Site créé pour ceux qui veulent discuter entre estimateurs positifs de la direction de la BD.
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Poèmes et One shots de Xou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageAuteur
MessageSujet: Poèmes et One shots de Xou   Lun 24 Mai - 3:13

Euh... Salut. J'ouvre ce truc pour mettre des trucs autres que mon roman et concernant les légendaires. Bon, vous voyiez le genre. Des vue de ce qui se passe dans la tête des personnages, des poèmes, des scénario fouirreux... Vous savez à quoi vous attendre avec une folle :alien: dans mon genre : des surprises Smile ! Alors pour commencer une vue de se qui se passe dans la tête de Jadina quand elle se retrouve devant Danaël son épé dans les mains:
Elle le regarda dans les yeux. C'était bien son regard, mais ce n'était pas le même. Son regard n'avait pas changé depuis deux ans et pourtant il était différent. Mais c'était bien le regard de Danaël, sans l'être... Elle essaya de se souvenir de se regard, même si elle se le rapellait trop bien, le connaissait trop bien... Peut-être qu'elle voulait y réfléchir seulement pour se prouver que le regard qu'elle avait devant ses yeux était bien celui de Danaël, même si elle ne volait pas qu'il le sois... Elle fixa la personne qui était devant elle. C'était bien Danaël, mais il était différent, même si rien n'avait changer chez lui... Il était toujours le même, sans l'être. Jadina secoua la tête. Non ça ne pouvait être Danaël. Elle ne le supporterais pas... Les larme lui montèrent aux yeux quand elle entendit les paroles qu'il lui disait. C'était bien sa voix. Elle disait des choses que Jadina avait tellement rêvé d'attendre... Et pourtant elle ne plus s'empécher de verser une larm,e et de caresser sa joue. C'était bien sa peau sous ses doigts, mais ce ne l'était pas. Elle sera les dents et prit sa décision et prit une descision. Déscision qu'elle allait regretter chaque seconde de sa vie durant après ce moindre instant. Elle dit en essayant de faire trembler sa voix le moins possible et en versant une larme:
- Le véritable Danaël m'aurait demandé de le tuer!! Et elle enfonça la lame dans le corps d'anathos (dans le corps de son amour)

Alors franchement vous en pensez quoi? Shocked

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...


Dernière édition par Xou le Lun 7 Juin - 22:19, édité 2 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Lun 24 Mai - 3:28

Autre saut dans la tête des personnages (yééééé!) Cette fois-ci dans la tête de Shimy peu après que Gryf lui ai annoncé qu'il la trompait et que c'est finnie (disons que c'est quand elle a le temps de y réfléchir, car si c'est juste après, ca va pas trop correspondre à ce que je vais écrire):
Elle regarda cette homme, cette homme qu'elle avait aimé et qui lui avait brisé le coeur, cette homme qui l'avait trompé sans aucune pensé à la manière qu'elle le recevrait, cette homme qu'elle connaissait depuis toujours, lui semblait-il, alors que ça faisait siu peu de temps, mais tellement d'importance à sa présence à ses cotés, cette homme venue d'ailleurs, tout comme elle, cette homme obsédé, étrange, différent, qu'elle avait appris à aimer à sa manière, cette homme qui avait était son ami, puis on amour, pour enfin devenir sa raison d'existé, puis son meurtrier, cette homme qui avait tellement changé en deux ans, tout comme elle, cette homme qui n'avait pas essiter à la trompé pour je ne sais quelle ***** garce, cette homme qui en plus lui avait annoncé cette nouvelle horible à trois seconde de la fin du monde (comme pour s'en tiré un peu), cette homme qui avait toutes ses caractéristiques... Cette homme qui lui avait brisé son coeur de plonc, se coeur qu'elle croyait pourtant dur, un coeur de pierre... Mais un coeur de pierre ne pouvait ressentir de l'amour. Et Shimy, malgré tout ressentait de l'amour pour cette homme, malgr tout ce qu'il lui avait fait. Son coeur brisé, aussi sec que ses yeux, était maintenant barrée à double tour (à nouveau...) et cette fois ci, Gryf, cette homme, ne pourait le briser (ni quiquonce d'autre)

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Lun 24 Mai - 23:10

Je l'avais promis alors le voila, l'exploration des pensés de Ténébris (sans situation particulière...) soyus forme de poème (si vous trouvez ça affreux, je compatie et allez vous plaindre ailleur... Pitié!):
- Syndrome de la page blanche-
- Pense, pense, pense...-
- pense encore-
-pense désesperement-
Elle a toujours été,
et sera toujours,
différente des autres huminidé*,
elle affronte leur regard chaque jour,
mais ça ne la dérange pas,
ça ne la dérange plus,
car elle a connue l'amour,
la force d'un homme ombreux,
au passé peu lumineux,
un passé qu'il a vécue avec elle,
pour un futur qui ne peut se construire sans elle,
car même si c'est sa part d'ombre,
lui est sa part de lumière**,
et elle ne peurt être sans cette homme sombre,
car sinon elle ère,
sans espoir et sans nirvana***,
pour elle qui a changé,
par amour pour cette homme,
elle doit faire son chemin,
sans le mal et dans le bien,
car elle n'est plus****,
cette ennemie juré,
car ils ne doivent plus l'exterminer,
Juste l'accepter.


*synonyme d'humain, j'ai chercher dans un dictionaire des synonyme alors...
** J'ai volé ça dans le tombe 10, je sais, c'est pas bien...
***synonyme de bonheur, je volais une rime en ''a'' à cause du ''ça ne la dérange pas'' écrit plus tôt.
****idem à l'autre, je commence à trouver qu'il a beaucoup d'étoile...
Bon c'est ça... Ah, plus. Chose promise, chose due. Embarassed

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Jeu 27 Mai - 22:16

Voila le petit poème sur Shimy telle que je l'avais promis(je me sentais inspiré, probablement parce que je sors d'une SAÉ de lecture en français (ne me démander pas ce que veut dire l'abréviation ''SAÉ'' j'ai oublié) et que ça parlait de poésie):
Tu étais l'élue,
car tu t'étais laissé
bien aveuglé,
par une promesse corompue,
d'un dieu qui avait lançé sur toi sa malédiction,
et t'avais marqué de la marque de ton destin,
tu étais prévue ne laissez que des morts dans ton sillon,
Mais, ce n'était pas ton chemin,
du moins il faut le croire,
car ce ne fut pas toi la choisie,
mais plutôt ton amie,
et maintenant tu peux dire adieu à l'espoir,
car le dieu est revenue,
alors dit adieu à l'humanité,
car c'est toi qui a accepté,
et tout est rompue,
toute cette douleur à l'intérieur de toi,
est-ce de la contrition?
Ou simplement de l'appréhension?
C'était ton destin pas le siens,
tout cela ça vient de toi,
tu devais vaincre le bien,
pas le défendre,
tout est de ta faute.

Je sais c'est plutôt pessimiste... Mais bon.
Je rapelle que si vous avez des commantaire, vous les mettez ici.

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Mer 2 Juin - 0:40

- Toujours ce **** syndrome de la page blanche-
-va chercher le tombe 9-
L'embuscade, elle ne s'y attendait pas. Elle connaissait trop bien tout ces coups tordues et déloyaux qu'on utilisez contre des ennemies, mais ça, elle ne s'y attendait vraiment pas. En plus elle avait faillit se faire attraper dans un filets! Quand même, saurait été la honmte! Heureusement que Shimy, à se moment là tenait une épé dans les mains (comment avait-elle pue prevoir? Et si ce n'était que par hasard et que cette petite garce volait la...) et avait trancher ce foutue fileyt. Ce qui avait suivie, ca non plus elle ne s'y attendait pas. D'abord le petit roux qui était le frère de de Danaël et nul autre que le chef des faucons d'argents accompagné de sa stupide petite armée de soldat, ainsi que des ''fabuleux'' et de la petite rousse qui avait sauté sur Korbo plus tôt dans la journée (une enfant normal semblait-il...). Le plus marant savait été la réaction de ''leur'' chef. Sur le moment, il était resté paralysé, puis aussitôt réagis en disant nottament en disant qu'il la ramenerait en prison dès que cette histoire serait finnie! Très drôle! Vraiment tordant! Il pensait vraiment qu'il avait une réelle emprise sur elle? Pas question qu'elle retourne de sitôt dans cette prison! Ni de quiter Korbo! Le reste avait suivie comme dans un rêve. Comme un horible cauchemars. Comme si elle n'était que spéctatrice d'un spéctacle de très mauvais goût. Sans pouvoir ne rien faire. Tout d'abord le stupide stupide soldat qui avait lancé cette foutue flèche. Il s'étairt planté dans le dos de Korbo. Sur le moment elle était rester figé. Est-ce qu'il était... mort? Non! Non, ça ne se pouvait pas... Elle ne le supporterais pas! Non! Non! Non!
KORBO!! Elle s'était élancé vers lui, folle de panique, folle d'inquiètude! Tout le reste du monmde était resté immobile, mais ça, ça ne la dérangait guère peu, car pour l'instant, seul Korbo comptais. Ce n'était pas seulement la prison qui l'avait changé, mais aussi un peu cette homme, son homme... Visiblement il était vivant, mais soufrait énnormement.
Korbo... Elle avait tellement peur qu'il ne s'en sorte pas, tellement peur qu'elle ne puisse jamais le revoir... Si il s'en sortais, elle se promis de changer encore un peu pour lui, pour qu'il puisse s'aimer, pour qu'il pûisse l'aimer. Sous son regard paniqué, il aracha la flèche de son corps en disant:
Z'est... Cool! Z'est une blezzure... De rien du tout! Za z'est planté dans le gras! Sur le moment elle s'était sentit tellement soulagé, tellement contente... Mais elle n'était pas venue à bout des problèmes!
R... Razzia? Sur le coup elle s'était immédiatement retourné. C'était la petite rousse qui s'avancait en demandant:
Est-ce que... tu es Korbo, l'ombre rouge6 Le commandant en second des armées de Darkhell? Sur le coup, elle était resté bouche-bée. D'où elle sortait, cette petite avec ses question à la noix? Elle regarda dans les yeux cette filette pendant que Korbo balbutier une réponse à peine inteligible. Avant qu'elle ne baisse la tête , elle y déssela tellement de peine, tellement de colère, que ça ne disait rien de bon. Son impression fut confirmé quand la petite relva la tête des larmes de colère (ou de tristesse? Elle avait beaucoup de retard à rattraper dans les emmotions humaines) coulait de ses yeux verts quand elle cria à son amour:
EST-CE QUE LE NOM DE ''MAKER'' TE RAPELLE QUELQUE CHOSE? Sur le coup, ses souvenirs avait fait un bond.
Le bébé qu'on a épargné... Non, ça ne pouvait être elle, ça ne pouvait être cette petite! Pourquoi a chaque endroit ou elle allait son passé la poursuivait-elle toujours? Dans les yeux plein de larme de la filette, brillait une lueur de colère. Quand elle sortit une bombe (!) de son sac et criant:
JE VAIS TE TUER RAZZIA!!! Elle avait sue que c'était le moment de réagir de fai5re quelque chose, mais quoi. Ils allaient tous mourir! Cette filette alait tuer son amour! Elle sortit une de ses lames et sauta sur la filette, pour protéger son amour, en visant la bombe en disant:
Ça, c'est ce qu'on va voir!!! Korbo avait crié:
TÉNÉBRIS NOON!!! que son amour se relax, elle n'allait pas la tuer, elle avait tuer assez d'innocent comme cela. La bombe se démembra et elle rentra doucement sa lame avant de serrer la filette dans ses bras. Elle pleurait encore, quand elle lui dit:
La vengance qui t'anime est légitime ma chérie! Korbo et moi méritons l'enfer pour nos actes passés. Je devine que ça ne signifie rien pour toi, mais tout ce que je peux faire, c'est te demander pardon. M****, maintenant, c'était elle qui pleurait! Et tout le monde la regardait comme si elle était un phénomène de foire! Pourtant elle pensait vraiment ce qu'elle avait dit! Et les larmes qui coulaient sur ses joues était de vrai larme de tristesse, des larmes que toute ses pauvres victimes innocente aurait due verser? Les autres pensaient-ils vraiment qu'elle était totalement insensible? Qu'elle n'était pas humaine? Qu'elle ne pouvait pas elle aussi pleurer, sans que tous le monde la regarde ainsi? elle serra encore un peu plus contre elle la filette. Elle la comprenait tellement, sans la comprendre...

Alors c'était cela. Long, mais bon. J'espère que vous aurez autant de plaisir à le lire que moi j'ai eu à l'écrire. Sinon à venir: poème sur Shun-Day.
ps: j'oublie l'affaire de l'île saurait été fouireux...

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Jeu 3 Juin - 23:05

Merci, merci à tous! Je vais (essayer) de réaliser vos demande et je publis ça au plus tôt! Sinon, voci mon poème sur Shushun que j'ai travailé aujourd'hui en classe d'anglais (c'est pas bien je sais, mais le prof à rien dit quand il a remarqué...) Alors voici, voila, l'histoire est là:
Tu es arrivée,
par une belle nuit d'été,
d'une manière assez inaccoutumé,
qui a un peu choqué,
tu t'es vite fais accepter,
jusqu'à être considérée,
comme une légendaire,
une défensive de la lumière,
unis un jour,
unis toujours,
mais tu n'étais pas,
vraiment comme cela,
petite créature de Skroa,
traitresse, détresse, tristesse,
on ne te connaît pas,
mais le peux qu'on sait de toi,
n'est guère joyeux,
guère lumineux,
guère glorieux,
Qui es-tu?
Reviendras-tu?
Bravoire, honneur,
amour, bonheur,
choix inaccoutumés,
choix éclairés,
agent quadruple, agent double,
créature déloyal dans le trouble,
mais tu seras toujours,
et resteras chaque jour,
légendaire à part entière,
Shun-Day,
soleil du jour, lune de la nuit,
noir blanc, clair obscur,
Shun-Day,
est-ce ta vrai nature?
Petite galina,
''fille'' de Skroa,
tu n'arrêtes de changer,
de te transformer,
que ta lame d'acier,
ne croise jamais la mort,
car tu as trop à jouer,
pour ne plus exister,
dans ton corps,
tu es divergent*,
par tous ces changement,
décisons inaccoutumés,
coeur brisée,
car je suis sure que tu as aimé,
mais jamais été,
pour une fois aimée,
coeur brisée,
changements multipliés,
Shun-Day,
légendaire galina**,
traitresse droite et fière,
qui es-tu?
Reviendras-tu?
On a trop à comprendre de toi.

*Je sais j'aurais due metre au féminin ou changer mais ça me tentait pas et je voulais que ça rime
** ''légendaire galina'' ''légendaire Jadina'' Smile j'ai même pas fais exprès.

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Ven 4 Juin - 22:40

C'était évidant: il ne réussirait jamais à retrouver son frère et l'alystory. Si il envoyait son armée maintenant, il aurait au moins une chance sur dix de se tromper. En plus, l'équipe ne pouvait pas être plus unis qu'elle ne l'était (sarcasme...). Toopie voulait a tout prix retrouver et tuer Razzia et Ténébris (ce qui n'était pas vraiment digne d'une héroïne même d'une enfant...), Michi-Gan n'arrêtais pas de crier sur ces hommes et en plus, il venait de débarqué la mère de Shimy! Tout était foutue, il ne réussirait jamais... Qu'est-ce qu'avais son frère a voler l'alystory? Ça ne lui ressemblais tellement pas... Mais vraiment pas du tout! Il avait certainement une exelente raison et il allait la découvrir coute que coute! Et leur duel... Si Élizyho et Darkhell ne les avait pas coupé que serait-t-il arrivé? Il ne l'aurait tout de même pas tué, non? Sur le coup il n'avait passue quoi faire... Son frère était si différent, si étrange... Était-ce vraiment lui qui avait volé l'alystory? Il le savait bien, mais il avait parfois quelques doutes... Soudain il sentit quelque chose d'étrange et sursauta. Un soldat lui demanda gentiment:
Qu'est-ce qu'il y a capitaine? Ikaël resta un moment la bouche ouverte avant de répondre:
Rien, rien... Il ne savait pas pourquoi,mais il avait l'impression qu'il quelque chose d'horrible a Danaël. Quelque chose de vraiment très horrible. Et étrangement il avait peur. Il avait l'impression d'avoir une boule glacial a l'intérieur du ventre et un très mauvais présentiment. Il prit une grande respiration et continua de se concentrer sur la carte qu'il observais,mais il n'en avait plus envie. Une peur profonde avait fait place èa la rage qu'il éprouvait pour son frère. Soudain un portail magique s'ouvrit au millieu du campement. Qu'est-ce qui arrivait encore? Qu'est-ce qui se passait? Sa surprise fut totale quand il vue y sortir Tnébris le visage couvert de larme en criant:
S'il vous plaît... A L'AIDE! A coté d'elle, gisait, aparement sans vie, Shimy, Razzia, Jadina et Gryf, baignant dans leur propre sang. Qu'est-ce qui était arrivé? Pourquoi son frèere n'était-il pas avec eux? Qu'est-ce que c'était que cette histoire? Il avait encore un très mauvais présentiment...

Je sais c'est un peu moins bon que d'habitude, mais j'avais pas le tome 10, alors c'était difficile... Et je dois avouer que j'aurais pue faire mieux.

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...


Dernière édition par Xou le Dim 6 Juin - 1:33, édité 1 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Sam 5 Juin - 2:08

Voici mon poème sur Ikaël. J'aime pas trop la fin, mais bon, j'ai rien trouvé d'autre... Let's go (l'autre phrase à finnie par m'énnerver...):
Commandant des faucons d'argents,
beau, courageux et vaillant,
mais seul dans ce monde tout puissant,
frère de la réincarnation du dieu pervetie,
mais mainteant seul dans cette vie,
frère de Danaël,
comme le sort est cruel,
comme le sort est puissant,
car ton frère est vivant,
même si tu n'es pas au courant,
on te comprend,
du moins on y consent,
tout qui a tout perdue,
ton coeur est brisée, foutue,
mais ton frère est vivant,
même si tu n'es pas au courant,
il étais ton chou,
même si entre vous,
c'était bonheur, malheur,
telle un leurre,
pas toujours d'accord,
la justice d'abord,
même si tu as tord,
pour toi il est mort,
mais ton frère est vivant,
même si tu n'es pas au courant,
commandant des faucons d'argents,
beau, courageux et vaillant,
ne pleure plus...

Oui je sais, c'est pas super bon... Et ça parle plus de Danaël que d'Ikaël.
C'est quoi la différence entre capitaine et commandant? Je mélange...

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Sam 5 Juin - 18:05

Alors un autre OS sur Ténébris (j'adore ce perso...) quand elle doit expliquer au campement des F.a comment elle a surgit au milieu du camp avec les légendaires (sauf Danaël) à moitié mort et qu'est-ce qui est arrivé (l'explication va être encore plus longue que le titre). Alors, c'est parti:
Ténébris essuya rageusement ses larmes du coté de sa main et se tortilla mal-à-l'aise sur la petite chaise de bois qu'on lui avait fournie. Elle allait mourir tout à l'heure*. C'était sure, le frère de Danaël (le commandant de l'armée), les fabuleux et l'elfe n'allait pas lui lancer le temps de s'expliquer et elle aurait parié qu'ils avaient déjà sauté aux conclusions en imaginant n'importe quoi... Et si elle leur disait la vérité, ils n'allaient surement pas la croire. Comment auraient-ils pue croire une espèce d'histoire pareil? Elle même avait encore du mal à comprendre, à réaliser ce qui c'était passé. Anathos, la clé elfique, Danaël... Une nouvelle larme coula contre sa joue et elle ne fit rien pour l'essuyer. À quoi bon? De toute façon, elle était triste, pas de manière de le nier... Korbo avait perdue son bras, Gryf son meilleur ami, Shimy ses yeux, Jadina son grand amour, Danaël était mort et elle, elle n'avait rien, même si c'était elle qui méritait le plus d'être blessée, voir tuer. Pourquoi elle et pas quelqu'un d'autre? En fait elle était blessée, comme tous les autres. Elle voulait être forte, mais la peine, la tristesse, la douleur étaient bien plus fortes qu'elle. Mais elle devait être forte pour Gryf, Shimy, Razzia, Jadina... Pour ses amis. Ses amis. Dans les moments de crise, comme celui-ci, il faut savoir se serrer les coudes, sinon eux aussi seraient comme morts. Maintenant des milliers de milliards de larmes coulaient sur ses joues. Ses pères étaient morts, Danaël était mort, tout le monde était mort... Est-ce qu'il restait encore un peu d'espoir dans ce monde? Si oui, où était-il? Où se cachait-il? Pourquoi ne se montrait-il pas? Anathos était revenue et ça allait être la fin du monde. Il n'y avait plus rien à espérer. Ténébris était maintenant seule au monde, sans espoir, sans famille et probablement sans avenir... Tout ce qu'il lui restait c'était des souvenirs.
Elle allait mourir tout à l'heure*. C'était bientôt l'heure de son interrogatoire dans cette petite salle. à l'intérieur présentement discutait le commandant, les fabuleux et l'elfe. Elle était assis sur une petite chaise de bois à coté de la salle où visiblement on discutait fort... La tentation fut trop forte elle cola son oreille contre la porte en attendant son heure.
Qu'est-ce que c'est que cette histoire? Ténébris reconnue la voix du commandant, le frère de Danaël. On ne comprends rien et on a beau discuter, on n'avance pas...
Ténébris... Vous croyez qu'elle a quelque chose à voir avec les blessures des légendaires? Ténébris soupira en reconnaisant la voix de la fille des Maker. Visiblement elle voulait toujours la tuer... Malgré tout.
Si c'est cette petite sorcière qui a fait ça à ma fille, elle le regretera! Ténébris sursauta vaguement en reconnaissant la voix de l'elfe. C'était donc la mère de Shimy?
Ça m'étonnerais que ça soit elle, elle avait l'air vraiment paniquée... Et puis où est mon frère? Ténébris un peu agacé par toute ses discution qui ne menait nulle part entra dans la salle en passant la porte. Tout le monde la regarda intriguée et elle remarqua qu'elle avait oublié de sécher ses larmes... Elle allait dire quelque chose quand le commandant la coupa violament sans même lui lancer ouvrir la bouche:
Qu'est-ce que tu fais ici? Ténébrids s'éclairçi la gorge (pour éviter qu'elle soit tremblante) et dit d,une voix calme:
Je suis ici pour répondre à vos questions, non? Et pour vous racontez cette histoire qui nous est arrivé... Personne ne la coupa et elle continua de dire ces information d'une voix calme. Elle leur expliqua qui était Anathos et qu'il voulait se réincarné dans ce monde. C'est à ce moment que la fille des Maker la coupa:
Oui, mais qu'elle est le rapport avec les légendaires et avec toi, sale g****? (excusez son langage) Ténébris lui dit lentement:
Anathos voulait se réincarné dans un des 5 légendaires... Et il a réussis. Sa remmarque fut suivie d'un long silence. Tout le monde à ce moment semblait avoir compris que Danaël était la réincarnation d'Anathos. Son frère était si pâle, qu'il semblait être sur le point de s'évanouir. Ténébris continua de raconter l'histoire, l'alystory, Shimy, le plan de Danaël, la bataille contre la porteuse, la clé elfique, la réincarnation du dieu dans Danaël, la bataille... Elle détestait vraiment son rôle.

* inspiuré d'antigone. J'ai adoré cette pièce 8)

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...


Dernière édition par Xou le Dim 6 Juin - 1:31, édité 1 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Dim 6 Juin - 21:41

Merci de vos commentaires! (Mais vous le savez...) Sinon voici ce qui se passe dans la tête d'Ikaël durant la même scène que l'autre scénario. C'est partie:
Ikaël avait une horrible envie de vomir, un terrible mal-de-tête et il commençait à être profondément exaspérer. Il avait beau démonter, analyser et réanalyser tous les événements dans sa tête, il n'arrivait toujours pas a comprendre un mot de cette histoire. Pourquoi Ténébris était-elle arrivé au milieu du campement ainsi par portail magique? Il lui semblait que quand on est criminelle, le campement de l'armée du royaume était le dernier endroit ou vous deviez vous trouver! Et surtout pourquoi était-elle arrivé par portail magique dans leur campement avec les légendaires grièvement blessé (au début il avait crue qu'ils étaient mort, mais par chance, leurs blessures n'étaient pas mortels, quoi qu'il craignait pour la vie de la princesse Jadina), tous sauf bien sur son frère. Non seulement, il n'arrivait pas à trouver pourquoi et comment Ténébris était arrivé ainsi, mais aussi pourquoi n'était-elle pas avec son frère. D'un coté, il était content qu'il ne soit pas avec ses amis (car après tout, ils étaient tous grièvement blessé, parfois même de blessures qui ne guériraient jamais et étaient passé a un cheveu de la mort), mais en même temps, il avait très peur pour lui (et si il le retrouvait dans un état encore plus extrêmes qu'eux? Ou même pire, si il ne le retrouvait jamais ?). Ou était-il passé? Cette boule au niveau de son estomac l'énervait au plus haut point, car il avait un très mauvais pressentiment et ne pouvait dire pourquoi. Il ne comprenait rien à cette histoire. Il y avait trop de questions sans réponses, même si ses réponses pouvaient être données par la personne qui était derrière la porte. Mais les autres ne savaient pas si Ténébris était digne de confiance. Connerie... Avaient-ils vue la détresse qui était dans ses yeux? Avaient-ils vue les larmes couler sur ses joues? Avaient-ils entendue ses cries de détresse? Il ne lui semblait pas... Ce qui l'énervait le plus c'était bien plus l'attitude de ses coéquipier que les questions sans réponses... Tout le monde dans cette histoire était séparé, alors qu'il fallait plus que jamais être unis. Au cas où...
Il soupira longuement et dit d'une voix calme un peu pour lui-même:
Qu'est-ce que c'est que cette histoire? On ne comprend rien et on a beau discuter, on n'avance pas... Toopie lui jeta un regard en biais et dit à son tour:
Ténébris... Vous croyez qu'elle a quelque chose à voir avec les blessures des légendaires? Elle récolta un regard énervé d'Ikaël. La petite se laissé trop guider par ces émotions et oublier son véritable travail d'héroïne... Mais elle était en même temps si petite.
Si c'est cette petite sorcière qui a fait ça à ma fille, elle le regrettera! Ikaël soupira a nouveau. Sa fille, sa fille, sa fille... Shamira n'avait que ses mots la dans son vocabulaire! Il dit pour une fois ce qu'il pensait vraiment:
Ça m’étonnerait que ça soit elle, elle avait l'air vraiment paniquée... Et puis où est mon frère? Personne n'eue le temps d'ajouter quoi que ce soit d'autre, car Ténébris au même moment ouvris la porte. Des larmes recouvraient son visage et dans ses yeux, on voyait une émotion intense, indéchiffrable. Ikaël très surpris par son arrivé lui demanda (c'était lui le chef après tout, non? Alors c'était son travail):
Qu'est-ce que tu fais ici? La fille du sorcier Darkhel le regarda un instant, s'éclairci la gorge et dit d'une voix calme:
Je suis ici pour répondre à vos questions, non? Et pour vous racontez cette histoire qui nous est arrivé...
Aussitôt l'explication partie. Il était question d'un dieu qui voulait se réincarné dans le monde d'Alysya... Mais pas des légendaires.
Oui, mais qu'elle est le rapport avec les légendaires et avec toi, sale g****? lui demanda Toopie d'une voix rageuse. Il semblait que les rapports entre la sorcière et l'enfant ne s'étaient pas améliorés...
Anathos voulait se réincarné dans un des 5 légendaires... Et il a réussis. A ce moment, Ikaël eu l'impression que le monde s'écroulait sur lui, que le ciel lui tombait sur la tête et qu'une épée lui traversait le cœur. Non, non, ça ne pouvait être ce qu'il pensait... Non, ça devait être autre chose! Tous sauf ça! Non, non, Danaël ne pouvait être devenue le dieu maléfique! Lui qui était toujours pour la justice! Non, ça ne pouvait être ce qu'il pensait! Ça ne devait pas l'être! Ténébris continua ses explications lentement, mais Ikaël avait perdue le cours du récit. Que la sorcière lui dise au plus vite si, si... Il ne voulait pas le savoir en fait. Si il était vraiment... Il ne voulait pas le savoir! Il ne voulait pas comprendre! Il voulait juste être seul! Comme il l'était maintenant...

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Lun 7 Juin - 22:50

Bon a partir de maintenant j'ai ouvert un sujet ou vous pouvez mettre vos commentaires ou possés des demandes alors c'est ça^^.
Sinon voici un OS sur l'enfance de Shimy :
La fillette elfe de 4 ans se réfugia sur son lit en entendant les cris de colères qui lui parvenait dans bas. Elle ne voulait pas entendre ces sons. Ces parents se disputaient... Encore. Shimy serra fort son ourson contre elle et mis son pouce dans sa bouche. Elle détestait quand ces parents se chicanaient, mais cette fois-ci, ça semblait être encore plus pire que les autres fois précédente. D'ailleurs ces temps-ci, ces parents se chicanaient de plus en plus souvent. Du moins quand sa mère était à la maison... Shimy qui ne la voyait déjà presque jamais, soufrait des éternelles disputes entre eux qui l'empêchait d'être heureuse. Normalement la chicane a se moment-ci devait déjà être terminé, mais elle continuait de plus belle, ce qui alarmait la fillette... Il y avait quelque chose de pas normal. Cette chicane semblait être plus grosse, plus forte que jamais. Et elle avait peur... Très peur. Elle sera ses genoux contre sa poitrine et se roula en boule dans ses couvertures en pleurant doucement. Pourquoi ça n'allait pas bien entre ses parents? Elle ne comprenait rien a rien. Quand elle demandait des explications sa mère lui répondait d'une voix douce, infiniment trop douce :
Tu es trop jeune pour comprendre... Sa mère... Elle semblait avoir prévue tout un avenir à sa fille, sans même la consulter. Elle ne savait pas encore en quoi constituait cet avenir, mais elle savait qu'elle n'en voulait pas. Tous ce qu'elle voulait c'était devenir vétérinaire...
Les bruits en bas c'était soudainement arrêté et Shimy soupira de soulagement. La chicane était enfin terminée... Elle se releva serrant toujours son ourson contre sa petite salopette et cola son oreille contre le plancher. Qu'est-ce qui se passait en bas? Elle se ré assis aussitôt sur son lit quand elle entendit des bruits de pas dans le corridor. Juste a temps, car sa mère entra dans sa chambre et s'assit a coté de sa fille en caressant ses longs cheveux bleus. La fillette ne comprenant rien, lui demanda:
Qu'est-ce qui se passe maman? La mère sourit a sa fille et dit de sa voix douce (pas de sa voix dure qu'elle utilisait pour les chicanes):
Ma chérie... Tu dois partir quelque temps avec moi. Prépare tes affaires. La fillette la regarda dans les yeux. Elle ne comprenait pas, devait mal comprendre ou comprenait trop bien... Elle demanda:
Et papa? Sa mère la serra dans ses bras et dit:
Tu le reverras bientôt... Prépare tes affaires nous partons dès que possible. Aussitôt après, sa mère sortie de la chambre et la fillette remis son pouce dans sa bouche (sa mère n'aimait pas qu'elle suce son pouce). Elle aurait aimé être plus grande pour comprendre.

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Mar 8 Juin - 23:57

One shots sur Shushun. Scène: tome 8, page 38 a 43. Et c'est partie :
Quand elle vue son père surgir, elle sourit de toute ses dents. Fiouh! Pendant un moment elle avait eu très peur que les légendaires et les jaguarien la réduise en pièce. Après tout, ils étaient bien plus nombreux et plus fort qu'elle. Elle se précipita vers son père en criant:
PAPA!! elle était sure que son père allait la féliciter pour ce qu'elle avait fait! Grace à elle, ils avaient réussis à avoir la corne de Sygma! Mais au lieu des compliments qu'elle attendait elle reçu une gifle mémorial qui la fit s'écraser au sol douloureusement. Skroa lui dit d'une grosse voix:
Je ne suis pas ton père! Je t'ai donné une partie de mon corps et de mon âme pour que tu puisses passer pour une humaine! Pas pour éprouver de l'amour! Est-ce que c'est bien clair ou dois-je reprendre ce que je t'ai offert... La vie? Elle répondit en se relevant douloureusement:
Oui, p... Maître! Elle n'avait pas droit a des sentiments, elle l'avait oublié et ce sentait tellement stupide... Gryf lui demanda:
Et c'est... pour un type comme ça... que tu nous... as trahis?! Niaf! Niaf! Quelle... blague! Elle lui lança un regard mis fâché, mis désolée. Il avait du mal à reprendre son souffle après son attaque et elle se sentait un peu coupable, car jamais au monde elle ne l'aurait blessé volontairement. Shun-Day aurait voulue que ça se produise différemment, mais elle n'avait pas le choix. Il fallait qu'elle obéisse à son père. Les légendaire ne pouvait comprendre cela, car personne au monde ne pouvait la comprendre. Ça vie et sa mort dépendait entièrement de lui et si elle voulait vivre, il fallait qu'elle lui obéisse, sinon c'était finie. Et elle aimait bien trop la vie pour la quitter maintenant. Son père expliquait tous son plan aux légendaire et aux jaguarian de sa voix calme. Elle vue dans les yeux du roi la panique e il posa une question stupide. ''Que va devenir mon peuple?''. Pfffff... C'était d'une évidence! Pourquoi refusait-il de la voir? Gryf se releva péniblement et dit:
Non... Je... t'en empêcherai!! Shun-Day le regarda un instant. Il tenait à peine sur ses jambes, mais dans ses yeux brillait la flamme de la fierté, la flamme de la colère. C'était la seul énergie qui l'animait et ça faisait presque peur... Skroa lui dit:
Ces babillages m'agacent! Shun-Day, je veux que tu règles leur compte à ces héros en commençant pas... Gryf! Elle sursauta vaguement. Il ne pouvait quand même pas lui demander cela, c'était impossible! Elle ne pouvait pas exterminez ses amis! Elle demanda en essayant de garder sa voix inexpressive:
Quoi? Mais... Ce n'est pas nécessaire! Vous avez la corne de Sygma, le reste n'a pas d'importance! Vous... Son père la fit taire en lui lançant un regard méchant qu’elle connaissait trop bien et en disant :
Shun-Day! Elle savait que si elle désobéissait elle était finie. Le regard de son père voulait tout dire. Un regard dure, un regard méchant, un regard de monstre! Pourquoi devait-elle obéir à son père? La vie était injuste! La sienne en particulier! Elle répondit toujours en essayant de rester aussi inexpressive que possible, sinon elle ne savait pas ce que lui ferait son père et en se déplaçant en faisant de plus petit pas possible ver Gryf :
À vos ordres… Maître!! Une fois arrivé près de Gryf, elle le prit à la gorge et mit tous son poids sur lui pour le mettre à terre et de lever ses Gryf devant sa gorge. Elle ne voulait même pas croire ce qu’elle s’apprêtait à faire. Elle n’allait tout de même pas… Mais elle le devait, malgré tout. Peu importe ce qu’elle ressentait :
Je suis… Désolée Gryf! J’aurais préféré que ça se termine autrement! Il lui répondit en lui lançant un regard ironique :
Arrête tu vas me faire pleurer! Elle grogna. Il ne pouvait pas être sérieux pour une fois? Même si c’était ce qu’elle adorait chez lui… Néanmoins elle n’aimait pas se regard qu’il lui lançait, cette étincelle de rage qu’il y avait dans ses yeux… Ne pouvait-il pas comprendre qu’elle ne faisait pas cela de gaieté d cœur et qu’elle devait tout simplement obéir aux ordres sans pouvoir dire un mot. Elle prit une grande respiration et dit :
Gryf… Ce n’était peut-être ni l’endroit, ni le moment, mais il fallait qu’elle lui dise… Elle savait que la punition de son père allait laisser des marques durant plusieurs jours, mais il fallait qu’elle lui dise… Elle ne pourrait plus après. Il fallait qu’elle lui dise avant de le tuer. Elle savait qu’elle n’était pas supposé ressentir des émotions, mais il fallait qu’elle se l’avoue : elle en ressentait tout de même! Et il fallait qu’elle les dise… Avant qu’il ne soit trop tare. Avant d’avoir atteint le point de non retour. Jadina la coupa brutalement :
Shun-Day… Ne fais pas ça! Tu n’es pas une… Meurtrière! Pourquoi lui sortait-elle ainsi un petit discoure? Ne pouvait-elle pas essayer de comprendre ce qu’elle ressentait à cet instant présent? Shimy continua bien inutilement :
Je ne t’ai jamais vraiment aimée… Mais on a… Traversé des épreuves ensemble! Tu vaux mieux que ça! Elle avait raison… Dans un sens. Elles ne s’étaient jamais vraiment aimées. C’était maintenant qu’elle essayait enfin de lui parler gentiment? Danaël continua :
Shimy a raison! Skroa t’a peut-être créée et tu n’es pas… Humaine soit! Mais tu es plus que ça! Tu es une légendaire! Shun-Day se figea. Elle faisait partie d’eux. Il la considérait comme une des leurs. Elle allait tuer un membre de son propre groupe! Gryf lui dit :
On te faisait confiance… Tu étais une des nôtres! Pour nous tu étais… C’est les yeux pleins de larmes qu’elle le coupa en disant :
La… Ferme! sa voix était tremblante, étrange. Non il ne fallait pas qu’elle le… Elle ne voulait pas le… Il continua :
… De la famille! C’était la goute d’eau qui faisait déborder le vase. Elle ne pouvait pas… Peut-être qu’elle faisait une erreur, mais elle prit une décision. Peut-être qu’elle allait le regretter. Peut-être pas… Elle arracha le katseye de Gryf en hurlant :
La ferme!!! Surtout prendre la bonne émotion. Faire comme si… Comme si elle l’avait fait. Elle dit d’une voix calme qu’elle s’efforça de contrôler :
Voilà! J’ai fait ce que je devais faire! Je suis… Désolée… Son père lui demanda brusquement :
Shun-Day! Que tiens-tu dans ta main? Il l’avait vue plus besoin de joué la comédie. Le frère de Gryf avait compris et le dis. Son père lui cria :
Shun-Day !! Qu’as-tu fait? Elle se retourna lentement. Elle n’avait pas le droit de ressentir des émotions? Tant pis! Elle sentit les larmes sur ses joues quand elle dit de sa voix brisé :
J’ai protégée… Ma famille! Gryf sauta par-dessus elle et frappa son père en plein ventre lui faisait craché une pierre bizarre. L’instant d’après il était devenue un tout petit oiseau. Elle n’y comprenait rien, mais ça l’arrangeait… Elle lança le katseye aux autres en criant :
Au lieu de parler remettez le katseye au coup de Gryf avant qu’il ne se réveille!! Jadina lui dit pendant que Shimy remettait le katseye autour du coup de Gryf :
Merci Shun-Day… Mais ne crois pas t’en tirer en retournant ta veste au dernier moment! Pfffff… Elle le savait bien. Elle étira le bras et l’oiseau vient s’y posait et elle dit :
Je ne vous demande qu’une chose… Laissez-moi partir avec mon père!!! Jadina lui lança toute un discoure et elle fronça les sourcils. Bien sur qu’ils ne la laisseraient pas partir qu’est-ce qu’elle était bête! Sa surprise fut donc totale quand Danaël lui dit :
C’est d’accord! Tout le monde présent sauf elle et lui cria :
QUOIIII??? Danaël sourie avant de se lancer dans une explication compliqué pour rassurer ses amis. Elle lui dit après la voix pleine d’émotions :
Merci Danaël! Alors je suppose que c’est un au revoir! Danaël lui répondit :
Disons plutôt un adieu! Car si nous devions nous revoir… Ce sera en ennemie mortel! Bien sure! Elle était idiote! Elle s’envola en disant :
Message reçu! Dans ses bras son père s’agitait. Elle l’aimait mieux sous cette forme
.

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Ven 11 Juin - 0:13

Poème pour Danaël (un peu semblable à celui sur Ikaël pour le début):
Chef des légendaires,
grand combatant de la lumière,
vailant, brave et fière,
renaissant et puissant,
qu'est-ce que tu ressens?
Qu'est-ce que ça fait d'être vivant?
Tu devais en finir,
non avoir ton mot à dire,
mais tu es vivant,
même si personne n'est au courant,
même pas ton frère, même pas tes amis,
ni ton amour et tes ennemies,
te rapelles-tu de ton passé?
Te rapelles-tu de votre amitié
ou as-tu tout oublié?
As-tu tout effacé?
Te reste-t-il un peu d'humanité?
Car tu les as ambandonner,
lâchement et perfidement,
te reste-t-il un Anathos* a l'intérieur de toi,
pour que tu puisse faire cela?
Il te croit mort,
n'as-tu pas quelques remmors
ou tout simplement tort,
de les abandonner à leur sort
de les laisser seul dehors
dehors de ton corps?
Ne les laisse pas,
sans toi.

* Tothos!
Je sais c'est court...

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Sam 12 Juin - 22:34

Mon Os arrive, mais en attendant un autre poème sur dina dont je suis fière:
Nouvelle chef des légendaires,
combatante de la lumière,
veuve de Danaël,
courageuse et belle,
ton coeur est brisée,
tes larmes non-sechés,
ton amoureux décédé,
qu'est-ce qui te reste à esperer?
Qu'est-ce qui te reste à aimer?
Coeur brisé,
car tu as aimé,
et que tout est terminé,
et tu ne peux oublier,
tout ce qui s'est passé,
car ce serait comme oublier,
qui tu es,
et comme disparaitre sans lutter,
comme devenir prisonier,
de tes souvenirs oubliés,
ton chefs bien-aimé,
s'est réincarner,
en un dieu oublié,
que tu as tué,
maintenant que peut-il t'arriver?
Pouras-tu à nouveau aimé?
Ou plutôt essayer
de retrouver ton bien aimé?
(ce qui ne risque pas d'arriver)
Danaël est partie,
toi tu restes ici,
sans lui,
à peine marié,
il t'a déjà quité,
pour ensuite te retrouver,
complétement changé,
ou jamais te retrouver,
et pouvoir à nouveau échangé
de petits baiser volé,
des nouveaux pouvoirs,
mainteant u peux avoir,
effrayant et changant,
tu es le maître tout puissant,
est-ce bien toi,
chers Jadina?
Ton coeur brisé,
t'a bien changé.

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Dim 13 Juin - 9:24

Wahhhhhhh très jolis poèmes !! *applaudît devant son ordi (wah ça rime^^)*

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Melosa
Messages : 606
Date d'inscription : 18/04/2010
Age : 18
Localisation : Dans la lune, toujours dans la lune...

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Dim 13 Juin - 19:32

Euh... J'avais ouvert un truc pour les commentaires...
Mais sinon, voicis le One-Shots sur Téné que j'avais promis, que j'ai intitulé ''torture du passé'' (ah ouain, c'est elle qui parle, je vais essayer comme ça, mais je pense pas que c'est super):
Le poing de Dark-Razzia revola encore une fois dans ma figure. Je me sentis aller dans un autre endroit, comme si je flottais au dessus de tout. J’entends des voix autour de moi, mais je ne suis pas là. Je suis ailleurs. Envolé, disparue. Mais il faut bien que je retourne sur terre et j’entends cette imbécile vociférer je ne sais quoi. Je ne veux pas entendre. Il semble fâché contre moi, mais c'est insulte me passe par dessus la tête. Je suis ailleurs. Avec mon cœur. Je murmure:
Razzia... Comparé à lui... Tu cognes vraiment... Comme une fillette! Il est fâché et je le vois lever son point pour me frapper encore une fois. Peut-être que cette fois-ci je vais cracher le morceau. Soudain son point est arrêté par une main. La main d'Anathos. Je sens Dark-Shimy me lâcher et je tombe par terre. Mes jambes et mes bras sont bien trop faible pour porter encore tout le point de mes problèmes sur mes épaules. Le sol est froid contre ma joue et j'aimerais rester la encore un peu, mais je sais qu'il faut que je me relève. Sinon, je ne sais ce qui pourrait arriver... J’entends la voix d'Anathos. Ce n'est pas la voix de Danaël, mais ça y ressemble assez pour que ce soit effrayant. Je ne comprends ce qu'il dit. Je n'écoute pas. Je suis encore ailleurs, mais c'est la voix de Dark-Jadina qui me ramène à la réalité. Elle a une voix cruelle, effrayante, qui ressemble beaucoup trop à celle de Jadina sans lui ressembler. Elle dit quelque chose à propos de douleur et d'esprit. Son ton n'indique rien qui vaille et je crains le pire pour moi. Elle lève doucement son bâton aigle et me regarde dans les yeux. Incapable de supporter cela, je détourne le regard. Dans ses yeux, il y avait une telle flamme de cruauté... Je ne peux la décrire, ni y penser sans avoir froid dans le dos. Ses yeux... Ce n'est pas des yeux d'une humaine, c'est les yeux d'un monstre! Ce regard... Elle lève son bâton aigle (le bâton aigle de Jadina) vers moi et tonne des paroles intelligible. Aussitôt, je sens comme un courant électrique me vriller le crâne. Je prends ma tête entre mes mains et je me mords la lèvre pour m'empêcher de crier. Mais qu'est-ce que c'est? Qu'est-ce que... Le courant continue de me vriller violement le crâne. Je me mords encore plus fort la lèvre et je sens le goût du sang dans ma bouche. S'il-vous plaît que ça s'arrête! Je vous en prie que ça s'arrête! Que ça s'arrête! J'ai l'impression de ne plus sentir mon crane tant il me fait mal. Je... Je... Je ne suis pas capable! Je ne suis pas capable de supporter ça! Je sens que je vais devenir folle! Mes lèvres en charpie incapable de me retenir je hurle de toutes mes forces. Et soudainement, ça s'arrête. Mon crie résonne encore dans la salle. Je sens des larmes froides collé contre mes joues. Mon crane me chauffe comme s'il était resté une journée entière exposé au soleil. Je ne le sens plus. Des images défilent devant mes yeux. Ce n'est pas fini... Ça vient tout juste de commencer. Je suis dans un champ... Couvert de cadavres ensanglantés. Un champ de bataille. Je marche dessus. Il y en a partout. Qu'est-ce qui a bien pue arriver? Qui as bien pue faire un telle massacre?
Et au milieu, ce tient quelqu'un. Une femme. Une adulte aux longs cheveux noirs. Moi. Oui, c'est moi. Est-ce que c'est moi qui...? Je n'ose même pas y penser. Soudain je croise mon regard. Ce regard... Je l'ai déjà vue. C'était celui de Dark-Jadina. Non, ça ne peut pas être le miens, ce n'est pas possible! L'image disparait de devant mes yeux et à la place la douleur reviens dans mon crane. Le courant électrique me vrille les neurones et je sens mes yeux perler à nouveau et ma gorge se serrer. Je mords à nouveau ma lèvre, mais il n'y a plus rien à morde. Un horrible crie de douleur franchie mes lèvres. S'il-vous-plaît que ça s'arrête! Pitié que ça s'arrête! La douleur s'arrête brusquement de nouveau et de nouvelle image apparaisse devant mes yeux. Des corps morts tués. Des villages entièrement rasé et en flamme. Et toujours et encore le visage de cette femme aux cheveux noirs et au regard sans pitié, un regard inhumain. Moi. La douleur revient à nouveau en me vrillant le crane encore plus fort. Incapable de me retenir, je hurle:
Arrêtez ça! Je vais répondre à vos questions! Mais s'il-vous-plaît que ça s'arrête! La douleur part aussitôt et je garde les yeux fermé. Les larmes froides coulent encore sur mes joues et je sens me gorge se serrer. Je m’attends à ce que de nouvelle image apparaisse, mais rien n’arrive. Il n'y a que des couleurs qui se superposent une à l'autre. J'ouvre les yeux. Dark-Razzia, Dark-Shimy, Dark-Jadina, Dark-Gryf* et Anathos me regarde. Dans leurs yeux, brillent cette lueur inhumaine.
Je veux mourir encore une fois.

*est-ce qu'il était là? Bon, on va dire que oui.

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Lun 14 Juin - 15:57

J'espère que vous avez aimer, car ce n'est pas terminé, ca vient tout juste de commencer et pour le prouver, un OS très travailé par une fille acharné (il faut que j'arrête de parler en rime sinon je pense que je vais devenir folle pour de vrai). Ah ouain, il est comme l'autre, c'est sur ma Shi (Shimy):
Le bateau naviguait sur l'océan d'un mouvement régulier. J'ai toujours aimé la mer et en ce moment, toutes mes pensés sont concentré sur elle. Pour ne pas avoir à réfléchir sur ce qui s'est passé. Je ne veux pas y penser. Il fait nuit, je le sens. Je sais que les étoiles sont levées et que leurs lueurs font des reflets dorés dans l'eau houleuse de l'océan. À moins que la nuit ne soit nuageuse... Je ne peux pas le savoir. Je ne peux plus... Ma mère est à coté de moi et me sert la main. Elle me demande gentiment:
Shimy, est-ce que ça va? Je ose les épaules. Je ne peux pas voir qu'elle est son expression, si elle s'inquiète pour moi ou si elle essai tout simplement d'être une bonne mère. Si ça va? Pas du tout. Mais elle ne peut pas comprendre. Seul les autres pourrait comprendre et ils sont partie, je ne sais où. Seul eux pourrait comprendre comment je me sens coupable. Tout est de ma faute... Dans sa main, ma mère tient une clé elfique. Je le devine sans la voir. Si je pouvais la voir je détournerais le regard. Ma clé elfique... Tout ça à cause d'une clé elfique... Si je ne l'avais pas donné à Danaël, tout ceci ne serait pas arrivé. Tout est de ma faute...
Mais d'un autre coté, si je ne lui avais pas donné, ce serait moi qui serais Anathos. Est-ce que ça change quelque chose? Si, ça change tout. Si se serait moi qui était Anathos, je ne serais pas aveugle, il y aurait encore un peu d'espoir, car Danaël serait là... Et puis je n'aurais pas tout ce point de culpabilité sur mes épaules. Oh, mais qu'est-ce qui s'est passé? Qu'est-ce qui a bien pue faire tout échouer? Je ne sais pas, mais je sais que tout est de ma faute... Nous avons tous faillit mourir et à cause de moi, on ne reverra probablement plus jamais Danaël de toute notre vie. Si je pouvais... Si je pouvais tout changer... Si à sa place, je mourais et deviendrais Anathos... Je le ferais sans même hésité une seconde. La clé elfique s'active et je passe dans cette autre monde qui devrait être le miens. Le soleil doit l'éclairer, mais moi je suis dans le noir pour l'éternité. Tout est de ma faute...

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Mer 16 Juin - 21:28

Re-salut! Os sur Gryf, qui risque d'être intéressant (toujours à la manière POV):
L'odeur d'alcool monte à mes narines. Je sais que bientôt je devrais entrer dans l'arène et me battre pour ma vie (au risque de détruire celle de mon adversaire). Comme avant chaque combat, on me laisse complètement seul. Et je ne peux m'empêcher de commencer tout de suite à me sentir coupable pour ce que je vais faire. J'ai peur, car on m'a dit qu'aujourd'hui, j'affronterais un adversaire égale à moi. Je ne peux m'empêcher de trembler de peur et de fatigue. On m'a entrainé comme une bête à la vue de ce combat et j’ai peur de ne pas m'en sortir, mais aussi d'être déclarer gagnant, car ça voudra dire que j'ai encore détruit une vie, que j'ai encore... je ne veux même pas y penser. Je suis fatigué et je tremble, comme si j’étais encore tout jeune avant mon premier combat. J'ai toujours eu de la chance, mais j'ai toujours peur qu'elle tourne. Quand je pense à tout ce que j'ai fait dans ces arènes, j'ai soudainement envie que ce soit moi qui est couché sur le sable de l'arène, la vie s'échappant de moi lentement comme le sang qui coule. J'aimerais abandonner cette vie, mais je sais que je ne peux pas. Le sort doit me garder en vie pour une raison précise qu'il me reste à trouver. J'ai souvent envie de m'enfuir, mais pour quoi? Jamais je ne serais accepté ailleurs que dans cette arène illégale. Mon ''entraineur'' vient me voir et me dit à l'oreille:
C'est à ton tour, Gryffenfer de nous montrer ce que tu peux faire. Tache de rester en vie et de réussir ce combat, sinon... Sinon quoi? Tu ne pourras plus rien me faire, je serais mort. Je serais en paix. Il ne faut pas que je proteste de vive voix, sinon je sais ce qui m’atteint. Il faut juste faire ce qu'il me demande. Mais maintenant, j'ai plus qu'envie de perdre... Puis la porte s'ouvre et je pénètre dans l'arène. L'horrible odeur d'alcool me monte encore plus à la tête et le sable sous mes pieds crisse d'une façon inquiétante. La foule hurle mon nom. Pour l'instant je suis seul. Mon adversaire est derrière une lourde porte en fer qui me parait gigantesque... J'espère qu'il n'est pas aussi gros que cela. La salle est grande et bondé de personne, dont quelques trafiquants de monslaves que je ne connais pas. Surement les propriétaires de mon adversaire. Soudain la porte s'ouvre dans un grincement métallique. Mon adversaire apparaît tremblante de peur. Sur le moment je reste figé. C'est une fille d'environ 16 ans, avec de longs cheveux roses et des yeux noirs, mais elle me ressemble comme... Je ne peux le dire. Elle a de la fourrure grise, taché de poussière et un regard félin. Comme elle me ressemble... Soudainement je sens monter en moi une vague de rage intense que je ne comprends pas et je saute sur elle, toutes griffes sorties.

***
Le combat est terminé et ma tête tourne dangereusement et je regarde le sang avec son odeur cuivré sur mes mains. Qu'est-ce qui m'a pris? Jamais je n'avais fait mal à quelqu'un comme cela... Et puis pourquoi j'ai de la misère à me rappeler ce qui s'est passé? Je ne comprends rien. Je regarde le cadavre sanglant de la fille. Elle me ressemble tellement... Je devinais à la manière dont elle se battait, que c'était la première fois (et la dernière)... Maintenant je suis de retour dans ma cage et mes idées tournent, sans que je puisse les arrêter. Cette fille... Elle était de la même race que moi, j’en suis sur et certain. Donc, je n'étais pas seul, comme je me suis toujours crue... Mais pourquoi je parle au passé? Si cette fille existait et que moi j’existe encore, il doit bien y avoir quelque part d'autres personnes comme moi et elle qui vivent dans un endroit rien qu’à eux... Et si cet endroit existe, il faut que je le trouve à tout prix! Pour cela, il faudra d'abord que je trouve ou il se situ, puis trouvé un moyen de m'enfuir. J'ai peut-être enfin trouvé pourquoi le sort me tient en vie. Il faut simplement que je réfléchie… D’abord l’endroit… Je n’ai aucun indice de ce coté là, si ce n’est de vieux souvenir, trop loin enfuit dans ma mémoire. Soudain j’entends des voix de l’autre coté du mur et je colle mon oreille, me laissant emporter par la curiosité. Je ne connais pas la voix des deux personnes qui parle et ce qu’ils disent m’intéresse au plus haut point. Le premier dit de sa voix grave :
Êtes-vous sur que c’était une bonne idée de le faire combattre contre une autre jaguarrienne? Je sursaute vaguement. Donc je suis un jaguarien… L’autre répond :
Mais bien sur! Et tu as vue comment il a assuré? Et puis quelle mal ça pourrait bien faire? Le premier répliqua d’une voix sévère :
Ça pourrait lui donner de mauvaises idées comme de s’enfuir et de retrouver son peuple… Puis c’est à l’autre de répliquer :
Allons bon, comment pourrait-il deviner ou il se cache? Même nous ne l’avons jamais sue après avoir parcourue durant des années les montagnes de Lovinah ! Comment pourrait-il les trouver? L’homme éclata de rire et s’éloigna avec son collège. Je retirai mon oreille du mur et dit en souriant :
Grâce à toi crétin…

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Ven 18 Juin - 20:47

Cette fois-ci un ''et si...'' One-Shots (mon premier, alors pas à la manière POV). Alors...
Et si Jadina avait eu une soeur? C'est partie^^:
Jadina soupira en regardant la tente dans laquelle elle s'était installer et demanda à Christella:
Tu peux bien m'expliquer pourquoi nous ne sommes pas supposé nous faire voir par les faucons d'argents? Sa soeur se retourna et souriant, faisait voler ses cheveux bloncs en queu de cheval de l'autre coté de son épaule:
Tu peux demander à Halan, une fois qu'on serra arriver à Sabledoray... Tu sais, tu n'étais pas obliger de m'accompagner, Jadina. Après tout, c'est mon mariage! Jadina soupira et dit:
Je préférais rester avec toi... Tu sais à cause de toute ses tentative d'enlèvement. Et puis, on reste soeur jumelle... Sa soeur éclata de rire et prit sa petite soeur de quelques minutes dans ses bras en disant :
Tu ne devrais pas t'inquiéter pour moi, Jadina, je suis grande après tout... Et puis, je paris que tu fais ce voyage seulement pour voir Halan! Sa soeur fronça les sourcils et demanda méchament:
Qu'est-ce que tu veux dire par là? Christella sourit et dit contente de son petit effet:
Mais voyons, tu sais bien qu'il t'a toujours préféré à moi! Et puis, tu sais bien que de ton coté aussi, ça n'a pas toujours été l'indifférence! Jadina lui lança un regard mauvais et pris son baton aigle qui trainez à coté d'elle en disant:
Encore un mot de plus et je te jure que... Christella éclata de rire et dit en rentrant la tête dans les épaules:
Désolée, mademoiselle la magicienne... Ah, je me demande vraiment pourquoi c'est toi qui est capable d'utiliser ce foutue bâton et pas moi! Le sort est injuste, se devrait être moi, la magicienne et toi qui te marit avec Halan! Jadina fronça les sourcils encore plus et Christella baissa les yeux au sol en diant :
C'est bon, j'arrête! Mais tu dois te dire que si Halan te préfére, c'est parce que tu es plus jolie! Jadina souopira et posa sans bâton aigle en disant:
N'importe quoi... Elle examina sa soeur avec sa silouette svelte, son teint pâle, ses cheveux blond et ses yeux bleux... Tout le contraire d'elle-même. Sa soeur justiculait dans tous les sens faisant voler sa queue de cheval et le bas de sa robe bleux clair dans tous les sens. Un christal bleu dans un suport doré était placé au milieu de son front (le cadeau de mariage d'Halan). Christella s'arrêta finalement de4 marcher de long en large et sa plaça face à sa soeur en disant:
Et si on allait visiter le campement? Sa soeur n'eu pas le temps de placer un mot, que déjà, elle sortait de la tente, d'un pas insouciant, ne se souciant pas de tous les regards fixé sur elle. Jadina d'un bond courut la rejoindre et se plaça devant elle en disant:
Halan a dit qu'il était interdit de sortir de la tente! Non, mais tu es... Une allarme rétentissante la coupa en plein milieux de sa phrase. Aussitôt des hommes crièrent :
Le camp est attaqué! Christella et Jadina restèrent un moment bouche-bée et l'ainé cria à sa sdoeur:
Retournons dans la tente tête de mulle! Tout de suite! Les deux princesse se dépaichèrent de courir, mais des Darkhellions surgirent dans le campement et l'un deux s'approchait dangereusement d'elle. Il laissa sa morve en direction d'elles et le mucus passa à un milimètre de Jadina pour s'écraser sur la robe de l'autre princesse, qui l'instant d'après ce retrouva piéger dans un cube de glace. Jadina s'arrêta brusquement dans sa course et cria :
Christella! Le darkhellion, voyant qu'il avait touché la mauvaise cible, préparait un second tirs quant une épé tenue par un chevalier blond, s'habatit sur la créature. Danaël coura vers les deux princesses et demanda :
Qu'est-ce qui c'est passé? Qu'est ce que... Il s'interompie au voyant la plus jeune. Elle était si jolie, qu'il ne trouvait plus les mots pour continuer. Celle-ci le regarda dans les yeux et lui demanda:
MAIS QU'EST-CE QUE VOUS ATTENDEZ POUR FAIRE QUELQUE CHOSE??? Elle est pris dans la glace! Il faut trouver un moyen... Danaël essaya de faire un geste vers elle, mais celle-ci le repoussa violement en se drigant en courant vers sa soeur, prisonière de sa prison de glace. Danaël, blessé par ce comportement s'éloigna des deux soeurs...

Et oui, c'est triste, mais sur le coup Jadina a pas vraiment regarder Danaël, trop inquiète pour Christella... Alors elle est pas tombé amoureuse et n'a jamais revue Danaël. End Smile

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Dim 20 Juin - 22:12

Un autre Os ''et si?'' (tout le monde qui a visité le ''et si'' peuvent savoir comment j'en suis fan)
Et si Kel-Sha avait été une fille?

Avant-propos: la rencontre :
Shun-Day regarda paniquée les yeux injectés de sang de Gryf et ses griffes prêts à la tuer. Non, elle n'avait pas fait tous ce chemin pour mourir maintenant! Pas maintenant qu'elle venait tout juste de commencer à vivre. Elle cria à Gryf au bord de la panique :
GRYF!!! NOOOON! Qu'est-ce qui pouvait bien lui être arrivé? Elle ne l'avait jamais vue dans cette état-là... Les griffes de Gryf s'apprêtait à lui arracher le cœur quand soudainement une flèche se planta dans le bras de la bête qui sur le coup s'évanouit sur le coup. Shun-Day s'en comprendre demanda lentement:
Gryf? Elle s'approcha lentement de Gryf et retira perplexe la fléchette de son bras.
Une fléchette? Mais qui...? Une voix forte lui coupa la parole:
Je t'ai sauvé la vie humaine! Mais touche à un seul poil de mon frère et ton geste sera le dernier! Shun-Day se retourna. Devants elle se tenait trois jaguarians, deux garçon et une fille, c'était elle qui avait parlé. Elle avait des cheveux roux très longs attachés en une longue tresse, ainsi qu’une fourrure rousse claire. Un bijou jaune ornait son front en faisait ressortir ses profonds yeux noirs. Elle portait une tunique verte très simple et elle avait à la main une sarbacane. Shun-Day dit lentement:
Ho-hooo!!

Prologue, 12 ans auparavant:
J'ai fait tout ce que je pouvais! Croyez bien que prononcer ces mots me coûte! Le roi Wis-Kas, souverain des jaguarians, ne survivra pas au-delà de cette nuit. Key-Cha les yeux plein d'eau regarda le médecin. C'était donc terminé? Elle murmura poliment et tristement :
Père... Son frère protesta vivement, malgré Ko-chonu qui essayait tant bien que mal de le calmer légèrement:
NOOON! Vous mentez!! Vous pouvez le guérir de sa maladie!! Vous êtes le meilleur guérisseur de la citée! Dans un coin de sa tête, Key espérait qu'il avait raison, même si elle savait bien qu'il avait tort... Son frère pouvait être très excessif quand il le voulait. Le médecin répliqua:
Je suis navré mon prince! Mais ma médecin a ses limites. Key-cha reçu ces paroles comme un coup dans la figure. Il n'y avait donc plus aucun espoir...? Son frère répliqua:
Alors faisons appel à la médecine humaine! Key sursauta vaguement et dit lentement:
Anoth, non... Il ne pouvait quand même pas défier les lois ainsi. Si on découvrait la citée, c'était la fin des jaguarien! Et si frère allait voir les humains... Il n'en reviendrait jamais! Elle ne pouvait pourtant pas le perde! Le plus vieux lui répliqua:
Key, ne vois-tu pas que c'est le seul de moyen de sauver père? Key baissa la tête lentement. Sa gorge était trop serrée pour dire quoi que ce soit. Une larme coula lentement sur sa joue. Sinon frère sera les dents et partit en courant vers sa chambre. Key essuya doucement sa joue et Ko-chonu et Kelma-Thu l'envahir de parole. Elle qui voulait simplement être seule... En gros, ça disait qu'elle devait essayer de clamer et de résonner son frère à cause des lois... Elle détestait vraiment ces lois! À petits pas lents, en pleurant toute les larmes de son corps elle gagna la chambre de son frère. Une fois entrée, elle demanda:
Anoth? Es-tu là? La pièce était vide. Il trainait seulement une lettre sur un bout de son lit qu'elle ramassa vaguement. C'était son écriture. Elle le lut rapidement. De nouvelle larmes lui montèrent aux yeux. Non... Non... Il ne pouvait pas! Il ne pouvait pas l'abandonner!
ANOTH!! Elle qui voulait être seule, maintenant, elle l'était...

L'histoire commence :
Key se trouvait devants le cercueil de son père, dans la chambre mortuaire, en silence totale, une expression sérieuse sur la figure. Elle avait changé sa tunique verte pour une robe blanche, très simple aussi et avait relâché ses longs cheveux roux. Elle dit doucement :
Douze ans… Quelqu’un qui ne la connaissait pas l’aurait trouvé probablement très étrange de discuté avec un cadavre, même celui de son père, mais sa ‘’famille’’ c’était progressivement habitué. Au tout début de son règne, elle venait ici quand elle avait un gros problème, autant qu’une petite peine et qu’elle voulait le confier à quelqu’un. Elle savait où elle pouvait trouver une oreille attentive, qui l’écouterait sans rien dire et c’était lui. Elle en avait fait un rituel (son rituel) et ses visites faisait partie de son emploie du temps et ses proches comme ses pas-proches avaient pris l’habitude de ne pas venir la déranger alors qu’elle était en pleine ‘’discutions ‘’ avec son père. Elle continua calmement de sa voix lente :
Douze ans se sont écoulés depuis qu’Anoth a fui la citée pour le monde des humains, me laissant comme tu m’as toujours vue… Triste, seule, perdue dans se monde, sans famille… Sauf toi, bien sur, père! Elle sourit doucement et replaça une mèche rousse derrière son oreille avant de continuer :
Mais aujourd’hui tout cela va changer! Anoth est revenue parmi nous! Notre famille est de nouveaux réunis… Enfin! Elle s’apprêtait à verser quelques larmes de joie quand une voix retentit derrière elle :
Pardon de vous dérangez dans la chambre mortuaire, reine Key-Cha, mais… Key se retourna vivement et tomba face à face avec Garfilda. Elle lui sourie gentiment et demanda patiemment :
Qu’est-ce qu’il y a? Garfilda s’éclaira maladroitement la gorge et dit :
C’est votre frère, Anoth-Cha! Il s’est enfuit... de nouveau! Key resta un moment bouche-bée. Mais qu’est-que…? Elle reprit son sceptre qu’elle avait échappé au sol et dit d’une voix trop calme avant de partir en courant dans un nuage de poussière:
Si je ne le tue pas, je l’étrangle LEN-TE-MENT!!!!!!!

***
Key courait, courait dans les couloirs, de toute ses forces, propulser par la force de sa volonté, les poumons endolories, toutes ses pensés derrière, la rage au ventre et une humeur de chien collé sur chaque centimètre de son corps. Elle ne savait pas trop où elle courait, mais elle courait, courait pour retrouver Anoth. Pour retrouver son frère et l’étrangler, le poignarder, le noyer, l’abattre, l’anéantir, le décimer, le détruire, l’exterminer, le faucher, le foudroyer, le massacrer, le tuer et l’étrangler encore après! À bout de souffle, elle s’arrêta un instant pour s’appuyer contre un pilier et reprendre des forces. Elle s’assit lourdement et elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Non, elle ne voulait pas pleurer! Car elle savait que si elle cédait maintenant, elle ne pourrait plus s’arrêter. Pourquoi, oh, mais pourquoi…? Elle venait tout juste de retrouver sa famille et déjà le bonheur lui filait entre les doigts. Qu’est-ce qu’Anoth avait dans la tête? Peu importe, elle ne voulait pas le savoir! D’un coté, elle avait simplement hâte de retrouver Anoth pour l’étrangler. D’un autre coté, elle avait peur. Comment allait réagir son frère quand il allait la revoir? Ils avaient toujours été proches, mais s’il était resté vivant pendant toutes ses années pourquoi n’était-il pas rentré chez lui? Hein? Et s’il ne voulait pas la voir? Elle devait le voir, car sinon, elle n’était plus rien… Toutes ses années, elle n’avait été qu’une simple image d’elle-même. Maintenant qu’il était revenue, elle pourrait enfin recommencer à vivre. Mais elle avait peur que tout ne sois pas comme avant… Elle ne savait plus quoi penser, ni quoi faire. Elle n’était rien sans lui. C’était son tout, son frère jumeau. Une autre partie d’elle-même. Elle voulait qu’il la prenne dans ses bras et lui dise que tout va bien, comme quand ils étaient petits. Sauf qu’ils n’étaient plus petits… Et elle ne savait pas s’il allait vouloir de tout cet amour qu’elle avait à lui donner. Soudainement, Kelma-thu et Ko-Chonu passèrent devant en courant et en disant :
Il est par là! Key se lava d’un bond et lui suivirent avec quelques secondes de retard (surtout qu’ils couraient plus vite qu’elle, sans visiblement se fatigué). Elle n’avait pas besoin d’explications pour comprendre qui ‘’il’’ était. Elle perdit vite les deux compères de vue, mais elle avait compris ou ils se dirigeaient : vers la salle d’eau. Elle arriva juste à temps pour voir Kelma-thu et Ko-Chonu dos à elle, en train de discuter avec nulle autre que son frère. Hum, elle serrait dans ses bras ou lui efforcerais son sceptre sur la tête? Elle finit par choisir la deuxième option et courut de toute ses forces vers son frère, sauta par-dessus Kelma et Ko en criant :
ANOTH!! Celui-ci bouche-bée dit perplexe :
Mais… Mais… C’est moi en fille! Qu’est-ce que… Il n'eu pas le temps de dire un mot de plus que déjà le sceptre de Key s'écrasait, lourdement sur sa tête, en un gros ‘’KLONG!!’’, lui faisant échapper des larmes de douleur, ainsi qu’avec lui, tomba sa pauvre victime et la fille qui le tenait dirictement sur la victime en guise d’atterrissage pour son saut. Key se releva brusquement en se plaça debout face à son frère les deux bras croisé sur la poitrine et une expression mis-sérieuse/mis-furieuse sur le visage. L’autre la regardait intrigué par terre en train de se tenir la tête. Il lui demanda d’une voix dure :
Non, mais ça va pas??????? Key serra les dents et les points, puis grogna avant de répondre sur le même ton que son frère ainé:
Ça ne va pas du tout, tu serras! Est-ce que tu te rends compte de tous les tracas que tu nous causes, à la fin, Anoth? Celui-ci la regarda méchament et répliqua toujours sur le même ton :
Mon nom est Gryf à la fin! Et qui êtes-vous, bord*l de m*rde? Key resta un très long moment la bouche ouverte et dit lentement d'une voix brisée par la tristesse et l'incompréhension :
Tu… Tu ne… Tu ne te… Tu ne te souviens pas… pas de… de… de… Moi? Tu ne te souviens vraiment pas de moi? Son frère la regarda un long instant encore et demanda d’une drôle de voix :
… J’devrais? Key sentit les larmes lui monter aux yeux et dit avant d'éclater en sanglot :
Je suis ta sœur… Crétin!!!!

***
Key et son frère arrivèrent devant la salle où étaient ses amis. L’explication avait été longue et Key était un peu fatigué, mais son frère avait insisté pour aller voir ses amies. Key remarqua tout de suite le temps assez pâle des gardes et elle leur demanda :
Qu’est-ce qu’il y a? un des gardes lui dit lentement en continuant de trembler :
Ils n’arrêtaient pas de frapper la porte… Key ria et leur dit gentiment :
C’est bon, je vous donne une semaine de congé payé… Les gardes se regardèrent entre eux très content et partirent d’un bon pas. Anoth la regardait d’une manière intrigué et Key lui sourie gentiment en disant :
Je voulais qu’ils puissent un peu ressentir une partie de toute la joie que j’ai en moi. Sinon, je me demande de quoi discute tes amis, ajouta-t-elle en coulant son oreille sur la porte. Anoth la regarda et protesta vivement :
Key!!!!! Tu ne peux pas faire ça!!!! Sa sœur l’ignora royalement et continua d’écouter la conversation. Elle percevait la voix d’une des filles, la blondasse :
En tout cas, ils ressemblaient drôlement à Gryf! L’une d’entre eux, particulièrement! Key sourie et dit à son frère gentiment en riant :
Tiens, ils parlent de toi! Il ne fallait pas en dire plus, que déjà il avait son oreille contre la porte. C’était maintenant la voix zozotante un peu débile d’un jeune homme :
Gryf… Mais qu’est-ce qu’il lui a pris de z’en prendre à nous? Quelqu’un l’aurait-il drogué à notre inzu? Key rigola un peu et ouvrit discrètement la porte, puis poussa son frère dedans en disant en riant discrètement :
C’est ton tour d’entré en scène! Son frère lui sourie et lui chuchota :
Ça, tu me le revaudras! Avant de s’approcher discrètement de ses amis et de dire :
Cela ne se reproduira plus, Razzia! Key était littéralement plié par terre quand elle vue la figure d’incompréhension du brun. Elle se releva tant bien que mal pour entré elle aussi dans la salle suivie de Kelma-thu et Ko-Chonu et ce juste à temps pour recevoir son frère dans ses bras, baffé par la petite blondasse. Elle lui sourie et dit gentiment :
Tu as de bien étranges amis, Anoth! Et si tu me présentais? Son frère se releva péniblement et dit :
No problem! Les potes, je vous présente ma sœur, la souveraine des jaguarians, Key-Cha.
Pincez-moi je rêve!
Alors là, za me la coupe!
Razzia…
Ze parlez de ma natte!
Key sourie contente de son petit effet sourie gentiment à son frère jumeaux qui dit à ‘’ses potes’’ :
Ouais, je sais! Ça m’a fait le même effet quand… Mais… Où est Shimy? Key resta un long moment immobile, pendant que ces amis discutait avec Anoth, ou plutôt s’expliquait avec Anoth. Shimy… C’était dons le prénom de l’elfe… Son frère lui demanda :
Mais de quoi parlent-ils? Key-Cha! Key… Elle lui répondit calmement :
Suivez-moi! Est-ce qu’elle devait vraiment leur montrer? Elle ne savait pas… Mais son frère avait besoin d’explication, pour lui. D’ailleurs…
Attends! Où nous emmènes-tu? Où est notre amie? Key soupira et dit :
Entre les mains de nos médecins… Là où tu l’as conduite en essayant de la tuer! Elle savait qu’il y aurait encoooore une trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès longue explication à la face de son frère.

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Jeu 24 Juin - 20:05

Avis aux fans de Happy end: allez voir aileurs...
Et si Kel-Cha avait été une fille? (suite)
L'histoire continue là où elle avait arrêté (il me semble que c'est évident, mais bon…) : Key poussa un très long soupir de découragement et expliqua d’une voix calme :
Bon… Alors disons… Les jaguarians sont atteint d’une maladie génétique, appelée ‘’Chakounia’’ qui nous vient de nos ancêtre, de simples bêtes. En gros, les symptômes se déclenchant quand un jaguarian se trouve à proximité d’un autre ou encore de sa trace. Heureusement, un jaguarian immunisé contre le Chakounia créa se talisman, le katseye. C’est ça… Tu comprends, Anoth? Son frère acquiesça lentement et demanda en touchant le katseye qu’il avait autour du coup :
Oui. Je ne me rappelle pas avoir jamais possédé un tel collier. Les trafiquants de monslaves qui m’ont capturé dans les montagnes de Lovinah ont dû me l’arracher. Mais je ne m’en souviens plus; pourquoi? Key lui sourie gentiment et dit :
Pour faire simple, je te dirais que le katseye est directement relié au psychisme du porteur. Bref, toute ta mémoire est partie en même temps que ton talisman! Son frère lui sourie à son tour et elle lui fit un léger clin d’œil complice. Soudain, elle entendit de léger chuchotement dans son dos et elle se retourna pour entendre Ko-Chonu répliquer :
Hé, vous, là! Pas de messes basses, tout les deux! Le grand colosse dit à son tour, probablement dérangé par le regard insistant que lui faisait Kelma-Thu depuis le début :
Hé! Z’avais pas compris qu’on était vos prisonnier! C’était à l’autre concerné (en l’occurrence, Kelma-thu) de répliquer :
Ouais, ben ça, c’est p’t’être parce que t’es long à la détente! Et ça suivie d’une engueulade entre les deux compares :
Répète un peu pour voir!!
C’est c’que je disais! Faut tout t’expliquer deux fois! Coupé finalement par un long soupire de Key et un petit discour direct :
Kelma-Thu! Ces humains sont les compagnons de mon frère! Ils méritent notre respect! Son frère lui sourit gentiment en disant :
Bien parlé, frangine! Ah, le petit personnel! Key lui sourit à son tour et le blond la regarda dans les yeux et lui demanda :
Il n’y a donc aucune objection, à ce que nous récupérions nos armes, reine Key-Cha?! Celle-ci sursauta vaguement et répondit :
Pourquoi? Il n’y a aucun ennemi, ici! Puis après elle détourna le regard. Elle n’aimait pas de quels yeux le fixaient le blond. Après un moment de silence gêné, son frère lança :
Heu… L’ambiance générale sent un peu le pourri, là! Et si on allait voir Shimy comme prévu? Key lui répondit en soupirant de soulagement
Mais nous y sommes! Voici ton amie elfe, après que tu l’as attaqué lors d’une crise de Chakounia, Anoth. Son frère murmura doucement avant de courir vers le lit où était étendue l'elfe:
Shimy... SHIMY!!! Key regarda de loin son frère discuter avec le médecin. Elle sourit vaguement quand elle le vue secouer dans tous les sens le pauvre type. Elle arrêta de sourire quand elle vue la panique dans ses yeux. Elle soupira de soulagement quand elle vue son frère changé d'expression. Il finnit par lacher le médecin et se diriger à petit pas cers l'elfe et lui murmurer quelque chose pour ensuite se pencher vers elle. Key, ne pouvait rien voir de son point de vue, s'avança de quelque pas, juste à temps pour voir son frère déposé un léger baiser sur les lèvres de l'elfe. Elle resta un moment bouche-bée, puis dse repris vite en souriant légerement. C'était vraiment trop mignon...
Elle resta un moment à les observer jusqu'à son frère se sépare de l'elfe et se dirige vers elle. Elle lui demanda gentiment:
Est-ce que ça va bien aller Anoth? Celui-ci acquiesça et dit:
Je pense que oui... On va où maintenant? Key sourit et dit fort:
Il est temps je crois que toi et tes amis fassiez connaissance avec la cité des jaguarians! Elle se diriga d'un bon pas vers les escaliers suivie de son frère. Les jumeaux les montèrent sans problème, mais Key vue que les amies de son frère acait un peu plus de misère à suivre et elle leur lança d'une vois enjoué:
Allons! Dépêchez-vous! Elle avait déjà presqu'atteint le haut et elle trouvais honnétement qu'ils trainaient un peu. Elle s'arrêta et s'assit dans les ,marches un sourire sur le visage pour les attendre. Son frère la regarda un instant intrigué et s'assit à coté d'elle, jusqu'à ce que les autres arrivent. IUne fois eux arrivé, elle se remus eb route toujours avec vigueur. Arrivé en haut des marches et pénétra sur le balcon de la cité et cria à son frère:
ANOTH, VOICI TON ROYAUME!! JAGUARYS!!! Elle ouvrit les oreilles pour écouter avec joie les exclamation de surprise des amis de son frère (elle ne s'en lassait pas):
Incroyable!
Nous... Nous ne sommes pas sous terre, mais à la surface! Comment une telle cité peut-elle rester secrète? Key rigola un peti moment en voyant la figure des autres et dit:
Par magie évidement! Vous voyez ce dôme de lumière qui masque le ciel? Ben, en fait, c’est un grand cercle magique qui protège la citée et la rend invisible de l’extérieur. Si quelqu’un traverserait cet endroit sans y avoir été invité et bien, il ne traverserait qu’une simple chaine de montagne. Key sourit légèrement et le grand colosse commenta :
Comme zi elle n’exiztait pas en fait! Zi vous ne nous aviez pas amenés izi, zamais nous n’aurions trouvé la zité! Whaou! Key sourit à nouveau et la fille brune lui demanda :
Je m’y connais en magie et je sais qu’il en faut une quantité phénoménale pour maintenir une telle protection. D’où vous vient toute cette puissance? La jaguarianne lui répondit :
Je ne devrais pas vous le dire, mais on s’en fiche un peu, car vous avez ramené Anoth. Alors observez la plus haute des tours de la citée. Dedans ce trouve la source qui alimente Jaguarys et sa protection, un cadeau des dieux appelé… LA CORNE DE SYGMA! Un léger moment de silence suivit sa déclaration. Tous les visages étaient bouche-bée. Puis la blondasse dit :
Ah ben nous y voilààà! Donnez-nous la corne!

(Là c'est le moment où tout change... Et pas pour le mieux...)
Key sursauta vaguement et demanda rapidement déstabilisé par cette demande irraisonnable :
Quoi? Vous voulez…? Je… Je… Mais… Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire? Le blond lui répliqua :
Shun-Day a raison! Nous avons besoin de la corne de Sygma! Key répondit toujours aussi déstabilisé que précédement :
Mais… Mais… Je… Je ne peux pas! Sans elle, mon peuple se ferait exterminé par les humains! Je… Je ne peux pas vous la donner comme cela! La survie de mon peuple en dépend… En disant cela, elle avait des larmes pleins les yeux et semblait être complètement perdue. Danaël s’adouci un peu en voyant des quel état elle était. Il lui dit doucement :
La survie du monde entier dépend de la corne de Sygma. Sans elle, nous mourrons tous… Jaguarians, elfes et humains. Gryf répliqua aussitôt à son meilleur ami :
Arrête! Tu vois pas qu’elle est sur le bord de s’évanouir à cause de toi? Effectivement la vision de Key se brouillait et elle se sentait flotter étrangement. Elle dit doucement avant de tomber dans les vapes et de s’écraser lourdement sur le sol froid :
Je vais bien… Gryf… Grand frère. Gryf se précipita vers elle et l’empêcha de s’écraser lourdement sur le sol. Au même moment (au quelques secondes plus tard), une grande explosion se produisit et tout le groupe sursauta. Kelma-thu cria à l’intention des autres :
Une attaque! Visiblement c’est la plus haute tour qui a été attaqué! Danaël enchaina tous de suite après :
Il faudrait pouvoir défendre la citée… Pour cela il nous faudrait des armes… Puis à Ko-Chonu de répliquer :
Habituellement je détesterais travailler avec vous, mais je m’y oblige puisque la citée est en danger… Veillez me suivre pour récupéré votre équipement. Gryf regarda un instant sa soeur couché par terre et l'allongea correctement avant de lui chochoter dans l'oreille:
Je reviendrais ne t'inquiète pas... Key.

***

Shimy sortit de l’infirmerie en courant. L’explosion l’avait réveillé. Après que les soigneurs lui aient expliqué ou elle était et ce qui s’était passé approximativement, ainsi que la sortie la plus proche, elle était partie au pas de courses rejoindre ses amis. Elle grimpa deux marches à la fois les escaliers pour monter jusqu’à l’air libre. Arrivé sur la terrasse, elle trébucha dans quelques choses. Sur quelqu’un plutôt. Quelqu’un étendue par terre. Une fille avec de longs cheveux roux bouclés, une robe blanche et une fourrure rousse. Une fille qui ressemblait étrangement à Gryf… Shimy se pencha doucement vers elle et prit délicatement son poult. Son cœur battait faiblement. Shimy la secoua légèrement et commença à lui faire un massage cardiaque. La fille se réveilla doucement et ouvrit légèrement les yeux en observant Shimy un instant…
''Toi je t’ai déjà vue… Tu es l’amie de cœur de mon frère… Mais que fais-tu ici?’’
''Qui peut bien être cette jeune fille étrange? Que fait-elle là?’’
Key essaya d’ouvrir la bouche pour dire quelque chose, mais Shimy la coupa :
Ne parle surtout pas! Essaye de reprendre des forces! Puis l’elfe regarda nerveusement vers le champ de batail ou ses amis affrontaient des golems de pierre. Il y avait aussi un gros oiseau moche dans un coin. Visiblement on avait besoin d’elle… elle se retourna à nouveau et chuchota à la jaguarianne :
Ne bouge surtout pas, je reviendrais rapidement. Ne t’endors pas! Tu dois rester éveiller! Key soutenu un instant le regard doré et de l’elfe et dit d’une voix faible :
Gryf t’aime… Laisse-lui sa chance… Et dis-lui… De penser à moi. Shimy la regarda un instant puis parti à courir vers le champ de batail. Les yeux de Key se fermèrent sur sa vie, comme une chandelle qu’on éteint, tous juste quelques secondes après le départ de l’elfe. Elle n’était plus.

***

Les légendaires, suivie de Kelma-thu, sortirent du bâtiment de la corne de Sygma. Gryf semblait être assez pressé de ce rendre quelque part et partit à courir dans une direction. Razzia lui demanda :
Où z’est que tu vas? Gryf lui répliqua tous en continuant de courir :
Voir Key! Je te rappelle qu’on a laissé ma sœur sur la terrasse, par terre et inconsciente! Shimy suite à ses paroles sursauta légèrement. La sœur de Gryf… C’était donc la sœur de Gryf qu’elle avait laissé seule sur la terrasse, le cœur battant faiblement et la vie déjà à moitié arraché à elle. La sœur de Gryf! Qu’est-ce qu’elle avait fait? Voyant son malaise, Gryf s’arrêta de courir et lui demanda :
Qu’est-ce qu’il y a? Shimy resta un moment pétrifié et dit :
Ta… Ta sœur? Par tous les dieux! OH M****! Puis elle se lança au pas de course talonné par Gryf visiblement aussi paniqué qu’elle, si ce n’est plus. Elle monta trois marches à la fois les escaliers menant jusqu’à la terrasse et s’accroupie vers le corps immobile de Key couché par terre sur le dos, pour prendre son poult… Gryf la regarda une lueur d’espoir et d’inquiétude dans les yeux. Shimy arrêta soudainement tous ses gestes et dit d’une voix lente et mélancolique :
Son… Son cœur ne bat plus… Elle est… Gryf tomba genoux et se mit à laisser coulé quelques larmes en murmurant :
Key… Key… Key… Key… Key… Key… Key… KEY!!! Shimy le prit délicatement dans ses brase en lui murmurant des paroles vides de sens, avant de se tire elle aussi et de laisser couler, elle aussi quelques larmes. Elle aurait pue la sauver… Elle aurait pue empêcher cela… elle se sentait tellement coupable… L’elfe après un long moment murmura à l’oreille de Gryf :
Elle m’a demandé… Tous à l’heure… De te dire… De penser à elle… À ce moment, je ne savais pas… Que… Gryf la coupa et se dégageant légèrement d’elle pour la regarder dans les yeux et lui dire :
Ce n’est pas de ta faute Shimy… Tu es la meilleure… Shimy rougit et dit lentement :
Elle m’a dit aussi… Que… Que tu… Que tu m’aimais. Gryf la regarda un instant en souriant et murmura :
Sacré Key… Avant de l’embrasser dans un long baiser.

END

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Dim 11 Juil - 21:47

Et si la mission des faucons d’argent n’avait pas échoué (l’arrivé à Sabledoray + un mini bonus)?

Jadina soupira longuement... Que le voyage était long avant d’arriver à Sabledoray... Elle en avait tout simplement marre de ce long voyage, tout cela simplement pour ce marié avec le prince Halan. Qu'elle n'aimait pas. Mais il fallait bien qu'elle fasse un effort puisqu'elle allait rester avec lui tout le reste de sa vie. Et ce n’était pas comme s'il la dérangeait... Non... Il était correct. Seulement elle ne s'imagina pas devoir partager la vie de cette personne qu'elle connaissait depuis toujours et qui avait été son meilleur et presque seul ami. Et ça la dérangeait un peu que ceux qui la protégeaient si vaillamment ne puisse la voir par pure jalousie de la part d'Halan... Ça ne devait pas être du gâteau pour eux.
Pour l'instant ils étaient arrêtés et il faisait de plus en plus chaud dans la petite tente que Jadina occupait. Elle essaya une goutte de sueur qui coulait sur son front. Quand est-ce qu'ils allaient finalement être arrivés à Sabledoray? Et pourquoi faisait-il si chaud? Évidement dans cette tente à la toiture épaisse, il ne pouvait pas faire autrement que chaud. Mais dehors... Ah non! Tout de même elle n'allait pas désobéir à Halan! Et pourtant elle avait mortellement envie de sortir dehors se rafraichir un peu... Oui, c'était décidé! Elle allait sortir! Elle se leva en un bond et ouvrit la porte de sa tente pour se retrouver face à face avec un des soldats de Sabledoray qui gardait sa tente. Il lui demanda:
Où allez-vous? Jadina lui répondit d'un ton sec:
Dehors! Et n'asseyez pas de m'en empêcher! Le soldat lui bloqua le chemin en disant :
Mais c’est totalement interdit! Désolé, princesse, mais je ne peux… Jadina fulminant de colère le coupa :
Je suis votre future reine, non? Alors laissez-moi passez! D’ailleurs, vous n’êtes pas supposé être deux à surveillez ma tente? Le soldat se tortilla mal-à-l’aise. Visiblement elle avait touché un point sensible. Elle sourit contente d’elle et ajouta :
Halan ne serais pas content s’il apprenait que l’un d’entre vous c’est éclipsé durant les heures de travail non? L’autre continua de se tortiller en regardant au sol. Jadina lui sourit gentiment et dit finalement :
Alors on s’entend que vous me laissez sortir et en échange je ne dis rien à Halan, d’accord? Le soldat acquiesça lentement et Jadina passa à coté de lui en souriant avant de sortir hors de la petite tente. Elle sentit avec ravissement le souffle du vent sur son visage et fit quelque pas dans le campement, sous le regard ahurie de quelques faucons d’argent à qui elle souriait gentiment. Soudain elle s’arrêta. Un faucon lui bloquait le chemin. Il avait de longs cheveux roux, presque rouge. Elle lui demanda gentiment :
Qu’est-ce qu’il y a? Le chevalier fronça les sourcils et dit :
Je m’appelle Ikaël et je suis le commandant de cette armée. Je vous prierais de regagner votre tente, princesse Jadina, vous n’avez rien à faire ici… Jadina soupira et se retourna pour retourner à sa tente en marmonnant pour elle-même :
Pff… Vous êtes trop nul… Le commandant lui cria :
Attendez! Laissez un de mes hommes vous raccompagnez! La princesse s’arrêta et se retourna pour faire face au commandant et dit :
Je n’ai aucun besoin de quelques pour me raccompagnez! Je n’ai même pas pu faire quelques pas depuis ma tente! Le commandant lui sourit et dit :
J’insiste! Puis il cria à l’intention du soldat le plus proche, un blond occupé à ranger la selle d’un culbator :
Dan! Viens ici! Le soldat lâcha la selle par terre et se dirigea vers le commandant en demandant :
Oui, grand… Euh, commandant, qu’est-ce qu’il y a? Ikaël sourit au soldat et se retourna vers Jadina en disant :
Princesse, je vous présente le chevalier Danaël, qui va se faire un plaisir de vous raccompagnez jusqu’à votre tente. Le chevalier chuchota à l’intention du commandant :
Ça tu vas me le payer… Avant de se tourner vers la princesse. Sur le coup, il resta un instant immobile. Il n’avait jamais vue quelqu’un d’aussi belle de toute sa vie. Quand à Jadina, elle aussi examinait le chevalier. Elle sentit un étrange sentiment monté en elle et se sentit soudainement très gêné. Le chevalier fuit un pas en direction d’elle et lui sourit en disant :
Bonjour, je m’appelle Danaël… Puis voyant le regard de son frère sur eux, il ajouta rapidement :
Je vais vous menez jusqu’à votre tente, princesse. Puis il fit quelques pas, suivit comme son ombre par Jadina qui n’arrêtait pas de le regardez essayant de déterminez ce qu’elle ressentait en sa présence. Une fois arrivé devant la tente, Danaël dit à l’intention de la princesse :
Bon… Vous êtes arrivés à votre tente… Ce fut pour moi un plaisir de… Il fut coupé par une assourdissante alarme et la princesse lui demanda paniquée :
Qu’est-ce que c’est que cette… Le chevalier la regarda dans les yeux et la princesse se tut pour le laisser lui ordonner :
Rentrez vite vous réfugiez dans votre tente, nous sommes attaqué. La princesse lui obéit rapidement en rentra brusquement dans sa tente bousculant le soldat avec qui elle avait fait un arrangement et regarda une seule fois derrière elle pour voir le chevalier trancher la tête d’un monstre juste devant sa tente. Une fois rendue dans ces quartiers, elle s’assit sur une chaise et murmura pour elle-même :
Danaël…
***
Le voyage se déroula sans d’autres problèmes. Jadina restait enfermé dans sa tente, la moitié du temps à dormir, le reste à réfléchir. Car elle en avait à penser… Elle ne comprenait pas ce qui arrivait avec elle. Son cœur se mettait à battre follement dès qu’elle ne faisait que penser légèrement à Danaël. Elle n’avait jamais ressentit ça avant ou du moins pas si fort… Était-ce ce sentait sentiment dont tout le monde parlait et attendant avec patiente ou impatiente t qui finissait toujours par arrivé, même si il ne lui était jamais apparue avant ce jour funeste ou elle avait croisé le regard du chevalier? Mais pourquoi arrivait-il maintenant, juste avant son mariage? Elle ne pouvait pas empêcher son cœur de battre, mais elle était promise à Halan et aimer un autre allait faire de sa vie qu’une grande page de tristesse ou chaque seconde sans la personne qu’elle aimait allait passer comme des heures… Elle ne voulait pas ressentir cela il fallait qu’elle oublie ce chevalier… Mais oublier quelqu’un qu’on aime, c’est comme s’oublier sois même, jusqu’à ne devenir qu’une simple ombre de vie…
***
Danaël s’assit contre une pierre et prit sa tête entre ses mains. La nuit tombait et il était de tour de garde, il ne devait donc pas relâcher sa surveillance, mais il ne pouvait sans empêcher. Il devait remettre de l’ordre dans ces idées… Depuis qu’il avait croisé le regard de la princesse, ces pensés était toute chamboulé, il ne pensait plus à bien paraitre devant son frère ou encore à faire ces tâches quotidienne, mais seulement à elle et rien qu’à elle. Qu’est-ce qui lui arrivait? Il n’avait jamais ressentit cela avant… Il ne pouvait y croire… Était-il vraiment tombé amoureux de la princesse? Il ne savait pas si ça lui faisait du bien ou du mal, mais il savait qu’il ne devait pas ressentir cela! La princesse devait se marier au prince Halan, il ne devait pas ressentir cela! Soudainement quelqu’un posa sa main sur son épaule et il sursauta avant de se retourner pour tomber face-à-face avec son frère qui le sermonna :
Si j’avais été un ennemie, tu seras déjà mort et j’aurais pénétra dans le camp… Il se tut un instant et regarda son frère dans ses yeux et ajouta après un instant :
Je comprends que tu sois fatigué, mais il faut te forcer, la mission est presque terminé. Demain on arrive à Sabledoray et on dépose la princesse Jadina dans les bras de son fiancé et après on pourra rentrer. Danaël sursauta légèrement. Quoi demain, déjà?
***
Jadina se fit réveillé par une main qui lui toucha délicatement l’épaule. Elle ouvrit doucement les yeux et crut voir un instant la silhouette de Danaël devant elle, mais bien vite, sa vision redevient normal et elle aperçue un des soldats d’Halan devant elle. Il lui dit :
Dépêchez-vous de vous préparer, nous sommes bientôt arrivé à Sabledoray. Jadina sursauta et se leva et un bond. Quoi déjà? Elle n’avait pas eu le temps de bien réfléchir… La seule solution qu’il lui restait maintenant, c’était d’oublier son cœur au risque de se perde et de devenir malheureuse… Mais il n’avait pas d’autre choix. Elle ne pouvait choisir un autre choix… Elle se dépêcha donc de s’habiller et de se préparer le cœur déjà vers le chemin de l’abattoir. Elle sortit et regarda les deux soldats en essayant d’avoir l’air le plus digne possible. L’un regarda entre les toitures de la porte et se tourna vers Jadina en disant :
C’est l’heure. Jadina prit une grande inspiration et se dirigea d’un pas calme vers la sortie. Quand elle sortie, elle dut mettre sa main devant ses yeux pour éviter d’être aveuglé par le soleil. Devant elle se trouvait le château d’Halan avec dudit Halan qui l’attendait devant la porte. Les faucons d’argents se tenaient agenouillé devant elle, en rangé, formant un chemin jusqu’à son fiancé. Jadina prit une grande inspiration et se dirigea d’un bon pas vers Halan. Elle ne faisait que regarder ses pieds. Elle ne voulait rien voir, rien entendre, rien ressentir… Elle arriva finalement au pied des marches et leva lentement la tête en direction d’Halan. Au passage son regard croisa celui de Danaël, qui, par pure hasard, se trouvait â coté d’elle et elle arrêta son mouvement un instant. Dans le regard du chevalier, il y avait une grande tristesse et aussi une grande émotion. Était-elle la même que la sienne? Elle ne pouvait vraiment le savoir, il était trop tard… Elle détourna rapidement le regard, mais elle savait que ces yeux bleus l’hanterait jusqu’à sa mort. Quand à Danaël… Revoir la princesse lui avait fait plus de bien que de mal, même si il sentit un couteau s’enfoncé dans son cœur quand la princesse détourna le regard et continua son chemin comme si de rien n’était, mais ces yeux ne pouvait mentir… Il y avait beaucoup de tristesse, une grande émotion, mais surtout de la résignation. Elle avait accepté son sort et même si ça lui faisait du mal (leur faisait du mal), c’était probablement mieux pour eux deux, car ils n’avaient pas d’autres choix… Il observa Jadina se dirigea à petit pas vers Halan et le regarder dans les yeux. Son fiancé lui fait le baisemain et Danaël se sentit bouillonné intérieurement. Quand à Jadina, elle se sentit extrêmement lasse. Tout ce qu’elle voulait, c’était dormir, pour ne plus penser, ne plus ressentir… Son fiancé lui demanda :
Est-ce que ça va? Jadina soupira longuement et dit, avant de rentrer dans le château :
Oui. Tout va bien… S’il fallait qu’elle mente toute sa vie, autant commencer maintenant.

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Mer 14 Juil - 0:27

La naissance de Shun-Day: Je sentis soudainement une grande fraicheur autour de moi... Où étais-je? Depuis quand j'y étais? Je n'avais aucun souvenir ou aucune idée d’où et de qui j'étais... J’étais dans le noir complet. Je me sentais étrangement vivante... Vivante. Ce mot est venu par lui-même dans mon esprit. Un reflexe me prit et j’ouvris quelque chose en moins. Une terrible lumière m'envahis. Je finis progressivement par m'habituer à la lumière et je regardai autour de moi. J'étais dans une grande étendue verte avec de grande chose qui me dominant de leur taille. Des arbres, une forêt. Ces mots viennent à mon esprit en même temps qu'une foule de chose. Mais qui suis-je? Je l'ignore encore. Je me regarde. D'autres mots viennent à mon esprit (comme le mot esprit lui-même). Deux jambes, deux bras, des ailes, des plumes... Les ouvertures par lequel je vois s'appelle des yeux (car il y en a deux). Je prends conscience que je respire doucement sans même avoir à y penser, ce même reflexes qui me fit ouvrir les yeux. Je regarde devant moi. Il y a quelque chose. Quelqu’un. Tout comme moi, il a deux jambes, des plumes et des ailes, mais seulement un bras. Il me ressemblait étrangement même s’il était différent. Plus vieux et un garçon… Toujours des mots arrivent dans mon esprit. Je le regarde. Je le regarde et je lui demande :
Qui… Qui êtes-vous? Il me sourit et me répondit :
Je m’appelle Skroa, le futé. Je suis un Galina, tout comme toi. Je suis ton créateur, ton maître! Mon maître? C’est donc lui qui m’a crée? Un nouveau mot arrive : père. Cet homme est mon père. Je dois lui obéir, le satisfaire et faire de mon mieux pour lui. Il sait tout et c’est mon seule avenir. Je lui demande après un instant :
Et père, qui suis-je moi? Il fronce les sourcils et me répond :
Ne m’appelle pas comme ça! Maître va suffire! Je t'ai donné une partie de mon corps et de mon âme. Et tu es ma créature fidèle. Je ne suis pas une bonne créature, je l’ai fâché. Il faudra que je fasse attention à l’avenir. Je ne suis qu’une créature le servant, sans histoire, sans bût autre que de rester fidèle à mon père (je ne peux m’empêcher de le considérez ainsi). Je lui demande soudain :
Comment je m’appelle, maître? Mon père me regarda et me dit :
Ton nom? Tu peux le choisir… Mais je t’ai créé pour une mission précise. Viens-ici. Je vais t'expliquer. Je me lève doucement. Mes jambes tremblotent et pourtant j’arrive à faire quelque pas en direction de mon maître et à me tenir bien droite devant lui. Il me dit :
Je t’ai crée dans le but de devenir le maître de ce monde… Et tu vas m’y aidé, petite… Il s’interrompit un instant et me regarda dans les yeux l’air de dire ''quel est ton nom''. Un nouveau mot vient à mon esprit. Je le dis sans réfléchir:
Shun-Day. Je m’appelle Shun-Day.

À venir: un nouvelle Os sur Shushun pendant ça rencontre avec Gryf.

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Mar 20 Juil - 23:58

La rencontre de Shun-Day et Gryf : J’observais attentivement les légendaires, comme on les appelait, déchargez le girawa, vérifiez le chemin, s’installer pour la nuit ou simplement se réchauffer près du feu. De là où j’étais, dans l’ombre des arbres, je pouvais facilement les observer sans qu’il puisse me voir. Il faut que je choisisse le bon moment pour me faufilez dans le camp et demandez à leur chef, le blond nommé Danaël et leur demandé de venir avec eux, comme me l’a demandé mon père. Par la suite, je les accompagne, jusqu’à ce qu’il trouve la corne de Sygma et la je leur arrache, avec l’aide de mon père qui va me suivre durant tous le voyage, de loin. Pour ne pas attiré des soupçons sur qui je suis vraiment, la fille de Skroa, leur pire ennemie qui a faillit les tuer plusieurs fois, mon père m’a donné une apparence semi-humaine. Tout ce qui me reste de ma forme Galina, c’est mon bras droit, celui de mon père à partir duquel il m’a crée. J’ai peur de ne pas réussir ma mission. Il ne faut pas que j’échoue, sinon il ne serais pas content et me retirera ce qu’il m’a donné... Je ne veux pas mourir, il faut donc que je fasse de mon mieux et même plus pour lui. Je reporte mon attention sur le camp et je vois un des membres des légendaires se lever et se diriger par ici. Zut! Il ne faut pas qu’il me trouve ici, je ne dois pas rencontrer d’autres légendaires que Danaël pour l’instant... Vite, je me cache dans un buisson et je le vois s’approcher de moi. Je me fais toute petite et je l’observe discrètement. C’est l’homme bête, dont mon père m’a dit de me méfier, car il est très fort, bien plus fort que moi à ce qu’il dit, mais pour l’instant il ne me fait pas trop peur. Je l’observe à son insu pendant qu’il s’approche de la où je suis. Il est légèrement plus grand que moi, avec des cheveux roux et de la fourrure, elle aussi rousse, mais c’est vraiment son regard qui m’attire d’abord. Il a de grands yeux à l’iris et la pupille entièrement noir... Un étrange sentiment nait en moi. Qu’est-ce qui m’arrive? Je suis presque incapable de me détacher de ces yeux pour continuer à le regarder. Il s’arrête juste devant le buisson où je suis caché et porte la main à son pantalon. Soudain, je crois comprendre pourquoi il s’est éloigné des autres pour s’enfoncer dans la forêt. Il ne va quand même pas... Si. Beurk, beurk... Il ne faut pas que je m’énerve, mais c’est plus fort que moi quand je l’entends dire :
Mince! C’est vrai que j’avais envie! Nooon? Mais on dirait qu’oui et je peux te le dire. Incapable de me retenir je bouge et je lui mets mon pied dans la figure avant de sortir du buisson et de me mettre à courir avant qu’il ne puisse voir mon visage. Mais il m’attrape ma main gauche et me tire vers lui en disant :
Hé! Reviens ici, toi! Je griffe sa main et essai nouveau de partir en criant :
Lâche-moi! Aaarg! Mon père avait raison! Il est beaucoup plus fort que moi. Il me saisi par la taille et je lui donne un coup de pied dans les jambes, mais il ne me lâche pas, bien au contraire, renforce sa prise sur ma taille en me disant :
Me force pas à... Je le coupe en lui donnant un nouveau coup de pied et en disant :
À quoi? Me pisser dessus encore une fois? Il grogne et renforce encore un peu sa prise relâche mon bras droit un instant ou j’en profite serrer son bras gauche toute griffes sortit qu’il approche dangereusement de mon coup en essayant toujours de lui échapper. Il me crie :
Mais tu vas te tenir tranquille oui? Je vois que les autres légendaires approche et avec l’énergie du désespoir je me tortille essayant de lui échapper pendant qu’une des légendaires, l’elfe, accourt en criant :
Tiens bon Gryf! On va s’occuper de... Elle se coupe un instant le temps qu’elle arrive. L’homme bête, ce Gryf, me soulève du sol, mais sa main droite glisse hors de mon coup pour atterrir sous mon chandail... Pile au moment au les autres légendaires arrive une torche à la main de l’un d’entre eux. L’autre termine sa phrase :
... Cette fille?! Je sais l’autre relâcher sa prise, pendant qu’il dit :
Oups! Une... Fille? Nooon? Tu avais pas remarqué, crétin? Je me sens soudainement rougir et je baise la tête pour ne pas voir la figure des autres légendaires... Ça ne pourrait être pire... Je sens Gryf retiré sa main de mon chandail et me repousser au sol, pendant qu’il dit à son équipe :
Hé! C’est pas du tout c’que vous pensez, là! Une fois ma main droite libéré je sers le poing et lui envoie dans la figure en hurlant :
PERVERS!!! Je m’incline légèrement devant les légendaires et je leur dit :
Mes hommages, nobles légendaires! Veuillez ne pas me juger sur cet incident. Je me présente : Shun-Day de l’école de Ninja Kelbokuto!! J’aimerais que vous me fassiez l’honneur de me prendre comme apprenti afin que je puisse compléter na formation et ainsi obtenir mon diplôme! Je suis prête à accomplir toutes les tâches que vous me jugerez apte à réaliser! Le chef du groupe me regarda étrangement. Qu’est-ce que j’avais de mal, mis à part les événements passés? Pourquoi me regardait-il ainsi? J’avais pourtant répété exactement ce que mon père m’avait dicté avant de me laisser seule. Il me demanda perplexe :
Tu veux... Qu’on te prenne comme... Stagiaire? Sans même pouvoir me laissez dire un mot, la deuxième fille, la magicienne, continua :
Heu... Shun-Day, c’est ça? Écoute, tu as l’air d’une chic fille, mais nous sommes en pleine mission et elle peut s’avérer très dangereuse. Alors... Je la coupai en souriant de toutes mes dents... Ça mon père avait prévue et j’étais préparé :
e suis déjà au courant, j’étais en ville quand les dieux vous ont demandé de trouver la corne de Sygma! C’est la mission idéale pour décrocher mon diplôme! Je sortis rapidement mes faux papier et m’approcha de Danaël, toujours un grand sourire aux lèvres, et lui dit :
Vous devrez juste remplir ce rapport de stage et confirmer que je vous aurai aidés à sauver le monde! Le chef examina mes papiers pendant que l’elfe lui criait :
Tu ne vas pas accepter Danaël! Le blond continua d’examiner mes papiers et me les rendit en disant :
Hum... Ça m’a l’air en règle et toute aide est la bienvenue! Je repris mes papiers en continuant de sourire. L’affaire était dans le sac... Mais le blond continua :
Mais tu as frappé l’un des nôtres et c’est inadmissible! Je protesta rapidement :
Mais... L’elfe me regarda victorieusement en disant :
Paf! Dans les dents! Le blond continua :
Alors la décision finale... Appartient à Gryf! Je me retourna vers le roux et demanda :
Lui? L’homme bête tressaillit et demanda :
Moi? Je le regardai dans les yeux, une expression sérieuse sur le visage, puis lui sourie de toutes mes dents en fermant les yeux avant de dire :
S’te plaîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîît! Je sentis que j’avais réussis quand il bafouilla un léger:
D’a... D’accord! Je rouvris les yeux et lui sourie doucement. Je sentais mon cœur battre étrangement vite quand il me sourit à son tour...J’avais réussis, mais ce n’était pas pour cela que mon cœur battait.

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   Mer 28 Juil - 2:24

Gryf se leva hors de son lit en ne faisait aucun bruit pour ne pas réveiller Kel… Depuis qu’il était arrivé son frère ne levait pas quitté des yeux toujours constamment sur lui, comme s’il en avait besoin… Au début, ça ne l’avait pas dérangé, mais après ça avait commencé à le déranger… Il avait bien essayé de lui en parler, mais son frère ne voulait pas l’écouter… Il était parfois aussi tête de mule que lui qu’en il le voulait bien… Ou encore il n’arrivait pas à lui dire et se pliait gentiment à ses ordres… Mais cette fois, il allait désobéir. Cette fois, il allait le quitter. Aujourd’hui, il allait sortir s’entrainer depuis le début qu’il était revenue. Il allait s’entrainer pour venger la mort de Danaël, son meilleur ami et tuer Anathos avant que le monde qu’il connait ne devienne qu’une sombre réplique de lui-même… Il allait s’entrainer jusqu’ devenir plus fort, plus puissant, plus rapide… Prêt. Il allait s’entrainer hors de la cité, dans les montagnes de Lovinah. Et personne ne se mettrait en travers de sa route. Il se glissa dans les couloirs de la citée et sortie rapidement, sur la pointe des pieds… Les rues de la cité était déserte, personne n’était débout à cette heure-ci… Il n’eu donc aucun problème à se faufilez hors de la citée. Libre, il était enfin libre… Et il pourrait s’entrainer… S’entrainer pour Danaël.
***
Kel-Cha se réveilla en sursaut… Il avait un très mauvais pressentiment. Il se leva péniblement et marcha jusqu’au lit de son frère pour le réveillé… Qu’il trouva vide. Mais où est-ce qu’il était partit? Pourquoi ne l’avait-il pas prévenue avant? Légèrement inquiété, il se dépêcha de s’habiller et fit le tour du château demandant à chaque personne qu’il croisait s’il avait vue son frère… Mais malheureusement pour lui, la réponse était toujours négative. Après avoir fait le tour, il s’accota contre un mur et se dit pour lui-même :
- Gryf… Attends que je te retrouve et je te promets que tu vas t’en souvenir longtemps… En fait, il était très inquiet pour son frère. Il venait tout juste de le retrouver dans un état vraiment pathétique...Le pire, c’est qu’il semblait gardé tout ce qu’il avait vécue, sa peine, sa douleur, sa colère à l’intérieur de lui et bientôt il allait exploser… Parfois aussi, il essayait de dire quelque chose, mais finissait toujours par fermé la bouche et faire comme si de rien n’était… Mais il n’y avait jamais rien. Déjà, Kel l’avait perdue de vue et il s’inquiétait à mort pour lui… Il ne voulait pas le perdre à nouveau. Dans quel pétrin son frère s’était-il fourré?

***
Un courant d’air glacial souffla lentement dans les montagnes pour ensuite se faufilez sous mes vêtement jusqu'à ce que je ressente sa fraicheur jusque dans le ciel de mon âme. Je resserrai la mince couverture que j’avais autour des épaules… Ce qu’il faisait froid… Malgré ces trois ans, je ne m’étais toujours pas habituer au climat glacial des montagnes de Lovinah. Je n’avais aucun autre équipement que ce que j’avais bien pu cambrioler dans ce petit magasin montagnard que j’ai trouvé dans cette ville dont les milk-shark avaient fait s’enfuir tous les habitants… J’ai avait profitez pour voler un peu de nourriture et prendre de nouveau vêtement… Pour l’occasion j’avais repris mon apparence humaine. Des plumes, c’est un peu trop froid pour ce climat hivernal… Mon père dans sa cage, gesticule et crie. Même si j’y suis habitué, il est étrangement plus agité que d’habitude… Bizarre. Heureusement que j’ai pu me procurer cette cage, sinon j’imagine mal ce qu’il pourrait faire. Avant, il fallait que je garde constamment un œil sur lui. Je me rapproche un peu encore du feu qui grésille devant moi que j’ai réussis à allumer dieu seul sais comment par ce froid glacial. Une bouilloire d’eau brulante est par-dessus ce feu et siffle légèrement d’une douce mélodie. Je continue de frissonner. Gryf… Mon cœur a si froid, sans toi…
***
Le vent frais accueillit Gryf avec merveille. Il neigeait doucement d’une petite neige coulante qui se coulait dans sa fourrure et la rendait légèrement humide. Il observa un instant cette petite neige tombé, puis il prit une grande bouffé d’air glacial avant de tirer la langue et d’attraper quelque flocon, après soudain se rappeler qu’il n’était pas là pour cela. Il était là pour faire son entrainement et il allait le faire. Tout d’abord, il devait améliorer un peu sa vitesse… Il partit au pas de course dans les montagnes de Lovinah, environ dans une zone* de sprint relax, laissant derrière lui la citée. Était-il partit comme cela il y a des années déjà? Il n’aurait probablement jamais la réponse… Après plusieurs minutes, très éloigné de son nouveau chez-soi, il s’arrêta sur une roche complètement épuisé par l’effort. Il fallait… Puff, puff… Qu’il fasse… Puff, puff… Mieux! Il fallait… Puff, puff… Qu’il le fasse… Puff, puff… Pour… Puff, puff… Danaël! Il se releva de la roche, avant même d’avoir repris complètement son souffle et il s’apprêtait à repartir en zone* de sprint all-out quand il vit une fine colonne de fumé émergé de derrière l’énorme rocher ou il s’était arrêté. Qui est-ce qui pouvait bien être là?
***
Je m’arrêtai un instant de fixé le feu. Il me semblait avoir attendue un bruit. Un bruit humain. Mais j’avais du rêvé… Personne ne venait dans cette partit de la montagne, qui était trop éloigné des villes alentours habités, sans être proche de la cité des jaguarians et assez rapproché du terrain de chasse des milk-sharks. J’avais trouvé cette endroit parfois pour m’installer sans avoir personne à mes trousse, tout te seul, entre une montagne et une grosse roche, me cachant des regards indiscrets et du monde extérieur… Seule entièrement… Mes amis… je me sens si seule sans vous…
***
Gryf réfléchissait à toute allure. Et si c’était simplement un promeneur égaré? Non, non, ce n’était pas possible personne ne visiterait ces montagnes comme un simple visiteur, il y avait bien des milliards d’autres endroits bien plus intéressant. Et comment pouvait-on se perdre dans ces montagnes puisque c’était déjà suicidaire de s’y avancer sans carte? La et les personnes qui étaient là devaient forcement avoir une raison… Et si… Et si c’était des trafiquants de monslaves? Oui, forcement, il ne voit pas d’autres idées… Ça ne peut être qu’eux… Mais si c’est vraiment des trafiquants de monslaves, ils doivent forcement faire encore de leurs victimes qui voudraient probablement être libéré… Oui, c’était décidé. Il commença à escalader la roche. C’était le moment de s’entrainer au combat…
***
Je retirais tranquillement ma bouilloire du feu et mit l’eau chaude dans une tasse ou j’avais déjà déposé un sachet de thé. Comme il me restait de l’eau chaude je le mis dans une deuxième tasse ou j’ajoutai aussi un sachet de thé avant de la déposer devant mon père qui l’ignora royalement en continua de croasser. Quoi de mieux pour insulter la cuisinière… En attendant que mon thé est suffisamment infusé, je me levais pour m’étirer un peu, quand j’entendus à nouveau un bruit. Le même bruit humain. Provenant du rocher devant moi. Discrètement sans faire de bruit, je ramassais ma lame et m’avançait de quelque pas.
***
Gryf continua d’escalader avec l’agilité du chat. Il n’entendit que le souffle du vent et le battement de son cœur. Il était prêt. Il se reposa un instant. Il avait presque atteins le haut du rocher. Une fois rendue là-haut, il allait sauter sur une des personnes du camp et faire son travail de justicier. Le jaguarian recommença à grimper quand soudain, il senti quelqu’un bouger en arrière du rocher et se diriger vers lui. C’est sur lui qu’il allait sauter…
***
Je continuais d’entendre les bruits et je me rendis enfin compte de ce que sentait : une respiration légèrement rapide, mais régulière. Une respiration humaine. Je ne savais pas de qui elle parvenait. Un villageois, un promeneur, un trafiquant de monslaves? Je ne savais pas, mais je savais une chose : j’étais prête.
***
Gryf avait enfin atteins le haut du rocher et demeurait caché, jusqu’à ce que la personne s’avance un peu pour qu’il puisse sauter dessus sans se briser tous les os. Heureusement pour lui, il le sentit encore un peu plus s’approcher. Il tendit son corps et se prépara à sauter…
***
Je resserrai encore un peu plus ma prise sur mon sabre…
***
Gryf tendit tous les muscles de son corps.
***
Je tremblais, mais je n’avais pas peur…
***
Il prit son élan…
***
J’étais prête.
***
Il était prêt.
***
...
***
Gryf prit son courage à deux mains et sauta sur la personne toutes griffes sorties.
***
La ''chose'' émergea de derrière le rocher en sautant vers moi. Je pris mon sabre et arriva à l’empêcher de me… Griffer? La vitesse de sa chute nous fit tomber à la renverse.
***
Gryf fonça sur l’homme et approcha son bras gauche pour le griffer. Il lui entailla le bras gauche avec son sabre juste avant qu’il ne tombe sur… Elle?
***
Une fois atterrit sur le sol de roche, en dessous de mon agresseur, je relevai la tête pour le voir… Je sursautai vaguement…
***
Cette tignasse blonde…
***
Ce regard félin…
***
Était-ce vraiment elle?
***
Je ne pouvais croire que c’était vraiment lui…
***
Shun-Day?
***
Gryf?
***
...
***
...
***
Soudain, Gryf comprit le ridicule de la situation et se releva et disant :
- Je m’excuse, je ne savais pas que c’était toi, je pensais… Shun-Day se releva et le regarda dans les yeux. Gryf fut un moment troublé par ce regard tellement intense, mais il ne laissa rien paraître… Question de fierté.

***
Il se releva péniblement et m’adressa des excuses pendant que je me relevais aussi. C’était tellement étrange de le revoir… Je le regardais dans les yeux pour m’assurer que c’était bien lui et il se tut. J’avais tellement pensé à lui durant toutes ces années seules… Je m’avance un peu vers lui. Je l’ai tellement attendue.
***
Gryf regarda Shun-Day s’approcher légèrement de lui. Il y avait une telle émotion dans ces yeux… Il la laissa s’approcher et incapable de résister il s’avança aussi un peu et prit délicatement les mains de la Galina et dit :
- Je suis content de te revoir…
***
''Je suis content de te revoir'' J’avais tellement attendue d’entendre cette phrase durant toutes ces années… Je regarde intensément Gryf qui a prit mes mains dans les siennes et j’approche un peu mon visage du sien avant de lui répondre :
- Moi aussi…
***
Gryf avait du mal à supporter le regard de Shun-Day et sa voix était encore plus douce qu’il se souvenait… Il ne savait pas trop ce qu’il faisait, mais il approcha encore un peu plus son visage du sien et l’embrassa délicatement sur la bouche.
***
Je reçue le baiser de Gryf comme un cadeau tombé du ciel… M’aimait-il aussi? Je n’en avais aucune idée… J’essayais simplement de profiter du moment. Mais évidement, il fallait que mon père gâche toute la scène. Il cria de toutes ces forces ce qui nous fit sursauter et interrompre notre baiser...
***
Un crie de Skroa fit sursauter Gryf et Shun-Day et interrompre le baiser. Mais qu’est-ce qui lui avait pris à la fin? Pourquoi avait-il fait cela? Avait-il pensé une seconde à Shimy? Qu’est-ce qu’elle dirait quand elle l’apprendrait? Il recula un peu et trébucha sur une roche avant de se relever et de partir en courant de toutes ces forces.
***
Je regardai Gryf s’éloigna de moi, avant de trébucher et de partir à la course. J’esquivai un geste pour le retenir, mais il était déjà trop tard… Je baissais tranquillement mon bras et me tourna vers mon père et lui lançant un regard mauvais. Je fis quelques pas et m’assis près du feu, reprenant ma tasse de thé qui était encore chaude… Est-ce que tout cela était vraiment arrivé? Je murmurai un peu pour ma même :
- Gryf…
***
Kel-Cha fit le saut quand il vu rentrer son frère rentrer et lui demanda fou d’inquiétude :
- Où est-ce que tu étais? Gryf lui répondit en passant en baissant la tête et en l’ignorant :
- Allez m’entrainer… Kel s’apprêtait à poser plus de question quand il vut que son frère ne voulait vraiment pas discuter. Il le regarda s’éloigner la tête baissé quand il remarqua son bras en sang. Il lui cria :
- Qu’est-ce qu’il t’est arrivé au bras? Gryf mit la fin de la discutions et s’enfermant dans sa chambre après avoir crié :
- Rien! Je n’ai rien! Mais son frère pouvait deviner qu’il n’y avait pas rien…

***
Gryf entra dans sa chambre et s’écroula sur son dos, complètement épuisé. Son corps était dur comme de la pierre suite à la course qu’il avait fait et il était terriblement fatigué. Son bras était douloureux, mais beaucoup moins que son esprit. Il voulait simplement s’endormir pour arrêter de penser… Mais il était incapable de trouver le moyen… Le baiser… Il n’avait aucune idée de comment c’était arrivé. Ça avait été plus fort que lui… Shun-Day… Il ne croyait pas qu’il pourrait la revoir un jour… Mais de là, ressentir ce qu’il ressentait… Il ne savait pas ce que c’était, mais il ne voulait pas le savoir. Shimy… Qu’est-ce qu’elle penserait de tous cela? Il l’aimait, il ne voulait pas lui faire de mal… Shimy… Shun-Day… Shimy… Shun-Day… Shun-Day…
Il y aura une suite bien sur Smile .
*Zone: eh oui dans le sport il y a différent zone d'effort et -blablablabla, ça intéresse personneuh!-

____________________________________________
Rebelle de l'ancienne aire
Crime time is back

Still in the weirdess place...

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Xou
Messages : 1018
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque part d'étrange dans ma tête

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Poèmes et One shots de Xou   





Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

Poèmes et One shots de Xou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Poèmes et One shots de Xou
» Poèmes dans Bleach
» Cahiers de poèmes, Emily Brontë
» Vos poètes et poèmes préférés
» Poèmes tous doux...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendaires : Nouvelle ère :: Papotage en règles :: Créations de fans :: Ecritures :: Les fictions terminées-