Site créé pour ceux qui veulent discuter entre estimateurs positifs de la direction de la BD.
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Les Beuhistes -et Ora. (Déconseillé aux moins de 14 ans)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: Les Beuhistes -et Ora. (Déconseillé aux moins de 14 ans)   Dim 13 Sep - 11:19

Important : Cette fic contenant des propos violents non censurés, et d'autres scènes de sexe (pas très explicites mais quand même), nous (la modération) en déconseillons la lecture aux plus jeunes et aux personnes sensibles.




Chapitre 1 : Klafooty (J'ai pas envie de faire original et je vous emmerde)


La première sensation qui s'imposa aux Beuhistes (et à Ora) fut celle de la soif et de la chaleur. Un ciel chargé de poix, un air brûlant, des nuages noirs se profilant à l'horizon. C'était là le paysage qui devait imposer la marque de sa vision dans l'esprit des nouveaux venus.

Les Beuhistes -plus Ora- se réveillèrent plus ou moins en même temps. Tous se dévisagèrent, sans savoir, sans comprendre. Le paysage morbide se profilait ainsi sur ce qui ressemblait à des kilomètres à la ronde, et aucune habitation ou même autre forme de vie ne semblait pouvoir s'y trouver.

-Putain mais on est où là ?

C'était Flamme qui venait de parler, arrangeant ses cheveux emplis de poussière.

-Klafooty, répondit Sama. Les plaines de Klafooty, le repère des criminels et des fous. Bienvenue à Alysia, Beuhistes -et toi aussi, Ora.-

Larme et Mini se tenaient côte à côte, dévisageant avec des yeux aussi grands que des billes ce ciel tellement chargé d'encre et de poussière qu'on avait du mal à affirmer qu'il faisait jour et non nuit. A côté de Larme, Saphi, l'air aussi perdue que ses cadettes. Chapeu, Flamme, Le Borgne et Jenayah se trouvaient un peu plus loin, fixant l'horizon. Mael, Asterios et Ora se trouvaient à quelques pieds derrière Sama et SM, légèrement plus loin.

-Quelqu'un peut m'expliquer ce bordel, grogna Jena.
-J'ai bien peur que nous sommes dans Alysia, lui répondit Sama tout en fixant à son tour le ciel.
-Et comment c'est possible ça ? Demanda Larme sceptique.
-Il semblerait que ma fiction ait mal tournée. Je pensais que ça se limiterait à quelques mots sur un écran d'ordinateur ; apparemment c'est allé plus loin que ça.
-Attendez attendez, stop, marmonna Flamme. Tu es en train de me dire qu'on se retrouve dans la bd, à cause de toi ?

Tandis que Sama se défendait comme elle le pouvait face à un Flamme et une Jena furax, SM distingua au loin une colonne de poussière.

-Qu'en penses-tu ? Demanda-t-elle à Ora resté silencieux jusqu'à présent.
-Aucun doute, si nous sommes bien dans Les Légendaires, on va avoir des ennuis.
-Sama, l'arrêta SM en la saisissant par le bras, qu'est ce qu'on fout ici exactement ?
-J'en sais rien.
-Comment on rentre chez nous ?
-J'en sais rien.
-Et dans l'optique où une horde d'ennemis se dirigent vers nous là maintenant tout de suite, on a quoi comme armes ?
-Bordel de m...

Mael mit sa main en visière et tenta d'identifier le danger au loin.

-Kyu a raison, ils sont plusieurs. Et n'ont pas l'air amical, c'est le moins que nous puissions dire.
-Putain Sama, reprit Saphi, on fait comment ? Si tu nous as foutu ici c'est que tu dois savoir comment nous en faire ressortir !
-En théorie on devrait avoir de quoi se défendre, se défendit Sama.
-Ah oui, reprit Jena sans détacher son regard de la colonne de fumée grandissante, je ne vois pas de flingues !
-Ni d'épées, surenchérit Chapeu.

Arrivée sur eux, la colonne de fumée se désépaissit enfin. Cinq Orcs, au poil vert et à l'odeur nauséabonde les toisait sévèrement. Instinctivement, les Beuhistes -et Ora- s'étaient tous regroupés et collés. Les cinq bêtes portaient dans le dos un sabre aiguisé, ainsi qu'un fouet et pour chaque Orc qui se tenait devant eux, il y avait deux fois plus de poignard accrochés à un harnais passé autour de leur poitrail robuste.

-QUE faites vous dans cette région hostile, gronda le premier Orc.
-Au moins on parle la même langue que les habitants, c'est déjà ça, conclut Jena.
-J'ai dis : QUE faites vous dans cette région hostile, regronda ce même orc, l'haleine fétide.
-Nous nous sommes égarés, charmants messieurs, tenta Ast de manière diplomatique en affichant le plus séduisant de ces sourires.

-Regarde, gronda un autre Orc, ils sont adultes. C'est pas normal ça, depuis Jovénia.
(Flamme, regardant Ast) Oui enfin, adulte...Ca dépend de qui on parle...
(Ast, regardant flamme) Tais tois, ça n'est pas le moment.
-Ouais, approuva le troisième, y a de la magie la dessous. C'est mal.
-Je propose d'écraser cette vermine à coups de fouet, gronda le quatrième. Ils sont tellement chétifs. On pourrait s'asseoir sur eux pour en faire de la purée. C'est pas des adultes solides, ça.

Le dernier des Orcs brandit son fouet et le laissa s'écraser sur les Beuhistes -et Ora- qui détalèrent en roulant boulant sur le sol.

-Putain mais ils vont pas bien eux !!
-Ce sont des Orcs Ast, répliqua Ora en s'assurant que SM allait bien, c'est la loi du plus fort.
-En théorie, cria Sama, on devrait avoir de quoi se défendre contre eux ! On devrait posséder des pouvoirs, tous ici, autant que nous sommes !
-Des pouvoirs ? Genre quoi comme pouvoirs, demanda le Borgne.
-Je ne sais pas ! Logiquement ils devraient coller à nos persos RP !
-Lequel ? Demanda SM tout en esquivant un coup de poing féroce qui lui aurait réduit la colonne vertébrale en miettes.
-Putain Sama, aide nous ! Cria Larme en courant afin d'échapper au coup cinglant du fouet qui tranchait l'air autour d'elle et Mini.
-Je n'ai pas de perso RP Sama, cria Jena en faisant une roulade sous les jambes d'un des Orcs, alors si tu as une autre solution c'est le moment !
-Il faut faire confiance à Sama, cria Flamme en grimpant au dessus d'un rocher. Je suis Fire Man, l'homme de feu, reculez enfoirés ou je vais vous réduire en cendre !!

Flamme tendit ses bras, ferma les yeux et serra les dents.

-On dirait qu'il est en train de chier, argua Larme.
-Exact, approuva Mini.
-Flamme ne reste pas là ! Cria Saphi alors que le fouet de l'Orc s'abattait sur son ami.

-FLAMME !!!!!!!!!

Une explosion retentit.

La températures s'abaissa de plusieurs degrés. Lorsque les Beuhistes -et Ora- ouvrirent les yeux, du gel était disposé en plaque partout autour d'eux. Le corps de l'Orc qui s'apprétait à cingler Flamme gisait agenouillé sur le sol, percé de toutes parts par des piques de givre. Un halo blanc s'évaporait encore des paumes de Flamme.

-Bro, tu maîtrises la glace. Dit SM.

Interloqué, Flamme avait la bouche ouverte mais n'arrivait plus à s'exprimer. Soudain, il battit du pied en redescendant de son rocher.

-LA GLACE ??! Mais c'est quoi ce délire ! Je suis Flamme putain !
-Attention Larme, cria Chapeu en écartant son amie tandis que l'un des Orcs poussait en beuglement en chargeant.
-Ne restons pas plantés là, cria Ora. On a tous un pouvoir apparement, utilisons le. Sama dis nous comment faire !
-Je...
-Regardez Mini, cria Chapeu !

Mini venait de bondir comme une furie au visage de l'Orc. Elle rugissait tel un fauve, et ce dernier hurlait de douleur en tentant de protéger ses yeux avec ses mains calleuses. Bientôt, les Beuhistes -et Ora- comprirent pourquoi. Mini venait de se changer en Jaguarianne, une longue queue touffue battait l'air, et ses griffes laissaient des trainées de sang sur les joues de l'Orc qui hurlait de plus en plus fort.

-A L'ATTAQUE ! Cria Mael en chargeant un Orc qui menaçait de charger lui même Saphi. Voyant ce dernier en proie aux coups de poings que lui rendait son ennemi, Saphi se concentra et une rafale enflammée jaillit de son corps, venant percuter Mael et l'Orc. Un cri de terreur suivit cette découverte.

Lorsque le nuage de fumée se dissipa, l'Orc était réduit en un tas de cendre. Mael n'avait même pas ses vêtements de brûlés.

-Il en reste deux, cria Le Borgne. On fait quoi ?
-On se les réparti, répondit Asterios tout sourire.


*



Les Beuhistes étaient assis en cercle a même le sol de Klafooty. Autour d'eux, les Orcs morts gisaient. Le premier avait été transperçé par les piques de glace de Flamme. Le second, entamé par JaguaMini, s'était vu achevé par Larme, capable d'invoquer sept lances magiques aux propriétés distinctes. Elle même n'avait pas compris comment elle avait réussi à faire apparaître les armes, et pire, à les brandir. Mais elle l'avait fait. Le troisième avait été réduit en cendres par Saphi. Le quatrième avait été promptement décapité par Oragie, qui veillait sur les arrières de SM après que cette dernière se soit lancée à mains nues dans le duel. Une lame d'air invisible venue après une rafale ciblant l'ennemi, l'avait simplement décapité.
Quant au cinquième, Asterios et le Borgne l'avaient bien amoché à coups de poignards, mais c'est Jena qui le termina en lui plantant sa propre lame dans le dos, transperçant le cœur de l'Orc au moment où ses dents s'étaient enfoncées dans la chair d'Asterios. Les mains couverte de sang, Jenayah avait retiré la lame au moment où le maléfice s'opérait. Bientôt, son corps prit très vite la forme de celui de son ennemi, mort.

Ainsi, ce n'était non plus 12 humains qui se scrutaient les uns les autres, mais quinze plus une Orc, en la personne de Jena.

Les trois intrus étaient la copie conforme du Borgne, des êtres faits de chair comme lui, et lui ressemblant en tous points. Des clones qu'il avait invoqué involontairement durant le combat, au moment ou Asterios tombait au sol, du sang suintant de son flanc, là où l'Orc l'avait mordu.

Le Borgne avait enfin parvenu à « rappeller » ses clones, tandis que tous s'acharnaient autour d'Asterios, tentant tant bien que mal d'enrayer l'hemorragie et l'infection liée à la blessure. Pour la moitié des Beuhistes -dont Ora- c'était certain que dans ces conditions et cet endroit, personne ne pourrait rien pour lui, et « on allait le perdre ».
Larme et Saphi insistèrent pour qu'on le transporte, mais les autres refusaient de laisser la plaie béante filtrer en dehors de son corps davantage de sang. Un bandage fut noué par Mael.

-C'est toi qui nous as foutu dans cette merde, dit Chapeu à Sama les yeux brillants, alors sors nous en. Fais nous rentrer chez nous.

Moins de deux heures plus tard, Asterios palissant à vue d'oeil, perdit connaissance. Quelques heures plus tard, alors que le soleil en était à son zénith, il mourut.



*



-Je suis désolée. Je ne voulais pas ça. Je vous jure que je ne voulais pas ça, assura Sama en observant Jena et le corps d'Asterios allongé sous le linge sale qui faisait port de vêtement a l'un des Orcs.
-Dis nous simplement comment rentrer chez nous, murmura Saphi, lassée de cette demi journée.
-Je l'ignore, je vous le jure.
-Comment je peux redevenir moi même ? Demanda Jena, sur le bord de la crise de nerfs. Sama, regarde moi bordel ! J'ai une tête d'Orc. JE SUIS UN ORC.
-Jena je...
-Sama, viens voir, les coupa SM, accroupie près du corps d'Ast. Il y a quelque chose...de bizarre.

Tous s'approchèrent. SM avait les mains posées sur la plaie béante d'Asterios. Le sol sous lui était gorgé de son sang.

-Que fais-tu Val ? Demanda Ora en fronçant les sourcils.
-Je ne sais pas...Je suis comme attirée par son corps, il y a quelque chose qui...
-Pitié, si tu te trouves des penchants nécrophiles épargne nous au moins leur existence, gronda Sama.
-Ce n'est pas ça.

Calmement, SM avança ses mains et les posa sur la plaie. Elle fit glisser sa main gauche jusque sur la poitrine d'Ast tandis que la droite couvrait la plaie. Un pale lueur émana d'entre ses doigts tandis qu'ils s'aggripaient sur la chair. Puis SM retint sa respiration, et la lueur doubla d'intensité. Une sorte d'éclair invisible frappa le corps encore chaud, et Asterios inspira bruyamment. Tous les Beuhistes reculèrent, sous le coup de la surprise. SM s'écarta également, s'écartant d'Asterios. Ce dernier venait de revivre, et déjà se redressait sur les coudes en se tenant la tête. Sur son flanc, il n'y avait plus aucune trace de blessure. Il leva les yeux vers SM et lui sourit paisiblement.

-Merci, SM.

Cette dernière l'aida à se relever tandis que les Beuhistes s'emerveillaient entre eux.

-Tu..Tu savais que j'étais capable de faire ça ?
-Non, bien sur.
-Alors...Comment as-tu su que c'est moi qui t'ai ressuscité ?
-Tu..viens de le dire.
-Non, je n'ai rien dis.

Asterios se releva en titubant un peu, il reprit calemement sa respiration.

-Ca fait du bien de ne pas être mort.

Tous sourirent .


-Je pense moi connaître mon pouvoir, dit soudain
Samaël en posant une main amicale sur l'épaule d'Asterios et en invitant tous les Beuhistes -et Ora- à s'asseoir.




LES POUVOIRS


Dans cette fiction, il y a les Guerries :


Flamme : Flamme est capable d'utiliser le pouvoir naturel de la Glace pour se battre. A ce stade, il ne le maîtrise évidemment pas très bien, mais est déjà capable de créer des plaques de verglas, ou de projeter des piques de givre sur ses ennemis. Il peut geler l'air un court instant ou le sol sur une petite surface. Selon Flamme, Saphi et lui se sont « trompés de pouvoir » et il doit forcément y avoir moyen « d'échanger ».


Saphi : Saphi maîtrise le Feu. Elle est l'exact opposé de Flamme, c'est à dire qu'elle peut créer de l'énergie de feu qu'elle parvient sans problème à diriger ou envoyer sur ses ennemis. Elle peut enflammer des objets, où des adversaires, en un battement de cil. En revanche, elle contrôle encore mal la quantité de fumée noire qui s'en réchappe.


Mini : Mini possède la capacité d'adopter une forme Jaguarianne en un tour de main. Ainsi, ses griffes deviennent sa principale et meilleure arme. Sa vitesse, ainsi que sa souplesse sont augmentées et elle se trouve pourvue de crocs et d'un odorat surdéveloppé.


Oragie : Oragie a la parfaite maîtrise du vent sur Alysia. Bien qu'il s'agisse d'une énergie impalpable, il est capable de le solidifier afin de créer ce qu'il décrit comme des « lames d'air » ou « lames de vent ». Il sait également augmenter ou diminuer la puissance du vent, et créer au besoin des vents contraires.





Larme : Larme possède la faculté d'appeller à elle sept lances magiques, qui paraissent émaner de son corps lorsqu'elle a besoin de les brandir. Etrangement, entre ses mains les lances semblent ne rien peser. Chacune des sept lances ont un pouvoir spécifique, mais pour l'heure Larme ne connait les capacités que de la première, qu'elle a nommé Coupe. Cette dernière tranche absolument tout. Rien ne résiste à sa morsure. Il va de soi que SM jalouse grandement Larme pour ce pouvoir.


Le Borgne : Eli a la capacité non seulement de se dédoubler, mais également se détripler et se quadrupler. Ses capacités de clonages pour l'instant semblent illimitées, et si il est allé jusqu'à créer trois clones de lui même pour taper quatre fois plus en plein combat, il aurait très bien pu aller jusqu'à cinq voire dix ou vingt. Néanmoins, une armée de Borgnes semblent difficilement concevable.




Et les autres... (les loosers)



Jenayah : Jenayah possède la capacité incontrolée de se saisir de l'apparence des êtres vivants (humains, elfes, orcs, animaux..) qu'elle tue. Bien que ce pouvoir semble très utile, il est lié à l'inconvénient de ne pas pouvoir retrouver ensuite son apparence d'origine, à moins de se suicider, auquel cas, quelques secondes avant la mort, le physique tant désiré reviendra. Jenayah peut également se saisir du pouvoir et/ou des capacités particulières (force, acuité sensitive, souplesse...) de sa victime. Elle ne peut pas retrouver son corps d'origine, mais peut choisir d'adopter quand elle veut l'apparence de ses victimes, du moment qu'elle en a tué plus d'une.


Mael : ???


SM : SM possède un pouvoir de Guérison, bien que limité pour l'instant. Elle peut soigner les plaies visibles et le poison, ce qui lui coûte de l'énergie malgré tout, mais mieux que ça, SM est capable de rendre la vie à un corps défunt encore chaud. Pouvoir néanmoins très utile, SM ne cesse de s'en plaindre, sous prétexte que sa place est au front et non dans l'ombre, à guérir les guerriers ou réanimer les morts.


Sama : Samaël possède la capacité de se Lier avec une âme. Se lier signifie fusionner psychologiquement avec ladite âme, les deux entités jusqu'alors distinctes n'auront alors plus aucun secret l'une pour l'autre. En ce faisant, Sama récupère le pouvoir magique de sa jumelé (si elle en possède) et les deux gagnent une quasi immortalité. La seule façon de rompre un lien comme celui ci est le tuer son partenaire. Si l'un des deux se suicide, l'autre mourra.


Asterios : ???


Chapelier : Chapeu possède la capacité unique de soumettre qui il le veut à la force de l'Amour. Ainsi, il détruit tout ce qui faisait la personne avant qu'elle ne tombe amoureuse de lui, à l'exception de ses souvenirs. Pour rendre une personne vulnérable à ce pouvoir, il suffit à Chapelier de l'embrasser. Il peut délivrer les victimes de ce pouvoir quand il le désire, et dès cet instant la personne redeviendra celle qu'elle était avant ce viol psychologique. Elle conserve néanmoins tous les souvenirs du temps où elle était amoureuse de Chapeu, que ce dernier ait duré une minute, ou un siècle.




Sama s'approcha d'Ora. Ce dernier venait de mettre un genou à terre, étudiant ce qui ressemblait le plus à une flaque d'eau depuis que les Beuhistes venaient d'atterir ici. Il se releva et fit signe à Mael.

-Non, ça n'a rien de potable. On va devoir continuer.

Cela faisait plusieurs heures que les Beuhistes avançaient au sein de Klafooty, et la fatigue commençait à se faire sentir. La soif, plus que tout, les minait, et il semblait impossible de trouver un cours d'eau dans la région. Même si Ora et Flamme se plaignaient de la faim, le plus important restait de s'abreuver. Ils avaient finalement convenus d'un commun accord que se rendre au château du Gardien serait la solution la plus avisée afin de quitter Alysia au plus vite, et trouver de quoi se nourrir et boire.

-Je propose qu'on s'arrête ici pour se reposer, clama Mini. Inutile de gaspiller nos forces et transpirer davantage.
-Même si nous nous arrêtons, fit remarquer SM, nous transpirerons. Il faut poursuivre.
-Faisons une halte de cinq minute, décida Mael en bon juge.
-Je peux te parler ? Avança Samaël à Oragie qui approuva d'un signe de tête. Mais pas ici, éloignons nous un peu.

-On a eu de la chance que Jena ait réussi à aller jusqu'au bout de son geste, avança Ora en épongant son front d'un geste du bras, ça n'est pas simple de se suicider.
-Jena en était capable, j'en aurai mis ma main à couper.
-Elle a vraiment un pouvoir à la con.

Sama haussa les épaules.

-Et que penses-tu du tien ?
-C'est utile durant les combats.
-Ora, tu penses vraiment à rentrer ?
-Oui, tu penses rester ici toi ?
-On pourrait devenir de vrais pirates ici. Avoir notre propre navire, naviguer et écumer les mers Alysiennes. Le Capitaine Oragie le Bleu, je vois ça d'ici. Je serai ta Seconde.

Ora sourit à l'image de cet avenir possible.

-Je ne sais pas naviguer tu sais.
-A quoi bon savoir naviguer, Ora, quand on maîtrise la force du vent ?
-Et si on perd nos pouvoirs, soudainement ? Je ne veux pas être responsable de ta mort et de tous ceux à bord de mon navire.
-Tu oublies mon pouvoir.
-J'avoue ne pas avoir tout saisi le concernant.
-Laisse moi me lier à toi, et nous serons invincibles. J'obtiendrai une partie de ton pouvoir, et nous deviendrons immortels. Ora et Sama, écumeurs des mers Alysiennes.
-Tu voudrais qu'on se lie ?
-Oui.

Un silence suivit cette déclaration. Oragie semblait plongé dans une profonde reflexion.


-Je pense que ta proposition est interressante, mais elle devrait être utilisée avec plus de reflexion. Nous ne devons pas nous séparer Sama. Nous sommes plongés dans un monde quasi inconnu, dangereux. De plus, nous sommes les seuls adultes dans un monde d'enfants. Rien n'est simple. Il faudrait que tu te lies avec l'un d'entre nous, oui, mais ce choix doit être stratégique.
-A quoi penses-tu ?




*




-ME LIER AVEC SAMA ?? MAIS CA VA PAS BIEN LA TÊTE ?! Cria SM au visage d'Ora.
-Je pense que c'est une bonne chose, répondit calmement ce dernier. Val, tu peux ramener les morts à la vie, tu peux soigner les blessés. Tu es un peu comme le ciment qui nous garde tous ensemble et empêche que l'un d'entre nous ne se perde ou pire.
-Ora, argumenta Sama, le prix à payer pour que je me lie est lourd. Ok, on devient immortel dans le sens qu'il me serait impossible de mourir si SM est en vie, mais ça n'est pas si simple. Nos pensées fusionneront, nous n'aurons aucun secret l'une pour l'autre. C'est un lien un peu identique à celui d'Elysio et Darkhell dans la Bd, mais en encore plus fort. Tout ce qu'elle ressentira physiquement et mentalement je le sentirai aussi, et vice versa.
-Peut être, mais le faire serait bénéfique. Nous disposerons de deux guérisseuses, de plus, si jamais Val devait décéder lors d'une bataille ou autre, le Lien nous évitera cette perte.
-Faisons un vote, coupa Chapeu.
-Non, contra Ora, c'est à Sama et Val, et à elles seules de décider.

SM grogna puis lorgna Sama d'un coup de tête :

-Bon ça marche comment ton truc ?
-Passe moi ta main.

Les Beuhistes -et Ora- s'approchèrent afin d'assister à l'étrange cérémonie. Sama se saisit de la main de SM, concentrant son pouvoir. Un fil lumineux sembla partir de son corps et se lança sur celui de sa rivale. Un coup sourd fut porté aux deux filles, et elles tombèrent à terre. SM et Sama se relevèrent en titubant.

-Ca va Sama ? Demanda Saphi en la soutenant.

En face, SM s'appuyant sur Ora semblait sur le point de défaillir.

-Je sens Sama dans ma tête, je sens que je vais gerber putain.




*




-Dis Ora, demanda Sama tout en continuant d'avancer, si tu as proposé ça, c'est plus pour protéger SM que par choix « stratégique » n'est-ce pas ?
-Je ne te mentirai pas, je dirai 50 / 50.
-Je me suis liée à SM, il n'y a plus de retour arrière possible à présent. Mais n'oublies pas la promesse que tu m'as faite avant qu'on ait choisi de faire ça. Si jamais il devait arriver quelque chose à SM et au lien, alors tu me laisseras me lier à toi, et on prendra la mer.
Oragie sourit.

-Ca me semble un bon compromis, oui.

Sama lui sourit en retour.

-J'espere qu'on s'en sortira.
-Aller jusqu'au château du gardien me semble etre une bonne solution. Il saura peut être nous renvoyer chez nous. Et dans le cas ou, comme tu penses, nous devrions revivre les événements de chaque tome des Légendaires avant que cette histoire ne se termine, alors nous passons directement à l'epilogue du tome 2, et ça ne me semble pas plus mal.
-Tu crois qu'on va tomber sur Les Légendaires ?
-Je maîtrise bien le vent. Rien ne m'étonnerait.

Un cri perçant les coupa dans leur discussion.

-Vous avez entendu ça, clama Flamme qui marchait devant.
-Oui, ça ressemble à un truc drolement pas amical, répondit Le Borgne.
-Non, ça ressemble simplement à un Orc, dit Jenayah -redevenue tout à fait normale donc, si vous suivez-.

Les Beuhistes -et Ora- se mirent à courir en direction dudit cri. Une arrête rocheuse creusée à même le sol formait une sorte d'arène, les Beuhistes -et Ora- se trouvant au dessus, tels des spectateurs.

-Hé Jena, y a un pote à toi, rétorqua Flamme.


Un orc brandissant un fouet herrissé de piques glapissait comme un ogre. Il menaçait un jeune garçon et semblait s'en amuser. Les Beuhistes -et Ora- reconnurent les fameux personnages immédiatement.

-ELYSIO !
-SKROA !

Un éclair doré jaillit soudainement de nulle part, et le fouet se divisa en mille morceaux ! En une fraction de seconde, l'Orc se trouvait désarmé.



A suivre..

____________________________________________
Les Pirates de Nouvelle Ère recrutent ! N’hésitez pas à nous contacter si la voie de la piraterie vous intéresse, moussaillons !
Pour des aventures Ivl et Irl !

                                            

Patronne de la Taverne
Patronne de la Taverne
avatar


T.O.P Samaël
Messages : 1845
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Sur mon Capitaine. Je veux dire, son navire.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Beuhistes -et Ora. (Déconseillé aux moins de 14 ans)   Dim 13 Sep - 11:21

Chapitre 2 : Klafooty II Le Retour (J'ai pas envie de faire original et je vous emmerde encore)


-Mon fouet ! Tu as détruit mon fouet tout mignon !
-A ta place, je me soucierais de ma pudeur ! Y a-t-il autre chose que tu voudrais que je raccourcisse ?

Tandis que l'Orc s'en allait en courrant, son pagne protégant de la vue de tous sa virilité, les Beuhistes purent apercevoir en chair et en os le chevalier Danaël. Son épée d'or était comme un rayon de soleil au cœur de ce paysage cauchemardesque, et à sa vue il sembla même à Saphi que les nuages s'étaient doucement écartés.

-Il est beau gosse notre chevalier, rétorqua Ast en souriant.
-Il est magnifique, oui, approuva Saphi, ne parvenant plus à détacher son regard du jeune garçon.
-Il ne semble pas nous avoir vu, commenta Mini.
-Que fait-on ? Demanda Larme.
-Nous allons à leur rencontre, bien sur, répliqua Sama. Si nous suivons les Légendaires jusqu'au bout de leurs aventures, alors nous rentrerons certainement chez nous.

Les Beuhistes -et Ora- descendirent la ravine qui s'étendait sous leurs pieds et rejoignirent les deux jeunes garçons qui se retournèrent avec stupéfaction.

-Bonjour chers amis, les interpella Mael en souriant.

A sa vue, Danaël et Elysio reculèrent doucement.

-Bon sang, mais vous êtes des adultes !
-C'est une longue histoire, leur sourit Larme.


*


Tandis que les Beuhistes -et Ora- et Les Légendaires faisaient plus ample connaissance, Chapeu les observait d'un air détaché, observant les petits groupes. Elysio parlait de l'existance de ces pouvoirs magiques, Danaël ne semblait pas le croire.

-Tout se déroule vraiment comme dans la Bd. C'en est presque effrayant, songeait-il. Et nous dans cette histoire ? Quelle est notre place ? Devons nous changer le cours de l'histoire ? Ou rester simples spectateurs ?
-Et voici Chapeu, dit Mael en le désignant du bras, coupant court à son monologue.
-Salut, lui sourit Gryf en se présentant à son tour. Qu'est-ce que vous foutez à Klafooty tous ? C'est une région dangereuse.

Ce fut Ora qui trouva une explication plus ou moins convainquante pour Gryf, pretextant qu'ils étaient un groupe de héros à la recherche d'aventures, prenant soin de ne pas parler du Gardien ni même des Pierres Magiques.

Sur ces belles paroles, Danaël proposa aux Beuhistes -et Ora- de partager un repas avec eux, ce qu'ils firent volontiers. Razzia tendit une outre d'eau à Larme qui le remercia et la vida d'une traite avant de la faire tourner.
Elysio sourit à Chapeu en rangeant son projectile improvisé dans sa ceinture. Chapeu hésita, puis lui sourit. Il devait absolument lui parler dès ce soir. Et en privé si possible, car il doutait que les autres approuvent sa décision. Chapeu bu avidemment l'eau fraiche qu'on lui tendit, et le rendit à Shimy, à sa droite.


*


Les sujets de conversations abordés au cours de ce repas furent les plus étranges que tous ceux entendus auparavant, pour les Beuhistes. Géologie, géographie, rites, magie, récit de voyage et d'autres se succédèrent. Mais surtout, la question de l'effet Jovénia et la recherche d'un remède revenait sans cesse sur le tapis. Habile, Oragie parvenait à chaque fois à trouver une explication plausible concernant leur âge, et repousser ce sujet là. Jenayah balança un coup de coude discret lorsque Flamme fit la gaffe de mentionner l'épée d'or de Danaël avant qu'il n'en parle, mais il se rattrapa en prétextant l'avoir vu de loin lorsqu'il avait désarmé l'Orc. Passant de 5 à 18 personnes, les réserves de nourriture et d'eau des Légendaires s'épuisèrent très vite. Même les plus timides se détendirent.

Soudain, Elysio sortit de sa besace une carte. Si les Beuhistes auraient dû s'y attendre, ils étaient toalement absorbés par le repas et l'ambiance qu'ils sursautèrent tout comme les Légendaires le firent. Danaël se leva d'un bond, renversant son outre ; heureusement vide, près du feu.

-Il y a un mois, reprit Elysio, j'ai entendu parler de cette carte dessinée par les dieux qui indique l'emplacement des pierres magiques !

Gêné, Ora et Saphi évitèrent de croiser le regard de l'un des Légendaires, comme si il aurait pu y déceler leur secret.

-J'en étais sur, cria Gryf en empoignant Elysio, tu veux t'emparer des pierres magiques pour toi seul !

Vertig, l'oeil luisant s'était envolé et avait attaqué le Jaguarian. Saphi s'était levé et avait délicatement posée une main sur son épaule, afin de le calmer. Le Borgne, Mael et Asterios luttaient visiblement contre l'envie de déplumer le volatile sur le champs.

-C'est vrai que je veux utiliser la pierre de Creshia pour retrouver la mémoire, reprit Elysio en foudroyant tous ses locuteurs du regard -un regard qui fit frissonner Mini-, mais l'un n'empêche pas l'autre ! J'ai autant envie que vous de redonner à Alysia son vrai visage ! Je le dois aux...
-Villageois qui t'ont recueillis après ton amnésie, termina Chapeu.

Un silence s'ensuivit, et des dizaines de paires d'yeux le dévisagèrent.  

-Je veux dire, corrigea ce dernier, ça me semble logique, vis à vis de leurs comportement.
-Comment sais-tu que ce sont des villageois qui m'ont recueillis, lui demande Elysio en haussant la voix. Je n'en ai pas parlé.
-Tu te trompes, lui répondit très calmement Chapeu, je t'ai entendu le dire tout à l'heure.

Danaël posa une main sur le bras de Saphi calmement, et rompit la tension en proposant a Elysio de se joindre à leur voyage, ce qu'il accepta. Razzia s'excusa enfin de ne pas posséder assez de couvertures pour tout le monde, ce que les Beuhistes -et Ora- lui pardonnèrent de bon cœur.

-Nous n'avons qu'à dormir tous ensemble, proposa Asterios en souriant, on se tiendra chaud.
-Je prefere avoir froid que me coller à toi, marmonna Jena en s'installant près d'un rocher un peu à part.
-Jadina, tu prends le premier tour de garde ! Anonça Danaël.
-Ne vous inquiétez pas, dit Chapeu en s'avençant vers les deux Légendaires. Nous sommes une dizaine et vous seulement cinq. Reposez vous, je veillerai ce soir.
-C'est gentil, sourit Danaël, mais je ne voudrai pas abuser. Et puis nous sommes dans une région dangereuse, n'importe qui pourrait attaquer. Je préfère quand même savoir la garde assurée par Jadina.

Cette dernière rendit son sourire à Danaël.

-Dans ce cas, ajouta Chapeu, je veillerai également. Après tout vous avez raison Légendaire Danaël, le danger peut surgir de n'importe où.

Larme et Mini s'endormirent près de Mael, quasi dans ses bras. Ce dernier prenant un réel plaisir à veilleur sur leur sommeil. Oragie et SM s'installèrent un peu plus loin, tandis que Asterios, Flamme,  Le Borgne et Saphi dormirent côte à côte, presque alignés. Sama se cala un peu plus loin, veillant sur le feu mourant pour s'endormir à côté.

-Tout va bien, princesse ? Demanda Chapeu en venant s'asseoir près de Jadina qui lui rendit un sourire attachant.
-La nuit est fraiche ici, mais blottis les uns contre les autres comme vous l'êtes, vous n'attraperez pas froid. Pour ma part je vais bien.
-Je peux allumer un feu, si vous le voulez, proposa Chapeu en scrutant la venue de Shimy.

Tout en échangeant avec Jadina, il testait son influence sur le déroulement des événements. Si il avait dormi avec tous les autres, nul doute que l'elfe se serait levée pour s'entretenir avec Jadina, lui demandant de veiller sur Elysio. Mais elle ne le fit pas. A l'evidence parce que Chapeu lui parlait déjà. Donc en vérité, leur présence dans cette histoire posédait un impact impressionant sur les aventures des Légendaires, et les Légendaires en eux même. Les heures passèrent et Jadina finit par bailler de moins en moins discrètement. Courtois, Chapeu lui proposa d'aller se coucher, il terminerait la garde. La princesse se laissa convaincre. Seul, Chapeu s'approcha de Sama dormant, et entreprit de raviver légèrement le feu mort, assez pour se réchauffer les paumes des mains, et pas assez pour réveiller son amie. Bientot, il fut rejoint par Elysio qui s'assit près de lui. Chapeu ramena ses genoux et s'assit en tailleur. Bientot Elysio brisa doucement le silence.

-Tu sais des choses que les autres ne savent pas, tu peux m'en dire plus ?

Chapeu lui sourit en s'occupant de briser de petites brindilles dans le feu.

-Bien sur Elysio. Je savais que tu ne dormais que d'un seul œil. Mes amis te mentent.
-Sur quoi ?
-Beaucoup de choses. Il y a d'abord quelque chose que tu dois apprendre. Tu le sauras assez vite normalement, mais je trouve inutile de te faire attendre. Elysio, tout d'abord il faut que tu me fasses confiance, et promet moi de ne pas poser de questions. Ecoute juste ce que j'ai à te dire. Je détiens une information essentielle pour toi, mais en échange, je voudrai ta carte menant aux pierres. Rassure toi, je ne les convoite pas, et de toutes façons tu voyageras avec Les Légendaires, qui possèdent un exemplaire similaire.

Elysio fronça légèrement les sourcils, et entoura ses genoux de ses bras avant de fixer le feu et lui tendre la carte des dieux.

-Tes propos me font un peu peur Chapeu. Mais je te le promet. Voici la carte.
-Merci mon ami. C'est le bon choix. Maintenant écoute. Elysio, je sais qui tu es.
-Vraiment ? Mais...Comment ? Qui es-tu ? Qui etes vous tous les douze en vérité ?
-Tu m'as promis de ne pas poser ce genre de question.
-Désolé. Je t'écoute, dis moi.
-Elysio, tu étais Darkhell dans une ancienne vie, le sorcier noir. Tu as réussi à obtenir la Pierre de Jovénia, et elle s'est brisé au cours du combat qui a ébranlé Casthell, pour le résultat que tu connais. Tu ne vas pas me croire, mais il y aura plusieurs signes dans les jours à venir qui te prouveront que j'ai raison. Tout d'abord tu utiliseras tes pouvoirs magiques afin de sauver les Légendaires. De grands pouvoirs. Ensuite, Vertig s'éloignera de toi. Et il aura ses raisons. Surtout, ne cherche pas à l'en empêcher ou le suivre, ça ne te menerait à rien, fais moi confiance. Enfin, les zar-ikos te conconcteront un philtre de mémoire. Quand tu le buvras, tu sauras que je ne te mens pas.

Elysio resta le bouche entrouverte, ne sachant que répondre à Chapeu.

-Qu'est-ce qu'un zar-iko ?
-Une créature croisée avec la magié et la biologie. Une de tes « créations » en tant que Darkhell.
-Mais...Je ne peux pas être le sorcier noir ! Tu mens c'est impossible ! Je ne peux pas être ce monstre !
-Je ne cherche pas à t'en convaincre. Mais je voulais que tu sois au courant.
-Pourquoi ??
-Car si j'étais à ta place, Elysio, et que l'un de mes ami possédait l'information que je rechrche de toute mon âme, je serai heureux et soulagé si il me la communiquait. Même si elle ne me plait pas.

Elysio se leva d'un bond.

-Tu n'es pas mon ami ! Tu mens.
-Encore une fois, je ne t'obliges pas à me croire. Prend ce que tu veux et jette le reste. Je te demanderai juste de ne pas cracher cette information à la tête des Légendaires. Car eux, me croiront, et tenteront de t'arrêter, voire de te tuer.

Elysio, plus bouleversé qu'il n'aurait voulu le montrer, fit demi tour et alla se coucher. Chapeu pu l'entendre sangloter quelques minutes, avant de sombrer dans le sommeil.
Il s'apprêtait à piquer du nez également lorsque la silhouette près de lui le fit sursauter. Il se leva d'un bond et Sama l'empêcha tout juste de donner l'alerte.

-Relax andouille, c'est moi.
-Je t'ai pris pour...Non rien. Laisse tomber.
-Elysio peut être ?

Sama s'assit de nouveau près de Chapeu.

-Tu nous as entendu, hein ?
-Oui. Tu es con ou quoi ? Qu'est-ce qui t'a pris de faire ça putain ? Tu veux changer le cours de l'histoire ?!
-Au contraire Sama. J'assure nos assières.
-En l'effrayant ?! En lui disant qu'il est Darkhell !?
-Oui.
-Tu es malade Chapeu !
-Pas du tout, pense un peu à demain. Bientôt les Légendaires se feront capturer par les zar-ikos, si< nous avons de la chance, nous arriverons à leur échapper, nous. Mais ensuite que ferons nous ? Nous nous retrouverons perdus, sans eau ni vivres, dans cette région. Sans carte nous ne trouverons jamais le château du Gardien.
-Nous n'aurons qu'à suivre les Légendaires.
-Et risquer de nous faire tuer par les zar-ikos ? Admettons même que nous suivions Les Légendaires jusque dans leur repère sous terrain. Que ferrons nous ensuite ? Ikaël va venir chercher son frère et ainsi que ses compagnons. Mais pas nous. Nous serons trop nombreux pour eux, ils ne pourront nous transporter tous sur leur dos ou dans leurs pattes. Dans le meilleur des cas nous nous en sortirons tous, mais quel en serait le prix ? Je préfère ne pas le connaître. A mon avis, nous allons devoir quitter les Légendaires dès demain, dès que les zar-ikos attaqueront.

Sama laissa un silence s'insinuer entre elle et Chapeu.

-Puis nous gagnerons Klashinga grace à la carte d'Elysio.
-C'était mon but.
-Tu es malin en fait, Chapeu. Même Ora n'a pas dû y penser.

Chapeu lui sourit et se mit à sortir délicatement la carte. Ils l'étudièrent quelques instant. Les minutes passèrent, et le déchiffrage leur semblait de plus en plus ardu avec la fatigue.

-Allons faire quelques pas afin de nous réchauffer et réveiller, proposa Chapeu.

Sama acquiesça et ils s'éloignèrent. Le ciel de nouveau sombre et inquiétant au possible, ils firent une ronde silencieuse autour du campement, parlant de tout et de rien, histoire de se changer les idées. Ils étaient absolument seuls. Chapeu se tourna vers Sama qui le suivait, le silence s'était insinué entre eux depuis quelques minutes déjà.

-On est bien ici, tu ne trouves pas ?
-Ici où ? Ici sur Alysia ou ici ici ?
-Sur Alysia, répondit Chapeu.
-Je t'avoue que faire ma vie dans un monde comme celui ci ne me déplairait pas. Après tout, qu'y a t-il ailleurs ? Rien de très tentant, pas vrai ?

Chapeu sourit.

-Ca dépend.

Il s'approcha de Sama qu'un rayon de lune salvateur éclairait, et pencha la tête sur le coté pour l'embrasser.

-Putain mais tu fous quoi là ?!

Au moment où Sama posa sa main sur son épaule, pour le repousser, les lèvres de Chapeu effleurèrent le bord des siennes. Il s'apprétait à recevoir un coup de poing en plein visage, ou au minimum à être repoussé, mais il n'en était rien. La respiration de Sama commençant à s'accélérer, Chapeu se sentit envahi d'une drôle de sensation alors qu'elle otait ses habits. Ne comprenant guère ce qui se passait, il se contenta d'apprécier la tournure que prenait les événements. Les yeux brillants, Samaël l'attira à elle avant de l'embrasser furieusement.

-Je suis folle de toi. Je t'appartiens à jamais.


*

SM se réveilla presque en sursaut. Son dos et son front ruisselait de sueur, elle se sentait étrange. Elle se leva et se rendit compte que ses jambes tremblaient. Elle entendait dans son esprit les pensées de Sama s'affolaient. Il n'y avait de place que pour un seul sentiment. Et cela l'inquiétait. Et puis ce désir. Elle laissa glisser sa main jusqu'à son entrejambe et constata sans grande surprise qu'elle était trempée. Quelque chose n'allait pas. Et puis il y avait ce besoin d'être avec lui, dans ses bras, près de lui. Lui, c'était qui ? SM jura et courut dans la forêt. Le goût qu'elle eut en bouche était suffisement explicite pour qu'elle ne soit pas surprise en allant à la rencontre de Sama et de Chapeu.


*

Le lendemain, tout le monde prépara silencieusement ses affaires et l'on se remit en route. Surpris de ne pas trouver SM à ses côtés à son réveil, Ora s'était levé tôt et était parti à leur recherche. Il était resté muet de stupeur en la découvrant sous les premiers rayons de l'aube, entièrement nue, aux côtés de Sama et occupée à combler les désirs d'un Chapeu plus qu'ambitieux. Il avait pensé à faire demi tour immédiatement, mais quelque chose n'allait pas, et il en eut la confirmation lorsque SM s'accrocha à Chapeu en pleurant quand il tenta de les séparer.

Chapeu semblait aussi surpris qu'Ora.

-Ca...Ca doit être mon pouvoir.

De toutes manières, c'était la seule explication possible. Oragie avait aidé SM et Sama à se rhabiller, puis avait fait demi tour sans un mot.


*


-SAMA !!!

Sama eut tout juste le temps de se retourner qu'un coup de poing en pleine figure l'expédia contre le sol. Elle se jeta sur SM, toutes griffes dehors, si elle en avait, et lui rendit coups pour coups.

-A CAUSE DE TOI ET TON LIEN A LA CON, REMARDE CE QU'IL S'EST PASSE PUTAIN ! REGARDE CE QU'ON A FAIT !
-PUTAIN MAIS CALME TOI ! C'EST PAS A CAUSE DU LIEN, JE NE COMPRENDS RIEN NON PLUS !!

Chapeu s'était avancé et les avait séparé. Gêné, il avait expliqué que c'était sa faute. Il ignorait encore tout de son pouvoir. D'un geste commun, SM et Sama lui expédièrent un coup de poing qui eut pour but de lui tordre l'estomac.

Les Légendaires, Elysio, Les Beuhistes -Et Ora- reprirent leur chemin.


*


Les Beuhistes -et Ora- s'étaient donc mis d'accord sur le fait qu'ils devraient quitter Les Légendaires au plus vite, et le faire lorsque les abeilles géantes les attaquerait. Ils se trouvaient à présent divisés en deux groupes. Le premier, composé de Jadina, Gryf, Elysio, Chapeu, Flamme, Saphi, Larme, Mael et Mini, se trouvait dans une vallée verdoyante, de l'autre côté des montagnes qu'ils venaient de traverser. Au cours du passage de ce défilé, comme attendu, Elysio avait buté sur une pierre instable. Chapeu se trouvant derrière lui, avait résisté à la tentation de se saisir de son poignet au moment où il chuta dans le vide. Ce fut Gryf qui s'en chargea. Chapeu avait souri en constatant que malgré son entretien d'hier soir avec Elysio, le cours de l'histoire restait encore inchangé sur les points essentiels.

Le Second groupe comportait Danaël Shimy et Razzia, ainsi que Oragie, SM, Sama, Jena, Asterios et Le Borgne, était parti en expédition trouver de quoi nourrir le petit groupe. Tandis que Gryf s'en était allé pour parler à Elysio, Les Beuhistes -et Ora- savaient que l'attaque d'insectes géants ne serait plus longue à débuter.

Ainsi, ils ne furent nullement surpris -sauf Le Borgne qui était allé faire ses besoins urgents au pied d'une fleur géante- lorsqu'ils entendirent le bourdonnement.

De nouveau réunis, Les Beuhistes -et Ora- purent même avoir une longueur d'avance sur Les Légendaires afin d'espérer échapper à ses bestioles, au grand dam de Flamme qui ne comprenait pas pourquoi ses amis refusait qu'il ne les « réduisent en cendre en un tour de main ». A ceci, Le Borgne répliqua que « Tu maîtrise la glace et non le feu, ducon. Fais toi y. »

Mael courrant en tete, se retourna et lança un regard entendu à ses compagnons par dessus son épaule.

-Elysio ! Gryf ! Prenez à gauche ! J'ai repéré des plantes magiques tout à l'heure ! Nous allons nous abriter au milieu d'elles ! Cria Danaël à ses deux compagnons qui étaient bien partis pour rattraper Mael.

Alors que Les Légendaires tournèrent soudaiement à gauche, en se demandant si ils ne débouchaient pas dans un cul de sac, la plupart des Beuhistes -et Ora- prirent à droite, continuant leur course. Les abeilles géantes abandonnèrent l'idée fixe de chasser les héros d'Alysia, et se concentrèrent sur les Beuhistes -et Ora- qui commençaient à ne plus sentir leurs jambes.

-J'en peux plus putain, criait Larme tandis que Mael tentait de la prendre avec lui.
-Tenez bon, cria Le Borgne, je vais tenter de les retenir. Continuez toujours tout droit, regardez ! J'aperçois un abri là bas !
-Une grotte, oui, approuva Oragie en crachant ses poumons dans un ultime effort, dépêchons !

Alors que le petit groupe poursuivait sa course effrenée au travers le territoire de Klafooty, Le Borgne s'arrêta net. Il se campa solidement sur ses pieds et ferma les yeux afin de se concentrer. Il tendit les bras sur les insectes géants qui venaient vers lui et deux autres Borgnes jaillirent de son corps.

-Vous n'irez pas plus loin bande de sacs à merde !!!! Hurlèrent en même temps Les Borgnes en sautant sur les abeilles géants qui fondirent sur eux.

Malheureusement, dans sa fièvre acharnée de victoire, Le Borgne -le Véritable- avait totalement oublié que si ses clones n'étaient pas de vrais êtres vivants, lui le demeurait. Les abeilles fondirent sur lui et le tuèrent en le transperçant de part et d'autre de leurs dards empoisonnés. Le Borgne hurla de douleur et cracha du sang, avant de tomber sur le sol, raide mort.


*


Pendant ce temps, les Beuhistes -et Ora- venait enfin d'atteindre ladite grotte. Le Borgne était resté en arrière afin de retarder les insectes géants, et tous pouvaient entendre les abeilles s'éloigner.

-Vous ne trouvez pas que ça schlingue ici ? Demanda Mini.
-Flamme ? Demanda Larme en se tournant vers Fire Man.
-Je n'ai rien fais ! Se défendit ce dernier en croisant les bras d'indignation.
-Putain mais c'est pas possible, ça fouette vraiment là, poursuivit Mini.
-Les amis...regardez...

Saphi pointait (du doigt) une gigantesque silhouette qui se redressait dans l'ombre de la grotte. Celle d'un pénis d'Orc, qui se tenait debout, menaçant (l'Orc, pas le pénis).

-UN ORC ! ENCORE !
-UN AMI A JENAYAH ! Cria Flamme !
-Non, c'est celui de tout à l'heure, reconnut Mael. L'orc que Danaël a laissé fuir.
-Il aurait mieux fait de le tuer, dit Oragie en levant un bras, prêt à tuer la bête.
-Laisse, je vais m'en occuper, cria Larme en se saisissant d'une de ses sept lances.
-Mais tu ignores tout des capacités de tes lances, cria Saphi tandis que l'Orc venait de soulever un rocher à mains nues et s'appretait à l'envoyer à la tête des Beuhistes -et de celle d'Ora.-
-Larme ne fais pas ça !! Cria soudain Oragie. Cet Orc n'est pas censé mourir maintenant, il doit revenir dans le tome 2, souviens toi, juste avant que Danaël ne passe toutes les épreuves du Gardien !


Mais c'était trop tard. Larme avait invoqué sa lance et la brandissait sur l'Orc. Mini, Mael, Oragie, Saphi et Flamme crièrent en même temps, tandis qu'une fumée verdatre nauseéabonde s'épaississait autour de Larme. Les Beuhistes -et Ora- sentirent leur poumons se compresser, et l'odeur qui se dégageait de Larme leur donna envie de gerber. Afin de trouver un peu d'air pur le plus rpaidement possible, ils coururent à l'extérieur de la grotte, suffoquant tandis que la fumée verte enveloppait la grotte.

-PUTAIN LARME MAIS CA SCHLINGUE TON TRUC !!
-Ce doit être le pouvoir de ma lance, se défendit Larme, je ne sens rien !
-C'EST INSUPPORTABLE ! S'ettouffa Saphi.
-Je vais t'appeller Pet, trancha Larme en rangeant son arme tandis que l'Orc quittait sa propre grotte en courant.

Oragie mit ses mains en porte voix et lui hurla

-Et n'oublies pas de passer chez les Orcs de Shamallauh !
-Attendez une minute, reprit Flamme. Ou est passé cet idiot de Borgne ?

*

-Le Borgne...

Les Beuhistes -et Ora- se trouvaient près du cadavre encore chaud du Borgne, entièrement gonflé sous la puissance des dards des abeilles géantes. Il était quasi méconnaissable.

-C'est horrible, geignit Saphi
-Non, ça ne l'est pas tant que ça, reprit Mael. Kyu ! Sama ! Venez vite, il est encore chaud !


Un silence répondit à cette acclamation.

-Kyu ? Demanda Mini en regardant autour d'elle.
-Où dont est passée Sama ? Demanda Saphi en regardant autour d'elle.
-Elles ont dû rester dans la grotte, dit Flamme.
-Non, le coupa Oragie. Je sais où elles sont. Tout comme une bonne moitié d'entre nous. Jenayah, Sama, SM et Asterios sont resté(e)s avec Les Légendaires. Super, nous venons de reussir à nous diviser !
-Mais...reprit doucement Saphi les lèvres tremblantes. Et Le Borgne ? Si son cadavre refroidit, SM et Sama ne pourront plus le...


Un silence suivit cette acclamation.

-Elle cassent les couilles quand même, dit Flamme.
-C'était un bon Borgne, et on le(s) regrettera, conclut chastement Mini.


FIN DU CHAPITRE 2

____________________________________________
Les Pirates de Nouvelle Ère recrutent ! N’hésitez pas à nous contacter si la voie de la piraterie vous intéresse, moussaillons !
Pour des aventures Ivl et Irl !

                                            

Patronne de la Taverne
Patronne de la Taverne
avatar


T.O.P Samaël
Messages : 1845
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Sur mon Capitaine. Je veux dire, son navire.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Beuhistes -et Ora. (Déconseillé aux moins de 14 ans)   Dim 13 Sep - 11:26



Chapitre 3 : Klafooty III (J'ai encore pas envie de faire original et je vous emmerde)


« Globe de galéa, qui me sers de fenetre sur le monde d'Alysia, montre moi ! Guide mes yeux et mes oreilles vers ceux que l'on appelle ''LES BEUHISTES'' -et Ora-. »

-BORDEL JE SUPPORTE PAS ETRE ATTACHEE !!! Cria Sama en tentant de forcer sur les liens qui la retenaient, elle ainsi que Les Légendaires, SM, Jenayah Chapeu et Asterios.
-Moi j'aime bien, répliqua SM n_n
-On a pas forcément envie de savoir ça, roupesta Jenayah doucement.
-Quand z'y repenze, coupa Razzia, qui aurait cru qu'Elysio était en fait Darkhell ?
-Moi, dit Asterios.
-C'est entièrement ma faut...
-BON ON VA PAS PASSER LA JOURNEE ICI BORDEL, cria Jena en coupant court a l'apitoiement de Danaël, tandis que sa taille grandissait et des poils verts recouvraient son corps.
-Mais..Mais...Mais, commença Gryf.
-C'est une Orc ! Cria Jadina.

Dans un hurlement de rage, Jenayah fit céder les liens qui la retenaient, ainsi que ses amis et Les Légendaires, et détruisit en l'écrasant le masse globuleuse au centre qui reliait toutes les plantes entre elles.

-Bien joué Jena, la remercia Asterios en touchant le sol.
-Attention, Elysio approche, remarqua SM.

Avant même que le jeune garçon ait eu le temps de dire un mot, Jenayah l'assoma d'un coup de poing « simple mais efficace » qui le mit Knock out.

-Que faisons nous à présent Danaël ? Demanda Jenayah en epoussiétant ses vêtements.
-Direction Klafooty ? Demanda Shimy.
-Non, les coupa Jenayah. Les zar-ikos préparent en ce moment même un philtre de mémoire qui devrait rendre la mémoire à Elysio. Vous devez absolument le leur prendre, sinon Elysio le buvra tot ou tard et redeviendra Darkhell.
-Je ne vois pas l'interet de chercher ce philtre, reprit Jadina, si Elysio reste avec nous.
-Vous n'avez aucune idée de ce qu'il vous attend, reprit Sama, détruire ce philtre ne serait pas de l'exces de zèle.
-Moi je ne me ferai pas chier à retourner le détruire, marmonna SM. Vous avez Elysio avec vous, allez directement au château du Gard....Heu...à la recherche des pierres !

Sama foudroya SM du regard, et lui fit penser mentalement un petit « putain tu fais chier » qu'elle lui rendit sans outre forme de politesse.

-Nous n'avons plus nos armes, de toutes façons, conclut Danaël. Allons à leur recherche et profitons en pour détruire ce philtre.


*



-Bon sérieux les gars, on fait quoi là ? Demanda Larme en retournant sur le dos le cadavre tout boursouflé du Borgne.
-Nous ne pouvons pas faire grand chose, reconnut tristement Saphi. D'autant plus que SM et Sama ne sont pas avec nous.
-Et c'est Chapeu qui avait la carte nous menant jusqu'au château du Gardien.
-Quel con celui la aussi, maugréa Flamme.
-Inutile de paniquer les enfants, les calma Mael. Réfléchissons. Une fois le tome 2 terminé, les Légendaires se retrouvent ensuite a Larbos, capitale du royaume. Nous devrions nous rendre là bas. Si les autres sont suffisamment futés, ils nous y rejoindront.
-Sans carte ? Demanda Oragie.
-Nous n'avons hélas pas le choix, reconnut Mael.
-Et...Et pour le Borgne ? Demanda tristement Mini.
-Nous allons conserver le corps le plus longtemps possible, répondit Ora. Flamme tu maîtrises la glace. C'est à toi de jouer.


*


-Il doit y avoir au moins un millier de zar-ikos...
-Pas grave, répondit SM. On fonce dans le tas et on dégomme tout.
-Plan foireux, répondit Chapeu.
-Jadina, reprit Danaël, avec ton bâton aigle tu vas me transporter jusqu'en bas pour que je puisse voler la fiole par les airs.
-Attends Danaël ! Le coupa Gryf. Laisse moi y aller à ta place. C'est très important pour moi !
-Tu en es certain ? Bon comme tu veux
-Merci ne t'inquiète pas ca va aller !
-Je veux aller avec lui ! Demanda Asterios au dernier moment.
-On peut savoir pourquoi, lui demanda Chapeu.
-Voler est le rêve de tout homme, lui répondit ce dernier en souriant. Et je pourrai l'aider à se balancer afin de récupérer la fiole comme ça.

Après un instant de silence, Jadina et Danaël acceptèrent. Collant Gryf, Asterios monta également sur l'aigle de Jade et les deux protagonistes s'élancèrent. Gryf se laissa tomber, Asterios le retenant du mieux qu'il le pouvait, et récupéra la fiole au passage, grace à sa queue. Seulement, c'était sans compter sur la maladresse d'Asterios, qui amorça très mal le virage et chuta, emportant Gryf avec lui. L'enfant et l'adulte s'écrasèrent au beau milieu des Zar-Ikos.

-Ast est vraiment un abrutit, conclut SM.
-Ce n'est pas le moment de critiquer, dit Shimy en s'abaissant afin de toucher le sol, aidons les !

Ainsi, les Beuhistes -mais pas Ora- purent assister pour la première fois à la démonstrations des pouvoirs élémentaires de Shimy.

-Levez vous, cria Danaël en soutenant Gryf. Debout vite ! On doit fuir.

Pendant ce temps, Elysio reprenait doucement ses esprits et s'agitait sous le bras de Razzia en lui demandant de le relacher. Gryf rangea la fiole dans sa ceinture et Les Légendaires, Chapeu, SM, Sama, Asterios et l'Orc Jenayah se mirent à courir, poursuivis par des dizaines de milliers de Zar-ikos.


*


-On est encore loin de Larbos là ? Demanda Mael, le front ruisselant de sueur.
-Cesse de poser cette question toutes les 10 minutes, répondit Mini, on dirait un gamin.
-JE VOUDRAI BIEN T'Y VOIR TOI ! C'EST PAS FACILE A TRAINER DERRIERE SOI UN BLOC DE GLACE DE PLUS DE 100 KILOS ! J'AI L'IMPRESSION DE M'APPELER OBELIX ET DE PORTER UN MENHIR !
-Tais toi et avance Obélix, dit Flamme.


*


-Là regardez ! On voit le ciel ! On est arrivés ! Et dire que vous doutiez de mon sens de l'orientaaaaaaaaie !!! Cria Gryf alors que Danaël l'arrêtait au dernier moment.
-Heu...Merci.

Un vide béhant et gigantesque se déployait sous les Beuhistes

-Que fait-on maintenant ? Cria Jadina ! Nous devons rebrousser chemin et trouver une autre sortie !
-GERONIMOOOOOOOOOOOOO ! Cria Jenayah en sautant dans le vide.

Elle mourut, en regagnant sa véritable apparence.

-Cette meuf est tarée, dit Chapeu en regardant la flaque de sang sous le corps tout en bas.
-Laquelle de nous deux saute la ressu ? Demanda SM.
-Toi, dit Sama en la poussant dans le vide.

Mais SM s'accrocha au rebord de la paroi et entraîna Sama avec elle dans sa chute en hurlant.

-PUTAIN KYUNASSE !!! SI ON CREVE TOUTES LES DEUX ENSEMBLE LE LIEN SERA ROMPU ET RIEN NI PERSONNE NE POURRA NOUS RESSUCITER !!
-C'EST TA FAUTE TU AVAIS PAS QU'A ME POUSSER SALOPE !!

Sama tomba dans le mince filet d'eau en contrebas. SM s'étala sur le sol à quelques centimètres du cadavre de Jena, et si Sama n'avait pas survecu, serait morte sans ancun doute.

Ce fut une SM toute courbaturée qui ressucita une Jenayah humaine, et tira Sama hors de l'eau.

-Laissez vous porter par nous si vous voulez vivre, cria une voix au dessus d'eux.
-Putain il était plus que temps, soupira Sama.
-Refais moi un coup comme ça à l'avenir, répondit SM, et je te bute.


*


Les Légendaires -et les Beuhistes- étaient tous réunis en cercle, autour d'un feu de camp au « nid ». Danaël, venant d'apprendre la récente transformation de son frère, s'était isolé. Ce repas fut silencieux et morne.

-J'ai de la peine pour Danaël, dit Jena. Il devrait vite reprendre du poil de la bête, bien sûr, mais...
-Il s'en sortira, lui répondit Chapeu en mordant dans une cuisse de viande.
-Plus personne n'a faim ? Demanda Gryf.
-Non, personne, lui répondit Sama.
-Alors je vais en donner un peu a Elysio.

Le jaguarian se leva et alla s'asseoir près de son ami, contemplant les étoiles. Jadina, Shimy et Razzia s'éloignèrent, et commencèrent à s'endormir du mieux qu'ils le purent.

-Sama, SM, je peux vous parler? Demanda Asterios une fois s'être assuré que personne n'était près d'eux pour les entendre.
-Je t'écoute, répondit SM.
-Je t'éoute, répondit Sama légèrement plus fort.
-Je crois que..j'ai découvert mon pouvoir.
-NOUS T'ECOUTONS !
-TU SAIS VOLER ?
-TU MAITRISE L'EAU ?
-TU PEUX INVOQUER DES DEMONS ?
-TU PEUX TE TRANSFORMER ?
-TU PEUX DEVENIR UNE FILLE ?
-Heu...Non. Rien de tout ça. Je suis un télépate. Je sais lire dans les pensées des gens. Je crois.
-Bon sang.
-C'est chouette comme pouvoir ça !
-Pourquoi ne pas en parler aux autres ?
-Justement, j'aimerai vous parler à propos de Chapeu.
-Je ne veux pas entendre parler de Chapeu, se désinterressa Sama. Si tu me parles de lui je m'en vais.
-C'est sérieux, répondit Asterios.
-Je le suis aussi, dit Sama en s'éloignant. Bonne nuit Ast.
-Moi je t'écoute.
-SM, Chapeu a..changé.
-Ah bon. En quoi ? Sa bite a grossie ?
-J'en sais rien. Ses pensées sont..confuses. Et il y a quelque chose de malsain. Je crois que cette nuit avec toi et Sama l'a..changée.
-Evidemment, je suis un bon coup.
-SM, je ne plaisante pas ! Il va tenter quelque chose. Ses pensées perverses sont concentrées sur toi, et surtout sur Sama. Méfiez vous. Tu pourrais en parler de ma part à Sama ?
-Je..Je le ferai, acquiesça SM.
-Merci. Je ne suis sur de rien mais...mieux vaut prévenir que guérir, comme on dit.

SM et Asterios eurent du mal à trouver le sommeil après cette discussion ci. De son côté, Jenayah observait le chevalier Danaël, stoïque depuis des heures. Elle s'appreta à s'endormir à son tour, sachant le voyage qui les attendrait le lendemain matin, quand Chapeu lui dit un signe de la main. Elle se leva et alla le rejoindre.

-Il y a un soucis Lan ?
-J'ai remarqué quelque chose de pas net.
-Quoi comme chose de pas nette ?
-Ne fais pas de bruit et suis moi.

Sans mot dire, Jenayah emboita le pas de Chapeu, qui la mena hors du colisée dans lequel nichaient les Faucons D'Argent déchus.

-Regarde.
-Je ne vois rien.
-Regarde mieux, Jena.

Alors que Jenayah tournait la tête, elle sentit sur son corps les mains de Chapeu qui se refermaient. Elle lui expédia un coup de poing en pleine figure.

-NE ME TOUCHE PAS CONNARD !
-Laisse toi faire, ça sera rapide, répondit celui ci du tac au tac.
-JE NE SUIS NI SAMA NI SM !

Un second coup envoya Chapeu mordre la poussière. Jenayah lui expédia un coup de pied en plein visage et regagna le nid.

-Calme tes ardeurs, abrutit.
-Tu ne comprends rien, lui répondit Chapeu en essuyant le sang qui coulait de son nez.

Il se leva d'un bond, lui sauta dessus et l'embrassa.

-Lan, Lan je t'aime ! Cria Jena.
-Chut, répondit ce dernier en plaquant une main sur sa bouche. Ne parle pas fort, on pourrait nous entendre !
-D'accord, tout ce que tu voudras, mon Lan !
-Bien, très bien. Jena, a quel point m'aimes-tu ?
-A la folie ! Je me donnerai la mort pour toi ! Je ferai tout pour toi ! Tout !
-Même tuer si je te le demandais ?
-Ho oui ! Tu n'as qu'à me le demander mon adoré, supplia Jena, les larmes aux yeux.
-Je ne vais pas te demander ça, lui répondit calmement Chapeu. Ecoute moi, dans un premier temps, je veux que tu dissimules aux Beuhistes -et à Ora- le fait que tu m'aimes. Ne le dit à personne, ne le montre à personne. Nous ne devrons pas rester ensemble ou collés, personne ne devra se douter que j'ai utilisé mon pouvoir sur toi, Jena. D'accord ?
-Ho oui mon amour !
-Parfait. Ensuite, je te dirai ce que j'attends de toi, Jenayah. Pour l'heure, tu devras obeir à absolument tout ce que je te dirai. D'accord ?
-Absolument Lan. Je ferai tout ce que tu veux, tout, absolument tout ! Répondit Jenayah en se mettant à genoux et commençant à deboutonner le jeans de Chapeu.
-Pas maintenant, l'arrêta celui ci. Va dormir, nous sommes restés hors du camps trop longtemps déjà.
-Je suis à tes ordres.


*

La nuit passa. Et le lendemain, SM, Sama, Jena, Chapeu et Ast se trouvaient devant le château du Gardien, accompagné des Légendaires et d'un Danaël plus que déterminé.

-Voici Klashinga, la demeure du Gardien des pierres des dieux ! C'est ici que s'achève votre voyage...d'une manière ou d'une autre !



A suivre....

FIN DU CHAPITRE 3


____________________________________________
Les Pirates de Nouvelle Ère recrutent ! N’hésitez pas à nous contacter si la voie de la piraterie vous intéresse, moussaillons !
Pour des aventures Ivl et Irl !

                                            

Patronne de la Taverne
Patronne de la Taverne
avatar


T.O.P Samaël
Messages : 1845
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Sur mon Capitaine. Je veux dire, son navire.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Beuhistes -et Ora. (Déconseillé aux moins de 14 ans)   Dim 13 Sep - 11:29

Chapitre 4 : Laids haies preux vœux du garde. Hein ? N'importe quoi ce titre.


-Mes amis, nous y sommes ! Pas question de faire demi tour, on ne repartira qu'avec la pierre de Crescia ! Annonça fièrement le chevalier Danaël à SM, Sama, Chapeu, Jena et Asterios.
-Partez devant ! Je vérifie qu'Elysio ne risque pas de s'échapper, cria Gryf en s'agenouillant près de lui après l'avoir lié a un tronc d'arbre.
-Un plan sm 8D ? Demanda SM.
-Calme tes ardeurs, répliqua Sama.

Les Légendaires, les Beuhistes -mais pas Ora- partirent faire face à leur destinée.

-Que faisons nous ? Demanda Asterios aux filles, tout bas. Il est clair que Les Légendaires sont bien partis pour la mort là. Je ne veux pas mourir.
-Ca sera pas nouveau pour moi, répondit Jena.
-On va quand même eviter ça, conclut Chapeu. SM et Sama, veillez sur nos arrières, et ceux du groupe.
-Ne m'adresse pas la parole.
-...Ast, dis leur.
-Heu...SM et Sama, je pense que Chapeu n'a pas tord. Vous devriez veiller sur nos arrières et...
-Ok ok ca va.

Devant eux, le Gardien se dressait, fier et majestueux. Enfin pas tant que ça. En fait, il était aussi grand que Mael.

-Je peux donc me présenter, meme si vous vous doutez de qui je suis : « le gardien ». J'ai suivi votre parcours totalement merdique, à vous Beuhistes, depuis votre arrivée à Klafooty ! Et je serai plus que ravi de vous offrir ce que vous voulez, c'est à dire la pierre de Creshia.
-Ah mais non, y a erreur là, coupa SM. Nous ce qu'on veut c'est juste rentrer chez nous.
-Nous nous sommes venus pour la pierre, cria Danaël, déterminé.
-Oui mais nous on veut juste quitter Alysia en fait, surenchérit Asterios. Y aurait-il moyen de....Je veux dire, on peut toujours s'arranger mon chou...

Un silence vint s'insinuer entre le Gardien et les Beuhistes -sans Ora-. Puis ce dernier le briser sans outre mesure.

-Vous m'écoeurez, Beuhiste.
-Doh !
-Soyez prévenus que personne n'a jamais réussi à triompher des épreuves qui seules vous permettront d'obtenir ce que vous voulez. Et vu votre réputation de branleurs incompétents, j'ai décidé d'adoucir la difficulté de ce qui vous attend dans mon château, en y ajoutant...le facteur temps !
-Hé, cria Jena. C'est quoi c'te triche ? Le facteur temps c'est fait pour augmenter la difficulté justement ! Pas l'amoindrir !
-Rien à faire, si je ne le mettais pas vous seriez capable de prendre 3 heures avant de triompher. Je n'ai pas que ça à faire, les gars.
-Et nous concernant, demanda Danaël, vous nous filerez la pierre si nous triomphons de vos épreuves, hein ?
-Vous vous mettrez d'accord avec les Beuhistes une fois arrivés à destination, conclut le Gardien. Légendaires, Beuhistes -mais sans Ora- vous avez cinq minutes pour parvenir au sommet de mon château, BONNE CHANCE !
-Putain le bâtard, dans la BD c'est 10.
-On le maudira plus tard, cria Sama. COURREZ !!

Les Beuhistes -sans Ora- s'élancèrent. Les Légendaires étaient devant eux.


*



Tandis que SM, Sama, Chapeu, Asterios et Jenayah luttaient vaillement aux cotés des Légendaires, Larme, Mini, Mael, Ora, Le cadavre du Borgne, Saphi et Flamme venaient enfin de quitter Klafooty.

-Bordel, on arrivera jamais à ressuciter Le Borgne, dit Larme en grimaçant, le corps commence déjà à puer, je le sens de là.
-C'est impossible, je l'ai enfermé dans de la glace pour le conserver, se défendit Flamme !
-Non, c'est juste Mael qui transpire à force de porter ce bloc de glace sur des kilomètres.
-Vous en faites pas, reprit Flamme. J'aperçois des types là bas, surement de gentils voyageurs. Ils pourront nous indiquer précisément la direction de Larbos.
-A ta place, je me méfierai de tes « gentils voyageurs » Flamme, dit calmement Ora.
-Allons, ils ne sont que deux ou trois pequenauds, et nous sommes sept.
-Le Borgne compte ou pas ?
-Il est mort.
-Six alors.
-Hé salut les mecs, dit Flamme en agitant la main. Nous sommes d'innocentes personnes qui désirons simplement atteindre Larbos. Pouvez vous nous indiquer la route afin de nous y rendre au plus vite ?

Deux enfants se tournèrent vers eux. Le premier était grand et gros pour son age, roux, et portait un sabre a la ceinture. Le second avait la peau pale, et les cheveux bleutés. Il était vetu entièrement de cuir et portait une faux.

-Mais..Vous etes des adultes ?? S'exclamèrent-ils
-Oui, leur sourit Flamme, en fait nous ne...
-Nous n'avons pas été touchés par les retombés Jovénia, nous ignorons pourquoi et de ce fait désirons aller voir le roi, coupa Oragie de peur que Flamme ne fasse une boulette.
-Regarde ça Reck, dit le premier en dévisageant Saphi. Ca fait longtemps que nous n'avons plus joui des ondulations d'un corps de femme. Je veux dire un vrai corps. De vraie femme.
-...On demandera notre route à quelqu'un d'autre, répondit Saphi en se détournant. Merci bien, aurevoir !

Sans crier gare, les deux brigands lui bondirent dessus et la saisirent par les poignets. L'un l'immobilisait tandis que le second éprouvait un plaisir évident à lui palper la poitrine.

Flamme : OO
Mael : OO
Mini : OO
Larme : OO
Le Borgne : X.X
Ora : « Dégagez vos mains de là, ou mes amis et moi ne vous épargnerons pas ! »

-Ah ouais ? Sans blague ? Rétorqua le premier en allongeant Saphi sur le sol tandis que le second déguainait son arme. Que comptez vous faire contre les deux plus terribles assassins de Larbos ?
-Ca, fils de pute !

Sans crier gare, Oragie tendit le bras et des dizaines de lames d'air invisibles vinrent ecorcher le brigand qui hurla de douleur.

-MAGICIEN ! MAGICIEN !
-Et tu n'as encore rien vu !

Ora se concentrant, et tendit l'autre bras. Il parvint à créer ce qui ressembla a une vague d'air, qui prit de l'ampleur et s'abattit sur son adversaire. Ce dernier fut soufflé à des kilomètres. Epuisé, Oragie tomba a genoux sur le sol. Mini l'aida a se relever. Le second brigand se redressa de toute sa hauteur (c'est à dire un mètre trente, environ) et se saisit de sa faux.

-Tu veux vraiment faire ça mec ? Demanda Flamme. On est 7 et tu es seul.
-6, rectifia Mael.
-Oui pardon, 6.
-ET ALORS ? Gronda le malotru. A moi seul, je vous vaux tous !
-C'est ce que nous verrons ! Crièrent en même temps Larme et Flamme.

Les deux Beuhistes se regardèrent.

-Non mais attends Larme, dit Flamme, toi tu as déjà utilisé ta lance contre l'Orc tout à l'heure, laisse moi me battre là.
-Mais toi tu fais que de la merde.
-Mais non !
-Je serai plus efficace, laisse moi m'en charger !
-Tirons à la courte paille !

Se retournant, Larme et Flamme entreprirent de chercher des batons de bois qu'ils placèrent dans leurs mains. Les deux se concentrèrent...et ne virent pas le coup de faux qui les manqua de les trancher en deux.

Ce fut Saphi qui leur sauva la vie, en laissant jaillir de ses mains un tourbillon de feu, réduisant en un tas de cendre le brigand. Ce dernier hurla de rage, tandis qu'une odeur de chair brulée agressait les narines des Beuhistes -et d'Ora-, choqué d'assister à cette lente agonie, même d'un etre si détestable. Finalement, il se consumma et mouru. Saphi se leva, les jambes tremblantes et les larmes aux yeux.

-Merci Saphi, bredouilla Larme.

Elle passa près de Larme et Flamme, tendit silencieusement une main a Ora et lui offrit son épaule afin qu'il puisse s'y reposer. Puis elle se tourna vers Flamme, et lui expédia une gifle magistrale.

Mael tirant toujours le corps du Borgne, les Beuhistes -et Ora- repartirent.



*


-Qu'est ce qu'il y a par terre ?
-J'sais pas. Ca craque comme des chips.
-COUREZ BANDE DE TROU DUC, cria Jena. Le mur va se refermer sur nous et on a que 5 minutes !

Les Légendaires et les Beuhistes -mais sans Ora- s'élancèrent à l'autre bout du couloir tandis que les murs se rapprochaient.

-Rhaaar, je suis nul en course de vitesse, maugréa Asterios. On n'y arrivera jamais. Il est long ce putain de couloir !
-Et encore, ne vous plaignez pas, cria Jadina, vous avez des jambes d'adultes vous.

Les Beuhistes atteignirent enfin le bout du couloir. A quelques pas derrière eux, Les Légendaires suivaient. Danaël Gryf et Jadina passèrent le couloir.

-Depêchez vous ! Cria Sama à Shimy et Razzia.

Soudain, un gigantesque coup de feu retentit, et Shimy et Gryf explosèrent, percutés par une balle de gros calibre. Tous restèrent sous le choc. Asterios avait un bazooka à la place du bras.

-SHIMY ! GRYF ! NON C'EST IMPOSSIBLE !!

Jadina et Danaël tombèrent au sol, les larmes aux yeux. Les couloirs se refermèrent en un claquement sec ;

-PUTAIN AST MAIS TU AS FOUTU QUOI LA ??
-JE NE SAIS PAS !
-DEPUIS QUAND TU PEUX CHANGER TON BRAS EN BAZOOKA ???
-JE...JE L'IGNORAIS !
-C'EST TON POUVOIR ? JE PENSAIS QUE TU POUVAIS LIRE DANS LES PENSEES ??!
-Je...Je crois que mes pouvoirs sont changeants, répondit Asterios les larmes aux yeux.
-Tu as tué Gryf et Zimy, hurla soudain Razzia en se saisissant du Leviathan. Meurtrier !
-Je n'ai pas fais exprès !! Se défendit Ast.
-Mais quel boulet, dit Chapeu.
-On peut les ressuciter, intervient SM. J'ai ce pouvoir. Je peux ressuciter les morts !
-Bon sang, mais qui etes vous à la fin, cria Jadina. Vous etes adultes, vous possédez de supers pouvoirs et vous dites ne pas venir d'ici.
-C'est compliqué, les coupa Jena. Mais en attendant nous avons plus que 3 minutes, je propose que Sama et Kyu restent ici et font ce qu'elles peuvent pour ressuciter vos amis. Mais nous, nous devons continuer !
-Entendu !

Chapeu, Asterios -et son bazooka-, Jenayah ainsi que Danaël, Razzia et Jadina poursuivirent leur route, en sprint ininterrompu. Ils atteignirent enfin un pont, qu'une statuette de métal leur barrait en crachant des flammes.

-Ces flammes nous bloquent le passage ! Que faire, cria Danaël !
-Maintenant, cria Chapeu à Jenayah qui dégaina sans prévenir sa dague, et l'enfonça dans le corps de Danaël. Le chevalier s'ecroula, mort.
-JENA !! JENA QU'EST CE QUE TU AS F...

Ast ne pu terminer sa phrase que Jenayah envoya la lame, qui s'enfonça dans son cœur. Asterios cracha du sang, et bascula en bas du pont, dans le vide. Tandis que Razzia et Jadina prenaient leurs armes afin de les brandir face à Jenayah, Chapeu attrapa la princesse magicienne et l'embrassa.

-Chapeu, Chapeu mon amour.
-Tue Razzia.
-Je suis à tes ordres !

Jenayah -sous l'apparence d'Asterios- fonçait cote à cote avec Jadina. Razzia eu tout juste le temps de lever le bras, que Jenayah se changea de nouveau, en Danaël.

-Razzia, c'est moi. Danaël.
-Vous n'etes pas le zevalier Danaël ! Vous n'etes pas mon ami !

Jadina brandit son bâton aigle et tua Razzia.

-Nous vous avons plu, Maître ? Demanda Jenayah a Chapeu.
-Vous avez été parfaites, toutes les deux...
-Pitié, implora Jadina, donnez moi un ordre, encore ! Je veux vous satisfaire, vous faire plaisir !

Chapeu décida de tester les limites de son pouvoir.

-Créé un portail magique pour nous deux. Quand nous serons passés, tu te suicideras par le feu.
-Ho oui ! Je le ferai, Chapeu !

A la seconde où Jenayah et Chapelier passèrent les flammes, Jadina laissa tomber son baton aigle dans le vide, et se suicida.

Ce fut seulement une fois le corps de la princesse consummé que Sama, SM, Gryf et Shimy arrivèrent.


*

-GARDIEN ! Montrez vous et réglons nos comptes !!

Hurla Chapeu en traversant la dernière salle à l'instant précis ou le dernier grain de sable du sablier tombait. Jena, sous la forme de Danaël, le suivait.

-Félicitation Beuhistes. Votre arrivée coïncide avec...
-Je m'en fous, répliqua Chapeu ! Je suis là pour la récompense !
-Auparavant ne voudriez vous pas voir ce qu'il est advenu de vos camarades ? Je peux vous le montrer sans problème avec le globe de Galéa.
-Non ! Je sais qu'ils sont morts, mais ils ressuciteront grace à Sama et SM ! Alors je n'ai pas beaucoup de temps ! Filez moi ce que je convoite et je vous dirai aurevoir !
-Vous renvoyer dans votre monde ? Demanda le Gardien.
-Vous avez ce pouvoir, le questionna Chapeu, plus calme.
-J'ai ce pouvoir, effectivement, Beuhiste Chapelier.
-Ce n'est pas ce que je désire.
-Dans ce cas, à quoi pensez vous ?
-Les pierres des Dieux. Ce sont elles que je désire.
-La pierre de Creshia ? Vous etes un adulte déjà. Qu'en ferez vous ?
-Je dois me faire un allié dans cette aventure.
-Très bien ! Que celui qui est parvenu jusqu'à moi par delà les épreuves se voit remettre la pierre des dieux de son choix.

Le gardien joignit les mains, tandis que la pierre, étincellante de mille feux, se formait entre ses paumes. Chapeu tandis la main. Au moment où il allait se saisir de la pierre, Vertig fonça et l'attrapa dans son bec !

-Pas cette fois, cria Chapeu, préparé, en attrapant le volatile par la queue et l'envoyant valser contre un mur ! Cette pierre est à moi.

L'oiseau ne cessait de s'agiter, des plumes tournoyaient autour de lui et Chapeu.

-Ecoute moi, dit simplement Chapeu. Je sais ce que tu veux. Et je vais te l'offrir mon ami. Vertig. Ou devrais-je dire...Skroa.

L'oiseau s'arrêta de piailler. Il se calma et dit d'une voix lugubre.

-Qui êtes vous réellement ?
-Ne pose pas cette question, mais contente toi d'une seule réponse. Un ami.
-Un véritable ami me donnerait la Pierre divine.
-Et je vais le faire, dit Chapeu en approchant la pierre de Vertig. Mais en échange, je veux ta parole que, lorsque nos chemins se recroiseront, tu seras de mon côté. Autrement, sache que je n'ai pas peur de toi. Jenayah et moi même pourront très bien venir à bout de toi. Meme si la bataille sera sanglante, tu n'auras rien à y gagner.
-Je ne sers aucun maître, répondit Vertig.
-Je ne m'autoproclamerai jamais ton Maître, Skroa. Seulement ton allié. Marché conclu ?
-Vous allez me donner la pierre si j'accepte ? Pour de bon ?
-Tu l'avaleras, et elle te redonnera ton apparence adulte. Une fois cette forme retrouvée, il faudra que tu nous téléportes, Jenayah et moi meme, loin d'ici. Mes amis ne vont pas tarder à débarquer, ainsi que Les Légendaires.
-Marché conclu, allié Chapeu.

Chapeu tendit la pierre à Vertig. Il l'avala.

-Enfin ! ENFIN ! Après tant d'années prisonnier de ce corps pitoyable, me voilà redevenu moi meme ! Quelle sensation ! Alysia ! Prends garde au retour de Skroa !!
-Et de Chapeu !

Skroa tourna le tête vers le Beuhiste, un regard noir.

-Et de Chapeu, répéta-t-il.

Il allongea son bras griffu, Chapeu et Jenayah y posèrent leurs mains.

-Ou désirez vous vous rendre ?
-Larbos me semble etre une bonne destination, sourit Chapeu a Jena. Qu'en dis-tu ?
-Je vous suivrai jusqu'en enfer, mon Chapeu.
-Dorénavant, tu m'appelleras Maître.
-C'est entendu, Maître.

Chapeu, Danaël et Skroa se valatilisèrent.

*

-Je ne comprends rien à rien...

Sama et SM, ainsi que Les Légendaires étaient enfin parvenus au château du Gardien.

-Vous nous dites que Chapeu et Skroa se sont saisis de la pierre de Creshia ? Rétorqua Asterios à bout de nerf, tout tremblant.
-C'est ainsi, approuva le Gardien. Ils ont ensuite utilisés tous les trois une téléportation magique.

Danaël se laissa tomber à genoux.

-La pierre de Creshia..était notre unique espoir.

Jadina aida le blond chevalier à se relever.

-Je suis navré, rétorqua le Gardien. Ils ont été fourbes, mais ils ont respectés les règles...à leur façon.
-Vous étiez de mèche avec eux, soyez maudits !
-Si vous le voulez, dit le Gardien, je peux vous proposer une autre Pierre afin de compenser vos pertes.
-Nous n'avons que faire de ces fichus cailloux, railla Danaël ! Gardez les !
-Voilà un dilemme des plus interressant, songea à voix haute le Gardien, vous avez triomphé des épreuves de Klashinga...et vous ne désirez aucune récompense ? Navré, mais il m'est impossible de vous laisser repartir sans récompense.

Il pointa Danaël du doigt tandis qu'un filet lumineux se formait à son extrémité. Sama, Asterios et SM assistèrent au téléport des Légendaires.

-Il va sans doute rendre leur vraie forme à Ikaël et ses camarades, dit Sama. Tout rentre dans l'ordre.
-Non tout ne rentre pas dans l'ordre ! Chapeu ce fils de pute !! Si je le trouve je le...
-Modère toi SM, la coupa Sama. Je reve autant que toi de buter ce connard, mais pour l'heure il est hors d'atteinte.
-Ou a-t-il pu aller selon vous, se demanda Asterios.
-Dans son cul, répondit SM.
-Aucune idée, répondit Sama.
-Nous faisons quoi nous ? Rejoindre Larbos, afin d'esperer retrouver les autres.
-L'idée me semble bonne, oui.

Les 3 Beuhistes -sans Ora- se regardèrent tristement. Tout était tellement allé si vite.

-Et nous, demanda SM au Gardien. Avons nous une récompense pour être parvenu au bout de vos épreuves à la con ?
-Les seuls qui y sont parvenus à temps ont eu leur récompense.
-Vous parlez de ces connards !
-Oui, comme vous dites.
-Auriez vous au moins l'amabilité de nous indiquer où nous rendre afin d'atteindre Larbos, demanda Asterios en clignant des yeux ?
-Vous pouvez toujours aller vous faire voir.


FIN DU CHAPITRE 4 !!!!!

____________________________________________
Les Pirates de Nouvelle Ère recrutent ! N’hésitez pas à nous contacter si la voie de la piraterie vous intéresse, moussaillons !
Pour des aventures Ivl et Irl !

                                            

Patronne de la Taverne
Patronne de la Taverne
avatar


T.O.P Samaël
Messages : 1845
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Sur mon Capitaine. Je veux dire, son navire.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Beuhistes -et Ora. (Déconseillé aux moins de 14 ans)   Dim 13 Sep - 11:34

Résumé des chapitres précédents : Suite à un gros bordel spatio-fantaisiste-temporel, les Beuhistes -et Ora- se sont retrouvés emprisonnés à l'intérieur du monde d'Alysia ! Ayant pour seules armes des pouvoirs magiques -ou pas- qu'ils parviennent plus ou moins à controler -ou pas- , ils ont fait la renocontre des Légendaires ainsi que d'Elysio à l'intérieur des plaines de Klafooty. Chapeu, en écho à son pouvoir, s'est tapé SM et Sama -en même temps- et a visiblement apprécié l'expérience tandis que Le Borgne, mort, fut conservé dans la glace grace au pouvoir de Flamme. Les Beuhistes furent ensuite séparés en deux groupes distincts. Chapeu, Asterios, SM, Sama, Jena et Les Légendaires d'un côté, et Larme, Mini, Mael, Le Borgne -cadavre gelé-, Saphi et Oragie de l'autre. Tandis que le second groupe tente désespérement de rejoindre Larbos afin d'affronter chronologiquement les événements du tome 3, Chapeu a berné brillament -ou comme un gros fils de pute, cela dépend du camp dans lequel on se place- tout le monde et a fait de Jenayah son esclave. Il s'est servi d'elle pour passer les épreuves du Gardien et atteindre la pierre de Creshia, grâce à laquelle il a acheté le soutien de Vertig, redevenu Skroa. Le Gardien, afin de féliciter les Légendaires -morts mais ressucités par Sama et SM, liées entre elles- pour être parvenu au bout de ses épreuve sen temps voulu, leur a rendu la vie et a redonné à Ikaël ainsi qu'aux Faucons D'Argent leur véritable apparence. Chapeu ainsi que Jenayah sont à présent loin du groupe, et il reste à Asterios, SM et Sama à rejoindre Larbos afin de retrouver les autres Beuhistes -et Ora-.

L'élément secret que personne n'est censé savoir (et qui fait baliser Ora dans son coin) : Si jamais le lien entre Sama et SM devait se rompre (si Sama parvient à tuer SM en gros) Oragie a promis d'accepter de se lier avec elle, et prendre la mer ensemble.



LES POUVOIRS


Dans cette fiction, il y a les Guerries :


Flamme : Flamme est capable d'utiliser le pouvoir naturel de la Glace pour se battre. A ce stade, il ne le maîtrise évidemment pas très bien, mais est déjà capable de créer des plaques de verglas, ou de projeter des piques de givre sur ses ennemis. Il peut geler l'air un court instant ou le sol sur une petite surface. Selon Flamme, Saphi et lui se sont « trompés de pouvoir » et il doit forcément y avoir moyen « d'échanger ».


Saphi : Saphi maîtrise le Feu. Elle est l'exact opposé de Flamme, c'est à dire qu'elle peut créer de l'énergie de feu qu'elle parvient sans problème à diriger ou envoyer sur ses ennemis. Elle peut enflammer des objets, où des adversaires, en un battement de cil. En revanche, elle contrôle encore mal la quantité de fumée noire qui s'en réchappe.


Mini : Mini possède la capacité d'adopter une forme Jaguarianne en un tour de main. Ainsi, ses griffes deviennent sa principale et meilleure arme. Sa vitesse, ainsi que sa souplesse sont augmentées et elle se trouve pourvue de crocs et d'un odorat surdéveloppé.


Oragie : Oragie a la parfaite maîtrise du vent sur Alysia. Bien qu'il s'agisse d'une énergie impalpable, il est capable de le solidifier afin de créer ce qu'il décrit comme des « lames d'air » ou « lames de vent ». Il sait également augmenter ou diminuer la puissance du vent, et créer au besoin des vents contraires.





Larme : Larme possède la faculté d'appeller à elle sept lances magiques, qui paraissent émaner de son corps lorsqu'elle a besoin de les brandir. Etrangement, entre ses mains les lances semblent ne rien peser. Chacune des sept lances ont un pouvoir spécifique, mais pour l'heure Larme ne connait les capacités que de la première, qu'elle a nommé Coupe. Cette dernière tranche absolument tout. Rien ne résiste à sa morsure. Il va de soi que SM jalouse grandement Larme pour ce pouvoir.


Le Borgne : Eli a la capacité non seulement de se dédoubler, mais également se détripler et se quadrupler. Ses capacités de clonages pour l'instant semblent illimitées, et si il est allé jusqu'à créer trois clones de lui même pour taper quatre fois plus en plein combat, il aurait très bien pu aller jusqu'à cinq voire dix ou vingt. Néanmoins, une armée de Borgnes semblent difficilement concevable.




Et les autres... (les loosers)



Jenayah : Jenayah possède la capacité incontrolée de se saisir de l'apparence des êtres vivants (humains, elfes, orcs, animaux..) qu'elle tue. Bien que ce pouvoir semble très utile, il est lié à l'inconvénient de ne pas pouvoir retrouver ensuite son apparence d'origine, à moins de se suicider, auquel cas, quelques secondes avant la mort, le physique tant désiré reviendra. Jenayah peut également se saisir du pouvoir et/ou des capacités particulières (force, acuité sensitive, souplesse...) de sa victime. Elle ne peut pas retrouver son corps d'origine, mais peut choisir d'adopter quand elle veut l'apparence de ses victimes, du moment qu'elle en a tué plus d'une.


Mael : ???


SM : SM possède un pouvoir de Guérison, bien que limité pour l'instant. Elle peut soigner les plaies visibles et le poison, ce qui lui coûte de l'énergie malgré tout, mais mieux que ça, SM est capable de rendre la vie à un corps défunt encore chaud. Pouvoir néanmoins très utile, SM ne cesse de s'en plaindre, sous prétexte que sa place est au front et non dans l'ombre, à guérir les guerriers ou réanimer les morts.


Sama : Samaël possède la capacité de se Lier avec une âme. Se lier signifie fusionner psychologiquement avec ladite âme, les deux entités jusqu'alors distinctes n'auront alors plus aucun secret l'une pour l'autre. En ce faisant, Sama récupère le pouvoir magique de sa jumelé (si elle en possède) et les deux gagnent une quasi immortalité. La seule façon de rompre un lien comme celui ci est de tuer son partenaire. Si l'un des deux se suicide, l'autre mourra.


Asterios :  Asterios possède des pouvoirs changeants. Ainsi, il se découvre tous les jours un pouvoir différent. Ceci peut être en soi très pratique, mais également très casse couilles...


Chapelier : Chapeu possède la capacité unique de soumettre qui il le veut à la force de l'Amour. Ainsi, il détruit tout ce qui faisait la personne avant qu'elle ne tombe amoureuse de lui, à l'exception de ses souvenirs. Pour rendre une personne vulnérable à ce pouvoir, il suffit à Chapelier de l'embrasser. Il peut délivrer les victimes de ce pouvoir quand il le désire, et dès cet instant la personne redeviendra celle qu'elle était avant ce viol psychologique. Elle conserve néanmoins tous les souvenirs du temps où elle était amoureuse de Chapeu, que ce dernier ait duré une minute, ou un siècle.






Chapitre 5 : Oroban, capitale du pinar, des putes et du camembert

Ce chapitre commence environ 2 ans après la fin du 4


Oroban, Capitale du royaume de Larbos. C'est un soir d'été, lorsque les étoiles brillent haut dans le ciel, sous le coup des 1 heure après minuit, que la Taverne des 3 Licornes est la plus animée. Derrière le comptoir, Mael sert deux pintes de bières brunes à deux enfants rondouillets. La Taverne est bondée, il y a des musiciens et des danseurs, ainsi que des saltimbanques. C'est un soir de fortune pour le gérant des 3 Licornes. Un gamin brun, avec une épaisse mèche sur l'oeil et un tire bouchon capilaire, escorté par deux marakas, entre et se fraye un chemin parmi la clientèle endiablée et alcoolisée. Le Comte Kasino arrive jusque devant Mael.

-Salut Tavernier, je viens d'Oroban pour goûter à votre célèbre flux...
-Bien le bonsoir jeune homme, lui sourit Mael en lui tendant une pinte.
-Mais non connard, s'emporte Kasino. Je ne parlais pas de cette pisse de chat, mais du flux de vos Licornes...vous savez...

Tout en disant ces dernières paroles, il tourne la tête en direction de l'estrade. Larme, Mini et Saphi sont respectivement en petite tenue sm, avec une corne de licorne en plastique accrochée sur la tête, et font du pool dance.

-Ho, ce flux là, répondit Mael.

Le Comte Kasino sortit de sous son manteau rouge un épais sac d'or qu'il jetta par dessus le comptoir.

-Oui ce flux là...Laquelle est dispo ce soir ?
-C'est que, messire, s'excusa Mael, mes Licornes sont connues dans tout Oroban. Pour les chevaucher, il faut reserver -et payer- bien un mois à l'avance.
-QUOI ?? Mais c'est du n'importe quoi ton bordel, s'exclama Kasino. Les vaches d'Orchidia ne sont pas si difficiles !
-Justement messire, reprit Mael, moi ce ne sont pas des bovins que je propose à la vente, mais des LICORNES. On ne les BAISE pas sauvagement, on les CHEVAUCHE avec grace. On ne pratique pas de BONDAGE, on leur passe un petit LICOL. On ne...
-Ok ok j'ai compris ! Quelle arnaque, se plaignit Kasino en faisant volte face.
-ATTENDEZ MONSIEUR !

Flamme vint l'arreter, vêtu d'un grand et large manteau violet, tombant presque jusqu'à ses bottes de cuir.

-Qui a besoin aujourd'hui de passer le licol à des licornes ? Haha ! Non, moi j'ai de la vraie et bonne marchandise à vous proposer monsieur ! Du bon flux bien chaud si vous voyez ce que je veux dire...et pas besoin de reserver un mois à l'avance !
-C'est qui ce guignol ? Demanda Kasino en direction de Mael.
-C'est Flamme, le plus grand proxenete d'Oroban. Il possèd également la plus grande des caves à camembert de la capitale, et est de surcroît un très grand amateur de vin.

Kasino maugré un « mouais » et suivit Flamme par derrière la Taverne, tandis que Saphi finissait de lancer sur le public sa petite culotte de cuir.

Alors que Kasino et Flamme quittaient la Taverne des 3 Licornes, Sama, SM et Asterios firent leur entrée ! Le trio était épuisé, leurs vêtement étaient sales et déchirés, ils étaient assoifés, affamés et exténués. Sama, SM et Asterios trouvèrent quand même le courage de se laisser glisser jusqu'au comptoir, bousculant par là les clients totalement hystériques.

-Mael, après tout ce temps...
-SM !! Sama !! Et Ast.

Mael se jeta littérallement sur ses amis, qu'il n'avait plus vu depuis presque 2 ans.

-Bon sang, mais je vous croyais morts !! Pourquoi ne pas nous avoir suivis lorsque Les Légendaires et notre groupe se sont séparés ? Pourquoi n'être arrivés que maintenant à Oroban ??
-SI TU CROIS QUE C'EST FACILE AVEC QUELQU'UN QUI A UN SENS DE L'ORIENTATION COMME SAMA !! explosa SM.
-Ca fait deux ans que nous tentons de joindre Oroban, Mael !! surenchérit Asterios.  Nous sommes passés par Sabledoray, Orchidia, Imagiki et j'en passe...La géographie Alysienne n'a plus de secret pour nous à présent. Pitié mec, sers nous un verre je meurs de soif.

Mael s'executa.

-Et Jena ? Et le Chapelier ? Ils se sont perdus en chemin ?

Devant la moue renfrognée des Beuhistes -sans Ora- il comprit que quelque chose de serieux était arrivé.

-Ils sont...morts ?
-A vrai dire, répondit Sama, j'en ai aucune idée. Chapeu nous a tous trahit. Il a soumis Jenayah, a tué les Légendaires et s'est tiré avec la pierre de Creshia.
-Qu'est ce que vous me racontez là ?
-C'est la vérité Mael. Mais ne t'en fais pas, SM et moi avons ressu les Légendaires. Mais je te raconterai tout ça avec plus de détails lorsque je serai à tête reposée.
-Et Saphi ? Et Le Borgne, Larme, Mini, Flamme ? Ou sont-ils ? Demanda Asterios.
-Et bien, comme on a du vous l'indiquer je suis propriétaire de la Taverne des 3 licornes, répondit Mael, et...mes licornes...les voilà.

Il désigna d'un geste du bras l'estrade.

SM : O______________O
Sama : O____________O'
Ast : ATTENDEZ MOI J'ARRIVE !!

Alors que Asterios otait ses vêtements et se jetait sur l'estrade et la barre de pole dance, Mael resservit un verre aux deux jeunes femmes.

-Depuis quand Saphi Larme et Mini savent faire du pole danse ?
-Ho croyez moi, elles savent faire bien plus que ça...Hum..
-Mael. Ne me dis pas que tu les as fais se prostituer.
-Mais jamais de la vie enfin !! Je leur ai juste appris à se mettre à quatre pattes et ruer.
-...Ca s'appelle de la prostitution.
-Pas quand j'appelle mes « putes » des « licornes ». Et j'ai les meilleures licornes de tout Oroban, sachez le. Il faut reserver plus d'un mois à l'avance et...
-Ok ok, le coupa SM. Bon et Ora Le Borgne et Flamme, ils sont ou ? Tu vas pas me faire croire que eux aussi tu leur a appris à se « mettre à quatre pattes et à ruer » ?
-Mais enfin, non ! Se défendit Mael. Flamme est un modeste proxenete, le plus grand d'Oroban -après moi-. Il possède également la plus grande des caves à camembert de la capitale, et est de surcroît un très grand amateur de vin.
-Pensées pour ce que nous étions avant de finir dans ce monde de merde...
-Ne vous inquiétez pas, sourit Mael, il se fait appeler Geoffrey pour conserver l'anonymat auprès des gardes du roi Larbosa à ses trousses.
...Geoffrey c'est pas son vrai prénom à ce trou du cul ?
-Si, c'est ça qui est super malin !

SM et Sama se lancèrent un regard désespéré.

-Bon, et Ora ? On peut le voir ?
-Ora est en service, il fait sa nuit présentement.
-Putain Mael ! Tu n'as pas fais ça à Ora tout de même !!
-Quoi ? Ho non, pas du tout. Ce que je voulais dire, c'était que Oragie s'est engagé dans la garde du roi. Il patrouille Oroban et en assure la sécurité en particulier la nuit. Son pouvoir sur les vents l'a rendu très célèbre en ville. Les filles lui courrent après !
-C'est normal c'est le seul mec adulte à avoir une vraie b...
-Pardon ? Qu'as-tu dis ?
-Rien rien. Mais attends une minute ! Tu dis qu'Ora est engagé dans la garde royale ? Mais ce ne sont pas ces gardes là dont tu parlaient, qui en ont après Flamme ?
-Ce sont eux, oui.
-Donc Ora n'est pas au courant pour le...commerce de Flamme.
-Evidemment qu'il l'est. Il a juste choisis délibérément de mentir à son roi.
-Ah...
-Allez, ne faites pas ces tetes ! S'exclaffa Mael en servant une pinte à SM et Sama. Nous sommes enfin tous réunis, après 2 ans d'absence ! Fêtons ça dignement ! En plus grace à Ast, je vais faire sûrement un de mes meilleur soir ! Hahaha ! Tchin ?
-Tchin.

Les Beuhistes -sans Ora- trinquèrent et descendirent cul sec leur bière.




*




-Alors ? Elles viennent nos boissons ?

Mael s'activa derrière le comptoir. Il était déjà si tôt et  voilà que les premiers clients étaient attablés. Et pas n'importe quels clients qui plus étaient ! Les Légendaires en personne. SM, Sama, Ast, Mini, Larme et Saphi dormaient tous affalés sur une table, recouvert par une couverture jetée là par Mael, afin d'éviter que le groupe de héros les reconnaisse -après la confrontation avec Chapeu, il préférait éviter-. Tandis que Mael amenait jusque derrière le comptoir les tonneaux de bière fraiche, une petite fille rousse se baladait dans la Taverne. Elle se cogna soudainement à un homme seul, roux et assez gros.

-Hé ! Vous pourriez pas faire attention espèce de brute ?
-Non mais regarde moi ça ! Ca ne tient pas debout et ça veut me donner une leçon ?

Alors que le brigant -qui était celui que les Beuhistes-et Ora- avaient croisés dans les plaines de Klafooty- s'appretait à décapiter la jeune Toopie, Les Légendaires intervinrent en se plaçant autour d'elle. Un éclat de rire leur répondit.

-A quoi vous vous attendiez ? Ca fait longtemp que le nom des Légendaires n'impressionne plus personne...contrairement à celui des FABULEUX !

La bataille qui s'ensuivit fut brève et l'assassin quitta la Taverne des 3 Licornes très rapidement.

-Mbrrll, maugré Larme en ouvrant un œil. Y s'passe quoi ici ?
-J'veuux dormir moi, grommela Saphi.
-Hé Mael ! Mael ! Je me suis fais un tas de fric ! Beugla Flamme en entrant dans la Taverne au moment ou le brigand y sortait.
-Avec ta meilleure gagneuse ?
-Ben non. Avec le camembert. T'es con ou quoi ?
-PAR ORDRE DE LARBOSA ROI DE LARBOS CESSEZ DE PARLER DE CAMEMBERT !

Flamme fit un bond. Oragie venait d'entrer dans la Taverne, faisant flotter au vent derrière lui une cape pale. Il portait une épée avec la garde en or et un casque azuré et doré finement. Il respirait la classe, l'autorité et le prestige. Derrière lui, une armée d'enfants. C'était moins prestigieux en soi, mais il faisait avec. Il tendit un parchemin à Mael.

-Les héros du peuple « Les Fabuleux » se trouvent-ils parmi vous ?
-C'est nous.
-Bien ! Par le présent parchemin je vous demande de me suivre jusqu'au château où notre bon roi vous attend pour quérir votre aide de toute urgence. Et vous vous etes qui ?
-Bof, nous on est juste les Légendaires.
-Non mais je le sais ça ! Je parlais au groupe de drogués qui se cachent sous une couverture immonde, dans le coin là bas !

D'un geste commandant au vent, Oragie fit voler la couverture recouvrant les Beuhistes -sans Ora, donc-.

-Salut, mec, lui répondit Ast nu comme un ver. Ravi de te revoir.
-ORA !! s'écrièrent en même temps Sama et SM, et se jetant en meme temps sur lui.

Ce dernier s'écarta vif comme la foudre et tira le chevalier Danaël par la main, d'un pas visiblement pressé. SM et Sama s'écrasèrent au sol.

-Finalement veuillez nous suivre aussi Légendaires, le parchemin vous mentionne également ! Allez vitevitevite on se tire !!



*



-Mais qu'est ce qu'ils foutent, se plaignit Flamme, ça fait une heure qu'il est là dedans !
-Vous croyez que Les Légendaires accepteront de nous prendre à bord, demanda Mini. Si ce que Sama, SM et Ast racontent à propos de Chapeu est vrai...
-Nous verrons bien, conclut Mael.

Finalement Oragie sortit du palais royal. Il ota son casque et enroula sa cape sur son épaule.

-Voilà, j'ai terminé mon service.

Son regard s'arrêta sur SM et Sama, l'air visiblement frustrée quelques pas plus loin.

-Elles te font la gueule pour les avoir ignorées tout à l'heure à la Taverne, expliqua Mael.
-J'y peux rien, j'étais en service, s'excusa Oragie.
-Ca leur passera, conclut Flamme en déballant un camembert et en en proposant un morceau aux Beuhistes -et Ora-.
-Et concernant Les Légendaires ? Demanda Mini. Tu leur as demandé ?
-Oui, c'est niet, ils ne veulent plus rien avoir à faire avec nous. Ils ont bien un bateau pour rejoindre le monde elfique et se tâtent encore à prendre à bord les Fabbuleux, mais nous ne serons pas du voyage.
-Putain ils font chier ces cons aussi, gronda Flamme !
-Une minute, dit Ast. Tout ça c'est bien joli, mais avant de songer à nos prochaines aventures, ça serait peut être pas mal que nous soyons au complet non ?
-...
-...
-...
-...
-...
-...
-...
-JE PARLE DE MON BORGNE !! OU EST MON BORGNE ?!



*




-Putain. Vous êtes surs que vous voulez le ressuciter là les gars ? Demanda Sama en voyant le Borgne au travers l'épais bloc de glace de Flamme, encore tout boursouflé à cause de l'attaque des abeilles.
-On ne le laisse pas comme ça ! S'exprima Saphi. Ressucitez le !

Elle fit fondre la glace puis SM s'approcha du Borgne estropié, et le ranima. Ce dernier prit une grande inspiration.

-Je..Je suis ou ?
-MON BORGNE !!

Ast lui sauta dessus en l'étreignant, fou de joie.

-Tu as été crillogénisé durant 2 ans le Borgne. Nous sommes toujours à Alysia, à Oroban, capitale du royaume de Larbos.
-Capitale du pinard, des putes et du camembert surtout.



*




Les Beuhistes -et Ora- étaient réuni sur le port d'Oroban. Oragie tenait fermement entre ses mains la clé elfique que le roi Larbosa avait remis officiellement aux Légendaires, et qu'il avait dérobé.

-T'es un vrai connard avec ton roi quand même, lui fit remarquer SM.
-T'es un vrai connard pas qu'avec ton roi, surenchérit Sama.
-J'ai obtenu le prêt d'un navire royal, une frégate à trois mât Orobanienne, se défendit Oragie, ainsi que l'assurance d'un passage vers le monde elfique. Que me reprochez vous de plus ?
-TU VEUX SAVOIR CE QUE JE TE REPPROCHE ??? S'emporta Sama. C'EST PAS PARCE QUE MÔSSIEUR A DES BOTTES DE CUIR ET UNE CAPE QU'IL DOIT PETER PLUS HAUT QUE SON CUL !
-EN PLUS TU ES MEME PAS FICHU DE RESPECTER TON ROI ET TES SERMENTS ! Surenchérit SM.
-CA FAIT DEUX ANS QU'ON SE VOIT PAS ET TOI TU NOUS SNOB COMME...COMME UN SALE...UN SALE...
-Un sale ?
-Va te faire voir, gronda Sama. Pas moyen que j'embarque à ton bord. C'est décidé je reste ici.
-Je croyais que c'était ton rêve de naviguer à mes côtés ?
-Je ne navigue pas aux cotés d'un gros snob hypocrite.

Sama et SM s'éloignèrent.

-On trouvera un autre moyen de joindre le port elfique !

Les Beuhistes -et Ora- se regardèrent les uns les autres, désemparés.

-Pour une fois qu'elles sont d'accord sur quelque chose, dit Flamme.



*



Après avoir tiré à la courte paille qui occuperait quel poste à bord du Navire, -après celui de Capitaine en la personne d'Oragie-, les Beuhistes -et Ora- prirent la mer. Saphi avait tiré le poste de vigie, mais argumentait en disant qu'elle se sentait trop mal en haut du nid de pie à scruter l'horizon durant des heures. Le Borgne -toujours boursoufflé- avait donc fait jaillir de lui un clone -boursoufflé- et s'était proposé pour la remplacer. Larme avait tiré le poste de Canonière, mais la dernière chose qu'elle voulait apprendre à faire, disait-elle, était de faire fonctionner un canon et exterminer des enfants. Le Borgne avait donc fait jaillir de lui un second clone -boursoufflé- et s'était proposé pour la remplacer. Asterios avait tiré le poste de Second, mais Asterios n'était pas à bord. Le Borgne avait donc...

En fait, c'était un équipage entièrement composé de Borgnes -Les Beuhistes -et Ora- étant respectivement passagers et Capitaine- qui faisait voile vers l'horizon.



*




Pendant ce temps, à Oroban, SM et Sama se prélassaient dans les thermes chaudes d'un salon de massage. Asterios était avec eux, assis en tailleur, et les regardait se faire masser, l'air peu rassuré.

-Hum...Réexpliquez moi encore une dernière fois..Vous voulez vous...téléporter sur le monde elfique ?
-Oui. Tu changes de pouvoir tous les jours toi, dit Sama, il y a bien un moment où ça tombera sur « téléport ». Si ça arrive demain, on les prendra même tous de vitesse !
-Et si...hum...ça arrive..disons dans 10 ans, demanda Asterios.

SM fit craquer ses poings.

-Il vaut mieux pour toi que dans 10 ans tu ne sois toujours pas coincé ici avec nous.
-Parlons sérieusement, reprit Sama, ton pouvoir du jour c'est quoi ? Tu l'as découvert au moins ?
-Oui..
-Vas y, dis.

Ast ôta sa chemise.

-J'ai des boobs.
-...Degueu.



*




-Il est temps d'activer la clé elfique, vous ne croyez pas Capitaine ? Demanda le Borgne
-Tu as raison le Borgne, répondit Oragie.

Il se plaça à la proue du navire, le pied posé sur le beaupré, le bras tendu et la clé elfique à bout de main. Sa cape claquait au vent, ses cheveux volaient contre son front, majestueux (BG attitude). Il ne passa rien.

-Heu..Quelqu'un sait comment fonctionne cte merde là ?
-Regarde si y a pas un bouton, demanda le Borgne.

Oragie tourna et retourna dans tous les sens la fichue clé elfique.

-Je ne comprends pas, ça semble pourtant si simple dans la bd...
-Il y a peut être une incantation à faire ? Proposa Saphi, sortie de sa cabine accompagnée des Beuhistes -sans Ora.
-Si il y en a effectivement une, je ne vois pas laquelle.

Découragée, Oragie abaissa le bras. Les Beuhistes tentèrent chacun leur tour l'expérience -sauf Flamme qui se régalait de ses délicieux camemberts-. La nuit passa.



*




-Bon et aujourd'hui ça donne quoi ?

Asterios haussa les épaules et se tâta.

-Déjà j'ai plus mes seins ! C'est con, je commençais à peine à les apprécier
-Ast sois pas con ! Tu peux nous téléporter ou pas ?
-Je vais essayer.

Il s'accroupit, serra les poings et les dents, ferma les yeux. Des paillettes jaillirent de son cul lorsqu'il péta dans l'effort.

-Désolé...



*




-Cette fois c'est la bonne ! Je le sens ! Je vais l'allumer, c'est sur ! Cette fichue clé elfique aura enfin son utilité !

Oragie, à bord du navire, rageait de nouveau. C'était la deuxième nuit.

-Ca n'est pas grave, murmura Saphi d'une petite voix, tu reessaieras demain.



*




-Et là ?

Asterios avait un bec d'autruche.

-Navré.



*



-Je ne comprends pas pourquoi je n'y arrive pas, s'enervait Oragie ! Ca n'est pourtant pas si compliqué dans les livres bon sang de bordel !!
-Ora...

Saphi tenta un sourire réconfortant.

-Ca n'est pas grave, on y arrivera bien tot ou tard. On tentera encore la nuit d'après, je suis sure que tu arriveras à utiliser cette clé.



*



-Et aujourd'hui ?
-J'ai les pieds palmés.
-Ma vie est nulle.



*



-Cette fois je suis déterminé, dit Oragie le front couvert de sueur. Ca va marcher.

Saphi lui sourit.

-Je suis là, je ne bouge pas. Vas y.

Elle poussa un petit gémisement de plaisir quand le Capitaine parvint enfin à faire entrer en elle la clé elfique après tant d'echecs les nuits précédentes.

-CA Y EST ! JE SENS QUE CA VIENT !!



*



-Dis SM ?
-Mmh ?
-Tu crois que les autres sont déjà dans le monde elfique.
-J'en sais rien, peut etre bien que oui, peut être bien que non.
-On aurait dû suivre Ora, tu crois pas ? Je veux dire...Et si il arrivait malheur à l'un d'entre eux durant la guerre à venir.

Un silence s'imposa le temps que l'information atteigne le cerveau des deux Beuhistes.

-Personne ne pourrait les ressuciter !!



*



-Ca fait combien de temps au fait que Saphi Ora et la clé elfique sont ensemble ? Demanda Mini à Larme.
-Putain j'en sais rien mais vivement qu'ils rompent. Ca devient insupportable, j'en dors plus la nuit !
-Quelqu'un devrait peut être leur dire qu'ils font un peu de bruit, tenta le Borgne.
-C'est un euphémisme.

Soudain une lumière vive sortie de nulle part jaillit d'un cercle lumineux, dans lequel le navire s'élançait. Les Beuhistes -sans Ora- se cachèrent les yeux. Lorsqu'ils les rouvrirent, ils étaient dans le monde elfique.

-Putain c'était jouissif...dit Saphi.
-On devrait pas atterir au cœur d'une bataille normalement là ?

L'eau n'aurait pas pu être plus calme. Le borgne alla taper a la porte de la cabine d'Oragie.

-Capitaine, le monde elfique est en vue sur le pont !
-Comment ça le monde elfique est en vue ? Rhaaaaar je le sens ça vient !
-Capitaine, insista le Borgne, vous devriez venir jeter un coup d'oeil. Bientôt nous atteindrons Karakis, la capitale elfique, si ma mémoire est bonne. Nous devrions y retrouver les Légendaires.

Oragie arrangea son Tricorne en sortant de la Cabine et se rendit sur le pont.

-Hissez le pavillon, Beuhistes, nous allons jeter l'ancre.



*




« HA ! Quelle joie d'accueillir des Licornes chez moi dans mon Royaume ! Héroïnes d'Oroban, soyez ici chez vous ! Ha ha ha ! »


Le roi Kash-Kash se tourna vers Ora, Le Borgne et Flamme.

-Et vous, vous êtes qui ?
-Nous, on est les Beuhistes -et Ora.
-Ca se chevauche ça, un Beuhiste ?
-J'ai sur moi une clé elfique, toujours utile, dit Ora.
-Je suis un éminent amateur de vin et collectionneur de camembert, se vanta Flamme.
-Ici on n'aime ni le vin ni le fromage, ça vous fait puer de la gueule, cassez vous !

L'instant d'après, les portes elfiques du palais de Karakis se refermèrent au nez et à la barbe des 3 Beuhistes -et d'Ora.-

-Moi qui conservai depuis le début de cette aventure ma virginité pour le jour où je rencontrerai Shamira...geignit Flamme.
-Dites, demanda le Borgne.
-Oui?
-Vous croyez que Kash-Kash va se faire Saphi Larme et Mini ?
-On a vraiment une vie de merde les gars.

La clé elfique, les Beuhistes -et Ora- regagnèrent le port sous le craillement de milliers de mouettes.



FIN DU CHAPITRE 5

____________________________________________
Les Pirates de Nouvelle Ère recrutent ! N’hésitez pas à nous contacter si la voie de la piraterie vous intéresse, moussaillons !
Pour des aventures Ivl et Irl !

                                            

Patronne de la Taverne
Patronne de la Taverne
avatar


T.O.P Samaël
Messages : 1845
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Sur mon Capitaine. Je veux dire, son navire.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Beuhistes -et Ora. (Déconseillé aux moins de 14 ans)   Dim 13 Sep - 11:40

Chapitre 6 : Le chapitre où il ne se passe absolument rien


Saphi finit d'attacher autour de son cou le magnifique collier de pierre précieuses prêté à l'occasion du bal par le roi Kash Kash et la couturière Horiny. Elle vint ensuite se planter devant le miroir, et tourna sur elle même. Les chaussures en cristal délicates passées à ses pieds mettaient clairement ne valeur sa robe de en dentelle de même couleur et le diadème posé sur ses cheveux. Saphi s'assura que ses cheveux étaient bien en place, et que son décolleté était assez plongeant.

-Je ressemble à une vraie princesse comme ça.

D'un pas déterminé, elle se parfuma abondement, puis sortit sur le balcon de sa chambre. Larme et Mini étaient dans d'autres chambres, le trio de Beuhistes -sans Ora- devait se retrouver dans la salle de bal d'ici quelques minutes. Saphi sentait son cœur battra la chamade à l'intérieur de sa poitrine. Elle était vétue et parée telle une princesse, et se rendait à un bal. Un bal elfique qui plus était. Elle passa par dessus le balcon une corde faite de draps noués entre eux. Bientôt, Oragie, aggripé à ces derniers, se retrouva près d'elle. Elle l'invita à entrer dans sa chambre. Il se posa sur le lit.

-Tu es très belle ainsi, la complimenta Ora.

Saphi rougit.

-Merci, répondit-elle simplement.

Un silence s'insinua comme si les deux étaient gênés. Ce fut Ora qui parla en premier.

-Tu t'es très bien débrouillée avec la corde de draps, Saphi. Je devais absolument te voir. Je n'aurai pas tenu une journée de plus sans te voir.

Pour un peu, Saphi aurait senti son cœur embraser tout son être en prenant feu. Elle décida de se calmer afin de ne pas begayer. Ora allait-il lui faire une déclaration quelconque ? Etait-ce ce qu'elle désirait au fond d'elle même ? Oui. Oui, au fond, elle était impatiente qu'il se mette (à) nu et la prenne dans ses bras en lui disant qu'il était fou d'elle. Loin de tout, prisonniers en Alysia, un peu d'amour n'était pas superflu. Ora passa une main dans ses cheveux et finit par dire d'une voix douce.

-Toi et moi ça n'ira pas plus loin.

Saphi ne pu s'empêcher de hurler.

-QUOI ???!
-Je suis désolé, et je suis bien conscient que tu dois avoir l'impression que je t'ai utilisé comme un simple objet, mais au fond de moi, je me sens sale, ça n'est pas l'image que je veux véhiculer de ma personne. Je ne suis pas comme ça, et ne veux pas être comme ça aux yeux des autres. Je tiens beaucoup à toi, c'est vrai, et ce qu'on a fait ensemble avec la clé elfique était...-il transpira un peu suite aux souvenirs torrides qui lui revenaient- était super, mais ça ne continuera pas. C'était ce que je voulais te dire.
-Mais...Mais...
-Peut être ai-je fais ça pour me sentir mieux dans ma peau ? Ou alors pour oublier à quel point la (magnifique et merveilleuse) présence de SM (Sama), (toujours réconfortante) à mes côtés me manque (terriblement). Je ne sais pas vraiment. Peut être etait-ce juste un malaise passager à combler ou alors que j'ai vraiment été attiré par la beauté de tes courbes, je n'en sais rien. Et je tiens à m'excuser.
-Mais...Mais ça veut dire que ce soir...On ne va pas.. ?

Saphi jeta un coup d'oeil furtif à son décolleté plongeant.

-Pardon Saphi, dit simplement Ora en ne remarquant même pas son décolleté plongeant.
-D'accord. Tu ferais mieux de partir maintenant. S'il te plait.

Ora acquiesça et, après qu'il ne se soit absolument rien passé, descendit de nouveau par le balcon et disparut dans les jardins fleuris de Karakis.


*


Larme était dans sa chambre également. Elle avait fait apparaître autour d'elle ses lances, et les caressait du bout de son index, distraitement. Elle avait déjà fait la connaissance de Coupe -capable de trancher absolument tout- et Pet -libérant une odeur insupportable lorsqu'elle la brandissait, pour tous sauf elle-. Les cinq autres lances avaient également un pouvoir spécial, mais lequel était-ce ? Larme réfléchissait à ceci quand on tapa à la porte. Elle « rangea » ses lances.

-Entrez.

Le roi kash kash poussa la porte et salua Larme d'un baisemain.

-Vous êtes très élégante ma chere. Tout en beauté ce soir...

Vu qu'il faisait environ 1m30, il arrivait pile au niveau de la poitrine -et du décolleté- de Larme. Cette dernière se détourna un peu afin de couper court à cette séance de voyeurisme imposée.

-Merci, répondit elle froidement.

Hélas, le roi Kash Kash tourna autour d'elle et se retrouva de nouveau face à elle. Il lui prit les main et les embrassa encore.

-Vous savez, dit il, le bal ne commence que dans plusieurs minutes, et la présence du roi n'est pas forcément necessaire...
-Je crois qu'elle l'est ! Cria presque Larme en se dégageant encore.
-Je vous assure que non ma mie ! -Kash Kash avait repris sa main- Que dites vous de passer un peu de temps ensemble, nous pourrions aller au bal un peu plus tard.
-Je crois roi Kash-Kash, que Les Légendaires seraient décus si vous n'y êtes pas !
-Les Légendaires se passeront de ma présence maDame. Si vous saviez... -tout en disant ça, Larme voyait qu'il avait une putain d'errection- le nombre d'années où je n'ai plus serré de femme adulte.
-Je ne serai clairement pas la suivante, alors je vous prie de partir ! J'irai au bal !
-Je vous volerai juste quelques minutes de votre temps ! S'écria Kash Kash en embrassant Larme -il se mit sur la pointe des pieds et était trop petit quand meme, du coup il lui suçota le menton plus qu'il ne l'embrassa-.

Larme voulut le gifler, mais il était trop petit, et elle perdit l'équilibre a cause des talons aiguilles qu'elle portait. Elle tomba sur le lit et Kash Kash grimpa sur elle en laissant jouer ses mains sur sa poitrine. Larme voulut invoquer ses lances, mais dans l'agitation et la panique, elle n'y arrivait pas.

-Ca sera rapide madame, disait Kash Kash en se désappant et en désappant Larme.

Soudain, alors que Larme lui criait « d'aller se faire mettre ailleurs espece de gros connard degueulasse qui pue », Mael sortit de l'armoire dans laquelle il était cahé. L'errection de Kash Kash stoppa nette.

-Allons allons mon cher ami, argua Mael tout sourire, ne vous arrêtez pas pour si peu.

Il se désappa à son tour, tira une chaise et s'y assit, prêt à se masturber.

-Je vous regarde, ajouta-t-il en faisant un clin d'oeil malicieux à Kash Kash qui rougissait à vue d'oeil.
-C'est que...répondit ce dernier, je ne peux procréer dans de telles conditions..
-Ah. Peut être avez vous besoin d'un 3ème partenaire mon roi ?
-Non non, mais je veux dire...Je ne suis pas...Enfin..J'aime les femmes et seulement les femmes, vous voyez.
-Pas de soucis.

Mael ne bougea pas de la chaise. Il était prêt.

-Quand vous voulez mon roi !

Mael =)
Kash Kash : è_é

Mael =)
Kash Kash : è___é

Mael =)
Kash Kash : è___________é,

Mael =)
Kash Kash : PUTAIN MAIS JE N'Y ARRIVERAI JAMAIS DANS CES CONDITIONS VOUS ME FAITES TOUS CHIER VOUS AUTRES HUMAINS !!

Il partit en courant de la chambre, après qu'il ne se soit absolument rien passé. Mael se rhabilla et aida Larme à faire de même.

-La prochaine fois Larme, lui dit il en souriant, apprend à appeler à toi plus rapidement tes lances. Tu as la chance d'avoir un pouvoir super -pas comme Jena ou Ast-, sers toi en.

Larme le remercia sincèrement.


*

-Whaou ! Qui aurait cru que les elfes savaient faire la fête ? Demanda Gryf.
-Rappelle toi qu'ils viennent d'échapper à l'extinction de leur peuple !
-Heu..Il est où le buffet ?

Larme, Mini, Mael et Saphi, seuls Beuhistes invités au bal, observaient Les Légendaires.

-Je trouve Gryf vachement sexy, dit Mini en le deshabillant du regard.
-Tu dis ça parce que tu es une jaguarianne, se moqua gentiment Larme.

De son côté Saphi, le moral dans les chausettes, se contentait de descendre un à un tous les verres de champagne sur lesquel son regard se posait.

-Allons les enfants, dit Mael, restons serieux. Vous vous rappellez ce qu'il est censé se passer dans la Bd en temps normal ?
-Oui, répondit Mini. Les Légendaires retrouvent Elysio, en la personne du sauv...

-MESDAMES ET MESSIEURS, ACCUEILLEZ COMME IL SE DOIT LE SAUVEUR DU PEUPLE ELFIQUE !

Le silence se fit dans l'assemblée tandis qu'Elysio venait de faire son apparition.

-Ho bordel..
-Il faut pas qu'il nous voit !
-Venez ! Chuchota Mael en emmenant Larme et Mini loin du regard d'Elysio.

Pendant ce temps, Saphi, emplie de détermination grâce aux effets de l'alcool, s'approcha de Danaël et lui pinça les fesses.

-Tsais que t'es beau gosse toi ?
-Pardon ?

Danaël ecarquilla les yeux en reconnaissant Saphi.

-LES BEUHISTES !!! -et Ora. Mais comment avez vous pu rejoindre le monde elfique ??!
-Tout doux trésor, lui dit Saphi, Ora n'est pas là, il est même parti très loin. Les autres tête de cul non plus ne sont pas là, y a que moi. Moi et toi. Toi et moi. #clignement de cil, tu saisis l'allusion ?

-Merde mais où est Saphi ? Dit Larme en se retournant.
-SAPHI ! NON ! IL VAUT MIEUX PAS QUE LES LEGENDAIRES NOUS VOIENT !

C'était trop tard, mais Mini s'élança quand même pour rattraper Saphi. Au même moment, la silhouette d'Horiny bondissant dans les airs apparut.

-Attention !!! Cria Gryf

Mais Horiny esquiva le coup du Légendaire fonçant sur elle, et, poignard en main, fondit sur Danaël.

-SAPHI NE RESTE PAS LA ! Criait Mini.
-Jadina ! Shimy ! Faites sortir le roi et les invités ! Dit Danaël en se servant de sa cape comme d'un bouclier afin d'arrêter l'elfe.

Malheureusement sa tactique échoua, et Horiny atteind sa cible. Mini, poignardée en plein cœur, mourut. Ses derniers mots furent « Saphi je te hais.. »

-Bon sang, depuis quand les habilleuses elfiques sont aussi ninjas ?
-Ce n'est pas un horiny ! C'est un piranhi muni d'un talisman d'illusion ! Cria Elysio.

Avant que qui que ce soit ait pu agir, Larme empoigna une de ses 7 lances. A l'instant ou sa main se posa sur la garde, elle disparut instantanément. Le nom de la 3ème lance sera par la suite Téléport.

-Zi z'est le cas PAS DE QUARTIER !

Razzia assoma Horiny d'un direct du droit impressionant. Alors que le piranhi se faisait arrêter et emmener en salle d'interrogatoire et les invités évacués, Elysio s'approcha de Mael.

-Gryf ! J'aimerai que tu me rejoignes dans ma chambre tout à l'heure avec les autres Beuhistes -et Ora-. Nous avons des choses à nous dire.


*


Pendant ce temps, sur l'île maudite, celui qui se faisait officiellement surnommer Skalp-hell constatait à haute voix les conséquences de son plan.

-L'assassin à échoué, généra Rasga.
-Comment le savez vous ?
-Grâce à la dent de Sagys que j'ai confiée à votre soldat ! J'ai jeté un charme de vision sur elle me permettant de voir et entendre comme si j'étais sur place... Mais les dégâts sont limités, les elfes pensent que le roi Kash Kash était la cible de l'assassin.
-Alors qu'il s'agissait de ces humains adultes dont vous avez prédis l'arrivée il y a des lunes, ça je l'ai compris, explosa Rasga. Mais vous saviez que mon espion allait echouer n'est-ce pas ? Vous vouliez juste avoir des yeux sur place pour identifier ces humains qui ont porté secours aux elfes ! J'ai perdu un soldat pour satisfaire votre curiosité !
-Non pas du tout, répondit le sinistre individu, en fait les Beuhistes -et Ora- sont tellement des sous merdes que je pensais réellement qu'il réussirait à tous les tuer. D'ailleurs, il a réussi à tuer l'une d'entre eux. Mais quelque chose m'intrigue...les Beuhistes -et Ora- sont un groupe de douze individus, or ils n'étaient que quatre au banquet....Où sont passés les huit autres ?


*


Flamme finit de congeler Mini dans un épais bloc de glace. Saphi posa une main réconfortante sur l'épaule de Larme. Les Beuhistes -à l'exception de Chapeu, Jena, Sama, SM et Ast- étaient réunis dans les jardins du palais, sous un ciel étoilé.

-Il ne nous reste plus qu'à espérer que SM et Sama trouvent rapidement un moyen de nous rejoindre, dit Le Borgne -toujours boursoufflé- Autrement j'ai bien peur que Mini reste morte plus longtemps que je l'ai moi même été..
-Inutile d'avoir de faux espoirs, dit Saphi. Sama et SM ont mis 2 ans pour trouver la capitale du plus grand royaume d'Alysia, et elles étaient sur le même monde. Alors la capitale d'un monde parallèle...Surtout sans clé elfique -en disant cela elle évita de croiser le regard d'Ora.
-Alors, dit Flamme tout en mangeant un camembert, nous devons vaincre au plus vite le double maléfique d'Elysio ici, pour pouvoir retourner sur Alysia et sauver Mini.
-A propos, où est Elysio ? Il a dit qu'il voulait parler seul à seul avec Gryf une fois nous avoir congédié de sa chambre. Vous croyez qu'ils se disent quoi.
-Aucune idée, dit tristement Saphi. Je me languis déjà que cette histoire se termine...
-Et elle en est encore loin ! Dit soudain Elysio derrière les Beuhistes -et Ora.

Ces derniers se retournèrent surpris.

-Elysio ?
-Veuillez me suivre, les Légendaires et les Fabuleux sont là également, j'ai dis à Gryf de les prévenir de nous attendre, près de la fontaine du jardin de l'aile Ouest.

Les Beuhistes -et Ora- se lancèrent un regard entendu. Jusque là, tout se déroulait comme dans la BD. Ils suivirent Elysio jusqu'aux Légendaires.


*


-Les mineurs de cerre section !! Ils ont été transformés en pierre !! Que s'est il passé ?
-Ils ont du essayer d'ouvrir la porte avant notre arrivée les imbéciles ! Il était évident que le trésor des dieux serait protégé par autre chose d'un simple nuage rouge !
-Protégé ? Mais par quoi !!
-Par ceci !

Soudain, un monstre tentaculaire jaillit du plafond et lança un laser pétrifiant sur Skalp-hell et le général Rasga qui cria de terreur.

-N'ayez crainte, général Rasga. Mon bouclier se charge de parer son rayon pétrifiant avant de le renvoyer vers l'expéditeur !

A ce meme moment, Larme jaillit également du plafond, sans raison aucune, et s'écrasa sur le pédralamar. Ce dernier, déséquilibré, chuta et évita le rayon pétrifiant. D'un geste de tentacule, il écarta Larme, l'envoyant taper contre un mur où sa tête cogna et où elle s'évanouit. Puis il balança un nouveau rayon pétrifiant sur ses ennemis. Skalp-hell, prompt, réussit à l'éviter, mais pas Rasga qui mourut sur le coup.
Un éclair magique, venant de Skalp-hell, se chargea de terrasser définitivement le pédralamar. Une fois ceci fait, c'est dans une démarche fantomatique que ce dernier se dirigea jusque vers Larme, qui reprenait doucement ses esprits. Elle invoqua ses lances immédiatement, pensant aux conseils de Mael, mais Skalp-hell posa son pied sur son poignet et l'en empêcha.

-Tiens tiens...Une Beuhiste -sans Ora.

Larme tenta de se dégager mais il l'attrapa par le cou.

-Vous autres, Beuhistes -et Ora, n'êtes vraiment pas très malins. Vous savez pourquoi vous m'interressez tant.. ? Car il semblerait que vous connaissez l'avenir. Rien sur Alysia et le monde elfique ne semble vous surprendre...

Il resserra son étreinte terrible autour de Larme qui commença à etouffer et manquer d'air.

-Je vais me servir de vous pour prendre le contrôle de ces deux mondes...


*



-Maintenant que nous zommes là, dit Razzia, tu peux nous expliquer pourquoi Gryf a tenu à nous réunir à l'extérieur du palais, Danaël ?
-Hélas je n'en sais pas plus que vous ! Il m'a juste dit que c'était très important !
-Et bien j'espere pour lui qu'il a une sacré bonne raison ! Parce que j'étais sur le pont de me coucher !
-Comme nous tous !
-HO PUTAIN NON ! PAS LES BEUHISTES -et Ora.
-Vous êtes bien surpris, s'étonnèrent les Fabuleux. Ne sont-ils pas vos amis.
-Ben...Disons que c'est un peu compliqué pour l'un d'ente eux, répondit Danaël.
-Chapeu ne fait plus parti du groupe, dit Saphi, passons à autre chose. Nous ferions bien mieux de nous allier pour affronter la menace qui fait rage.
-Légendaires ! Fabuleux ! Beuhistes -et Ora ! Il faut que vous m'aidiez à vaincre un sorcier qui est arrivé dans le monde elfique récemment. Sorcier qui est sûrement à l'origine de la guerre actuelle entre les elfes et les piranhis !
-Un sorcier ? Mais quel sorcier ? Demanda Danaël.
-Moi...répondit Flamme tout bas.
-...De quoi toi ?
-MAIS NON PAS MOI LUI !
-Qui lui ?
-MAIS ELYSIO!
-Quoi Elysio ?
-Rhaaar..
-Beuhites -et Ora ! Les interrompit soudain un garde elfique en courant vers eux.

Les Beuhistes -et Ora se tournèrent vers lui, surpris.

-Il y a un soucis ?
-Votre amie va être immolée afin que son âme trouve le repos eternel. Désirez vous lui dire au revoir une dernière fois ?
-...MINI VA ETRE IMMOLEE ??

Le garde paraissait étonné.

-Et bien oui, nous avons pris la liberté de fendre la glace qui la retenait prisonnière et l'empêchait bêtemenT de rejoindre le panthéon divin. Le bûcher funéraire va être consu...

Une épaisse fumée noire s'élevait dans le ciel étoilé.

-Bon ben, il a surement déjà été consummé.
-MINI !!!!!!!!!!!!!

Les Beuhistes -et Ora- s'élancèrent jusqu'au bucher funéraire. Effectivement, le corps de Mini -ou ce qu'il restait du corps de Mini- terminait de se consummer en une odeur de chicken wings épicé presque appetissante. Les Beuhistes -et Ora- hurlèrent de desespoir en assistant, impuissants, à la fin de leur amie. Flamme avait fait même fait tomber par terre son camembert.

-SM et Sama ne pourront rien faire là, c'est sur...dit le Borgne.


*


-ORA ! Attend ne pars pas !

Les Beuhistes rattrapèrent Ora qui se dirgieait vers le port. Cela faisait à présent plusieurs heures que Mini était morte.

-Nous ne devons pas nous séparer, dit Flamme. C'est la meilleure façon pour se faire plumer !
-Justement, cria Ora a bout de nerfs ! C'est ma faute si le groupe a éclaté. C'est a cause de moi que SM et Sama n'ont pas pu venir avec nous et ressuciter Mini. C'est à cause de moi que Mini est morte...
-Tu n'as rien à te repprocher Ora...Dit Mael avec réconfort.
-AU CONTRAIRE ! J'ai TOUT à me repprocher ! Comment ai-je pu être assez stupide pour repousser SM alors que ça faisait des années que nous nous étions perdus de vue. Elle me manquait terriblement, elle m'a trop manqué ! Je m'étais fais à l'idée de sa mort...J'étais persuadé ne plus la revoir. Alors l'apercevoir devant moi, avec Sama, à la Taverne des 3 Licornes... Ca m'a fait un choc, j'ai déconné, je ne sais pas ce qui m'a pris ! Et c'est à cause de moi que nous pleurons Mini aujourd'hui !
-Ca oui, dit Flamme, tu as agis comme un gros enculé, mais des erreurs nous en faisons tous Ora. C'est pas en quittant le groupe que tu t'en sortiras mieux !
-Je ne quitte pas le groupe répondit Ora en essuyant une larme au bord des yeux. Je vais retrouver SM et Sama. Si jamais il y a d'autres morts durant la guerre entre Darkhell et Les Légendaires, je m'en voudrai à jamais ! Je suis le seul qui puisse les amener à Karakis. Puis je me mettrai en route pour retrouver Larme.
-Elle peut être n'imorte ou...dit tristement le Borgne.
-Je la trouverai.

Ora tourna le dos à ses camarades.

-Et puis, si cette aventure doit être la dernière que nous vivrons, je ne veux pas mourir sans avoir avoué mes véritables sentiments à la personne que j'aime.
-Et si ça n'est pas la dernière ? demanda Flamme.

Ora sourit.

-Alors je la vivrai aux côtés de SM et de Sama. Et de vous tous, sans exception.
-Enfin si, théoriquement Chapeu et Jena sont l'exception, sourit Mael.
-Je ne veux plus jamais vivre dans le regret, dit Ora avant de courir vers le port et lever l'ancre.

Les Beuhistes assistèrent à son départ alors que l'aube pointait à l'horizon.

-Et Ora...Fais vite pour les retrouver. La guerre n'attends pas.


*

Pendant ce temps sur l'île maudite, Darkhell venait enfin de mettre la main sur le Kréa-Kaos. Larme avait les mains liées dans le dos, et baignait dans son propre sang. Ses deux jambes avaient été tranchées nettes par le Sorcier Noir afin de l'obliger à coopérer.

-Qui gagnera cette guerre ? Demanda d'une voix froide Darkhell en enfilant le Kréa-Kaos.
-Pas...toi.
-Qui ?
-Elysio mourra..en se sacri..fiant. Les Légendaires..gagneront.
-Donc ma première cible devra être Elysio...
-Méfie toi..des Beuhistes..salaud, sourit Larme dans un ultime effort. On ne te laissera..pas faire.

Darkhell éclata de rire.

-Vous êtes qu'une belle bande de branleurs !




FIN DU CHAPITRE 6 !!!!!!!!!!





SPOILER : AU TOME SUIVANT !! DEUX BEUHISTES MOURRONT !!!

____________________________________________
Les Pirates de Nouvelle Ère recrutent ! N’hésitez pas à nous contacter si la voie de la piraterie vous intéresse, moussaillons !
Pour des aventures Ivl et Irl !

                                            

Patronne de la Taverne
Patronne de la Taverne
avatar


T.O.P Samaël
Messages : 1845
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Sur mon Capitaine. Je veux dire, son navire.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Beuhistes -et Ora. (Déconseillé aux moins de 14 ans)   Mar 15 Sep - 17:37




Chapitre 7 : « Putain, mais quelle idée de faire de l'escalade à 4 heures du matin ! »



-Donc si j'ai bien compris...répétait Michi-Gan aux Légendaires ainsi qu'aux Beuhistes -sans Ora- le sorcier noir est toujours en vie, il se cache sur l'île des Pirahnis et prépare un mauvais coup.
-Si nous voulons mener un assaut contre le pays piranhi, il nous faudra l'aide de l'armée elfique.
-Et la notre ? Demanda Flamme avec un grand sourire.
-Heu...Ne le prenez pas mal Beuhistes -sans Ora- mais il vaudrait mieux pour notre sécurité à tous que vous restiez à Karakis durant l'attaque...
-HE !
-Et vous, les « Beuhistes » -et Ora, dit Shaki, qui êtes vous en vérité ? Des adultes, ici à Alysia, surgis d'on ne sait-ou, qui possedez un navire royal ainsi qu'une clé elfique, d'étranges pouvoirs et qui paraissez en savoir beaucoup plus que vous ne le devriez sur nous et les événements à venir.

Suite à cette question, Les Légendaires également se retournèrent vers les Beuhistes. Eux aussi semblaient interréssés par la réponse. Flamme, Mael, Le Borgne et Saphi se consultèrent du regard. Les croiraient-ils si ils leur disaient toute la vérité ? Ils allaient après tout combattre ensemble, il était temps de se livrer et d'en finir avec les cachoteries.

-En fait nous venons...commença Saphi
-DE SABLEDORAY ! Termina Flamme. On vient de Sabledoray, en Alysia, nous sommes des mercenaires mandatés par le roi Halan afin de trouver un remède contre l'effet Jovénia, et nous l'avons trouvé ! Du coup nous...nous...
-Vous l'avez utilisé et gardés pour vous seuls. Lacha froidement Shimy.
-OUI tout à fait ! Heu..Je veux dire..NON !
-Beuhistes -et Ora-, répondez au moins à ma question, reprit Danaël en s'avançant vers Saphi et en la regardant dans les yeux : Pouvez vous voir l'avenir ?

Un silence tomba.

-D'une certaine façon, oui, dit Saphi.
-Alors ? Cette guerre ? Qui va la gagner ? Et que veut réellement Darkhell ? Demanda Elysio.
-Il veut..quelque chose..dans un but précis. Il veut détruire le monde elfique.

Des cris de stupeur accueillirent cette information.

-Quelle est cette chose ?? Cria Elysio.

Saphi, Flamme, Mael et Le Borgne se lancèrent un dernier regard. Puis dirent d'une même voix qui laissa place à un silence de mort :

-Le Kréa-Kaos.



*



Pendant ce temps, sur l'île ennemie. Larme était ligotée à même le sol, ses deux poignets liés ensemble tandis que le sang s'écoulant de ses jambes tranchées en temps normal avait cessé. Elle se sentait mal, nauséeuse. Elle savait que Darkhell avait lancé sur elle un sortilège, permettant de stopper l'hemorragie. Il la gardait en vie. Et les mains liées ainsi, et même dans son état actuel, elle était incapable d'invoquer et même brandir Coupe ou Téléport. Sa vie semblait destinée à se finir là. Elle avait beau réfléchir à ce qu'il se passait dans la bd, mais rien ne semblait destiné à la sortir de là. Soudain, le sol trembla et se fissura, et l'enfant Darkhell, à l'interieur du Kréa-Kaos, jaillit de terre. Les piranhis se pressèrent autour de lui, grouillant telle de la vermine et lui demandèrent quelle était la « chose » dans laquelle il était prisonnier. Darkhell répondait à leur questions, patiemment mais avec autorité.

-Mais...dit un piranhi, si le Kréa-Kaos sert effectivement à l'utilisation des pierres, quel pouvoir peut-il avoi sans elles ?
-Bien raisonné ! C'est en effet là que réside le problème. L'unique façon d'obtenir la puissance nécessaire à la création du nouveau monde que je vous ai promis, c'est en passant par la destruction d'un autre...il n'y a qu'en équilibrant les forces que cela peut fonctionner.
-Vous...vous comptez détruire le monde elfique ?
-Qu'est ce qui vous embête ? Je vous offre un monde vierge et je vous débarrase du même coup de vos ennemis héréditaire !!!
-Et vous ? Que gagnez vous dans cette histoire ?
-Moi ? Une fois ma tâche accomplie ici, JE ME VENGERAI D'ALYSIA EN LUI FAISANT SUBIR LE MEME SORT ! HA HA HA HA !

Darkhell se tourna vers Larme et la toisa de toute sa hauteur (1 m 90 environ, vu qu'il était dans le Kréa-Kaos).

-Je t'écoute Beuhiste.
-Que..Que veux-tu savoir ?
-Quand Elysio passera à l'attaque. Comment et où celle-ci se déroulera. Et que dois-je faire pour écraser mes ennemis définitivement.
-Je te..l'ai dis. Elysio viendra..directement sur l'île..avec Les Légendaires...les Fabuleux..et les armées elf..iques. Elysio se sacrifiera..pour sauver le monde.
-Comment ?

Larme serra les dents. Elle refusait d'aider Darkhell a controler le monde. Ce dernier la saisit par les cheveux et la souleva.

-Je pourrai, si je le voulais, te torturer longtemps Beuhiste -et Ora- mais tu es chanceuse, je n'ai pas que ça à faire. Et j'ai d'autres moyens de persuasions plus efficaces.

Il leva sa main et une sphère lumineuse s'y créa. Telle un miroir, Larme pu y distinguer à l'intérieur un piranhi.

-Oui Seigneur ?
-J'ai changé d'avis, Assassin. Ne tuez pas Elysio. Allez tuer les Beuhistes -et Ora-. Vu la bande de branleurs incompétents qu'ils sont, cette tâche devrait être très vite accomplie.
-NON, cria Larme.

Un sourire s'étendit sur les lèvres de Darkhell.

-Je t'écoute.
-E..Elysio va...-elle tenta de se souvenir de ce qu'il se passait dans la BD- il va.. putain je sais plus, j'ai un trou..
-TU EN AURAS PLUSIEURS SI TU NE ME DIS PAS TRES RAPIDEMENT CE QU'IL SE PASSERA !!!
-Ho punaise ouiii ça me revient soudainement !! Ben Elysio..va activer un sort..de fusion..afin de te..sceller à lui. Il dressera..un écran magique autour..de vous deux et...du kréa-kaos...et vous..mourrez.

Darkhell sembla réfléchir à cela puis ordonna à travers sa sphère magique :

-Assassin, oublie les Beuhistes. Tue Elysio, comme prévu.
-Ce soir, Seigneur. Soyez assuré que demain à l'aube, après 4 heures du matin, le mage humain ne sera plus qu'un souvenir.

Larme baissa la tête. Pourvu que de leurs côtés, les autres Beuhistes -et Ora- parviennent à soutenir au mieux les armées elfiques et les Légendaires.



*




Saphi, Mael, Flamme et 10 Borgnes -boursoufflés- étaient emmenés dans la grande salle judiciaire elfique. Le tribunal les toisait sévèrement. Un peu plus loin derrière eux, Elysio était également menotté.

-Sorcier Darkhell, vous avez été reconnu coupable de crime aggravé envers le peuple elfique. La liste des charges à votre encontre étant déjà connue de tous, je vais proclamer sans plus attendre la sentence ! Le grand tribunal vous condamne à la peine capitale ! Gardes, emmenez le p...
-ATTENDEZ ! Non mais vous n'avez rien entendu de ce qu'on vient de vous raconter ou quoi ? Le vrai Darkhell se trouve chez les piranhis ! Vous vous trompez de coupable !

Tandis que Les Légendaires s'acharnaient -et semblaient y parvenir- à sauver Elysio de la justice Kash-Kashienne, Les Beuhistes -sans Ora- se jetèrent un coup d'oeil anxieux.

-Qu'adviendra-t-il de nous..gémit doucement Saphi.
-Je ne peux même plus manger de camembert avec ces saloperies aux poignets, rageait Flamme.
-C'est vraiment ce qui t'inquiète le plus ? Lui lança le Borgne d'un air désespéré.
-Je peux plus me branler, dit Mael.
-Je t'avoue que non, dit Flamme d'une toute petite voix. A cause de tous ces camemberts je commence à avoir une grave envie de ch...PROUUUUUUT !!!!!


Le silence se fit dans l'assemblée, tout le monde fixait Flamme. Il se racla la gorge.

-Ho ca va, c'est pas comme si ça ne vous était jamais arrivé à vous être elfes !
-Putain ça shlingue, pleura Saphi
-Ne te plains pas, maugréa le Borgne, toi tu a deux narines seulement, moi j'en ai vingt !

Alors que les Beuhistes -sans Ora, les dieux soient loués- subissaient l'atroce odeur de merde liquide émanant du caleçon rose à cœur de Flamme, Elysio venait d'être acquitté.

-ET NOUS ? Cria Saphi. Pourquoi sommes-nous prisonniers encore ?
-Vous êtes accusés, Beuhistes -et Ora- de non coopération voire même de complot avec l'ennemi !
-Ceci est vraiment une hypothèse merdique, dit Mael tout en politesse.
-Vous connaissez l'avenir, et refusez de nous faire part de votre savoir. Votre arrivée coïncide avec celle d'Elysio, étant lui même Darkhell, vous êtes adultes, vous étiez selon les informations qui m'ont été transmises, douze au départ, et à présent plus que quatre. Vous nouez entre eux mes draps et mes edredons, vous ecorchez de vos pieds impies mes balcons, vous refusez mes avances..
-Cela n'était pas necessaire de le préciser majesté, murmura Shamira.
-Oui, vous avez raison.
-Mais attendez ! S'emporta Le(s) Borgne(s). Je rêve où vous, les elfes, êtes en train de nous tenir pour seuls responsables du retour du Sorcier Noir !
-Il est vrai, dit Danaël, que c'est vous autres, Beuhistes -et Ora- qui nous avez incité à retourner dans l'antre des zar-ikos chercher le philtre de mémoire que ces bêtes avaient concoctés.
-Mais le philtre est resté dans l'antre, s'enervait Saphi. Vous nous condamnez sans preuves !
-Le philtre n'a pas pu rester dans l'antre des Zar-Ikos, remarqua Jadina, puisque Elysio l'a bu.

Elysio et Gryf se regardaient du coin de l'oeil sans rien dire, gênés.

-Quelle est la sentence ? Demanda Mael.
-Les elfes sont des êtres magnanimes et intègres, dit Kash-Kash, nous vous laissons le choix, amis humains. Soit vous coopérez pleinement avec nous, c'est à dire que vous nous communiquez absolument tout ce que vous savez.
-Vous savez, dit Flamme, certaines choses valent beaucoup plus quand on les garde sous silence.
-La seconde option c'est la mort par flagellation, ecartelation ou evisceration, au choix.

Les Beuhistes se consultèrent du regard même pas une seconde.

-Ca sera une joie immense pour nous que de celle de coopérer !!  flower



*




Pendant ce temps là, sur Alysia, à l'auberge des 3 Licornes. Asterios porte une toque de cuisinier, et un tablier qui avait dû être blanc, dans une autre vie. Il est au comptoir et s'active frénésiquement, à distribuer des choppes de bières aux clients nombreux. Un client, à l'evidence mécontent, vient taper du poing sur le comptoir. Il postillone au visage d'Asterios qui n'a d'autre choix que de reculer afin d'éviter le déluge s'abattant sur sa peau de pêche.

-Alors ce sont ça vos licornes ??! La Taverne des trois licornes mon œil oui ! Et dire que j'ai payé un mois à l'avance pour ces sous merdes !!
-Je..Je ne comprends pas cher monsieur ! Qu'est-ce qu'elles ont mes licornes ?
-CE QU'ELLES ONT ??? Mais c'est scandaleux Tavernier ! Scandaleux de faire subir un tel deshonneur à des créatures si douces, innocentes et magnifiques ! J'en veux pour mes écus ! Rendez moi mon or !

Asterios, préférant éviter les problèmes, offrit son plus beau sourire au client.

-Ecoutez gentil monsieur, je...je vais de ce pas transmettre votre mécontentement aux patronnes de cet établissement. Je suis à vous immédiatement !

Il monte 4 à 4 les marches de l'auberge, le menant directement aux chambres. Là, il ouvre la porte de la plus spacieuse d'entre elle.

-SM ! Sama ! Nous avons un pro..blème
-C'est quoi le soucis encore ?

SM et Sama foudroyèrent Asterios du regard. Ces dernières étaient nues l'une chevauchant l'autre, cravache à bout de main et corne de licorne accroché sur le front, sur un lit qui devait être blanc dans une autre vie. Et l'était toujours, d'ailleurs. Les plus assidus d'entre vous auront compris pourquoi..

-Dooh ! Heu...Je... (Ast transpirait à grosses gouttes) Désolé de vous déranger patronnes. Je...Encore un client insatisfait.
-Mais qu'est-ce qu'ils ont tous à la fin rhaaa. J'en ai marre moi, beugla SM avant de se rhabiller tandis que Sama faisait de même.

SM passa devant et descendit s'occuper du client insatisfait. Sama foudroya Ast du regard.

-Koikesskia ?
-Heu...non..rien...rien. C'est juste queue...enfin que...Disons que je vous croyais rivales.
-On est rivales, lacha froidement Sama.
-Oui mais enfin...là vous étiez en train de vous battre ? J'imagine que le duel était serré et que dans la lutte vous vous êtes mutuellement arraché vos habits. C'est ça ?
-Non. Là on était en train de baiser.
-Ah.
-Tu comprends, lui expliqua patiemment Sama, depuis qu'on est liées c'est comme si nous étions une seule personne, il n'existe plus de barrière mentale entre nous. Tout ce que pense SM, je le sais et inversement.
-Ah.
-Du coup, il se trouve que parfois, où plutôt même souvent, nous avons envie de sexe. Toutes les deux. Et forcément ben...ce que l'une pense, l'autre le sait. Tu comprends ?
-Dooh...
-Et dans ce cas là, quand on sait avoir envie toutes les deux, y a rien de plus stupide que faire vœu d'abstinence à cause de principe à la con. Même si c'est ma Rivale et que je déteste ça.
-Ho tu sais Sama, tenta Asterios tout sourire, si jamais c'est si pénible que ça, moi je suis là, je peux te soulager de ce fardeau. Mais seulement pour te faire plaisir, hein...
-Ouais merci Ast, t'es gentil mais non.
-Doh !
-Non parce que tout simplement, si je laisse SM aux commandes de cette boutique, elle va se garder du fric de côté pour ses plaisirs personnels, je ne lui fais pa confiance sur ça. J'ai besoin d'un gars sérieux sur qui je peux compter. Et tu es ce gars !
-Ô joie..
-Bon, allez dis moi. C'était quoi son problème à ce client furax ?

Ast soupira.

-Je pense qu'on devrait retravailler notre concept.
-Il est extra ce concept. Je ne vois pas où le problème.
-Le problème c'est que les clients pensent se retrouver avec des catins dans leur lit, ils ne s'attendent pas à un cheval avec une corne en carton sur la tête, harnaché dans la chambre !
-Les gens de nos jours...Plus rien ne leur convient !



*




Pendant ce temps au palais elfique, à Karakis, Elysio est dans sa tour, en train de préparer les potions en vue d'offrir aux Légendaires, aux Beuhistes -et Ora, aux Fabuleux et aux soldats des ailes temporaires, suite à la « coopération » des Beuhistes qui lui ont soufflé l'idée en preextant une attaque de masse aérienne immédiate. Il était déjà 3 heures du matin lorsque Gryf surgit derirère lui.

-Alors ça avance ?
-HAAAAA ! Non mais ca va pas bien de surgir comme ça ?! Ce sont des produits dangereux ! J'aurai pu faire sauter le bâtiment Gryf !
-Ho ca va ! Je n'arrivais pas à dormir alors je suis venu voir où tu en étais avec la potion.
-Flacon !...Merci. Elle sera prête à temps pour la bataille de demain. Autre chose ?
-Hem.., hésite le Jaguarian, merci de ne pas avoir dit aux autres que c'est moi qui t'ai donné le philtre de mémoire des zar-ikos !
-... Bah, c'est normal, vu que tu es en grande partie responsable du retour de Darkhell j'ai pensé que tu devais suffisamment t'en vouloir comme ça ! Pourquoi étaler ta bêtise devant tout le monde ?
-Mouais...Pourquoi j'ai envie de t'en coller une tout d'un coup ?
-Va savoir ! Et puis on s'en tape en fait, ce sont tous les Beuhistes -et Ora- qui se sont pris dans la gueule.

Gryf sourit

-Bien fait pour leur tronche. Personne ne nous a soupçonné comme ça.

Les deux amis rirent de bon cœur. Ils se serrèrent la main puis une explosion retentit, suivi d'un gigantesque nuage rouge.

-Gryf je crois que l'heure est venue de réunir les autres ! La potion est prête !
-A cette heure là ? 3 heures du mat'.
-...Ouais tu as raison en fait, allons dormir.

Elysio salua son ami puis celui ci se retira. Le jeune garçon transphera dans une fiole le contenu de la potion, puis ôta ses vêtements de mage. Il enfila son bonnet de nuit et entra dans ses draps. A 3 heures et demi, il dormait à poing fermés, à l'aube de ce qui serait sans doute son ultime bataille. Il avait laissé les fenetres de sa tour ouvertes. Il faisait particulièrement chaud ce soir.



*




Flamme, Saphi, Mael et Le Borgne -toujours boursoufflé- s'étaient de nouveau retrouvés dans les jardins du palais.

-Quelle journée de merde, cracha Flamme en mangeant un camembert -et en l'arrosant de pinar-
-Oui, c'est clair qu'on en a vécu des bien mieux, constata Le Borgne.
-Dire que les elfes nous croient responsables de la venue du Sorcier Noir..
-De toute façons cela ne change pas grand chose à notre situation, dit Mael en s'asseyant sur le rebord de la grande fontaine, Les Légendaires et les Fabuleux voleront grace à la maginétique, ils surprendront Darkhell, Elysio se sacrifiera et mettra fin à toute cette histoire. Tout se déroule comme dans la Bd.
-Pauvre Elysio, dit Saphi. Il n'est pas obligé de faire ça.
-Oui mais souviens toi, dit le Borgne, il ne mourra pas vraiment.
-Tout comme Darkhell...rappella Flamme, disant à voix haute ce que tous avaient pensé tout bas.
-Vous vous rendez compte, reprit Le Borgne. D'ici quelques heures à peine, nous volerons ! On va avoir des ailes et on pourra fendre les cieux comme des anges ! Vous ne trouvez pas ça génial !
-Oui, ça l'est, sourit Saphi. Mais pour le moment j'aimerai surtout qu'Ora retrouve Larme au plus vite.
-Et pas Sama, Asterios et SM ? Demanda Mael.
-Ho putain non, elles elles font chier.
-REGARDEZ !! LA LA !! REGARDEZ ! Cria soudainement Flamme en direction de la tour d'Elysio.

Les Beuhistes -sans Ora- se retournèrent d'un même mouvement.

-Quoi ?! Quoi ?!
-MAIS LA ! Vous ne voyez rien ?!

Ils suivirent la direction du doigt de Flamme.

-Mais oui ! Sur la paroi de la tour ! Je crois que c'est là où loge Elysio. UN PIRANHI ! Il est en train de grimper, je le vois nettement !
-Mais oui, il a raison !! Cria Le Borgne.

Le piranhi venait d'atteindre la fenêtre d'Elysio et s'y était glissé le plus silencieusement du monde en faisant une roulade experte.

-Mon dieu, s'étonna Saphi..
-Mais depuis quand les piranhis...poursuivit Le Borgne en allant vers la tour.

Flamme cria, l'air exaspéré.

-Putain, mais quelle idée de faire de l'escalade à 4 heures du matin !!!

La minute qui suivait, Elysio baignait dans son sang, egorgé proprement. Un billet était accroché dans le bois de l'armoire avec la lame du couteau, taché du sang d'Elysio.

« J'ai l'une des votres comme ''invitée'' sur mon Île. Ne vous dressez pas contre moi, Beuhistes -et Ora. Ou je la tuerai. D »

Les Beuhistes -sans Ora- se lancèrent des regards désespérés.

-Mondieu, cria Saphi. Jenayah n'est pas l'esclave de Chapeu ! Elle s'est mise au service de Darkhell !
-La sale traitresse, dit Flamme. Je m'en doutais depuis le début !


FIN DU CHAPITRE 7 !!

____________________________________________
Les Pirates de Nouvelle Ère recrutent ! N’hésitez pas à nous contacter si la voie de la piraterie vous intéresse, moussaillons !
Pour des aventures Ivl et Irl !

                                            

Patronne de la Taverne
Patronne de la Taverne
avatar


T.O.P Samaël
Messages : 1845
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Sur mon Capitaine. Je veux dire, son navire.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Beuhistes -et Ora. (Déconseillé aux moins de 14 ans)   Jeu 1 Oct - 15:29

Chapitre 8 : Ora, tu n'es qu'un idiot !




Larme se demandait quand est-ce que son calvaire prendrait fin. Allongée sur le ventre à même le sol, dans la salle du trone du général Rasga que Darkhell s'était accaparé, ses jambes tranchées nettes, sa tête lui tournait de plus en plus et elle se sentait partir doucement. Ses dernières pensées étaient sans cesse braquées sur ses amis, Mini et Chapeu. Elle espérait de tout cœur que Chapeu, malgré sa trahison, allait ben où qu'il soit. Jamais elle n'aurait l'occasion de le revoir, et lui dire à quel point elle tenait à lui et il lui manquait. Soudain, un son suraiguë retentit.

-La corne d'alerte ! Nous sommes attaqués ! Cria un pirhani. Les elfes !  Ils nous lancent une offensive en masse !

Darkhell se leva d'un bond du trone sur lequel il était assis et se précipita afin de repérer l'armée ennemie. Larme se traina comme une grosse larve afin d'espérer repérer quelque chose elle aussi. La guerre avait commencée.


*


Ora se hissa sur un magnifique quadryl rose pailleté -et qui pète des fleurs- et partit au triple galop. Il venait de prendre congé des Beuhistes -sans Ora, donc- après la mort de Mini, et voulait absolument retrouver Sama, SM et Asterios, restés à Oroban.

-HO ET PUIS MERDE ! Ragea Ora. A dos de quadryl j'en ai pour 1 semaine au minimum.

Il ferma les yeux et se concentra sur une autre solution. Les yeux fermés ainsi, et au triple galop, il ne vit pas la branche d'arbre un peu basse qui le heurta et le desarçonna de plein fouet. Le quadryl continua sa course seul. Ora, encore sonné, cracha une ou deux dents puis se redressa et epousseta ses habits. Il tenta alors d'utiliser son pouvoir sur les vents pour arriver à bon port. Un courant d'air ascendant se forma autour de lui. Ora fit de son mieux et usa de toute sa concentration. Doucement, ses pieds quittèrent le sol et il s'éleva.

-Deuxième à droite et tout droit jusqu'au matin !

Ora rejoignit Oroban en volant, passant d'un charisme modeste voire pataud à élevé voire surélevé.



*


-Ho oui, sussurait SM les yeux fermés et la bouche entrouverte, ho oui plus fort...plus vite...plus fort...
-Putain mais ta gueule, j'ai l'impression d'entendre un film de boules, l'engueula Sama.

SM et Sama étaient allongées sur le ventre dans une des chambres de l'auberge des 3 licornes. Asterios, tout transpirant et à bout de souffle, était occupé à masser énergiquement SM.

-A mon tour maintant. Ast ! Appella Sama en claquant des doigts.

Ce dernier s'exécuta et laissa là le dos de SM pour s'occuper de celui de Sama.

-Putain mais il m'a même pas massé 10 minutes ! Rala SM
-Te plains pas grognasse, la rembroua sa rivale, on est liées je te rappelle. Tout ce qu'il va me faire tu le sentiras aussi, alors arrête de raler.
-Ah oui c'est vrai.

Les deux Beuhistes fermèrent les yeux et se concentrèrent sur le massage.

-Ho oui...Ho oui...plus fort...plus vite...plus fort...
-SPLATTTT!!!

C'est Ora qui venait de se cogner la face contre la fenetre de l'auberge, pensant de loin -et sans lunettes- qu'elle était ouverte. Il y était resté collé. Surpris, Ast poussa un cri suraiguë un faisant un petit bond et sa main dérailla sur le dos de Sama qui hurla de douleur -en même temps que SM. Les deux Beuhistes -sans Ora- se levèrent d'un coup et allèrent casser la gueule du pauvre Ast qui ne pu pas se défendre, roulé en position foetale dans un coin de la chambre.
Ora ouvrit cette putain de fenêtre et intervint en se saisissant de Sama par le bras qu'il repoussait doucement.

-Mais enfin les filles...Sama...laissez ce pauvre Asterios tranquille !
-Merffi Ora, dit Ast en sang.
-Je t'en prie.

Sama se tourna et vit Ora. Leurs deux regards se croisèrent. Un instant, Ora sentit le rouge lui monter aux joues. Il avait fait tant et tant de chemin pour retrouver ses amies, et voilà que sa témérité et sa patience payait enfin. Derrière Sama, SM le regardait, les yeux brillants. Ora se sentit tout en nage. Il détourna le regard en aidant Ast a se relever.

-Depuis quand tu te laisses exploiter et victimiser par SM et Sama toi ?
-Fe fais plus. Depuis que fous êtes partis pour le pays elfique et que fous nous afez laiffé ifi feuls comme des paufres merdes.
-ORA ! Tu es de retour !

Sama et SM foncèrent dans ses bras en même temps -et se cognèrent la tête de surcroit- Ora ne sachant plus trop ou se mettre, les repoussa un peu.

-Ecoutez, l'heure est grave ! J'ai une terrible nouvelle.
-L'inverse dans ce monde de merde est étonnant de toute façon.
-Larme a disparu. Et Mini est morte.

SM, Sama et Ast en eurent le souffle coupé.

-Comment ça Mini est morte.
-Je suis désolé, dit Ora. Tout est de ma faute...Je...Je n'aurai jamais dû me montrer arrogant avec vous à l'auberge, je n'aurai jamais dû vous laisser seules ici, je n'aurai jamais dû accepter de partir pour le pays elfique avec un groupe divisé, je n'aurai jamais dû faire ça avec Saphi et la clé elfique, je n'aurai jamais dû avoir des fantasmes homopedophile sur le roi Kash-Kash...
-Il a dit quoi là en dernier ? Demanda SM.
-Il dit qu'il a vu des flans tout mous paix et fil de surcroît cache-cache.
-Ah.
-Le tome 4 a déjà démarré, reprit Ora, la guerre opposant Darkhell aux Légendaires et aux elfes va avoir lieu. Nous devons nous rendre au pays elfique. Tous ensemble. Avant qu'un autre Beuhiste ne meurt par ma faute ! Sauf si c'est Flamme, lui on s'en fout un peu.
-Ora, demanda Sama en le regardant les yeux. Pourquoi es-tu revenu réellement ?
-Je viens de vous le dire ! Nous devons regagner le pays elfique pour affronter Dark...
-Non mais je veux dire. A côté de ça. Il y a bien une autre raison.

Un silence s'insinua. Ora le coupa, la voix brisé. Jamais il n'avait été aussi sincère de toute sa vie.

-Si cette guerre ne se passe pas comme prévu, si Darkhell parvient à prendre le contrepied ou si il s'avère qu'il est plus puissant que nous, si je dois perdre la vie durant cette bataille...je ne veux pas devoir quitter ce monde sans avoir dis « je t'aime » à la personne concernée.
-Qui est ? Demandèrent en même temps SM et Sama.

Un second silence. Ora sentait monter en lui l'apprehension. Il avait terriblement chaud. Il évitait de croiser le regard de ses amies.

-Je pense que nous ferons mieux d'y aller à présent, la guerre n'attend jam...

Deux formidables coups de pied (dont l'un dans les c.....) de la part de Sama et SM l'empecherent d'aller plus loin.

-On ne te laissera pas partir tant que tu ne nous auras pas dis toute la vérité.
-Foui, intervient Ast, moi aufi f'aimerai fafoir. Et puis maintenant que tu t'es feté, autant tout afouer. De qui es tu amoureux Ora ? FM ou Fama ?

Se sentant totalement incapable de se livrer davantage, rouge comme une pivoine, Ora se leva d'un bond et roula une grosse pelle à Asterios.

-Tu m'as tellement manqué, Ast ma beauté..

SM : O_____________O
Sama : O____________O

Ora : Nous y allons ? LA GUERRE N'ATTEND PAS !



*


-Bien, l'escadron piranhi passe à l'attaque comme prévu. A vous de jouer ! Cria Shimy à bord d'un des navires elfique. Je le répète : l'effet de la potion sera temporaire ! Alors rappelez vous que Darkhell et le Kréa-Kaos sont l'objectif numéro un ! Tout le monde a son flacon ? Alors buvons !

Danaël, Shaki, Razzia, Michi-Gan, Gryf et Jadina, suivi par l'intégralité des soldats elfes, engloutirent la potion. Seuls les Beuhistes -sans Ora- n'en avaient pas eu (le gouvernement elfique avait préféré les retirer loin de cette bataille).
Tandis que des ailes magnifiques poussèrent dans le dos des héros et des guerriers et que tous s'envolaient prêts à terrasser le sorcier noir, Saphi, Le Borgne, Mael et Flamme restaient à bord, accoudés au bastingage, comme quatre cons.

-Putain ça craint, dit Flamme.
-Il ne nous reste plus qu'a attendre et voir le résultat, dit Le Borgne toujours boursoufflé.
-Mais nous connaissons très bien le résultat enfin, s'inquiéta Saphi ! Elysio est mort bon sang ! C'est évident que Les Légendaires vont échouer. Darkhell va activer le kréa-kaos et détruire le monde. Il faut nous rendre à l'évidence, Nous, Beuhistes -et Ora- sommes les seuls à pouvoir sauver Alysia !
-Et tu fais ça comment ? Demanda Flamme en s'ouvrant un camembert. Je suis d'accord avec toi mais regarde, nous ne sommes plus que 4. Ora, SM, Sama et Asterios sont a Oroban. Chapeu et Jena nous ont trahi. Larme a disparu et Mini est morte.
-Non, c'est Saphi qui a raison, rebondit Mael. Nous avons un avantage certain sur Darkhell, nous. Nous savons ce qu'il va se passer.
-Ou du moins ce qu'il est censé se passer, rappela Saphi. Darkhell a fait assassiner Elysio, et ça, dans la BD ca n'était pas prévu. Alors quoi ? Doit-on penser que Darkhell a lui aussi un moyen de connaître et déjouer l'avenir.
-Hum...réfléchis Flamme. Larme a disparu. Puis Darkhell a fait assassiner Elysio alors que dans la BD il ne se passait rien de tel....Larme a disparu....Darkhell a fait assassiner Elysio...Larme a disparu...
-Putain mais parle pour dire des trucs intelligents au moins, Flamme ! L'engueula le Borgne.
-Regardez ! La bas ! Cria Saphi en désignant un gigantesque nuage noir. Darkhell ! Il a activé le kréa-kaos ! Le vortex va aspirer ce monde et le détruire !!
-Ca suffit, cria Flamme en montant sur le beaupré, il faut intervenir ! BEUHISTES -sans Ora tant pis- EN AVANT !!!

Alors que Flamme créait un passage de glace sur l'eau menant droit à l'île des piranhis, Le Borgne laissaitjaillir de lui dix clones. Mael et Saphi bondirent par dessus le bastingage.

-YAAAAAAHHH !! Il se passe enfin quelque chose dans cette fic de merde !!!

Soudain, un oiseau volant les frola de près, passant au dessus de leur tête à la vitesse de l'éclair.

-Darkhell est à moi !! hurlait Shaki. Dégagez Beuhistes -sans Ora- je ne laisserai à personne d'autre !!

Alors que Shaki se posait sur la terre, hache de guerre en main, et qu'il déballait au sorcier noir son histoire, les Beuhistes -sans Ora- s'étaient furtivement approché de Darkhell. Cachés derrière un rocher, ils se questionnait sur comment parvenir à l'extraire du kréa-kaos au plus vite.

-Si on tue Darkhell, dirent doucement les Borgnes, ça devrait mettre fin à la menace.
-Sauf que Darkhell est invincible dans le Kréa-Kaos, lui rappela Mael. On ne peut pas le tuer.
-Alors il faut essayer, peu importe la technique, cria Flamme.

Il se leva d'un bond et tendit son bras. Des pics de glaces jaillirent alors de sa paume et fusèrent sur Darkhell, de dos. L'avalanche de glace s'abattit sur Darkhell...et Shaki près de lui, qui mourut sur le coup, aux pieds du Sorcier Noir.

-Ho mon dieu, il a tué Shaki !
-Flamme espèce d'enfoiré !

Flamme cria de rage et ferma le poing. Darkhell était au sol.

-Je l'ai tué mais c'était necessaire. Darkhell est mort, dit simplement le Beuhiste l'air modeste -pour une fois-.
-Vous êtes sur qu'il est mort ? demanda Mael en titillant le cadavre du bout du pied.

Soudain Darkhell se releva d'un bond.

-MOUREZ !!!

Un nuage noir se forma autour de lui et souffla les Beuhistes -sans Ora- sur des dizaines de mètres. Flamme, Saphi et les Borgnes moururent empalés sur des pics de roche entourant l'île piranhi. Mael n'avait rien, il n'avait même pas été soufflé de quelque centimètre que ce fut.

-Saphi !! Flamme !! Le Borgne !! Non !

Les larmes aux yeux, Mael fonça sur Darkhell.

-Je vais te faire payer la mort des Beuhistes -sans Ora !!

Darkhell modela son bras afin d'y créer une épée magique. Il fonça sur Mael en rigolant. Mael n'avait pas d'armes, seulement la rage au ventre. Darkhell le transperça d'un coup d'épée qui eut pour but de faire tomber au sol ses boyaux. Mais il ne se passa rien. Mael ne saignait même pas. Darkhell réitéra ses coups, il lardait son ennemi de coups d'épées, mais aucun ne semblait réussir à toucher le Beuhiste.

-C'est..impossible, s'énervait celui ci, pourquoi...je n'arrive pas...à te tuer !
-C'est mon pouvoir ! Cria Mael en lui administrant un coup de pong qui le fit basculer en arrière et s'effondrer. JE SUIS INSENSIBLE A LA MAGIE !!! Tu ne peux rien contre moi, Darkhell ! Même avec le kréa-kaos !!

Mael clôt ses propos en piétinant le sorcier Noir, afin d'en finir. Mais celui ci se saisit du pied de Mael et le lui tordit violement.

-Je n'ai pas besoin de magie pour vaincre quelqu'un dans ton genre, même un ADULTE !

Il envoya Mael voler à plusieurs mètres dans les airs, à la seule force de ses bras. Mael cogna contre une paroi et perdit connaissance.



*


-Là en bas ! Je vois Saphi et un Borgne !

Oragie aiguisa ses vents afin que SM et Sama qui le suivait en volant près de lui perdEnt de l'altitude. Les 4 Beuhistes -et Ora- touchèrent le sol. SM et Sama se séparèrent. Asterios alla avec Sama, Ora avec SM. Les deux filles se chargèrent de ressusciter Saphi, Flamme et les Borgnes.

-Quelle bande de branleurs quand même, dit SM, on vous abandonne 4 jours et vous êtes déjà 4 à mourir comme des merdes.
-Darkhell est super fort, râla Flamme en crachant du sang.
-On va lui montrer, à ce Darkhell, ce qu'on vaut, dit Ora le regard étincellant de courage.
-Beuhistes -et Ora, en avant !!!

Asterios, Sama, Saphi, SM, Oragie, Les Borgnes et Flamme se mirent à courir vers Darkhell, côte à côte.



*



Larme papillona des paupières et put distinguer, non loin d'elle, Mael. Ce dernier venait de percuter l'un des murs de la salle du trone, et en était tombé comme une grosse merde. Il semblait mort. Larme rempa jusqu'à lui -ce qui lui prit un temps considérable, sans jambes- et tenta de le réveiller. Elle l'appella et le secoua, et Mael finit par ouvrir timidement les yeux.

-La..rme...
-Mael ! C'est moi ! Je suis là Mael ! Vous m'avez retrouvé ! Je savais que vous monteriez une expédition pour me secourir !
-Larme...Tu étais ici ? Ah bon ?
-... Vous l'ignoriez.
-On te croyait vachement loin de nous en fait.
-C'est Téléport, dit Larme. Le nom de ma 3ème lance est Téléport !
-Larme..Darkhell..Il faut..Il faut l'arrêter. Elysio est mort.
-Elysio ? Elysio est mort ! Je sais qu'il faut arreter ça, mais sans jambes...Tu peux te lever ?

Mael fit non de la tête.

-La chute a été trop rude, je n'arrive meme plus à bouger un doigt.

Larme se laissa pleurer contre son épaule.

-Alors c'est la fin. Nous allons tous crever.

Elle serra la main de Mael très fort.

-Non, Larme, lui dit Mael le souffle coupé. Nous allons...pas tous mourir parce que Mini est déjà morte, hier.

Larme sentit son cœur se briser.

-C'était peut être pas le meilleur moment, dit Mael.



*


-Tu vas arrêter de bouger, oui ?

Darkhell se saisit de la cheville de Michi-Gan et l'envoya percuter le capitaine Shamira. Il venait de mettre ko 2 adversaires de plus. Il se saisit de son épée magique afin de les achever de manière beaucoup plus définitive. Soudain, Saphi, Oragie, Flamme, SM, Sama, Asterios et Les Borgnes vinrent lui faire face.

-C'est une ruse, beugla Darkhell. Vous ne pouvez être en vie, je vous ai tué !
-Jamais les Beuhistes -et Ora- ne mourront face à toi, lâcha SM froidement. Tu vas mourir ce soir Darkhell.
-Le lion est mort ce soir, chantonna Flamme en mangeant un camembert.
-Putain mais ta gueule, lui dit Sama.


Les Beuhistes -et Ora- s'élancèrent sur leur ennemi commun. Saphi et Flamme laissèrent jaillit de leur bras un filet de flamme et de glace qui s'entremêla, provoquant une gigantesque explosion autour de Darkhell. Mais lorsque celui ci retomba, il n'avait rien.

-Laissez nous faire ! Cria les Borgnes en fonçant sur Darkhell.

Darkhell se servit de son épée afin de tuer un par un tous les Borgne boursoufflés. Le dernier à être coupé en deux fut le vrai Borgne, qui mourru encore. (oscar au personnage qui est mort le plus de fois). Ce fut SM qui se chargea d'aller recoller les morceaux.

Oragie créa une onde de choc grace au vent, aussi tranchante que de l'acier, bien que immatérielle. Darkhell se baissa de justesse et l'évita. Oragie fit faire un volte face à son arc d'air, qui trancha en deux les jambes de Darkhell. Mais celles ci vinrent se recoller comme si de rien n'était. Darkhell se vengea en expédiant sur Ora des flammes noires qui l'auraient brûlé vif si Sama ne s'était pas interposée au dernier moment. Les flammes la heurtèrent de plein fouet, et ce fut son lien avec SM -toujours en vie- qui lui sauva la vie. Car l'une ne peut mourir si l'autre est en vie.

Asterios fonça à son tour sur Darkhell, il tendit son bras et un arc en ciel de couleur en jaillit. Cela n'eut absolument aucun effet sur Darkhell. Asterios, jugeant son pouvoir du jour peu utile, se retira et prit les jambes à son cou.

-Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Regardez autour de vous ! L'île commence à être aspirée par le vortex et je suis invincible dans le kréa-kaos !!

Darkhell créa une nouvelle onde de choc qui balaya les Buehistes -sauf Ora, le seul à être assz intelligent pour s'etre baissé- sur plusieurs mètres.

-A présent. Assistez à la fin du monde.



*


Un portail magique apparut juste au dessus de Darkhell à cet instant précis. Personne parmi les Beuhistes -et Ora- ne s'en rendit compte, encore trop sonnés. Chapeu, Skroa et Jenayah en jaillirent.  Darkhell et Skroa se reconnurent en regard.

-Skroa, le dernier membre des galinas ! Que fais-tu ici ? Je te pensais mort !
-Non, répondit ce dernier. Je suis ici à la demande de ce petit homme, Chapeu. Je viens pour te tuer.

Darkhell éclata de rire.

-Je suis invincible dans le kréa-kaos pauvre fou !!
-Pas si je t'en déloge, cria Chapeu en claquant des doigts.

A ce signal, Jenayah courut sur Darkhell. Ce dernier tenta de la brûler dans les flammes noires du Kréa-Kaos, mais Jenayah esquiva en executant une roulade au dernier moment. Chapeu avait besoin que Jena distrait Darkhell suffisament longtemps pour qu'il puisse...l'embrasser. A cet instant, le visage de Darkhell s'adoucit.

-Chapelier, mon amour, je suis fou d'amour pour toi. Comment puis-je te faire plaisir! Dis moi comment, je t'en prie !

Le sorcier noir pleurait. Chapeu lui caressa tendrement la joue.

-Créé une barrière autour du kréa-kaos et de toi même. Et extirpe toi de lui. Le vortex devrait disparaître en même temps que toi et lui.
-Immédiatement Chapeu !

Darkhell s'extirpa du Kréa-Kaos à l'instant où, grace à Skroa, Chapeu et Jenayah s'enfuiyaient de nouveau grace au téléport magique. Le Sorcier Noir créa une barrière d'énergie, tel un dome. Puis il attendit sa fin. A côté de lui, le Kréa-Kaos laissait s'échapper de la fumée noire en gros bouillon.



*


Ora se releva. Il regarda autour de lui et chercha Sama et SM du regard. Il fallait qu'il la trouve. C'était peut être la fin. Il les repérèrent. Elles avaient été soufflées non loin l'une de l'autre. Oragie se redressa d'un bond et se précipita vers celle qu'il aimait mais à laquelle il n'avait pas trouvé le courage de le dire. C'est alors que son front buta contre un mur invisible. A plusieurs pas derrière lui, Darkhell était hors du kréa-kaos, debout, immobile. Il pleurait, et semblait ne plus le voir. Un sourire béhat se dessinait sur son visage. Oragie cogna de toutes ses forces contre la barrière magique. Le Kréa-Kaos allait exploser, et il allait mourir.
De l'autre côté, les Beuhistes et les Légendaires se relevaient doucement.

-ORA !! NON !!

Sama et SM foncèrent jusqu'à lui, et se cognèrent à la barrière également.

-Ora qu'est-ce que tu fous ! Libère Darkhell et sors vite de là !!

Ora criait de l'autre cîté de la barrière.

-Mais c'est ce que j'essaie de faire !! Aidez moi, quelqu'un !
-Tu crois quoi ? Beugla SM. Que te sacrifier fera de toi un héros !? Tu as pensé à nous !! Ne me dis pas que ton sacrifice est obligatoire !!
-Tu as pas le droit de nous abandonner, criait Sama. Fais pas le con et sort de là !! On a besoin de toi, nous !
-Mais j'essaie de vous dire que je ne veux pas me sacrifier !
-Ca n'est pas juste, pleurait SM alors que Sama sentait les larmes couler d'elle même, Ora s'il te plait ! Ne te sacrifie pas !!
-Reste avec nous, hurlait Sama en tambourinant contre la barirèe. Ora on vaincra Darkhell, mais pas comme ça, je te promets pas comme ça !!

Derrière Ora, le Kréa-Kaos explosait.

-ORAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
-JE NE VEUX PAS MOUR...AAAAAAAAAAAAARRRRRRRRRGGGGGGG !!!!

SM et Sama s'effondrèrent l'une dans les bras de l'autre.

-Ora, tu n'es qu'un idiot...



FIN DU CHAPITRE 8

____________________________________________
Les Pirates de Nouvelle Ère recrutent ! N’hésitez pas à nous contacter si la voie de la piraterie vous intéresse, moussaillons !
Pour des aventures Ivl et Irl !

                                            

Patronne de la Taverne
Patronne de la Taverne
avatar


T.O.P Samaël
Messages : 1845
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Sur mon Capitaine. Je veux dire, son navire.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Beuhistes -et Ora. (Déconseillé aux moins de 14 ans)   Mar 15 Mar - 13:23

Résumé des chapitres précédents : Suite à un gros bordel spatio-fantaisiste-temporel, les Beuhistes -et Ora- se sont retrouvés emprisonnés à l'intérieur du monde d'Alysia ! Ayant pour seules armes des pouvoirs magiques -ou pas- qu'ils parviennent plus ou moins à controler -ou pas- , ils ont fait la renocontre des Légendaires ainsi que d'Elysio à l'intérieur des plaines de Klafooty. Chapeu, en écho à son pouvoir, s'est tapé SM et Sama -en même temps- et a visiblement apprécié l'expérience avant de trahir les Beuhistes -et Ora- et, ayant converti Jenayah, a décidé de courir la campagne aux côtés de Skroa. Pendant ce temps les Beuhistes, après 1 an d'errence sur Alysia, ont fait voile aux côtés des Légendaires et des Fabuleux pour Karakys la capitale elfique -là où Elysio s'est fait assassiner dans son sommeil-, dans le but d'affronter Darkhell. Oragie, brûlant d'amour pour Sama (ou SM), a permi aux Beuhistes de sortir finalement vainqueur de cette guere de par son sacrifice plus que coûteux aux yeux de tous. Ainsi, tel l'agneau qui s'offre au saignoir du boucher, Oragie s'est offert aux flammes noires du Kréa-kaos, mettant ainsi un terme à l'existence du Sorcier Noir.

L'élément secret que personne n'est censé savoir (et qui fait baliser Ora dans son coin) : Si jamais le lien entre Sama et SM devait se rompre (si Sama parvient à tuer SM en gros) Oragie a promis d'accepter de se lier avec elle, et prendre la mer ensemble. 


LES POUVOIRS


Dans cette fiction, il y a les Guerriers : 


Flamme : Flamme est capable d'utiliser le pouvoir naturel de la Glace pour se battre. A ce stade, il ne le maîtrise évidemment pas très bien, mais est déjà capable de créer des plaques de verglas, ou de projeter des piques de givre sur ses ennemis. Il peut geler l'air un court instant ou le sol sur une petite surface. Selon Flamme, Saphi et lui se sont « trompés de pouvoir » et il doit forcément y avoir moyen « d'échanger ».


Saphi : Saphi maîtrise le Feu. Elle est l'exact opposé de Flamme, c'est à dire qu'elle peut créer de l'énergie de feu qu'elle parvient sans problème à diriger ou envoyer sur ses ennemis. Elle peut enflammer des objets, où des adversaires, en un battement de cil. En revanche, elle contrôle encore mal la quantité de fumée noire qui s'en réchappe.


Mini : Mini possède la capacité d'adopter une forme Jaguarianne en un tour de main. Ainsi, ses griffes deviennent sa principale et meilleure arme. Sa vitesse, ainsi que sa souplesse sont augmentées et elle se trouve pourvue de crocs et d'un odorat surdéveloppé. 


Oragie : Oragie a la parfaite maîtrise du vent sur Alysia. Bien qu'il s'agisse d'une énergie impalpable, il est capable de le solidifier afin de créer ce qu'il décrit comme des « lames d'air » ou « lames de vent ». Il sait également augmenter ou diminuer la puissance du vent, et créer au besoin des vents contraires.





Larme : Larme possède la faculté d'appeller à elle sept lances magiques, qui paraissent émaner de son corps lorsqu'elle a besoin de les brandir. Etrangement, entre ses mains les lances semblent ne rien peser. Chacune des sept lances ont un pouvoir spécifique, mais pour l'heure Larme ne connait les capacités que de la première, qu'elle a nommé Coupe. Cette dernière tranche absolument tout. Rien ne résiste à sa morsure. Il va de soi que SM jalouse grandement Larme pour ce pouvoir. 


Le Borgne : Eli a la capacité non seulement de se dédoubler, mais également se détripler et se quadrupler. Ses capacités de clonages pour l'instant semblent illimitées, et si il est allé jusqu'à créer trois clones de lui même pour taper quatre fois plus en plein combat, il aurait très bien pu aller jusqu'à cinq voire dix ou vingt. Néanmoins, une armée de Borgnes semblent difficilement concevable. 




Et les autres... (les loosers)



Jenayah : Jenayah possède la capacité incontrolée de se saisir de l'apparence des êtres vivants (humains, elfes, orcs, animaux..) qu'elle tue. Bien que ce pouvoir semble très utile, il est lié à l'inconvénient de ne pas pouvoir retrouver ensuite son apparence d'origine, à moins de se suicider, auquel cas, quelques secondes avant la mort, le physique tant désiré reviendra. Jenayah peut également se saisir du pouvoir et/ou des capacités particulières (force, acuité sensitive, souplesse...) de sa victime. Elle ne peut pas retrouver son corps d'origine, mais peut choisir d'adopter quand elle veut l'apparence de ses victimes, du moment qu'elle en a tué plus d'une. 


Mael : Mael est tout simplement hermétique à tout type de magie sur Alysia !



SM : SM possède un pouvoir de Guérison, bien que limité pour l'instant. Elle peut soigner les plaies visibles et le poison, ce qui lui coûte de l'énergie malgré tout, mais mieux que ça, SM est capable de rendre la vie à un corps défunt encore chaud. Pouvoir néanmoins très utile, SM ne cesse de s'en plaindre, sous prétexte que sa place est au front et non dans l'ombre, à guérir les guerriers ou réanimer les morts.


Sama : Samaël possède la capacité de se Lier avec une âme. Se lier signifie fusionner psychologiquement avec ladite âme, les deux entités jusqu'alors distinctes n'auront alors plus aucun secret l'une pour l'autre. En ce faisant, Sama récupère le pouvoir magique de sa jumelé (si elle en possède) et les deux gagnent une quasi immortalité. La seule façon de rompre un lien comme celui ci est de tuer son partenaire. Si l'un des deux se suicide, l'autre mourra. 


Asterios :  Asterios possède des pouvoirs changeants. Ainsi, il se découvre tous les jours un pouvoir différent. Ceci peut être en soi très pratique, mais également très casse couilles...


Chapelier : Chapeu possède la capacité unique de soumettre qui il le veut à la force de l'Amour. Ainsi, il détruit tout ce qui faisait la personne avant qu'elle ne tombe amoureuse de lui, à l'exception de ses souvenirs. Pour rendre une personne vulnérable à ce pouvoir, il suffit à Chapelier de l'embrasser. Il peut délivrer les victimes de ce pouvoir quand il le désire, et dès cet instant la personne redeviendra celle qu'elle était avant ce viol psychologique. Elle conserve néanmoins tous les souvenirs du temps où elle était amoureuse de Chapeu, que ce dernier ait duré une minute, ou un siècle.








Chapitre 9 : « On veut qu'il nous dise de qui il est amoureux, après il pourra crever tranquille ! »




La chaîne de montagnes de Shiar !! Une bien triste et célèbre contrée du monde d'Alysia. Voilà plus de deux ans qu'aucun humain n'a osé s'y aventurer...mais tout change ! Aujourd'hui, une nouvelle silhouette se dessine au milieu des éclairs. Celle d'un homme à la main d'acier et au regard de feu. Un homme en quête de changement ! Chaque mètre de son ascension peut être le dernier, et il en est conscient ! Mais il est préparé...et n'a plus rien à perdre. Car il sait que ce qu'il cherche doit se trouver ici. Il le faut !! Puisque c'est ici que tout a commencé ! Casthell ! Autrefois la demeure d'un sorcier nommé Darkhell ! Aujourd'hui des ruines attendant le signe d'un renaissance. Et le voici sous la forme du plus sinistre des rires !

Bon heu...Si on changeait pour un endroit un peu plus sympathique ? Village de Pinkouli, deux mois plus tard !


- Ô grand Boofankor ! Aujourd'hui est le jour de l'offrande ! Epargne nos récoltes en échange de ce sacrifice humain !

Assis dans son coin, Flamme déballait tranquillement un camembert tout en observant la scène. Assises à côté de lui, Saphi et Larme contemmplaient également le spectacle.

- Pfft ! Si ça avait été à nous que les Pinkouliens avaient fait appel pour tuer le Boofankor, il s'rait déjà mort ! s'indignait Flamme tout en engloutissant son camembert.
- Il vaut mieux que nous nous fassions oublier quelques temps de toutes façons, lui intima Saphi tandis que le Boofankor fonçait vers Jadina.
- Il vaut mieux aussi que les Légendaires ne nous remarquent pas, dit Larme. Si ils captent que nous les suivions, ça va créer encore pas mal d'embrouilles.
- Tu n'as pas tord, répondit Saphi, mais depuis qu'Ora s'est si courageusement sacrifié pour mettre un terme à cette guerre, les Légendaires nous voient plutôt d'un oeil. Même si on a pas été invité à la fête organisé par le roi kash-kash après ça.
- Retournons à l'intérieur de notre maison, dit Flamme qui venait de terminer de manger son camembert. Les Légendaires vont bientôt passer à l'attaque.
- Oui, et Halan va arriver.
- On s'en tient au plan ?
- Tout à fait.
- D'accord. Flamme, va t'assurer que les autres sont tous OP.
- De ce pas.

Flamme planta là Larme et Saphi et se dirigea vers le nord du village. Il passa devant une petite maison ou 10 Borgnes se trouvaient. Le premier Borgne était en train de ratisser la terre, le second découpait les haies, le troisième coupait du bois, le quatrième repeignait la porte d'entrée, le cinquième plantait des iris bleues à pois jaune, le sixième nourrissait les cochons, le septième puisait de l'eau à l'intérieur du puit, le huitième massait la maîtresse de maison, le neuvième se faisait sauvagement s*domiser par la maître de maison et le dixième Borgne sifflotait un jus de myrtille allongé sur une chaise longue.

- Yo le Borgne, lui dit Flamme.
- Hey Flamme. Tu veux quoi ?
- S'assurer que tout se passe comme prévu. Les Légendaires sont en train d'affronter le Boofankor, Halan va bientôt débarquer. Nous devons nous tenir prêt.
- Pour moi ça baigne, assura le Borgne, mais Larme sera-t-elle capable de nous envoyer à Casthell avec sa lance Téléport le moment venu ?
- Elle s'est entraîné tout ce temps, ça devrait aller. Faisons lui confiance !

Flamme vint prendre place à côté du Borgne, sur la chaise-longue.

- Au fait c'est pas trop humiliant pour tes clones de faire le sale travail des pinkouliens en échange de deux kishus par heure ?
- Il faut bien gagner sa vie, maugréa le Borgne en sifflotant son jus de myrtille. Mais Flamme...
- Oui ?
- Je suis un clone moi aussi.
- OMG ! Mais alors... Mais alors....QUI EST LE VRAI BORGNE ???
- Ben...Devine..

On entendit alors, venant de la chambre de la maison, un cri de jouissance surjoué.

- Ho putain elle craint cte fic quand meme...



*



Flamme poursuivit son petit tour de village. Il venait de s'ouvrir un autre camembert. Il entra dans une grande maisonnée en paille dont le titre inscrit sur une pancarte en bois se voyait très explicite :


"Les petites licornes d'Ast"


Flamme entra. Au comptoir, Asterios, qui suait à grosses gouttes en essuyant de la vaisselle. A première vue l'endroit ressemblait à une auberge.

- Hé Flamme !
- Yo Ast ! Où sont SM et Sama ?
- Dans les chambres ! Mais à ta place je n'irai pas les déranger...
- Pourquoi ce..la , dit Flamme en ouvrant la porte de la première chambre à l'étage. SM et Sama étaient toutes les deux assises sur le lit devant un échiquier.

- AH ECHEC AU ROI PETASSE ! hurla SM en avançant sa Reine.
- TU AS TRICHE SALOPPE !
- MEME PAS VRAI GROGNASSE !

- Heu...Les filles ?

Elles se retournèrent en un même mouvement vers Flamme.

- Dégage tu pues le camembert...
- Tu veux quoi toi ?
- Les Légendaires affrontent le Boofankor, dit-il simplement.
- On s'en tient au plan ? demanda Sama.
- Exact. Dès qu'ils s'en seront allé avec Halan nous tenterons de les prendre...

on entendit alors à l'étage inférieur la voix d'Ast :

- Les prendre...doooohoo...
- De vitesse, termina Flamme, grâce à Téléport, nous rejoindrons Casthell rapidement.
- Je ne comprends toujours pas pourquoi on a absolument besoin d'attendre les Légendaires, râla SM.
- Ta gueule, on suit les Légendaires sinon c'est pas marrant.
- Oragie me manque, avoua alors SM.
- Moi aussi. Ce fils de p*** n'avait pas le droit de nous faire ça, dit Sama.
- Il n'était pas obligé de se sacrifier pour nous...
- C'était un vrai.
- Son geste tellement courageux a sauvé des milliers de gens !
- Il a prit sur lui tous les péchés du monde.
- Oragie s'en est retourné là  où était sa place, auprès des Dieux.
- Béni soit son nom.

Flamme : O________________O" - Putain mais qu'est-ce que vous racontez comme merde ?



*



- Bien, demanda Mael, tout le monde est réuni ? On n'a oublié personne ?
- Je crois que nous sommes tous là, reconnu Ast. Même le Borgne qui a du mal à marcher...
- Bien joué les Beuhistes -sans Ora- ! Dans ce cas, Larme, c'est à toi de jouer !

Larme tendit alors son bras, brandissant Téléport. Les Beuhistes -sans Ora- étaient réunis en cercle autour d'elle. Chacun posa alors son bras sur Téléport. Larme ferma les yeux et serra les dents, semblant se concentrer.

- On dirait qu'elle va chier, dit Flamme
- Tg tu nous l'as déjà faite au tome 1 celle-là


Soudain Larme cria :

- CASTHELL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Les Beuhistes aggripèrent Téléport qui commençait à vibrer avec de plus en plus de fort.

- Ho putain oui j'aime trop ça, dit SM
- Ho putain moi aussi, dit Sama
- Moi aussi, dit Mael
- Putain vos gueule bande de perv...Dooohooooo ! dit Ast


Soudain un écran de fumée enveloppa les Beuhistes et ils disparurent !



*



Lorsque Le Borgne ouvrit un oeil, Saphi était sur lui, renversée. De là ou il était, il avait une magnifique vue plongeante sur son décolleté. Le Borgne eut une demi-molle et Saphi se redressa.

- Tout le monde va bien ? Alors où est-ce qu'on a atterrit cette fois ?
- PUTAIN ! CA N'EST PAS POSSIBLE ! DITES MOI QUE JE REVE ! REGARDEZ ! LA ! REGARDEZ ! dit Flamme en pointant du doigt les hauts piliers de pierre.
- Hébinquoi ?
- CA A MARCHE !!! NOUS SOMMES A CASTHELL !!! LARME A REUSSI !!

Tous les Beuhistes -sans Ora- poussèrent un cri de jouissanceoie.

- Mais...Mais attendez, dit le Borgne. Où sont Ast et Sama ??



*



Effectivement, à plusieurs centaines de kilomètres d'ici, Ast et Sama s'étaient retrouvées comme des connes et des pauvres merdes toujours debout au centre du village de Pinkouli.

- Bon ben...Ca a pas l'air d'avoir marché pour nous, dit Sama.
- Mais pourquoi ? C'est pas logique. Ils sont pourtant tous passés... Même Mael qui est insensible à la magie.. Si ca n'est pas du foutage de gueule ça...

Sama haussa les épaules puis prit Ast (avec elle.)

- C'est pas grave hein, de toutes façons si SM et moi sommes séparées ca reste un atout pour le groupe. Nous pouvons tous vous soigner et aucune de nous deux ne peux mourir.
- Mais Sama, dit Ast de la panique dans la voix, tu n'as pas l'air de comprendre ! Les Beuhistes -sans Ora- vont emprunter la Temporell ! Ils vont partir dans le passé ! Qui sait ce qu'il adviendra ? On ne se reverra peut être plus jamais !
- Allons, la réconforta Sama, il reste Chapeu et Jenayah dans cette temporalité-là.
- Tu veux rejoindre Chapeu ce gros connard qui nous a tous trompé ?
- Ouais nan tu as raison. Et bien nous n'avons plus qu'à attendre que Larme revienne nous chercher...



*




Trois jours passèrent.




*




Trois semaines passèrent.




*




Trois mois passèrent.




*



Un beau jour, Larme parvint de nouveau à se téléporter jusque dans le village de Pinkouli. Elle cria de joie en contemplant le paysage autour d'elle. Puis elle se dépécha de chercher Sama et Asterios ! Elle arriva rapidement devant une femme semblant -plus ou moins- adulte et dont le visage était dissimulé par une grande cape verte à capuche. Autour d'elle, tous les Pinkouliens étaient prostrés à genoux et priaient :

- Gloire gloire gloire à notre grande prêtresse ! Que sa volonté soit faite ! Que son nom soit sanctifié ! Que les plumes de sa pintade soient lustrées !

Larme préféra attendre un peu que les dévotions se terminent avant de s'approcher de la prêtresse.

- Allez allez bougez vous tas de sous-merde ! Il va pas se construire tout seul mon bateau !!!

Distribuant de copieux coups de fouet à ses disciples, la nouvelle grande prêtresse Pinkoulienne dispersa la foule. Larme s'approcha.

- Sama ?
-Bah oui, tu veux que ça soit qui. Putain t'en as mis du temps sans déconner ! J'ai eu le temps de me faire Grande Prêtresse Pinkoulienne avant que vous ne débarquiez !
- Oui, s'excusa Larme, je ne contrôle pas très bien mes lances...
- Je m'en doute. C'est pour ça que j'ai ordonné aux Pinkouliens de travailler à la construction d'un navire ! Ainsi j'aurai pu mettre les voiles et voguer droit jusqu'à Casthell !
- Tu sais naviguer ?
- Non, mais Oragie controle les vents !
- Ora est mort. Tu as déjà oublié pourquoi on fait tout ça putain ?
- Ora est mort ?

Larme explosa en sanglots !

- PUTAIN J'EN AI MARRE DE CETTE FIC DE MERDE JE VEUX MOURIR !!!
- En plus elle est bourrée d'incohérence, dit Sama, dans le chapitre précédent tu as les deux jambes tranchées et dans ce chapitre-ci tout va bien dans le meilleur des mondes !
- Bon bon bon (Larme se reprit en main) Je pense avoir suffisamment bossé mon téléport depuis 3 mois ! Tu es prête ? On peut y aller ?
- mon bateau est bientot prêt, pleurnicha Sama
- J'te demande pas ton avis !!!! On y va ! Ah au fait, ou est Ast ?

Sama sortit de l'intérieur de sa cape une pintade, accrochée sur son ventre avec un harnais spécialement conçu pour la maintenir.

Larme : C'est Ast ça ?

Sama : Oui n_n

Larme : Mais...Mais...Enfin, c'est une pintade quoi..

Ast : GLOU GLOU !

Sama : Oui n_n

Larme : O___O

Sama : n_n

Ast : GLOU GLOU GLOU !

Sama : C'est son pouvoir du jour, tu as oublié ? Il a un pouvoir qui se réveille chaque jour ! Ben aujourd'hui c'est une pintade. Je l'ai mis là pour éviter qu'il ne se retrouve doré et fourré aux amandes lors du dîner de ce soir.  n_n

Larme : Faut avouer que c'est une bien belle pintade. Bien vive...bien grosse...

Sama : Oui  n_n  Bon on y va ?

Larme : ALLONS-Y !




*




- Et bin vous en avez mis du temps, dit le Borgne à l'attention de Sama !
- Glouglou !
- C'est quoi ça putain O___O
- C'est Ast ! répondit Sama. Bon alors, les Légendaires sont arrivés ?
- Pas encore, répondit Mael, ça ne saurait tarder.
- Et les pirates *O* ?
- Ceydeirom, dit Saphi tout en caressant délicatement la petite pintade, il est arrivé oui, depuis un mois environ. On évite de se montrer parce qu'autrement ils risqueraient de vouloir nous...
- HO PUTAIN FAUT QUE JE LES RENCONTRE !!! CEYDEIROOOOM JE SUIS LAAAAAAA ❤❤❤❤❤❤
- Cette nana a un problème, dit Flamme en mangeant un camembert.

Deux borgnes arrêtèrent Sama tandis qu'elle s'apprêtait à quitter la salle secrète à l'intérieur de Casthell dans laquelle les Beuhistes -sans Ora- étaient cachés. Soudain, on entendit une grande explosion suivit de cris d'enfants.

- Je crois que les Légendaires sont là... C'est pour bientôt.

Les Beuhistes se réunirent. Saphi caressait toujours avec douceur la délicate pintade qu'était devenu Asterios.

- Bon écoutez moi Beuhistes -sans Ora-, leur intima Mael. Les Légendaires sont surement dans la salle d'à coté, en train de se fighter avec les pirates !
- je veux voir les pirates
- Sama, ta gueule.
- Dès que le combat se sera camé, nous nous rendrons vers la temporhell. A partir de là, nous l'emprunterons. N'oubliez pas, par pitié, de tous vous accrocher à la cheville de la personne devant vous ! Beuhistes -sans Ora- ce que nous allons faire là est très dangereux ! Si vous lâchez, si vous vous retrouvez perdu à une autre époque, nous ne pourrions plus rien pour vous. Je doute que Téléport soit assez puissante pour vous secourir. Alors pour une fois pas de conneries !
- Rappelle nous pourquoi on doit absolument partir avec les Légendaires dans le passé, demanda Larme.
- Pour retrouver Ora !
- Et sans déconner, je suis la seule à croire qu'on ne le retrouvera pas là-bas ! Qu'est-ce que fouttrait Ora dans le passé de Danaël, sans déconner !
- En fait, expliqua Mael, nous visons Casthell. Sitôt dans le passé, nous devrons rejoidnre au plus vite la demeure du Sorcier Noir, retrouver la Temporhell, et remonter le temps de nouveau...
- Pour nous retrouver lors de la bataille elfique contre Darkhell...termina le Borgne.
- Exactement, reprit Mael. Pour empêcher Ora de se sacrifier pour nous...
- Ca me va ! argua Flamme !
- Beuhistes -sans Ora- ! Des questions ?
- C'est quand qu'on va voir les pirates bordel ??
-....Bien. La lutte a l'air d'avoir cessé ! BEUHISTES, (sans Ora) EN AVANT !!!!!!!!!!!!!!!!

D'un même pas, les Branleurseuhistes -sans Ora- se précipitèrent jusqu'à la temporhell. A leurs pieds, des dizaines de corps de pirates. Mael s'arrêta à quelques centimètres de la gueule béante de la machine infernale !

- Beuhistes -sans Ora- tenez-vous tous la main !
- Hého on est pas dans le monde des petits poneys là, râla Flamme. On s'tient pas tous la main ouaish !
- GLOU GLOU ! dit Ast
- BON BEN tenez vous le pied alors ! explosa Mael.
- Oui, c'est mieux.

Tous les Beuhistes -sans Ora- s'allongèrent par terre, se saisissant de la cheville du Beuhiste -sans Ora, toujours- devant eux.

- Et maintenant ? demanda le Borgne.
- Maintenant on RAMPE jusqu'à entrer dans la temporhell ! dt Mael ! En avant !
- Putain on a l'air con...
- Hé minute ! Comment Ast fait pour s'accrocher au pied de Sama, demanda Larme.
- Putain oui bonne question ! Il fait chier ce con aussi...
- GLOU GLOU !
- Ne vous inquiétez pas, répondit Saphi, je vais le mettre dans mon décolleté, il y sera à son aise !
- GLOUFAP GLOUFAP !
- On y est cette fois Beuhistes -sans Ora- ?? clama Mael. Bien en av...
- Attends ! Atttends ! dit Flamme. Il manque Sama !
- Putain mais elle est où cte salope encore ??! gueula SM

Les Beuhistes la cherchèrent du regard dans toute la pièce, avant de la trouver en train de se livrer à des actes odieux de nécrophilie sur ce qui paraissait être le Second du Capitaine Ceydeirom, mort.

- je vais vomir dit Larme.
- T'es gentille, c'est moi qui suit devant, me vomis pas sur la jambe, rala le Bornge.
- PUTAIN MAIS ELLE ME FAIT CHIER CTE GROGNASSE !!!

SM l'air (très) énervée se leva, attrapa Sama par l'oreille et la balança comme une grosse merde dans la Temporhell !!

- SM !!! crièrent ensemble les Beuhistes -et Ora- Mais ca va pas la tête !!! Qu'est-ce que tu as fais !!!!
- 'scusez, c'étaient les nerfs.
- Bon allez on a suffisamment perdus maintenant ! cria Mael alors que Sama était déjà loin devant dans la temporhell. EN AVANT BEUHISTES -sans Ora- !!!!!!!!!!!!!!




 ORA ON VEUT QUE TU NOUS DISES DE QUI TU ES AMOUREUX APRES TU POURRAS CREVER TRANQUILLE !!!!!




Les Beuhistes commencèrent à ramper, tous à la queue leu leu allongés sur le sol.

- GLOUFAP GLOUFAP GLOUFAP !
- Putain je hais cette fic, dit Larme.



A SUIVRE !!!!


Dans le chapitre suivant, un NOUVEAU BEUHISTE APPARAITRA !!

____________________________________________
Les Pirates de Nouvelle Ère recrutent ! N’hésitez pas à nous contacter si la voie de la piraterie vous intéresse, moussaillons !
Pour des aventures Ivl et Irl !

                                            

Patronne de la Taverne
Patronne de la Taverne
avatar


T.O.P Samaël
Messages : 1845
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Sur mon Capitaine. Je veux dire, son navire.

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les Beuhistes -et Ora. (Déconseillé aux moins de 14 ans)   





Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Beuhistes -et Ora. (Déconseillé aux moins de 14 ans)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Beuhistes -et Ora. (Déconseillé aux moins de 14 ans)
» Game of Thrones - Le Trone de fer [déconseillé au moins de 16 ans] SERIE TV UNIQUEMENT !
» Commentaires pour "Le pacte du sang"
» Cronos (1993, Guillermo Del Toro)
» [Paramount] Super 8 (2011)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendaires : Nouvelle ère :: Papotage en règles :: Créations de fans :: Ecritures-