Site créé pour ceux qui veulent discuter entre estimateurs positifs de la direction de la BD.
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageAuteur
MessageSujet: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Sam 30 Juin - 22:21



Récit par Jaguarian Chasseurs de primes




Notes ; Ok ! Pour ceux et celles qui ne le savaient pas encore, j'ai décidé d'écrire moi aussi une fic sur le monde des légendaires. Après tout hein je vois pas pourquoi les autres peuvent et pas moi. En gros, cette histoire parlera d'un groupe de chasseurs de primes assez singulier qui sera embarqué de force dans des aventures sombres et épiques, en passant par de nombreux lieux visités dans la Bd.
Dans ce récit vous pourrez retrouver parmi les personnages de nombreux membres du forum, à savoir d'ailleurs Moi-même, Maroti, Gryfman et Méga dans les quatre rôles principaux. D'ailleurs si vous souhaitez être un personnage a un moment donné, demandez-le moi par mp ou sur la Cb, car je me ferait une joie de vous faire participer (même brièvement) a l'aventure.
Mais Place au récit ! L'histoire commence au nord du royaume de Larbos, dans la ville d'Onaud, à peu près lors du commencement du tome 7. Ou, dans une taverne assez peu fréquentée, un homme étrange semble attendre quelque chose.



Chapitre 1 : Une cible intéressante



Cela faisait maintenant plusieurs minutes qu'il poireautait, et cela commençait sérieusement à l'irriter. Il était en voie de se refaire un nom dans le milieu, et il ne pouvait permettre à personne de se moquer de lui. Avant l'incident Jovénia, aucun homme n'aurait été capable de le défier, car sa musculature et l'arme redoutable qu'il portait alors dissuadait même les plus imprudents de l'approcher. Mais cela n'était plus qu'un vieux souvenir... Ses muscles avaient disparus en même temps que son âge, et aujourd'hui il n'était plus capable ne serait-ce que de soulever ladite arme, contraint de se résoudre a l'épée qu'il avait achetée à son retour a la ville. La seule chose qu'il avait conservée de cette époque était son chapeau de cow-boy, maintenant trois fois trop grand pour lui. Depuis il essayait sans relâche de se refaire une réputation, car son nom n'était guère resté dans les mémoires après ça. Maintenant il était devenu moins-que-rien. Et le voilà a traîner dans cette auberge miteuse, a attendre un indic retardataire, pour lui donner une cible « digne de lui » … Quelle misère.

Il releva un peu son chapeau, pour observer la clientèle. A sa droite, accoudé au comptoir, discutait paisiblement un couple qui faisait, à son goût, bien trop de bruit pour des propos aussi niais. Un peu plus loin, sur la première table, un groupe de joueurs de poker, qui se disputaient sur telle ou telle carte. Il but du bout des lèvres une gorgée du soi-disant vin de Rymar servi par le patron, puis regarda vers l'entrée. Un balayeur réprimandait un jeune étourdi qui avait renversé une chaise. Comment dire cela ? Depuis deux ans maintenant, tout le monde avait le même âge, et tout le monde faisait à peu de chose près la même taille, hormis bien sur les vrais enfants de la dernière génération. Mais le fautif, lui, irradiait la jeunesse, de toute son âme. Il se surpris à sourire à la pensée que ce balayeur avait peut-être vingt ans de plus que celui après qui il râlait, mais que celui-ci le traitait comme son égal. Dans le temps, le gamin se serait peut-être, voire sûrement répandu en excuses une fois qu'il aurait croisé le regard qui se dissimulait habilement derrière le chapeau de cow-boy, mais hélas, le chasseur ne valait pas mieux que le balayeur, de nos jours. Après avoir accordé un bref « Pardon » à son interlocuteur et relevé la chaise à la hâte, le garçon se dirigea vers le comptoir. Il se plaça à sa droite puis s'adressa au patron : «  Je pourrais avoir du lait de Girawa, s'il vous plaît ? » Sous son chapeau, l'homme ne put s’empêcher d'esquisser un sourire, c'était vraiment un gamin. Mais ledit patron, qui avait évidemment vu toute la scène, lui renvoya un regard de travers. Méfiant, il demanda au gosse si il avait de quoi payer. Tout souriant, il sortit une bourse en cuir de sa poche : « Bah bien sur !! ». Même l'homme au chapeau avait pu voir qu'elle était trouée. Ça ne rata pas. Une seconde après, les économies du môme se retrouvèrent a rouler par terre. Le chasseur posa son verre et se baissa pour ramasser un ou deux kishus, puis il les tendit au patron : « Ça suffira pour le lait, j'imagine. » Le patron sourit en ramassant les pièces, et il se retourna pour chercher de quoi satisfaire son nouveau client.

Une fois sa monnaie ramassée, le garçon jeta une coup d'oeil à l'étrange personnage qui se tenait à sa gauche...
« Tu es Maroti, pas vrai ? » L'homme en question, qui avait repris son verre, manqua de s'étouffer dans celui-ci. Il articula désespérément une réponse qui ne ressemblait pas à grand-chose, avant de tousser de plus belle. « C'est ça, hein ? J'ai deviné hein ? C'est grâce au chapeau ! » Ayant repris son souffle, L'homme au chapeau fit taire le gosse :
« Mais enfin tais-toi !! Tu es qui toi, gamin !? Tu ne va pas me dire que c'est toi mon indic, si ? 
-Ben si, répondit-il, pourquoi ? »
Un vague de solitude s'abattit sur Maroti... Ils lui avaient envoyé un bleu. Un novice. Il ne valait donc pas plus que ça ? Presque les larmes lui auraient monté aux yeux si jamais il pouvait ressentir quoi que ce soit. « Sortons. Immédiatement » ordonna t-il d'un ton sec.
-Hein? Mais et mon lait ? J'ai payé deux kishus moi !!
-Alors tu vas devoir être généreux. » Et il entraîna de force le gosse à l'extérieur.
Celui-ci tenta pitoyablement de résister, sans grand succès, naturellement.
« Mais tu es complètement fou !! On t'as déjà parlé de la discrétion ?
-Hein ?
-On ne parle pas comme ça innocemment dans une taverne !!
-Mais je sais ! J'ai dit ton nom de code non ?
-Non ! Tu l'as HURLE ! Espèce de....de....
-Pardon ! Pardon !
-Passons, Maroti repris son calme, Ou est le lieu du rendez vous avec le client ?
-Mais tu veux pas savoir le mien, de nom de code ?
-J'en ai rien à faire, a vrai dire, gamin.
-C'est Méga !
-C'est bien.
-Non, c'est Méga ! Je le sais quand même !
-Raaah tu m'énerves ! Emmène moi au point de rendez-vous. Tu sais ou c'est au moins ?
-Bah oui ! C'est chez mon oncle !
-Ton oncle ?
-Oui ! Tu sais, celui qu'on appelle A. »

Vous savez, la tête que vous feriez si, un beau matin en sortant de chez vous, vous découvriez que vous vous êtes téléportés à Rymar, ou un ogre en caleçon se battait avec un poulpe géant armé de beignets au fromage sur le toit de la mairie de la ville ? Et bien vous avez alors à peu près une idée de la tête d'étonnement complet et illogique que fit Maroti en entendant cette phrase. Il dit alors ceci (assez rapidement d'ailleurs, je vous conseille donc de lire à une certaine vitesse, pour mieux apprécier l’exploit qu'il réussit en articulant correctement) :
« Attends quoi ? Ton oncle à toi, le mioche, c'est A ? Le A ? Le patron du crime organisé, le gérant du bingo book universel, le maître incontesté de toutes les contrées de Klafooty à Sabldoray dans le milieu de la chasse de primes et de la criminalité ?
Méga rétorqua alors la pire chose que Maroti aurait pu entendre à ce moment précis :
-Et c'est toi qui parlais de discrétion ? »
Maroti se demandera encore deux années entières pourquoi à ce moment il n'a pas décollé la tête de Méga de ses épaules.....
Allez savoir.
Méga ouvrit la marche :
« Ben alors ? Tu viens ?
-Oui, oui... dépêchons nous, répondit Maroti, dans un savant mélange de rage et d'incompréhension. Ne le faisons pas attendre... »

Maroti se demanda rapidement ce que le plus grand leader du grand banditisme d'Alysia venait faire dans une petite ville de seconde zone comme Onaud, mais faute de choix, il suivit le gamin. Il verrait bien. Ils bifurquèrent plusieurs fois sans raison apparente, puis Méga crut même bon de s’arrêter un instant chez un vendeur de friandises, puis après quatre détours, et un demi tour, ils arrivèrent dans une minuscule ruelle étroite et qui était clairement une impasse. Maroti allait s’apprêter a frapper le jeune Méga de sa lame pour lui apprendre l'orientation lorsque celui-ci alla tripoter une ou deux pierres du mur. L'instant d'après, l'étrange duo tombait a travers la pénombre qui avait remplacé les dalles sur lesquelles ils se tenaient...

Pendant ce temps le patron de la taverne finit par boire lui même le lait de Girawa, fatigué d'attendre.

Maroti et Méga se relevèrent péniblement du lit de coussins moelleux qui avait amorti leur chute.
Le chasseur se rua sur son chapeau et le remit sur sa tête. Plutôt perdre son épée que le dernier vestige de sa gloire passée. Il regarda autour de lui, non sans le réajuster au passage.
La pièce était éclairée uniquement par deux ou trois flambeaux, et un grand drap rouge brodé d'un A calligraphique lui barrait la vue au delà de cinq ou six mètres. Devant eux se trouvaient une table entourée de plusieurs coussins, sur lesquels deux enfants encapuchonnés les regardaient. L'un des prit la parole :
« Bien le bonjour, Maroti. Je suis heureux que mon neveu aie réussi à te trouver.
Bien que Méga s'agenouilla instantanément, Maroti resta de marbre et regarda son interlocuteur :
-Vous avez un contrat pour moi, il me semble.
-Enfin, je t'en prie, répondit la capuche en question, viens t'asseoir avec nous. Toi aussi, Méga. »

Les deux intéressés prirent place autour de la table, face aux deux silhouettes. L'autre n'avait d'ailleurs toujours pas dit un mot. Maroti essaya discrètement de distinguer un tant soit peu le visage qui se dissimulait sous la première capuche. C'est que ça rapporte sur le marché, ce genre d'info.
« Comme tu t'en doutes sûrement, je suis A.
-C'est un honneur répondit Maroti. Vous m'avez fait appeler ?
-Bien entendu. Tiens ! Il déboucha une bouteille de verre violette et servit une coupe en or a son neveu et à Maroti, C'est autre chose que la gadoue que te servais le patron de l'auberge du halo, hein ? Ça c'est du vin de Rymar, du vrai.
-Euh mon oncle... intervient Méga...moi et l'alcool.. enfin, je suis désolé mais..
-Ah ! Oui exact ! Interrompit A en reprenant la coupe, excuse moi, j'avais oublié tes manies. »
Maroti prit sa coupe, mais ne but pas. Il reporta son attention sur le muet. Apparemment il venait de faire un long voyage, vu la poussière sur le manteau. Mais il se tenait droit, ce qui implique une grande fermeté, ou un entraînement militaire poussé. A reprit la parole :
« Si je t'ai fait quérir, c'est pour que tu accomplisse un contrat pour notre ami ici présent.
-Quel genre de contrat ?
-Difficile. Il but un peu de vin. Voire carrément impossible pour toi seul. C'est pourquoi tu vas recevoir de l'aide.
-Ah ? A son tour, Maroti, rassuré, sirota un peu du contenu de son verre. Effectivement, le vin était délicieux.. De l'aide ? Et qui donc ?
-Je veux que ce contrat endurcisse un peu mon neveu.
Ce fut la deuxième fois que Maroti manqua de s’étouffer ce jour là. Il tenta habilement :
-Je suis désolé, mais je travaille seul. »
La seconde silhouette parla alors d'un ton dur :
«  Seul, mon contrat est impossible a réaliser. Je ne parle pas de menu fretin.
-Et puis, intervint A, un autre encore viendra t'aider... Seulement aujourd'hui il est à Orchidia.
-Et je puis savoir qui est notre cible ? Se résigna Maroti
-Oh mais tu la connais déjà répondit A.
-Qui est-ce donc ? Demanda à son tour Méga dans un sourire, Je suis assez pressé de savoir. »
La seconde silhouette posa une main ferme sur la table, et le manteau, en se relevant, révéla l’emblème bien connu des faucons d'argents, et un portrait robot de la cible. Méga cessa de sourire, une ambiance lourde tomba dans l'air.
«  C'est un déserteur. Son nom est Danaël. »


____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Dim 29 Mar - 22:51, édité 13 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Ven 20 Juil - 1:15



Chapitre 2 : Un jour comme les autres...




L'homme voltigea sur plusieurs mètres pour finir lamentablement par s'écraser sur une table de terasse trop exposée. Mais le marakas n'en avait pas fini avec lui.
« Tu vas apprendre le respect !! »
Il bondit droit sur sa victime, mais un homme s'interposa entre eux.
« Pitié !! Il n'avait pas vu !! Laissez-nous s'il vous plaît !!
-Dégage ! »
Une rapide charge de l'épaule envoya le type s 'écraser à terre, et l'assassin d'élite s'approcha de sa première proie. Celle-ci voulut se relever, mais la seconde d'après, la poigne de fer du tueur lui enserrait la gorge, pire, les griffes recourbées qui terminaient ses doigts se plantaient lentement dans la chair du cou. Le pauvre homme gémit de peur, tandis que le marakas reprit la parole :
« Dorénavant, tu ne bousculera plus les gens que tu ne connaît pas, n'est-ce pas ?
-Non !! Non !! Pitié, c'est promis !!!
-Et tu n'insultera pas non plus ceux qui protestent devant tes pathétiques affronts ?
-Plus jamais, je vous le jure !!! Pitié ! Laissez-moi la vie !! »

C'est quand même drôle. Depuis un certain accident Jovénia, les visages qui imploraient sa clémence étaient encore plus pitoyables. Mais décemment, il ne pouvait pas tuer de sang froid un type qui l'avait bousculé comme ça dans la rue. Il détacha sa main griffue de la gorge de l'insolent, laissant une marque dans sa chair, et un minuscule filet de sang qui s'écoulait vers la nuque.
« Tu ne vaux même pas la peine que je te tue, ça ne me ferait même pas rire. »
D'autant plus qu'il commençait à y avoir une petite foule autour d'eux, et que si ça finissait en mêlée, il n'aurait peut être pas l'avantage. Peut être. Faut voir. Ça dépend des jours. Ya vraiment des fois où il se serait jeté dans le tas a cœur joie, mais quoiqu'il aurait pu dire, il était un brin fatigué.
Il se releva, et jeta un regard sombre aux passants qui lui barraient le passage.
« Écartez vous, je suis pas d'humeur.
-Tu ne peux rien contre nous tous, assassin. »
La première victime en profita habilement pour ramper à l'abri.
Le colosse qui lui faisait face, bien qu'il resta un enfant, possédait une musculature impressionnante, et était un peu plus grand que la moyenne.
Il devait bien avouer : décidément, les orchidiens des grandes villes étaient a la hauteur de leur réputation...
Si il n'avait pas pu tuer ce colosse et au moins quatre des nombreux types derrière lui en moins de trois secondes, il aurait presque trouvé le quartier effrayant. Mais ça n'était pas le cas.
« J'ai dit dégage, gros tas. T'es sourd en plus d’être totalement inconscient? »
Il s'amusa a faire ce petit cliquetis avec ses griffes qui flanquait tellement la trouille à ses adversaires. Le grand baraqué pâlit.
Finalement, un peu d'exercice ne lui ferait pas de mal,pensa t-il.
Il n'avait aucun remords à tuer. N'importe qui, n'importe où, n'importe quand. Car en plus d’être naturel, tuer était si amusant et distrayant.

Il voulut charger le groupe en face de lui, mais un main s'abattit sur son épaule.
« Arrête toi, Gryfman! T'en a déjà assez fait nan? »
Le marakas se retourna rageusement et rugit à l'autre:
« Lâche-moi!!! Tout de suite!!
-Pas question. J'ai a te parler.
-Je t'ai dit de ne pas t'en mêler, Anawan, dit Gryfman en lui jetant un regard glacial, ou tu vas y passer en même temps que ces idiots!
-Tu te surestimes, mon pauvre. Un sourire apparut sur les lèvres dudit Anawan, comme si tu étais capable de me tuer.
-Tu tiens vraiment à essayer? »
Le marakas commençait à s'énerver, et les deux chasseurs de primes s'observèrent un moment, en se défiant du regard pour pousser l'autre à attaquer en premier.
Finalement, Anawan s'adressa à la foule:
« Il y a plus rien à voir. Écartez-vous. »
Même le colosse ne s'interposa pas. Un marakas pouvait peut être être débordés par le nombre, mais deux tueurs, c'était un peu trop pour des citoyens normaux, même si le second semblait désarmé, il semblait clairement aussi féroce que le premier. La troupe se dispersa peu à peu, les laissant presque seuls dans cette rue étroite. Ils se trouvaient dans un des quartiers les plus mal famés de la ville de Ravien, qui se trouve au sud du royaume d'Orchidia et qui fait sans cesse la concurrence à la capitale sur tout les terrains. Ici la vie n'était pas facile tout les jours. Mais les chasseurs ne cherchent pas une vie facile.

Après encore un moment de défi, Anawan fit comprendre d'un signe de tête comprendre à Gryfman qu'il devait le suivre. Ils se mirent en route. Le marakas s'interrogea:
« Tu disais devoir me parler, nan? Mais qu'est-ce que tu fais ici?
-C'est lié, enfin. Je suis ici pour toi. Tu as un client.
-Hein? Mais ça ne te concerne pas! Tu t'occupe de la chasse toi!  A moins que les patrons aient compris que tu n'étais qu'un morveux bon pour les courses personnelles. »
Un regard noir suivit.
« Moi j'ai réussi à me créer une équipe complète au moins. Mais toi tu es incapable de t'entendre avec qui que ce soit. Enfin... Si c'est moi qui vient te chercher, c'est parce que j'étais sur le même contrat que toi, et dans la même ville. Mais tu as tué Frank le rouge sans me laisser le temps de m'en mêler.
-Tu es si lent que ça? sourire ironique de Gryfman, virage à droite. Le contrat date d'il y a trois jours pourtant. »

Anawan s’arrêta.

« T'emballe pas, t'as eu de la chance. Mon équipe l'aurait laminé sans lui laisser le temps de parler... Mais bon. Tu es allé récupérer la prime, je suppose?

-Tu me prends pour un bleu? L'argent est déjà à l'abri, même pas la peine pour toi d'aller essayer de le récupérer.
-Tch! »
Ils recommencèrent à marcher sans un bruit.
Après un certain temps, ils se retrouvèrent dans une place totalement abandonnée, dont les maisons aux alentours semblaient désaffectées.
« Très bien. Reste la.
-Tu oses me donner des ordres?
-Recommence pas. Je vais chercher le client, et mon équipe est à l'intérieur. Ça m'étonnerai que tu veuille tous les revoir. »
Il laissa un blanc pour le petit effet.
« Si?
-Surtout pas.
-Bon »
Anawan rentra par la petite porte arrière de ce qui semblait être une maison en ruine, laissant le marakas seul.

Gryfman patienta, et frotta nerveusement ses griffes les unes contre les autres. Un peu après, la porte se rouvrit sur une silhouette en manteau droite comme un i, qui s’avança vers le tueur. La capuche était rabaissée, et le visage austère qui sortait de la longue cape désignait clairement un soldat.
« Hum! T'es qui, toi?
-Un tueur. Et vous?
-Vous n'avez pas besoin de le savoir.
-Qui vous envoie?
-Vous n'avez pas besoin de le savoir non plus.. Simplement, l'ordre de mission est passé entre les mains de A. »

Légèrement impressionné, Gryfman reprit la parole, et posa la seule question intéressante, au final.
« Combien?
-Énormément. Assez pour vivre le restant de tes jours sans t'inquiéter.
-C'est-à-dire?
-3.000.000 de kishus par personne. »
Gryfman ne broncha pas. Qu'il montre un signe que le prix était impressionnant et celui ci diminuera. Au contraire:
« Ça, ça doit être une sacrée cible. On est combien sur le contrat?
-Trois, tes deux coéquipiers n'ont pas d'équipe non plus. Un point de rendez-vous a été fixé à Larbos.
-Et nous sommes les seuls sur le coup?
-Oui.
-Si je rentre seul, j'aurais 9.000.000 de kishus?
-Ne pensez pas à les tuer. L'un est le neveu de notre cher A, tandis que l'autre est un très bon tueur.
-Hm! On verra ça.....
-Voulez vous connaître votre cible?
-Donnez moi un nom, je vous renverrai une tête.»
Gryfman était plus que sur de lui.
« Danaël de Larbos, déserteur des faucons d'argent. »
Il tiqua.
« Le légendaire?? Mais enfin je ne peux pas faire ça!
-Vous ne vous sentez pas à la hauteur?
-C'est pas la question! C'est un héros!
-Vous êtes payés, non?
-C'est moral. Je peux pas faire ça.
-Puis-je vous rappeler un détail?
-Allez-y.
-Si vous refusez le contrat, je placerai l'argent qui est sur moi sur votre tête. Puis j'irai voir Anawan et sa bande de chasseurs, juste derrière cette porte.. A un contre quatre, je me demande combien de temps vous allez arriver à tenir. »
Gryfman prit un air féroce sous la menace
« Sauf si je vous tue ici et maintenant. Qu'en dites-vous? »
Les griffes jaillirent de ses manches, mais l'autre reprit doucement la parole:
« Allons! Allons! Un dernier détail. Jadina, La princesse magicienne des légendaires, dite Reine de la foudre, est l'héritière du trône d'Orchidia. Un sourire glauque tordit la bouche de l'inconnu. Et la cousine du compte Kasino, qui à acheté l'ordre des Marakas, et qui... ne vous porte pas dans son cœur, je crois? »
Gryfman sentit la fureur parcourir chaque centimètre de son corps. Ce type était informé, très bien informé..... Mais il ne put se résigner à laisser passer une occasion pareille.
« Je peux la tuer?
-Disons que si la lignée et le royaume d'Orchidia subissaient quelques...dommages ''accidentels'', cela ne nous empêcherait pas de dormir.... et cela vous rapporterai un peu d'argent de poche supplémentaire.
-Marché conclu. »
L'homme sourit. Il se retourna et parla une ultime fois.
« Aux alentours de Larbos. Dans trois jours. Une auberge en foret. ''La grande escale''.
-Je connais. Larbos, c'est pas la porte à coté, mais je me débrouillerais.
-Parfait. »
Puis le soldat inconnu disparut au coin de la rue, en tournant vers le centre de la ville.

Hm! Décidément elle était vraiment intéressante cette cité. C'est sur cette pensée que le tueur se mit en route.

Plusieurs mètres plus haut, accroché certes bizarrement mais avec une complète maîtrise, un certain chasseur de primes qui était ressorti du bâtiment grâce à une fenêtre cachée a l'étage émis un sourire des plus sournois, puis il se lâcha d'une main pour sauter jusqu'au balcon, et entra dans la maison qui était totalement plongée dans le noir.
Trois silhouettes sombres dont il sentait la présence sans pouvoir les distinguer le regardaient attentivement. Anawan prit alors la parole.
« 3.000.000 de kishus chacun, ça vous intéresse?
-C'est une sacrée somme.
-Raaah naaaan! On va devoir aller où encore? Dis-moi que ça n'est pas trop loiiin.
-Tu nous a trouvé quelque chose? »
Seule la dernière réponse comptait.
« Wep! On a deux cibles intéressantes. Ça vous dit un voyage vers Larbos? »


____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Dim 29 Mar - 22:52, édité 11 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Mer 12 Sep - 15:32




Chapitre 3 : Réunion



« J'ai mal au dos!
-J'm'en fiche.
-J'ai faim!
-J'm'en fiche.
-On est paumés, la! Et on va finir par prendre racine ici si on se remue pas un peu! »

Méga commençait sérieusement à l'agacer. Mais il y avait un point ou il n'avait pas tort...
Ils étaient paumés. Pourtant ils avaient bien pris à droite au grand chêne, non? Mais cette clairière était pas sur la carte. Enfin, en tout cas il ne la voyait pas. La poisse.
L'auberge devrait pas être loin, pourtant.

« Hé tu m'écoutes, oui? s'impatienta Méga.
-Hmm-hm. Répondit Maroti d'un air distrait (Il avait rapidement appris à ignorer le garçon lorsque cela était nécessaire.)
-Raaaaah! râla le petit jeune en se retournant.
-C'est par la. Dit le chasseur de primes d'un air décidé, en indiquant droit devant eux. Suis-moi. »

Et ils se remirent en route, contournant plusieurs arbres et se frayant un passage entre les racines.
Méga se permit de reprendre la parole:

« Comment tu peux en être aussi sûr?

-Pile ou face. C'est infaillible. »

Le p'tit jeune regarda alors l'homme au chapeau avec des yeux ronds, se demandant s'il plaisantait ou non.

….

Pas apparemment.
Après quelques instants,  le sol couvert de racines se transforma peu à peu en sentier, puis l'auberge jaillit d'entre les arbres. « Nous y voila » pensa Maroti. Ils se rapprochèrent et constatèrent que l'auberge avait quand même une certaine classe. Seul bâtiment isolé dans la forêt de Cherwoude, tout les voyageurs s'y attardait donc inévitablement. Au dessus de la porte pendait fièrement l'enseigne marquée La grande escale, ce qui aurait été un bel effet de style si un nid n'avait pas été installé par un famille de pies juste au-dessus de ladite enseigne. Bien dommage. En jetant un coup d'oeil rapide lorsqu'ils passèrent devant les écuries, les deux chasseurs de primes remarquèrent qu'il devait y avoir deux ou trois clients déjà dans l'auberge.

Ils entrèrent.
L'aubergiste les jaugea rapidement du regard.
« Holà! Vous, je veux bien vous offrir une tournée si vous ne vous êtes pas perdus!
-Malheureusement.... se résigna Maroti, je crois qu'on va devoir payer.
-J'en étais sur! se gaussa le patron. On a beau leur dire d'aller à gauche à partir du grand chêne, personne n'écoute! »
Méga ne se prêta pas au jeu, et alla directement a la première table qu'il aperçut:
« On pourrait avoir un repas, s'il vous plaît? Je meurs de faaaiiiim.
-Bien sur, attendez, ma fille va prendre votre commande» répondit le chef. 
Maroti alla rejoindre son compagnon.

Une fois assis, Méga le regarda dans les yeux. Son message était clair: « Et maintenant? On fait quoi? » Le tueur attendit calmement la serveuse. La fille de l'aubergiste ne tarda pas à arriver.
« Vous désirez?
-Un repas,  ça suffira, dit Maroti. Il désigna alors Méga. Et toi?
-Pareil, alors. Répondit-il. »
La jeune fille disparut dans les cuisines. L'homme au chapeau se rapprocha de son complice en se penchant sur la table, ce qui eut pour effet de faire retomber son chapeau en avant. Il le réajusta en grognant, puis chuchota:
« J'ai oublié de t'avertir! Tu es mon fils et on est en voyage vers Rymar, c'est compris? On attend un ami à moi.
-De quoi tu parles?
-On est ici Incognito précisa Maroti. On se donne des personnages provisoires.
-Oh... Ok. »
Méga était moins survolté que durant le trajet, ce devait être parce qu'ils étaient arrivés. On aurait dit qu'il allait mourir de faim. Il reprit quand même la discussion, en chuchotant:

« D'ailleurs, il est ou, l'autre? Il est en retard nan?
-Toi aussi, tu l'étais. Et lui a l'excuse de venir d'Orchidia au moins.
-Mais il devrait déjà être la non? Insista méga. Et si c'était lui? »
Il montra  un garçon dans le fond de la salle. L'autre chasseur l'analysa. Verre d'eau, musculature inexistante, regard jovial.... Non.... C'est pas lui... Il reporta alors son regard sur son camarade Méga.... Verre d'eau, musculature...peu développée, regard jovial fatigué...... Il fut pris d'une petite vague de solitude...
Il recommença alors son analyse des clients. Il remarqua alors un autre garçon, un blond, dans le fond de la salle. Il le regardait lui aussi. Regard dur, habits de voyage.... pas armé, mais un physique convenable. Ils se regardèrent un moment. Puis une fille s'approcha du blondinet, une amie apparemment. Ce n'est donc pas lui, le troisième membre de la bande est censé être seul. Hm.

La serveuse revint avec divers mets.
« Qui réglera la note?
Par manque d'attention, Le chasseur de prime ne put prévoir le coup.
-C'est Ma.....mon papa qui paiera pour nous! Répondit Méga dans un sourire. Merci.
-Vous restez dormir? Reprit la serveuse.
-........Oui. Je pense. Dit alors Maroti.
-Bien, conclut la serveuse en s'en allant, nous verrons cela demain, alors. »
Maroti attendit que la serveuse se soit éloignée puis regarda Méga:
« C'est pas sérieux cette histoire de paiement,hein?
-Écoute, dit Méga, visiblement très à même de profiter de la situation, si t'a pas les moyens pour ça, fallait pas faire d'enfants. »
Son culot étonna l'homme au chapeau, qui s'interrogea sur le degré de culpabilité qu’entraînerait un père qui gifle son fils en plein milieu d'une discussion amicale dans une auberge...... Puis il se rabattit sur la première option. Manger.
Ils voulurent prendre deux chambres à part, chacun désirant éviter soit un belle gifle en pleine face, soit une grosse crise de nerfs. Malheureusement, une auberge de 7 chambres pour 11 clients, ça laisse pas beaucoup de choix. Ils se retrouvèrent donc dans une seule et même chambre, avec un lit et..... une paillasse (suite a une discussion que je n'évoquerai pas, méga finit par obtenir le lit. Il évita aussi une bonne torgnole en donnant un des deux coussins.... Le moins mou, évidemment.)
Méga s'endormit rapidement, épuisé par le trajet de la veille. Faire cette distance à pied, c'est vraiment éprouvant pour un bleu. A aurait pu fournir équipement, argent et quadryls mais Maroti voyageait à sa façon, et si Méga est avec lui pour s'endurcir, ça commencera par les muscles.
Le chasseur de primes finit lui aussi par s'endormir, mais cette nuit n'était pas la meilleure nuit pour ça, il faut croire.


Un bruit sinistre le réveilla en sursaut. Un bruit minuscule, presque inaudible, mais anormal, c'est certain. L'ombre l'enveloppait. Il ouvrit les yeux, et tenta d’attraper au vol son épée. Trop tard. L'assassin était sur lui, un genou sur sa poitrine, et l'autre jambe sur son bras gauche. La main droite du tueur enserra le cou de Maroti, et le contact glacial des doigts de l'assassin le fit frissonner. Non ça n'était pas des doigts... Il avait des griffes, de métal.
« Alors? On baisse sa garde, mon vieux? Faudrait voir à pas se faire avoir par derr*BENG!* »
L'assassin s'étala sur le coté, et Maroti se releva péniblement, en se tenant la gorge pour vérifier les dégâts. Rien de bien grave. Puis il jeta un œil à Méga..... Arme: Pot de chambre. Action: Coup sur la tête par derrière. Résultat: Un assassin à terre. Ah? Non.
Le tueur se releva, et mit ses mains griffue en évidence:
« Wowowowowowowow!On s'calme, c'était un test je plaisantais!
-Heeeein ? Répondirent en cœur les deux dormeurs, dont un avait récupéré son épée et l'autre brandissant un pot de chambre avec un coté en morceaux.
-Gryfman, dit-il en tendant la main. On a une cible assez spéciale, hein.

Sur ce, la nuit s’arrêta la,car personne ne faisait confiance à personne, ils restèrent donc tous éveillés........



Ok, sauf Méga, qui a fini par clamser, réussissant à dormir assis.


____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Dim 29 Mar - 22:56, édité 6 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Sam 29 Sep - 14:46




Chapitre 4 : Une rencontre inattendue



Suite à la nuit blanche passée à la grande escale, l'équipe se mit en route vers les montagnes de Lovinah. Méga, qui était le seul à avoir réussi à dormir, se retrouvait donc (Une fois n'est pas coutume) en train d'ouvrir la marche.... Ais-je besoin de mentionner le résultat ?

« …... Méga, c'est ça ?

-Mouiii ?
-On est paumés, n'est-ce pas ?
-Encore. »
Maroti ne se sentait pas trop d'attaque pour une joute verbale. Mais ça n'était pas le cas de Gryfman, visiblement.....

« Mais vous êtes des calamités !!! Je vous rappelle qu'on est censés éliminer les légendaires !! Si vous vous battez aussi bien que vous lisez les cartes, on est pas sorti de l'auberge !!! »
Méga était dans un bon jour. Ses réparties, bien que dotées d'un humour particulier, étaient cinglantes.
« Bah si, on en est sortis, justement... Et puis niveau combat, dois-je te rappeler le pot de chambre ?
-Raaah la ferme ! T'as eu du bol, je croyais qu'un type comme toi avait le sommeil lourd ! Regarde-toi ! T'as même pas d'arme avec toi !!!
-Je suis un peu d'accord sur ce point.... Tu devrais au moins être équipé, quand on connaît nos adversaires.
-Mais on va pas tuer la cible de nuit ?
-Si. Mais ça, c'est le plan A. Si ya un truc qui tourne mal, ça partira en affrontement direct. Il paraît entre autres que Gryfenfer, l'homme bête, a le sommeil trèèès léger.
-Moi, il me poserait pas de problèmes.
-C'est pas la question....Il te faut une arme, Méga.
-J'en achèterais une au prochain village, c'est bon. Puis, habile détournement de conversation : C'est moi ou on est toujours paumés ?
-A qui la faute ?
-Raaah, laissez-moi faire, bande de boulets ! »

Gryfman courut vers l'arbre le plus proche, et bondit droit dessus. Il prit appui sur le tronc et planta ses griffes dans l'écorce, puis il sauta plusieurs fois en recommençant l'opération, et se retrouva rapidement au sommet. Il scruta les alentours.
En bas, ses collègues débattaient de sa performance.
« Joli. Il est vachement rapide. »
Méga se permit une critique personnelle.
« Peuh. Fait chaud, la-haut ?
-Tss, arrête, tu veux ? T'auras aussi l'occasion de te faire remarquer. »
La voix de Gryfman leur parvint, lointaine.
« Hé ! Lovinah, c'est de l'autre coté !!! Je note un truc, j'arrive ! »

Lourd silence pour le gamin, appuyé par un regard noir surmonté d'un chapeau de cow-boy.
Silence bien trop lourd pour méga.

« Et on va aux montagnes pourquoi, déjà ?
-Tu plaisantes ? Alysia toute entière est déjà au courant !
-...
-Hier, deux des neufs dieux majeurs du monde sont revenus.
-Euuuuh..... Quoi ? Tu délires ! T'es pas malade, au moins ??
-Imbécile ! C'est une vérité générale !! Tout le monde est au courant !! Ils sont allés voir les légendaires, pour leur donner une quête.... Ils ont deux semaines pour trouver Jaguarys, ou un truc du genre.
-Et sinon ?
-Fin du monde.
-.....
-.....
-C'est toujours pareil, avec les dieux. Mais attend ! Si on tue Danael, il se passe quoi ?? On est pas en train de condamner le monde, nous, la ?
-On en a parlé cette nuit, t'as rien écouté ou quoi ??
-Ben... Je dormais, moi en fait...
-Aaaaah ! Mais c'est pour ça que tu répondais pas, alors !!
-Beeeen... Enfin bref, donc ?
-On a convenu qu'on attendrait que le monde soit sauvé avant de le tuer.
-Mais... Mais... Vous avez pas de remords ?? Il aura sauvé le monde quand même !!
-C'est notre boulot. »
Gryfman fit réapparition, en tombant de l'arbre. Il se réceptionna à quatre pattes devant Méga.
« Si t'as des états d’âme, change de métier. Allez, demi-tour. »
Les derniers mots remirent en place les pensées de Maroti, qui se rappela alors de l'erreur de Méga, et des quelques 3 kilomètres parcourus en sens inverse.
S'ensuit un coup de poing, puis des protestations.

Le reste du trajet fut sans incident...

Si on oublie le fait qu'un quatrième membre se joignit au groupe après que ledit membre fut sauvé d'une mort certaine.

Il avaient parcouru environ 8 kilomètres, dans le bon sens cette fois. Ils avançaient lentement, et il était déjà environ seize heures. Ils avaient mangé en marchant, et les discussions n'étaient hélas que très rares et souvent dénuées d'intérêt.
« Et toi, Méga ? Le légendaire que tu admirais le plus avant ''L'incident'' ?
-Razzia, sûrement ! J'admirais beaucoup ce type ! Et en plus il vient de Rymar, comme moi ! Et vous ?
-... Gryfman ?
-Gryfenfer, évidemment. Je crois que mon style de combat est en grande partie inspiré de lui. Si je me bats contre lui, ça va être intéressant ! Et toi, Maroti ?
-Oh, sûrement...
-AAAAAAAAAAYAAAAAAAAAAH ! PRENDS CA !! »

Des hurlements fusèrent du sentier devant eux, un combat, à coup sûr.  Maroti dégaina, Gryfman courait déjà devant, et Méga cherchait une branche qui conviendrait bien pour assommer quelque adversaire. En face d'eux, le carnage se révéla peu à peu.
Un homme seul faisait face à une bonne quinzaine d'assaillants, dont deux étaient à terre, blessés.
Les trois chasseurs couraient déjà vers l'affrontement :
« Il faut l'aider !!!
-Pourquoi ?
-T'occupe ! Gryfman ! Il ne les a pas tués ! Ne fais pas de victimes !
-Peuh !! Pas drôle ! Mais ça me réveillera au moins ! »
Il n'était pas armé, et il s'était couvert d'un manteau improvisé, on dirait. Une longue pièce de tissu qui recouvrait presque tout son corps. Seules restaient ses mains, couvertes de sang.
Mais il n'avait aucune chance. Les trois archers bandèrent leurs arcs, et visèrent leur adversaire.
Les combattants n'avaient pas l'air de soldats, mais de fermiers. De villageois tout au plus. Ils maniaient des fourches et des faux, et les seuls véritablement dangereux étaient les trois archers, le type a l’œil bandé qui affrontait l'homme encapuchonné avait une grosse hache de bûcheron, et un des types derrière avait une épée courte.
L'homme recula de deux pas.
Il n'avait pas vu les personnes qui couraient vers lui, dans son dos.
Gryfman le dépassa et bondit sur les paysans, en lacérant un au passage . Il sauta par dessus le groupe avec les faux, et se retrouva face au type à l'épée.
Maroti avait lui cerné le problème rapidement. Il faisait déjà face aux archers, et il taillada le bras d'un d'eux, qui battit en retraite illico. Les deux autres n'avaient pas l'air de vouloir se tester au corps à corps, et déposèrent leurs armes avant de s'enfuir avec leur compère.
Méga, lui, fonçait comme un bourrin. En toute logique, il fit face au bûcheron.
L'inconnu se plaça à ses cotés.
« Vous êtes avec moi ? Super ! Rétamons-le en vitesse !
-Euh.... Ouais ! »
L'homme à la hache porta un coup sur l'inconnu, qui se fendit en arrière pour esquiver l'arme surdimentionnée. Méga frappa la jambe du bûcheron de toute sa force, et l'os se brisa en même temps que le bâton.
L'homme gémit de douleur, alors que l'allié encapuchonné lui envoya un coup de pied phénoménal pour le projeter en arrière.
De leur coté, Gryfman et Maroti faisait un massacre parmi les villageois, causant nombre de fractures, coupures et autres hématomes. La plupart avait déjà fui, et lorsque la lame du courageux paysan qui affrontait Gryfman se brisa, le reste de la troupe courut rejoindre leurs amis moins téméraires.
Le bûcheron s'écrasa sous le nouveau coup de Méga, et il resta immobile à terre, assommé.
Le calme retomba sur la forêt. L'inconnu tâta son ventre, visiblement blessé. Il déchira son manteau de fortune, révélant une fourrure bleue dissimulée sous celle ci. Les habits et bijoux inconnus des trois autres les étonnèrent.
« Mais... Qui est-tu ??
-Je...Hum.. Je suis un jaguarian... et vous ? »


____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Dim 29 Mar - 22:58, édité 5 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Mer 17 Oct - 20:54



Chapitre 5 : Hasard chanceux



La révélation fut accueillie par un magnifique blanc. Maroti et Gryfman finirent de nettoyer la zone des pseudo armes qui jonchaient le sol, et lorsque le bûcheron se réveilla, il prit les jambes à son cou. Les chasseurs de primes se rassemblèrent autour du jaguarian. Ce n'est qu'après deux bonnes minutes que Méga se décida a briser le silence:
« Euh.. Sans te vexer, qu'est ce que tu fous ici?
-... C'est une longue histoire..  »

Maroti regarda le ciel.

« Hm! On a tout le temps.
-Oh... Effectivement... Il va pleuvoir..
-Tss! Me dites pas que vous avez peur de trois gouttes d'eau?
-...?
-Méga? T'es déjà a venu dans la région de Kasimyre?
-Pas apparemment...»

Le groupe jeta un regard douteux aux cieux, et de petites gouttes commencèrent a tomber sur eux. Maroti jeta un regard inquiet à Gryfman:

«On va pas avoir assez de temps.
-Ouais, ça va être juste... »

Ils battirent à la hâte la tente entre deux arbres en fixant très solidement le tissu au bois. Après seulement quelques secondes, de nombreux éclairs vinrent zébrer le ciel de toute parts, et le tonnerre assourdit bientôt l'étrange groupe.   La pluie s'abattit de plus en plus fort sur eux, si bien que lorsqu'enfin la tente fut prête, ils étaient tous littéralement trempés.  Maroti ne fournit ni choix ni explications à Méga et au jaguarian: Tout le monde à l'intérieur, et aucune contestation.
Ils se tassèrent rapidement à l'abri. Le tonnerre retentit.

«Comment ça, Kasimyre? On était pas dans la foret de Cherwoude, d'après ta carte, Maroti?
-Justement, la foret marque la jonction entre les royaumes de Larbos et de Rymar, elle fait partie de cette région étrange, la région de Kasimyre. Surtout connue à cause des orages-surprises. Très peu de gens passent par ici, car c'est une zone assez inhospitalière, bien que pas nécéssairement dangereuse.
-Bah et les villageois, alors?
-Justement. Il tourna la tête vers le jaguarian. Tu nous doit des explications, tu crois pas?
-Je....  Je suppose, oui.... Vous direz aux villageois que je suis désolé, hein?
-Que-wa?
-Hum... Je m'y prend mal, je crois... Euh... Vous pourriez me dire ou est votre cité, s'il vous plaît?
-Notre cité? Ça dépend, quelle ville tu cherches?
-Attendez, on s'éloigne du sujet. Qu'est-ce que tu fais ici? D'ou tu sors?»

Gryfman prouva alors qu'il suivait la conversation avec grand intérêt.


«Raaaaah j'en étais sûr! Mes sandwichs sont complètement foutus!!

-Je suis à la recherche de quelqu'un.
-Ah ouais? C'est pour ça que t'as quitté les montagnes?
-... Pas vraiment... C'est compliqué... Mais je préfère ne pas en parler.
-Allez, ça te tuera pas, on est bloqués ici pour un bon moment de toute façon...
-...Je suis... un exilé.
-Hein? Tu veux dire qu'on t'a exclu de Lovinah?
-Non, juste de Jaguar... Hrphm. Il s'arrêta brusquement, puis reprit: Oui, c'est plus ou moins ça....
-... Tu es un criminel?
-...Oui, j'ai commis le pire crime qui soit.  Je mérite cette sanction.
-Hé ben... Voila qui réchauffe l'ambiance...
-Naaaaaaaaaaaaaaan!!! Mon carnet de voyage est foutu aussiiiiiiii!!!!
-T'as fait quoi?
-Euuh, c'est ptet pas la meilleure question à poser. s'étouffa Méga
-J'ai laissé un humain rentrer chez nous.
-C'est si grave que ça??
-Gravissime.
.... On peut changer de sujet?
-Oui, c'est quoi ton nom, par exemple?
-Je n'ai plus de nom... Un exilé perd son nom à jamais.
-Efficace, comme changement de sujet...
-Et vous?
-Méga, enchanté.
-Maroti.
-Et le type, là, avec la tête de psychopathe qui ... retourne son sac... C'est Gryfman.
-Quel noms étranges....Ya même pas de séparations...
-Ce sont des noms de code.
-En rapport avec notre métier.»

Maroti essaya discrètement de pincer Méga, histoire de lui rappeler l'existence du mot "discrétion". Malheuresement, il pinça un cordon du sac de Méga, et ne put faire la différence.

«Votre métier?
-On est assassins.»

Maroti pinça encore plus fort le cordon. Puis il vit que ça n'était pas le doigt de Méga. Il se colla une baffe mentale.
Gryfman secoua doucement l'épaule de Maroti, puis laissa tomber son bras à terre. Il regardait videment l'intérieur de son sac. Il semblait déconnecté de la réalité. Il releva enfin le regard vers Maroti, puis dit d'une voix faible qui ne lui ressemblait pas:

«Ma...roti... Mon.... Mon bingo-book... est touché...»


Maroti fit signe à Méga de continuer sans lui, affaire importante à régler. Il se retourna et parla à voix basse avec Gryfman.
Méga eut la bonne idée d'obéir.

« Tu as dit que tu cherchais quelqu'un?
-Oui. C'est le seul moyen de me faire réintégrer à Jagua.. Il s'interrompit ..... enfin... "dans les montagnes"...
-Viens avec nous! On cherchera ensemble! De toute façon seul, tu vas te faire tuer, t'as bien vu ce que ça a donné avec les villageois... Et puis si ça se trouve on le connaît, ton type!
-Ça m'étonnerait....
-C'est qui? insista Méga
-Un autre jaguarian.
-Ici? Dans... enfin en dehors de Lovinah??
-Oui. C'est mon seigneur, pour tout te dire... Je dois impérativement le ramener à la maison. Enfin, si ça se trouve il est mort depuis un bail... Cela fait tellement longtemps... Il sembla perdu dans ses souvenirs...
-Comment il s'appelle..?
-Anoth. Anoth-cha, Souverain légitime des jaguarians.»

La pluie continua à s'abattre sur la foret. Le tonnerre gronda, mais au loin, l'éclaircie qui s'avançait lentement promettait un nouveau départ pour l'équipe, et aucun d'eux n'avait encore idée d'à quel point ils étaient liés.

____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Dim 29 Mar - 23:01, édité 5 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Sam 10 Nov - 23:34



Chapitre 6 : Quatre rivaux et une invitée surprise...





Anawan ramassa encore un peu de bois pour le feu. Il regarda les contrées de Kasimyre en souriant: Un orage-surprise. Si ça se trouve, Gryfman était pris la bas. Heureusement qu'une de ses coéquipières avait le pouvoir de téléportation. Anawan n'aurait pas a être trempé au moins. Son équipé était plus haut sur le chemin des montagnes de Lovinah, dans une foret dont il avait oublié le nom, et d'ou il pouvait voir sans problème la foret de Cherwoude. Il sentit un présence derrière lui, bien qu'aucun bruit n'aie put l'avertir de la progression lente  d'une jolie jeune fille brune vers lui. Une technique de furtivité de ce niveau... Ça ne pouvait être que...

«Moony. Pourquoi m'as-tu suivi?
-Les deux autres me fatiguent.... J'en peux plus.
-Je sais que c'est épuisant mais on a pas le choix. Le gamin a un pouvoir trop puissant pour être négligé, et les sabres de la fillette sont uniques au monde. Au pire si les choses deviennent trop compliquées on les abandonneras sur place. Mais pour l'instant...»

Il s'interrompit car un gamin roux fit irruption d'entre les arbres, il tenait un magnifique sabre au fourreau finement ouvragé dans sa main gauche, et étais poursuivi par une fille, aux cheveux violets:
«Rend!! Rend, Flamme, rend moi Hikari!!! Tout de suite!!!
-Nan! Trouvé, c'est trouvé!!
-Si tu me le rends pas, je te découpe en tranches!!!»

Elle posa sa main droite sur son second sabre, et se prépara à dégainer.
Anawan et Moony se concertèrent du regard: Il fallait intervenir, et vite.

«Titi, lâche ce sabre, quant à toi, Flamme, rends lui Hikari tout de suite, ou je te promets que fusion ou pas tu seras mort dans cinq minutes.

-M....Maître!!! Ok!! P..Pardon!!»
Il rendit le sabre à Titi.
«Je-ne-suis-pas-ton-maître!!!
-Oui, maître!
-Oh, seigneur..
-Attendez... Si je comprends bien il n'y a plus personne au campement en ce moment même, c'est ça...?
-Ah? Euuh....Ouups..»

Anawan ferma les yeux, dépité... Il se mit a courir avec les trois autres vers l'emplacement du camp, espérant que les voleurs qui infestaient la région n'avaient pas déjà détroussé tout ce qui pouvait l'être...
Il arriva a l'emplacement du campement... Trop tard. Il ne restait plus grand chose. Seule Titi avait gardé son sac avec elle.

«Géééééééééééénial....»

Soit dit en passant, le butin ne servira pas a grand chose aux bandits, vu qu'ils mourront tous dévorés par une horde d'Ours-Hamsters réveillés en pleine hibernation par une bande d'humains sur leur territoire.

Mais ça n'a pas grand intérêt de savoir ça dans cette histoire.

N'ayant plus d'endroit ou dormir, les quatre chasseurs se remirent en route pour essayer de tomber sur les bandits... Ou sur un village quelconque. Ou sur n'importe quoi d'autre. Ce fut la troisième option qui se présenta.

Après une demi heure de marche dans le noir, une entaille dans le genou de flamme, trois trébuchages de Titi sur des cailloux vicieux et une crise de nerfs de Moony, Anawan et sa parodie d'équipe arrivèrent aux alentours d'une autre clairière (Que Flamme pense d'ailleurs secrètement avoir déjà vue, ce qui remettrait fortement en cause le sens de l'orientation de Moony...)
Une forme sombre était assise au centre de la clairière. Par le sceau sur son bras, Anawan fit apparaître son arc, et encocha une flèche.
Anawan par un signe discret et complexe prévint l'équipe qu'une personne non identifiée était assise au milieu de la carrière, et qu'il proposait  de s'accroupir derrière les buissons pour guetter des indices et des informations. Moony s'accroupit avec lui instantanément. Flamme et Titi le regardèrent comme si il venait d'avaler un truc de travers...
«Hein????  »
La silhouette se raidit, puis se tourna vers eux. Anawan dégaina une flèche et banda l'arc au maximum vers le front de la cible.
La fille (car c'était une fille) se releva et alla doucement vers eux. La lumière de la lune l'éclaira. Moony se leva et sortit doucement de sa planque. Titi la suivit, tandis que Anawan la tenait furtivement en joue.
«Qui es-tu??»
-Je m'...Je m'appelle Shun-day.
-Qu'est-ce que tu fais ici??
-Hé bien je... m'apprêtai a dormir... »
Anawan visait froidement le front, prêt a enfoncer une flèche dans la cervelle de la nouvelle arrivante a tout moment.
«Hein...? Dormir...?
-C'est une folle... On se barre...
-Hein? Non! Ne partez pas!!! Je.. Je ne veux pas être seule!!
-Tu voulais... Dormir par terre...?
-Bah... » 

Anawan débandât son arc, puis sortit a découvert:
«Bon, viens avec nous, la région n'est pas sure, et tu dois avoir des tas de trucs a nous expliquer...  
-Hm.. D'a... D'accord....» 
Moony se rapprocha pour lui chuchoter:
«Anawan, a quoi tu penses? Pourquoi tu veux nous la coller dans les pattes??
-Tu ne te demandes pas comment elle peut être encore en vie toi..? Elle est dans une région assez dangereuse, et désarmée. Pourtant elle encore vivante. Elle doit savoir se battre.
-...
-Et puis de toute façon, on ne laisse pas une demoiselle en détresse.
-Tu ne comptes pas l'intégrer au groupe hein?
-On verra, je t'ai déjà dit que plus on est, mieux c'est. C'est aux légendaires qu'on a affaire. En attendant, gardons la a l'oeil.
-...Ok» 

Shun day mena une petite lutte dans son esprit.
"Que dois-je faire...? Des humains... Mince... Mon père m'avait dit poursuis les "légendaires" et ne parle à personne...Les héros d'Alysia ne sont plus très loin je pensais me reposer et les rejoindre demain... Mais ce sont ces humains qui m'ont parlé.. Je dois les tuer..? Mais ils m'ont dit qu'on dormait pas par terre en pleine fôret... Mais je n'en savais rien!! Il vaut peut être mieux que je reste un peu avec eux pour apprendre des choses sur les humains.....   Oui, il faut que j'en apprenne plus... ''

Ils cherchèrent un abri pour la nuit, et trouvèrent une grotte sur le pan d'un des collines. Moony, pour pallier a l'absence générale de matériel, dut user de la caractéristique pour laquelle elle a été choisie et entraînée par les recruteurs de A: La téléportation.
Elle est capable, en visualisant un lieu qu'elle a déjà vue de se transporter à cet endroit. On ne sait ni pourquoi, ni comment elle arrive a faire ça. Mais le fait est qu'elle y arrive. Elle peut se téléporter jusqu'à soixante fois a une distance de moins de 5m en une journée, ou alors une fois a plus de 300 kilomètres. L'équipe d'Anawan la néglige rarement pour les longues distances, et elle se retrouve souvent épuisée pour épargner deux semaines de voyage aux autres. Serviable, cette Moony. Elle fit un aller retour instantané de 20 km à l'auberge de la grande escale pour y acheter un matériel basique de camping. Quand elle finit par enfin réapparaître, elle s'écroula immédiatement.
« Ça va? Pas trop dur?
-Ag...Agaaouille.... dit elle en donnant le matériel à Anawan, qui partit planter les tentes.
-Stupéfiant..» 

Pendant que Anawan et Flamme, en tant que gentlemans qui s'assument, installaient le campement dans la grotte, et que Moony ....... récupérait des forces... Titi s'approcha de Shun-day.

«Salut! Alors, comme ça tu étais paumée dans les bois, c'est ça?
-Euh.. Oui..
-Tu sais comment tu es arrivée la?
-N... Non, aucune idée.
-T'es amnésique??
-... Ben... Oui, je c..crois...
-T'es sure que ça va...?
-Oui, oui!! Hum.. Et vous? Vous venez d'ou?
-Nous? On fait un boulot assez spécial, je peux pas te dire grand chose. Mais a titre personnel, je peux te dire deux ou trois trucs, si ça peut t'aider a te rappeler de quoi que ce soit. »

Shun-day fut alors intriguée par Kagami, le sabre-miroir, qui pendait à la ceinture de Titi.

«C'est quoi ce truc...? 
-Ça? C'est un sabre enfin!! J'en ai deux!
-C'est un arme?
-Bien sur!! C'est une des armes ninjas les plus réputées!
-Ninja?
-Bah oui!! J'ai été formée dans une des écoles les plus prestigieuses! L'école "Kelbokuto". Regarde!!
Titi, toute fière, sort son certificat. Dessus, marqué en grosses lettres: ''Ninja confirmée, première catégorie''.Ya toute une gamme d'armes pour les ninjas, tu sais!!! Mais toi t'es pas armée??
-Non... Je devrais?
-Bah dans cette région tu sais... Attends, j'ai une idée!!»
Titi fouille quelque chose dans son sac et sort une petite dague blanche puis la tend a Shun.
 «C'est un tantô, une arme courte, on la tient comme ça, a l'envers. C'est plus une arme pour les filles, parce que c'est léger et très maniable.
-Mer....Merci mais...
-Tt-tt-tt!!! Me remercie pas c'est un cadeau!
-Dis... "Titi".
-Quoi?
-Tu connais un groupe nommé "Les légendaires"...?
-Bien sur!!! On.. Euh.. Oui, évidemment!! Pourquoi?
-Je les cherche. Tu saurais pas ou ils se trouvent?
-B...Quoi..Hein... Euh... Dans le coin mais...
-Tu crois qu'une personne comme moi peut intégrer leur groupe?
-Je... Houla... Quelle situation.. Euuh bah nan je pense pas.. Il doit y avoir un code pour rentrer.. Des formalités, tout ça...
-Oh, je vois..
-Je voulais faire un stage dans leur groupe, ya longtemps, mais finalement mon père a refusé.
-Un stage?
-Tu connais pas? C'est quand on veut faire un métier, on fait ce boulot avec des pros pendant une petite durée pour apprendre plus vite.
-.... »

Anawan et Flamme firent irruption:
«C'est bon!! Tout est prêt!! On va pouvoir se reposer un peu!!
-Ouais, ca sera pas du luxe.
 
Sur ce, ils allèrent tous se coucher, sauf Moony qui dormait déjà..
Mais lors du second tour de garde,dans la tente des filles, une ombre se leva. Elle prit un formulaire dans un sac, et sortit discrètement dehors. Elle s'approcha du novice à la chevelure rousse qui montait la garde et porta un coup assez lourd sur sa tête. Celui ci s'écroula. Shun-day regarda le pauvre Flamme, assomé près du feu. "Désolée, Titi, vous tous.. Mais finalement il vaut mieux que je rejoigne les légendaires maintenant. Mon père m'a mise en garde contre les émotions humaines, s'attacher, éprouver de l'amour ou de l'affection, c'est une erreur. En espérant que vous m'en voudrez pas trop.." Devant la lumière du feu, le reflet d'un tantô et deux yeux pales s'enfuirent dans la nuit.



____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Dim 29 Mar - 23:05, édité 8 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Jeu 22 Nov - 20:42


Chapitre 7 : La Coordinatrice de L'organisation A



Méga tombait. Il tombait dans un vide sans fin. Il vit son père hurler. Il vit sa mère courir. Le sang, partout le sang. Et lui, du haut de ses six ans, était tétanisé par la terreur. Il regardait impuissant ses parents hurler, puis disparaître dans une mare de sang. Il commençait lui aussi a s'enliser. Il se débattit, puis le liquide rouge le recouvrit. Il avait froid. Il avait peur.

Il se réveilla en sursaut. Il était allongé dans sa tente, frigorifié. Il comprit qu'il faisait jour a la lumière qui filtrait a travers l'ouverture. Il s'assit, et tenta de reprendre son calme. Il avait vu quelqu'un cette fois. Il avait vu une silhouette. L'assassin de ses parents. Il l'avait vu! Mais qui était-ce? Qui??
Il reprit son souffle, et rampa hors de la tente, qui était remplie des affaires entassées a la hâte la veille. il vit alors le jaguarian sur son chemin. Faute de pouvoir le contourner, il le réveilla.
«Hé! Euh.. Machin! Réveille toi! Debout!Il fait jour la, c'est pas le moment de pioncer!!
-Hmmm???
-Allez, pousse toi, Truc, eeeeuh... t'as dit que tu t'appelais comment déjà?
-J'ai plus de nom.
-Ben Jaguarian, alors! Grouille, les autres doivent déjà être dehors la!! Si ils sont pas déjà partis!!
-Ah? Euh? Il le feraient, ça?
-C'est bien leur genre, tiens!»

Ils sortirent donc difficilement, mais Gryfman les empêcha d'aller plus loin dès qu'ils furent dehors. Maroti était assis au centre de la clairière, au centre de nombreuses écritures noires incompréhensibles. La hache du bûcheron était posée sur ses genoux, et un petit carnet flottait en l'air devant lui.

«N'approchez pas.
-C'est quoi, ça???
-T'en a jamais vus?
-Ce sont des sceaux.
-Comment tu sais ça, toi?
-Je les étudies. Mais je n'ai jamais rien vu de tels, que fait-il?
-Il appelle une amie à nous...
-Hein? Une amie a... »

Méga fut interrompu par une petite fumée violette qui s'échappa rapidement du carnet qui s'ouvrit. Elle s'envola légèrement et disparut dans le ciel. Maroti se leva, et les inscriptions se dissipèrent d'elles même...

«Ça a raté...?
-...
-Non. Mais je crois que j'aurais préféré. Je veux pas la voiiiiir.....
-Oh allez, Man, elle est pas si terrible quand même...
-C'est bien parce que je suis obligé, hein...»

Méga commencaît à se faire une idée de la situation.... Il allait en parler quand il sentit quelqu'un lui souffler dans l'oreille.

«Hé ben hé ben, ou médit sur moi? C'est pas très sympa tout ça!!
-Whaaaa???»

Méga se retourna, mais ne vit qu'un nuage qui disparut rapidement.

«Nyaaaahahahahahahaaha!!!!»

Jag aurait juré avoir vu une jeune fille ailée derrière méga il y a quelques instants. Il sentit que quelqu'un lui tapotait l'épaule pour attirer son attention. Le temps de se retourner, il sentit une autre pression, sur l'épaule opposée. Il se retourna encore, et entendit encore cet étrange bruit qui précédait l'apparition d'une légère fumée blanchâtre a l'endroit ou la personne devrait être. Il se figea..... Puis brusquement il se retourna. A quelque centimètres de lui, une jeune fille charmante lui faisait face, toute rieuse. Deux canines minuscules dépassaient de son sourire, de la même façon que les jaguarians. Sa chevelure bleue et raide encadrait son visage, et deux petites ailes noires de diable dépassaient de ses épaules. Cette vision s'évapora.

«Mais??? Qu'est-ce qu...???
-Hihihihih!!! Intéressant, le nouveau!!C'est celui dont tu parlais dans ton rapport, Maroti?
-Citro!!!! Arrête ça!!! On t'a pas appelée pour tourmenter ces deux la!»

La jeune fille apparut derrière Gryfman.

« Ooooooooh! On est jaloux, je vois!!
-Hein??? De quoi tu...»

Elle s'amusa avec Man de la même manière, et Jag commença à comprendre comment elle procédait. Elle se téléportait. Il avait entendu ça dans de vieilles légendes, mais la....
Gryfman peinait a admettre son impuissance. Elle était trop rapide. Il commençait a s'énerver sérieusement.
Il voulut frapper au hasard pour la choper sur un coup de chance. Citro riait et s'en donnait a coeur joie.

«Stop.»

Gryfman était sur le point de frapper Citro en plein visage, mais elle se dissipa juste a temps, pour réapparaître devant Maroti.

«Roooh la laaa. Monsieur rabat-joie. Ok, Ok. Tu m'as appelé pourquoi....? Tu sais qu'on ne se sert pas du bingo book pour n'importe quoi hein...?
-Tu me prends pour un bleu, gamine? Cesse de jouer et fais un peu ton boulot.
-Continue et je vais mal le prendre. T'a toujours pas digéré le fait que je vous ai laissés sur place question grade alors que j'ai même pas la moitié de ton age?
-Pardon? Tu te prends pour qu...
-Hé Citro!!! Tu m'a même pas dit bonjouuur, t'étais trop occupée a m'embeteeer!!!
-Mégaaaaaaa!!!!

Citro disparut a nouveau pour réapparaître juste devant Méga en se jetant sur lui.

«Héééééé!! Doucemeeent!!

-Ca fait longteeeeeemps!!!
-Mais qu'est-ce qu'il se passe a la fin...
-Pff... Réunissez les deux seuls vrais gamins de l'organisation et ta-daaa. Résultat garanti.
-Citro. Arrête toi et bosse, un peu. On est en plein contrat, on a pas le temps pour tes gamineries stupides.»

Citro ferma les yeux furieusement, puis disparut. Maroti dégaina et pointa le bout de sa lame pile a l'endroit ou le cou de Citro venait d'apparaître, alors qu'elle s'apprêtait a lui lancer un ballon (apparemment rempli d'eau).

«Ne me sous estime pas, gamine. Jette ça sur moi et tu meurs.
-Gulp...
-On t'a appelée a cause d'un "petit" problème.
-Quoi? Tu peux baisser ce truc avant..??»

Maroti baissa sa lame, et Citro téléporta sa bombe-à-eau on ne sait ou. Pendant ce temps, Jag se rapprocha de Méga.

«Méga!! C'est qui ça??
-C'est une amie! C'est la seule assez douée pour être ... euh... pour travailler avec nous... à son âge. Enfin, moi c'est un cas spécial. C'est notre informatrice et notre coordinatrice.
-Informatrice?
-Oui! Elle connaît beaucoup de monde! Ça nous aide beaucoup!
-Je vois...
-Alors mes potos?? C'quoi votre problème?
-Euh, ma faute. C'est mon bingo book.
-Haaaaaaaa??????!!!???? Naaaaaaaaan! T'as fait quoi t'as fait quoi tafékoitafékoitafékoiiiiiiiiii?????»

Gryfman montra le carnet tout bousillé et ruisselant d'eau. La pluie de la veille l'a sacrément amoché.

« Haaaaaaaaaa!!!!! Mais pourqwaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa??? Tu sais le temps que ça me prends de le rédiger ce truuuuuc??? C'est pas possible çaaa!!!
-Citro.. tu peux faire vite s'il te plaît...? On a pas le temps.
-Ok, bougez pas. Je vais vous en cherchez un autre. Mais je vous préviens, DERNIERE FOIS QUE JE LE FAIS.
Citro disparut à nouveau.  Le groupe se réunit.

« Elle est un brin en colère, non?
-Nooon, tu crois? C'est elle qui rédige ça. C'est un truc magique qui permet de *une baffe rapide l'interrompit*
-C'est un livre. Point. Euh... Jag, c'est ça?
-Non, pas vraiment, mais bon...
-Jag, tu comptes rester avec nous encore un peu, j'imagine...
-Bah... Oui, je suppose..
-Alors tu vas devoir t'habituer à pas poser de questions sur nous.
-... Je vois...

Méga tâta sa joue...  Puis Citro réapparut. Elle tenait deux carnets identiques a celui de Maroti. Elle en jeta un à Man et en téléporta un autre devant Méga.

«Ah! Tu a fait vite!
-Pff. Z'avez pas intérêt à les abîmer, hein.
-Ok, ok...
-Coooool! C'est mon premier!!
- Gryfman, "Il" m'a chargé de te dire qu'Anawan a disparu. Sûrement grâce à grande soeur Moony. "Il" sait qu'il ne t'aime pas beaucoup. Fais gaffe, au cas ou. Ah! Et toi!»

Elle se retourna vers Jag et se rapprocha de lui.

«Euuuh... Citro...?
-Ordre direct de A. Quelque chose a ajouter...?
-Hein?
-De tonto....De A...?
-... Non..
-C'est bien ce que je pensais.

Elle se rapprocha de Jag et le serra contre elle. Légèrement gêné, celui ci voulut se dégager, mais elle lui chuchota:
«Arrête, imbécile!! Tiens! Ça te servira. Et au fait. Celui que tu cherches.. Il le cherchent aussi. Jette y un oeil une fois seul.» Elle lui tendit le même carnet qu'aux deux autres, en le dissimulant au regard du reste du groupe, puis l'enfouit dans les plis du manteau de Jag. Elle disparut une fois le bouquin planqué.

«..............................................................Tonton a ordonné à Citro de faire un calin à Jag............
-Pff, la ferme, gamin... On y va.
-....
-Ah! Au fait! Attrape!!»

Maroti jeta à Méga la hache du bûcheron qu'il gardait a la main depuis l'apparition de la coordinatrice. Le gamin l'attrapa avec difficulté, mais s'aperçut qu'il l'avait vachement bien en main.

«Maintenant tu as une arme. Content?

-Ooooh ouaaaaais!! On y vaaaa!!!
-Hm... Et la tente..?
-Oh. Oui. Exact.»

Ainsi se déroula leur rencontre avec Citro.

____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Dim 29 Mar - 23:08, édité 6 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Mar 1 Jan - 19:55



Chapitre 8 : Arrivée vers la "civilisation"





Le petit groupe marchait depuis environ deux jours, a une vitesse assez régulière. Ils étaient sortis de la fameuse région de Kasimyre le matin dernier, rentrant donc pour de bon sur le territoire de Rymar, et la neige commencaît à les accueillir dans cette belle contrée des montagnes de Lovinah. Le mélange entre ces deux régions était bizarre et agréable à la fois. Des arbres aux feuilles encore bien vertes accueillaient a leurs pieds des couches de neige, mais leur nombre diminuait, et on voyait bien que dans un ou deux kilomètres, il n'y aurait plus de verdure a admirer. Méga commencaît à s'habituer aux longs trajets à pied. Le Jaguarian, ou plutôt Jag, tel qu'on l'appelait maintenant, sympathisait peu à peu avec les trois autres. Il guettait cependant secrètement une occasion de regarder ce fameux carnet...
Citro l'avait impréssionné. Un tel pouvoir était effrayant. "Celui que tu cherches, ils le cherchent aussi..." Pourtant Méga n'avait pas réagi au nom d'Anoth... Que voulait-elle dire....?
Méga lui avait dit qu'ils étaient des assassins... Si ça se trouve...!!
«Bon! Maroti interrompit sa réflexion. On a bien marché. Il est temps de manger un peu.
-Bien d'accord.
-Volontiers, même.

Gryfman était parti un peu plus en avant, pour éclairer le terrain. Il aimait s'isoler du reste du groupe. Même si il s'ouvrait un peu plus, on sentait bien que la relation entre lui et le reste du groupe restait forcée par le boulot.
Maroti imita le cri de l'oiseau qu'ils avaient choisi comme code pour prévenir le marakas en cas d'accident, ou d'arrêt.

Le tueur aux griffes acérées réapparut bientôt devant eux.

«Déjà...? Si on veut atteindre les montagnes avant les légendaires, va falloir être plus rapides que ça...
-C'est bon, on a déjà parcouru une bonne distance. De plus, ils ne doivent plus être bien loin. On ne sait toujours pas ce qu'Aube et Crépuscule leur ont demandé. Je te rappelle que notre but est de passer à l'action après qu'ils aient fait ce qu'ils avaient à faire.
-...J'imagine que si je vous demande de quoi vous parlez, vous ne me répondrez pas...?
-Désolé Jag. Tu es la avant tout pour éviter de te faire tuer par les villageois, estime toi déjà heureux de nous avoir croisés.
-Hm...
-.... Bon! désireux de briser la glace, Méga changea de sujet. On mange?
-Une seconde. J'ai repéré une cahute un peu plus loin. Abandonnée je crois. C'est l'occasion de se réchauffer un peu. On aura au moins un toit sur la tête. On y va?
-C'est à quelle distance, environ...?
-Oarf... Pas beaucoup... Une centaine de mètres environ...A une vache près...
-... Qu'en pensez vous..?
-Pourquoi pas.
-Ok... Je peux commencer à manger en route, alors?
-*soupir*»

Un kilomètre plus tard.

«Et moi je te dis que ça fait PLUS de 100 mètres, la!!
-Mais non!!
-Bien sur que si!!
-Ok, je me suis ptet un peu planté. Mais faut dire que vous êtes vachement lents aussi! Avec vous les distances sont complètement lésées!!
-N'importe quoi!!
-C'est la?»

La cabane se dévoila à leurs yeux. Enfin cabane.... Dans le sens le plus large du mot. La bicoque était en ruine, et le bois qui la constituait avait une couleur bizarre, comme si on l'avait brûlé, puis ressoudé avec les cendres. La porte était a moitié par terre. J'entends par la qu'il ne lui restait qu'une charnière sur deux. Cependant, le lieu avait été habité il n'y a pas longtemps, c'est certain. Des petits os, apparemment ceux d'oiseaux, jonchaient le sol ici ou la. Et sur une table reposaient des livres couverts de poussière.

«Hé ben... Grand luxe, tout ça.»


Le groupe rentra tout de même. Il s'était pas tapé un kilomètre pour faire demi tour à cause de l'état des lieux, hein. Non mais oh.

La cheminée avait l'air utilisable. Maroti se leva donc et demanda à Méga de l'accompagner pour chercher du bois. Après tout, sa hache était faite pour.
Celui ci rechigna que c'était l'heure de manger, mais Jag lui rappela que comme il avait avalé la moitié de son repas en marchant, ça comptait pas.

Le tueur au chapeau et le gamin à la hache sortirent donc. Restèrent Gryfman et Jag. Et un silence pesant.

Comme à son habitude, le tueur fit cliqueter ses griffes de métal les unes contre les autres. Cela intrigua le Jaguarian.

«Pourquoi des griffes en métal...? C'est assez inhabituel pour un humain.... Enfin... Je crois...
-Hm..? Oh. C'est un cadeau de mon maître. Une expérimentation, à vrai dire. Je crois que c'est inspiré de votre style de combat.
-Ton maître?
-Oui. Un des plus puissants mercenaire au monde.
-Il connaît des Jaguarians?
-Connaissait, plutôt. Il a disparu de la circulation. Et il ne l'a jamais dit, mais je suis sur qu'il en avait déjà vu. Qu'il était entré dans votre cité cachée.
-Vous...?!! Vous connaissez l'existence de notre cité?!?
-Bah les légendes en parlent.
-Ah. Ouf.
-Mais lui, quand il racontait, je savais qu'il parlait de ce qu'il avait vécu. De ce qu'il avait vu. Ca se sentait dans son regard.
-Je vois.... Mais aucun homme n'est jamais rentré a... dans notre cité... Enfin... Sauf un, mais c'était il y a très longtemps.
-Celui pour lequel tu a été banni..?
-Oui.
-Je comprends. Si tu ne désire pas en parler...
-Tu crois que ça peut être ton maître?
-Ca m'étonnerais... Quoique, ça pourrait coïncider.
-Je l'ai hébergé pendant soixante deux ans, puis j'ai tenu presque vingt ans après son départ sans me faire repérer.
-SOIXANTE DEUX ANS?? VINGT ANS? Mais quel age as-tu??
-Bientôt 346 ans...
-HEIN? Mais les jaguarians ne vieillissent pas?? Comme les elfes??
-Si, si, on vieillit, nous. Mais notre espérance de vie est d'environ 700 ans.
-Hé ben...Remarque Jovénia est très trompeuse pour ça. Aucune chance que ce soit lui, c'est un humain... Il était vieux, mais pas à ce point.
-Si tu le dis. L'humain que j'ai hébergé n'avait pas pris une ride, lui. C'est... assez étrange, si ce que tu dis est vrai...»

Un petit silence entrecoupa leur discussion... Bizarrement, ce fut Gryfman qui reprit la parole, apparemment intrigué par son compagnon d'infortune.

« Dis......
-...?
-T'as une femme et des enfants qui t'attendent, la bas...? Dans votre cité cachée...
-Hm. Jag sourit. Oui. J'avais une femme, et une soeur. Nim-Atadena, la plus belle jaguarienne de la ville. Elle a refusé les avances de notre seigneur Kel-cha pour moi. Et Cha-nay, ma soeur jumelle. Mais... Maintenant... Elles.. Enfin... Je ne suis plus un Jaguarian... Elle ne sont plus ma famille. Enfin tant que je n'ai pas retrouvé le jaguarian que je cherche et reconquéri mon titre de citoyen.
-Je vois. Je te souhaite bonne chance.
-Et toi...? Marié?»

Gryfman revit un éclair dans sa mémoire. Un combat. Du feu dans sa maison. Sa femme morte, et à terre sa fille de six ans. Les sept assassins portant le vêtement rouge du compte Kasino. Une lame pointée sur la gorge de la gamine. Le tueur devint frénétique. Ses grilles jaillirent et se teintèrent de rouge au rythme de ses coups plus violents et horribles les uns que les autres. Sept cadavres de tueurs, une minute plus tard. La fille allongée sous les décombres, les yeux clos. Un hurlement déchirant, et une fuite dans la foret, seul contre tous, et traqué.

«...Dans mon métier, on ne se marie pas. C'est une erreur de novice.
-... Je comprends.»

Méga réapparut dans l'ouverture de la porte.

«Ayé! On va pouvoir faire griller la viande! Maroti fait une ronde autour de la cabane, il arrive.»

Il lança plusieurs bûches au feu, puis s'installa avec les autres.

«Vous parliez de quoi...?
-...
-...
-...»

Ils mangèrent un peu, bientôt rejoints par Maroti.

Ce ne fut pas bien long, et une fois repus, Gryfman se releva pour reprendre son sac.
«......? Mon sac?!?! ...Qui?»

Un courant d'air désagréable souffla autour d'eux. Maroti réagit au quart de tour en dégainant. Il avait assez combattu pour savoir ce que signifiait ce courant d'air.  Ce fut Jag qui cependant en prévint Méga.
«Magie.
-Hein?
-Comment tu sais ça...?
-J'étudie la magie, les sceaux en particulier, depuis assez longtemps, je vous en avait parlé.
-Qu'est-c qu'il se pas...
-Tiens Tiens Tieeeeens! Qu'avons nous laaaa?
Qui rentre dans ma maison?
Sans accord ni permission?
Pendant que je n'suis pas laaaa?

-Que...?
-Un jaguarian, un gamin,
Deux tueurs et leurs égos!
Une bande de bons à rien!
Qui m'envoie donc ces "héros"?

-Qui parle???
-Ce n'est que moi! C'est Bouda!
Sorcière et fière de l'être!
Folle?
Oui un peu aussi peut être,
Mais ça ne vous regarde pas!»


Sur ce elle apparut dans la cheminée bousillée, les pieds dans le feu, ce qui ne sembla pas la déranger, nullement. Elle marcha simplement vers eux. Les flammes s'étouffèrent d'elles-mêmes. Jag pris rapidement un bout de charbon qu'il gardait avec lui et griffonna a la hâte quelque chose sur un des lambeaux de son ancien manteau de fortune. Un symbole étrange et tortueux. Bouda le vit faire et sembla ricaner. Maroti, lui, fixa avec méfiance la sorcière. Elle était vêtue d'une robe blanche, et d'un long manteau gris enfilé par dessus. Elle était pieds-nus, mais ses pieds étaient tout à fait propres, même si elle marchait sur de la cendre et des os. Ses cheveux bruns tombaient derrière son dos, et son regard, bien qu'inquiétant, dégageait une extrême jovialité, voire même une sorte de folie, dans le bon sens du terme. Elle les fixaient, puis reprit la parole, en chantonnant de plus belle. Cette fois ci, les syllabes ne correspondaient pas, et les rimes, bien que correctes, étaient désarticulées. La mélodie restait cependant convenable.

«Que me vaut cet honneur?
Je n'ai que peu, pour mon bonheur,
La joie d'avoir des visiteurs
Dans cette trop humble demeure.

-Euh... Maroti essaya de répondre sans se faire déconcentrer ... Nous cherchons...
-Inutile! N'en dis pas trop!!
Un groupe de cinq héros parias?
Une elfe râleuse! Un guerrier, un peu gros!
Un jaguarian, une magicienne et un chevalier! C'est cela?

-Comment...?
-Chhhht! Inutile, t'ai-je dis!
Vous avez besoin de mes dons!
Ce que vous désirez, je vous le dit!
Mais après ça, quittez ma maison maison!

-Mais vous...
-Chhhhhhhhht! Je vois! Je sais!! Je dis!
Ceux que vous pourchassez sont passé par ici!!
Il y a une journée environ. Peut etre deux.
Mais ils n'étaient pas cinq, mais six, une nouvelle est parmi eux.

-Six? Six légendaires! C'est pas possible! Hé la folle! Tu te goures pas par hasard? Les légendaires ont jamais été six, et par expérience, je sais qu'il ne faut pas prendre pour des sorciers tout ceux qui prétendent l'être.
-Ah! J'attendais ton intervention.
Marakas, tu ne crois pas en mes pouvoirs
Mais tu caches des secrets bien noirs!.
Qu'en dis tu? Envie d'une petite révélation?

-Tu crois me faire peur avec tes idioties? Comme si tu savais quoi que ce soit sur moi. Bonimenteuse.
-Héhéhé! Très bien!
Tu aurait du te raviser!
Que chacun sache ton quotidien,
Et la vengeance que tu !

-Pauvre folle!» Gryfman se jeta sur elle, toutes griffes dehors, en sautant par dessus les débris.

Son mouvement s'arrêta. Il était paralysé, figé dans sa posture d'attaque. Il ne tombait même pas. Il lévitait, comme cela. Incapable de bouger. Maroti se mit en garde, Méga attrapa sa hache et Jag se releva en dessinant autre chose sur le lambeau de tissu.

«Si tu crois, mon petit jaguarian,
Que les sceaux auront un effet sur moi,
Tu mériterait des oreilles d'âne,
Tant ta naïveté me déçoit.»


Jag suspendit son geste, et regarda la sorcière... Gryfman, apparemment encore conscient, grognait. D'un mouvement de la tête, Bouda l'envoya s'écraser contre le mur de la chaumière.

«Rentrez vos griffes, rangez vos lames.
Il n'y a a ici nul ennemi.
Moi qui pensait éviter un drame,
Continuez et vous aurait bientot tous péri.

-Ou sont-ils? Maroti reprit son calme froid habituel, désireux d'éviter l'affrontement. Gryfman, lui, se relevait un peu sonné, visiblement moins tenté de se jeter sur Bouda. Le groupe de 6. Ils sont ou?
-Ah! La lueur d'intelligence!
Maroti, tu restes le plus malin.
Puisse-tu toujours garder ta clairvoyance.
Ils sont partir par la-bas.
Elle indiqua une direction du doigt. Mais ils sont pour vous, un peu loin.
-Que font ils en ce moment par exemple, madame...?
-En ce moment! Intérressant!
La nouvelle venue se bat!
Et contre une bande de villageois!
Pour une question qui va aussi vous valoir un combat.

-Comment ça?
-En temps voulu, vous le verrez.
La divination a des contraintes.
Je ne peux pas tout révéler,
A moins  d'engendrer de grandes craintes.

Maintenant, partez!
De votre compagnie, je suis lassée.
Laissez moi seule avec moi même.
Pour une ermite, les autres sont un problème.


Pas vraiment envieux de rester ici, les quatre compagnons préférèrent exécuter son ordre. Ils déguerpirent sur le champ.
Mais Jag et Gryfman avaient plusieurs choses en tête. Jag se demandait si le jaguarian dont parlait la folle était bien celui qu'il pensait. Il savait que la réponse serait dans ce fameux carnet, dans les plis de son manteau. Gryfman lui essayait de savoir comment elle avait su pour lui, et si les autres se doutaient de quelque chose.

Une fois qu'ils se furent éloignés, et qu'ils ne furent plus que quatre taches dans la neige au loin, Bouda sentit un ombre près d'elle. Une communication magique.

«Alors...? Content d'avoir vu tes disciples...?
-Très. Ils ont beaucoup grandi, finalement.
-J'en reviens pas que tu m'aie fait faire ça.
-Allons, allons, avoue que tu t'es amusée.
-Peut être, mais tu sais qu'ils vont droit vers de terribles périples.
-Evidemment. Mais nous connaissons la fin, de toute façon. Et tu sais que je ne pouvais pas me montrer. Pas maintenant.
C'était a toi de les aiguiller cette fois.

-Si tu le dis. Mais je ne le referai pas.
-Même si je te le demande?
-Même si tu me le demande, Coeur-de-loup.
-T'as toujours pas oublié ce surnom...
-Bien sur que non. Mais dis moi. Et la gamine..? Comment elle va?
-Oh, très bien. Elle commence a savoir se battre depuis le temps.
-Idiot! Je ne parle pas forcément de combat.
-Mince. On m'a retrouvé. Je vais devoir te laisser. C'est l'affaire de 5 minutes, ils ne sont même pas une vingtaine. Bye!
-Fait quand même gaffe... Maellou...»

Sur ce, elle recommença a chantonner en reconstruisant la maison a la main, sans user de magie.

____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Dim 29 Mar - 23:32, édité 11 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Dim 24 Fév - 0:33


Chapitre 9 : Dupés par une fille et demie...



"C'est pas POSSIBLE d'être aussi stupide..
-Lâche-la, on a tous fait des erreurs, Nawan...
-Pardon...Je..Je suis.... désoléééééééee!!"

La jeune fille aux cheveux violets commencait à sangloter. Anawan perdit courage... Flamme en revanche n'était pas décidé à abandonner la traque. Pas question de ne pas se venger.
"Arrete de pleurnicher!! Elle t'a piqué ton certificat!! Et elle m'a assommé!! Elle nous a humiliés! En plus d'après ce que tu nous a dit elle a sûrement rejoint nos cibles, les légendaires!!! On va la retrouver et la massacrer!! Point barre!! Redessines le sceau.
-...D'..D'accord..."

Titi traça une fois de plus le sceau qui venait encore de voler en éclats à cause de son manque de concentration...
Pourquoi Shun avait-elle fait ça? Quitte à les voler elle aurait pu les tuer, ou dérober ses sabres qui valaient bien plus que le tantô.. Le diplôme n'avait aucune valeur, si ce n'est sentimentale... Quel intérêt de lui voler?
Elle finit le sceau dans les airs, et celui ci indiqua une fois de plus la direction dans laquelle Shun-day se trouvait.
Moony regardait la jeune recrue aux deux sabres... La pauvre venait de se faire voler le fruit de dix ans d'effort. L'école de Kelbokuto était réputée pour un processus très long mais efficace.
Le groupe reprit son ascension. Cela faisait deux nuits que Shun avait pris la fuite, et le moral du groupe en avait pris un coup.... Anawan avait d'ailleurs lui aussi pété un plomb lorsqu'une bombe à eau lui était arrivé en plein visage alors que tout le monde marchait, hier...Comme si la bombe sortait d'on ne sait ou... On a pas encore retrouvé le coupable...
La route s'enfonçait toujours vers les montagnes. Un village apparut bientôt sur leur route. Un écriteau se présentait avant les habitations. Sur celui ci était écrit "SOULEDGE CITY", puis en plus petit, sous le nom de la ville "Etranger, ceci est la dernière marque de civilisation humaine. Prends garde à rester le chasseur et à ne pas devenir la proie. Sus aux jaguarians. "
Au dessus du panneau était incrusté solidement au poteau un crane sans mâchoire, qui aurait pu paraître humain, sans les canines hypertrophiées que l'on y observait.  Il était comme un ultime avertissement, ou un rappel au danger qui régnait dans ces montagnes.
"Hm. Parfait. On va pouvoir souffler un peu.
-On va au bar en premier j'vous préviens de suite!!
-...
-Flamme, va prendre des chambres a l'hôtel. Après trois jours de marche, on enfin dormir dans un lit.
-D'acc'
-Rendez vous à la taverne dans 5 minutes. Dispersion!"

A peine eut-elle fini de prononcer cette phrase que Moony piqua un sprint vers l'immeuble qui se distinguait au fond de la petite ville, avec la fière inscription "Saloon" qui défiait orgueilleusement les autres bâtiments de Souledge city.
Titi tenta de la suivre tant bien que mal, et Anawan partit sans se presser à leur suite. Flamme quand a lui se dirigea vers le centre, et après avoir demandé son chemin à un villageois, trouva l'hôtel de la ville. Heureusement qu'ils n'auraient pas leur mot à dire sur le confort... Parce que sinon..... Ça aurait pas été très glorieux. Il passa le porche et se retrouva dans l'accueil. En tout cas on appelle ça un accueil, par ici.
Deux types parlaient a voix basse, l'un d'eux se tenait le bras, qui était recouvert de bandages.
"Euh... Salut! Deux chambres c'est possible?"
Les deux étrangers levèrent la tête. Le plus épais (qui avait ses deux bras valides) se leva et invectiva Flamme, avec un accent paysan très fort,du genre qui vous rongeait les oreilles:
"Woow! T'es qui toué? J'me souviens bin pas t'ivoir déjà vu par ici?
-Euh.. Non... En fait on est en voyage, et euh...
-Di étrangers? Encore? Par ma barbe, ça fsait un sacré boutd'temps qu'c'genre di chose n'itait point arrivé par ici!
-Hein? Ya eu d'autres étrangers ici? Combien étaient-ils? Et quand?
-Bah j'sis point bin compter, donc j'jurerais pas, mais j'crois bin qu'i z'étaient six..J'parle ça doit faire quoi, deux heures de ça?
-Deux heures seulement?? Et ils sont repartis dans les montagnes?? Alors je n'ai plus besoin de chambres. Merci bien!!
-Vous y comptez donc t-y pas li suivre hein?
-En quoi ça vous regarde?"

Flamme s'apprêta à sortir, mais l'homme au bras bandé pris alors la parole.
"Qui êtes vous? Et combien êtes-vous?
-Missieur l'maire...?"

L'autorité qu'il dégageait fit répondre Flamme malgré ses doutes.
"On est quatre. On est en voyage.
-Vous n'êtes que des humains?
-Pourquoi? Vous n'accueilleriez pas des elfes?
-Répondez à ma question.
-Oui, quatre humains...
-Très bien. Aucun rapport avec les elfes. Nous ne voulons pas de jaguarians ici, c'est tout.
-De toute façon, je ne reste pas."

Il s'apprêtait une fois de plus à sortir de la pièce, mais l'homme intervint à nouveau.
"N'y allez pas.
-Pardon?
-Il y a deux heures un groupe de six personnes est venu mettre la pagaille dans le village, ils cherchaient Jaguarys, la cité mythique. Ce qui est étrange c'est qu'un jaguarian était avec eux. Ils ont voulu repartir, nous ne les avons pas empêché, pour une raison bien simple. Dans deux jours la saison de la montagne commencera, et celle du soleil finira. Les tempêtes de neige commenceront, et nulle personne ne pourra aller plus loin qu'ici sans mettre sa vie en danger. Les milksharks vont sortir des grottes. Ces étrangers vont finir en charpie. Je ne sais pas ce que vous leur voulez, mais plus besoin d'aller leur réclamer.
-Hein??? Je vois. Merci beaucoup, je reviendrai avec des amis à moi. A toute à l'heure! Pas de soucis on vous préviendra si on compte les poursuivre. Merci. Ah et si on peut faire quoi que ce soit..
-Ça ira. Merci. A toute à l'heure."

Flamme sortit de la taverne pour essayer de retrouver Anawan et les autres le plus vite possible.

------------

Anawan sentait que la négociation serait facile. La grotte qu'ils avaient choisie comme repère n'était pas bien dure à trouver, et ils étaient tous avides, cela se voyait....
"Allons, tu sais que je peux pas faire ça... Anawan je sais ce que je te dois, mais... En pleine saison de la montagne, c'est du suicide! Dans deux jours nous sommes tous morts si on tente le coup!!
-Alors c'est tout simple, Faktys... Vous devez le faire en moins de deux jours.
-....Tu sais que c'est risqué... Tu nous envoie à l'abattoir, non? Tu veux qu'on prenne les risques et qu'on fasse le sale boulot à ta place.
-Hm... Aurais-je omis de dire qu'un Jaguarian est dans ce groupe?
-Quoi???
-Oui. Cela fait 20 ans que tu en cherche un, hein? C'est fait. Si tu le capture, tu quittera cette région. Enfin tu retrouvera Sabledoray. Ce n'est pas de là que vous êtes originaires, toi et tes hommes?
-Je... Je... Ne sais pas...
-C'est un coup de poker... Dont ta vie dépend sûrement.... Alors?
-.....Je vais y réfléchir."

Anawan sourit, c'était dans la poche. Il pouvait rentrer.


------------

Titi savait bien que ça finirait mal.... Elle se baissa pour esquiver le type qui fonç... qui volait vers elle. Moony se battait bien, décidément... Et encore elle ne se téléportait pas. Les types du bar étaient en infériorité complète. Affolant. Moony parait, feintait, frappait, esquivait, frappait à nouveau, assommait, se retournait pour faire face à d'autres... Elle était tout simplement trop forte pour eux. Le niveau n'avait rien à voir, il ne jouaient pas dans la même catégorie. Aie. Ça ça devait faire mal.... Oh, un autre dans la table basse... Elle va finir par céder cette pauvre table... C'est dommage les pieds sont joliment décorés et...
Les songeries de Titi furent interrompues par une main qui attrapa ses cheveux par derrière. Un homme dont l'haleine puait l'alcool se rapprocha de Titi. Il tenait une bouteille cassée dans l'autre main, et visiblement Moony l'avait déjà frappé, vu que son nez était carrément enfoncé dans son visage, et saignait un peu. Il avait visiblement passé un peu trop de temps ici...
"Hé bah alors ma ptite, t'aide pas ta copiiine?? J'parie que t'es une vraie enfant toi hein?? Haaahahaha! Laisse toi faire, ma belle, tu vas voir..."
Il tenta de l'embrasser. La main de titi glissa sur le sabre par pur instinct. De même que ses pieds prenaient un bon angle automatiquement, et qu'elle dénouait l'emprise de l'homme en serrant les articulations du poignet. Elle percuta l'homme et le fit passer au dessus d'elle. Il se retrouva face contre terre, la main tordue par la prise de la ninja, et Hikari, un de ses deux sabres, luisait en l'air. Elle regarda l'homme qui grognait de douleur. Elle voyait rouge. La lame du katana fonçait droit sur la nuque sans défense du saoul, dans un sifflement glacial qui annonçait la mort.
Le bras suspendit sa descente. Moony s'était téléportée et l'avait empêché de le tuer. Elle tenait fermement le bras armé de Titi. Pourquoi avait-elle fait ça? Les hommes alentours regardaient la fille aux cheveux noirs. Elle était pas la-bas ya une seconde?
"Lâche moi."
L'ordre était sec, tranchant. Il contrastait clairement avec la personnalité habituelle de Titi. Mais Moony, bien que les joues rougies par le vin, la regardait calmement.
-Reprends ton calme avant. Lâche le lui."
L'homme grognait à terre, la prise au poignet maintenait son bras tendu avec l'épaule à terre, il ne pouvait plus bouger. Elle l'aurait tué. Elle lâcha le bras qui tomba à terre, et rengaina son sabre, même plus sure que c'était elle qui l'avait dégainé... Moony se retourna et regarda le barman, avec un grand sourire.
"Génial votre taverne! J'adore le style! Voila pour vous et les dégâts! Gardez la monnaie pour une tournée générale a ma santé, et le reste pour vous!!"
Elle lança sa bourse (qui contenait visiblement bien plus que ce qu'il était nécessaire de posséder pour tout remettre en ordre, et faire quatre ou cinq tournées après) et ricana gentiment, puis se téléporta avec Titi, laissant les hommes (encore valides) regarder dans le vague, ébahis.... Sauf un qui comptait des pièces nouvellement acquises... Sacré rapiat, ce type...

Titi et Moony apparurent dans la neige sur la place du village. Deux ou trois rues plus loin, en somme.
"Hé bah ma ptiote qui aurait cru que tu savais aussi bien te batrrggllluuuptouuhrghllllbll...."

Quelqu'un versait de l'eau chaude sur Moony pour la faire décuver. Les deux filles se retournèrent. Anawan et Flamme les regardaient, Nawan visiblement ravi d'avoir fait ce qu'il venait de faire, un grand sourire aux lèvres.
"Tu te crois droooooole??? CA CAAAILLE ICIIIIIIIII!!!!! ET EN PLUS CA MARCHERA JAMAAAIS DE DECUVER COMME CAAAAA!!!!
-Ca valait le coup d'essayer."

Avant que ça parte en vrac, Titi dessina magiquement (avec le doigt qui trace un trait bleuté dans les airs) dans sa manche un petit sceau, celui de guérison. Elle avait compris il y a longtemps qu'il dissipait également l'alcool dans le sang, de la même manière que les poisons. Puis elle le brisa.

"UNE TECHNIQUE POUR DESAOULER AUSSI CONN..... Pourquoi j'ai les idées claires d'un coup ça va pas ça y'a un problème... Mince alors ça m'avait jamais fait ça avant.... Bah c'est étrange ça alors.... Vous croyez que j'ai un problème, ou alors c'est l'altitude? Bah ça alors......
-Désolé de t'interrompre, on a deux chambres à l'hôtel. On y va?"

Sur ce le groupe finit par se reposer l'après midi. Et après un dîner plutôt... Mouvementé dirons nous, ils tinrent un petit concile dans la chambre des filles (déjà nettement plus rangée que l'autre après seulement quatre heures) avant de dormir. Chacun raconta ce qu'il avait prévu dans son coin... En gros le groupe avait deux options: Poursuivre le groupe pour lui tomber dessus avec les trafiquants de monslaves, et miser pour les tuer dans les deux jours, ou bien rester ici et attendre l'accalmie qui se produit un jour sur sept pendant la saison de la montagne, qui laisse un jour de calme entre les tempêtes, pour aller constater si les légendaires sont en vie, en espérant qu'ils aient péri dans la neige, ou en achevant les éventuels rescapés. Leur métier leur dicter clairement de suivre la première option.
C'est alors qu'ils reçurent la visite d'une personne a laquelle ils ne s'attendaient pas.

"Yo"
Une diablesse aux cheveux bleus venait d'apparaître sur leur carte, qui était au sol. Au milieu d'eux quatre, en fait. Elle était tranquillement assise sur les talons, dos à Flamme et face a Anawan.
"-Citro!!!
-Ptite peste!!!
-Grande soeur Moonyyy!!!
-Que fais-tu la?
-Oarf, je passais dire bonjour...
-Tu viens rien que pour ça?
-Bah oui pourquoi?
-Nan rien...
-...
-...
-...
-...?
-...
-...
-...
-...
-Ah! Oui aussi...
-Ah.
-Gryfman et sa nouvelle bande sont à une journée de marche environ. Il n'auront aucun mal à trouver ce village, Ils seront là demain. "A" souhaite que vous évitiez de faire une bêtise.... Elle pencha la tête en souriant à Anawan, Hein?
-Tu sais très bien que me dire ça me donne très envie de leur tendre un piège pour demain....
-Toujours aussi fourbe...
-J'ai de qui tenir, non?
-Hm! Peste.
-A plus? "

Par pur goût de la provocation,elle sourit une fois de plus à Anawan, et lui fit un magnifique clin d'oeil.
Il sortit un poignard et voulut le planter dans l'oeil de la petite fille ailée, mais celle-ci s'évapora avant qu'il ne l'atteigne.

"Rrrrraah.....
-...
-...On fait quoi?
-On reste.
-D'accord...
-Entendu. Bonne nuit. Ah. Ne pointe plus une arme sur ma soeur. Tu vas mourir sinon.
-Hm. Bonne nuit."



"J'ai l'impression que c'est la deuxième fois que je me fais avoir par une gamine.... Et encore.... Celle-la c'est qu'une demi-gamine.... Ça m'énerve..."

____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Dim 29 Mar - 23:10, édité 8 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Sam 23 Mar - 12:47


Chapitre 10 : Cris dans le brouillard




Jag repensait encore à ce fameux carnet... Citro lui avait dit qu'ils cherchaient aussi le prince Anoth-cha. Et Méga avait laissé entendre qu'ils étaient des tueurs. Il devait absolument en apprendre plus!! Et si ils devaient tuer le seigneur jaguarian?? Et pourquoi se dirigeaient-ils vers Jaguarys? Le prince y serait-il?? Il comptait abandonner le groupe une fois dans une ville d'humains mais... Si ils se dirigent vers les montagnes sauvages, ça risquait pas d'arriver! De plus il devait surveiller les assassins... Si il devait les combattre un jour pour sauver le prince... Il devait savoir à quoi s'attendre. Toutes les réponses était sûrement dans ce carnet... Ce minuscule petit carnet... Les trois autres étaient plus loin devant... Il pourrait peut être...

«Jaag! Les autres aperçoivent le village dont tu parlais!
-Waaaaaah!!! Il rangea le carnet à toute vitesse en répondant de façon naturelle pour détourner l'attention de Méga, Hum... Tu m'as fait peur!! Enfin bon, si on arrive a un de ces villages, eh bien allez jeter un oeil sans moi. Je reste la. Ces types haissent les miens. Si je viens ils déclencheront une bagarre.
-Hey, il fait presque nuit, et le froid tombe très vite dans la région. Je te préviens, si on y va, nous on y dort. Donc tu fais ce que tu veux, mais rester là signifiera passer la nuit la plus glacée de ta vie.
-...
-Raaah allez, ya aucune raison pour que ça se passe mal, si?
-C'est une mauvaise idée... Je te le dis...
-Heeey, c'est quoi le problème? Gryfman réapparut devant eux.
-Jag veut pas venir, les villageois lui font peur, et il veut pas provoquer de bagarre!
-Quel rapport avec la peur?? J'ai jamais dit que...
-Jag, t'as pas le choix! Une tempête va sûrement éclater, ce soir! Quitte à mourir, autant que ce soit au chaud et en combattant, non?
-Voila quelqu'un qui sait remonter le moral...
-Allez, on y va!»

Le groupe rejoignit Maroti un peu plus loin et avança vers le petit village dont les fenêtres éclairées étaient semblables à de petites étoiles dans cette nuit glacée. Il ne tombait pas de neige, mais le froid mordait le petit groupe. La pénombre devenait toujours plus opaque, et seules les lumières du village pouvaient désormais les orienter. La nuit tombait très vite en cette saison, il ne devait meme pas etre 17 heures. La neige aux alentours avait formé une couche assez impressionnante, qui faisait presque un mètre de haut. Ils dépassèrent plusieurs enclos vides, et une grange dans laquelle le bétail du village avait visiblement été stocké. Une enseigne se présenta à eux dès les premières habitations.
"Souledge city"
Le groupe s'arrêta, et Jag ne put s'empêcher de fixer avec rage le crâne de jaguarian, qui était solidement encastré au sommet du panneau. Méga le vit faire.
«Euh... Jag?
-Je.. Je vais bien, Méga. Les veines sur son front avait triplé de volume, autrement dit cela formait un contraste évident avec le ton rassurant qu'il voulait prendre. Ne t'occupe pas de ça.
-Stop.
-?
-Quoi?
-Meeeeee*de! T'as raison!!»
Maroti dégaina son épée.
«Que..??? Qu'est-ce qu'il se passe??
-Ecoutez! Il n'y a aucun bruit!
-Un piège!!!!»

Les couches de neige autour d'eux se soulevèrent brutalement, révélant de nombreux hommes en armes, qui se ruèrent sur les quatre chasseurs en hurlant. Méga empoignât sa hache et se planta entre Jag et Maroti, place qui, pensait-il, s'avérait être plus ou moins sécurisée. Man se plaça entre le groupe de droite et les trois autres.
«Je m'occupe de ceux-la!!! Chopez les autres!
-Heey, partage, un peu, non?
-Eeeeuh, ça ira, pour moi. Massacre les!!
-Non.»
Jag se tenait immobile, droit comme un I, et regardait le groupe que man avait désigné avec fureur. Il dégageait une allure de démon, et sa voix devenait encore plus froide que la neige autour d'eux. Le bijou qu'il portait sur son front luisait faiblement, de sorte que dans la nuit on aurait dit un oeil unique, brillant et perçant.
«Ils sont à moi.
-Jag...?»

Sans en dire plus, Jag montra une vitesse qu'il n'avait alors pas montré jusqu'ici, et rentra dans la ligne de villageois en lacérant ceux qui se présentaient à lui. Il entama un combat rapide et difficile. De l'autre coté, Maroti et Méga faisaient face à l'autre groupe de villageois, et guettaient la première occasion de s'échapper.
Jag virevoltait dans le combat, envoyant à terre tous ceux qui l'approchaient. Il esquiva une lance qui entailla légèrement sa tunique, puis brisa la hampe avant d'envoyer une droite sèche à l'homme qui la maniait. Puis deux autres arrivèrent avec des épées, et il dut presque se coucher pour esquiver certains coups. Il finit par prendre à la gorge les deux attaquants, et resserra ses griffes. Il les fixa avec un rictus cruel, et ses yeux dégageait une sorte de folie, de frénésie impitoyable, il les souleva de terre, et des gouttes de sang commencèrent à perler du cou des deux hommes. Il n'avait plus qu'à serrer son emprise pour les tuer.
«Comment osez-vous... 
-JAAAAAG!!! ATTENTION!!!»
Le jaguarian vit trop tard la lame luisante arriver dans son dos. Le tranchant s'abattit. Mais ne coupa rien. Man avait plongé pour jeter Jag à terre, et ainsi lui éviter une mort pénible. Les deux hommes que Jag avait manqué de tuer s'affalèrent, inconscients. Jag et Man se relevèrent en roulant habilement.
Face à eux, une jeune fille avec des cheveux violets les regardait méchamment, un katana dans une main, et l'autre tenait le manche d'un second sabre, encre rengainé.
Autour d'eux, les villageois cessèrent de se battre. Il regardèrent les trois combattants, prêts a se jeter les uns sur les autres.
«Je suis une ninja diplômée de l'école Kelbokuto. Renoncez à m'attaquer. Ou vous périrez.
-Titi...
-Désolée, Man, je n'ai pas le choix. Mr le jaguarian? Elle planta un de ces sabres à terre, entre Jag et elle. Je vous défie en duel.
-Jeune innocente. Tu m'as attaqué par traîtrise, tu n'as pas la moindre chance en combat équitable. Je relève ton défi.
-Jag, fais attention. Elle est très forte.
-Tsss, ne me dit pas que...»
Il fut forcé d'interrompre sa phrase car le katana qui une seconde avant était planté à terre avait manqué de lui trancher la gorge, à quelques centimètres près. Jag se concentra sur le combat. Titi continuait les frappes avec son premier sabre, le second toujours rengainé, mais Jag était trop agile pour se faire toucher. Il n'attaquait pas, il ne faisait qu'esquiver. Elle en conclut que soit il n'avait pas le temps d'attaquer, ce dont elle doutait, soit il guettait une faille, auquel cas le combat serait sûrement plus délicat.
Man regardait les deux assaillants, puis regarda autour de lui, inquiet. Si Titi était là, alors...

Maroti sauva une fois de plus la vie de Méga.
« CONCENTRE TOI, GAMIN!!!
-Urgh... Il se tenait l'épaule, qui était rougie par le sang. Je n'y arrive pas! Je...
-Cesse de parler!! Défends toi!»

Il étaient à dix contre un, en temps normal ça n'aurait pas été un problème pour Maroti, mais la, la mêlée pouvait s'avérer fatale.
Puis Maroti remarqua une étrange lueur sur le toit d'une maison plus loin, une lueur verte. Il regarda attentivement. Il n'oubliait jamais un visage. C'était le garçon blond qu'il avait vu dans l'auberge la grande escale, quelques jours plus tôt. Celui que Maroti avait pris pour leur complice. Il n'était pas dans le faux. Ce type était un chasseur. Mais visiblement la proie, c'était eux.
En haut du toi, Anawan sourit en tirant encore plus sur la corde de l'arc magique, la flèche brillant intensément d'une belle couleur émeraude.
«Un en moins.»
Il tira, le trait partit à toute vitesse vers Maroti. Il n'avait pas le temps d'esquiver, et il le savait. Mais il ne pouvait pas mourir, pas maintenant!! Soudain sa vision bascula et il se retrouva à terre. Méga l'avait tiré de toutes ses forces en lui faisant un croche patte. Le mouvement avait été assez rapide pour que le trait passe bien au dessus du chasseur. la lueur verte percuta la glace, et une petite explosion magique projeta les combattants aux alentours dans tous les sens. Méga et Maroti restèrent à deux, et sautèrent hors de la fumée, derrière un mur, a l'abri des flèches du chasseur blond. Mais un autre type leur faisait face, aux cheveux roux, et aux habits écarlates.
«Art élémentaire, le mur de feu!!!!!»

Jag esquivait une fois de plus la lame, et saisit un marteau de forgeron à terre. Plutôt lourd, mais avec ça il était sur de briser la lame du katana. Il frappa de toutes ses forces.
Titi n'eut même pas la volonté de bouger, elle plaça juste son katana dans la bonne position. Le fer du marteau fit comme rebondir sur la lame, et Jag fut emporté vers l'arrière par le poids de la masse. Etonné il regarda le marteau, qui finit par exploser entre ses mains, comme si il avait tenté de briser un matériau encore plus dur que lui. Le jaguarian regarda la ninja sans rien dire. Elle lui apporta la réponse à ses questionnements.
«C'est Kagami, le sabre miroir. Toute attaque portée contre moi échoueras si ce sabre est entre le danger et moi.»
Un lourd silence appuya l'explication, puis elle reprit.
«Mais je reconnais que tu sais te battre. Même en donnant tout je n'ai pas réussi a t'atteindre. Par conséquent... Elle dégaina son second sabre, dont la lame émettait apparemment en permanence une lueur dorée. Une arme magnifique, et encore plus enchantée que le premier sabre, à coup sur. ...Je te tuerai avec ça.
-Jag, fais très attention.
-...»
Elle repassa a l'assaut. Ses attaques étaient bien plus rapides et féroces. Jag esquivait du mieux qu'il pouvait, mais commençait a se retrouver en très mauvaise posture. Il roula à terre, puis sauta pour esquiver un nouvel assaut, se retrouvant au sommet d'un rocher. Titi sauta à sa suite, et frappa verticalement. Jag se décala, certain de l'avoir piégée. Le sabre brillant fonçait droit vers la roche, elle allait le planter dedans, il ne suffirait alors que de lui porter un coup assez puissant pour l'envoyer à terre. Seulement le plan présenta vite un défaut. Le sabre traversa complètement la roche. Comme si la lame s'enfonçait dans du beurre, elle nageait complètement dans le rocher. Le jaguarian fut abasourdi. La ninja releva le sabre.
«Hikari, le sabre lumière, qui éloigne les ténèbres et perce toutes les vérités. Rien ne peut arrêter un de ses coups.»
Sur ces mots elle relança l'assaut, Jag ne trouvait pas de point faible. Il ne lui restait plus qu'à tenter le tout pour le tout. Il recula et écrivit sur un pan de son manteau. L'effet fut immédiat. Titi était immobilisée. Des liens de glace maintenaient ses jambes clouées au sol.
«Des sceaux????»
Jag ne lui laissa pas le temps de réagir, et envoya une droite de toutes ses forces dans la mâchoire de la jeune fille. La glace la libéra et elle s'envola vers la neige. Elle atterrit plus ou moins violemment dans le manteau blanc. Jag bondit aux cotés de Man, qui cherchait toujours Anawan du regard.
«Urgh... Je vois. Donc...»
Titi leva deux doigts en l'air et dessina une forme bleutée.
«Que??? Comment elle fait ça??
-Tu maîtrises des sceaux et tu ne le sais pas?
-Non!! Comment tu peux tracer un sceau dans les airs??
-Bah euh.. Magiquement... Enfin, ça ne change rien. »
Elle serra sa main sur le sceau, qui explosa, et une vague de feu fonça vers Man et Jag. Il sautèrent chacun de leurs cotés, et Titi profita de l'occasion pour bondir dans le dos de Jag. Elle tendit Hikari, puis fendit l'air vers le jaguarian.
«C'est fini » Mais le sabre s'arrêta. Hikari avait été parée. Jag s'était retourné et avait instinctivement placé le fourreau d'Hikari sur la trajectoire du coup. Visiblement, c'était la seule chose que ce sabre ne pouvait transpercer.
«QUOI??
-Ne jamais parler trop vite. »
Jag frappa de toute ses forces Titi et l'envoya à terre, Hikari partit loin sur la gauche, et Kagami loin sur la droite. Titi était désarmée. Le jaguarian s'avança vers elle.
«J'ai gagné.
-... Jag, on a d'autres ennuis je crois.»
Un mur de feu gigantesque apparut de l'autre coté de la ville. Visiblement, Maroti et Méga étaient en difficulté. Jag regarda Titi.
«Tu es censé me tuer.
-...
-Tu comptes me déshonorer?
-...
-Fais un choix, vite. Ils ont besoin d'aide. »
Jag ramassa une épée et avança vers Titi. Elle ferma les yeux. Puis un coup sec retentit, et Jag fut projeté en arrière. Entre Lui et Titi, une jeune fille venait d'apparaître: Petites canines et ailes noires, comme Citro, mais un regard plus mûr, et des cheveux noirs.
«Désolée du retard, j'étais à la taverne.
-C'est... Titi vit rouge. C'EST TOUT CE QUE TU TROUVES COMME EXCUSE???
-Oh, t'as salement pris, à ce que je vois... J'avais bien dit à Anawan qu'il aurait pas du prendre des gamins pour le boulot. Pareil pour l'autre, la. Il va vite vider ses réserves de magie, le boulet. Enfin bon... Hé vous!! Elle s'adressa à Jag et Man. Le jaguarian et euh... Gryfman, c'est ça?
-Tu sais très bien comment je m'appelle, sale...
-Vous avez gagné. On vous laisse vous barrer.
-Quoi??
-Anawan va pas être content...
-Peut être, mais ya trop de choses à tirer au clair. Quand je tue, je veux savoir pourquoi, et comment. Sur ce... »
Elle attrapa la main de Titi et les deux jeunes filles disparurent.

Les villageois restants déposèrent les armes, conscients qu'ils ne pourraient pas tenir face à ces types. De l'autre coté du village, le feu se propageait.
«C'est quoi ce type???
-Crèèèèève!!!»
Maroti frappa le cou du rouquin avec son épée, mais elle passa au travers, révélant l'intérieur de son corps, composé de feu.
«Une fusion élémentaire??, Mais c'est impossible!!!
-Brûlez!!!»
Les flammes se multiplièrent autour d'eux. Une telle puissance était impressionnante.
Méga et Maroti galéraient à esquiver les langues de feu que l'adversaire envoyait vers eux. Ils ne tiendraient pas très longtemps, et le mur de feu autour d'eux les empêchaient de se replier.
Le corps magique du jeune chasseur palissait. Apparemment lui aussi pouvait se fatiguer. C'était donc une guerre d'usure. Un détail facilement remarquable était la bague sur l'auriculaire droit du rouquin, qui brillait fortement d'un rouge sang.  Maroti avait un peu peur pour Méga. Si lui avait du mal a esquiver... Alors le gamin.. Il regarda le neveu de A. Ce qu'il vit lui glaça le sang. Le coté gauche de Méga était entièrement enflammé.
Il brûlait, mais tenait encore debout, bien que ravagé par la douleur. Il faisait preuve d'une résistance exceptionnelle.
Flamme suait à grosses gouttes, son corps magique ne dissimulant pas sa fatigue. Le mur de feu s'éteignait peu à peu et la chaleur baissait en intensité. Flamme et Méga se regardaient méchamment, prêts à relancer l'assaut. Maroti regardait les toits dans la crainte de voir surgir l'archer blond de tout à l'heure...
Plus soudain une flaque d'eau s'abattit sur Méga, éteignant son flanc gauche. Elle était apparue au dessus de lui, sans explication. Flamme, étonné, chercha la cause du regard, et bientôt un autre jet d'eau l'aspergea lui aussi. Il fut contraint de reprendre sa forme physique, pour éviter de mourir instantanément en même temps que son feu. Les flammes aux alentours se tarirent aussitôt.
Sur un promontoire neigeux, Jag et Man firent leur apparition, le jaguarian venant de dessiner deux sceaux sur son manteau pour faire face au feu. Flamme était à terre, à bout de force.
Les deux arrivants se placèrent aux cotés de Maroti, et Méga. Ce dernier était lui aussi à bout de souffle, près a s'écrouler à tout moment. Maroti le souleva pour le porter.
«On y va. Pas question de rester plus longtemps.
-Je savais bien que l'hospitalité des humains ça valait pas un clou.
-Très drôle.»

Le groupe s'enfuit alors plus loin dans les montagnes. Anawan et Moony les regardèrent partir du haut de l'église du village.
«Tu pourrais les cribler de tirs, d'ici.
-Pas la peine. Ils auront le temps d'esquiver. De plus tu as raison sur un point. Il y a trop de détails à éclaircir. On les poursuivra demain.
-Cette nuit la saison de la montagne commence... Ça va être assez dangereux.
-Les légendaires sont sûrement plus loin dans la montagne... Cette nuit les tempêtes démarreront et les milksharks vont sortir des grottes. Avec un peu de chances les deux groupes vont mourir. Nous, nous pouvons nous téléporter. Autrement dit, ces dangers n'en sont pas pour nous, on a l'avantage. Pansons nos blessures. Demain, on part.
-...Ok...»

Le groupe de Maroti s'enfonça dans la chaîne des montagnes de Lovinah, inconscient du fait d'être "au mauvais endroit au mauvais moment".
Cette nuit allait être blanche. Blanche comme neige.

____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Dim 29 Mar - 23:13, édité 8 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Mer 10 Avr - 22:17


Chapitre 11 : Découvertes




Méga rêvait à nouveau de cette nuit horrible. Il pleurait, pleurait. Ses parents viennent de mourir, l'ombre qui les a tué le regarde. Il rampe vers l'arrière, fou de terreur. La mort s'approche de lui. Le tueur cours droit vers Méga. Il bondit sur lui, il va le tuer.
Puis plus rien.

Méga s'était endormi. Il avait méchamment dégusté contre le rouquin, il y a deux heures de cela. Jag le regardait, adossé plus loin à la paroi de la caverne de glace. Le jeune garçon était bien dans un sommeil profond. Parfait, juste comme le jaguarian aurait pu le souhaiter. Il glissa la main dans les plis de son manteau, et en retira un petit livre, dont l'emballage était en cuir rouge, qui semblait assez simple. L'inscription "Bingo book" se lisait sur la couverture.
L'heure de vérité était enfin arrivée. Il ouvrit lentement le carnet.

Man distinguait quelque chose dans la tempête, plus loin. C'était... Des lumières.. Assez étranges... Des cris au loin.... Qu'est-ce que ca pouvait etre? Sous son équipement rembourré pour résister au froid, il ne voyait pas très bien. Il était presque sur qu'il y avait un feu... Et ces bruits... Des détonations! On tirait à coup de fusils, là-bas!!  Il y avait bien un trentaine de combattants! Il fallait retourner prévenir Jag et Méga, dans la caverne ou ils s'étaient abrités, et vite. Il regarda derrière lui, et fit signe à Maro, qui montra son accord. Il fallait décider quoi faire, tous ensemble.



Le carnet se présentait étrangement.
Sur la première page on pouvait lire "Liste des cibles universelle."
Et juste en dessous "Classification par hauteur de prime." Puis un petit texte en dessous se présentait, écrit à la main par une autre personne, visiblement.
"Hello! C'est Citro, la coordinatrice. Vous qui tenez ce bouquin, je suppose que vous savez vous en servir, mais... Je vais faire un rappel pour les nouveaux! Lorsque vous cherchez une cible, dites son nom à voix haute, en vous adressant au livre. Vous accéderez ainsi à toutes les infos relatives que nous détenons sur elle. Notre réseau d'information est un des plus grands du monde, donc ne vous en faites pas, ce que vous voulez, on l'a! La plupart de vos cibles auront des codes demandés, car elles seront sous contrat. Mais si votre cible n'est pas sous contrat réservé, alors tout le monde pourra y accéder. Si vous avez un problème, appuyez la!! -Citro- "
Un cercle avec de minuscules symboles inscrits était désigné par le message. Pas un sceau, plutôt une rune d'appel.
Jag doutait un peu de ce bouquin.. Mais bon... Il n'avait plus rien à perdre. Il jeta un coup d'oeil à Méga, puis à la tempête qui grondait dehors, puis dit:

«Anoth-cha.»

Les pages se mirent à tourner toutes seules. Puis le livre s'arrêta sur une double page blanche, seule une ligne se présentait. "Aucune information."
La frustration s'empara de Jag. Plus grand réseau d'info du monde? Mon oeil!
Il essaya toutefois encore une fois.

«Jaguarian.»

Là encore le livre réagit, et les pages se tournèrent d'elles même. Cette fois, de nombreuses infos apparurent, et le livre revient à la première page, et mis à part le cercle pour appeler Citro, tout le contenu avait changé.
"1) Race d'homme bêtes vivant dans les montagnes de Lovinah, au nord-ouest de Rymar. Aujourd'hui mis à part le très célèbre Gryfenfer, la race est vraisemblablement éteinte. Autrefois ils étaient très recherchés dans la vente et le trafic de Monslaves. Mais plus aucun jaguarian hormis le légendaire n'est sorti de la cité de cachée depuis plus de 20 ans, ce qui fait penser que celle ci a été rasée. On a beaucoup d'infos sur la cité car les derniers des rares citoyens de Jaguarys à etre sortis de là ont pour la plupart été trouvé par les trafiquants de monslaves, et l'organisation a eu l'occassion d'en posséder certains. Pages 1 à 36.
2) Le dernier Jaguarian en vie, ou en tout cas le dernier à etre sorti de Jaguarys pour le moment. Gryfenfer, un des 5 légendaires. Il est donc un des responsables de l'accident Jovénia. Enormément d'infos sur lui. Page 37 à 148.
3) Un nouveau type! Ce Jaguarian a été recueilli par une de nos équipes il y a peu de temps. On a pas énormément d'informations sur lui, mais il remet en cause le rasage hypothétique de la cité cachée. Page 149 à 150."

Il y avait déjà des informations rassemblées sur lui? Sans blague???
Il tourna les pages à la hâte, pour atteindre la page 149 et voir ce qu'on avait sur lui, mais il s'arrêta brusquement. Le portrait du prince était dessiné! C'était lui!! A la page 37... "Gryfenfer, Membre des Légendaires" le livre retourna brusquement à la première page.

«Que???»

Sur la page était cette fois apparu le message "Désolé, cette personne est une cible placée sous un contrat officiel déjà validé par une équipe. Veuillez donner le mot de passe de l'équipe pour accéder aux informations relatives à cette cible."

Déjà validé? Une équipe??? Les enflures!! Maroti et les deux autres... Leur but.... Non... Impossible...

Il vit alors le petit cercle pour appeler Citro. Il hésita un peu... puis appuya dessus, et resta le doigt pressé dessus un petit moment. Autour de lui, des cercles de sceaux se dessinèrent d'eux-mêmes au sol, comme ceux que Maroti avait créés pour appeler la coordinatrice la première fois. Le carnet s'éleva dans les airs, puis s'ouvrit à la page centrale en dispersant un nuage de fumée violette. Puis le carnet retomba au sol, et les sceaux disparurent. Jag reprit le Bingo book, et regarda en face de lui.
Citro venait d'apparaître, mais visiblement elle ne s'attendait pas à etre appelée maintenant. Elle était accroupie sur ses talons, en pyjama, avec un paquet de biscuits à la main, dont un dans sa bouche, et un verre de sirop, de la grenadine vu la couleur, dans l'autre.
Elle regarda Jag avec étonnement. Apparemment elle était en plein grignotage-entre-les-repas, et ne pensait pas se faire téléporter dans une caverne de glace dans l'immédiat. Elle était complètement confuse, et finit par dire:

«Bwesskesfouici?
-Avale avant de parler.....
-Hm! Gnaraison... *gulp* Désolée, je disais: Qu'est-ce que je fiche ici, moi? T'as pas vu mes horaires???»

Effectivement, un minuscule paragraphe en dessous du cercle prévenait: "Que entre 9 et 12h, les invocations, merci bien. -Citro-" Pourquoi fallait-il que ce genre de choses ne se voient qu'après coup?

«Ah. Dommage.
-C'est tout ce que tu trouves à dire pour t'excuser???
-Ya plus important.
-De quoi tu parles?
-C'est quoi, ca? Pourquoi tu me l'as donné? C'est qui ces légendaires? Et c'est quoi ce foutu code? L'équipe de Maroti doit tuer mon souverain???
-Heeey, procédons par ordre! Déjà "ça" c'est un Bingo book, un de mes ouvrages, alors merci bien. Et c'est mon patron qui m'a dit de te l'donner.
-Pourquoi?
-Parce que si je te le dis je me fais tuer et que je compte vivre au moins assez longtemps pour voir la tour bleue de Delphyr au moins une fois.
-Génial.. Bon, au moins, dis moi pour le reste! C'est quoi ce code?
-Qué code?
-Le code de l'équipe de Maroti!
-Un peu de sirop?
-NON!!
-Gâteaux, alors?
-NAN, le code!!!
-Biscuit.
-J'AI DIT N...
-Naan nan nan, c'est ca le code. Biscuit.»

Instant de flottement. Citro en profita pour finir la grenadine et téléporter le verre ailleurs. Elle prit un autre gâteau dans le paquet et le croqua avec joie. Elle était visiblement ravie de l'effarement de Jag, elle réussit même à lui donner un gâteau sans qu'il s'en rende vraiment compte.

«J'te demande pardon...?

-Maroti voulait un code qui n'aurait aucune chance d'être deviné.»

Le jaguarian rouvrit le carnet et dit:

«Gryfenfer»

A nouveau, le livre lui demanda le mot de passe. Jag eut une point d'appréhension, puis regarda Citro, qui le fixait avec un sourire angélique. Trop angélique.

«J'te crois pas.
-Nyaaahahahahaha!!!
-Petite peste! Aucune chance que ce soit le mot de passe!
-Bis-cuiiiiiiit!!!»

La réaction du livre fut immédiate. Les infos se mirent à couvrir les pages blanches, et le portrait du souverain de Jaguarys apparut.
Citro regarda Jag gentiment, encore par goût de la provocation, puis disparut, en précisant que la prochaine fois il fallait qu'il respecte ses horaires, parce qu'elle venait de rater le début de son émission favorite.
Jag quand à lui se demanda quelle genre de petite fille non touchée par Jovénia était encore debout à 2 heures du mat', surtout pour regarder une émission....Il s'aperçut du gâteau dans sa main, et le grignota tranquillement. Puis il commença a lire le livre.

Maroti finit d'aider Gryfman à remonter. Cette crevasse avait bien faillit l'emporter. Sans les griffes en acier il serait surement mort. On voyait vraiment rien dans cette fichue tempête de neige. La caverne n'était plus très loin. Il fallait y arriver, et vite. Si ils n'atteignaient pas Méga et Jag à temps, le combat au loin se finira sans qu'ils aient pu voir si les légendaires y participent.

Jag ferma le livre. C'était donc ca. Le prince n'avait pas de Katseye. Il avait du perdre la mémoire. Mais les dernières lignes étaient troublantes... La mission d'Aube et Crépuscule... Jaguarys... Le prince allait rentrer dans la ville? Avec les humains? Impossible...
Ridicule!!! Il fallait le rattraper! Si le souverain rentrait seul... Alors Jag perdra a jamais sa chance de revenir à Jaguarys, il sera exilé à vie. Il fallait le rattraper, à tout prix.  Mais cela passait par la coopération avec les chasseurs de primes. Il regarda à nouveau Méga.

Il leva deux doigts en l'air, comme Titi l'avait fait il y a deux heures environ, et fit un trait dans les airs. A sa grande surprise, un rai bleuté émergea de l'extrémité de ses doigts, et resta suspendu en l'air quelques secondes, avant de disparaître.
Le jaguarian sourit. Il était fou de joie. Il tenta de recommencer, et dessina en l'air la forme du sceau de Guérison. Il le brisa entre ses doigts et les brûlures de Méga luisirent doucement, et parurent se résorber. Elles ne disparaissaient pas, certes, mais la douleur semblait s'atténuer.
Les sceaux avaient été crées il y a longtemps pour insuffler de la magie dans des objets, mais peu à peu on découvrit qu'il permettaient à des non-mages de lancer des sorts de très faible puissance. Ces sorts sont loin d'égaler ceux des vrais mages, et très loin du niveau des elfes élémentaires, mais ils permettaient de faire un peu de tout. Mais la connaissance des sceaux est très rare et extrêmement longue à apprendre. Apparemment, ceux qui disposent de ce don peuvent émettre cet étrange trait bleuté du bout de leurs doigts.

Méga entrouvrit les yeux.

«Hééé bien! On dirait que tu a des dons, au final, Jag!
-Ah! Vous êtes revenus?
-Oui. Méga, si t'es en état, lève toi. On doit partir, de suite.
-Ok.
-Urgh... Je.. Je vais bien. On repart?
-Ouais. ya une baston la-bas, on va voir si les légendaires y participent.
-Une seconde.
-?
-Qu'est-ce qu'il y a Jag?
-Je voudrais que vous me disiez réellement la raison qui fait que vous me gardez avec vous.
-...
-Pour te protéger.... non...?
-Non... Autant te le dire maintenant je suppose. On espérait que tu puisses nous donner des infos sur Jaguarys. Notre cible s'y dirige.
-Votre cible hein...? Vous êtes des assassins. Qui visez vous, au juste?
-Ça ne te regarde pas.
-Tout dépend de si vous voulez entrer à Jaguarys ou pas.
-...Je vois. Notre cible est un homme du nom de Danael. Il fait partie d'un groupe de 5 combattants. Ils sont 6 depuis peu selon les dires de la sorcière blanche. L'un des combattants est un jaguarian comme toi. Peut etre pourra t-il t'aider.
-... Entendu. Et devez vous tuer les autres?
-...
-Non. Je te promets que l'on tachera de laisser le jaguarian en vie. Mais autant te prévenir ils sont redoutables. Si ils engagent le combat, rien n'est prévisible.
-Je vois.
-Pas le temps de parler de détails. On verra en se battant. Allons y.
-Urgh. Ouais, ca devrait aller.
-Jag, n'use pas trop de sceaux, il faut t'entraîner. Une erreur de dessin et tu peux faire n'importe quoi. Voire y passer.
-Je sais.
-Hm. Allons y.»

Le groupe se remit en marche. Mais Gryfman était perturbé. Son but personnel était de tuer Jadina. Si Maroti comptait épargner les autres légendaires, ça ne serait pas facile...

Le groupe sortit affronter la tempête.


Les trois survivants s'agenouillèrent derrière un rocher.
«Oraaa!!! Jade!!!
-Ouais. Il sont trop nombreux, on a des chances minimales.
-Aaaaaaaaaaaah!!! J'ai peeeeur!!!
-Pas de panique. Statistiquement, nos chances de survie sont de une sur sept-cent quatre-vingt huit.
-Kairiiiii? Orinouchet repart dans son déliiiiiiire....
-La feeeerme! Gardez la tête baissée! Ne tirez que quand vous êtes surs de toucher!
-Je pense qu'il y a 76% de chances qu'ils nous en veulent à cause de la statuette que tu leur a prise, Kairi.
-C'est ca! Et ya combien de chances qu'ils nous en veuillent parce qu'ils pensent qu'on a des charibos, hein?
-Hm... Difficile à dire, si je refais l'équation en ajoutant trois facteurs multiples respectifs de x, 23 et y, alors je dirais 0,00063 chances sur 100.
-J'ai peeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeuuuuuuur!!!!
-Pourquoi? Pourquoi seigneur dois-je mourir à coté d'eux....?
-Je pense que c'est à cause de ton mauvais karma.
// SBAAAAFF //
-Aie.»

Un homme apparut devant eux. Il portait des habits sombres, et ses deux mains étaient terminées par des griffes métalliques terrifiantes. Il regardait les trois rescapés avec un grand sourire.

«Heeeey! Une situation désespérée. J'adore ca! Alors? Besoin d'aide?»

____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Dim 29 Mar - 23:33, édité 5 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Ven 10 Mai - 1:05


Chapitre 12 : La cage aux lions




Une nouvelle balle frôla la joue de Gryfman, qui finit par arriver à s'adosser au même rocher que les trois énergumènes. La tempête de neige faisait rage, et il ne distinguait pas très bien les tireurs. De nombreuses détonations retentirent, et des impacts de balle éclatèrent un peu n'importe ou autour d'eux.

«La vache! Ils rigolent pas! Ils tirent à l'aveuglette ou quoi?? C'est qui ces types, pourquoi ils veulent vous tuer?
-Euh... Euh... Personne! On les connaît pas on sait pas ce qu'ils veulent!!
-Exact! On ne les connaît pas du tout! Ils doivent etre des brigands voulant notre argent!!
-Ce sont des trafiquants de monslaves, un campement entier. répondit alors la jeune fille à la longue robe rose sombre qui était visiblement tout simplement trop honnête pour mentir Ils veulent nous tuer pour récupérer la statuette que notre chef, la fille aux cheveux noirs, la, leur a dérobé. On est archéologues, et cette statuette de l'ère Zabirique est trop précieuse pour finir dans leurs mains.
-Euh... Ah.. Oh.. L'ère.... Zabirique, hein? Euh... Ok. Hrrm. Bref, je vous aide?
-Oui s'il vous plaît!!
-Qui a dit qu'on avait besoin d'aide? Il y a tout de même 81% de chances que vous soyez des leurs et que vous nous tendiez un piège!
-Euh... Ils lui ont tiré dessus...
-Soit, on passe à 79%.
-Faudra te payer?
-Bah on part sur 50 kishus par ennemi ok?
-Je vous demande pardon?
-Par... Ennemi... Tué...? La jeune fille pris un air terrorisé et s'enfouit dans les bras de l'archéologue calculateur. Kyaaaaaaaah!!!
-50??
-50.
-10.
-40...?
-20, pas plus.
-30, et je vous fais des acrobaties en même temps.
-25, mais sans acrobaties.
-50
-Ok, va pour 50.
-Parfait!
-C'est pas bientôt fini? »

Un homme se tenait juste à coté de Kairi, la "fille aux cheveux noirs", mais personne jusque la ne semblait l'avoir remarqué. Il avait une longue cape noire et un équipement de ranger, et un chapeau de cow boy format adulte, donc bien trop grand pour lui.

«Pas de panique! C'est Maroti, un ami à moi.
-Tu agis comme si on te connaissait...
-C'est qui les mecs, en face?
-Des trafiquants de monslave. Ils veulent récupérer une statuette de l'ère Zirconique que ces trois la leur ont volé.
-Zabirique!! Cette statuette est bien trop ancienne et précieuse pour finir sur le marché noir!!
-Et il n'y a personne d'autre qui se bat?
-Comment ca?
-Les légendaires sont dans le coin, ils auraient du entendre la bataille et venir vous aider, en principe, non?
-Les trafiquants en parlaient quand on s'est faufilés dans le camp! Je crois qu'ils les cherchent!
-Les trafiquants cherchent les légendaires? Tiens tiens tiens... Intéressant.
-On fonce dans le tas?
-Non, on attend que Jag et Méga aient fini d'éliminer les tireurs. Tiens compte de mes plans, de temps en temps.
-Attendez vous voulez les affronter? A 5 contre 50?? On comptait fuir nous!!
-En fait ils sont 57, 58 avec le cuisinier. Ils ont quatre girawas et ya trois cages sur un attelage, surement des monslaves enfermés.
-Ah?
-Et leur capitaine se bat au fusil long et à la lame recourbée.
-Tu vas aussi nous sortir ce qu'ils ont mangé ce matin??
-Blanquette de Chocapykk.
-Tu déconnes...
-Je me présente, Tywin Gre...
-Non!! interrompit Kairi, Ton nom de code. On ne sait pas qui ils sont.
-Pfff. Tu es saoulante avec ca... Oragie, enchanté.
-Kairi.
-Jade!
-Maroti.
-Gryfman. Dites ca compte encore le coup des 50 kishus par ennemi tué?
-Hey mais..
- PLUS UN GESTE!!!


Jag retira ses griffes ensanglantées de la nuque du tireur. Avec celui ci et les 2 de Méga, ca fait 5. Le corps chuta lourdement à terre, mais il fut amorti par la neige. La tempête faisait rage, c'était un atout très précieux, car les humains ne voyaient rien à plus de 2 mètres. Pour lui évidemment, cette règle ne s'appliquait pas. Il guida Méga à un petit renfoncement, puis jeta une boule de neige sur un des deux tireurs un peu plus loin. Il la ramassa en pleine tête. L'autre type éclata de rire et les deux se dirigèrent à l'aveuglette vers l'endroit ou se trouvaient un peu auparavant les autres tireurs. Ils ramassèrent de la neige et se tinrent prêts à riposter. L'un des deux appela:

«Tu vas me payer ca, Giddan!! Ou te caches-tu?... Giddan? »

Jag et Méga se faufilèrent discrètement derrière les deux gardes, qui avaient délaissés leur fusils au profit de boules de neige. Les naïfs. Le jaguarian tordit violemment le cou du premier garde, qui mourut instantanément et tomba à terre. Le second eut à peine le temps de voir cela que Méga frappait. Mais il avait eu le temps de bouger. La hache rata la tête de peu, et se planta si fort dans l'épaule que le bras fut coupé. L'homme émit un déchirant cri de douleur, et Méga paniqué et désolé s'empressa de l'achever.
Mais trop tard, le cri avait alerté tout le campement. Les trafiquants déboulaient de tout cotés, haches et épées à la main, et bien que la tempête les ralentissait énormément, ils entourèrent Jag et Méga, et s'avancèrent à l'aveuglette pour voir d'ou venait ce cri. Ils avaient des torches, et Méga comprit rapidement ce qu'il se passait.

«Je les entend mais je les vois à peine!! On fait quoi?
-Trop tard pour se cacher!! Il faut se battre et espérer que les deux autres vont rappliquer rapidement!
-Ca va pas etre simple...»

Méga faisait allusion à son bras gauche, qui portait encore quelques marques des féroces brûlures que le chasseur roux du groupe d'Anawan lui avait infligées. Il empoignât tout de même sa hache et se mit dos à dos avec Jag. Les ennemis les entouraient. Devait bien y en avoir 20. C'est alors qu'une silhouette s'avança parmi eux. Une jeune fille rousse aux cheveux longs qui portait des lunettes de snowboard en collier, un équipement de mercenaire, et un grand fusil assez long, qu'elle pointait vers la gorge du jeune garçon. Méga incita Jag à se retourner face à la nouvelle menace.

« Salut! En voilà un beau spécimen... Un jeune Jaguarian en pleine santé. Hihihi♪ Je me demande combien de temps il tiendrais face à des Seekans de Rymar. Mais il est bleu. Celui que je cherche, moi, est rouge! Enfin, je n'ai rien contre de l'argent de poche Hihihi♪. Saisissez les.
-Approchez et je vous étripe.
-Bouges et je t'abats comme un chien, jaguarian.»

Elle rechargea l'arme pour prouver qu'elle ne plaisantait pas. Le déclic fit frémir les deux alliés. Ils se regardèrent brièvement, puis Méga jeta sa hache. Les bandits se rapprochèrent, et ils se retrouvèrent rapidement avec les mains attachées dans le dos.
On les conduisit plus loin dans une vaste caverne, dans un renfoncement d'un pic rocheux. L'intérieur de la caverne était protégé de la tempête de neige qui sévissait à l'extérieur, et des cabanes étaient bricolées un peu partout, ainsi que de nombreux feux.
Le "village" n'était pas très grand. Apparemment Oragie avait été assez précis en disant à l'autre groupe "57 hommes. 58 avec le cuisinier". Jag et Méga furent conduits dans une place sinistre, collée à la paroi intérieure de la montagne.

«Qu'est ce que foutent Maroti et Gryfman?? Ils devraient déjà etre la!
-Je sais pas... C'est pas normal... Tu crois qu'ils sont...
-Morts? Aucune chance! Ils étaient trois en face!
-Mais alors... Qu'est-ce qu'il se passe?
-Je sais pas...
-Ah.
-Oh.
-Problème résolu.»


En effet, assis devant le mur d'en face, se trouvaient enchaînés Maroti et Gryfman, le dernier visiblement bien assommé. Sans doute était il réfractaire à l'idée de se laisser enchaîner. Et à leurs cotés, les trois zouaves que les chasseurs de primes avaient décidé d'aider. Debout devant Maroti, la capitaine qui avait menacé Jag de mort tout à l'heure souriait.

« Ah ha haaa. Bienvenue! Je m'appelle Velyzia! Hihihi♪ Nous allons jouer à un petit jeu, vous et moi.
-Un... Un jeu...?
-Oui! Je vais poser une question!!! Hihihi♪ Celui qui répondra la bonne réponse aura une récompense. Et les autres seront libérés. Mais si vous répondez la mauvais réponse..Hihihi♪.. Un de vous devra faire un gage!!
-Quoi.....?
-Comment ca...? C'est quoi, cette blague?
-Vous êtes prêts?
-Attendez, quel genre de gages??
-Vous verreeeeeez! Hihihi♪ Vous êtes prêêêêêêts...?
-Et si on refuse?
-Je vous tue tous un par un!! Hihihi♪!
-Houla....
-Vous êtes prêts, alors?»

Les captifs échangèrent un regard rapide... Puis le chasseur au chapeau de cow boy brisa le silence.

«C'est d'accord.»

Méga et Jag furent enchaînés à leur tour.

«Aloooors. C'est l'histoire d'une fille, hihihi♪, et elle était amoureuse d'un beaaaau garçon. Ils s'aimaient tout les deux, beaucoup, beaucouuup hihihi♪, mais ils n'avaient pas d'argent... Hé non, pas d'argent...
-Qu'est-ce que..
-Chhhht!! Hihihi♪ N'interrompez pas l'histoire ou vous finirez dans la cage aux liooons!  
-La cage...? Kyaaaaaaaaaaaaah!!!
-Et donc, pas d'argent! Hé non! Donc au début la fille et le garçon volèrent les autres pour manger, hihihi♪ mais trop difficile de pas se faire prendre!!! Alors le garçon et la fille ils ont commencé à tuer. Hihihi♪ C'était plus facile à faire!!
Mais ca suffisait pas!! Hé non!! Ils avaient pas assez d'argent même en tuant!! Alors ils sont partis chercher les trafiquants; hihihi♪ pour savoir si ils voulaient leur donner à manger, hihihi♪ mais ils ont du travailler, travailleeeer. Les traffiquants les on enmenés si loin de leur pays d'origine.. Au nord, au nord, au nord.. La vie était dure.. Et un jour!!! un jour!!! Le garçon et la fille ils sont partis en mission en dehors des montagnes, hihihi♪ et yavais une vieille maison toute cassée! Alors le garçon et la fille ont voulut la piller. Mais une fille très jolie mais moins jolie que la première est arrivée! Elle était pieds nus et elles nous a demandés ce qu'on faisait la. Elle parlait tout en rimes hihihi♪

-Cette maison? Pieds nus? Des rimes???
-C'est...
-Bouda!!
-Bouh qui?
-CHHHHT, ou ce sera la cage aux lions hihihi♪. Et donc la fille très jolie mais moins jolie que la première quand elle a su qu'on voulait briser la maison pour prendre les richesses, elle a montré des pouvoirs! Si!! Sisisi!! Des pouvoirs magiques hihihi♪ je l'invente pas!! Même que Jadina la reine magicienne aurait été verte de peur en voyant sa puissance!! Mais si!! Mais si!! Et donc tous les hommes ils sont tombés amoureux de la sorcière !! D'un seul coup! Mais la fille c'était une fille!! Et donc hihihi♪ bah elle est pas tombée amoureuse! Elle a voulu tuer la sorcière, mais elle a pas réussi!! Alors la la sorcière lui a dit... Hum.. lui.. Lui a dit... hum... »

Velyzia semblait faire un effort incroyable pour se souvenir. Elle ferma les yeux, et son visage refléta soudain une infinie tristesse.

«De douleur cette sentence va m'accabler,
Mais seul ce destin la t'attends désormais.

En paix puisses tu quitter cette terre,
Je condamne ton esprit à la folie.
Qu'il se disperse dans les airs,
Mais que ton corps brisé reste ici.


Pardonne moi, femme innocente,
Tu n'aurais pas du venir céans.
En étant pour toujours inconsciente,
Puisses tu pardonner ce châtiment. »



Puis les yeux fous de la pauvre fille se rouvrirent.

«Oui voilà ce qu'elle a dit! C'était ca! Et après le groupe est reparti vers les montagnes. Hihihi♪ Mais les hommes étaient encore amoureux de la sorcière et ils pensaient tout le temps à elle! Et le garçon n'aimait même plus la fille!! Il s'est mis à boire pour oublier. Et puis il a fini par devenir le grand capitaine des chasseurs de monslaves! Si!! Sisisi!!  Hihihi♪ Le grand capitaine Faktys!! Et il a faite la fille capitaine, parce qu'il se souvenait encore d'elle comme d'une amie. Il lui a dit...  hihihi♪ il lui a dit de tuer tous les autres garçons amoureux de la sorcière, alors je l'ai fait! La fille les a tous tués!! J'étais fière!! Le garçon était fier de moi!! Hihihi♪ Il m'aimait à nouveau! Et donc.. Et donc ensuite ya eu les légendaires!!! On devait les...  hihihi♪ On devait les tueeer!!! Mais le garçon il avait peur de la fille parce que j'étais trop folle pour lui alors il a mis la fille à l'écart  hihihi♪...
Et puis il... s'est fait tuer  hihihi♪ lui et toute sa troupes ils sont tous morts,  hihihi♪ Alors la fille, la fille elle a juré de tuer les légendaires! Mais elle a trouvé des camarades de jeu!! Alors elle va jouer avec vous!! C'est l'heure de la question!!

-Pourquoi vouliez vous tuer les légendaires?? Qui vous l'a ordonné??»

La capitaine envoya un féroce coup de pied dans la mâchoire de Maroti, qui s'écrasa à terre, tandis que son chapeau volait plus loin. Jade se serra un peu plus contre Ora, terrorisée.

«Le garçon au chapeau a rien compris aux règles, ca va pas du tout!! C'est à moi de poser des questions!! Hihihi♪
Alors! Alors! Toi!

-Moi?? Pourquoi moi?
-Parce que!! Alors!Hihihi♪Ma question est: Est-ce ta faute?
-Quoi?
-Tu as écouté mon histoire?
-O... Oui...
-Alors? Hihihi♪ est-ce ta faute?
-Ben.. n... nan...?
-Nyaaaahahahahaaaa! Perduuuuu hihihi♪!!
-Quoi?? Mais!!!!
-Je vais désigner quelqu'un pour la cage aux lioooons!
-Mais...
-Hé!!!
-Comment ca? Ce n'est pas sa faute!!
-Vous trichez!!
-SILENCE!!!»

Le silence se fit instantanément, car elle leva son fusil en même temps. Elle tendit le doigt vers les prisonniers, et le balada un peu... Puis elle le figea.

«Toi. »

Tout le monde ouvrit des yeux terrifiés. Elle désignait Gryfman, qui était toujours assomé et inconscient.


____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Dim 29 Mar - 23:41, édité 5 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Lun 10 Juin - 22:58


Chapitre 13 : Match en cage




Il courait dans la forêt. Ses griffes étaient rouges du sang de ceux qui couraient à sa suite. Sa fille.... Sa petite fille... Ils l'avaient tuée.  Sa femme aussi. Il était le seul survivant de cette boucherie sanglante. Il prit appui sur une branche haute, et bondit encore plus loin dans l'obscurité. Il laissait derrière lui sa maison en flammes, et son ancienne vie.
L'ordre des Marakas s'était éteint. La folie d'un homme l'avait consumé. Il revit le visage de celui qu'il allait tuer. Il revit le visage de celui qu'il devait tuer. « Kasino. » Ses yeux se rouvrirent, les larmes avaient cessé. Il n'y avait plus aucune lueur dans ses pupilles. Plus aucune humanité. Il se retourna brusquement, et fonça sur les gardes rouges. Il les tua tous.

Le décor changea. Des années plus tard, dans le palais de Lasvaiguas, le domaine du comte Kasino. Il escaladait le grand mur sud, plantant ses griffes à même la roche, et se poussant plus haut à la force des pieds. La nuit était noire, et froide. Il atteignit le haut du rempart, et fixa le dôme central. Le saut était in-envisageable. Au moins 6 mètres entre le dôme et lui. La lune l'éclaira un bref instant, et il vit les gardes postés plus bas, et sur les cotés. Il se ramassa sur ses jambes, puis bondit. La scène parut impossible, mais il avait sauté si loin et si fort qu'il heurta le mur en pierre noire du dôme, et dût sa survie à ses réflexes phénoménaux. Il recommença son ascension.
Il n'était pas repéré, ça tenait du miracle. Il parvint à la grande fenêtre double en vitraux bleus, qui cachait la chambre du comte. Il défonça la fenêtre et roula sur le tapis. Le comte était adossé sur son canapé en cuir écarlate, ses deux marakas préférées blotties tout contre lui. Visiblement, il s'attendait à la visite de Gryfman. Les deux marakas se levèrent et empoignèrent leur tignasse noire auxquelles étaient fixées les pinces qui leurs servaient d'armes.  
« Bakara. Baraka. Reculez. C'est moi qui vous ai formées. Vous ne faites pas le poids.
-Tu es vieux, maître.
-Tu n'as plus la moindre chance. »
Gryfman regarda Kasino. Il souriait, très amusé par la situation.
« Tiens tiens tiens. Regardez qui sort de son trou. le vieux Zantrin Reiner, de la lignée des Reiner. Le dernier grand maître de l'ordre des Marakas. Ca te fait quel age maintenant? 67, non Zantrin?
-Ce n'est plus mon nom. Tu me l'as enlevé. Tout comme tu m'as enlevé ma fille, ma femme et ma vie. Je vais te tuer, je vais te tuer, tu m'entends ? Aujourd'hui, tu paieras pour tes crimes.
-Allons, allons, tu ne frapperais pas un vieil ami. N'est-ce pas, Zantrin ?
-Mon nom... est Gryfman. Et je ne suis pas ton ami. Et tu n'es pas le mien.
-Aaaaaah oui, c'est vrai, dit le comte écarlate en souriant cruellement, tes amis, tu les as tués ! Ils sont tous morts en me protégeant !
-KASINOOOOOOOOOOOO !!!!! hurla le tueur en fonçant sur les deux jeunes filles. AAAAAAAAAAAAAAAAAAAHH !!! POUR MA FAMIIIIIILLE !!!!
-Gryfman....
POUR MON MAITRE!!
-Gryfman !!!
POUR MYRILYS !!!! »

« -GRYFMAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN !!! »
Gryfman ouvrit les yeux. Il était allongé sur le sable. Le sable d'une arène, apparemment. Les autres chasseurs hurlaient pour qu'il se réveille, et les trois gugusses le regardaient d'un air terrifié. Il ne se souvenait pas très bien de comment il avait atterri la. Ils s'étaient battus contre des trafiquants, et puis une rousse avec des lunettes de snowboard en collier a foncé sur lui avec une massue en criant « Hihihi♪  » puis il s'est pris un méchant coup sur le crâne. Et puis plus rien.
Mais au fond il s'en fichait de comment il avait atterri la. Ce qui l'intéressait était plus ''Comment faire pour se débarrasser des trois hommes-serpents équipés de haches devant lui sachant qu'il était seul et sans armes ?''
Il avait eu du bol de se réveiller, car le premier des trois, qui avait une vilaine balafre à l’œil, tentait de le décapiter dans son sommeil. Il frappa, et le chasseur se décala rapidement. La hache s'enfonça dans le sable, et le pied du marakas percuta la tête écailleuse du serpent.
« Il s'est réveillé !!
-Ouais. Mais qu'est ce que c'est que ces trucs ?
-Des Seekans. Des créatures hybrides entre hommes et serpents, très appréciés dans le milieu de la chasse de monslaves.
-Espèce découverte en 765 après le départ des dieux. Ils se nourrissent de viande, parfois humaine, mais leur principale faiblesse réside dans le fait que leurs yeux sont ultrasensibles. Ils ne voient pas grand chose et se dirigent à la chaleur, mais si on touche leur rétine ça va les faire se tordre de douleur.
-Je vois. MAN !! SON OEIL!! »
Velyzia interrompit leur conversation, couvrant les cris du chasseur au chapeau de cow boy.

« ALLEZ BIDIBULLE !!! ATTAQUE !! CYCLOPE, ATTENDS LES AUTRES TE LA JOUE PAS PERSO ! PANTHER, ATTEND UNE OCCASE ET RUINE LE !! »

Gryfman comprit vite que le truc en face de lui était cyclope. Mais... Bidibulle ?? Il n'eut pas le temps d'y réfléchir et sauta sur la tête du borgne. Il avait cru entendre un truc sur les yeux venant de Maroti... C'était mieux que rien.
Il décida de jouer le tout pour le tout, et frappa l’œil valide avec son poing. Les doigts s'enfoncèrent dans la gélatine jaune et gluante de l’œil reptilien.
La réaction fut immédiate, et ''Cyclope'' se vautra à terre, pris de convulsions à cause de la douleur.

Velyzia n'eut pas l'air d'apprécier. Elle leva sa main gauche, et pointa le pouce vers le bas. Deux trafiquants de monslaves, à l'abri dans les gradins de l'arène, sortirent leurs fusils.

«Que ???
-Non !!! »

Ils tirèrent sur Cyclope, qui finit de trembler, son sang rougissant le sable. Le marakas se releva, regardant la chef du camp.

« Hihihi♪. Il n'avait qu'à mieux se battre.
-Mais il était votre ami, non ??
-Cette chose ?? Velyzia éclata de rire. Mais c'est un animal, enfin, hihihi♪, un esclave ! Rien de plus !
-Comment pouvez vous...
-Silence. J'ai décidé d'épargner votre ami. Hihihi♪, après tout le jeu ne fait que commencer. Il s'est bien battu, il a le droit de rejouer.
-Mais...
-Silence. C'est elle qui décide.
-Tiens, on dirait que le garçon au chapeau a réussi à comprendre les règles du jeu, finalement !
-Tss...
-Ramenez le ! Hihihi♪ ! »

Des trafiquants descendirent pour remettre des menottes à Gryfman, et renvoyèrent Bidibulle et Panther dans leurs cages. Ils remontèrent le chasseur de primes, qui sourit, couvert du sang de Cyclope. « Wouhouu ! J'l'ai tué ! C'était génial, j'ai failli crever mais c'était un peu court, dommage.
-Hihihi♪ en voilà un qui est marrant au moins !! Mon épreuve t'as plu ?
-Ah mais trop ! Yen a d'autres ?
-Des tonnes !! Hihihi♪ je suis contente qu'un joueur apprécie mes efforts. On va faire un deuxième tour !!
-Je peux repasser ?!
-Oh ben nan !!! Chacun son tour, un peu ! Hihihi♪ ! Si c'est toujours toi c'est pas drôle !
-Héé mais nan je veux repasser, ils vont tuer des trucs à ma place, là, ça le fait pas !
-C'EST MOI QUI DECIDE !!! Velyzia tira un coup de feu en l'air pour affirmer le dernier point. Hihihi♪ on reprend. »

Avant qu'elle aie pu poursuivre, Méga s'affaissa lentement sur le coté. Il posa la tête sur l'épaule de Maroti, complètement épuisé.

« Hé ?
-Méga ?
-Il fait quoi, le ptit gnenfant ? Hihihi♪
-De... De l'eau... S'il vous plaît. De l'eau.
-Il a l'air complètement crevé.
-C'est à cause des brûlures de tout à l'heure, il ne s'est pas totalement remis !!
-Mais je l'avais guéri... ?
-Ça n'as pas suffit visiblement.
-Vous auriez de l'eau ?
-S'il vous plaît !
-Hihihi♪ De l'eau ? Ils sont drôles, hein qu'ils sont drôles, Faktys ? Ils veulent faire rire la jeune fille, je suis sure ! On a pas d'eau ! Ya que ça ! »

Elle décrocha une petite outre de sa ceinture et en avala une gorgée. Vu la grimace qui s'ensuivit, c'était de l'alcool, extrêmement fort. Elle s'approcha de Méga.

« Vodka chaude de Sabledoray ! Tu m'en diras des nouvelles ! Ça brûle les entrailles, ça ! Hihihi♪
-De l'...alcool ? N... Non !!! Non !!! Surt....Surtout pas !!
-Oh ? Plus soif ? Hihihi♪
-N ….on !! Ca....va !!
-Il tient pas l'alcool, le ptit gnenfant ? Hihihi♪ Tant pis ! Plus soif, plus soif. »

Elle rangea son outre et sourit cruellement. Les prisonniers la regardèrent.
« Ma nouvelle question ! Si vous répondez juste, vous partez, sinon, un gage !
-...
-Kyaaaaaah !!! Pas de gaaaage !!!
-Aloooooooors hihihi♪ toi !!
-Moi ?
-Oui ! Hihihi♪ combien sommes nous dans ce camp?
-Quoi... ?
-Bah...
-Oragie ? Tu avais dit ?
-58 en la comptant, plus nous, et les trois monstres.
Yen a plus que deux, vu que l'autre a rendu l'ame.
-Yeeeaaah, je l'ai tué !
-Techniquement ce sont les trafiquants qui...
-Raaaah ça fait combien du coup ?
-67, 68 en incluant le monstre mort.
-Euh... On l'inclut, lui ?
-Hey ! Madame ! On compte celui que j'ai shooté ?
-Ce sont les trafiquants qui...
-Bah oui !! Pourquoi on compterais pas Cyclope ? On compte aussi ceux que le jaguarian et le gnenfant on tués hihihi♪
-QUOI ? Vous vous êtes amusés sans moi ??
-Hum, ils étaient inclus dans les 58. On est 68, à coup sur.
-Ok... La réponse est 68.
-.....
-.... Ra-téééé hihihi♪
-Quoi ? Mais je ne fais jamais d'erreur ???
-On est 69 ! Hihihi♪
-Impossible ! Impossible ! 67 peut être, mais pas 69 !
-Nan, nan ! 69. Noisette!!!
- Noisette...???
-Hé !!! C'est quoi, ce... ? »

A ce moment là, un petit animal fila entre les prisonniers, en tenant dans ses minuscules pattes la  fine statuette de l'ère Zabirique qui était jusqu’il y a peu planquée dans la poche de Kairi. C'était...

« …..Un écureuil.....
-MA STATUETTE !! FOUTU RONGEUR DE *********** RENDS MOI CA !! REVIENS ICI !!!
-Hihihi♪ il a récupéré son jouet préféré, que vous aviez essayé de lui voler.
-Un jouet.... ? Mais cette statuette est très vieille et...
-ENFLURE DE STUPIDE PETIT MAMIFERE DE L ERE MODERNE VA MOURIR DONNE MOI CETTE STATUETTE !!
-Cette statuette de l'ère Zabirique a 0, 23% de chance de survivre encore un an avec des tels soins.
-ESPECE DE PETITE VERMINE QUADRIPEDE, LIBEREZ MOI QUE J EN FASSE DU HACHIS !!!
-Il n’empêche... que vous n'avez pas répondu correctement à ma question, hihihi♪ »

Le silence se fit devant ce rappel à l'ordre. Le dénommé Noisette grimpa le long de la jambe, puis du dos de Velyzia, puis finit par se poser sur son épaule, en tenant la statuette comme un sabre.
La capitaine promena son doigt, et désigna Méga.

« Je sais ! Toi ! Hihihi♪ petit gage : tu vas boire de l'alcool !
-Quoi ??
-N...Nan..
-Sisisisisisisi !!! C'est ça ou Bidibulle !
-Rien que ça ??
-Méga ? Ça va aller, il vaut mieux ça que se battre contre l'autre monstre, non ?
-N...Nan...Nan !... N....a...n... Veut pas ! Nan …
-Il est vraiment faible.
-Ca ça va le requinquer au moins ! »

Velyzia s'approcha de Méga, et tendit son outre devant sa bouche. Il fut très réticent à laisser passer le liquide chaud, mais la fatigue eut raison de lui, et finalement il fut contraint d'en boire un peu. Il ferma brusquement les yeux, attaqué par la puissance de la boisson. La capitaine sembla satisfaite et s'éloigna en marchant tranquillement.
Mais Méga fit alors quelque chose d’inattendu.
Ses yeux se rouvrirent en dévoilant des pupilles orange vif, et ses joues rougirent instantanément. Il était... Comment dire... ? Complètement bourré.
Il regarda autour de lui bêtement, et parut ignorer totalement ce qu'il se passait. Il distingua difficilement les traits des autres membres de l'équipe, puis commença apparemment à se remémorer lentement leur situation. Alors que Velyzia était tournée vers l'arène, il regarda les chaînes sur ses bras, dans son dos. Il fronça les sourcils et força. Tout les maillons cédèrent en même temps dans un fracas assourdissant.
La capitaine se retourna en dégainant son sabre. Le fusil était posé plus loin contre le mur. Elle voulut aller l’attraper mais ne pouvait pas s’empêcher de regarder le gnenfant devenir une vraie bête sauvage. Il brisa un à un chaque lien qui paralysait ses autres compagnons. Dès qu'il fut libéré, Maroti se jeta sur son épée. Jag lança ses griffes à Gryfman, qui les équipa immédiatement. Les trois archéologues, eux, se concertèrent du regard. Ils avaient un plan très simple en tête. ''Écureuil, statuette, fuite'' Velyzia hurla l'alerte, et sauta dans l'arène pour esquiver une frappe de Maroti. Méga tituba vers sa hache, et l'empoignât avec force. Les trafiquants se rassemblaient autour d'eux, Gryfman eut alors une idée lumineuse. Lumineusement idiote.
« Match à mort par équipes ! » Dit il un sourire au lèvres, en sautant dans l'arène.
Faute d'alternatives pour la statuette, les archéologues le suivirent. Jag sauta à son tour. Méga lui, ne comptait pas sauter au départ, mais passa par dessus la rambarde basse en s'appuyant dessus. Il s'étala dans l'arène. Tout autour, les trafiquants se ramenaient avec épées, haches ou lances. Il ne prenaient pas les fusils, car Velyzia les intimaient à descendre pour répandre le sang des chasseurs de primes avec les armes blanches. Jag fonça sur les ennemis aux alentours tandis qu'Oragie et Jade s'armaient pour l'assister. C'est alors que Méga, toujours saoul, s'interposa entre l'autre troupe armée et le reste de l'équipe. Il prit sa hache à deux mains, et celle ci se mit à luire d'une lueur argentée. Il regarda ses ennemis, et courut vers eux. L'alcool le faisait énormément tituber, si bien qu'il en arriva à s’arrêter à mi chemin et tourner sur lui même pour ne pas tomber. La hache projeta une image plus grande d'elle même, et fendit le sol qui le séparait des bandits, creusant un fossé d'environ 2 mètres de largeur et 5 de profondeur. Les trafiquants restèrent de l'autre coté, impressionnés, mais Méga bondit avec une détente ahurissante par dessus la faille, et partit se battre, seul contre une bonne vingtaine.  
Man se rua sur la folle qui dirigeait les trafiquants, Kairi juste derrière lui. Mais l'archéologue en chef n'en avait pas après la rousse. Man visa l'épaule, et la capitaine se courba pour esquiver. L'écureuil bondit et traça vers un coté des gradins. Inutile de dire que Kairi le suivit en l'injuriant.
Elle dut se frayer un chemin à travers la mêlée, ce qui aurait pu s'avérer compliqué si Jag, Oragie et Jade se battaient de manière ordonnée. Mais l'homme bête frappait et griffait tout ce qui bougeait, le scientifique calculateur, lui, s'était trouvé une âme de guerrier et tailladait les trafiquants avec épée et bouclier, mais pire que les deux autres, Jade s'essayait au tir à l'arc avec une arme trouvée. La panique occupait les rangs ennemis, ils n'étaient en sécurité nulle part. Par conséquent ils ne prêtaient pas  attention à une jolie jeune fille fonçant à la poursuite d'un écureuil au milieu d'un champ de bataille.
Noisette alla se caler sur une des cages de monslaves, et regarda Kairi en penchant la tête, comme pour la provoquer à monter.
« Alors là, ptit gars, si tu crois que ça va m’arrêter... »
Elle commença a escalader la cage en fer, prenant appui sur les barreaux horizontaux. Elle plaça son pied sur un autre appui, et envoya une impulsion pour attraper l'écureuil. Elle réussit à l'avoir. Seulement son appui tourna lentement, et un déclic métallique se fit entendre. La porte s'ouvrit, cet appui étant le loquet.
« Oh-oh. » Kairi sauta à terre, ou plutôt tomba, et roula au sol, se faisant mal au bras. Les deux derniers Seekans, Bidibulle et Panther, sortirent à la hâte et chopant leurs haches au passage. Kairi vit le plus grand des deux foncer vers elle, et lever sa hache. Elle ferma les yeux en serrant Noisette dans ses mains, d'ailleurs le rongeur bougeait beaucoup et tenta de la mordre, mais elle sentit finalement un truc lourd tomber derrière elle. Elle regarda le Seekan, qui venait de lui sauver la vie.
Il articula entre ses dents pointues « Sssssssalut !! » Et fila se battre contre les trafiquants, les prenant à revers avec son collègue.
Kairi en revint à l'écureuil. Il se débattait, mordait et griffait les doigts de l'archéologue, tandis qu'il serrait la statuette dans ses pattes avant. Elle attrapa la précieuse statuette et l'arracha a l'écureuil, qui grognait de rage et mordait de plus belle. Elle le regarda et lui dit :
« Désolé, sa place est dans un musée. Une prochaine fois, peut être ? » Et sur ces mots, elle l'enferma dans une petite cage qui se trouvait non loin.
Le combat se poursuivait, Méga faisant un carnage parmi ses adversaires. Les Seekans avaient complètement surpris les trafiquants, dont certains fuyaient déjà. Jag et les deux archéologues redoublaient d'efforts pour repousser les survivants, mais un combat plus dur attendait les deux camps au centre de l'arène.
Gryfman s'acharnait sur la capitaine. Son épaule était égratignée et sans ses griffes, sa main droite serait partie. Décidément, pour une femme, elle se battait bien, elle n'avait qu'une entaille à la joue.. Elle esquivait ses assauts les uns après les autres, et n'attaquait que dans les moments les plus propices . Comme celui ci. Le sabre fila vers le ventre du Marakas, traçant une courbe de bas en haut. Gryfman interposa ses griffes juste avant que la lame n'atteigne une partie sensible de son anatomie. Ses deux mains étaient bloquées, et Velyzia serrait déjà le poing libre. Elle lui envoya un crochet phénoménal, et malgré son étonnante endurance, le tueur plia un genou à terre. Il regarda la femme rousse pointer la lame vers sa gorge, et forçait pour ne pas se faire tuer net. Il sentait le sabre glisser à travers ses doigts métalliques, et la lame froide toucher son cou. Il commençait à penser que finalement, son voyage s’arrêterait peut être là.
Puis une détonation très puissante retentit.
Un trou venait d’apparaître dans la poitrine de Velyzia, coté gauche. On l'avait abattue. Plus haut, dans les gradins, Maroti rechargea le long fusil décoré d'or qui appartenait auparavant à la capitaine. Un tir direct au cœur. La rousse sourit brièvement à Man, et voulut dire quelque chose, mais les mots ne vinrent pas. Elle resta un petit moment ainsi, debout, un sourire léger au lèvres. Puis elle s'affaissa peu à peu sur le coté et s'allongea à terre. Elle ferma les yeux, pour ne plus se réveiller.

Partout autour d'eux, les trafiquants battaient en retraite. Les Seekans étaient déjà partis dans la tempête au dehors. Les alliés se regroupèrent au centre et Kairi montra la statuette.
« Ah ! Mission accomplie !
-Pfyuh !! C'était sportif.
-Yep. On est dans le futur alternatif qui n'avait qu'une chance sur 134 de se produire. Génial.
-Ouais. Mais c'est grâce à...
-...Ou est il ??
-La. »
Kairi désigna le jeune garçon qui ronflait en plein milieu d'un cercle d'ennemis abattus. Il cuvait, aurait-on dit. Maroti descendit avec les autres, et annonça :
« Pas le temps de se reposer. On doit partir, et vite.
-Comment ça ?
-J'ai découvert un truc louche, là haut. Je crois que le premier groupe de trafiquants n'as pas été tué par les légendaires, mais par un autre.
-Hein ??
-Euh...
-Regarde ça, Gryfman. Dit Maroti en montrant une plume bleue turquoise au groupe. Ça te dit un truc ? Je l'ai trouvé dans le coffre personnel de Velyzia.
-Évidemment que ça me dit un truc. Cible prioritaire n°7 : Skroa le rusé, démon galina. Sans dec, il est ici aussi ? Il veut remercier les légendaires de lui avoir rendu sa taille ou quoi ?
-Je ne sais pas. Mais si il a tué le premier groupe de trafiquants... Il …
-Va sûrement attaquer le second. Autrement dit, il va rappliquer.
-Méga n'est pas en état.
-Meuh non, enfin, il dort, je connais, ça. C'est passager.
-Tu connais ?
-Ouais je... Euh j'ai une amie qui boit souvent et euh...
-Ouais, on a compris.
-Ceci dit ce Skroa doit être très dangereux, plus fort que nous trois à 94% de chances. On ne s'est que trop mêlés de ce qui ne nous regardait pas.
-Je suis un peu d'accord, on a la statuette... Je veux dire...
-Skroa n'attaquera que demain, je pense. Il fait nuit, et la tempête fait rage. Il se dérangera pas maintenant, à mon avis.
-Hmm.
-Ca ne vous coûte rien de passer la nuit avec nous, non? Le matin, ya moins de milsharks.
-Kyaaaaaaaaaah!!!
-Oooow, ce serais une invitation à dormir avec vous, beaux messieurs?
-Hein? Non!!
-Kairiiiiii!! Arretes de tenir ce genre de propos..euh..euh.. indignes!!
-Je pense qu'on peut leur faire confiance, maintenant.. Ils ne nous tueront pas pendant la nuit. Enfin pas dans 87% des cas.
-Rooooh allez, le gamin je veux bien, mais trois beaux tueurs ténébreux qui trouvent deux belles jeunes filles dans la montagne, et là PAF comme par hasard...
-Non il y a méprise!!! Nos intentions ne sont pas!!
-Meme pas toi, joli blond?
-Moi je suis marié, vous m'intéressez pas.
-Mais moi aussi!!! Je suis mariée à Ora je vous signale!! Alors hein!!
-C'était un délire d'enfant, je vais te le dire combien de fois....
-M'en fiches t'as juréééééeuuuuuuuuuuuuuuuuhhh....
-Bon. Vous restez ou non? Il est tard et on doit s'occuper de Méga.
-Hmm... D'accord, on reste... Jade va vous aider pour les soins. Je vous préviens on prend la cabane la moins abimée!! Et Ora il dort chez vous! Je veux pas que Jade et lui se fassent des papouilles quand je veux dormir!
-Comme si j'avais que ça à faire!
-Allez, trève de bavardages.. Allons dormir.»

Jag et Oragie soulevèrent Méga en l'attrappant par les jambes et les bras, et l'emportèrent à la suite du reste de la troupe.
Dans deux maisons de pierre, le groupe installa un petit campement, et prit une nuit de repos bien méritée. Les seekans s'étaient enfuis, les survivants parmi les traficants avaient levé le camp.. Ils étaient seuls. Enfin, presque. Une petite ombre se faufila rapidement dans la maison "des garçons", sans bruit. Lors de la deuxième partie de la nuit, Jag s'installa à son tour près du feu de camp à l'extérieur des maisons.
Il allait devoir veiller jusqu'au matin. Seulement après une demi heure, il entendit un bruit suspect d'une maison voisine. Il se leva et alla le plus furtivement possible vers la maison en question. Il ouvrit la porte mais ne vit rien. Il s'aprettait à retourner voir les autres quand il fut poussé de force à l'intérieur par une personne dans son dos. La porte se ferma, et une petite bougie s'alluma dans les mains de la silhouette qui avait claqué ladite porte. Jag avait atterri sur un parterre de duvets, et devinait que c'était le dortoir d'une partie des traficants...
Enfin, plus maintenant. Il se retourna en grognant, et voulut hurler l'alarme. Kairi se jeta sur lui et lui plaqua la main sur la bouche.

«Chhhht!!! J'suis pas une ennemie! Dit-elle en le lâchant. Me tape pas! Compris?
-Qu'est-ce que tu fais? Pourquoi tu m'as amené ici?? Tu espères pas qu'il se passe un truc entre nous hein? Je suis marié je te signale!
-Hein? Mais non!! Tu y a cru?? Noon, enfin, je m'en fiches de toi!.. Euh... Sans te vexer, hein! Non je disais ça pour faire enrager Jade, dit-elle en posant la bougie au sol et en s'asseyant face à lui, c'est marrant parce que quand elle est en colère elle rougit! Nan, nan, t'inquiètes!
-Mais alors pourquoi tu m'as amené là?
-Tu sais pourquoi je suis devenue archéologue?
-Euh.. Nan...?
-Jaguarys. Mon rêve, c'est de la voir! Les deux autres peureux voudront jamais mais.. Je veux vous accompagner! Je veux la voir!
-Heeein?? Mais c'est impossible!
-Ah non!! Le refus est inenvisageable, je vous suivrais point barre! J'ai jamais été aussi proche de mon rêve, tu crois vraiment que je vais le laisser passer?? Non non, je viens avec vous!
-Mais... Ce sont des tueurs! Ils veulent tuer un type.. Danael... Je sais pas, ils sont en plein contrat... Ils sont peut être dangereux!!
-Dan....Danael?? Le légendaire??? Et pourquoi "ils"?? T'es pas avec eux??
-Si, mais... Non... Enfin... Je les suis parce que si ils arrivent jusqu'aux légendaires, je pourrais retrouver le prince! Anoth-cha! Enfin, Gryfenfer, comme vous l'appelez. Si j'y arrive je pourrais revenir à Jaguarys.
-Qu'est-ce que c'est que cette histoire...? Gryfenfer... LE Gryfenfer... Prince?? Mais... Attends... Quoi??
-Ca nous dépasse. Un seul faux pas et je pourrais finir éxécuté. Ne viens pas, rentres avec les deux autres. Si j'arrive à ramener le prince à Jaguarys, beaucoup de choses s'arrangeront, je pourrais surement vous faire visiter, j'aurais une position incroyable dans la hiérarchie jaguarienne! Mais... Mais là.. Et puis..
-Et si tu échoues?
-Alors dis toi que si tu nous avait accompagné tu serais morte.
-Ouais... Pas faux... Mais jure moi que tu le feras! Jure le!
-Je t'en fait le serment, sur mon katseye. Il n'y a pas de serment plus fort, chez nous.
-Je le sais, ça!! Je l'ai appris! Mais raconte-moi alors!! A défaut de m'emmener tout de suite, raconte moi tout!! C'est vrai, pour la corne?? Et les sept tours de garde? Et ya vraiment un système de noblesse, et tout et tout? Et les 13 princesses jaguariennes, c'est vrai, ça aussi? T'en as déjà vu une?? Racontes! Racontes!!»

Ils passèrent une bonne partie de la nuit à parler, jusqu'à l'épuisement. Si bien que le lendemain, le reste de l'équipe qui n'avait pas été réveillé par Jag comme prévu les retrouva endormis chacun de leur coté au milieu des duvets, une bougie complètement consumée au milieu de la pièce, à environ midi. Inutile de dire que le reste de l'équipe était... surpris. Jade, à deux doigts de se transformer intégralement en tomate.
Kairi, devant la stupeur générale, donna à Jag les coordonnées de la base des archéologues, à Larbos en disant que "La nuit qu'elle avait passé avait été géniale et qu'elle recommencerait avec joie."
La mâchoire de Jade a bien failli se décrocher, tandis qu'Oragie avait trouvé un intéret incroyable à regarder le bout de ses semelles. Sans laisser à Jag l'occassion d'expliquer quoi que ce soit, Kairi traîna presque de force ses deux acolytes hors de la grotte après un bref salut.

Le jaguarian se trouva dans une situation gênante. Visiblement Maroti était plus déçu que prêt à le blâmer. Gryfman lui, avait un petit sourire narquois. Jag s'aperçut rapidement que ça ne servirait à rien d'essayer de prouver qu'il n'avaient fait que parler, mais se serait quand même bien passé de l'apartée du chasseur aux griffes acérées. "Une femme à Jaguarys, hein? Hé ben." Il n'eut pas le temps de se justifier car Méga se réveillait en gémissant.
Les quatre chasseurs passèrent vite à autre chose: planifier l'assaut. Ils mangèrent en vitesse et se mirent à étudier leur adversaire. Jag regarda pour "la première fois" le Bingo Book de Citro à l'oeuvre et "s'étonna" de ses capacités. Vers quatorze heures (à une vache près, ca va, on est pas dans une horlogerie) tout était prêt.

Une explosion magique finit par retentir à l'entrée de la grotte.

____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Dim 29 Mar - 23:43, édité 11 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Mar 18 Juin - 20:03


Chapitre 14 : Huit contre un manchot




L'équipe d'Anawan fonçait dans la tempête. Titi, un peu devant, guidait le groupe.

«On y est presque!!! Dans cette grotte!!
-Tu es sûre?
-Oui!! Je ne suis pas novice dans les sceaux, tu sais!! Shun-day est dans cette grotte! C'est obligé!»

Le sceau de traçage brillait dans sa paume, et semblait lui donner des informations. Mais de temps à autre ils se tordait, et semblait se briser en deux sceaux différents, puis revenait à la normale. Il désignait une grotte dans un renfoncement rocheux, plus loin.
Flamme faisait déjà brûler ses paumes, impatient d'arriver au combat. Ses deux mains enflammés brillaient fortement dans l'obscurité.
La neige les ralentissait, et Anawan se retourna en décochant une flèche magique droit dans la neige derrière eux.



«Quand vous aurez fini de taper la discut' prévenez moi, je vous rappellerais qu'ils nous rattrapent!! Moony!!! A toi!
-Yep!!»

La jeune fille se retourna vers les nombreux ailerons sombres qui se faufilaient vers eux depuis la neige. Les milksharks gagnaient du terrain. Elle plaça ses mains tendues vers la meute.

«Aurasphère: Protection: Barrière!!»

Une barrière lumineuse d'une couleur bleue apparut, creusant une fosse dans la neige et s'élevant à deux mètres de hauteur environ. Plusieurs chocs se firent entendre, et des requins à pattes se révélèrent au dessus de la neige, complètement sonnés par l'impact.
Moony et Citro pouvaient certes se téléporter, mais même si la petite démone aux cheveux bleus n'avait aucune limite quand aux téléportations, elle ne s'était jamais intéressée aux autres magies pour le moment, au grand dépit de A. Moony, plus âgée, était déjà une tueuse confirmée, et A la tenait en haute estime, c'est pourquoi elle a commencé à étudier une des magie semidivine, le même genre de magie que les reines-magiciennes d'Orchidia. Mais à la différence que la magie des aurasphères servait presque intégralement à la protection. En combat, Moony était certainement la plus efficace défense de l'équipe d'Anawan, plus qu'une force de frappe.

Cette magie consommait énormément d'énergie, mais la buveuse professionnelle faisait preuve d'une endurance incroyable. De plus elle aimait frimer en se disant capable d'utiliser de nombreux sorts semidivins sans se fatiguer.

Elle se retourna en souriant.

«Il ne nous gêneront plus, on peut y aller.
-Mais tu ne vas pas... Anawan n'était pas dupe, et connaissait les points faibles de sa coéquipière. Il se rapprocha d'elle et lui dit en aparté. Tu risques de t'épuiser.. on ne connaît rien des capacités de Shun-day je te signale!
-Elle est seule, enfin, et on est là tous les quatre.
-Mais..
-Ya Flamme enfin! Vu comment il s'est fait avoir la dernière fois, il la laissera jamais filer!
-Hm..
-Au pire si je suis en danger, protège moi. Ça me changeras d'avoir un chevalier servant pour une fois, ça sera autre chose que les types de taverne.
-Et tu dis que c'est Citro, la peste?
-On y va, Anawan? interrompit Titi, mettant fin à leur conversation privée. Elle est juste là, on est prêts.
-Parfait. On y va.
-Aye sir!!!» 


Le groupe entra dans la grotte en silence. Tout était effondré. On distinguait la forme d'un campement dans la grotte, avec des cages énormes, et de nombreuses tentes. Des flambeaux gisaient au sol, et le feu se propageait un peu n'importe ou.
Des cadavres de jeunes enfants étaient étendus de tout cotés. Des trafiquants de monslaves. Une fumée verte et d'une forte odeur de souffre s'élevait des cratères d'explosions disséminés un peu partout. Le groupe avança encore un peu, un grand silence régnait autour d'eux. Titi s'affola, car son sceau explosa en six sceaux différents, tous indiquant une direction différente.
Un des six était minuscule, un autre plus petit, et les quatre restants étaient bien visibles, tout proches.


«Il... Il y a 6 Shun-day???
-Hein???
-On dirait.. Qu'est-ce que c'est??
-C'est de la sorcellerie!! Ton sceau déc***e ou quoi?
-Non!! Il fonctionne parfaitement j'en suis sure!!
-ATTENTION!!!» 

Un masse noire passa à toute vitesse devant eux et s'écrasa lourdement sur une paroi rocheuse. C'était une personne. L'ombre s'affaissa sur le sol, et roula à toute vitesse sur le coté pour esquiver une autre masse que les quatre chasseurs distinguèrent un bref instant: Un oiseau, au plumage d'une couleur bleu turquoise/verte. Mais sa tête semblait faite de roches, de même que son corps. Il frappa l'endroit ou la première silhouette se trouvait il y a un instant encore, et une explosion verte se produit à l'impact.
Le premier combattant se releva plus loin et parut à la lumière d'un feu.  Il portait une immense hache de bûcheron, et semblait comme un lendemain de soirée.  Il faisait une grimace signifiant un mal de crane impossible, et une ligne de sang barrait son épaule. Méga jeta un œil aux nouveaux arrivants, et sembla tenter de remettre de l'ordre dans ses idées.

«Vous. Z'etes... en... retard. Ouais.
-Que??
-LUII!!!!!
-Il était dans l'équipe de Gryfman.
-Qu'est-ce qu'ils foutent là?»

L'oiseau fit demi tour et fonça sur le jeune garçon, qui ne dut sa survie qu'à des réflexes de survie In Extremis. Il se pencha et esquiva à un poil près les serres de l'oiseau, qui frappèrent le sol. Méga bondit en arrière. Car il savait contrairement aux nouveaux arrivants, que ça allait faire "Boum".
Une explosion retentit à nouveau, et le groupe d'Anawan compris que les serres de ce truc étaient explosives. C'était de la magie, et du haut de gamme.


«Vous allez m'aider oui??? Je vais plus tenir longtemps!
-Quoi? T'aider? Moi??? Va mourir!!
-Ou sont les autres?
-Ces trucs nous on séparés!! Ca fait des heures qu'on se bat, je les ai pas revu depuis un bout de temps... L'oiseau de malheur...
-Yen a combien??
-Quatre!! Méga esquiva un nouveau coup et frappa de toute sa force sur le torse de l'oiseau mais la hache rebondit sur la pierre. C'est le piaf qui les a invoqué, pas celui là, l'autre, mais j'ai rien compris! j'ai bu, et je me suis réveillé que quand l'ennemi était sur nous! Les autres sont autour je sais pas ou précisément.. Si ça se trouve je suis le seul à en avoir réchappé. Ce foutu piaf... Il s'est barré....
-On devrait les laisser crever ici.
-Anawan.. Gryfman est dans la confrérie. On a l'obligation de l'aider.
-Ok, ok... Titi! Donne nous chacun un des quatre sceaux indiquant les cibles à proximité, apparemment ces trucs sont contrôles par Shun Day. On va les aider pour cette fois.
-Je.. Je... Ok.
-Flamme, tu prends celui là! *Nouvelle explosion*
-Pourquoi??
-T'as l'air de t'entendra avec Mr. Bûcheron. Aidez les, si vous le pouvez, fuyez avec le type de l'autre équipe que vous secourez. Team 49, Dispersion.»

Sur ces mots, Titi garda les deux sceaux plus petits, et un à proximité, et donna un sceau de traçage aux trois autres membres, celui de Flamme désignant la monstruosité en face. 

Moony disparut instantanément dès qu'elle eut son sceau, et Nawan et Titi coururent retourner dans la tempête.

Flamme hésita, puis l'envie de se battre repris le dessus. Sa bague rougeoya à son doigt, et les flammes s'attisèrent sur lui.
Il se rua au combat.

Maroti galérait. Mais dans le genre galère. Il avait le fusil de Velyzia, mais ce truc bougeait trop pour être touché. En plus fallait voir le terrain de combat. Tempête de neige. Viser était à la limite de l'impossible, et même si il avait passé des années avec un fusil avant Jovénia, tirer au jugé avec cette nouvelle arme reviendrait sûrement à griller des cartouches pour rien. Il dégaina son épée, et attendit la chose qui le pourchassait. Il se demanda brièvement comment allaient les autres, mais préféra ne pas trop y penser. Le truc qui se battait contre lui avait une vitesse démentielle. On dirait un singe, dans le genre ouistiti, mais en plus gros. Et puis le fait que son corps soit en pierre pose problème. Il avait une grande collerette de plumes bleu turquoise le long de sa colonne vertébrale, et de terribles griffes en roc. Il était tellement rapide que le suivre à l’œil nu devenait compliqué quand il s'approchait trop. Mais heureusement dans ce brouillard blanc et la neige, il était dans le même cas. Maroti se raidit, attendant l'assaut. Il avait repéré le poids faible des quatre créatures. Elle possédaient toutes un œil magique au milieu du visage, à la place du nez. Il était orange vif et éclatant de lumière.
Si il arrivait à planter sa lame dedans, cela devrait...

Soudain la créature bondit hors de la neige. Elle visait sa gorge, et le chasseur le savait. Il plongea sur le coté et planta son épée...
Malheureusement, ce sont ses réflexes de tueur qui lui firent défaut. Par instinct, il voulut planter la lame dans la nuque de la créature. Il comprit trop tard son erreur. La lame de son épée se brisa net, et l'épée qui l'accompagnait depuis l'accident Jovénia se transforma soudain en dague brisée qui l'accompagnait depuis l'accident Jovénia. Le chasseur au chapeau bondit en arrière à plusieurs reprises, et la chose le poursuivit en bondissant plusieurs fois de gauche à droite. Il allait trop vite. Aucun coup à jouer, Maroti était mal barré. Une chose passa à un millimètre de son cou, et une explosion verte percuta le monstre en plein torse alors qu'il sautait sur sa cible. La chose roula en se tordant de douleur, et s'enfouit dans la neige. Maroti se retourna en rangeant sa lame et dégainant son fusil. L'archer blond tendait à nouveau la corde de son arc magique.


«Anawan. Enchanté. J'aurais pu tirer plus tôt, mais je voulais voir ce que tu savais faire. Désolé pour ta lame.
-Tss. T'as voulu nous tuer la dernière fois, non? Pourquoi tu m'aiderais?
-Je le révélerai pas à un type de ton grade.
-Surveille tes mots.
-Ok, ok.. C'est quoi ces trucs?
-"Cible prioritaire n°7"?
-Skroa?? Qu'est-ce qu'il fout ici?
-J'sais pas. Il en a après les légendaires.
-Comme beaucoup de monde ces temps ci.
-Sa magie consiste à créer des entités à partir de parties de son corps. Une plume suffit à créer un golem de 2 mètres de haut... Mais là, il a balancé une bonne cinquantaine de plumes à terre juste pour créer quatre créatures! Je sais que les plumes de Galinas repoussent en peu de temps, mais là c'est exagéré, non? Enfin... Du coup chaque créature est redoutable.
-Pas pour moi.
-Tu te la pètes vraiment, hein? C'est quoi, ton grade, déjà?
-Grade C, comme Gryfman, le chef de votre groupe.
-Oh. Grade C. Maroti sourit discrètement. Effectivement c'est beaaaucoup plus haut que mon grade.
-Attention. Il revient.
-Ah..? Ok..»

Anawan se retourna et tira au jugé sur une bosse de neige derrière eux, mais la bête ne fut pas touchée. Maroti prit son fusil et visa l'onde qui rampait à toute vitesse dans la neige. Anawan encocha un nouveau trait de magie et visa une fois de plus.
La neige explosa et deux tirs filèrent sur la bête qui bondissait. Le monstre tomba, deux trous dans l’œil sur son front. Elle se dissout, ne laissant plus que des plumes.

Flamme et Méga repartirent à l'assaut. Ce fichu Piaf-à-Boum était doué pour le harcèlement. Pas le temps d'en placer une. Flamme sauta sur l'ennemi et envoya une vague de feu le caresser. La roche ne fut même pas affectée, et il dut se jeter à terre pour éviter un autre crochet explosif de la part de l'oiseau.

Méga aida Flamme à se relever et ils reculèrent ensemble.


«Ça va pas.. Si on coopère pas, on a aucune chance.
-Oui... Mais que faire pour l'abattre...?
-Je...
-J'ai une idée. Je vais attirer son attention, puis ensuite...»

Titi bondit dans la crevasse qui s’enfonçait dans le sol. Quel étourdi se prétendant chasseur pouvait tomber dans une crevasse?? Elle glissa le long de la glace qui s’enfonçait dans le sol, et finit par atterrir dans une salle souterraine, entièrement en glace, et qui était garnie de stalactites et stalagmites.
En face d'elle, le sceau disparut brusquement. Elle regarda ce qui lui faisait face.
Un homme seul, en tenue de combat brune et noire. Il avait de longues griffes métalliques, les cheveux courts et blonds, et le regard perçant. Il jeta un œil à la combattante. Il était assis sur une sorte de monstre de roc, un fauve apparemment. Ses griffes de la main droite étaient posés sur la tête, ou un gros trou vide se présentait au milieu du visage. Il était un peu égratigné mais allait bien. Il sourit et pris un air menaçant.

«Tu viens te joindre à la fête, Titi? Dans quel camp?
-Ou est le jaguarian?
-Euh..
-Je m'en fous de toi, je veux retrouver le jaguarian. Dit Titi en faisant demi tour.
-T'ETAIS PAS OBLIGEE DE DIRE CA COMME CA!! » Ragea l'ancien marakas en la suivant

Jag faiblissait. Le reptile de pierre rampait dans l'ombre autour du jaguarian. La grotte dans laquelle le lézard avait conduit le combat était décidément très sombre. Mais il sentait la présence de... cette chose.
Il n'avait que ses griffes. Pas d'arme. Il n'avait plus de forces, et s'était pris un méchant coup dans l'épaule. Il attendit venir la mort. Ses muscles ne bougeaient plus. Sa volonté s'était effritée. Il savait que même si il arrivait à lancer un sort grâce aux sceaux sans se tromper dans le dessin et provoquer une catastrophe, cela ne le sauverait pas de la créature tapie dans l'ombre.

Il ne se battait plus. Il ne continuerait plus. Il ne reviendra jamais à Jaguarys, ni ne reverrait sa famille. Cela faisait longtemps qu'il le savait. Même si il arrivait à y mettre les pieds, il serait chassé, à jamais. Le prince était de retour. Et pas grâce à lui. C'était fini. Tout était fini. Il n'y avait plus rien à faire. Mourir ici sera toujours plus doux de ce qui l'attendait dans sa patrie, il le sentait.

La chose de l'ombre s'avança calmement, ayant compris que le jaguarian ne comptait plus se défendre. Il leva le bras, qui n'avait pas de main mais une énorme lame en guise d'avant bras, et Jag tendit son cou. Plus que quelques secondes à endurer, et sa souffrance sera partie à jamais.

« Aurasphère. Protection: Barrière Magicide. » 

La créature toucha un bouclier bleu qui venait de se matérialiser entre elle et sa cible, et explosa aussi tôt. La magie qui l'avait créé venait de s'annuler.

Le jaguarian regarda dans l'ombre une silhouette ailée. Un ange...? Non... On aurait plutôt dit une démone... Ou entre les deux...?
Moony s'avança et replia ses ailes en lui tendant la main pour se relever.

«Ça va?»


Flamme avait fini d'absorber le feu des petits incendies autour d'eux. Ses épaules brûlaient maintenant, en plus de ses bras. Il fonça sur l'oiseau en flamboyant de fureur. Tout ça en hurlant évidemment sinon ça le fait pas. Il bondit sur son adversaire et passa en fusion élémentaire, devenant entièrement un énorme brasier humain. L'oiseau frappa Flamme et si il n'avait pas été inconsistant, il serait mort. Heureusement, le bras passa à travers le feu. Derrière Flamme, Méga bondit. Il tendit à deux mains la hache enflammée par le pouvoir de Flamme et l'abattit à travers ce dernier, la flanquant en plein dans l’œil unique de l'oiseau. Le corps de la créature s'écrasa à terre et se consuma, ne laissant que des plumes vertes-turquoises. Flamme et la hache de Méga s'éteignirent, et la bague de Flamme cessa de briller.
Les deux chasseurs se regardèrent..

«Et maintenant? Les autres...?
-Ils vont se regrouper ici. On a aucun moyen de les trouver de toute façon.
-Ouais... Ok.
-Au fait... Sans rancune, les brûlures?
-Hein?? Ah. Euh.. Non t'inquiètes pas.. A charge de revanche. »

«Donc vos sceaux vous ont menés aux créatures...? Mais... Pourquoi?
-Je ne sais pas. On traquait cette fille...
-Et cette fille... était.... ces créatures... Mais oui!!!!
-Quoi?
-Est-ce qu'elle cachait son bras??
-Comment le sais-tu... Oh attends.
-Oui! Skroa n'avait plus de bras droit tout à l'heure quand on l'a croisé!
-Mais alors...
-Shun day est une infiltrée!! Elle est un fragment de Skroa, comme les golems!!
-Mais pourquoi... Non, je veux dire.. Elle a l'air... Consciente...?
-Skroa a du lui donner une partie de son âme. Tu connais rien à la magie galina, toi. En gros plus tu donnes, plus c'est efficace.
-Je vois... Bon. Retournons à la grotte, il faut que l'on se mette d'accord sur quoi faire. Déjà à quatre contre les Légendaires c'est à la limite de l'infaisable, mais si ya aussi Skroa à abattre on sera pas trop de deux équipes.
-Je ne peux qu’approuver. »


____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Dim 29 Mar - 23:45, édité 2 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Ven 5 Juil - 0:43


 Chapitre 15 : La cité d'or légendaire 





Anawan jeta un regard froid à Gryfman. Titi et lui étaient arrivés très recémment, tandis que lui et Maroti avaient retrouvé la grotte des bandits en quelques secondes. Visiblement le marakas n'avait pas subit de dommages et était presque prêt à se battre contre la totalité de l'équipe de l'archer. Le mec au chapeau, même si il était à coup sûr plus faible que les deux rang C, avait au moins le mérite d’être plus calme.
Le gamin à la hache et Flamme avaient l'air de bien s'amuser, tous les deux. Ils avaient vite sympathisé, au final. Même si il subsistait des traces de leur récent affrontement, les deux ahuris avaient l'esprit vif et passaient rapidement à autre chose. Titi n'avait plus que deux sceaux, tous petits, avec elle. Il en conclut que Moony avait aussi éliminé sa cible. Il fallait maintenant parler de la suite du plan.

Deux silhouettes apparurent soudainement près d'eux. Moony était de retour, elle avait le bras sur les épaules d'un jaguarian, visiblement épuisé.
Jag posa un genou à terre, et Moony s'avança vers Anawan en titubant.

«Whouhou ! Challenge complete, on passe à la suite ! Désolée du r'tard, chef !
-Euh, ouais.. Ca va ?
-Moony ?
-Vu son état, elle a encore abusé de ses pouvoirs... Pas étonnant.
-Ouais bein hein !!! Alors bon ! Moony avait vraiment l'air désorientée, mais servait quand même un regard de reproche sur Gryfman. Non mais quand même. Ca va pas des fois, là. Sérieux. »

Le retour des deux retardataires attira Méga et Flamme. Les deux équipes étaient au complet. Jag lâcha Moony et se rapprocha de Maroti, qui avait la main posée sur le manche de son épé... de sa dague. Gryfman avait déjà pris ses positions. Anawan regardait les trois chasseurs avec deux doigts sur le tatouage-sceau de son avant bras, prêt à invoquer son arc. Titi s'écarta un peu des autres, prête à dégainer, fixant Jag avec méfiance. Moony avait l'air de comprendre ce qu'il se passait, mais sans avoir envie d'y participer. Elle s'éloigna et s'assit deux mètres plus loin, la tête penchée en arrière. Méga et Flamme faisaient un pierre feuille ciseaux.

«Bon. Faut qu'on mette les choses au clair.
-Yep. Déjà vous nous avez aidés. Pourquoi ?
-Tu sais bien pourquoi. La confrérie.
-.. ? La... ?
-Jag ?
-Ouais, je sais... ''pas de questions.''
-Un de ces mecs fait partie de la confrérie ??? Woaaaaaaw !!!
-Je m'en doutais bien !!
-Tss, elle le sait maintenant..
-Désolé.
-Bref. Vous nous avez aidés. Vous savez contre qui ?
-Ouaip, tu m'l'as dit. Skroa. C'est une des quinze cibles prioritaires des ordres royaux.
-Les quoi ?
-Ciseaux !
-Feuille !!
-AH-HA !! 4-2 !
-Officiellement l'organisation A n'existe pas. Les gouvernements sont nos ennemis.
-Officieusement il arrive qu'Adeyrid... Salim... Larbosa... finissent par nous confier un contrat si une menace plane sur leur royaume. Evidemment, cela donne en général un bon gros paquet.
-Ouaip. Skroa, le dernier démon galina. Adulte en plus. Tout à l'heure il était vachement pressé ! Il s'est battu contre nous quatre pendant environ dix minutes, puis une fois qu'on a commencé à avoir le dessus, il a invoqué ces trucs. Ces choses n'étaient pas destinés à nous tuer. Je l'ai compris trop tard. Il voulait nous occuper. Sinon il aurait lancé bien plus de plumes, ou aurait fait le boulot lui même. Il nous a séparés de force, et une fois qu'il a vu qu'on était dominés en un contre un, il s'est barré, tout fier de lui. Il ne voulait pas s'attarder avec nous. Il fonce droit sur son but.
-Qui est... ?
-Surement Jaguarys. Il veut quelque chose la bas.
-Pierre !
-Ciseaux !
-5-5 ! Na !
-Il... Il faut le tuer. Le visage de Jag s'était soudainement éclairé. Si il parvenait à protéger la cité de ce... truc....   Et vite.
-C'est dans nos plans.
-On crache pas sur 15 millions. Même à 8. En plus on sera ptet héros ! Huhuhu...
-15 ??
-Fais lui confiance, pour ce qui est de l'argent ou de l'alcool, elle est très précise.
-Donc... Shun-day...
-Pierre !!
-Elle est avec les légendaires. Flamme s'intéressa soudain à la conversation. Et c'est une autre créature de Skroa...Une extension de son corps.. Elle va les trahir.
-Qui ?
-De quoi parlez-vous ?
-Oh !! Hé toi !!! Tout en bleu !
-Euh... Jag sembla légèrement irrité. Je te demande pardon... ?
-Comment peux on entrer dans votre cité ? Elle est protégée magiquement non ?
-Il faut être invité par un Jaguarian possédant la marque de Jaguarys. C'est une sorte de passe.
-C'est ce que je craignais. Shun-day..  On doit partir et tout de suite !!
-J'ai compris aussi ! On vous explique en route, dépêchez vous !»

Les huit tueurs s'observèrent un peu, mais Titi lâcha ses armes et fonça à l'extérieur aux cotés de Flamme, ce qui entraina un mouvement général. Ils sortirent affronter la tempête.

Mais quoi de pire entre se prendre des bourrasques de vent glacial entrecoupées de grêle, de neige et parfois d'attaques de milksharks, le tout à plus de 800 mètres d'altitude en prenant compte qu'ils doivent foncer pour éviter la destruction potentielle d'une cité antique ou même du monde entier à long terme ou bien écouter les explications complètement désordonnées de Titi et Flamme sur la rencontre avec Shun-day, le lien avec Skroa, ou encore le fait que Flamme avait mal au bras vu que Moony lui avait tordu quatre jours avant pour l'avoir encore appelée ''Maitre''..

«Donc si je comprends bien, si cette Shun-Day est invitée dans la cité... Alors Skroa pourra rentrer..
-En théorie, oui. Je pense que ça marche. On est presque arrivés dans la cité cachée. Titi ! A quel niveau se trouve Shun Day en ce moment même ? Et Skroa ?
-Ils sont séparés, Shun est droit devant, en hauteur, je dirais à deux cent mètres. Skroa est sur ce pic, là-bas.
-Ils risquent de tuer les légendaires avant qu'ils ne sauvent le monde. On doit les en empêcher.
-En plus on a des comptes à régler avec Shun day.
-Et nous avec le piaf format adulte.
-On va se scinder en deux groupe. L'un va foncer choper Skroa, et l'autre va se ruer sur Jaguarys pour intercepter Shun day.
-J'en suis. Je connais un moyen de rentrer dans Jaguarys.
-Ouais, et si vous tuez Danael, la prime est à vous. Bien sur.
-Quoi ? Mais non !!
-Je viens.
-Je vais à Jaguarys. Personne m'en empêchera. Mon maître a vu cette cité, je veux la voir.
-Qui d'autre ira ?
-Moi. J'ai un compte à régler avec Shun-Day.
-Les trois autres, suivez moi. Bonne chance, Gryfman.
-Ouais. Essaies de crever contre le piaf.
-Peuh, pas si j'y suis.
-Euh.. Euh...
-Suis moi, et tais toi gamin.  »

Jag fila droit devant, suivi de Gryfman, Titi et Flamme. Maroti, Méga et Moony bifurquèrent à gauche, talonnant Anawan.


Jag menait le groupe avec assurance, bravant la tempête de neige. Il connaissait l'endroit par cœur. Ils étaient aux alentours du bord sud du globe protecteur. Précisément ils étaient dans un angle de la tour de garde sud, endroit compliqué à voir pour les gardes, et en général complètement inhabité. Il fit signe aux autres de le suivre, et se baissa à terre, dans la nuit noire qui s'abattait sur la montagne. D'après le soleil, il devait être sept heures du soir... Ils avaient passés tant de temps à se battre ?? Ce Skroa était vraiment efficace.
Il retourna la neige à un endroit précis, qu'il connaissait bien, et révéla aux autres une sorte de dalle de pierre, gravée de motifs étranges. Un petit trou en forme de losange se présentait au milieu. Il prit un bijou bleu qu'il portait en collier et l'inséra dedans. Il appuya et un déclic se fit entendre.
Puis... Il ne se passa rien.
Le jaguarian s'assit dans la neige.

«Euh... Jag ? On fait quoi, là ?
-Il se passe quoi ?
-Vous inquiétez pas... On va venir nous chercher.
-Mais... Qui ?
-Vous verrez. Silence. »

Ils attendirent un petit moment dans la neige. Dans le froid. Flamme était mal à l'aise, depuis le début de cette aventure il était pas vraiment dans son élément, le pauvre.
Le grand silence qui s’installait entre eux quatre collait bien avec la nuit noire autour d'eux.
Puis une personne entièrement couverte apparut dans le vide, devant eux. Elle leur fit signe, et Jag avança rapidement vers elle. Les trois chasseurs se regardèrent puis suivirent Jag, méfiants. Un truc brilla dans la main de l'individu encapuchonné, puis il tendit un bras devant lui. Bras qui disparut. Il tendit la main au jaguarian de l'équipe, qui la saisit, et il disparurent après qulques pas. La silhouette ressortit seule, et tendit la main à Gryfman.

Maroti sentit soudainement un truc grimper sur son épaule. Ce truc venait de jaillir de son sac. Il l'attrapa au vol et le tandis devant lui, constatant que c'était une pitite bébête. Il resserra son emprise et le rongeur cessa de se débattre, il le regarda même dans les yeux. C'était ''Noisette'' l'écureuil de la folle furieuse. Il avait du se faufiler dans le sac de Maroti cette nuit, attiré par le fusil posé à coté.
Noisette pencha la tête sur le coté, le nez en avant, avec une expression qui rappelait réellement la pitié.  Les autres chasseurs se retournèrent.

«Héhéhé... Tout doux ''Tueur'', c'est juste un écureuil.
-Je me passe de tes commentaires. Avançons, Skroa est peut être déjà parti.
-Nan, le sceau de Titi... est toujours là. Moony semblait toujours à coté de ses pompes. Il indique la.. la grotte.
-Hey, rgardez, ya une herbe qui sort de la neige, là!
-Avance, Méga... »

Ils continuèrent l'ascension, qui se transforma brièvement en escalade. Ils se hissèrent finalement dans la grotte. Des os de petites proies jonchaient le sol, et la caverne s'enfonçait bien plus loin dans la montagne. Les quatres chasseurs s'alignèrent et avancèrent vers la silhouette ailée qui se tenait immobile dans la caverne. Maroti et Anawan visèrent la tête. Méga saisit sa hache. Moony, elle, marchait calmement vers la cible. Noisette émit un petit gémissement.
« C'est un piège. »
Trop tard. La silhouette n'était qu'un amas de terre, avec une plume plantée au sommet. Le message ''Raté'' était gravé dans la roche, et la magie autour d'eux opéra. La grotte fut soudainement refermée par un mur de magie verte.
Les chasseurs se regardèrent paniqués, plusieurs bombes jaillissaient autour d'eux, de tout cotés. Elles étaient chargées en magie, ça se voyait.
« MOONY !!
-AURASPHERE !!! ULTIME REMPART !! »
La magie fusa autour d'eux, un globe bleu les enveloppa et de très nombreuses explosions heurtèrent la paroi. De nombreux rochers tombaient également. Moony aussi, mais elle elle tomba à l'intérieur, nuance. Elle s'écroula, complètement épuisée, à peine consciente, tandis que la montagne s'écroulait sur eux. Noisette paniquait et s'enfouit dans le cou de Maroti, mais le bouclier tint bon.

Jag et les autres se faufilaient dans des basses ruelles de Jaguarys. Les rues étaient désertes, et très peu éclairées. La personne qui les guidait ne leur parlait même pas. Elle ne les regardait même pas, à vrai dire. Elle finit par ouvrir une minuscule grille en bas d'un escalier dérobé de la ruelle, qui s'enfonçait dans un tunnel souterrain. Le jaguarian la suivait sans hésitation, les autres en firent donc de même.
« 'Tain et les rues d'or elles sont ou ? Mon maitre il m'avait dit que..
-Chhhtt ! »

Après un bon moment, la silhouette s’arrêta devant une énorme porte en acier blindé. Le souterrain n'allait pas plus loin. Elle posa sa paume sur un relief des motifs et enclencha le mécanisme, qui fit pivoter la lourde porte. Elle rentra dans une salle très éclairée, avec de nombreux drapeaux verts et bleus foncés qui descendaient le long de murs blancs comme neige. De très nombreux coussins étaient installés un peu partout et une grande table était au centre de la pièce, à environ 60 centimètres du sol. Surement fait pour manger allongés.
Les chasseurs rentrèrent étonnés tandis que la porte se refermait derrière eux.

« Le hall souterrain. Ca faisait un bail.
-Tss. C'était une voix de femme. La silhouette enleva la série de manteaux qu'elle portait et révéla une très jolie jaguarienne, habillée richement, à la fourrure bleue comme celle de Jag. Elle se retourna brusquement et envoya une gifle monumentale au jaguarian en hurlant. ESPECE DE CRETIN !!! DE PREMIERE CATEGORIE !! LE PRINCE EST A JAGUARYS DEPUIS UNE JOURNEE MAINTENANT ! LA VILLE ENTIERE EST AU COURANT !! ET CE N EST PAS GRACE A TOI !! DES ANNEES QUE L'ON T'AS PAS VU, ET TU REVIENS, COMME SI DE RIEN N'ETAIT ??? AVEC TROIS HUMAINS, EN PLUS ??? MAIS TU VEUX TOUS NOUS TUER BOUGRE D'IDIOT !!!
-Aouch !! Aie !! Arrêtes ! Calme toi ! Chaaaan !! Ou est le prince ?
-Dans le palais.. Le seigneur Kel-Cha lui a parlé longuement à cause de son amnésie. Il y a aussi ses amis... Leurs vies sont sauves, pour le moment. Et eux ?? Ils sont qui ? Qu'est-ce qu'ils font là ?
-Ce sont des amis... Une des amies du prince est une traitre, sa vie est en danger. On est là pour le sauver de cette bande d'humains. Les amis, je vous présente Cha-Nay. Ma sœur jumelle. Cha, voici Titi, Gryfman et Flamme.
-Tsss'... Ils te connaissent ?
-Non..
-Encore heureux.
-EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEYS' !!! »

Une nouvelle jaguarienne, encore plus richement vêtue, se jeta sur Jag. Elle était blonde, et sa fourrure aussi. Elle le sera fort contre elle, longuement, puis le regarda.

« On a pas de temps à perdre, suivez moi ! »

Elle partit en trombe vers les escaliers, sans même attendre leurs réponses.
Cha-Nay la suivit en tirant Jag par le bras, et le groupe se mit en marche. Les trois autres ne savaient pas vraiment quoi penser. Titi et Flamme n'osaient rien dire. Gryfman trouva quand même un moment pour parler à Jag.

« Eys' ?
-Laisse.. Mon vrai nom est Eysis-Nay... C'était Nim-Atadena... ma femme.
-Hein ??? Mais alors ?? Pour Kairi...
-Arrête !! Je vous ai déjà dit que... Raaah, et puis zut! »

Maroti traina Moony dans la minuscule grotte qu'ils avaient trouvé pour se réfugier. Skroa avait bien failli les tuer. Ils avaient complètement perdu sa trace, et Titi n'était pas là pour recréer un sceau. Comment avait il su... Cet oiseau de malheur était vraiment dangereux.

« Bord*l... Si il... Si il arrive à avoir les légendaires...
-Ouais... Ca pourrait bien être la fin du monde.
-Il faut qu'on arrive à retrouver sa trace.
-Il veut tuer les légendaires avant qu'ils sauvent le monde....
-Ils savent se débrouiller, non ?
-Je sais pas..
-On doit les tuer aussi je vous rappelle. Espérons que Skroa les affaiblisse.
-C'est trop risqué... Si il les tue...
-Pourquoi on doit tuer les leaders d'un des plus grands groupes de héros du monde, déjà ?
-Méga.. On se pose pas ce genre de questions.
-N...Nan.. Il a raison.. Je me demande ça depuis le dé..but... Ce type... Danael.. Je l'ai déjà croisé, il y a un bail... C'est lui.. qui... a sauvé Citro quand elle s'est enfuie de la mai...son.. à Rymar.. Je lui dois beaucoup... Purée, je déteste ce genre d'état... C'est pire qu’être bourrée... Mais... Je veux dire que... que j'ai beaucoup réfléchi... Le contrat vient des faucons d'arg..ent... non ?
-Ouaip. Le commanditaire en est un en tout cas.
-Ri...en que ça... C'est pas lo..gique...
-Yep... Ces mecs ont tous étés sauvés par les légendaires, alors qu'ils étaient emprisonnés par le gardien. Pourquoi l'un d'entre eux voudrait tuer celui qui les a sauvés ?
-De plus le commandant est son frère... C'est pas normal qu'il laisse passer cet ordre.
-On est pas censés se poser ce genre de questions... Remettre en cause un contrat, ça n'apporte rien de bon.
-Mais c'était bien un faucon non ?
-Une nouvelle recrue, surement. Mais pourquoi l'ordre passe par lui ?
-Et si...
-Et si... ?
-Et si c'était un complot ? Pourquoi un faucon d'argent se déplacerait jusqu'à Ravien pour contacter des assassins ?? Et pas les assassins de Larbosa, ceux de l'organisation A ! Ya un truc pas net. On est manipulés. Je sais pas par qui, ni pourquoi, mais... Un truc cloche. Il vaut mieux ne pas tuer Danael.
-Mais... Mais alors..
-Une chose dont on est surs....
-Quoi donc ?
-Il faut tuer Skroa, et protéger les légendaires pour le moment.
-Je.. pense que... Elle s’arrêta soudain.
-Quoi ?
-L... Là... »

Noisette regardait déjà dans cette direction, juché sur l'épaule de son nouveau perchoir préféré au chapeau de cow-boy.
Elle désignait l'entrée de la grotte. A l'abri de la tempête, face à eux, trois enfants se tenaient. Armés. Dangereux.
Une fille aux cheveux vert pomme (assez surprenant ouais.) en queue-de-cheval, des yeux bleus gamins, et une tenue assez couverte à cause du climat de la région. Elle ne portait qu'une dague dans la main droite et une flute de pan dans la main gauche.
A ses cotés, un type dans un grand manteau noir, et aux cheveux de jais qui tombait sur son visage, aux yeux rouge sang. Sans le fait qu'il paraissait encore plus psychopathe que Gryfman dans ses pires moments, et la longueur de ses cheveux, il ressemblait assez à Maroti. On devinait qu'il dissimulait une arme sous sa cape.
Le troisième, complètement à droite était brun, aux cheveux assez court. Il portait un long katana à deux mains rengainé dans son dos. Ses vêtements étaient assez sombres. Il affichait un sourire radieux et une énorme cicatrice sur la joue.

« Saki...Shadowlight....Zabiorscale.... »

Bref.
En résumé.
Des assassins de l'organisation A.

Nim tenait la main du camarade de Gryfman. Elle leur montra Jaguarys du haut du balcon. Ok, le marakas devait l'avouer. Son maitre avait pas menti. ''Rues d'or.'' Baaah, rues d'or. Genre ouais, pas faux.
C'était magnifique. Il ne put parler pendant quelques secondes. Il avait tellement imaginé cette scène, dans sa grande chambre de maitre de l'ordre des marakas. Mais ça y est. Il y était, il la voyait. Il avait la sensation qu'enfin il faisait un nouveau pas pour rattraper son maitre.
Cha-nay leur montra rapidement le palais, là ou se trouvaient surement les individus nommés ''légendaires''. Nim leur expliqua que les étrangers avaient été piqués par des fléchettes enduites avec du pollen de Niffersaume. Bien traité, on obtenait un produit capable d'endormir un être humain pendant une demi-journée. Les humains s'étaient réveillés mais une elfe a été blessée par le prince Anoth en état de chakounia, car il avait pas de katseye, et le seigneur Kel-cha a passé l'après midi à enseigner à son frère tout ce qu'il avait oublié. Enfin après que les gardes l'aient rattrapés, parce que le prince s'est enfui durant la matinée et...
« Wow wow woooooow ! Stop !
-Quoi ?
-Comment vous savez tout ça, euh... ''madame'' ?
-Pff... Je vous explique. A Jaguarys, en plus de la famille royale, une vingtaine de familles forment l'élite de la ville. La noblesse. Treize d'entre elles sont réputées pour avoir une héritière à chaque génération, ce sont les fameuses ''13 princesses.'' Chaque princesse détient un pouvoir énorme, et pour pouvoir avoir la main de l'une d'entre elles, faut y aller. J'en suis une. Moi, Cha-Nay, de la lignée de Nay, fille de Mary-Nay. Et mon frère jumeau serait le leader à ma place si jamais il n'avait pas été banni, comme L'IDIOT QU'IL EEEEEST.
-Pardooon..
-Nim en est une aussi. Nim-Atadena. De la lignée Atadena. Elle a aussi une petite sœur, Missy-Atadena, maiiis... C'est elle la princesse. Le problème c'est qu'elle s'est fiancée à un BANNI COMPLETEMENT STUPIIIIIIIIIIDE !!!
-Pardoooooon...
-Arrêtes de le taquiner, Chan!! Il reste mon mari, même banni !
-Ah ouais... En fait t'es plus influent que ce que je pensais Jag.
-Étais.
-Ouais, mais bon...
-Shun est dans le palais mais... Ca y est !! Je l'ai ! Skroa !! La-bàs !!! »

Une explosion spectaculaire retentit au pied de la tour de la corne. Des cris s'entendaient de là, des gardes accouraient... Un trait d'or fila du ciel vers le palais.

« L'épée d'or.. de Danael... Les légendaires sont là-bas.
-Et Skroa est au pied de la tour... Les autres n'étaient pas censés l'avoir intercepté?
-Espérons qu'il ne leur est rien arrivé...
-On fait quoi ??
-La seule chose possible, on se sépare. Je file vers les légendaires, je vais tuer cette Shun-Day.
-Je te suis.
-Hm... Je dois protéger la corne. Elle prime même sur la vie du prince.
-Je t'accompagne. Un boulet comme toi sans protection, tu mourrais.
-Je l'aime bien, elle.
-Rooh.
-Eys.. ou... ''Jag''... File à la tour. Je vais guider les deux autres au palais. Nim, reste ici.
-Mais... Je...
-Ouais. Je sais. Allez ! Suivez moi, vous deux. »

Cha-Nay fonça à l'intérieur, suivie des deux tueurs. Nim et Jag échangèrent un regard peiné, et il s'en alla avec Titi en sautant du balcon sur un toit plus bas.



____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Dim 29 Mar - 23:48, édité 10 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Mer 10 Juil - 16:42


 Chapitre 16 : Affrontement fratricide





Maroti jaugea du regard les trois nouveaux arrivants... Des assassins, ça avait le mérite d’être clair.
Moony n'était pas en état, pas du tout. Méga n'avait pas le niveau pour se battre contre d'autres tueurs expérimentés... Il fallait compter sur Anawan. Le chasseur au chapeau posa la main sur sa dague. L'archer lui barra la route en tendant son bras devant lui.
Maroti haussa un sourcil. Son chapeau trop grand lui tomba sur les yeux. Il voulut le redresser en grognant mais Noisette s'en chargea pour lui. Il l'aimait bien, ce rongeur, au final.

« Vous chassez quelle cible ?
-Tu pourrais commencer par nous saluer.
-Shad... Toujours le même, hein. Salut la compagnie, vous chassez quelle cible ?
-En fait, on cherchait un piaf de deux mètres de haut. Mais bon, tu nous connait, on a une autre mission en tête.
-De quoi vous parlez ?
-C'est le neveu de A... On va pas....
-Ce sont ses ordres aussi. On a pas le choix.
-Mais... Maroti commençait à comprendre. Vous comptez nous tuer, n'est-ce pas ? Pourquoi ?
-On devait s'assurer que Danaël crevait. Hors vous n'avez plus l'intention de l'abattre. Vous n’êtes plus, comment dire ? Que des témoins gênants. Nous trois sommes parfaits pour vous tuer, Gryfman, Méga, et enfin toi, Maroti.
-Tu ne devais pas être là, Anawan... Je suis... désolée... mais ton équipe va mourir aussi.
-Que.. ? Vous voulez dire que...
-Que si tu t'en étais jamais mêlé, tu pourrais vivre. Mais bon, l’appât du gain t'as trompé, dirait-on.
-Mais... Gryfman d'accord, mais je suis largement plus fort que les deux autres, là. Vous pensez vraiment avoir une chance ? Vous me faites pitié. Attaque-moi, ''Zabiorcale'', et tu mourras.
-''Les deux autres''.. Sais tu au moins de qui tu parles ?
-Comment ?
-Ce mec, à coté de toi.. Avec son chapeau.
-...
-C'est Maroti. Anciennement nommé Monroti ou ''B'' Finegun. Aussi connu sous le nom du dépeceur à Sabledoray. Il était le second de A pendant un grand moment. Il est un des deux seuls individus au monde à avoir atteint le grade B de la confrérie noire. Il a détenu le titre de meilleur tueur au monde pendant des années, avant de disparaître dans la nature après l'accident Jovénia. C'est une légende vivante.
-Qu...Quoi... ??? Mar... Il est... Monroti ? B ?? Non, c'est.. impossible !! C'est lui ? C'est LUI qui m'a donné envie d’être chasseur ?? C'est.... non.... Excuse moi, Maroti ! Je ne savais pas !
-Y'a pas de mal. Mais... A sait qui je suis... Il..
-Tu as vraiment sous estimé les services de renseignement du patron, ''B''.
-Euh... Maroti est... qui ?
-Urgh... Laisse tomber, Méga. Intervint Moony. On peut pas perdre si il est vraiment la personne dont ils parlent. Le... Le rang B de la confrérie. Le bras droit... de A..
-La confrérie noire... ? C'est quoi déjà ce truc.. ?
-Oh le boulet.
-Il n'est plus le bras droit de A. Il n'est plus B. Malheureusement pour vous... La seule autre personne à avoir atteint ce rang... Le nouveau B... »

Zabiorscale dégaina son katana en un éclair, se jetant sur Anawan. Celui ci n'eut pas le temps de dégainer son arc et se fendit en arrière pour esquiver le coup. Zab' enchaina avec un coup de pied dans les cotes, qui projeta l'archer en arrière. Anawan roula difficilement en arrière, tandis que le type au katana le poursuivait.
Saki prit sa flute de Pan, et la porta à ses lèvres. Maroti la vit faire mais n'eut pas le temps de réagir. Elle souffla et une onde de choc éjecta Méga du sol. Le gamin lâcha sa hache sous l'impulsion et s'écrasa à terre. Maroti visa la tête de Saki et tira. La balle se logea dans l'épaule droite de Shad, qui s'était placé à une vitesse incroyable sur la trajectoire du tir, à environ un mètre de Maroti. La balle se planta avec un ''Ting'' métallique, et le chasseur aux yeux rouges sang regarda Maroti en souriant férocement, puis finit sa phrase:
« C'est moi. »
Il bondit sur Maroti et envoya son pied en pleine face, faisant s'envoler le chapeau. Noisette s'enfouit dans le sac à dos du chasseur.

Moony voulait se téléporter. Elle voulait, vraiment. Mais c'était comme si vous essayiez de courir alors que vous avez un poing de coté. Sur tout le corps. Elle essaya de se lever, mais ses bras cédèrent et elle se rallongea durement sur le sol.

Zab' c'était déjà pas mal. Mais si ils faisaient du deux contre un, c'était perdu d'avance. Saki se plaça à coté du tueur, et regarda durement Anawan. L'archer avait une entaille aux cotes, le sabre l'avait frôlé. Il avait son arc entre les mains, et une flèche encochée. Il visait le torse de Zabiorscale. Mais ça ne suffirait pas... Il lâcha l'encoche de la flèche qui disparut, en baissant son arc, et prit la parole pour gagner du temps.

« Saki... Zab'... On se connait depuis une paie. Laissez mon équipe s'en aller, on avait rien avoir avec ça. On s'en est mêlés pour le fric, vous savez ce que c'est. Laissez nous partir. On ne dira rien.
-Désolé, Nawan'. On a des ordres de A. Toi aussi tu sais ce que c'est. Allez, facilite nous la tache. Crève.
-On voulait pas vous tuer, Anawan. Mais vous nous y forcez. Ou est Gryfman ? C'est lui que j'étais censée tuer.
-Parce que tu crois que je vais trahir cette vielle tête de mule ? L'archer rapprocha un peu plus la main de la petite poche de sa ceinture. Si je vous le dit vous m'épargnez ?
-Tu sais bien que non.
-Tss...
-Zab', ta cible c'est Méga. Va l'achever. Je m'occupe du blondinet.
-Quoi ?
-Méga et Moony vont finir par se relever. Tues les avant, je peux m'occuper de lui seule.
-T'es sure... ?
-Oui. Sans problèmes.
-Tu te surestime cruellement, Saki... »

L'archer saisit en vitesse ce qu'il cherchait, et le lança au sol. Un épais mur de fumée apparut devant lui, et il commença à courir vers le fond de la grotte, qui remontait tout en haut du pic.

Gryfman courait aux cotés de cette Cha-Nay et de Flamme. Ils fonçaient vers le palais, et les rares jaguarians à les voir se taisaient et mimaient n'avoir rien vu. Ils se rapprochait des légendaires. Il se rapprochait de sa cible. Il devait tuer cette Shun-Day, et ensuite, il exécuterait Jadina. Il suffira de profiter de la confiance crédule des légendaires, en ces gens qui les ont sauvés d'une traitre. Cela allait marcher... Kasino allait recommencer à payer.
Ils tournèrent encore une fois.

Shadowlight était doué. Vraiment. Cela faisait très longtemps que Maroti ne s'était plus battu à ce niveau. Une erreur serait fatale. Le bras droit du tueur était entièrement mécanique, fait de rouages et de fils de cuivre, de rotules de fer et d'articulations métalliques. Les doigts de cette main rappelaient des couteaux tellement ils étaient aiguisés. La dague menaçait de céder.
Le tueur au chapeau se déséquilibra en arrière pour pas se prendre un coup en pleine gorge. Les attaques s'enchainaient à une vitesse effrayante. Le mec méritait sa place, visiblement. Le bras droit de A. Bras droit en métal. Curieux.
Maroti roula en arrière. Il étudiait le style de combat de l'autre. Son bras. Ca grognait, ça cliquetait, ça tournait sur cette articulation, et glissait sur celle là... Son autre bras portait un étrange bracelet, qui partait du poignet et finissait juste avant le coude. Ca cachait un truc. Il porta un léger coup pour  interrompre les attaques ininterrompues de Shad, mais il fut contré instantanément. La main mécanique attrapa la dague et la coinça entre ses lames. Maroti hésita à la lâcher, et cette petite seconde faillit le tuer. L'autre bras jaillit de la cape et pointant sur le cou du tueur au chapeau, une lame venait de jaillir sous le poignet de Shad, et allait se loger dans sa gorge. Enfin, presque, vu que la lame rata complètement la cible, et la dague se libéra. Maroti ne voyait plus la tête de Shadowlight, elle était complètement cachée par un écureuil hargneux qui griffait, mordait et s'agrippait au visage de l'ennemi. Le tueur à la cape noire reculait en grognant, et il se mit à hurler de douleur, tandis qu'un filet de sang se mit à couler du coté droit de son visage. Il frappa l'écureuil avec son bras métallique, l'envoyant s'écraser à plusieurs mètres et lui ouvrant une plaie sur son flanc. Noisette ne bougea plus.
Cependant Shad se cachait le visage avec son bras métallique. Il cachait son œil droit, que l'on devinait en sale état grâce au sang qui en coulait abondamment plus bas. Son œil gauche pleurait à grosses larmes devant la perte de son collègue, et le tueur grognait de douleur. Il regarda furieusement Maroti, et ferma son œil sanguinolent avant de se remettre en posture de combat. Il faisait complètement abstraction de la douleur. Son œil valide parut encore plus rouge entre les mèches sombres de ses cheveux. Il pointa son bras métallique sur Maroti, et un trou s'ouvrit dans la paume.

« Crève, je suis le seul rang B. Tu n'existes plus. »

Il fit feu avec un canon d'une puissance phénoménale.

Saki poursuivait Anawan dans le noir de la grotte. Il grimpait vachement vite en sautant sur des rochers toujours plus haut. Elle souffla une fois de plus dans le tube complètement à droite de sa flute de Pan. Une onde de choc heurta la roche et fit exploser l'appui d'Anawan quelques secondes après qu'il l'ai quitté. Il bondit dans un renfoncement de la grotte. Le sommet du pic était couvert et donnait vue sur la chaine de montagne. Elle sauta à son tour devant l'entrée de ce balcon géant naturel, et une flèche la frôla pour heurter la paroi à coté d'elle, flèche qui évidemment explosa. Elle roula sur le coté et commença à jouer un autre air. Des illusions se mirent à danser autour d'elle et des fauves de magie pure se mirent à courir vers l'archer. Il les abattit tous les trois un par un.

« Arrêtes toi ! Je ne tuerais pas un membre de la confrérie !
-Tu ne peux pas me tuer. A a ordonné ta mort, mieux vaut en finir maintenant, ou ta vie sera un enfer.
-Tu n'as pas le droit de décider ça pour moi. Je ne me laisserais pas tuer !
-Ne me force pas à donner tout ce que j'ai...
-Laisse moi m'en aller ! T'es pas forcée de me tuer, on peut simuler, s'arranger, non ?
-Arrêtes de rêver.
-Tss.... J'invoque la protection de la confrérie noire !!!
-Bien tenté.
-Heeey ! T'as pas le droit d'enfreindre ça !
-A EST LE CHEF DE LA CONFRERIE ! ET CELUI DE L'ORGANISATION ! IL DIRIGE TOUT ! IL A ORDONNE TA MORT, ALORS MEURS ! »

Elle joua un air encore plus complexe, et aigu, et de nombreuses ondes de choc jaillirent sur Anawan. Le combat reprit avec encore plus de violence.

Jag se figea. La tour s'élevait comme si de rien n'était.. Autour du carnage. Le palais était éloigné de la tour, et les légendaires mettraient un petit temps à arriver. Mais lui et Titi étaient déjà sur place. Skroa faisait un massacre sans nom, tout habillé dans son costume brun déchiré. Sa magie était sans commune mesure. Il fit un nouveau pas vers la tour de la corne, balayant deux nouveaux gardes d'un revers de bras.
Le jaguarian ne put se retenir. Il courut s'interposer entre le galina et la tour. Titi le suivit en dessinant des sceaux et dégainant Kagami, son premier sabre.
Skroa parut surpris.

« Vous... Étonnant. Je reconnais le jaguarian de la dernière fois... Mes enfants ne vous on donc pas tués ?? Et la jeune fille est nouvelle... Je suppose que je n'ai pas besoin de me présenter, hinhinhin... En revanche les trois autres qui étaient avec toi sont morts, jaguarian. Peut être à cause du leurre sur le pic ? Enfin... Je vais devoir finir le travail moi même. Vous vous êtes interposés entre moi et ma proie trop longtemps. Voilà ce que j'appelle être au mauvais endroit au mauvais moment. Cette fois-ci, je vais m'assurer de vous tuer. J'ai d'autres ennemis qui m'attendent.
-Pourriture. Quel est ton but, exactement ?
-Ah, mon but... Te le révéler ne servirait à rien, vu que tu vas mourir. Mais bon.. Je veux bien être magnanime. Je veux la corne, évidemment. La corne à souhaits, pour devenir l'empereur suprême !
-Je ne te laisserais pas faire.
-Tu vas mourir ici, et la race des galinas avec toi.
-Hohoho, voici une affirmation bien téméraire. »

Titi fit exploser les sceaux dans sa main libre et envoya une boule de feu sur le démon-oiseau. Il projeta une plume sur le feu, qui s'éteignit aussitôt. Il regarda Titi d'un air méprisant.

« Des sceaux... Pitoyable. Je vais te montrer ce que magie signifie réellement, humaine. »

Et à partir de ce moment, tout commença à foirer.


Moony s'était assise, adossée contre un rocher. Sa vie... Ne dépendait que d'une chose... Une seule... Et cette chose... C'était...

Méga. Seul contre Zab.

Bon. Elle était morte. Pas grave, elle saurait peut être enfin pourquoi elle et Citro étaient des démones, et elle rencontrerait ptet leur père. Enfin, faut espérer que ce soit pas Satan, il paraît que c'est le grand méchant dans l'histoire de la vie... Whoa ça la ficherais mal sur le CV.

Le jeune garçon se releva une fois de plus, faisant preuve d'une endurance incroyable. Il reprit sa hache, furieux. Il saignait. Du dos. De l'épaule droite. Du flanc gauche. De la jambe droite. Du front. Mais il fixait encore le tueur. Zab le regardait, avec son sourire ironique qui ne le quittait pas.

« Et c'est ça, le neveu de A ? J'ai aucune égratignure, vieux.
-La... ferme....
-Tss. T'es comme moi, t'as aucun pouvoir. Tu te bats à l'ancienne, selon les vieilles lois. ''L'acier contre la chair''. T'es pas censé être dominé à ce point. A moins que je sois devenu super fort sans m'en rendre compte ?
-La ferme....
-Pitoyable.
LA FERME !!! »

Méga prit sa hache des deux mains, et ramena la lame à terre, derrière lui. Il était vraiment furieux. La hache se mit à luire, et il frappa de bas en haut, soulevant la hache dans un arc de cercle vers le ciel. Comme dans la caverne des trafiquants, la hache projeta onde fine, et fendit le sol dans une ligne mortelle, droit vers l'ennemi. Sans succès, Zab n'était plus là. En ayant vu le danger il avait roulé sur le coté à une vitesse fulgurante.  Puis le tueur planta son arme au sol.
Méga sembla d'un coup extrêmement essoufflé.

« Tss. J'suis déçu j'pensais avoir trouvé un mec comme moi, qui se bat sans magie. Je vais te finir à la main, pour la peine. Pour te montrer à quel point tu ne sais pas te battre.
-Ta..g.. Urgh...
-Méga... Cours, idiot... »

Zabiorscale fonça sur sa cible. Il sauta en avant et fit une série d'acrobaties avant de bondir assez haut pour flanquer un coup de pied monumental à la mâchoire de Méga, qui trouva soudain que le sol dur et rocailleux de la caverne était un très bon matelas.

Maroti était dans le noir complet. Le coup de canon donc le choc avait été partiellement évité l'avait projeté dans ce recoin sombre dans les entrailles de la montagne, trouant le mur de la caverne pour donner l'accès sur une autre grotte. Bien plus sombre. L'obscurité était complète. Sans Noisette sur son épaule, bizarrement, il se sentait un peu seul. Il avait son fusil dégainé, mais ne pouvait évidemment pas viser pour le moment. Il ferma les yeux. Il accepta l'ombre qui l'entourait, et accepta la mort qui pouvait frapper n'importe quand. Il accepta ce qu'il était, ce qu'il est toujours et ce qu'il sera jusqu'à sa mort. Il redevint pour un bref instant ce qu'il avait réussi à cesser d’être. Ses yeux se rouvrirent. Il était toujours dans le noir. Mais il était chez lui. Il n'était pas une proie, il n'était pas une cible. Le type qui attendait dans l'ombre n'était pas un chasseur. Pas même une personne. Il était juste déjà mort.

Il entendait tout, il sentait tout, il voyait tout. Shadowlight respirait. Shadowlight saignait. Son sang tombait sur le sol. Son bras grinçait faiblement. Sa détermination à tuer se sentait dans l'air. Ses stratégies, ses décisions, ses méthodes... Maroti les connaissait toutes. Il savait.

Il visa dans la pénombre, dans un silence complet.

Il tira, une seule fois.

Et un corps tomba. Le tueur au bras mécanique fut tué d'une balle en plein front, alors que l'angle de la balle se révélait quasiment impossible. Maroti se mit à genoux en posant son fusil, puis s'allongea sur le dos, épuisé.

Les légendaires couraient dans la grande allée de Jaguarys, sans se douter que depuis un balcon surplombant ladite allée, trois personnes les regardaient attentivement.
Gryfman serrait la rambarde dans ses griffes de métal.
Flamme le vit faire, mais ne s'en étonna pas vraiment. Lui même regardait Sun-Day.

« Allons-y.
-Non, attendez !
-Qu'est-ce qu'il se passe ?
-Montrez moi la fameuse Shun Day. Si deux humains débarquent et menacent de tuer une amie du prince héritier, vous allez vous faire tuer avant même de parler. Restez là, j'y vais. Le seigneur Kel-cha m'écoutera, moi.
-Non. Désolé mais on le fait à notre façon. On est pas des enfants de choeur, Jag le sait. On est la pour tuer Shun-Day, et même à long terme tuer un des meilleurs amis de votre prince.
-Comment ? Vous n'avez pas parlé de ça ! Pourquoi vous le tueriez ?
-Nous sommes des assassins, c'est assez clair ? On est pas des ''potes'' de ton frère, mais des tueurs. Et si on veut tuer Shun-Day c'est parce qu'elle peut tuer notre cible avant qu'elle aie fait ce qu'elle doit faire.
-C...Comment.. ???
-Il a raison.. Mais il n'a toujours pas fini sa quête, Gryfman ! On doit le laisser en vie, encore un peu !
-Très juste. Ceci dit...»

Gryfman voulut prendre appui sur la rambarde pour sauter, mais un coup de manchette l'envoya rouler en arrière. Le tueur bondit en retrait et grogna devant la demoiselle qui osait s'interposer entre lui et sa cible. Flamme ne savait plus quoi faire, ça se voyait, il se décala sur le coté et essaya de calmer les deux parties.

« Je ne peux pas vous laisser attenter à la vie d'un innocent. Vous êtes des tueurs.
-Tu vas le regretter.
-Gryfman ! On est pas obligés de se battre, surtout pas maintenant ! On doit d'abord éliminer la menace de Skroa et Shun-Day.
-La ferme ! Je ne laisserais jamais un affront impuni ! »

Zab affichait son éternel sourire en retirant son sabre du sol. Il allait se faire deux kills gratos. Yavait de quoi prendre du grade dans l'organisation. Il attrapa son arme à deux mains et courut droit vers Moony, préparant sa frappe. Il pointa la lame vers la poitrine, visant le cœur, et il se vautra soudainement par terre. A force de courir, aussi, on finit par tomber. Il roula à terre en lâchant son sabre et se releva, toujours souriant.

« Qui m'a attrapé la jambe, au juste ?
-Hihihihihihi... Ratéééé.... »

Citro apparut au niveau de son visage pour lui asséner une claque monumentale. Il ferma les yeux pendant le choc, un bref instant, qui servit à Citro pour le pousser en arrière de toutes ses forces. Il voulut faire un pas en arrière mais elle s'était déjà téléportée, à quatre pattes derrière lui. Il passa par dessus la jeune fille au cheveux bleus et s'étala sur le sol. Il rampa un peu en arrière, en passant la main dans son dos pour constater les dégâts.

La diablesse souriait comme lui. La différence c'est que le sourire de Citro, lui, était innocent, et surtout, sincère.

« Saluuuut ! Je peux jouer avec vous ?
-Tss, te mêles pas de ça Citro. Ta sœur a déjà un pied dans la tombe.
-Hmmmmm ? Citro pencha la tête sur le coté, toujours en souriant. Alors c'est vrai, hein ? A a vraiment ordonné la mort des deux équipes ?
-Evidemment. Pousse toi. Je vais tuer cette sale trainée prétentieuse qui déshonore notre organisation dans toutes les tavernes du monde. Tu devrais être heureuse, ta famille va être débarrassée de cette souillure pour de bon. Et ce gamin aussi vas y passer. Si tu les aides, A en sera informé, et tu les rejoindra au cimetière. Laisse faire et regarde moi, ça vaudra mieux pour tout le monde.
-Oh... Citro cessa de sourire, et laissa ses ailes apparaître dans son dos. Elle fixa Zabiorscale, et même le sourire du tueur s'estompa un peu. Alors... Tu veux tuer Méga, mon ami d'enfance... Le visage sérieux de Citro donna un coté effrayant à cause des deux canines qui dépassaient de ses lèvres. Tu veux tuer Méga... Tu menaces de me tuer aussi... Mais surtout... surtout... Ses pupilles  grossirent, et ses yeux entiers finirent par se teinter du noir le plus complet. Elle devenait une démone, à part entière. Surtout... TU VEUX T'EN PRENDRE A MA SOEUR ??
-Citro !! Si tu t'en prends à moi, on te dénoncera à A !! Tu mourras comme tous ces pauvres types!
-C'est pour ça qu'aucun de vous trois ne sortira d'ici vivant. » Les pupilles de Citro, les ailes noires et la queue de diable qui se baladait maintenant derrière elle la rendaient véritablement terrifiante.

Cette phrase dite, elle disparut. Le tueur courut vers son sabre et voulut le ramasser. Trop tard.
Le seul témoin de cette scène fut Méga. Il réalisa alors la puissance de Citro et Moony, lorsqu'elle décidaient de passer à l'acte. Zab se fendit en arrière, griffé à la vitesse de l'éclair en plein milieu du visage, l'instant d'après il posait un genou en terre, fauché à l'arrière par une béquille, puis il se pencha en avant, frappé en plein ventre. La jeune fille aux cheveux bleus maitrisait trop ses pouvoirs pour qu'il puisse faire quoi que ce soit. Elle envoya son pied dans le menton de Zab en faisant une roue arrière, se téléporta au milieu de celle ci pour frapper sa nuque du poing. Elle attrapa le bras gauche du chasseur, en clé. Elle le tordit violemment en envoyant son genou pousser contre le coude, et ses deux bras tirer vers elle. On entendit un craquement sec, son bras était brisé. Il hurla de douleur. Mais Citro n'était déjà plus là. Elle retirait lentement le sabre du chasseur brun du sol. Il frémit d'angoisse, et son sourire disparut pour de bon.

« Citro... Pitié !! Pi.. !!»

Les seuls mots qu'il put dire. La lame s'enfonça dans son torse jusqu'à la garde, et un flot de sang coula de la blessure. Il s'écroula sur le coté, raide mort.
Méga ferma les yeux, épuisé, tandis que Citro reprenait peu à peu sa forme habituelle, terrifiée d'avoir à nouveau usé de cette caractéristique étrange que possédaient les deux sœurs.

Jag et Titi n'en pouvaient plus. L'énorme bosse à l'arrière de son crane faisait tourner de l’œil au jaguarian. La ninja se tenait encore face à l'oiseau, et brisa un nouveau sceau. Une nouvelle boule de feu fusa sur le galina, qui se contenta de se couvrir de son manteau brun. Le feu magique s'évanouit peu après qu'il l'eut touché. Le démon tendit la paume vers Titi et un rayon d'une lumière verte éblouissante fonça sur elle, rayon qui rebondit vers le ciel une fois Kagami touché. Le sabre dévia entièrement l'assaut, puis Jag profita de l'ouverture pour tenter une attaque. Il bondit sur le galina, visant le bassin en abattant ses griffes, mais le démon-oiseau n'eut qu'à bondir en arrière pour esquiver. Les deux combattants foncèrent ensemble sur lui.
Il regarda ses deux adversaires, puis fit briller une lueur sphérique et blanche sur sa main gauche. Il projeta à terre les deux combattants, tandis que les entraves magiques s'installaient. Le jaguarian essaya de bouger.

« Urgh.. un... un sort de paralysie !
-Je..J'arrive plus à m'lever !
-Héhéhéhéhéhé... Nous y voici.... Votre mort est proche. D'autres adversaires m'attendent. Mon nouveau sort marche plutôt bien, non ? Skroa semblait ravi. Le feu se propageait autour de lui tandis qu'il marchait vers les deux paralysés, serres en avant. Et maintenant, je vais vous accorder, dans mon infinie bonté, une mort lente. Soyez fiers, vous compterez parmi mes dernières victimes avant que je devienne le seigneur du monde. Je vais commencer par toi, jaguarian... Il leva ses serres devant Jag, à terre, le manteau brun du galina laissait dépasser sa main unique. Meurs, et ne reviens plus jamais sur ma route.
-Non. Si tu veux les tuer, tu devras me passer sur le corps bien avant les leurs. »

Debout entre les débris de cristaux de la tour et les cadavres, une dague ornée dans chaque main, et le regard furieux, se trouvait Nim-Atadena, de la lignée Atadena, princesse de Jaguarys.


____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Dim 29 Mar - 23:49, édité 4 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Mar 27 Aoû - 15:59


Chapitre 17 : Massacre dans la cité cachée





Méga regarda Citro s'asseoir péniblement contre le rocher en face de lui. Le corps lacéré de Zab était étalé sur le sol, plus loin, sur une mare de sang qui grandissait petit à petit. Bien que la fin tragique de l'assassin l'avait soulagé,Méga se sentait très peu rassuré depuis sa mort, bizarrement. Citro... Ce coté d'elle même était tellement éloigné de celui qu'il connaissait...
Moony récupérait peu à peu. Elle était toujours allongée, près de sa sœur, mais semblait avoir repris son calme habituel.

«Ou... Ou sont les autres? Maroti, Anawan..?
-Je sais pas... Je sais même pas quand est-ce qu'ils sont partis..
-Il reste encore deux ennemis, il faut les abattre... J'ai plus trop de force, mais...
-Non, reste là, t'en a trop fait. Méga et moi allons y aller.
-Ouais, je vais... commença t-il en se levant, mais il s'écrasa sur le coté, son bras lui envoya une douleur fulgurante alors qu'il s'était appuyé dessus, Urgh!! Aaaaaaouch!!!
-Méga?
-Mon bras!!! Ah put**!!! Aiiieuhhh!!!
-Ça va?
-Il est cassé je pense. Zab n'était pas un mauvais tueur, il savait parfaitement ou taper..
-Je vais chercher un truc pour te soigner, bouge pas!
-Non! Citro, va aider Anawan et Maroti. nos vies ne sont pas en danger pour le moment, les leurs si.
-Mais...
-Fais ce que je te dis. Je vais m'occuper de lui. Je nous téléporterait si ça se passe mal.
-Mais..
-Elle a raison, Citro... Je vais pas servir à grand chose dans cet état.. Aouch!! Va aider le râleur au chapeau, si il meurt on va se faire tailler en pièces.
-Ok..»

Citro disparut soudainement. Méga regarda son bras douloureux et gémit de douleur en le ramenant contre lui. Il tenta de se calmer et regarda Moony.
La jeune fille semblait dans le même état que lui. Furieuse de ne rien pouvoir faire alors que les combats font rage. Elle avait vraiment trop joué avec la magie divine, le prix était lourd à payer. Rien qu'à la voir Méga devinait qu'elle avait mal. Elle canalisait sa douleur avec courage, il devait essayer de faire la même chose. En combat il oubliait la douleur et supportait souvent des blessures qui en arrêteraient bien d'autres, mais elles finissaient toujours par lui rappeler leur existence une fois l'affrontement terminé. Mais il sentait un autre type de fatigue qu'il ne connaissait pas. Il ressentait un immense vide en lui, ainsi qu'un vertige léger mais continu. Il devinait ce que c'était. Le manque de magie. Il n'avait jamais réussi à utiliser la magie en dehors de ses crises d'alcool, mais pour la première fois il avait lancé un sort de lui même. Les railleries de Zabiorscale, combiné à la volonté de défendre sa camarade blessée et à l'envie d’être reconnu comme un chasseur à part entière et pas juste comme un gamin par ses trois coéquipiers avaient décuplé ses forces. Mais lancée consciemment la magie consommait son énergie. Il devait faire très attention car visiblement pour le moment il avait très peu d'énergie magique quand il était sobre. Il fallait qu'il s'entraine sérieusement.

«M...Moony..?
-Ouais?
-Mon oncle...
-...
-Il a voulu me tuer, pas vrai...?
-Écoute.. Je suis pas sûre que ça soit le moment de débattre du comment ou du pourquoi.. On doit survivre. On verra ce qu'il se passe plus tard.
-Mais j'ai le droit de savoir!! J'ai des tonnes de question!! C'est quoi la confrérie noire, à la fin?? Et pourquoi il voudrait la mort de Danaël? C'était pas un ordre des faucons d'argent? Qu'est-ce que ça lui apporte personnellement?? Et pourquoi nous tuer? On ne sait rien de rien, alors pourquoi?
-Je ne sais pas, Méga... On pourrait sans doute deviner des choses. A mon avis on a mis le nez dans une affaire beaucoup trop grosse pour nous.
-Tss... Et Maroti?? Qui est-ce? Ah et la confrérie!! Dis moi pour la confrérie!!
-Méga, je te dirais tout ce que je sais, mais pour le moment, par pitié, tais toi et laisse moi.
-Tu me connais mal. Je vais insister.
-Tss... Tu es une peste. »

Anawan esquiva l'onde de choc qui fonçait sur lui, et bondit sur le promontoire rocheux à sa droite. Il sprinta et sauta de toutes ses forces au bord de celui-ci, droit vers la musicienne. Saki essaya d'entonner une nouvelle note, mais le pied de l'archer blond percuta sa main et la flute partit s'écraser sur le coté. Elle recula en dégainant sa dague, qui traçait déjà une ligne mortelle vers le cou du tueur, mais il se fendit en arrière pour laisser passer la lame. Elle n'eut pas le temps de dévier le coup de genou qui fila vers ses cotes, et l'assassin l'envoya valser plus loin. Elle se releva en grognant.

«Tu... Comment ose-tu...?
-Je t'avais dit que tu te surestimait, non?
-Mais.. Quand es-tu...
-Devenu si fort? C'est toi qui a ramolli, plutôt.
-Ne... Ne me fais pas rire!! »

Saki attrapa une minuscule sphère dans sa ceinture et l'envoya à ses pieds. Un flash aveuglant s'ensuivit, et Anawan tituba en arrière. Saki était déjà au contact, et la dague mortelle plongeait vers le cœur du jeune homme. Anawan se dégagea en plongeant sur le coté à la dernière seconde, les yeux toujours clos, et il se retourna à terre en rappelant son arc, pointé vers Saki.

«Comment as tu...????
-Je t'ai entendue.
-Quoi??? »

Il tira et le trait fila sur la jeune fille. Elle hurla de toutes ses forces.

«Je te le répète une dernière fois, idiote, hors de mon chemin.
-N...Nan... Tu n'as... pas le droit, répondit Cha-nay, en se remettant une fois de plus entre le chasseur aux griffes de métal et la rambarde en pierre.... Si tu veux toucher au prince... Tu vas devoir me tuer..
-Crois tu que j'hésiterais parce que tu es la sœur de Jag?? Dégage! Ou tu vas y passer!!
-Alors... La jaguarienne prit un regard sérieux, en tenant sa blessure sanglante au ventre, tu vas devoir me tuer.
-Je...»

Gryfman voulait la tuer. Il devait la tuer. Et au fond de lui il n'y arrivait pas. Il savait qu'il ne la tuerait pas. Qu'il ne pouvait pas la tuer.
"Et c'est reparti....Encore.... Je.... Dois la tuer. Si je la tue... Je pourrais tuer ''sa'' cousine... Je le ferai payer... Je suis proche, si proche... Je n'ai pas le droit... Je n'ai pas le droit d'abandonner... Je dois la tuer, je dois y arriver!!!Je le dois... Je le dois, je le dois!!! Pour remonter jusqu'à lui!! Pour le tuer!! Pour la venger... Pour les venger toutes les deux!! Je peux le faire, je vais le faire... Je dois y arriver! Allez... J'y suis... J'y suis presque.... Pour ma famille... Pour ma fille!!"
Le tueur faisait une fois de plus face à lui-même. Il fixa Cha-nay, immobile, hésitant à l'attaquer.... Puis il sentit une pression sur son bras.

«Non. Je ne te laisserais pas faire.»

Moony pensait que le calme lui aurait permis de mieux récupérer, et que Méga l'aurait très vite saoulée avec ses questions, mais tout compte fait, maintenant le silence se révélait très lourd, voire même oppressant. Elle caressait distraitement la fourrure du petit rongeur allongé sur ses jambes pour se déstresser. L'écureuil avait prit un mauvais coup, mais Moony avait des bases de guérison amplement suffisante pour refermer la blessure. Il dormait, hors de danger mais avec une longue cicatrice sur le flanc. La chasseuse jeta un coup d’œil à la large grotte qui les entouraient... Aucun bruit, aucun mouvement... Les ombres jouaient tout autour d'eux.. Elle redescedit son regard sur Méga, qui la regardait aussi. Qui la fixait, même. Elle soupira.

«Bon... Qu'est-ce que tu veux savoir?
-C'est quoi la confrérie noire?
-Je suis pas censée t'en parler. Mais bon, au point ou on en est.. Tu sais que l'organisation A est la plus grande organisation de chasseurs de primes d'Alysia. Mais ça veut pas dire que c'est la seule, ni que ça a toujours été le cas.
-Ah? On a des rivaux?
-Laisse moi finir, s'il te plaît. Avant, d'autres organisations nous faisaient concurrence, je parle d'il y a au moins trois ou quatre générations. Mais un jour A en eu assez et décida d'éliminer la concurrence.
-Attends, A? Mon oncle??
-Non, A est un titre, Méga. En référence au rang. Ton oncle est le quinzième du nom.
-Oh.
-Bref, A a exterminé toutes les ligues rivales, mais les assassins les plus forts ont survécu, et ils on voulu créer une association contre l'organisation A. Pour pallier à ce problème qui aurait été extrêmement difficile à résoudre vu la puissance des assassins survivants, A a décidé de passer un pacte avec eux en créant la confrérie noire. Une association comprenant des membres de l'organisation A et des tueurs venus d'autres clans. Donc la confrérie et l'organisation sont deux choses bien distinctes. Les Rangs E, D, C, B et A sont commun aux deux organisations mais il n'y a qu'un rang A dans la notre, et quatre dans la confrérie. Enfin en temps normal.
-Comment ça?
-Ton oncle a fomenté un complot il y a 20 ans pour tuer tous les autres chefs de la confrérie, et annihiler ainsi les derniers rivaux potentiels de l'organisation. En somme il a achevé le travail qu'un de ses prédécesseurs lui avait légué.
-Je... Je vois... Mais aujourd'hui qu'est-ce que la confrérie alors?
-Un ordre secret dans le quel A range ses meilleurs tueurs. Les derniers survivants qui ne sont pas de l'organisation sont à Barek, donc A s'est approprié complètement sa prise.
-Je vois... Et... Maroti alors? Qui est il?
-Hm.. Il a été connu pendant plusieurs générations sous les noms de B, Finegun, ou autre... dans la confrérie un rang A a à ses cotés deux ou trois rang B, ses gardes du corps. Maroti a été le garde du corps et le bras droit du A qui a précédé ton oncle pendant plus de dix ans. Tout seul. Il avait le titre du tueur le plus redoutable actuellement vivant, mais une fois que son A est mort, tué par ton oncle pour la succession il y a vingt ans, il s'est retiré. Et une fois l'accident Jovénia provoqué il a complètement disparu.
-Attends, tu veux dire que mon oncle a tué le précédent A?
-Bien sur. Un mois avant d'assassiner les A de la confrérie.
-Mais il connaissait Maroti, non? Mon oncle aurait du le reconnaître à Rymar..
-Pas nécessairement. Maroti, tu le connais bien. Mais à son époque, Monroti "B" Finegun était connu grâce à deux chose. Son fusil, "Vigilance" qui aujourd'hui est sûrement perdu dans la nature, et son masque rouge sombre, laissant uniquement une visière noire en V pour les yeux. Personne n'a connu son visage, c'est d'ailleurs pour ça que je doute encore que ce soit lui.
-Ok... Mais il en veut pas à mon oncle?
-Comment je le saurais? Je suis pas très ancienne moi, et je suis pas dans la tête de Maroti.. Je connais pas tout les détails de l'affaire d'il y a 20 ans. Le soulèvement de ton oncle a été si rapide et efficace que même maintenant on peine à savoir précisément comment il a fait ou ce qu'il s'est passé.
-Hm..Ok... Je comprends un peu mieux.. Et... Tu as une idée de pourquoi mon oncle veut tuer Danaël, alors...?
-Absolument aucune.
-... Il a vraiment tué énormément de monde...
-C'est A, Méga. Encore plus que nous c'est son boulot.
-Je.. Je n'arrive pas à croire que je suis... son neveu...
-... Écoute, je...
-Uuuuurgh, t'es lourd euh!!»

Citro réapparut par la faille béante qu'avait créé le canon intégré à la paume de Shadowlight, portant à moité Maroti qui s'appuyait sur elle. Il se dégagea et se mit à marcher lentement vers les deux autres.

«Attends, me sort pas que tu pouvais marcher depuis le début?
-Tu as absolument voulu me soigner, me porter ou m'aider, j'ai pas voulu te contrarier, moi.
-Mais!!! Héé!!!!
-Bon, je vois que le mec au sabre a été neutralisé. Ou est Anawan? et la fille verte pomme?
-Ils sont partis se battre plus loin.. J'ai vu Anawan se replier derrière un écran de fumée à un moment. Elle a du le suivre.
-Citro, tu devrais aller les aider non?
-Non, j'ai beaucoup réfléchi, et on a d'autres priorités.
-Comme quoi?
-Comme aller sauver la vie des quatre compagnons qu'on a envoyés dans la g***** du loup sans le savoir. Il faut qu'on sauve les légendaires, en prévenant les autres à temps, et surtout il faut arriver en renfort pour éliminer Skroa. Ce type nous a eu deux fois, si il engage un combat direct ils auront besoin d'aide.
-Mais et pour Anawan? Il est peut-être en danger!
-Tu le sous estime. Il peut très bien se débarasser de Saki, et ces deux-la se connaissent depuis longtemps de toute façon. Je pense pas qu'elle le tuerait de sang froid.
-J'espère que tu as raison. Je vais aller jeter un coup d’œil. Toi, Citro, tu te téléporte  sur la balise de Flamme ou de Titi, et tu les empêche coûte que coûte de tuer les légendaires.
-Comment sais tu qu'ils ont une balise?
-T'es pas idiote, avec les pouvoirs que tu as il est évident qu'une personne avec deux neurones qui se touchent aurait marqué chacun de ses coéquipiers pour intervenir en cas de danger.
-Non... J'ai marqué que Flamme. Anawan n'as pas voulu, et on a découvert que si je tentais de me téléporter sur une balise trop proche de Titi pendant qu'elle use de sceaux je peux y perdre connaissance, donc j'en ai pas placé.
-Hm... Bref, Citro, vas prévenir les autres avec celle de Flamme donc. Méga, Moony et moi, on va récupérer Anawan et on arrive le plus rapidement possible.
-On a pas besoin d'une autorisation pour entrer?
-Ça ne marchera pas avec les téléportations de Citro ou moi. Je me débrouillerai pour nous faire entrer avec la magie qu'il me reste.
-T'es sure..?
-Ne me prends pas pour un fardeau non plus!!
-Bonne chance, Citro.
-Ouais... A vous aussi, mourrez pas j'ai pas envie!»

Citro ferma les yeux et ressentit la balise de Flamme, plus loin au nord, dans un grand col enneigé. Elle se centra sur lui et le noir fit place à un lumière éclatante, elle ouvrit les yeux, et elle la vit. La cité cachée. Les bâtiments d'or et d'argent. Les tours de garde. Le palais et la grande allée. Et surtout, le célébrissime tueur assoiffé de sang qui fonçait sur elle, tendant une paire de griffes acérées pointées vers elle. Euh, attendez, quoi?

«CITRO??
-HEIN??»

Tout bascula et elle se retrouva écrasée à terre, un tueur particulièrement étonné par dessus elle, l’empêchant de se relever. Elle vit une botte se planter à quelque centimètres de son visage, et devinait à qui elle appartenait. Seulement plusieurs gouttes de sang perlèrent à coté de la botte, formant de petites taches sur le sol.

«Fl...amme...?
-Bouge encore Gryfman, et je te jure que je te tue.»

Flamme était dans un sale état. Grosses entailles au bras, une plaie sanglante à l'épaule opposée, une blessure au front, qui lui empêchait d'ouvrir l’œil droit à cause du sang qui en avait coulé.
On devinait vite ce qu'il s'était passé, en fait. Citro se téléporta à ses cotés, et le marakas fit une mini chute de quelques centimètres sur un sol qui se révéla assez dur pour son menton.

«Mais qu'est-ce que vous avez fait???
-C'est qui elle...?»

Cha-nay semblait surprise et heureuse en même temps de ce renfort inattendu.

«Euh... Et elle c'est qui?
-Cha-nay, Citro, une amie. Citro, Cha-nay, la soeur de Jag'.
-Aaaaah enchantééée!! Je savais pas que Jag avait une sœur. T'as quel age? Ils sont vachement beaux tes vêtements!! Hé! Hé! T’habite ici?
-Citro... Dit Gryfman en se relevant... Pourquoi tu es là?
-Ah oui, c'est vrai. Ou sont Jag et les autres? Notre cible a changé. On ne doit pas tuer les légendaires.
-QUOI?
-"Notre"?
-Oui fin votre cible. A a décrété votre mort à tous, et les autres ont du se battre contre trois autres tueurs.
-A a décrété notre mort ....????
-C'est quoi cette histoire de dingues?
-Il se passe quoi, au juste?
-Je vais tout vous raconter, mais il faut qu'on retrouve Jag et Titi et qu'on se taille le plus vite possible! Ils sont partis par ou?
-Par là, grouille tu nous raconteras en chemin.
-Mer*e... Qu'est-ce qu'il se passe??
-Lui je veux qu'on l'attache avant de faire quoi que ce soit.
-Tss, Citro!! Raconte nous tout, et vite.»

Saki regarda Anawan revenir à l'assaut. Sa technique d’amplification du son de la voix avait porté ses fruits. Elle avait hurlé de toutes ses forces et projeté l'archer au fond de la grotte. Il a eu du mal à se relever, et son arc a été désintégré pour le moment. Il tentait de revenir au corps à corps. Il tenta une fois de plus de la charger mais elle esquiva son coup de poing de justesse, et envoya son genou dans ses cotes, il se courba pour esquiver la lame de la dague et la poussa du plus fort qu'il pouvait, la faisant tomber en arrière. Elle tenta de se relever mais un le pied du chasseur s'abattit sur sa poitrine, l'arc tendu au maximum visant ses yeux. L'archer sombre était debout, il n'avait qu'un geste à faire pour la tuer. Et il n'y arrivait pas. Il dégagea lentement son pied, toujours en la tenant en joue.

«Vas t-en. Je te laisse la vie sauve.
-Pourquoi tu ne me tue pas?
-Ça ne m'apporterais rien. Si ce n'est que A m'en voudra encore plus.
-Et tu vas me laisser vivre pour ça?
-Oui.
-Et il n'y a rien d'autre. Aucune autre raison pour laquelle tu me laisse en vie ?
-Non. Et tu le sais très bien. Vas t-en.»

Elle se releva en reprenant sa dague, et recula en fixant sévèrement le chasseur.

«A ne te pardonneras pas. Je te traquerais jusqu'à ma mort pour te faire payer ce que tu fais maintenant.
-Et bien... Me voilà prévenu non?... Adieu...»

Saki fit deux pas en arrière, puis se retourna en marchant vers le bord de la montagne. Puis elle se raidit, et attendit, immobile. Anawan marcha lentement vers le fond de la grotte. Il s’arrêta un instant en voyant la flûte de pan à ses pieds, puis la contourna d'un pas et s'engouffra dans l'obscurité. Saki ne dit rien, et resta là, à regarder la tempête s'abattre sur la montagne, sans aucune trace du soleil.

«C'est pas bientôt fini, les discours sans intérêt? Cessez de jacasser, et battez vous. Oh non, j'oubliais. Vous ne pouvez pas bouger.
-Enfoiré... Nim... Nim!! Fuis!
-Vas-t'en tu n'as auc... aucune chance contre ce fou furieux!
-Je ne fuirai pas.
-Si tu lui fais du mal.... Skroa... Tu mourras. Je te...  jure que tu mourras.
-Oh...? Du mal...? Tu veux dire, comme ceci? »

Le démon envoya une décharge magique sur la princesse de Jaguarys. Elle bondit de coté pendant que son ex promontoire explosait et sauta à terre, se ruant sur la silhouette en manteau brun qui préparait déjà la prochaine salve. Elle abattit sa dague droite, mais ne rencontra rien, le galina était vif, et son corps celui d'un adulte. Il attrapa sans difficulté le cou de la jaguarienne et la souleva de terre. Il la balança à pleine vitesse devant lui et elle s'écrasa plus loin, au sol. Le jaguarian fulminait de rage, il bouillait de l'intérieur.

«BATS TOI, LÂCHE!!! BATS TOI CONTRE MOI!!! RELÂCHE MOI!! TU N ES QU'UN LÂCHE!!! NE LA TOUCHE PAS!!! TU DEVRAIS MOURIR DE HONTE DE T'EN PRENDRE A UNE FEMME ALORS QUE SON MARI TE DEFIE EN DUEL !! ARRETE CA TOUT DE SUITE, TRAITRE !! BATS TOI CONTRE MOI !!! CONTRE MOI !!!
-Oh..? Minou s'énerve?
-NON!!  NE FAIS PAS CA!!!»

Le sorcier tira une autre salve, en plein à l'endroit ou Nim avait atterri. Elle prit l'explosion de plein fouet et fut projetée en arrière contre un des piliers de cristal de la tour, couverte d'hématomes et la robe nettement moins immaculée. Elle s'écrasa durement mais tenta de se relever.

«Tu..Tu...
-Je...?
-Tu ne feras pas de mal... A ma famille.. Et tu ne toucheras pas à la corne... Tu ne seras jamais le maître du monde.
-Oh?
-Non...Non... Jamais ! Tu auras une mort pénible et douloureuse,bien plus que maintenant tu vivras raagé par la douleur et le regret, avant de mourir pitoyablement seul. Je te plains, sorcier. Ce jaguarian, là-bas, est mon fiancé. L'amour de mes jours. Je suis la princesse de jaguarys Nim-Atadena, de la lignée Atadena, je plie le destin lui même à ma volonté si je le souhaite, et il n'y a nulle limite à cela. Je décrète que tu ne le toucheras pas. Ni lui, ni son amie.
-Les paroles. Vous n'avez plus que ça quand vos bras ne m'atteignent plus. Mais je connais la solution à ce problème.»

Le galina chargea ses paumes d'énergie. La magie concentrée prit une teinte turquoise tandis qu'il visait la jaguarienne. Il tendit les mains vers elle, devant les cris impuissants des deux chasseurs qui lui hurlaient de se battre à la loyale. Il émit un rictus cruel devant la détermination de la princesse de Jaguarys, qui s'était remise à marcher vers lui, une dague brisée dans la mains droite, sa fourrure dorée ruisselante de sang. Puis il rit sournoisement, d'un rire faible qui allait crescendo. un rire glauque et sinistre. Puis pendant qu'il riait il se mit à déplacer ses mains. Et il les pointa vers le jaguarian paralysé. Les yeux de Jag et Titi s’agrandirent quand il comprirent qu'il allait être la cible d'une attaque qu'il ne pourrait pas esquiver. Le rayon du galina partit, droit sur le chasseur.

Maroti, Anawan, Méga Moony couraient dans la neige. Le tueur au chapeau avait mis le pauvre Noisette dans son sac.

«Saki s'est enfuie...
-Yep... Ça lui ressemble pas.
-Tant mieux. Ça fait toujours une ennemi de moins pour le moment.
-On y est presque...
-Moony?
-Dépêchons nous... J'ai... j'ai un mauvais pressentiment.
- C'est ta dernière téléportation de groupe avant un moment, Moony. Assure!
-Allons-y.»  


«Et donc, on doit récupérer les deux boulets, éliminer Skroa si l'occasion se présente, et filer vitesse grand V.
-Yep.
-Je vois. Les légendaires sont beaucoup plus proches de la tour que nous.. Encore quelques rues et ils y seront.
-On a pas le temps de les aider, espérons qu'ils démasquent Shun-Day sans nous. Notre objectif principal est de quitter cet endroit vivants, nan ?
-Moony et les autres viennent d'arriver. On sera bientôt tous ensemble.
-Vous êtes encore beaucoup?? C'est pas que j'en ai marre des surprises mais bon..
-Tss... »

Gryfman était très perturbé. il allait dire adieu à l'occasion de tuer Jadina... Et en même temps il était soulagé. Soulagé de savoir que bientôt tout le monde serait réuni. Être désigné mort par A... Désormais seul il allait se sentir vulnérable. Le groupe était une bonne chose. Ensemble, ils arriveraient peut être à rester en vie le temps de se faire oublier. Et puis, au fond, leur compagnie n'était pas désagréable. Il fallait juste qu'il ne perde pas de vue son objectif final. Oui... C'était la clé. Comment les autres allaient? Il allait bientôt le savoir.

«Oh.. Magnifique, vraiment.
-NIM!!!
-J..Je...»

Nim se tenait debout, les bras écartés, juste devant Jag. Elle avait les yeux fermés. Son corps entier fumait de l'impact titanesque qu'elle venait d'encaisser. Elle ne sentait plus rien... Elle ouvrit les yeux, le regard ailleurs. Jag ne bougeait pas, bien que le sort d'immobilisation qui le retenait avait été annulé. Il n'avait pas l'impression de voir. Il ne contrôlait rien. Il éprouvait la même sensation que si c'était une scène qu'il voyait, une vision, et qu'il ne pouvait rien y faire car ce n'était pas réel. Ses yeux pleuraient, alors que les larmes ne coulaient pas, tant il retenait ses paupières de se fermer ne serait-ce qu'une seule seconde. Il voyait sans voir. Nim s'écroula sur lui, et il s'assit en la tenant. Elle le regardait, un filet de sang coulant de ses lèvres. Des larmes coulèrent des yeux bleus de la princesse, qui arriva à chuchoter faiblement ses ultimes mots, puis elle les ferma, et ne les rouvrit plus. Le jaguarian n'arrivait pas à comprendre ce qu'il se passait. Il ferma enfin ses yeux et les larmes se mirent à couler à flots. Il la serra contre lui, en sanglotant.

«Oui, vraiment magnifique. Voilà comment une princesse se doit de mourir. En protégeant un peuple trop faible pour la protéger elle.
-Jag..
-Quelle tragédie. C'est vraiment du grand art, on dirait presque que ça a été répété.
-Tais toi!!!
-Tu sais, mon petit jaguarian. Quand j'aurais tout les pouvoirs du monde, dans mon château ténébreux s'élevant dans le ciel...
-Toi..
-...Je prendrais beaucoup de plaisir à revoir cette scène.Vraiment, c'était divertissant, je vous remercie beaucoup de m'avoir fait vivre cela. Une distraction bien plus amusante que prévue. Mais à présent je suis désolé, d'autres adversaires m'attendent.
-Tu ne vas nulle part.»

Le jaguarian déposa lentement le corps de la belle princesse à la fourrure dorée, et se leva calmement. Il ouvrit les yeux et fixa Skroa. Un regard de vengeance. Un regard de haine, presque de folie. Il rugit. Il rugit entre ses crocs du fond de son cœur et de son âme. Rugit si fort que les alentours en tremblèrent, et il fissura le sol en bondissant à quatre pattes vers le sorcier, il sauta à une vitesse incroyable de gauche à droite, creusant à chaque fois un petit cratère, et bondit sur le manteau brun. Skroa disparut.

«Il... Il s'est... téléporté... Titi se retenait de pleurer en ramassant Kagami, et regardait Jag un peu apeurée par le rugissement incroyable qu'il avait poussé. Le jaguarian reculait lentement vers le corps de sa fiancée. Jag... Je suis... Je suis désolée..Je.. Je..
-Pas un mot... dit faiblement le jaguarian en s'agenouillant près de Nim. Pas un mot....»



____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Dim 29 Mar - 23:52, édité 3 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Sam 7 Sep - 16:26


Chapitre 18 : Minuit, l'heure des tueurs





Titi n'osait pas s'approcher de Jag, rongé par ses larmes, toujours agenouillé près du corps de Nim. Elle rangea son deuxième sabre dans son fourreau et marcha lentement vers un jaguarian inconnu à terre, avec un énorme trou sur l'épaule. Elle tâta son pouls au cou.. Pas de réponse. Elle soupira, puis regarda le carnage autour d'elle. Le feu. La fumée. Le sang. Des dizaines de jaguarians avaient péri. Il étaient dans le dos de la tour. Skroa était sûrement parti massacrer les gardes restants, rassemblés devant la porte. La mort était partout. Les gardes n'avaient aucune chance. Ou étaient les autres? Anawan, Moony, Flamme... Gryfman, Méga et Maroti... Étaient-ils seulement en vie?
Jag se leva lentement. Il semblait toujours perdu dans ses pensées. Les larmes restantes mouillaient ses joues, mais il semblait avoir épuisé son stock. Il regardait fixement le visage paisible de Nim. Ses dernières paroles étaient incompréhensible, tant elle avait eu du mal à les prononcer. C'était inaudible, et inarticulé. Mais il avait bien compris ces mots. Deux petits mot. Et un T entre eux pour leur donner du sens. Et maintenant? Qu'est-ce qu'il se passait? C'était quoi, la suite?

«JAAAAG!! TITI!!
-YES! Impec, vous êtes la! On s'arrache! Et vite!!
-Les.. Les gars? Qu'est-ce que vous foutez la!?»

Une petite troupe courait vers eux. Anawan, visiblement blessé au coude, mais rien de grave. Méga, qui avait salement pris au ventre et tenait son bras droit serré contre lui. Maroti, qui n'avait que quelques éraflures, la plus profonde à la joue, et qui portait Moony. Elle avait l'air vidée. Gryfman n'avait qu'un pan de son manteau déchiré mais avait l'air en bonne santé. Lui aussi portait Moony. A coté de lui, Cha-Nay, elle aussi très amochée au ventre. Mais aucun d'eux ne semblait plus amoché que Flamme, qui semblait marcher malgré la douleur, avec de grosses taches de sang sur ses vêtements et une méchante blessure au front, recouvrant son visage de sang. Citro gambadait à leurs cotés, serrant doucement Noisette contre elle.

«Qu'est-ce qu'il s'est passé?
-Peu importe! Faut se tirer!
-Attendez! C'est pas le moment de..
-Hey! Jag!! Il faut..»

Les arrivants s’aperçurent un à un du petit détail qui leur avait échappé.

«Oh..
-Mer*e.
-Ooooh put*in.
-Qui c'est..?
-NIM!! »

La sœur de Jag se jeta aux pieds de son frère, secouant désespérément le corps inanimé de sa meilleure amie et de sa belle sœur. Jag articula, la gorge encore nouée.

«Je suis.. Je suis désolé.... Chan.. Je... »

La jaguarienne pleurait sans même l'écouter. Les autres s'attroupèrent autour d'eux, formant un cercle autour des deux princesses.

«On a rien pu faire.. On a vraiment.. J'ai voulu.. Enfin..
-Titi... Ce n'est pas votre faute.
-Il paiera. Je jure qu'il paiera.
-Je prends le contrat gratuitement.  Je paye pour le faire, même.
-C'est pareil pour nous tous.
-Me*de. Citro regarda un tatouage sur son avant bras, qui rougeoyais comme du fer chauffé à blanc. A me rappelle. Il a du apprendre mon absence.. Je suis désolée! Vous m'expliquerez ce qu'il se passe. Si il apprend que je vous ai aidés, je suis morte! Désolée!! J'essaierais de vous contacter le plus tôt possible!! »

Citro donna rapidement l'écureuil au tueur au chapeau et disparut.

«Il faut.. Il faut qu'on s'en aille, Jag. Et vite.
-C'est votre faute..
-Chan..
-LA FERME!!! C'EST VOTRE FAUTE!!»

La sœur du jaguarian se leva et asséna ses griffes sur les joues de son frère, puis poussa ceux qui l’empêchaient de sortir du cercle. Elle se retourna, faisant face au groupe entier. Jag essuya le sang de sa joue en grimaçant.

«Chan!! J'ai...
-TOUT CA EST DE TA FAUTE!! DE VOTRE FAUTE A TOUS!! POURQUOI ETES VOUS VENUS?? BANDE DE TUEURS!! ASSASSINS!!
-J'AI VOULU LA SAUVER!! ET JE LA VENGERAI TU M'ENTENDS!?! JE LE TUERAI!!
-ET TOI ! ET TOI TU T'ENTENDS?? VENGER?? TU PARLES ENCORE DE TUER!! REGARDE OU CA NOUS A MENÉS! C'EST TA FAUTE!! A TOI ET A TA BANDE DE TARÉS!! TU ES FOU!! ENCORE PLUS MALADE QU'EUX!! QU'EST-CE QUI T'ES ARRIVÉ?? POURQUOI?? POURQUOI CA SE PASSE COMME CA??
-CHAN!! QU'EST-CE QUE J'EN SAIS? IL L'A TUEE!!
-PAS UN GESTE!!
-Hein??»

De nombreux jaguarians fonçaient tout autour d'eux. Armés. Ils portaient des lames parcourues d'éclair, ressemblant aux bouts des bâtons des gardes royaux, et des armures ouvragées, parcourues de fins tissus, du plus pur style jaguarian. Ils étaient en blanc, mais leur chef arborait une tiare en or., et était en bleu foncé. Son arme à lui était aussi parcourue de foudre, mais c'était une épée double.

«Mer*e. C'est quoi ça..?
-La garde fauve...
-On fonce dans le tas?
-SOLDATS!! ON EST EN CRISE! LA TOUR EST ATTAQUEE PAR LEURS COMPLICES, MAIS CETTE PARTIE DE LA BANDE DE CRIMINELS HUMAINS VIENNENT DE TUER UNE DE NOS PRINCESSES!!! TUEZ LES TOUS SI ILS REFUSENT DE SE RENDRE!! CHA-NAY!! VENEZ VITE!!
-Non!! Attendez!! »

Les gardes pointèrent à l'unisson leurs lames vers le groupe, près à charger, et deux d'entre eux soulevèrent presque Cha-nay pour l'emmener vers eux.

«On fonce dans le tas.
-NE BOUGEZ PLUS!!
-On les étripe.
-AUCUNE RÉSISTANCE!!
-On se barre en courant?
-PLUS UN GESTE J'AI DIT!!
-ASSEZ! ON SE REND!
-OUAIS!! ON SE.. Attends quoi?
-SEIGNEUR EIS.... VOUS! QUE FAIS UN EXILÉ ICI??
-Capitaine!! Que faisons-nous??
-Cha-nay, que fais votre frère ici?
-Ce ne sont pas eux les ennemis, Raj. Du moins, pas dans l'immédiat.
-Ce sont eux qui vous ont fait ça?
-Non!! Enfin.. Si.. Mais ils n'ont pas tué Nim! Il faut envoyer toutes vos troupes vers la tour!
-Le roi y est déjà, avec la garde royale, et ses deux lieutenants.
-Kelma-thu et Ko-chonu?
-Oui. Ça devrait aller.
-Non justement. Ça ne suffit pas.
-Qu..?? Sérieux ??
-Capitaine!! Vos ordres!!
-Que.. hum.. HE VOUS!! L'EXILÉ!
-ON SE REND, RAJ!! ON SE REND!
-ALORS POSEZ VOS ARMES. GARDES!! QUE TOUTES LES TROUPES AILLENT PRETER MAIN FORTE AU ROI IMMÉDIATEMENT! MA FILLE PREND LE COMMANDEMENT DES OPERATIONS. SEULE L'ESCOUADE C RESTE ICI AVEC MOI, NOUS ENMENONS CES CRIMINELS A NOTRE CASERNE. ÉXÉCUTION!»

Les soldats bougèrent rapidement, fonçant vers la tour derrière la "fille" du capitaine Raj, elle aussi vêtue en bleu foncé. Seule un dizaine de gardes était restée, et ils rappliquaient ensemble vers eux.

«Bien joué Jag. Dix contre huit, ca devient jouable.
-Non. Posez vos armes.
-Quoi??
-Jag... C'est une bêtise, ça.
-Maroti. Posez vos armes.
-...Mauvais plan.
-Tss. »

Moony ouvrit péniblement les yeux. Elle était allongée sur un matelas bien plus dur que d'habitude.

«Oh purééée... Je suis ou là?
-Moony! Titi se rua aux cotés de la chasseuse. Ça y est? T'es revenue?
-Ouais.. Titi? Mais... On est ou...? Il s'est passé quoi...? Purée ce délire que j'me tape.. Pire qu'une g***** de bois... Encore..  »

La vue lui revenait peu à peu et sa vision se défloutait. Elle se souvenait qu'Anawan lui avait dit de les téléporter, Méga, Maroti et lui, à l'endroit ou se trouvaient Flamme et Citro.. Ce qu'elle a fait.. Et puis elle avait du retomber dans les pommes. Sérieux, les aurasphères, c'était puissant mais fallait pas en abuser. Encore bobo partout. Très saoulant à la longue.
Bref.. Titi la regardait. Mais y avais personne d'autre. Elles étaient dans une toute petite pièce, éclairée par une sphère brillante incrustée au plafond. Assez étroite comme pièce. Elle était allongée sur une sorte de lit en bois. Mais sans matelas. Elle avait fait assez de stupidités dans sa vie pour savoir ce qu'il en retournait.

«Erf. Allez à la case prison, et ne recevez pas 400 kichus. On en a pour combien à tirer?
-Je sais pas.. on est la depuis deux jours.. Et toujours aucune visite. Mais sinon le garde qui nous apporte à manger s'appelle Tort-Ikoli, et il est très sympathique. Il aime beaucoup les sculptures de pâte à modeler.  
-Wow wow wow.. Deux secondes..  On a fait quoi? Il s'est passé quoi depuis que je me suis endormie..?
-Erf.. Bah.. Donc Gryfman, Flamme, Citro, Maroti, Méga, Anawan, Cha-nay et toi êtes partis nous retrouver, mais.. »

Méga ne disait rien depuis un moment... Flamme avait été soigné par les gardes à plusieurs reprises depuis qu'ils avaient été mis là. Lui aussi, mais son bras, seul le temps le libérerait du plâtre. Il écoutait, dos à la porte. Ça fera trois jours qu'ils étaient là dans quelques heures.. Et pas une fois on leur a adressés la parole en dehors des repas. Heureusement qu'y avait des toilettes dans un petit cabinet derrière la porte au fond de la cellule. Parce que niveau confort à part ça c'était limite. Les gardes discutaient. Encore. Tort-Ikoli commençait à le gaver sévère avec son avis sur le girawa en sauce. Tout le monde savait qu'il fallait le rôtir à la broche. Nan mais sérieux. Quel idiot, ce Tort. Sinon entre recettes de cuisine ça parlait beaucoup, aussi. Une princesse morte. Une autre vivante. La pierre de Cresia. La corne de Sygma. Les dieux. Les légendaire. Un galina. Un exilé. Une traitresse. Et des tonnes de morts. Les légendaires se sont barrés. Sains et saufs. Tout sourire. Apparemment Shun-day a trahi son père après les avoir trahi eux. Et Skroa avait été réduit à sa taille minime. Et puis.. Ah oui. Ils sont enfermés là et le roi l'a appris ce matin même. Alors que les légendaires sont partis et tout et tout. Il faisait le deuil de son peuple et de son bras droit garde du corps, et tout ça. Donc le capitaine Raj s'est abstenu. Et maintenant que monseigneur le roi a appris qu'une princesse a été tuée, second deuil, et caetera, et caetera. Et puis, à minuit... Il était censé se passer un truc. Il avait mal entendu et croisait les doigt en touchant le bois de la porte pour que les gardes réabordent ce sujet... A minuit.. Il était bientôt minuit..

Anawan regardait Maro, adossé au mur, le chapeau rabattu sur la tête. Ils avaient été séparés en groupe de deux... Ça tombait bien.. Il avait tellement de choses à demander. Depuis deux jours il dormait.. Gryfman a du écoper de la même peine. Foutues fléchettes. Ils avaient tenté une évasion surprise mais le mec se défendait bien. Le capitaine. Rapide. Deux fléchettes et c'était fini. La honte. Maroti aurait pu les aider maais.. Visiblement il ne s'est pas défendu volontairement.. Il faisait autant confiance que ça à Jag? Hum..

«Finegun?
-Yep.
-Qu'est-ce qu'on fout?
-On attends.
-Pourquoi tu t'es pas défendu? On se serait barré depuis longtemps..
-Parce que je les aurais tous tués. J'ai déjà du tuer Shad. Ça me suffit.
-De quoi tu parles... T'es un tueur!
-Laisse tomber.
-...
-...
-Finegun?
-Yep..
-Ce chapeau.. C'est bien celui auquel je pense.. non ?
-Ça se pourrait bien, oui...
-Ou est ton masque?
-Hum... Brisé. Depuis un bail.
-Il devait etre coriace, le type..
-Ouaip...
-Et Vigilance..?
-... Vigilance...
-Oui, tu sais, ton fusil.
-Perdue..
-....Et ou sont-ils tous? Pourquoi ont-ils tous disparu après la rébellion de A...?
-Ou sont qui..?
-La serre d'ombre. Tu sais très bien de qui je parle.
-Tss..
-Yanathos.. Xou.. Le Coeur-de-Loup. Ou sont-ils?
-Sous terre, idiot. Ils sont tous morts.
-Mais comment?? Qui a pu...»

La porte s'ouvrit soudain. Le capitaine qui les avait capturés rentra alors dans la pièce. Il n'était pas armé. Anawan regarda brièvement l’extérieur de la pièce, mais ce n'était qu'un couloir. Il n'eut pas le temps d'en avoir plus. La porte fut refermée et verrouillée de l'extérieur.

«... Oui..?
-Hum.. Je...
-Qu'est-ce qu'il se passe...?
-Hé bien... Disons que.. je.. enfin... Je ne sais pas par ou commencer..
-Crache le morceau comme ça vient.. On triera après. On a pas parlé depuis deux trois jours. On sera enchanté de t'entendre, "mec".
-Je.. Je suis Raj-kit. Le capitaine de la garde fauve, les guerriers d'élite de Jaguarys.. Comme mon père Meblan-kit l'était avant moi et ma fille Ilo-kit qui le sera après moi. Je suis au service du roi.. Mais comment dire.. Je connais bien le seigneur Eisys. Enfin, maintenant il porte le nom de l'exilé.
-Nan. On l'a nommé Jag. Alors écrase. Et abrège ton discours.
-Je comprends votre animosité envers moi, humain.. Mais je suis un bon ami de.. De l'exilé. Et bientôt se dressera pour vous le conseil royal.. Je... Je voudrais entendre toute votre version des faits, s'il vous plaît..
-Pourquoi...? Vous allez demander ça à tous les groupes?
-Non. Je vous demande à vous car vous m'avez l'air les plus calmes, disons.
-Non... Il doit y avoir une autre raison... Les autres vont-ils bien?
-Oui!  Nous prenons grand soin de nos prisonniers.
-m vous croire, la est la question.
-Je m'en porte garant sur l'honneur.
-Hum.. Tu veux savoir quoi?
-Racontez moi tout. »  

Jag ne disait rien depuis qu'ils étaient arrivés. Le silence ne gênait pas le chasseur aux griffes d'acier dont les griffes d'acier était dans un coffre de la caserne à deux étages, quinze garde et une porte de lui. Il vivait seul depuis tellement longtemps que ça ne le choquait plus. Mais le regard de Jag... Il le connaissait. Il savait ce qu'il se passait.

«Jag..
-...Ouais...?
-Tu vas le tuer, j'imagine.
-Ouais.
-Tu vas faire quoi... Comment?
-Je vais le faire souffrir.
-Je sais ce que tu as en tête.
-Comment le pourrais-tu?
-Je sais que tu n'as pas vraiment la tête à ça. Mais.. Si tu le veux bien.. Je vais te raconter une histoire.
-...
-Mon histoire.
-J'imagine que tu la raconteras même si je dis non.
-Et alors? Tu dis non?
-Non. Raconte-moi.
-Déjà.. Mon nom est Zantrin Reiner. J'ai près de 86 ans. L'accident Jovénia est tombé quand il fallait pour moi. C'est pas comme tout le monde.
-Tu restes bien moins vieux que moi..
-Ouais, ouais. Mais toi alors, c'est vraiment croulant chez les humains. Enfin.. Petit, j'ai été entrainé et éduqué par un chasseur de primes qui m'a recueilli, après que j'ai fugué de mon domaine "familial". A huit ans. Il était nommé le Cœur de loup. Très peu de gens connaissent son vrai nom, même aujourd'hui.  
-...
-Il m'a entraîné. Longtemps. A mes vingt ans, j'ai fini par rejoindre Shu Rykain. Le camp d’entraînement des Marakas. C'est là-bas au milieu de ces combattants et combattantes que j'ai fini ma formation au combat. Mon maître, le Cœur de loup, a fini par se retirer, prétextant qu'il m'attendrait à l'endroit ou il m'avait récupéré dans trois jours. J'y suis allé mais.. je n'ai rien trouvé. il m'avait toujours appris à me battre comme si je possédait des griffes. J'ai donc fini par me forger ces armes, à la fin de ma formation. Bien plus tard, si tu veux tout savoir, j'ai appris que Cœur de loup a fait partie de la Serre d'ombre, la plus puissante de toutes les équipes de tueurs que le monde ai connu. Ils ont disparu sans laisser de traces voilà plusieurs années. Quant à moi j'ai continué à prendre de l'influence au sein de notre ordre. J'ai fini par devenir le maître rouge. Le leader, en somme. J'ai pris une femme lors de mes cinquante ans, extérieure à notre ordre.. Que j'ai aimé. Je vivais une vie douce. De combat. Et je tuais. Tous ceux qui s'opposaient à l'accomplissement de mes missions étaient tués. Même les innocents.
-Ou veux-tu en venir, man...?
-Attends, j'y arrive.. J'ai eu une fille. Myrilys.. Aujourd'hui elle aurait environ vingt ans, je pense. Et puis.. C'est arrivé.
-Quoi donc?
-Le compte Kasino.. Il avait recu deux Marakas affectées à sa garde personnelle lors de son enfance. Marakas que j'ai d’ailleurs entraînées moi-même.  Depuis lors il s'est passionné pour notre ordre. Enfin.. Pas tout à fait.
-Comment ça?
-Chez les Marakas, les filles et les hommes se sont toujours battues sous deux bannière différrentes. La rouge pour les femmes et la bleue chez les hommes. Je te passe les détails mais en gros le maitre rouge entraine la totalité des femmes, et la maîtresse bleue la totalité des hommes. Kasino ne s’intéressait qu'à la branche rouge.
-Qu'a t-il fait?
-He.. Héhéhé...
-Gryfman?
-Il a exterminé tous les hommes marakas, et la maitresse bleue, en provoquant une rébellion chez la branche rouge. J'étais le seul obstacle à cette folie. Mais il a profité d'une mission qui m'avait envoyé à Sabledoray pour passer à l'acte. Ma femme... Et ma fille.. ont toutes deux péri. De même que tous la majorité des marakas masculins. La maîtresse bleue est morte devant moi, tuée par ses propres hommes. Les hommes qui sont restés en vie sont devenus la garde rouge de Kasino. Les femmes sont devenues le nouvel ordre des marakas... L'actuel ne tolère plus que les femmes... Et elles sont entraînées à tuer dès leur plus jeune âge. Depuis la trahison de Kasino.. Depuis ce jour..
-...
-Je veux le tuer chaque seconde. Je pense à le tuer chaque seconde. J'entends déjà ses rales d'agonie. Je vois déjà son sang. Mais... Il y a une autre chose que cela m'a laissé.
-Quoi donc?
-Eh bien....
-...
-J'ai réfléchi.
-Wow. Ca a du te changer.
-Très drole. Je suis sérieux.
-Tu as réfléchi à propos de quoi?
-Mes actes passés. Tuer. Le meurtre.
-...
-Tu sais.. Je fais mine de vouloir tuer tout ce qui bouge.. Mais je suis pas aussi crétin que ça.  Il y a longtemps.. La dernière personne que j'ai tué avant de commecer à vivre cette vie de chasseur de primes.. c'était mon meilleur ami. J'ai enfoncé mes griffes dans sa poitrine, en pleurant et riant en même temps.. Et j'ai arraché son coeur en hurlant de douleur en même temps que lui. Depuis que j'ai vu sa vie s'échapper de ses lèvres.. Depuis que j'ai vu les corps de ma fille, de ma femme.. Tuer.. Tuer est plus difficile.. Presque plus envisageable. On se rend rarement compte de la valeur de la vie que l'on prend en tuant. Pour l'apprendre, il faut soi-même perdre la vie d'une personne proche.C'est pour ça que les contrats que je remplis visent uniquement des corrompus, ou des bandits. Des personnes dont je peux voir la cruauté moi même. Tuer une personne pour protéger quelqu'un aujourd'hui, c'est une chose. La tuer parce qu'il a tué quelqu'un hier en est une autre.
-Tu veux dire que...
-Ouais. La vengeance.. Ce n'est pas une solution.
-Kasino..
-Ouais. Kasino. Je suis même pas sur que je le tuerais si je l'avais en façe de moi.Cela dépendrait alors de l'homme qu'il est aujourd'hui, je suppose.
-Gryfman...?
-Oui?
-... Et Skroa? Il ne mérite pas de mourir, tu penses?.
-Hey. Tu as entendu ce que disaient les gardes non? Il a perdu. Il est redevenu un oisillon chétif, alors que sa fille elle même a retourné sa cruauté contre lui. Il a perdu. Si tu le recroise, le tuer ne changera rien. Mais si il est un peu intelligent, il réfléchira aux erreurs qui'il a faites, et se repentira. Si la prochaine fois que tu le vois il tente une fois de plus de tuer ou de massacrer, voler ou piller.. Alors il faudra le tuer à ce moment là. Mais pas avant.
-Donc il faudrait que je renonce à venger Nim?
-Demande toi réellement si Nim voudrait etre vengée.
-Gryfman..?
-Ouaip?
-Merci.
-Je t'en prie.

-Il y a une chose dont je dois te parler.
-Quoi?
-L'homme.. Pour qui j'ai été condamné à l'exil il y a presque trente ans...
-... Me dis pas que..
-Il ne m'a jamais dit son nom mais quand je lui ai enseigné le combat jaguarian, et qu'il m'a enseigné le combat humain.. Il a fini par me dire son surnom.
-C..
-Cœur de Loup. Je le connais.
-M.. Mais!!»

La porte s'ouvrit soudainement. Le capitaine jaguarian entra dans la pièce, suivi d'une jolie jaguarienne au pelage dorée, et à la chevelure brune. Elle semblait ravagée par la douleur, la tristesse et le doute. Une dernière jaguarienne entra enfin, ressemblant énormément au capitaine qui les avait capturé.

«Exilé. Tueur aux griffes d'acier.
-Raj-kit... Ilo-kit.. Jag se tourna vers la jolie fille à la fourrure d'or....Missy-Atadena..
-..La sœur de..Ok...
-Exilé.. Je... Non.. Eisys.. Eis'.. Le... Le conseil est réuni... Je.. Ma famille.. ma mère et mon père... Je..
-Le conseil?? Il est bientôt minuit, hein... Je m'en doutais.. Pense tu que j'ai une chance...?
-N.. Nan... Les sanglots prirent la sœur de Nim peu à peu la majorité des familles nobles sont contre toi.. Quatre sont neutres... Seule Cha-nay se bat pour toi, je suis désolée!! Je veux vraiment..
-Et mes amis...?
-Je ne sais pas..
-Vous êtes le sujet aujourd'hui, exilé. Vos amis viendront demain.
-Je demande le droit du sang. Ils ont le droit d'assister à mon procès.
-L'un d'eux est votre frère de sang?
-Ils le sont tous. Ils ont combattu à mes cotés.
-Vous ne pouvez avoir qu'un frère de sang.. Et je suis celui-ci....
-Raj.. Je t'en prie. Ils ont le droit d’être la.
-Je..
-Raj.. Pitié.
-Je vais voir ce que je peux faire. Suivez moi. Tout les deux. »  

Ils s'engagèrent à la suite de Missy et Raj-kit. Ilo-kit suivit Jag un petit instant, et lui glissa rapidement à l'oreille.

«Seigneur Eisys.. Pardonnez mon père... Vous savez ce qu'il en est.. Et il... doit.. Son rôle l'oblige..
-Je sais Ilo. Ne parle pas à un exilé, et ne l'appelle pas par son nom. Avance. J’affronterais la sentence. Mais j'exposerai avant ce qu'il s'est passé.
-Je.. D'accord.. La famille Kit s'est prononcée neutre pour ne pas compromettre notre position.. Mais nous essaierons... »

Ilo rejoint son père, et ils longèrent un long couloir tous les quatre. Les autres chasseurs sortaient deux par deux des cellules qu'ont leur avait attribuées sur ordre de Raj. Ils avaient l'air en bonne santé. Maroti ne semblait aucunement inquiet. Méga était concentré. Très concentré. Moony semblait mettre ses idées en place.
Curieusement, Jag se sentait mieux. Gryfman lui avait redonné une chose qu'il avait perdu. Il n'aurait pas su dire quoi. Mais il marchait calmement vers la grande porte rouge devant. La porte du condamné. Sans déconner, il en était arrivé la dans sa vie. A cet endroit. Devant cette porte. Comment cela avait-il pu tourner comme ça? La vie s'expliquait rarement sur ce genre de choses. Gryfman se mit doucement au niveau de Jag, au milieu de l'escorte toujours plus nombreuses qui se rassemblait peu à peu autour d'eux au fur et à mesure qu'ils marchaient. Il chuchota.

«Le conseil... Ça veut dire quoi..?
-Ça, mon vieux Gryfman.. ça.. ça veut dire qu'on est dans la mer*e. »

____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Dim 29 Mar - 23:54, édité 3 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Mer 25 Sep - 20:34


Chapitre 19 : Le conseil royal de Jaguarys






Les sept compagnons de Jag furent éclipsés par les gardes via des portes sur les cotés. Missy lui jeta un dernier regard avant de les suivre. Ilo-kit posa sa main sur l'épaule du jaguarian, puis s'en alla à son tour. Seul restèrent deux gardes devant la porte pourpre, et Raj-kit, qui se tenait au coté du chasseur.

«Tss. La porte du condamné.
-Dis toi que c'est qu'un mauvais moment à passer.
-Héhéhé.. On peut dire ce qu'on veut.. Au fond t'as pas changé, Raj.
-Pff.. Eis'...Arrête un peu et concentre toi.. Kel-cha est encore un gamin pour nous, mais il ne l'est plus pour lui.. Et il a appris à agir en roi.
-Si c'est vrai, j'ai une chance, non ?
-On verra bien.
-Exilé... Je.. C'est l'heure..
-Tu as grandi, Kro-quet..
-Excusez moi, seigneur Eisys.. »

Le dénommé Kro-quet et le second garde ouvrirent lentement les deux battants de la grande porte rouge, révélant une énorme salle circulaire baignée d'or. De nombreux balcons jalonnaient le cercle de pierre brillante au sol, chacun occupés par un groupe différent de jaguarians, présentant entre eux la même couleur de fourrure. Les balcons étaient au nombre de 21, répartis tout autour du minuscule siège de l'accusé. Jag le savait. Il avait l'habitude d’être sur le balcon 19. Deux places sur la gauche du balcon royal. Les vingt familles nobles de Jaguarys le regardaient avancer seul.. vers le centre de l'immense cercle.. Menotté. Désarmé. Inoffensif. Vers le siège de l'accusé. Le seul endroit de Jaguarys ou les jaguarians prient afin de ne jamais aller. Il monta lentement les trois marches, puis avança vers le siège, et s'assit en face du balcon royal. Devant lui, Kel-cha le regardait, du haut de son surplomb doré. En dessous des balcons, tout autour de lui, une foule de citoyens de Jaguarys, silencieux, les yeux fixés sur lui. Et au même niveau que Jag, devant les gradins qui étaient sous le balcon royal.. Sept humains. Les chasseurs de primes étaient tous silencieux, et un peu inquiets pour certains, semblerait-il. A raison. Les lourdes portes se fermèrent avec un bruit sourd, et le silence le plus oppressant que Jag aie connu s'installa.
Kelma-thu, bras droit du seigneur Kel-cha avança de quelques pas pour se présenter à la vue de tous. Les regards se tournèrent donc vers le balcon doré. L'imposant jaguarian prit alors la parole.

«Exilé. Vous êtes aujourd'hui devant le conseil de Jaguarys. Vous siégez ici devant les jaguarians et les dieux, sous les yeux attentifs des vingt familles et du roi, et vous répondrez de vos actes selon les lois qui ont été instaurées dans la cité par..
-Assez. Je sais ce qu'il se passe, gamin. Je suis plus de trois fois plus âgé que toi, et j'ai fait plus de conseil dans la moitié de ma vie que ce que tu en feras avant de partir à la retraite. Je sais ce que je suis, et je sais ce que j'ai fait, ainsi que ce que l'on croit que j'ai fait. Abrégez moi donc le protocole.
-Et nous y voilà !! Un jaguarian à la fourrure pourpre prit la parole, du haut d'un balcon sur la droite de Jag. cessons de parler d'exilé, voyons. On le reconnais tous. C'est le seigneur parjure, Eisys de la maison Nay. Quel intérêt de faire un procès pour lui ? Ne savons nous pas encore tous qu'il est coupable ?
-Qui vous a autorisé à laisser votre langue de serpent à sortir de ce qui vous sert de bouche, Rada-mant ?
-C'est un affront !! Le jaguarian se leva brusquement. La sœur est comme ce..
-IL SUFFIT. Kel-cha se leva à son tour. IL SUFFIT. Les familles ne se déchireront pas. Pas aujourd'hui. Nous n'avons ni le temps pour le faire ni le besoin de le faire. Nos morts viennent à peine d'entrer dans leur dernière demeure, dois-je vous le rappeler ? Les maisons Mant et Nay sont priées de reprendre leur place. Exilé. Je vous appelle à parler à votre roi. Ne direz vous donc que la vérité ?
-Oui, mon seigneur.
-Beaucoup de choses se sont passées dernièrement vous le savez, distinguer les paroles sincères des mensonges est ardu. Vous connaissez vos accusations, je suppose.
-Oui... Enfin.. Disons que je les imagine.
-Nous nous ne les connaissons pas, seigneur. Un jaguarian venait de parler dans le dos de Jag. Il savait de qui il s'agissait. Un des types les plus prétentieux de tout Jaguarys. Le leader de la maison la plus impliquée dans les affaires de la ville sans que personne n'en dise mot. Bien que tout le monde soit au courant.
-Exilé, vous êtes accusé d'avoir introduit en douce une importante bande de tueurs dans le but d'éliminer les 13 princesses de Jaguarys et dérober la corne de Sygma. Sans l'intervention du prince Anoth-cha mon propre frère et des légendaires, vous auriez sûrement atteint ces objectifs. Vos motifs auraient été la vengeance contre la cité qui vous a exclue. Chacun sait que vous avait été exilé pour le pire des crimes que l'on peut commettre dans la cité cachée, le meurtre hormis, évidemment. A savoir héberger un humain. Qu'avez vous à répondre à cela ?
-Je voudrais savoir pour quel genre de monstre vous me prenez, à penser que je pourrais avoir tué ma femme.
-Je voudrais surtout savoir quel crime vous n’êtes pas capable de commettre. Rada-mant avait repris la parole. Le seigneur parjure demande à ce qu'on le prenne pour un être possédant des sentiments. J'aurais cru le conseil assez sage pour ignorer la défense boiteuse qu'il tentera de mettre en place.
-Les humains ici présents sont-ils rentrés grâce à vous, Exilé ?
-Oui.
-Sont-ce eux qui ont tué Nim-Atadena, anciennement votre femme ?
-Non, seigneur.
-Qui l'a fait, alors ?
-Le démon galina, le même qui a tué votre bras droit.
-Il ment, Skroa est son allié. Il le dénonce car il n'est pas là, ainsi ne ne pouvons pas lui faire payer. Si un de ces humains manquait à l'appel, ce serait lui qui porterait le chapeau.
-Silence. Avez-vous une preuve de cela, Exilé ?
-J'en ai une si vous croyez la parole d'humains, ou d'exilés.
-Pitoyable. Monseigneur, j'ai ici un membre de l'escouade du capitaine Raj-kit. L'éclaireur Alka-Traz pour être précis. Il a vu la scène et est prêt à prendre la parole pour fausser les mensonges de l'exilé.
-Merci, Seigneur Rada-mant... Je.. Je suis l'éclaireur désigné à l'escouade fauve du capitaine Raj-kit depuis maintenant 36 ans. J'ai servi avec honneur. Il y a trois jours, lors de la bataille de la corne, notre bataillon se déplaçait le plus rapidement possible vers l'arrière de la tour de cristal, lieu de la première explosion. Le capitaine m'a ordonné d'aller constater les dégâts moi-même et de faire intervenir l'unité par ce flanc si l'ennemi était encore là. Il confirmera mes dires. »

Kel-cha jeta un regard sur le balcon de la maison Kit. Le capitaine Raj lui fit un signe positif de la tête. Il avait bien envoyé cet éclaireur en avant.
Jag jeta un regard vers ''l'éclaireur''. Il était payé, et Raj le savait.. Mais on ne pouvait pas encore l'interrompre.

« J'ai vu tout le combat, seigneur Kel-cha. Skroa a effectivement tué Nim-Atadena, il ne ment pas. Seulement ce lâche a paralysé sa femme avec cet humain au chapeau noir en la tenant par les bras, pour s'assurer que son complice ne rate pas son coup.
-Comment... Missy Atadena, nouvelle princesse de Jaguarys et unique survivante de la maison Atadena, se leva de son siège à son tour. Comment osez-vous ? COMMENT OSEZ-VOUS ?
-Jeune princesse, calmez vous, intervint Kelma-thu, qui fit deux pas en avant, près à sauter de son balcon. Je vous le demande humblement.
-COMMENT OSEZ VOUS DIRE CELA ?? »

Missy bondit de son balcon dans les gradins, toutes griffes dehors, et bondit de nombreuses fois en se rapprochant du balcon des Mant. Ilo-kit bondit à son tour directement sur le balcon des jaguarians pourpres, le voisin du sien. Missy apparut par dessus la balustrade en se jetant sur l'éclaireur. Elle voulut l'attraper à la gorge mais la fille du capitaine Raj lui chopa le poignet au vol, tandis qu'un autre Mant, plus jeune que le leader de la maisonnée, se mit devant l'éclaireur.
Jag regarda de loin la scène. Il pensait que sa sœur allait aussi se jeter dedans mais même si elle semblait infiniment plus en colère que Missy elle ne bougeait pas.

« Sirod... Ilo.. Hors de mon chemin. Ce pourri corrompu n'a aucune preuve.
-Hélas, si.. Missy.. commenca le dénommé Sirod-Mant, le fils héritier. Accepte la vérité.. Je suis désolé pour ta sœur..  Alka-traz.. ?
-Je jure que ce que j'ai déclaré dans le conseil est vrai. Je le jure sur mon katseye. »

Jag tiqua, le regard figé sur le sol, pendant que ses yeux s’écarquillèrent. Missy fut secouée de plusieurs tremblements, puis se tourna lentement vers le roi, puis vers Jag, ne sachant plus quoi penser. Cha-nay parut horrifiée.
Maroti, de son coté, commençait à comprendre réellement la situation actuelle, mais gardait encore le silence. Gryfman semblait visiblement prêt à sauter sur le premier garde inattentif. Le tueur au chapeau attendit, toujours en silence. Il ne savait pas encore si un humain pouvait parler sans risque en ce moment.

« E... Eisys..
-Un serment aussi puissant ne peut être un parjure. Les lois sacrées sont claires à ce sujet. Exilé.. Vous avez menti à votre roi ?
-ASSEZ !! L'ECLAIREUR MENT !! RAJ !! ILO !! DITES QUELQUE CHOSE !!
-Il suffit, sœur du parjure, reprit Rada-Mant. Vous savez comme nous que ce serment ne peut être ni faux, ni violé.
-J'ETAIS LA !!
-Chan.
-VOUS MENTEZ !! MAUDITS !! SOYEZ MAUDITS !!
-Sirod.. Sirod... Dis-moi !! Missy pleurait à grosses larmes, n'arrivant plus à se contrôler. Je t'en prie ! Dis moi qui ment !!
-Mi...Missy.. Je.. Sirod échangea un regard avec son père, Rada-Mant. L'éclaireur.. Il dit vrai.. L'exilé.. Il a tué Nim..
-J'ETAIS LA !! J'ETAIS LA ET JE JURE !!
-Chan !! NON !
-Vous n'allez pas.. commença Kelma-thu.
-JE JURE SUR MON KATSEYE QUE MON FRERE N'A PAS TUE NIM ATADENA, ET QU'IL N'A PAS PARTICIPE A SA MORT, JE JURE SUR MON KATSEYE QU'IL S'EST BATTU JUSQU'AU BOUT POUR LA SAUVER DU GALINA !! JE JURE SUR MON KATSEYE QUE L'ECLAIREUR PARJURE LA LOI SACREE !
-Deux serments opposés sur le katseye.. Kel-cha semblait désespéré. Un de vous en arrive à braver cette loi sacrée.. Comment est-ce possible ? Vous savez tous les deux ce qu'implique cet affrontement !
-CHAN ! RETIRE CE SERMENT !!
-Mais !! Eis' !! Tu sais comme moi que c'est moi qui..
-J'AVOUE TOUT !! J'AI TUE NIM !!JE L'AI TUEE !! LE SERMENT DE CHA-NAY NE VAUT RIEN !! ROI KEL-CHA !! JE CONFESSE MES CRIMES !! LE SERMENT DE MA SOEUR EST UN SACRIFICE QU'ELLE VOULAIT FAIRE PAR AMOUR JE VOUS EN PRIE !! FAITES PREUVE DE CLEMENCE !!
-L'exilé avoue ses crimes ? Rada-Mant souriait. Le parjure reste le parjure, en fin de compte.
-Eis'..
-Seigneur.. La sœur.. Raj-Kit hésitait à poursuivre sa phrase. La sœur.. est une princesse de Jaguarys.
-Je sais, capitaine. Kel-cha regardait ''l'exilé''. Je préférerais ne jamais prononcer cette sentence. La sœur sera épargnée. Je sais ce que l'amour fraternel représente. Elle a agi comme je l'aurais fait pour mon frère. Mais.. Le roi se tourna vers Jag. Mais pour toi, infâme traître.. Il n'y a nulle pitié. Je te condamne. Je te condamne à la mort par l'extraction.
-MAJESTE !!
-Non !! NON !! EIS!!
-FERME LA ! »

Plus personne ne dit mot. Jag ferma les yeux... « J'accepte ma peine. Puisse t-elle me racheter au yeux des dieux. » Cha-nay s'effondra en sanglots, à genoux en haut de son balcon. Missy regardait Jag avec un mélange de haine, de pitié.. Et de peur. La certitude de se tromper.
L'exilé rouvrit les yeux, regardant les sept chasseurs humains, un par un. Il semblait sourire faiblement. Puis le marakas bondit soudain au dessus de la barrière de bois qui les séparait du grand cercle au centre duquel se trouvait le siège du condamné. Il se plaça face au roi, juste devant Jag et montra ses mains. Déjà pour montrer qu'il allait tuer personne, et ensuite pour frimer en leur disant par le geste ''Vous savez, vos menottes c'est d'la daube''. Gryfman n'avait pas ses griffes, mais il semblait très sérieux. Deux gardes avec des épées éclair de l'escouade fauve bondirent devant lui, prêts à attaquer.

« Roi de Jaguarys. Je demande audience.
-Laissez-le, gardes.
-Je suis Gryfman. Ou Gryfman pour les intimes. Je connais les lois de Jaguarys. Je ne suis pas citoyen mais.. J'ai le mérite d'une chose. Je suis un combattant, et qui plus est un ennemi de votre cité. Selon vos lois guerrières, je demande à ce que la peine qui sera bientôt appliquée sur un de mes alliés, et un de vos ennemis mortels, soit appliquée sur moi, qui suit la même chose à vos yeux.
-Infamie. Un jaguarian d'une fourrure noire se leva, la chevelure dorée, sur un balcon d'une maison qui ne s'était pas encore manifestée. Comment peux-tu connaître les lois de notre cité, misérable vermine humaine, sale animal !!
-Ferme la, matou noir. Celui qui m'a appris ça avait l'air bien plus prédateur que toi. Roi Kel-cha. Ma requête n'est elle pas légitime ? Je préfère mourir à sa place.
-Je ne sais pas ou vous avez appris ces lois, mais votre requête est irrecevable pour deux raisons, ''Gryfman pour les intimes''. Votre survie n'est pas encore assurée, car votre procès n'a pas encore commencé. Mais surtout... La peine de votre ami n'est pas applicable sur vous. La mort par l'extraction est le pire châtiment de notre cité. En retirant le katseye greffé d'un jaguarian, on peut le rendre fou. Ou en chakounia perpétuelle. Mais si on maîtrise suffisamment bien cette technologie.. Il est possible de faire vivre en continu la pire des douleurs que le monde aie porté pendant sept jours. Au bout de trois heures, le condamné devient fou de douleur et hurle. A partir du 5ème jour il n'a même plus la force de crier, ni de bouger. Au septième jour, c'est la force de respirer qui s'éclipse. Ce châtiment n'avait jamais été donné. Mais cet exilé.. Il a voulu tuer mon frère. Il a tué mon  bras droit. Il a éliminé le fils héritier de la maison Hurs. Il a tué sa propre femme. Il a menacé la sécurité de la corne, de la cité, et donc de notre peuple tout entier. Ce châtiment ne peut pas être transmis. Et surtout pas à un humain. »

Le chasseur parut déçu. Mais Raj remarqua pendant une demi seconde un détail. Un minuscule détail qui échappa à tous les autres. Gryfman, l'espace d'un minuscule instant, eut un sourire en coin. Alors le capitaine de l'escouade fauve comprit.

« -Humpf.. Mon roi. Rada-Mant s'avança une fois de plus, posant la main sur l'épaule de Missy. La sœur l'a couvert. Mais est-ce par amour ? Comment a t-il pu rentrer dans la cité ? Seul un Jaguarian peut inviter une personne à rentrer. Et Skroa n'en est pas un. Jag a du être obligé de se débrouiller par ses propres moyens pour participer au soulèvement du galina. Et sa sœur l'a aidé. Elle était avec Nim-Atadena lorsqu'elle est morte, et elle est toujours en vie. Pourquoi ? Moi, je pense qu'elle voulait la mort de toute les autres princesses. Devenir la seule reine de la cité, belle récompense pour avoir offert un pouvoir illimité au sorcier. Non ?
-Sire, intervint Raj-kit. Je ne vois là qu'une tentative de la maison Mant pour tuer la dernière Nay en mesure de diriger sa maison. C'est simplement une stratégie pour détruire un concurrent important dans le pouvoir de la ville.
-Vous les couvrez, Raj, reprit le Mant. Seriez vous aussi de mèche ?
-Vos accusations sont ridicules, annonça Ilo-kit. Vous vous emportez, Rada-Mant.
-La fille n'est pas forcément au courant des actes du père.
-Raj-kit m'est fidèle, comme il était fidèle à mon père, Mant. Kel-cha parut changer de ton pendant un instant. L'accuser soulève plus de doutes sur vous que sur lui.
-Simple supposition. Il semblerait que ce soit juste de l'amitié envers la sœur, seigneur. Simple erreur de ma part. Cependant, la sœur n'est pas disculpée de tout soupçon. »

Cha-nay se releva, toujours sanglotante, et se rassit sur son siège. Elle regarda longuement Missy, et le fils Mant qui lui tournait autour. Comment avait-elle pu le rater.. Ces deux-là se cachaient bien, mais le vieux leader des Mant avait tiré de leur relation un avantage cruel.

« Je n'ai même pas de mots pour dire à quel point vous êtes infect, Rada-Mant. Sirod. Dis-moi. Pense-tu que j'aie voulu tuer Nim ? Ma meilleure amie ? Et toi Missy. Cela sous entends que je t'aurais tuée aussi. Le crois-tu seulement ?
-N.. Non.. Pas Cha-nay. Elle ne l'aurais pas fait..
-Père.. La sœur est peut-être.. Innocente..
-Peut être.. Peut être pas.. Roi Kel-cha ? Que décide notre souverain ?
-Je pense que ce n'était pas la seule question à poser. Exilé ?
-Oui, seigneur.
-Pourquoi avez vous voulu tuer Nim-Atadena ? Votre sœur était-elle votre complice ?
-Pourquoi ? Vous me demandez pourquoi ?
-Tu es sourd, Jag ? Il t'a demandé pourquoi.
-La ferme, intervint un garde. Tu n'es pas autorisé à parler.
-Pourquoi !!
-Pourquoi faire cela ! Si ce n'est pas comique, ça alors.
-Fermez la !
-Je sais pas ce que vous foutez, chuchota Méga, mais..
-Tu crois que je comprends un truc, moi ? Rétorqua Titi.
-Je.. Pense que je vais regarder hein.. Acheva Flamme en chuchotant à son tour.
-Alors Jag ! Pourquoi ? Dis-leur !!
-Parce que je veux votre ruine, monarque en herbe.
-Comment... Kelma-thu sortit ses griffes.. osez vous ?
-Je veux me venger de ce que vous m'avez fait. Je veux réduire la cité cachée en ruine, pierre par pierre. Je veux la mort des 20 familles, des 13 princesses, la chute des tours de garde et la tête du roi. Ma sœur... Jag se mit à rire. Ma sœur n'était qu'un pion !! Un pion idiot ! Elle m'a fait rentrer comme prévu, je l'ai manipulée, et j'allais la tuer moi même quand ce bon vieux Raj s'est pointé. Toujours aussi efficace.
-Ei.. Eis !! Cha-nay hésitait entre la colère et la tristesse.. Jag était mort. Il le savait déjà. Il faisait ça pour la sauver. Il ne lui laissait pas le choix. Soit elle jouait le jeu, et lui permettait un ultime geste de bonté... Soit elle n'en faisais rien.. Et il ne serait pas le seul à rendre l’âme. Tout ça à cause de son serment sur le katseye.. La jaguarienne avait envie de pleurer. Si elle n'avait pas agi sans réfléchir, ils n'en seraient pas là. Tu.. Tu m'avais.. Tu m'as menti !!
-Bien sur qu'il t'a menti, idiote. Tu as vraiment cru qu'il te laisserais en vie ? Tu n'as rien fait quand il s'est fait bannir !! Rien !
-Mais non !! J'ai !
-VOUS N'EN SAVEZ RIEN ! CHAN !! ELLE A TOUT FAIT POUR LUI !! ET NIM AUSSI !!
-MENSONGES !! VOUS M'AVEZ LAISSE CREVER A TERRE ALORS QU'UN GESTE AURAIT PU ME SAUVER ! TU AS CRU QUE JE SOURIAIS EN PARTANT ? JE SOURIAIS EN IMAGINANT VOS VISAGES EN LARMES A MON RETOUR !! QUAND J'ECLATERAIS VOS MISERABLES TETES CONTRE LE SOL !!
-Il suffit Kel-cha rouvrit les yeux. J'en ai assez entendu. La sentence a été rendue. L'exilé est condamné à la mort par l'extraction. Les sept tueurs seront publiquement exécutés dans quatre jours par décapitation. La nouvelle leader de la maison Nay recevra de nombreux présents pour remplacer ce fléau tombé du ciel qu'a été son frère jumeau. La nouvelle leader de la maison Atadena aura droit de donner l'ordre de mort au bourreau. Gardes. Entravez le tueur nommé Gryfman, et reconduisez les dans leurs cellules.
-HAHAHAHAHAHA !! Gryfman semblait d'un coup très joyeux. Vous êtes vraiment des crétins. Le seul rescapé de la débilité de votre espèce d'homme bêtes attardés semble être Jag.
-C'en est trop. Gardes!Le jaguarian noir de tout à l'heure semblait furieux. Tuez les ! Sur ordre de la maison Taross ! »

Les gardes semblaient tiquer l'espace d'une seconde. Une seconde de trop. Toutes les menottes tombèrent en même temps, détachées toutes les six depuis environ dix minutes, et les humains se jetèrent ensemble sur les geôliers. Raj attrapa son arme et sauta dans le cercle, voulant attaquer Anawan. Il abattit sa large lance et la planta dans le torse de l'archer, qui lui fit un bref clin d’œil. Raj aurait bien voulu sourire sous son apparence hostile. Il avait compris depuis peu le plan des chasseurs. Voyant la tournure que les choses prenaient ils tentaient pourtant désespérément de gagner du temps au lieu de tenter de s'échapper.
Ce qui signifiait qu'ils ne se souciaient pas du moyen de sortir. Juste de tenir jusqu'à ce qu'il serait mis en œuvre.
Ce qui signifiait... Qu'ils avaient déjà des renforts en attente.

Anawan disparut dans une petite brume blanche, et la lance ne rencontra que le vide. Moony et Méga disparurent aussitôt également. Panique chez les gardes qui voyaient leurs ennemis disparaître un par un. Cha-nay sauta à son tour des balcons. Elle fonçait sur Jag en hurlant. Gryfman voulait intervenir mais il disparut à son tour. A peu près en même temps que Flamme, en fait.
Titi et Maroti engagèrent un bref échange de coups avec le capitaine de l'escouade fauve, avant de disparaître tous les deux en même temps. Jag se retrouva entouré de tout les combattants les plus puissants de Jaguarys. Kel-cha. Kelma-thu. Ilo-kit et Raj-kit. Sirod-Mant. Missy-Atadena. Et sûrement le combattant le plus redoutable de ceux-là.
Cha-Nay.

Le jaguarian tendit son poing vers sa sœur, que Kel-cha protégeait clairement en se mettant en position défensive devant elle.

« Au fait, ma sœur. Et écoute toi aussi, gamin.
-Gamin ?
-Je vous jure, j'en prête serment sur mon katseye que mes actions n'avaient aucun lien avec celles de Skroa. J'ai agi seul.
-Pourquoi le dire maintenant ? Qu'est-ce que ça signifie ?
-Nous voulions tuer les légendaires, puis les princesses, puis le roi. Ma cible personnelle était ce jeune crétin d'Anoth. Nous étions au courant que Skroa allait attaquer. Nous en avons profité. Mais nous ne sommes pas de mèche avec lui. Si vous voulez une preuve..  Pourquoi aurait-il créé Shun Day si une jaguarienne était prête à le faire entrer ? Et pourquoi ne l'aurions nous pas aidé à tous vous tuer devant la porte de la tour de Sygma au lieu de nous rendre gentiment ? On ne lui a pas laissé l'occasion de devenir le seigneur de toute chose. Votre victoire nous est en partie due, petit roi. Mais ne vous inquiétez pas.... Jag ferma les yeux en souriant... La prochaine fois que je reviendrais, je réduirai cette cité en cendres. »

Et le conseil se retrouva sans accusés.
Le rire malicieux d'une petite fille aux cheveux bleus y résonna cependant encore quelques secondes.

____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Dim 29 Mar - 23:56, édité 1 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Jeu 24 Oct - 19:18


Chapitre 20 : Avenir trouble, et troubles à venir...



« ON A FAILLI Y RESTER, GAMINE !
-MAIS JE VAIS LE REPETER COMBIEN DE FOIS ?? A ME LACHAIT PAS D'UNE SEMELLE!JE POUVAIS PAS VENIR PLUS TOT ! ET NE M'APPELLE PAS GAMINE !
-Presque trois jours sans nouvelles, Citro. Trois jours.
-Maaaaaaiiiis euuuuuuuuh !! La fillette semblait au bord des larmes. Je voulait venir mais je pouvais paaas ! Bouhouhouuuu..
-C'est bon, Citro.. C'est pas grave.. On s'est surtout inquiétés pour toi, nous..
-C'est vrai ? La jeune fille releva timidement la tête. Tu t'es inquiété pour moi ?
-Hein ? Mais non, c'est juste..  que.. euh.. enfin..
-Ouiii très bien, très bien ça va, désolée de te couper, Méga, intervint Moony en passant un bras derrière Citro, puis en l’entraînant avec elle dans un demi-tour, mais je désire parler à ma sœur seule à seule, merci. Donc sans vouloir interrompre ton savant discours, on arrête de lui faire des reproches sur son retard, je m'en charge merci bien.
-Hein ? Mais je faisais pas de... »

Les deux sœurs s'éloignèrent un peu du groupe, se dirigeant vers la proue du Bicéphal. Le bateau marchand les avait accueillis au port de Kharnivorh, la cité-capitale de la région de Lovinah (appartenant au royaume de Rymar, en passant), au nord de la chaîne de montagne (et donc techniquement au nord d'Alysia toute entière)  et qui était le seul port praticable pour la totalité des eaux glaciales de la mer blanche. La cité était réputée pour être extrêmement mal famée. De l'autre coté de la chaîne de montagnes, coincée contre la mer, y accéder était particulièrement compliqué. Peu à peu c'était devenu le repère de nombreux trafiquants et de criminels en fuite.
Le vaisseau allait effectuer un long voyage vers la ville d'Atalante,  au royaume de Larbos, en suivant le fleuve d'Azur. Le capitaine, un certain Ralenflur, avait rapidement accepté les passagers de dernière minute quand un des types, un blond, lui avait donné discrètement une bourse avec une quantité de kishus que l'on décrira comme ''convenable''.  Le vieux loup de mer était très âgé. L'accident Jovénia ne dissimulait pas l'énorme cicatrice qui massacrait son visage. Il avait un bonnet de marin pour cacher sa calvitie. Visiblement il prenait plaisir à vieillir son apparence déjà particulièrement mure. Il ne voulait pas que les gens oublient son age à cause de l'effet Jovénia. Il avait en permanence un cigare, il devait avoir un stock formidable à bord.

Cela faisait une heure qu'ils avaient quitté le port, et le bateau commençait à peine à longer la cote pour s'engager plus tard dans le fleuve. Pour le moment, les passagers avaient donc droit à une vue magnifique, des montagnes imposantes et couvertes de neige à leur gauche (la saison n'aidant pas) et la mer s'étendant à perte de vue à leur droite. Ils allaient longer les montagnes encore un moment avant de se diriger vers l'intérieur des terres, l'immense fleuve ne trouvant son embouchure que plusieurs dizaines de kilomètres plus loin.
Le groupe s'était fragmenté. Gryfman avait déclaré vouloir voir le poste de vigie. Jag s'était enfermé dans la cabine qu'il partageait avec Méga. Anawan, Maroti et celui-ci discutaient d'ailleurs sur le pont, alors que Citro et sa sœur s'étaient mises complètement à l'avant du bateau, pour parler un peu seules. Titi veillait sur son camarade Flamme, dont les blessures guérissaient peu à peu. L'aventure à Jaguarys, qui s'était terminée par l'énorme théâtre qu'avait été le procès et le mensonge de Jag, avait eu un nombre de conséquences tragique. On déplorait de nombreux morts, et les chasseurs en étaient tous sortis extrêmement éprouvés.

Jag était allongé sur son hamac, dans la petite cabine numéro 6. Il avait pris le hamac du dessous, suite aux demandes de Méga. Peu lui importait. En fait, peu de choses importaient, désormais, pour l'homme-bête. Nim... Morte... Cha-Nay.. Il ne la reverrais jamais. Missy.. Manipulée par les Mant, aveuglée par l'amour.. Jaguarys... Ce n'était plus qu'un souvenir. Il ne restait plus rien à présent. Seulement ces 7 tueurs, et lui. Et le monde contre eux. Plus rien ne comptait ni n'importait. Il aurait voulu se venger.. Tuer Skroa. Mais sa sœur... et Gryfman.. Ils l'ont tout les deux prévenu de l'endroit ou ce chemin la le conduirait. Non.. Se venger.. Tuer n'était pas la solution. Mais pardonner... était impossible. Il ne pourrait jamais vivre cette vie avec ce regret. Il fallait y faire quelque chose. Et maintenant.

Titi respira avec bonheur l'air frais qui entourait le Bicéphal. Flamme n'était plus en danger. Gryfman avait évité les points vitaux. Son bras avait-il été retenu par le fait qu'il attaquait un compagnon d'armes ? Titi n'aurait su le dire. Mais en tout cas, le jeune garçon se rétablissait chaque minute un peu plus. Ce n'était qu'une question d'heures, si ce n'est de minutes, avant son réveil. La fille aux cheveux violets était donc sortie pour se changer les idées. Elle fit quelques pas distraitement, pensant à tous les événements récents. Les tueurs de A allaient sûrement les poursuivre jusqu'au bout du monde si nécessaire. Hum... L'avenir était si troublé. Elle perdit son regard vers la falaise immense qui se tenait à une dizaine de mètres du bateau. La neige se mit à tomber, ballottée par le vent du haut des montagnes. De minuscules flocons allaient se perdre dans l'eau salée plus bas, et certains, se posant sur le bateau, finissaient par fondre. Elle s’arrêta et se retourna, se mettant dos à la barrière arrière du bateau. De chaque coté d'elle se trouvaient une grande roue à aube. Loin derrière elle, le port de Kharnivorh s'éloignait toujours plus (il n'était déjà plus visible, caché par les reliefs de la falaise.) Elle espérait que les ennuis disparaîtraient peu à peu avec lui. Elle ferma les yeux un bref instant, écoutant le vent qui soufflait aux alentours, les cris de matelots, et le lointain hurlement de quelque animal.
Elle sentit une masse passer au-dessus d'elle à grande vitesse, en la frôlant. Elle ouvrit les yeux, devant elle venait de se poser un énorme oiseau, bleu turquoise. Elle dégaina Kagami, le seul sabre qu'elle avait sur elle, car Hikari était resté à Jaguarys, comme le reste des armes du groupe. Le sabre miroir avait été emprunté par Ilo-kit, que Titi avait ''violemment frappée'' pour arracher l'arme.. C'était étrange que parmi toutes les armes ce soit celle ci qu'Ilo avait essayé de leur rendre mais bon.. Titi ne s'en plaignait pas. Dans ses souvenirs, Skroa était plus grand, mais elle reconnaissait tout de même sans peine sa magie. L'oiseau replia ses ailes, et se tint comme un humain. Il se retourna lentement. Titi baissa son sabre, abasourdie, quand Shun-day se mit à lui sourire.

« Sh..Shun-day ??
-Salut, Titi.. Je..
-Qu'est-ce que tu fais la ?? Titi releva son sabre, se mettant en posture offensive. Ou est ton père ?
-Attends !! Je t'en prie attends ! Mon père n'est pas là, je te le promets ! Il ne m'as pas accompagnée.
-Il a bien fait, parce qu'il aurait fini comme sa fille. Défends toi.
-Titi !! Je t'en supplie écoute-moi !
-..
-Mon père m'a raconté ce qu'il s'est passé.. Je suis désolée.. Je suis vraiment désolée pour votre amie.. Je pensais bien que vous alliez ressortir de Jaguarys, alors j'ai attendu. Quand j'ai fini par sentir ton odeur, je suis venue.
-Pourquoi faire ?
-Je.. Je voulais m'excuser.. Je sais que ça ne change rien, mais je.. J'ai eu tellement mal à devoir choisir entre les légendaires et mon père, et je.. Je savais bien que de toute façon j'allais me retrouver seule en les protégeant, mais.. mais.. La voix de Shun-day commença à trembler, et des larmes se mirent à couler sur ses joues. Mais.. que ce soit mon père ou les légendaires.. Ils me voient tous.. comme.. Je voulais.. Je voulais vraiment que quelqu'un, n'importe qui.. Ne me considère pas comme une traîtresse ! J'ai.. Je n'ai.. Plus personne..
-Shun-day..
-Je voulais juste.. que.. enfin.. La galina essaya de reprendre son calme, mais visiblement les larmes  ne voulaient pas cesser de couler. Je voulais que quelqu'un me voie comme une amie.. Alors je suis revenue vous voir.. Te voir, pour m'excuser...Je.. Je me suis dit.. Que peut-être..
-Écoute.. Les autres... Je comprends ce que tu ressens.. Mais les autres ne voudront jamais te voir ainsi.. Je te comprends.. Tu n'es pas responsable des actes de ton père. On est pas responsables des actes de nos parents.. Mais la haine que certains d'entre nous éprouvent pour Skroa.. Ca pourrait même être dangereux pour toi de leur parler.
-Je sais.. Shun-day pleurait toujours, se frottant les yeux. Je sais. Et c'est pareil partout, pour tout le monde.. J'ai compris.. Si personne ne peut devenir ami avec moi, je.. Je vais rester seule. Je suis assez forte, je.. Je.. »

La fille du sorcier arrêta de parler pendant un instant. Kagami était tombé à terre, et Titi la serrait à présent de toutes ses forces contre elle. Shun-day hésita un moment, mais les larmes redoublèrent et elle passa à son tour ses bras autour de Titi.

« Je suis désolée, Shun-day. Je sais ce que tu ressent. Je connais cette douleur. Mais je t'en prie. Ne te laisse pas abattre par la solitude. Bats-toi. Tu ne peux pas effacer ce que ton père a fait, mais tu peux éviter de devenir comme lui. Je suis ton amie, Shun-day. Je suis là.
-Je..  Je.. La galina ne trouvait plus ses mots, et sous les sanglots elle finit par enfouir sa tête dans le cou de la jeune fille. Son amie. Les légendaires.. Ça fait si mal... Me pardonneront-ils un jour tu crois.. ? Je ne sais pas ou j'en suis.. Gryf.. Danaël.. Mes amis..
-Ils te pardonneront Shun. Tu les a sauvés. Je suis au courant, tu sais ? Ils te pardonneront. Car il faudrait qu'ils soient stupides pour ne pas reconnaître une fille aussi gentille que toi quand ils la voient.
-Titi.. Je.. »

La jeune galina pleura de plus belle, serrant son amie, la première à l'avoir reconnue comme telle, à avoir jeté son sabre à terre. Elle n'était pas seule. Elle n'était plus seule.

Maroti quitta la compagnie certes sympathique mais au combien gavante de Méga et d'Anawan. Ils commençaient à s'engueuler sur le poulet en sauce, ça ne le concernait plus, mais genre, plus du tout. Comme quoi Anawan savait se dérider une fois qu'il connaissait les gens. C'était pas le cas du tueur au chapeau noir. Il avança le long de la barrière du Bicéphal, allant vers l'arrière du bateau. Il avait vu Titi s'y diriger il y a quelques minutes, et voulait voir comment elle allait. Il fit encore quelques pas, mais une voix retentit à sa gauche, alors qu'une personne remontait les escaliers qui menaient aux cabines.

« Stop. Péage.
-Très drôle.
-J'ai fait l'école du rire.
-Comment va Jag ?
-Toujours enfermé dans la cabine. Je suis passé mais il avait l'air ailleurs, et disait rien. Je me suis dit que même toi tu serais plus causant.
-Tss. Noisette pencha la tête en regardant le marakas. Idiot.
-Hm.. Bon. Faut qu'on parle sérieusement, toi et moi.
-Quoi ?
-J'ai appris pour ton identité, Finegun. Tu cachais bien ton jeu, mais.. Je sais qui tu es.
-Ça fait quatre ou cinq jours que tout le monde est au courant, mec. Même Jag le sait.
-Ah. Mer*e.
-Qui te l'as dit ?
-Moony. Mais elle m'a fait payer l'info, c'te..
-Héhé.. Enfin, et donc ?
-Oui, bref ! J'ai un tas de questions.
-Concernant... ?
-La serre d'ombre. Un des membres en particulier.
-On était plusieurs, je suis pas sûr de me rappeler toute la bande, moi, héhé..
-Tu te fous de moi ?
-Oh allez, je déc***e, quoi. J'ai pas fait l'école du rire, mais c'est pas si mauvais que ça, si ?
-...
-Euh..
-Xou la schizophrène, dont l'autre personnalité se nomme ''Aert''. Reconnue dans le milieu comme ''L’exécutrice du hasard'' Deux lames nommée Pile et Face. Yanathos au chapeau noir. CE chapeau noir que tu porte en ce moment même. Son pseudo vient de sa passion pour la mythologie, inspiré par le dieu du chaos et de la traîtrise. Il possédait un katana parmi les meilleurs au monde, nommé ''Lame d'Aurore''. Monroti ''B'' Finegun. Le plus éminent de ces combattants et le tueur le plus reconnu des quatre, bien que selon des rumeurs, pas forcément le plus puissant. Un fusil long nommé Vigilance. Un masque rouge porté en permanence, inspirant la terreur. Et puis, le quatrième..
-... En quoi le sort de Lou te préoccupe ?
-Lou. Coeur-de Loup, oui.
-Lou pour les intimes.
-C'était mon maître. Et c'était aussi celui de Jag il y a environ 80 ans. 80 ans, Maroti !! Qui est-il ?
-Hm, je savais qu'il en avait déjà vu.
-De quoi tu parles ?
-Oh, rien. Oublie. C'est curieux ce que tu dis. D'après ce qu'il m'avait dit, son disciple était bien plus jeune, et il n'en avait qu'un. Un apprenti Marakas, à Shu-Rikain. Il est mort à 20 ans lors du déchirement de l'ordre, selon ses dires.
-Il t'a menti. A ce moment là j'étais bien plus vieux que ça. Je suis l'ancien maître rouge.
-Reiner ? Zantrin ?
-Tu me connais ?
-Non mais yavais un contrat sur ta tête avant, c'est c*n, ça.
-Maroti, qui est le Coeur-de-loup ?
-Aucune idée. Désolé de te décevoir. Il ne  parlait jamais de lui. Il tendit le bras, et Noisette parcourut le chemin jusqu'à sa main, puis bondit sur l'autre bras, lui aussi tendu. Quand on réussissait à aborder le sujet, il finissait par nous chanter des poèmes sans aucun sens, et très pénibles à entendre. On a arrêté de chercher à savoir.
-Il est en vie ?
-... Le visage de Maroti s'assombrit, et le chapeau noir lui tomba sur les yeux. Il le releva lentement. Ils sont tous morts. Les trois autres.
-Comment ?
-Anawan m'a déjà demandé. Je vous en parlerais. Mais plus tard. Quand on sera tous ensemble.
-Je vois.. Si tu veux..
-Anawan arrive. Il a un truc à nous dire, visiblement.. »

Shun-day était adossée à la rambarde arrière du Bicéphal, Titi à coté d'elle, mais assise sur ladite rambarde. Elle regardaient ensemble les marins s'agiter. Kagami était rengainé. La galina était toujours sous sa forme originelle.

« Tu devrais reprendre la forme humaine, non ?
-Hein ? Ah!! Oui ! »

Un éclair de lumière violette plus tard, Shun-day avait repris la forme sous laquelle elle avait rencontrée le groupe d'Anawan, il y avait maintenant un peu moins de deux semaines. Elle sourit à Titi en se radossant à la barrière.

« Elle sorte d’où, les fringues, en fait ?
-Ce sont mes plumes, mais transformées.
-Oh. Je vois.
-Ah !!
-Qu'est-ce qu'il y a ?
-Attends.. la galina se mit face à la jeune fille aux cheveux violets, et passa sa main dans la grande manche dissimulant sa serre. Elle jeta un regard malicieux à Titi, visiblement elle avait imaginé ce moment et était ravie qu'il se passe dans la réalité. Après tout, sa venue sur le bateau aurait pu bien plus mal finir. Elle sortit sa main, triomphante, en tenant un parchemin.  TA-DAAAM ♪ !!
-Mon diplôme ?? Tu l'as encore ??
-Bien sur !! Je suis désolé de t'en avoir privée, j'ai.. Enfin.. Je..
-C'est pas grave, enfin, c'est génial que tu l'aies toujours !! Titi prit la feuille de papier et la contempla, émue. Elle avait tant trimé pour obtenir ce foutu machin, elle pensait plus jamais le revoir.
-Ah, aussi.. La galina passa une main dans son dos et tira le tantô qu'elle portait à l'horizontale. Elle le tendit à Titi. Merci beaucoup. J'ai appris à faire des trucs géniaux en m’entraînant avec Danaël ! Si on avait le temps je te montrerai !
-Bah ? Pourquoi tu me le rends ?
-Il est à toi, non ?
-Mais non, enfin. Un cadeau, c'est un cadeau, non ?
-Euh.. Oui.. Mais..
-Allez, garde le. Un de ces quatre tu me montreras.
-Oui.. Merci. La galina regarda les montagnes... Je.. vais pas tarder. Mon père pourrait partir en mon absence. Il m'en veut énormément.
-Je suis désolée que tu puisse pas rester Shun-day..
-C'est pas grave. Je suis heureuse que ça se soit passé comme ça.
-Oui.. Moi aussi. On se reverra tu penses.. ? Moi et les autres, on est partis pour un long voyage, je pense..
-Qui sait ? »

Shun-day se retransforma, reprenant son apparence réelle. Les vêtements avaient repris leur place de plumes mais..

« Shun.. ?
-Oui ?
-Et là, il est ou, le tantô, en fait.. ? »

Shun-day rit un peu, puis lui montra l'arme, cachée dans un repli de son aile, coincée entre l'arrière de son épaule et les plumes de ses ailes.

« C'est pratique, ce genre de poches, tiens..
-Hihi.. Être une ''démone'' ça peut pas avoir que des inconvénients.
-J'espère que nos chemins se croiseront à nouveau..
-Bien sur. Je peux voler, moi ! Je pourrais vous rejoindre ou que vous soyez.
-A bientôt, alors, j'espère, Shun..
-A bientôt, Titi.. »

La galina prit son envol, rapetissant à vue d’œil. Elle disparut lentement du champ de vision de Titi, lui laissant un petit sourire. Une plume était tombée. La jeune fille la ramassa, puis vit Citro et Moony arriver vers elle. Elle la cacha discrètement, puis se mit à marcher vers les deux sœurs.

Méga regarda à gauche, puis à droite.. Il ne trouvait pas.. Mince.

« Jag ?? JAG !! T'es ou, mec ? »

Anawan étant parti discuter de choses sérieuses avec Moony et Citro, le jeune garçon avait très vite sentit que ça le concernait plus, genre, plus du tout. Il avait voulu trouver son pote Jag dans la cabine, mais il n'y avait personne. Depuis, il cherchait l'homme-bête.
Il se remit à courir, prêt à refaire le tour du bateau, mais il vit enfin le jaguarian, appuyé sur une rampe, face à la mer. Il tournait dos aux montagnes, regardant le vague.

« Hé bah mec faut postuler aux services secrets, hein, niveau inaperçu, ça se pose haut !
-...
-Hé ? Tu m'écoutes au moins ?
-...
-Jag ?
-Hm ? Méga. Salut.
-''Salut''.. Qu'est-ce que tu fous ?
-Oh, pas grand chose. Je réfléchissais.
-Oh.. Euh écoute.. Je sais que tu as pas trop envie d'en parler, mais euh.. Dis toi que si t'a envie d'en parler euh.. bah je suis là, d'accord.. ?
-Ouais.. Ok.
-Bon.. hum..
-...
-...Je te gène pas hein ? Dis le sinon.
-Méga ?
-Ouaip ? Tu veux en parler hein ? J'en étais sûr.
-C'est qui le mec derrière toi, tu le connais ? »

Méga se retourna, un marin le regardait. Mais non, le garçon le connaissait pas c'était sûr. A moins que.. ? Il avait un physique très commun.. Originaire de Rymar, le gars ? Faut voir. Ils avaient ptet eu cours de bille ensemble quand Méga habitait à Port-Vilarie. Marrant parce que le bout du képi du mec était vert, et le reste blanc, alors que sa tunique de marin était blanche, aux bords bleus, ça faisait contraste. Mais son pantalon était vert donc l'équilibre était rétabli. Mais c'est vrai qu'il le fixait, le mec.. Il avait ptet un truc contre les rouquins. Ou contre les jaguarians, hé, faut voir. Ou alors il regardait un truc derrière eux. Ah non la il a un regard étonné. Choqué même. Il regarde derrière, qu'est-ce qu'il..

*PLOUF *

« DE HEIN ?? JAG ?? »

Le jaguarian n'était plus là. Par contre, plusieurs mètres plus loin, dans l'eau, yavait des remous bizarres. Un truc venait de tomber. Et Jag était plus là c'est bizarre. Qu'est-ce qu'il se passait ?
Le marin courut vers Méga, puis hurla.

« UN H.. HOMME-BETE  A LA MER !! ARRET DES MACHINES !! ARRETEZ LES MACHINES !! JEROME !! QU'EST-CE QUE TU FOUS, BORD*L !! ARRETE LE NAVIRE !! »

Méga écarquilla les yeux devant l'excitation soudaine du mec. ''De quoi ? Attends, un homme-bête à la.. Oh puta*n, Jag a sauté !!'' Le rouquin agit par pur réflexe. Il posa une main sur la barrière et sauta par dessus. Il se rappela au final qu'il savait pas nager. Il fallait apprendre très vite, là. Très très vite, même. Méga rentra dans la flotte. Premier constat : c'était froid. GLACIAL. Il agita rapidement les jambes pour remonter et sa tête reparut à la surface.  Brièvement, mais cela suffit pour respirer. Mais le jeune garçon coula à nouveau. Le matelot criait  des informations contradictoires.

« DEUX HOMMES A LA MER !! DE QUOI ? OUI YA UN HOMME-BETE !! NON ILS SONT PAS TROIS, COUILLON !! ON S'EN FOUT, STOPE LES MACHINES !! GROUILLE !! TIENS BON TOI, LA, JE VAIS CHERCHER UNE CORDE !! MAIS NON PAS TOI, JEROME !!LE MEC A LA MER ! MAIS NON YEN A PAS QU'UN !! »

Méga aurait bien voulu répondre autre chose que ''glub glargoulir cublrgluh''.. Mais ça venait pas. Il bloqua sa respiration, il avait entendu que sinon on respirait de l'eau, et que ca pouvait faire mourir, autrement dit, c'était pas l'idéal. Il chercha Jag des yeux, mais le froid lui bouffait la rétine, impossible de voir quoi que ce soit. Il faisait froid, tellement froid. Un truc lui cogna la tête. Il sentit que c'était la corde. Ses paupières se fermaient pour éviter de geler, mais il chercha la corde à tâtons, conscient qu'il sombrait et s'enfonçait de plus en plus bas. A un moment il la sentit du bout des doigts, mais se débattant pour respirer il la repoussa et ne parvint plus à l’attraper. Le rouquin commençait à fatiguer. Il avait froid, tellement froid. C'est ça que l'on ressent quand on meurt.. ? Quelque chose lui attrapa le poignet. Quelque chose pourvu de griffes. Et quelque chose qui visiblement, savait nager. Méga perdit connaissance.

« ...ÉVIENS QUE SI TU TE REVEILLE PAS JE TE TUE T'AS COMPRIS ? T'AS COMPRIS ?
-Arrêtez !! Il se réveille !!
-Méga ? Tu m'entends, sinistre abruti ??
-Keuf keuf.. J..ag ?
-Mon dieu mais quel idiot.. Qu'est-ce qui t'as pris de me suivre ??
-Tu.. Tu remontais pas.. J'ai cru.. keuf.. Que t'allait te noyer, moi !
-Mais.... Espèce de..
-J'ai raté qu.. quoi.. ? Urgh..
-L'homme-bête vous a ramenés en attrapant la corde. Mais vous respiriez plus.. Alors..
-Alors.. ? »

Le visage abîmé du vieux capitaine Ralenflur apparut entre les deux autres, un cigare coincé dans les dents.

« Alors j'ai du te faire le bouche-à-bouche, p'tit gars, tu m'excuseras je crois que j'ai mangé morue ce matin, mais au moins, t'es en vie.
-Oh.. Je me sens mal..
-Poussez vous, poussez vous !! Anawan poussa le matelot pour s'accroupir près de Méga. Qu'est-ce que t'as foutu, idiot ? T'aurais pu crever, à sauter à la mer, comme ça. Tu voulais te suicider, ou quoi ?
-Mais je.. J'ai !
-Laisse tomber. Pardon du dérangement capitaine, on veillera sur lui maintenant.
-Ya pas de problème, fiston, tu sais ou m'trouver. Si vous avez b'soin quoi que ce soit.
-Merci. Allez, ramenez vous, tout les deux. Moony et Citro convoquent tout le monde dans la cabine de Flamme et moi. »

Flamme était allongé sur son hamac, mais conscient. Assis sur le hamac au dessus de lui, Anawan prenait une pose classe à base de jambes croisées avec pieds à l'intérieur du hamac, regard sérieux et doigts croisés exprimant la préparation à une discussion plus qu'importante. Titi était assise sur le hamac de Flamme, assise sur ses pieds, en fait. Mais il osait pas intervenir dans son état. Maroti était debout, adossé avec nonchalance à la porte qui menait aux toilettes, un Noisette attentif sur son épaule, le chapeau noir tombant sur ses yeux, avec un total de style de 183/200. Moony avait joué la simplicité en se mettant debout, adossée au mur, bras croisés, une position de classe élémentaire symbolisant ''l'attente en conservant une bonne moyenne de badassitude''. Citro était assise en tailleur entre sa grande sœur et le tueur au chapeau. Elle regardait les deux derniers membres du groupe. Trempés, et assis exactement dans la même pose qu'elle.

« Bon. On passera sur l'odeur de chien mouillé.
-Tu la ferme ou je t'en colle une ?
-Calmez vous. On a pas le temps pour ça.
-Finegun a raison les gens. On est dans une situation plus que pourrave. Citro.. ?
-Bon. Vous savez tous que j'ai mis du temps à venir vous chercher.
-On est au courant, oui.
-Maroti ?
-Oui, oui..
-Pendant ce temps, A n'as pas vraiment chaumé. Quand je lui ai dit que Zab et Shadow avait été tués.. Il a été très mécontent. Surtout quand Saki, que j'ai du ramener moi même à vitesse max, lui a raconté qu'ils avaient échoués parce qu'ils ont du faire face non pas à une, mais à deux équipes. Elle a aussi dit que le jaguarian découvert par l'équipe de Gryfman avait rejoint leur groupe.. Et que Maroti était B.
-Mer*e.
-Ça sent pas bon.
-A m'a dit de venir vous voir. Vous demander un truc.
-Comment ça ? Pourquoi il te dit pas de téléporter une équipe de tueurs pour nous éliminer ?
-Vous êtes 8. Crois le ou non, ça fait beaucoup de tueurs à trouver pour vous, et autant de contrats qui devront attendre. Surtout si B est dans le groupe. Et puis Anawan, Gryfman et grande sœur sont aussi rang C, donc bon.  Moi je pense qu'il veut encore vous donner une chance.
-Non. Il a envoyé 3 tueurs nous descendre parce qu'on se posait des questions. Il veut nous tuer. Mais maintenant qu'on est nombreux, on est fort. Il a peur. Ou en tout cas, il est inquiet.
-Qu'est-ce qu'il veut, au juste?
-Il veut que je récupère vos Bingo book.
-Bon bah c'est réglé, ils sont à Jaguarys avec nos armes et nos affaires.
-Que tu crois ! Citro disparut. Un silence gêné s'installa mais quelques secondes après on entendit un énorme fracas, de métal ou autres, dans les toilettes. Maroti se leva de la porte, étonné et ouvrit. Citro réapparut dans la pièce, de nombreux objets tombant sur le sol. Tss, j'avais oublié qu'il fallait prévoir le mouvement d'un bateau si on veut se téléporter au même endroit.
-Haha, tu manques d'expérience, ma petite !
-Maaaais !
-Ce sont.. nos armes ?
-Ouaip ! Je les ai prises à Jaguarys, quelques minutes avant de venir vous chercher au procès. C'était juste avant que je vous envoie mon signal, d'ailleurs.
-D'ailleurs en passant, un plan aussi risqué...
-On en parlera plus tard, Maroti.. Je pensais pas que ça irait aussi loin, quand j'ai dit de déposer nos armes. On a eu de la chance que Citro passe par là.
-Ouais enfin, Jag à part toi tout le monde savait que j'allais arriver, dans le procès hein.
-Non pas moi.
-Idem.
-Moi non plus je savais pas.Titi saisit Hikari, et l'attacha à sa ceinture, puis donna le fusil de Velyzia à Maroti, ainsi que sa dague.
-Vous n'avez pas relié vos bingo book ??
-Hein ?
-Laisse Citro. On va te les donner de toute façon, les bouquins.
-Passez moi ma bague, s'il vous plaît.
-Tiens. Méga lança le petit bijou (les gardes de Jaguarys avaient réussi à déceler la magie de la bague, et l'avait donc enlevée aussi) puis remit sa ceinture d'armes, avec sa hache fidèlement attachée dans son dos.
-Attendez.. dit Flamme en remarquant les habits de Jag et Méga, toujours trempés. Je vais arranger ça. Il leva la main, et le grenat sur la bague rougeoya brièvement, puis reprit sa couleur habituelle. Les vêtements étaient secs.
-Cool ! Merci !
-Pratique, ça.
-Bon. Tout ça c'est bien beau.. Mais j'aimerais savoir de quel coté tu es, Citro.
-Fais attention à ta langue, Anawan.
-Moony. Calme toi. Il a raison. Je ne suspecte pas Citro, mais il faut admettre que pour le moment on sait pas réellement si elle nous aide ou non.
-Hum.. Je suis avec ma sœur. A est mon tuteur, mais même si je l'aime bien, il touche pas à ma sœur si je veux pas. Et puis ya Méga. Je veux dire, je laisserais pas un ami dans le pétrin, hein. Je sous entend rien d'autre. Parce que l'amitié c'est que..
-On a compris.
-Mais j'ai des preuves ! Regardez. D'abord, je vous ai sorti du procès ! C'était pas rien. Et puis là, je vous rend vos armes.
-Ouais..
-Nan, j'ai mieux comme preuve. Regardez. Citro se mit à ramasser un à un les bingo book à terre. Alors.. Maroti.. Gryfman.. Titi... Méga.. Anawan.. Grande sœur..et Flamme.. Elle montra les carnets, puis les fit disparaître. Voilà ! Ça c'est pour A.
-Hein ?
-Mais il en reste un !
-C'est celui de Jag.
-Jag a un bingo book ???
-Depuis quand ?
-Hum.. Depuis le début. Je lui ai donné ''sous ordre de A''.
-Tu savais déjà que je cherchais Anoth, ou Gryf, à cette époque là.
-Ouaip. Évidemment. T'es pas le seul jaguarian à être sorti de Jaguarys tu sais ? A part Anoth et toi yen a eu d'autres. Et en général, A les trouve rapidement. On a plein d'infos. Quand Maroti a écrit dans son rapport ''Exilé. Cherche un prince ayant quitté Jaguarys.'' c'était pas sorcier de comprendre de qui il s'agissait. Surtout avec les infos que A détenait déjà sur Gryf.
-Mais pourquoi A a donné un bingo book à Jag ?
-A a rien fait, j'ai menti. Je lui ai donné toute seule.
-Euh.. Pourquoi, au juste ?
-J'ai une dette envers Danaël. Je me suis dit que si Jag comprenait la vérité sur vos cibles, ça pourrait changer les choses.
-Une dette envers Danaël ?
-Longue histoire.
-Donc nous voilà avec un bingo book dont A ignore l'existence..
-Et gentiment offert par Citro. C'est une preuve suffisante pour moi.
-Plus de doute.
-Bon. Jag, lie le.
-Quoi ?
-Lie le bingo book à toi. C'est ce que Méga, Titi et Flamme auraient du faire dès l'obtention du leur. Si tu lie ton bingo book à toi, tu sauras toujours dans quelle direction il se trouve. Il va sans dire en passant que je vais devoir briser vos liens à vous, Grande sœur, Anawan, Maroti et Gryfman..
-Aucun problème. J'ai mes griffes, le monde tourne.
-Vas-y. Peu m'importe.
-On en a un neuf.
-Je fais quoi, alors ?
-Attends. Édition !! Citro parle à son 347ème Bingo book ! Debout ! »

Le livre se mit à voler et s'ouvrit face à Citro.

« Tu es assigné à Jag, membre du groupe de Finegun ''B'', vu que finalement son grade est plus élevé que celui de Gryfman et Anawan.
-On le saura..
-Composé nouvellement de Finegun, Gryfman, Méga, Anawan, Moony, Titi, Flamme et ton possesseur, je désirerais que..
-Abrège, soeurette.
-Ok, ok. Passe le lien avec ton maître, 347. »

Le livre lévita, puis se laissa tomber devant Jag. Il s'était ouvert sur les deux pages centrales, avec de nombreuses inscriptions, qui prenaient la forme d'une main sur la page de droite, et un cercle sur celle de gauche.

« Marque ton nom au centre du cercle.
-Comment.. ?
-Héhé.. Citro prit un air inquiétant. Avec ton sang.
-Qu ?
-Elle plaisante. Moony téléporta un stylo d'on ne sait-ou dans sa main et le lança à Jag. Elle est taquine, hein ?
-C.. C'est le mot.. »

Jag écrivit avec les lettres jaguariennes, puis devant les regards des autres, ré écrivit son nom en lettres humaines, en dessous du premier. Puis il posa sa main droite sur la marque qui l'y invitait, sur la page droite, et attendit. Il sentait que cela chauffait. Doucement, les lettres noires commencèrent à grimper sur sa main, et le couleur varia du noir au violet. Tout les mots finissaient par se croiser au même endroit,  à la base du majeur, puis continuaient leur route. Jag crut d'abord qu'ils retournaient sur le livre mais il sentit qu'ils allaient en fait sur sa paume. Il retourna sa main et vit alors dans le creux de celle ci une sorte d'oiseau noir. Un corbeau.

« Et voilà, tu es lié au bingo book. Si le corbeau se colorie de violet, ça veut dire que moi, Citro, je suis pas loin, et qu'il faut que tu sois en tenue décente quand j'arrive. Si tu as besoin d'aide, il suffit d'appuyer ton pouce gauche sur le bec de l'oiseau.
-Sur le bec ?
-Oui j'ai trouvé ça rigolo comme signal.
-Euh..
-C'est comme ça que j'ai pu dire à Citro de rappliquer, durant le procès. Et c'est pour ça qu'avec Anawan, Gryfman et Moony nous cherchions à gagner du temps.
-Je vois..
-Bon.. J'ai vos bingo book, donc si on vous demande, je vous ai menacé. Bouuuh. Méchante Citro. On se reverra peut être plus tard, qui sait ?
-Bye, soeurette, porte toi bien. »

Citro disparut, laissant le groupe seul. Chaque membre commençait à comprendre qu'a présent, c'était plus un chacun pour soi, mais que c'était eux huit contre le monde. Il fallait rester ensemble, et se battre.

« Bon. On a tous besoin d'une nuit de sommeil. Demain, on avisera quoi faire. Le quartier général de A se trouve à Larbos. Rester dans ce royaume là est peut être pas une bonne idée.
-Je commence à fatiguer. Je vais me coucher maintenant. Déclara Méga en se levant. Je vous dirais demain si je trouve une idée..
-Moi aussi. J'ai envie de calme.
-On a encore à parler, Maroti. Je t'attendrais dans la cabine.
-Bonne nuit.
-'Nuit.
-Moi aussi les gens je vais.. Je suis déjà couché en fait. Anawan s'allongea dans son hamac.
-Quant à moi *pouf * Moony disparut (littéralement) dans sa cabine.
-Hm. »

Jag et Maroti sortirent à leur tour de la cabine d'Anawan et Flamme, et Jag tourna vers sa propre cabine. Mais Maroti le retint par l'épaule.

« Jag.
-Ouais ?
-J'ai entendu ce qu'il s'est passé, avec Méga. Ton petit plongeon.
-Je vois pas de quoi tu parles. J'ai sauvé Méga de la noyade, voilà tout.
-Pas de ça, Jag. Écoute moi. On sait tout les deux que même si c'est pas comme ça qu'il voulait le faire, Méga t'a bien plus sauvé que l'inverse. Noisette regarda Jag, en grignotant l'aliment qui portait le même nom que lui. Que tu le veuilles ou non, on a besoin de toi. Le Bingo book est une de nos principales chances de survie, et c'est toi qui l'a. De plus tu nous dois la vie. Sans nous tu serais en train de souffrir, le premier de sept jour d'agonie abominable, tu t'en souviens ?
-Ouais.. Bien sur.
-Alors ne songe pas à tout arrêter maintenant, compris ? Le coup du plongeon, tu nous le refais plus. T'es devenu trop important pour nous lâcher maintenant. Je sais ce que tu as enduré ces deux derniers jours, je sais que tout est devenu flou et que l'avenir ne peut être que sordide. Mais on compte sur toi.
-Compris.
-Bonne nuit Jag. Et ne rumine pas trop ce qu'il s'est passé. Pense à ce qu'il se passera bientôt.
-Bonne nuit Maroti. Merci. »

Jag alla vers la porte de sa cabine, puis y entra, et referma la porte. Méga dormait déjà. Dire que ce gosse avait 12 ans. Le jaguarian ne pouvait même pas calculer à quel multiple il était de l'age de son ami. Sacré accident Jovénia. L'homme-bête s'allongea sur son hamac, situé sous celui de Méga. Jag dessina un sceau bleuté devant lui, éclairant un court instant la pièce. Il sourit, puis dissipa le sceau. Il fallait essayer de dormir, maintenant. Ne plus penser à rien.

____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Dim 29 Mar - 23:57, édité 1 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Mar 7 Jan - 21:34


Récit par Jaguarian Chasseurs de primes
Saison 2

Chapitre 21 : Première cuite.



Le mec fonçait droit sur Maroti. Il était complètement offert. L'homme au chapeau reposa le petit miroir qu'il feignait d'admirer sur le stand du marché et se retourna, alors que de nombreuses personnes commençaient à regarder dans leur direction. Il fit un croche patte à l'homme, qui s'écrasa à terre, et se jeta sur lui, le plaquant au sol. Avant que les curieux ne commencent à poser des questions, il força l'homme à se lever et le tira dans une ruelle malgré des protestations dudit tiré. Les passants s'étonnèrent et certains voulurent suivre du regard les deux hommes, mais les marchands étaient des experts dans leur domaine et haussèrent le ton en redoublant de gestes pour reconquérir l'attention distraite des clients potentiels. Le tueur plaqua le type contre un mur en faisant jaillir de sa manche le bout brisé d'un dague très aiguisée, juste sous la gorge de sa victime.

« Pitié ! Je n'ai rien fait, je vous en supplie ! Je suis un homme honnête, je le jure !
-A d'autres, tu veux ? Tu es Don Torteloni, un des meilleurs fournisseurs de cibles de l'organisation A, un indic hors pair, avec des relations douteuses et même un petit penchant pour les esclaves.
-D'accord, d'accord !! Vous savez qui je suis, je n'ai pas fait que des choses pures et justes dans ma vie, mais hé ! Hé ! J 'ai de l'argent ! Je peux vous faire obtenir ce que vous voulez ! Votre maison est trop petite ? Quelqu'un vous importune ? Le cœur d'une femme vous est difficile ?
-Pardon ?
-N-N-Non pas que vous ne soyez pas attirant, hein ! Ne vous méprenez pas ! Bien au contraire, je veux dire..
-Arrête ton numéro. Tu vas répondre à mes questions si tu veux pas finir comme tes gardes du corps, compris ?
-Rien ne m-m-me fer-rait plus plais-s-sir ! Qu'est-ce que vous me voulez ?
-Je veux que tu remontes un contrat de l'organisation A pour moi.
-Q-Quoi ?? Mais je !! Je peux pas faire ça !
-Écoute moi bien.. Tu vas enfreindre les petites règles de A, et tu vas me dire qui est le commanditaire du contrat dont je vais te parler.
-Sinon.. ?
-Sinon tu vas mourir, ici et maintenant.
-Mais vous me condamnez à mort ! Si je fais ça, A enverra une équipe de tueurs pour m’assassiner ! Je vais devoir fuir jusqu'à la fin de ma vie !!
-Héhéhé,  soit tu acceptes de me rendre ce service, et je te laisse filer, tu auras quelques jours pour partir d'ici et t'enfuir, tu pourras même emmener ta famille avec toi, ou peut-être un peu d'argent et de mobilier. Tu partiras en exil dans un contrée lointaine ou tu pourras te retirer de ce milieu et te repentir sur tout tes crimes, soit... Noisette sortit du sac de Maroti pour se percher sur son épaule, en grognant et montrant les dents. Je laisse mon petit ami ici présent se jeter sur toi après t'avoir complètement entravé moi même. Il rongera tes deux yeux un à un, puis passera à tes lèvres, et tes oreilles, et ta langue, et te fera souffrir des heures avant que sa faim ne soit apaisée. Je n'aurais alors plus qu'à te tuer ou à disons.. te vendre à ton propre marché d'esclaves pour voir comment tu seras traité par tes propres contremaîtres, incapables ne serait-ce que de te reconnaître. Alors ? Même la mort que les tueurs de A te réservent sera plus douce.

L'homme blêmit sous la menace, regardant l'écureuil avec des yeux terrifiés. Il jeta une fois de plus un regard à Maroti, puis au bout de la ruelle... Aucun secours ne venait. Le tueur au chapeau rapprocha Noisette du visage de l'homme, qui ferma les yeux en haletant de peur.

« C'est bon !! C'est bon !! Je te dirais tout ce que tu veux savoir !! Pitié !! Retiens le !!
-Parfait, parfait.. Maroti laissa Noisette se frotter affectueusement sur sa joue puis retourner dans le sac. Je savais que tu serais compréhensif, Don.
-Alors ? Un petit cristal que Maroti portait en pendentif se mit à luire, et une image de Gryfman apparut entre les deux hommes. Il était encapuchonné, et on distinguait derrière un autre type, avec une hache, dos tourné. Jag poursuivait le Don, ils sont allés vers toi comme prévu. Avec Méga on s'est occupés des derniers gardes, tout est sous contrôle de notre coté. Et toi ?
-Hm. Cible capturée, Jag devrait pas tarder. On peut se replier. Ou en sont les autres ? »

Anawan fixait les sentinelles. La villa de Torteloni était vachement protégée. Il avaient compté les hommes et les heures des relèves, mais même avec ça, l'opération n'était pas vraiment sûre.

« Anawan ?
-Yep ?
-Ça fait onze minutes qu'elle est rentrée. Je dirais qu'elle approche du troisième couloir.
-Espérons que Flamme arrive à faire une bonne diversion. Si ils foirent, on doit être surs de pouvoir les couvrir, ok ?
-Oui. Mais Moony va devoir assurer. Sortir sera pas un problème avec sa téléportation, mais rentrer, c'est une autre affaire.
-Tu la sous-estime. Yaura aucun problème de ce coté là. Je m'inquiète plus pour le gamin.
-Espérons qu'elle va nous contacter bientôt.. »

« Man ?
-Ouais.
-J'osais pas en parler de peur de passer pour un idiot..
-Ça nous changerai, tiens.
-De toi à moi, on sait que ce sont les faucons qui ont voulu tuer Danaël non ?
-Yep.
-Quel intérêt de remonter le contrat alors ?
-Il faut savoir qui est précisément le commanditaire. Larbosa ? Ikaël ? Un haut-gradé, mais qui ? Faut qu'on comprenne une bonne fois dans quoi on a mis les pieds, c'est la seule solution si on veut vivre une vie tranquille, quitte à s'enfoncer dedans pour le moment.
-Euh, ouais, mais ça change rien que le commanditaire est la bas de toute façon non ?
-On va pas débarquer en gueulant et choper au hasard les faucons d'argent un par un pour savoir, si ? Surtout qu'ils sont pas mauvais en combat, tu sais ?
-Ouais.. Bon, soit. Ce Don Torteloni... Il finance des esclaves ? Sale type, nan ?
-Une connaissance à ton oncle.
-...Oh.
-S'cuse. Je voulais pas.
-Pas grave..
-Allons retrouver les autres. »

Les deux équipiers se mirent en route, laissant les quelques douze gardes du corps du Don assommés sur la placette. Les gardes de la ville allaient pas tarder à rappliquer. Un mois s'était écoulé depuis leur aventure à Lovinah. Ils avaient atteint la ville d'Atalante après un trajet en bateau de six jours. L'équipe de chasseurs avait longtemps débattu sur leur situation, et au final, la seule solution qu'il leur restait pour espérer vivre un jour normalement s'était avérée être une des plus risquées. Aucun d'eux ne pouvait partir en exil. Ils n'avaient aucun endroit ou aller, et A pourrait très sûrement les déloger ou qu'ils se terrent vu la gravité de leur trahison. Tuer deux chasseurs est loin d’être pardonnable. Ils devaient donc se débrouiller pour comprendre en quoi le contrat sur Danaël était si important, assez important pour qu'on veuille les tuer sans explications d'aucune sorte, ni même aucune pitié, pour un neveu ou des rang C, voire même un rang B. Il fallait savoir ce qu'il se passait une bonne fois pour toutes. Pour se racheter auprès de A, pour découvrir qui en voulait aux héros (Un ancien ennemi des légendaires ? Skroa étant exclu de l’addition,  était-il possible que le sorcier noir soit encore en vie?) ou peut-être juste pour protéger Alysia en sauvant sa meilleure défense, qui sait ? De toute façon, leur vie de tueurs était compromise. Maintenant il s'agissait de survie, et ça passait par l'information sur leur situation. Anawan avait reçu son info à Orchidia par un relais de Don Torteloni, un parrain majeur de Larbos basé à Atalante, sous-fifre de A.

Jag regardait Don Torteloni. Le riche esclavagiste avait perdu son beau manteau de fourrure lors de la course, et portait une petite chemise blanche, avec un emblème mauve et jaune sur le cœur. Son pantalon était quadrillé de ces mêmes couleurs. Le jaguarian pensa dans son for intérieur que si on voulait choisir des couleurs de maisonnée, on devrait au moins faire gaffe à choisir des couleurs un tant soit peu jolies. Là, le damier était écœurant. On était loin des bannières vertes de la maison Nay. Enfin.. Bref. Le mec était terrorisé. Il répondait au tac-au-tac aux questions de Maroti, et n'opposait aucune résistance. Le jaguarian ignorait ce que son collègue avait pu dire, mais c'était sûrement pas une invitation à manger des crêpes. L'homme-bête prit le cristal du tueur au chapeau noir et contacta Anawan. L'archer avait eu la bonne idée de leur donner des cristaux de vision personnels qu'il prêtait auparavant uniquement à Moony lors de contrats délicats. Ils en avaient quatre. L'image du blondinet apparut.

« Yep ?
-On a le Don. Il est vachement bavard. Vous vous en tirez ?
-Ouais, jusque la tout roule, Moony est dedans, on attend son appel, elle devrait accéder à son bureau dans peu de temps.
-M..Mon bureau ? Don Torteloni semblait avoir entendu une partie de la phrase.
-Répond-moi, idiot. Je t'ai demandé le grade.
-Ok. Contacte nous quand tu auras fini, on se retrouve.. Jag jeta un regard au Don.. On se retrouve ''ou tu sais''.
-No prob.. BORD*L C'était quoi ça ??
-Hein ?
-Je vous laisse !! »

Anawan coupa la transmission et banda son arc au maximum vers la porte. Flamme avait réussi sa distraction, mais s'était pas barré assez vite. Moony n'était pas repérée, mais le rouquin devait courir, vu les bruits, il avait déjà commencé à envoyer la dose niveau feu. Flamme jaillit de la serrure sous sa forme enflammée devant les gardes abasourdis. L'un deux  sortit une fiole de sa ceinture et en enduit sa lance, puis frappa vers le visage du chasseur.

« ANTIMAG !!
-J'ai. »

L'archer tira sa flèche de magie sur le garde, qui bondit en arrière, partiellement projeté par l'explosion, et s’assomma sur un mur. L'autre voulut voir d’où le trait était parti mais une petite masse d'eau tomba sur son visage. En particulier sur ses yeux, qu'il ferma trop tard en lâchant sa lance. Le rouquin reprit forme humaine et commença à courir en direction de la maison sur laquelle se tenaient ses acolytes mais quelque chose le retint.

« Je peux me joindre à vous ?
-Que ? »

Titi dégaina instantanément Kagami en se retournant, mais le type envoyait déjà un coup de batte dans le torse d'Anawan, qui se plia sous l'impact. La jeune fille frappa avec son sabre dégainé mais la batte de métal para facilement le coup. Le type était chauve, avec des lunettes de soleil. Et il avait l'air de savoir se battre, en plus d'une musculature impressionnante. Il frappa à son tour la ninja, qui para avec Kagami. La batte rebondit sur le sabre-miroir, et l'attaquant sourit en se servant de cet élan dans un tour sur lui même pour frapper à nouveau, de l'autre coté. Titi fut tirée en arrière par l'archer alors que la batte frôlait son nez, manquant de la défigurer. Les deux chasseurs sautèrent vers le sol et atterrirent durement en roulant devant la porte de la villa de Don Torteloni.
« Mickey, enchanté. Rendez vous. »

Des gardes jaillirent des rues alentours. Des bandes de trois ou quatre voyous, tous avec des rubans mauve-ocre. Ils avaient des couteaux, quelques épées... Rien de bien sérieux. Ils se regroupèrent autour des trois chasseurs, coincés.

« Mauvais plan.
-Hm-hm.. »

Jag et Maroti laissèrent le Don par terre, assommé et attaché. La fin de l'appel d'Anawan les avaient laissé inquiets, et ils se dirigeaient à leur point de rendez-vous, l'auberge miteuse de ''La Dèche Miraculeuse''. Une auberge assez miteuse pour s'assumer en tant que telle. Rare. Très rare. Atalante était une ville portuaire, la sixième ville de Larbos en terme de grandeur. Ils risquaient pas de se faire repérer, les auberges ne manquaient pas. Ils y retournaient uniquement pour récupérer Méga et Gryfman, mais comptaient bien aller voir ce qu'il se passait du coté de leurs alliés. Ils les trouvèrent devant l'auberge. Gryfman comptait l'argent des bourses volées aux gardes du corps assommés, et Méga croquait allègrement dans une pomme. Il l'avait volée au marché, sous les insistances de son camarade. Le groupe n'avait pas des tonnes de kishus, surtout après le paiement de Ralenflur. Il fallait commencer à économiser, et donc à éviter les achats du genre ''une pomme de l'ouest de Rymar acheminée par chariot dans la belle saison par un itinéraire rapide mais pas trop à l'ombre pour la modique somme de 7 kishus''. Bref ils avaient tout les deux l'air ravis et assez fiers d'eux.

« Les autres vous ont contactés ?
-Nan pourquoi ?
-On a un problème. »

Anawan avait mal aux cotes. Se battre était très éprouvant, et pénible. Le premier coup de ''Mickey'' avait été particulièrement dur à encaisser, la totale surprise l'ayant aidé à frapper le plus durement  possible. Il ne restait que les gamins... Mais l'archer s'apercevait d'une chose qui ne l'avait jusqu'à présent jamais choqué. Les deux autres, Titi et Flamme, se battaient bien. Beaucoup mieux qu'avant. Ils avaient vraiment progressé depuis que l'archer les avait recruté, et c'était la première fois qu'il en faisait le constat. Ils se déplaçaient ni trop, ni pas assez, esquivaient quand il le fallait, et frappaient quand ils le fallait. La situation n'était pas aussi mauvaise qu'il le pensait. Bientôt, il ne restait plus que Mickey face à eux trois, ses compères gémissant de douleur au sol. Le type commençait à se sentir mal à l'aise. Trois contre un, c'était jamais gagné d'avance. Il tendit tout de même sa batte devant lui. Titi dégaina Hikari, prête à trancher en deux son ridicule bout de métal. Il grimaça. Une jeune fille aux cheveux noirs apparut devant lui. Elle se retourna sans même lui prêter attention.

« Euh ?
-Tu réponds jamais quand on t'appelle, Anawan ?
-Quoi ? C'est pas le moment !
-Qu'est-ce que.. ?
-Maître Moony !! J'ai réussi ma diversion, pas vrai ?
-Arrête de m'appeler maître ! Mais oui, bien joué. Tu t'es fait repérer mais c'est pas mal quand même, personne me regardait entrer.
-Tu as réussi, Moony ?
-Yep, j'ai lu les relevés de contrat de Torteloni. Rien sur Danaël, en revanche pour nous..
-..... Vous êtes qui ?
-Euh ? Moony se retourna. Hey, c'est qui lui, là ?
-Ennemi.
-Oh... Heeeey, beau gosse, en plus, le mec !
-T'es avec eux ? Dégage ! »

Mickey voulut la frapper en plein visage mais Moony se téléporta dans son dos. Elle l’attrapa et le sera contre elle.

« Ting ! Dernière chance ! Tu nous laisse partir ou nan ?
-Qu'est-ce que ?? Hein ?
-Hé !! Je te parle ? Tu nous laisse partir tranquille ?
-Mais ? Non !! Va te faire f.. »

Mickey disparut.

« Bon, on va rejoindre les autres ?
-Euh.. Ouais !
-Ça va, les cotes ?
-Je survivrais.
-YIIIII-HAAAA !!!
-Hein ? »

Un mur de feu jaillit devant la porte de la villa toujours fermée, tandis que quatre silhouettes bondirent au dessus de l'équipe d'Anawan. De chaque coté de son équipe se réceptionnèrent dans des poses assez stylées Maroti, Gryfman, Jag et Méga, prêts au combat multidirectionnel auquel ils s'attendaient... Mais Jag finit par annuler le feu de son sceau alors qu'ils constataient que tous les ennemis étaient déjà à terre.

« Mais.. quoi ?
-Hum.. Vous servez à rien, là.
-...Pas cool.
-Vous les avez rétamés sans nous....
-Euuuuuuuh ?
-Quoi ?
-Quoi ?
-Quoi ?
-Quoi ?
-Quoi ?
-Quoi ?
-Quoi ?
-Je suis pas experte, mais ça c'est des patrouilleurs, non ?

♪Tu-du-duuum♪
EXPLICATION :
Les patrouilles sont la police d'Alysia. Ils changent d'uniforme selon le royaume mais forment la même armée, dirigée par les lois établies par le conseil des quatre puissances, qui a lieu une fois tout les 10 ans. Ces huit dernières années et pour les deux années à venir, ils se déplacent par groupes de 11. Armés et équipés très lourdement, et entraînés quotidiennement. Ce sont eux qui entre autres régulent les prisons. Par exemple, les plus talentueux d'entre eux sont stationnés à Barek.
A ne pas confondre avec les armées royales (exemples : Armée Larbosienne, Armée Orchidienne), les gardes d'honneurs (exemples : La garde noire Dorayllienne, la garde fauve de Jaguarys) ou les corps d'élites (exemples : Faucons d'argent, Marakas).
♪Tu-du-duuum♪

« Ok. On court. »


-Ellipse narrative destinée à vous épargner une course effrénée durant laquelle on retiendra surtout ces phrases là : « Pourquoi on va pas leur dire bonjour avec les poings, plutôt ? » « La prochaine à gauche ? » « Euuuh, on est déjà passé par là. » « Tu es sure de savoir ou tu vas, Moony ? » « Arrêtez-vous je crois qu'on a perdu Méga.. » « Bord*l de m*rde je suis ou, moi ? »-

Les huit chasseurs reprirent leur souffle dans la grande salle du rez-de-chaussée de l'auberge. Ils étaient assez épuisés. Les corps d'enfants se fatiguent bien plus vite, faut dire. Ils s'assirent un à un autour d'une table ronde avec le bon nombre de chaises.  Ils commandèrent rapidement de quoi manger. Il avaient mis trente minutes à perdre la patrouille, puis une heure à retrouver leur chemin, puis trente minutes de plus pour arriver à l'auberge. Évidemment, Moony aurait pu les transporter instantanément, mais elle ne pouvait sûrement pas le faire pour huit personne sans être crevée ensuite. Ce qu'elle préférait éviter quand ils se rendaient à un lieu ou la dégustation d'alcool était un choix possible.

« Fioouh..
-Méga.. ?
-Ouais.. ?
-Rappelle moi ou est la gauche, je te prie.
-J'avais pas entendu, ça arrive..
-Passons.. Bon..On a réussi à choper Torteloni. Il a parlé assez facilement, au final. Même si de ce fait il s'est condamné tout seul à l'exil pour éviter sa punition.
-C'est tout ce que cet esclavagiste mérite.
-J'approuve..
-Alors ?
-L'ordre vient d'un commandant en second. Les second plus hauts placés dans la hiérarchie. Leur nombre varie selon leur talent. Le commandant en chef en choisit soit un, soit deux, soit trois.
-Et.. ?
-Avant, Ikaël n'en avait qu'un, nommé Alghar. Depuis sa mort, ils sont deux à exercer ce rôle. Ganja le brave et Azul le vif.
-Lequel est la taupe ?
-Azul.
-Quel motif ?
-Pas indiqué. On va devoir se renseigner sur place.
-On va s'attaquer aux faucons.. ? Sans déconner ?
-Attaquer est un bien grand mot.
-On va ''se renseigner'' du pourquoi A porte un intérêt aussi grand au contrat, voilà tout.
-Le mec a ordonné de tuer le frère de son commandant.. Quel intérêt.. ?
-Excès de zèle ?
-Arrêtez de raconter n'importe quoi..
-Quel danger Danaël peut-il représenter..
-Hm..
-Et de ton coté, Moony ?
-Absolument aucune trace. Ce contrat a été viré de ses archives. Il a du l'effacer sur ordre de A... En revanche..
-Ouais ?
-Bah, ya un contrat individuel sur chacune de nos huit petites têtes. Et chaque somme vaut assez pour qu'à ma place je me sois jeté dessus direct. Ceci dit, il est toujours dit que nous sommes huit, et patati et patata.. Bref je l'ai effacé de son bouquin par prudence, ça fera toujours une région ou on sera en sécurité partielle.
-Tu as bien fait.. Bon.. On se dirige ou, alors ?
-Sors le bingo-book. »

Le jaguarian sortit le livre de la poche sur le coté de sa ceinture. (Ils avaient prévu une poche assez large, profitant de l'absence du fourreau de quelque arme) Il le déposa sur la table, en l'ouvrant à la première page.

« Faucons d'argent. »

Le livre réagit instantanément. L'écriture changea alors que les pages restaient immobiles.. Un sommaire se présenta à eux.

''1) Faucons d'argent : Corps d'élite de Larbos. Aujourd'hui dirigé par Ikaël, fils de Galanaël le prodige et frère du légendaire Danaël. Ont été transformés en créatures difformes pendant plusieurs années par le gardien des pierres divines. Pages 1 à 167
2)Liste des faucons d'argent depuis la création de l'ordre. Pages 168 à 175.
3)Histoire des faucons d'argent. Pages 176 à 192.
4)Les faucons d'argent du mont Pardlalamer : espèce d'oiseau extrêmement rare. Découvert en l'an 3583  après le départ des dieux par A.Z.Ravenis.  Pages 193 à 197.
5) Les faucons d'argent de Pinkouli : Équipe de Flum-Fifoulou-ball triple championne du tournoi régional se déroulant une fois tout les quatre ans, 3668-3672-3676. Pages 198 à 200.''


« Heeeey !!
-Quoi ?
-J'y jouais, au Flum-Fifoulou-ball. C'est trop marrant.
-... Hrm. Bref, Jag, essaie la page 1...
-Je sens qu'on est partis pour longtemps.
-Pff, laissez moi faire. Je reviendrais dès que j'aurais ce qu'il nous faut. »

Titi prit le carnet et se dirigea vers l'escalier menant aux chambres, à l'étage. Le reste du groupe la laissa faire. Certains désirant absolument éviter plusieurs pages de lecture inutile. Ils se regardèrent alors que le repas arrivait, tandis que l'ambiance se réchauffait autour d'eux, avec les exclamations des autres clients. Une lueur de plaisir s'alluma dans les yeux de Moony.

*soupir *...

La porte de la chambre de Titi et Moony s'ouvrit. Le jaguarian de l'équipe y entra en la refermant, et s'assit en face de Titi, qui avait apparemment fini de lire.

« Qu'est-ce que tu fais là ?
-Oh, je voulais voir ou tu en étais.
-Hm ?
-Moony a jugé bon qu'il était temps pour Flamme de commencer à boire de l'alcool ''pour de vrai''.. Il est raide mort au milieu de la salle. J'ai vérifié : il respire encore. Méga s'amuse bien, mais il veille à rien boire donc ça devrait aller. La diablesse a entamé un concours de boisson avec Gryfman, au final.. même si Anawan a bien insisté sur le fait que contre Moony c'est du suicide, il a relevé le défi.. Maroti s'est éclipsé en ville, disant que cet endroit n'était pas un endroit pour un écureuil.. Il est parti acheter un truc, je crois.. Enfin bref, voilà. Tu en es ou, alors ?
-J'ai trouvé. Le camp des faucons d'argent se nomme Targus. C'est au sud de Larbos, orienté vers l'est. Vers les montagnes de Shiar.
-C'est sympathique comme endroit ?
-Euh.. Pas vraiment.
-D'autres infos.. ?
-Non.. Rien de bien intéressant. Les faucons y sont stationnés depuis douze ans mais un relocalisement est prévu vu que Darkhell a cessé ses activités. Ils veulent le déplacer plus au nord pour faire face à Rymar et se rapprocher d'Oroban, mais ils ont peur des réactions du roi Orgon. Le roi de Rymar.
-Roi de Rymar.. Comme ceux qui ont chassés les jaguarians de la terre ferme.. ?
-Euh.. Lovinah est dans le royaume de Rymar donc je suppose, oui..
-Je vois..
-Sinon, que dire.. En ce moment ils sont axés sur l’entraînement de nouvelles recrues, et il est dit que maintenant que le sorcier noir est vaincu et que les faucons sont revenus, ils vont explorer la région de Shiar un bon coup avant de partir. Ça avait jamais été fait auparavant et il est dit qu'on y trouvera à coup sur de grandes découvertes sur les civilisations précédentes. Le dernier paragraphe de la page 167 s’arrête là dessus.
-Hmm.. Ok.. Donc on va vers le sud.
-Ouaip.
-Ok.. J'aurais un service à te demander.
-Je t'écoute. »

La fenêtre de la taverne explosa, alors qu'un homme apparemment imbibé d'alcool faisait un vol plané pour s'écraser au milieu de la rue. Maroti releva son chapeau et se rua à l'intérieur. Les tables étaient renversées, certaines chaises en miettes.. Le tueur au chapeau noir chercha son écureuil des yeux, s'étant aperçu de son absence après être parti. Les clients de la taverne s'était dispersés sur les cotés, évitant visiblement à tout pris le contact avec la personne au centre de la salle. Le tueur au chapeau aperçut à sa droite Moony qui riait au éclats, une bouteille dans la main et les joues écarlates, une partie de son chemisier déboutonnée laissant voir une couche de vêtements plus intime. Elle prenait appui sur un Gryfman complètement K.O sur la table à coté d'elle. Sur ledit Gryfman titubait un petit écureuil, qui avait apparemment goûté aux boissons humaines sur demande d'une fille aux cheveux noirs. Le rongeur tomba de toute sa longueur sur le marakas, puis émit un petit ''hic'' en guise de ''bonne nuit''. Flamme aussi était raide bourré, mais par terre, au centre de la pièce. Un nouvel homme vola vers Maroti, qui fit un pas à gauche, laissant le pauvre type traverser un battant de l'entrée. Méga venait de se défaire de son dernier adversaire, et posait un pied sur Flamme.

« Laaa-La-laaa LAAAAA ♪ *hic * Maro..Tiiiiii !! Comment ça gaze bien ? *hic *
-Oh.. Yeux orange. Hoquet. Il avait envoyé six types au tapis sans prendre un coup. Un truc clochait. Méga.. ? Aurais-tu bu de l'alcool par le plus grand des hasaaards ?
-Wéé ! Mais *hic * je maîtrise hein ! Regarde je peux faire d'la ma*hic * Gie !! Magie ! Rgad ! Il fit un direct du droit en direction de Maroti. Rien de bien grave si on compte les douze mètres entre eux. Mais le poing envoya une image argentée de lui même, beaucoup plus grande, et fonça sur le tueur, qui dut rouler sur le coté in extremis.  Alors ? Alors ? *hic * Hein que je suis fort, hein ?
-Tu devrais te calmer, gamin. Tu es fort, mais tu dois contrôler ta force.
-AH ! *hic * Hein que je suis fort ! Je suis aussi utile que les autres, moi ! *hic * Rega'ad. Le jeune garçon tendit la main vers sa hache, mais en une microseconde celle ci fut attrapée par une jeune femme aux cheveux noirs et téléportée avec elle dans sa position initiale. Que.. ? *hic *
-Naaaan ! Pas de joujouuuuus ! *hic *
-Moooooo*hic * Mooonyyyyy !!  Ma hacheuuuuuh ! M'en fiche ! Pas besoin ! La-la-lala LAAAA-LAAAAAA*hic * LAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ♪
-Stop, Mégaaaa !!! *soupir * Tu me laisse pas le choix... Maroti roula à nouveau sur le coté pour esquiver un poing argenté, et bondit sur le garçon. Il sortit sa dague et l’assomma d'un coup sec avec le pommeau. Il se tourna ensuite vers l'aubergiste. Je suis désolé, nous paierons TOUT les dégâts je vous le promets. Vraiment.
-Ouaaaais ! *hic * On va tout payeer ! On vous dit ça maint'..naant mais demain POOOUF ! Hé ben..
-Stop, Moony, allez. Anawan passa le bras de sa collègue par dessus son épaule et la leva avec lui. On va se coucher maintenant.
-Haa ! Haaanawan ! Tu vas me porter dans ma chambre ? Sinon moi je vais pas dormir hein ! *hic *.
-Oui, oui, on va dormir, maintenant, hein...
-Ohhh ! *hic * ! ''On'' ! On va dormir *hic * Je t'aime, Anawan *hic * ! Bisou !
-C'est ça, c'est ça, tu me diras demain. Allez, debout. »

Il fit monter la chasseuse dans sa chambre puis en ressortit. Moony râla sur un quiproquo sur le ''on'' et voulut se téléporter en bas mais Titi lui parla pour retenir son attention, et finit par l'endormir avec un discours sur les différents types de fleurs empoisonnées. Anawan et Maroti transportèrent leurs deux amis restants dans leurs chambre respectives, et le tueur au chapeau prit le petit Noisette sur son épaule.

« Première cuite ensemble.. Ça m'apprendra à aller vous chercher  des noisettes pour l'un et des sandwitchs pour l'autre, j'te jure.. Vous avez pas assuré. »

____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Lun 30 Mar - 0:00, édité 1 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Dim 12 Jan - 19:48


Chapitre 22 : La falaise des cinq chutes





Le tueur au chapeau courait dans la nuit. La ville d'Atalante était en plein sommeil, mais les coups de feu claquaient derrière lui, ainsi que des bruits d'affrontements au corps-à-corps. Maroti roula derrière un étal de marchandises qui passait par là, et s'y cacha en y posant son fusil, visant ses poursuivants. Son petit écureuil dormait à poings fermés dans son sac, et ses coéquipiers étaient dispersés. Les hommes du cartel Torteloni avaient incendié l'auberge. Très mauvaise surprise pour le groupe, ils avaient mis beaucoup moins de temps que prévu à les retrouver. La chambre de Maroti avait explosé, il avait du sa survie à des réflexes inhumains. Il avait couru le long du port pour s’arrêter au milieu du marché. Il espérait que les autres allaient bien. Il visa les trois hommes qui couraient vers lui, en fermant un œil et en ralentissant sa respiration. Il fit feu. La première balle décrocha une enseigne un peu au dessus du poursuivant de droite, qui se la ramassa en pleine tête et s'écroula, assommé. La seconde brisa net l'arc de l'homme à gauche, en trouant en son milieu. La balle frôla également les doigts de l'homme, mais n'en toucha aucun, et partit se loger dans un mur plus loin. Le dernier coup de feu passa à un centimètre de l'oreille du dernier type. Il regarda ses compères, paniqué, et ils battirent en retraite en traînant l'inconscient, comprenant que le tireur aurait pu les exécuter froidement et qu'ils devaient renoncer.


L'homme au chapeau redressa ledit chapeau. Aucun mort, trois assaillants hors course. Il entendit des bruits sur la place à sa gauche, et sprinta vers l'affrontement.
Un type s'écrasa aux pieds du tueur au chapeau. Mort, aucun doute la dessus. Un homme du cartel. Maroti leva le regard. Au centre de la place, sept corps d'hommes de main Torteloni, et un combat à un contre quatre. Le chasseur se courba en arrière pour esquiver le coup et son pied partit en plein dans la mâchoire de l’assaillant, qui s'affala sur le coté. Le tueur se jeta sur lui, levant sa main gauche, et frappa la gorge, tuant l'homme dans un jet de sang. Cette manière de se déplacer.. C'était..


« GRYFMAN !! Qu'est-ce que tu fous ??
-PREND CAAAA !!
-Maroti !! Laisse les moi !! Le marakas attrapa le bras de l'adversaire, lui griffant la main qui tenait la hache, puis il planta ses doigts dans le ventre du voyou, qui cracha un peu de sang avant de tomber à genoux. Je vais les faire payer !
-Qu'est-ce qu'ils on fait ??
-Ils.. L'ont tuée. Le tueur aux griffes d'acier fondit sur les deux adversaires restants, l'un deux voulut lui planter sa lance dans le ventre mais Gryfman était bien trop agile, et sembla disparaître de la zone d'impact tant ses mouvements étaient fluides. Il se retrouva derrière l'homme, qui tomba à genoux, puis à terre, la gorge découpée. Le marakas se tourna vers le dernier adversaire debout.
-Non ! Pitié !!
-MAN ! Qui ont-ils tués ?
-Ils vont payer. Gryfman se jeta sur le pauvre type, et lui cisailla l'arrière du genou, le forçant à mettre ledit genou à terre, la tête non protégée. Il s’apprêtait à enfoncer ses griffes dans les yeux de l'homme quand son mouvement se figea, arrêté par son collègue.
-Arrête. Ils sont vaincus.
-Ils l'ont tuée sous mes yeux.
-C'était Ramir !! Vous l'avez tué! Elle est vengée ! J'ai rien à voir avec ça, je le jure !!
-Qui est mort ?
-Tu.. Gryfman désigna d'un signe de la tête un corps vers le chemin qui menait à l'auberge en feu. Un silhouette en robe couleur olive était allongée par terre, une flèche en plein dos. Elle avait une chevelure orange. Maroti la reconnaissait. C'était la serveuse de l'auberge. Elle riait avec le groupe hier soir, dansait et buvait sous le regard amusé du patron. C'est à elle que le tueur au chapeau avait payé les repas. Elle était vivante il y avait encore deux heures.. Elle était complètement extérieure au conflit. Innocente. Ils l'ont abattue. Sous mes yeux. J'ai rien pu.. Je..
-Laisse. Toi, rentre chez toi. Et remercie le ciel de notre clémence. Tu as perdu ton genou là ou beaucoup on laissé la vie.
-Merci ! Merci infiniment ! Je vais me racheter je le jure !! Le garçon prit la lance d'un camarade tombé face au marakas et s'en aida pour se relever, puis clopina en arrière. Demain je commencerais à reconstruire cet endroit, je réparerai les dégâts, même si je dois y laisser la vie. Merci pour votre pitié, merci, merci !
-Allez, vieux. On doit trouver les autres. Tu tiens le coup ?
-Hh.. Gryfman jeta encore un regard à la morte. Son assassin l'avait payé cher. Sa tête était dans les parages. Mais en fin de compte, après toutes ces années, rien n'avait changé. Ouais. Allons-y. »


Titi courait le plus vite possible, mais les mecs connaissaient la ville comme leur poche. Ils finiraient par la rattraper. Chaque mètre qu'elle faisait l'éloignait un peu plus de l'auberge et la rapprochait un peu plus des portes de la ville. Elle entrevoyait les grands flambeaux de la sortie d'Atalante, bien loin devant elle. Autour d'elle les ombres bougeaient encore. Elle avait été blessée à l'épaule par un tueur, en sauvant Moony d'un assassinat dans son sommeil. Elle commençait à avoir peur. Elle avait été séparée de sa camarade par une explosion inexpliquée. La ninja dégaina ses deux sabres en se mettant en position, alors que de plusieurs flancs surgissaient des hommes du cartel Torteloni, et des … des civils armés ? Non.. Des bandits ? Non plus... C'était quand même pas tous des tueurs de A, si ? Une vingtaine d’assaillants l'entouraient, avec des armes diverses. Elle prit une posture de combat et se concentra. ''Jag. J'espère que tu racontais pas de conneries.''.


Moony se téléporta une fois de plus. Elle avait mal au crane. tronche de bois. Elle voulait à tout prix se téléporter près de Titi, elle l'avait vue se prendre un poignard dans l'épaule en se réveillant, mais dans cette bataille incompréhensible, impossible de prévoir si elle userait de sceaux, et s'évanouir en apparaissant pour l'aider, c'était pas une bonne idée* . Yavait des bandits absolument partout. Et des rangs F et E, des apprentis tueurs de l'organisation. Et yavait ce mec. Il maniait un marteau, et était plutôt bien foutu. Moony était certaine de l'avoir déjà vu en tant que rang C de la confrérie noire. Hum.. Ça devenait risqué. Elle vit un archer la viser sur le toit d'un immeuble voisin, et se prépara à se téléporter, mais ledit archer se ramassa une flèche verte en plein torse, qui explosa, le projetant durement plus loin. Anawan bondit vers Moony.


« Situation délicate, part'naire.
-J'suis cuitée. Et j'ai plus de magie.
-On a perdu les autres de vue.
-Boah. Somme toute, c'est juste une soirée à l'auberge comme les autres.
-Pfff, Anawan sourit. Allons-y.
-Les autres doivent être par là.. ? Ou alors.. Hu. Ma tête.
-Non.. Anawan regardait les grandes écuries du port. J'ai une meilleure idée. »



* On rappelle que la téléportation de Moony la fait s'évanouir si elle se termine à moins de 5 mètres d'un sceau magique.



Titi ne pensait plus à rien. Elle se battait. Son corps agissait indépendamment de sa volonté. Baisse toi. Roule. Retourne toi. Frappe. Saute. Passe derrière. Esquive. Plante. Dévie. Retourne la force de l’assaillant. Envoie le à terre. Surveille tes arrières. Coup de pied haut. Feinte. Tranche.
C'était comme une danse. Une danse mortelle. Le visage de son père apparut dans ses pensées. ''Concentre toi, idiote. La mort attend le ninja qui n'est pas prêt à survivre.''. Elle découpa la lame qui fonçait vers elle avec Hikari, et envoya un coup de pied retourné à l'homme de main, qui s'écrasa à terre. Avec lui, ça faisait treize hors jeu. Mais il en arrivait toujours plus. Ceci dit il avaient l'air moins pressé de l'attaquer. Ils restaient même à l'écart. Qu'attendaient-ils ? La voix de son père retentit une fois de plus dans sa tête. ''ARCHERS !!''. Elle se retourna en fendant une flèche en deux dans la longueur. Sur les toits alentours étaient postés des archers et des tireurs. Elle était en mauvaise posture. Elle se concentra une fois de plus, et croisa ses sabres à ses pieds. Elle respirait lentement. Elle attendit venir les flèches et les balles, mais une détonation retentit, alors qu'une jeune garçon à la hache envoyait une lame magique de portée satisfaisante balayer les archers. Méga sauta avec une maîtrise assez rare chez lui dos-à-dos avec Titi.
« Cette fois-ci je suis pas en retard ?
-Non. Parfait timing.
-Tu es blessée à l'épaule ?
-C'est rien. Concentre toi. Tu peux en lancer d'autres, des comme ça ?
-Nan, suis à sec. Je crois qu'un allié me suivait mais j'ai plus vu de potes depuis au moins cinq minutes.
-On va se débrouiller.
-Ça, mes amis, ça m'étonnerait.
-Cette voix...
-''Un allié'' hein, génial. »


Venant du même toit que Méga, une tueuse bondit devant Titi. Cheveux verts pomme, une flûte traversière dans les mains, un sourire taquin.

« Je vous ai manqué ?
-Aie. Mauvais plaaan. »


Titi plaça Kagami entre la tueuse et elle. Une rang C. Pas bon. Pas bon du tout.

Gryfman et Maroti se faufilaient dans les rues. Une patrouille courait vers l'auberge, et visiblement, les hommes du cartel voulaient engager l'affrontement.

« Hum. Les patrouilleurs nous viennent en aide.
-Fait assez rare pour être remarqué.
-J'ai aucune idée d’où sont les autres. Ils répondent pas aux cristaux. En tout cas ils sont pas à l'auberge.
-On a bien fait d'y retourner, sans nous les deux autres auraient sûrement crevé dans les flammes.
-Ouais fin le patron était quand même assez mécontent pour l'établissement.
-On peut rien y faire. Allez, on avance.
-Ku-hu-hu.. Hello, les amis. »


Quelques mètres au dessus d'eux, debout en équilibre sur une enseigne, un type se tenait, droit comme un I. Il portait des lunettes de vue aux verres rectangulaires, et les cheveux bruns, très décoiffés. Il avait les yeux rivés sur un bouquin dans sa main droite, et sa main gauche maintenait en équilibre sur ses épaules ce qui ressemblait à un marteau de guerre décoré, en cuivre.
Il portait des vêtements amples, bleus foncés et noirs avec des décorations légères en or. Il bondit de son perchoir pour se mettre en face d'eux. Dans son dos, le port montrait le fleuve d'Azur, et de nombreuses embarcations, dans la nuit noire. L'homme releva les yeux de son livre et le ferma à une main, puis le rangea dans la besace qu'il portait dans son dos. Il laissa son marteau glisser de ses épaules et frappa le sol avec.


« Je m'appelle Arkheis. Je suis un rang C. Vous auriez pas vu des cibles plus faciles que vous deux ? J'aime mieux faire le meilleur à la fin.
-Des cibles plus faciles ?
-Ouais, genre Flamme ou Méga, ou le jaguarian. Je commence doucement, j'ai le temps de m'échauffer, au moins.
-Tu te fous de nous, gamin ?
-Holà, j'ai pas la moitié de votre age, les croulants, mais vous êtes pas tout jeunes, faut dire. Il releva ses lunettes devant ses yeux avec sa main libre. Le gamin passe, mais c'est bien parce que c'est vous. Alors, on commence ou je vais voir ailleurs ?
-On le tue ?
-On le tue.
-J'aime quand on est d'accord. »


Les deux tueurs foncèrent à l'unisson sur le type au marteau. Il fit tourner son arme pour ramener la masse près de son visage et arma sa frappe en souriant. Gryfman bondit sur lui au moment ou un minuscule reflet de la lumière de la lune dansait dans l’œil de Maroti. Le tueur au chapeau tira de toutes ses forces son ami en arrière alors qu'un coup de dague manquait de très peu le cou de Gryfman. Une jeune fille blonde apparut aux cotés d'Arkheis, comme révélée par la légère brise qui balayait le port. Elle était vêtue légèrement, ayant un haut rose couvrant uniquement sa poitrine, une jupe rose également, qui descendait le long de la jambe droite et remontait presque jusqu'au milieu de la cuisse le long de la jambe gauche, et des collants tout aussi roses. Elle fit un clin d’œil à Gryfman en apparaissant.

« Je l'avais entendue, tu sais ?
-Bien sur, à d'autres.
-Je déintellectuellement inférieure pas, j'allais esquiver.
-Tu m'en diras tant.
-Mais mec je mens pas !!
-Arkheiiiis ?
-Oui, très chère ?
-Il a pas réagi à mon clin d’œil !!
-Dans ce cas, on a qu'une solution, n'est-ce pas ?
-Pourquoi on doit toujours tuer tout les types un tant soit peu séduisants ?
-C'est notre métier.
-Qu'est-ce que c'est que ces gugusses ?
-Arkheis.. Elle, ce doit être Kyu.
-''Valkyrie'' ? À Larbos ?
-Ils nous connaissent !
-Vous sortez jamais de Rymar, normalement..
-Roh on est pas si loin du pays, et puis vos sommes sont trop alléchantes.
-Allez ! On peut au moins épargner le blond ! Il est mignon !
-Tu t’apprêtais à le tuer !
-Ah-ha ! Je suis plus mignon que toii ♪
-*soupir* On s'arrache, Gryfman.
-Hein ??
-Oh non, courez pas, hé, on vient à peine de faire connaissance ! On a peut-être des affinités, ou des points communs !
-COURS ! »


Maroti jeta un des fumigènes d'Anawan à terre, et emporta dans sa course Gryfman. Kyu et Arkheis bondirent hors de la fumée à leur suite.


« Je déteste quand les garçons me fuient.
-Allons, allons, ne sois pas si irritable, ils jouent. »


Jag continuait à marcher le plus rapidement possible. Cela faisait quatre heures qu'il avait annoncé ses intentions à Titi. Il ne devait plus être très loin. Mais quelque chose l'intriguait. Comme une sensation désagréable. Il hésitait à sortir son cristal de vision pour contacter le groupe mais ne voulait pas les réveiller, et encore moins révéler son absence. Il pressa le pas.


Titi annula une fois de plus la salve sonique de Saki avec Kagami. Elle recula alors que Méga repoussait leur assaillants. La blessure à l'épaule de la jeune fille saignait malgré le garrot de fortune, et elle commençait à avoir le tournis. Les choses se présentaient mal. La jeune fille aux cheveux verts avait vraiment une dent contre eux, visiblement.


« Espèces de.. de.. Vous allez payer pour la mort de Zab et Shad. Vous êtes complètement cernés de toute façon... »


Elle rapprocha à nouveau la flûte de ses lèvres, et joua une note suraiguë. La décharge magique partit sur les deux alliés, mais un immense brasier se heurta à elle avant qu'elle ne les touche. Le feu dispersa le choc et se reconstitua en prenant peu à peu forme humaine. Bientôt, Flamme souriait devant les nombreux adversaires.

« Ah, alors c'est contre elle qu'Anawan a galéré ? Je m'en charge ?
-Que.. C'est qui ce.. ?
-Flamme ! Tu tombes à pic !
-High five, bro' !
-Pas quand je suis sous cette forme !
-Mais.. euh.. Oh et puis zut !! Vous autres ! Tuez les tous !
-C'est quoi, la suite du plan ?
-Quelle suite ??
-Quel plan ?
-Oh, et mer*e. J'en ai marre de vous... »


Les tueurs aux alentours pointèrent à l'unisson leurs armes sur le groupe. Lances, arcs, fusils... Les trois chasseurs étaient à court de tours de passe-passe. Saki regardait fixement le groupe, et s’apprêtait à donner l'ordre de tirer, quand un bruit monstrueux jaillit des ruelles derrière elle et ses alliés. Elle se retourna et fixa une forme sombre qui fonçait à toute vitesse vers eux, cognant des murs et accélérant un peu plus chaque seconde.

« MOONYYYY !! OU AS TU APPRIS A CONDUIRE CE TRUUC ??
-A ATALANTE, YA CINQ MINUUUTES !! »


Sur un immense animal ressemblant à un croisement de lion et de bison, presque entièrement recouvert de poils gris, avec une paire de cornes et un museau noir, et quatre puissantes pattes félines, étaient perchés Anawan et Moony, accrochés aux sangles de la selle étrange. L'immense animal faisait plus de six mètre de longueur et bien quatre de haut. Ils fonçaient droit sur Saki et les trois chasseurs, en hurlant.


« Saki ??
-VOUS !!
-UN MORGOTH ??? »


Anawan fit apparaître son arc et tira trois traits sur Saki, qui fit plusieurs bonds sur le coté, puis cribla de flèches les ennemis aux alentours.


« MONTEZ ! »


Le morgoth bondit par dessus le groupe de chasseurs et s’arrêta quelques secondes. Titi sauta sur son dos et tendit sa main à Flamme. Le chasseur roux bondit et attrapa la main de sa collègue, et se retourna dans les airs pour attraper Méga alors que leur monture repartait. Le gamin à la hache plongea vers la main de son ami, mais ne put que la frôler. Moony se téléporta immédiatement entre Flamme et Méga pour compléter leur chaîne et Titi dut bientôt s'accrocher pour arriver à supporter le poids de quatre personnes. La chasseuse aux cheveux noirs téléporta ses deux alliés sur le dos de leur taxi vivant.


« Poursuivez les !!
-A votre service. Un jeune gangster chauve, avec une boucle d'oreille dérapa près de Saki, chevauchant une sorte de moto à trois roues alignées. Michelangelo, pour vous servir. Mais pour vous, joli cœur, Mickey suffira.
-Fermez là ! Décocha sèchement Saki en montant dans le dos de son allié. On a pas le temps pour ça. On y va !
-Mais.. mais... Comment elle me parle ? »


Mickey démarra en trombe, suivi d'une bonne vingtaine de types ayant les mêmes engins.
Ils adoptèrent une formation serrée, et commencèrent à pourchasser le morgoth des chasseurs.


Maroti et Gryfman accéléraient le plus possible mais les deux chasseurs de l'équipe ''Valkyrie'' ne les lâchaient pas d'une semelle.


« On les sèmera jamais comme ça.
-Si ces deux là sont ici, le leader de Valkyrie doit être ici aussi non ?
-''Lame d'or'' ? Espérons que non, on a assez galéré comme ça. Faut retrouver les autres pour affronter ces deux là sans risque. Tu as une idée ?
-Aucune. On devrait essayer de les appeler, histoire de savoir ou ils sont.
-Attends, je m'en occupe. Apparemment un cristal est resté à l'auberge, mais j'ai encore le mien. Maroti, sans cesser de courir, porta la main à son cou et une image de la tête de Titi en gros plan s'afficha. Hey ? Titi ! Je suis avec Gryfman, tu es ou ?
-J'ai retrouvé tout les autres, on a volé un morgoth et pris la direction de la falaise des cinq chutes, à l'ouest !!
-Vous êtes sortis de la ville ??
-Oui ! On est à mi chemin, et poursuivi par AAAAAAH !!! FAIS GAFFE OU TU VISES !!
-OUAIS BAH HEIN !!
-Anawan ? C'est toi ?
-Yep ! Vous êtes ou les gars ?
-On va se débrouiller pour vous rejoindre !! Essayez de tenir ! Méga, Moony et Flamme vont mieux ?
-Ouais, ouais on a cuvé !! Grouillez vous ça commence à barder !! »


L'image s'interrompit. Gryfman et Maroti se regardèrent une brève seconde. Un bruit de moteur résonna dans les rues sur leur gauche, derrière des immeubles.


« Une idée ?
-Peut-être bien. Suis moi. »


Gryfman bondit sur un toit.


« Alors ? Ils nous lâchent, oui ?
-Deux sec' !
-Tu conduis toi, t'as la partie simple du truc alors hein !
-SIMPLE ? ESQUIVER DES ARBRES OU DES FOSSES A CETTE VITESSE ?
-Attendez !! Vous attaquez tous à distance ! Titi pourrait aider avec les sceaux, laissez moi le contrôle du machin !
-J'ai pas envie de crever, merci ! »


Une flèche passa à quelques centimètres de la tête d'Anawan, et Titi se retourna pour laisser la conduite à Méga, consciente qu'elle allait devoir renvoyer les assauts de Saki avec Kagami. Le garçon s'installa au pilotage, tandis que Flamme redoublait de projectiles enflammés, et Anawan de précision. La moto de Mickey esquivait tout les tirs un par un, et se rapprochait toujours plus d'eux. Le type à la batte métallique savait conduire, c'était même un expert. Saki porta la flûte à ses lèvres et commença à harceler l'équipe de projectiles magiques, que Titi s’évertua à dévier. Les autres bandits accéléraient eux aussi de plus en plus, encouragés par leurs leaders.

« Hey !! Ils en arrivent d'autres !! Ils sont à droite !!
-Compris !! »


Méga fit bondir leur monture sur la gauche, frôlant des arbres, mais avec une expertise surprenante. Le gamin avait de très bons réflexes et une bonne synchronisation avec la bête. Il se révélait même être bien meilleur pilote que Titi. Anawan chargea des flèches explosives et cribla la nouvelle colonne d'assaillants qui venait rejoindre la première. Moony ferma les yeux et tenta de se concentrer malgré sa maudite migraine de tronche de bois. Elle disparut de leur monture pour apparaître en poirier sur le guidon d'une des motos de la seconde colonne. Le conducteur n'eut pas le temps de comprendre que le pied de la chasseuse le percuta à la joue de plein fouet, l'éjectant de son véhicule. Moony se téléporta à nouveau sur une autre moto, celle de Mickey et Saki. Mais la jeune fille aux cheveux vert pomme frappa son adversaire dès son apparition, ayant prévu l'assaut. Elle saisit son couteau et le planta dans l'épaule de Moony, qui hurla de douleur en disparaissant, emportant l'arme avec elle sur le morgoth.


« Moony !! Ça va ?
-Maître !!
-Aaaah cette garce !! Elle m'a pas loupée !! Aaah put*iiiin !!
-Moony !!
-Titi !! Elle est revenue, dessine des sceaux ! Fais ce que tu peux pour sa blessure ! Flamme, on redouble de tirs, maintenant ! Méga, concentre toi sur le pilotage !
-Euh, ouais !! Mais !! OH ME*DE !!
-Quoi ?
-A gauche !! Yen a d'autres !! »


Effectivement, une moto jaillit des arbres sur leur gauche. Aux commandes, un blond aux cheveux assez courts, et aux griffes acérées, et assis dos-à-dos à celui-ci, un homme portant un chapeau noir qui menaçait de s'envoler. Maroti tirait à une vitesse fulgurante, à tel point qu'on aurait pu prendre son fusil de précision pour une mitraillette. Ils criblait de balles deux motos qui les suivaient.

« Man !! On les a !!
-Ouais !! Attends un peu qu'on puisse se mettre à leur hauteur, deux sec !
-Méga ! C'est eux !! Décale toi à gauche !
-Ouais ! »


Le morgoth bondit devant la moto des deux chasseurs de primes, et les deux chasseurs hésitèrent à sauter quelques secondes. Quelques secondes de trop.


« Hey !! Ya un mec en face !
-Quoi ?
-Droit devant !! Ya un mec !! »


En effet, debout sur une branche, un mec se tenait face au morgoth, qui fonçait sur lui. Ses habits étaient blancs et noirs, ses cheveux du noir le plus profond. Son regard d'or perçait avec les ténèbres aux alentours. Il portait dans son dos une faux au manche d'ivoire avec des décorations en ébène, et une lame dorée immense.


« LAME D'OR !! SAUTEZ !!
-Quoi ?
-MAINTENANT !! »


Les chasseurs bondirent à l'unisson, faisant confiance à l'archer, qui prit Moony avec Titi avant de sauter à son tour. L'inconnu se laissa tomber devant le morgoth, et posa sa seconde main sur le manche de sa faux, encore dans son dos. Il frappa une seule fois, en se décalant sur le coté, et trancha les quatre pattes de l'animal, qui roula à terre dans un glapissement de souffrance pitoyable. Le tueur se retourna et courut vers la bête, frappant de bas en haut pour la décapiter d'un coup sec.


« J'espère que tu n'as pas trop souffert...
-Bord*l.. articula Flamme en se relevant. T'es qui toi ?
-Sidesoul ''Lame d'or''. Enchanté. A qui ai-je l'honneur ?
-Euh.. Euh... »


Les motos s’arrêtèrent une à une autour d'eux. Les voyous et les rangs mineurs posaient pied à terre, heureux de prendre les chasseurs en tenaille. Maroti et Gryfman descendirent à leur tour de leur moto. Ils n'y avaient plus qu'eux d'indemnes. Les choses se présentaient mal.


« Booooss !!
-Salut, patron !
-Kyu, Arkheis ! Comment s'est passé votre voyage ?
-Euh, on est pas en voyage. On est en chasse.
-Ah, oui. En dehors de Rymar, tout me paraît un voyage, moi.. On y est si rarement.
-C'était génial ! Yavais plein de beaux gos.. De gentils informateurs que j'ai pu dr.. euh interroger.
-Bien, bien. Alors.. Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept.. Mais ? Il en manque un ?
-Le jaguarian n'est pas là.. Mais les autres sont blessés pour la majorité. On devrait facilement y arriver.
-Hmm, dommage. Les jaguarians ça doit être assez bestial, non ? ''Grr''.
-T'inquiète ma jolie. Si tu veux de la sauvagerie.. »


Gryfman bondit sans prévenir sur Kyu, voulant bénéficier de l'effet de surprise, mais Arkheis s'interposa, envoyant un coup de hampe. Le marakas esquiva aisément et tenta de griffer son ennemi au visage, mais Arkheis sourit en ramenant la masse de son arme vers Gryfman. Une détonation retentit et le tueur roula à terre, s'écrasant devant Maroti.

« Ce marteau..
-Il envoie des explosions quand je lui demande. On l'a nommé Mithril. Joli, n'est-ce pas ?
-Assez discuté.
-Urgh. Gryfman se releva, sonné. Pas mal, pas mal.
-Comment ?
-J'avoue que ça tape plutôt pas trop mal, ton truc.
-Achevons les, les gars. Mickey sortit sa batte de métal et se mit en garde, tandis que ses hommes de main se préparaient à l'affrontement.
-Ça va mal finir.
-Ouais.
-Ou est Jag ? Si il était là, on pourrait appeler Citro.
-Justement. Il faut gagner du temps. Il arrive avec des renforts.
-Des renforts ? De quoi tu parles ?
-Peu importe ! On doit gagner du temps jusqu'à son arrivée.
-Espérons...
Moony grimaça à cause de la douleur de sa blessure. Qu'il fasse pas.. n'importe... quoi.
-Bof, moi j'en ai marre de me faire sauver par une gamine. Ça changerait de mourir, pour une fois.
-Ha. Ha. Ha. Bon. Qui a du temps sous la main ?
-Moi.
Ok ! On s'est fait attraper, bien joué.
-Qui c'est ?
-Hmm, plutôt pas mal.
-Chht ! Je veux écouter.
-On peut régler ça à la loyale. Je défie n'importe lequel d'entre vous en duel.
-Tu es blessé. Tu vas pas faire long feu.
-Tu ne crois pas si bien dire... Alors ? C'est mon choix. Plutôt que nous massacrer, vous pouvez montrer votre honneur.
-Ça ne m'intéresse pas. Arkheis ressortit son livre. Je préfère les tueries.
-Ooh.. Je veux bien me battre au corps-à-corps avec n'importe lequel de ces messieurs ! Sans armes, même !
-Kyu. On est pas là pour ça. Mais ça m'intéresse, cette histoire d'honneur. Je veux bien te tuer, si tu y tiens.
-Non, je m'en occupe.
-Saki..
-Encore toi ! Pourtant t'es celle qui a fui devant Anawan nan ?
-Espèce d'insolent ! Je n'ai pas fui !! C'est lui qui a..
-Ouaaaaais ouais ouais tu m'en diras tant. Si il t'a battu, je peux le faire aussi. En garde.
-Comment ose-tu.. ?
-Fais attention.. Flamme.. »


Flamme jeta un coup d’œil à Moony, presque inconsciente. Il sourit, et se tourna face à Saki. Celle ci semblait folle de rage. Elle porta sa flûte à ses lèvres et tire une salve de magie sur le chasseur. Celui ci prit feu et les rayons éclatèrent un à un au sol, tandis qu'il fonçait vers la jeune fille.

« Oh-ho-hoo ! Voilà qui est intéressant.
-Ouuh, il peut s'enflammer, c'est génial, ça !!
-Hum. Bague d'Adamant. Arkheis parla tout haut, et son livre se mit à passer des pages tout seul. C'était son bingo book ! Il lut l'article, tenant ses lunettes bien droites avec sa main inoccupée. ''Artefact sacré prit au temple des elfes de Méperdus, sur l’île de Karlaélamor. Il octroie les même propriétés qu'un elfe élémentaire ayant reçu la bénédiction du feu. A l'exception que l'utilisateur n'a pas besoin de toucher l'élément pour en adopter la forme. ''Alors.. Inconvénients, inconvénieeents... Ah ! Voilà !
-Nan c'est vrai, il peut devenir en feu !C'est géaaaant ! Boss ! Imagine que par exemple il est avec une jeune fille et puis..
-Kyu.. J'aimerais voir le combat.
-''Si l'utilisateur n'est pas un elfe élémentaire, rester sous sa forme de fusion avec l'élément concerné plus de 30 secondes provoque la mort de l'individu.'' Bah voilà ! Parfait ! Faut le harceler de tirs.
-30 secondes ? Oooh. C'est moins cool d'un coup. Bon j'ai connu plus rapide, tu me diras... Yavais ce type, à Orchidia..
-Kyu.. Le combat.
-Héhéhéhéhé...
-Enfoi*é !
-Pas de vilains mots, il n'a pas enfreint de règles, mon bon ami.
-Hum. Prend ça ! »


La jeune fille aux cheveux verts entama une mélodie extrêmement rapide, si bien que ses doigts semblaient courir le long de sa flûte. Des dizaines de minuscules rayons criblèrent le pauvre Flamme, qui savait que si il reprenait sa forme humaine, elle n'hésiterait pas à le tailler en pièces en envoyant une salve à bout portant. Il commença à courir autour de la jeune fille, qui n’arrêtait pas un instant son harcèlement. Le rouquin embrasait la zone dans un cercle autour de Saki, en faisant grandir les flammes, confondant sa propre forme avec celle du feu alentour.


La musicienne souffla une note plus grave et toutes les flammes furent vaporisées en un instant, révélant la forme embrasée de Flamme, dans son dos. Elle se retourna et tira à nouveau de nombreux rayons sur le corps de feu qui se laissait percer sans rien faire. Il se jeta soudainement sur elle et la traversa, la brûlant brièvement sur toute la partie avant de son corps. Saki cria puis jeta un coup d’œil à ''Mickey'' qui lui fit signe de se retourner. Elle comprit trop tard et fut balayée à terre par son adversaire, ayant repris forme humaine. Il plaqua les bras de Saki à terre, lui arrachant sa flûte traversière, et tendit la main avec la bague d'Adamant rougeoyante de magie au dessus du front de Saki.

« J'ai gagné.
-Que ?
-Tu ne la tues pas ?
-Pourquoi faire ? Elle est brûlée et désarmée. Elle ne représente plus un danger.
-C'est comme ça que tu apprends à tes alliés à te battre, Anawan ? Pff. Je vais t’entraîner personnellement, Saki. Si tu veux vraiment intégrer Valkyrie, va falloir progresser.
-Je lance le même défi que Flamme. Que celui qui aura le courage de m'affronter s'avance.
-L'ancien B....Vous nous sous-estimez. Je ne vous ai pas encore tué simplement parce que je veux voir ce que vous attendez avec autant d'espoir. Le ''pourquoi'' vous cherchez tant à gagner du temps.
-Tss.
-C'est ce jaguarian dont on m'a parlé, hein ? Les lois de Rymar disent que les jaguarians sont de la vermine, qu'il faut exterminer.
-Gryfenfer, tu voudrais essayer de l''exterminer'' toi ?
-Faites moi rire. Je l'aurais tué si je l'avais croisé. Si Orgon dit que l'on doit exterminer une espèce, peut importe de quoi ou de qui il parle, je le ferais.
-Sidesoul ''Lame d'or''. Un assassin des plus brillants de l'organisation A.. Et le frère illégitime du roi Orgon de Rymar.
-Insolent. Arkheis, Kyu. Tuons les tous. J'en ai assez de leurs belles paroles.
-On ne les extermine plus en un-contre-un ?
-Non. Tout d'abord cela m'a lassé, et puis j'ai remarqué une chose.
-Quoi donc ?
-Derrière ces arbres, à quelques mètres se trouve la falaises des cinq chutes.
-Et.. ?
-Mickey, Kyu, Arkheis, Saki et moi même. Nous sommes cinq à diriger l'assaut. Saki vient de s'en prendre une bonne en un contre un. Une chute, donc.
-Me dis pas que tes stupides superstitions...
-Des superstitions ?
-Pas maintenant, patron!!
-Cette falaise porte ce nom là grâce aux cascades, boss. Les cascades. Aucun rapport avec nous.
-On est cinq. Ya cinq chutes. Le un-contre-un est trop dangereux.
-Il est sérieux ?
-Le un-contre-un est trop dangereux.
-Oui.
-Bon ! Laissez moi les filles, je m'en occupe ! Elles méritent pas des coéquipiers de cette ..hum.. qualité.
-On va tous les tuer de toutes façons..
-C'est parti.
-Faites pas de un-contre-un. On les chope ensemble ou alors en infériorité numérique mais pas de un-contre-un. Le premier qui fait un un-contre-un je le tue.
-...Il a un don pour ajouter de la difficulté pour rien, non ?
-Bienvenue à Valkyrie...
-Désolé mes amours, j'aurais voulu que ça se finisse autrement !
-Urgh... »


Arkheis fonça sur Flamme, qui se consuma pour éviter le coup de marteau, laissant Saki se relever, tandis que Kyu devenait à nouveau invisible. Mickey se jeta sur Gryfman qui esquiva ses frappes une-à-une, et Maroti tira sur plusieurs des hommes de main qui fonçaient sur eux. Il ne vit Side qu'à l'ultime moment. Celui qui distingue la vie et la mort. Il se courba au maximum et vit la faux passer à quelques centimètres de ses yeux. Anawan roula sur le coté pour tirer un trait à bout portant sur la lame d'or, qui fendit la flèche en deux en jetant un regard noir à l'archer. Titi regardait autour d'elle, paniquée, tentant de couvrir Moony. Méga la laissa seule pour aller aider Gryfman ou Flamme, mais la jeune fille sentait quelque chose bouger autour d'elle. Elle entendit un faible bruit derrière elle et bondit en avant en soulevant Moony, alors que Kyu réapparaissait pour frapper. Elle se retourna en dégainant Hikari mais hurla de douleur, la blessure de son épaule la rappelant au calme.
Elle tomba à genoux. ''Jag.. Ou es-tu.. ?'' Elle entendit un cri lointain d'un oiseau de proie. Elle avait déjà entendu ce cri.
Anawan bondit par dessus Titi, dague dégainée, frappant le flanc de l'ennemie. Kyu para puis se courba pour esquiver un autre coup.


« Huum, un fougueux ! J'adore !
-Tu vas finir par la fermer ?
-Hey ! C'est toi qui viens m'aborder comme ça en plein combat !
-WAAAAAH !!! »


Méga et Flamme reculèrent devant le nouvel impact de Mithril. Ils bondirent en arrière et se remirent en position. Titi aida Moony à se lever et en la portant à moitié, bondit en direction des arbres. Surpris, le reste de l'équipe battit en retraite en la suivant. Mickey et Méga enchaînaient les assauts sans prendre l'avantage, et Flamme perdait peu à peu son énergie face à son adversaire, redoutable assassin. Gryfman et Maroti ne parvenaient pas à toucher lame d'or, bien que lui non plus ne puisse les atteindre. Ils continuèrent à céder du terrain aux adversaires, sortant peu à peu du couvert des arbres.


L'équipe recula, alors qu'un vent assez violent commençait à les frapper. Ils étaient en haut de la falaise des cinq chutes. En dessous d'eux on distinguait effectivement cinq cascades, sortant de la roches par ci par la. Atalante s'apercevait en contrebas, loin sur leur gauche. En fait, on pouvait voir d'ici l'immensité du lac d'Azur, qui séparait les contrées nord-est et sud-est de Larbos. La hauteur de la falaise était impressionnante. Les sept chasseurs reculèrent encore, s'approchant du bout de la pointe rocheuse sur laquelle il se tenaient.


« Et là, on fait quoi ?
-Chef ! Chef ! C'est la falaise des cinq chutes ! Ils sont sept ! On peut en garder deux donc, hm?
-Euh.. Oui. C'est logique. On en lance cinq et on en garde deux. Je propose de prendre le neveu de A, en toute logique.. et puis..
-Pour le second je propose la sœur de Citro. Son talent est trop important.
-Hum.. Si on me demande mon avis, je pense que Finegun est un choix logique.
-Ou alors on recrute le plus mignon ! Flamme ! Gryfman ! Non, attendez. Hum, lequel irait bien avec la couleur de mes dagues, euh.. Hum..
-C'est pas possible d’être aussi empotés. Va pour Moony et Méga si vous y tenez. Les autres, bon débarras.
-Hum.. C'est d'accord.
-Vous n'aurez aucun d'entre nous.
-Comment ? »


Titi confia Moony à Anawan et se rapprocha lentement du gouffre vertigineux en reculant. Elle sourit à ses assaillants, puis fit un clin d’œil aux six autres chasseurs. Elle se laissa tomber en arrière.


« WOOOOOOOOOOOOOOOOOOW !!
-QU'EST-CE QUE ?
-ANAWAN !!
-Les cibles se barrent. On fait quoi, chef ?
-SAUTEZ, IDIOTS !! »


Maroti aida Anawan à porter Moony et ils sautèrent tous les trois à la suite de la jeune fille. Méga se tint sur le bord, hésitant, alors que Gryfman et Flamme se rapprochait.


« Héhéhéhé !! Allez mon vieux ! On saute !
-Hein ? Non ! Attends ! Quoi ? De quoi ?
-Sautez, sautez, pauvres fous !! »


Le marakas bondit sur son collègue à la hache, qui poussa un cri de terreur pure en entamant sa chute. Flamme regarda fixement les adversaires en face de lui. Il fixa Saki un court instant, puis ferma les yeux et sauta à son tour en arrière.


L'équipe Valkyrie resta sans rien dire un court instant. Sidesoul s'approcha du bord et regarda en bas. Un immense oiseau rempli de cibles s'envolait vers le sud. Il en comptait onze d'ici.


Flamme fut rattrapé par une main d'une personne qu'il ne connaissait pas. Une jeune fille somme toute assez séduisante, aux cheveux noirs, et aux yeux d'améthyste. Elle le ramena à bord de la nacelle du rapace géant. Il regarda devant lui.


« JAG !! PUREE MAIS T'ETAIS OU ??
-MAIS C'EST !!
-Oh je vois..
-Je nous ai ramenés des amis.
-Ce plan avait 86,45% de chances de foirer. Ravi de voir que vous faites toujours dans l'artistique.
-On a eu tellement peeeeeeeeeeuuur !! Heureusement que j'ai mon brevet de vautouram !!
-Jag nous a tout expliqué !! On vous accompagne, les amis ! On vous a manqués j'espère ! »

____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Lun 30 Mar - 0:03, édité 1 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Dim 26 Jan - 17:50


Chapitre 23 : Guinoc




« Et c'est là que Titi a parlé des faucons d'argent et de leur base à Targus, et surtout elle a précisé que les faucons allaient sûrement se lancer dans des fouilles de la région de Shiar, avec des tonnes de découvertes archéologiques à la clé.
-Et donc tu es allé chercher les trois gugusses à Spéologia. Sans nous avertir.
-Je comptais y aller de toute façon, j'avais.. une dette à payer. Kairi m'avait donné leurs coordonnées, je devais aller les chercher de toute façon donc j'ai utilisé ce prétexte pour vous fausser compagnie.
-Hum. Comment as-tu su pour la falaise ?
-On a vu des bâtiments en flammes dans la ville au loin, et en survolant la zone on a aperçus des motos et des explosions dans la foret. Deviner la cause de tout ça n'était pas très compliqué.
-Donc, vous allez à Targus avec nous ?
-Oui. Les faucons avaient envoyé une demande de recrutement à Spéologia il doit y avoir quelques mois mais personne ne s'est décidé. Partir à Shiar pour explorer des tombeaux ou des cavernes maudites avec pour seule escorte des soldats qui seraient près à vous laisser tomber sur un mot d'un supérieur ? Non merci. Mais la donne a changé, on a nos gardes du corps personnels, maintenant.
-Et puis.. Hum.. Spéologia ces temps-ci.. Comment dire..
-On a eu quelques ennuis avec la statuette et certains de nos supérieurs...
-Et puis ensuite Kairi a..
-C'est bon, laissez tomber les détails. Disons que se faire oublier un peu nous fera pas de mal.
-Bon... Donc les faucons vont nous embaucher ? Ils sont pas idiots, on va vite se faire griller, non ?
-Pas nécessairement. On va vous faire passer pour des archéologues ou pour des gardes du corps. Si on se débrouille bien, on sera à l'intérieur du camp sans éveiller aucun soupçon.
-Bon point, les tueurs de A, même Valkyrie ou un cartel quelconque, n'oseront jamais se pointer pour essayer de nous abattre dans le quartier général des faucons d'argent.
-Mauvais point, Azul-la-taupe va peut-être comprendre qui nous sommes et tenter de nous tuer.
-Hum.. On verra bien.
-Bon, bon, bon ! On a eu du bol que Spéologia soit une ville voisine d'Atalante, mais ce n'est pas vraiment le cas de Targus. On a la majorité du territoire de Larbos à traverser.
-Comment on s'y prend ?
-Hum. Vous avez déjà pris le TGV ?
-Le quoi ?
-Le Terracoptère Géant de Vale.
-Je-ne-monte-PAS-dans-ce-truc.
-Le terra... quoi ?
-C'est une sorte d'immense machine reconstituée à partir d'un immense fossile d'une Terracoptère de l'ère Brachièrienne. Elle marche au charbon et est la fierté de Larbos en terme de transport, bien qu'elle aie été fadaçue par les experts de Sabledoray contre une somme conséquente. Le TGV est unique au monde, et suit une seule ligne de rails : Guinoc-Vale. Larbos en un seul trajet Nord-Sud, grosso modo.
-Guinoc.. On se rapproche de plus en plus d'Oroban, j'aime pas ça.
-Une fois à bord du terracoptère, la capitale sera qu'un lointain souvenir. Ceci dit, il reste un petit problème.
-Quoi donc ?
-Les places coûtent un bras.
-Oh. Pas de soucis de ce coté-là.
-Comment ça ?
-Disons que j'ai... emprunté un peu d'argent à mes supérieurs. Kairi sortit de sa poche un tas de petits billets portant l'inscription ''Terracoptère Géant de Vale''. Emprunt largement couvert par les inestimables découvertes que nous ferons à Shiar, naturellement.
-Je vois.
-Bon. Encore quelques kilomètres et on entrera dans la région d'Aristas, la région la plus riche de Larbos, qui abrite entre autres Oroban et Guinoc.
-On s’arrête à une auberge ?
-Tu me plais, toi. On va bien s'entendre, je crois.
-J'ai prévu un peu de kishus de mon patron pour ce genre de choses.
-Dans mes bras ! AIE !! Aoouch.
-Ton épaule, Moony. Force pas trop.
-Pff... Titi regardait le paysage qui défilait sous eux. Le vautouram était bien pratique, mais hélas ils ne pourraient plus en profiter longtemps. Le rapace avait également été volé, mais été dressé pour revenir à son nid tout les jours. Impossible d'aller plus loin dans ces conditions. C'est dommage, voler, j'aimais bien, moi..
-On aura d'autres occasions.
-Hé ! Maroti ! Vous auriez pas rapporté un truc de Jaguarys ? Nan je demande comme ça mais... WAAAAAAH !! Noisette bondit du sac du tueur et se dressa sur son épaule, en sifflant et grognant, les poils hérissés. SALETE DE.. Euh.. Gentil petit rongeur.. »

Don Torteloni rampait à terre, tremblant comme une feuille. L'image holographique de A, émise par un énorme cristal bleu encastré dans la table au centre de la pièce, représentait le parrain encapuchonné, sa bouche sortant de l'ombre pour révéler un rictus sévère.

« Ainsi... Tu leur a donné le commanditaire de mon contrat ?
-Je suis désolé !! Pitié !! Seigneur ! Mon roi ! Mon divin protecteur !! Je vous en supplie ! Ils ont menacé de me tuer, de me torturer ! Ils n'ont pas pu aller bien loin ! En envoyant tout mes hommes, je suis sur que je pourrais les capturer ! Vous avez encore besoin de moi, laissez moi la vie ! Vous ne le regretterez pas, je le jure !! Je le jure !!
-Pauvre larve.
-Hmm.. Il est laid. La peur, c'est toujours laid.
-Hm.. ? Arkheis leva les yeux de son livre, réajustant ses lunettes en semblant prendre conscience de la présence de personnes dans la pièce. Oh. Laissez le, dans cinq minutes c'est un cadavre.
-Pitié ! Monseigneur.
-J'ai réfléchi à un châtiment approprié. Je te dépossède de tout tes biens, ainsi que de ceux de ta femme et de ta fille, et de tes hommes, de ta puissance et de tes armoiries. Je te réduit, toi et ta famille, au rang d'esclaves... Hm.  Ta fille va venir travailler pour moi, à Onaud. On la dit jolie, parait-il.
-Ma.. Monseigneur.. !
-Je t'offre en cadeau, au nouveau maître de ta maison et de tes biens. Il va décider de ton sort.
-Le nouveau maître.. ?
-Merci, seigneur A... Je vous fais le serment de ramener l'équipe des huit rebelles en me lançant moi-même à leur poursuite avec Valkyrie.
-Mickey ??
-Maître Michelangelo, pour toi, dorénavant. Que décide-tu, très cher ?
-Hum.. Mickey regarda son ancien chef, prosterné au sol, un visage terrifié. Il croyait sa dernière heure venue. Mais l'homme de main que Mickey avait été, et tout simplement la personne qu'il était actuellement, ne lui permettaient pas de faire cela. Je vais lui laisser la vie. Uniquement pour le garder à mon service. Il gérera mes affaires en mon absence. Il ne sera pas payé, simplement il logera dans la cave sur une paillasse, lui et sa femme. Mais, seigneur A...
-Oui ?
-La fille. Elle n'a que douze ans.
-Et alors ?
-Comment dire.. Mickey tenta de choisir ses mots. Un faux pas et il mourrait. Disons que je voudrais la garder pour mon usage personnel.
-Je vois. A sembla hésiter quelques secondes. Bah, c'est ton choix. Tu accompagneras Valkyrie à la poursuite des huit traîtres. Si vous réussissez à me les ramener, je consens à  libérer la fille. Quel est son nom, déjà ?
-Myshi.
-C'est cela. En plus de cela et des primes sur leur têtes je te promets également un grade de rang C dans la confrérie noire. Je prévois que tu es destiné à de grandes choses, Mickey. Ne me déçois pas.
-M.. Merci de votre clémence, Maître...
-Relève toi, et disparais de ma vue. Je te rappellerais avant mon départ.
-Bien.. »

L'ex ''Don'' partit en reculant et en s'inclinant vers la porte. Étonnant comme un esclavagiste comme lui pouvait être docile. Il avait peur de ses propres traitements, à présent. Peur d’être frappé du fouet qu'il maniait il y a encore quelques jours. Mickey songeait en regardant cette scène. Myshi.. Elle avait toujours été comme une sœur pour lui. C'est lui qui l'aidait à ses devoirs, qui la couvrait quand elle faisait une bêtise. Il avait eu une enfance pénible, et avait ressenti le besoin d'alléger celle de la jeune fille en voyant le milieu abominable dans lequel elle était née. Il devait lui éviter la vie que A lui réservait. A tout prix. Si il fallait tuer pour ça.. Il le ferait.

« Bon. Ora rentra dans la chambre ou se trouvaient déjà Maroti, Anawan, Gryfman et Jag, assis autour d'une table. L'auberge était bien plus spacieuse que celles qu'ils avaient connues, Kairi dépensant sans compter l'argent de ses supérieurs. C'était une des meilleures auberges de Guinoc. L'archéologue posa une tasse de thé devant lui en s'asseyant, et releva ses lunettes. Les tueurs qui sont à vos trousses sont pas des rigolos j'imagine. Par précaution, vous allez former des groupes et rentrer dans le TGV séparément. Vous cacherez vos visages, et on veillera à mettre chacun des groupes dans un wagon différent.
-Wagon ?
-Tu as jamais vu le terracoptère ? Les pattes supportent chacune par équipe de six une des quatorze parties de son corps. Les ''wagons''.
-Oh. Comme une scolopendre.
-Pas vraiment, les scolopendre ont quatre pattes par parties, et puis le nombres de parties varie selon la bestiole. Sans compter la différence évidente, ils sont libres, alors que le TGV suit une tranchée prévue pour lui et ne peut dévier son itinéraire... En fait, ça n'a rien à voir avec une scolopendre.
-Ça va, ça va...
-Hum...
-Bon. C'est d'accord pour ce plan alors. On a pas vraiment le choix de toute façon. »

Kairi et Moony riaient à en perdre la voix. Flamme était devenu rouge et titubait en voulant marcher droit. Méga semblait cette fois déterminé à en rester au jus d'orange et au lait de girawa et discutait potiron avec Jade, plus loin. Le tavernier était assez sympathique envers ces consommateurs excessifs d'alcools tombés du ciel qui buvaient à une heure aussi improbable, en début d'après midi. Guinoc était une ville assez modeste, bien que plutôt développée. Elle était un centre d'attraction touristique majeur de Larbos, avec son fameux TGV qui reliait la ville à Vale, ses rues calmes et remplie d'arbres fleuris, et sa célèbre Touréfelle. Le patron voyait passer tout les jours des voyageurs, des archéologues, des aventuriers parfois, mais en général tous tentaient de rester sobre, de bien se tenir, prévoyant un après midi ensoleillé ou une nuit calme dans cette ville de tradition romantique. Cela lui faisait plaisir de temps à autres d'accueillir des visiteurs sans retenue aucune, prenant son auberge pour une auberge et non pour un palais royal. Il se mit à trinquer avec eux, leur offrant une bouteille. C'était un patron sympa.

Au balcon de la chambre féminine, Titi était accoudée, pensive. Loin en dessous s'agitait un nombre incroyable de passants, sous le soleil d'un après-midi prometteur. Elle réfléchissait à la tournure des événements. Elle avait voulu devenir chasseuse de primes par nécessité plus que par vocation. Après être... partie de Kelbokuto, elle avait du se recycler pour éviter de finir sur la paille. L'équipe d'Anawan l'avait accueillie.. Moony, Flamme et Anawan.. Ils ne lui avaient pas posé de questions, n'étaient pas prêts à la blâmer ou la trahir.. Ils l'avaient simplement acceptée.

« A quoi tu penses ? Kairi s'accouda aux cotés de la jeune fille aux cheveux roses.
-Tu n'es pas restée ?
-Oh, non.. Les autres commençaient à inciter Méga à boire, je l'ai éloigné un peu. Je sais pas si tu l'as déjà vu en mode bourré mais crois moi c'est pas le genre de trucs à faire dans une taverne. Enfin.. Je me demandais comment tu allais. La fête a pas l'air d’être ton truc.
-Non.. Titi sourit doucement. Pas vraiment..
-Tu devrais essayer de te détendre, on a droit à un après midi entier de repos. Le TGV part demain, ça va sûrement être plus dur la vie au milieu des faucons d'argent tu crois pas ?
-Hm.. Si, je suppose. La jeune fille posa la main sur un collier qu'elle portait. Le deuxième cristal de vision de l'équipe y pendait, avec un minuscule bijou doré en forme de flocon de neige.
-Qu'est-ce que c'est ?
-Hein ?
-Ton pendentif. D’où il vient ?
-Oh. C'est... C'est un souvenir de mon père.
-Oh ! Cool, ça. J'ai jamais connu le mien, moi.
-Ah ?
-Nan. Il est parti, et puis ma mère est morte deux mois après ma naissance. J'ai été adoptée par le chef des archéologues de Spéologia. Évidemment, il remplacera jamais mes parents mais bon, je l'aime bien. Tu as une mère, toi ?
-Euh.. le visage de Titi s'assombrit. Je.. Oui.
-C'est comment ?
-C'est.. euh.. compliqué. Je les ai pas vus depuis un moment. J'ai été engagée dans l'équipe d'Anawan il y a un an, et je ne les avais pas quitté en très bons termes.
-Je vois. Si tu ne veux pas en parler je comprends, tu sais.
-C'est gentil. Toujours est-il qu'aujourd'hui, c'est un peu eux trois ma famille. Si ils m'avaient pas récupérée, je me demande comment j'aurais pu finir..
-Hm. Faut jamais laisser quelqu'un seul. C'est comme ça qu'on finit par se trimbaler des sorciers noirs ou des ombres rouges.
-Héhé.. Je suppose. La ninja repensa à son amie galina. Comment allait-elle ? Cela faisait un mois maintenant. Elle eut une pensée rapide pour la plume turquoise, cachée dans le manche de Kagami.
-Bon. Je vais redescendre, moi, hein. Évite de trop cogiter et repose-toi. Demain une longue journée nous attends. Fais des mots croisés, ou prends un bain, je sais pas moi. On se revoit pour le repas dans quelques heures ?
-Pas de problèmes. »

Kairi s'éloigna, laissant la jeune fille aux cheveux violets admirer le splendide paysage de la ville de Guinoc, baignant dans un après midi ensoleillé, et montrant des passants en masse qui s'agitaient dans la rue. ''Père...'' pensa t-elle.

Méga, Gryfman et Anawan se promenaient dans la ville. Jag était resté à l'auberge avec Ora, et Maroti les avait lâchés deux rues plus tôt pour aller étudier un peu les lieux de son coté. Ils se dirigeaient un peu à l'aveuglette, désirant simplement tenir Méga le plus éloigné possible d'une goutte d'alcool. Heureusement, le gamin n'avait pas changé sa profonde crainte du breuvage, et Moony avait avoué avoir alcoolisé sa boisson à Atalante en cachette, pour vérifier les dires de Maroti et Gryfman sur ses crises. C'était donc plus une balade qu'autre chose.

« Hey ! Hey ! La Touréfelle est dans le coin nan ?
-Pff, ce truc ?
-C'est juste une vieille tour de guet qui a tenu plusieurs siècles, Méga. En quoi ça t'intéresse ?
-Héé ! Il paraît que c'est de cette tour qu'on a repéré l'armée des sept cent ombres du sorcier noir quand elles sont sorties de terre, il y a quarante ans !
-Tu n'étais même pas né.
-Boah. Ouais, ouais, c'est par là. Mais on va vraiment y faire un tour ?
-Baaah. Si ça peut lui faire plaisir. Et puis mon maître m'avait dit qu'il y avait trouvé l'inspiration pour un poème.
-Coeur de Loup ? Il écrivait des poèmes ?
-Euh.. Si large que soit l’appellation de poème.
-Je vois. En parlant de ça faudra qu'on pense à demander à Maroti ce..
-WOOOAAAW le coupa le gamin à la hache. REGARDEZ !! Ya.. Ya...
-Quoi ?
-Ya.. les yeux de Méga brillèrent soudain de mille feux. Ya une fête foraine !!
-Héhé, tu as oublié de compter les jours ? C'est la célébration du départ des dieux, aujourd'hui ! Ça fait maintenant 3678 ans que les dieux sont partis. Et d'ailleurs ça fait un mois qu'ils sont revenus puis repartis... au fait, du coup, le calendrier va changer ?? Euh.. Enfin, bref. Encore heureux qu'ya une fête foraine. Mais bon t'emballe pas, dans trois mois, on aura enfin droit au Heroes Day, fête nationale de Larbos. Et là, ça va envoyer ! Oh, des attractions.
-On peut y aller, dis ? Dis ?
-Hey, yavais la Touréfelle avant !
-Oh c'te ville. On fait quoi ?
-COMBAT DE GLADIATEEURS ! AFFRONTEZ LE PUISSANT BOROS DE SABLEDORAY DANS UN DUEL EN CAGE, MESDAMES MESSIEURS ! UN PRIX A CELUI QUI LE FERA TOMBER DANS L'EAU EN PREMIER ! 300 KISHUS A GAGNER !!
-TIR A LA CARABINE ! TIR A L'ARC, AUCUN TRUQUAAAGE !! 200 KISHUS POUR TROIS CIBLES ATTEINTES A 20 METRES !! 700 POUR 30 METRES ! TROIS BALLES OU FLECHES PAR ESSAI , QUI SERA TENTE ? ALLEZ ALLEZ !!
-Oooooh que j'aime cette ville.
-Douce odeur de l'argent.
-On se sépare, je vais au château gonflable !
-Je ramène 1000 kishus avant toi, man !
-Tenu ! »

Allons bon. Paumé. Encore. Ces villes sont vraiment mal foutues. Maroti laissa le rongeur grimper sur son avant bras et le mit à la hauteur de son visage.

« Bon. On fait quoi... ?
-.... Squoouuiic ?
-T'sais ce qu'il faut faire quand on est paumés, p'tit gars ? Noisette pencha la tête sur le coté, intrigué. Maroti sortit de sa main libre un kishu, et sourit. Pile ou face. C'est infaillible. Il tira le kishu en l'air, et le rattrapa avec deux doigts, regardant le coté face à lui. Pile. On y va. »

Le tueur au chapeau tourna à gauche, l'air parfaitement sur de lui.

Moony secoua une fois de plus le chasseur roux, toujours inconscient. Il tenait vraiment absolument pas l'alcool. Elle le secoua plus fort, puis lui envoya une baffe sèche. Le patron de l'auberge éclata de rire derrière son comptoir. Il leur avait faussé compagnie pour servir une petite bande de clients qui venait d'arriver mais regardait toujours les deux drôles d'oiseaux du coin de l’œil.

« Hey ! Hey ! Boulet !!
-Moony ! Je dormais !
-Ouais j'ai vu ça.
-Ou sont Kairi, Méga et Jade ?
-Méga est parti en ville, Kairi et Jade sont parties voir leur pote, la, pour planifier un truc.
-Ah... Tu me réveilles pour quoi ?
-Pour parler, idiot !
-T'es pas saoule ?
-Nan. Je hocqueterais autrement.
-Et je suis pas saoul ?
-Non plus. Ton corps nous fait bien marrer. Tu tombes de suite quand tu bois de l'alcool, et tu cuve, mais tu as ni l'ivresse ni la tronche de bois.
-Oh. Bonne nouvelle.
-Tout dépend. Qui sait ce qu'il pourrait t'arriver dans ton sommeil.
-Heeein ?? Non !! Pas de ça hein !! C'est déloyal !
-Arrête, arrête, je blague. Je ferais jamais ça, voyons.
-Ouais. J'ai quelques doutes.
-Rooh, allez. Plus sérieusement. Je voulais te parler un peu.
-Je t'écoute, maître.
-Oh arret.. Laisse tomber. Ce que tu as fait, là-bas.
-Aux cinq chutes ?
-Ouais. Le défi. C'était bien pensé.
-Un compliment ?
-Tu as failli risquer ta peau, et les nôtres en même temps, Saki était à deux doigts de t'avoir et t'as pas tenu compte de notre pitoyable infériorité en terme de puissance, tu es un idiot inconscient et complètement crétin.
-Oh.
-MAIS c'était bien pensé. Tu nous a beaucoup impressionnés. Ceci dit, il aurait fallu que lame d'or relève ton défi et tu mourrais.
-J'avais la possibilité de me transformer en feu. J'étais le mieux placé pour les tester.
-Que-tu-crois. Arkheis est le meilleur stratège de la confrérie noire, juste après A. Il lui a fallu quelques secondes pour dévorer les quatre pages du Bingo Book sur ta bague et en extraire les infos qu'il cherchait. Kyu a la faculté extrêmement rare d'utiliser la magie d'invisibilité, ce qui en fait une des assassines les plus redoutables en terme d'affrontements indirects et d'embuscades. Quant à lame d'or, Sidesoul si tu préfères, il est réputé l'égal de Xou ''l’exécutrice du hasard'' en terme de maniement de lame. Je n'ose pas te dire à quel point ce titre l'honore et démontre de son potentiel. Et puis il y a toujours..
-Ouais.. Saki... Parle moi d'elle. Quel est son lien avec Anawan ?
-Hum. C'est une histoire assez longue. Tu me pardonneras de te donner un résumé. En gros, lui et elle viennent du même village. Il a deux ans de plus qu'elle et ils ont grandi ensemble. Leur village, à Sabledoray, a été pillé par des bandits. Leurs familles sont mortes sous leurs yeux, le père d'Anawan les ayant mis en sécurité quelques secondes avant de périr. A les a recueillis. Il a exterminé les bandits qui étaient ses rivaux et les a mené là ou je les ai rencontrés.
-Ou ?
-A l'internat.
-L'internat ?
-Te fie pas à ce nom ridicule. On le nomme ainsi pour en avoir moins peur.
-Qu'est-ce que c'est ?
-L'école des élus de A, en quelque sorte. Si il trouve des enfants prometteurs ou des personnes aux talents particulièrement rares ou puissants, il les emmène là-bas. Citro y a grandi à partir de ses six ans. Moi, j'en avait quatorze quand je suis arrivée. Anawan y était alors déjà depuis plusieurs années.
-Qu'est-ce qu'il font, là-bas.. ? A l'internat ?
-Ils s’entraînent. A tuer. Ils sont formés pour devenir les tueurs personnels de A. Zabiorscale et Shadowlight viennent de cet endroit.
-Qui d'autres ?
-Je ne sais pas. Les autres de notre génération... sont tous morts.
-C'est horrible..
-Hum. On est des tueurs, Flamme. La mort fat partie intégrante de nous. La donner, la voir, et un jour, la recevoir.
-Et.. Dans ce cas.. Pourquoi ne sommes nous pas à l'internat ? Titi, Méga et moi ?
-Titi et toi êtes trop grands, mais on a vu des plus âgés y entrer. Vous n'y êtes pas sur la demande d'Anawan et moi. Méga, ce doit être son lien de parenté avec A.
-Je vois. Hum.. Saki, Shadowlight, Zabiorscale, Anawan et toi avez grandi ensemble ?
-Pas vraiment. Saki, Shad et Zab on été une équipe. Anawan et moi étions un autre équipe. Tous les autres sont morts. Les dix autres équipes. Soit trente personnes.
-Des équipes de trois ? Qui était votre dernier équipier ?
-Hum.. Maty-G, je crois... Marty-G ? M-G, en tout cas. Si ma mémoire est bonne. Il est mort dès les premiers jours ou je suis arrivée. On s'est retrouvés à deux pour survivre. Ça a pas été simple.
-Et Saki ?
-Elle a survécu, elle aussi. Elle s'est battue pour vivre. A vrai dire.. Elle..Elle a toujours aimé Anawan.
-Elle...
-Oui. Et il en est conscient. C'est pour ça que je ne m'en étais pas fait quand j'ai vu qu'ils allaient s'affronter. Ils seraient incapables de s’entre tuer.
-Anawan l'aime aussi ?
-Non. En tout cas, pas comme ça.. Mais il la comprend. Et il s'en veut de n'avoir pas été là pour la protéger, même si il n'était pas dans son équipe.
-Je vois. Mais... et l'internat ? Il existe encore ?
-Je préfère ne pas trop y songer. Mais oui.. Cet endroit abominable est sûrement encore debout. Citro y loge, donc..
-Elle est avec d'autres.. ?
-Oui.. Beaucoup d'autres.
-Et vous n'avez jamais pensé à vous en aller ? A les délivrer et fuir ? Si c'est si terrible que ça..
-Ce n'est surtout pas simple. Ça le serait si tout le monde pouvait se téléporter. Mais ce n'est pas le cas, et puis A a un moyen de s'assurer que Citro ne parte jamais sans revenir dans la semaine, et de ce fait, moi non plus.
-Un sortilège ?
-Rien d'aussi mystique. Il a juste..
-Bon, bon d'accord, d'accord ! Kairi sortit tranquillement de la chambre des garçons, tirée du bras par Ora. Jade avait viré écarlate. Puisque je te dis que je voulais juste vérifier que ce maudit rongeur perfide quadrupède avait pas piqué mes instruments de mesure ! Quelle autre raison aurais-je d'entrer dans la chambre de vous autres les mâles ?
-Oh je préfère ne pas savoir.
-Kyaaaaaah !!! Jade ferma les yeux, révoltée. Elle descendit les escaliers avec ses deux collègues, s'asseyant avec eux à la table des deux chasseurs. Je.. Kairi, tu.. je.. Aaaah, c'est inadmissible !! Incorrect ! Indécent !!
-Rooh, madame tomate, le retour.
-Pffr, madame tomate. Moony se retint quelques secondes, puis explosa de rire.
-Maaaaaiiis !
-La tomate, au moins, elle n'as pas oublié qu'on avait déposé tous nos instruments dans le même sac, le grand, en bleu.
-Ou alors elle cherche pas d'excuses boiteuses ?
-Aussi. »

Oragie et Flamme firent un high five devant le regard furieux de Kairi, qui accusait le coup, puis la jeune fille regarda dans les yeux de Moony, sa nouvelle camarade d'infortune, prête à entamer un concours de joutes verbales garçons filles avec pour seul arbitre une tomate parlante.

« OH LA LA LALA !! MESDAMES ET MESSIEURS LES FINALISTES DE CE GRAND TOURNOI D'AUJOURD'HUI SE RETROUVENT FACE A FACE !! QUE VA T-IL SE PASSER ? QUI TOMBERA DANS L'EAU LE PREMIER, POUSSE A BAS DE LA PLATEFORME PAR SON ADVERSAIRE ? POUR VOTRE PLUS GRAND PLAISIR AVEC SEPT VICTOIRES SOIT LE SCORE MAXIMUM DE CETTE JOURNEE, A MA GAUCHE J'ACCUEEEEUILLE... LE TOUT PUISSANT JOUTEUR DES FRONTIERES DIVINES DE LA MORT ET DE LA VIE... ROOOOOOOOOOOOOBEEEEEERT !! »

Devant un tonnerre d'applaudissements, Gryfman plongea dans la piscine gonflable et nagea jusqu'à la plateforme circulaire. Les gradins s'étaient au fur et à mesure remplis de perdants et de curieux, et un véritable petit public le regardait exhiber fièrement ses cicatrices de tueur. Il concédait que son nom d'emprunt était un peu nul mais bon. Au moins, il se marrait. Il était en short, n'ayant pas apporté de maillot, mais même si ledit short était trempé, le tueur avait le sourire jusqu'aux oreilles. Le prix du finaliste était de 300 kishus. Avec les autres sommes des autres jeux, cela lui ferait un total de 1200 kishus, soit à coup sur plus que ce crédule d'Anawan qui allait réunir 1000 kishus en pensant que ça suffirait. Gryfman était fourbe parfois.

« EEEET FACE A LUI.. AVEC SEPT VICTOIRE EGALEMENT,  LE MAGNIFIQUE, LE FABULEUX, LE RAYONNANT ARCHER A LA CHEVELURE ECLATAAAANTE... J'AI NOMME... PAAAAAAAATRIIIIICK !!! »

Un blondinet plongea dans la piscine et jaillit de l'eau, en face de Gryfman. Ils se regardèrent un moment.

« Nooooon...
-Tu déconnes, la ??
-Mais Patrick c'est vachement nul comme nom de code, mec !
-Attends Robert c'est mieux ptet ??
-ATTENTION !! LE MATCH VA DEBUTER !! LES CONCURRENTS NE DISPOSERONT QUE DE DEUX MINUTES POUR QUE L UN DES DEUX TOMBE A L EAU, APRES QUOI IL RECEVRONT TOUT DEUX UNIQUEMENT 100 KISHUS EN CAS D EGALITE. PRETS ?
-Qu'est-ce que tu fous sur ce jeu ?? Je pensais que t'irais au tir à l'arc moi !!
-3 !!!
-La ferme !! Je tire qu'avec mon arc à moi !
-2 !!
-T'façon j'ai déjà 900 kishus !! Tu es foutu !!
-1 !!!
-Que tu crois !! Je m'attendais à un truc de ce genre alors j'ai forcé ! Je suis aussi à 900 kishus !!
-IMPOSSIBLE !!
-TU VAS PERDRE !!
-TE RETIENS PAS JE TE FERAIS PAS DE CADEAUX !!
-PAAAAAARTEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEZ !!!! »

Les deux tueurs se jetèrent l'un sur l'autre. Au fond c'était leur métier, mais sans armes. Et avec de l'eau. Et des shorts.

Méga tendait les bras, rayonnant. Il était au sommet de la Touréfelle. Il voyait Oroban, lointaine, si lointaine. Et en même temps si proche. Il voyait le grand fossé, le trajet du Terracoptère qu'ils emprunteraient demain. C'était du pur délire. En bas de l'immense tour, les festivités battaient leur plein. Si c'était ça la célébration du départ, qu'est-ce que ça devait être, le Heroes Day, ici ! Dans trois mois.. Il espérait que lui et la bande pourraient y faire un tour. Ça serait vraiment cool de passer un jour relax comme celui-ci, tous ensemble. Enfin bon. Chaque chose en son temps, comme dirait oncle A. Oncle A... Oncle A... En parlant de lui. Qui était-il ? Méga se rendait de plus en plus compte de son ignorance sur le sujet. Son ''tonton'' parlait si peu de son passé... Méga regarda les oiseaux, au loin. Et maintenant.. Qu'allait-il se passer ?

« Ouais. On dit ça.
-De quoi ?? Mais si, il s'est RIEN passé ! Kairi, mais dis-leur, sans déconner !
-Hm-hmmm. ♪
-Peu importe ce qu'a dit Gryfman, il était pas là !
-Ah bah non alors, sinon il aurait raconté des détails plus... croustillants.
-Mais !!
-Moi j'ai vu, et je confirme, ils étaient habillés au réveil.
-Mais évidemment ! Qui a dit le contraire ?
-Baah...
-Je vais le tuer.
-Hihihi.
-Mais.. Mais.. Jade avait repris sa teinte couleur brique. Et dire que j'avais réussi à oublier çaaaa !!! Ah mais pourquoi a t-il fallu que vous me le rappeliez ??
-Moi, j'estime les chances qu'il se soit passé quelque chose à 36,7%, pas plus. Et encore, je compte large.
-Peeuh, moi je dis que ça fait plus-eeuh.
-Mais témoigne, toi ! Ça te dérange pas qu'ils s'imaginent que..
-Oh, mais ils pensent ce qu'ils veulent, enfin. Moi au moins je sais ce qu'il s'est passé pour de vraii.
-Heey, pas sport !
-Mais c'est pas possible, ça !
-Hélas.
-Si tu fais admettre à Flamme et Ora que les hommes passent autant de temps dans la salle de bain que les femmes, alors, je donnerais ma version, mais pas avant.
-Mais.. Mais c'est du chantage !
-Mais.. Mais parfaitement !
-De toute façon, c'est faux. Vous y passez des heures. Et jamais j'admettrais le contraire vu que ce qui est faux est faux.
-Ah. Na.
-Bah alors j'argumente pas.
-Bon ça suffit. De toute façon, Flamme, Moony, vous savez pertinemment que j'aurais pas fait ça.
-Pourquoi ?
-Erm. Moony envoya un coup de pied sous la table, qui percuta violemment le genou de son collègue.
-Mais.. Aieuh !
-Crétin.
-AAAAAH !! Flamme venait à peine de réaliser. ''Nim''. Il se traita d'idiot plusieurs fois dans sa tête. Oui, non, pardon ! C'est vrai. Je crois ta version Jag.
-Ouais, ouais, moi aussi..
-Quoi ? Sans dire un mot ? Mais !!
-Hum, il nous manque des infos.
-Laissez tomber...
-Aaaah !!
-Quoi ?
-J'ai oublié de prendre de quoi régler l'addition pour la nuit !
-Kairi ?
-Ah, euh, la bourse est en haut. Je l'ai mise dans la poche de mon manteau, il me semble.
-Ah. Qui va la chercher ?
-Moony ?
-Je vais pas me téléporter comme ça dans une taverne aussi populaire ! On est plus dans les montagnes, la, on est incognito..
-Tss.. Flamme ?
-Nan.
-Bon. La galanterie obligeant.
-Pfuah, le mec veut frimer devant sa copine-euh !
-N'importe quoi !
-Siii, on est mariéééés !
-Arrête avec ça !
-Oooooh, ils sont namoureeeeux !!
-Ah, ça suffit !! »

Ora se retourna en grommelant quelque chose, et commença à remonter l'escalier menant aux chambres. Dans son dos, Moony et Kairi firent à leur tour un high five, ricanant de satisfaction. Le jaguarian regardait la jeune fille qui se prétendait fiancée. Quand elle était flattée, son teint virait plus au rose qu'au rouge. Étonnant comme la peau de certains humains pouvait changer de couleur.
Flamme faisait distraitement tourner un morceau de pain sous la table. Les cinq compagnons attendirent un petit moment, puis un cri strident retentit.

« HORS DE MA VUE !! PERVERS !! SCELERAT !! ABOMINABLE.. VOYEUR !! VICIEUX !!
-JE SAVAIS PAAAAAAS !!!! »

Anawan esquiva un crochet du gauche. Ce qui était parti comme un simple divertissement partait en affrontement tout à fait sérieux. Gryfman et lui jouaient. Puis ils rivalisaient. Puis ils se battaient. Puis... Ils finirent par exercer leur métier. Ils frappaient pour tuer. C'était une accumulation de pression. Ils ne riaient ni ne souriaient plus. Ils frappaient, feintaient, visaient les points vitaux. Un coup sur la trachée pour bloquer la respiration. Un sur le plexus pour paralyser. Ne pas se laisser attraper le bras ou le poignet. Ils s'affrontaient pour de bon. Les coups pleuvaient à une vitesse que l'audience ne suivait même pas. Le niveau n'avait plus rien à voir. Anawan frappa en direct du gauche, visant la mâchoire. Sa main rencontra la paume du marakas, qui sourit férocement en attrapant le poing fermement. Gryfman frappa à son tour, et Anawan contra de la même manière. Ils restèrent un petit instant, chacun tenant le poing de l'autre, puis se mirent à forcer. Le ''commentateur'' n'osait même plus dire un mot. Les deux tueurs se foudroyèrent du regard, puis Anawan tenta le coup. Il envoya toute sa force vers la gauche, vers l'eau, en levant son pied pour balayer les jambes de Gryfman. Le marakas adopta exactement la même stratégie. Ils tombèrent ensemble à la flotte, alors que la cloche se mit à sonner. Fin du match.


« ...Et...Et... ET C'EST UNE EGALITE DANS LA DEFAITE !!
-Crrrpteeuh !! *keuf *keuf. Argh.. Alors ?
-Égalité dans la défaite ?
-Les deux combattants étant à l'eau, la récompense ne peut pas être donnée, je suis désolé, messieurs..
-HEEEEEEIIIINN ??? »

Maroti était assis sur un banc, face à la majestueuse Touréfelle. Il semblait perdu dans ses pensées, alors que son ami rongeur grignotait une noisette.
''Hey ! Hey !! Gamin ! -Ouais ? -Tu vois cette tour ? -Bien sur ! La Touréfelle. Tour de garde de Guinoc, censée préserver Oroban des envahisseurs de Shiar.... Et officieusement, de Rymar. -Héhé !! Finny !! Tu te souviens des leçons du vieux A, maintenant ? -Comme si tu t'en souvenais pas, Xou !! -Pas mal, pas mal.. Je repasserai sur le ''vieux'' A... Mais bon ! Et toi, Yan ? Tu peux compléter sa version ? Qui a construit cette tour ? -J'en ai aucune idée. J'aime pas les tours. -De toute façon, quand il s'agit pas de drague, toi.. -Arrête de le taquiner, Lou !! -Comment peux tu comparer, en temps qu'homme, la magnificence d'une belle et timide femme, frêle goutte de rosée sur la plate feuille de la vie d'un amant, à un édifice éphémère bâti par la main de l'homme ? -Allons, allons, la beauté est partout, il suffit de la voir, et de s'en imprégner. -Vous commencez à raconter n'importe quoi. -Très juste ! Passons à un poème, alors ! -NON ! Allez, maintenant !! Venez vous asseoir avec moi ! -Xou ? Qu'est-ce qui te prend ? -Allez ! Allez ! Assis ! Avec moi. Sur ce banc. -Si ça peut te faire plaisir, beauté, rien que toi et moi sur ce banc, ça suffit, pourquoi nous encombrer des trois autres ?. -Retire ta main de là ! -Pardon, pardon. -Qu'est-ce que tu fais, Xou ? -Chht ! Dites plus rien, maintenant. -Même pas moi ? -Lou !! Chut !! Je veux qu'on puisse graver ce souvenir dans nos cœurs et dans nos mémoires. Savourons ce moment... Le premier qui dit un truc je le découpe.''

Maroti sourit.

« Pauvre... Schizo.
-Squoouic ?
-Ouais. T'as raison. Le tueur au chapeau noir regarda le ciel, qui commençait à virer à l'orange, le soir commençant. C'est l'heure de rentrer. Je t'avais dit que la pièce mentait pas. Je m'y retrouve, maintenant. Les autres doivent nous attendre, allons-y. »

Gryfman et Anawan marchaient. Trempés. Ils retournaient vers l'auberge, épuisés et assez irrités.

« Sept adversaires, plus toi, pour rien !
-Rien du tout !
-Niet !
-Nada !
-Que dalle !
-N'importe quoi. C'est nul.
-Pitoyable.
-Abominable.
-Inadmissible.
-On aurait du tuer le commentateur.
-Le découper.
-Le hacher.
-L'éviscérer.
-Le décapiter.
-L'écorcher vif.
-Le lacérer mort.
-Et le pendre aussi.
-Très juste !
-T'as combien au final, alors ?
-Bah.. 900 kishus...
-Moi aussi..
-C'était 1000, le pari, hein ?
-Ouais..
-Génial..
-Hééé, les potos !
-Méga ? Les deux chasseurs se retournèrent. T'étais ou ?
-Héhé ! Le jeune homme arriva à leur hauteur, un bonbon dépassant de sa bouche, les bras chargés de paquets et de sucreries. Je suis allé à la Touréfelle !! En haut j'ai trouvé un kishu par terre, je me suis dit que c'était toujours bon à prendre. Puis ensuite je suis descendu et yavait un jeu, une sorte de roue à faire tourner, ou fallait insérer un kishu pour essayer. Alors je l'ai fait parce que ça m'intriguait, et la ya plein de lingots de 50 kishus qui sont tombés à mes pieds. C'est stupide ce truc nan ? Ça t'échange une pièce contre plusieurs lingots !
»-Quoii ?
-Mais t'as gagné combien, toi ??
-Euh, attends. Cinquante fois vingt, euh.. Euh.. Cinq fois deux fois dix fois dix, je prends trois je retiens cinq, euuh...
-Te fatigue pas.
-Ça fait 1000 tout rond.
-Mille ? Waaaaow !! Coool !!!
-Ouaaais...
-Coool...
-Quoi ? Ça va pas ?
-Tu la ferme et tu marches. »

Maroti poussa la porte de l'auberge. Ses compagnons étaient déjà à table. Ils dégustaient un repas assez impressionnant.

« Heey ! Qui va payer pour tout ça ?
-A la base, ça devait être Jade et Kairi mais.. Leur bourse est.. en dérangement.
-Comment je pouvais savoir qu'elle prenait son bain moi... ? Et puis un verrou, ça existe..
-Au final, c'est Méga qui offre, il a gagné à la loterie.
-Sérieux ?
-1000 Kishus en jouant une seule fois.
-Probabilité de 0.0083%. Remarquable.
-C'est génial, ça ! On va pouvoir commencer à rembourser P'pa.
-Hep ma vieille, on confond pas l'argent du groupe avec l'argent personnel !
-Ça s'applique à toi aussi, mec. C'est mon kishu de la Touréfelle, c'est mon argent !
-T'es sérieux ??
-Haaaahahahahaha la looose !! Moony était morte de rire.
-Tu me passe le sel, s'il te plaît, Jade ?
-...
-Oh arrête de bouder, pitié !! Je savais pas !
-Jag ? Tu veux bien dire à ce monsieur que je ne le connais pas ?
-Euuuh...
-Allez, Maroti ! On t'a gardé une place.
-J'espère que t'aime le poulet, on mange aux goûts de Méga, aujourd'hui.
-Hm.. »

Maroti s'installa aux cotés de ses compères. Onze. Le groupe était devenu assez conséquent. Mais l'esprit qui y régnait n'était pas oppressant. Au contraire. Le tueur au chapeau noir commençait à apprécier la compagnie de ces personnes. Le repas se déroula dans le désordre le plus joyeux.

Mickey regardait l'ancien Don dans les yeux. Celui ci ne semblait pas trouver ses mots.

« Je.. merci, Mickey. Merci infiniment.. Tu aurais pu me tuer mais.. Tu ne l'as pas fait. Je t'ai toujours considéré comme un ami, je suis heureux que..
-Ça suffit. Vous ne me considériez pas comme un ami. Vous ne l'avez jamais fait. J'étais un bras droit. Un pion. Rien de plus.
-Mais enfin c'est faux ! J'ai toujours..
-Ne mentez pas, ''Don''. Votre vie est à ma disposition à présent.
-Je.. D'accord. Je t'ai peut être sous estimé, ou en tout cas pas considéré comme j'aurais du. Mais tu m'as sauvé, je t'en suis reconnaissant.
-Je ne l'ai pas fait pour vous. Je l'ai fait pour Myshi.
-Ma fille ? Mais... L'aime-tu donc ?
-Pauvre idiot, bien sur que non ! Vous êtes si aveugle à la vie de votre enfant ? Je suis son ami, son soutien. Vous n'avez jamais été un père pour elle, et je vous méprise pour ça. Si je ne vous ai pas tué, c'est parce que j'estime que vous devez vivre assez longtemps pour la voir devenir plus forte et bien meilleure que vous. Au niveau moral, mais aussi social. Je vous méprise, ''Don''. Depuis des années. Les choses semblent enfin s'inverser, et maintenant il ne me reste plus qu'à traquer ces hommes et ma sœur sera enfin à l'abri de ce milieu. De votre influence nauséabonde et malsaine. Vous devriez vivre une vie d'esclave pour expier les horreurs que vous avez commises, mais la vengeance n'est jamais une bonne solution. J'espère que vous serez un jour en mesure de saisir le sens de mes actes, mais je finis par en douter. Sur ce, on ne se verra pas avant longtemps. N'oubliez pas. Vous êtes mon esclave dorénavant. Si vous ne voulez pas finir dans la pièce grise, faites ce que je vous dis.
-M..Mickey !
-Adieu. Oh. A ce propos. Ocre et mauve, c'est pitoyable. »

Le jeune homme sortit de la pièce sans se retourner, laissant l'ex parrain intégrer son nouveau statut. Il allait se reposer à présent. Dès demain commencerait une longue traque.

Méga, Maroti, Anawan, Jaguarian, Flamme et Gryfman étaient assis, au centre de leur grande chambre à lits superposés. Yavait de la moquette par terre. Et ça, c'était génial. Ora referma la porte, et s'assit en complétant leur petit cercle. Il rajusta ses lunettes, puis pris la parole, espérant que l'immense marque de main rouge sur sa joue n'entame pas sa crédibilité.

« Bon. J'ai établi les groupes pour demain... Ça vous dérange pas de jouer la comédie, je présume ?
-Comment ça ? Anawan prit le petit papier que tendait Oragie, ou se présentaient diverses informations griffonnées à coté de noms.  Il chercha le sien. Attends.. Quoi ? Non !  Même pas en rêve. MEME PAS EN REVE ! »

Arkheis était assis dans un confortable fauteuil, les pieds étendus sur une table basse. La chambre qu'on lui avait attribuée dans la villa Torteloni était vraiment spacieuse et très convenable pour y rester quelques jours. Il feuilletait son Bingo Book, absorbé par la lecture, ses lunettes tombant un peu plus chaque minute. Sidesoul était adossé au mur, plus loin, à coté de la fenêtre qui montrait la nuit noire dehors. Yeux clos. Il attendait. Kyu se roulait dans l'unique lit de la chambre en retournant la couette avec elle, riant doucement.

« Il est trop bien, ton lit, Arkheiiiiis !! Ils m'en ont pas donné un comme ça, moi, il est plus mieux le tien ! Il est plus moelleux. Dis, dis, je peux dormir dedans cette nuit ?
-Hm ? Oh. Si tu veux, j'irais donc dormir dans le tien.
-Ohh, mais je risque d'avoir froid, toute seule dans ce lit, moi !
-Il y a un chauffage, très chère, regarde.
-Nan mais il marche pas, j'ai essayé tout à l'heure. Ça serait mieux si, hum, je sais pas, moi, disons par exemple que si une personne dormait avec moi.. ?
-Dans un lit une place ? Ce n'est pas fait pour, enfin, la personne risque de tomber. En revanche, je peux réparer le chauffage.
-Mais.. Euh.. Oui, sauf quee.. »

Une image apparut enfin devant Sidesoul. Le sombre A, encapuchonné comme à l'accoutumée, se présenta face à eux.

« Seigneur A.
-Seigneur A.
-Patron du patron.
-Rebonsoir, Valkyrie. J'étais occupé avec certains.. Collaborateurs. Sidesoul. Tu voulais me parler ?
-Oui. Je voulais savoir si on doit poursuivre le voyage ou si on peut rentrer chez nous.
-C'est pas un voyage, boss. C'est une chasse.
-Eh bien, à vous de voir selon la somme.
-Ils vont aller remonter un contrat n'est-ce pas ?
-Exact.
-Qui veulent-ils attraper ?
-Je n'en ai laissé aucune trace. Ils vont essayer de faire parler un faucon d'argent.
-Ils se dirigent vers Targus ?
-Oui.
-Hum. ''Targus''. Les pages du livre se mirent à tourner seules.
-C'est assez loin.
-Oh, pas très grave. On peut les poursuivre longtemps, vu la somme qu'ils vont nous rapporter.
-Ils ont quittés Atalante et pris un vautouram, la suite, on ne la connaît pas. Ils avaient l'air de filer vers le sud.
-Non. Je sais ou ils sont.
-Que dis-tu ?
-Le voyage vers Targus prendra plusieurs semaines à pied, ou même en monture. Dans trois mois aura lieu l'Heroes Day, ou chaque année on a droit au retour en ville des faucons d'argent. Par conséquent, si ils veulent en choper un, ils ont deux choix. Attendre trois mois près d'Oroban.. Ou aller à Targus extrêmement rapidement, en prévoyant le départ des faucons d'argent qui vont finir par commencer à se taper le trajet inverse en culbutar.
-Et donc ?
-Et donc soit ils se terrent à Oroban et espèrent survivre trois mois sans se faire retrouver tout en perdant du temps dans leur enquête, ce dont je doute.
-Soit ?
-Soit ils vont emprunter le TGV dans les jours prochains pour choper la taupe avant le départ des faucons pour Oroban.
-Ils n'auront jamais assez d'argent.
-Peut être. Mais je préfère surveiller Guinoc quelques jours avant de condamner l'équipe Valkyrie de Rymar à un ''Voyage'' de trois mois à Oroban.
-Bien parlé... Bon, dans ce cas, on se rend à Guinoc.
-Attendez, une chose m'échappe. Pourquoi Moony ne les téléporte t-elle pas directement là-bas, déjà ?
-Déjà qu'elle peinait à porter quatre personnes sur 300 mètres, tu voudrais qu'elle téléporte huit personnes à travers tout Larbos ?
-Onze. En tout cas ils étaient onze sur le vautouram.
-Raison de plus. En revanche, le trajet Atalante-Guinoc est tout à fait réalisable. Je vous envoie quelqu'un. Bonne chance pour la suite. Au fait. Comme prévu, rapportez moi Méga en vie. Et Moony également. Ça fera plaisir à Citro. A plus.
-Bye Boss !
-Au revoir !
-Au revoir. »

L'image de A se dissipa, alors qu'instantanément à sa place apparaissait une personne. En cher et en os, cette fois.

« ''Ptite peste.''
-Salut. Pas de mal à grande sœur, on a dit, hein ? »

____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Lun 30 Mar - 0:06, édité 1 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Lun 3 Fév - 18:57


Chapitre 24 : Le Terracoptère Géant de Vale



« Je voulais pas aller sur ce truuuuuuc... J'vais gerbeeeer...
-Oh pitié, arrête.. La première fois qu'on a pris ce truc c'était un accident, ok ? Un accident, ça arrive, c'est comme ça. Mais ça peut pas recommencer, on a pas de cible à bord cette fois-ci, et puis il suivra le trajet habituel cette fois, sans hors-piste.
-J'm'en fous.. C'est un traumatisme, ok ? Beuh... J'me sens déjà mal alors qu'il est pas encore parti...
-Suis moi, faut qu'on retrouve l'autre... Notre wagon, c'est le 12ème, donc...
-Ils auraient pas pu nous choper des places ensembles, ces boulets d'archéologues ?
-Ils ont fait comme ils ont pu, ya que dix places par wagons, et tout le monde cherche un wagon sans personne, normal qu'ils soient tous rapidement occupés. Sans compter les wagons 6 à 10 qui sont utilisés pour les transports de marchandises, le n°1 pour le pilotage et la machinerie et le n°2 pour les transports de personnes influentes. Et le wagon taverne évidemment.
-Le wagon taverne ?
-Oui, oui avec de l'alcool, et tout.
-Tiens ça va mieux, d'un coup.
-T'es encore toute verte.
-Non, non, on y va.
-T'es sure ? Tu montes dans ce terracoptère ?
-Mais oui, mais oui !! Regarde, hop ! Répondit-elle en sautant devant la porte du wagon 12.
-Tant mieux. Anawan attendit qu'ils soient rentrés pour ajouter. Ah, non ! Restaurant. C'est wagon restaurant, le truc.
-Va crever.
-Papaaaa ! Mamaaaaaan !!!
-Je vais tuer Ora.
-Vous en mettez du temps ! Regardez par la fenêtre ! C'est comme un insecte géant mais en machine, c'est trop bieeen !
-Oui, oui, fait moins de bruit, tu veux. Tu vas déranger les autres passagers. »

Anawan était affublé d'un ridicule manteau, large et kaki, d'un béret et d'une pipe, sans parler d'un pantalon à carreaux des plus pitoyables. Devant jouer le rôle de père, il se voyait davantage dans celui de grand père. Jade prenait beaucoup cœur à confectionner des ensembles, et une remarque n'avait pas été tentée de peur de l’attrister. Moony portait une robe rose bonbon, prêtée par Jade. Déjà que le TGV la faisait se sentir mal, cette entrave au mouvement la déstabilisait encore plus. Mais elle relativisait. Cela serait jamais pire que Jag. Gryfman, pour finir, portait un T-shirt à manches courtes, blanc, des lunettes de soleil, une casquette bleue et un bermuda vert, finissant avec des baskets aux pieds. Évidemment, cet accoutrement l'avait contraint à abandonner ses griffes, cachées dans son sac à dos rouge qu'il avait gardé avec lui.

« Rooh mais c'est trop bieeen !! On-va-par-tir-à-Va-leuh ♪ !!  On-va-par-tir-à-Va-leuh ♪ !!
-Oh, pitié...
-Première fois qu'il prend le Terracoptère ? Le dernier passager à être dans leur compartiment de quatre place leur sourit.
-Hé oui...
-Ah-ha ! Dis-moi, mon bonhomme ! Le terracoptère te plaît ?
-Oh oui ! C'est génial ! On part bientôt ?
-Ah la la, ces jeunes, plein de vie, impatients ! Si il avait la moitié de mon age, il serait déjà beaucoup moins pressé de partir.
-Quel age avez vous, monsieur ?
-On ne pose pas de questions de ce genre, Ikaël !
-Allons, allons, laissez ! Ça ne me fait rien. J'ai 83 ans. -Niark, niark, battu!- Je m'apelle Adrian Hoqueto. Mais on préfère souvent m'appeler Ad-hoc. Je suis..
-Le capitaine Ad-hoc. L'ex-chef des ingénieurs du TGV. C'est vous qui avez dirigé la fabrication du terracoptère il y a plus de 60 ans !
-Tiens donc, des fans ?
-Disons qu'il fut un temps ou nous avions du faire une recherche sur les membre de l'équipe des ingénieurs.
-Ah ? Dans quel but ?
-Euh.. Nous.. euh.. voulions retrouver Leo Nidas pour lui annoncer le décès d'un parent proche.
-Oui, nous sommes, euh.. de.. du recensement civil.
-Ah, je vois ! Oh, hélas. Ce pauvre Léo. Il est mort lors de l'incident de 3660, Il y a dix-huit ans.. Une catastrophe abominable...
-Que s'est-il passé ?
-Oh, on ne sait toujours pas... Il y a eu des explosions... Le terracoptère est sorti des rails pour la première et dernière fois de son existences, il y a eu un crash... aucune victime... Si ce n'est qu'on a jamais retrouvé Léo...
-Hem... Je..
-Bon !! Passons à autre chose, hein. Alors, euh... Dites, c'est lequel le wagon restaurant ? »

« Oui. Non. Je sais plus.
-Bon bah disons 26-21.
-Vous....êtes.... infernaux.
-Les enfants, taisez vous pendant que maman lit un livre.
-.... P'tain elle est encore plus mauvaise actrice que Maro, j'hallucine.
-Chhhhht !!!
-Bon ! Pret ? Pierre... Papier... »

Les deux rouquins avaient rapidement passés pour être des frères. Méga et Flamme furent donc habillés à la mode ''jeune et naïf'' de la même manière que Gryfman. Casquette, T-shirt, Short... Titi avait été choisie pour être leur sœur. Elle était assez énervée par ce choix, mais ne pouvait pas le contester... Toujours par respect pour l'élan de Jade. Elle portait une veste rouge, un ruban dans les cheveux, et un jean, et se tenait appuyée contre la vitre, la tête dans la main, désespérée par les deux  ''frères'' . Enfin, Kairi jouait le rôle de la mère. Visiblement la jeune fille était assez mal à l'aise avec ce rôle. N'ayant pas connue sa mère et vu très peu de mères avec leurs enfants dans sa vie, elle avait beaucoup de mal à s'y prendre. Ils avaient été placés dans un compartiment de six personnes, dans le wagon 3. Les passagers restants étaient un homme apparemment ivre qui dormait à moitié contre la vitre et un autre homme vêtu d'une chemise blanche portée avec soin, un pantalon noir et ample et un sourire éclatant. Il abaissa ses lunettes de soleil en regardant Kairi. Il se rapprocha un peu.

« Ah la la, qu'ils sont mignons ! Ce sont les vôtres ?
-Euh.. Oui ?
-Ah, vous les avez réussis ! Mais je ne vois pas le père ? Il vous aurait quittée ?
-Euh.. euh.. Oui, oui c'est ça, il est parti.
-Quel dommage ! C'est vraiment stupide de sa part, à mon avis. »

Il glissa sa main vers la cuisse de Kairi. Titi hésita à dégainer ses sabres, cachés dans un emballage de carton fabriqué à la base pour les posters.

Oragie regarda Jag une fois de plus... Il se retenait de rire, pourtant il voulait vraiment rassurer le jaguarian. Au moins, avec ce costume, ils ne seraient pas repérés à cause de l'homme-bête.

« Bah.. Bah.. Tu... sais... Pffr... Clown c'est pas.. si mal...
-...
-...
-... »

Oragie éclata de rire. Ils étaient installés dans le wagon numéro 4 mais avaient préféré s'isoler sur le balcon de celui ci, de peur de faire rire les passagers. Effectivement, Jag était en clown. Pour cacher intégralement sa fourrure, il avait eu le choix. Clandestin caché dans les valises ou ça. Hélas il était curieux de voir l'immense insecte mécanique fonctionner, et était donc resté. Officiellement, il jouait le rôle de ''artiste comédien du nouvel an en direction de Vale pour une représentation d'un spectacle comique''. L'archéologue calculateur, lui, était son agent.

« C'est bon, tu te marre bien ?
-Oooh, allez, te vexe pas, quoi !! C'est nerveux ! Enfin bref.
-Pourquoi on part pas ?
-Il est 14h57. Encore 3 minutes, courage.
-Hm. C'est marrant ces articulations sur les cotés. J'aimerais bien que ce machin démarre, ça m'intrigue.
-Je l'ai encore jamais pris moi, mais il paraît que ça vaut clairement le coup.
-On verra bien.
-Jag ?
-Ouaip ?
-... Ton nez rouge est de travers. »

L'archéologue repartit en fou rire.

« Hm... Je me demande ce que font les autres.
-...
-C'est pas que j'apprécie pas ta compagnie hein ! Ni celle de Noisette ! C'est juste que euh..
-Tu aurais voulu être avec Oragie.
-...Voui...
-Tu l'aimes beaucoup n'est-ce pas ?
-Depuis longtemps.
-Il t'aime aussi, ça se voit.
-Il le montre pas toujours très clairement...
-Bah, t'en fais pas. Maroti fit grimper Noisette de sa main à son épaule. Si vous vous aimez tout les deux ya peu de chances que ça ne finisse pas bien.
-J'espère. »

La jeune fille regardait la ville derrière eux. Ils avaient obtenu le tout dernier wagon, le n°15. Le tueur au chapeau et elle étaient censés être un couple, mais Maroti dégageait naturellement une telle autorité qu'ils n'avaient pas besoin de jouer leurs rôles, personne ne viendrait poser des questions. Elle avait prévu de faire le trajet avec Oragie mais après quelques délibérations, ils avaient conclu que mettre au moins un chasseur par groupe était bien plus prudent.

« Et toi ?
-Hm ?
-Et toi ? La vie de chasseur de primes ne t’empêche pas d'aimer, si ?
-Oh. Gryfman ou Anawan diraient que si..
-...Mais toi ?
-Hum.. Pour ma part, disons qu'a une époque, ma vie ne m'en avait pas empêché.
-Oh. Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Si tu veux pas en parler, je comprendrais.
-Non, non, je peux te raconter. Qu'est-ce que tu veux savoir ?
-Son nom, bien sur !!
-Absolument aucune idée...
-Comment ça ?
-Ah !
-Tiens ! On démarre ! »

Effectivement, le TGV commençait à s'animer. Les wagons quittaient lentement le sol, soulevés par les énormes pattes mécaniques, tandis qu'un bruit sourd se diffusait du premier wagon. Sur le balcon du quatrième, Ora et Jag se penchèrent de chaque coté pour voir les pattes commencer à bouger.

« Fais gaffe, ta perruque va tomber.
-J't'enmer*e.
-Tiens, le wagon n°5, à coté, c'est le wagon restaurant. On va y faire un tour ?
-Pourquoi ? On verra moins bien la mécanique du bidule !
-Ouais mais yaura à manger.
-Et alors ?
-... Bah on trouvera ptet un truc pour toi, tu crois qu'ça mange quoi, un clown ?
-T'en veux une ?
-Allez, au milieu des crêpes, des nougats et des pop corn, tu seras à l'aise ! Ça va te rappeler ton milieu naturel. Tu seras comme un poisson dans l'eau.
-Ah mais t’arrêtes oui !
-Comme un poisson clown, même.
-Cours. »

Oragie partit en courant se réfugier dans le wagon restaurant, poursuivi par un clown se déplaçant avec grande difficulté à cause des chaussures géantes.

« Chaque wagon possède un balcon extérieur qui fait tout le tour de la voiture. Dans chaque wagon, ou voiture, il y a deux compartiments séparés par un mur possédant une porte de secours, un possédant quatre places, l'autre six. Les wagons sont liés entre eux par une passerelle faite pour s'adapter au mouvement du terracoptère. Les six pattes de chaque wagon suivent un trajet bien tracé, chacun fait plus de sept mètres de haut. Si on compte toutes les places des wagons, y compris le wagon de première classe, en enlevant le wagon restaurant, le wagon des machinistes et les cinq wagons de marchandises on atteint un total de 80 places. Le trajet dure en tout quatre heures.
-Dites-moi, Ad-hoc ?
-Oui ?
-Pourquoi vous rendez-vous à Vale, au juste ?
-Maman !! Regarde la-bas !! c'est la Touréfelle !!!
-Euh.. Oui. Tu permets, j'écoute le capitaine, une seconde.
-Hé bien, je prends le TGV à chaque fois qu'il se déplace. Vous comprenez, depuis ce fameux incident il y a dix-huit ans, nous n'avons toujours pas compris comment Léo a trouvé la mort, ni pourquoi le terracoptère a quitté ses rails et a tracé sa route dans la foret pour finir par revenir s'écraser sur son trajet habituel. On a retrouvé le premier wagon en sale état, une explosion semblait avoir détruit les commandes.. Je veux rester sur le terracoptère et veiller, au cas ou ce genre de choses se reproduiraient. Je veux à tout prix comprendre comment mon élève le plus doué a pu mourir. »

Anawan et Moony se regardèrent brièvement.

« Eh bien, nous espérons que vous y parviendrez. Pour ce qui est de l''héritage dont nous parlions, il avait été donné à sa tante, il y a dix huit ans, car nous ne l'avions pas trouvé à temps, hélas. »

« Bonjour !
-'Jour.
-Un sandwitch au girawa s'il vous plaît.
-14 kishus.
-.... Non, un seul. Un seul sandwitch.
-Hé ben ? 14 kishus.
-...Mais ya quoi, dedans ?
-Bah, du girawa.
-Et ça vaut 14 kishus, du pain, du girawa, de la salade et des tomates ?
-Ya méprise.
-Ah bah encore heureux !
-Ya que du pain et du girawa. C'est ça, un sandwitch au girawa. Et ça coûte 14 kishus.
-Ah. Et avec les tomates et la salade ?
-21 kishus.
-Bon. Je prends prendre une bouteille d'eau ?
-6 kishus.
-UNE bouteille.
-SIX kishus.
-Ok, laissez tomber. Je resterais pas un instant de plus ou les prix majorent de 643,23%. Ok, on est sur le terracoptère, mais ya des limites !!
-Oh, on se calme mon bonhomme, je fais mon boulot, moi, c'est tout !
-Vous voulez que je demande à mon clown de vous refaire le visage ? Ça peut s'arranger ! »

Le ton commençait à monter dans le wagon restaurant. Jag était resté sur le balcon, complètement fasciné par l'accélération progressive de leur moyen de transport. Il entendit la porte derrière lui s'ouvrir, quelqu'un sortait du wagon n°4. C'était un homme avec une chemise blanche, un cocard et le nez cassé. Il saignait un peu et n'avait pas l'air de s’être aperçu du jaguarian haut en couleur pour le moment. Il se tenait le nez en marmonnant dans sa barbe.

« Ah, elle m'a pété le nez cette... Espérons qu'il aie des mouchoirs. Et mon œil ! Comment je fais mon regard ravageur si j'ai mon œil gauche abîmé ? Ah, oui, mes lunettes. Ah, sans dec... Pardon mons... Il se rendit enfin compte de l'accoutrement du monsieur en question. Ah bah mon gars !! Nouvelle mode ? »

« AH MAIS J'VOUS JURE ! C'EST N'IMPORTE QUOI CA !  Oragie était furieux. ALORS SOUS PRETEXTE QU IL N Y A QUE LA QU ON PUISSE ACHETER DE LA NOURRITURE VOUS PENSEZ QU'ON VA PAYER LE PRIX QUE VOUS IMPOSEZ ?? ET MOI, MONSIEUR JE VOUS DIT QU'IL FAUDRAIT ETRE UN IDIOT POUR ACHETER UN ''MORGOTH BAZOOKA SAUCE PIQUANTE'' A 45 KISHUS !!
-EH BAH SI MON WAGON RESTO IL LUI PLAIT PAS, AU PAYSAN, IL PEUT ALLER VOIR AILLEURS SI J'Y SUIS !
-LE PAYSAN IL VA SURTOUT ALLER VOIR PARTOUT OU VOUS N'ETES PAS, OUAIS ! Z'AVEZ DU BOL QUE JE SOIS DE BONNE HUMEUR !! »

L'archéologue fit demi-tour en se dirigeant vers la porte de la sortie. Il grognait on ne sait quoi quand il croisa un type avec une chemise blanche. Il avait les deux yeux salement amochés, et saignait abondamment du nez et de la bouche. Oragie ne s'en préoccupa pas et sortit du wagon restaurant.

« Purée mon gégé. T'aurais pas des mouchoirs ?
-Si, une seconde. Je t'en cherche.
-J'en ai appris de belles. Les mères de familles et les clowns, c'est plus ce que c'était.
-Tiens. Ça devrait suffire pour ton nez.
-Merci.. Sinon, t'aurais pas un morgoth bazooka ?
-Sauce piquante ?
-Ouaip.
-Tout de suite. »

« Et moi je pense qu'il l'a mérité.
-Ah non mais oui ! C'est pas la question ! Il a évidemment mérité ce qu'il lui est arrivé ! Simplement, viser le nez, c'était un peu cruel. Ça saigne longtemps et ça reste engourdi pendant des jours.
-Oarf. Ça aurait été moi j'aurais visé le système de reproduction.
-Nan mais c'est vrai, quoi.. Il l'a mérité, ce crétin.
-Bon. Il dort, lui ? Flamme désignait le type affalé contre la vitre.
-Ouais, aucun doute. Je connais, ça. Il cuve, à coup sur.
-Parfait, on va pouvoir parler pour de bon, donc.
-? T'as un truc à dire ?
-Yep. Titi, Méga, faut qu'on prévoie un truc contre nos nouveaux adversaires.
-Et moi j'compte pour du beurre, c'est ça ?
-Non, c'est simplement que.. ce sont des tueurs, en face. On va essayer d'élaborer une stratégie. Titi a dit un truc important la dernière fois.
-Oh, ça alors ! Ça m'arrive ?
-Non, coup de chance.
-Enfo*ré.
-Arrêtez ! Il nous faut...
-... ?
-...Suspense.
-Allez, accouche !
-Un plan.
-Dieu du ciel.
-T'as trouvé ça seul ? »

« Je vais finir par vomir.
-Hélas, à part le balcon, je ne vois pas de solutions, très chère.
-Bien aimable. Moony se leva lentement, en se dirigeant vers la porte de leur compartiment.
-Ma-man, elle-vo-mit-euh ! Ma-man, elle-vo-mit-euh ♪ !!
-Arrête avec ça, Ikael !!
-Ikael. Comme le commandant des faucons d'argent.
-Hé oui. Nous ne voulions pas spécialement lui rendre honneur, c'est surtout un joli nom.
-On avait surtout pas d'idées, oui...
-Je me rappelle, les faucons, lors de ma jeunesse, avaient effectué une mission à Rymar, et...
-Papa !! Papa !!! Regarde, un vol de saphirelles !!
-*soupir* . »

Le paysage défilait à toute allure à présent. Des champs à perte de vue. Maroti regarda les plaines de Larbos. Les plaines... Il aurait aimé y retourner, un jour. Avec eux. Noisette grimpa sur son chapeau. Jade était repartie dans leur wagon, et il restait un peu seul, histoire de se changer les idées. Il devait réfléchir au plan de A. Qu'allait être leur prochain coup. L'ennemi n'a aucun moyen de se douter qu'ils ont pris le TGV, le problème dans l'histoire, c'est Citro. Si ils avaient voulu attaquer ils l'auraient déjà fait. Donc que pouvait-il bien se passer? Se doutaient-ils que l'équipe était dans le terracoptère et étaient ils dans l'incapacité d'attaquer pour le moment, Avaient-ils décidés de les attendre à Oroban ? Ou Citro les avait-elle directement téléportés auprès des faucons d'argents ? Avaient-ils simplement décidé de les laisser filer ? Ou enfin, préparaient-ils un assaut en ce moment même ? Il fallait éviter de se faire surprendre. Maroti réfléchissait à toutes ces options. Même si A était de loin le plus dangereux, il fallait se méfier tout particulièrement d'Arkheis. Ce stratège n'usurpait pas sa réputation, loin de là.  Sidesoul était redoutable, de même que Kyu, mais ils étaient dangereux sur le moment. Arkheis et A, eux, se révélaient fourbes à long terme, prévoyant plusieurs coups à l'avance. Noisette le tira de ses pensées.

« Quoi ? »

Le rongeur avait faim. Les rongeurs, ça a toujours faim.

« Tss.. Il me regarde comme si j'étais un animal de foire.
-Ouais. Mais pas comme si t'étais un jaguarian. D’où la réussite.
-Fous-toi de moi.
-Et pourquoi t'en profiterais pas ?
-Hm ?
-Bah de ton costume. T'as bien deux trois blagues !
-Ah, arrête.
-Moi je pense que ça peut marcher. 11% de chances.
-A peine plus que 1/10. Laisse tomber.
-Comme tu veux. C'était juste une idée, comme ça.
-Ouais. Une mauvaise idée.
-Pff. J'y retourne.. Je vais pas rester tout le voyage au balcon.
-Et moi, je trouve que le balcon c'est bien plus intéressant. Sur ce. »

« Arkheis... Tu...Tu es sur que...
-Oui, Citro. On ne touchera ni à Moony ni à Méga. C'est déjà convenu.
-Mais les autres....
-Arrête un peu et aide moi. Tiens. Mets en un sur la colonne la-bas.
-Oui... Mais c'est quoi, dans ces sacs ?
-De la racine de verbala. C'est... Inoffensif.
-Je suis la rédactrice du bingo-book. C'est un explosif. Vous allez les tuer ?
-On va faire sauter ce pont. On va se téléporter sur ce train. On va choper Méga et Moony. Et on va se barrer. Des questions ?
-J...Je...
-Parfait. Aide moi.
-ARKHEIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS !!!
-Quoi ?
-ARKHEIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS !!
-Quoiii ?
-UN SE.. SERPEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEENT !!!
-Oh, pitié. »

Arkheis bondit à l'étage au dessus de lui. Le célèbre pont d'Ilvashwar ressemblait à un immense échafaudage de bois, reliant deux pans de montagne éloignés de trente mètres environ. On y avait d'un coté un panorama incroyable sur la foret des sept lions, immense bois couvrant le centre ouest de Larbos. De l'autre, on avait à quelques mètres la cascade de Zantar, immense chute d'eau qui commençait cent cinquante mètres plus haut et se terminait quatre-vingt mètres plus bas. Inutile de préciser que ce pont était sur le trajet du terracoptère. Le tueur au marteau bondit, donc, à l'étage supérieur, ou se trouvait sa camarade, et écrasa de sa botte le reptile qui la paniquait.

« Mon héros.
-C'est cela. Attache-en ici et on sera bons pour cette phase.
-Arkheis !
-Mickey ?
-J'ai deux trois questions à poser.
-Je t'écoute.
-Si on fonce à bord du train pour choper les deux, la, et que Citro repart avec disons, Sidesoul, Kyu et les deux autres mais qu'elle a pas le temps de nous embarquer, on fait comment ? On se teste au saut en parachute sans parachute ?
-Non, ne t'inquiètes pas. J'ai tout prévu.
-Phrase que tu vas entendre souvent.
-Nous avons une chose très utile avec nous, et cette chose, c'est un comdargent. Un oiseau extrêmement rare venant des désert du nord. Tu seras en charge sur cette bestiole. Nous, on va choper les deux autres, toi, tu récupères les retardataires. Saki te couvre sur le dos du rapace.
-Pas de problèmes.
-A moi de poser une question.
-Oui, ma chère.
-La sœur de Citro peut se téléporter. On fait comment si elle nous attaque ou s'enfuit avec ça.
-J'ai tout prévu.
-Belotte.
-Pfffr..
-Ce sont des menottes en antimag durci. Annonça t-il en montrant des menottes d'un matériau rappelant le jade ou l'émeraude. Si elle se téléporte sur l'oiseau, ce qu'elle fera si on la provoque correctement, Saki n'aura qu'a la toucher avec ça et le tour sera joué.
-Gé-nial.
-... Ça existe, ce genre de trucs ?
-Hélas pour toi.
-Ne t'inquiètes pas, Citro. Ce n'est pas pour toi. Sidesoul se laissa tomber de plusieurs étages pour finir devant Arkheis. J'ai une autre hypothèse. Si il se met à pleuvoir, et que le vent augmente de 34 km/h vers l'ouest, et qu'en aval de la cascade plus haut la foudre frappe le barrage de Minimauille, l'eau tombera avec une force d'impact suffisante pour éclabousser le pont sans le faire céder alors que le vent fera dévier les gouttes séparées sur les poutres soutenant le pont, mouillant ainsi les sacs et la racine de verbala. Ça n'explosera donc pas et tout sera raté !! Ah, non !!
-De la pluie ?? Mais le temps est superbe !
-Le barrage doit bien avoir des paratonnerre de toute façon.
-J'ai tout prévu.
-Rebelotte !! Hihi !
-Les sacs ont été confectionnés en cuir de Scorapax. Parfaitement étanche, tout en ne se rétrécissant pas à l'humidité comme certains cuirs.
-Je vois. Bien pensé.
-Et Maroti et Anawan ? Saki escalada depuis l'étage d’où elle se trouvait.Maroti a abattu Shadowlight d'une balle. A distance il est redoutable ! Je pense que le comdargent va pas faire long feu.
-J'ai tout prévu !!
-Dix de der !
-Les comdargent ont la particularité d'avoir des plumes d'une dureté exceptionnelle. De plus, il volera assez haut pour que les deux autres ne soient pas en danger.
-Je vois.
-Euh... Euh..
-Citro ?
-Ah non, plus de questions, ya pas de suite à dix de der...
-Vous... Allez détruire le TGV, quand même... Et tous les passagers mourront... C'est.. un peu excessif, non ?
-Héhéhé...
-Je vais te répondre une bonne chose, ma petite.
-... ?
-''On s'en fiche, on est de Rymar.''
-Tu es la pierre angulaire de cette opération, Citro. De plus, c'est ton baptème de feu pour la cinquième épreuve de l'internat. Tu ne dois pas nous décevoir, compris ?
-...Je sais...
-Parfait. Dans deux heures et 43 minutes exactement....
-...Nous passerons à l'assaut. »

____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Lun 30 Mar - 0:13, édité 3 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   Mar 25 Fév - 17:10


Chapitre 25 : L'attaque du TGV



Gryfman releva un peu sa casquette en piochant une nouvelle cacahuète dans le paquet qu'il avait fait acheter à Anawan. Personne ne parlait dans le petit compartiment. Le capitaine Ad-hoc était perdu dans la lecture d'un petit carnet en cuir, Moony était repartie vomir du balcon, et Anawan faisait tourner sa pipe entre ses doigts. Le marakas voulut briser un peu la monotonie. Cela faisait bien dix minutes que leur moyen de transport grimpait vers les montagnes. Le trajet, lui, se poursuivait depuis environ deux heures.

« Hé !! Papa ! Regarde !
-Quoi encore ?
-Ya un immense lac en bas !!
-Hm. Le capitaine releva les yeux de son carnet. En contrebas, c'est le grand lac du sud de Larbos, l'Abraxas. Sur une des rivières qui s'en échappent se trouve mon village natal, Pinkouli.
-Waaaaah !! On ira, un jour, papa ?
-On verra, fiston, on verra.
-Qui t'appelle fiston ?
-Toi, idiot.
-Tss !! Nan papa, moi c'est fils d'abruti.
-Elle était facile celle la.

-Dans une dizaine de minutes, on atteindra le pont d'Ilvashwar, on aura une vue superbe vous verrez.
-Tiens ? Gryfman se pencha encore pour observer par la fenêtre. Il regardait devant le train. Papa ?
-Non. Laisse moi tranquille maintenant.
-Papaaaaaa ?
-Non, j'ai dit.
-PAPA ! Hurla Gryfman alors qu'une forme sombre sauta sur le toit du train, juste au dessus d'eux.
-Que ??? »

« Beuuh.. Me sent pas top, moi... Moony se pencha pour vomir une fois de plus quand elle vit une ombre la recouvrir. Elle leva lentement les yeux vers le soleil, caché par une silhouette se tenant sur le wagon 12. Ladite silhouette portait un immense marteau, et les verres des lunettes du jeune homme brillaient. Oh. Le beau gosse. C'est bien le moment, tiens.
-Salut, poupée. On joue ? »

Arkheis bondit de son perchoir, voulant asséner un coup de marteau en plein sur la jeune fille, mais Moony bondit sur le coté. Elle roula et se releva, mais fut instantanément prise d'un vertige.

« Wooh..
-Mal des transports ? Noté. »

Le tueur fonça sur sa cible mais se jeta brusquement à terre pour sentir la flèche le frôler, et exploser le mur extérieur du wagon 11, dévoilant des passagers plus que surpris.

« T'as entendu, man ? Il veut jouer.
-New game. Chose your fighter. »

Le marakas sortit ses griffes du sac et les lança en l'air, les rattrapant en les équipant.

« Et la, le piranhi répond : ''De la taille des oreilles d'un elfe.''
-Aaah, sacré piranhi !!
-Il est impayable !!
-Tu vois, j't'avais dit. Jag s'était finalement risqué à exécuter la suggestion d'Ora. Pas par appât du gain, ni par provocation. Simplement par pur ennui. 11/100.  
-Pff, coup de chance, ouais.
-Salut la compagnie !! »

La porte s'ouvrit sur une jeune fille vêtue légèrement en rose éclatant. Elle avait un grand sourire, qui redoubla d'intensité en apercevant le clown. Jag et Ora se regardèrent rapidement. Ils pensaient la même chose. ''Ennemie.''

« Oooooh !!! Un cloooown ! Vous auriez pas vu euh.. ; Un jaguarian, deux sal... jeunes filles, deux roux, deux blonds et un mec avec un chapeau ?
-Hein ? Euh.. C'est à dire que je...
-Mon artiste fait son show depuis une petite heure, et nous n'avons vu personne d'autre que ces messieurs dames de ce wagon.
-Ah ? Oh, c'est dommage. Bon je vais fouiller les autres alors. Merci bien !
-Euh.. Attendez !!
-Qu'est-ce que tu fais ???
-Je gagne du temps !
Vous ne nous quitterez pas sans écouter une petite blague, non ?
-Haaaa ?? C'est vrai ?? C'est que je suis pressée...  C'est pas payant au moins !!
-Non, non ! Notre champion s’entraîne pour son futur spectacle à Vale, aucun souci de ce coté, enfin. »

Méga, Flamme, Titi et Kairi patientaient dans leur compartiment. Le type ayant un peu trop bu était toujours dans les vapes, et on s'ennuyait sec. Flamme regardait son prétendu ''frère.''. Le pauvre Méga était à deux doigts de s'endormir. Cela serait sûrement arrivé après quelques minutes si une petite fille aux cheveux bleus n'avait pas choisi ce moment pour apparaître.

« WAAAAAAC'ESTQUOICE... Ah, c'est une amie je suppose ?
Citro ??
-Ah !! Je vous trouve !!
-Qu'est-ce que tu fiches ici ?
-Valkyrie attaque le TGV ! Ils ont placé des explosifs sur le pont, et ils veulent enlever Méga et Moony !
-Hein ??
-Moi ??
-Ou sont les autres ? Ils faut les prévenir, les membres de Valkyrie sont déjà montés à bord !!
-Il faut surtout se battre, oui ! Comment on s'y prend pour les explosifs ?
-Aucune idée !! Comment tu veux que je sache !!
-Euh.. Je... Je dois me battre contre vous, aussi.
-Euh..
-...Quoi ?
-Je suis censée être leur alliée.
-Ah. Bon, on fait comment ?
-On joue la comédie, tiens. Dit Flamme en s’embrasant. Art enflammé, rayon incendiaire !!
-Euuuuuuuh !!!!! »


« Jade. Reste bien derrière moi.
-Je.. Je.. Euh..
-L'ancien B. Ça va être amusant. »

Une explosion retentit, et Gryfman bondit en haut du wagon 11. Arkheis se retourna pour frapper Anawan au visage mais celui ci se courba assez pour que la masse ne l'effleure qu'à peine. Moony fit deux pas en arrière, alors que le vieux capitaine Ad-hoc sortait à son tour de la 12ème voiture.
Arkheis enchaîna en frappant de bas en haut, et Anawan joua sur l'effet de surprise en sautant sur la masse de Mithril, l'arme du rang C, pour bondir aux cotés de Gryfman. Arkheis vit volte face en grognant, et sauta lui aussi sur le wagon n°11.

« Qu'est-ce que c'est ??? Qu'est-ce qu'il se passe ?? Le TGV accélère de façon anormale !!
-Capitaine Ad-hoc.. Je crois que vous l'avez, votre incident. »

Kyu rit à grands éclats. Elle s'était assise entre deux hommes pour écouter le clown, les mains se baladant sur les corps de deux nouveaux amis voyageurs. Une femme sur le coté avait l'air très énervée mais ne disait rien, fixant son mari qui, lui, fixait une partie précise de l'anatomie de Kyu.

« Pas mal !! Pas mal ! ''Poisson clown''... N'importe quoi ! Dites, il se passe quoi, dehors au juste ?
-Euh, euh, aucune idée, je, euh... »

La porte de secours reliant les deux compartiments éclata au dessus de Kyu, et une jeune fille avec de petites ailes noires et les cheveux bleus traversa la pièce en boulet de canon, heurtant le clown de face, l'emportant sur la porte extérieure, qui s'ouvra elle aussi en claquant. Citro et Jag restèrent quelques secondes par terre, remettant leurs os en place. Flamme changea de compartiment en riant. Derrière lui le compartiment à quatre places montrait deux couples terrifiés, se plaquant sur les cotés de peur que les fous furieux qui avaient massacré leur wagon s'en prenne à eux.  Le rouquin aperçut Oragie et sourit.

« Alors, c'est tout ce qu'elle vaut, la soi-disant ''coordinatrice de l'organisation A'' ?
-Attention !! »

Titi para juste à temps un coup de dague de la part de Kyu avec Kagami, et envoya son pied dans le ventre de la rang C. La membre de Valkyrie sauta en arrière et recula à l'extérieur, aux cotés de Citro et du clown.

« Hey, vous êtes combien, à arriver ?
-Un de plus, en tout cas !!! »

Méga sauta du haut du wagon dont venait de sortir Kyu, ayant prévu le déplacement du combat, et frappa droit vers le front de la jeune femme. Elle roula sur le coté, et tendit sa dague devant elle.

« Citro ? Tu tiens le coup ?
-O.. Ouais. La sœur de Moony se releva. Impec.
-Ora ? T'es ok ?
-No prob.
-Hein ?? Vous vous connaissez ?? Mais alors... le clown ?
-Héééé ouais !! »

Jag bondit sur la chasseuse juste après s’être relevé, griffes en avant. Kyu fit un salto arrière pour se retrouver sur le toit du wagon restaurant. Citro se téléporta à coté de son alliée de chez Valkyrie.

« Bouffe ça ! »

Un objet non identifié fonça sur Citro. Après examen rapide on en conclura rapidement qu'il s'agissait d'un registre de comptes ''emprunté'' à l'un des passagers du train. La jeune fille toucha simplement le livre qui se volatilisa. Jag sortit ses pieds des immenses chaussures caractéristiques de sa nouvelle vocation et se mit en position de combat.

« Une autre fille ? J'aime pas ça.. Encore une rivale, la galère. Et toi, jaguarian, tu t'es joué de moi. Tu vas le payer.
-Peuh ! Flamme projeta une bourrasque de feu sur Kyu, qui sauta une petite fois en arrière, puis une grande fois jusqu'au toit du 6ème wagon. On te tuera bien avant ! »

Les quatre chasseurs bondirent ensemble à sa poursuite. Les deux archéologues préférèrent rester à l'écart.

« Il faut les aider !!
-Dis pas n'importe quoi. Nous, faut surtout qu'on trouve un moyen d’arrêter ce truc !! Ils ont mis des bombes sur Ilvashwar !
-Le pont ?? Fantastique, on va pouvoir voir de nos yeux les gravures sur les flancs de la cascades, datant de.. ATTENDS, DES EXPLOSIFS ??
-Oui !! Suis moi !!
-On va ou ??
-Chez les premières classes ! Faut stopper ce machin !! »

Maroti avait laissé son fusil dans les valises, et tenait sa dague droit devant lui. Il n'y avait que ce semblant d'arme entre lui et la mort... Sidesoul fit jouer sa faux en fendant l'air, puis eut un rictus cruel.

« Ne jamais opposer un expert du combat longue distance avec un tueur de mêlée si les armes sont des armes de corps-à-corps.
-Urgh...
-Tu es un sniper, Monroti. Sûrement pas mon égal au corps-à-corps. Tu aurais du fuir ou appeler du renfort.
-Ferme la et bats-toi.
-Je suis l'égal de l’exécutrice du hasard. Tu sauras qu'il ne faut pas me défier. »

Lame d'or rit un peu, puis saisit son arme à deux mains. En un éclair il fut sur le tueur au chapeau.

« Toi ? Seul contre nous deux ? Fais moi rire !!
-Idiots. Votre manque de subtilité n'a d'égale que votre incompétence.
-Ouais, c'est ça. Surtout arrête de fuir, ou tu vas te retrouver à la tête du train !!
-Moony a ptet du mal à rester debout sur l'insecte géant mais c'est pas notre cas. Viens t'battre ! »

Arkheis bondit vers les deux alliés, assénant Mithril. Gryfman dévia le coup du chasseur pour éviter à Anawan le désagréable trouage du ventre par explosion qui l'attendait. Le marteau produit une explosion, ouvrant le haut du wagon à marchandises dans lequel ils se trouvaient. La voiture était remplie de charbon, qui se mit à laisser une traînée noire à partir de l'ouverture. L'archer recula et tira une flèche sur le rang C, qui fut contraint à céder du terrain une fois de plus, sautant dans un wagon rempli de fruits en tout genres, protégés du piétinement par des planches de bois laissant un peu d'espace entre elles. Il tenait donc en équilibre relatif sur une seule planche alors que les deux tueurs fonçaient sur lui. Gryfman enchaîna les coups et finit par caser un excellent coup de pied, projetant l'adversaire sur le wagon suivant, le numéro 8, exactement au milieu du terracoptère.

Mr. Williborn buvait du vin de Sabledoray dans un verre de cristal, quand tout à coup la porte de son wagon s'ouvrit, visiblement poussée par son garde du corps qui semblait s’être jeté dessus dans ce but. Mr. Williborn fut très étonné. Réginald n'avait pas dans ses habitudes de foncer dans les portes pour le plaisir. Il avait pris seul le wagon première classe, étant assez riche et imbu de lui même pour éviter de se confronter à ''la populace''. Une fille aux cheveux noirs et aux yeux violets entra, suivi par un brun portant des lunettes, et un reste de bâton, ayant visiblement servi à frapper quelque chose. Mr. Williborn préféra ne pas s'interroger quand les deux individus foncèrent vers le wagon n°1, celui des machinistes.

Jag s'élança sur les tueuses aux cotés de Flamme, Méga et Titi. Citro disparut pour réapparaître devant l'homme-bête, amorçant une frappe à la joue. Le jaguarian comprit instantanément qu'elle n'était pas sérieuse et jouait les apparences, et para le coup en lui envoyant un direct dans le ventre. La jeune fille aux cheveux bleus disparut dès qu'elle fut touchée, encore une preuve de sa simulation évidente. Elle apparut sur le wagon suivant, le numéro de marchandises n° 7, se tenant les cotes en faisant semblant d’être blessée. Kyu se battait férocement contre Titi et Méga, Flamme cherchant à profiter de la moindre faille pour la griller sous sa forme enflammée. Titi enchaîna plusieurs frappes avec Kagami, que Kyu para aisément. Toutefois la ninja se baissa brusquement à la fin de son enchaînement, alors que Méga envoyait une large frappe par dessus elle. Surprise par cette coordination, la rang C sauta en arrière, évitant de briser sa dague contre la hache autrement plus lourde. Les quatre chasseurs se regardèrent, l'air satisfaits, et bondir ensemble sur leurs ennemis. Citro et Kyu se tenaient sur un wagon contenant du sable en quantité. Flamme dépassa ses trois compagnons et transforma ses bras en feu. Il les tendit vers les deux tueuses.

« Art enflammé : Lames ardentes ! »

Deux lames de feu jaillirent de ses paumes sur les deux alliées, qui bondirent ensemble en arrière sur le wagon numéro 8. Exactement au milieu du TGV.

« AIE !!
-AOUCH !!
-MAIS QUE ???
-Qu'est-ce que vous foutez la ??
-Arkheis ?? Mais...
-Tu m'as cognéééé la têêêêêête ! Ouiiiiiiin !!!!
-Héhéhé... Coincés ! »

Gryfman et Anawan se tenaient sur le wagon fruité, l'archer visant les trois tueurs coincés entre deux feux. Le marakas, lui, se tenait près à bondir. De l'autre coté, Jag, Méga, Titi et Flamme reprenaient leurs positions.

« Sympa, le costume, Jag.
-VA CREVER !
-Flamme, tu forces trop ! Tu vas finir par t'évanouir à force de cramer autant d'énergie !
-Urgh.. Ça va, c'est bon.
-On les finit, les gens ! »

Le vieux capitaine Ad-hoc aidait Moony à se tenir droite.

« Vous... ne devriez.. pas m'aider...
-Allons, allons, le mal du TGV ne vous coupe pas de la société !
-Non.. vous ne.. savez pas qui.. je suis.. Ce qu'il se passe.. de..hors... Ça recommence comme il y.. a vingt ans !
-Comment ?
-C'était nous.. Nous sommes... des... tueurs... Moi.. et mon soi-disant mari.. Nous avons tué Léo.. C'était nous !
-Mais c'est impossible !! Que feriez vous ici ?? Que se passe t-il ?? Pourquoi avez vous... ?
-Pas le temps.. de vous ex... pliquer... Ils ont mis des bombes.. sur le.. pont.. ugh.. j'vais dégueuler...
-Sur le pont d'Ilvashwar ??? Mais.. Grands dieux !! Ils faut arrêter l'insecte !!
-Non, vous.. devez laisser le TGV. Filez avec les.. passagers.. Nous allons les.. retenir...
-Mais et vous ??

-Je suis...une tueuse, capitaine.. Ne vous pré..occupez pas... de moi..
-Mais vous êtes en danger !!
-J'ai tué Léo, votre ami. Laissez moi... Arrêtez cet infernal scarabée géant... Sauvez-les et laissez nous... Nous allons les distraire.
-Il n'en est pas question, il n'est pas dit que je laisserais un passager derrière moi, dusse t-il avoir tué ma mère. Suivez moi, vite !! Allons aux machines !
-Trop loin... Mes amis se battent partout... Vous risqueriez d’être touché.
-Peu importe. Il faut essayer. Je vais y courir de ce pas.
-MOONY !! Jade arriva par la porte du 12 ème wagon, Noisette entre les mains, bien que l'écureuil se débattait, visiblement voulant retourner en arrière. L'écureuil tenait serré contre lui un petit kishu en or.
-Jade ?
-Maroti est aux prises avec Sidesoul !! Je crains qu'il soit en danger !!
-Comment ?? Vite, il faut qu'on l'aide !! Je.. Wooow... Moony se sépara du bras du capitaine avec une démarche peu stable.
-Allez aidez vos amis. Je me charge de stopper ce gros tas de ferraille. C'est moi qui l'ai fadaçu je sais encore manier un frein ! La priorité est de nous arrêter ou nous mourrons tous de toute façon !
-Allons-y, Moony.. Mais ? L'écureuil échappa aux mains de Jade, et regarda le capitaine Ad-hoc. Le rongeur hésita entre la direction du wagon 15 dans lequel Maroti se battait pour sa vie et le wagon 1 ou les machines devaient être atteintes d'urgence. Noisette saisit le kishu qu'il agrippait contre lui depuis qu'ils étaient montés sur le TGV, et le jeta devant lui. Il tomba devant les yeux des trois humains étonnés. Pile. Le rongeur prit instantanément à gauche, vers les machines, suivi par le vieux capitaine. Euh... Espérons qu'ils arrivent à temps... Maintenant il faut aider Maroti !! »

Maroti avait fermé les yeux. ''Yan.. prête moi tes forces... '' Il se rappela.. Des années plus tôt. Un jeune homme brun, bien bâti, se tenait debout devant lui. Ses yeux étaient clos, et un katana couleur cuivre était tenu par ses mains détendues, qui l'emmenaient se planter dans le sol, aux pieds de l'homme. Le tueur au masque rouge que Maroti était alors posa son long fusil décoré sur le coté, et regarda son ami de longue date.

« Yan...
-Qu'est-ce qu'il y a, Finny ?
-Dis... Contre Rexis, il y a trois jours...
-N'en parle plus.. Je sais que tu aurais fait pareil à ma place.
-Ce n'est pas ce que je veux dire... Une fois qu'il a dit vouloir nous tuer, toi et moi... Alors que nous étions à terre... brusquement tu m'as semblé... différent..
-C'est l'harmonie... Cela arrive extrêmement rarement mais il arrive qu'un guerrier, aux moments les plus intenses du combat, en arrive à une étrange conscience des choses. Bien que très calme, il est infiniment plus efficace que durant le reste du temps. Je pensais que ce n'était qu'une légende mais... Apparemment il doit y avoir un fond de vérité. Mon nouveau katana, la lame de l'Aurore, m'a bien aidé. Il est dit que si un guerrier arrivait un jour à provoquer volontairement l'harmonie, aucun adversaire ne pourrait le vaincre et sa renommée dépasserait rapidement les frontières des quatre puissances.
-L'harmonie, hein..
-Bah... J'avoue aussi que notre cliente était assez jolie, et que j'ai voulu assurer pour l’impressionner, voilà !
-Crétin... »

Le tueur rouvrit les yeux. Il n'y avait plus aucune trace de pitié, d'hésitation, ou de difficulté quelconque. Lame d'or parut impressionné l'instant d'une seconde.

« Hé... ''Faux-prince''...
-Comment ose tu m’appeler... ?
-Tu sais... L’exécutrice du hasard...
-... ?
-Tu lui arrive pas à la cheville. »

L'instant d'après, Maroti repoussait l'assaut, la faux de Sidesoul reculant de 24 centimètres, alors que le tueur au chapeau chargeait son adversaire de l'épaule. Le tueur doré voulut planter le bout de sa lame dans le cou de Maroti, mais celui ci laissa passer la faux en penchant la tête en arrière, puis frappa le coude qui tenait l'arme d'or avec le pommeau de sa dague, pile sur le nerf. La réaction fut immédiate, et la faux s'écroula plus loin. Le tueur au chapeau voulut achever sa cible en plantant sa lame dans le cœur, mais Sidesoul parvint à se dégager et à se servir de l'élan de Maroti pour l'envoyer contre le mur du wagon.

« Tu mérites ta réputation, mais ne force pas trop la chance, minable. Elle t'as déjà trop servi contre Shadowlight ou Skroa.
-Héhéhé.... »

Aucun doute, il était fort.

« Une dernière chose à dire ? »

Anawan visait le torse de Kyu, prêt à la dégommer au moindre de ses gestes. Citro ne bougeait plus, ne sachant pas comment réagir à cette situation. Kyu n'avait pas l'air inquiète. Elle souriait, même, les yeux fermés. Le jaguarian regarda la petite démone à coté de la rang C. Citro tentait de lui dire quelque chose. Elle regardait Jag droit dans les yeux. Elle fit un minuscule mouvement avec l'épaule, vers le haut.

« LA HAUT !!! ESQUIVEZ, VITE !! »

Un énorme rapace qui semblait fait de métal fondit vers leurs wagons, alors qu'une étrange mélodie retentissait. C'était une flûte, aucun doute possible. Des dizaines de petits rayons magiques fonçaient sur les chasseurs, évitant la zone ou se trouvaient les rangs C. Jag et Titi bondirent en arrière, alors que Citro disparaissait. Gryfman se jeta dans les fruits pour éviter le choc, alors qu'Anawan  se fit érafler le bras, en tombant à son tour dans la marchandise. Méga fonça sur Kyu alors qu'elle devenait invisible, et la frappa avant de la perdre de vue. La rang C n'eut pas le temps d'esquiver, et tenta de dévier le coup sans trop y croire. La dague vola de ses mains, et partit dans le vide. Flamme fonça à son tour et envoya un direct le plus dur possible dans la mâchoire de la membre de Valkyrie, puis Arkheis arriva sur son flanc, le frappant durement avec la poignée de Mithril. Jag se redressa pour regarder l'oiseau, et voulut dessiner un sceau lumière comme celui que Titi lui avait montré dans son livre, mais la ninja le retint par l'épaule. Quelque chose venait de lui griffer la jambe. En dessous d'eux, un homme passa à toute allure, remontant apparemment le train vers le wagon des machines. Il portait un béret..

« Noisette ?? Qu'est-ce que tu... ?
-Titi !! Ils ont besoin de nous !!
-Attends !! L'écureuil tirait de ses petites forces la jambe de la chasseuse, voulant visiblement qu'ils suivent l'homme qui venait de passer. Il veut que l'on fasse quelque chose !!
-Quoi ? De quoi tu parles ?? Depuis quand tu parles aux animaux ?
-Il veut que l'on suive le type en bas !!
-Il va vers les machines, qu'est-ce qu'on y ferait ??
-Je sais pas ! Maroti a du lui dire quelque chose, ça doit en valoir la peine !!
-Mais... Jag regarda le combat. Méga tenta une lame magique, qui rata largement l'oiseau. Tu..
-Dépêche ! Si Maroti nous le demande, ça doit être important !
-Ouais, ouais... »

Flamme envoya une nouvelle boule de feu, qui fut dissipée par Saki. Sur le dos de l'oiseau, Mickey regarda ses ennemis.

« Yen a deux qui se barrent !!
-Après ! Rapproche toi d'abord de ces quatre la ! J'ai une dette à payer à mr. pyromane !!
-C'est toi qui voit. »

Jade et Moony progressaient lentement. Le train bougeait beaucoup, et le mal au cœur de Moony n'arrangeait rien. Elle sortirent sur le balcon du 13ème wagon, et sautèrent sur celui du 14ème. Un grand cri retentit dans les airs. Les deux alliées se retournèrent et virent un immense oiseau harceler un wagon du train, loin derrière elles.

« Waaah !! Un.. Un comdargent !!!
-Reste polie..
-Il faut qu'on trouve un moyen de les aider !!
-Une chose à la fois.. Maroti. avant..
-Mais... Ora est peut être la bas !!
-Urgh.. Attends..
-C'est bon. On s'en charge.
-Qu... ? Qui êtes vous ?? »

Mr. Williborn grignotait tranquillement un bout de pain d'épice Orchidien, bien décidé à ce que le petit incident survenu plus tôt n'entrave pas son bon plaisir à profiter du voyage. Le bon Réginald dormait toujours, mais qu'importe. Cela sera déduit de sa paie de toute façon.  L'honorable lord s'était levé pour fermer la porte du wagon. Cela lui avait demandé un travail personnel, ce que d'ordinaire il jugeait inacceptable. Mais le froid était persuasif, et Mr. Williborn goûtait maintenant au bonheur réconfortant du travail accompli. Seulement la porte s'ouvrit une fois de plus. A présent, c'était un bonhomme singulier, boitant à moitié et portant un béret qui traversa le wagon pour rejoindre les conducteurs. Il semblait pressé. Quelques secondes plus tard, ce fut un écureuil qui fila à toute vitesse, ventre à terre. Enfin, un clown dont les pieds nus étaient bleus et pourvu de griffes et une enfant aux cheveux roses avec un ruban rouge les attachant, un jean et une veste encore plus rouge que le ruban, et un katana tellement poli qu'on eut dit un miroir, poursuivirent tout deux le rongeur. Mr. Williborn se dit que les forces de dératisations avaient bien changées depuis l'époque.

Maroti s'écrasa à terre. Lame d'or s'approcha, un sourire de vainqueur aux lèvres.

« Tu as perdu, Finegun. Je suis bien plus fort que toi. Tu ne pourras pas me tuer. Au corps-à-corps, tu es loin d'égaler tes anciens compagnons. De toute façon, même si ils étaient là, je serais toujours bien plus forts qu'eux.
-Ferme la.
-On me dit l'égal de la schizophrène. En réalité, cette traînée ne m'arrive pas à la cheville. »

Maroti cessa de respirer. Il regarda Sidesoul. Le tueur parut tiquer un instant. Le message était clair. ''Que viens tu de dire !?''. Le frère d'Orgron fit un pas en arrière tandis que l'homme au chapeau se relevait. Tout autour de Maroti, une aura d'un rouge sanglant se dessinait, reflétant des pulsions de meurtres tellement puissantes qu'il ne pouvait même pas les contenir. Le tueur lâcha sa dague, puis fit un geste avec sa main. Il semblait tenir quelque chose, mais il n'y avait rien entre ses doigts. Il les mena devant son visage, sa main s'en rapprochant toujours un peu plus. Il amena l'objet qu'il était seul à voir sur ses yeux, puis enleva sa main. Les pulsions triplèrent, ainsi que la puissance qu'il dégageait. Sidesoul comprenait... que B venait de vêtir son masque rouge.

« Ce B là.. n'existe plus. Tu n'es qu'un souvenir. La réalité ne change pas, Maroti, tu es désarmé. Meurs. »

Le tueur à la lame dorée fondit sur sa proie droite et immobile, puis une douleur atroce lui fendit le visage. Sidesoul se pencha sur le coté. Le coté droit de sa joue, deux centimètres sous l’œil, venait de se prendre un coup d'épée. Il saignait un peu. Maroti revint à lui-même, alors que l'énergie autour de lui disparaissait peu-à-peu. Entre lui et son adversaire, une seconde lame d'or se tenait.

« Urgh.. Q..
-Qui es-tu ? »

Méga tira Flamme sur le coté une fois de plus. Le rouquin aux pouvoirs élémentaires avait visiblement bien trop forcé sur la magie, et bougeait beaucoup moins vite que d'habitude. Saki rit d'un plaisir cruel. Plus loin, Anawan, Kyu et Gryfman se débattaient parmi les baies, bananes, pommes ou autres noix de coco.

« Pas question de vous laisser vous en aller !!! »

Kyu parvint à se remettre sur ses pieds, sa seconde dague sortie. Elle profita des difficultés d'Anawan à se déplacer à cause de sa blessure à l'épaule pour s'approcher, la lame prête à s'enfoncer dans son cou. La tueuse voulut frapper mais un objet s'écrasa sur sa tête, explosant en fragments rouges. Elle lâcha sa dague, et se tenant particulièrement près du bord, bascula dans le vide. Anawan regarda la rang C chuter sur quelques mètres, puis disparaître en fumée. Citro veillait au grain, visiblement. L'archer se retourna vers son collègue.

« Yi-haaa. Lancer d'pastèques dans la tête  ♪! Peux-pas-test  ♪!!
-Idiot !!
-J't'ai sauvé la vie.
-Que dalle !
-Oh que si !!
-Je l'avais vue, j'allais esquiver.
-Maaaaais bien sur.
-Mais je mens pas, en plus, mec !!
-Mais oui, mais oui. »

Flamme se transforma en feu pour esquiver le marteau, qui passa à travers lui. Il reprit sa forme illico, puis frapp... fut projeté en arrière par une vague de magie envoyée par Kyu.

« Mer*e !! On a aucune fenêtre de frappe !!
-Il faut absolument trouver un moyen de les battre, ou de se barrer !!
-Vous n'avez aucune chance, idiots. Je vais vous tuer, tous les deux.
-Objection. Citro apparut. Méga, on le prend vivant.
-T’arrêtes de me pourrir la vie, toi ?
-C..Citro ?
-Oh-ho...
-Quoi.. ? Oh pu*ain...
-Qu... ? »

Arkheis se retourna instantanément. Derrière lui, un singe immense s’apprêtait à le faucher d'un revers fulgurant. Il roula vers l'avant alors que le bras balayait le vide. Citro se téléporta sur l'oiseau de l'équipe Valkyrie.

« C'est quoi ce truc ???

Une voix humaine sortit de l'immense créature. Une voix de fille.

« Pas de panique !! Je suis Toopie des fabuleux !! Nous venons vous aider à lutter contre les attaquants du train !!! »

____________________________________________
Rien n'est vrai. Tout est permis.

(Ouais enfin encore faut-il trouver à chaque fois unes raison de poster sur un sujet histoire que les signas se suivent. C'pas encore au point, comme système)


Dernière édition par Jaguarian le Lun 30 Mar - 0:17, édité 1 fois

Pipelette invétérée
Pipelette invétérée
avatar


Jaguarian
Messages : 1399
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 20
Localisation : Entre la vie et la mort, en plein dans la mélée, quoi.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian   





Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Chasseurs de primes: Récit de Jaguarian
» Commentaire pour Chasseurs de primes, par Jaguarian
» Bounty Hunters 2:
» TRAQUE SAUVAGE de Sylvie Wolfs
» Elmore LEONARD (Etats-Unis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendaires : Nouvelle ère :: Papotage en règles :: Créations de fans :: Ecritures-