sû était vrai! Mais ce fut un énorme choc pour les deux princesses de savoir que les Princes qu'elles étaient sur le point d'épouser n'était que des avares de l'argent. Elles se sentirent moins fautives en entendant les paroles de Sû.
Miki: Mais... Et maintenant? Vous allez dire aux autres que...
Sû: Non, je ne dirait à personne vos véritables identités. Je n'ai pas envie qu'en cette belle nuit, des révoltes éclatent. Surtout lorsque l'arbre des Miracles exaucent tout les voeux. Bien, faisons un marché. Je ne dit rien à personne, à condition que vous ne soyez plus triste et que vous ne vous sentiez plus fautives. D'accord?
Ran et Miki: Oui! Répondirent les princesses. Elles n'avaient pas le choix, de toute manière.
Sû: C'est entendu ^^! Bien, préparons-nous pour allez au bal!
Et les trois amies allèrent chacune dans une chambre pour se changer. Il est 20h00. L'horloge sonne les 8 coups, comme Cendrillon. La reine arriva, avec une longue robe blanche et verte, simple, mais tellement belle que tout le monde fut éblouie. Du haut des escaliers, elle s'exclama à ses sujets:
Sû: Mes biens sujets, je vous remercie d'être venue au bal de la 20ème fête du Tanabata! Et aujourd'hui, cette fête est particulière, car nous avons deux invités d'honneurs avec nous. Je vous demande volontiers à applaudir Ran et Miki du Royaume de Coeur et de Pique!
Les deux princesses se montrèrent, la boule au ventre, malgré les applaudissements des personnes. Sû annonça alors le début du bal, et une musique commençait la balade!
Tout le monde dansait joyeusement, sauf nos princesses. Elles n'avaient pas de cavalier. De toute façon, elles ne pouvaient pas danser sans leurs amis. Sû voyait bien que cela était dur pour elles de danser sans ceux qu'elles aiment et aurait aimé pouvoir les rassurer, mais un prince d'Orchidia l'entraîna de force à danser! Raah, ce prince! Sû, même si elle était gentille, elle ne pouvait pas le supporter!
Le temps passe... Il est minuit.
Ran et Miki n'avait pas dansé de toute la soirée. Et à un moment, après que Sû se soit débarrassé de ce prince de pacotille (elle n'a pas hésité à utiliser les poings, il a une joue rouge et brûlante), annonça aux invités que c'est le moment d'aller au balcon afin de formuler ses voeux car les étoiles sont suffisamment nombreuses. Tout le monde se précipita vers le grand balcon de la reine et regarda le magnifique spectacle qui s'offrait à eux. Plein d'étoiles filantes traversaient le ciel de la nuit, éblouissant tout le monde! Chacun fit alors son voeu, le sourire aux lèvres. Et Ran et Miki? Elles ne sont pas au balcon, mais elles sont à l'extérieur du palais. Elles n'ont pas osé aller au balcon et voulaient formuler leurs voeux seules. Rien que toutes les deux. En voyant deux étoiles filantes, elles joignirent leurs mains, ferment les yeux et formula leurs voeux. Ou plutôt une prière.

Ran: Daïchi, si tu m'entends, j'espère que tu écoutes ma parole.
Miki: J'ai été injuste avec toi, Kiseki, et je le regrette. Mais maintenant, je viens de comprendre.
Ran: Ce qui est important, c'est d'avancer avec le sourire, et non de se plaindre de ses erreurs du passé.
Miki: Et je ne peux plus renier mes sentiments plus longtemps.
Ran: On vient de comprendre ce que vous voulez dire par "croyez en vos sentiments"...
Miki: Kiseki. Ce n'est que récemment que je l'ai comprit, mais...
Ran: Daïchi. Depuis longtemps, je n'ai pas pu te le dire, et je ne l'ai constaté que quand tu n'étais plus là, mais...
Ran et Miki: Je t'aime.
Soudain, après s'être confessée, l'arbre des Miracles s'illumina! Son feuillage devint arc-en-ciel et brillait encore plus fort qu'à l'accoutume! Tout le monde admirait ce spectacle unique au monde! L'arbre brillait comme s'il avait reçu et ressenti tout les sentiments et tout les voeux de tout le monde! Ran et Miki furent éblouies par un tel spectacle! Soudain, l'arbre brillait tellement qu'une onde d'énergie se répandait sur toute la ville jusqu'au palais de la Reine! Tous ont ressenti l'onde les traverser. Ran et Miki en particulier. Après que l'onde les ai traversé, elles sentirent une douce chaleur dans leur poitrine. Une drôle de sensation qu'elles n'avaient jamais senti auparavant. Elles levèrent les yeux au ciel et...
Miki: Ran! Regarde! Dit la jeune fille bleue en désignant deux lumières avec son doigt.
Deux lumières flottèrent au-dessus des deux filles. L'une était de couleur violet, l'autre était de couleur vert-turquoise. Après les avoir remarquer, les deux lumières s'en allèrent! Ran et Miki les suivirent. Elles courraient, elles courraient après les lumières. Pourquoi? Elles ne le savaient pas elles-mêmes. Elles courraient, c'est tout. Elles avaient une drôle de sensation, mais elles avaient un espoir qu'elles n'avaient pas depuis la mort de leurs amis. Elles pensaient que ces lumières, c'étaient l'arbre qui avaient entendu leurs prières! Ran et Miki pensaient qu'elles allaient revoir leurs amis! Elles continuaient de courir, jusqu'à la place principal de la ville.
Les lumières se sont arrêtés, et les filles aussi. Elles regardaient ces lumières, comme si leurs vies en dépendaient. Et puis, en voyant que les 2 filles se sont réunis à la place, l'Arbre des Miracles brilla encore plus fort, à tel point que Ran et Miki durent cacher leurs yeux pour ne pas être aveugler! Après quelques temps, l'arbre a cessé de briller, néanmoins son feuillage resta toujours arc-en-ciel. Tout le monde au palais furent impressionné par la brillance de l'arbre. Ils n'avaient jamais vu leur arbre briller aussi fort lors de la fête du Tanabata.
Kusu Kusu: Votre Majesté! Qu'est-ce qui s'est passé, à cet instant??
Sû: ... Si c'est bien ce que je pense, l'Arbre a exaucé les voeux de tout le monde la première fois que son feuillage est devenu arc-en-ciel. L'arbre vient de briller d'une lumière blanche aveuglante... Ca veut dire qu'un miracle vient de se produire.
Pepe-chan: Un miracle?
Sû: ... Il faut que j'en ai le coeur net!
Avec un extrême courage, Sû sauta du balcon avec son sceptre et atterrit à terre sans la moindre égratignure! Kusu Kusu et Pepe-chan n'en revenait pas... Elles n'avaient jamais su que leur reine était si agile! Sû courra vers la place principale pour être sûre de quelque chose.
Sur la place, justement... Ran et Miki virent les lumières grossir, grossir! Ensuite, à une certaine taille, elles ont arrêtés de grossir. Puis, les lumières commencèrent à se briser, comme un oeuf prêt à éclore... Et les lumières se sont éclatés! Et ce que voit Miki et Ran dépassaient l'imagination des magiciens... Devant elles, devant l'Arbre des Miracles, sur la place... Se tenaient deux garçons. Deux jeunes adolescents du même âge que les deux princesses. L'un ressemblait à un prince, l'autre était plus modeste. Tenues blanche, verte, bleue, cheveux violets et pistaches, couronne jaune sur l'un, bandeau blanc avec une grosse étoile jaune sur l'autre, les yeux bleus ciel et marron, mais le même sourire doux sur leurs lèvres. Un sourire que ni Ran ni Miki ne pensaient revoir... Les larmes coulaient sur leurs joues. Les deux garçons ne sont autres que... DAÏCHI et KISEKI!

Daïchi: Ran.
Kiseki: Miki.
Les deux garçons tendirent leurs bras vers leurs amies, le sourire toujours aux lèvres. Ran et Miki n'en revenaient pas! Mais pourtant, c'est la vérité. Daïchi et Kiseki ont bel et bien été ressuscité. Au comble du bonheur, Ran et Miki courrent vers leurs amis et se jetaient dans leurs bras!
Ran: DAÏCHI!!
Miki: KISEKI!!
Musique de la retrouvaille (et musique de la course jusqu'à 3:22): http://www.youtube.com/watch?v=Tiyseg35tKk&feature=relmfu
Et elles pleuraient sur eux, trop heureuses de les revoir. Les deux garçons prirent dans leurs bras celles qu'ils ont toujours aimés. Ran et Miki aussi, elles les ont aimés depuis qu'elles ont 8 ans, mais n'en étaient pas vraiment consciente. Elles étaient heureuses de voir de nouveau leurs amis, les regarder, les toucher... Elles regardaient ceux qu'elles aiment, droit dans les yeux. Ce sont les garçons qui brisaient la glace.
Daïchi: Tu es toujours aussi belle, ma princesse.
Kiseki: Tu es toujours aussi rayonnante, même avec les cheveux coupés, ma princesse.
Ran: Si tu savais à quelle point je regrette de t'avoir fait mourir...
Daïchi: Ca n'était pas ta faute. Je voulais te protéger car je ne voulais pas te voir mourir sous mes yeux.
Kiseki: Ne plus entendre ta voix, c'était impossible à admettre. Alors je n'avais pas le choix.
Miki: ... Je suis tellement heureuse de te voir...
Kiseki: Moi aussi.
Ran: Daïchi... Je suis désolé de ne pas t'avoir dit mes sentiments avant.
Daïchi: Excuses acceptés. Mais nous aussi, on ne vous a pas dit nos sentiments pour vous avant.
Kiseki: Mais maintenant, on ne va plus vous laisser tomber.
Daïchi: Oui.
Daïchi serra fort Ran contre lui, idem pour Kiseki avec Miki.
Daïchi: Je t'ai toujours aimé, Ran.
Kiseki: Je t'ai aimé, je t'aime et je t'aimerai pour toujours.
Les larmes de Ran et Miki se sont arrêtés. Le jour a commencé à se lever. Ran regardait Daïchi, Miki regardait Kiseki, Kiseki regarda Miki, Daïchi regarda Ran. Après de longues minutes à se regarder, Daïchi et Ran s'embrassent, Kiseki et Miki s'embrassent.
Sû est arrivée à la place et fut témoin du magnifique spectacle qui s'offrait à elle. Elle sourit, heureuse de voir que Ran et Miki allait mieux. Elle n'osait pas interrompre ce spectacle, mais il le fallait.

Sû: Je suis heureuse de voir que vous êtes revenu à la vie, Daïchi, Kiseki.
Entendant cette voix familière, les 4 amoureux arrêtent leurs baisers et se tournèrent vers Sû, le rouge aux joues!
Les 4 amis: Euh... Euh... Euh...
Sû: Ne craignez rien, cela restera un secret entre vous et moi.
Ran: Merci Sû, tu nous sauves la vie TT_TT.
Sû: *En s'adressant aux deux garçons*. Je vois que l'amour de vos amies a atteint l'Arbre et vous a permit de ressuscité...
Kiseki: Oui.
Sû: ... Vu que le jour s'est levé, que direz-vous d'aller au palais ^^?
Les 4 amis: Ouais!
Et ils partirent tous au palais. La joie et la bonne humeur au rendez-vous.

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Sam 7 Juil - 15:03

Résumé de fin de l'histoire des Princesses

Les 4 amis se sont finalement retrouvé, après 4 mois de séparation. La fin du Tanabata se fut dans la bonne humeur et la joie. Mais toute chose a une fin, nos amis ont dû partir du Royaume de Trèfle pour retourner dans leurs royaumes respectifs. Sauf qu'au moment où les deux princesses se sont enfuit au Royaume de Trèfle, la guerre a éclaté dans les deux Royaumes bleu et rose pour décider qui aller régner sur ces territoires, ce qui les ont conduit à leurs pertes. N'ayant aucun choix, ils décidèrent de rester au Royaume de Trèfle jusqu'à la fin de leurs vies. 7 ans plus tard, arrivé à leurs majorités, les 2 couples se marièrent. Et jusqu'à la fin de leur vies, il s'aimeront à tout jamais et ils veilleront sur la cité.

Résumé de fin de l'histoire des Légendaires

Après une très longue lutte, Ken (Gakupo) s'est finalement réveillé de son envoûtement grâce aux paroles de Kiseki. Profitant de cette occasion, les Légendaires donnèrent le coup de grâce à Luka, qui fut tuée sur le coup, grâce à l'intervention de Gryf et Shimy. Gryf, d'ailleurs, s'excusa auprès de Kiseki pour l'avoir insulter. Les deux garçons firent la paix. Désormais, Kiseki et Ken, qui lui était toujours sur sa forme adulte, accompagnèrent nos héros en quête du remède pour le sort Jovénia. Ils trouvèrent la solution une semaine après la bataille Légendaires/Luka. Désormais, tout le monde a retrouvé son apparence normale.

Fin

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Tiana Lanster
Messages : 298
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 19
Localisation : Dans mon village dont je suis la chef, à Halloween Town!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   Sam 3 Nov - 22:23

est bah dit dont , c'est super
PSest ce que tu en a fait d'autre Question

Impliqué(e)
Impliqué(e)
avatar


dan the légende
Messages : 152
Date d'inscription : 21/08/2012
Age : 16
Localisation : en train de se faire c**** en cour de français

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.   





Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Légendaires: L'histoire de deux princesses qui ont tout perdus... Fanfiction de Teana&Légendaires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est l'histoire de deux jumeaux -
» DEUX PETITS PAS SUR LE SABLE MOUILLE de Anne Dauphine Julliand
» Histoire de poteaux...
» Une femme jalouse blesse grièvement son mari.
» [Collection] Nous deux / S.G.P.I.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendaires : Nouvelle ère :: Papotage en règles :: Créations de fans :: Ecritures :: Les fictions terminées-