Site créé pour ceux qui veulent discuter entre estimateurs positifs de la direction de la BD.
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Contextes, prétextes et textes, par Jade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: Contextes, prétextes et textes, par Jade   Lun 1 Fév - 13:42

Contextes, prétextes et textes



Bonjour! Bienvenue à bord du Contextes, prétextes et textes qui, à partir de maintenant, hébergera mes one-shots et vignettes(ou drabbles, pour les anglophones) concernant Les Légendaires. Les nouveaux posts seront probablement sporadiques, mais je vais tâcher d'écrire assez souvent. Comme je vais principalement m'appuyer sur des défis et des prompts, trouvables dans les différentes communautés d'auteurs de fanfiction, et pour éviter de faire des notes de l'auteur trop longues, j'expliquerai le contexte/prétexte de mes textes dans les commentaires, pour ceux que ça intéresse. Si vous trouvez une vignette ou un OS particulièrement intéressant, n'hésitez pas à me demander de l'étendre/lui faire une suite.

Je commence donc avec un 2-Sentences Alphabet Challenge, centré sur Ikaël et Danaël, et dédicacé à ma sœur, qui a trouvé la plupart des mots, Axel, mon voisin en physique, dont la patience est infinie, et ma maman, qui a réussi à trouver un cahier de brouillon comme celui dans lequel j'avais écris ma première fiction, me permettant de réveiller la collégienne inspirée qui sommeillait en moi, pour le meilleur et pour le pire.

Sur ce, bonne lecture!

PS: mes excuses s'il reste des coquilles, j'ai passé 3 heures à tout relire, mais il est possible que j'ai loupé des choses, et je n'ai pas pu contacter ma correctrice(Bêta-reader, pour les anglophones) habituelle.




Argent :
Il était évident pour tout le monde que le bandeau de métal autour de la tête du Prince Consort Danaël était en argent, et ce parce qu'il n'était pas de sang royal. Seuls quelques hommes reconnaissaient le reflet bleu-vert typique de l'alliage de leurs armures, et voyaient ce témoignage d'appartenance pour ce qu'il était.

Bière :
Lorsque la princesse lui confia son insatisfaction à propos de la pierre tombale rugueuse de Danaël, inquiète que celle-ci ne se recouvre de mousse, Ikaël éclata d'un rire sans joie. Son frère avait toujours préféré sa bière mousseuse, après tout.

Chevalier :
Danaël, qui ne croyait pas vraiment en la supériorité de la noblesse, mettait un point d'honneur à toujours traiter le personnel du château avec respect et courtoisie, et à ne jamais abuser de son nouveau statut. Cependant, si un domestique l'appelait encore une fois « prince », alors qu'il avait déjà répété cinq-cent fois que le seul titre honorifique qu'il méritait était « chevalier », il ne répondrait plus de lui-même.

Devoir :

Ikaël l'avait souvent ignoré sous le prétexte qu'il devait faire son devoir – et c'était ça qui faisait le plus mal. Quelle indifférence envers lui pouvait-il y avoir dans le cœur de son frère pour qu'il ne considère même pas avoir un petit morceau de devoir envers lui ?

Enfance :
Ikaël avait longtemps trouvé son frère terriblement immature. Il lui fallu plus longtemps qu'il n'osait l'admettre pour comprendre qu'il essayait simplement de rattraper comme il pouvait l'enfance qu'on lui avait volée à ses 10 ans.

Frère :
« Bienvenue, mon frère. » C'était, Ikaël décida, le plus beau titre honorifique que la princesse pouvait jamais lui donner.

Gaga :
Il était gaga de sa nana, disaient certains anciens camarades de Danaël, mais Ikaël savait qu'ils se trompaient : son frère et la princesse étaient frères d'armes avant d'être amants, leur relation basée sur la confiance plutôt que l'amour aveugle. C'était pour cette raison qu'ils avaient toutes leurs chances de surmonter ensemble les obstacles qui se dressaient sur le chemin – à commencer par le goujat qui faisait des avances déplacées à sa future belle-sœur.

Honneur:
Lorsque son frère avait déserté, Ikaël lui en avait voulu d'avoir déshonoré sa famille et son ordre. Avec le recul, il ne pouvait que se demander quel honneur il serait resté aux Faucons d'Argent si pas un d'entre eux n'avait pris la peine de tenir leur promesse de protéger une innocente.

Illumination :

Ikaël contemplait avec déception le cadeau de mariage magnifique, générique, et terriblement politiquement correct qu'il s'apprêtait à emballer, quand il eu un éclair de génie. Danaël ne dit pas un mot en voyant la fibule de sa mère cachée entre deux assiettes, mais le scintillement de ses yeux lorsqu'il la glissa discrètement dans sa poche était bien assez éloquent.

Jeu :
Si Toopie était légèrement inquiète lorsqu'elle vit les deux frères croiser violemment le fer, elle fut intriguée par la réponse du vétéran qui les regardait avec amusement. « Ah, mais ne vous inquiétez pas, mademoiselle, ils ne se battent pas, ils jouent ! »


K-algèbre :

Ikaël n'avait aucune idée de ce que cette chose pouvait bien être, ni du rapport que cela pouvait avoir avec le sujet déjà brumeux que la fabuleuse Toopie avait abordé précédemment, mais qu'importait. La maison de ses ancêtres n'avait pas été graciée de l'enthousiasme de l’adolescence depuis trop longtemps pour qu'il coupât la jeune fille dans son élan.

Lumière :
En rentrant de mission, une fois, son père avait décrit Danaël comme une petite lumière au bout du long chemin de retour. Ce ne fut qu'en se réveillant un beau matin avec la certitude de ne plus jamais voir son sourire ensoleillé et les étoiles de ses yeux qu'Ikaël avait compris – trop tard – la signification de ces mots.

Mariage :
Elle était magnifique dans sa robe blanche, et il était époustouflant dans son costume bleu ciel. Les hommes du commandant, dont les yeux étaient humides, prétendirent ne pas remarquer qu'il n'y avait ni poussière ni vent frais dans le temple.

Nuit :
Ikaël nierait toujours un quelconque rapport entre son insomnie lors de la nuit de noce de son frère et une peur irraisonnée de le perdre à la princesse. Après tout, c'était déjà fait depuis longtemps.

Oiseau :
Tout en essayant de calmer la panique de son frère, Ikaël se demandait distraitement comment pouvait s'appeler le croisement entre un aigle et un faucon. Il était plus que temps de trouver un surnom affectif pour le neveux ou la nièce à qui la princesse était en train de donner naissance.

Pâté :
Danaël fut très soulagé lorsqu'il apprit que son frère avait trouvé à se mettre en sécurité avec les nobles dans les garde-manger pendant l'attaque, et se précipita vers lui dès qu'il sorti des décombres, avant de s'écarter en grimaçant. « Ikaël, tu sens l'pâté ! »

Qualité :
Lorsqu'Ikaël se plaignit pour la énième fois de la qualité déplorable de ses catogans, la réaction logique de Danaël fut de lui en faire un avec le fil de fer dont on faisait les barbelés. 10 ans plus tard, alors que son créateur était mis en terre, il tenait toujours fidèlement ensemble les mèches rousses en dehors des yeux humides de son porteur.

Respect :
Malgré les apparences, il se respectaient beaucoup l'un l'autre : Danaël était suffisamment intelligent pour savoir l’obéissance et la sévérité de son frère nécessaires au bien des Faucons d'Argent, mais était trop fier pour l'imiter. Ikaël, quant à lui, avait souvent envié le courage son cadet avait fait preuve en abandonnant la politique pour suivre son cœur, et dont il se trouvait manquant.

Soyeux :
Dans le profond de son être, Danaël pouvait bien se l'avouer: il était jaloux de la chevelure soyeuse de son frère. Il fallait le comprendre, aussi, si lui avait le malheur de pencher la tête, ses cheveux s'empressaient de s'emmêler, tandis qu'il suffisait à Ikaël de passer les doigts dans les siens pour les remettre en ordre.

Tempête :
Les colères de Danaël étaient comme des orages : bruyantes, violentes, dangereuses à un certain point, mais plutôt faciles à gérer. Celles d'Ikaël, en revanche, étaient comme des chutes de verglas en pleine nuit : silencieuses, mortelles, et invisibles tant qu'on était pas tombé.

Union :
Il était habituel de voir le commandant et son frère se lancer des regards noirs et des remarques cinglantes. En revanche, lorsqu'ils partageaient un sourire complice et un clin d’œil plein de sous-entendu, ou pire encore, un éclat de rire, l'armée entière tremblait dans ses bottes.

Visite :
Ikaël n'avait pas pleuré à l'annonce de la mort de son frère, et ne montra pas plus d'émotion lors de son enterrement deux ans plus tard. La première fois – un vie plus tôt, il semblait – Jadina lui en avait voulu, l'avait accusé de n'avoir pas aimé Danaël ; cette fois-ci, elle se glissa dans sa tente après la nuit tombée, et essuya ses larmes silencieuses.


Wasabi :
Le visage du commandant était à peu près de la même couleur que ses cheveux. Danaël, lui, en redemandait – avoir parcouru Alysia pendant des années sans l'appui des rations de combat avait préparé ses papilles et son estomac à tout.

Xénophobe:
Les Faucons d'Argent étaient l'élite des chevaliers de Larbos, il n'était donc pas étonnant qu'un certain nationalisme s'installe. De là à ce qu'un de ses anciens camarades, qu'il avait si bien connu, refuse de venir à son mariage parce que sa fiancée était orchidienne, Danaël n'y aurait jamais cru.

Yourte :
Danaël avait trouvé fascinant ce peuple qui construisait ses maisons d'une façon qui semblait mauvaise aux Larbosiens, mais qui pourtant était la plus adaptée à la situation. Ikaël n'avait pas fait preuve de plus d'ouverture d'esprit alors que lorsque Danaël avait volé l'Alystory – et là encore ne put que le regretter.

Zénith :
Le soleil de Sabledoray était cruel au commandant, mais il était hors de question d'arrêter ses hommes pour son propre confort, alors il serrait ses doigts sur les reines pour en cacher le tremblement et tâchait de contrôler sa respiration haletante. Ses subordonnés savaient, mais ne disaient rien, tout comme ils ne diraient rien lorsque son frère simulerait un malaise – certaines choses allaient mieux sans dire.

Impliqué(e)
Impliqué(e)
avatar


JadeLaLouveÀLaPlume
Messages : 105
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 19
Localisation : Toujours dans le coeur de l'homme que j'aime *-*

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Contextes, prétextes et textes, par Jade   Lun 14 Mar - 11:46

Salutations! Voici, après un mois et demie de silence (hé, j'avais dis "sporadique") un petit OS en l'honneur de Pi-Day!
Joyeux Pi-Day à tous!


Of Pi and Pies


À la lueur d'une bougie vacillante, Toopie travaillait. Un triangle inscrit dans le cercle, un triangle circonscrit, on calcule les aires , un hexagone dans le cercle, un hexagone autour du cercle, on recommence , et encore avec un dodécagone....

« Toopie ! »
La jeune fille sursauta. À la porte de son atelier se trouvaient Razzia, Shaki et Michi-Gan.
« Toopie, il faut que tu viennes ! Les Faucons d'Argent ont un problème, ils ont besoin de ton aide ! »

Inquiète, elle suivi ses trois amis. Sur le chemin, elle remarqua distraitement qu'ils sentaient vaguement la tarte.

Lorsqu'elle arriva au camp, elle vit au centre de la cour le commandant qui s'entretenait avec un de ses hommes, lequel tenait par la bride un chokapyk. Autour d'eux était amassés une douzaine de Faucons.

S'approchant, elle pu entendre des bribes de conversation :
« Vous voyez commandant, ces bêtes-là, quand ca galope, ça fait " pâte-à-tarte-pâte-à-tarte-pâte-tarte-pâte-à-tarte " alors que celle-là, il y a comme un bruit parasite, genre " tsoin-tsoin ", vous voyez ?
-Mhmh.
-Bah oui, quand elle marche, ça fait plus, " pâte-à-tarte-pâte-à-tarte-pâte-à-tarte-tsoin-tsoin " vous voyez ? »
Comme pour lui donner raison, le chokapyk piétina, et l'on pu en effet entendre une sorte de " tsoin-tsoin ", au grand ébahissement des quatorze chevaliers.

En un moment de faiblesse, Toopie laissa échapper un juron bien senti.
Quinze regards pleins de jugement s'abattirent sur elle – et d'où un chokapyk qui faisait " tsoin-tsoin " se permettait-il de la juger ? – et, mortifiée, elle souhaita que le sol s'ouvre sous ses pieds et l'avale comme une tarte bien chaude.

Lorsqu'elle se sentit tomber, elle cru avoir été exaucée... pour se réveiller sur le sol de son atelier, le visage inquiet de Michi-Gan bouchant son champ de vision.
« Un cauchemar...ce n'était qu'un cauchemar... soupira-t-elle
-C'est ça quand on mange neuf parts de tarte en guise de repas du soir, et qu'on reste debout jusqu'à deux ou trois heures du matin ! »

Toopie jura qu'on ne l'y reprendrait plus.

Au moins jusqu'à l 'année suivante.

Impliqué(e)
Impliqué(e)
avatar


JadeLaLouveÀLaPlume
Messages : 105
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 19
Localisation : Toujours dans le coeur de l'homme que j'aime *-*

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
 

Contextes, prétextes et textes, par Jade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Transferts de textes
» Textes en ligne en italien.
» Souvenirs, émotions, beaux textes.....
» Vos compos, vos textes sont les bienvenues
» Une possibilité d'éditer ses textes *

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendaires : Nouvelle ère :: Papotage en règles :: Créations de fans :: Ecritures-