Site créé pour ceux qui veulent discuter entre estimateurs positifs de la direction de la BD.
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Tome Fictif 1 Les Légendaires: Coeur de Feu (par Gotenks)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: Tome Fictif 1 Les Légendaires: Coeur de Feu (par Gotenks)   Dim 9 Nov - 13:35

Salutations Légenfans,je me présente: Gotenks, pour vous servir!!
J'attaque cette fic, qui, j'espère, vous plaira!! Elle évoluera en fonction de mon temps libre, de mes humeurs et de mes idées, donc, s'il vous plaît, soyez gentils, c'est ma première fic!!
Vous retrouverez des personnages de la série et quelques uns de mon inventions, sans oublier nos amis les Légendaires!!!
Cette histoire se passe après le tome 16 de la série, mais respecte les évènements du tome 17. (Kalandre, les Dynaméis, et l'Exode.)
Je vous souhaite une bonne lecture, et vous donne rendez vous sur le sujet dédié à la fic si vous avez des commentaires!
Sur ce, bon voyage en Alysia!!!


Tome fictif 1
Les Légendaires
Coeur de Feu



Alysia, an ???

L'endroit était désert. Au milieu des ruines de ce qui était autrefois l'une des forteresses les plus imprenables d'Alysia, s'avançait un homme encapuchonné. Lentement, mais sûrement, soulevant le sable à chacun de ses pas, il progressait à travers ce qui restait de la prison Bareck, lieu où était autrefois emprisonnée Ténébris, actuelle Légendaire, fille du Sorcier Darkhell, qui organisa l'évasion de sa progéniture lors d'une attaque aussi rapide que meurtrière. Les hommes avaient été massacrés sans avoir pu réagir. Ce fut un massacre.
Mais le passé sanglant de ce lieu ne semblait pas gêner l'individu, qui avançait dans les décombres. Il s'arrêta soudainement, cherchant quelque chose du regard, et vis un rocher dépassé du sol à quelques mètres de lui. Il s'approcha, l'effleura, et tout à coup, le sol trembla! Dans le sable, s'ouvrit une large ouverture, avec, à l'intérieur, un escalier descendant droit dans le néant. L'homme, surprit, se ressaisit, et s'aventura dans la faille.
Il marcha longuement.
Puis, il vit de la lumière en bas des marches. Arrivé au niveau de cette lueur, il déboucha sur une salle gigantesque, où d'autres personnes l'attendaient.

-Vous êtes en retard mon frère, fit l'homme qui semblait être le chef.

Tous portaient les mêmes capes noires, qui emmitouflaient leurs corps. Le chef, lui, avait au cou un talisman, représentant un cercle, avec à l'intérieur, des symboles de feu, d'eau, de terre et de vent.
La salle était rectangulaire. Au centre, se trouvait un piédestal, d'où émanait une lumière verdâtre. Plus loin, dans un coin, se tenait 4 enfants, enfermés dans une cage.

-Hé bien, demanda le chef, tu as perdu ta langue?

-Excusez moi, maître, répondit l'arrivant, je ne pensais pas que il y aurait tant de préparation pour le Rituel.

-Ce n'est rien, tu n'as pas à t'excuser, l'essentiel est que nous soyons là! Maintenant que nous sommes au complet, commençons!

Il claqua dans ses mains, et se positionna au centre de la pièce, à coté du piédestal.

-Mes disciples, nous avons longtemps attendus, cria-t-il, nous avons perdu de nombreuses années en recherches, mais nous y sommes parvenus, enfin!!! Après tout ce temps, après que nos royaumes et nos familles se soient faits massacrés par les armées du Sorcier Noir et de Larbos, nous avons trouvé ce qui sera l'instrument de notre revanche!!!!!

Dans la cage, l'un des enfants gémit.

-A travers le Rituel, nous concentrons toute notre haine, continua t-il, et nous ferons abattre sur Alysia, toute notre puissance, grâce à l'aide de l'Invocation! Que le Rituel commence!!!

Une série d'acclamation lui répondit. Il se tourna face au piédestal, et entonna un chant étrange, bientôt rejoint par celui des "disciples".
Au début, il n'y eu pas de réaction. Puis, au fur et à mesure que le chant s'intensifiait, la lueur du piédestal brillait de plus en plus fort.
Puis, soudain, tout s'éteignît. Les enfants commencèrent à hurler, pleurer, puis se fut au tour des disciples de se joindre à cette cacophonie de pleurs et de hurlements.

-Calmez-vous! fit le maître. Calmez-vous!!!! Le Rituel ne peut pas avoir échoué! se dit-il intérieurement. Il ne peut pas avoir échoué!

Puis, soudain, une lueur, puis une autre, puis une autre, puis une autre, apparurent au dessus du piédestal. Le maître poussa un hurlement de joie, qui s'éteignit bien vite dans sa gorge, quand il vit que les lumières se mirent à voler partout!

-Que se passe t-il? gémit un disciple.

Tout à coup, les lueurs s'arrêtèrent, et s'approchèrent de la cage. Les pleurs des enfants s'étaient tus. Ils fixaient les lumières avec curiosités. Celles-ci passèrent à travers les barreaux, et planèrent au dessus des bambins. Tout le monde fixaient la scène.
Puis, à nouveau, tout s'éteignit. Des hurlements résonnèrent à nouveau. Mais ce n'était plus des hurlements de peur.

C'était des hurlements de douleur.

Chapitre 1: Daniel
Alysia, peu après la bataille de l'île Chiridirans
[/i]

-Sale temps! fit Gryf, en regardant à travers la fenêtre.

-On a eu de la chanze de trouver zette auberge! dit Razzia. Sinon on pazzait la nuit à la belle étoile.

-Je dois vous rappeler que le roi Larbossa nous à demander de le retrouver dans la bibliothèque royale de Oroban pour nous confier une mission! On n'a pas le temps de se reposer! cria Jadina.

-Calme toi! fit Shimy. De toute façon, on atteindra pas Oroban avant 3 jours. Et puis, l'endroit est plutôt accueillant!

-Et les serveuses plutôt jolies, se risqua Gryf.

-QU'EST-CE QUE TU VIENS DE DIRE?!!!!! hurla Shimy.

Pendant que Gryf essayait de calmer sa petite amie, Razzia se tourna vers Ténébris, plutôt silencieuse.

-T'es pas très bavarde ze zoir!

-J'ai un mauvais pressentiment, lui répondit-elle, comme si on allait encore avoir des ennuis.

-Tu deviens parano, ma puze, on rizque rien, on a botté le cul d'un dieu, et zelui de ton zatané franzin! Et si zamais on veut te faire du mal, ze zerai là pour te donner un coup de main!

-Tu m'oublies Razzia? demanda Amy.

-Ah, oui, et Amy auzzi!!!

Au milieu de cette scène conviviale, avec un couple s'embrassant et l'autre s'entretuant, Jadina observait la pluie tomber.

-Danaël!! pensait-elle. Si seulement tu étais là.

Malgré ses efforts, elle ne pouvait ôter de son esprit l'image de son bien-aimé lui tendant la main, et lui disant tendrement...

-LE REPAS EST SERVI!! cria l'aubergiste du bas de l'escalier.

-Que...commença Jadina, tirée de sa rêverie.

-Pas trop tôt, j'ai la dalle moi, s'exclama Gryf, entre deux baffes données par Shimy. Tu m'excuse mon coeur, on finit ça plus tard, ok?

Et il s'enfuit par l'escalier en courant.

-TU T'EN TIRERAS PAS COMME ÇA!!! cria l'elfe, folle furieuse.

Elle le suivit, bouillant de rage envers ce jaguarian pervers malgré lui.

- A TABLE!!! fit Razzia en se précipitant à leur suite, suivit de Ténébris.

-Au moins, avec eux, on n'a pas le temps d'être nostalgique... soupira la princesse d'Orchidia.

Il était temps qu'elle descende. Les autres étaient déjà à table, et le cirque avait commencé. Shimy, retenue par Razzia, s'agitait pour se libérer et essayait de tuer Gryf, qui s'était réfugié derrière Ténébris, en essayant lui même de calmer Shimy par des mots tendres.

Un petit sourire apparut au coin des lèvres de Jadina.

-Avec eux, murmura t-elle, on n'a pas envie d'être nostalgique!

Le lendemain, après quelques mésaventures concernant le paiement pour la nuit à l'auberge, nos héros reprirent la route, galopant sur leurs montures, traçant tout droit vers Oroban. L'ambiance du groupe était plutôt bonne. La réconciliation du couple Gryf/Shimy se fit rapidement lors d'une pause pour faire boire les montures. Quelques brigands attaquèrent le nos amis, mais se rendirent bien vite compte de la supériorité de leurs adversaires. Après quelque embrouilles et broutilles, les Légendaires arrivèrent à la vile de Rycaurée.
Où du moins, ce qu'il en restait...

S'attendant à trouver un endroit pour manger et se rassasier, ils se retrouvèrent face à des ruines encore fumantes, reste de ce qu'avait été cette magnifique ville.

-Mais que s'est-il passé ici? dit Jadina, en descendant de sa monture.

-On dirait que la ville a été carbonizée! fit Razzia.

-Merci, ça nous apprend beaucoup de choses! s'exclama Gryf d'un ton acide.

-J'ai trouvé un survivant! cria Shimy. Ténébris, aide moi à le porter!

5 minutes plus tard, ils s'étaient rassemblé autour de l'individu. Il portait des marques noires au niveau du visage, et des brûlures sur le reste du corps.

-Hé ho! t'es là? cria Gryf, pour essayer de le réveiller.

-Mmh? fit le survivant, en ouvrant un oeil.

-Ça va? demanda Shimy.

-Moui, lui répondit-il, d'un ton ensommeillé.

-Il s'est passé quoi ici? demanda Jadina.

-Je sais pas, j'ai peur, je veux ma maman!!!! fit l'inconnu.

Cette phrase fit place à un silence.

-Tu veux dire, commença Razzia, que tu es un enfant?

-Ben oui, t'es idiot ou quoi? lui fit le gamin.

-Depuis l'accident Jovénia, on ne sait plus qui est qui, lui fit remarquer Ténébris.

-L'acciquoi? dit l'enfant d'un air interrogateur.

-Tu ne sais même pas ce qu'est l'accident Jovénia? lui demanda Gryf.

-Non.

-Mais tu sors d'où toi?

-Je sais pas, fit le môme. Je me suis réveillé, les méchants monsieurs étaient plus là, y'avais plus que leurs vêtements, et pis, la cage, elle était cassée, et y'avais plus Violette, ni Martin, ni William... et puis...

-Tu racontes quoi? s'étonna Ténébris. Et tu t'appelles comment d'ailleurs?

-Daniel, lui répondit-il. J'ai sommeille...

Et sur ce, il se rendormit.

-Il est sérieux? fit Gryf. Il s'endort en plein milieu d'un interrogatoire?

-C'est un enfant, andouille! cria Shimy. Il est fatigué, et à peut être vu des choses traumatisantes pour son âge!!! Et toi, la première chose que tu fais, c'est lui demander ce qui s'est passé!!!! Mais t'as quoi dans le crâne?!!!!

-Excuse moi si j'ai perdu la main avec les mômes, ça va faire un moment que j'en ai pas vu je te signale!!!

-Arrêtez, vous deux! ordonna Jadina. On continue vers Oroban. On racontera ça là-bas, et le roi Larbossa verra ce qu'il peut faire!! Et si possible, on verra si on peut demander à ce Daniel ce qu'il s'est passé quand il aura finit sa sieste!!!! Compris?!

-Quand Zadina z'en mêle, tout va mieux! s'exclama Razzia.


Un peu plus loin, sur le versant de la montagne dominant la ville, un individu observait la scène avec intérêt.

-Bon, regardez ce qu'on peut trouver dans ces ruines! continua Jadina. On trouvera peut être des indices sur ce qui vient de se passer!

Ils se mirent au travail, soulevant chaque décombre, fouillant dans la cendre, regardant partout où c'était possible. Lentement, la nuit tomba. Les Légendaires, occupés à chercher, ne le virent pas sur le champ.
Ce fut Razzia, qui remarqua en premier, un mouvement dans un coin d'ombre.

-Qu'est ce que c'est? fit Ténébris.

En s'approchant, lentement, elle aperçu...

-Des ozzements, dit Razzia. Les reztes de la populazion de zette ville...

-C'est atroce de mourir carbonisé comme ça! s'exclama Ténébris.

-On peut plus rien pour eux maintenant. Retournons inzpecter les décombres!

Ils tournèrent le dos aux cadavres. Au même moment, il y eu un bruit.

-C'était quoi? cria Ténébris en dégainant ses lames.

Tous les Légendaires eurent le même réflexe. Lentement, ils tournèrent la tête vers les ossements, et ce qu'ils virent les cloua sur place.
Les os bougeaient. Ils se rassemblaient pour former un squelette, qui se releva lentement, et fixa le groupe de ses orbites vides. Et, soudainement,il poussa un cri inhumain, et une flamme violette apparut au centre de sa poitrine. Elle se diffusa dans tout son corps, comme si elle cherchait à remplir l'intérieur de cette carcasse d'os.

-Tenez vous prêts! dit Jadina. Cette chose n'a pas l'air de nous vouloir du bien!

Comme pour acquiescer, la "chose" se jeta sur les Légendaires.
En quelque mouvements et coups bien placés, Gryf réduit la créature en miettes.

-Pas très solide pour de la nécromancie! s'esclaffa t-il.

Au même moment, une autre abomination jaillit du sol et frappa Gryf de ses mains griffues. Le jaguarian s'écroula, comme terrassé par une arme invisible.

-Gryf! hurla Shimy.

Elle se précipita à son secours.

Pendant ce temps, dans le camp, Daniel se réveilla. Encore fatigué, il entendit les bruits du combat qui avaient lieu non loin. Cédant à la curiosité, il alla voir ce qu'il se passait.
Il vit les Légendaires, haletant, essayant de repousser une vague de monstres qui surgissaient de partout, avec Gryf au sol, gémissant, une large plaie sur sa poitrine.

-Non...commença Daniel, en voyant les créatures qui attaquaient le petit groupe. Pas eux...

Il regarda les Légendaires, qui ne tiendrait plus longtemps.

-Dis moi, pourquoi ne me laisses tu pas les sauver? fit une voix.

-Tu vas leur faire du mal, comme pour les gens d'ici! répliqua l'enfant à son interlocuteur invisible.

-Je ne me suis pas maîtrisé, et je suis désolé, mais j'avais besoin de me nourir, se justifia la voix. Mais là, c'est différent!

-NON! Va t-en, je ne veux plus t'entendre!!!

-Tu sais que face à ces démons, tes amis ne tiendront pas longtemps!!!! Je suis leur seule chance!!!

-NON!! TAIS-TOI!!!

Mais Daniel ne put s'empêcher de regarder. Il vit les morts-vivants se regrouper pour l'assaut final, face à des Légendaires à bout de forces.

-Ils vont mourir, Daniel!!! fit la voix.

-D'accord, fit le garçon. Vas-y! Je ne laisserai pas mourir d'autres gens!

-Sage décision...

Sur le champ de bataille, Jadina se mit à prier Jadilyna, son ancêtre.

-Pitié, pensa t-elle. Sauvez mes compagnons, mon aïeule, ne les laissez pas mourir!

Au même moment, les cadavres s'élancèrent.

-C'est la fin... murmura Jadina.

Soudain, un mur de feu apparut entre les légendaires et les monstres.

-Que... commença Ténébris.

Puis elle vit une silhouette derrière les flammes.

-Daniel s'écria t-elle.

Mais, quand elle vit le sauveur inespéré, elle eu un mouvement de recul.
C'était Daniel, sans être lui. Son corps n'avait plus de marque, plus de brûlure, et il était entouré d'une aura orangée. Il portait une tunique marron, et des chaînes aux bras. Ses cheveux brun flottaient en l'air, comme si il n'y avait pas de pesanteur. Un sourire sadique déformait son visage, mais le plus effrayant était ses yeux. Ils étaient rouge, la pupille en fente comme les reptiles.
"Daniel" Fit craquer lentement son cou, et observa ses mains avec un intérêt particulier. Ils fit bouger ses membres comme si il découvrait son corps, et exécuta une série d'échauffement.

-Ce n'est pas le corps idéal pour se battre! fit-il d'une voix caverneuse.

Les squelettes, en voyant ce nouvel arrivant, se détournèrent des Légendaires. Ils concentrèrent leur attention vers ce nouveau venu qui semblait être une proie plus alléchante.

-Zauve toi Daniel! cria Razzia. Tu vas te faire tailler en pièzes!!!

Trop tard. La première des créatures s'élança sur la gamin en poussant un rugissement.
Et là, tout se passa très vite.
"Daniel" disparut une fraction de seconde avant de réapparaître dans le dos de la monstruosité, puis il la coupa en deux comme si sa main était une épée. Il se tourna face aux autres monstres, et tendit la main. Une boule de feu apparut et pulvérisa les rangs de ses adversaires. Ce qui restait des zombies s'élancèrent pour le faire crouler sous le nombre, mais "Daniel", pour toute réaction, se mit en boule. Alors, une aura de feu apparut autour de lui, et provoqua une énorme déflagration. Les Légendaires, derrière leur bouclier de flammes, ne sentirent pas l'attaque, mais virent que tout le sol autour de "Daniel" avait été creusé par la puissance de son sort. Les créatures avaient été réduites en cendres.
Il ne s'était même pas écoulé 10 secondes.

"Daniel" tendit le bras vers le ciel, et prononça une phrase incompréhensible. Les lumières mauves qui habitaient les poitrines des zombies encore intacts, allèrent dans sa main, formant une boule violette. "Daniel contempla la sphère de magie, et... la mangea.
Sous le choc, Jadina et les autres ne surent pas quoi dirent.

-Mais... qui es tu? demanda Shimy, un mélange de crainte et de respect dans sa voix.


Non loin de là, sur la montagne qui dominait Rycaurée, l'homme qui observait la scène eu un sourire.

-Ça commence... dit-il.

Présent(e)
Présent(e)
avatar


Gotenks
Messages : 29
Date d'inscription : 08/10/2014
Age : 16
Localisation : EN ENFER!!!! NIARK NIARK NIA... comment ça je suis fou? Non, lâchez tout de suite cette matraque monsieur!!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tome Fictif 1 Les Légendaires: Coeur de Feu (par Gotenks)   Sam 13 Déc - 0:08

Chapitre 2: Pyros

-Z'y crois pas!!!!

Peut après l'attaque des créatures sur nos amis, tout le monde s'était réuni au camp. Shimy soignait Gryf inconscient, Jadina était pensive, et Razzia hurlait, observé par Ténébris.

-Z'est pas possible!!! Comment un môme tout zeune peut-il vaincre une armée de zquelettes en en fraction de zeconde?!!!

-Je ne sais pas, fit Jadina, perdue dans ses pensées. Autant lui demander, non?

Après le combat, "Daniel" s'était éclipsé pour aller voir quelque chose vers la montagne. Il avait eu l'air troublé par quelque chose et se tenait toujours sur ses gardes bien que ses ennemis furent exterminés, comme si une autre menace les surveillait. Il avait murmuré quelque chose comme "je n'avais pas senti cela depuis des lustres..." et les avait laissé en plan en leur disant de sa voix (complètement modifiée) qu'il reviendrait bientôt.
Cette disparition soudaine avait stupéfié  nos héros, qui s'était empressés de revenir au camp, afin de réfléchir au évènement qui venait de se dérouler.
Pendant ce temps, Gryf était toujours au sol, gémissant, hurlant presque, en se cramponnant au couverture sur le modeste duvet qu'on lui avait installé.

-Qu'est ce qu'il a? s'enquit Ténébris auprès de Shimy.

-Il est fiévreux... Comme si ces monstres l'avait empoisonné.

Au chevet du Légendaire, l'elfe était en pleurs.

"J'aimerai tant t'aider Gryf, pensa Shimy, mais je ne sais pas quoi faire!"

Au même moment, quelqu'un s'approcha.

-Ecarte toi! dit "Daniel" à Shimy.

Celle-ci se retourna.

-Qu'est-ce que tu vas lui faire? lui rétorqua t-elle.

Pour toute réponse, "Daniel" la bouscula et s'agenouilla auprès de Gryf.

-Eloigne toi de lui! ordonna Shimy.

Ignorant l'ordre, "Daniel" posa sa main sur la poitrine du jaguarian, et prononça quelques mots dans un langue incompréhensible. Une lueur bleuté apparut au niveau de la poitrine de Gryf, et se diffusa dans tout son corps. Soudain, celui-ci se mit à trembler, hurler, agiter les bras dans tous les sens, et crier de douleur.

-Gryf!!! cria Shimy.

A sa grande surprise, Gyfenfer ouvrit les yeux. Il se redressa surprit, et tâta son corps, à la recherche de sa blessure.

-Mais... comment...? commença t-il.

-Primo, arrêtez de m'appeler Daniel! dit "Daniel" calmement. Mon nom est Pyros. Ensuite, ne me demande pas pourquoi je t'ai sauvé la vie, c'était juste parce que tu me semblais un bon combattant qu'il aurait été dommage de laisser mourir suite à un poison. Et enfin, il me semble que je sens ce que vous, mortels, appelez "pot-au-feu au Girawa", c'est ça? J'en mangerai bien un bout pour voir!!!!



L'instant d'après, le groupe s'était réuni autour du feu de camp.

-Diantre! Je ne pensais pas que c'était aussi bon!!! fit Pyros en engloutissant la nourriture.

-Alors, comme ça, tu n'es pas Daniel? demanda Jadina, intriguée.

-Non, désolé de vous décevoir! répondit Pyros. Je suis un locataire, en quelque sorte! Daniel n'es autre que mon hôte! Je suis entré dans le corps de ce gosse pour des raisons de survie.

-Pardon? dit Gryf, l'air ahuri.

-Avec vous, j'ai l'impression que ça va pas être simple! Commençons par le commencement. Au départ, sachez que je ne suis pas de ce monde!

-Pas de ce... ? commença Shimy.

-Et voilà, à chaque fois la même réaction!! Ces Alysiens, ils croient être le centre de l'univers! soupira t-il. Pour rectifier, je suis un esprit d'un plan élémentaire. Je suis Pyros, l'esprit du feu. Certains de vos confrères, non touchés par l'accident Jovénia, ont décidé de m'invoquer pour accomplir des desseins que je ne connais pas. Personnellement, je trouve qu'il auront du mal à accomplir quoi que ce soit désormais! ricana l'esprit du feu.

-Qu'est-ze que tu veux dire? l'interrogea Razzia.

-Vous verrez. Bon, arrêtez de m'interrompre!! Donc, j'ai été invoqué par des humains, qui souhaitaient profiter de mon pouvoir et de celui de mes semblables (je simplifie pour vos esprits primitifs!!!). Enfin, j'imagine... Mais, bon, ils connaissaient le principe du rituel utilisé pour nous faire venir dans un autre monde. Il s'agit de sacrifice, et pour ça, ils avaient prévu des mômes.

-Mais  c'est horrible! s'horrifia Ténébris.

-Mais c'est la règle! Matérialiser un esprit demande beaucoup d'énergie de la part de l'invocateur et de l'invoqué. Il faut remplir nos réserves en sacrifiant celles d'un autre être vivant pour que nous soyons opérationnels! Le problèmes, c'est que ces hommes,  fous qu'ils étaient, nous ont invoqué tout les quatre!!!!

-Tout les quatre? fit Jadina.

-Je ne suis pas seul dans mon monde, vous croyez quoi?!  Mais bon, revenons à l'histoire. Le problème, c'est que nous avons eu nos réserves tellement vidés qu'il nous a fallu nous incarner dans un corps! Quand nous avons perçu la perturbation qui touchait les habitants de ce monde, je veux parler bien sûr de l'effet Jovénia, nous avons choisi les réceptacles qui nous paraissaient les mieux appropriés et qui pourrait passer inaperçus. C'est à dire, les enfants! Mais une fois, incarnée, nous avions toujours faim... Alors...

-Vous avez tué les...  dit Gryf en comprenant peu à peu.

-Oh, hé, c'est pas une grosse perte! Vous disiez que c'était horrible de sacrifier des mômes!
Alors, on a bien faits non? s'esclaffa Pyros, indifférent au visage horrifiés des Légendaires.

-Non! hurla Razzia.Ce que vous avaient fait est atroze! Vous avez tué des hommes qui auraient dû être zuzés! D'accord, ils ont peut-être ezzayé de faire du mal à des enfants, mais ils...

-Razzia, tais-toi! ordonna Jadina!

Pétrifié par l'ordre, Razzia s'arrêta net.

-Ton histoire est incohérente. fit calmement Jadina. Des hommes qui auraient échappé à l'effet Jovénia? C'est impossible!!! Et les enfants, D'où venaient-ils, hein?

-J'en sais rien. dit Pyros. Je sais ce que j'ai vu, c'est tout!

-Ce serait pas toi qui a détruit cette ville par hasard? demanda brutalement Shimy.

-Ah, oui! Quand le môme s'est réveillé, j'avais fini mon repas, et les autres (mes semblables) étaient partis. Le garçon a senti ma présence, et est partit en hurlant, terrifié! Il est arrivé à une ville peuplé des vôtres, touchés par l'accident Jovénia, mais le petit ne semblait pas savoir ce qu'il s'était passé, et est resté bouche bée quand il a vu une ville peuplée d'enfants. On a eu des gars qui cherchaient les ennuis qui nous ont accostés d'un air agressif, sans doute pour lui voler quelque chose.
Daniel aurait pas su se défendre, alors j'ai pris le contrôle et leur ai flanqué une rouste! Mais j'ai accidentellement tué l'un des agresseurs. Les autres ont voulu me faire la peau, les gardes sont arrivés, les gens se sont rassemblés pour voir ce qu'il se passait, bref, il y avait du monde, et toute cette agitation m'a ouvert l'appétit. C'est pas ma faute, j'ai perdu le contrôle!!! J'ai  absorbé l'énergie vitale de ces gens en deux et trois mouvements, et j'ai désintégré la ville quand certains essayait de s'enfuir!!
Après le repas, j'avais sommeil, donc j'ai laissé le gosse prendre le contrôle. D'ailleurs, il a tout vu sans pouvoir rien faire!!! Il s'est évanoui de terreur, et vous êtes arrivés. Voilà!

Silence.

-Tu... as... détruit une ville entière.... dévoré l'énergie vitale de ses occupants.... et traumatisé un môme... fit Gryf. Et... c'est tout ce que ça te fait?

-Ben... oui!

...

-NON MAIS IL EST MALADE!!!!!!!! IL FAUT L'ENFERMER CE GARS!!!!

-Esprit élémentaire, rectifia l'intéressé.

-ET IL SE FICHE DE NOUS EN PLUS!!!!!

-Calme toi mon petit minou!!!! ricana l'esprit.

-TU VA VOIR SI JE SUIS UN PETIT MINOU!!!!

Et sur ce, le jaguarian furibond sauta sur son interlocuteur, griffes dehors, prêt à en découdre. Pyros bailla d'ennui, et sans se dépêcher, fit un pas de côté. Les mains de Gryf se refermèrent sur le vide. Les Légendaires étaient stupéfait du comportement du "jeune garçon". Il paraissait s'amuser de ce qui se passait.

-JE VAIS PASSER AUX CHOSES SERIEUSES MAINTENANT!!! hurla le félin, en portant la main à son front.

-NON! PAS LE KATSEYE!!!!!! cria Jadina, en comprenant ce qu'il allait faire.

Il y eut un flash, et Deathgryf apparut. La bête bondit sur l'élémentaire, amusé. Le monstre se mit à frapper sauvagement  l'endroit ou se trouvait une seconde plus tôt Pyros. Sans succès. Plus rapide que lui, celui-ci s'était déplacé dans son dos.

-Stop, fit t-il calmement.

Brutalement, Gryf revint à son apparence de départ.

-Comment as-tu...

-Je suis l'équivalent d'un dieu sombre andouille, et ce n'est pas les Légendaires qui vont réussir à me battre!!!!

-Tu sais qui nous sommes? l'interrogea Ténébris.

-Voyons...  vous avez tué un dieu, surpuissant, affronté une créature créé par magie noire, l'un d'entre vous est devenu l'hôte du fils du dieu en question, puis s'est libéré, et votre leader a achevé l'abomination d'un coup de rayon de jade avec de l'énergie divine.
VOUS PENSIEZ VRAIMENT QUE VOUS ALLIEZ PASSER INAPERÇUS????!!!!!!
Vous êtes des célébrités les Légendaires!!!!!

-Et dire qu'à la baze, on est zuste allez récupéré un caillou mazique dans les terres dézertiques de Klafouty... commenta Razzia.

-On parlera de notre parcours plus tard, en attendant, j'ai des questions à te poser concernant ton arrivé chez nous! dit Jadina.

-Mais je suis à votre disposition! fit Pyros en exécutant une courbette  Mais avant cela...

Un ronflement sonore s'éleva.

-Il se fiche vraiment de nous, murmura Gryf, indécis face au comportement de l'esprit.

-On verra ça demain, en attendant, on a eu une dure journée, mieux vaut nous reposer, fit la leader. Il nous répondra en cours de route quand nous repartirons. Installez vos affaires vous autres!!!!!

Sur ce, elle partit ves les montures, avec Razzia et Ténébris pour les décharger.

-Gryf... commença Shimy.

-Mmh?

-Je voulais te dire... je suis content que tu ailles mieux...

Un sourire illumina le jaguarian.

-Merci Shimy.





Sur la montagne qui dominait la ville, un carapax se pose. L'animal aperçoit une ombre bouger. Lentement celle ci se retire dans les profondeurs de la nuit, comme pour se cacher derrière un manteau d'obscurité. La même phrase semble retentir dans la nuit.
"Bientôt, bientôt..."






Présent(e)
Présent(e)
avatar


Gotenks
Messages : 29
Date d'inscription : 08/10/2014
Age : 16
Localisation : EN ENFER!!!! NIARK NIARK NIA... comment ça je suis fou? Non, lâchez tout de suite cette matraque monsieur!!

Feuille de membre
Votre niveau avertissements:
5/5  (5/5)
Vos points de jeux:
3/3  (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
 

Tome Fictif 1 Les Légendaires: Coeur de Feu (par Gotenks)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tome Fictif 1 Les Légendaires: Coeur de Feu (par Gotenks)
» HAROLD ET LES DRAGONS (Tome 7) COMMENT BRISER LE COEUR D'UN DRAGON de Cressida Cowell
» Les Légendaires - Tome 1 [Sobral, Patrick]
» ANITA BLAKE (Tome 24) COEUR DE GLACE de Laurell K. Hamilton
» Tome 2, préviews et hypothèses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Légendaires : Nouvelle ère :: Papotage en règles :: Créations de fans :: Ecritures-