Site créé pour ceux qui veulent discuter entre estimateurs positifs de la direction de la BD.
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 L'assaut final de Nouvelle Ère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageAuteur
MessageSujet: Re: L'assaut final de Nouvelle Ère    Lun 17 Jan - 17:21

Nouvelle ère était anéanti : celui qui les avait aidé à détruire Sephiroth était en réalité le plus dangereux des dieux de tout les temps. Son projet avait également commencé, la première des dimensions avait été détruite.
- C’est à présent le tour de nouvelle ère ! fit le dieu du mal.
- Jamais ! tonna la voix de Nokturnus.
Tous se tournèrent vers le puissant dieu des flammes.
- Tu ne tueras pas ma fille ! poursuivit le seigneur du néant.
- Qui est votre fille ? interrogea Yanathos.
- Il s’agit de toi, Melosa ! fit le fondateur.



____________________




- Le patron nous appelle ! fit Xemnas.
- Déjà ? fit la voix ensommeillée de Moxales.
- Tu dormiras plus tard ! se fâcha l’argenté, Corvus a bientôt gagné, à nous de jouer.
- D’accord … grommela la jeune fille j’arrive.
- Et c’est valable pour tout le monde ! hurla le second de l’organisation treize.



______________________________





- Vous avez pas forcé un peu sur l’élixir divin ? fit Melosa.
- Loin de là ! fit le dieu, tu es ma fille et celle de Théandras.
- NOOOOOOONNNNNNN !!!!!!!!! C’est impossible !!
- Et pourtant si, tu es la déesse de la foudre …
La jeune fille se tourna vers Corvus et lui demanda :
- Est-ce vrai ? dit-elle d’une petite voix.
- Hélas oui … répondit le seigneur du mal. Tu es bien sa fille.
- C’est pas vrai !!!!
- C’est en tout cas ici que tout s’achève !
Une seconde Explosion Magique fusa et le carnage fut total.
- Il te faut fuir ma fille, fit Nokturnus, mais dans un an, dix ans, vingt ans, détruit le dieu du mal.
Un portail magique s’ouvrit et seul treize membres eurent le temps d’y pénétrer, ils n’étaient plus que treize contre un.



_____________________________


Le panthéon céleste était ravagé, détruit. Tout portez la marque de la terrible organisation treize.
- Enfin fit Xemnas, le seigneur Corvus sera content de nous.
- Tu n’imagines pas à quel point ! fit la voix du dieux derrière lui.
- Vous voilà donc seigneur, que pensez vous de votre nouveau palace ?
- Impeccable, nouvelle ère n’est plu.
- Enfin … se délecta le second de l’Organisation.
- Les dimensions sont à présent à moi ! Dis aux autres que je les partage volontiers !





_____________________________



- Nous ne sommes plus que treize, treize vous m’entendez, Corvus a gagné ! explosa Korbo.
- Faux, nous sommes encore vivants !
- Et notre fin va suivre !
- NON ! hurla Myshi.
Tous les regards se retournèrent vers la jeune fille qui poursuivit :
- Nous sommes treize et alors ? Je ne crois pas que les ténèbres m’inquiète plus que ça, et vous non plus !
- Et alors ?
- Nous serons le cauchemar de la dictarure de Corvus, nous serons sa peur ! Nous serons, les derniers des défenseurs.
- Oui !!! firent douze bouches en même temps.
- Corvus, dans un an, dix ans ou vingt ans, nous vengerons tous ce qui sont morts pour te détruire, nous en faisons le serment crièrent les treize derniers survivants !


FIN DE LA DEUXIEME PARTIE

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Sephiroth
Messages : 294
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 20
Localisation : Gotham City

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://chevaliersemeraude.forumgratuit.org/forum
MessageSujet: Re: L'assaut final de Nouvelle Ère    Ven 28 Jan - 18:03

Oxsil était accoudée à un balcon de la forteresse de l’Organisation XIII. Le lourd capuchon noir qui dissimulait son visage ne laissait apparaître que deux yeux jaunâtres et enfoncés brillaient d’un éclat démoniaque.
- Tu es donc là ! fit Hoxtansay.
- Xemnas nous cherche pas vrai ?
- Exact, il semblerait que Corvus est trouvé la clé.
- Enfin, avoir un cœur serait notre rêve à tous …
- Et il va enfin se réaliser renchérit le 5ème membre de l’Organisation XIII.
- Allez grouillons, avant que Xemnas nous trucide.
Les deux amis s’engouffrèrent dans un escalier en colimaçon qui montait dans les hauteurs de la tour. L’ancienne forteresse de Parandar était devenu le QG du dieu du mal et de la maléfique Organisation Treize. Renommée la forteresse oublié par les ténébreux guerriers, toutes les personnes tentant de près ou de loin à s’opposer au despotisme de Corvus redoutait le ténébreux édifice. Lorsque les deux Similis entrèrent dans un long salon rectangulaire aménagé en un vrai palace. Les deux retardataires prirent place autour de la table allongée où étaient accoudés les 11 autres membres de l’Organisation treize.
- Enfin fit la voix sec de Xemnas, nous vous attendions avec … impatience.
- Laisse ordonna Corvus, ils ont leurs raisons !
- Bien maître ! dit Xemnas en inclinant la tête.
- Bon, reprit le dieu du mal, j’ai retrouvé un autre passage vers le Kingdom Hearts, le passage s’est ouvert au Mt Abrupt.
- Vraiment ? firent les douze Similis.
- Oui, mais les Célestiens nous empêche de passer.
- Ce n’est pas un problème seigneur ! fit Broxok.
- Et pourquoi ? questionna le dieu.
- Car, Jenova a accepté de coopérer.





________________________



Yanathos bailla et s’étira : il n’y avait pas plus ennuyant que garder l’entré d’un volcan qui pouvait exploser d’une minute à l’autre. Mais pourquoi les missions où on faisait que s’ennuyer étaient pour lui. Même si Sora prenait son calvaire toute la nuit, il ne se passait strictement rien. Une silhouette grisâtre apparut soudain face à lui.
- Enfin un peu d’action ! fit le téméraire membre.
Le Simili esquiva le coup et disparut dans un éclair doré. Yanathos comprit tout de suite sa boulette : un Simili qui reste à peine le temps d’un battement de cil de signifie qu’une seule chose : l’invasion. Le membre poussa un juron et fonça à l’intérieur de la montagne et déboula dans la salle de réunion des Céllestiens :
- L’Organisation XIII est là dans une heure !!! hurla –t’il.
- Tu as forcé sur l’alcool Yana. Fit Myshi en détournant la tête.
- Moi je crois pas ! fit la voix de Korbo depuis les écrans de surveillance de la base. Mes écrans me montrent treize personnes qui approchent, et quelque chose me dit qu’on a nos très chers amis à la porte.
- Tout le monde à son poste ! fit Myshi qui avait très vite changée d’avis. On va accueillir l’Organisation à bras ouverts.
Les douze Céllestiens sortirent de leurs abris, toute armes dehors. Ils étaient près à réaffronter l’Organisation comme dix ans plus tôt.

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Sephiroth
Messages : 294
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 20
Localisation : Gotham City

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://chevaliersemeraude.forumgratuit.org/forum
MessageSujet: Re: L'assaut final de Nouvelle Ère    Mar 8 Fév - 21:13

Les Similis s’approchèrent de leurs démarchent chaloupés vers le Mt Abrupt, près à ouvrir la voie à l’Organisation. Les créatures blanchâtres étaient vaguement humanoïdes. Leurs bras élastiques tâtèrent le terrain et ils avancèrent à une vitesse alarmante vers les Célestiens. L’éclair sauvage de la lame de Yanathos trancha soudain deux des Similis de tête. D’abord déboussolées, les terribles monstres oublièrent bien vite leur peur et se jetèrent sur le châtain. Un éclair bleuté faucha soudain les Similis qui tentaient d’encercler le téméraire membre.
- Tu as pris ton temps dit moi ! accusa Yana.
- Pas ma faute si Myshi est pire qu’une mère poule ! contra Stellaire.
- Bon, peu importe, on a des Similis à massacrer !
Les deux amis se jetèrent dans la masse grouillante et blanchâtre. Les éclairs des deux lames firent disparaître un nombre incalculable de Simili. Soudain, les créatures s’écartèrent et laissèrent place à un homme ressemblant en deux nombreux point à Yanathos. Hoxtansay fit tournoyer sa hache de guerre et l’abattit à une vitesse inouïe sur Stellaire. Celle-ci sauta souplement sur le côté et du s’écarter prestement de la deuxième attaque de la lourde arme du Simili. La lame de Stey tenta de transpercer le membre de l’Organisation XIII mais elle dut renoncer car l’imposant homme avait empoigné solidement Mytic qui avait tenté de porter secours à sa sœur et à son ami. Le Simili de Yanathos se téléporta en emmenant la vampire avec lui.




Les Similis se rassemblèrent au sommet de leur forteresse pour discuter de l’évolution de leur projet. La puissance accumulée par l’Organisation XIII ne cessait d’augmenter et la capture d’une vampire par Hoxtansay arrangeait tout.
- Qu’a-t’on fait d’elle ? interrogea Corvus.
- Disons qu’elle est dans la même cellule que tu-sais-qui.
- Très bien, j’ai l’intention de négocier très cher sa libération.
- Qui s’en occupera ? demanda Xemnas.
- Je propose d’envoyer Cate, ce sera son baptême de feu et puis, Je ne peux que m’amuser de plus de souffrance pour eux.



Mytic roula sur le sol de terre battue de la cellule. Dès que les gardes furent hors de vue, elle secoua énergiquement les barreaux.
- Ca ne sert à rien fit une voix d’homme, garde ton énergie pour la suite.
La vampire se retourna et son regard croisa celui d’un homme sans âge et indescriptible.
- Il te faudra toute ton énergie pour survivre dans cet endroit poursuivit-t ‘il.
- Qui êtes vous ?
- Je m’appelle Hannibal, je suis le général des armés libres.



Cate avança ombre parmi les ombres vers le mont abrupt. Lorsqu’il vit le campement Célestiens, il se retint de rire. Leurs campements était dérisoire et le moral au plus bas. Il choisit d’observer, avant de détruire ses ennemis de l’intérieur.

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Sephiroth
Messages : 294
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 20
Localisation : Gotham City

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://chevaliersemeraude.forumgratuit.org/forum
MessageSujet: Re: L'assaut final de Nouvelle Ère    Jeu 17 Fév - 21:53

Catemembert se demanda s’il devait apparaître maintenant ou non. Il évalua que la redoutable épée double de Melosa était largement à porté de sa main. L’arc de Myshi était aussi dangereusement près. Les armes de chaque Célestiens étaient à côté de leurs propriétaires. Rien de bon en somme.
« Après tout, à la guerre comme à la guerre » soupira-t’il intérieurement.
Le membre de l’Organisation Treize sauta de la branche sur laquelle il était perché. Il y eu un blanc, suivit d’un unique crie :
- Cate !!!!!
- En personne. Ricana le brun en fixant ses anciens amis.
- Je vais te tuer !!!! hurla Yanathos en saisissant son sabre, je vais te détruire !!!!!!!
- Alors, tu mettras fin à la vie de Mytic ! fit la recrue de l’Organisation Treize.
- Rends la nous ! fit Stey en s’agenouillant, je t’en conjure !
- Y tiens tu vraiment ? questionna le Simili.
- Oui fit fermement Stellaire.
- Si j’avais un cœur, fit Catemembert en plantant ses yeux noirs dans ceux de la jeune fille, ta réponse me ferais mourir de rire !
- Le maître vous propose de vous la rendre poursuivit le traître, contre … Melosa !
- QUOI ????????? hurlèrent les onze amis.
- Telle est le souhait de mon maître. Il a également précisé que Melo serait uniquement son invité.
- Alors soit, je viens ! fit la fille de Nokturnus d’une voix forte.
- Non Melo fit immédiatement Stellaire. Si Mytic était là, elle te dirait de laisser tomber, tu vaux beaucoup plus qu’elle. Tu es une déesse !
- J’ai fais mon choix, rends-nous Mytic ! Je te suivrais après.
- Très bien dit la recrue de l’Organisation XIII.
Un passage d’ombre se forma et Mytic sortit, tenu solidement par Broxok et Thaxnred.
- Viens ! fit fermement Catemembert d’une voix ferme.
La jeune déesse n’eut pas le choix et suivit le traître et les deux autres Similis vers la Forteresse Oubliée.



_________________________


Le quatuor apparut dans une vaste pièce munie de nombreux écrans bleus. Ils étaient attendus par Hoxtansay. Le Destructeur prit la parole :
- Le maître vous attend, il se trouve …
Un cri de rage coupa net le tueur de l’Organisation XIII.
- Xulap ! Roxas ! Je vais vous étrangler ! fit une voix de femme furieuse.
- Tu nous auras jamais provoqua Xulap.
- On est trop rapide pour un éléphant ! renchérit Roxas.
Deux tornades rouges et brunes déboulèrent dans la salle d’entrainement poursuivit par une jeune femme avec des yeux jaunes injectés de sang. Les cheveux blonds d’Oxsil étaient très courts, ce qui contrastait énormément avec son double humain.
- Hoxtansay ! fit-elle. Laisse-moi les étrangler s’il te plaît !
- Qu’on-t’il encore fait ? soupira le Simili.
- Ces triples moules ont remplacés mon shampooing par une bouteille remplit de cafard.
- Peut-être ont ils eu raison ? suggéra Hoxtansay avec un sourire amusé.
- Tu oses prendre leurs défenses ???
- J’ai bien cette impression.
La Simili de Soli pesta et se détourna furieusement, maudissant une centaine de fois le Destructeur mais s’opposé à un des plus puissants des guerriers de l’Organisation après Corvus auraient été suicidaires.
- Pardonne ce contre temps, fit Hoxtansay en se tournant vers la déesse qui n’avait pas osé bouger d’un millimètre. Le maître t’attend dans son bureau. Roxas, occupe toi de l’amener là-bas, j’ai à faire.
Le brun opina et fit signe à Melosa de le suivre. Ils parcoururent des centaines de couloirs immaculés et aux bouts d’une douzaine de minute, ils se retrouvèrent devant une énorme porte de marbre. Roxas toqua une fois et sans attendre de réponse, il pénétra dans le bureau et trouva Corvus en grande conversation avec Xemnas. Le chef de l’Organisation leva la tête et fit signe à Xemnas de l’attendre dans un salon adjacent.
- Laisse nous Roxas ! dit-il d’une voix dure.
- Bien seigneur. Répondit le brun en sortant.
Le regard de Corvus croisa celui de Melosa et ils se jugèrent du regard.
- J’imagine que tu veux des explications ? fit le dieu.
- Sans blague ! pesta la captive.
- Il est temps pour toi de connaître la véritable histoire à partir de la guerre avec Pokébip.
- J’écoute.
- Très bien. Lorsque je t’ai sauvé de la Morteresse et des griffes d’Amar. J’ai défais la garnison et son très cher maître. A ce moment là, j’ai eu l’idée de créer un Simili de moi-même pour assurer mes arrières. De ceci est né un Sans-Cœur que j’ai vaincu en tant que Cloud. Un Simili : Sephiroth et un être à part entière, moi.
- Et …
- Et alors, de cette fission, un adversaire a évidemment naquis. Cet adversaire est connu sous le nom de Dartz
- Je ne comprends toujours pas.
- Patience, patience … Dartz et moi sommes à présent en compétition pour nous emparés de la plus puissante des armes de tous les temps. Dartz a besoin de toi ! Seul un membre de mon Organisation peut ouvrir le portail dans les ténèbres !
- Jusqu’à preuve du contraire, je ne suis pas une Simili !
- Exact, à un détail près.
- Co … mment ?
- Lors de la bataille de l’Atlantide, tu as été tué par l’Explosion Magique de mon Sans-Cœur. Ton cœur aurait pu t’être arraché mais Xemnas avait prévu le coup et t’as offert un cœur, donnant naissance à Moxales. Mais pour le Kingdom Hearts, tu es un Simili. Tu peux ouvrir le passage ! Tu as besoin de l’aide de mon Organisation pour ne pas tomber entre les mains de Dartz.
- Jamais je ne t’aiderais !
- Je te laisse le choix. Tu peux repartir. Roxas va te reconduire vers tes amis.
- J’y compte bien !
La jeune fille sortit et elle suivit Roxas dans un portail de ténèbres. Xemnas entra à nouveau dans le bureau de Corvus.
- Elle va se faire tuer par Dartz.
- Elle ne réalise pas encore, répondit Corvus. Mais elle dans un double pétrin.
- On lui donne la chasse ?
- Non, on va faire plus simple, on va l’attirer à Illusiopolis.
- Mais Dartz va la suivre.
- Nous nous débarrasserons de lui plus en même temps. Préviens Marluxia de les accueillir, avec chaleur.
- Très bien ricana le Supérieur avant de disparaître dans un passage d’ombre.



_____________________



Roxas et Melosa apparurent dans le campement des Célestiens. Les onze autres sortirent immédiatement de leur tente et serrèrent Melosa contre eux. Roxas se tourna vers ses ennemis et lança :
- Nous n’avons plus de cœur, nous tous, mais nous savons ce que c’est d’en avoir un. Donc, nous savons comment le briser.
Puis il disparut. Les douze amis ne se soucièrent pas de cela. Ils étaient trop heureux de se retrouver. Ils n’imaginaient pas ce que leurs réservaient la puissante Organisation. Ils n’imaginaient pas que Corvus avait mit la main sur le Kingdom Hearts.



__________________________


La Cité du Crépuscule. Un lieu coupé de tout. Un endroit où pouvez s’affranchir les ténèbres. Une zone où Dartz avait élu domicile après sa lourde défaite face à Corvus. L’ex Roi de l’Atlantide avait subit une bien lourde défaite face à l’Organisation XIII mais la mort de son Sans-Cœur lui avait apporté une bien maigre consolation. Le plus puissant des anciens guerriers noirs soupira. La trace qu’avait laissé Xemnas le menait directement à Illusiopolis. Il redoutait l’ancienne zone où était apparu le Kingdom Hearts. Il comptait beaucoup sur l’appui des Célestiens et de Mayo. Il convoqua un de ses lieutenants.
- Alister ! appela t’il.
Le dénommé Alister était très grand. Il portait ses cheveux rouges de manière longue. Ses yeux enfoncés et dorés étaient alertes.
- Je veux que tu espionnes l’Organisation à Illusiopolis. Et essaye de te débarrasser de quelque Simili au passage.
- Bien seigneur fit le lieutenant avant de disparaître.
Dartz put à nouveau respirer. Il allait récupérer le Kingdom Hearts, il le fallait !



______________________________


Jules avançait prudemment dans l’étrange bâtisse qu’il explorait. Le jeune garçon avait à peine treize ans. Ses courts cheveux bruns encadraient un visage carré et ferme. Ses yeux marron semblaient voir derrière son dos. Il portait un jean troué et un t-shirt sombre. Il avait beau être d’un naturel téméraire, Le Manoir Oblivion le terrifiait. Une main fraiche se posa soudain sur l’épaule de Jules. Il se retourna et ce qu’il vit lui glaça le sang. Une femme sans âge se tenait devant lui. Elle tenait un bébé contre elle. Elle parla d’une voix extrêmement faible :
- Protège la … Protège la fille du seigneur… Il faut protéger la fille du dieu du néant et de la déesse de la foudre.
Puis la vieille femme se disloqua, laissant juste le bébé endormit. Jules n’avait pas tout compris. En d’autre terme, il avait une fille divine dont il devait s’occuper. Génial. Il se pencha vers la petite fille et vit un médaillon autour de son cou. Le jeune garçon retourna le pendentif et lut : « Nina ». Il porta la fillette et sortit du manoir. Il devait retrouver la déesse de la foudre pour lui rendre sa fille. Il savait que une Célestienne du nom de Melosa qui était la fille de Nokturnus et de Théandras était la mère de la fillette. Quand au dieu du néant. Le brun ne put réprimer un frisson en songeant que le bébé était la fille de Melosa et de Sephiroth.


______________________


Hannibal fut trainé hors de sa cellule par deux Simili inférieurs. Le barbu redoutait ce moment, ce moment où il reverrait l’Organisation Treize. Il fut assis de force sur un fauteuil aussi inconfortable que ceux des télésièges au ski. Il se trouvait dans une salle contiguë surplombée d’une estrade d’où l’observaient ses treize pires ennemis. Il croisa le regard de Corvus et une étincelle passa entre les deux adversaires.
- Hannibal ! Commença Xemnas. Tu sais très bien que ce petit jeu est futile. Nous connaissons ton véritable nom. Pourquoi continué à utiliser ce pseudonyme ?
- Peut-être pour encore plus vous narguez ? railla le barbu.
- Ne joue pas à ce jeu … Mayo ! hurla Corvus hors de lui.
- Vous aviez donc bien devinez … fit l’ancien maître de nouvelle ère.
- Libérez-le ! commanda le dieu du mal. Et donnez lui une carte vers Illusiopolis.
Une expression ahurie se peignit sur le visage de l’ancien admin. Mais il choisit de saisir sa chance et disparut en un éclair.
- Tu as perdu Mayo ! fit Corvus peu après la téléportation. Illusiopolis sera votre perte à toi, aux Célestiens et à Dartz.

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Sephiroth
Messages : 294
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 20
Localisation : Gotham City

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://chevaliersemeraude.forumgratuit.org/forum
MessageSujet: Re: L'assaut final de Nouvelle Ère    Lun 21 Fév - 21:25

Melosa avait finit de raconter son étrange aventure à ses amis. Il semblerait donc que Corvus ait mis la main sur me Kingdom Hearts.
- Nous devons bloqués les ponts entre les mondes fit Sora. Cela bloquera l’accès à l’Organisation pour un peu de temps.
- Bonne idée approuva Mytic.
- Je suis d’accord aussi renchérit Soli.
- Alors c’est réglé ! déclara Korbo. Nous partirons dans une heure chacun de notre coté. Qui va où ?
- J’irais au gouffre de Elm. Décida Yanathos.
- Je partirais pour la vallée des Egarés. Renchérit Stellaire.
- La ville d’Halloween est pour moi. Fit Mytic.
- J’irais dans les limbes du Mordor. Fit Soli.
- Je vais aller dans le lac des Pleurs continua Hardent.
- Je me réserve Le Colisée des ténèbres ! annonça Sora.
- Je pars dès que possible pour la cité de Carvor. Fit Myshi.
- Pour moi, le Manoir Oblivion. Fit Melosa.
- Ce qui me laisse l’ile de la Muerta.
- Mais ça fait toujours trois zones non fermés.
- Alors, il semblerait que vous essayer besoin de moi fit une première voix.
Tous se retournèrent et ils tombèrent nez à nez avec un homme très grand avec une barbe de trois jours et un regard de pierre.
- Hannibal ? hasarda Mytic.
- Pas tout a fait. Répondit Mayo, amusé.
- Ma … yo ? demanda Korbo.
- Le seul et l’unique. Répondit-il avec un large sourire.
Les Célestiens se jetèrent sur leur vieil ami et le serrèrent contre eux.
- Je vais donc dans le labyrinthe de la Peur. Fit le leader fraichement de retour.
- Et comment peut-tu être vivant ? objecta Stellaire, intrigué.
- Cette histoire, je la raconterais plus tard pour garder le suspense.
Tous comprirent que le sujet était délicat et s’abstinrent de question.
- Il nous reste combien de vide à combler ?
- Plus que deux trous. Fit Yanathos, rassuré par la présence de l’ancien leader.
- On est là pour les combler ! firent deux voix.
- Lea, Amluria ! cria Sora en serrant ses amis contre lui.
- Qui … ?
- Mes vieux amis. Répondit simplement le maître de la Keyblade.
- Je crois que tout est près, bonne chance à tous.
Tous se séparèrent et formèrent un portail de lumières et rentèrent dedans. Ils étaient près à en finir avec L’Organisation.




Myshi se retrouva dans la cité de Carvor. Elle tourna sur elle-même et vit loin devant elle, une énorme citadelle aux nombreuses tours se dressant vers le ciel orangé. Certaines de ces tourelles à créneaux montaient vers les cieux, droites comme des i tandis que d’autres étaient comme tordues, semblant presque élastiques. Les murs de la Cité, les tours…tout était d’une couleur variant entre le rose, l’orange clair et l’orange foncé comme le ciel crépusculaire. Et plus que l’aspect général de la bâtisse, plus que les tourelles tordues, il y avait quelque chose qui attirait le regard de Myshi. C’était le cœur énorme qui avait été taillé à même la pierre au centre de la Cité. Du moins, cela ressemblait à un cœur. Cœur ou pas, cette énorme décoration avait de quoi impressionner. Tout comme le reste du bâtiment d’ailleurs. Mais il y avait un léger problème en forme de vide entre elle et la Cité. En effet, entre Carvor et la plateforme sur laquelle elle se tenait, il y avait une bonne cinquantaine de mètres. Et rien du tout au milieu. Le vide tout simplement. Si elle tombait par mégarde, il y avait un « léger » risque pour qu’elle est un peu de temps à attendre avant de finir en pièces détacher sans la colle incluse. Un clic sonore retentit soudain et une passerelle gigantesque se déplia jusqu’à la forteresse. Myshi sourit intérieurement et avança à toute vitesse vers la mythique Cité de Carvor.


Yanathos se matérialisa au dessus d’une faille dans la terre, dont on ne voyait pas le fond. Le roc se colorait successivement de rouge puis d’orange et enfin d’une étrange couleur doré. Le Gouffre de Elm. Le jeune homme prit une courte inspiration. Pour ses amis morts à Illusiopolis, il gagnerait. Pour mettre un terme à la vie du maître de l’Organisation Treize, il plongerait dans les entrailles du globe. Il bondit sur une première corniche et sauta sur une autre au fur et à mesure vers le cœur de la Terre. Vers le pont dimensionnel de Elm.


Sora chuta. Il chuta profondément. Dans un monde sans lumière. Dans un monde de ténèbres. Le Colisée des Enfers. Le lieu où la mort et la vie n’ont qu’un maître. L’arme de votre adversaire. Le brun avança d’abord à l’aveuglette et arriva finalement dans un couloir souterrain où des centaines de pierres brillaient. La Keyblade apparut dans la main de Sora. Il était près. Près à en découdre. Près a en finir avec la serrure qui condamnerait l’accès au Kingdom Hearts.

Mayo apparut devant une jungle touffue et protéiforme. Il tourna la tête rapidement autour de lui. Derrière lui le néant et face à lui : une porte à double battant qui indiquait l’accès au Labyrinthe de la Peur. La porte était enseigne et ouvragé. De nombreux caractères étaient tracés sur le bois terni par les siècles. Elle s’élevait aussi haut que la forêt, c’est à dire à environ dix mètres du sol. L’admin déglutit péniblement et poussa un des lourds battants. La jungle à perte de vue et un sentier sinueux qui se divisait en trois au bout.
- Enfin Mayo, te voilà ! fit la voix de Xemnas. Je t’attendais avec impatience.
- Montre toi !
- Je suis au bout du Labyrinthe se moqua le Supérieur.
- Dans ce cas là, j’arrive !!!!!!!!!!!
Et Mayo s’élança.






Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Sephiroth
Messages : 294
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 20
Localisation : Gotham City

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://chevaliersemeraude.forumgratuit.org/forum
MessageSujet: Re: L'assaut final de Nouvelle Ère    Ven 25 Fév - 21:03

Soli apparut elle dans une vaste caverne bouillonnante de lave. Les flammes léchaient les parois rocheuses et une chaleur étouffante régnait dans la caverne. Soli commença a avancé mais soudain un éclair explosa sous son nez.
- Alors petite Soli ? Tu crois que je vais te laisser condamner l’accès au Kingdom Hearts ? se moqua Oxsil.
- C’est donc à sa que ressemble mon Simili ? Un vieux bourdon ?
- Tu ne sortiras pas des limbes du Mordor !!!
- Tu veux parier ?
- J’ai toujours été très joueuse ! ronronna le numéro XII de l’Organisation XIII.
Soli ne réfléchit pas. Sa terrible lance apparut dans sa main et elle sauta sur Oxsil qui fit apparaître sa propre lance, l’inverse exact de celle de son originelle.




- Bon, c’est pas tout ça mais comment on entre marmonna Myshi.
La lourde porte énorme de Carvor se tenait devant elle, massive et impénétrable. Une énorme serrure se trouvait au centre de celle-ci.
- Avec ceci fit une voix extrêmement semblable à la sienne.
- Xymihs !!! cria Myshi en pivotant en direction de son Simili.
- Tu viens juste de me remarquer ?
Myshi tira immédiatement une flèche vers le numéro IX de l’Organisation qui eut juste à se baisser pour esquiver. Les deux jeunes filles sortirent leurs armes et elles fondirent l’une sur l’autre.





Le Manoir Oblivion. Une zone où l’éternité n’a qu’un seul nom : ténèbres. Jules était perdu dans ce vaste dédale. Le bébé ne pleurait pas encore mais elle aura bientôt faim. Jules poussa encore une porte et tomba à nouveau sur un couloir d’un blanc immaculé.
- Je peux t’aider ? fit une voix derrière lui.
Le brun se retourna et crut à nouveau tombé sur la vielle femme mais la vision était tout autre. Il avait devant lui une jeune femme d’une beauté resplendissante. Ses cheveux de jais cascadaient en fine boucle sur ses épaules et encadraient un visage angélique avec un nez parfait et des lèvres pulpeuses. Elle était vêtue d’un lourd manteau noir, d’un pantalon et de bottes tout aussi sombres.
- Qui êtes-vous ? fit Jules, subjugué par la beauté de la femme.
- Mon nom est Moxales. Je suis une amie intime de Melosa. Elle m’a envoyé chercher sa fille.
- Depuis quand ai-je une fille ? fit une voix très semblable à celle de Moxales. Et depuis quand sommes nous amis, mon très cher Simili ?
- Toi !!! rugit la numéro VI de l’Organisation.
- Sans blague.
Jules se tourna vers la nouvelle venue. On aurait presque put les elle et Moxales prendre pour des jumelles. Mais il sut immédiatement que c’était bien la déesse Melosa, une des Célestiens. Il entendit soudain un crissement de plasma et retint un cri de surprise devant le sabre violet et l’autre noir croisé.


Korbo sentit la fraicheur des embruns et l’odeur du sel. Et surtout un titillement à la gorge. Avant même d’ouvrir les yeux, il comprit : Broxok.
- Je suis si simple à pister mon ennemi ?
- Oui, surveille tes arrières mon vieux !
- Je crois en tout cas que tu me connais mal, petit Simili.
La lame de Korbo quitta sa ceinture et toucha celui du numéro IV dans un éclair de lumière.




Mayo courait depuis longtemps. Tout se ressemblait dans le terrible labyrinthe de la Peur. Xemnas pouvait être n’importe où et cette satané serrure aussi. Soudain, il la vit. Mais un léger détail en forme de Xemnas se trouvait devant. Ses deux sabres sanglant étaient sortis, meurtriers, assassin. Mayo tira son sabre vert émeraude.
- Tu ne fermeras jamais cette serrure, tu le sais.
- Je suis ici pour mettre un terme à tes agissements Xemnas, ignores-tu ce qui se passera si tu gagnes ?
- Pas du tout. Dartz attaquera alors, j’en ai tout a fait conscience.
- Et tu as conscience de l’enjeu ?
- Bien sur, Nous, les Similis triompheront,
- Permets moi d’en doutez !
Les deux adversaires sautèrent l’un sur l’autre et un éclair de lumière traversa le Labyrinthe, semblable à une Explosion de Mako.




Hardent apparut lui devant de la roche humidifié. Le lac des Pleurs. La dernière demeure de Soldeen, le démon des océans. Les ténèbres avait prit possession de l’endroit depuis très longtemps. Thaxnred était là, sur un rocher plus haut. Il avait pour arme deux griffes fixés à ses mains par des lanières de cuirs.
- Il est temps pour moi de montrer ma vraie puissance ! tonna le Simili.
- Je te trouve bien prétentieux, pour un futur cadavre !!
Hardent saute sur son double et lui lacéra le torse avec ses griffes.



Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Sephiroth
Messages : 294
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 20
Localisation : Gotham City

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://chevaliersemeraude.forumgratuit.org/forum
MessageSujet: Re: L'assaut final de Nouvelle Ère    Dim 3 Avr - 15:53

Mytic fit un tour complet sur elle-même, ses yeux se posant sur tout ce qui l’entourait. 
Derrière elle est à ses côtés, un champ de citrouilles. Non, pas véritablement un champ. Le sol que la jeune fille foulait était dur et ferme. Rien n’aurait pu y pousser. Mais il y avait des citrouilles posées à même ce sol, comme en guise de décoration. Décoration qui convenait plutôt bien dans l’ensemble, vu le nom que portait ce monde.
En face d’elle il y avait une grille. De l’autre côté de cette grille des bâtiments sombres et biscornus se laissaient apercevoir. Et pour couronner le tout il faisait nuit noire, plongeant dans l’obscurité les environs. S’observant, elle vit qu’elle avait quitté son manteau pour une cape noire du côté extérieur et rouge à l’intérieur. Les bottes qu’elle portaient avaient été remplacées par de simples chaussure de couleur sombre mais qui luisaient étrangement. Elle remarqua aussi qu’elle avait troqué son pull noir et son pantalon pour un costard cravate.
Tandis qu’elle passait sa langue sur ses lèvres desséchées elle sentit qu’elle se heurtait à quelque chose de dur et pointu.
- Le retour de Mytic vampirique ... Pensa t elle tout haut.
La nouvelle vampire se mît en route et traversa vivement le champ de Citrouille.
 
 Mytic se pencha sur une tombe, lisant ce qui était inscrit.

- Ne…profanez pas…les tombes. Lut-elle difficilement dans la nuit.

Après avoir quitté le champ de citrouilles, la jeune vampire s’était retrouvé dans un cimetière.
Mais un cimetière qui n’avait rien de banal aux yeux de Mytic. Les tombes étaient beaucoup plus grandes que celles que l’on trouvait habituellement. Pour donner une idée, la plus petite d’entre elle faisait deux têtes de plus que Mayo qui était déjà de taille imposante pour un homme.
Mytic ne voulait même pas penser au poids d’un tel monument de pierre. Et encore moins aux dégâts qu’il causerait à un homme s’il lui tombait dessus pas malheur. 
Heureusement ça ne risquait pas d’arriver. Avec une telle masse, les tombes devaient être profondément ancrées dans le sol. Soudain un craquement sonor retentit. Un permier monolithe tomba a un cheveux de Mytic. Puis une autre, et encore une autre. La vampire piqua un sprint et après une course effrénée, elle quitta le cimetière mortel. 
- Je n'en attendais pas moins de toi Mytic ! Hurla Yxctim. 
- Toi !!! 
- En personne. Tu as échappe au cimetière, tu mourras ici. 
Et les deux lames se croisèrent.



Une étendue luxuriante. Voilà ce qu'avait été la vallée des Egarés. Aujourd'hui, l'ancienne herbe verte avait disparut, remplacé par une herbe rase et morte. L'ancienne forêt avait disparu pour une poignée d'arbres macabres. Un brouillard dense recouvrait tout l'espace. Stellaire avança prudemment dans la vallée. Une forme sombre apparut soudain. La jeune fille s'arrêta immédiatement. Xestalliare sauta sur elle et les lames cliquetèrent. 



La Moria. Un endroit de ténèbres abandonnés depuis longtemps. Amluria avançait prudemment sur un pont posé en travers d'un gouffre de lave. Soudain, un portail de néant se forma. Marluxia tira sa longue fauche, un sourire sadique aux lèvres. 


L'Isengard. Une citadelle de ténèbres. Une ancienne place forte de Corvus. Lea fit quelque pas. Il entendit sa respiration bruyante et une autre semblable a celle d'un bœuf. Le jeune homme, mut par un reflexe étrange se jeta sur le coté. Il vit passe un disque de feu a un cheveu de sa tête. Axel. 





Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Sephiroth
Messages : 294
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 20
Localisation : Gotham City

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://chevaliersemeraude.forumgratuit.org/forum
MessageSujet: Re: L'assaut final de Nouvelle Ère    Dim 3 Avr - 18:40

Xemnas s’ennuyait. Mayo était sensé être un bon adversaire, pas une chiffe molle qui tentait de briser la défense de ses deux sabres. Puis il en eut assez. Des Similis se matérialisèrent et le Supérieur fit naître un passage d’ombre. Il repartit pour Illusiopolis sans se rendre compte que Mayo le suivit dans le néant.


Dans le Colisée des ténèbres, au gouffre de Elm, dans les limbes du Mordor, dans la ville d’Halloween, dans la Vallée des Egares, dans l’Isengard, dans la Cité de Carvor, sur l’Ile de la Muerta, dans le Manoir Oblivion, au lac des Pleurs et dans la Moria, le néant survint. Il était trop tard, le Kingdom Hearts avait été recréé. Les Similis ainsi que leurs originaux retournaient à Illusiopolis.
- Ces pions de l’Organisation doivent être éliminés.. fit Corvus.
Il ne finit jamais sa phrase. Une lame rouge était figée dans son corps.
- Enfoiré … fit le brun à l’adresse de Xemnas.
- Il était temps que le Kingdom Hearts soit utile à un vrai guerrier tu ne crois pas ?
- Xemnas, tu n’es qu’un idiot, Dartz est à nos portes avec Nouvelle ère et Beaucoup de membre de l’Organisation sont morts dans le passage dimensionnel. Je te souhaite bien du plaisir. Et en plus Ansem est dans le château.
- Je saurais me débrouiller !
- C’est ce que nous verrons ! fit faiblement Corvus, les Similis affrontent en ce moment Nouvelle Ere et Dartz, adieu.
Le dieu noir était mort.


Seul trois membres de l’Organisation à part Xemnas étaient en vie. Roxas, Hoxtansay et Catemembert avaient rejoint la preuve d’existence, leur ultimes cachettes. Les serviteurs du bien avaient eux étaient transportés dans une ruelle sombre. Le portail verdâtre disparut et Ansem le Sage passa devant les Célestiens comme si ne rien était. Il s’arrêté à la sortie de l’obscure endroit et les autres le rejoignirent. Ils se tournèrent dans la direction vers laquelle regardait Ansem. Ce qu’ils virent leurs glaça le sang. Il avait devant eux un remake de New York en plus maléfique. De plus, l’énorme château qui surplombait le Monde qui N’avait Jamais Eté semblait sorti d’un film d’horreur. Et le pire était les deux armés qui se battaient dans la rue principale, l’une menée par Dartz et les membres de Nouvelle ère et l’autre constituée de Simili. ShymiElementaire et Alex se démarquaient, tranchant toutes deux cotes à cotes dans le tas.
- Darky !!! hurla soudain Stellaire.
- Stey ! répondit elle en sortant des rangs.
- Comment ça se présente ?
- Très bien, Dartz m’a dit de vous accompagner pour affronter l’Organisation.
- Tant mi… commença Myshi.
Elle ne finit jamais ça phrase. Une flèche dépassait des deux cotés de sa tête.
- Sincèrement désolé, Petite Myshi ! tonna Catemembert.

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Sephiroth
Messages : 294
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 20
Localisation : Gotham City

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://chevaliersemeraude.forumgratuit.org/forum
MessageSujet: Re: L'assaut final de Nouvelle Ère    Dim 17 Avr - 16:37

Il y eu un blanc. Le genre de silence qui est plus que gênant. Elle était morte. Celle qui leur avait donné le courage de continuer la lutte face à Corvus. Celle qui leur avait permis de garder le moral devant la suprématie évidente de l'Organisation Treize. Leur rayon de soleil au milieu de ces ténèbre. Myshi quoi. Melosa fut la première a tombé au coté de son ami. 
- My...shi.. JE JURE TE VENGER !!!!!! 
La lame double de la déesse apparut dans sa main droite. En un saut, elle rejoignit Catemembert sur un des buildings d'Illusiopolis. Le traitre jeta l'arc meurtier plus loin. Une longue épée de flamme apparut dans la main du membre de l'Organisation XIII. La première estocade de la jeune fille fut dévié dédaigneusement par le fer enflammé. Les deux lames se croisèrent dans une gerbe d'étincelle. Aucun des deux ennemis ne reculait. Finalement, ils lâchèrent prise en meme temps et se rétablirent aux deux extrémités de la plate forme. 



Dartz observait la bataille d'Illusiopolis, perché sur un rebords d'un des nombreux buildings du domaine de Xemnas. Les rangs des Similis semblaient infini. A chaque fois que un tombait dans les ténèbres, dix réapparaissaient pour grossir l'armée mortelle de l'Organisation.  
- Est ce tout ? Est ce tout ce que votre magie peut faire Xemnas ?




- Tu n'y penses pas ?
- Tu sais que ma magie doit intervenir !
- Mais ta puissance est la dernière chose dont Xemnas a besoin en ce moment !
- Cet imbécile pense que la mort de notre Sans Coeur lui permettra une victoire totale. Il est temps pour moi de revenir après ces treize ans de silence. Le retour du Roi Sorcier Noir va commencer.             

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Sephiroth
Messages : 294
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 20
Localisation : Gotham City

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://chevaliersemeraude.forumgratuit.org/forum
MessageSujet: Re: L'assaut final de Nouvelle Ère    Sam 23 Avr - 15:56

Melosa et Catemembert étaient épuise par leur duel sur les sommets d'Illusiopolis. La lame de feu du traitre siffla, manquant de décapiter la jeune fille. La lame violacée de la déesse fut bloquée a un centimètre de la tête de son ennemi. D'un saut, le membre de l'Organisation XIII se retrouva derrière son adversaire. Il lui mît un coup de pied et l'arme de la membre de nouvelle ère tomba plus loin.  
- C'est finit jubila intérieurement Catemembert. 
Erreur de la part du félon. Melosa se remit sur ses pieds et bondit sur ce dernier en visant la tête. Il fut d'abord surpris. Il resta immobile une seconde, moins d'une seconde. Il leva son sabre enflammé afin de bloquer l'assaut. La déesse ne renonça pas pour autant. Elle attaqua son adversaire sur le flanc avec l'intention d'en finir. Catemembert para de nouveau le coup. La jeune fille tourna sur elle même et visa le dos, son arme fendant l'air en sifflant. Il parvint a éviter de très peu le coup en pivotant. Il tenta de passer a l'offensive mais Melosa attaquait sans cesse, avec un acharnement desesperé : elle fonçait bille en tête, le forçant a parer ses coups puis a reculer. Il mît soudain un genoux a terre. Melosa abbattit une dernière fois sa lame. La tête de Catemembert sauta plis loin. La déesse courut sur les toits d'Illusiopolis, bien décider a trouver ses amis. La jeune femme arriva bien vite au côté de ses amis. 
- Où est Cate ? Interrogea Stellaire. 
- Mort. Répondit la déesse. Plus que deux avant Xemnas. 



Dartz était entré dans la bataille. Sa longue arme laser tuait les Similis les uns après les autres. Soudain il vit une silhouette se glisser dans le champ de bataille. Il la suivit, intrigué. L'inconnu enleva le bandeau qui entourait sa tête. Ansem le Sage. 
- Ansem ! Cria Dartz. 
- Dartz, mon vieil ami. Suis moi, il est temps de mettre un terme a la folie de mon apprenti qui dure depuis treize ans.    

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Sephiroth
Messages : 294
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 20
Localisation : Gotham City

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://chevaliersemeraude.forumgratuit.org/forum
MessageSujet: Re: L'assaut final de Nouvelle Ère    Lun 25 Avr - 19:20

Les Célestiens couraient dans le dédale d’Illusiopolis. Ils étaient contents de savoir qu’à part Xemnas, il ne restait que trois membres de l’Organisation sans compter Catemembert. La bataille entre les Similis et nouvelle ère était loin d’eux. Mais Roxas, Marluxia et Hoxtansay étaient introuvable. Les trois puissants Similis pouvaient être n’importe où, ce qui posait un réel problème. Le Destructeur, l’Assassin Sublime la Clé du Destin étaient les plus puissants des membres de l’Organisation XIII sans compter le Supérieur. Ils pouvaient aisément défaire l’armée de Nouvelle Ere. Tandis qu’ils couraient, un portail de néant s’ouvrit. L’homme qui en sorti n’était pas très grand. Le capuchon qui montrait son appartenance à l’Organisation était relevé, révélant des yeux bleus et des cheveux bruns en piques. Roxas.
- Il est temps d’en finir. Lança le Simili.
Deux Keyblade apparurent dans ses mains et il fondit sur Amluria et abattit ses armes sur lui avant qu’il n’ait eut le temps de sortir sa faux. Alors qu’il s’effondrait, le numéro Treize lança son arme sur Mytic qui tomba en arrière, transpercée. La Clé du Destin récupéra sa clé géante et sauta sur Dark-Shimy. La jeune fille eut juste le temps de rouler sur le côté pour esquiver. Roxas voulut achever la vie de la jeune femme mais la Keyblade de Sora fut plus rapide. La titanesque clé transperça le Simili et ce dernier s’écrasa au sol. Il se tourna vers son originel et murmura avant de se disloquer :
- Tu es un bon double …
Il ne restait plus que deux Similis à détruire avant d’en finir avec Xemnas.



Ansem et Dartz se trouvaient sur un des balcons supérieurs d’Illusiopolis. D’ici, ils avaient une vue magnifique sur le château du néant qui surplombait le monde qui n’avait jamais été. Le château était en pierre grisâtre et lisse. Aucune prise ne s’offrait sur la sombre muraille. Ils avaient également une vue imprenable sur le Kingdom Hearts de Xemnas.
- La boucle est bouclée. Dit solennellement Ansem. Il est temps de mettre un terme à cette folie.
- Comment comptes-tu t’y prendre ? interrogea Dartz.
- Grâce à ceci. Répondit Ansem en sortant une étrange machine de derrière son dos. Elle va encoder le Cœur des mondes sous forme de données.
Un rayon laser quitta le haut de la machine et atteignit le Kingdom Hearts.

.


ShimyElementaire et Alex couraient dans le dédale de la ville du néant. Elles avaient décidé d’aller affronter Xemnas pour mettre un terme à la bataille meurtrière. Soudain elle le vire. Le Supérieur les attendait dans une des sombres ruelles d’Illusiopolis. Ses sabres lasers mortels étaient sortis, près à tuer. Le seigneur du néant fondit sur les jeunes femmes, telles un oiseau de proies. Alex para la première charge du souverain d’Illusiopolis et fut repoussé au loin d’une seule estocade. La seconde lame transperça SE de plein fouet et elle mourut. Xemnas prit appuis sur un mur et à une vitesse inouïe, il décapita la survivante. Il contempla une seconde le massacre puis il se détourna.



Gryfman se frayait un chemin parmi l’armée de Similis. Sa lame blanchâtre fauchait les dangereux démons à une vitesse inouïe. Il se rendit soudain compte qu’il s’était éloigné dans une minuscule ruelle d’Illusiopolis. Il voulut sortir mais Hoxtansay lui barra la route. Le Destructeur matérialisa sa lourde Claymore. Son bout arrondi s’hérissa soudain de piques et démolit l’arme laser de Gryfman. La seconde suivante, les pointes de la Claymore étaient fichées dans son torse. Il était mort avant d’avoir touché le sol. Hoxtansay se détourna. Ils avaient des invités à accueillir.



Les onze amis foncèrent dans le dédale des ténèbres. Ils déboulèrent dans une vaste salle avec treize tombes. La preuve d’existence. Le cimetière qui indiquait si tel membre ou tel autre membre de l’Organisation était vivant. Seules trois étaient encore allumées. Celle d’Hoxtansay, celle de Xemnas et celle de Marluxia. Mais celle du Supérieur était entourée de piques infranchissables. Sora marcha sur la tombe de Marluxia et soudain, ils se retrouvèrent dans une des salles du château. Sans qu’ils ne puissent faire un geste, une faux rosâtre atteignit Lea au flanc et il s’écroula. Puis l’Assassin Sublime apparut. Il avait des cheveux roses qui atteignaient son cou et des yeux noisette. Sa longue arme tournoya et trancha en deux le corps de Korbo. En un bond prodigieux, le Simili se retrouva au dessus de Hardent qui fut transpercé entre les omoplates. La Faux s’écrasa à nouveau mais heureusement, tous esquivèrent. Yanathos tenta de l’atteindre au flanc mais le Simili contra sans problème l’attaque et frappa le jeune homme à la tête et il s’écrasa plus loin, sonné. Mayo sauta soudain encore plus haut que le Simili tout à l’heure et transperça Marluxia en plein cœur. L’Assassin Sublime tomba et tituba loin de ses ennemis.
- Pourquoi … pourquoi nous as-tu trahis … Sephiroth ? dit le n°11 à Mayo avant de se disloquer.







Les 8 derniers survivants réapparurent dans la preuve d’existence. L’heure était venue de défier Hoxtansay. La tombe de Marluxia était à présent d’un rose terne. L’Assassin Sublime était à présent six-pieds sous terre.
- En faite, qu’est ce qu’il voulait dire en t’appelant Sephiroth ? demanda Melosa d’un ton suspicieux.
- Je ne le sais pas moi-même, avoua Mayo mais j’espère vite trouver la réponse.
Yanathos marcha soudain sur la tombe de son Simili. Les huit apparurent dans un dôme de piques. Hoxtansay ne tenta pas de les tuer tout de suite. Il se trouvait face à eux, sa lourde claymore posée sur son épaule.
- Tu n’aurais jamais du venir ici, Sephiroth ! lança-t’il pour l’Admin.
- JE M’APPELLE MAYO ! tonna ce dernier.
- Mayo, ou Sephiroth, qu’est ce que ça change ? s’amusa le Destructeur. Je vais mettre un terme à votre calvaire éternel.
L’énorme arme du Simili se souleva de son épaule et il frappa de toutes ses forces Mayo qui para avec difficulté l’assaut meurtrier. Sora attaqua à son tour visant le flanc en même temps que Yanathos qui chargeait le flanc opposé. Hoxtansay s’esquiva et l’assaut tomba dans le vide. Sa longue arme se couvrit d’épine et atteignit Stellaire à la gorge. Le cri d’agonie de la jeune femme se répercuta dans tout le néant. Soli attaqua furieusement le Destructeur avec sa longue lance. Le Simili n’eut aucune difficulté à repousser l’assaut dérisoire face à sa puissance. La Claymore siffla de nouveau et les autres eurent juste le temps de se baisser pour éviter l’assaut. Il frappa ensuite Dark-Shimy d’un formidable coup de pied qui faillit lui briser les os. Yanathos fit décrire un arc de cercle à son sabre. Le Destructeur siffla de douleur. Il sauta en arrière et soudain, Naylinne se matérialisa à coté de lui. Immédiatement, l’arme bleutée se trouva sous la gorge de la prisonnière.
- Un seul geste, et je la tue ! Lança Hoxtansay en refermant sa main gantée sur sa nuque.
- Mayo, poursuivit-il, tu voulais savoir pourquoi nous t’appelons Sephiroth ?
- Oui ! répondit ce dernier.
- Tout simplement parce que Sephiroth est ton Simili.
Il compta du regard ses ennemis. 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 en comptant le cadavre de Stellaire. Il en manquait un. Où était Sora ?
- Hey, Hoxtansay ! fit la voix du brun. Jette un œil par ici !!
Le Destructeur leva sa Claymore derrière son dos pour abattre Sora. Avec une seconde de retard. Déjà, la Keyblade avait eu raison de lui. Le Simili lâcha Naylinne, tituba et s’écrasa contre les barreaux du dôme qui donnaient une vue imprenable sur le Kingdom Hearts.
- Kingdom Hearts, murmura-t’il. Où est mon … cœur ?
Et il se disloqua comme Roxas et Marluxia. L’avant dernier membre de l’Organisation XII n’était plus. Melosa aida Naylinne à se relever. Ils furent obligés de laisser le cadavre de Stellaire ici et ils se retrouvèrent au pied d’un escalier qu’ils commencèrent à gravir.



Dartz regardait les effets de la machine d’Ansem le Sage. Et soudain, Ansem rit. Il rit à gorge déployer, comme si rien d’autre ne comptait.
- Quel idiot je suis ! commença le blond. Toutes ses années à étudier le fonctionnement d’un cœur mais, je n’ai de toute évidence absolument rien compris.
- Que veux-tu dire ? interrogea Dartz.
- Encoder un cœur est tout simplement impossible. Nous affirmons comprendre le cœur, poursuivit Ansem, mais sa véritable nature, son essence nous échappe totalement.
Un grésillement se fit soudain entendre et une aura électrique entoura la machine.
- Ansem ! La machine ! avertit Dartz.
- Encore une preuve qu’un cœur ne saurait être réduit à l’état de donnée. Répondis Ansem.
Le scientifique fit une pause et s’adressa à son acolyte, toujours horrifié.
- Sauve-toi mon ami ! implora-t’il, cette machine va exploser, et qui c’est ce qui arrivera !
Ce fut ce moment que choisir les autres pour apparaître. Alors qu’ils venaient de gravir l’escalier, ils furent tétanisés par le spectacle. A ce moment, Xemnas apparut.
- Je me demandais, commença le sorcier, qui oserait interférer avec la création de mon Kingdom Hearts ? Et vous voilà, tous devant là, moi. Vous me facilitez la tâche.
Il fit une pause en observant un à un ses ennemis puis son regard se porta à nouveau sur Ansem.
- Ansem le Sage, ricana-t’il. Tu me fais pitié. Une pareille stupidité en devient affligeante.
- C’est ça, rit ! répondit le scientifique. Je ne mérite rien d’autre pour ne pas avoir compris à quel point tu étais dangereux !
- Les élèves ressemblent à leurs professeurs, rétorqua le Supérieur. C’est le but d’un apprentissage non ? Reconnais, ta part de responsabilité dans ce désastre. C’est toi Ansem, qui a crée les Similis ! Tes fascinantes découvertes m’ont poussé à poursuivre et à accomplir ce qui te faisait si peur.
- Je l’admets, ma négligence à provoquer le chaos dans de nombreux mondes. dit le scientifique. Mais toi, que cherches-tu donc ? Tu m’as fait disparaître de ce monde, pour t’emparer de mon identité et poursuivre des recherches, qu’il aurait mieux valu oublier. As-tu, obtenu ce que tu voulais ?
- Oh, non, pas encore. Répondit le sorcier. Je suis entrain de finaliser ton œuvre révolutionnaire. Je vais inventer un nouveau monde, en accumulant des cœurs. Je penserais que tu m’aurais encouragé, mais tu n’as jamais fais que brider mon génie. Mais comme je te comprends. Contrairement à moi, tu as un cœur que tu es incapable de contrôler. Consumé par la jalousie, tu en veux à l’élève qui t’a surpassé.
- Xemnas. Dit posément Ansem en employant pour la première fois le vrai nom de son apprenti. Arrogant disciple d’un maître illuminé. Tu n’as rien surpassé du tout. Tu n’as fait que démontrer la faible étendu de nos connaissances. Nous affirmons comprendre le cœur, mais sa véritable essence nous échappe totalement. Toi et moi, nous en savons aussi peu que le premier jour de nos recherches. J’ai bien peur que ton monde ne soit qu’une chimère. Ton pauvre royaume serait l’empire de l’ignorance. Ton rêve mégalomaniaque et toi-même, vous êtes destinés à disparaître.
Un sifflement effrayant jaillit de la machine. Elle allait bientôt exploser.
- Ansem !!! cria Dartz.
- Mon cœur m’ordonne d’agir ainsi, implora le scientifique en tenant l’engin. S’il te plait, laisse moi lui obéir.
- Non ! hurla Dartz. Mayo, dis-lui !
- Son cœur a décidé ! répondit l’admin. On ne peut rien faire !
- Tout repose sur tes épaules, Yanathos. Ne me déçois pas. Acheva Ansem alors que la machine rendait l’âme.
- A TERRE !!! hurla Mayo en plaquant ses amis au sol.
L’explosion fut titanesque. Dartz eut juste le temps de créer un bouclier pour tous les protéger de la destruction. Lorsque le calme revint, Ansem avait disparu ainsi que le Supérieur.
- Nous avons été stupide. Le plan de Xemnas était pourtant simple, mais nous avons foncé tête baissée. Dit Mayo.
- Quel était son plan ? demanda Melosa.
- Acte 1 : Corvus fait semblant à la Morteresse puis prend le contrôle de Pokébip. Mais Yan ayant battu Onyx, Corvus a pris la place de sa première forme et a perdu. C’est ce que nous pensons être son plan, mais Pokébip a juste servit de leurre pour créer l’Organisation XIII.
- Juste une question, interrompit Yanathos, quel est le lien qui unit Xemnas et Corvus ?
- Je suppose qu’ils sont les anciens apprentis d’Ansem le Sage.
- D’accord. Fit le brun.
- Acte 2 : Emprisonner Stellaire pour nous forcer à foncer dans le piège pour me posséder et tenter de reprendre le Kingdom Hearts afin de détruire Parandar.
- Acte 3 : Assassiner Corvus pour reprendre le Kingdom Hearts.
- Acte 4 : Fusionné avec le Kingdom Hearts pour réaliser son projet final : un monde à partir des cœurs.
- On va pas se laisser faire ! hurla Soli. Nous allons anéantir ce salaud !
- Mais où est-il passé ?
- Montons ! décida Sora. Ce sera le plus simple.
- Eh !! fit soudain Naylinne, regardez le Kingdom Hearts !
Tous se tournèrent vers la création des trois Sorciers infernaux. Ils virent que la machine d’Ansem l’avait endommagé profondément. Ils se détournèrent et gravirent plusieurs dizaines de volée de marche et arrivèrent à l’endroit le plus élever d’Illusiopolis. Onyx se tenait à présent face à sa création à moitié détruite.
- Oh … dit-il. Mon Kingdom Hearts est en ruine ! Je vais être obligé de tout recommencer, depuis le début.
Il se tourna vers ses ennemis.
- Partez ! leur dit-il, et ramenez moi d’avantage de cœur !
- Non ! dirent-ils d’une seul voix et en matérialisant leurs armes.
- Habitants de la lumière, répondez-moi, lança Xemnas. Pourquoi, détestez vous les ténèbres ?
- On ne les déteste pas, répondit Dartz un peu gêné. Mais on ne peut s’empêcher d’avoir peur de l’obscurité. Nous savons bien que le monde est fait d’ombre et de lumière. L’un n’existe pas sans l’autre. Les ténèbres sont la moitié de tout. Mais l’inconnu nous effraie.
- A cause de ceux qui s’y cache ! lança Mayo en pointant son sabre sur Xemnas.
- Vous acceptez les ténèbres, mais choisissez de vivre dans la lumière, très bien. Permettez-moi une autre question, pourquoi nous détestez-vous, nous qui sommes à la lisière des deux ? Nous qui avons été rejeté par le bien et par le mal ? Nous n’avons pas eu le choix.
- Simplement, répliqua l’Admin, parce que vous mettez notre monde en péril.
- C’est possible, fit Xemnas. Toutefois, c’est pour nous une question de survie !
- Qui espères-tu convaincre ? lança Yanathos. Vous êtes des Similis, vous n’existez pas ! Vous ne ressentez rien !
Un rire sardonique secoua le maître de l’Organisation Treize.
- Je vois que l’on ne peut pas te tromper. Fit Xemnas. Vos sentiments me sont étrangers. Je n’ai nulles compassions pour ce monde à l’agonie. Vos pitoyables pensées, vos émotions … ou même votre existence !
Le Supérieur leva ses mains vers les cieux ténébreux du monde qui n’avait jamais été. Un halo blanchâtre. La luminosité fut telle que les huit durent se protéger. Lorsque Yanathos rouvrit les yeux, Illusiopolis avait disparu, remplacé par une tour titanesque à sa gauche et une vaste place à droite. Après, le vide. Xemnas se tenait face à lui, ses deux sabres lasers prêts à tuer.
- Petite leçon d’histoire ! Lança t’il, nous sommes à coté de la tour d’Orthanc. Cette tour fut la demeure d’un mage noir du nom de Genesis. Il était le meilleur ami de Sephiroth. Maintenant que tu es instruit, commençons !
Xemnas fonça tel un condor sur son adversaire. Yanathos dévia la première lame d’un moulinet de sa propre arme et se baissa pour éviter la seconde. Il n’eut pas le temps de riposter car déjà, le Simili lui décochait un formidable coup de pied qui l’envoya valser contre le pierrage froid d’Orthanc. Le brun se releva avec difficulté et eut l’heureux réflexe de lever sa lame ce qui stoppa la course des deux sabres. Il se baissa et d’un balayage précis, il envoya à terre l’argenté. La colonne de plasma saphir s’abattit vivement et fut bloqué par ses homologues rubis placés en croix. Le Seigneur du Néant se redressa et cria :
- Néant !
Une barrière se forma autour du brun, une aura indestructible qui puisait dans ses forces pour les offrir au Supérieur. Il se dirigea à tout hasard vers Orthanc et soudain, la barrière cessa d’être. Xemnas se trouvait sur le toit de la haute tour. Il ressortit ses deux sabres et plongea dans le vide, près à tuer. Yanathos sauta en l’air et se mit à courir sur la surface verticale de la tour. La première frappe de Xemnas fut la plus simple à arrêter. La deuxième visa le flanc mais le brun était près. Il para l’estocade mais commis l’erreur de ne pas s’occuper de l’autre arme. Elle brula sa chaire entre les omoplates. Un grognement inhumain de douleur sortit de sa gorge. Les deux adversaires atterrirent face à face. Yanathos souffrait le martyre suite à sa blessure mais il comptait bien vaincre le Simili. Il fondit le plus vite possible malgré sa chaire brulée. Il frappa d’une multitude de coups de sabre Xemnas qui opposait à chaque fois ses propres armes lasers. Le Supérieur envoya un sort de barrière sur le brun qui ne put esquivé le mur d’énergie compact. Il fut éjecté et lorsqu’il se releva, il avait le gout du sang dans la bouche. Le Simili était déjà sur lui. Ses lames partirent dans un enchainement terrible dans lequel le jeune homme dut parer les coups avec une chance impressionnante. Il perdit tout de même l’équivalent d’un litre de sang. Il fonça sur l’argenté avec l’énergie du désespoir et grâce à une ardeur répétée, il brisa la défense du Simili et sa lame pénétra dans l’endroit où se trouvait normalement le cœur de Xemnas. Il eut un hoquet de surprise et recula de quelque pas avant que le décor ne s’estompe. Il réapparut dans l’endroit qu’il venait de quitter. Ses amis l’entourèrent et Mayo le soigna avec une matéria.
- Où est Xemnas ? demanda Yanathos en soufflant un grand coup.
- Il est là haut. répondit Mayo en montrant le Kingdom Hearts.
Le jeune homme se tourna vers la direction indiquée. Xemnas était entrain de prier devant le Cœur des Mondes.
- Ecoute moi, Kingdom Hearts, disait-il, nous sommes obligés de tout recommencer, mais n’est crainte, je t’apporterais tout les cœurs dont tu as besoin.
- Cœurs qui frémisse de haine ! poursuivit-il en levant son bras droit.
- Abandonne Xemnas ! cria Mayo depuis le plancher des vaches.
- Cœurs rongé par la jalousie ! hurla le Supérieur en levant son bras gauche.
- Met un terme à cette folie, Xemnas ! implora Melosa.
- Cœur, consumé par la colère ! tonna Xemnas en levant ses deux bras au dessus de sa tête.
- Xemnas, arrête ! hurla Yanathos.
Le corps de l’argenté fut entouré d’un halo violacé. Soudain, il disparut.
- C’est terminé murmura Soli, nous ne pouvons le suivre au fond du Kingdom Hearts.
Soudain, une majestueuse porte sortit du néant. Elle était ornée de nombreuses sculptures. Elle mesurait environ dix mètres de hauts.
- Les Dimensions ont choisis de se défendre, fit la voix de Parandar. Cette porte vous mènera à mon frère. Ne me décevez pas !
La voix s’estompa et une passerelle de glace se forma entre le rebord de la plate forme qui dominait Illusiopolis et la Porte. Mayo courut et lut sur la porte :
- Derrière cette porte, t’attend la fin de ton périple. Est-il temps ?
- Oui ! firent ses amis derrière lui.
La Porte s’ouvrit. Les autres rejoignirent leur ami devant le monument.
- Tiens-toi prêt Xemnas ! Tous s’achèvent ici !
Ils entrèrent.


Dernière édition par Xemnas le Mer 15 Juin - 14:39, édité 1 fois

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Sephiroth
Messages : 294
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 20
Localisation : Gotham City

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://chevaliersemeraude.forumgratuit.org/forum
MessageSujet: Re: L'assaut final de Nouvelle Ère    Dim 8 Mai - 11:24

Lorsque les six franchirent la porte, ils errèrent pendant une minute dans le noir total pour finalement aboutir dans un nouveau monde. La seule différence avec Illusiopolis était la sculpture géante dans le fond. Perchée sur celle-ci, Xemnas les toisa d’un regard malfaisant.
- Vous voilà, lança le Simili. Votre entêtement va provoquer votre disparition. Suivre aveuglément son cœur peut mener à sa perte. Je ferais en sorte de m’en souvenir ! Acheva le Souverain d’Illusiopolis en tendant son bras droit.
Un immeuble se détacha de la citer du néant et s’écrasa à l’endroit où les six se tenaient une seconde plus tôt. Soudain un sifflement strident se fit entendre : la porte se refermaient, et Dartz ainsi que Soli était de l’autre côté de la porte. Avant que ces derniers n’aient pu faire un geste, la porte était fermée.
- DARTZ ! cria Mayo, impuissant.
- On peut le vaincre sans lui encouragea Sora.
Les 4 derniers matérialisèrent leurs armes et ils coururent dans l’axe principal du monde crée par Xemnas. Mes déjà, de nouveaux buildings sortaient du sol et ils durent leurs survie à Sora qui eut le réflexe de réduire en miette le bâtiment avec son arme. Un autre immeuble arriva soudain sur la droite mais Melosa l’arrêta d’un simple éclair magique. Ils entrèrent dans un couloir strié d’éclairs blancs et ressortirent devant deux énormes réacteurs. Des dizaines de Similis basiques apparurent. Ils sautèrent immédiatement à la rencontre des démons et les hachèrent les uns après les autres à une vitesse inouïe. Etonnement, leurs cadavres étaient jetés dans les réacteurs. Soudain, le premier explosa et le second suivit de près. Ils parvinrent devant un escalier qu’ils gravirent 4 à 4. Ils arrivèrent face à Xemnas. Il était à présent vêtu dune armure grise aux reflets sanglants. Ils portaient une longue cape rouge et sa tête était enfermée dans un heaume argenté. Une longue épée couleur rubis complétait l’attirail du Seigneur du néant. Assis dans son trône, son regard de feu flamboyait derrière les fentes de son casque.
- Mégalo jusqu’au bout ? railla Yanathos.
Pour toute réponse, le brun reçut une longue coupure sur la totalité de son torse. Mayo n’attendit pas plus, il courut vers le Supérieur mais soudain, une pluie de lance lui barra le passage et il eut de la chance de s’en sortir indemne. Déjà, des clones d’eau du Supérieur se matérialisèrent et ils eurent de la chance de survivre. Sora parvint a approché le Simili mais sa Keyblade ricocha sur l’armure et le poing de l’argenté le cueillit au menton et le fit s’écrasé plus loin, inconscient. La lame de Xemnas frôla la tête de Melosa mais soudain, la jeune fille envoya un éclair de magie avec toute sa force que le Souverain d’Illusiopolis encaissa comme il put. Encouragé par l’attaque, Mayo et Yanathos fondirent chacun sur un flanc de Xemnas et l’assaillirent comme ils purent, esquivant tant bien que mal la lame du Supérieur. Soudain, Sora se releva et par une charge d’une puissance inouïe, il transperça Xemnas à la gorge. Tout à coup, le trône disparut et l’armure aussi, révélant Xemnas qui se tenait le cou et qui chancelait. Il toisa d’un regard venimeux Dartz et Soli qui avaient rejoint les autres.
- Il me faut … plus de colère. J’ai besoin de … plus de cœur !
- Xemnas. Fit Sora, ayant pitié du sort su misérable. Un cœur ne contient pas que de la colère ou de la haine, il regorge d’autre sentiment ! Tu ne t’en souviens pas ?
- Malheureusement, j’ai oublié, répondit le Supérieur.
Le Simili se désagrégea en des trainés de fumée. Il y eut ensuite un blanc. L’incrédulité laissa place à une joie sans borne : tout le monde s’embrassaient, riaient.
- Vous avez tous été formidable ! lança Dartz.
- Rentrons chez-nous ! fit joyeusement Soli.
- Et comment ? Tu as une idée pour revenir ?
Soudain, un homme de la même apparence que Sora apparut. Un portail s’ouvrit derrière Roxas.
- Il vous mènera dans votre monde. Lança Roxas.
- Comment peux-tu ..
- Etre là ? Parce que j’ai compris que suivre Corvus puis Xemnas était une folie.
- Viens avec nous l’encouragea Sora, si tu as vraiment compris, viens !
- Et comment pourrais je regarder les autres en face ?
- Comme ça ? suggéra Sora en appuyant ses mains contre son visage.
Roxas éclata de rire. Ce qui était normalement impossible vu qu’il était un Simili. Ils franchirent tous le portail. Il ne restait plus que Yanathos et Mayo.
- On y va ? lança le plus jeune.
- Oui. Fit fermement l’admin.
Soudain, le portail se volatilisa.
- Que … murmura Yana
- Roxas nous a trahit ! fulmina Mayo, Sora n’aurait pas du lui faire confiance !
- Cette petite larve de Roxas n’y est pour rien ! fit une vois que les deux amis ne connaissait que trop bien.
- CORVUS !
- Lui-même. Xemnas était mon incarné. J’ai donc pu revenir à travers lui.
Le dieu maudit sauta de la plate forme et se réceptionna sur un titanesque dragon qui venait d’apparaître.
- Je vous invite à l’avènement des ténèbres !! tonna le dieu avant de partir sur la terrible bête.


Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Sephiroth
Messages : 294
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 20
Localisation : Gotham City

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://chevaliersemeraude.forumgratuit.org/forum
MessageSujet: Re: L'assaut final de Nouvelle Ère    Dim 15 Mai - 17:55

Le dragon du dieu du néant s’était éloigné. La maléfique créature avait pris son essor pour une destination inconnue. Les deux amis restèrent un moment sans rien faire, puis soudain, la tour se mit à vibrer. Elle s’effondrait ! L’Admin ne perdit pas une nano secondes. Il remarque une étrange moto-jet amarré. Il courut sur la plate forme qui penchait dangereusement. En un saut prodigieux, il se retrouva sur le petit moyen de transport et d’un mouvement du poignet il intercepta Yanathos dans sa chute. Le jeune homme se rétablit sur une plate forme fixée à la moto-jet. Ils s’éloignèrent sans tarder de la tour qui s’effondrait sur elle même. Le petit engin prit de la vitesse et bientôt, ils furent en vue du dragon.
- Bon, vu qu’on a un peu de temps avant de se faire démolir par un dieu démoniaque qui est revenue, je sais pas trop comment, si tu m’expliquais ce qu’étais un incarné ? demanda Yanathos.
- Un incarné est quelqu’un dont une partie du cerveau, qu’on appelle le reptilius, est strictement identique au tien et dont le code psychique et magique est identique au tien. Si ta force psychique est plus grande, si tu perds la vie, tu peux détruire l’âme de ton incarné et prendre le contrôle sur son corps.
- C’est comme ça que j’ai pu revenir, fit Mayo après un court temps d’hésitation. Hannibal était mon incarné. J’ai pris sa place.
- Tu as …
- On est au niveau du dragon de Corvus. Coupa Mayo.
La bête était gigantesque. D’un blanc cadavérique, le dragon possédait deux ailes en lambeaux. La bête rugit et un laser d’une puissance inouïe manqua de peu de démolir la moto-jet. La frêle machine fut soudain emportée par un trou noir que le dieu du néant avait matérialisé. Les deux amis eurent juste le temps de sauter pour atterrir sur une nacelle qui surplombait la tête du dragon. Corvus se leva de son trône et toisa d’un regard haineux sur les deux autres. Les ténèbres défilaient, montrant de magnifique paysage mais les ennemis ne s’en souciaient guère.
- Héros du royaume de la lumière, lança Corvus. Je ne laisserais pas ce conflit s’achevez ainsi, oh non ! Si la lumière et les ténèbres sont immortelles, alors nous être du néant nous sommes aussi … éternels !
- Exact ! répondit Mayo. L’ombre et la lumière sont immuables. L’ombre et la lumière sont immuables ! Le néant non plus ne disparaitra pas ! Mais tu sais Corvus …
- Ca ne veut pas dire que tu es éternel !
Un rire démentiel secoua le dieu maudit.
- Pourtant je vous assure que je vivrais plus longtemps que vous deux !
Mayo et Yanathos se mirent en garde. Le seigneur du néant avança d’un pas vers ses ennemis.
- Préparez vous à revoir l’éternel ! lança le dieu.
Des étincelles crépitèrent autour des poings du maître de l’Organisation.
- Nous partirons ensemble ! tonna-t’il.
Corvus se téléporta à coté des deux amis. Le Cauchemar lança Yanathos en l’air. Il réapparut à côté du jeune membre. Il matérialisa les deux sabres lasers sanglants de son incarnés et se mît à frapper en tous sens le jeune homme. Des éclairs de néant s’échappèrent des points d’impact des lames. Mayo sauta une demi seconde trop tard pour aidé son ami que Corvus avait déjà réexpédié dans la nacelle d’un coup de pied bien placé. Ce fut cette fois Mayo qui dut subir les frappes du Dieu. L’Admin sauta en tous sens pour éviter les frappes du Seigneur du Néant. En de nombreuses glissades, il parvint à éviter la démence du Cauchemar. Les ennemis se posèrent dans la nacelle.
- Capture !! tonna-t’il.
Une décharge électrique jaillit des mains du Supérieur, renvoyant Yanathos à l’autre bout du dragon. Mayo tenta de passer à l’offensive en faisant tournoyer son sabre en tout sens, prit dans un bersek fou ! Corvus para les assauts les uns après les autres. D’une manière dédaigneuse, comme si il ne se souciait guère de ce qui arriverait. Il bloqua soudain le sabre de son ennemi dans le métal de l’espace de combat et de son autre lame, il le frappa, de la tête au pied. Mayo se stopa net. Il fit un pas en arrière, voyant toujours la silhouette sadique de son ennemi. Il tomba en arrière.
- Mayo !!! cria Yanathos en s’agenouillant à côté de l’admin.
Ce dernier sourit faiblement. La vie lui avait offert de nombreux retours mais maintenant, c’était fini. Le plus vieux sentit sa vue se brouillé.
- Bonne chance mon vieux, démonte ce salopard à ma place …
Il n’eut pas le temps de parler plus : la vie l’avait quitté.
- Tu es le prochain sur la liste petit Yanathos ! se moqua Corvus, il est temps pour toi de voir en face la réalité : tu es condamné ainsi que tout les mondes !
Le dragon se stabilisa devant un étrange bâtiment. Il ressemblait au bâtiment de l’Atlantide sauf qu’une aura violacée se dégageait du bâtiment. Corvus fit un bond prodigieux et il se retrouva au sommet de la tour. Yanathos sut qu’il ne devait plus hésiter : il sauta à son tour en bas de la tour et serra l’épée du Chaos : l’arme de Mayo. Il était temps d’en finir avec ces treize ans de lutte face à ce fou !

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Sephiroth
Messages : 294
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 20
Localisation : Gotham City

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://chevaliersemeraude.forumgratuit.org/forum
MessageSujet: Re: L'assaut final de Nouvelle Ère    Sam 11 Juin - 12:27

Yanathos esquiva le marteau du premier géant et bloqua le 2 ème d'une puissante parade. Les monstres du royaume du puissant ne lui laissaient même pas le temps de penser qu'il était dans la mouise et pas qu'un peu. Les deux créatures crachèrent un long jet de feu que le membre esquiva d'un roulé-boulé. Le jeune homme fonça sur le mur de pierre le plus proche et en prenant appuis dessus, il se retrouva au dessus des créatures et en faisant tournoyer son arme, il décapita les géants. 
- Impressionant ! Commenta une voix, le maître a bien choisis.
- Que veux tu dire par là, Sephiroth ?
- Bats moi et je te le dirais. 
Masamune siffla et s'abattit sur Yanathos. Celui ci évita la mort en se jetant sur le coté. Le décor devint flou et les deux adversaires réapparurent dans un large Colisée flottant dans l'espace. Sephiroth lança un coup d'estoc que le jeune homme esquiva en sautant en arrière. Il remarqua que l'apparence du général avait changé. Trois ailes noirs se trouvaient dans son dos. Il ne s'en occupa plus et asséna une série de coups a l'argenté qui finit par disparaitre dans une Lumière bleu. Il réapparut derrière Yanathos. Il frappa d'un coup montant avac Masamune. Sephiroth abbattit ensuite sa lame cauchemardesque sur le côté droit du jeune homme qui bloqua avec énormément de chance. 
- Maintenant meurs ! Lança l'argenté. 
15 colonnes de laves entourèrent ce dernier. Yanathos s'eloigna vivement, le temps que le barbecue prenne fin. Sephiroth fonça sur Yanathos et il enchaina treize coups de Masamune dont un seul atteignit le jeune homme. Il poussa un cri de douleur et mît une courte seconde a se soigner par magie. Il enchaina une série de coup que son ennemi para dédaigneusement. Il se teleporta soudain derrière son adversaire et une plaie sanglant barra le torse du jeune homme. Il mît un coup de pied au général qui sauta plus loin. 
- Meurs ange sans cœur ! Lança le général. 
Yanathos s'eloigna immediatement de l'ange maudit et sentit la magie maléfique réduire sa vitalité au plus bas avant la mort. Sephiroth fondit sur lui tel un rapace et lui asséna un coup de son katana mais Yanathos était prêt et l'épée du chaos bloqua la lame dans un cliquetis métallique. Il repoussa finalement son ennemi et se soigna rapidement. 
- Je suis ... L'Élu ! Tonna le général.
Des centaines de météores tombèrent sur le Colisée et se mirent a tournoyer. Yanathos en prit plusieurs avant de fondre sur Sephiroth et de le transpercer. La vision s'estompa et Sephiroth commença a se dissoudre. 
- Detruits le coffre maudit ... souffla le fils de Jenova. Corvus y laissera son immortalité, tu pourras le tuer uniquement après.
Le general se disloqua.          
  

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Sephiroth
Messages : 294
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 20
Localisation : Gotham City

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://chevaliersemeraude.forumgratuit.org/forum
MessageSujet: Re: L'assaut final de Nouvelle Ère    Mer 15 Juin - 18:30

C'est donc l'ultime chapitre de cette fic qui dure depuis octobre dernier. IL N'Y A PAS DE SUiTE ! Bonne lecture ^^


Yanathos arriva enfin au sommet de la tour du néant. Il y avait face à lui un coffre finement ouvragé, orné de tête de mort. Mais entre lui et le coffre, se tenait son ennemi de toujours. Corvus leva Murasame et tenta de l’abattre sur le jeune homme qui roula sur le coté et saisit le coffre. Il tenta de l’ouvrir : sans succès. Il dut sauter en arrière pour esquiver le coup surpuissant de son ennemi.
- Un coffre est difficile à utiliser sans clé ! s’amusa le dieu noir.
- Et je suppose que tu l’as sur toi ?
- Ce serait trop simple sinon ! se moqua le maître du néant. En attendant, tu n’es qu’un pauvre petit oiseau tomber du nid, un pauvre petit oiseau qui n’a jamais appris à voler !
- A mon plus grand regret, lança Yanathos. Mais, il n’est jamais trop tard pour apprendre.
Il fit un bond prodigieux et se retrouva à une hauteur considérable, largement hors de portée de son adversaire. Il se rétablit sur une poutre plus haut. Corvus était là. Murasame était dégainée, prête à tuer.
- Le coffre, remet le moi ! hurla ce dernier.
- Je peux te libérer l’ami ! lança le jeune homme en tirant la lame du chaos.
- Ma liberté m’a été enlevée il y a longtemps ! Rahhh !
Les lames s’entrechoquèrent dans un fracas assourdissant. Les deux ennemis restèrent une seconde lame contre lame avant de sauter en arrière. Corvus frappa deus fois avec Murasame. Les deux estocades firent reculer Yanathos qui fondit ensuite comme un faucons sur son ennemi qui le repoussa sans ménagement. Le dieu maudit fonça sur le jeune homme et lui infligea un coup d’estoc qu’il para vivement avant de riposter vivement d’un coup de revers qui atteignit le démon à la jambe. Il mugit de douleur et mit un coup de pied fulgurant au plus jeune des deux. Des éclairs quittèrent le point de Corvus et Yanathos sauta très haut et très loin pour esquiver la magie. Celui-ci les renvoya grâce à la lame du chaos mais cela ne servit à rien car le dieu les absorba sans dommage. Corvus chargea tout à coup. Il courut vers lui, élevant sa lourde, prêt à frapper. Le brun s’écarta vivement, évitant un premier coup, l’épée l frôlant de près. Tout de suite après, un autre coup arriva, et le jeune homme fit un nouvel écart pour ne pas se retrouver embroché. Malheureusement pour lui, Corvus enchaînait les assauts à une vitesse folle, l’obligeant à se mouvoir constamment.
- Essaye donc de détruire le coffre, ricana Corvus. Juste pour que tu comprennes la folie que tu as engendré !
- Il me faut la clé !
- J’ai menti, détruits le coffre, que le néant puisse triompher !
- Si tu le réclames !
L’épée du chaos siffla et transperça le coffre maudit. Un cri iréel quitta les poumons de Corvus. Une colonne bleu s’éleva vers les cieux et Corvus explosa.
- Tu as fais ton ultime erreur, jeune sot ! fit une voix qui semblait jaillir de la roche elle-même.
- Que voulez-vous dire, et d’abord, qui êtes vous ?
- Je vais essayer de t’expliquer, petit cloporte ! Il y a très longtemps, j’étais le dieu du néant. Mais Parandar, craignant mon pouvoir me scinda en deux : Corvus et Mayo. Corvus représentait les ténèbres du néant et Mayo la lumière. Si jamais les deux mourraient alors, je renaîtrais de mes cendres ! et c’est ce que tu as provoqué, jeune imbécile !
- Mayo a toujours œuvré pour le bien ! objecta le jeune homme.
- Il ignore tout de ceci.
- Montrez-vous, si vous êtes si puissant !
- Avec grand plaisir ! se moqua Xehanort.
Un éclair s’abattit face à Yanathos : le dieu du néant réunifié apparut. Xehanort était quelqu'un d'assez grand, d’environ 1 mètre 90. Il était assez bien bâti, on pouvait apercevoir sa silhouette musclée sous son lourd manteau blanc strié de flamme noire. Un de ses traits les plus frappant étaient ses yeux, d'une couleur ambrée, presque orange. Mais malgré leur couleur chaude, ses yeux étaient froids et dépourvus d'éclats de vie, tout ce que l’on pouvait y trouver si on y plongeait son regard, c'était une soif intarissable de pouvoir. Devant ces yeux particuliers, il y avait quelques mèches de ses cheveux gris-argenté. Ceux-ci étaient assez longs, à l'arrière, ils tombaient sur les épaules de Xehanort alors que devant, de longues mèches encadraient son visage. On pouvait apercevoir des oreilles légèrement pointues émergeant de ses cheveux. La couleur pâle de ces derniers contrastait fortement avec celle de sa peau sombre.
- Je vais te montrer la vraie puissance de mes pouvoirs. Tu seras la première victime immolée en mon honneur !
- Pour tous mes amis ! Pour ceux qui sont morts par ta faute ! Pour Corvus qui fut mon ami ! Je jure de te réduire en cendre !
Yanathos fondit sur son ennemi, lame au clair. Xehanort matérialisa deux longues Keyblade et il para l’assaut du jeune homme en plaçant ses deux sabres en croix. Il repoussa son adversaire d’une forte pression sur sa lame. Il fondit ensuite sur son adversaire, tel un oiseau de proie et Yanathos s’esquiva en un saut.


Melosa, Sora, Roxas, Darky, Soli et Dartz avaient atterri sur Terre par pur chance. Ils cherchaient Mayo et Yanathos depuis de longues heures, sans résultats convaincants. Melosa eut soudain une vision : elle vit apparaître une vision de la mort de Mayo sur le dragon de Corvus.
- Ca ne sert à rien de les chercher, dit-elle aux autres. Mayo a péri et Yan, je dois bien admettre que je n’en sais rien.


Les trois lames continuaient de tourbillonner en tous sens. Xehanort repoussait de plus en plus Yanathos vers le précipice qui menait au néant et mal lui en prit car une de ses armes se retrouva dans la main du descendant d’Anathos. Il lança de toutes ses forces son pied dans le ventre de son adversaire et il récupéra son arme. Il abattit les keyblades de toutes forces sur Yanathos, mais il prit le talon de ce dernier en plein c*l. Il eut juste le temps de récupérer son équilibre pour parer le coup qui suivit. L’argenté repoussa son ennemi et le duel continua alors que leurs frappes respectives les emmenaient vers la forteresse noir. Xehanort fit un bond en arrière et deux sphères noires apparurent dans ses mains et elles frappèrent Yanathos de plein fouet. Des explosions eurent lieu tout autour du dieu du néant que le jeune homme esquiva en bondissant plus loin. Les Keyblades réapparurent et fusionnèrent, formant une étrange arme. Elle était composé de deux keyblades placées en croix à la base et joint par une poignée doré. Les deux armes étaient surmontées par une longue lame. Il fit tournoyer sa X-blade et il fondit sur son ennemi. Le brun leva l’épée du chaos pour bloquer le coup mais il fut repoussé comme un fétus de paille par Xehanort. De nouveaux éclairs quittèrent le point gauche du dieu du néant et frappèrent de plein fouet son adversaire qui fut gravement sonné par la magie destructrice. L’X-blade atteignit Yanathos au bras gauche et celui-ci cria de douleur. Soudain, un halo rouge sang l’entoura.
- Je ne peux pas te détruire Xehanort, c’est exact, mais je peux t’entrainer dans ma mort ! Je suis le fils d’Anathos !
- Quoi ?
Le halo entoura les deux ennemis et une explosion titanesque eut lieu, détruisant toutes la tour du néant !
- Tu sais très bien ce qui va arriver Yanathos, seul un d’entre nous survivra à cette explosion ! tonna Xehanort avant d’être emporté.





Frustrant pas vrai, de voir l’assaut s’achever ainsi ? Mais ne vous inquiétez pas. Il y a bien une fin secrète. Seul ceux qui répondront à la question suivante par MP la recevront à leur tour par MP. Et motus et bouche cousus sur son contenu bien sur.
La question : Quel est le nom de chaque membre du staff de pokébip qui a été donné ?

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Sephiroth
Messages : 294
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 20
Localisation : Gotham City

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://chevaliersemeraude.forumgratuit.org/forum
MessageSujet: Re: L'assaut final de Nouvelle Ère    Ven 24 Juin - 13:43

Je deviens trop gentil, voici la totalité de l'épilogue, bonne lecture.



Albert Wesker était depuis son plus jeune âge habitant de la forteresse oubliée. Il était devenu garde à l’âge de vingt ans et en avait aujourd’hui cinquante. Un seul coup d'oeil suffisait pour savoir que Albert n'était pas quelqu'un d'ordinaire. Peut-être était-ce à cause de son visage qui témoignait de sa nature de combattant ? En effet, il avait un visage assez particulier, qui pouvait paraître intimidant: il n'avai qu'un seul œil, brillant d'un éclat doré, son œil droit était dissimulé en quasi-permanence (ce qui veut dire continuellement, sauf si vous le surprenez en train de dormir, ce qui est déconseillé fortement!) sous un cache-œil. Pour rajouter à cela, sa joue gauche était parcourue d'une longue cicatrice, de la machoîre jusqu'au dessous de son œil toujours utilisable. Il possèdait des oreilles étrangement pointues, il ignorait toujours pourquoi d'ailleurs. Un de ses traits qui caractérise son âge avancé, c'était sa chevelure. Autrefois d'un noir de jais, ses longs cheveux étaient à présent bicolores. Il y avait plusieurs rayures grises zébrant ses cheveux. Depuis qu’il était garde, Albert avait pris l'habitude de les noués en queue de cheval. Albert était assez grand, atteignant facilement 1 mètre 85, par contre, il était étonnement léger pour sa taille. Il se tenait dans la cour de la forteresse quand soudain, un puissant vent se leva et un corps apparut au milieu du fort. Albert courut à sa rencontre : l’homme ressemblait étrangement à Yanathos, le célèbre Célestiens à la différence que les cheveux de l’homme était argenté au lieu de noir.
- Seigneur Rudger ! cria le garde à plein poumon, un homme est dans la cour, et il est blessé !
Le roi de la forteresse accouru. Il avait des cheveux argentés hérissés, des yeux dorés enfoncés dans leurs orbites. Il était enveloppé dans une longue cape noire. Il portait une simple tunique noire et un pantalon et des bottes tout aussi sombre. Il s’agenouilla devant le malheureux et le secoua légèrement. Il battit légèrement des paupières et ouvrit les yeux. Des yeux ambrés.
- Qui êtes vous ? demanda Rudger.
- Je ne me souviens que de mon nom … Je suis Xehanort.



L’homme contemplait l’infinité de l’océan. Il y avait pour seule lumière la pleine lune. Il était vêtu d’un lourd manteau noir dont le capuchon était rabattu. Un bruit de pas interrompit sa rêverie. Il se tourna vers le nouvel arrivant. Il reconnut Mayo.
- Où suis-je ? demanda l’ex admin.
- A la lisière des ténèbres et de la lumière. Répondit l’homme.
- Comment cela est-il possible ?
- Tu ignores bien des choses Mayo. Répondit-il.
- Comment connaissez vous mon nom ?! Fit Mayo, brusquement sur ses gardes.
- Je le connais, car nous étions très proches à un moment. Je t’ai fais un mal atroce que je regrette aujourd’hui.
- Corvus !
- Non, je suis bien plus et bien moins que lui.
- Comment ça ?
- J’ai été le meilleur ami de Xehanort.
- Xehanort ?
- La mémoire sur ton passé lointain reviendra un jour.
- Je ne comprends rien !
- Tu comprendras en temps voulu. Tu veux savoir qui je suis ? Je suis Xemnas. Corvus est mort. Et de sa mort et de la tienne, le grand dieu du néant, votre fusion a tout les deux si tu préfères, est revenu : il s’agit de Xehanort.
- Que va t’il se passer à présent ? le pressa Mayo.
- Yanathos a été happé par Xehanort qui a pris le contrôle de son corps. Mais il est devenu amnésique. Et hélas pour nous, cela signifie l’avènement d’une nouvelle ère. Les pactisant de l’ombres vont revenir. Et le monde ne pourra pas y survivre.
- Mais pourquoi ?
- Parce que leur chef était Xehanort. Et que si ces fous lui font retrouvés la mémoire, notre monde tel que nous connaissons, n’existera plus.

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Sephiroth
Messages : 294
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 20
Localisation : Gotham City

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://chevaliersemeraude.forumgratuit.org/forum
MessageSujet: Re: L'assaut final de Nouvelle Ère    Sam 25 Fév - 20:47

Juste pour prévenir. Je réécris intégralement la fic, j'édite au fur et a mesure les anciens chapitres. Voilà, c'est juste pour prévenir les modos de ne pas envoyer la fic aux archives.
( réécrite jusqu au chapitre Touché Coulé )

Gros(se) bavard(e)
Gros(se) bavard(e)
avatar


Sephiroth
Messages : 294
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 20
Localisation : Gotham City

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
http://chevaliersemeraude.forumgratuit.org/forum
MessageSujet: Re: L'assaut final de Nouvelle Ère    





Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

L'assaut final de Nouvelle Ère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Assaut final (Une nuit en enfer)
» [City Fight] Assaut Final
» Nouvelle collection Final Lap : 40 nouveaux véhicules en 2010 ?
» images du prochain tomb raider par les créateurs de final fantasy
» Quelle musique voyez-vous au combat final ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendaires : Nouvelle ère :: Papotage en règles :: Créations de fans :: Ecritures :: Les fictions terminées-